Comparaison Robot Salle de traite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comparaison Robot Salle de traite"

Transcription

1 Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture de Poitou-Charentes. ATELIER LAIT Classement en système Maxi-Stock : Robot / Salle de traite Le revenu disponible global de l exploitation pour les deux groupes est équivalent mais ceci est lié à une plus grande dimension économique des exploitations robotisées avec une surface en culture de vente plus importante. L atelier laitier avec robot est moins efficace (prix de fonctionnement trésorerie nulle MSA payée inférieur de 12 /1000 L), notamment du fait du coût de concentré plus élevé de 16 /1000 L et du poste bâtiment avec amortissement + 16 /1000 L. Page 1 sur 7

2 Il y a sensiblement le même nombre de vaches et le quota est équivalent, mais avec plus de surfaces en cultures pour les robots. Le système de production est équivalent : maxi-stock. Il y a plus de lait / VL en système robot, mais également plus de concentré (à prix équivalent). Un peu plus de réformes en système robot et du coup, un peu plus de génisses élevées. 65 exploitations 20 exploitations 45 exploitations Structure MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Date clôture comptable 21/02/12 15/02/12 24/02/12 UMO 3,1 3,0 3,1-0,1 dont UMO familiales 2,4 2,4 2,3 0,1 Quota (l) Quota / UMO (l) Lait vendu Nombre de vaches laitières Nombre d'ugb bovins lait SAU (ha) Cultures de vente SFP Autres cultures SAU / UMO (ha) % CV/SAU 46% 52% 43% 9% % CA lait/ca total hors DPU 70% 67% 71% -3% Chargement (UGB/ha) 1,72 1,79 1,68 0,11 % de maïs dans la SFP 42% 41% 42% -1% Ares d'herbe / UGB lait Conduite atelier bovins lait MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Lait produit / VL (l/vl) TP (g/l) 32,8 32,4 33,0-0,7 TB (g/l) 40,6 39,7 41,0-1,3 Nombre de mois pénalités cellules Taux cellulaire moyen UGB VL / UGB lait 69% 67% 70% -3% Taux de réforme 26% 27% 25% 2% Age au premier vêlage IVV (jours) Quantité de concentré vaches (kg/vl) Quantité de concentré vaches (g/l) Quantité de concentré VL + G (kg/vl) Quantité de concentré VL + G (g/l) Prix des concentrés ( /tonne) En robot, le prix du lait un peu moins bon : moins de taux et un peu plus de pénalités cellules. Le produit viande meilleur (plus de réformes). Mais les charges opérationnelles sont plus élevées : concentrés (+16 ) et frais d'élevage (+8 ). Il y a des fortes différences sur les frais d'élevage chez les systèmes robot, il y a plus de frais véto (16 /VL), plus de contrôle de performance, plus de reproduction, mais moins de litière, par contre, plus d'autres frais d'élevage (contrat et maintenance, hygiène...) +75 /VL. La marge brute est donc plus faible en moyenne en système robot Page 2 sur 7

3 Les éleveurs robotisés donnent en moyenne plus de concentré par vache et par 1000 L mais on observe en détail que les quantités varient fortement dans l un comme dans l autre système. Bien que le lait produit par vache soit plus important en moyenne en élevage robotisé, les meilleures productivités restent en salle de traite. On retrouve aussi en système «maxi-stock» des productivités inférieures à 6500 L de lait par vache. Page 3 sur 7

4 Marge brute lait MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Produit atelier lait ( /1000l) Prix du lait ( /1000l) Produit viande ( /1000l) dont variation d inventaire ( /1000l) Prix des réformes ( /tête) Prix des veaux ( /tête) Aides et ventes SFP ( /1000l) dont aides environnementales Charges opérationnelles ( /1000l) Coût de concentré total ( /1000l) dont VL dont génisses Coût des fourrages ( /1000l) dont achat de fourrages ( /1000l) Charges fourragères ( /ha SFP) Engrais ( /ha) Semences ( /ha) Phytos ( /ha) Fournitures ( /ha) Irrigation ( /ha) Frais d élevage ( /1000l) Frais d élevage ( /VL) Frais véto ( /VL) Contrôle de performances ( /VL) Reproduction ( /VL) Litière ( /VL) Hygiène ( /VL) Autres ( /VL) Marge brute atelier lait ( /1000l) Marge brute / produit 52% 47% 54% -7% MB par vache ( /VL) Page 4 sur 7

