Compte-rendu de conférence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu de conférence"

Transcription

1 Compte-rendu de conférence Les nouveaux habits de "l'usine à test logiciel" Solutions innovantes pour transformer votre centre de Test en centre de profit Avec le témoignage de BNP Paribas Mercredi 26 Mars 2008 François Jeanne (Journaliste et éditorialiste - L Atelier) est d abord revenu, en introduction à la conférence, sur l histoire et l ampleur de la problématique des tests dans le développement logiciel. Car si l on parle désormais d usines, d automatisation de la conception et de l exécution des jeux de tests, il ne faut pas oublier que cela fait plus de cinquante ans que les spécialistes de la qualité cherchent ainsi à atténuer les problèmes logistiques et techniques relatifs à l installation des logiciels. Sur le plan théorique et académique en particulier-, tout a été écrit depuis longtemps. Des formations sont dispensées dans de très nombreux cursus initiaux, il existe des normes (IEEE, ISTQB), des outils, des recueils de bonnes pratiques. Pour autant, le constat est sévère. Dans de nombreux cas, «ce qu il faut faire» est remplacé par «ce qu on peut faire». Souvent pour des questions de budget et/ou de temps. Mais aussi parce que les ressources expertes sont rares et assez peu motivées pour ce genre d activité. C est pourquoi de nombreuses organisations se tournent aujourd hui vers des prestataires extérieurs pour leur confier tout ou partie des activités de développement, de test ou encore de recette. Les motivations sont souvent économiques mais il faut veiller à ce que recherche de la maîtrise des coûts n affecte pas, au final, la qualité du logiciel mis à la disposition des utilisateurs. Grâce à de nouvelles approches technologiques, comme l automatisation des jeux de tests, à partir des modèles UML produits dans les phases de conception et de développement, une vraie rupture avec les équilibres actuels devient possible. Mais il faudra en trouver d autres. Parmi les nombreuses questions posées, celle du poids relatif des tests et du développement dans la facture logicielle n est pas la moindre. La formation d experts, en nombre suffisant pour assurer l ensemble de ces activités, constitue un autre défi, même si des pays comme l Inde se positionnent, forts de leur réservoir de compétences. Finalement, avec l émergence des usines à tests, une appellation récente qui doit encore s imposer, c est toute la production de logiciels qui va être impactée, avec pour ses responsables une explosion de la combinatoire des organisations possible. Mais aussi et enfin la possibilité de se différencier véritablement grâce aux tests. Ce qui n est pas la moindre des nouveautés pour cette activité jadis galvaudée. Xavier Flez (Directeur du cabinet - Yphise) a ensuite pris la parole pour positionner clairement les enjeux liés à l émergence de «l usine à test logiciel», une évolution qui va courir sur les dix années à venir, selon la maturité et l organisation des directions logicielles impliquées. Cette estimation repose sur les informations recueillies régulièrement par Yphise auprès de ses clients qu elle accompagne depuis plus de vingt ans, à la fois pour les aider à se comparer et à s améliorer (benchmarking de processus), pour investir sur les bons progiciels techniques et rationaliser la mise 1/6

2 en œuvre, et pour former l ensemble des décideurs impliqués dans les projets informatiques de l entreprise. Xavier Flez a d abord dressé un panorama de la situation actuelle du test pour mieux montrer qu il y a urgence à explorer de nouvelles pistes. Selon les mesures d Yphise, l industrialisation croissante dans le développement et l utilisation des architectures orientées services ou des progiciels, font augmenter fortement le coût des tests. En effet, la plupart des projets aujourd hui ne partent pas d une «feuille blanche», et s intègrent plutôt à un existant, réutilisent des composants, etc. Le résultat est une montée en flèche des coûts de tests de non-régression, répartis entre la maîtrise d œuvre et la maîtrise d ouvrage. Selon ces calculs, un projet reprenant un fort existant coûte environ 10% de plus qu un projet «feuille blanche» ; et la part des tests s y élève à 43% du total (contre 23 en feuille blanche). En plus de cette inflation déjà préoccupante, d autres phénomènes se renforcent, comme la tendance à déporter la vérification sur la maîtrise d ouvrage. Elle est due à la concurrence qui fait rage entre prestataires pour décrocher, souvent après rabais, les projets de développement. Il ne reste tout simplement plus assez d argent et de temps, en fin de processus, pour effectuer correctement les tests. Autre phénomène inquiétant, non seulement la part des tests de nonregression augmente, mais ils alourdissent aussi le processus, parfois pour des apports métiers nuls aux utilisateurs. Il y a donc un hiatus qui apparaît entre la nécessité de produire des applications de qualité, et l urgence de leur mise en place. Pour toutes ces raisons, Yphise milite aujourd hui pour l industrialisation des tests auprès de ses clients. Il y va de leur maîtrise des coûts, de la réactivité métier et finalement du risque opérationnel. Le concept d usine à tests présente dans ce contexte l intérêt de focaliser les énergies, autour d expertises, d outils et d objectifs communs. Les maîtres mots en seront Automatisation et Référentiels. Mais Xavier Flez a bien insisté sur les différences de maturité des DSI par rapport aux tests, alors que pourtant, les bonnes pratiques sont établies de longue date en la matière et les outils plutôt efficaces. L industrialisation représentera une étape de plus avec un processus prenant naissance dès les phases de spécification et de conception, un phasage optimisé ensuite, et des environnements associés permettant d avancer de façon sécurisée. Le directeur d Yphise a conclu son intervention en brossant les contours de la fameuse usine. Elle s appuie d abord sur un référentiel contenant des cycles et des scénarios de tests structurés et utilise des outils de type RDD (Requirements Driven Developpement) qui permette de coupler fortement la stratégie et les scenarios aux besoins métiers. Elle est ensuite forcément associée à un environnement de développement et, quoiqu ils soient aujourd hui moins matures, à des outils de gestion du changement. Viennent ensuite les automates d exécutions des tests du référentiel, qui gèrent au passage les anomalies détectées. Il ne faut pas oublier, dans cette phase, que certains tests restent manuels. Enfin, et il s agit de la partie actuellement la plus innovante, incarnée notamment par les solutions de LEIRIOS, l usine à tests se complète aujourd hui de solutions capables de générer des jeux de tests automatiquement, à partir des modèles UML eux-mêmes dérivés de l expression des besoins métiers au travers des outils de RDD. 2/6

3 1. LEIRIOS L intervenant suivant, Bruno Legeard, directeur technique de LEIRIOS, est justement revenu sur l apport de la génération automatique des tests concernant les recettes fonctionnelles. Il a d abord brièvement présenté cet éditeur français, fondé en 2003 à partir d un essaimage du Laboratoire Informatique de France-Comté, qui fait partie du CNRS/INRA. Il emploie aujourd hui 32 personnes, dispose de bureaux à Munich, Amsterdam et Bangalore et a remporté plusieurs récompenses pour sa solution Smart Testing, notamment le prix de l innovation Oséo-Anvar. Ce logiciel s intègre dans les démarches d industrialisation rendues nécessaires par la double pression qui s exerce aujourd hui sur les centres de tests : d une part avec des contraintes nouvelles et/ou croissantes comme la maîtrise de la qualité et l alignement métier du SI (Gouvernance), ou les exigences de conformité réglementaires et de traçabilité ; d autre part avec une montée des risques pesant sur logiciel, dont le développement fait appel à de multiples partenaires et sous-traitants, et dont la testabilité se complique au fur et à mesure de l intégration des web services (SOA) ou de progiciels. Smart Testing se positionne entre l analyse des besoins, qui assoit le pilotage par les exigences métiers et la gestion puis l exécution des tests elles-mêmes. Bruno Legeard a ensuite détaillé le processus supporté par les outils Test Designer et Test Publisher de la suite Smart Testing. A partir des exigences métiers, la première étape d analyse des spécifications et de modélisation UML est manuelle dans un premier cycle mais peut être automatique lors des cycles suivants, lors des évolutions du logiciel testé. Elle s appuie en particulier sur la définition des cas d utilisation. Smart Testing permet à ce moment du processus de représenter les comportements à tester. Test Designer va ensuite générer des cas de tests, une matrice de couverture, l ensemble alimentant le fameux référentiel. Puis, Test Publisher produira des scripts de tests et s interfacera avec les robots d exécution. Les résultats sont ensuite analysés. Un des points forts de la suite Smart Testing est d offrir des intégrations en amont avec les outils de modélisation UML et en aval avec les outils de gestion et d automatisation des tests qui sont actuellement les standards du marché. Cette complémentarité avec les outillages et bonnes pratiques existantes au sein des DSI favorise ainsi l adoption de ce nouveau processus de production des tests. Une telle solution convient aussi bien, selon l expert de LEIRIOS, aux approches d internalisation dans un objectif d assistance aux architectes des tests, qu aux approches d externalisation, avec des forfaits de tests, de la tierce recette applicative ou encore le recours à l offshore. Dans tous les cas, le fait que le modèle de test soit développé en phase avec l analyse des besoins est un gage de réactivité important et de productivité, puisque le ROI serait obtenu dès la deuxième exécution des tests, ce qui survient de plus en plus vite dans des schémas de forte réutilisation de l existant logiciel. Par ailleurs, les changements fonctionnels sont plus facilement intégrés au niveau du référentiel de tests et la couverture des comportements applicatifs attendus rendue beaucoup plus exhaustive. 3/6

4 2. Optium Natacha Pickaert (Directrice Pôle Qualification Logicielle - Optium) a pris le relais pour dresser une cartographie de la qualité logicielle, actuelle et prospective. Optium est, au sein du réseau Vision IT Group, le spécialiste de la qualification logicielle, avec 150 ingénieurs dédiés, pour cette activité exercée depuis plus de dix ans. Le credo de l entreprise est que la qualité logicielle ne se résume pas à des panoplies de tests et de méthodes, mais s incarne plus dans le résultat obtenu, c'est-à-dire un «système d information durable» qui donne satisfaction. Pour y parvenir, le big bang n est pas souhaitable. Optium privilégie au contraire des approches par paliers. Pour ce qui est de l automatisation, le pôle Qualification Logicielle conseille ses clients sur les méthodes, les choix et le périmètre à automatiser. La transformation des organisations de tests est un axe de progrès important. Aujourd hui, ces opérations sont gérées au niveau d un projet, parfois avec des ressources spécialisées, lesquelles sont aussi susceptibles de se focaliser sur un domaine métier. Mais la majorité des organisations fonctionne en silos, avec des outils, des méthodes, des langages et des objectifs non standardisés. La transversalité la plus large possible et l émergence d unités dédiées aux tests, pour la maîtrise d ouvrage et la maîtrise d œuvre, doivent représenter un objectif fort, indissociable des espoirs de rationalisation et d industrialisation. Cette professionnalisation permettra aussi de tirer le meilleur parti de l offre de services extérieurs (recette en régie ou au forfait, TRA, formation, conseil, etc), à la fois en termes de coûts et de ce qu Optium qualifie de maîtrise du risque logiciel. L objectif est de moduler entre le recours à des généralistes ou à des spécialistes comme Optium, voire de pouvoir intégrer l offshore. La maîtrise des normes, modèles et autres certifications ISO 9000 concourent à la qualité logicielle mais ne suffisent pas, en particulier parce qu ils ne fournissent pas de méthode opérationnelle. L organisation des tests doit donc capitaliser sur des environnements, des jeux de données, làencore en privilégiant les solutions transverses au SI, qui permettent de lutter contre le cloisonnement des équipes et des expertises, et d optimiser la réutilisation des compétences et des outils. Dans ce paysage en pleine mutation, de nombreux rôles émergent. Dont un, récent, d architecte testeur avec les solutions de LEIRIOS, dont Optium est un des premiers partenaires pour la mise en œuvre, le premier à être labellisé «Smart Testing Center». Natacha Pickaert parle, à propos de cet outil, d un accélérateur de tests et d un nouveau concept, le Model Based Testing, qui multiplie les opportunités d automatisation tout au long de la chaîne de la qualité logicielle. Les entreprises disposent donc aujourd hui de nombreuses et de nouvelles cartes pour améliorer leur maîtrise de la qualité logicielle. Il leur reste à choisir l organisation qui leur convient le mieux, en particulier l orchestration des prestataires et de l offshore, en gardant présent à l esprit d éviter de créer des situations de «juge et partie», quand le développeur teste sa propre production, et en oubliant pas de sécuriser le recours à l offshore en imaginant des validations «de proximité». 4/6

5 3. BNP Paribas Parmi les premières entreprises à avoir évalué les solutions Smart Testing, BNP Paribas ITP a fait part de son retour d expérience par l intermédiaire de Lamia Yataghene, responsable du Packaging nouvelles offres de tests. Celle-ci a d abord redonné les grands chiffres sur l activité du groupe bancaire, en sixième position mondiale selon le classement Forbes Le projet évoqué concerne un des cinq grands pôles d activités, la Banque de Financement et d Investissement (BFI) qui emploie salariés et assure les activités de conseil et marché des capitaux et les métiers de financement. Il a été mené par l informatique BNP Paribas, laquelle opère au sein de l organisation transverse ITP (Information Technology & Processes) dans un modèle fédéral qui assure à la fois des missions centrales (stratégie et gouvernance, gestion des infrastructures, productions) et des missions par lignes de métiers sous la responsabilité des DSI métier. Le centre de compétences Tests et Qualification fait partie de cette organisation et répond aux besoins du Groupe (MOA et MOE), en animant la communauté tests dans chaque pôle et en proposant des services mutualisés. C est dans le cadre de cette mission d animation et d offres de services que la solution Smart Testing a été évaluée, sur une application importante de BFI, pour la centralisation du matching de confirmations, baptisée ARC. Les points testés ont été la génération automatique de tests, leur publication dans le référentiel Test Directeur, la production des scripts d automatisation et la traçabilité des exigences fonctionnelles. Le cas était concret puisque ARC était à l occasion migrée vers une technologie Web, que l évaluation a porté sur le module principal de l application, avec une extension à son ensemble, et que les intervenants étaient disséminés : l équipe de développement avec des ingénieurs d automatisation pour la librairie d adaptation et l exécution des tests était située en Inde, un ingénieur de validation à Paris développait le modèle de tests en UML et leur génération, enfin le centre de compétences veillait à l intégration avec les outils BNPP et à la généralisation de la démarche. Lamia Yataghene a communiqué les résultats de cet essai. Ils sont encourageants puisque l équipe est parvenue à produire 8 tests automatisés par jours/homme (soit 206, représentant au total 2134 pas de tests). La charge a été répartie à égalité entre les activités de modélisation et de génération des tests, et celle d automatisation. Sur le plan qualitatif, la responsable de BNP Paribas relève l amélioration de la couverture des tests, la standardisation et l automatisation des tests. En revanche, elle signale notamment la nécessité d un apprentissage spécifique de UML orienté testing et le manque de lisibilité des tests manuels. La prochaine étape va consister, pour BFI, à recruter des applications candidates pour le déploiement de la solution et pour le centre de compétences, à réaliser un pilote sur une application disposant déjà de modèles UML afin de vérifier le ROI -, puis de définir et mettre en place un service autour de cette solution. 4. QUALITREE Le dernier exposé de la conférence devait voir l intervention de Gopinath, CEO de la SSII indienne Qualitree, sur le modèle indien autour des métiers du développement logiciel. Malheureusement mis dans l impossibilité de rallier Paris, Gopinath a tenu à s excuser personnellement, grâce à une liaison téléphonique depuis Bangalore, auprès des participants de la 5/6

6 conférence et a confié à Michel Guez, Directeur des activités en Inde de LEIRIOS, le soin d effectuer sa présentation. Celui-ci s en est acquitté d autant plus volontiers qu il connaît très bien et Qualitree, partenaire de LEIRIOS depuis plus d un an, et l Inde pour s y rendre régulièrement. Qualitree est une société dont le siège est aux USA et ayant une entité implantée en Inde à Bangalore depuis 2004 dont le métier est de proposer à ses grands clients des ressources expertes pour les activités de test automatisé. La société a développé des partenariats avec HP-Mercury par exemple, ou LEIRIOS plus récemment. Michel Guez a insisté sur la fierté des indiens concernant leur réussite dans le secteur informatique, fierté légitimée par les chiffres fournis par K Gopinath sur les 197 universités, les 8711 lycées, les 887 écoles d ingénieurs et les 4,7 millions d étudiants qu il considère comme des acteurs potentiels sur ce marché indien du test qui représente déjà 9 milliards de dollars de chiffre d affaires. Et qui aura besoin, dans les années à venir de 25 à nouveaux professionnels par an. Qualitree s est rapprochée logiquement de LEIRIOS au cours de l année 2007, parce que cette société est confrontée à de nombreux défis : l industrialisation de ses processus, la recherche d une meilleur efficacité économique, et le renforcement de son image high tech auprès des informaticiens du pays. En effet, Michel Guez a expliqué que le statut d informaticien était très envié en Inde, où de nombreuses personnes ont des conditions de vie et de travail épuisantes et peu gratifiantes. Mais il y aussi un turn-over important qui oblige les entreprises du secteur à faire preuve de beaucoup de constance dans la gestion des ressources humaines et à démontrer leur attachement au bien-être de leurs collaborateurs. Cela passe, entre autres, par des formations régulières aux technologies et outils les plus innovants du moment, dont les solutions de LEIRIOS font partie. Qualitree a également mis en place un programme de recrutement et de fidélisation des talents, ainsi que des mécanismes d intéressement. Les premiers projets menés en 2007 avec LEIRIOS (pour Infosys, Intelligroup, Accenture, ) se prolongent en ce début 2008 par des réalisations pour SAP, Tata Consulting Services, Applabs ou encore Yahoo. 6/6

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos...

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos... Préface..................................................................... Avant-propos................................................................ III XIII Première partie Situation du test fonctionnel

Plus en détail

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes ------ Etude de cas écomouv Séminaire In'Tech INRIA Grenoble Validation formelle de systèmes industriels critiques 18 avril

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing)

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Bruno LEGEARD JDEV 2013 4-6 septembre 2013 Sommaire Partie I Introduction au Model-Based Testing

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting)

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) Travaux soutenus par l ANR Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) 03 Avril 2012 1. Test de sécurité et génération de tests à partir de modèle 2. Le projet SecurTest à DGA Maîtrise de l

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009 - Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini Djamal SAID, le 11 Mars 2009 AGENDA Les métiers de l informatique Présentation de Capgemini Les métiers de Capgemini DSI ou SSII : Les

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Symposium IGSI 24 Mai 2007

Symposium IGSI 24 Mai 2007 Symposium IGSI 24 Mai 2007 In et Out sourcing : approche de la gestion des compétences Denis Torregrossa ESSILOR EN BREF N 1 mondial de l optique ophtalmique 2,7 milliards de CA en 2006 28 000 collaborateurs

Plus en détail

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

«ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI» THE ALCYONIX NAME, LOGO AND BASELINE ( CONSULTING FOR SIMPLICITY ) ARE REGISTERED TRADEMARKS OWNED BY SQLI GROUP PETIT-DÉJEUNER 9H00-10H30 «ARCHITECTURE D ENTREPRISE : MAITRISEZ L ÉVOLUTION DE VOTRE SI»

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information

Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information L E T S S H A R E O U R T A L E N T S! Fournisseur de ressources pour vos technologies de l information :: Vous êtes à la recherche d un partenaire pérenne spécialisé dans le conseil et l expertise en

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

Des Projets et des Hommes. www.bluteams.fr

Des Projets et des Hommes. www.bluteams.fr Des Projets et des Hommes Blue 0821 Présentation Blute@ms Group, créée en 2008, est composée de 3 filiales : Direction de Projets AMOE / AMOA EDI & Flux MCO et Delivery en mode projet sur les Infrastructures

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre «Augmentez votre chiffre d affaires en prenant le contrôle de vos activités de ventes» 1 Gérer les ventes avec le CRM Servicentre L ÉVOLUTION EN SOLUTIONS INTÉGRÉES Un développeur de logiciels d expérience

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris

Nom: DOS SANTOS. Date: 23/08/2014 IDENTIFICATION DU POSTE. Localisation géographique: 26 Rue Desaix, 75015 Paris FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom: Prénom: Visa: RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom: DOS SANTOS Prénom: Joseph Visa: Date: 23/08/2014

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Société de conseil en intégration Oracle E Business Suite.

Société de conseil en intégration Oracle E Business Suite. Société de conseil en intégration Oracle E Business Suite. Qui sommes nous Fondé en 2001, Alcyon SI est une société de conseil spécialisée dans l intégration et l expertise autour d E Business Suite. Alcyon

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013

N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 N 65 État de Genève : audit de gestion de la gouvernance globale des systèmes d information rapport publié le 27 juin 2013 Les 12 recommandations de la Cour des comptes ont été approuvées. Actuellement

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen Virginie Bilet Valérie Guerrin Miguel Liottier Collection dirigée par Xavier Durand Réussir le DSCG 5 Management des systèmes d information L essentiel à connaître pour réussir 36 exercices corrigés type

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Quelle maturité pour l ERP Open Source dans les PME? Rennes, le 16 juin 2009

Quelle maturité pour l ERP Open Source dans les PME? Rennes, le 16 juin 2009 Quelle maturité pour l ERP Open Source dans les PME? Rennes, le 16 juin 2009 Sommaire Introduction 1 Ce que recherche une PME dans la mise en place d un ERP 2 Ce que propose l Open Source 3 Pourquoi n

Plus en détail

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative Les Services Sage Consulting Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative * Pour les Moyennes et Grandes Entreprises La maintenance

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION

FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION DATES CLÉS 2013 Spécialisation en nos domaines d expertises 2008 Séparation des activités Conseil et IT 2006 Création de FEEL EUROPE

Plus en détail

Partie 3 : les piliers du pilotage à mettre en cohérence

Partie 3 : les piliers du pilotage à mettre en cohérence Partie 3 : les piliers du pilotage à mettre en cohérence Les 3 piliers du pilotage des activités Cohérence objectifs -> règles de gestion -> pratiques Cohérence pratiques -> outils Les pratiques budgétaires

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

FONTAINE Consultants

FONTAINE Consultants FONTAINE Consultants Création 2001 SAS au capital de 120 000 156, boulevard Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 58 14 09 69 www.fontaine-consultants.fr Actionnariat D. Gelrubin 64 %, T. Midon 20 % B. Mazoyer

Plus en détail

Visual IT Operations Club 17 Juin 2010. Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance

Visual IT Operations Club 17 Juin 2010. Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance Visual IT Operations Club 17 Juin 2010 Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance Euriware en synthèse La Business Unit Conseil et Systèmes d Information du groupe AREVA Chiffre d affaires

Plus en détail

Groupe NormaSys. Présentation du Groupe NormaSys

Groupe NormaSys. Présentation du Groupe NormaSys Groupe NormaSys «L ambition de créer de la valeur ajoutée en maîtrisant l innovation et en mettant en œuvre les technologies de l information» Présentation du Groupe NormaSys NormaSys : carte d identité

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire?

L Application Performance Management pourquoi et pour quoi faire? Management pourquoi et pour quoi faire? Un guide pratique pour comprendre l intérêt des solutions d Application Management, à l heure où les systèmes d information sont au cœur de l efficacité opérationnelle

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Conseil en Amélioration de Performances

Conseil en Amélioration de Performances Gérer et réussir ensemble vos projets complexes pour améliorer votre résultat financier Conseil en Amélioration de Performances Nous améliorons les performances opérationnelles et financières de votre

Plus en détail

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité?

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? Introduction Laurent Tarazona, Directeur Commercial Profession Comptable ADP Micromégas ADP Micromégas ADP 60 ans d expertise paie et RH Un métier

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail