Compte-rendu de conférence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu de conférence"

Transcription

1 Compte-rendu de conférence Les nouveaux habits de "l'usine à test logiciel" Solutions innovantes pour transformer votre centre de Test en centre de profit Avec le témoignage de BNP Paribas Mercredi 26 Mars 2008 François Jeanne (Journaliste et éditorialiste - L Atelier) est d abord revenu, en introduction à la conférence, sur l histoire et l ampleur de la problématique des tests dans le développement logiciel. Car si l on parle désormais d usines, d automatisation de la conception et de l exécution des jeux de tests, il ne faut pas oublier que cela fait plus de cinquante ans que les spécialistes de la qualité cherchent ainsi à atténuer les problèmes logistiques et techniques relatifs à l installation des logiciels. Sur le plan théorique et académique en particulier-, tout a été écrit depuis longtemps. Des formations sont dispensées dans de très nombreux cursus initiaux, il existe des normes (IEEE, ISTQB), des outils, des recueils de bonnes pratiques. Pour autant, le constat est sévère. Dans de nombreux cas, «ce qu il faut faire» est remplacé par «ce qu on peut faire». Souvent pour des questions de budget et/ou de temps. Mais aussi parce que les ressources expertes sont rares et assez peu motivées pour ce genre d activité. C est pourquoi de nombreuses organisations se tournent aujourd hui vers des prestataires extérieurs pour leur confier tout ou partie des activités de développement, de test ou encore de recette. Les motivations sont souvent économiques mais il faut veiller à ce que recherche de la maîtrise des coûts n affecte pas, au final, la qualité du logiciel mis à la disposition des utilisateurs. Grâce à de nouvelles approches technologiques, comme l automatisation des jeux de tests, à partir des modèles UML produits dans les phases de conception et de développement, une vraie rupture avec les équilibres actuels devient possible. Mais il faudra en trouver d autres. Parmi les nombreuses questions posées, celle du poids relatif des tests et du développement dans la facture logicielle n est pas la moindre. La formation d experts, en nombre suffisant pour assurer l ensemble de ces activités, constitue un autre défi, même si des pays comme l Inde se positionnent, forts de leur réservoir de compétences. Finalement, avec l émergence des usines à tests, une appellation récente qui doit encore s imposer, c est toute la production de logiciels qui va être impactée, avec pour ses responsables une explosion de la combinatoire des organisations possible. Mais aussi et enfin la possibilité de se différencier véritablement grâce aux tests. Ce qui n est pas la moindre des nouveautés pour cette activité jadis galvaudée. Xavier Flez (Directeur du cabinet - Yphise) a ensuite pris la parole pour positionner clairement les enjeux liés à l émergence de «l usine à test logiciel», une évolution qui va courir sur les dix années à venir, selon la maturité et l organisation des directions logicielles impliquées. Cette estimation repose sur les informations recueillies régulièrement par Yphise auprès de ses clients qu elle accompagne depuis plus de vingt ans, à la fois pour les aider à se comparer et à s améliorer (benchmarking de processus), pour investir sur les bons progiciels techniques et rationaliser la mise 1/6