5 Qualité du lait MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Plus-value TB en /1000l 7,3 4,9 8,7-3,9 Plus-value TP en /1000l 4,7 2,2 6,1-3,9 Pénalités germes en /1000l 0,2 0,3 0,2 0,1 Pénalités cellules en /1000l 4,7 5,3 4,4 0,9 Pénalités butyriques en /1000l 1,2 0,8 1,5-0,6 Pénalités lipolyse en /1000l 0,1 0,2 0,0 0,2 total pénalités 6,2 6,6 6,0 0,7 Il y a 12 /1000 L d'écart de prix de fonctionnement en défaveur du groupe robot. Il faut près de 300 de prix du lait pour les éleveurs robotisés afin de payer toutes les charges liées à l'atelier laitier, ce qui laisse peu de marges de manœuvre. Les principaux écarts se jouent sur le produit (8 ), les charges opérationnelles (24 ), la mécanisation (-8 ), les bâtiments (16 ), les salaires des salariés (-6 ) Coût de production du lait MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Produits de l'atelier lait Prix du lait Produits joints à l'atelier lait Produit viande Produit fourrages Aides Coût de production atelier lait Coût de concentré Coût des fourrages Frais d'élevage Mécanisation Bâtiments Foncier Salaire et charges sociales salariés Frais généraux Frais financiers Amort. Matériel Amort. Bâtiments Autres amortissements Rémunération capitaux propres Rémunération travail exploitants + MSA Prix de revient du lait Prix de revient rémun. travail nulle Rémunération du travail permise Soit en SMIC 1,1 0,4 1,4-1,0 Coût de fonctionnement du lait charges courantes Capital d'emprunts remboursé Besoin en trésorerie Prix de fonctionnement du lait Prix de fonctionnement trésorerie nulle (MSA payée) Rémunération lait/umo lait équivalent SMIC net 1,2 0,6 1,4-0,8 Marge brute cultures de vente MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Produit CV ( /ha) Charges opérationnelles CV ( /ha) dont engrais dont semences dont phytos dont irrigation Marge brute CV ( /ha) Marge brute / produit 67% 68% 66% 2% Page 5 sur 7

6 Page 6 sur 7

7 Les exploitations avec robot sont de dimension économique plus importante : elles dégagent plus de produit par UMO (+ de cultures). Mais elles ont aussi plus de charges opérationnelles/produit (+2%), lié à l'atelier lait. Les charges de structure/produit sont plus élevées en salle de traite du fait d un produit plus faible. L EBE est un peu meilleur pour le groupe robot, mais avec plus d'annuités, et au final, le disponible est le même. Mais avec plus de cultures et autant de lait pour le système robot. Résultat global exploitation MAXI-STOCK ROBOT SALLE DE TRAITE ECART Produit brut total ( ) dont aides (% du PB) 14% 15% 14% 1% dont atelier lait 60% 59% 61% -3% Produit brut / UMO Charges op. totales ( ) (% du PB) 38% 39% 37% 2% dont charges animales 26% 26% 26% 1% dont charges végétales 12% 13% 12% 1% Marge brute totale ( ) (% du PB) 62% 61% 63% -2% Charges de structure ( ) : (% du PB) 32% 30% 33% -2% MSA 4% 4% 4% -1% Salariés 4% 3% 4% -1% Fermages et MAD 5% 5% 5% 0% Mécanisation hors amortissements 12% 12% 12% 0% Bâtiment hors amortissements 1% 1% 1% 0% Assurances 2% 2% 2% 0% Eau-électricité 2% 2% 2% 0% Gestion 1% 1% 1% 0% Autres charges 2% 2% 2% 0% EBE ( ) (% du PB) 30% 31% 30% 1% EBE avant MO (% du PB) 37% 35% 39% -4% Annuités ( ) (% du PB) 14% 15% 14% 1% Disponible ( ) (% du PB) 15% 15% 16% 0% Disponible / UMOF Page 7 sur 7

Comparaison lait spécialisé - lait et cultures

Comparaison lait spécialisé - lait et cultures Comparaison lait spécialisé - lait et cultures Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les

Plus en détail

Classement selon le revenu disponible par associé

Classement selon le revenu disponible par associé Classement selon le revenu disponible par associé Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par

Plus en détail

DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013

DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013 DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013 Jérôme PIVETEAU, Conseiller Bovins Lait, CA 79 Animateur du Réseau Bovins Lait et des groupes lait Avril 2014 Résultats technico-économiques (présentation

Plus en détail

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes.

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Equipe régionale des réseaux d élevage de Poitou-Charentes Contexte

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

Classement par ordre de Rémunération de la main d œuvre affectée au lait

Classement par ordre de Rémunération de la main d œuvre affectée au lait DOSSIER BOVINS LAIT COUT DE PRODUCTION DE L ATELIER LAIT RESULTATS 2013 Jérôme PIVETEAU, Conseiller Bovins Lait, CA 79 Animateur du Réseau Bovins Lait et des groupes lait Avril 2014 Résultats technico-économiques

Plus en détail

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE Programme Performances économiques des élevages bovins viande. Julien Belvèze Institut de l Elevage Evolution

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE Méthode nationale développée par l Institut de l Elevage dans le cadre des Réseaux

Plus en détail

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne)

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Les références technicoéconomiques : une nécessité Besoin exprimé par les acteurs de terrain Pour mieux

Plus en détail

ETUDE BOVINS LAIT 2007

ETUDE BOVINS LAIT 2007 EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 92.97 91.66 84.89 S.F.P. 68.20 62.61 46.47 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 19% 26% 32% U.G.B. 55.91 82.09 92.60 Nombre de vaches 44 58 64 U.G.B.

Plus en détail

Trajectoires laitières

Trajectoires laitières Trajectoires laitières Yannick PECHUZAL Lot Conseil Elevage 13 mars 2014 Cantal 2100 producteurs de lait 1000 élevages mixtes 420 ML 5 AOP fromagères Filière Collecte : 360 Ml 60% SODIAAL et assimilés

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

FERMES DE REFERENCES BOVIN LAIT DES PYRENEES ATLANTIQUES RESULTATS

FERMES DE REFERENCES BOVIN LAIT DES PYRENEES ATLANTIQUES RESULTATS FERMES DE REFERENCES BOVIN LAIT DES PYRENEES ATLANTIQUES RESULTATS 2009-2010 Principaux indicateurs synthétiques issus du suivi des fermes de références bovin lait sur le département des Pyrénées Atlantiques.

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT Méthode nationale développée par l Institut de l Élevage dans le cadre du dispositif

Plus en détail

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE REPERES TECHNIQUES ET ECONOMIQUES 2010/2011 Récolte 2010 TROIS SYSTEMES A LA LOUPE Fiche 1 : Exploitations caprines

Plus en détail

ELEVAGES BOVINS CHAROLAIS AB : PRODUITS ET COUT DE PRODUCTION. Commission bio d INTERBEV Sommet de l Elevage 3 octobre 2013

ELEVAGES BOVINS CHAROLAIS AB : PRODUITS ET COUT DE PRODUCTION. Commission bio d INTERBEV Sommet de l Elevage 3 octobre 2013 ELEVAGES BOVINS CHAROLAIS AB : PRODUITS ET COUT DE PRODUCTION Commission bio d INTERBEV Sommet de l Elevage 3 octobre 2013 VEYSSET P., INRA Clermont-Theix, 63122 Saint-Genès Champanelle, veysset@clermont.inra.fr

Plus en détail

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Prix d équilibre? Coût de production? Prix de revient? Des méthodes différentes d analyse Le prix d équilibre Celui qui permet d équilibrer

Plus en détail

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA COÛT DE PRODUCTION DU LAIT Des repères pour la gestion de mon atelier en Nord-Pas-de-Calais-Picardie Le coût de production du lait est

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 1 er trimestre 2012 Prix des

Plus en détail

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Localisation Exploitation individuelle 1,5 UMO Aubrac et zones limitrophes 152767 litres produits

Plus en détail

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE Repères techniques et économiques 2011/2012 Ces documents présentent les résultats de 52 exploitations laitières suivies dans le cadre des Réseaux d Elevage de

Plus en détail

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE REPERES TECHNIQUES ET ECONOMIQUES 2011/2012 Récolte 2011 TROIS SYSTEMES A LA LOUPE Fiche 1 : Exploitations caprines

Plus en détail

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Evaluer ses possibilités d investissements Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Ne pas partir à l aveuglette Avoir une connaissance précise de la situation de départ. Choisir le type de financement.

Plus en détail

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala Cas-type 71.1 Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala En Ségala, la forte densité des exploitations et l'accés difficile et coûteux au foncier concourent au Conjoncture : 21 développement de

Plus en détail

Élevage laitier. Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ. Misez sur l efficacité durable

Élevage laitier. Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ. Misez sur l efficacité durable Élevage laitier Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ Misez sur l efficacité durable CONSEILS & RÉFÉRENCES Élevages L aitiers Sommaire PRÉSENTATION SYNERGIE DES EXPERTISES Pour un conseil global EBE

Plus en détail

Rencontre bovins lait Poitou-Charentes 23 juin 2011

Rencontre bovins lait Poitou-Charentes 23 juin 2011 Rencontre bovins lait Poitou-Charentes 23 juin 2011 Ordre du jour Dans les élevages Les travaux du Réseau Évolution des résultats des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Écarts et marges de progrès.

Plus en détail

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Cas type HL 1 En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Rouen Évreux Amiens Beauvais Arras Lille Laon Culture à faible densité d'élevage Herbagère à forte densité d'élevage Mixte à moyenne

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

BL6 actualisation 2015 Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Exploitation individuelle 1.

BL6 actualisation 2015 Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Exploitation individuelle 1. Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Système bovin lait AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Le référentiel départemental Herbager avec séchage L'étude

Plus en détail

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Chambres d'agriculture 15-43-48-63 Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Cas-types laitiers Actualisation 2011 édition: 9 mai 2012 Version Cantal

Plus en détail

4 Lait et cultures, maïs-herbe

4 Lait et cultures, maïs-herbe 4 Lait et cultures, maïs-herbe R E F E R E N C E S Ce système d exploitation est présent sur l ensemble de la région Poitou-Charentes et plus particulièrement en zone de plaine. Il s agit généralement

Plus en détail

Les systèmes équins du Grand Ouest

Les systèmes équins du Grand Ouest Les systèmes s du Grand Ouest Repères techniques et économiques 0 SOMMAIRE SOMMAIRE... PRÉSENTATION... 3 LE DISPOSITIF RÉFÉRENCES ET DE RÉSEAU ÉQUIN... 3 CONTEXTE 0 ET CONJONCTURE... 3 TYPOLOGIE NATIONALE

Plus en détail

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques Comptabilité 2013-2014 1. Marge brute de l atelier lait Moyenne 25% plus faibles inférieurs à 8 25% meilleurs supérieurs

Plus en détail

Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix?

Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix? jmseronie@50.cerfrance.fr Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix? Jean-Marie Séronie Responsable Veille Economique du réseau CER FRANCE Directeur Général

Plus en détail

UC8 ETUDE DE CAS DE M. LUCAS

UC8 ETUDE DE CAS DE M. LUCAS UC8 ETUDE DE CAS DE M. LUCAS Nom : Prénom : Groupe : Date : Objectifs : Etablir un diagnostic financier d une exploitation agricole. Calculer et commenter quelques indicateurs économiques. Commenter le

Plus en détail

Analyse du coût de production du lait biologique

Analyse du coût de production du lait biologique Analyse du coût de production du lait biologique Evolutions 2007 2009 Jérôme Pavie Institut de l Elevage Analyse des coûts de production en lait biologique Méthode Institut de l Elevage Réseaux d Elevage

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Références systèmes Bovins lait

Références systèmes Bovins lait Chambres d'agriculture -Contrôles laitiers- CAIAC- Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Détail des cas-types Tableau récapitulatif des principaux résultats Référentiel

Plus en détail

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 37.50 50.80

Plus en détail

élevage bovins viande

élevage bovins viande COLLECTION THÉMA RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE Approche coût prod élev BVV DEF 2010_Mise en page 1 28/09/2010 14:03 Page 1 calculer le coût de production en élevage bovins viande

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

Casdar AgneauxBio Développement concerté et durable de la production d agneaux biologiques

Casdar AgneauxBio Développement concerté et durable de la production d agneaux biologiques Casdar AgneauxBio Développement concerté et durable de la production d agneaux biologiques Références en élevage ovin lait bio : repères techniques, économiques Novembre 2015 L élevage ovin lait en AB

Plus en détail

LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST

LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST Référentiel 2009-2010 des coûts de production des élevages ovin allaitants des Réseaux d Élevage en Aquitaine et Midi-Pyrénées La flambée

Plus en détail

LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES ET PACA

LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES ET PACA BOVINS LAIT LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONEALPES ET PACA Repères techniques et économiques / Des repères technicoéconomiques établis avec les résultats des éleveurs du Réseau d élevage A destination

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Pôle Herbivores Partenaires : Institut de l Élevage et équipe réseau d élevages

Plus en détail

Banque de données régionale ovine en région Lorraine

Banque de données régionale ovine en région Lorraine Banque de données régionale ovine en région Lorraine Lorraine SYNTHÈSE 2014 DES APPUIS TECHNIQUES OVINS VIANDE REPRISE DE LA PROGRESSION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES En 2014, l amélioration technique conjuguée

Plus en détail

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER Face à une conjoncture incertaine, les exploitations bovins viande ont besoin de

Plus en détail

Rencontre SENAT 31 Mai 2011

Rencontre SENAT 31 Mai 2011 Rencontre SENAT 31 Mai 2011 QUI NOUS SOMMES 1 ER RESEAU ASSOCIATIF DE CONSEIL ET D EXPERTISE COMPTABLE NOTRE METIER SPECIALISTE DU CONSEIL PLURIDISCIPLINAIRE AU CHEF D ENTREPRISE OU SOMMES-NOUS? 700 AGENCES

Plus en détail

Faut-il investir pour faire plus de lait?

Faut-il investir pour faire plus de lait? Normandie Faut-il investir pour faire plus de lait? RÉFLÉCHIR L APRÈS-QUOTA A partir de 2015, les quotas laitiers en place depuis plus de 30 ans disparaissent. Pour beaucoup d éleveurs, ce changement représente

Plus en détail

Lait biologique : des chiffres à découvrir

Lait biologique : des chiffres à découvrir Lait biologique : des chiffres à découvrir 2013-2014 Depuis 2003 les éleveurs laitiers biologiques du Nord Pas de Calais qui le souhaitent peuvent chaque année analyser leurs résultats. L outil GTE lait

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Benoît RÉMOND CA 40 TYPOLOGIE des exploitations suivies CARACTERISTIQUES générales : - main d œuvre - surfaces PRODUITS : - reproduction

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2014 - Exercice comptable 2013

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2014 - Exercice comptable 2013 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2014 - Exercice comptable 2013. Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU»

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» «FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» ETUDE SUR LA GESTION DU RISQUE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Etude réalisée par PERI G et CERFRANCE juin

Plus en détail

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Les Chambres d agriculture de l Allier et du Puy-de-Dôme organisent des formations collectives d analyse des résultats économiques afin

Plus en détail

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet transfrontalier «Améliorer les performances

Plus en détail

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72 VITICULTURE 125 126 GROUPE VITICULTURE Le groupe comprend 75 entreprises dont 47 en société (63 %). La vigne représente 88 % des produits, le complément étant apporté par des grandes cultures ou d autres

Plus en détail

Résultats technico-économiques des fermes en système fourrager à dominante herbagère et à faible usage d intrants Résultats 2010/11 32 fermes

Résultats technico-économiques des fermes en système fourrager à dominante herbagère et à faible usage d intrants Résultats 2010/11 32 fermes Décembre 2011 Résultats technico-économiques des fermes en système fourrager à dominante herbagère et à faible usage d intrants Résultats 2010/11 32 fermes Etude menée avec le soutien financier du Conseil

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU Une exploitation avec 250 000 litres de lait sur 71 hectares de SAU 2 Un système laitier spécialisé herbager - Autour de 4 000 litres de lait par ha de SFP Quota inférieur à 300 000 litres de lait Assolement

Plus en détail

Résultats annuels - Campagne 2014

Résultats annuels - Campagne 2014 Résultats annuels - Campagne 214 Cas-type Petit fromager BIO Equipe : Caprins Poitou-Charentes, Centre 1.5 unités de main-d'oeuvre 23 ha de Surface agricole utile dont 17 ha de surface fourragère principale

Plus en détail

Annexes Définition des variables présentées

Annexes Définition des variables présentées Définition des variables présentées Les termes en gras italique sont définis par ailleurs dans le lexique. Les termes en italique désignent des variables explicitement recueillies dans le Rica. Actif circulant

Plus en détail

Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon

Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon CONJONCTURE 2015 Ce document rassemble les principaux indicateurs utiles pour

Plus en détail

Annexes Définition des variables présentées

Annexes Définition des variables présentées 72 Chiffre d affaires Somme des produits sur ventes, travaux à façon, activités annexes, produits résiduels, pensions d animaux, terres louées prêtes à semer, agritourisme, autres locations. Classe de

Plus en détail

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points.

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points. EPREUVE N 2 EPREUVE D ECONOMIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) ------------------------------ L usage de la calculatrice est autorisé. RAPPEL : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée

Plus en détail

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures 2005-2006 701.2 En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures Midi-Pyrénées 58 vaches Limousines 70 UGB 75 ha de SAU 2 UMO 1,3 UGB/ha SFP Ventes 8 vaches finies 16 veaux d Aveyron

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier

Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Chambres d'agriculture -Contrôles laitiers - Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Actualisation 2013 édition: Mai 2014 Avec la participation financière du CAS

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Méthode de Calcul du Coût de Production d un Cheval

Méthode de Calcul du Coût de Production d un Cheval 3 ème Journée du Réseau Equin Provence-Alpes-Côte D'Azur Mercredi 9 avril 2014 Méthode de Calcul du Coût de Production d un Cheval Jérôme DAMIENS Quelle idée? Répondre à la question des éleveurs : «Mon

Plus en détail

Résultats technico-économiques

Résultats technico-économiques www.clasel.fr Résultats technico-économiques Campagne laitière 2015 l 2016 ÉDITO La raison d être de Clasel est d accompagner nos adhérents pour les aider à passer cette crise forte et longue et à faire

Plus en détail

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Dans un contexte économique fluctuant, tracer les chemins de l aprèsquota à l horizon 2015 est primordial. Les 14 groupes lait issus des GEDA (Groupes

Plus en détail

Définition des variables présentées dans le RICA

Définition des variables présentées dans le RICA Les termes en gras italique sont définis par ailleurs dans le lexique. Les termes en italique désignent des variables explicitement recueillies dans le Rica. A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

Plus en détail

Tableau de bord «coûts de production»

Tableau de bord «coûts de production» Bassin Limousin Tableau de bord «coûts de production» RÉSULTATS MOYENS EN CONJONCTURE 2014 DES ATELIERS BOVINS VIANDE DU BASSIN LIMOUSIN Dans un contexte réglementaire incertain, et face à de fortes variations

Plus en détail

ETUDE BOVINS VIANDE BROUTARDS 2007

ETUDE BOVINS VIANDE BROUTARDS 2007 EXPLOITATIONS CLASSEES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 116.61 102.50 97.00 S.F.P. 92.58 86.06 80.71 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 3% 3% 1% U.G.B. 77.22 103.53 132.97 Nombre de vaches 59 74 96 U.G.B.

Plus en détail

La conduite du troupeau

La conduite du troupeau La conduite du troupeau 50 VA charolaises 52 PMTVA SAU 70 ha Prairies 55 ha 15 ha Céréales auto-conso. Reproduction Objectif : vêlages groupés du 1 er aout au 1 er novembre Nécessité de surveiller les

Plus en détail

Journée des partenaires de la filière laitière

Journée des partenaires de la filière laitière Journée des partenaires de la filière laitière Grands troupeaux : comment accompagner les éleveurs? Réseau bovins lait Poitou-Charentes 23 Juin 2015 Programme Grands troupeaux : état des lieux en Poitou-Charentes

Plus en détail

Financement d étables. Josef Kurmann Gérant suppléant

Financement d étables. Josef Kurmann Gérant suppléant Financement d étables Citations Beim Bauen muss man schauen, sich nicht zu verhauen, sonst kommt man in des Elends Klauen. Abraham a Sancta Clara (1644 1709) Les investissements dans l agriculture n ont

Plus en détail

«RENTAFERME» : Un logiciel de la rentabilité fermière pour les conseillers et techniciens agricoles

«RENTAFERME» : Un logiciel de la rentabilité fermière pour les conseillers et techniciens agricoles «RENTAFERME» : Un logiciel de la rentabilité fermière pour les conseillers et techniciens agricoles - Un outil qui permet de passer : - de l analyse individuelle - au conseil de groupe - et à l élaboration

Plus en détail

FIN DES QUOTAS LAITIERS

FIN DES QUOTAS LAITIERS RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA FIN DES QUOTAS LAITIERS Quel intérêt de produire plus de lait dans les systèmes de polyculture élevage avec du maïs et des taurillons?

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS CLBVCV AQMP03 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 68 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable Guide de l utilisateur 2010 Si vous êtes amenés à utiliser cet outil, merci d indiquer votre source. Réseau agriculture durable - Inpact Bretagne

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Tableau de bord «coûts de production»

Tableau de bord «coûts de production» Bassin Limousin Tableau de bord «coûts de production» RESULTATS MOYENS EN CONJONCTURE 213 DES ATELIERS BOVINS VIANDE DU BASSIN LIMOUSIN Dans un contexte réglementaire incertain, et face à de fortes variations

Plus en détail

Résultats annuels - Campagne 2015

Résultats annuels - Campagne 2015 Résultats annuels - Campagne 215 Cas-type Cas Type N 312 BV Charolais Equipe : BV Charolais En zone à potentiel limité, des cultures associées à une production de broutards 2, unités de main-d'oeuvre 175

Plus en détail

Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Picardie

Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Picardie Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Picardie 1 1. Données générales sur la bio en Picardie (p. 3-4) 2. Les Cultures de vente biologiques en Picardie (p. 5) 3. La production laitière

Plus en détail

collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action

collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action collection Méthodes et outils document rédigé par : Charlotte MOrIN, emmanuel BÉGuIN, Julien BeLvèze, Nicole

Plus en détail

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Quelques leviers d'action Jean-Bernard MIS CA81 Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax : 05

Plus en détail

POURQUOI VISIOLYS? SOMMAIRE VOUS PROPOSE : Un monde qui bouge COMPRENDRE. Analyses et adaptations SE REPÉRER SE PROJETER ET CHOISIR

POURQUOI VISIOLYS? SOMMAIRE VOUS PROPOSE : Un monde qui bouge COMPRENDRE. Analyses et adaptations SE REPÉRER SE PROJETER ET CHOISIR POURQUOI VISIOLYS? EXPERTISE STRATÉGIE ÉCONOMIE Visiolys est né de la volonté commune des deux entreprises de conseil en élevage Clasel et Eilyps de se projeter dans un monde en pleine mutation, de permettre

Plus en détail

Création d un atelier ovin

Création d un atelier ovin RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA Création d un atelier ovin Une réelle opportunité offerte aux exploitations Grâce à sa souplesse pour agneler à différentes périodes

Plus en détail

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Zoom sur les campagnes 2011/2012 et 2012/2013 Données issues des groupes marges brutes Chambre d agriculture d Eure-et-Loir en zone traditionnelle

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE N 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE - (PLPA) SESSION 2005 Concours : EXTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et

Plus en détail

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir Les fermes bio bas-normandes enquêtées montrent qu elles sont efficaces et qu elles génèrent de la richesse. LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS CAMPAGNE 2-22

Plus en détail

Alsace, Lorraine et Champagne- Ardenne. Synthèse régionale des données des réseaux d élevage Bovin viande

Alsace, Lorraine et Champagne- Ardenne. Synthèse régionale des données des réseaux d élevage Bovin viande Alsace, Lorraine et Champagne- Ardenne Synthèse régionale des données des réseaux d élevage Bovin viande Campagne 2014 1 Synthèse régionale des données des réseaux d élevage bovins viande Campagne 2014

Plus en détail

Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1

Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1 Données économiques Coûts de production du lait 9.6.1 L intérêt de l analyse économique Le contexte politico-économique dans lequel évolue une exploitation agricole est en constante mutation. Afin de pouvoir

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE CL-Spé AQMP01 CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE 1 couple sur 52 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait. Mises bas désaisonnées pour une

Plus en détail

Les exploitations de référence bovins lait en Agriculture Biologique du Massif Central

Les exploitations de référence bovins lait en Agriculture Biologique du Massif Central Les exploitations de référence bovins lait en Agriculture Biologique du Massif Central Synthèse des campagnes 2008 à 2011 Comparaison avec un échantillon constant en agriculture conventionnelle sur la

Plus en détail

Conjoncture économique des systèmes Bovins Charolais

Conjoncture économique des systèmes Bovins Charolais Bassin Charolais économique des systèmes Bovins Charolais CAMPAGNE Ce document présente l'actualisation économique du dossier des cas-types bovins viande pour la zone Charolaise en conjoncture. Les fiches

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail