Bilan des permanences

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan des permanences"

Transcription

1 Bilan des permanences Rencontre des agents territoriaux intervenant dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville (ATSEM, agents d entretiens, animateurs, agents de promotion du sport, agents de développement sociaux, agents du service général ) 9 rencontres du 12 au 20 sept

2 Réforme des rythmes scolaires Bilan des permanences Rencontre des Agents Territoriaux intervenant dans les écoles de la ville Du 12 au 20 septembre Réforme des rythmes scolaires Permanences animées par Claire Simon (Directrice du Projet Educatif), et Françoise Emeraud (responsable du service enseignement) accompagnées par Adeline Rigot (collaboratrice). Présence des cadres en fonction des champs de compétences (B. Ledaguenel, E. Espitalier, M. Marchand, J. Pelmard, N. Aussière, F. Gateau, S. Fivaz ) Ont largement participé (environ 140 agents) : Les ATSEM, les agents de services des écoles et du service général, les directeurs de centres de loisirs, les animateurs «espace enfance», les agents de développement sociaux, les animateurs permanents et vacataires 84

3 Ce que nous dit la loi. La loi d orientation et de programmation pour la refondation de l école a été votée le 8 juillet Elle concerne notamment l évolution des programmes, l accueil des moins de 3 ans à l école maternelle, la passerelle école-collège la formation des professeurs, plus d'enseignants que de classes, l éducation au numérique, les Réseaux d Education Prioritaire et les rythmes scolaires, dont la mise en place est prévue pour la rentrée ou sur demande de report, pour la rentrée Constats et choix de l Education nationale : Suite à des constats de scientifiques spécialistes des rythmes de l enfant, l extrême concentration du temps scolaire à laquelle les enfants font face depuis des années est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Elle est source de fatigue et de difficultés scolaires. Ainsi, cette réforme conduira à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les séquences d enseignement à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Elle permettra une meilleure articulation des temps scolaires et périscolaires. Les élèves pourront accéder à des activités sportives, culturelles, artistiques qui contribueront à développer leur curiosité intellectuelle et à renforcer le plaisir d apprendre et d être à l école. (Source : éducation.gouv.fr) Le temps d'enseignement reste identique (24h de cours par semaine) Le retour à la semaine de 4 jours ½ de classe par semaine, dont le mercredi matin (possibilité de demander une dérogation pour le samedi) Le temps scolaire à la demi-journée de 3h30 maximum et à la journée complète de 5h30 (possibilité de demander une dérogation) Les mairies et les conseils d école peuvent construire des projets d organisation qui seront soumis à validation de la Direction d Académie référente. Possibilité pour les communes de mettre en place des activités périscolaires et obligation pour celles-ci d organiser un accueil au minimum jusque 16h30 (temps non obligatoire pour l enfant). Les La 19 la 25 5 j Dé la 8 j la Le 15 dis 24 6 f œ 20 œ 9 m et 20 d a 2 A l a fon 85

4 Les dates le a été mmes, llège la on au, dont la e report, nfant, ce depuis ource de répartir té de re céder à lopper e à l école. aine) e mercredi rnée adémie minimum La législation 19 mars : vote de l Assemblée Nationale en 1ère lecture du projet de loi sur la refondation de l école 25 mai : adoption du projet de loi par le Sénat en 1ère lecture 5 juin : adoption du texte en 2ème lecture par l Assemblée Nationale Début juillet : examen du projet de loi en 2ème lecture par le Sénat, devant la session extraordinaire du Parlement 8 juillet : Publication au JO de la loi d orientation et de programmation pour la refondation de l école Les décrets d applications 15 janvier : 2 circulaires sur la scolarisation des de 3 ans et sur le dispositif «+ de maîtres que de classes» 24 janvier : 1 décret relatif à l organisation du temps scolaire 6 février : 1 circulaire d application qui présente les modalités de mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires 20 mars : 1 circulaire interministérielle qui précise les modalités de mise en œuvre des projets éducatifs de territoire, inscrits à l article 46 de la loi 9 mai : 1 circulaire sur la mise en œuvre des parcours d éducation artistique et culturelle 20 juin : Diffusion d une note sur le fonctionnement et la gestion du fonds d amorçage 2 Août : Décret modificatif du Code de l Action Sociale et des Familles sur l assouplissement des taux d encadrement. Décret d application créant le fonds d amorçage 86

5 Orientations de la mairie de Gentilly L org Comme réaffirmé récemment par Mme Tordjman le 22 mars 2013, à Gentilly, c est toute une ville et ses services municipaux qui contribuent à la mise en œuvre du Projet d orientations et d objectifs éducatifs : le POOE. Un outil qui, depuis 2003, de façon structurante, vient étayer la priorité municipale qu est l éducation. La réforme des rythmes scolaires, interroge l ensemble des communautés éducatives du pays, comme celle de la ville. Quand il s agit de la vie de l enfant et de sa scolarité, tout doit être pesé, étudié C est pourquoi, la ville a fait le choix du report pour la rentrée scolaire , afin de mener en amont une concertation publique et de continuer à travailler comme cela est engagé depuis Objectif : Transformer cette contrainte, qu est la réforme à venir, en une opportunité pour mettre en synergie l ensemble des acteurs de la communauté éducative, repenser collectivement les différents temps de l enfant et des jeunes et ainsi mieux concevoir les structures d accueil en dehors de la famille et l école. Le grand chantier se poursuit, il doit à partir des orientations du POOE mettre en œuvre un projet local d éducation articulant projets d écoles et projets d activités éducatives. Il faut prendre le temps de co-élaborer avec les acteurs, dans le cadre d ateliers thématiques, dans les semaines et mois à venir (les enseignants, les parents, les agents municipaux concernés, le tissu associatif local ). L intérêt de l enfant et des familles est au cœur du projet, et l ensemble des acteurs du temps de l enfant tient une place importante dans le paysage municipal. Compte tenu de cela, la municipalité a affiché certains axes prioritaires en cohérence avec ses valeurs. Le Il d co pa De -A -P -Pe Co pr élu la pr en fo Co le cit Co mu l E co ay d o re M 87

6 L organisation de la concertation, à buent s : le POOE. riorité interroge e la ville. e pesé, olaire 2014-, en une communauté nt et des de la famille OOE écoles aborer avec es et mois à és, le tissu emble des aysage axes Le projet doit être construit avec l ensemble de la communauté éducative. Il doit garantir l intérêt général, respecter le POOE, assurer la complémentarité des temps de l enfant et prendre en compte les principes partagés dans le cadre de la concertation en cours. Des espaces de parole : -Ateliers de concertation, débat citoyen du 24/05/13 au 16/12/13 -Permanences dans les écoles auprès des agents territoriaux -Permanences dans les écoles auprès des professeurs de la ville. Comité pilotage : Créé en 2011 en vue de redonner sens et cohérence au projet d orientations et d objectifs éducatifs de Gentilly, il rassemble les élus délégués au Projet éducatif, à l enseignement, à la petite enfance et à la politique de la ville, le Directeur Général des Services, les Directeurs de projets éducatif et social, les cadres socio-éducatifs (enseignement, enfance, jeunesse, antennes de quartier, culture, sport), et une direction fonctionnelle (l'intendance), Son action est au cœur du projet. Comité citoyen : Ouvert à toute personne intéressée pour être active dans le cadre de la concertation publique, il accueille à ce jour une centaine de citoyens volontaires. Commission garante : Elle est composée à parité d élus, de cadres municipaux, de parents d élèves, de déléguées départementales de l Education nationale, et de directions d établissements scolaires. La commission garante a pour mission d auditionner chercheurs et villes ayant déjà expérimenté la réforme, de contribuer au futur projet d organisation, d être présente à tous les ateliers afin d élaborer et de remettre le rapport de concertation le 16 décembre 2013 à Madame la Maire. 88

7 Des propositions L intérêt de l enfant : -Le sommeil (enfants fatigués particulièrement le matin dès l accueil, en fin de matinée et suite au repas, puis difficulté de réveil après la sieste). -Difficultés dans les changements de lieux et de trop courts temps de transition -Le décalage entre les besoins des enfants de maternelles et d élémentaires - Si les après midis sont écourtées, comment garantir un temps de repos suffisant aux enfants des toutes petites sections de maternelles notamment? -Le risque de suractivité peut rendre la journée de l enfant plus complexe -L accueil des TPS demande une attention particulière et différente : expression d un besoin de formation -Manque de repères pour les enfants en raison des nombreuses vacations. Des su3a L i L o L organisation : -Besoin d organisations différenciées entre maternelle et élémentaire -Probable augmentation de la fréquentation des locaux pour la restauration -Quel avenir pour les accueils municipaux déjà existants? (CLM, CLP, CMIS, étude, Bourron Marlotte, clubs de quartiers ) -Aujourd hui, temps de restauration trop court -Quelle nouvelle organisation de travail? Quels espaces de parole en amont? -Manque de cohérence dans les horaires au niveau municipal (18h, 18h30, 18h45, 19h...le soir) -Difficulté de repères pour les animateurs vacataires et donc de fait pour les enfants - Gestion des locaux : Diversité des capacités d accueil des différentes structures et possibilités d aménagement inégales selon les lieux. La La continuité éducative : -La formation des agents : nécessité de qualification et de spécialisation -Le manque de possibilité d échange et de coopération entre les agents territoriaux et le corps enseignant. 89

8 il, en fin de de transition entaires repos suffisant? plexe : expression cations. ire tauration P, CMIS, en amont?, 18h30, t pour les tes structures ation ents Des questionnements su3aauaautour L intérêt de l enfant : -Adultes référents nécessaires -Offrir une cohérence générale aux lieux éducatifs -Pause méridienne de 2h nécessaire -Garantir des temps de sieste suffisants aux tout-petits L organisation : -Possible organisation différenciée en maternelle et élémentaire -Aménager et mutualiser les locaux de manière coopérative et modulable -Faire évoluer les missions des agents pour plus de cohérence -Nécessaire régularité dans les horaires sur le calendrier et dans la ville -Rotation des équipes le matin et le soir -Avancer l heure de la restauration pour les plus petits -Envisager le recrutement de profils pluriels pour travailler avec les équipes sur les temps de midi (parents volontaires, autres ) -avis diversifiés sur l école le mercredi ou le samedi et sur l heure de début de l école -avoir des temps suffisamment longs le mercredi pour pouvoir développer des projets de qualité avec les enfants La continuité éducative : -Besoin de temps de parole, d échange et de collaboration (animateurs / professeurs et ATSEM / professeurs, Equipe/Famille ) -Nécessité de formation, générale et spécialisée -Création d un projet de fonctionnement unique au sein de l école, conservant deux projets pédagogiques distincts mais complémentaires (école / centre de loisirs ) -Elaboration de projets communs (école / centre de loisirs) -Renforcer les partenariats (médiathèque, associations ) -Garantir des temps de travail destinés aux équipes pédagogiques pour la préparation, la concertation, la formation 90

9 Bilan des permanences Des permanences riches et constructives qui ont permis des échanges avec les acteurs de terrain : constats, pratiques, critiques et retours intéressants qui permettent d aider à définir des priorités pour l avenir en termes d amélioration de l accueil des enfants sur leur journée, leur semaine et leur année. Les acteurs de terrain municipaux sont un relais important pour les enfants et les familles, parfois même les seuls interlocuteurs. D après les agents, les familles, comme beaucoup de citoyens et d agents territoriaux témoignent d'une grande confiance dans les services de la ville et dans les choix futurs. Néanmoins, la question de la qualification du personnel encadrant et les possibilités d accueil, en termes d amplitude horaire, restent les inquiétudes principales. Les questionnements et propositions des agents émanent de valeurs globalement partagées. Ceux-ci ont été entendus et seront relayés pour l élaboration des contenus d ateliers citoyens et du rapport de concertation final. Pour conclure, l ensemble des agents a bien accueilli cette démarche mais a fait part du manque de temps pour échanger davantage. Tous sont conviés à participer aux différents ateliers. Et une seconde étape de rencontres est mise en perspective. 91

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

D É C R E T R E L AT I F À

D É C R E T R E L AT I F À D É C R E T R E L AT I F À L A M É N A G E M E N T D U T E M P S S C O L A I R E D A N S L E S É C O L E S M AT E R N E L L E S E T É L É M E N T A I R E S E T M O D I F I A N T L E C O D E D E L É D U

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Phase de consultation Le conseil municipal, après avoir consulté la communauté éducative, a décidé de reporter la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en 2014

Plus en détail

REPERES METHODOLOGIQUES

REPERES METHODOLOGIQUES REFORME DES RYTHMES EDUCATIFS DANS LE CANTAL REPERES METHODOLOGIQUES ELABORER, METTRE EN OEUVRE ET SUIVRE UN PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DU CANTAL Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 1 SOMMAIRE Les textes Pourquoi la réforme? Les objectifs Le cadrage du temps scolaire L obligation de service des

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES 1 Réforme OBJECTIFS DE LA RÉFORME SELON LA LOI Meilleure répartition des heures d enseignement sur la semaine (1/2 journée supplémentaire) Meilleure articulation des temps

Plus en détail

Guide de la réforme des rythmes scolaires.

Guide de la réforme des rythmes scolaires. Guide de la réforme des rythmes scolaires. Commission management Réseau Petites Villes JANVIER 2014 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE Références de la réforme : p.3 I CADRE DE LA REFORME p.4 1) Principes de la

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Application du décret N 2013-77 du 24 janvier 2013

Application du décret N 2013-77 du 24 janvier 2013 Application du décret N 2013-77 du 24 janvier 2013 un meilleur respect des rythmes naturels PAR une meilleure répartition d'apprentissage de repos allègement de la quotité quotidienne des séquences d'enseignement

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 Étaient présents en mairie de Châtillon : Les Enseignants du Groupe scolaire Philibert Commerson,

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

PEDT Saint Symphorien d ozon 2015-2017

PEDT Saint Symphorien d ozon 2015-2017 PEDT Saint Symphorien d ozon 2015-2017 Réforme des rythmes scolaires OCDE moyenne 187 jours France 144 jours Nombre de jours le plus faible de ces pays. Apprentissages Une concentration du temps inadaptée

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme Le gouvernement a mis en oeuvre, par décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires. La Ville de Châteaudun a travaillé depuis plusieurs mois aux modalités de passage de la semaine scolaire

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à l école

La réforme des rythmes scolaires à l école La réforme des rythmes scolaires à l 1 Les essentiels 24h/semaine sur 36 semaines 9 demi-journées 36 heures d Activités Pédagogiques Complémentaires (APC), non obligatoires pour les enfants, à répartir

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

Commune de Plonévez-Porzay. Réforme des rythmes scolaires. Avant-projet communal

Commune de Plonévez-Porzay. Réforme des rythmes scolaires. Avant-projet communal Commune de Plonévez-Porzay Réforme des rythmes scolaires Avant-projet communal 14 mars 2013 1 - Organisation de la semaine scolaire Cadre horaire: Une journée de classe de 5H30 maximum. Une demi-journée

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs

Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs 1) Aux origines de la réforme des rythmes scolaires Le mauvais classement de la France à l enquête PISA (Programme International

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Comité de pilotage du Projet Educatif Local

Comité de pilotage du Projet Educatif Local Impossible d afficher l image. Comité de pilotage du Projet Educatif Local La réforme des rythmes scolaires 13 mars 2013 Cadre de l organisation de la semaine scolaire Cadre national (Décret du 24.01.13)

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014 Les rythmes scolaires à Villaz Rentrée 2014 Objectifs pédagogiques de la réforme permettre aux enfants de mieux apprendre, en répartissant les heures de classe sur un plus grand nombre de jours dans l

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé :

Forum N 2. Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Compte rendu : En résumé : Forum N 2 Nouvelle programmation de la politique de la ville : quelle place pour les CCAS/CIAS? Présidence et animation : Véronique FAYET, membre du bureau de l UNCCAS Intervenants : Serge FRAYSSE, directeur

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013

FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013 FOIRE AUX QUESTIONS «LOCALES» Complétant le «GUIDE PRATIQUE POUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES DE QUALITE» Mise à jour le 18 novembre 2013 En gras les questions, En normal, les réponses, En italiques, les

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Rentrée 2014/2015. Réunion d information Mardi 18 février 2014 BRACIEUX

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Rentrée 2014/2015. Réunion d information Mardi 18 février 2014 BRACIEUX REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Rentrée 2014/2015 Réunion d information Mardi 18 février 2014 BRACIEUX Les rythmes scolaires au fil du temps 1922 : les vacances d été sont allongées. Elles durent 8 semaines

Plus en détail

La REFORME des RYTHMES SCOLAIRES. Mise en place dans la concertation. Direction des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative.

La REFORME des RYTHMES SCOLAIRES. Mise en place dans la concertation. Direction des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. Direction des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. Mairie de Laudun- 23 mars 2015 La REFORME des RYTHMES SCOLAIRES Mise en place dans la concertation - 1 - I- Mise en place de la réforme des

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités?

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Organisation et encadrement des activités Modalités d encadrement Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Un

Plus en détail

Projet Educatif territorial

Projet Educatif territorial Projet Educatif territorial Commune d Estrées 59151 Transit Transit Transit Transit 2014 Définition du porteur de projet Estrées est un commune du nord de la France, située dans le département du Nord

Plus en détail

Conformément à la législation, les nouveaux rythmes scolaires seront appliqués dans notre commune dès la rentrée prochaine.

Conformément à la législation, les nouveaux rythmes scolaires seront appliqués dans notre commune dès la rentrée prochaine. www.paysdegrasse.fr Madame, Monsieur, La réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement a pour objectif d améliorer la réussite scolaire des enfants. En réorganisant les temps d apprentissage

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires. 24/09/2013 avec les parents d élèves

Réforme des rythmes scolaires. 24/09/2013 avec les parents d élèves Réforme des rythmes scolaires Réunion d information du 24/09/2013 avec les parents d élèves Réforme des rythmes scolaires 1 ère partie La réforme des rythmes scolaires, c est quoi?? L objectif de la réforme

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

Réunion du 29 août 2014 Déclinaisons pédagogiques des nouveaux rythmes scolaires

Réunion du 29 août 2014 Déclinaisons pédagogiques des nouveaux rythmes scolaires Réunion du 29 août 2014 Déclinaisons pédagogiques des nouveaux rythmes scolaires «Changer les rythmes scolaires, c est mettre du plus, du mieux dans les journées.» Viviane BOUYSSE (IGEN) Contenus pédagogiques

Plus en détail

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Page 1 sur 8 Le CLAE, «centre de loisirs associé à l école», est une forme particulière d accueil de loisirs, imaginé dans les années 1970 par des enseignants

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. L accueil de loisirs est placé sous la responsabilité de 2 directeurs qui dirigent l équipe pédagogique.

REGLEMENT INTERIEUR. L accueil de loisirs est placé sous la responsabilité de 2 directeurs qui dirigent l équipe pédagogique. ALSH 02.98.86.21.33 REGLEMENT INTERIEUR L accueil de Loisirs est implanté dans l école Maire Curie, rue Raoul Anthony - 29150 - Châteaulin. C est un service municipal. Son fonctionnement est soumis à l

Plus en détail

OBJET Impacts de la loi sur la refondation de l école, sur l organisation des rythmes scolaires - avancement du projet

OBJET Impacts de la loi sur la refondation de l école, sur l organisation des rythmes scolaires - avancement du projet Références : 04-13 Pôle/ Service : AES Destinataire : Mathieu CHARTRON Rédacteur : Lita ARNAUD NOTE OBJET Impacts de la loi sur la refondation de l école, sur l organisation des rythmes scolaires - avancement

Plus en détail

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G.

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. BRASSENS Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire, Michèle

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu n 2 Le mot de la présidente Le 30 juin 2014 Sommaire Le mot de la présidente 1 Classes 2014-2015 1 Dérogation scolaire 1 Événements à venir 1 Nouveaux

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS A) Le public concerné Le jardin d enfants est un lieu d accueil pour les enfants de 2,5ans à 4 ans, scolarisés à temps plein en 1 ère année d école maternelle. Il fonctionne

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

La réforme des rythmes à l école primaire

La réforme des rythmes à l école primaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi La réforme des rythmes à l école primaire Dossier de presse LA RÉFORME DES rythmes À L ÉCOLE PRIMAIRE - janvier 2013 L essentiel sur la réforme des rythmes à l école

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric INTRODUCTION La municipalité de Villaudric, soucieuse de mettre en place un service Enfance Jeunesse cohérent sur son territoire,

Plus en détail

Pourquoi cette réunion?

Pourquoi cette réunion? Pourquoi cette réunion? A ce jour, le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires est toujours d actualité. Tant que ce décret

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille Ecole élémentaire de Sainte-Marguerite : une des 445 écoles maternelles et primaires de Marseille Lundi 25 août 2014

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 Mairie d'orange Direction Affaires Scolaires / Animation Sport Loisirs PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 L'accueil de loisirs fonctionne pendant la période

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Comité Technique Paritaire départemental. Responsable : Sylvie SOYER

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Comité Technique Paritaire départemental. Responsable : Sylvie SOYER CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CHARTE DE L ATSEM A Agent T S Territorial Spécialisé des Ecoles E M Maternelles Comité Technique Paritaire départemental Responsable : Sylvie SOYER

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

Réforme des rythmes à l école primaire Jean Tardieu. Mieux apprendre et faire réussir tous les élèves.

Réforme des rythmes à l école primaire Jean Tardieu. Mieux apprendre et faire réussir tous les élèves. Réforme des rythmes à l école primaire Jean Tardieu Mieux apprendre et faire réussir tous les élèves. Rythmes naturels d apprentissage et de repos Extraits de la lettre de Vincent PEILLON du 24 janvier

Plus en détail

PEDT commune de Goyave 2013-2014

PEDT commune de Goyave 2013-2014 I N T R O D U C T I O N La jeunesse est l un des domaines privilégiés de la politique municipale de la Commune de Goyave. Cette volonté de renforcer l intégration et l épanouissement des jeunes du territoire

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Le projet éducatif sur le territoire de VARZY

Le projet éducatif sur le territoire de VARZY La réforme des rythmes scolaires : favoriser l apprentissage et la réussite scolaire des élèves Le projet éducatif sur le territoire de VARZY Les objectifs du projet Les avantages et les contraintes Les

Plus en détail

Présentation des structures enfance/jeunesse

Présentation des structures enfance/jeunesse PROJET PASSERELLE 1 Présentation des structures enfance/jeunesse L accueil de loisirs et la maison de jeunes sont des accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) municipal organisés et gérés par la commune

Plus en détail

Rencontres avec les collectivités ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013

Rencontres avec les collectivités ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013 Rencontres avec les collectivités ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2013 Rencontres des 23 et 30 septembre 2013 Direction des Services Départementaux de l Education Nationale

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL Le Comité de Pilotage est constitué de l ensemble des partenaires éducatifs : élus, parents d élèves, directeurs d écoles, des représentants des associations locales Caisse

Plus en détail

Les activités pédagogiques complémentaires s adressent à tous les élèves selon les besoins identifiés par les enseignants.

Les activités pédagogiques complémentaires s adressent à tous les élèves selon les besoins identifiés par les enseignants. OBJECTIFS ET ENJEUX Garantir le droit à l égalité des chances en apportant des réponses différenciées afin d accompagner chaque élève. Tous les élèves peuvent être concernés par ces activités à un moment

Plus en détail

des rythmes scolaires

des rythmes scolaires 45 45 / En mai 2013, une enquête réalisée auprès des familles pliguennaises, ttes écoles confondues, a permis de connaître les habitudes extra- des enfants, et les orientations des parents pr la à? École

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

PROJET D ÉTABLISSEMENT

PROJET D ÉTABLISSEMENT PROJET D ÉTABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DE ROSIERES 2011 Projet d établissement de l école communale de Rosières Dans le petit village de Rosières, entourée par la nature, l école communale accueille vos

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Commission extra-municipale 31 janvier 2014

Commission extra-municipale 31 janvier 2014 Commission extra-municipale 31 janvier 2014 Les principes généraux des TAP* (s appliquent en maternelle et en élémentaire) à Gratuité des TAP* et de l étude municipale à Pas de TAP* dans les salles de

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 Interventions du public composé de parents d élèves, d enseignants de l'école Anselme GRAS, d enseignants

Plus en détail

Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs

Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs Association départementale des FRANCAS des Bouches du Rhône Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs En partenariat avec Jeudi 6 février 2014 Centre Social Estaque Séon 323, rue Rabelais

Plus en détail

Projet EDucatif Territorial. v.02

Projet EDucatif Territorial. v.02 Mairie de Nonglard 74330 Haute-Savoie Téléphone : 0450605431 Fax : 0450605736 Mail : accueil@nonglard74.fr Commune de NONGLARD Projet EDucatif Territorial v.02 1. Introduction Ce PEDT, à partir de l expérience

Plus en détail

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Projet communal : La commune dispose seule des compétences scolaires, périscolaires et extrascolaires. Elle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel Sommaire - Préambule - Missions de l AVSI - Mise en œuvre de l accompagnement - Cadre de l emploi - Temps de

Plus en détail

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES - Réforme des rythmes scolaires - Réforme des rythmes scolaires Quel est son objectif? Améliorer l apprentissage et favoriser la réussite scolaire de tous les élèves

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Projet éducatif et pédagogique

Projet éducatif et pédagogique ARIZE LOISIRS JEUNESSE Mairie 09 290 Le Mas d Azil Projet éducatif et pédagogique Relais d assistantes maternelles de l Arize Projet éducatif Relais d assistantes maternelles de l Arize Le projet éducatif

Plus en détail

SAINT GILDAS DES BOIS

SAINT GILDAS DES BOIS SAINT GILDAS DES BOIS SOMMAIRE. Introduction. Emploi du temps. Organisation du mercredi. Les temps d activités périscolaires (TAP). Déroulement des TAP. Tableau des activités. Les locaux. Règles de vie.

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013)

FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013) FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013) Lieu : Gîte d Etapes de Pavezin Nombre de séjours : Automne du 5 au 9 novembre 2012 (5 jours) Hiver du 4

Plus en détail

Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains

Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains Projet pédagogique Accueils de loisirs MJC Aix-les-Bains Constat de départ Depuis plusieurs années, la MJC organisait des «rencarts vacances» ; stages et initiations aux activités de la MJC pendant les

Plus en détail

Fiche diagnostic pour aider à la mise en œuvre des nouveaux rythmes éducatifs

Fiche diagnostic pour aider à la mise en œuvre des nouveaux rythmes éducatifs Fiche diagnostic pour aider à la mise en œuvre des nouveaux rythmes éducatifs Les éléments de la fiche sont à adapter à votre contexte Remplir plutôt une fiche par site d accueil périscolaire Commune.

Plus en détail

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports Direction Régionale Caisse d Allocations et Départementale Familiales de la Jeunesse et du Calvados des Sports CAHIER DES CHARGES POUR LES LOISIRS DES PRÉADOLESCENT(E)S ET ADOLESCENT(E)S SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015

APPEL à PROJETS. Année scolaire 2014-2015 SERVICE ENFANCE- JEUNESSE APPEL à PROJETS Année scolaire 2014-2015 POUR LA MISE EN PLACE D ATELIERS A CARACTERE SPORTIF, ARTISTIQUE ET CULTUREL DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Pour les

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

Signature du Projet Educatif et de développement de territoire

Signature du Projet Educatif et de développement de territoire Signature du Projet Educatif et de développement de territoire Année scolaire 2014-2015 Commune de la Flocellière PEDT Commune de La Flocellière Sommaire La signature du PEDT....Page 3 Introduction...Page

Plus en détail

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines Entre Charte départementale de développement de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire en Yvelines Signataires de la Charte L Académie de Versailles représentée par Monsieur Jean-Michel COIGNARD,

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014. Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire

REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014. Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire REUNION RYTHMES SCOLAIRES MARDI 13 MARS 2014 Présentation de Mme Bourdet, maire adjointe à la vie scolaire Rapporteurs : Sandrine Le Rouzès, Véronique Fontaine, conseillères municipales ; Céline Alvaro,

Plus en détail

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 D où vient-on? La mission locale par son engagement du 7 janvier 2013, souhaite remettre les jeunes au centre des dispositifs, il faut

Plus en détail

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires Commune de Four Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réforme des rythmes scolaires Une réforme qui s'impose à nous Reportée à la rentrée de septembre 2014 mais

Plus en détail

Ollainville entreprend donc l élaboration d un projet éducatif de territoire, qui permettra:

Ollainville entreprend donc l élaboration d un projet éducatif de territoire, qui permettra: Introduction Les objectifs éducatifs Données existantes L importance d un partenariat de qualité Les étapes de la concertation La co-éducation, clé de la réussite La mise en oeuvre Les nouvelles activités

Plus en détail

Vendredi 13 Juin 2014

Vendredi 13 Juin 2014 Synthèse des points abordés lors de la réunion sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Voisins le Bretonneux Vendredi 13 Juin 2014 Rédacteurs : Associations de parents d élèves (PEEP,

Plus en détail