2 en œuvre, et pour former l ensemble des décideurs impliqués dans les projets informatiques de l entreprise. Xavier Flez a d abord dressé un panorama de la situation actuelle du test pour mieux montrer qu il y a urgence à explorer de nouvelles pistes. Selon les mesures d Yphise, l industrialisation croissante dans le développement et l utilisation des architectures orientées services ou des progiciels, font augmenter fortement le coût des tests. En effet, la plupart des projets aujourd hui ne partent pas d une «feuille blanche», et s intègrent plutôt à un existant, réutilisent des composants, etc. Le résultat est une montée en flèche des coûts de tests de non-régression, répartis entre la maîtrise d œuvre et la maîtrise d ouvrage. Selon ces calculs, un projet reprenant un fort existant coûte environ 10% de plus qu un projet «feuille blanche» ; et la part des tests s y élève à 43% du total (contre 23 en feuille blanche). En plus de cette inflation déjà préoccupante, d autres phénomènes se renforcent, comme la tendance à déporter la vérification sur la maîtrise d ouvrage. Elle est due à la concurrence qui fait rage entre prestataires pour décrocher, souvent après rabais, les projets de développement. Il ne reste tout simplement plus assez d argent et de temps, en fin de processus, pour effectuer correctement les tests. Autre phénomène inquiétant, non seulement la part des tests de nonregression augmente, mais ils alourdissent aussi le processus, parfois pour des apports métiers nuls aux utilisateurs. Il y a donc un hiatus qui apparaît entre la nécessité de produire des applications de qualité, et l urgence de leur mise en place. Pour toutes ces raisons, Yphise milite aujourd hui pour l industrialisation des tests auprès de ses clients. Il y va de leur maîtrise des coûts, de la réactivité métier et finalement du risque opérationnel. Le concept d usine à tests présente dans ce contexte l intérêt de focaliser les énergies, autour d expertises, d outils et d objectifs communs. Les maîtres mots en seront Automatisation et Référentiels. Mais Xavier Flez a bien insisté sur les différences de maturité des DSI par rapport aux tests, alors que pourtant, les bonnes pratiques sont établies de longue date en la matière et les outils plutôt efficaces. L industrialisation représentera une étape de plus avec un processus prenant naissance dès les phases de spécification et de conception, un phasage optimisé ensuite, et des environnements associés permettant d avancer de façon sécurisée. Le directeur d Yphise a conclu son intervention en brossant les contours de la fameuse usine. Elle s appuie d abord sur un référentiel contenant des cycles et des scénarios de tests structurés et utilise des outils de type RDD (Requirements Driven Developpement) qui permette de coupler fortement la stratégie et les scenarios aux besoins métiers. Elle est ensuite forcément associée à un environnement de développement et, quoiqu ils soient aujourd hui moins matures, à des outils de gestion du changement. Viennent ensuite les automates d exécutions des tests du référentiel, qui gèrent au passage les anomalies détectées. Il ne faut pas oublier, dans cette phase, que certains tests restent manuels. Enfin, et il s agit de la partie actuellement la plus innovante, incarnée notamment par les solutions de LEIRIOS, l usine à tests se complète aujourd hui de solutions capables de générer des jeux de tests automatiquement, à partir des modèles UML eux-mêmes dérivés de l expression des besoins métiers au travers des outils de RDD. 2/6

