La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO"

Transcription

1 La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO Dr Marjolaine Georges Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Pr Thomas Similowski Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

2 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

3 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

4 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO Place de la VNI dans le traitement de la BPCO sévère stable TRES DEBATTUE Pourtant représente une indication FREQUENTE 1960 : évolution favorable sous VNI (VAC + masque facial) de patients BPCO hospitalisés pour détresse respiratoire aigue Sadoul, Bull Eur Physiopathol Respir, : amélioration de la survie des patients BPCO sous OLD Etude MRC, Lancet, 1981 Etude NOTT, Ann Intern Med, : apparition de ventilateurs portables et amélioration des interfaces. Etudes portant sur l intérêt de la VNI au long cours dans la BPCO.

5 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO BPCO Cypho-scoliose DDB Apnées Neuro-musculaires Divers Tuberculose Patients ventilés à domicile en France de 1995 à 2010 selon l étiologie de l insuffisance respiratoire

6 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO Patients ventilés à domicile dans la région de GENEVE de 1992 à 2000 selon l étiologie de l insuffisance respiratoire Janssens, Chest, 2003.

7 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO Sondage européen EuroVent 38% des patients ventilés à domicile le sont dans le cadre d une BPCO sévère Grande variation d un pays à l autre Plus large prescription en Europe du Sud (France, Italie, Portugal) 90% des patients ont une ventilation barométrique

8 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO

9 Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO

10 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

11 Justification de la VNI au long cours dans la BPCO Efficacité clinique de la VNI dans la prise en charge de l insuffisance respiratoire aigue au cours des exacerbations de la BPCO parfaitement démontrée nécessité intubation endotrachéale longueur du séjour aux Soins Intensifs taux de complications (pneumonie acquise sous ventilation, sevrage difficile de la ventilation mécanique) survie Bott, Lancet, 1993 Kramer, AJRCCM, 1995 Barbe, ERJ, 1996 Celikel, Chest, 1998 Keenan, Crit Care Med, 2000 Plant, Lancet, 2000 Evans, AJRCCM, 2001 Conti, Intensive Care Med, 2002 Squadrone, Intensive Care Med, 2004 Brochard, NEJM, 2005

12 Normocapnique Hypercapnie résolutive Hypercapnie chronique Justification de la VNI au long cours dans la BPCO Contrôle de l hypoventilation alvéolaire nocturne Amélioration de la qualité du sommeil Amélioration de la commande centrale Mise au repos des muscles respiratoires Bénéfice fonctionnel respiratoire Amélioration de la survie? Costello, Am J Med, 1997 Hypercapnie La possibilité de corriger un ou plusieurs facteurs pronostiques (GDS, VEMS, dyspnée) justifie la VNI.

13 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

14 Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO Inefficacité relative de l appareil respiratoire : 1/Distension thoracique 2/ Obstruction des VA 3/ Fatigue des muscles respiratoires HYPERCAPNIE Réduction de la commande ventilatoire Effet espace mort avec rapport VA/Q élevé

15 Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO Inefficacité relative de l appareil respiratoire : 1/Distension thoracique 2/ Obstruction des VA 3/ Fatigue des muscles respiratoires Diminution de la compliance pulmonaire Levée de micro-atélectasies Grassino, JAP, 1973 Mise au repos des muscles respiratoires Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique HYPERCAPNIE Réduction de la commande ventilatoire Effet espace mort avec rapport VA/Q élevé Recalibration des centres respiratoires

16 Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO Inefficacité relative de l appareil respiratoire : 1/Distension thoracique 2/ Obstruction des VA 3/ Fatigue des muscles respiratoires Mise au repos des muscles respiratoires Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique Schönhofer, Chest, 2006 Nickol, International Journal of COPD, 2008 Similowski, NEJM, 1991

17 Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO Réduction de la commande ventilatoire Recalibration des centres respiratoires Elliott, ERJ, 1991 Nickol, International Journal of COPD, 2008 Lin, AJRCCM, 1996

18 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

19 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO Etudes non contrôlées Carroll, Thorax 1988 Marino, Chest 1991 Elliott, ERJ 1991 Ambrosino, Chest 1992 Nava, Chest 1993 Léger, Chest 1994 Simonds, Thorax 1995 Perrin, ERJ 1997 Krachman, Chest 1997 Marangoni, Respiration 1997 Jones, Thorax 1998 Sivasothy, ERJ 1998 Tuggey, Thorax 2003 Highcock, ERJ 2003 Effectif VEMS PaCO2 (mmhg) Réglages Bénéfices en faveur de la VNI 4 19 % 61,5 (52-69) NIPPV GDS, SpO2 noct, T6M 4 0,52 ± 0,03 61 ± 3 VAC Symptômes, GDS 8 30 % (19-38) 60 (47-74) NIPPV GDS, inflation, drive 8 0,58 ± 0,21 61 ± 6 22 GDS, EMG diaph, pattern respi 7 20 ± 7 57,4 ± 6,3 10vs20/5 EMG diaph ± ± 9 trach GDS, hospitalisations 33 0,58 ± 0,30 62,2 ± 13,5 NIPPV GDS, QV 14 0,75 ± 0,18 54,7 ± 2,2 NIPPV GDS, QV 6 0,58 ± 0,09 58 ± 4 NIPPV Efficacité sommeil, TST 11 NIPPV GDS, hémodynamique % 60,6 NIPPV GDS, spiro, hospitalisation, cslt MT 26 0,68 ± 0,37 56,2 (46-106) NIPPV GDS, Ht, QV, survie 13 0,58 ± 0,24 74,5 ± 6,5 NIPPV Coût économique (hospit, consult) 8 1 ± 0,4 45 ± 9 30/2 Pattern respi mais pas capacité exercice

20 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO Etudes randomisées contrôlées de courte durée < 1 an Etudes randomisées contrôlées de longue durée > 1 an Strumpf, Am Rev Respir Dis 1991 Renston, Chest 1994 Meecham-Jones, AJRCCM 1995 Gay, Mayo Clin Proc 1996 Lin, AJRCCM 1996 Diaz, AJRCCM 1999 Garrod, AJRCCM 2000 Casanova, Chest 2000 Clini, ERJ 2002 McEvoy, Thorax 2009 Méthodologie Effectif randomisé VEMS PaCO2 (mmhg) Réglages Bénéfices en faveur de la VNI Cross-over 19 0,54 (0,46-0,88) 49 (35-67) 15/2 Tests neuro-psy Groupes parallèles 9/8 Dyspnée, T6M Cross-over 18 0,86 (0,33-1,7) 56 (52-65) 18/2 GDS, sommeil, QV Groupes parallèles 7/6 0,68 (0,5-1,1) 55 (45-89) 10/2 Aucun Cross-over 12 33% 50,5 ± 3,5 12/2 SpO2 nocturne Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles 18/18 0,81 ± 0,21 55,2 ± 5,1 18/2 GDS, spiro, pattern respi 23/22 0,96 ± 0,31 44,2 ± 6,68 16/4 T6M, QV 26/26 0,85 (0,44-1,28) 51 (37-66) 12-14/4 Dyspnée, tests neuro-psy, pas d effet sur la survie 43/47 0,70 (0,30-1,35) 55 (50-75) 14/2 Dyspnée, QV, hospitalisations, pas d effet sur la survie 72/ ( ) 52.6 ( ) 13/5 Dualité sommeil, survie

21

22 RCT non RCT Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 1. Sur la gazométrie PaO2 PaCO2

23 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 2. Sur la qualité de vie Meecham Jones, AJRCCM, 1995 Clini, ERJ, 2002

24 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 3. Sur des paramètres physiologiques : - le VEMS

25 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 3. Sur des paramètres physiologiques : - le PiMax RCT non RCT Pi max

26 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 3. Sur des paramètres physiologiques : - l hyperinflation

27 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 4. Sur la morbidité et la survie La VNI est «cost effective» sur une population très ciblée hypercapnique (Tuggey 2003) Diminue significativement le nombre d hospitalisation dans plusieurs études non contrôlées (Leger, 1994; Jones, 1998; Janssens, 2003) Janssens, Chest, 2003

28 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 4. Sur la morbidité et la survie Résultats peu encourageants dans les études randomisées contrôlées Casanova, Chest, 2000 Clini????

29 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 4. Sur la morbidité et la survie A mettre en balance avec la tolérance et l observance au traitement Cuvelier, Rev Mal Respir, 2005

30 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 4. Sur la morbidité et la survie

31

32 Critères d inclusion Age 18 ans BPCO à l état stable VEMS < 50 de la norme Durée de VNI nocturne : au moins 4h30/nuit Durée de l étude : au moins 3 mois Chen H, Chin Med J, 2011 Efficacité significative PaCO2 Dyspnée Qualité de sommeil Survie : controversée Non significatif CVF, VEMS, VEMS/CVF, VR, CPT, CRF Test de marche des 6 min Hospitalisations / exacerbations

33 Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO Etudes randomisées contrôlées de courte durée < 1 an Etudes randomisées contrôlées de longue durée > 1 an Strumpf, Am Rev Respir Dis 1991 Renston, Chest 1994 Meecham-Jones, AJRCCM 1995 Gay, Mayo Clin Proc 1996 Lin, AJRCCM 1996 Diaz, AJRCCM 1999 Garrod, AJRCCM 2000 Casanova, Chest 2000 Clini, ERJ 2002 McEvoy, Thorax 2009 Méthodologie Effectif randomisé VEMS PaCO2 (mmhg) Réglages Bénéfices en faveur de la VNI Cross-over 19 0,54 (0,46-0,88) 49 (35-67) 15/2 Tests neuro-psy Groupes parallèles 9/8 Dyspnée, T6M Cross-over 18 0,86 (0,33-1,7) 56 (52-65) 18/2 GDS, sommeil, QV Groupes parallèles 7/6 0,68 (0,5-1,1) 55 (45-89) 10/2 Aucun Cross-over 12 33% 50,5 ± 3,5 12/2 SpO2 nocturne Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles Groupes parallèles 18/18 0,81 ± 0,21 55,2 ± 5,1 18/2 GDS, spiro, pattern respi 23/22 0,96 ± 0,31 44,2 ± 6,68 16/4 T6M, QV 26/26 0,85 (0,44-1,28) 51 (37-66) 12-14/4 Dyspnée, tests neuro-psy, pas d effet sur la survie 43/47 0,70 (0,30-1,35) 55 (50-75) 14/2 Dyspnée, QV, hospitalisations, pas d effet sur la survie 72/ ( ) 52.6 ( ) 13/5 Dualité sommeil, survie Les études considérées comme positives concernent les patients les plus hypercapniques et les réglages du respirateur les plus élevés Recommandations «Indication VNI au long cours dans la BPCO» Discussion paramètres ventilatoires les plus appropriés (hypothèse Windish)

34 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1- Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

35 Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable Recommandations SPLF Recommandations ACCP Recommandations GOLD Date Actualisées en 2009 Reprises par l HAS en 2012 Publiées en 1999 La question de la VNI n est pas abordée dans la dernière actualisation en 2011 Actualisées en décembre 2011 Bilan préalable PSG ou PG pour exclure un SAOS associé PSG ou PG pour exclure un SAOS associé PSG ou PG pour exclure un SAOS associé Indications En situation d échec de l OLD Signes cliniques d hypoventilation alvéolaire nocturne associée à PaCO2 supérieure à 55 mmhg et notion d instabilité clinique traduite par une fréquence élevée des hospitalisations pour décompensation. La seule présence d une PaCO2 supérieure à 55 mmhg au repos et stable à différents contrôles ne justifie pas à elle seule la mise en place d une VNI au domicile. Symptômes cliniques (céphalées matinales, dyspnée ) associés à l un des éléments suivants : -PaCO2 55 mmhg -PaCO2 entre 50 et 54 mmhg et désaturations nocturnes (SpO2 88 % pendant 5 minutes consécutives sous O2 2 l/min) - PaCO2 entre 50 et 54 mmhg et hospitalisations itératives pour insuffisance respiratoire aigüe hypercapnique ( 2 épisodes en une année) «La VNI est de plus en plus utilisée chez les patients d une BPCO sévère à l état stable. La VNI associée à une oxygénothérapie de longue durée peut s avérer bénéfique dans un sous-groupe de patients sélectionnés, en particulier ceux avec une hypercapnie diurne. Ce traitement pourrait améliorer la survie mais n améliore pas la qualité de vie. Chez les patients ayant également un SAOS, le bénéfice de la PPC a clairement été étable sur la survie et le risque d hospitalisation.»

36 1-Epidémiologie de la VNI au long cours dans la BPCO 2-Justification de la VNI au long cours dans la BPCO 3-Effets physiologiques de la VNI au long cours dans la BPCO 3.1-Diminution de la compliance pulmonaire 3.2-Amélioration force et/ou endurance diaphragmatique 3.3-Recalibration des centres respiratoires 4-Efficacité de la VNI au long cours dans la BPCO 5-Indication de la VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable 6-Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 6.1-Ventilation sur trachéotomie 6.2-Ventilation volumétrique ou barométrique? 6.3-Quels paramètres en ventilation barométrique?

37 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 2- Ventilation sur trachéotomie L intérêt théorique est de réduire l espace mort qui participe à l hypercapnie et d autoriser des périodes de ventilation plus longues 2 études observationnelles : La ventilation mécanique à domicile définitive par trachéotomie de l insuffisant respiratoire chronique. Robert D, Rev Mal Respir, 1983 : 50 patients BPCO Survival and long-term follow-up of tracheostomized patients with COPD treated by home mechanical ventilation. A multicenter French stydy in 259 patients. French Cooperative Study Group. Muir JF, Chest, Reduction de la fréquence des hospitalisations pour exacerbation Survie (30 % à 5 ans, 8 % à 10 ans): moins favorable que celle des malades restrictifs ou neuromusculaires meilleure que celle des patients BPCO des études NOTT et MRC

38 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 2- Ventilation sur trachéotomie Recommandation SPLF 2009 : La trachéotomie doit être réservée aux impossibilités de sevrage d une ventilation endotrachéale instaurée au cours d une décompensation et aux échecs de la VNI au long cours dans le cadre d un projet thérapeutique décidé avec le patient et son entourage.

39 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 3- Ventilation volumétrique ou barométrique? Confort Synchronisme Réduction du travail Compensation des fuites Garantie de volume Choix des masques Mode barométrique Mode volumétrique Pressions basses Pressions élevées

40 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 3- Ventilation volumétrique ou barométrique? Equivalence clinique entre la ventilation volumétrique et barométrique Meecham Jones, ERJ, 1993.

41 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 3- Ventilation volumétrique ou barométrique? Confort Synchronisme Compensation des fuites Choix des masques Réduction du travail Garantie de volume Mode barométrique Mode volumétrique Pressions basses Pressions élevées La ventilation barométrique est devenue la technique de référence mais avec quels paramètres?

42 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 4- Quels paramètres en ventilation barométrique?

43 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 4- Quels paramètres en ventilation barométrique?

44 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 4- Quels paramètres en ventilation barométrique?

45 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 4- Quels paramètres en ventilation barométrique?

46 Les paramètres ventilatoires influencent-ils l efficacité de la VNI? 4- Quels paramètres en ventilation barométrique?

47 Conclusion : La VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable La VNI au long cours est largement utilisée dans les pays européens dans le traitement de la BPCO sévère même si son efficacité reste débattue CE N EST PAS LA PREMIERE LIGNE DE TRAITEMENT Arguments suffisants dans la littérature pour considérer la VNI au domicile comme bénéfique / souhaitable dans un sous-groupe de patients BPCO sévères restant sévèrement hypercapnique malgré un traitement optimal quant à la fréquence de leurs hospitalisations

48 Conclusion : La VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable Une ventilation barométrique à double niveau de pression (mode ST) est recommandée Disparité des pratiques +++ Un niveau d IPAP < cmh2o est inefficace Un niveau d IPAP plus élevé corrige plus efficacement la PaCO2 Un niveau de pression aussi élevé que 28 cmh2o peut être supporté de façon prolongée

49 Conclusion : La VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable Nava, Marcel Dekker, Inc, New-York, 2002.

50 Conclusion : La VNI au domicile chez les patients atteints d une BPCO sévère à l état stable Et les réglages comme on en a l habitude Sous le contrôle du monitoring le plus précis possible

51 A part : L apport de la VNI dans la réhabilitation PaO2 PaCO2 fatigue daily step count shuttle walk test qualité de vie Dreher, ERJ, 2007 Duiverman, Thorax, 2008 Garrod, AJRRCM, 2000

52 La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO Les indications et les différents modes de ventilation Dr Marjolaine Georges Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Pr Thomas Similowski Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades?

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? JOURNEE DE FORMATION ARAIRLOR/AGEVIE PONT-A-MOUSSON, 15 OCTOBRE 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE DES INSUFFISANTS RESPIRATOIRES CHRONIQUES Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? INDICATIONS

Plus en détail

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur F. Vargas G. Hilbert Département de Réanimation Médicale CHU Pellegrin-Tripode - Bordeaux DESC de Réanimation Médicale Toulouse 15 et 16 mars 2007

Plus en détail

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs Définition -La VAD correspond à l utilisation intermittente (au moins 3h/24h), ou

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts mètres (feet) 16 150 53 000 Altitude Le 1er problème c est

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!»

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» Alain.palot@ap-hm.fr Benjamin.coiffard@ap-hm.fr Quel ventilateur? Niveau 1 Ventilateurs sans batterie < 8 h BPCO SOH Déformation

Plus en détail

Trachéotomie en 2010

Trachéotomie en 2010 Trachéotomie en 2010 Choix des indications et Résultats des différentes Etudes J.-F. Muir Service de Pneumologie et USIR CHU de Rouen Trachéotomie: 2 perspectives Prise en charge d une IRA et sevrage

Plus en détail

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin Appareillage VNI au domicile État des lieux Pourquoi Pour qui Par qui Comment Critéres d efficacité Education

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant. Cas cliniques

Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant. Cas cliniques Troubles respiratoires du sommeil chez l enfant Cas cliniques Guillaume Aubertin Hôpital Armand Trousseau - Paris 21 juin 2012 Inserm Institut national de la santé et de la recherche médicale G. 08/11/00

Plus en détail

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Dr Jesus Gonzalez-Bermejo UARD (Unité d Appareillage Respiratoire de Domicile) Service de Pneumologie et de Réanimation Groupe Hospitalier

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al,

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Le syndrome obésité hypoventilation (SOH) Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans (1955-1956) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Burwell et al. Est considéré

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE L obésité: un nouveau facteur de risque de l asthme? Le syndrome obésité-hypoventilation ou le syndrome de Pickwick revisté Le syndrome d apnée du sommeil et obésité

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011

Diagnostic du SAOS et des TRS. E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Diagnostic du SAOS et des TRS E. Frija-Orvoën Cours DES pneumologie 2 décembre 2011 Troubles respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées (SAHS) du sommeil: obstructif, le plus fréquent +++ central,

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES?

QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? QUEL PROTOCOLE DE REENTRAINEMENT PROPOSER AUX PATIENTS INSUFFISANTS CARDIAQUES? Cliquez pour modifier le style des sous titres du masque MARIE CHRISTINE MERSCH MASSEUR KINESITHERAPEUTE Service de Réadaptation

Plus en détail

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD Le PNAVD qui sommes nous? Programme fondé en 1993 Relève directement du ministère Lignes directrices proviennent du cadre de référence

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Indications des appareillages respiratoires de domicile.

Indications des appareillages respiratoires de domicile. Indications des appareillages respiratoires de domicile. Du relaxateur de pression au ventilateur. Dr Jésus Gonzalez Bermejo Pneumologie et réanimation médicale UARD : Unité d appareillage Respiratoire

Plus en détail

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM)

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) Dans le but d accélérer le traitement d une demande de consultation PNAVD, plusieurs informations doivent nous être acheminées. Pour connaître

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire

+ Composants de la réhabilitation pulmonaire + Composants de la réhabilitation pulmonaire Evaluations Réentraînement à l effort Education thérapeutique Intervention nutritionnelle Prise en charge psychosociale + Evaluations Initiale Epreuve d effort

Plus en détail

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Plan Le suivi classique du malade sous PPC Les RPC 2010 La LPPR forfait 9 Les situations particulières

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler?

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? Dr Nathalie Embriaco Dr Stéphane -Yannis Donati Réanimation polyvalente - USC Hôpital Ste Musse Toulon VNI et fuites Fuites parasites, non voulues Fuites intentionnelles

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

Le sevrage de la trachéotomie

Le sevrage de la trachéotomie Le sevrage de la trachéotomie Journée de formation «infirmière» et «kinésithérapeute» SKR. Maison de la réanimation Paris 01 / 06 / 2012 Dr G.Beduneau Réanimation Médicale CHU ROUEN gaetan.beduneau@chu-rouen.fr

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

Interfaces pour la ventilation non invasive de l enfant: critères de choix et surveillance Isabelle PIN. Pédiatrie. CHU de Grenoble D. Zerillo et l équipe de VNI. AGIRàdom. Grenoble Les différentes interfaces

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose Olivier Jonquet Assistance respiratoire à domicile Maladie de fond Décompensation aigue Réanimation Etat stable EFR/GdSg/Oxymétrie Schéma

Plus en détail

Ventilation à domicile chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Ventilation à domicile chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) Série «Ventilation à domicile» Coordonnée par A. Mercat, A. Cuvelier, J.-L. Pépin Ventilation à domicile chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) A. Cuvelier, L.C.

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

Polysomnographieet IRC Bibliographie J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE

Polysomnographieet IRC Bibliographie J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE Polysomnographieet IRC Bibliographie 2010 J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE Hypoventilation nocturne et maladies neuro-musculaires SL Katz. Arch Dis Child 2010;95:998 Objectifs de l étude Déterminer

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant J.L. Rittié Hôpital des enfants - Toulouse 2 Octobre 2008 Définitions: SAOS et ronflement SAOS: trouble fonctionnel du sommeil Episodes anormalement

Plus en détail

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Dr SELMANI La Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue un problème de santé publique majeur par le nombre de personnes touchées, le handicap

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon VNI Ø VNI = méthode permettant une assistance ventilatoire

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Formation DPC indication de la VNI

Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Elastance Resistance Formation DPC indication de la VNI Nasopharynx Oropharynx Hypopharynx Larynx

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

Des bronches à l appropriation

Des bronches à l appropriation Histoire de la réhabilitation r respiratoire : Des bronches à l appropriation En hommage au Professeur Christian Préfaut Pr. Grégory Ninot Directeur, laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches

MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE. de l adulte Histoire. naturelle. N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches MYOPATHIE Par déficit en MALTASE ACIDE de l adulte Histoire naturelle N. Pellegrini, D. Orlikowski Hôpital R. Poincaré - Garches Étude publiée en 25* : patients AMD suivis à La Salpêtrière et / ou à Garches

Plus en détail

BPCO traitements médicamenteux des décompensations

BPCO traitements médicamenteux des décompensations AER Lyon 2013 BPCO traitements médicamenteux des décompensations Pr A Demoule Service de Pneumologie et Réanimation médicale Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris principe de compensation de charges

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

L assistance ventilatoire non invasive à domicile chez l enfant

L assistance ventilatoire non invasive à domicile chez l enfant Série «Ventilation à domicile» Coordonnée par A. Mercat, A. Cuvelier et J.-L. Pépin L assistance ventilatoire non invasive à domicile chez l enfant B. Fauroux 1, F. Lofaso 2 1 Service de pneumologie pédiatrique

Plus en détail

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille Techniques ventilatoires de l enfant obèse dans le SOH et le SAOS Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille 6 ème journée RespiRare,

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Ventilation mécanique à domicile

Ventilation mécanique à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Ventilation mécanique à domicile Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire Date de validation

Plus en détail

Dossier n 4 : questions

Dossier n 4 : questions Dossier n 4 : questions Dossier n 4 Énoncé Un homme de 65 ans, plombier à la retraite, est adressé aux urgences d un hôpital général, pour hémoptysie. Ses antécédents sont marques par un tabagisme estimé

Plus en détail

Sevrage de la ventilation mécanique

Sevrage de la ventilation mécanique Sevrage de la ventilation mécanique Formation d expert EPD ES en soins intensifs 11 Avril 2014 Govind Sridharan Sébastien Doll Service des Soins Intensifs et Continus Hôpital fribourgeois Sevrage de la

Plus en détail

Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile

Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile Série «ventilation à domicile» Coordonnée par A. Mercat, A. Cuvelier et J.-L. Pépin Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile J.L. Pépin 1, 2, 3, N. Chouri-Pontarollo

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

BPCO : Ven la on au long cours

BPCO : Ven la on au long cours BPCO : Ven la on au long cours Plan 1. De quoi s agit- il? 2. L expérience avant l introduc on de la VNI 3. L expérience depuis l introduc on de la VNI dans les années 90 4. Comment comprendre ces résultats?

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

Pronostic du patient atteint de cancer en réanimation et l impact sur la prise en charge

Pronostic du patient atteint de cancer en réanimation et l impact sur la prise en charge Pronostic du patient atteint de cancer en réanimation et l impact sur la prise en charge À partir de l exemple du cancer bronchique Wirtz Gil CHU de Strasbourg Éléments déterminants dans la discussion

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Spirodoc. 4 instruments en un. Laboratoire 3D pour l analyse respiratoire Modes d utilisation: Médecin et Patient à domicile

Spirodoc. 4 instruments en un. Laboratoire 3D pour l analyse respiratoire Modes d utilisation: Médecin et Patient à domicile Spirodoc Laboratoire 3D pour l analyse respiratoire Modes d utilisation: Médecin et Patient à domicile 4 instruments en un Spiromètre avec écran tactile Oxymètre de pouls intelligent, avec résultats à

Plus en détail

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT 3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT DIFFÉRENTES CLASSES THÉRAPEUTIQUES ET LEURS RÔLES RESPECTIFS Component 4 : Asthma Management and Prevention Program DÉFINITION

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011)

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) 1011 lits (taux d occupation 92%) 45 864 admissions Séjour moyen: 8.1 jours 3 000 initiations VNI (6.5% des patients hospitalisés) 36 000 séances de VNI

Plus en détail

19/7/16. Cas clinique. Pa#ente admise en salle d urgences pour crise d asthme INTRODUCTION INTRODUCTION EXAMEN CLINIQUE GAZOMETRIE ARTERIELLE

19/7/16. Cas clinique. Pa#ente admise en salle d urgences pour crise d asthme INTRODUCTION INTRODUCTION EXAMEN CLINIQUE GAZOMETRIE ARTERIELLE 9/7/ Cas clinique Pa#ente admise en salle d urgences pour crise d asthme INTRODUCTION Pa,ente de ans Salle d'urgences... SAMU Dyspnée... asthme sévère INTRODUCTION Pa,ente de ans Salle d'urgences... SAMU

Plus en détail