Mastère Spécialisé Innovation & Transformation. Approches «Processus» de la Transformation - Synthèse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mastère Spécialisé Innovation & Transformation. Approches «Processus» de la Transformation - Synthèse"

Transcription

1 Mastère Spécialisé Innovation & Transformation Approches «Processus» de la Transformation - Synthèse Novembre Décembre 2012 CEISAR (Center of excellence for EnterprISe ARchitecture)

2 Résumé du cours Rappels des objectifs Rappels sur l entreprise Langage de la Transformation Marché / Produit / Client Opérations / Modèle / Capacité Transformation / Stratégie / Architecture d Entreprise / Programme, Projet Bonnes pratiques de modélisation d Entreprise Le Modèle Global Le Modèle d information Le Modèle de Processus Structures organisationnelles Agilité : Les projets de transformation Synergie : Développer le reuse Compétences pour la Transformation Page 2

3 Objectifs du cours Plusieurs types d approches sont nécessaires pour réussir la Transformation de l Entreprise Certaines approches donnent la primauté aux aspects humains D autres se focalisent sur la méthode et la formalisation des bonnes pratiques de Transformation : Approches «Processus» Les deux sont utiles et complémentaires Nous nous focaliserons sur les approches «Processus» Page 3

4 Les besoins de Transformation sont Croissants Mondialisation Concentrations Restructurations Extension du périmètre de l Entreprise Transformer l Entreprise Développement durable (Processus) Nouveaux Canaux Internet Optimisation de la chaine de valeur globale Page 4

5 ll est difficile de Transformer: Standish Group, Gartner, IBM Standish Group: Statistiques sur projets informatiques Succès Mitigés Echecs % 53% 31% % 49% 23% % 53% 18% % 46% 19% % 44% 24% Nombreuses Incertitudes : Quelles Fonctionnalités délivrer (à quoi sert-il)? Quelle Architecture pour le Modèle de la Solution (comment est-il Construit)? Quel déroulement du Projet (comment s y prendre)? Quelle Acceptation par les Acteurs Opérationnels (comment convaincre)? Page 5

6 Difficile d enseigner à mieux Transformer 1. Chaque discipline (Stratégie, Marketing, Organisation, Informatique, Processus, Gestion du Changement, Comportemental ) souhaite son indépendance, alors que toutes sont indispensables à la réussite d une Transformation. 2. Doute sur le fait que l on puisse Formaliser la Transformation: Chaque Transformation semble spécifique: on a du mal à imaginer qu il existe des Pratiques communes On estime souvent que la Méthode est contradictoire avec l acte de création Et pourtant des initiatives percent telles que: Université de la Transformation de CapGemini Business Transformation Academy de SAP Un nombre croissant de Directeurs de la Transformation dans les Entreprises (Accor, EDF, France Telecom, Veolia ) Page 6

7 Toujours les mêmes difficultés (exemples): la Transformation peut se formaliser Définir tous les besoins Définir le But Manque d ambition Piloter Problème non formalisé Trajectoire sans cible Modèle dépendant de l Organisation Difficulté à décomposer Obtenir le Modèle Opposition réutilisation/ besoins spécifiques Reproduction de l existant Déployer le Modèle Absence de «Fondation» Perte de l objectif en cours de projet Bureaucratie Indisponibilité des Transformateurs Métier Structures et Rôles peu adaptées Refus du changement Communication inadaptée Promesses irréalistes Difficultés à évaluer couts et délais Page 7

8 La Transformation peut se formaliser: mêmes Pratiques pour des Processus différents Processus de Transformation Créer une Entreprise Fusionner deux Entreprises Lancer de nouveaux Produits Nouveau Segment de Clientèle Nouveau Pays Nouveau Partenaire Renouveler le SI Changer le périmètre de l Entr. Réutilisées Pratiques Communes Comment définir un problème? Comment évaluer un Projet? Comment modéliser des Processus? Comment gérer le changement? Comment rendre les acteurs plus innovants? Comment choisir des outils de Transformation? Comment développer du logiciel? Comment gérer la sécurité? Page 8

9 Rappels sur l entreprise Page 9

10 Approche systémique de l Entreprise Ressources Capital Ressources Humaines : UN centre de décision Technologie, Savoir Faire, Méthodes Concurrent Fournisseur Matières Premières Enterprise = Agent économique qui crée de la Valeur PRODUIT Bien et/ou Service Satisfaction CLIENT PRODUIT Bien et/ou Service Regulateur / Legislateur Différentes formes juridiques : SA, SARL, Association, Organisation Gouvernmentale, sans existence juridique Differents Systèmes: entreprise publique/privée, Fédération, Unité de recherche/d enseignement, ONG, syndicats, parti politique, association Page 10

11 Principales activités d une Entreprise industrielle Rechercher (R/D) Concevoir le produit Développer le Marketing du produit (Besoins et promotion) 1 + Gérer les Ressources internes (support) Finance, RH, SI, locaux, usines Tout part du client! Fournisseur Industrialiser Gérer la distribution (n canaux) Client Gérer la logistique Supply chain Acheter Produire Vendre Maintenir Gérer / Piloter Page 11

