Bureaux & Locaux d activités LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AU SEIN DE L AGGLOMÉRATION DE TOURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bureaux & Locaux d activités LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AU SEIN DE L AGGLOMÉRATION DE TOURS"

Transcription

1 2014 LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AU SEIN DE L AGGLOMÉRATION DE TOURS LES TRANSACTIONS DES CONSEILS EN IMMOBILIER D ENTREPRISE, CLÉS EN MAIN ET PRINCIPALES OPÉRATIONS RÉALISÉES EN COMPTE PROPRE Bureaux & Locaux d activités Observatoire de l Economie et des Territoires de Touraine Club Immobilier de Touraine

2 SOMMAIRE Editorial Par François Boille, président du Club Immobilier de Touraine. Page 03 A propos Le champ de l étude. Les dates clés. Page 04 L immobilier tertiaire Page 06 Les transactions, clés en main et principales opérations en compte-propre. Évolution des surfaces commercialisées depuis L offre disponible en bureaux. Les valeurs. Les locaux d activités et entrepôts Page 12 Les transactions, clés en main et principales opérations en compte-propre. Évolution des surfaces commercialisées depuis L offre disponible en locaux d activités et entrepôts. Les valeurs. Les partenaires Le Club Immobilier de Touraine. Ils ont participé à cette étude. Page 18 Glossaire Définitions des indicateurs de marché Immostat. Page 19 2

3 LE MOT DU PRÉSIDENT Une année dans la moyenne en attendant des conditions économiques plus favorables Conjoncture nationale. Après trois années difficiles, les espoirs se portent vers 2015 et ses perspectives de croissance qui devrait s établir entre 0,7 % et 0,9 %. L amélioration du contexte économique national qui pourrait être facilitée par la conjugaison de la baisse de l euro face au dollar, de la diminution importante du coût du pétrole et du renforcement de la croissance aux États-Unis, en Grande-Bretagne et dans la zone Euro. Cependant, des freins à une franche reprise pèsent encore lourdement dans l hexagone : un climat des affaires plutôt morose, des conditions de fi nancement encore difficiles, une consommation des ménages marquée par la prudence, et des marges pour les entreprises qui doivent être renforcées afin de permettre l investissement. Dans ces conditions, aucune amélioration notable sur le marché de l emploi n est à attendre en Le Club Immobilier en mode projets Fondé fin 2012, le Club Immobilier de Touraine compte aujourd hui une cinquantaine de membres et continue d attirer de nouvelles entreprises. Les premiers travaux, engagés en 2013 par la commission Immobilier d entreprise, sur le recensement du parc de bureaux de l agglomération tourangelle se poursuivent. L année 2014, pour sa part, a été marquée par la réalisation du site internet Aujourd hui, l ambition est encore plus élevée avec la création d un observatoire des loyers du parc privé d Indreet-Loire pilotée par la commission Habitat. Un marché 2014 porté par le neuf Le marché de l immobilier d entreprise de l agglomération tourangelle a, une nouvelle fois, bien résisté en Sur le marché des bureaux, si la demande exprimée a reculé, les volumes commercialisés ont bien progressé, grâce notamment à quelques grandes transactions opérées sur des bâtiments neufs à construire. Cependant, de manière générale, les entreprises se sont montrées attentistes et prudentes et les délais de négociations et de prises de décision restent longs. Certaines petites entreprises ont opté pour un abandon pur et simple de leur recherche, préférant parfois renégocier leurs baux en cours. Dans ces conditions, le marché de seconde main a souffert, ce qui a eu pour conséquence de faire progresser l offre disponible. En 2014, les difficultés de financements encore prégnantes et la prudence des acteurs ont eu pour effet de faire reculer les mises en chantier des bâtiments professionnels. Du côté des valeurs locatives, si les loyers faciaux moyens des produits neufs et/ou bien situés se sont maintenus, les valeurs de certains produits de seconde main se sont tassées en réponse aux difficultés de négociations et au ralentissement de la demande. Le marché des locaux d activités et entrepôts affiche également une belle progression annuelle. Les mouvements des entreprises ont été motivés par la recherche de locaux plus adaptés aux spécificités de l activité de l utilisateur et permettant une rationalisation des surfaces et l accroissement des capacités de productions. Dans ce contexte, la demande placée a été dynamisée par le secteur de la logistique et les clés en main à l image de l opération TLD Europe sur Isoparc pilotée par la Société d Équipement de la Touraine qui s est montrée en mesure de répondre aux spécificités du cahier des charges de l entreprise dans un délai très court. Concernant l offre disponible, les libérations de grands bâtiments mal positionnés et/ou vieillissants en 2013 et 2014 ont conduit à l alourdissement de l offre immédiate. Des perspectives incertaines Bien qu il soit encore un peu tôt pour se prononcer sur les perspectives à venir, quelques tendances lourdes se dégagent. Le marché de l investissement progresse significativement, confirmant ainsi, l attrait du marché tourangeau. Néanmoins, si le niveau de la demande portant sur les petites surfaces reste faible en ce début d année, quelques belles signatures sont encore attendues. Les dossiers, moins nombreux qu avant la crise, continueront de porter sur une demande très qualifiée. Par ailleurs, pour des questions de prestige comme d optimisation des coûts, la demande portant sur le neuf restera dynamique impliquant, de la part de l ensemble des acteurs, maîtrise des coûts et des livraisons. Enfin, le bouleversement induit par l obsolescence énergétique et la dégradation de la valeur des bâtiments anciens qu elle entraîne devra conduire les propriétaires à réhabiliter leurs biens s ils souhaitent maintenir la valorisation de leur patrimoine. François Boille Président du Club Immobilier de Touraine 3

4 LE CHAMP DE L ÉTUDE L étude annuelle portant sur le marché de l immobilier d entreprise de l agglomération tourangelle est réalisée depuis 2000 par l Observatoire de l Économie et des Territoires de Touraine (OE2T) qui collecte, compile et analyse les données. Ce tableau de bord annuel est publié en février et suit des règles strictes en matière de définition des indicateurs et d aire géographique d analyse, règles conformes à celles utilisées par le Réseau National des Observatoires de l Immobilier d Entreprise et du GIE Immostat. Aire d analyse : Les 40 communes composant le S.C.O.T. de l agglomération de Tours, soit environ 830 km². L étude des transactions : Elle recouvre l ensemble des opérations réalisées au cours de l année par les conseils en immobilier d entreprise et collectivités partenaires. Les opérations clés en main réalisées par la Société d Équipement de la Touraine (SET) sont également comptabilisées dans cette partie. Seules les transactions de bureaux destinées aux utilisateurs finaux sont comptabilisées. Les ventes à investisseurs sont donc exclues de l analyse. L analyse des stocks : L évaluation des stocks disponibles est actualisée chaque année au mois de décembre sur la base du fichier des offres proposées par les conseils en immobilier d entreprises dans le cadre du service en ligne de recherche de bureaux, locaux d activités et terrains disponibles (www. simplanter-en-touraine.com). Les opérations en comptes propres : Afin de disposer d une vision plus précise du marché tertiaire de l agglomération de Tours, l observatoire intègre, depuis 2009, les principales opérations réalisées en comptes propres. Celles-ci sont comptabilisées l année au cours de laquelle la construction, l extension, ou la restructuration est terminée. Par ailleurs, seules les opérations d une surface supérieure à 500 m² sont, pour l instant, prises en compte. 4

5 L OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE ANNÉES D OBSERVATION Grâce à un partenariat solide entre acteurs publics et privés, l observatoire collecte et analyse les chiffres de l immobilier d entreprise depuis plus de 15 ans. CRÉATION DU CLUB IMMOBILIER DE TOURAINE Le Club Immobilier de Touraine fédère l ensemble des professionnels et acteurs représentatifs des activités liées à l immobilier. INTÉGRATION DES COMPTES PROPRES Intégration des principales opérations clés en main des opérateurs privés et comptes-propres (bureaux et locaux d activités et entrepôts). TOURS AU SEIN DU RÉSEAU NATIONAL Harmonisation des définitions et des méthodes de collecte avec les autres membres du réseau national des observatoires d immobilier d entreprise (Rnoie) MISE EN PLACE DE L OBSERVATOIRE Principe d enquête annuelle en partenariat avec la CCI de Touraine, l Agence de Développement de la Touraine et la Fnaim Entreprise. 5

6 LE MARCHÉ DES BUREAUX les transactions de bureaux 1.1 CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER TERTIAIRE m² 51,1 % m² +13 % C est le volume total commercialisé au cours de l année Il s agit du deuxième niveau le plus élevé enregistré ces six dernières années après celui de Un volume parfaitement en phase avec la moyenne décennale qui s élève, pour sa part, à m². C est la part représentée par le neuf dans le volume placé en Une proportion élevée, égale au niveau observé en 2008, et qui est principalement liée à l implantation du Crédit Agricole Touraine-Poitou et d Orange sur le Quartier des 2 Lions. C est la surface commercialisée en 2014 sur le Quartier des 2 Lions. Avec l arrivée du tramway, d EDF, d Orange, de la Caisse d Épargne et du Crédit Agricole, les 2 Lions constitue aujourd hui le principal quartier d affaires de l agglomération avec m² de bureaux. C est l évolution du volume commercialisé entre 2013 et Malgré une demande peu active, le marché de l immobilier tertiaire renoue avec la croissance et se redresse de 13 % grâce, notamment, au retour des grandes transactions (plus de m²). 1.2 LES BUREAUX COMMERCIALISÉS SELON LA NATURE DE L OPÉRATION En dépit d une demande peu active, le volume commercialisé en surface de bureaux a progressé de 13 % en Totalisant m², le marché de l immobilier tertiaire est en phase avec la moyenne décennale qui s élève à m². Le marché tourangeau est très majoritairement locatif (83,3 %), conformément à l offre en bureaux qui présente de nombreux produits uniquement proposés à la location. Nature de l opération nombre % surface % Location 59 83, ,2 Vente 13 16, ,8 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier LOCATION (71,2 %) VENTE (28,8 %) 1.3 LES BUREAUX COMMERCIALISÉS SELON LE TYPE DE PRODUITS Avec plus de m² placés, la part des surfaces neuves atteint 51,1 %. Cette proportion, qui s élevait à 31,5 % en 2013, est essentiellement liée à la signature de deux grandes transactions sur le Quartier des 2 Lions et qui totalisent près de m². Combinée au faible niveau de la demande, la bonne performance du marché du neuf a eu pour conséquence de réduire la part et le volume représentés par les produits existants. Ainsi, avec seulement m², le marché de «seconde main» enregistre son plus bas niveau depuis la création de l observatoire. Type nombre % surface % Neuf 13 18, ,1 Seconde main 59 81, ,9 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier NEUF (51,1%) SECONDE MAIN (48,9%) 6

7 CONJONCTURE Le marché des bureaux poursuit son développement grâce aux programmes neufs Dans un contexte de reprise lente de l économie au niveau national, l agglomération tourangelle continue à maintenir et renforcer son tissu économique avec des implantations tertiaires clés dans les domaines des banques, des assurances, de l énergie et des télécommunications. Cette dynamique se traduit par l augmentation significative du marché du neuf qui a progressé de 83 % par rapport à Ainsi avec m² placés, la hausse du volume commercialisé global en bureaux s élève de 13 %. Cependant, en dehors de quelques grandes opérations qui ont permis d approcher la barre symbolique des m², le marché s est montré peu actif. En effet, avec seulement 72 signatures enregistrées au cours de l année, l activité accuse un recul du nombre d opérations au regard des années précédentes. Ce repli a principalement impacté les recherches de petites surfaces de bureaux (moins de 100 m²) habituellement briguées par les petites entreprises. Parallèlement, les professionnels s accordent à dire que le marché de l investissement semble faire preuve d une belle vitalité attirant un nombre croissant d acteurs locaux et nationaux. 7

8 LE MARCHÉ DES BUREAUX les transactions de bureaux 1.4 LES BUREAUX COMMERCIALISÉS SELON LA SUPERFICIE Traditionnellement, le marché de l agglomération tourangelle se compose en majorité de transactions de petites surfaces. En 2014, malgré une légère diminution au regard de l année précédente, environ 57 % des opérations portent sur une surface de moins de 200 m². Cependant, la diminution du nombre de signatures s est principalement opérée au dépend des plus petites surfaces. En effet, entre 2013 et 2014, le poids des transactions portant sur les surfaces de moins de 100 m² a été divisé par deux. A l autre extrémité, les opérations de m² et plus représentent plus de 48 % de la surface placée totale contre 29,4 % en Superficie nombre % surface % Moins de 100 m² 17 23, ,1 de 100 m² à 199 m² 24 33, ,8 de 200 m² à 499 m² 19 26, ,3 de 500 m² à 999 m² 7 9, , m² et plus 5 6, ,9 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier LES VOLUMES DE BUREAUX COMMERCIALISÉS DEPUIS MOYENNE DÉCENNALE m² Seconde main Neuf Moyenne mobile Source : enquête OE2T-FNAIM ENTREPRISE/CIT,

9 LE MARCHÉ DES BUREAUX les transactions de bureaux 1.6 LES BUREAUX COMMERCIALISÉS PAR SECTEURS GÉOGRAPHIQUES La faible performance du marché de seconde main semble s être principalement opérée au détriment du parc d activités des Granges Galand (Saint-Avertin). Avec seulement 8 transactions représentant environ m², cet espace économique dédié aux activités tertiaires et composé de m² de bureaux enregistre son plus bas niveau depuis la création de l observatoire. La commune de Tours concentre, à elle seule, 65 % de la surface placée dont 33 % sur le Quartier des 2 Lions. 3 Parçay Meslay Tours Nord 11 St-Cyr sur-loire 4 La Riche Tours Centre St-Pierre des Corps Tours Sud 3 8 St-Avertin Ballan-Miré 3 Joué lès Tours Chambray lès-tours Les bureaux commercialisés par secteur (m²) : Montbazon Seconde main Neuf Sorigny 3 Nombre d opérations Les opérations réalisées sur la commune de Tours sont divisées en 3 secteurs (Nord de la Loire / entre Loire et Cher / Sud du Cher). Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier

10 LE MARCHÉ DES BUREAUX les principales opérations en comptes propres 1.7 LES PRINCIPALES OPÉRATIONS CLÉS EN MAIN DES OPÉRATEURS PRIVÉS ET COMPTES PROPRES Le volume représenté par les principales opérations clés en main des opérateurs privés et comptes propres est en retrait au regard de l an passé. L année 2013 avait, notamment, vu la livraison de bâtiments dédiés au service inter-entreprises de santé au travail d Indre-et-Loire (AIMT 37) et au centre d études et de recherches technologiques en microélectronique (CERTEM). Ainsi, en cumulant commercialisations, clés en main et comptes propres, le marché tertiaire de l agglomération de Tours s établit à près de m². Maîtrise d ouvrage ou preneur clé en main surface Indena (Tours Nord) 600 m² Total 600 m² Source : Enquête OE2T - projets > à 500 m². * Surfaces exprimées en m² de surface de plancher. Orange et le Crédit Agricole Touraine-Poitou ont choisi le Quartier des 2 Lions En 2016, l opérateur Orange regroupera 350 de ses salariés dans un ensemble immobilier composé de deux bâtiments (5 400 m²). Le projet porté par le promoteur Sogeprom avec sa filiale CIP et la SET intègre un troisième immeuble de bureaux de m² ouvert à la location et qui comprendra un restaurant inter-entreprises de 300 couverts. Au total, cet ensemble de m² de surface de plancher, baptisé Tours Campus (3 bâtiments en R+3 et 224 places de stationnement) sera édifié sur l ancien site de la société Médipréma (1,7 ha). La conception de cet ensemble de bureaux a été réalisée par le cabinet d architectes Groupe-6. Le Crédit Agricole Touraine-Poitou s installera également sur le Quartier des 2 Lions en 2016 au sein d un programme baptisé Tonalité II. Réalisé également par la SET et conçu par l agence Caraty-Poupart Lafarge, le programme Tonalité II est un ensemble composé de deux bâtiments en R+3. L établissement bancaire investit ainsi près de 5 millions d euros dans le premier des deux bâtiments à construire (4 200 m²) qu elle occupera en partie. En 2010, le cabinet d architecture Caraty-Poupart Lafarge avait déjà signé le programme voisin Acticampus 4 qui abrite la direction régionale de Véolia Environnement. Quelques transactions significatives réalisées en

11 LE MARCHÉ DES BUREAUX l offre en bureaux et les valeurs 2.1 L OFFRE IMMÉDIATEMENT DISPONIBLE EN BUREAUX SELON LA SUPERFICIE Fin décembre 2014, le stock de bureaux immédiatement disponibles au sein des 40 communes composant le SCOT de l agglomération de Tours s élevait à m². Un volume qui a progressé de 12 % depuis la dernière enquête réalisée en Cette augmentation est principalement liée à la libération de produits de grande superficie conjuguée à la mise sur le marché de surfaces neuves. Les communes de Tours et Saint-Avertin concentrent, à elles seules, 81 % des surfaces disponibles. 22,4% 24,8% 6,5% m² 15,0% 31,2% Moins de 100 m² de 100 à 199 m² de 200 à 499 m² de 500 à 999 m² m² et plus* *Les grands plateaux de bureaux et bâtiments tertiaires sont très souvent divisibles. Ainsi, dans les catégories [ m²] et [1 000 m² et plus] les sufaces potentiellement divisibles apparaissent sous la forme d une seule offre cumulant l ensemble des surfaces. Source : - CCI Touraine / enquête OE2T, décembre L OFFRE DISPONIBLE EN BUREAUX SELON LE TYPE DE PRODUIT L offre neuve disponible et future neuve certaine à un an participent à hauteur de 8,7 % du stock, soit environ m². Un volume relativement faible au regard de la demande pour ce type de produit. Le report des mises en chantier de projets de bureaux, dans l attente de conditions de marché plus propices, a entraîné une augmentation de projets dotés d un permis de construire. Cette production de bureaux, qualifiée de probable, se situe très majoritairement à Tours et représente un volume d environ m². Type nombre % surface % Seconde main , ,3 Neuf 8 3, ,4 Offre future neuve certaine à 1 an 3 1, ,3 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, décembre LES VALEURS OBSERVÉES EN 2014 Entre 2013 et 2014, les valeurs Prix de vente HT le m² * Prix de location le m²/an * Tours Centre Agglomération Tours Centre Agglomération Neuf 2 000/ / / /140 Seconde main 1 100/ / /145 80/125 Source : Club Immobilier de Touraine. Fourchettes moyennes données à titre indicatif. Ces prix sont susceptibles de varier en fonction de la particularité et de la surface des locaux, de leur situation, de leur disposition et de la qualité des prestations proposées. locatives se sont maintenues pour les immeubles récents et/ou bien situés. Concernant les surfaces anciennes, en revanche, le fort niveau de disponibilités a entraîné une légère correction à la baisse des valeurs locatives, qui se positionnent en moyenne, entre 100 et 110 /m²/an fin

12 LE MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS les transactions de locaux d activités et entrepôts 1.1 CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS m² 28,7 % m² +49,2 % C est le volume total commercialisé au cours de l année Grâce notamment à la vente d un entrepôt de m² à Sorigny, le marché des locaux et entrepôts a progressé significativement et s établit à un niveau supérieur à la moyenne décennale ( m²). C est la part du neuf dans le volume placé total en Une proportion importante liée notamment aux opérations clé en main portées par la Société d Équipement de la Touraine sur les zones qu elle commercialise à Sorigny, Parçay-Meslay et La Ville-aux-Dames. C est la surface commercialisée sur le parc d activités Isoparc. Le parc d activités Isoparc (Sorigny) enregistre les 2 plus grosses transactions en locaux d activités et entrepôts. Ainsi, cet espace économique en plein développement concentre 36,8 % de la demande placée. C est l évolution du volume commercialisé entre 2013 et Après le net repli constaté en 2013, la demande placée en locaux d activités et entrepôts est repartie à la hausse. Le marché a été très majoritairement animé par des mouvements endogènes. 1.2 LES LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS COMMERCIALISÉS SELON LA NATURE DE L OPÉRATION L acquisition est restée stable et représente près de 37 % des transactions comme de la surface placée. Certains propriétaires préfèrent vendre leurs biens à des prix attractifs et laisser les utilisateurs procéder aux rénovations nécessaires et/ou demandées par leurs locataires. Nature de l opération nombre % surface % Vente 18 36, ,6 Location 31 63, ,4 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier LOCATION (51,4 %) VENTES (48,6 %) 1.3 LES LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS COMMERCIALISÉS SELON LE TYPE DE PRODUITS L année 2014 a également été marquée par l augmentation significative du nombre de transactions portant sur des locaux neufs. La principale opération à retenir est le clé en main locatif prit à Sorigny par TLD Europe (6 400 m²). Une extension de m² est, d ailleurs, déjà à l étude. Avec près de m² placés, la part des surfaces neuves atteint 28,7 % de la surface commercialisée globale : un record! Type nombre % surface % Neuf 11 22, ,7 Seconde main 38 77, ,3 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier NEUF (28,7% ) SECONDE MAIN (71,3 %) 12

13 CONJONCTURE Le marché des locaux d activités et entrepôts affiche une belle progression annuelle Avec m², la demande placée totale en locaux d activité et entrepôts est en hausse de près de 15 % grâce, notamment, à un très bon 3 e trimestre. Au regard de l an passé, la demande exprimée est restée solide malgré de légers signes de fléchissement en fin d année. Le fait marquant de l année reste, bien évidement, l évolution significative du poids du marché du neuf. Le vieillissement du parc bénéficie au retour des clés en mains, profitant d une offre foncière diversifiée. La part des opérations réalisées à l acquisition est, quant à elle, restée stable aux alentours de 376 %. Le stock immédiat, composé très majoritairement de surfaces de seconde main, a augmenté suite à la libération de plusieurs bâtiments de grande superficie et se caractérise par d importantes disparités en matière de qualité et d accessibilité. Les valeurs locatives, sont globalement restées stables même si on constate un léger tassement concernant les produits pas toujours en phase avec la demande des clients. 13

14 LE MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS les transactions de locaux d activités et entrepôts 1.4 LES LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS COMMERCIALISÉS SELON LA SUPERFICIE La surface placée en locaux d activités et entrepôts en 2014 a progressé de 49,2 % par rapport à 2013 avec un niveau de demande identique. Les transactions réalisées au cours de l année ont porté à 71 % sur des surfaces inférieures à m². A noter qu à l instar des bureaux, le poids des transactions portant sur les petites surfaces (moins de 250 m²) a été divisé par deux. En effet, ces dernières représentent, en 2014, moins d une signature sur cinq contre une sur trois habituellement. Les deux opérations de plus de m² représentent à elles seules 36,4 % de la surface placée totale. Superficie nombre % surface % Moins de 250 m² 9 18, ,1 de 250 m² à 499 m² 13 26, ,9 de 500 m² à 999 m² 14 28, de m² à 2999 m² 11 22, , m² et plus 2 4, ,2 Total Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier LES SURFACES DE LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS COMMERCIALISÉS DEPUIS 2004 Seconde main Neuf Moyenne mobile MOYENNE DÉCENNALE m²

15 LE MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS les transactions de locaux d activités et entrepôts 1.6 LES LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS COMMERCIALISÉS SELON LE SECTEUR GÉOGRAPHIQUE Avec près de m² commercialisés, le parc d activités Isoparc à Sorigny représente 36,8 % de la demande placée en locaux d activités et entrepôts. Il concentre les deux plus importantes transactions réalisées au cours de l année. Opérations clés en main et transactions de bâtiments existants se concentrent très majoritairement (89 %) au sein des parcs d activités. 4 Notre Dame d Oé 3 Parçay Meslay Saint-Cyr sur-loire 3 2 Rochecorbon Vouvray La Ville aux Dames 2 La Riche Tours 5 3 St-Pierre des Corps 3 2 Montlouis sur Loire 2 St-Avertin Veretz 1 7 Ballan-Miré Joué lès Tours 4 Chambray lès-tours 1 Les locaux & entrepôts commercialisés par commune (m²) : Seconde main Neuf Esvres Truyes Sorigny 3 Nombre d opérations Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, janvier

16 LE MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS les principales opérations en comptes propres 1.7 LES PRINCIPALES OPÉRATIONS CLÉS EN MAIN DES OPÉRATEURS PRIVÉS ET COMPTES PROPRES La société Métalinox a procédé à une extension de m² sur son site de production situé sur le parc d activités des Gaudières à Mettray. Le bâtiment accueille un atelier de fabrication de cuves et conteneurs métalliques (acier, inox, aluminium) destinés à l industrie. Les comptes propres actuellement en cours de construction devraient avoisiner les m² en Maîtrise d ouvrage ou preneur clé en main surface Metalinox (Mettray) m² Total m² Source : Enquête OE2T - projets > à 350 m². * Surfaces exprimées en m² de surface de plancher. TLD s implante sur Isoparc à Sorigny Après avoir un temps envisagé de s installer à l étranger, l entreprise TLD Europe, spécialisée dans les équipements d assistance aéroportuaire, a finalement confirmé son ancrage local en choisissant de louer un bâtiment neuf comprenant m² d ateliers et m² de bureaux sur le parc d activités Isoparc à Sorigny. La construction du bâtiment, gérée par la Société d Équipement de Touraine, s est déroulée sur une période de 11 mois entre août 2013 et juillet Une piste de 400 m dédiée aux essais du Taxibot (un tracteur d avion semi-robotique) équipe également le terrain d une superficie de 3,3 ha extensibles à 8,4 ha. En effet, à moyen terme, la société TLD Europe envisage de doubler la surface de son usine pour répondre aux commandes de Taxibots. Un nouveau laboratoire pour Brossard Traiteur En septembre 2014, l entreprise Brossard a quitté son laboratoire historique de Savonnières pour s installer dans un bâtiment neuf de 650 m² sur le parc d activités Saint-François à La Riche. Ce nouvel équipement comprend 5 chambres froides de stockage, une chambre froide d expédition, 5 laboratoires de travail ainsi que des bureaux à l étage. Quelques transactions significatives réalisées en

17 LE MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉS l offre en locaux d activités et entrepôts 2.1 L OFFRE IMMÉDIATEMENT DISPONIBLE EN LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS SELON LA SUPERFICIE Le stock en locaux d activités et entrepôts a augmenté de manière significative depuis le dernier recensement réalisé en L offre se situe aux trois quarts à Tours et sa première couronne et a progressé sur ce secteur de 25 % par rapport à Cette augmentation est principalement due à la libération de produits de grande superficie - souvent vétustes - qui ne sont plus en phase avec les attentes des utilisateurs et les normes en vigueur. La destruction pure et simple de certains de ces produits semble aujourd hui inéluctable. 44,9% 2,6% 7,2% m² 16,0% 29,3% Moins de 250 m² de 250 à 499 m² de 500 à 999 m² de 1000 à 2999 m² 3000 m² et plus* *Les grands locaux d activités et entrepôts sont très souvent divisibles. Ainsi, dans les catégories [ m²], [ m²] et [3 000 m² et plus] les sufaces potentiellement divisibles apparaissent généralement sous la forme d une seule offre cumulant l ensemble des surfaces. Source : - CCI Touraine / enquête OE2T, décembre L OFFRE DISPONIBLE EN LOCAUX D ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS SELON LE TYPE DE PRODUIT La part représentée par l offre neuve disponible et future neuve certaine à un an est en légère augmentation (21 produits pour m²). La disponibilité immédiate en produits neufs se concentre principalement sur le parc d activités Carrefour en Touraine à Ballan-Miré. A la Ville-aux-Dames, sur le parc d activités des Fougerolles, le groupe MGI (basé en Seine Maritime) livrera en 2015 une offre développée en blanc baptisée business Ville et proposant des surfaces allant de 75 à 300 m². Type nombre % surface % Seconde main , ,4 Neuf 18 9, ,0 Offre future neuve certaine à 1 an 3 bâtiments (30 cellules) 15, ,7 Total , ,0 Source : conseils en immobilier d entreprises partenaires / enquête OE2T-CIT, décembre LES VALEURS OBSERVÉES EN 2014 Prix de vente HT le m² * Prix de location le m²/an * Tours Centre Agglomération Tours Centre Agglomération Neuf NS 500/800 NS 50/60 Seconde main NS 150/600 NS 30/50 Source : Club Immobilier de Touraine. Fourchettes moyennes données à titre indicatif. Ces prix sont susceptibles de varier en fonction de la particularité et de la surface des locaux, de leur situation, de leur disposition et de la qualité des prestations proposées. Les prix des locaux d activités et entrepôts demeurent stables. Cependant, les valeurs sont disparates et varient en fonction de la localisation, de l état des locaux et de leur modularité. Dans l agglomération, les loyers s échelonnent en moyenne entre 50 et 60 euros HC/m²/an pour les bâtiments neufs et entre 30 et 50 euros HC/m²/an pour les produits existants. 17

18 LES PARTENAIRES ils ont participé à cette étude L Observatoire de l Économie et des Territoires de Touraine et le Club Immobilier de Touraine remercient l ensemble des conseils en immobilier d entreprise, professionnels de la construction et agents des collectivités territoriales qui ont participé à cette étude en prenant le temps de partager leurs connaissances et perspectives. ARTHUR LOYD BOILLE IMMOBILIER 47, rue Edouard Vaillant TOURS Tél : Fax : Internet : BROSSET IMMOBILIER CBRE 4, rue de Clocheville BP TOURS Cedex 1 Tél : Fax : Internet : CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE TOURAINE 4 bis, rue Jules Favre BP TOURS Cedex 1 Tél : Fax : Internet : C.A. TOURS(S)PLUS SERVICE DÉV. ÉCONOMIQUE 60, avenue Marcel Dassault BP TOURS Cedex 3 Tél : Fax : Internet : C.C. DE L EST TOURANGEAU SERVICE DÉV. ÉCONOMIQUE 21, rue Rabelais MONTLOUIS-SUR-LOIRE Tél : Fax : Internet : CLUB IMMOBILIER DE TOURAINE - CIT 4 bis, rue Jules Favre TOURS Tél : Internet : GEMOFIS VAL DE LOIRE 28, rue de la Tuilerie SAINT-AVERTIN Tél : Internet : I2BC IMMOBILIER D ENTREPRISE 114, avenue André Maginot TOURS Tél : Fax : Internet : IEL IMMOBILIER D ENTREPRISE 41, rue de la Milletière TOURS Tél : Fax : Internet : INGENIERIE CONSTRUCTION ENVIRONNEMENT CONSEIL 6, boulevard Alfred Nobel ST-CYR-SUR-LOIRE Tél : Fax : Internet : ISOPARC SUD INDRE DÉVELOPPEMENT 2, rue Maurice Ravel MONTS Tél : Fax : Internet : LA CENTRALE IMMOBILIÈRE ORPI ENTREPRISES 15, avenue de Grammont TOURS Tél : Port : Internet : REALTIS IMMOBILIER D ENTREPRISE 8, Allee Colette Duval TOURS Tél : Fax : Internet : SQUARE HABITAT IMMOBILIER D ENTREPRISE 113, rue des Halles BP TOURS Cedex 1 Tél : Fax : Internet : SOCIÉTÉ D ÉQUIPEMENT DE LA TOURAINE - LA SET 40, rue James Watt BP TOURS Cedex 3 Tél : Fax : Internet : TRANSAC ARTPROM 13, rue Edouard Vaillant BP TOURS Cedex 1 Tél : Fax : Internet : 18

19 GLOSSAIRE définitions des indicateurs de marché Immostat Compte propre : il s agit des surfaces de bureaux construites à l initiative d une entreprise ou d une administration pour sa propre utilisation et qui ne passe pas par un réseau de commercialisation. Demande placée : ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par les utilisateurs finaux. Neuf : surfaces neuves ou lourdement restructurées, qui sont fiscalement assujetties à la TVA pendant 5 ans, en cas de vente, à compter de la date de livraison de l immeuble. Offre immédiate : ensemble des locaux vacants à une date donnée, proposés sur le marché, pouvant être occupés immédiatement, sans tenir compte du délai lié aux travaux d installation. Par extension, cette définition s applique aussi aux locaux proposés à la seule vente et répondant à ces critères. Offre neuve à un an : elle comprend l offre neuve disponible immédiatement et l offre future neuve disponible d ici 1 an (chantier en cours). Projet en blanc : bâtiment destiné à la vente ou à la location, dont la construction est lancée sans qu il ait été vendu ou loué à l avance. Transactions : ensemble des commercialisations, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux et concrétisées par la signature d un bail ou d un acte de vente. : la CCI vous accompagne pour réussir votre projet d implantation ou d extension Étude de votre projet Analyse avec un conseiller spécialisé Aide à l élaboration du cahier des charges et du plan de financement Connaissance du territoire Présentation du territoire, de l activité et des acteurs économiques Cartographie des infrastructures et réseaux : sites en développement, axes de communication, transports, haut débit Solutions de financements Recherche des aides mobilisables Assistance au montage de dossiers d aides Réglementation et autorisations Conseil en démarches administratives, urbanisme, accessibilité, bâtiment, construction Recherche de locaux et de foncier Sélection de biens adaptés en lien avec nos partenaires : conseils en immobilier dentreprises, d entreprises, collectivités territoriales Aide au recrutement de vos salariés Relais des offres d emplois via Conseils et accompagnement Accompagnement à la mobilité de vos salariés Mise en relation avec des professionnels accompagnant les salariés dans leurs démarches de déménagement et d installation Suivi de votre activité Rendez-vous régulier avec un conseiller pour vous accompagner dans le développement de votre entreprise Le dispositif s implanter en Touraine 19

20 CONTACTS Cyril Rabusseau - chargé d études 4, bis rue Jules Favre - BP Tours cedex 1 Tél: +33 (0) Fax: +33 (0) Observatoire de l Economie et des Territoires de Touraine Club Immobilier de Touraine François Boille - président 4, bis rue Jules Favre - BP Tours cedex 1 Phone: +33 (0) Fax: +33 (0) Crédit photos : copyright photothèque du Club Immobilier de Touraine.

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE 20 LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS Les des conseils en immobilier d'entreprise et opérations en comptes propres au sein de l'agglomération de

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en comptes propres au sein de l'agglomération de Tours Crédits : Sitcat, CitéTram. Editorial L immobilier tertiaire

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 20 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Programme la Nef, Art Prom. Editorial 20 : La croissance

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE CONSEIL LILLE MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX 3 ème TRIMESTRE 015 GRAND ANGLE 6 450 m divisibles à l entrée d Euralille 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHURLOYDLILLE.COM A R THUR LOY D 1ER RÉSEAU NATIONAL L analyse

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Les locaux d'activités et entrepôts

Les locaux d'activités et entrepôts L'immobilier d'entreprise en 03 réalisées en comptes propre au sein de l'agglomération de Tours Avec un volume global d'environ 3 00 m² placés en 03, le marché des locaux d'activités et entrepôts de l'agglomération

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63. 4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.com Dossier de presse 5 juillet 2011 Signature de la Charte d utilisation

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS CHIFFRE D AFFAIRES INFORMATION TRIMESTRIELLE 4 ème trimestre 2012 INFORMATION

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

OFFRE A LA UNE. Disponibilité Immédiate NEWSLETTER AGENCE. Edito IMMOBILIER D ENTREPRISE

OFFRE A LA UNE. Disponibilité Immédiate NEWSLETTER AGENCE. Edito IMMOBILIER D ENTREPRISE SLETTER AGENCE Luxembourg - IMMOBILIER D ENTREPRISE OFFRE A LA UNE Edito Nous entamons à présent la dernière ligne droite de cette année 2010. Une année encore délicate aux vues du contexte économique

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Atelier Bureaux OIB Les chiffres du 1e semestre 2010-1 Objet de l'atelier et sources Depuis plus de 15 ans, l'oie et l'a-urba réalisent une

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG Gecina Logistique Valeur du patrimoine 555 M Surface totale 1 016 785 m 2

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

INVITATION PRESSE Vendredi 5 septembre 2014

INVITATION PRESSE Vendredi 5 septembre 2014 CONTACTS PRESSE Catherine JACQUES - 04 93 13 73 96 catherine.jacques@cote-azur.cci.fr INVITATION PRESSE Vendredi 5 septembre 2014 MARCHE IMMOBILIER D HABITAT : BILAN 1er SEMESTRE 2014 ET PERSPECTIVES La

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Situation des PME et perspectives de croissance en France

Situation des PME et perspectives de croissance en France Situation des PME et perspectives de croissance en France Résumé : - Les entreprises françaises ont su résister à la crise grâce à la consolidation de leur bilan au cours des années 2000 ; - Le maintien

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Introduction Les surfaces disponibles Les prix La tendance Les axes de développement INTRO CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE Surface

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI OPCI GROUPEMENTS FORESTIERS UFFI REAM Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM Historique UFFI Ream :

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Offre publique d acquisition conditionnelle par Banimmo sur tous les certificats immobiliers Immo-North Plaza

Offre publique d acquisition conditionnelle par Banimmo sur tous les certificats immobiliers Immo-North Plaza Offre publique d acquisition conditionnelle par Banimmo sur tous les certificats immobiliers Immo-North Plaza 10 décembre 2007 Disclaimer Les investisseurs potentiels sont invités à se forger leur propre

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine 34/36 rue du Louvre - Paris (75) Durée d investissement

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Fonds de logement intermédiaire Un nouvel instrument au service de la production de logements. Paris, le 25 juillet 2014

Fonds de logement intermédiaire Un nouvel instrument au service de la production de logements. Paris, le 25 juillet 2014 Fonds de logement intermédiaire Un nouvel instrument au service de la production de logements Paris, le 25 juillet 2014 Le logement intermédiaire Le contexte Comment proposer une offre locative abordable

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail