Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne"

Transcription

1 Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014

2 Contexte lausannois Environ 4000 ha habitants ha de forêt dont 150 ha en zone urbaine 360 had espaces verts publics (parcs, promenades, cimetières) => 26m 2 ev/habitant Et aussi les espaces privés (jardins, pourtour d immeuble, forêt) => Environ 50% des ev 13.5 ha de plantages et de jardins familiaux 450 ha dejardinset 30 hadeforêtsprivés Le service des espaces verts emploie 360 personnes dont 190 jardiniers et aides-jardiniers sur le territoire urbain

3 Dès 1992 : L entretien différencié Concept : Analyse des espaces Travail de manière intensive ou extensive Dans les zones extensives, l entretien est minimal (fauche, pas d arrosage, pas d engrais) Dans les zones intensives, les interventions sont calculées, analysée, contrôlées (tontes, arrosage, fumure) Objectifs : -Ecologique, afin d intégrer les principes d un comportement plus respectueux de l environnement -Economique, pour faire face aux restrictions budgétaires accompagnées d une diminution du personnel -Esthétique, pour débanaliser les espaces verts stérilisés par un entretien standardisé, selon le principe du «propre en ordre» des années

4

5 Depuis 2012 : L entretien écologique différencié Contexte : Sollicitation du public et des élus Volonté politique forte Préavis nature, création d une équipe nature (2etp) Concept : Intégrer les principes de la gestion durable Diminuer l impact de l entretien sur l environnement Mettre en place des actions en faveur de l environnement autant sur les parcelles communales que privées Préavis d intention Nature en ville Document décrivant les intention s municipales en matière de nature en ville et les actions à entreprendre pour parvenir à préserver la biodiversité à Lausanne.

6 Entretien écologique différencié - Actions Mise en place de refuges pour la faune Arrêt de l utilisation de pesticide Plantation et multiplication d espèces indigènes locales Ruches urbaines Les actions sensibilisations formation

7 EED - Gestion des surfaces enherbées Du plus intensif ou plus extensif : Terrains de sport et pelouses arrosées jusqu à 25 à 30 tontes/an Pelouses non arrosées Environ 12 tontes/an Gazons fleuris 4 à 8 tontes/an! Intervention dans le respect des cycles naturels! Prairies fleuries 2 coupes : foins et regains Prairies à papillons 1 coupe en fin septembre Prés à moutons Zones refuges

8 EED Arrêt de l utilisation de pesticides 7. La Ville vise l abandon de l utilisation de produits phytosanitaires chimiques et d engrais de synthèse sur toutes les surfaces vertes de son territoire et s engage auprès des privés pour diminuer ces pratiques. Arrêt d utilisation de produits de traitements Utilisation de produits biologiques Réaménagement de l environnement pour favoriser les auxiliaires Utilisation de variétés résistantes Utilisation de plantes indigènes Soins à la terre (couverture, apport de matière organique, activation biologique) Contrôle strict des produits utilisés Création d un groupe de réflexion et de test pour trouver des alternatives pour lutter contre les parasites Arrêt de l utilisation d herbicides et d antigerminatifs Désherbage manuel, mécanique ou thermique Redéfinition des espaces Analyse et réorganisation du travail du contrôle des adventices Contrôle strict des produits utilisés

9 EED - Le réseau écologique Objectif 3 du préavis nature Zones stratégiques

10 EED - Le réseau écologique Objectif 3 du préavis nature Liaisons stratégiques

11 Intégrer le réseau écologique afin d établir des priorités au niveau des actions et des règlements communaux (PGA, PPA, mesures compensatoires). 1. Plans d entretien 2. Zones écologiques stratégiques 3. Liaisons écologiques stratégiques

12 Préavis nature Gestion des plantes néophytes envahissantes Objectifs : 1. Connaissances sur la biodiversité urbaine 2. Intégration cohérente des aspects nature dans les planifications urbaines 3. Amélioration du maillage écologique et promotion des espèces prioritaires 4. Promotion d une gestion des espaces verts en faveur de la biodiversité sur l entier de la commune 5. Information, sensibilisation et mobilisation de la population et des acteurs concernés Constat : Pour la faune et la flore, les espèces généralistes, thermophiles, souvent introduites et parfois envahissantes, supplantent les espèces indigènes spécialisées et plus exigeantes envers leur milieu, dont seules quelques reliques de populations subsistent ici ou là. La biodiversité en milieu construit dépend encore plus qu ailleurs des influences humaines dans un paysage en constante et rapide évolution

13 Préavis nature - Constat Causes de l érosion de la biodiversité en ville Gestion des plantes néophytes envahissantes Surfaces perméables Banalisation des milieux Fragmentation des milieux Présence des néophytes invasives

14 Préavis nature -Principes de base de la politique «nature en ville» Gestion des plantes néophytes envahissantes 8. La Ville contrôle les espèces néophytes envahissantes afin de minimiser les risques liés à la santé publique et de permettre le maintien de la biodiversité indigène dans les milieux naturels de valeur Actions passées Formation continue du personnel d entretien Contrôle et éradication de manière hétérogène Coordination de la formation et de la mise en commun des expériences d actions avec le service des routes du canton (projet ligne verte)

15 Préavis nature -Principes de base de la politique «nature en ville» Gestion des plantes néophytes envahissantes 8. La Ville contrôle les espèces néophytes envahissantes afin de minimiser les risques liés à la santé publique et de permettre le maintien de la biodiversité indigène dans les milieux naturels de valeur Actions actuelles (suite) Arrachage de plantes envahissantes avec l Etablissement vaudois d accueil aux migrants (EVAM) permet l engagement de migrants volontaires pour des actions d intérêt public et «DiversCités» (partenariat entre le Service du travail et de l intégration (STI), le Service social Lausanne (SSL) et les services demandeurs de prestations) avec des personnes en phase de réinsertion. Arrachage systématique des laurelles sur l espace vert public. Suite de la coordination avec le projet «ligne verte» intégrant maintenant également la DGE VD, les CFF, l AGIN, Pro Naturapour la mise en commun des données cartographiques et des expériences de gestion des envahissantes Contacsponctuels avec les communes limitrophes pour le contrôle des néophytes au cas par cas Appui technique du service Parcs et Domaine pour l application de mesures d éradication sur les parcelles communales en cours de réaffectation. Lors de l utilisation de l espace public par des privés (location de parcelles dans les plantages ou entretien d espaces verts), les contrats stipulent formellement l interdiction de planter des espèces envahissantes. Finalisation de l inventaire sur la base d observations du personnel d entretien

16 Préavis nature -Principes de base de la politique «nature en ville» Gestion des plantes néophytes envahissantes 8. La Ville contrôle les espèces néophytes envahissantes afin de minimiser les risques liés à la santé publique et de permettre le maintien de la biodiversité indigène dans les milieux naturels de valeur Actions futures Sur la base de l inventaire en cours, mise à disposition sur le système d information géographique de la commune d ici fin 2014 Etablissement d un plan d action formel pour la gestion des néophytes envahissantes pour 2015 Evaluation concrète de l impact de la gestion des plantes envahissantes sur l entretien des espace verts (n de travail = indicateur) Journée d action avec la participation d autres services et/ou des habitants Intégration des mesures de gestion des espèces envahissantes dans le plan directeur communal et le RPGA. L obligation de prendre en compte plusieurs aspects limitant la dissémination des EE s inscrira également dans les règlements des plans partiels d affectation (PPA) ou des plans de quartiers (PQ) Intégration des mesures de gestion des espèces envahissantes lors de la rédaction projetée du guide de recommandations sur la qualité des espaces verts en milieux construits

17 Entretien écologique différencié Un équilibre à trouver Une attention constante Mise en place du réseau écologique Gestion des envahissantes Actions à intégrer sur l ensemble du domaine public et à promouvoir sur le territoire communal privé Arrêt de l utilisationde pesticides Extensification de l entretien des espaces verts

18 Plantes envahissantes - Principes à suivre Agir signaler, s informer, se former, observer, maintenir, éradiquer Eviter la mise à nu des solset la non couverture des dépôts de terre Prioriser les actions selon les recommandations, la nature des espèces et la taille des populations Danstous le cas éviterle plus possible l utilisation de produits chimiques Dans tous les cas, éviter les mouvements de terre contaminéepar des plantes exotiques envahissantes sont à proscrire impérativement. L utilisation de machinesimplique des précautions au niveau du nettoyage après utilisation - service de parc minutieux L évacuation doit être suivi avec précaution, ce matériel contaminé doit être déposé en lieux sous contrôle, pour la plupart des plantes envahissantes, le compostage est à proscrire

19 Merci pour votre attention Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

F4-11 Recommandations de lutte*

F4-11 Recommandations de lutte* F- Plantes invasives Version 2013 F4-11 Recommandations de lutte* Sibylla Rometsch Solidages américains F1 informations générales F2 clé de décision F3 description F4 recommandations de lutte Solidago

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

COMMENT VALORISER Valoriser votre commune? VOTRE COMMUNE?

COMMENT VALORISER Valoriser votre commune? VOTRE COMMUNE? Maison Familiale Rurale de BUCHY Centre de formation par alternance 4 ème/ 3 ème Agriculture Cheval Agroéquipement Formation continue : multi-filière -CACES Comment COMMENT VALORISER Valoriser votre commune?

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

Gestion des néophytes envahissantes dans le canton de Vaud

Gestion des néophytes envahissantes dans le canton de Vaud Gestion des néophytes envahissantes dans le canton de Vaud Forum ARPEA 26 juin 2014 Direction générale de l environnement Division Biodiversité et paysage Franco Ciardo 1 / 27 Programme 1. Situation sur

Plus en détail

20 novembre 2014. Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité?

20 novembre 2014. Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité? 20 novembre 2014 Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité? Thierry CHARMARTY Conseil Général de la Dordogne Des missions, un patrimoine

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Journées d échanges sur les espèces exotiques envahissantes

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011

Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011 www.certu.fr Journée technique Zones humides 16 octobre 2012 Prise en compte et intégration des zones humides en milieu urbanisé Zoom sur les résultats du Grand Prix 2011 Muriel Saulais, Certu, ESI/VUER

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Biodiversité & Tourisme

Biodiversité & Tourisme Biodiversité & Tourisme > Réaliser le diagnostic des enjeux de ma structure Guillaume BEREAU La vocation du questionnaire >>> Ne remplace pas un diagnostic de terrain. o Identifier les principales sources

Plus en détail

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière Classement de la Réserve naturelle régionale Marais de Brière VU le Code Général des Collectivités Territoriales, VU le Code de l environnement, notamment ses articles L. 332-1 à L. 332-27, R.332-30 à

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

Espaces privés : Enjeux et potentiels pour la nature en ville

Espaces privés : Enjeux et potentiels pour la nature en ville Espaces privés : Enjeux et potentiels pour la nature en ville Département de l'environnement, des Transports et de l'agriculture (DETA) Direction du Paysage, Service Arbres et Nature en ville 1 [ Déroulé

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE Contexte France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source UIPP (

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné Service Environnement Espaces verts Objectifs visés par le plan de gestion et d embellissement de la Ville de Cesson-Sévigné Enjeux économiques

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Paysages de. Exposition. Poitou-Charentes. Dossier de présentation. itinérante gratuite

Paysages de. Exposition. Poitou-Charentes. Dossier de présentation. itinérante gratuite Paysages de Poitou-Charentes 2012 Exposition itinérante gratuite Dossier de présentation Contact Jean-Philippe Minier 05 49 50 42 59 minier@cren-poitou-charentes.org tél. 05 49 50 42 59 contact@cren-poitou-charentes.org

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville Forum citoyen 28 septembre La nature en Ville Forêt d Orléans Loire Loiret Sologne Orléans: Une ville inscrite dans un environnement remarquable Les espaces verts gérés par la Ville 9,4 % du territoire

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Nouveau Contrat de Ville

Nouveau Contrat de Ville Nouveau Contrat de Ville La Loi du 21 février 2014, dite Loi Lamy, a considérablement modifié la politique de la ville afin de la rendre plus lisible, plus cohérente et plus efficace. Une nouvelle génération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers

DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers DOSSIER DE PRESSE Jardins familiaux à Angers Conférence de presse du 9 juin 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05

Plus en détail

Un service au service de la nature. le SPADOM Service des Parcs et Domaines de la Ville de Lausanne. Journée d échanges Agridea Novembre 2012

Un service au service de la nature. le SPADOM Service des Parcs et Domaines de la Ville de Lausanne. Journée d échanges Agridea Novembre 2012 Un service au service de la nature le SPADOM Service des Parcs et Domaines de la Ville de Lausanne Fusion des services des Forêts, Domaines et Vignobles Et des Parcs et Promenades SPADOM Des Vignobles

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève,

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, Loi sur l application de la loi fédérale sur les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre L 1 60 du 4 décembre 1998 (Entrée en vigueur : 6 février 1999) Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

La Charte des Jardins. Un outil pour favoriser la biodiversité dans les communes

La Charte des Jardins. Un outil pour favoriser la biodiversité dans les communes La Charte des Jardins Un outil pour favoriser la biodiversité dans les communes «Dans le domaine de la Nature et du Paysage, il y a ce qui est visible, évident, palpable, apparemment inaltérable : un arbre,

Plus en détail

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU - le 7 juillet 2010 - Page 1 sur 5 Préambule Le SAGE a été adopté à l unanimité par la Commission Locale de l Eau le

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Un contexte en constante évolution La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Pauline Bodin, chargée de mission Ecophyto ZNA Direction régionale et interdépartementale de l alimentation,

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

Le Zoning industriel d Anderlecht

Le Zoning industriel d Anderlecht Le Zoning industriel d Anderlecht - Un exemple de partenariat fructueux entre entreprises, commune et milieu associatif! Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Mars 2011 Pour plus d infos sur le Réseau

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA

CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE DDT 91 / SEA / C. Grolleau / 22 Mai 2014 Direction départementale des territoires Ministère de l'écologie, du Développement durable et de

Plus en détail

les jardiniers sports de la Ville de Lyon

les jardiniers sports de la Ville de Lyon ENTRETIEN DES GAZONS A VOCATION SPORTIVE DE LA VILLE DE LYON DANS UN CONTEXTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Direction des sports Subdivision salles et stades Thierry Hornebeck Responsable entretien des terrains

Plus en détail

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante)

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Origine : Sud est de l Asie Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Noms scientifiques Renouée du Japon Renouée du japon

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

F4-8 Recommandations de lutte*

F4-8 Recommandations de lutte* F- Plantes invasives Version 2013 Patrice Descombes Renouée du Japon Reynoutria japonica Houtt. F1 informations générales F2 clé de décision F3 description F4 recommandations de lutte F4-8 Recommandations

Plus en détail

Mercredi 29 juin 2011 Mairie de SCIONZIER

Mercredi 29 juin 2011 Mairie de SCIONZIER Comité de pilotage Agenda 21 Mercredi 29 juin 2011 Mairie de SCIONZIER Ordre du jour Présentation des outils de suivi et d'évaluation de l'agenda 21 local Point d'étape concernant les actions en cours

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Espace végétal écologique Eve

Espace végétal écologique Eve Référentiel R1-1305 Espace végétal écologique Eve Référentiel de gestion et d entretien des espaces végétaux Copyright Ecocert. Toute reproduction et/ou représentation de ce référentiel, intégrale ou partielle,

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Atlas de la Biodiversité Communale,

Atlas de la Biodiversité Communale, 1erColloque national Atlas de la Biodiversité Communale, 1 er C ollo que fran çais Outil au service des collectivités Colloque organisé par Saint-Brieuc 23, 24 et 25 septembre 2015 1 er Atlas de la biodiversité

Plus en détail

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME POLITIQUE DE LA VILLE LOGEMENT SOCIAL SECTEUR PUBLIC LOCAL HABITAT SPÉCIFIQUE Logement social et biodiversité Une démarche écoresponsable qui améliore

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Fénay, le 29 avril 2015 Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Reconduction d'une convention-cadre Démarrage d'un projet éco-pastoral DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature

La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature De bloemenweide, schakel in de ecologische ketting en rol voor het Brussels Natuurplan Marie-Céline GODIN Colloque «Les prairies

Plus en détail

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal»

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» Fiche de Poste Direction de l aménagement Pôle Développement durable Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» 1. Le cadre 1.1. Le projet de cluster Paris- Saclay À une quinzaine de kilomètres

Plus en détail

Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement

Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement Responsabilité sociale des entreprises: actions pour l environnement Bettina Ferdman Guerrier Directrice & Fondatrice Forum ARPEA - La Maison de la Rivière, 1 er octobre 2014 www.philias.org Philias c

Plus en détail

Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod

Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod Municipalité Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod Sécurité à l'école Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, La Municipalité répond à l interpellation

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une

Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une cotisation annuelle versée à l association. Les jardiniers

Plus en détail

PROGRAMME DE LÉGISLATURE

PROGRAMME DE LÉGISLATURE COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Saint-Sulpice, le 13 février 2012 - 2 - MUNICIPALITÉ DE SAINT-SULPICE PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Préambule Conformément

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage 1 Les enjeux du SCOP La Communauté d agglomération du Val Maubuée (CAVM) est

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Suite au choix définitif des axes stratégiques, les élus et les habitants se sont réunis autour d un nouvel atelier «P tit déj» de l Agenda

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS DROIT PUBLIC IMMOBILIER Construire le futur en préservant le passé est, depuis le 19 ème siècle, un enjeu majeur des

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN

THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN ANNEXES 1. LA COMMANDE DE LA BRANCHE 2. LE DOSSIER DE CANDIDATURE OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU GOLF ADHÉRENTES A UNIFORMATION THEMATIQUE A : ENTRETIEN DU TERRAIN

Plus en détail

La gestion des mammifères exotiques envahissants : une démarche collective?

La gestion des mammifères exotiques envahissants : une démarche collective? La gestion des mammifères exotiques envahissants : une démarche collective? Emmanuelle Sarat 1, Alain Dutartre 2, Nicolas Poulet 3 1 Comité français de l Union internationale pour la conservation de la

Plus en détail

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ EN MILIEU ARTIFICIALISÉ Comment les actions locales contribuent-elles à la mise en œuvre de la Trame verte et bleue?

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ EN MILIEU ARTIFICIALISÉ Comment les actions locales contribuent-elles à la mise en œuvre de la Trame verte et bleue? FAVORISER LA BIODIVERSITÉ EN MILIEU ARTIFICIALISÉ Comment les actions locales contribuent-elles à la mise en œuvre de la Trame verte et bleue? La Trame verte et bleue : enjeux écologiques Passer de la

Plus en détail

Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné.

Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné. Gestion de l entretien d un terrain de sport engazonné. Par Frédéric Cahay Head Greenkeeper et Consultant SPRL Football Golf +/- 7000m² +/- 50Ha Différence de gestion. Le football est un sport qui crée

Plus en détail

Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland, Grandson et Pully. Quelques pistes pour la suite

Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland, Grandson et Pully. Quelques pistes pour la suite Département de la santé et de (DSAS) Service des assurances sociales et de l hébergement (SASH) Forum Communes et seniors : ensemble en actions Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland,

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133.

Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie FELANA (SPV FELANA), qui est une association régie par la loi 60-133. 1 1. TITRE : Projet environnemental axé sur la sensibilisation des gens en matière de protection, de reboisement 2. PROMOTEUR Le promoteur de ce projet est l Association Service de Préparation à la Vie

Plus en détail

GT Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques. création et missions. Mardi 17 janvier 2012 Quentin MARTINEZ

GT Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques. création et missions. Mardi 17 janvier 2012 Quentin MARTINEZ GT Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques L observatoire de l ambroisie : création et missions Mardi 17 janvier 2012 Quentin MARTINEZ PLAN Introduction: l ambroisie, sa vie, son œuvre Création de

Plus en détail