Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous"

Transcription

1 Série d Exercices Thierry Ané Exercice n 1 Vous souhaitez investir euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous propose les deux produits suivants : un produit d assurance versant un taux actuariel de 4.95% en base annuelle et capitalisation trimestrielle, un produit du marché monétaire versant 5% en proportionnel ex-post. Expliquez quel placement vous allez choisir en calculant les intérêts reçus dans les deux cas. Exercice n 2 Un investisseur souhaite effectuer un placement pour une durée de 6 mois. Il a sélectionné les trois actifs suivants : 1. Un Bon du Trésor de durée de vie 6 mois qui cote 4 % en taux proportionnel précompté. 2. Un Billet de Trésorerie de durée de vie 9 mois cotant 3.8% en taux proportionnel postcompté. 3. Une obligation de durée de vie 2 ans versant un coupon annuel de 3 % et cotant 4.1% en taux actuariel annuel à capitalisation annuelle. En anticipant une gamme des taux plate dans 6 mois à 3.5% (en taux actuariel annuel à capitalisation annuelle), quel investissement doit-il privilégier? Exercice n 3 Un trésorier décide de placer en bons du trésor à 13 semaines de valeur nominale 10 millions d euros du 30 juin au 30 septembre ( 92 jours). Le taux précompté à l émission est de 7.28%. 1. Quelle est la cote à l émission de ce bon du trésor et quelle est la somme que le trésorier doit payer? 1

2 Le 31 août, il veut récupérer ses fonds et sa banque lui trouve une contrepartie prête à racheter les bons du trésor. Le taux d intérêt post-compté en vigueur sur le marché monétaire est de 7.15%. 2. Quelle somme va-t-il récupérer le 31 août? 3. Calculez le taux de rendement réalisé sur l opération et expliquez le gain ou la perte réalisée. Exercice n 4 1 ) Vous disposez de deux millions d euros que vous voulez placer pendant 5 mois. Que choisissez vous entre : Un Bon du Trésor de durée 7 mois, cotant à l émission Un produit obligataire in fine de taux facial 8.8% durée trois ans cotant 100, de coupon couru nul. Un Billet de Trésorerie de durée 5 mois, qui cote sur le marché secondaire. 2 ) En supposant que vous voulez vous assurer de la rentabilité réalisée sur votre investissement quel produit faut-il choisir? Exercice n 5 Vous venez d obtenir un prêt immobilier de 1 million d euros au taux fixe de 12% (taux actuariel annuel à capitalisations annuelles) de durée 25 ans remboursable mensuellement par échéances constantes. 1. En supposant que le premier remboursement mensuel a lieu le 28 février 2008 pour un prêt signé le 01 février 2008, quel sera le capital restant dû (CRD) le 01 février 2009 (Raisonner en mois entiers)? 2. En supposant le premier remboursement mensuel le 28 février 2009 pour ce même prêt signé le 01 février 2008, quel sera le capital restant dû (CRD) le 28 février 2013? 2

3 Exercice n 6 Un particulier veut emprunter la somme de euros auprès d une banque. Les conditions offertes sont les suivantes : Taux nominal : 6 % (actuariel base annuelle à capitalisations semestrielles) Frais de dossier : 0.20%, Mode de remboursement : semestrialités constantes, Durée de l emprunt : 5 ans, Assurance : 0.60%. 1. Dresser le tableau d amortissement de l emprunt. 2. Ecrire la formule permettant d obtenir le taux effectif global (TEG) de l emprunt. Il s agit d un taux actuariel en base semestrielle et à capitalisation semestrielle. 3. En admettant que le TEG obtenu par la formule précédente est 3.34%, donnez le TEG sous la forme d un taux actuariel en base annuelle et à capitalisation annuelle. Exercice n 7 Soit un prêt de 2 millions d euros au taux actuariel annuel à capitalisation annuelle de 3 % de durée de vie 4 ans. 1. Calculez le montant des échéances si le prêt est à échéances constantes annuelles. 2. Même question s il s agit d un prêt à amortissement constant du capital. 3. Trouvez le montant des échéances annuelles si celles-ci sont maintenant supposées dégressives et vérifient la propriété suivante : la première échéance est 4 fois plus forte que la quatrième, la deuxième échéance est 3 fois plus forte que la quatrième, la troisième échéance est 2 fois plus forte que la quatrième. 3