3 1. LEIRIOS L intervenant suivant, Bruno Legeard, directeur technique de LEIRIOS, est justement revenu sur l apport de la génération automatique des tests concernant les recettes fonctionnelles. Il a d abord brièvement présenté cet éditeur français, fondé en 2003 à partir d un essaimage du Laboratoire Informatique de France-Comté, qui fait partie du CNRS/INRA. Il emploie aujourd hui 32 personnes, dispose de bureaux à Munich, Amsterdam et Bangalore et a remporté plusieurs récompenses pour sa solution Smart Testing, notamment le prix de l innovation Oséo-Anvar. Ce logiciel s intègre dans les démarches d industrialisation rendues nécessaires par la double pression qui s exerce aujourd hui sur les centres de tests : d une part avec des contraintes nouvelles et/ou croissantes comme la maîtrise de la qualité et l alignement métier du SI (Gouvernance), ou les exigences de conformité réglementaires et de traçabilité ; d autre part avec une montée des risques pesant sur logiciel, dont le développement fait appel à de multiples partenaires et sous-traitants, et dont la testabilité se complique au fur et à mesure de l intégration des web services (SOA) ou de progiciels. Smart Testing se positionne entre l analyse des besoins, qui assoit le pilotage par les exigences métiers et la gestion puis l exécution des tests elles-mêmes. Bruno Legeard a ensuite détaillé le processus supporté par les outils Test Designer et Test Publisher de la suite Smart Testing. A partir des exigences métiers, la première étape d analyse des spécifications et de modélisation UML est manuelle dans un premier cycle mais peut être automatique lors des cycles suivants, lors des évolutions du logiciel testé. Elle s appuie en particulier sur la définition des cas d utilisation. Smart Testing permet à ce moment du processus de représenter les comportements à tester. Test Designer va ensuite générer des cas de tests, une matrice de couverture, l ensemble alimentant le fameux référentiel. Puis, Test Publisher produira des scripts de tests et s interfacera avec les robots d exécution. Les résultats sont ensuite analysés. Un des points forts de la suite Smart Testing est d offrir des intégrations en amont avec les outils de modélisation UML et en aval avec les outils de gestion et d automatisation des tests qui sont actuellement les standards du marché. Cette complémentarité avec les outillages et bonnes pratiques existantes au sein des DSI favorise ainsi l adoption de ce nouveau processus de production des tests. Une telle solution convient aussi bien, selon l expert de LEIRIOS, aux approches d internalisation dans un objectif d assistance aux architectes des tests, qu aux approches d externalisation, avec des forfaits de tests, de la tierce recette applicative ou encore le recours à l offshore. Dans tous les cas, le fait que le modèle de test soit développé en phase avec l analyse des besoins est un gage de réactivité important et de productivité, puisque le ROI serait obtenu dès la deuxième exécution des tests, ce qui survient de plus en plus vite dans des schémas de forte réutilisation de l existant logiciel. Par ailleurs, les changements fonctionnels sont plus facilement intégrés au niveau du référentiel de tests et la couverture des comportements applicatifs attendus rendue beaucoup plus exhaustive. 3/6

4 2. Optium Natacha Pickaert (Directrice Pôle Qualification Logicielle - Optium) a pris le relais pour dresser une cartographie de la qualité logicielle, actuelle et prospective. Optium est, au sein du réseau Vision IT Group, le spécialiste de la qualification logicielle, avec 150 ingénieurs dédiés, pour cette activité exercée depuis plus de dix ans. Le credo de l entreprise est que la qualité logicielle ne se résume pas à des panoplies de tests et de méthodes, mais s incarne plus dans le résultat obtenu, c'est-à-dire un «système d information durable» qui donne satisfaction. Pour y parvenir, le big bang n est pas souhaitable. Optium privilégie au contraire des approches par paliers. Pour ce qui est de l automatisation, le pôle Qualification Logicielle conseille ses clients sur les méthodes, les choix et le périmètre à automatiser. La transformation des organisations de tests est un axe de progrès important. Aujourd hui, ces opérations sont gérées au niveau d un projet, parfois avec des ressources spécialisées, lesquelles sont aussi susceptibles de se focaliser sur un domaine métier. Mais la majorité des organisations fonctionne en silos, avec des outils, des méthodes, des langages et des objectifs non standardisés. La transversalité la plus large possible et l émergence d unités dédiées aux tests, pour la maîtrise d ouvrage et la maîtrise d œuvre, doivent représenter un objectif fort, indissociable des espoirs de rationalisation et d industrialisation. Cette professionnalisation permettra aussi de tirer le meilleur parti de l offre de services extérieurs (recette en régie ou au forfait, TRA, formation, conseil, etc), à la fois en termes de coûts et de ce qu Optium qualifie de maîtrise du risque logiciel. L objectif est de moduler entre le recours à des généralistes ou à des spécialistes comme Optium, voire de pouvoir intégrer l offshore. La maîtrise des normes, modèles et autres certifications ISO 9000 concourent à la qualité logicielle mais ne suffisent pas, en particulier parce qu ils ne fournissent pas de méthode opérationnelle. L organisation des tests doit donc capitaliser sur des environnements, des jeux de données, làencore en privilégiant les solutions transverses au SI, qui permettent de lutter contre le cloisonnement des équipes et des expertises, et d optimiser la réutilisation des compétences et des outils. Dans ce paysage en pleine mutation, de nombreux rôles émergent. Dont un, récent, d architecte testeur avec les solutions de LEIRIOS, dont Optium est un des premiers partenaires pour la mise en œuvre, le premier à être labellisé «Smart Testing Center». Natacha Pickaert parle, à propos de cet outil, d un accélérateur de tests et d un nouveau concept, le Model Based Testing, qui multiplie les opportunités d automatisation tout au long de la chaîne de la qualité logicielle. Les entreprises disposent donc aujourd hui de nombreuses et de nouvelles cartes pour améliorer leur maîtrise de la qualité logicielle. Il leur reste à choisir l organisation qui leur convient le mieux, en particulier l orchestration des prestataires et de l offshore, en gardant présent à l esprit d éviter de créer des situations de «juge et partie», quand le développeur teste sa propre production, et en oubliant pas de sécuriser le recours à l offshore en imaginant des validations «de proximité». 4/6

5 3. BNP Paribas Parmi les premières entreprises à avoir évalué les solutions Smart Testing, BNP Paribas ITP a fait part de son retour d expérience par l intermédiaire de Lamia Yataghene, responsable du Packaging nouvelles offres de tests. Celle-ci a d abord redonné les grands chiffres sur l activité du groupe bancaire, en sixième position mondiale selon le classement Forbes Le projet évoqué concerne un des cinq grands pôles d activités, la Banque de Financement et d Investissement (BFI) qui emploie salariés et assure les activités de conseil et marché des capitaux et les métiers de financement. Il a été mené par l informatique BNP Paribas, laquelle opère au sein de l organisation transverse ITP (Information Technology & Processes) dans un modèle fédéral qui assure à la fois des missions centrales (stratégie et gouvernance, gestion des infrastructures, productions) et des missions par lignes de métiers sous la responsabilité des DSI métier. Le centre de compétences Tests et Qualification fait partie de cette organisation et répond aux besoins du Groupe (MOA et MOE), en animant la communauté tests dans chaque pôle et en proposant des services mutualisés. C est dans le cadre de cette mission d animation et d offres de services que la solution Smart Testing a été évaluée, sur une application importante de BFI, pour la centralisation du matching de confirmations, baptisée ARC. Les points testés ont été la génération automatique de tests, leur publication dans le référentiel Test Directeur, la production des scripts d automatisation et la traçabilité des exigences fonctionnelles. Le cas était concret puisque ARC était à l occasion migrée vers une technologie Web, que l évaluation a porté sur le module principal de l application, avec une extension à son ensemble, et que les intervenants étaient disséminés : l équipe de développement avec des ingénieurs d automatisation pour la librairie d adaptation et l exécution des tests était située en Inde, un ingénieur de validation à Paris développait le modèle de tests en UML et leur génération, enfin le centre de compétences veillait à l intégration avec les outils BNPP et à la généralisation de la démarche. Lamia Yataghene a communiqué les résultats de cet essai. Ils sont encourageants puisque l équipe est parvenue à produire 8 tests automatisés par jours/homme (soit 206, représentant au total 2134 pas de tests). La charge a été répartie à égalité entre les activités de modélisation et de génération des tests, et celle d automatisation. Sur le plan qualitatif, la responsable de BNP Paribas relève l amélioration de la couverture des tests, la standardisation et l automatisation des tests. En revanche, elle signale notamment la nécessité d un apprentissage spécifique de UML orienté testing et le manque de lisibilité des tests manuels. La prochaine étape va consister, pour BFI, à recruter des applications candidates pour le déploiement de la solution et pour le centre de compétences, à réaliser un pilote sur une application disposant déjà de modèles UML afin de vérifier le ROI -, puis de définir et mettre en place un service autour de cette solution. 4. QUALITREE Le dernier exposé de la conférence devait voir l intervention de Gopinath, CEO de la SSII indienne Qualitree, sur le modèle indien autour des métiers du développement logiciel. Malheureusement mis dans l impossibilité de rallier Paris, Gopinath a tenu à s excuser personnellement, grâce à une liaison téléphonique depuis Bangalore, auprès des participants de la 5/6

6 conférence et a confié à Michel Guez, Directeur des activités en Inde de LEIRIOS, le soin d effectuer sa présentation. Celui-ci s en est acquitté d autant plus volontiers qu il connaît très bien et Qualitree, partenaire de LEIRIOS depuis plus d un an, et l Inde pour s y rendre régulièrement. Qualitree est une société dont le siège est aux USA et ayant une entité implantée en Inde à Bangalore depuis 2004 dont le métier est de proposer à ses grands clients des ressources expertes pour les activités de test automatisé. La société a développé des partenariats avec HP-Mercury par exemple, ou LEIRIOS plus récemment. Michel Guez a insisté sur la fierté des indiens concernant leur réussite dans le secteur informatique, fierté légitimée par les chiffres fournis par K Gopinath sur les 197 universités, les 8711 lycées, les 887 écoles d ingénieurs et les 4,7 millions d étudiants qu il considère comme des acteurs potentiels sur ce marché indien du test qui représente déjà 9 milliards de dollars de chiffre d affaires. Et qui aura besoin, dans les années à venir de 25 à nouveaux professionnels par an. Qualitree s est rapprochée logiquement de LEIRIOS au cours de l année 2007, parce que cette société est confrontée à de nombreux défis : l industrialisation de ses processus, la recherche d une meilleur efficacité économique, et le renforcement de son image high tech auprès des informaticiens du pays. En effet, Michel Guez a expliqué que le statut d informaticien était très envié en Inde, où de nombreuses personnes ont des conditions de vie et de travail épuisantes et peu gratifiantes. Mais il y aussi un turn-over important qui oblige les entreprises du secteur à faire preuve de beaucoup de constance dans la gestion des ressources humaines et à démontrer leur attachement au bien-être de leurs collaborateurs. Cela passe, entre autres, par des formations régulières aux technologies et outils les plus innovants du moment, dont les solutions de LEIRIOS font partie. Qualitree a également mis en place un programme de recrutement et de fidélisation des talents, ainsi que des mécanismes d intéressement. Les premiers projets menés en 2007 avec LEIRIOS (pour Infosys, Intelligroup, Accenture, ) se prolongent en ce début 2008 par des réalisations pour SAP, Tata Consulting Services, Applabs ou encore Yahoo. 6/6

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos...

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos... Préface..................................................................... Avant-propos................................................................ III XIII Première partie Situation du test fonctionnel

Plus en détail

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes ------ Etude de cas écomouv Séminaire In'Tech INRIA Grenoble Validation formelle de systèmes industriels critiques 18 avril

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise

Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise POINT DE VUE Réussir sa transformation grâce à l architecture d entreprise Delivering Transformation. Together. Hichem Dhrif Hichem est Directeur de la division Défense et Sécurité de Sopra Steria Consulting.

Plus en détail

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing)

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Bruno LEGEARD JDEV 2013 4-6 septembre 2013 Sommaire Partie I Introduction au Model-Based Testing

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS?

EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? EXL GROUP FILIÈRE ERP - QUI SOMMES NOUS? 94 Rue de Provence - 75009 Paris - Tél : +33 (0)1 53 32 21 40 - Fax : +33 (0)1 53 16 35 85 - www.exl Group.com EXL GROUP - Tous droits réservés SOMMAIRE 1. Présentation

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Symposium IGSI 24 Mai 2007

Symposium IGSI 24 Mai 2007 Symposium IGSI 24 Mai 2007 In et Out sourcing : approche de la gestion des compétences Denis Torregrossa ESSILOR EN BREF N 1 mondial de l optique ophtalmique 2,7 milliards de CA en 2006 28 000 collaborateurs

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Centres de Service Transformation Conseil Autonome / Dynamique / Esprit d équipe

Centres de Service Transformation Conseil Autonome / Dynamique / Esprit d équipe Directeur de Projets Testing, responsable des engagements opérationnels et financiers auprès des clients de Sogeti France : Activités opérationnelles o Direction de prestations à engagements (Centres de

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Les nouveaux tableaux de bord des managers

Les nouveaux tableaux de bord des managers Alain Fernandez Les nouveaux tableaux de bord des managers Le projet Business Intelligence clés en main Sixième édition Tableaux bord NE.indd 3 26/03/13 15:22 Le site www.piloter.org, dédié au pilotage

Plus en détail

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté 25/07/06 JJ Mois Année Présentation générale & Présentation

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire?

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire? Management pourquoi et pour quoi faire? Un guide pratique pour comprendre l intérêt des solutions d Application Management, à l heure où les systèmes d information sont au cœur de l efficacité opérationnelle

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

Présentation Commerciale SIYOU Conseil

Présentation Commerciale SIYOU Conseil Performance Management I Consulting I Technology Présentation Commerciale SIYOU Conseil Juin 2014 Siyou Conseil Tous droits réservés Pourquoi ce nom? Les entreprises cherchent souvent à cacher l étymologie

Plus en détail

La formation. Un nouveau modèle pour accompagner les enjeux métier et réduire les coûts. *La haute performance. Réalisée.

La formation. Un nouveau modèle pour accompagner les enjeux métier et réduire les coûts. *La haute performance. Réalisée. La formation Un nouveau modèle pour accompagner les enjeux métier et réduire les coûts *La haute performance. Réalisée. éditorial Trans-formation(s) Une récente étude Expectra / TNS Sofres révèle que l'optimisation

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Testing and Acceptance Management industrialiser

Testing and Acceptance Management industrialiser Testing and Acceptance Management industrialiser pour sécuriser le passage des études à la production Your business technologists. Powering progress Garantir la conformité et la disponibilité de vos applications

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity.

Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution PPM de CA Clarity. PRESENTATION DE LA TECHNOLOGIE : INNOVATION ET TRANSFORMATION DES ACTIVITES Generali France optimise la visibilité et la gestion de l ensemble du portefeuille de projets informatiques grâce à la solution

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

LES TESTS CHEZ AXA FRANCE QUALIFICATION DES SOLUTIONS INFORMATIQUES (QSI) JFTL 14 avril 2015

LES TESTS CHEZ AXA FRANCE QUALIFICATION DES SOLUTIONS INFORMATIQUES (QSI) JFTL 14 avril 2015 LES TESTS CHEZ AXA FRANCE QUALIFICATION DES SOLUTIONS INFORMATIQUES (QSI) JFTL 14 avril 2015 Sommaire Contexte Raison d être et missions de la QSI Principes d organisation Sourcing & compétences Quelques

Plus en détail

Comprendre la gouvernance de l informatique

Comprendre la gouvernance de l informatique Comprendre la gouvernance de l informatique Xavier Flez Novembre 2006 Propriété Yphise yphise@yphise.com 1 Plan Introduction Ce qu est la gouvernance informatique Sa traduction en terme de management opérationnel

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie

Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie Accenture Software Haute Performance en Assurance Accenture Life Insurance Platform La Solution Assurance-Vie Accenture Software Parce que dans un contexte de rupture de leur modèle économique les assureurs

Plus en détail

Yphise accompagne l équipe de management des DSI. Séminaires de réflexion destinés aux décideurs et managers

Yphise accompagne l équipe de management des DSI. Séminaires de réflexion destinés aux décideurs et managers Yphise accompagne l équipe de management des DSI Séminaires de réflexion destinés aux décideurs et managers La réflexion pluridisciplinaire des managers DSI Formations par métier d une informatique : voir

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance Accenture Software IDMF Insurance Data Factory La migration en toute confiance de vos données d assurance Plus de 60 millions de contrats migrés avec succès Les compagnies d assurance sont régulièrement

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Les turbulences financières actuelles, symptômes de mutations structurelles du système financier, Les évènements

Plus en détail

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen Virginie Bilet Valérie Guerrin Miguel Liottier Collection dirigée par Xavier Durand Réussir le DSCG 5 Management des systèmes d information L essentiel à connaître pour réussir 36 exercices corrigés type

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting)

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) Travaux soutenus par l ANR Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) 03 Avril 2012 1. Test de sécurité et génération de tests à partir de modèle 2. Le projet SecurTest à DGA Maîtrise de l

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise

L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise François GUERDER Responsable pôle technique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg V3 Alignement stratégique? Dépense

Plus en détail

Sommaire. Première partie

Sommaire. Première partie Sommaire Introduction... XIX Première partie Pour bien piloter, il faut mieux mesurer Chapitre 1 Vos tableaux de bord ne sont plus efficaces... 3 Rôle du tableau de bord...3 Le modèle conducteur, automobile

Plus en détail

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1 Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020 Repères #1 Février 2015 A - L état des lieux Des systèmes d information, levier de modernisation de l administration Grâce aux investissements réalisés

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Les processus d une DSI pour garantir la robustesse en production. Yphise Xavier Flez 01 44 59 93 00 - yphise@yphise.com - yphise.

Les processus d une DSI pour garantir la robustesse en production. Yphise Xavier Flez 01 44 59 93 00 - yphise@yphise.com - yphise. Yphise OPTIMISE EN COUT VALEUR RISQUE L INFORMATIQUE D ENTREPRISE 1 Club Utilisateur WITO Les processus d une DSI pour garantir la robustesse en production Jeudi 24 Juin 2004 Yphise Xavier Flez 01 44 59

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité?

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? Introduction Laurent Tarazona, Directeur Commercial Profession Comptable ADP Micromégas ADP Micromégas ADP 60 ans d expertise paie et RH Un métier

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Product Life-Cycle Management

Product Life-Cycle Management Offre de prestations en Product Life-Cycle Management Contact : Pascal MORENTON CentraleSupélec 1, campus de Chatenay-Malabry 06 13 71 18 51 pascal.morenton@centralesupelec.fr http://plm.ecp.fr Nos formations

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

Bertrand Cornanguer Sogeti

Bertrand Cornanguer Sogeti JFIE 2014 Bertrand Cornanguer Sogeti Trésorier du CFTL Chair du groupe Audit de l ISTQB Vice-chair du groupe Agile Tester de l ISTQB 14/10/2014 Introduction Comme beaucoup de sujets, l ingénierie des exigences

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Sage HR Management La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences GPEC en quelques mots! La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) : La GPEC est une obligation légale prévue

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Gestion Projet : Cours 2

Gestion Projet : Cours 2 Gestion Projet : Cours 2 Le Système d Information «Ensemble d acteurs humains et/ou applicatifs en interaction les uns avec les autres ayant pour but de traiter, diffuser, persister l information afin

Plus en détail

Outiller la mesure des engagements de service

Outiller la mesure des engagements de service Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise 1 Outiller la mesure des engagements de service Xavier Benmoussa Yphise yphise@yphise.com Tél. 01 44 59 93 00 - Fax 01 44 59 93 09 www.yphise.fr

Plus en détail

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP SOMMAIRE Introduction... 3 Scénarii & tendances...4 Offre de services Netaxis.8 Méthodologie... 9 Infrastructure Technique...11 Livrables...12 Management de Project...13

Plus en détail

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises N. Naffah, Directeur Général Prologue De plus en plus, nous constatons l étendue de l usage du numérique dans la vie quotidienne du

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de sécurité

Vers un nouveau modèle de sécurité 1er décembre 2009 GS Days Vers un nouveau modèle de sécurité Gérôme BILLOIS - Manager sécurité gerome.billois@solucom.fr Qui sommes-nous? Solucom est un cabinet indépendant de conseil en management et

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

Étude des métiers du contrôle dans la banque

Étude des métiers du contrôle dans la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Étude des métiers du contrôle dans la banque Paris, le 15 décembre 2009 0 Table

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances Gérer ses processus métier et bénéficier d une visibilité totale avec une plateforme de BPM unique IBM Software 2 IBM Business Process

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs Intelligence RH 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail