CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation"

Transcription

1 CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation Préparé par Guy- Vincent Jourdan et Marc- André Paris- Clou9er, avec l aide des notes de Bishop pour Introduc9on to Computer Security

2 Confiance Une en9té digne de confiance(fiable) a suffisamment de preuves crédibles pour convaincre que le système sa9sfera un ensemble d exigences La confiance est une mesure de la fiabilité qui s appuie sur les preuves Assurance est la cer9tude qu une en9té sa9sfera les exigences de sécurité, cer9tude basée sur l applica9on de techniques d assurance

3 Rela9ons Policy Assurance Mechanisms Statement of requirements that explicitly defines the security expectations of the mechanism(s) Provides justification that the mechanism meets policy through assurance evidence and approvals based on evidence Executable entities that are designed and implemented to meet the requirements of the policy

4 Sources de problèmes 1. Défini9ons des exigences, omissions et erreurs 2. Défauts de concep9on du système 3. Défauts matériels, tels que mauvais câblage ou électronique défectueuse 4. Erreurs d implémenta9on logiciel, bogues dans le programme ou le compilateur 5. Erreurs lors de l u9lisa9on et l opéra9on du système et erreurs d inauen9on 6. Mauvaise u9lisa9on volontaire du système 7. Défaillance du matériel, de la communica9on 8. Problèmes environnementaux, causes naturels et «ac9on de Dieu» 9. Évolu9on, maintenance, mise à jour défectueuses et décommissions

5 Exemples Challenger explosion Senseurs ont été re9rés des booster rockets pour respecter le calendrier de lancement accéléré Morts à cause de système de radiothérapie défectueux Matériel de verrouillage de sécurité enlevé Défauts dans la concep9on du logiciel Intel 486 chip Bogue dans les fonc9ons trigonométriques

6 Rôle des exigences Les exigences sont l énoncés des buts à aueindre Elles vont des exigences génériques de haut niveau aux exigences spécifiques de as niveau Objec6fs de sécurité sont des ques9ons de sécurité de haut niveau Exigences de sécurité sont des problèmes spécifiques et concrets

7 Types d assurance L assurance de la Poli6que est la preuve établissant que les exigences de la poli9que de sécurité sont complètes, consistantes et techniquement solides L assurance du Design est la preuve établissant que la concep9on est suffisante pour respecter les exigences de la poli9que de sécurité L assurance de l implémenta6on est la preuve établissant que la mise en œuvre est cohérente avec les exigences de sécurité de la poli9que de sécurité

8 Types d assurance L assurance opéra6onnelle est la preuve établissant que le système respecte les exigences de la poli9que de sécurité tout au long de l installa9on, de la configura9on et du fonc9onnement quo9dien

9 Cycle de vie Concep9on Fabrica9on Distribu9on U9lisa9on

10 Le modèle en cascade (waterfall) Waterfall SDLC example proposed by Boehm in 76. System (user) requirements Software requirements Preliminary conceptual design Detailed design Code and debug Integrate and test Operation and maintenance Barry W. Boehm. Software engineering. IEEE Transactions on Computers, C-25(12): , December 1976.

11 Sécurité: Intégrée ou Add On? Pensez à la sécurité comme vous pensez à la performance On ne construit pas un système puis on y ajoute de la performance plus tard On peut op9miser le système pour améliorer les performances un peu Beaucoup plus efficace de remplacer les algorithmes fondamentaux et modifier la concep9on Vous devez le planifier et le concevoir dès le départ Autrement, le système ne disposera pas des concepts fondamentaux et structurels nécessaire à une assurance de haute qualité

12 Techniques de test De bonnes techniques de test aideront l assurance Test par boîte blanche: u9liser le code source Test par boîte noire: u9liser les spécifica9ons U9liser des ou9ls pour automa9ser l exécu9on des tests Ré- exécu9on des tests sur une base régulière tests de non régression) Tests unitaires, tests du système, tests d intégra9on et tests de charge

13 Techniques de test Généra9on de tests automa9sée Fonc9onne avec les tests par boîte blanche et noir Pas encore très pra9que U9lise des muta9ons pour évaluer l efficacité d une session de test Techniques formelles BAN logic Model checking Scanners

14 Arbres d auaque hup://www.schneier.com/paper- auacktrees- ddj- s.html

15 Arbres d auaque hup://www.schneier.com/paper- auacktrees- ddj- s.html

16 Méthodologies Capability Maturity Model (CMM) ISO 9001 ISO/IEC 27005:2011

17 Mais Voir Why Good Sosware Engineering Prac9ces Osen Do Not Produce Secure Sosware

18 Évalua9on: Buts Démontrer qu un système sa9sfait des exigences de sécurité spécifiques dans des condi9ons spécifiques Appelé un système digne de confiance Basé sur des preuves d assurance spécifiques Méthodologie d évalua6on formelle Technique u9lisée pour fournir des mesures de confiance basées sur des exigences de sécurité et des preuves d assurance spécifiques

19 La méthodologie d évalua9on Fournit l ensemble des exigences qui définissent les fonc9onnalités de sécurité du système Fournit l ensemble des exigences d assurance qui délimitent les étapes nécessaires pour pouvoir établir que le système sa9sfera ses exigences fonc9onnelles Fournit la méthodologie permeuant de déterminer qu un système respectera ses exigences fonc9onnelles d après l analyse des preuves d assurance Fournit une mesure indiquant à quel point un système est fiable en ce qui concerne ses exigences fonc9onnelles de sécurité Appelé niveau de confiance

20 Pourquoi évaluer? Fournit une évalua9on indépendante et une mesure d assurance par des experts Inclut une évalua9on des exigences pour vérifier si elles sont consistantes, complètes, techniquement solides et suffisantes pour contrer les menaces Inclut l évalua9on de la documenta9on administra9ve, de l u9lisateur, de l installa9on et tout autre document qui fournit de l informa9on pour configurer, administrer ou u9liser le système Cri9que indépendante Experts apportent un nouveau regard et une nouvelle perspec9ve sur l évalua9on

21 Un peu d histoire Le gouvernement et les militaires sont la raison à l origine des premiers processus d évalua9on Leur désir d u9liser des produits commerciaux a mené à la créa9on d entreprises développant des méthodologies pour évaluer la sécurité et la fiabilité des systèmes Méthodologies fournissent une combinaison de Exigences fonc9onnelles Exigences d assurance Niveaux de confiance

22 TCSEC: «Trusted Computer System Evalua9on Criteria» Aussi connu comme le Orange Book» Les séries qui développaient des aspects par9culier du Orange Book étaient appelés Rainbow Series Développé par Na9onal Computer Security Center, US Département de la Défense Grandement influencé par le modèle de Bell- LaPadula Met l accent sur la confiden9alité Intégrité assurée par la propriété- *

23 Classe d évalua9on A et B A1 B3 B2 B1 Protec6on vérifié; u9lisa9on significa9ve de méthodes formelles; distribu9on fiable; correspondance entre le code et FTLS Domaines de sécurité; mécanismes de valida9on complète des références; augmente les exigences du chemin de confiance, limite le développement du code; plus d exigences DTLS; documenta9on Protec6on structuré; modèle formel de poli9que de sécurité; MAC pour tous les objets, é9quetage; chemin de confiance; privilèges minimums; analyse des canaux cachés, ges9on des configura9ons Protec6on de la sécurité é6quetée; poli9que informelle de sécurité; MAC pour quelques objets; é9quetage; tests de sécurité plus strictes November 1, 2004

24 Classes d évalua9on C et D C2 Protec6on d accès contrôlé; réu9lisa9on d objet, vérifica9on, tests de sécurité plus strictes C1 Protec6on discré6onnaire; fonc9onnement minimum, exigences d assurance; contrôles I&A; DAC D Ne rencontre pas les exigences d aucune autre classe

25 Processus d évalua9on Administré par le gouvernement, pas de frais pour le vendeur 3 étapes Applica9on: demande d évalua9on Peut être refusé si le gouvernement n a pas besoin du produit Examen technique préliminaire Discuter du processus d évalua9on, des horaires, des processus de développement, du contenu technique, etc. Déterminer le calendrier de l évalua9on Phase d évalua9on

26 FIPS 140: 1994 Présent Évalua9on standard pour les modules cryptographiques (implémente la logique ou les processus cryptographiques) Ins9tué par les agences gouvernementales des États- Unis et le Centre de la sécurité du Canada Mis à jour en 2001 faire face aux changements dans les processus et les technologies Officiellement, FIPS Évalue seulement les modules cryptographiques Si c est un logiciel, le processeur qui l exécute est également inclut, ainsi que le système d opéra9on

27 Critères communs: 1998 Présent Commencé en 1998 avec la signature du Common Criteria Recogni9on Agreement par 5 signataires US, UK, Canada, France, Allemagne Depuis mai 2002, il y a 10 signataires de plus Australie, Finlande, Grèce, Israël, Italie, Pays- Bas, Nouvelle- Zélande, Norvège, Espagne, Suède; Inde, Japon, Russie, Corée du Sud développant des systèmes appropriés Voir hup://www.commoncriteriaportal.org/ccra/members/ Standard de l Organisa9on interna9onale de normalisa9on (ISO) Standard De facto pour l évalua9on de la sécurité aux États- Unis

28 Méthodologie d évalua9on Documents CC Aperçu de la méthodologie, exigences fonc9onnelles, exigences de l assurance Méthodologie d évalua9on CC (CEM) Lignes directrices détaillées pour l évalua9on de chaque EAL; actuellement seulement EAL1 EAL4 sont définis Grille d évalua9on Infrastructures spécifiques à chaque pays implémentant CEM Aux États- Unis, c est le Schéma d évalua9on et de valida9on CC; NIST accrédite laboratoires commerciaux pour faire les évalua9ons

29 SSE- CMM: 1997 Présent Basé sur le Capability Maturity Model (SE- CMM ou juste CMM) Définit les exigences du processus pour développer des systèmes sécurisés et non les systèmes eux- mêmes Fournit des niveaux de maturité, non des niveaux de confiance U9lisé pour évaluer de la sécurité d une organisa9on

30 Modèle SSE- CMM Process capability: fourcheue des résultats auendus qui peuvent être aent en suivant le processus Prédit les résultats futures d un projet Process performance: mesure des résultats réels Process maturity: mesure dans laquelle un processus est explicitement défini, géré, mesuré, contrôlé et efficace Divises le processus en 11 domaines, et 11 de plus pour le projet et les pra9ques organisa9onnelles Chaque domaine du processus con9ent un but et un ensemble de processus de base

31 Niveaux de maturité des capacités informelle: exécute les processus de base Planifié et suivi: s occupe de la défini9on du projet, planning, performance, vérifica9on Défini: se concentre sur la défini9on et l améliora9on de la pra9que courante. Effort coordonné à travers l organisa9on Contrôlé quan6ta6vement: établit des buts de qualités mesurables, gère la performance de manière objec9ve Améliora6on con6nue: améliore systéma9quement les capacité de l organisa9on et ses processus

32 Autres DO- 178B PCI (hups://www.pcisecuritystandards.org/)

33 Limita9ons des méthodes formelles Généralement coûteuses, donc ne peuvent pas être u9lisées pour tous les projets Assez lourde (ou très lourde), vous ralen9ront et vous feront manquer des opportunités de marché Laquelle choisir? Comment est- ce que l évalua9on fonc9onne? Est- ce que le processus d évalua9on lui- même est en conflit d intérêt?

34 Méthodes informelles Est- ce que vos méthodes d assurance peuvent aider l évalua9on? Open source Mécanismes de vérifica9on généraux Bonne réputa9on en général de votre compagnie et de vos logiciels dans le milieu de la sécurité (Bugtraq etc.)

Évolu>on et maintenance

Évolu>on et maintenance IFT3912 Développement et maintenance de logiciels Évolu>on et maintenance Bruno Dufour Université de Montréal dufour@iro.umontreal.ca Modifica>on des logiciels Les modifica>ons sont inévitables Des nouveaux

Plus en détail

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous!

Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Sécurité civile : Faites travailler la technologie pour vous! Présentateur Joël Villeneuve Vice- président, Vente et Marke:ng Josée Boudreault Directrice stratégique L internet n a pas changé que les TIC,

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

Gouvernance et étude de l impact du changement des processus mé6ers sur les architectures orientées services

Gouvernance et étude de l impact du changement des processus mé6ers sur les architectures orientées services Gouvernance et étude de l impact du changement des processus mé6ers sur les architectures orientées services 30/10/2012 u Soutenance de thèse Karim DAHMAN François CHAROY Claude GODART Evolu1ons des processus

Plus en détail

Les méthodes Agiles. Introduc)on aux méthodes Agiles Exemple : Scrum

Les méthodes Agiles. Introduc)on aux méthodes Agiles Exemple : Scrum Les méthodes Agiles Introduc)on aux méthodes Agiles Exemple : Scrum Défini)on de base Les méthodes Agiles sont des procédures de concep)on de logiciel qui se veulent plus pragma)ques que les méthodes tradi)onnelles

Plus en détail

Améliorez et industrialisez vos feedback produit

Améliorez et industrialisez vos feedback produit Améliorez et industrialisez vos feedback produit Jean- Philippe Gillibert, architecte logiciel et coach agile chez Introduc)on Retour d expérience sur un projet à la SNCF Méthode originale de traitement

Plus en détail

La quête du code source maintenable, fiable et sécurisé. Par Sébas)en Gioria et Freddy Mallet

La quête du code source maintenable, fiable et sécurisé. Par Sébas)en Gioria et Freddy Mallet La quête du code source maintenable, fiable et sécurisé Par Sébas)en Gioria et Freddy Mallet Sébas7en Gioria h:p://www.google.fr/#q=sebas7en gioria Innova7on and Technology @Advens && Applica7on Security

Plus en détail

Administra*on du SI Périmètre et Risque

Administra*on du SI Périmètre et Risque Administra*on du SI Périmètre et Risque Lazaro Pejsachowicz Président CLUb de la Sécurité de l Informa9on Français De qui/quoi parle- t- on? En informa3que, le 3tre d'administrateur systèmes désigne la

Plus en détail

Performance énergé-que et ISO 50001 actualités norma-ves et réglementaires. Marie Hélène LEFEBVRE Délégation Régionale AFNOR

Performance énergé-que et ISO 50001 actualités norma-ves et réglementaires. Marie Hélène LEFEBVRE Délégation Régionale AFNOR Performance énergé-que et ISO 50001 actualités norma-ves et réglementaires Marie Hélène LEFEBVRE Délégation Régionale AFNOR Programme de normes sur le management de l énergie et l efficacité énergé-que les

Plus en détail

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques 6 nouvelles manières d enseigner les GMP Le Contexte Former et évaluer les personnels de ZAC est complexe. Les sujets à traiter sont souvent

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

Vérifica(on et Valida(on de Business Process. Ang Chen et Levi Lúcio

Vérifica(on et Valida(on de Business Process. Ang Chen et Levi Lúcio Vérifica(on et Valida(on de Business Process Ang Chen et Levi Lúcio Résumé Méthodologie de développement Architecture & environnement pour le développement des processus mé(er Modèle opéra(onnel Vérifica(on

Plus en détail

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION " MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION 28 janvier - 15 février 2013 Professeurs : Annie Falan*n (annie.falan)n@reims- ms.fr) Diana Mangalagiu (diana.mangalagiu@reims- ms.fr) Dominique

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal. Lundi 23 septembre 2013

Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal. Lundi 23 septembre 2013 Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal Lundi 23 septembre 2013 Rappel : les normes du droit français Primauté des normes supérieures sur les normes inférieures (hiérarchie des normes)

Plus en détail

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Stéphane Gasch Directeur des études informa:ques du CSOEC

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

Arbre à problemes et Arbres à objectifs

Arbre à problemes et Arbres à objectifs Arbre à problemes et Arbres à objectifs CAUSES D ECHEC DES ENTREPRISES NOUVELLES è Problèmes commerciaux q Marché mal ciblé q Clientèle poten3elle surévaluée q Délais de paiement clients sous évalués q

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014.

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014. Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL Les projets et Démarches de dématérialisa3on Séminaire de restitution 29 Mars 2014! M2M Group Dématérialisa+on: Défini+on et Impacts Directs Dématérialisa+on

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE

DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE DEVELOPPEMENT D APPLICATIONS WEB & MOBILE QUI SOMMES NOUS? Thot'em Interac.f est une société de services proposant des presta.ons de développement, d'hébergement et de maintenance de sites Internet et

Plus en détail

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION?

! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? ! RÉVOLUTION OU ÉVOLUTION? JEAN- MARIE REILHAC RESPONSABLE DEVELOPPEMENT QUALITÉ & PERFORMANCE GROUPE AFNOR Qualité : valeur durable! ISO 9001 un socle pour répondre aux besoins des clients de manière

Plus en détail

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons»

Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» Présenta)on de la forma)on ECR «KIT Efficacité des promo)ons» 2014 Objec)fs de la forma)on S approprier les fiches du kit promo ECR : défini;ons, les bonnes pra;ques promo;onnelles, KPI Connaitre les types

Plus en détail

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. h"p://www.sciencesconf.org

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. hp://www.sciencesconf.org PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES h"p://www.sciencesconf.org ! Sommaire Introduc9on Le portail Sciencesconf.org L espace conférence Site web Inscrip9on Ges9on scien9fique Soumission Sélec9on

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux Enjeux de la commande publique durable le cas des logements sociaux Achat public durable : Défini

Plus en détail

Qu est- ce que Bien- être@travail? Copyright Quo.ent Factor Inc., 2011

Qu est- ce que Bien- être@travail? Copyright Quo.ent Factor Inc., 2011 Qu est- ce que Bien- être@travail? Copyright Quo.ent Factor Inc., 2011 Et vous, le Bien- être@travail? Le bonheur est une chose fugace. Le bien- être suppose des condi1ons au- delà de la simple survivance,

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO

Plus en détail

EPITA. Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014. Alexandra Champavert. Copyright 2010-2014 Alexandra Champavert - 1 -

EPITA. Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014. Alexandra Champavert. Copyright 2010-2014 Alexandra Champavert - 1 - EPITA Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014 Alexandra Champavert - 1 - Contenu du cours Le datawarehouse Principes de modélisa=on (flocon, étoile) Les ETL Les fonc=onnalités propres à

Plus en détail

[ La série de normes EN 50600-x-y, Réponse de l Europe à l Uptime Institute et au TIA 942-A? ]

[ La série de normes EN 50600-x-y, Réponse de l Europe à l Uptime Institute et au TIA 942-A? ] [ La série de normes EN 50600-x-y, Réponse de l Europe à l Uptime Institute et au TIA 942-A? ] Stéphane Jaquet DCC Consulting, Directeur Membre du TK215 / Electrosuisse 17 septembre 2014 Agenda 1. Les

Plus en détail

La continuité des activités de l entreprise dans le cadre du risque Chikungunya

La continuité des activités de l entreprise dans le cadre du risque Chikungunya La continuité des activités de l entreprise dans le cadre du risque Chikungunya Avis d Expert UDE MEDEF Guadeloupe Mercredi 26 février 2014 M Baïreh LISETTE Florestan ROUET SOMMAIRE 1. Introduc2on 2. Evalua2on

Plus en détail

Management des Risques dans les Projets Innovants

Management des Risques dans les Projets Innovants Nicolas VERVLIET Arts et Me(ers ParisTech, LCPI Management des Risques dans les Projets Innovants Nicolas VERVLIET, Ingénieur Qualité Chercheur LCPI Conférence Société des Ingénieurs Arts et Métiers Paris

Plus en détail

Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie

Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie 18 juin 2015 Talence SMART GRID ENERGY - Ce document est la propriété de SMART GRID ENERGY. Toute communica3on, reproduc3on, publica3on,

Plus en détail

PMO et Ges)on axée sur les Résultats

PMO et Ges)on axée sur les Résultats PMO et Ges)on axée sur les Résultats Les nouveaux ou)ls du management de la performance Mohammed M HAMDI. Caciopee Pression Augmenta)on des besoins, des dépenses Evolu)on démographique Elargissement Exigences

Plus en détail

Présenta)on Entreprise & Projets. Spécialistes des conver1sseurs d énergies à commandes numériques

Présenta)on Entreprise & Projets. Spécialistes des conver1sseurs d énergies à commandes numériques + Présenta)on Entreprise & Projets Spécialistes des conver1sseurs d énergies à commandes numériques + 1. La société 2! BrightLoop est un bureau d études spécialisé dans la conversion d énergie et la commande

Plus en détail

CX Print SA - Plane- Ville 24-1955 Chamoson - Tél +41 27 306 46 33 - Fax +41 27 306 46 77 info@cxprint.ch - www.cxprint.ch

CX Print SA - Plane- Ville 24-1955 Chamoson - Tél +41 27 306 46 33 - Fax +41 27 306 46 77 info@cxprint.ch - www.cxprint.ch Ges%on documentaire Concept : La ges%on documentaire Numériser et indexer vos documents papiers Indéxer vos documents numériques (Word, excel, powerpoint...) Archivage de vos documents papiers Serveur

Plus en détail

TRAITEMENT DE L IMAGE ET DE LA VIDÉO

TRAITEMENT DE L IMAGE ET DE LA VIDÉO PRÉSENTATION PRÉSENTATION TRAITEMENT DE L IMAGE ET DE LA VIDÉO Patrick Gros, Inria. Images et Vidéos : quelles sont les difficultés? La représenta.on des images et vidéos Elle est de très bas niveau séman.que

Plus en détail

Interface Homme- Machine. Interface pour le web

Interface Homme- Machine. Interface pour le web Interface Homme- Machine Interface pour le web Ergonomie du web : Importance Web U7lisateurs novices et nomades (accès libre) Ergonomie des interfaces Web 62% des acheteurs en ligne abandonnent au moins

Plus en détail

Comment intégrer les «contraintes» réglementaires? Strategiqual SAS. Fouad Tarabah Président, consultant senior

Comment intégrer les «contraintes» réglementaires? Strategiqual SAS. Fouad Tarabah Président, consultant senior Comment intégrer les «contraintes» réglementaires? Strategiqual SAS Fouad Tarabah Président, consultant senior Comment op?miser les Il s agit bien d op?misa?on et non de descrip?on des procédures d évalua?on

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

SYSTEME DE CONFERENCE SANS FIL

SYSTEME DE CONFERENCE SANS FIL SYSTEME DE CONFERENCE SANS FIL Flexible, mobile, sûr, le système de conférence sans fil Quinta. La nouvelle généra>on de sans fil de Beyerdynamic pour la technique de conférence. Pour faire des rencontres,

Plus en détail

Déploiement automatisé d applications Ruby on Rails. Etienne Charlier 20/03/2014

Déploiement automatisé d applications Ruby on Rails. Etienne Charlier 20/03/2014 Déploiement automatisé d applications Ruby on Rails Etienne Charlier 20/03/2014 Qui suis-je? E"enne Charlier Au CETIC depuis 2008 So8ware and Services Technologies Expert technique Senior Administra"on

Plus en détail

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Metz 12 mai 2015 Jérôme Watelet - Animateur Le Pack Anima,on Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Table des ma,ères Contexte Objec,fs Le Pack anima,on Ø En pra,que Facteurs clés de

Plus en détail

L évaluation à haut niveau d assurance

L évaluation à haut niveau d assurance L évaluation à haut niveau d assurance Agréé DCSSI Vos contacts : ACCREDITATION N 1-1528 Section Laboratoires Christophe ANIER (Responsable Technique du CESTI) christophe.anier@aql.fr Christian DAMOUR

Plus en détail

La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD

La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD La consumérisa2on du marché de l informa2que et Le BYOD Séminaire ARISTOTE 7 Février 2013 ALTETIA 183 avenue Georges Clémenceau 92024 Nanterre 0155692121 www.alteca.com dominique.mouchet@ alteca.com Plan

Plus en détail

Les bases et principales notions utiles de planification, suivi et évaluation

Les bases et principales notions utiles de planification, suivi et évaluation Les bases et principales notions utiles de planification, suivi et évaluation Présentation: Dr. Eberhard Gohl, Impact Plus Cycle de formation pour les chargé(e)s de coopération des ABH et du MEMEE 2012,

Plus en détail

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016

Référen'el compétences. Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référen'el compétences Modules de spécialisa'on 2015/2016 Référentiel des compétences ENSCBP: BA-CP techniques Obtenir ou modifier des propriétés fonc.onnelles d un produit en réponse à un cahier des charges

Plus en détail

Coopération Textile dans la Zone EuroMed

Coopération Textile dans la Zone EuroMed Conférence de clôture du projet TEMP Coopération Textile dans la Zone EuroMed Jeudi 4 Octobre, TEXMED 2012 Parc des Exposi

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification NetIQ Secure Configuration Manager 5.9.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine?

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? La Conférence Maghrébine de l'appren)ssage Numérique et l'innova)on dans l'educa)on 08-10 Décembre 2014 Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? Pr. Rachida AJHOUN r.ajhoun@um5s.net.ma

Plus en détail

Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0

Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0 Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données d application de paiement Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0 Novembre 2013 Introduction Ce document apporte

Plus en détail

Designer un projet innovant. Guide opéra3onnel. Isabelle Macquart. Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain.

Designer un projet innovant. Guide opéra3onnel. Isabelle Macquart. Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain. Isabelle Macquart Designer un projet innovant Guide opéra3onnel Pour élaborer une stratégie en phase avec les a9entes terrain HODEA édi3ons Designer un projet innovant par Isabelle Macquart Copyright Hodea

Plus en détail

Rapport de maintenance ANSSI-CC-2013/43-M01

Rapport de maintenance ANSSI-CC-2013/43-M01 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information Rapport de maintenance Microcontrôleurs sécurisés ST33F1MF,

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail

AE-SCM Newsletter - Octobre 2010. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model

AE-SCM Newsletter - Octobre 2010. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Newsletter La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Sommaire Edito En route vers la troisième conférence... p 2 Troisième conférence annuelle Programme... p 2 Retour d expérience

Plus en détail

Bap$ste Morin Etude d approfondissement RICM 5

Bap$ste Morin Etude d approfondissement RICM 5 Bap$ste Morin Etude d approfondissement RICM 5 Déroulement Présenta)on Principaux services Principe Providers Evolu)on 2 Déroulement Présenta)on Principaux services Principe Providers Evolu)on 3 Présenta$on

Plus en détail

Rapport de certification PP/0002

Rapport de certification PP/0002 PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE SERVICE CENTRAL DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION Schéma Français d Évaluation et de Certification de la Sécurité des Technologies de

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification NetScout ngeniusone Unified Performance Management Platform V5.2.1 and ngenius InfiniStream V5.2.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme

Plus en détail

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS Négocia,on et Rela,on Cleint Le BTS NRC forme des vendeurs et des managers commerciaux capables de gérer la rela1on client dans

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Trustwave AppDetectivePRO Version 8.3.1 préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier

Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier Le logiciel sur tablette qui révolutionne la gestion de chantier Rendez-vous sur www.batiscript.com Avant-propos 2 «Notre objec*f est de contribuer à l améliora*on de la produc*vité et des condi*ons de

Plus en détail

Bilan de l'u+lisa+on du Framework Symfony2

Bilan de l'u+lisa+on du Framework Symfony2 Bilan de l'u+lisa+on du Framework Symfony2 pour la refonte complète de 2 applica+ons Web 23/10/12 Jus+ne Yuan et Serge Dû (LAL Orsay) 1 Contexte: les applis web au labo Importante base classique PHP MySQL

Plus en détail

L ou7l professionnel de BMD pour l audit. Lausanne, le 14 septembre 2015

L ou7l professionnel de BMD pour l audit. Lausanne, le 14 septembre 2015 L ou7l professionnel de BMD pour l audit Lausanne, le 14 septembre 2015 Agenda 1. Introduc7on par EXPERTsuisse 2. Présenta7on de BMD, société de services informa7ques 3. Développement commercial en Suisse

Plus en détail

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires Gouvernance des données et ges1on des données de référence 1 La gouvernance des données Défini1on: «Processus de supervision et de décision qui permet

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Lean 101 et DMAIC pour le Colloque annuel de la CvPAC 2015 Présenté par: M. Guillaume Routhier

Lean 101 et DMAIC pour le Colloque annuel de la CvPAC 2015 Présenté par: M. Guillaume Routhier Définir Mesurer Analyser Innover Lean 101 et DMAIC pour le Colloque annuel de la CvPAC 2015 Présenté par: M. Guillaume Routhier Contrôler La démarche d amélioration Comment réaliser un projet PRÉ-KAIZEN

Plus en détail

Le contrôle fiscal anno 2013

Le contrôle fiscal anno 2013 Le contrôle fiscal anno 2013 Carlos SIX! Administrateur général de la Fiscalité SPF Finances Ges$on des risques Contrôle fiscal CRM & Tolérance zéro ONDEMENT OBJECTIFS STRATEGIQUES Etude externe 2010 constata$ons

Plus en détail

«Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.» Confucius

«Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.» Confucius «Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.» Confucius 8 avril 2016 Vive les MOOCs! Pe2te histoire de l appren2ssage et défini2on des MOOC Pourquoi le MOOC est-

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

S E R E N IT Y Traitement)et)ValorisaBon)de)parcs)informaBques)en)fin)de)vie)

S E R E N IT Y Traitement)et)ValorisaBon)de)parcs)informaBques)en)fin)de)vie) BRM$Log,grâceàsonoffre S E R E N IT Yvouspermetd obtenir: Une somme non négligeable pour la reprisedevotreparcinforma5quenon obsolète. Desunitésbénéficiaires. L emballage sur site et le retrait de votrematérielinforma5que.

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit RSA Archer egrc Platform v5.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

Simplifiez la ges-on de votre parc informa-que

Simplifiez la ges-on de votre parc informa-que Simplifiez la ges-on de votre parc informa-que Qui sommes nous? Société créé en 2000, présente en France depuis 2008 Présence interna6onale sur 23 pays, 450 employés Croissance globale de 20% YTD 6500

Plus en détail

TESTIMONIAUX INTERVENANTS DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX INTERVENANTS DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 TESTIMONIAUX INTERVENANTS DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Execu.ve coach Patrick AMAR Psychologue clinicien Intervenant au sein du DESU L atelier vise à faire comprendre aux par.cipants

Plus en détail

Présentation AGILEA Octobre 2014

Présentation AGILEA Octobre 2014 Présentation AGILEA Octobre 2014 AGILEA est une société regroupant des experts au service de la performance supply chain. Créée en 2009, AGILEA propose en France et à l interna?onal du conseil et de la

Plus en détail

Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS...

Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS... 1 sur 6 08/09/2012 21:38 Managment de la qualité Management de la qualité ISO 9001, 14001, 18001 iso TS... FAQ Rechercher Membres Groupes S enregistrer Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés

Plus en détail

En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles

En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles En créant des Services Innovants, ivee apporte un soutien essentiel au développement des activités professionnelles et des compétences personnelles de tous les passionnés! née d un constat Actuellement,

Plus en détail

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Révélateur de nouvelles mobilités modifiant le travail Quelques «idées» sur l évolu=on du travail vers plus ou moins de mobilité au service de la créa=on d avantages

Plus en détail

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Ae-SCM Newsletter La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Sommaire Edito Pourquoi l association Ae-SCM... p 2 Dires d experts Pourquoi escm?... p 3 Retour d expérience escm

Plus en détail

LEADING DIGITAL LA TRANSFORMATION DIGITALE, UN RÉEL LEVIER POUR AUGMENTER LA PERFORMANCE

LEADING DIGITAL LA TRANSFORMATION DIGITALE, UN RÉEL LEVIER POUR AUGMENTER LA PERFORMANCE LEADING DIGITAL LA TRANSFORMATION DIGITALE, UN RÉEL LEVIER POUR AUGMENTER LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES? Paris, le 16 Avril 2015 arnaud.bouchard@capgemini.com 06 78 40 67 11 QUELS QUE SOIENT LES SECTEURS,

Plus en détail

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 LES 7 CLES POUR UN SITE INTERNET EFFICACE www.internetbusinessbooster.com Table des ma?ères LE PRINCIPE DE BASE POUR UN SITE QUI PARTICIPE AUX VENTES p.

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Security Intelligence Platform 4.0.5 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Présentation Level5. Editeur de Logiciels. «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf

Présentation Level5. Editeur de Logiciels. «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf Editeur de Logiciels Présentation Level5 «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf «If you can not measure it, you can not improve it» Lord Kelvin vous accompagne

Plus en détail

Audit d une applica.on informa.que PEREZ NICOLAS, GOMES DOS REIS NOUELL, LOPES DE BRITO CRISTIANO, MBACKE TAMSIR

Audit d une applica.on informa.que PEREZ NICOLAS, GOMES DOS REIS NOUELL, LOPES DE BRITO CRISTIANO, MBACKE TAMSIR Audit d une applica.on informa.que PEREZ NICOLAS, GOMES DOS REIS NOUELL, LOPES DE BRITO CRISTIANO, MBACKE TAMSIR Sommaire 1. Introduc,on 2. Démarche et difficultés rencontrées 3. Nouveaux risques du client

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises?

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Midis de l Innova.on 6 octobre 2015 Annick Cas'aux Plan de la présenta'on Responsabilité sociétale, innova'on et performance

Plus en détail

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme 22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011 Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme Grand Dole (Pdt : Claude Chalon) Créé en 2008, issu d une fusion, 41 communes, 53

Plus en détail

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents Christine SORLI Déléguée régionale Groupe AFNOR Le groupe Afnor Opérateur central

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques

L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques L observa*on du développement de l enfant dans ses jeux symboliques Sarah Landry, Ph. D. Professeure- chercheuse Faculté des sciences de l éduca*on Université de Montréal Courriel: sarah.landry@umontreal.ca

Plus en détail

Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales

Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales Modifica(ons de normes et de prescrip(ons légales : leur impact sur les Stérilisa(ons centrales 18 juin 2015 11 es Journées na2onales suisses sur la Stérilisa2on, SSSH 2015 Contenu - Principe fondamental

Plus en détail

Les tableaux de bord. Janvier 2012

Les tableaux de bord. Janvier 2012 Les tableaux de bord Janvier 2012 RAPPEL Dans les entreprises et les organisa/ons contemporaines, le pilotage financier, social et socio- économique et en plein développement. Des pilotes sans tableaux

Plus en détail

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Le calcul intensif Un ou&l stratégique pour la compé&&vité q Aux Etats- Unis (1er top500 juin 2012), au Japon (1er

Plus en détail

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Les présentes condi&ons générales de vente régissent les achats réalisés par les internautes sur le site internet www.cteasy.com Ar#cle

Plus en détail

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER Les bonnes questions à se poser 1. Qui sont mes clients (à qui vais- je vendre sur Internet)? 2. Ai- je du temps à consacrer à ma bou?que en ligne? 3. Ma

Plus en détail

Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France

Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France Conférence CLUSIF, 23 Octobre 2008 Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France Retour d expérience de la dernière en date Stéphane Duproz Directeur Général stephane.duproz@telecity.com

Plus en détail

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Encadrement : Mihaela BARREAU Anthony FAUCOGNEY René Christian TUYISHIME

Plus en détail