4 Exercice n 8 Un particulier veut emprunter la somme de euros auprès d une banque pour financer l acquisition d une résidence principale. Les conditions offertes par les banques A et B sont décrites ci-après : Banque A Banque B Taux Nominal 4% 5% Frais de dossier 0.80% 0,20% Mode de Remboursement Semestrialités Annuités Duréée de l'emprunt (années) 4 6 Frais d'assurance 0.60% 0.40% 1. Dresser le tableau de financement de chaque emprunt 2. Ecrire pour chaque emprunt la formule de calcul du Taux Effectif Global de l emprunt. 3. On suppose que les TEG donnés par la formule écrite au 2. sont respectivement de % et de % pour les emprunts auprès des banques A et B. Calculer le TEG annuel actuariel en base période de chaque emprunt puis le TEG actuariel annuel en capitalisation annuelle. Quel emprunt choisir? Exercice n 9 Soit un prêt de durée 6 ans à échéances semestrielles suivantes : Semestre Échéance Le taux d intérêt actuariel annuel est de 8%. Calculez le capital emprunté. 2. Quel est le coût réel pour l emprunteur (annuel et semestriel) sachant que la banque prélève 5000 francs pour les frais de dossier. 3. Calculez le capital restant dû après 2 ans et demi (i.e. juste après la 5 ème échéance). 4

5 Exercice n 10 Considérez les 5 projets d investissement qui génèrent les flux suivants Projet t = 0 t = 1 t = 2 t = 3 t = 4 A B C D E Sauf mention du contraire, ces 5 projets sont supposés être indépendants. Indiquez si les propositions qui suivent vous paraissent correctes ou non, et dans chaque cas, justifiez brièvement votre réponse. a. «L utilisation du critère de la VNP ne peut conduire à accepter A et à rejeter B». b. «Les projets A et B ont le même TRI ; donc ; si ces deux projets étaient mutuellement exclusifs, il serait indifférent de choisir A ou B». c. «Si les projets A et C doivent être entrepris, le projet D doit également être entrepris». d. «Si le taux d intérêt à court terme (t < 3) est de 10% et le taux d intérêt à long et moyen terme de 15%, il convient d entreprendre les quatre premiers projets». e. «Le projet E devrait être entrepris du moment que le taux d intérêt est positif». Exercice n 11 Sur le marché, les produits suivants sont disponibles : - Bon du trésor 6 mois de valeur faciale $1000 cotant $ Obligation à coupon fixe 4% de valeur faciale $250, de durée de vie restante 1 an, cotant 3.2% - Obligation à coupon fixe 2% de valeur faciale $100, de durée de vie restante 2 an, cotant 3.6% - Zero coupon de durée de vie 4 ans, de valeur faciale $500 cotant 4% Calculer les taux zero-coupon actuariel 6mois, 1 an, 2ans, 3 ans et 4 ans. 5

6 Exercice n 12 Une banque consent à ses clients des prêts personnels à 5 ans dans les conditions suivantes : le client paie en années 1,2,3,4,5 des intérêts simples sur la somme empruntée et rembourse le principal en année 5 (principe d amortissement in fine). On suppose que, lors de chaque paiement, les clients ont une certaine probabilité de défaut, auquel cas ce paiement n est pas effectué, ni tous ceux qui suivent. Mais la banque réussit à ce moment-là à récupérer une partie du principal grâce à divers titres que le client détient auprès d elle. On donne le tableau suivant : Groupe Taux consenti Probabilité % du principal par la banque de défaut récupéré A 35% % B 25% % C 20% % Pensez vous que les taux consentis par la banque soient équitables? (On supposera une gamme des taux d emprunts d état plate à 10%). Exercice n 13 Vous sélectionnez sur le marché les obligations suivantes : Maturité Taux Facial Taux actuariel 1 an 9.0% 6.0% 2 ans 6.0% 6.5% 4 ans 8.0% 7.8% Calculez les taux zero-coupon R ( 0,1), R(0,2), R(0,3) et R(0,4) en expliquant précisément comment est construit le taux R (0,3). 6

7 Exercice n 14 Sur le marché spot on constate que les taux proportionnels ex-post pour des opérations de prêt-emprunt de durée 2 mois et 6 mois sont respectivement de 3% et 4.5%. Expliquez les opérations financières à effectuer pour s assurer les conditions d un prêt de durée 4 mois débutant dans 2 mois sur un nominal de euros. Calculez le taux proportionnel ex-post de ce placement ou, si vous préférez, le montant d intérêts reçus en fin de placement. Exercice n 15 Sur les marchés, vous constatez les conditions suivantes : taux proportionnel ex-post spot à 3 mois : 3.5% taux proportionnel ex-post spot à 7 mois : 4.2% taux proportionnel ex-post forward du 4 mois dans 3 mois : 4.5% Montrer que l on peut construire un arbitrage. Détailler les opérations à réaliser et préciser le gain attendu de cet arbitrage. Exercice n 16 Un gestionnaire de portefeuille détiens 16 obligations de durée de vie 3 ans qui versent annuellement un coupon de 3.2% sur un nominal de $200. Le taux de marché en base annuelle et capitalisation annuelle est actuellement de 4%. Craignant des variations de la courbe des taux, le gestionnaire souhaiterait immuniser son portefeuille en utilisant les deux produits obligataires suivants: - Zéro-coupon deux ans de valeur faciale $120, - Rente perpétuelle versant un coupon annuel de 2.5% sur une valeur faciale de $ Calculer le prix, la duration et la sensibilité de chacun des trois produits. 2. Déterminez les nombres x et y de zéro-coupons et de rentes perpétuelles nécessaires à la couverture. Précisez si les produits doivent être pris en position longue ou courte. 7

8 Exercice n 17 Le 28/03/08 vous détenez en portefeuille 100 M en valeur nominale de l OAT 1, 28/06/10 de taux facial k = 5 1 %. Les taux de marché sont tous à R = 7 %. Vous souhaitez immuniser ce portefeuille contre les risques de taux en utilisant les produits suivants : 2 BTAN 28/04/09 de taux facial k 2 = 4% OAT 3 28/03/11 de taux facial k 3 = 7% 1. Calculez les cotes plein coupon et les durations (ou les sensibilités) des trois produits. 2. Donnez la composition (en valeurs nominales) du portefeuille d immunisation Exercice n Un zero-coupon de durée de vie deux ans cote aujourd hui 94. Quelle est sa duration? 2. Vous voulez investir 2 M sur 4 mois. On vous propose un placement obligataire au taux de 7% et un Bon du Trésor du marché secondaire de durée 4 mois cotant aujourd hui 98,24%. Que choisissez vous? 3. Sur le marché, vous constatez que le prix d une obligation à taux révisable Libor 3 mois de durée de vie restante 38 mois cote 100. Par ailleurs le taux d intérêt pour des opérations de durée 2 mois est de 8% (base annuelle, capitalisation trimestrielle). Le taux Libor 3 mois qui prévalait un mois plus tôt est de 7%. Allez-vous acheter de cette obligation? Exercice n 19 Deux sociétés A et B souhaitent effectuer un emprunt de 10 millions d euros sur 5 ans. La première souhaite emprunter à taux variable et la seconde à taux fixe. Les conditions qu elles se voient offrir par leurs banques respectives sont les suivantes : Emprunt Taux Fixe Emprunt Taux Variable Société A 5% 8 LIBOR + 0.3% Société B 6.30% LIBOR + 0.8%

9 Construisez un swap faisant intervenir un market maker se rémunérant à 0.2% et qui soit équitable pour les deux sociétés. Exercice n 20 Une institution financière a emprunté un nominal de 100 in fine à 8% (taux en base annuelle à capitalisation trimestrielle) auprès d une banque. Voulant payer du variable, elle est entrée dans un contrat de swap avec un market maker. Sous les termes de ce contrat, elle doit payer trimestriellement le taux Pibor 3 mois révisable au market maker qui en retour lui paie 7,50% sur une base trimestrielle. La maturité des deux opérations était de 3 ans. Un an et demi après la signature des contrats de swap et d emprunt, l institution financière fait défaut, avant le paiement des coupons courus. Les taux sont alors à 9% (taux en base annuelle à capitalisation trimestrielle). Le Pibor 3 mois valait 8.8% trois mois plus tôt. Calculer les pertes réalisées par le market maker et la banque débitrice. Expliquer pourquoi le risque de défaut sur un swap est noté plus faiblement que sur un emprunt. Exercice n 21 Selon les termes d un contrat de swap, une institution financière s est engagée à payer un taux fixe (paiements trimestriels), et elle reçoit le Libor 3 mois sur un nominal de 100 M$. A la signature du swap les taux sur le marché étaient tous égaux à 6% (taux base annuelle, capitalisation trimestrielle). 9

10 Le swap a aujourd hui une durée de vie résiduelle de 13 mois. Le niveau des taux est maintenant égal à 7% (taux base annuelle, capitalisation trimestrielle). Le Libor 3 mois valait 6.5% deux mois plus tôt. Calculer la valeur de ce swap. 10

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4 Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE Chapitre 4 1) et entrent dans un swap de taux plain vanilla le 5 septembre 2009 pour une durée de deux ans où s engage à payer à le taux de 2% par an (en

Plus en détail

Fiche mathématiques financières

Fiche mathématiques financières Fiche mathématiques financières Thème 1 : Les taux d'intérêts simples et composés Taux d'intérêts simples : Les taux d'intérêts simples sont appliqués dans le cas d'emprunts dont la durée est inférieure

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 3 : Les taux d intérêt Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Février 2012 Préambule «Le taux d intérêt est la rémunération de l

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts

CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX. Corrigés des cas : Emprunts CORRIGES DES CAS TRANSVERSAUX Corrigés des cas : Emprunts Remboursement par versements périodiques constants - Cas E1 Objectifs : Construire un échéancier et en changer la périodicité, Renégocier un emprunt.

Plus en détail

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Plan Actualisation et capitalisation Calculs sur le taux d intérêt et la période Modalités de calcul des taux d intérêts

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE DE TAUX SEANCE 9 CREDITS BANCAIRES ET EMPRUNTS OBLIGATAIRES LE MARCHE OBLIGATAIRE LE RISQUE

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

Licence 2 Mathématiques- Semestre 3 Introduction aux mathématiques

Licence 2 Mathématiques- Semestre 3 Introduction aux mathématiques Licence 2 Mathématiques- Semestre 3 Introduction aux mathématiques financières Année universitaire 2010-11 1 Version Septembre 2010 1 Responsable du cours: Marie-Amélie Morlais 2 0.1 Plan sommaire du cours

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

Taux d intérêts simples

Taux d intérêts simples Taux d intérêts simples Les caractéristiques : - < à 1 ans - Rémunération calculée uniquement sur investissement initial. Période de préférence = période sur laquelle on définit le taux de l opération

Plus en détail

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET Finance 1 Université d Evry Val d Essonne Séance 4 Philippe PRIAULET Plan de la formation Les swaps Définition Terminologie, convention et cotation Utilisations en pratique des swaps Evaluation des swaps

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Kénitra Mathématiques financières Enseignant: Mr. Bouasabah Mohammed ) بوعصابة محمد ( ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION -KENITRA- Année universitaire:

Plus en détail

Comptes et plans d épargne-logement

Comptes et plans d épargne-logement Page 1 of 6 Alerte Banques n 2 - avril 2006 ARCHIVES I IMPRIMER Comptes et plans d épargne-logement L avis du CNC relatif à la comptabilisation des CEL et PEL pose le principe suivant : les conséquences

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

Éléments de calcul actuariel

Éléments de calcul actuariel Éléments de calcul actuariel Master Gestion de Portefeuille ESA Paris XII Jacques Printems printems@univ-paris2.fr 3 novembre 27 Valeur-temps de l argent Deux types de décisions duales l une de l autre

Plus en détail

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié CLIKÉO 3 Éligible au PEA OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée Prospectus simplifié Le FCP CLIKÉO 3 est construit dans la perspective d un investissement

Plus en détail

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants?

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants? EMPRUNT INDIVIS Objectifs : - Savoir calculer une annuité de remboursement constante ; - Dresser un tableau d amortissement d emprunt par annuités constantes ou par amortissements constants ; - Calculer

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Utilisation des fonctions financières d Excel

Utilisation des fonctions financières d Excel Utilisation des fonctions financières d Excel TABLE DES MATIÈRES Page 1. Calcul de la valeur acquise par la formule des intérêts simples... 4 2. Calcul de la valeur actuelle par la formule des intérêts

Plus en détail

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix

afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis N 2002-11 du 22 octobre 2002 afférent au projet de décret relatif aux obligations indexées sur le niveau général des prix Sommaire I - Rappels

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ODT

GUIDE D UTILISATION ODT GUIDE D UTILISATION ODT Chapitre 1 : Observatoire de la dette I- Données générales sur la dette Chiffre d affaires Indiquer le chiffre d affaires de l EPS. Cette donnée correspond aux recettes générées

Plus en détail

Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance

Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance d entreprise du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) des études de l expertise comptable. Il s inscrit également dans le cadre des programmes

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématique financière à court terme I) Les Intérêts : Intérêts simples Mathématiques financières - Intérêts terme échu et terme à échoir - Taux terme échu i u équivalent à un taux terme à échoir i r

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Corrigé des exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3

Plus en détail

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements...

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements... table des matières Notations courantes............................................................... XXIII Les auteurs......................................................................... XXV Avant-propos.......................................................................

Plus en détail

POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA. Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES

POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA. Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES FÉDÉRATION DES CHAMBRES IMMOBILIÈRES DU QUÉBEC Novembre 2010

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1. Philippe PRIAULET Finance 1 Université d Evry Val d Essonne 2006-2007 Séance 1 Philippe PRIAULET L environnement d investissement: banques et marchés Depuis le début des années 70, on a assisté à un décloisonnement des

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 4 LE VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 4 LE VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 4 LE VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER SEANCE 4 LE VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER Objet de la séance 4: définir les termes techniques utilisés par le trésorier

Plus en détail

L emprunt indivis - généralités

L emprunt indivis - généralités L emprunt indivis - généralités Les modalités de calcul d un échéancier de remboursement d un emprunt indivis forment un thème d étude des outils de gestion en BTS HR (partie mathématiques financières)

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES Table des matières Version 2012 Lang Fred 1 Intérêts et taux 2 1.1 Définitions et notations................................ 2 1.2 Intérêt simple......................................

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-7 Cours et rendement

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008 Caisse nationale des autoroutes Compte financier de l exercice 2008 Comptes de l'exercice 2008 Bilan au 31/12/2008 Engagements hors bilan Compte de résultat au 31/12/2008 Annexe L actif du bilan ACTIF

Plus en détail

3- Le risque de taux d'intérêt

3- Le risque de taux d'intérêt 3- Le risque de taux d'intérêt Risque de taux d'intérêt : «risque de variation des prix d'un titre de dette (obligations, titres de créance négociables) ou d'un titre composé ou d'un produit dérivé, résultant

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Les OAT investir en direct. > OAT à taux fixe > OAT indexées > OAT de capitalisation. Guide à l usage des particuliers

Les OAT investir en direct. > OAT à taux fixe > OAT indexées > OAT de capitalisation. Guide à l usage des particuliers Les OAT investir en direct > OAT à taux fixe > OAT indexées > OAT de capitalisation Guide à l usage des particuliers 1 Gérer son patrimoine financier Simplicité Liquidité Sécurité Les OAT à taux fi xe,

Plus en détail

Copyright Blog Moneyattitude. Mon Plan Anti-Banquier de A à Z Pour Bien Renégocier Votre Prêt Immobilier et Gagner De L'argent!

Copyright Blog Moneyattitude. Mon Plan Anti-Banquier de A à Z Pour Bien Renégocier Votre Prêt Immobilier et Gagner De L'argent! Mon Plan Anti-Banquier de A à Z Pour Bien Renégocier Votre Prêt Immobilier et Gagner De L'argent! 1) COMBIEN POUVEZ-VOUS GAGNER? Pour estimer votre gain, il faut évaluer ce que votre crédit en cours vous

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières Table des matières 1 Intérêt simple 1 1.1 Exercices........................................ 1 2 Intérêt composé 2 2.1 Taux nominal, taux périodique, taux réel.......................

Plus en détail

L'INTÉRÊT COMPOSÉ. 2.1 Généralités. 2.2 Taux

L'INTÉRÊT COMPOSÉ. 2.1 Généralités. 2.2 Taux L'INTÉRÊT COMPOSÉ 2.1 Généralités Un capital est placé à intérêts composés lorsque les produits pendant la période sont ajoutés au capital pour constituer un nouveau capital qui, à son tour, portera intérêt.

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1) Séance (6) du 24 octobre 2014 Choix d investissement, VAN, TRI

Cours de gestion financière (M1) Séance (6) du 24 octobre 2014 Choix d investissement, VAN, TRI Cours de gestion financière (M1) Séance (6) du 24 octobre 2014 Choix d investissement, VAN, TRI 1 2 Décision financière des entreprises Plan de la séance du 24 octobre Chapitres 6 et 7 du livre Cas avec

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

MONCEAU FLEURS EMET UN EMPRUNT OBLIGATAIRE 8% PAR AN A TAUX FIXE - DUREE 5 ANS EMPRUNT OUVERT A TOUS

MONCEAU FLEURS EMET UN EMPRUNT OBLIGATAIRE 8% PAR AN A TAUX FIXE - DUREE 5 ANS EMPRUNT OUVERT A TOUS MONCEAU FLEURS EMET UN EMPRUNT OBLIGATAIRE 8% PAR AN A TAUX FIXE - DUREE 5 ANS EMPRUNT OUVERT A TOUS ET Transfert des actions MONCEAU FLEURS sur le compartiment Offre Publique d Alternext La durée d investissement

Plus en détail

Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS

Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS 1 Sommaire Sommaire 2 Index 4 Introduction Le Crédit Lyonnais et les produits dérivés 5 Présentation de la brochure 6 Organisation du Crédit Lyonnais sur les

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours)

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) 1 Démontrer une compréhension du concept du nombre et l utiliser pour décrire des quantités du monde réel. (~6 cours) RÉSULTATS D APPRENTISSAGE SPÉCIFIQUES

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter les

Indications méthodologiques pour compléter les Indications méthodologiques pour compléter les l annexes sur l état de la dette figurant sur les instructions budgétaires et comptables relatives à l exercice 2013 SOMMAIRE Sommaire 2 Documents de référence

Plus en détail

Journées d étude n 2 et n 3. Actualisation, VAN, TRI, Emprunts, Emprunts obligataires

Journées d étude n 2 et n 3. Actualisation, VAN, TRI, Emprunts, Emprunts obligataires Journées d étude n 2 et n 3 1/22 Actualisation, VAN, TRI, Emprunts, Emprunts obligataires Chapitre 2 : L actualisation et VAN d un investissement. I L actualisation (Rappels) A L actualisation d un capital

Plus en détail

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts

GEOSI. Les intérêts et les Emprunts GEOSI Les intérêts et les Emprunts 1.Définition Lorsque qu une personne (prêteur) prête une somme à une autre personne (emprunteur) il est généralement convenu de rembourser, à l échéance, cet emprunt

Plus en détail

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+

ERRATA ET AJOUTS. ( t) 2 s2 dt (4.7) Chapitre 2, p. 64, l équation se lit comme suit : Taux effectif = 1+ ERRATA ET AJOUTS Chapitre, p. 64, l équation se lit comme suit : 008, Taux effectif = 1+ 0 0816 =, Chapitre 3, p. 84, l équation se lit comme suit : 0, 075 1 000 C = = 37, 50$ Chapitre 4, p. 108, note

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 Nouvelles normes IFRS7 Méthode de valorisation dans le contexte de crise financière Mars 2008 La nouvelle norme, Instruments financiers

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

INTRODUCTION. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ.

INTRODUCTION. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ. Stratégie de gestion de portefeuille obligataire (Notes pédagogiques) Notes produites par Kodjovi ASSOÉ. INTRODUCTION Les obligations occupent une place prépondérante dans le portefeuille de plusieurs

Plus en détail

CGB Contrats à terme sur obligations du gouvernement. OGB Options sur contrats à terme sur obligations du gouvernement

CGB Contrats à terme sur obligations du gouvernement. OGB Options sur contrats à terme sur obligations du gouvernement CGZ Contrats à terme sur obligations du gouvernement du Canada de deux ans CGF Contrats à terme sur obligations du gouvernement du Canada de cinq ans CGB Contrats à terme sur obligations du gouvernement

Plus en détail

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société.

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Glossaire Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Alpha Alpha est le terme employé pour indiquer la surperformance d un placement après l ajustement

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

Chapitre 1 : principes d actualisation

Chapitre 1 : principes d actualisation Chapitre 1 : principes d actualisation 27.09.2013 Plan du cours Principes valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et valeur future valeur actuelle nette (VAN) annuités

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

Entreprise régie par le Code des Assurances

Entreprise régie par le Code des Assurances AZUR-VIE Société anonyme d assurance sur la Vie et de Capitalisation au capital de 29 833 120 - RCS CHARTRES B 328 367 321 Siège social : 7, avenue Marcel Proust 28932 CHARTRES Cedex 9 Entreprise régie

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N 2007-01 DU 14 DECEMBRE 2007

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N 2007-01 DU 14 DECEMBRE 2007 COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N 2007-01 DU 14 DECEMBRE 2007 relatif à la comptabilisation des comptes et plans d'épargne-logement dans les établissements habilités à recevoir des dépôts

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13 Sommaire AXA Banque se réserve la possibilité de facturer toute opération ayant généré un coût spécifique et en informera préalablement le Client. Toute mesure d ordre législatif ou règlementaire ayant

Plus en détail

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTE DE DROIT ET SCIENCES ECONOMIQUES DESS «INGENIERIE FINANCIERE» Responsable Pr. Christian CADIOU OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel

Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel Objectifs du Taux Annuel Effectif Global (TAEG) et du Taux d Intérêt Effectif (TIE) Le coût réel d un crédit inclut non seulement l intérêt,

Plus en détail

Himalia Capitalisation

Himalia Capitalisation Generali Patrimoine Himalia Capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Complémentaire à un contrat d assurance vie, le contrat de capitalisation s adresse notamment aux investisseurs soucieux d

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE PARIS

BANQUE NATIONALE DE PARIS BANQUE NATIONALE DE PARIS Société anonyme au capital de F 1.632.580.000 Siège social : 16, boulevard des Italiens, 75009 PARIS R.C.S. PARIS B 662 042 449 fiche d'information ÉMISSION DE F 2.000.000.000

Plus en détail

% sur 2 ans* Fonds à formule. Stereo Puissance 2, votre épargne prend du volume! Une opportunité de. à échéance du 17/11/2016

% sur 2 ans* Fonds à formule. Stereo Puissance 2, votre épargne prend du volume! Une opportunité de. à échéance du 17/11/2016 Fonds à formule à capitalgaranti à échéance du 17/11/2016 (1) (2) Stereo Puissance 2, votre épargne prend du volume! 20 Une opportunité de + % sur 2 ans* Souscrivez du 22 septembre 2008 au 17 novembre

Plus en détail

ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES. Notice d Information

ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES. Notice d Information ARIAL OBLIGATIONS ENTREPRISES Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000092149 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

ETUDE DE FINANCEMENT

ETUDE DE FINANCEMENT 9B RUE EDOUARD RMEE, 95640 MARINES ETUDE DE FINANCEMENT 09/06/2015 VOTRE CONSEILLER EMPRUNTIS L'AGENCE Pontoise 1 rue Carnot 95300 PONTOISE Tél. 01.30.17.41.39 EMPRUNTIS L'AGENCE Pontoise Tél. 01.30.17.41.39

Plus en détail

AVIS N 155/12. RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B)

AVIS N 155/12. RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B) Casablanca, le 25 Octobre 2012 AVIS N 155/12 RELATIF A L INTRODUCTION EN BOURSE DES OBLIGATIONS SUBORDONNEES DE LA BMCI, TRANCHES (A) et (B) Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 16/12 du 24

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif Investir Notre indépendance vous garantit un choix objectif Contenu P 04 Une gamme complète de fonds P 07 Bien investir, une question de stratégie P 11 Produits structurés P 14 Types de risques Investir?

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Fiche info financière pour assurance vie fiscale

Fiche info financière pour assurance vie fiscale Fiche info financière pour assurance vie fiscale Valable à partir du 24/3/2015 DL Strategy Type d assurance vie Assurance vie à taux d intérêt garanti par la compagnie d assurances (Branche 21). Garanties

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 5 : L évaluation des actions Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Mars 2012 Valorisation des actifs financiers 1 Les taux d intérêt

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

COURS Nº7 : LES OBLIGATIONS

COURS Nº7 : LES OBLIGATIONS COURS Nº7 : LES OBLIGAIONS DÉFINIION E CARACÉRISIQUES LES PRINCIPALES CLAUSES DU CONRA DU PRÊ ÉVALUAION DES OBLIGAIONS LES OBLIGAIONS ZÉRO-COUPON E LES COUPONS DÉACHÉS : CONSÉQUENCES FISCALES LES MESURES

Plus en détail

de la Gestion Actif-Passif

de la Gestion Actif-Passif Les fondamentaux de la Gestion Actif-Passif Les objectifs de la gestion de bilan Programme 2 1 - Délimiter les Objectifs de la Gestion de Bilan Comprendre les différentes organisations autour de l ALM

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail