Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire"

Transcription

1 Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de l entrepreneuriat éducatif en Mauricie16 novembre

2 Plan de la présentation La C.s. de l Énergie Plan stratégique et objectifs de mobilisation et de valorisation Mise en contexte de Valoris Présentation, démarches, échantillonnage Retombées en Mauricie - Chez les élèves - Chez les enseignants en Mauricie - Éléments distinctifs à la C.s. de l Énergie Les suites de Valoris - Grands moyens d action - D autres moyens pour oser entreprendre ensemble Période d échanges 2

3 La Commission scolaire de l Énergie Plan stratégique et ses trois orientations 1. La réussite de l élève 2. Une organisation apprenante 3. Le développement du milieu Comme axe d intervention, l entrepreneuriat est reconnu comme un moyen de réussite des élèves, de mobilisation de l organisation et d ouverture de l école aux réalités et besoins de son milieu.

4 Mobilisation de la CS de l Énergie Objectif: Développer le goût d entreprendre à l école par la réalisation de projets entrepreneuriaux mobilisateurs pour les élèves De 8 % de taux de participation à la Mesure et au Concours, la commission scolaire souhaite atteindre 20% de sa clientèle impliquée annuellement en Premier moyen d action: Création d un poste de direction-conseil pour appuyer les directions d établissement et les équipes-écoles (2008) 4

5 Mobilisation de la CS de l Énergie Quelques moyens d action : 1. Sensibilisation des directions d établissement (FGJ, FGA et FP): Présentation des enjeux régionaux et des effets de l entrepreneuriat sur la persévérance, la réussite et le taux d intention d entreprendre des jeunes, les liens avec l Approche orientante et l insertion socioprofessionnelle, ; 2. Sensibilisation destinée aux établissement (équipes-écoles), comité de parents, conseils d établissement, conseil des commissaires, partenaires du milieu scolaire; 3. Formation et accompagnement des établissements (Outils pédagogiques en entrepreneuriat) lors des journées pédagogiques; 4. Création du Centre d apprentissage et de formation en entrepreneuriat (C.A.F.E.) pour des élèves à risques; 5. Démarrage de Communautés entrepreneuriales (Shawinigan depuis 2010 et MRC de Mékinac en 2011, MRC de Maskinongé, dans les semaines); 6. Création du Cercle de l Énergie en entrepreneuriat depuis qui regroupait 26 écoles à sa 1 re année et près de 40 en

6 La valorisation de nos actions encouragera nos élèves et favorisera l adhésion de l école au développement de la culture entrepreneuriale 1. Valoriser en faisant connaître nos réalisations (communiqués de presse, expositions, lancement médiatiques de projets, Concours québécois en entrepreneuriat et gala entrepreneurial annuel, reconnaissances provinciales, recueil de projets, ); 2. Valoriser les retombées de nos projets sur nos élèves (documenter la réussite personnelle, la persévérance, la réussite scolaire et la gestion de classe) Participation au projet ministériel Valoris; Projet de formation et de recherche avec l UQTR et l Université de Sherbrooke sur la pédagogie à valeur entrepreneuriale et ses retombées sur la réussite des élèves, la gestion de classe et les conditions de pratique professionnelle des enseignants et autres intervenants scolaires. 6

7 Mise en contexte de Valoris Une initiative du Démarche ministérielle initiée par le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre du Défi de l entrepreneuriat jeunesse Initiative du Concours québécois en entrepreneuriat ( à titre de mandataire

8 Présentation de Valoris Mission de Valoris: Encourager la réalisation de projets entrepreneuriaux par les jeunes des écoles primaires et secondaires du Québec situées en milieu défavorisé pour les valoriser par l action. Objectif général: Permettre au plus grand nombre de jeunes issus d un milieu défavorisé de vivre une expérience significative en réalisant un projet entrepreneurial le plus souvent possible au cours de leur parcours scolaire.

9 Présentation des axes de développement 1. Identification et diffusion des retombées et des facteurs de succès liés à la réalisation de projets entrepreneuriaux dans les écoles ciblées. Feuillet, rapport, vidéo : section Entrepreneuriat ciblé 2. Reconnaissance des projets entrepreneuriaux qui se sont distingués dans les écoles ciblées. 3. Mobilisation des groupes visés autour de notre mission.

10 Démarche méthodologique Valoris en Mauricie à la Commission scolaire de l Énergie Questionnaires avant et après projets auprès de 502 élèves et 29 enseignants Groupes de discussion avec 2 classes du primaire et 2 classes du secondaire Entrevues avec 4 enseignants

11 Portrait des répondants

12 Portrait des répondants À la CS de l Énergie: - 66 % : primaire; - 34 % : secondaire. Élèves répondants à la CS de l Énergie: - 54 % de garçons; - 46 % de filles. 12

13 Retombées chez les élèves en Mauricie Confiance en soi Motivation scolaire Profil entrepreneurial Connaissance de soi 13

14 1. Confiance en soi Selon les élèves Réaliser un projet entrepreneurial a permis d augmenter : ma confiance en moi mon sentiment de fierté 74 % 77 % Selon les enseignants Réaliser un projet entrepreneurial a permis : d aider l élève en difficulté d apprentissage à renforcer sa confiance en lui 92 % 14

15 2. Motivation scolaire Selon les élèves Réaliser un projet entrepreneurial m a motivé à venir à l école au primaire au secondaire 73 % 49 % Selon les enseignants Réaliser un projet entrepreneurial a permis : de changer l image de l école chez certains élèves qui en avaient une perception négative; d augmenter le sentiment d appartenance des élèves à l école: de réduire le taux d absentéisme en classe au secondaire. 90 % 100 % au secondaire 89 % au primaire 100 % 15

16 3. Profil entrepreneurial des élèves Selon 92 % des enseignants de la CS de l Énergie : le projet favorise le développement des qualités entrepreneuriales des élèves. Selon les élèves 1) Leadership 2) Persévérance 3) Confiance en soi Selon les enseignants 1) Persévérance 2) Créativité 3) Sens des responsabilités et débrouillardise 16

17 4. Connaissance de soi Selon les élèves Réaliser un projet entrepreneurial a permis d augmenter : ma connaissance de moi (de mes forces, faiblesses ) CS Énergie 78 % Ailleurs au secondaire 66 % - Liens avec l approche orientante - Souci des enseignants d accompagner l action de réflexion! 17

18 Retombées chez les enseignants en Mauricie Motivation professionnelle Diversification des pratiques pédagogiques Gestion de classe Développement des qualités entrepreneuriales 18

19 1. Motivation professionnelle Pourquoi réaliser un projet entrepreneurial? pour permettre aux élèves de développer leur profil entrepreneurial; pour appliquer des notions théoriques d une façon différente. CS de l Énergie Total national 94 % 57 % Primaire Secondaire Primaire Secondaire 88 % 100 % 64 % 50 % 19

20 2. Diversification des pratiques pédagogiques Selon les enseignants CS Énergie Réaliser un projet entrepreneurial a permis : de renouveler mes pratiques d enseignement; d atteindre les objectifs pédagogiques d une façon différente 90 % 79 % 20

21 3. Gestion de classe Selon les enseignants Réaliser un projet entrepreneurial a permis: CS Énergie Ailleurs au secondaire d améliorer ma gestion de classe; une mobilisation des élèves autour d un objectif commun. 70 % 87 % 32 % phénomène particulièrement observé en adaptation scolaire (groupes fixes et valorisation des élèves) 21

22 4. Développement des qualités entrepreneuriales des enseignants Eux aussi se disent plus : persévérants; créatifs et débrouillards! 22

23 Éléments distinctifs à la CS de l Énergie 1. Soutien du milieu de la direction, des collègues, des parents, etc. Participation des parents à l école grâce au projet selon les enseignants CS de l Énergie Ailleurs au Québec Primaire 42 % 33 % Secondaire 30 % 19 % Intérêt des parents au cours du projet selon les élèves CS de l Énergie Ailleurs au Québec Primaire 91 % 88 % Secondaire 83 % 77 % 23

24 2. Implication des élèves dès le choix de l idée D où vient l idée? selon les enseignants CS de l Énergie Ailleurs au Québec des élèves 51 % 34 % de l enseignant 48 % 54 % 24

25 3. Planification adéquate Accompagnement de la part de: un autre enseignant; une direction; un conseiller pédagogique ou d orientation; un agent de sensibilisation ou de promotion à l entrepreneuriat jeunesse; etc. 25

26 4. Plus grande appropriation du projet par les élèves Selon les enseignants de la CS de l Énergie Ailleurs Réaliser un projet entrepreneurial a engendré : l appropriation du projet par l ensemble des élèves du groupe: au primaire: 100 % au secondaire: 80 % 100 % 52 % 26

27 Les suites de Valoris en Mauricie Diffusion des résultats (conférence de presse et rencontres de diffusion auprès de directions, du conseil des commissaires, du comité de parents, des partenaires); Précision à nouveau des enjeux socioéconomiques en Mauricie (taux d intention d entreprendre, processus entrepreneurial, place des jeunes et des plus âgés, celle des femmes et des hommes, les formes d entrepreneuriat) et du rôle de l école dans le développement de la culture entrepreneuriale; Rencontre des conseillers pédagogiques et des conseillers d orientation Sensibilisation et formation du personnel enseignant (Une quinzaine d écoles ont emboîté le pas); 27

28 Deux grands moyens d action mis sur pied depuis Cercle de l énergie en entrepreneuriat: : Table régionale réunissant un(e) enseignant(e) dit «enseignant-ressource» ou «leader associé» de chaque école (26 en ) qui participe aux journées d échanges et de partage sur l entrepreneuriat; : Trois journées annuellement (avec suppléance) en compagnie de directions, c.p., c.o., ASEJ-APECJ, intervenante pour l intégration des saines habitudes de vie, Agir autrement, Cibles ministérielles en français et mathématique (conventions de gestion et de réussite à venir); : Investissement de $ sur 3 ans. Cible de 8 % à 20 % des élèves impliqués annuellement en entrepreneuriat. 28

29 Agent de développement en entrepreneuriat pour la FP et la FGA : Sensibilisation des enseignants et autres intervenants de la FP et de la FGA aux enjeux socioéconomiques de la Mauricie et au rôle des ans; : Accompagnement d enseignants de DEP, AÉP, ASP et animation d activités de sensibilisation aux valeurs entrepreneuriales, mesurées à l aide de pré-test et post-test; : Mise en place de deux clubs entrepreneurs étudiants d ici 2014; : Participation à la table FP-FT de la Mauricie et expérimentation en formation collégiale (FT et préuniversitaire); Cible: Augmenter le taux d intention d entreprendre avec un investissement de $ pour 3 ans, en partenariat avec la TREM, la Ville de Shawinigan et la Cs. 29

30 D autres moyens pour oser ensemble Gala entrepreneurial de la c.s. (Catégories Concours et Hors-concours même en maternelle); Discussions mensuelles à la table des directions d établissement et des cadres de service (CCG); Soutien de la c.s. aux deux communautés entrepreneuriales (Shawinigan et MRC Mékinac) dont la création d une table inter-ordres en entrepreneuriat. Un autre communauté en devenir (MRC Maskinongé);

31 D autres moyens pour oser ensemble En résumé, on veut outiller nos intervenants scolaires en maximisant l utilisation des outils ministériels et l Approche orientante

32 D autres moyens pour oser ensemble Formation et recherche de fin d études en entrepreneuriat (Cercle de l énergie en entrepreneuriat avec l UQTR et l Université de Sherbrooke, et bientôt avec l UQAC-Campus de Lévis); Parution de notre expérimentation au C.A.F.E. dans la revue FQDE (Juin 2011); Publication d un collectif sur la réussite scolaire aux Presses de l Université du Québec (Hiver 2013); Projets avec la TREM (publications, événements, ); Projets avec la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan. 32

33 Une initiative du Période d échanges Osons!

34 Pour nous joindre Une initiative du Commission scolaire de l Énergie Denis Morin Direction-conseil en entrepreneuriat , poste Merci au Concours québécois en entrepreneuriat et aux différents ministères qui ont permis la réalisation de cette étude!

L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services

L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services L entrepreneuriat éducatif dans une perspective de L essor continuité de de services l entrepreneuriat interordres éducatif en Présentation 34 e Colloque annuel de l Association québécoise de pédagogie

Plus en détail

Valoris en Mauricie Donner le goût d entreprendre et de réussir

Valoris en Mauricie Donner le goût d entreprendre et de réussir Valoris en Mauricie Donner le goût d entreprendre et de réussir Conférenciers: Natacha Jean, Concours québécois en entrepreneuriat Denis Morin, Commission scolaire de l Énergie Plan de la présentation

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante TITRE DE L EXPÉRIENCE Septembre 2003-mai 2004 Approche orientante pour élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage ÉCOLE SECONDAIRE SIAA Polyvalente de Disraëli (822040) à Disraëli 474 élèves

Plus en détail

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 0 1 5-2 0 2 0 1600, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 520 Montréal (Québec) H3M 3E2 Tél. : 1 800 363-2643 Montréal : 514 737-4717 Télécopieur : 514 737-2172 www.orientation.qc.ca

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves du secondaire 2013-2014 Informations générales En 2004,

Plus en détail

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Nom, école Ce qui vous amène Ce que je connais de l entrepreneuriat étudiant 2 2000.réflexion sur les programmes et sur l entrepreneurship

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AOÛT 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le projet des CEE... 1 1.1 Les objectifs du projet... 1 1.2 Le retour attendu sur

Plus en détail

Le développement d une culture entrepreneuriale à l école au-delà du projet!

Le développement d une culture entrepreneuriale à l école au-delà du projet! Le développement d une culture entrepreneuriale à l école au-delà du projet! Première rencontre du réseau des écoles entrepreneuriales du Saguenay-Lac-St-Jean 28 et 29 novembre 2013 Plan de l atelier La

Plus en détail

FICHE DE RECENSEMENT D UNE PRATIQUE ENTREPRENEURIALE

FICHE DE RECENSEMENT D UNE PRATIQUE ENTREPRENEURIALE FICHE DE RECENSEMENT D UNE PRATIQUE ENTREPRENEURIALE Nom de l intervention : Agent de développement en entrepreneuriat Territoire : Ville de Shawinigan Type : Accompagnement Éducation/Formation Évaluation/Sondage

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Réalisation de soi. Arts et culture. Communauté

Réalisation de soi. Arts et culture. Communauté R Réalisation de soi É A C S Éducation Arts et culture Communauté Sports et santé LES PROJETS, LES SCÉNARIOS D APPRENTISSAGE ET LES «MICRO-ENTREPRISES» S exécutent et s orientent par l intermédiaire des

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis

RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE. Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis RÔLE DE L UNIVERSITE DANS LA DIFFUSION DE LA CULTURE ENTREPRENARIALE Prof. Mahmoud ZOUAOUI Université de Tunis Culture entreprenariale: ensemble de principes qui orientent le comportement des personnes

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion (à venir) 2013-2016 2013-2014 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 20 novembre

Plus en détail

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans Édifice BUT Marchand No 1 : / Édifice Le Parallèle L'AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L'ÂGE 20 ANS D ici juin 2015, 66 % des élèves de la CSRDN auront obtenu un diplôme ou une

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Des Pionniers / Pavillon Laure-Gaudreault PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉCOLE SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Approuvé au Conseil d établissement le Plan de réussite

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA Tournée régionale de sensibilisation à la diversification des choix professionnels OBJECTIF GÉNÉRAL ET CLIENTÈLE VISÉE La Tournée régionale est un projet mis sur pied pour

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Au primaire, votre enfant a de grands projets. Aidez-le à voir l aventure prendre forme.

Au primaire, votre enfant a de grands projets. Aidez-le à voir l aventure prendre forme. APPRENDRE À ENTREPRENDRE À L ÉCOLE ET Y PRENDRE GOÛT Au primaire, votre enfant a de grands projets. Aidez-le à voir l aventure prendre forme. À l école primaire, l entrepreneuriat permet aux élèves : de

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

ACTIONS RÉSULTATS ATTENDUS INDICATEURS D ÉVALUATION. Développer des réseaux de contacts et d'intérêts autour de l économie sociale.

ACTIONS RÉSULTATS ATTENDUS INDICATEURS D ÉVALUATION. Développer des réseaux de contacts et d'intérêts autour de l économie sociale. OBJECTIF 1 PROMOUVOIR L'ÉCONOMIE SOCIALE COMME MODÈLE D'AFFAIRES ET OUTIL DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL 1.1 Élaborer des stratégies de communication internes et externes 1. Création comité de travail communications

Plus en détail

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 PRÉAMBULE La réussite de tous les élèves est sans contredit le but ultime de tous les intervenants œuvrant au sein d un établissement scolaire. Le

Plus en détail

www.youthinfinance.com

www.youthinfinance.com 1 L association en bref Yfinance (prononcer «Why Finance») est une association qui a pour but de mobiliser la population à soutenir activement son Économie en s'appuyant sur les jeunes entrepreneurs, juristes

Plus en détail

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 AUTO-ANALYSE DE L ÉCOLE L ARC-EN-CIEL DE ST-NARCISSE

Plus en détail

Engager et motiver les élèves par des projets entrepreneuriaux en lecture et en écriture

Engager et motiver les élèves par des projets entrepreneuriaux en lecture et en écriture Engager et motiver les élèves par des projets entrepreneuriaux en lecture et en écriture Congrès de l ACELF à Régina 27 septembre 2013 Sophie Nadeau-Tremblay sophie.nadeaut@csjonquiere.qc.ca Plan de l

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LÉVIS Le Centre de formation professionnelle de Lévis (CFP de Lévis) est composé d environ 100 membres du personnel et de 750 élèves. Il

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 RÉSOLUMENT VERS L AVENIR!

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 RÉSOLUMENT VERS L AVENIR! PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 RÉSOLUMENT VERS L AVENIR! INTRODUCTION : «Il n est pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va.» Sénèque Un an avant le terme de notre Plan stratégique 2009-2014, il nous

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Permettre au jeune d apprendre et de développer les qualités d un leader et les notions de base en animation.

Permettre au jeune d apprendre et de développer les qualités d un leader et les notions de base en animation. Introduction Présentation de la La JEUNE LEADER a pour objectif de préparer le jeune du 3 e cycle du primaire, soit de 5 e et 6 e années, à devenir un leader dans son milieu et à développer ses qualités

Plus en détail

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Présentation effectuée dans le cadre du 14 e Colloque sur l Approche Orientante Michel Janosz, Ph.D. Directeur Jonathan Lévesque, M.Sc. et Julie

Plus en détail

INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER PLAN DE RÉUSSITE 2013-2014 MISSION DE L ÉCOLE INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Français Football Projet IPAD Mathématique Encadrement SPIP (radio Web) Méthodes de travail Saines habitudes de vie Entrepreneuriat

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CENTRE : CHAMPAGNAT DIRECTION : SYLVAIN LACHAÎNE ANALYSE DE LA SITUATION (portrait du centre, mission,

Plus en détail

ÉDITION SPÉCIAL 14 AU 18 FÉVRIER 2011

ÉDITION SPÉCIAL 14 AU 18 FÉVRIER 2011 SOMMAIRE Qu est-ce que les journées de la persévérance scolaire?...1 Le projet «Commun école» du Carrefour Jeunesse-Emploi des Cantons de l Est...2 Le projet «Famille Pro-Étude» de l École secondaire Paul-Germain-Ostiguy

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE

POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE POLITIQUE RELATIVE À LA CULTURE ADOPTÉE LE : 21 octobre 2006 RÉSOLUTION : CC1684-06 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 1.0 Titre 4 2.0 Définition.. 4 3.0 Objectifs 4 4.0 Fondements. 4 5.0 Orientations... 5

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial _ Colloque AO 2011 Jeannine Gouin, enseignante responsable du projet Louise Bergeron, enseignante au secondaire Roxanne Boutin, c.o. et professionnelle

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

Équipe de chercheurs

Équipe de chercheurs Équipe de chercheurs Louise Ménard, Université du Québec à Montréal Participants Canada: 0 Diane Leduc et Christian Bégin, UQAM 0 Denis Bédard, Université de Sherbrooke 0 France Gravelle, Université d

Plus en détail

Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE. ... à l école

Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE. ... à l école Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE... à l école 97 % des enseignants Entreprendre, c est explorer, découvrir et agir Pratiqué en milieu scolaire,

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

la création D ENTREPRISES au FÉMinin

la création D ENTREPRISES au FÉMinin la création D ENTREPRISES au FÉMinin QUELLES SPÉCIFICITÉS?... En France on peut mieux faire L environnement entrepreneurial français est un des plus favorables pour la création d entreprises féminine à

Plus en détail

Les maths pour soigner!

Les maths pour soigner! Les maths pour soigner! Un projet d approche orientante en mathématique 2 e secondaire Amélie Sincennes, c.o. Approche orientante et exploration professionnelle asincennes@cslaval.qc.ca 450-662-7000 #1722

Plus en détail

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire 2014-2015 Adoptée : 26 juin 2014 (CC-2014-295) En vigueur

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

OUTILS. Défi de l'entrepreneuriat. Club des artisans juniors. Dans l œil du dragon

OUTILS. Défi de l'entrepreneuriat. Club des artisans juniors. Dans l œil du dragon OUTILS Défi de l'entrepreneuriat http://www.saj.gouv.qc.ca/strategie/defi-entrepreneuriat/index.asp Club des artisans juniors http://www.artisansduchangement.tv/club-artisans/ Dans l œil du dragon http://dragon.radio-canada.ca/

Plus en détail

Présentations Contexte Équipe-école Méthode de travail Outil de réflexe orientant Présentation d une SAÉ Travail d équipe La SAÉ Présentement et à

Présentations Contexte Équipe-école Méthode de travail Outil de réflexe orientant Présentation d une SAÉ Travail d équipe La SAÉ Présentement et à Présentations Contexte Équipe-école Méthode de travail Outil de réflexe orientant Présentation d une SAÉ Travail d équipe La SAÉ Présentement et à venir Vous êtes Nous sommes «Une approche orientante est

Plus en détail

«ENTREPRENDRE À L ÉCOLE» POUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE CULTURE ENTREPRENEURIALE

«ENTREPRENDRE À L ÉCOLE» POUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE CULTURE ENTREPRENEURIALE «ENTREPRENDRE À L ÉCOLE» POUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE CULTURE ENTREPRENEURIALE L école Philippe-Labarre est une école du Regroupement 4 de la CSDM dont le projet éducatif est axé sur l entrepreneuriat et

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT GEORGES-ÉTIENNE-CARTIER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

LES RETOMBÉES DE L ENTREPRENEURIAT ÉDUCATIF

LES RETOMBÉES DE L ENTREPRENEURIAT ÉDUCATIF Sous la direction de Ghislain Samson avec la collaboration de Denis Morin LES RETOMBÉES DE L ENTREPRENEURIAT ÉDUCATIF Du primaire à l université Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait

Plus en détail

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012 Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 www.lancement-e.com Un atout pour réussir en affaires! Prenez

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Réalisé par Étienne St-Jean, Ph.D. Professeur en management, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Formulaire d analyse

Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Formulaire d analyse A) Renseignements sur le demandeur Titre du projet Numéro de dossier analyste Territoire touché par le projet Municipalité Ensemble du Bas-Saint-Laurent MRC 1) Montant de la demande (20 000 $ maximum)

Plus en détail

Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP)

Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP) Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP) Congrès de l AQIFGA 21 et 22 avril 2016 Mélanie Poulin, responsable du programme d études ISP Direction de l éducation des adultes

Plus en détail

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 1 Objectif #1 Développer de saines habitudes de vie dans un environnement sain et sécuritaire (alimentation, dépendances, activité

Plus en détail

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Une Cité des métiers à Bruxelles pour fédérer tous les acteurs de l emploi, de la formation et de l enseignement! Contexte Une dualité

Plus en détail

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES 1 2 Erasmus + un atout pour l employabilité, une force pour les entreprises L Union Européenne investit 16,4 milliards d euros dans

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Une pub changer les choses! Réalisation de l activité (mois/année) : Mars 2012 Discipline : Éthique et culture religieuse (thème de la Tolérance)

Plus en détail

Chapitre 2. Champ d activité

Chapitre 2. Champ d activité Chapitre 2 17 Un travail collectif 21 Travail collectif avec les élèves 21 Travail collectif avec les parents et les tuteurs 21 Travail collectif avec les collègues et les autres professionnels 22 Travail

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la CONFEJES et l OFQJ ******************

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la CONFEJES et l OFQJ ****************** CONVENTION DE PARTENARIAT entre la CONFEJES et l OFQJ ****************** Entre : D une part, La Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports des Etats et gouvernements ayant le français en partage

Plus en détail

Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans

Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans à plein temps, en milieu défavorisé. 2013 Nathalie Guimont, consultante en éducation Introduction Comment bien se préparer à accueillir, à l école maternelle,

Plus en détail

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Henry Kanoui Directeur de l ESIL (Ecole Supérieure d Ingénieurs de Luminy) Chargé de Mission Relation Entreprises à l université de la Méditerranée

Plus en détail

Parcours entrepreneurial au cégep de Trois-Rivières

Parcours entrepreneurial au cégep de Trois-Rivières Parcours entrepreneurial au cégep de Trois-Rivières Introduction Le cégep de Trois-Rivières souhaite offrir plus de services de soutien aux initiatives entrepreneuriales des étudiants 1. Au fil des discussions,

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

ÉCHANGE D EXPERTISE DES AGENTS DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

ÉCHANGE D EXPERTISE DES AGENTS DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE ÉCHANGE D EXPERTISE DES AGENTS DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE RÉSUMÉ DES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DISCUTÉS COLLOQUE IDEO-ASEJ 2014 Thème #1 : Relations avec le milieu scolaire Trucs et astuces

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire. Parcours de formation axée Sur l emploi. Parcours de formation générale Appliquée-Pré

Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire. Parcours de formation axée Sur l emploi. Parcours de formation générale Appliquée-Pré Bienvenue! Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire Parcours de formation axée Sur l emploi Parcours de formation générale Appliquée-Pré Pré-DEP CRITÈRES D ADMISSION FPT FMS 1 ou 2 PRÉ-DEP

Plus en détail

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Par Magali Chevallier, CRHA Chef du service de santé et sécurité du travail et Chargée de projet pour la norme «Entreprise en santé-élite» SQPTO-19 octobre

Plus en détail

Stratégie pro-parent

Stratégie pro-parent Stratégie pro-parent Objectifs généraux : 1. Amélioration de la communication 1.1. Entre l école et les parents 1.2. Institutionnelle avec l école et les parents 1.3. Entre la Commission scolaire et le

Plus en détail

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité?

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité? Zineb Rachedi-Nasri Maître de conférences en sociologie (Grhapes EA 7287) INSHEA 56 avenue des Landes 92150 Suresnes Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel.

Plus en détail

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!»

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» «RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» Journée régionale sur le retour aux études Mercredi le 28 janvier 2015 8h45 à 12h30 Invitations Au cours du mois de décembre plus d une centaine d invitations ont été

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) 24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT 30 et 31 mai 2013 Document préparatoire Présenté par La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) La Table des responsables de l'éducation des adultes et

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE

UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE UNE ÉQUIPE DE CONSULTANTS-COACHES SPÉCIALISÉS EN DÉVELOPPEMENT D'ÉQUIPES ET DE DIRIGEANTS UNE APPROCHE PAR LE JEU POUR PLUS D IMPACT ET D EFFICACITE 18 rue du Bœuf St Paterne, 45000 Orléans / 10 rue St

Plus en détail