12 Langage de la Transformation Principaux concepts Page 12

13 Le Marché: pour obtenir de la Valeur, le Client Acquiert puis Utilise un Produit Marché Offre Entreprise 3 Entreprise 2 Entreprise 1 Demande Acquéreur Client Payeur Différents Rôles peuvent être joués par la même Personne Produits Bien, Service, Information ou Modèle de Bien, Modèle de Service, Modèle d information Bénéficiaire Utilisateur VALEUR Segment de Clientèle Territoire de Distribution Page 13

14 6 types de Produit Bien Ex: Voiture Service Ex: soigner un malade Information Réelle Ex: Information boursière Modèle de Bien Ex: Modèle de Voiture Modèle de Service Ex: Méthode de diagnostic Modèle d Information Ex: Modèle d information sur une valeur financière Page 14

15 Vision Entreprise: définir son Offre Marché Produit CLIENT Offre: Quels Modèles-Produit Pour quel segment de clientèle Sur quel territoire Quelle Contrepartie Page 15

16 Pour bien exécuter les processus Primaires, il faut définir une Offre Client OPERATIONS Opérer Gérer les Ressources Ressources d Opération Produire Distribuer Produit Client Utiliser Offre = Modèle Produit Page 16

17 Opérer grâce à des Ressources Acteurs-Humains: Acteurs Internes comme Employés ou Acteurs externes comme Clients, Partenaires, fournisseurs OPERATIONS Acteurs-Ordinateur: Station, Serveur, outil mobile Ressources d Opération Opérer Gérer les Ressources Produire Information: Client, Produit, Contrat, service, comptes, structure Informations Opérationnelles Distribuer Produit Client Utiliser Page 17

18 Pour que les Ressources Opèrent bien, elles doivent s appuyer sur un Modèle d Opération. Modèle d Acteur-Humain (pour individu et Groupe): Potentiel = Compétence + Comportement Rôle = sa place dans l organisation, Droits et Devoirs Organisation Modèle d Acteur- Ordinateur Potentiel = Configuration Hard et Soft Role = sa place dans l organisation, Droits et Devoirs Infrastructure Ressources d Opération OPERATIONS Opérer Gérer les Ressources Produire Distribuer Produit Client Utiliser Modèle d Information: Glossaire Métier, relations, attributs, types, référentiels, Interfaces entre Solutions Informations Opérationnelles Page 18 Modèle de Processus: But, Orchestration de Fonctions, règles d affectation aux Acteurs Modèle D Opération Modèle de Fonction: But, Logique de la Fonction

19 Capacité de l Entreprise Capacité de l Entreprise ( Capital ) Pour Opération et Transformation Ressources ( Capital matériel ou Moyens ) Modèle d Entreprise («Capital immatériel») Matériels (IT, Composant, Humains Locaux Information Capitaux Modèle d Entreprise Produit fini, Formalisable consommable) Modèle d Entreprise Non Formalisable Modèle Produit Modèle d Opération Modèle de Transformation Modèle Financier Culture (Interne) Image (Externe) Page 19

20 Classification des Processus Processus d Entreprise Processus des Opérations Processus de Transformation Processus Primaires Processus de gestion de Ressources Processus de pilotage Processus de formation de la Stratégie Processus de création des Modèles Processus de Déploiement Processus de Production Processus de Distribution Processus d Utilisation du Produit Page 20

21 Transformation = créer ou modifier le Modèle de l Entreprise et le déployer, pour appliquer la Stratégie. Page 21

22 Chaque activité de l Entreprise («Organisation Complexe») appartient soit à la Transformation, soit aux Opérations. TRANSFORMATION Stratégie Construction du Modèle Produit Construction du Modèle d Opération OPERATIONS Produire, Distribuer Gérer les Moyens Construire un Modèle Exécuter un Modèle Modèle V2 (Offres, Procédures, Processus, Rôles, Logiciels, Modèle d Information ) Déployer un Modèle: Former, Installer, réorganiser Modèle V1 (Offres, Procédures, Processus, Rôles, Logiciels, Modèle d Information ) Page 22

23 Opérations et Transformation TRANSFORMATION OPERATIONS Transformer (la Transformation) Transformer (les Opérations) Opérer Définir la Stratégie de Transformation Construire le Modèle de Transformation Déployer Modèle de Transformation Ressources de Transformation Définir la Stratégie d Opération Construire Offre Construire + Déployer Modèle Opération Ressources d Opération Gérer les Moyens Produire Distribuer Produit Client Utiliser Modèle de Transformation Offre Modèle D Opération Page 23

24 Fonctions de Transformation Identifier forces et faiblesses de l Entreprise actuelle Decider pourquoi Transformer et definir les Buts Indetifier les Drivers Opportunités et craintes Définir les Buts Périmêtre Territoire Ligne Produit Domaine d Opération Roles des Acteurs Buts Directions: Valeur pour l Entreprise +Détaillé en Objectifs et Indicateurs + détaillé en Exigences Contraintes sur la Transformation Délai, Budget Modèle de Transformation, Ressources de Transformation Construire le Modèle Cible Concevoir Architecture, Definir les Specs, Détailler le Modèle Controler le Modèle Cible Obtenir le Modèle Modèle de déploiement Offre Modèle d Opération Organiser, Motiver et former les Acteurs Humains Installer Matériels et Logiciels Migrer Information Adapter Locaux et équipement Déployer le Modèle Ressources Adaptées Page 24

25 Programme et Projets Définir pourquoi Transformer Obtenir le Modèle Construire le Modèle Concevoir l Architecture : Décomposer en Sous-Modèles et Fondation The Les Projets Projects Le Programme Coordonner Obtenir un Sous-Modèle Obtenir un Sous-Modèle Build Sub-Model Design Construire Sub-Model Architecture un Sous-Modèle Detail Concevoir Sub-Model l Architecture Détailler le Sous-Modèle Check Sub-Model Check Sub-Model Obtenir et supporter une Fondation Intégrer les Sous-Modèles dans le Modèle Contrôler le Modèle Déployer le Modèle Opérer Page 25

26 Approche Stratégique 1 Son Offre Actuelle Modèles de Produit Segment de Clientèle Forces et Faiblesses de l Offre Territoire de Distribution Pourquoi? 3 Drivers Opportunités et Menaces 4 But (ou Enjeu) Valeur pour l Entreprise Objectifs (et indicateurs) Contraintes sur la Cible et le Plan Sa Capacité actuelle Ressources Modèles 2 Forces et Faiblesses internes Avantage concurrentiel ou stratégique à long terme Vers où (Cible, Vision)? 5 Modèles de Produit Son Offre future (global) Territoire de Distribution Segment de Clientèle 6 Ressources et Modèles d Opération Sa Capacité future (globale) Territoire de Production Ressources et Modèles de Transf. 7 Comment? Plan stratégique global Décider 7 Projet (=Initiative) Construction ou Evolution de Modèle 8 8 Projet (=Initiative) Déploiement de Modèle Page 26

27 Qu est-ce que l Architecture d Entreprise? Une fois définie sa position souhaitée vis-à-vis de son environnement extérieur (stratégie) Quelle offre de produits? Quels marchés? Quels clients? Quels objectifs de performance? le décideur doit mobiliser au mieux les ressources pour atteindre ces objectifs et faire des choix sur : Les processus métier Les acteurs et l organisation La gestion de l information (les SI) Il doit donc choisir un «operating model», i.e une structure pour son entreprise et fait donc un travail d architecture d entreprise (implicite ou explicite) Page 27

28 L Architecture d Entreprise décrit comment l Entreprise Opère et se Transforme pour appliquer une Stratégie Stratégie Nouveaux Produits, Processus, Partenaire, Marché Quelles Organisation et Informatique? * Architecture d Entreprise Transformation Operations Acteur Action Information Organisation Acteur Humain Automate Execute Action Manuelle Action Automatisée Avec Information non structurée Information Structurée * : Nous ne nous occupons pas des autres ressources comme la finance, les biens immobiliers, les autres équipements qui sont traités dans d autres disciplines et ont un impact secondaire sur l «operating model» Page 28

29 Stratégie et Architecture d Entreprise sont intimement reliées Stratégie Exécution Prise en compte des capacités et contraintes de l Entreprise Architecture d Entreprise Page 29

30 «Business Architecture» pour un portefeuille de projets stratégiques cohérent Page 30

31 Idée clé sur l architecture d entreprise La Transformation de l Entreprise s opère par des projets successifs Nécessairement bornés dans le temps et l espace (domaine Métier) Recherchant des optima locaux L architecture d entreprise implique un processus permanent visant à conserver ou restaurer une cohérence globale Non borné dans le temps Ni dans l espace ( = sur le périmètre complet) Recherchant un optimum global Domaine Garantir l évolutivité (agilité), la maintenabilité, à moindre coût (complexité) Minimiser l impact (modularité), minimiser les redondances et mieux coordonner (synergie) Projet 1 Projet 2 Temps Page 31

32 Bonnes Pratiques de Modélisation d Entreprise Page 32

33 Modèle Représenta-on simplifiée de la réalité suivant des dimensions choisies par rapport à un objec-f Bénéfice : Comprendre et communiquer sur l existant Concevoir le futur Modèle Descriptif Concep-on Modèle Prescriptif Analyse Abstrac-on Implémenta-on Monde réel Système existant Système futur «Tout ce qui est simple est faux, tout ce qui ne l est pas est inutilisable» Paul Valéry «Everything should be made as simple as possible, but not simpler» Albert Einstein Page 33

34 Le modèle d Entreprise permet de comprendre comment les Opérations sont exécutées Priorité du référentiel d entreprise de l EA Modèle Global Carte des Processus Carte des Activités Carte des Fonctions Carte des Solutions Carte des Entités Vue simplifiée de la réalité pour la comprendre Rôles, Configurations Instructions détaillées aux Acteurs Définir, structurer et stocker les Informations Priorité des projets Modèle Operations Spécifique B Modèle d Acteur Modèle d Acteur Humain Rôle, Droit, Devoir, Compétence Modèle d Automate Configurations logicielles et matérielles Modèle Détaillé Modèle d Action Modèle d Action Manuelle Procédure, Documentation, Guide Utilisateur Modèle d Action Automatisée Logiciel Page 34 Modèle d Information Modèle d Information Humain Définition des Entités Modèle de données informatisées Entités/Relations, Types, Attributs

35 Bénéfices de la modélisation La modélisation permet à l Entreprise de comprendre ses Activités actuelles de manière explicite, ce qui est utile pour : Former les nouveaux collaborateurs Communiquer en interne (entre les départements) et en externe (avec des partenaires, fournisseurs ou clients) Démontrer sa maîtrise sur les risques, la qualité ou l efficacité de ses opérations Efficacité : CMM Gestion des risques : Sarbanes-Oxley, Bâle II Assurance Qualité : ISO9001 Et de concevoir un Modèle meilleur pour le futur Dans le cadre d une fusion/acquisition Dans la mise en place d un outil informatique Dans des démarches d amélioration des processus Métier (Qualité Totale, BPR, Six Sigma, ) Page 35

36 Cas d utilisation d un modèle d entreprise Formaliser son métier pour capitaliser sur la connaissance, passer d une culture orale à une culture écrite (formation des nouveaux collaborateurs) Projet SI : automatisation d un ou plusieurs processus et des informations associées, qu il faut donc décrire rigoureusement Urbanisation du SI d un groupe résultant de fusions successives Démarche de certification ISO 9000 Démarche d amélioration de processus : Business Process Reengineering (BPR) ou Lean Six Sigma Démarche de management par les processus Démarche Sarbanes-Oxley : Formaliser les risques et montrer qu on les maîtrise en toute transparence Démarche de mesure de performance des processus (type Balanced Score Card BSC) Page 36

37 Modèle Global Page 37

38 Rôle du Modèle Global Sur un périmètre donné (plus ou moins grand), le Modèle Global donne une vision d ensemble avec : les liens entre les différents Processus Les liens entre les différentes Entités Les liens entre les différentes Solutions Le Modèle Global montre un découpage logique de l ensemble des Processus et Descripteurs de l Entreprise en domaines et les liens entre eux Il permet de mieux comprendre et communiquer en particulier quand il y a des échanges entre les domaines (partage d Informations des Entités, enchainement de Processus, ) Page 38

39 Quelques exemples de cartes Model Maps Solutions Organization Computers Actions Software Information Solution Map + Messages they Exchange + Reusable Part Organization Unit Structure Network Map: location of Automates and communication links Data Configuration Map: where Data is localized Software Configuration Map: where Software is localized Process Map which classify Processes and present interactions Activity Map which represents work to do for each Actor or Organization Unit Function Map: for example to represent competency Block Map: hierarchic decomposition of Blocks and interactions between Blocks Class/module Map: Class repository Software Services Map: Software service Classification (SOA) Global Entity Map (relations between Entities and Entity patterns) Specific Operations B Page 39

40 CI0 - MANAGE THE ENTITY CI1 Develop & Implement the strategy CI2 - Pilot continual improvement (SHEQ) CI3 - Manage Internal and External Communication Stakeholders requirements HR1 HR1 - Manage competencies HR0 MANAGE HR HR0 Develop Human Resources HR2 - Manage training GD1 - Understand market & Customers SC1 - Purchase Logistics IR0 - Manage INFORMATION RESOURCES IR1 - Internal document IR2 - Manage records IR3 - Manage IT resources IR4 - External doc. & regulations SC2 - Processus Order PR2 - Purchase RM, components & Services GD2 - Design or Refine existing/new products/services SC3 - Load & Deliver SC6 - Planning PR1 - Schedule PR3 - Make product IR0 - MANAGE PR6 - Ensure maintenance & technical improvement HSE0 - MANAGE Health, Safety, Environment HSE1 - Health & occupation. safety GD3 - Market SC4 - Invoice PR5 - Ensure product quality HSE2 - Processus safety HSE3 - Transport safety HSE4 - Environment HSE5 - Product stewardship MT0 Manage Technology MT1 -Acquire,construct and manage property MT2 - Design/refine new/existing technology GD4 - Sell SC5 - After Sale Services (inc. Claims Mgt) PR4- Pack & Store MS0 Manage Site Facilities MS1 - Provide maintenance MS2 - Provide utilities MS3 - Perform analysis MS4 - Purchase MS5 - Manage Site Administration GD0 GENERATE DEMAND SC0 MANAGE SUPPLY CHAIN PR0 PRODUCE From CC- Communicate & implement Policies & Guidelines, Provide Services and competences FI0 - Manage Financial resources FI1 -Planning & accounting FI2 - Revenue accounting FI3 - General accounting & reporting FI4 - Fixed Assets FI5 - Payroll FI6 - Processus acc. Payable & expense reimbursement FI7 - Treasury operations FI8 - Internal control FI9 - Taxes Stakeholders satisfaction

41 Méthodologie : La démarche processus Exercice de la pieuvre Pilotage Démarche processus Orientés clients Exercice de la tortue Support RM/MKE/DDC C. WEBER 2005/10/12 41

42 Exercice de la pieuvre Le marché Le marché connaît l offre Prospect / client a des besoins Prospect / client reçoit une offre 1. Le client a un besoin Le marché a des besoins Le client obtient réparation Le client fait une réclamation Elaborer l offre COMMERCIALISER L OFFRE CARTES GERER LES RECLAMATIONS DES CLIENTS L entreprise GERER LES DEMANDES DES CLIENTS Commercialiser l offre 2. L entreprise répond avec de la valeur ajoutée Gérer la relation contractuelle Prospect / client commande 3. Le client a eu la réponse à son un besoin et est satisfait Le client satisfait reçoit sa facture et paye Prospect / client reçoit les cartes Le client utilise ses cartes Le client obtient une réponse rapidement Le client a une demande Client reçoit une nouvelle offre Le client évolue RM/MKE/DDC C. WEBER 2005/10/12 42

43 La tortue de Crosby Les attentes des clients Les données d entrée : Milieu Matière Contraintes Avec quels moyens et équipements je maîtrise mon processus? PROCESSUS Avec quels compétences nécessaires je maîtrise mon processus? Avec QUOI? Avec QUI? Les produits ou services attendus par les clients Les données de sortie du processus : Indicateurs de résultats : performance, satisfaction Que doit-on me fournir? COMBIEN? COMMENT? Avec quels indicateurs je pilote et je mesure l efficacité de mon processus? Avec quelles méthodes et règles du jeu, je maîtrise mon processus? RM/MKE/DDC C. WEBER 2005/10/12 43 Que dois-je fournir?

44 Etape 2 : Macro-processus de Pilotage ANIMER LES FORCES DE VENTE SUIVRE LA PERFORMANCE COMMERCIALE ASSURER LE SUIVI CLIENTS CONSTRUIRE ET PILOTER LES BUDGETS PILOTER LES PROCESSUS Le marché a des besoins Les prospects veulent connaitre l offre TOTAL Un prospect veut devenir client Le client utilise ses cartes et ses services Le client a de nouveaux besoins Le client a des réclamations GERER L OFFRE GERER LES ACTIONS DE PROSPECTION ACQUERIR DE NOUVEAUX CLIENTS GERER LA RELATION CONTRACTUELLE GERER LES DEMANDES DES CLIENTS GERER LES RECLAMATIONS DES CLIENTS Total conçoit et propose des offres marketing Le prospect connait l offre TOTAL Le client a un contrat et bénéficie des produits et services Total Le client satisfait reçoit sa facture et paye Le client bénéficie de nouvelles cartes, de nouveaux services Le client reçoit une réponse et est fidélisé DEVELOPPER ET GERER LES RESEAUX ACCEPTEURS GERER LE RISQUE CLIENTS MANAGER LA PRODUCTION LOGISTIQUE MESURER, PREVENIR ET REDUIRE LA FRAUDE GERER ET FAIRE EVOLUER LE SI CARTES REALISER LE CONTRÔLE DE GESTION GERER LE PERSONNEL ET LA FORMATION RM/MKE/DDC C. WEBER 2005/10/12 44

45 Modèle d Information Page 45

46 Principaux messages pour la modélisation de l information La qualité du modèle d information est clé pour une bonne communication et une bonne conception Concerne le métier et l informatique, ensemble Commence par un glossaire des objets du métier : Opérations (Client, Produit, Contrat ) et Transformation (Projet, Besoins, Modèle ). Plus difficile qu il n y paraît : faire critiquer son Modèle par des pairs et travailler par itérations Plus facile si la démarche est outillée Commencer par la structure générale des Objets, puis les détails dans une deuxième étape Réutilisation : Identifier les objets pertinents au niveau Groupe et filiale Page 46

47 Ordre inversé pour analyser les besoins 3-Processus Organisé (avec qui fait quoi) 2- Processus Métier (seulement ce qu il faut faire) «The Agent Sells the Insurance-Contract». 3-Acteur (peut aussi être un Objet Métier) 1-Objet Métier Plusieurs Processus Pour un même Objet Métier Vendre Souscrire Facturer Suspendre Résilier Un Contrat d assurance Beaucoup d Acteurs possibles Pour un même Processus Métier L Agent Le Commercial Le Centre d Appels Le Courtier Le Partenaire Vend un Contrat d Assurance Page 47

48 Comment identifier les Objets Métier d un Domaine Définir la Structure générale Découvrir les Objets Définir des Groupes Définir l Héritage Définir les Relations Le plus difficile Détailler chaque Objet Pour chaque Objet Id/version Définition Statut et Cycle de Vie Définir les Attributs Définir les Types Faire Valider Implémenter la Base de données Page 48

49 Découvrir les Objets Définir les Groupes d Objets Métier, puis les Groupes d Objets organisationnels Client, Produit, Acteur Externe, Contrat, Service, Compte, Puis : Acteur Interne, Organisation, Profil, Droit, Devoir, Eviter la multiplication d Objets inutile Travailler sur les Objets concrets avant les Objets abstraits Gérer les Synonymes et les Homonymes Ne pas mélanger les Objets Métier et les Règles Métier (comme les «Conditions») Identifier les Objets par le processus de création Ne pas accepter les spécificités sans vérifier : «mon Entreprise/ma filiale est spécifique et n utilise pas les mêmes Entités» Page 49

50 Assurance Produit Produit 1 Produit D Assurance 2 8 Produit 9 D Assurance Vie 1 Client Souscripteur Contrat D Assurance 5 Contrat 11 D assurance Vie 1 Client Sinistre Payeur Contrat Finance 7 Contrat 17 1 Facture Paiement Sinistre Assurance vie * 1..* 1..* Service Offert 10 1 Service Souscrit 13 1 Service Délivré * Bénéficiaires 1 Un Produit d Assurance est a Produit 2 Un Produit d Assurance Vie est Un Produit d Assurance 3 Un Produit d Assurance Vie a des Services Offerts 4 Un Contrat d Assurance est un Contrat 5 Un Contrat d Assurance Vie est un Contrat d Assurance 6 Un Contrat d Assurance Vie a des Services Souscrits 7 Un Contrat est relatif à un Produit 8 Un Contrat d Assurance est relatif à un Produit d Assurance 9 Un Contrat d Assurance Vie est relatif un Produit d Assurance Vie 10 Un Service Souscrit est relatif à un Service Offert 11 Un Sinistre d Assurance Vie est relatif à un Contrat d Assurance Vie 12 Un Sinistre d Assurance Vie has des Services Délivrés 13 Un Service Délivré est relatif à un Service Souscrit 14 Un Service Délivré est relatif à un Bénéficiaire 15 Un Contrat a un Souscripteur 16 Un Contrat a a Payeur 17Un Contrat a une Facture 18 Un Paiement a une Facture 1 A A * B A Héritage B hérite de A, ou B est une spécialisation de A Ou A est une généralisation de B Relation B B a un et un seul A, ou B est relatif à un A B B a plusieurs A, ou B est relatif à plusieurs A Page 50

51 Modèle d Action Page 51

52 Quels concepts pour représenter les Actions? Action Activité Processus Métier Capacité Domaine Fonction élémentaire Processus de bout en bout Exécution Fonction Domaine fonctionnel Macro Processus Opération Processus Organisé Préparation Procédure Règle Service Etape Sous-Processus Tâche Cas d utilisation Principales Actions CEISAR Processus Métier Activité Processus Organisé Fonction Page 52

53 Le Processus Métier Pour Livrer la Valeur au Client, l Entreprise doit exécuter un Processus Métier: une chaine de Fonctions déclenchées par un évènement indépendant Evènement Indépendant Des Messages sont échangés entre Fonctions Action Action Action Valeur Client du Processus Processus Métier Si le Client du Processus est le Client de l Entreprise, la Valeur est le Produit: Bien ou Service ou les 2 Page 53

54 Processus Organisés Processus Métier Évènement indépendant + Valeur pour le Client du Processus Demande Client Commande Biens Client Processus Organisé Optimisation des Ressources Demande Client Assez de Biens «Enregistrer Commande» «Livrer Produits» Activité Exécutée par le même Acteur au même moment «Entrer Commande» «Accepter Commande» «Charger Camion» «Remettre Produits» Client Back Office Stock Livreur Fonction Métier (une Fonction peut appeler des Fonctions) Fonction D Organisation «Obtenir les infos Client» «Entrer les lignes de commande» Page 54 «Calculer le prix» «Trouver un Acteur disponible au Back Office»

55 Marche à suivre 0. Définir le périmètre du Problème 1. Identifier les Entités et Processus Métier du périmètre (itératif) Pour chaque Entité: récupérer ou enrichir : Définition (Glossaire), Cycle de vie (permet de découvrir des Processus), Modèle classe-relation Pour chaque Processus Métier: Définition (fait apparaitre des Entités du Métier), Client, Valeur, Événement Métier Livrable = Modèle d Entités et Modèle Global des Processus On s intéresse ensuite à un et un seul Processus Métier clairement identifié (événement, client, valeur ajoutée), qu on souhaite modéliser de manière détaillée Démarche itérative d amélioration continue : Il faut revenir plusieurs fois sur un Modèle de Processus pour aboutir à un résultat satisfaisant (en particulier pour trouver des Modèle de Processus Métier bien génériques et indépendants de l organisation) Page 55

56 Marche à suivre (suite) Leurs choix d organisation (Processus) sont hors de contrôle de l entreprise, qui ne spécifie que les entrées/sorties (boîte noire) 2. Identifier les Acteurs Lister les acteurs: séparer Acteurs externes et internes Lister des scenarios d organisation : au moins 2 pour isoler ensuite les invariants du Métier par rapport à l organisation 3. Pour chaque scenario d organisation : définir le ou les Processus Organisés Définition + Client + Valeur + Évènement Organisation 4. Pour chaque Processus Organisé Lister les Acteurs impliqués Identifier toutes les Fonctions Définir la Fonction: nom, interface, fonctionnalité Ranger la Fonction par Entité Métier et ajouter les Attributs nécessaires Ils exécutent le Processus défini par l Entreprise Scénario d organisation = choix des Acteurs Fonction automatisée ou non Regrouper les Fonctions par Activité Affecter les Activités aux Acteurs Activité = ensemble de Fonctions affectées à un même Acteur Traiter d abord le cas nominal et regarder les exceptions dans un second temps Page 56

57 Marche à suivre (suite) 5. Déduire le Processus Métier par abstraction Identifier les Fonctions communes à tous les scénarios d organisation : ce sont en général les fonctions Métier (invariantes par rapport à l Organisation) S abstraire de l organisation Supprimer les Fonctions d Organisation Supprimer les Acteurs Le Processus obtenu est un Processus Métier, générique, centré sur le «Quoi» 5bis : le cas échéant, identifier plusieurs variantes Métier qui spécialisent le Pattern de Processus Métier (incluant des Informations et des Fonctions Métier différentes ou complémentaires). On parle de variantes de Processus Métier (gérées par des équipes de transformation différentes / Ex : pour des clients ou produits différents). Exemple : un Processus de «souscription d un contrat d assurance» peut se décliner en un Processus de «souscription d un contrat d assurance vie pour les clients VIP» et un autre pour «les clients employés») Page 57

ANDSI. Introduction à l Architecture d Entreprise Présentation du CEISAR (14 avril 2009)

ANDSI. Introduction à l Architecture d Entreprise Présentation du CEISAR (14 avril 2009) ANDSI Introduction à l Architecture d Entreprise Présentation du CEISAR (14 avril 2009) www.ceisar.org contact@ceisar.org Agenda Pourquoi l Architecture l Entreprise? Quels enjeux permet-elle d adresser?

Plus en détail

Business Process Design Max Pauron

Business Process Design Max Pauron Business Process Design Max Pauron 2005 Max Pauron - Reproduction and communication, even partial, are strictly prohibited without written permission. Unauthorized photocopying is a crime. Contexte Les

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets)

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets) Livre Blanc Oracle Mars 2013 Le kit de démarrage d un PMO (Bureau des Projets) Présentation générale 1 Introduction 1 Phase de planification 2 Établir les objectifs 2 Définir le champ d application et

Plus en détail

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Enjeux critiques des systèmes de distribution Assurance Etude Accenture Assurances 2020 4 axes d amélioration : Articuler le SI Assurance

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

Qu est-ce qu une solution d affaires intégrée (ERP)? Automne 2004 Séance 1 Pierre-Majorique Léger (pierre-majorique.leger@hec.ca) 3-715-00 Automne 2004 Séance 1, page 1 1- Qu est-ce qu une solution d affaires

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity.

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity. PRESENTATION DE LA TECHNOLOGIE : INNOVATION ET TRANSFORMATION DES ACTIVITES Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting Olivier Elluin Agenda Contrôle Interne et Gouvernance IT Lotus Business Control and Reporting Besoins Fonctions Générales Présentation

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER

Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER L amélioration des processus métiers se traduit par des gains tangibles. Le BPM est devenu une pièce angulaire du système d information des organisations.

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI

Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI IAE Lyon 3 - DSCG / DUSCG 1 - Formation initiale 2015 - Semestre 1&2 Management des Systèmes d information (SI) UE5 - Gouvernance des SI S1 - M4 - Urbanisation des SI Yves MEISTERMANN DSCG UE 5 - Bulletin

Plus en détail

Financial Management Budgeting- Accounting- Charging. Service Level Management Management. Problem Management

Financial Management Budgeting- Accounting- Charging. Service Level Management Management. Problem Management Ce cours est une introduction aux notions d ITIL pour les stagiaires impliqués dans la gestion d un Infrastructure technique, qui veulent devenir familiers avec les notions exhaustives des meilleures pratiques

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Pilotage de la performance par les processus et IT

Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage par les processus, Apports de la DSI aux processus métiers, Maturité des entreprises en matière de pilotage par les processus. 1 1 Piloter par

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Ingénierie des Exigences

Ingénierie des Exigences Club Management des Systèmes d'information Ingénierie des Exigences Comment construire et maintenir un référentiel? 1 Qui suis-je? Stéphane BADREAU Consultant et formateur en ingénierie des exigences chez

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

L Architecture d Entreprise au service de la Transformation. Ludovic Relandeau VP, Managing Director MEGA

L Architecture d Entreprise au service de la Transformation. Ludovic Relandeau VP, Managing Director MEGA L Architecture d Entreprise au service de la Transformation Ludovic Relandeau VP, Managing Director MEGA Introduction Nuage, Social Media, Mobiles Apps, changent notre monde 2 Introduction Quelque soit

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE R&D ACHATS QUALITE 27 septembre 2012 Fabian MATHURIN Consultant en management des achats fmathurin@achat-performance.com 1 EVOLUTION

Plus en détail

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION

URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS URBANISME DES SYSTÈMES D INFORMATION De l Urbanisme à L Urbanisation des SI Urbanisme : Mise en œuvre des politiques urbaines

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Rational Software Rational Portfolio Manager

Rational Software Rational Portfolio Manager IBM Software Group Rational Software Rational Portfolio Manager Rachid Saoui, rachid.saoui@fr.ibm.com Fabrice Grelier, fabrice.grelier@fr.ibm.com 2003 IBM Corporation genda Gouvernance et Portfolio Management

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Consultant Dynamics AX Supply Chain

Consultant Dynamics AX Supply Chain Filière de Formation : Consultant Dynamics AX Supply Chain DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Sommaire... 2 Découpage de la

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Management par les processus Retour sur Investissement. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Retour sur Investissement. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Retour sur Investissement Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 Programme Cours Module Type de Cours Duree Planning Objectifs et définitions du "Management par le process" CM 1.5

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Se former aux aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Sommaire 1 Pourquoi s intéresser aux et à leur pilotage? 2 Etat des lieux 3 L offre de formation/certification

Plus en détail

IBM Global Technology Services Service Management

IBM Global Technology Services Service Management IBM Global Technology Services La voie vers la transformation de l informatique L INFORMATIQUE, UN SOUTIEN AUX MÉTIERS DE L ENTREPRISE Les dirigeants considèrent aujourd hui l informatique comme un levier

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001

Optimisez votre SIRH. HR Access Services Une nouvelle dimension de services. Business Consulting Services. Copyright IBM Corporation 2001 Business Consulting Services Copyright IBM Corporation 2001 Compagnie IBM France Tour Descartes 2, avenue Gambetta La Défense 5 92066 Paris-La Défense cedex services/fr IBM, le logo IBM et le logo e-business

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

La Business Intelligence pour les Institutions Financières. Jean-Michel JURBERT Resp Marketing Produit

La Business Intelligence pour les Institutions Financières. Jean-Michel JURBERT Resp Marketing Produit La Business Intelligence pour les Institutions Financières Jean-Michel JURBERT Resp Marketing Produit Agenda Enjeux des Projets Financiers Valeur de Business Objects Références Clients Slide 2 Des Projets

Plus en détail

Gestion des données de référence (MDM)

Gestion des données de référence (MDM) Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestion des données de référence (MDM) Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Organisation et processus

Organisation et processus Organisation et processus «Le potentiel humain d une entreprise est plus important que ses outils techniques» Organisation et Processus Qu est ce qu un PROCESSUS? 1 Définition Un processus est un ensemble

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Créateur d applications web et mobiles

Créateur d applications web et mobiles Créateur d applications web et mobiles Projets Performances Team http://www.projet2team.fr Projet2Team Projets Performances Team http://www.projet2team.fr SAS au capital de 25.000 - RCS 789 681 285 7 rue

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs, principes-clés et politiques de la transition des services

ITIL V3. Objectifs, principes-clés et politiques de la transition des services ITIL V3 Objectifs, principes-clés et politiques de la transition des services Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL

Plus en détail

Le Choix d un PGI Année 2005/2006

Le Choix d un PGI Année 2005/2006 Le Choix d un PGI Année 2005/2006 ESCI Bourg en Bresse PLAN D ENSEMBLE 1/ Objectifs 2/ Fonctionnement et apports d un progiciel intégré 3/ Cas pratique 1 : Démarche de choix et points clés 4/ Choix d un

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Les Audits de Systèmes d Information et leurs méthodes 1 Gouvernance de Système d Information Trois standards de référence pour trois processus du Système d Information

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Urbanisation des systèmes d information

Urbanisation des systèmes d information Urbanisation des systèmes d information 29-08-2013 Université Lyon 1, 7 Novembre 2013 Présentation Julien VILLANTI (julien.villanti@worldline.net) Unité Public Santé Transport (département Contacts) Fonctions

Plus en détail

M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T

M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T F A C I L I T A N T L A G E S T I O N C O N T R A C T U E L L E Q U O T I D I E N N E D U M A I T R E D O E U V R E D E X E

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage Charbel ACHKAR e-mail Téléphone Adresse pro@charbelachkar.com 06 52 95 22 96 2 Allée Bienville 78420 Carrières Sur Seine France Marié, 2 enfants Né le 23 février 1966 FORMATION Directeur de projets Maîtrise

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail