PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES"

Transcription

1 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SALON ETANG DE BERRE DURANCE «AGGLOPOLE PROVENCE» COMMUNE DE ROGNAC -ooo- -ooo- SCHEMA DIRECTEUR EN EAU POTABLE PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES Indice 04 AFF : NCG Octobre 2008 Réalisé par : V. Teyssier Société des Eaux de Marseille Direction de l Ingénierie, de l Informatique et de la Qualité des Eaux Division Etudes Générales 25,rue Edouard Delanglade Marseille 1/62

2 SOMMAIRE 1 ANALYSE DES BESOINS EN EAU Rappel des besoins actuels Moyen terme Long terme Bilan demande - production PROPOSITIONS D AMENAGEMENT Opérations communes aux quatre scénarios Scénario 0 : Satisfaction stricte des besoins de Rognac à long terme Ressource Adduction Production Optimisation du réseau et des stations Réseaux Ouvrages Secours Incendie Scénario 1 : sécurisation complète par un nouveau site de production sur le territoire communal Variante Variante Ressource Adduction Production Optimisation du réseau et des stations Réseaux Ouvrages Secours Incendie Scénario 2 : Sécurisation complète par la création d une nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac à Coudoux /62

3 2.4.1 Ressource Adduction Production Optimisation du réseau et des stations Réseaux Ouvrages Secours Incendie Scénario 3 : Nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac et Berre Ressource Adduction Production Optimisation du réseau et des stations Réseaux Ouvrages Secours Incendie Scénario 4 : Nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac, Berre et Velaux Ressource Adduction Production Optimisation du réseau et des stations Réseaux Ouvrages Secours Incendie ANALYSE TECHNICO-ECONOMIQUE Analyse financière Estimation des opérations communes aux 4 scénarios Estimation des opérations prévues au scénario Investissement /62

4 Achats d eau et coûts d exploitation Estimation des opérations prévues au scénario Investissement Achats d eau et coûts d exploitation Estimation des opérations prévues au scénario Investissement Achats d eau et coûts d exploitation Estimation des opérations prévues au scénario Investissement Achats d eau et coûts d exploitation Estimation des opérations prévues au scénario Investissement Achats d eau et coûts d exploitation Bilan Investissement Exploitation Analyse technico-économique des scénarios...60 PLANS ET ANNEXES PLAN : NCG1-05 4/62

5 RESUME Le présent document s inscrit dans la phase 3 «Elaborations de scénarios» de l étude du schéma directeur en eau potable de la commune de Rognac. Il fait suite au diagnostic détaillé (phase 2) validé par le comité de pilotage en Janvier Il a pour objet de fournir des éléments de réflexion sur l optimisation du réseau actuel et de prévoir les aménagements en découlant. A l issu de ces observations et en fonction des perspectives d aménagement communale, une projection à moyen (7 ans) et long terme (15 ans) permettra l élaboration de scénarios de développement de l architecture du réseau d alimentation en eau et des ouvrages associés au système de distribution. Les résultats de cette phase seront donc présentés sous la forme d une analyse comparative qui permettra aux décideurs de retenir l un des scénarios proposé. RAPPEL PHASE DES PHASES PRECEDENTES Phase habitants / abonnés (données 2006) Une ressource unique : le Canal de Marseille et deux sites de production (usine des Bassins et usine de Barjaquets) Un réseau comprenant 93 km de canalisations de distribution et 23 km de branchements Quatre étages de distribution : un gravitaire et trois pompés Depuis 2000, augmentation des volumes distribués, stabilité des volumes consommés et diminution importante du rendement (60 % environ en 2006) Consommation du jour de pointe 2006 : m 3 /j soit l/s Un indice Linéaire de perte (m 3 /h/km) classe le réseau en mauvaise catégorie Une réserve présentant une autonomie théorique insuffisante : 18 heures de consommation de pointe Phase 2 Sectorisation temporaire du réseau : des indices linéaires de pertes mauvais sur l ensemble du réseau de distribution, nécessité d améliorer la fiabilité des points de comptage de production / distribution. Consommation de pointe de la commune d environ 7000 m 3 /j en 2007 soit environ 80 l/s répartie de la façon suivante : - Barjaquets Ouest : 11 % - Barjaquets Est : 11 % - Barjaquets gravitaire : 13 % - Centre Ville Ouest : 30 % - Centre Ville Est : 29 % 5/62

6 - Petit Vacon : 3 % - Plantade 3 % Un taux de chlore insuffisant sur certaines parties du réseau : Secteurs Plantade et Petit Vacon dû au temps de séjour dans leurs réservoirs et la zone industrielle dû à un surdimensionnement du réseau pour la sécurité incendie. Des canalisations suffisantes au niveau capacitaires (vitesse < 2 m/s) sauf la canalisation DN 150 mm à proximité de l usine des Bassins Des pressions de service satisfaisantes sur la majeure partie du réseau, avec toutefois une zone subissant des pressions voisines de 10 bars dans la partie basse de l étage pompé des Barjaquets. 14 hydrants (sur 188) ne répondent pas aux normes de défense incendie à l heure de pointe, le jour de consommation maximale. Deux secteurs alimentés par des conduites en antennes présentant un risque dans la continuité de l alimentation en eau potable en cas de rupture de ces dernières : o Secteur des Barjaquets pompé en aval de la DN 250 mm de l avenue des mûriers (environ 20 % des volumes consommés), o Secteur de la Plantade, en aval de la DN 100 mm, chemin du Puits de Rognac (environ 2 % des volumes consommés). 6/62

7 1 ANALYSE DES BESOINS EN EAU 1.1 Rappel des besoins actuels Les dernières estimations de la population réalisées par l INSEE, donnent une population permanente à Rognac de habitants avec un nombre d habitants par logements atteignant 2,8. Le tableau suivant récapitule les volumes mis en distribution par secteurs le jour de consommation maximale mesurés en 2007 : Débit moyen du jour de pointe (m³/j) Pourcentage de la demande (%) S1 : Barjaquets Ouest % S2 : Barjaquets Est % S3 : Barjaquets gravitaire % S4 : Centre Ville Ouest % S5 : Centre Ville Est % S6 : Petit Vacon 230 3% S7 : Plantade 190 3% TOTAL % La valeur de débit maximum mesurée en 2007 (7116 m³/j) est comprise entre les valeurs maximales de 2006 (5984 m³/j) et de 2005 (7840 m³/j). Afin de dimensionner correctement les aménagements à réaliser sur le réseau à court terme, nous proposons de nous baser sur le volume mis en distribution le jour de pointe 2007 affecté d un coefficient de 1,1 (+10%) pour prendre en compte les épisodes exceptionnels (évènements climatiques, etc. ) La demande actuelle retenue dans le cadre du dimensionnement des ouvrages sera donc m³/j. On obtient alors par secteurs : Débit du jour de pointe (m³/j) Pourcentage de la demande (%) S1 : Barjaquets Ouest % S2 : Barjaquets Est % S3 : Barjaquets gravitaire % S4 : Centre Ville Ouest 2330,9 30% S5 : Centre Ville Est % S6 : Petit Vacon 253 3% S7 : Plantade 209 3% TOTAL % 7/62

8 1.2 Moyen terme Il a été convenu de définir la période de moyen terme sur une durée de 7 ans. Les services de l urbanisme de la commune de Rognac nous ont fourni la liste de leurs projets d évolution sur les 15 ans à venir : - Centre Ancien : Densification à hauteur de 100 logements sur 15 ans - Avenue de la Plantade : Site de l OPAC : création de 20 logements - Ensemble de la commune : 50 logements diffus sur la commune, ainsi que 50 nouveaux logements / an sur les 15 ans à venir. Total 920 logements supplémentaires Pour les évolutions à moyen terme, nous considèrerons donc : - la réalisation de la moitié de la densification du centre ancien, soit 50 logements - La réalisation des 20 logements de l OPAC à la Plantade - La réalisation de 50 logements diffus sur la commune ainsi que la réalisation de 50 logements par ans sur les 7 premières années. Total à moyen terme : 470 logements supplémentaires entre 2008 et Pour l évaluation des besoins futurs, nous considèrerons une demande de 1 m³ par logement et par jour en période de pointe. On peut donc estimer l évolution de la demande par secteurs : Débit du jour de pointe actuel (m³/j) Pourcentage de la demande (%) Augmentation à moyen terme Nb logements Demande en eau (m³/j S1 : Barjaquets Ouest % S2 : Barjaquets Est % S3 : Barjaquets gravitaire % S4 : Centre Ville Ouest % S5 : Centre Ville Est % S6 : Petit Vacon % S7 : Plantade % TOTAL % NB : les logements diffus ont été répartis en fonction de la taille des secteurs. Evolution de la demande du jour de pointe à moyen terme. Total moyen terme (m³/j) 8/62

9 On peut aussi déterminer la demande globale annuelle en se basant sur les données de l INSEE qui prévoient une consommation moyenne annuelle par foyer de 120 m³. Le volume annuel facturé est actuellement de m³. Les 470 logements supplémentaires à moyen terme augmenteront donc ce volume de 470 x 120 = m³. Le volume annuel facturé à moyen terme sera donc de l ordre de : m³. 1.3 Long terme Il a été convenu de définir la période de long terme sur une durée de 15 ans. Pour les évolutions à long terme, nous considèrerons : - Centre Ancien : Densification à hauteur de 50 logements - Ensemble de la commune : 50 nouveaux logements / an entre 2015 et Total à long terme 450 logements supplémentaires entre 2015 et 2022 On aura donc une augmentation de al consommation de 450 m³/jour entre 2015 et En conclusion, d ici à 2022, la demande totale en pointe aura donc augmenté de 920 m³/j en pointe et pourra atteindre environ m³/j. Débit du jour de Augmentation à long Pourcentage de pointe moyen terme Total long la demande terme Nb Demande en terme (m³/j) (%) (m³/j) logements eau (m³/j S1 : Barjaquets Ouest % S2 : Barjaquets Est % S3 : Barjaquets gravitaire % S4 : Centre Ville Ouest % S5 : Centre Ville Est % S6 : Petit Vacon % S7 : Plantade % TOTAL % NB : les logements diffus ont été répartis en fonction de la taille des secteurs. Evolution de la demande du jour de pointe à long terme. On peut aussi déterminer la demande globale annuelle en se basant sur les données de l INSEE qui prévoient une consommation moyenne annuelle par foyer de 120 m³. 9/62

10 Les 450 logements supplémentaires prévus pour le long terme entraîneront donc une augmentation du volume annuel facturé de : 450 x 120 = m³. Le volume annuel facturé à long terme atteindra donc : m³. 1.4 Bilan demande - production A ce stade de l étude nous pouvons donc dresser un bilan demande production pour le moyen et long terme. Afin de déterminer les besoins de production, il a été convenu avec le comité de pilotage de fixer un objectif de rendement minimal à atteindre de 75 %. Volumes produits Volumes ditribués Rendement Actuel % Moyen terme % Long terme % On peut remarquer que l amélioration de rendement entraîne une économie importante des volumes produits qui, même après réalisation des projets d urbanisme prévus par la commune, seront inférieurs aux volumes produits actuels. 10/62

11 2 PROPOSITIONS D AMENAGEMENT Les résultats obtenus lors des phases précédentes permettent d établir plusieurs scénarios d aménagement. Ces scénarios feront l objet d une analyse technicoéconomique qui permettra de les comparer. Un programme de travaux correspondant au scénario retenu sera ensuite établi dans la quatrième phase de l étude. Dans le cas de Rognac, les différents scénarios d aménagement portent sur les ressources et les stations de traitement. En effet, la commune dispose d une ressource unique (le canal de Marseille) traitée sur deux sites : la station communale des Bassins et l usine des Barjaquets appartenant à la SCP. Aucun des deux sites de production n est aujourd hui capable d alimenter la totalité du réseau en pointe, soit à cause de la capacité de production pour la station communale, soit à cause de la structure du réseau pour l usine des Barjaquets. Les scénarios proposés ici sont donc les suivants : - un scénario de base consistant en la satisfaction stricte des besoins de Rognac à long terme. Ce scénario prévoit uniquement le renouvellement des installations existantes. - un scénario consistant en la sécurisation de l alimentation de la commune par le renouvellement et l augmentation de la capacité de l usine communale. - un scénario consistant en la sécurisation de l alimentation de la commune par la création d une nouvelle usine communale au bord du Canal de Marseille à Coudoux. - Un scénario consistant en la sécurisation de l alimentation de Rognac et Berre par la création d une usine de production commune au bord du Canal de Marseille à Coudoux. - Et enfin, un scénario consistant en la sécurisation de l alimentation de Rognac, Berre et Velaux au bord du Canal de Marseille à Coudoux. En plus de ces grandes opérations structurantes, certaines opérations devront être réalisées quelque soit le scénario retenu. Celles-ci sont présentées dans le paragraphe suivant. 11/62

12 2.1 Opérations communes aux quatre scénarios Opération 1 : Comptage de l Usine des Bassins La campagne de mesures a permis de mettre en évidence un problème de fiabilité du comptage en sortie de l usine des Bassins. En effet, dans certains cas de figure, de l eau issue de l usine des Barjaquets remplit les réservoirs de l usine des Bassins par la canalisation de distribution. Le compteur en place sur cette canalisation ne peut pas comptabiliser les volumes transitant dans ce sens. Cette situation fausse les résultats des volumes produits puisque une quantité d eau est comptabilisée deux fois : une première fois en sortie des Barjaquets, puis en sortie de l usine des Bassins. Ce problème peut être réglé en installant un clapet immédiatement en aval du compteur existant. 12/62

13 Opération 2 : Zones de fortes pressions de l étage des Barjaquets pompé. Le diagnostic et la modélisation informatique du réseau ont montré que les parties basses de l étage pompé des Barjaquets connaissent des pressions élevées autour de 10 bars. Cette situation entraîne des contraintes physiques importantes pour les canalisations du secteur et des débits de fuites très importants lors des casses de canalisations. Afin de remédier à cette situation tout en conservant la sectorisation permanente du réseau, nous proposons la mise en place de deux stabilisateurs de pressions av. des Mûriers et av. des Oliviers comme indiqué sur l extrait de plan ci-dessous. La mise en place de ces appareils nécessitera également la fermeture d une vanne existante avenue des Argeras. 13/62

14 Opération 3 : Autonomie du réseau des Barjaquets pompé. Le secteur des Barjaquets pompé possède à l heure actuelle une réserve de m³ lui autorisant une autonomie de fonctionnement en cas d arrêt du pompage des Barjaquets d environ 14 h en période de pointe. Le volume de réserve de cet étage de pression doit donc être augmenté. Compte tenu de la durée de vie de ce type d ouvrage, il est important de prendre en compte l augmentation de la demande liée à l évolution de l urbanisme. Ce réservoir alimente les secteurs S1 et S2 (Barjaquets Ouest et Barjaquets Est) qui consomment actuellement en période de pointe un volume de = m³/j. Les estimations réalisées par rapport à l évolution de l urbanisme donnent une demande à long terme estimée à = m³/j. Les travaux proposés ici consistent donc à créer une nouvelle cuve de m³ sur le même site que le réservoir existant. 14/62

15 Opération 4 : Canalisation DN 250 mm avenue des Mûriers. Cette canalisation alimente la quasi-totalité de l étage pompé des Barjaquets. En cas de casse de cette canalisation entre la rue de la Sariette et le chemin du Parc du Souleou, la quasi-totalité de cette partie du réseau serait privée d eau. Les travaux proposés consistent à créer deux maillages de secours en DN 150 mm : - un premier par l avenue des Pins (80 ml sous chaussée) - et un second par la rue du Basilic (110 ml en terrain naturel) La réalisation de ces maillages nécessitera également le renforcement d environ 350 ml de canalisation DN 100 mm en DN 200 mm dans la partie haute de l avenue des Pins. 15/62

16 Opération 5 : Sectorisation et recherche de fuites. L amélioration du rendement des réseaux d eau potable passe par une diminution des volumes perdus avant la distribution aux abonnés. Ces volumes sont essentiellement dus aux fuites apparaissant sur le réseau de distribution. Ces fuites peuvent être de deux types : visibles ou invisibles. Dans le cas des fuites visibles, la réparation est engagée dans un délai très rapide et les volumes perdus sont rapidement maîtrisés. Dans le cas des fuites invisibles, les volumes perdus peuvent être importants puisque les fuites ne sont pas réparées dès leur apparition mais après des campagnes de recherche systématique sur le réseau. Afin d améliorer la réactivité en cas d apparition de fuites invisibles et de faciliter leur détection, une méthode efficace consiste en la sectorisation des réseaux et en la surveillance de l évolution des débits minimums nocturnes. Dans le cadre du schéma directeur, 4 regards destinés à recevoir des débitmètres à insertion ont été réalisés. Des débitmètres ont donc été provisoirement installés pour la réalisation de deux campagnes de mesures dont les résultats ont été présentés en phase 2 de la présente étude. Dans un second temps, l agence de la S.E.M. de Lambesc a décidé d installer en fixe des débitmètres à insertion qui lui permettront une surveillance efficace des débits distribués par secteurs et au besoin de lancer des campagnes de recherche de fuites ciblées sur les secteurs présentant des consommation anormalement élevées. Opération 6 : Canalisation issue des Barjaquets et appartenant à SCP. La canalisation issue de l usine de production des Barjaquets alimentant la quasi-totalité de Rognac appartient à la Société du Canal de Provence. Ce statut rend sa gestion complexe notamment en cas de réparation. Cette canalisation représente un linéaire d environ m dont 3825 m de Ø 500 mm et 825 m de Ø 400 mm. Deux options sont possibles pour la commune : - la commune peut racheter la canalisation au Canal de Provence - ou la commune peut mettre en place des compteurs sur les 5 canalisations raccordées à la canalisation SCP qui n en sont pas déjà équipées. Ces compteurs devront être équipés de système de télétransmission des données afin de connaître en temps réel les volumes injectés en différents points du réseau. En cas de hausse anormale du débit transitant par un compteur des investigations de recherche de fuite pourront être ainsi lancées. Cette opération sera donc complémentaire à l opération 5 de sectorisation du réseau. La première solution paraît peu envisageable compte tenu du coût du rachat. En effet, en considérant que cette canalisation est à mi-vie, le coût du rachat serait proche de 2 millions d euros. La deuxième solution apparaît donc plus avantageuse financièrement avec un investissement de l ordre de HT. Cette solution présente également l avantage de ne plus facturer à la commune les volumes perdus lors d éventuelles fuites sur la canalisation appartenant à SCP. C est donc cette solution qui sera retenue dans la suite de l étude. 16/62

17 Opérations d amélioration de la desserte en eau potable : Les simulations relatives au fonctionnement des poteaux incendie sont réalisées à l heure de pointe du jour de consommation maximale prévu à long terme afin de tenir compte des conditions les plus défavorables. Après réalisation de toutes les opérations précédentes, il reste 5 poteaux incendies ne répondant pas aux normes établies pour ce type d appareil, soit un débit de 60 m³/h sous un pression résiduelle de 1 bar. Les poteaux incendie défaillant sont listés dans le tableau ci-dessous et localisés sur les extraits de modèle page suivante. Localisation PI Q disponible sous 1 bar (m³/h) Proximité du réservoir des Barjaquets pompé 0 Allée des Vergers de Max 49 Ch. de La Colline 51 Ch. de Saragousse 43 Ch. de Saragousse 33 Noeuds Altitude (m) BARJAQUETS Arcs Diamètre (mm) m3/h VOIE SANS NOM LOT. LE HAMEAU BARJAQUET Poteau incendie défaillant sous le réservoir Barjaquets pompé 17/62

18 Noeuds Altitude (m) m3/h Arcs Diamètre (mm) MIN DES TAMARIS ALLEE LES VERGERS DE MAX VOIE SANS NOM CHEMIN LA COLLINE m3/h IMP. DE LA COLLINE CHEMIN DE SARRAGOUSSE m3/h m3/h CHEMIN DU PUITS DE ROGNA Poteaux incendie défaillants quartier Plantade Opération 7 : Renforcement du réseau quartier la Plantade. Cette opération consiste à renforcer l antenne de réseau DN 100 mm alimentant ce secteur en DN 150 mm sur un linéaire de 930 ml environ. Les travaux concernent les voies suivantes : - Rue de la Cascade - Ch. du Puits de Rognac - Ch. de Saragousse Les débits qui seront alors disponibles au niveau de ces appareils sont indiqués sur l extrait de modèle suivant. 18/62

19 Noeuds Altitude (m) m3/h Arcs Diamètre (mm) CHEMIN DES TAMARIS ALLEE LES VERGERS DE MAX VOIE SANS NOM CHEMIN LA COLLINE m3/h IMP. DE LA COLLINE m3/h CHEMIN DE SARRAGOUSSE m3/h 62.2 m3/h CHEMIN DU PUITS DE ROGNAC Opération 8 : Renforcement du réseau sous le réservoir de l étage Barjaquets pompé. Ce réseau a une bonne capacité en terme de débit puisqu il est alimenté par une canalisation de diamètre 250 mm. Par contre, un appareil de défense incendie est placé à une cote trop proche de celle du réservoir qui l alimente : 125 mngf pour le poteau contre 130 mngf pour le réservoir. La pression disponible à ce poteau ne pourra donc jamais atteindre 1 bar. C est la raison pour laquelle le modèle informatique donne un résultat de 0 m³/h. En réalité, un débit sera disponible au niveau de ce poteau mais la pression résiduelle lors de son fonctionnement ne sera pas conforme à la réglementation. Les services de défense incendie ont prévu un ouvrage particulier pour ce type de situation ; Il s agit d un puisard de 2 m³ pouvant être alimenté à un débit constant d au moins 6 l/s (soit environ 22 m³/h). Le réseau permet ici de délivrer un tel débit et les accotements de la voirie offrent l espace nécessaire pour la création de la réserve de 2 m³. Afin d éviter tout retour d eau dans le réseau d eau potable, le branchement devra impérativement être équipé d un disconnecteur. Le branchement DN 80 mm devra également être équipé d une vanne et d un compteur. Bien que cet ouvrage soit normalisé, sa mise ne place nécessitera toutefois l accord des services de défense incendie. 19/62

20 2.2 Scénario 0 : Satisfaction stricte des besoins de Rognac à long terme. Nous avons vu dans le 1 que l évolution de la demande et l amélioration du rendement à un minimum de 75 %, entraîneront une augmentation des besoins de production de pointe à environ m³/j, soit un débit moyen d environ 100 l/s. L usine des Barjaquets a une capacité de production de 110 l/s pouvant dès aujourd hui être portée à 150 l/s en période de pointe. Elle dispose d une alimentation principale issue du Canal de Marseille et peut au besoin être réalimentée à hauteur d environ 110 l/s par de l eau issue du Verdon au travers du réseau de la SCP. En période de pointe, l usine des Barjaquets alimente aujourd hui les communes de Rognac, à hauteur de 57 l/s, et de Berre, à hauteur de 11 l/s. A long terme, l évolution des besoins estimée prévoit une demande de pointe pour Rognac de 100 l/s. Dans le cas de Berre, la demande du jour de pointe devrait atteindre 64 l/s. Le schéma suivant donne un aperçu du fonctionnement actuel de l alimentation de ces deux communes. 20/62

21 Canal de Marseille UPEP de Berre Qmax = 75 l/s Canalisation AEP Berre DN km capacité : 45 l/s Canalisation Eau Brute Rognac DN km capacité : 13 l/s UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s BERRE Besoins actuels : 44 l/s Besoins à long terme : 64 l/s UPEP des Bassins Qmax = 25 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s * les besoins en débit correspondent au jour de pointe annuel 21/62

22 Le tableau suivant récapitule les besoins des 2 communes à long terme et les capacités de production existantes. Total Demande du jour de pointe à long terme (l/s) Capacité max. de production (l/s) Rognac 100 Berre 64 Usine de Rognac (Bassins) 13 Usine des Barjaquets 150 Usine de Berre NB : dans le cas des usines communales de Rognac et Berre, les capacités nominales des ouvrages sont respectivement de 25 et 75 l/s. Par contre les capacités des ouvrages d adduction limitent la capacité de production réelle à 13 l/s pour Rognac et 45 l/s pour Berre (voir schéma page précédente). On observe que le renouvellement des installations existantes sans augmentation de capacité permettrait d assurer la demande de pointe prévue à long terme pour les deux communes. Il n existera cependant aucun secours en cas d indisponibilité d un ouvrage et notamment en cas de problème majeur sur l usine de production des Barjaquets Ressource Adduction L adduction actuelle est réalisée par une conduite vétuste de 10 km de DN 175 mm et de capacité 13 l/s. Cette contrainte entraîne une sous-exploitation de l unité de production communale des bassins dont la capacité nominale est de 25 l/s. Un projet de la Société du Canal de Provence actuellement en cours de réalisation prévoit l alimentation de l usine de production des Bassins à hauteur de 25 l/s avec de l eau provenant du Verdon. Cette usine pourra donc être exploitée à sa capacité nominale. Dans ce scénario prévoyant la satisfaction stricte des besoins communaux à long terme, il est doc prévu l abandon de l actuelle canalisation d adduction d eau brute de l usine des Bassins qui est vétuste et sous-dimensionnée, dès l achèvement des travaux SCP courant Le schéma suivant donne un aperçu du fonctionnement global de l alimentation Rognac après réalisation des travaux SCP. 22/62

23 Canal de Marseille Canalisation Eau Brute Rognac DN km capacité : 13 l/s Abandon de l'actuelle Adduction Eau Brute UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s Réseau SCP Arbois Arrivée prévue 2010 capacité 25 l/s UPEP des Bassins Qmax = 25 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s * les besoins en débit correspondent au jour de pointe annuel Production Avec les travaux précédents, la station communale des Bassins pourra être exploitée à sa capacité nominale, soit 25 l/s. Cet ouvrage est toutefois ancien et devra être renouvelé au cours des 15 ans à venir. En deuxième phase de travaux, nous préconisons donc le renouvellement complet de cette usine de production d eau potable. 23/62

24 Il est à noter que l usine des Barjaquets devra elle aussi être renouvelée dans les 15 ans à venir. En période de pointe à long terme, l eau potable sera donc produite à hauteur de 25 l/s par l usine des Bassins et 75 l/s par les Barjaquets. Cette dernière à déjà fourni un tel débit à Rognac lors de la semaine de pointe de 2005 alors qu elle fournissait un complément à Berre et alimentait certains industriels Optimisation du réseau et des stations Réseaux Les travaux prévus dans ce scénario ne nécessitent pas d opérations particulières sur le réseau de distribution Ouvrages Dans le cadre du renouvellement de l usine des Bassins et afin d augmenter l autonomie de réserve de la commune, une cuve supplémentaire de m³ devra être créée au niveau de l usine des Bassins. En complément de l opération commune à tous les scénarios portant sur l autonomie du réseau pompé des Barjaquets, l autonomie globale de la commune (9 100m³) serait ainsi d environ 25 h en période de pointe à long terme. Le tableau suivant récapitule les volumes de réserves et autonomie en fonction de ce scénario. Réservoir Volume actuel (m³) Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Volume futur (m³) Scénario 0 Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Usine des Bassins Usine des Barjaquets Barjaquets pompé Petit Vacon Plantade Bache Plantade Total (m³) Secours Compte tenu des opérations prévues dans ce scénario sur la production d eau potable et l augmentation des réserves, Rognac disposera d une seule usine capable d alimenter la commune en totalité, d un secours complet de sa ressource par le Verdon au niveau des Barjaquets et d un volume de réserve lui permettant une autonomie d environ 25 h en période de pointe à long terme. En cas de problème majeur sur les Barjaquets en période de pointe à long terme, la commune ne pourrait être alimentée qu à hauteur d environ 25 % depuis l usine des Bassins Incendie Aucune opération de défense incendie particulière à ce scénario (voir opérations communes à tous les scénarios). 24/62

25 2.3 Scénario 1 : sécurisation complète par un nouveau site de production sur le territoire communal. Ce scénario consiste en la sécurisation complète de l alimentation de la commune par la création d un site de production d eau potable capable de fournir la demande du jour de pointe prévue à long terme. Deux variantes sont étudiées ici : la première consiste à rechercher d éventuelles ressources souterraines sur le territoire communal, et la seconde prévoit le remplacement de l actuelle usine des Bassins par un site de plus grande capacité. Ainsi, avec l usine des Barjaquets, la commune de Rognac disposerait de deux sites de production d eau potable chacun capable d assurer la demande du jour de pointe à long terme. De plus, l usine des Barjaquets pouvant être secourue depuis le Verdon, la commune disposerait de deux ressources indépendantes la préservant ainsi de toute pollution majeure Variante 1 Recherche et équipement d une ressource souterraine Comme nous l avons vu précédemment, la demande du jour de pointe à long terme de la commune de Rognac atteindra 100 l/s environ. Cette variante propose la création d un ou plusieurs forages sur le territoire communal capables de fournir la demande de Rognac en période de pointe. Le BRGM «Bureau de Recherche Géologique et Minières», permet la consultation en libre service de données géoscientifiques (Lithologie, niveaux des nappes, numérisations des coupes et des rapports, etc.). La carte page suivante indique les ouvrages recensés par le BRGM comme points d eau sur la commune. Certaines données sont en cours de numérisation et les profondeurs de nappes ou débits disponibles ne sont pas renseignés. De plus certains forages de reconnaissance sont assez anciens (données depuis les années 60). Il est très probable que les données relevées à l époque ne soient plus exactes aujourd hui aussi bien sur le plan de la quantité que de la qualité de l eau. En conséquence, on ne peut préciser le lieu, la profondeur et la capacité de production du forage. 25/62

26 Une étude hydrogéologique ainsi que des forages de reconnaissance devront donc être forcément réalisés dans le cadre de la recherche d une nouvelle ressource. En l absence de données, on a estimé nécessaire la réalisation de quatre forages à 200 m dont deux équipés de pompes d exhaure. Il est également important de rappeler que l exploitation des eaux d un forage destinées à la consommation humaine nécessite la mise en place de périmètres de protection validés par une étude d un hydrogéologue agréé et les contraintes foncières peuvent dans certains cas être importantes. 26/62

27 2.3.2 Variante 2 Nouvelle usine de traitement d eau potable sur le site des Bassins La seconde variante de ce scénario propose de renouveler et d augmenter la capacité de production de l usine des Bassins afin qu elle soit capable d assurer la totalité des besoins futurs de pointe. La commune de Rognac disposerait ainsi de deux systèmes de production d eau potable indépendants : l actuelle usine des Barjaquets alimentée par les eaux de la Durance et sécurisée par les eaux du Verdon la future station communale alimentée par les eaux de la Durance. Les travaux sont représentés sur le plan A3 en fin de paragraphe 2.2. Le schéma suivant illustre le fonctionnement de l alimentation de la commune prévu par cette variante. 27/62

28 Canal de Marseille Canalisation Eau Brute Rognac DN km capacité : 100 l/s UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s Nouvelle UPEP des Bassins Qmax = 100 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s 28/62

29 2.3.3 Ressource Adduction L adduction actuelle est réalisée par une conduite de 10 km de DN 175 mm et de capacité 13 l/s. Cette contrainte entraîne une sous-exploitation de l unité de production communale des bassins dont la capacité nominale est de 25 l/s. Par ailleurs, l estimation de la demande de pointe à long terme donne une valeur de 8750 m³/j soit un débit moyen de 100 l/s environ. La canalisation d amenée d eau brute doit donc être dimensionnée pour ce débit. Nous proposons donc le renouvellement de tout le linéaire de la canalisation d adduction par une nouvelle conduite de diamètre 300 mm qui permettra d acheminer les 100 l/s requis Production A l heure actuelle, la station communale des Bassins a une capacité de 25 l/s. Afin de couvrir la totalité des besoins de pointe à long terme, la capacité de ce site de production devra être portée à m³/j, soit 100 l/s. Afin d optimiser totalement le fonctionnement du réseau, les réservoirs d eau potable en sortie de ce nouveau site de production devront être construits entre les cotes : radier 86 mngf et trop plein 92 mngf, soit 5 m plus haut que les réservoirs actuels, afin d être en équilibre avec la réserve d eau potable en sortie de l usine des Barjaquets (la cote des réserves actuelles ne permet pas de faire transiter l eau potable jusqu à la station de pompage alimentant le réseau des Barjaquets pompé). Les terrains situés derrière la station actuelle ont une altimétrie permettant de positionner les nouveaux ouvrages à la cote voulue Optimisation du réseau et des stations Réseaux La création d une usine de production de plus grande capacité sur le site des Bassins impose d améliorer capacité du réseau au travers du centre-ville afin de rejoindre la canalisation DN 500 mm issue de l usine des Barjaquets et longeant la RN 113. Les travaux consistent donc à créer un axe de diamètre 400 et 300 mm de l usine des Bassins au Boulevard Montaigne. L opération comprend en tout environ 1300 ml de canalisation DN 400 mm et environ 930 ml de canalisation DN 300 mm Ouvrages Dans le cadre de la réalisation la nouvelle usine des Bassins, les réserves en sortie de celle-ci devront être remplacées par deux cuves de m³ placées entre les cotes radier : 86 mngf trop plein 92 mngf. En complément de l opération commune à tous les scénarios portant sur l autonomie du réseau pompé des Barjaquets, l autonomie globale de la commune (9 300m³) serait ainsi d environ 26 h en période de pointe à long terme. Le tableau suivant récapitule les volumes de réserves et autonomie en fonction de ce scénario. 29/62

30 Réservoir Volume actuel (m³) Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Volume futur (m³) Scénario 1 Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Usine des Bassins Usine des Barjaquets Barjaquets pompé Petit Vacon Plantade Bache Plantade Total (m³) Secours Compte tenu des opérations prévues dans ce scénario sur la production d eau potable et l augmentation des réserves, Rognac disposera de deux usines capables d alimenter la commune en totalité, d un secours complet de sa ressource par le Verdon au niveau des Barjaquets et d un volume de réserve lui permettant une autonomie d environ 26 h en période de pointe à long terme Incendie Aucune opération de défense incendie particulière à ce scénario (voir opérations communes à tous les scénarios). 30/62

31 31/62

32 2.4 Scénario 2 : Sécurisation complète par la création d une nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac à Coudoux Le second scénario consiste en l abandon du site de production communal des Bassins et en son remplacement par une usine de production d eau potable située sur la commune de Coudoux à proximité de l actuelle prise de l adduction d eau brute DN 175 mm. Comme dans le scénario 1, la commune de Rognac disposerait ainsi de deux systèmes de production d eau potable indépendants capables d alimenter toute la commune et d un secours complet de sa ressource par le Verdon au niveau de l usine des Barjaquets. Les travaux sont représentés sur le plan A3 en fin de paragraphe 2.3. Le schéma suivant illustre le fonctionnement de l alimentation de la commune prévu par cette variante. 32/62

33 Canal de Marseille Nouvelle UPEP de Rognac Qmax = 100 l/s Canalisation Eau Potable Rognac DN km capacité : 100 l/s UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s 33/62

34 2.4.1 Ressource Adduction L usine sera positionnée à proximité du canal de Marseille. Les coûts de pose d une adduction jusqu à l usine seront donc inclus dans la réalisation de l unité de production Production Les travaux de ce scénario prévoient la création d une unité de production d eau potable de capacité m³/j soit 100 l/s sur la commune de Coudoux à proximité de l actuelle prise de la canalisation d eau brute des Bassins et de l usine de production de Berre Optimisation du réseau et des stations Réseaux La réalisation de ce scénario impose de remplacer l actuelle adduction d eau brute de DN 175 mm par une canalisation d eau filtrée de diamètre 300 mm. La nouvelle canalisation empruntera le même tracé que l actuelle canalisation d eau brute de Coudoux à Velaux, puis la RD 55g et la RD 21 pour se raccorder à la canalisation DN 500 mm au niveau de la zone industrielle Nord de Rognac. Ce nouveau tracé représente un linéaire d environ 9 km. Dans ce cas de figure, les réservoirs de l usine des Bassins pourront être conservés compte tenu du raccordement de la canalisation issue de la nouvelle usine sur la DN 500 mm issue des Barjaquets. Afin d améliorer le remplissage de ces réservoirs, l actuelle adduction d eau brute de l usine des Bassins pourra être réutilisée en eau potable entre la canalisation DN 150 mm de la sortie de l usine des Bassins et la canalisation DN 150 mm du Boulevard Renoir prolongé. Ce tronçon de canalisation a déjà été renouvelé en DN 200 mm. Les travaux à entreprendre consistent donc à réaliser deux maillages comme indiqué sur l extrait de plan suivant. 34/62

35 Ouvrages Afin d augmenter l autonomie de réserve de la commune, une cuve de m³ devra être rajoutée à côté des réservoirs existants de l usine des Bassins. En complément de l opération commune à tous les scénarios portant sur l autonomie du réseau pompé des Barjaquets, L autonomie globale de la commune (9 100m³) serait ainsi d environ 25 h en période de pointe à long terme. Le tableau suivant récapitule les volumes de réserves et autonomie en fonction de ce scénario. Réservoir Volume actuel (m³) Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Volume futur (m³) Scénario 2 Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Usine des Bassins Usine des Barjaquets Barjaquets pompé Petit Vacon Plantade Bache Plantade Total (m³) /62

36 2.4.3 Secours Compte tenu des opérations prévues dans ce scénario sur la production d eau potable et l augmentation des réserves, Rognac disposera de deux usines capables d alimenter la commune en totalité, d un secours complet de sa ressource par le Verdon au niveau des Barjaquets et d un volume de réserve lui permettant une autonomie d environ 25 h en période de pointe future Incendie Aucune opération de défense incendie particulière à ce scénario (voir opérations communes à tous les scénarios). 36/62

37 37/62

38 2.5 Scénario 3 : Nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac et Berre. Ce scénario consiste à créer une unité de production d eau potable commune pour Berre et Rognac et à abandonner les usines communales existantes. La demande de pointe à long terme de Rognac a été estimée à m³/j. Dans le cas de Berre, la demande de pointe à long terme a été estimée à environ m³/j. La demande totale de pointe devrait donc atteindre m³/j La nouvelle usine de production devra donc avoir une capacité de m³/j, soit environ 175 l/s. Les communes de Berre et Rognac disposeraient ainsi d un secours complet en matière de production d eau potable avec deux usines indépendantes capables d alimenter chacune les deux communes et d un secours partiel de sa ressource depuis le Verdon au travers du réseau SCP : 110 / 165 l/s = 66 %. Les travaux sont représentés sur le plan A3 en fin de paragraphe 2.4. Le schéma suivant illustre le fonctionnement de l alimentation de la commune prévu par cette variante. 38/62

39 Canal de Marseille UPEP de Berre Qmax = 75 l/s Nouvelle UPEP commune à Berre et Rognac Qmax = 175 l/s Canalisation Eau Filtrée DN km capacité : 175 l/s UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s BERRE Besoins actuels : 44 l/s Besoins à long terme : 64 l/s UPEP des Bassins Qmax = 25 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s 39/62

40 2.5.1 Ressource Adduction L usine sera positionnée à proximité du canal de Marseille. Les coûts de pose d une adduction jusqu à l usine seront donc inclus dans la réalisation de l unité de production Production La nouvelle usine sera créée en lieu et place de l actuelle usine de Berre. Sa capacité devra être de m³/j, soit 175 l/s Optimisation du réseau et des stations Réseaux La réalisation de ce scénario impose de remplacer l actuelle adduction d eau brute DN 175 mm de Rognac et la canalisation d eau filtrée de Berre DN 225 mm, par une seule canalisation d eau filtrée de diamètre 400 mm. La nouvelle canalisation empruntera le même tracé que l actuelle canalisation d eau filtrée de Berre. Le raccordement avec le réseau de Rognac se fera sur la canalisation DN 500 mm au niveau de La ZI Nord. L alimentation de la commune de Berre se fera comme avec le fonctionnement actuel, au niveau du réservoir de Flory. Ce tracé représente un linéaire d environ 7,4 km. En effet, un tronçon d environ m de l actuelle canalisation de Berre déjà renouvelé en DN 300 mm pourra être conservé dans ce scénario. Dans ce cas de figure, les réservoirs de l usine des Bassins pourront être conservés compte tenu du raccordement de la canalisation issue de la nouvelle usine sur la DN 500 mm issue des Barjaquets. Afin d améliorer le remplissage de ces réservoirs, l actuelle adduction d eau brute de l usine des Bassins pourra être réutilisée en eau potable entre la canalisation DN 150 mm de la sortie de l usine des Bassins et la canalisation DN 150 mm du Boulevard Renoir prolongé. Ce tronçon de canalisation a déjà été renouvelé en DN 200 mm. Les travaux à entreprendre consistent donc à réaliser deux maillages comme indiqué sur l extrait de plan suivant. 40/62

41 Ouvrages Afin d augmenter l autonomie de réserve de la commune, une cuve de m³ devra être rajoutée à côté des réservoirs existants de l usine des Bassins. En complément de l opération commune à tous les scénarios portant sur l autonomie du réseau pompé des Barjaquets, L autonomie globale de la commune (9 100m³) serait ainsi d environ 25 h en période de pointe à long terme. Le tableau suivant récapitule les volumes de réserves et autonomie en fonction de ce scénario. Réservoir Volume actuel (m³) Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Volume futur (m³) Scénario 3 Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Usine des Bassins Usine des Barjaquets Barjaquets pompé Petit Vacon Plantade Bache Plantade Total (m³) /62

42 2.5.3 Secours Compte tenu des opérations prévues dans ce scénario sur la production d eau potable et l augmentation des réserves, Rognac disposera de deux usines capables d alimenter la commune en totalité, d un secours complet de sa ressource par le Verdon au niveau des Barjaquets et d un volume de réserve lui permettant une autonomie d environ 25 h en période de pointe future Incendie Aucune opération de défense incendie particulière à ce scénario (voir opérations communes à tous les scénarios). 42/62

43 43/62

44 2.6 Scénario 4 : Nouvelle usine de traitement d eau potable pour Rognac, Berre et Velaux Ce scénario consiste à créer une unité de production d eau potable commune pour Velaux, Berre et Rognac et à abandonner les usines communales existantes. La demande de pointe à long terme de Rognac a été estimée à m³/j. Dans le cas de Berre, la demande de pointe à long terme a été estimée à environ m³/j. A ce stade de l étude, nous ne disposons pas d éléments sur la demande future de la commune de Velaux. Nous appliquerons donc un coefficient d augmentation de 15 % à la demande de pointe de la commune afin d estimer la demande de pointe à long terme, soit m³/j x 1.15 = m³/j. La demande totale de pointe devrait donc atteindre m³/j. La nouvelle usine de production devra donc avoir une capacité de m³/j, soit environ 230 l/s. La commune de Rognac disposerait ainsi de deux systèmes de production d eau potable indépendants capables d alimenter toute la commune et d un secours partiel de sa ressource à hauteur de 110 l/s depuis le Verdon au niveau des Barjaquets. Les travaux sont représentés sur le plan A3 en fin de paragraphe 2.5. Le schéma suivant illustre le fonctionnement de l alimentation de la commune prévu par cette variante. 44/62

45 Canal de Marseille UPEP de Berre Qmax = 75 l/s Nouvelle UPEP commune à Berre, Rognac et Velaux Qmax = 230 l/s Canalisation Eau Filtrée DN 500 capacité : 230 l/s Velaux Besoins actuels : 47 l/s Besoins à long terme : 54 l/s Canalisation Eau Filtrée DN 500 capacité : 230 l/s BERRE Besoins actuels : 44 l/s Besoins à long terme : 64 l/s UPEP des Barjaquets Qmax = 150 l/s UPEP des Bassins Qmax = 25 l/s Canalisation Eau Filtrée DN 400 capacité : 175 l/s ROGNAC Besoins actuels : 90 l/s Besoins à long terme : 100 l/s 45/62

46 2.6.1 Ressource Adduction L usine sera positionnée à proximité du canal de Marseille. Les coûts de pose d une adduction jusqu à l usine seront donc inclus dans la réalisation de l unité de production Production La nouvelle usine sera créée en lieu et place des actuelles usines de Berre et Velaux qui se trouvent côte à côte sur la commune de Coudoux en bordure du canal de Marseille. Sa capacité devra être de m³/j, soit 230 l/s Optimisation du réseau et des stations Réseaux La réalisation de ce scénario impose de remplacer les actuelles adductions d eau brute de Rognac et Velaux ainsi que la canalisation d eau filtrée de Berre, par une seule canalisation d eau filtrée de diamètre 500 mm de la nouvelle usine jusqu à Velaux (3,5 km environ) puis en DN 400 mm entre Velaux et Rognac (4 km environ car le tronçon d environ m de l actuelle canalisation de Berre déjà renouvelé en DN 300 mm pourra être conservé dans ce scénario). La nouvelle canalisation empruntera le même tracé que l actuelle canalisation d eau filtrée de Berre. Le raccordement avec le réseau de Rognac se fera sur la canalisation DN 500 mm au niveau de La ZI Nord. L alimentation de la commune de Berre se fera comme avec le fonctionnement actuel, au niveau du réservoir de Flory. Ce tracé représente un linéaire d environ 9 km. Dans ce cas de figure, les réservoirs de l usine des Bassins pourront être conservés. Afin d améliorer le remplissage de ces réservoirs, l actuelle adduction d eau brute de l usine des Bassins pourra être réutilisée en eau potable entre la canalisation DN 150 mm de la sortie de l usine des Bassins et la canalisation DN 150 mm du Boulevard Renoir prolongé. Ce tronçon de canalisation a déjà été renouvelé en DN 200 mm. Les travaux à entreprendre consistent donc à réaliser deux maillages comme indiqué sur l extrait de plan suivant. 46/62

47 Ouvrages Afin d augmenter l autonomie de réserve de la commune, une cuve de m³ devra être rajoutée à côté des réservoirs existants de l usine des Bassins. En complément de l opération commune à tous les scénarios portant sur l autonomie du réseau pompé des Barjaquets, L autonomie globale de la commune (9 100m³) serait ainsi d environ 25 h en période de pointe à long terme. Le tableau suivant récapitule les volumes de réserves et autonomie en fonction de ce scénario. Réservoir Volume actuel (m³) Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Volume futur (m³) Scénario 4 Jour de pointe par étage par étage (m³/j) Autonomie par étage (h) Usine des Bassins Usine des Barjaquets Barjaquets pompé Petit Vacon Plantade Bache Plantade Total (m³) /62

DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC

DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC PLAN LOCAL D URBANISME PIECE N 6.2.1 ANNEXES SANITAIRES EAU POTABLE : NOTICE TECHNIQUE Le réseau d adduction d eau potable La Communauté d Agglomération

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département de l Isère COMMUNE DU CHEYLAS SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE RAPPORT DE PHASE 3 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS Mémoire explicatif E 42-12 189, chemin du Bac à Traille 69 300 CALUIRE

Plus en détail

Étude de modélisation hydraulique du réseau d eau potable de la commune de. Chaumes-en-Brie. Nantaise Des Eaux Services. Agence Île-de-France

Étude de modélisation hydraulique du réseau d eau potable de la commune de. Chaumes-en-Brie. Nantaise Des Eaux Services. Agence Île-de-France Étude de modélisation hydraulique du réseau d eau potable de la commune de Chaumes-en-Brie Nantaise Des Eaux Services Agence Île-de-France Mai 2014 1 Table des matières I. ETUDE HYDRAULIQUE DE CHAUMES

Plus en détail

Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau

Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau COMMUNE DE LUTRY PREAVIS MUNICIPAL N 1114/ 2007 Participation financière à la transformation d'un réservoir de Lausanne pour bénéficier de l utilisation d un volume d eau Au Conseil communal de Lutry,

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE FEVRIER 2009 SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de CHAMBERY : Savoie Technolac BP 318 73377 LE BOURGET DU LAC CEDEX

Plus en détail

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Pour la gestion durable de l eau La réduction des volumes de pertes en eau sur le réseau représente, pour le sevice de l eau, un enjeu majeur qui

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Fiche eau potable. Synthèse :

Fiche eau potable. Synthèse : Synthèse : Fiche eau potable La forêt du Rousset dont une partie pourrait accueillir le projet de Center-Parcs n est actuellement pas desservie en eau potable. La commune du Rousset adhère au SIE de l

Plus en détail

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES COMMUNE DE NERNIER Révision du Plan Local d Urbanisme ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES Edition Mai 2012 Page 1 sur 5 SOMMAIRE 1 - GENERALITES 2 - LE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DES MOISES

Plus en détail

Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex

Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 20/2015 Pour l amélioration de l approvisionnement en eau d Eslex Lavey, le 26 août 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles,

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Récolte de Miscanthus Décret n 95-636 du 6 mai 1995 Exercice 2013 SIAEP 2, rue de l école 68210 AMMERTZWILLER Tél 03 89 25 34

Plus en détail

Périmètre de Rosenwiller

Périmètre de Rosenwiller Espace Européen de l Entreprise - 1 rue de Rome BP 10020 - SCHILTIGHEIM 67013 STRASBOURG Cedex Téléphone : 03.88.19.29.19 - Télécopie : 03.88.81.18.91 SD/337.420 Périmètre de Rosenwiller Etude diagnostique

Plus en détail

PROGRAMME DE L'OPERATION

PROGRAMME DE L'OPERATION MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'EXTENSION DU RÉSEAU DE COLLECTE DES EAUX USÉES VERS L'HABITAT EXISTANT ET LA RÉHABILITATION DU RÉSEAU D'EAU POTABLE «LE FORT» - TRANCHE 2 PROGRAMME DE L'OPERATION Maître

Plus en détail

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Contrat de gestion déléguée La commune d Orsay est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 La Commune de Paulhan exploite en régie directe le service des eaux, dont le siège social est situé dans les locaux administratifs

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR D - L E S I T E E X - W O N D E R ( N O U V E L L E O R I E N T A T I O N D A M E N A G E M E N T ) 1 L E C O N T E X T E D U P R O J E T L usine Wonder de Saint-Ouen, qui était un des berceaux de cette

Plus en détail

5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement

5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement REVISION GENERALE 5-1- Annexes Sanitaires 5.1.3- Assainissement PLU approuvé par DCC du 27/06/2013 COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND TOULOUSE 1, Place de la Légion d Honneur Quartier Marengo 31 505 TOULOUSE

Plus en détail

Modification simplifiée du 13 mars 2014

Modification simplifiée du 13 mars 2014 PREFECTURE DU LOT COMMUNE DE Pradines Modification simplifiée du 13 mars 2014 Orientations d aménagement et de programmation 1 ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE PRADINES 1/44 ORIENTATIONS

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

Ville de Bulle Novembre 2014

Ville de Bulle Novembre 2014 Ville de Bulle Novembre 2014 SEANCE DU CONSEIL GENERAL DES 15 ET 16 DECEMBRE 2014 Point 3.1.9 de l ordre du jour Construction d'un nouveau réservoir d'eau potable 1. Préambule Afin d éviter toute ambiguïté

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel

Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel Délégation de Service Public (DSP) pour la distribution de gaz naturel Secteur Angrie (49008) Candé (49054) Document de Présentation Date limite de remise des offres VENDREDI 04/03/2016 à 12h00 Autorité

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010 3. Les orientations d aménagement par secteur 07 juin 200 Du 20 septembre 200 au 25 octobre 200 SOMMAIRE L OBJET DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR SECTEUR 3 LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR

Plus en détail

Schéma directeur en eau potable

Schéma directeur en eau potable Syndicat Intercommunal De Saône-Ognon-Vingeanne Schéma directeur en eau potable Présentation Résumé de l étude et programme de travaux B&R Ingénierie Franche-Comté 13. avenue Aristide Briand 39100 DOLE

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT»

IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV- PROJET RETENU : «LE SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT» IV.1. INTRODUCTION Le présent chapitre intitulé «schéma directeur d assainissement» permet de formaliser les choix opérés par la collectivité

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES ET TECHNIQUES NÉCESSAIRES A L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS D HABITATION ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS DE LOGEMENTS Conformément

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 1- INDICATEURS TECHNIQUES : 1.1 - POINT DE PRELEVEMENT : La station de pompage «Le Petit Bois»

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III.

Etude diagnostic du réseau d assainissement. Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III. Etude diagnostic du réseau d assainissement Résultats des inspections nocturnes du réseau Résultats des investigations de phase III Mars 2013 Adresse postale : RDA Conseil Général 74 1 rue du 30 ème R.I.

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEE 2014 Table des matières 1. Introduction...3 2. Les chiffres clés

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE - PROGRAMME DE L OPERATION AVRIL 2013

ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE - PROGRAMME DE L OPERATION AVRIL 2013 DEPARTEMENT DE LA DRÔME DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT SERVICE GESTION DE L EAU Cellule d Assistance Technique ASSAINISSEMENT DU HAMEAU DE LA MARTELIERE COMMUNE DE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS MARCHE DE MAITRISE

Plus en détail

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Elisabeth Macé (1) (1) Vendée Eau elisabeth.mace@vendee-eau.fr En 2000, Vendée Eau a réalisé

Plus en détail

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES Juin 2015 SOMMAIRE 1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées... 4 2. Statistiques 2015... 6 2.1. Discrimination

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 27 mai 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE Objet :

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Page : 1/25 Sommaire 1 Objet du document...3 2 Références...4 3 Définitions...5 4 Rappel sur le procédé de traitement des effluents

Plus en détail

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement

Décret du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement Version du 10 octobre 2012 (Arrêté du Gouvernement wallon du 13 septembre 2012 déterminant les conditions sectorielles relatives au forage et à l équipement de puits destinés à une future prise d eau souterraine

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC.

ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. ÉTUDE DE CAS N 2 : LA QUESTION DE L ACCÈS À L EAU AU MAROC. MISE AU POINT SCIENTIFIQUE L EAU AU MAROC : ATOUTS ET CONTRAINTES. Le Maroc se trouve dans une situation singulière : c est { la fois le pays

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Sommaire exécutif Analyse des solutions de rechange pour l entreposage des déchets miniers Rév.03 Août 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF

Plus en détail

N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012

N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d'electricité de Chooz

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 1 Sommaire Préambule :...4 1. Caractérisation technique du service :... 5 2 Présentation du territoire desservi :...

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE 08CCY020 JUIN 2009 SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 3 : Notice du SDAEP SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de CHAMBERY : Savoie Technolac BP

Plus en détail

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX 1 LE SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX LOCALISATION GEOGRAPHIQUE DU SECTEUR CONCERNE

Plus en détail

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK Mieux comprendre, pour mieux protéger et gérer durablement la ressource en eau L aquifère jurassique d Aix-Gardanne est considéré dans le Schéma directeur d aménagement

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention :

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention : RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur est établi en conformité avec les statuts du Syndicat Mixte Départemental d Eau et d Assainissement I - Compétences : Le SMDEA est chargé par le Conseil

Plus en détail

CONVENTION DE FOURNITURE D EAU POTABLE

CONVENTION DE FOURNITURE D EAU POTABLE CONVENTION DE FOURNITURE D EAU POTABLE Entre les services publics d eau potable de la Commune de CABANAC et VILLAGRAINS et de la Communauté Urbaine de BORDEAUX Entre les soussignés La Commune de Cabanac

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France 0 Enquête réalisée par Energie-Cités Peter Schilken Ian Tuner Pierre Escolar Graziella

Plus en détail

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux 23 juin 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Réduction des pertes en eau Sectorisation et supervision 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Localisation du SMAEP des Eaux de Loire Région Pays de la Loire Département Maine et Loire

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Approuvé HOLTZWIHR 3. Orientations d Aménagement et de Programmation Le REVISION Approuvée par Délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE Préambule... 2 1. La mise en

Plus en détail

A.R.P.E Midi-Pyrénées. lundi 27 avril 2009. 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées

A.R.P.E Midi-Pyrénées. lundi 27 avril 2009. 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées A.R.P.E Midi-Pyrénées lundi 27 avril 2009 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées Rendement de réseau - Détermination Ces 1.2 Mds m 3 perdus sont un défi pour le développement durable : V comptabilisé Le rendement +

Plus en détail

SOMMAIRE JUILLET A SEPTEMBRE 2003. 1. AUTORISATION DE LA CREATION D UN LOTISSEMENT N LT 61 397 03A0001 sur la Commune de Saint-Germain-du-Corbéis.

SOMMAIRE JUILLET A SEPTEMBRE 2003. 1. AUTORISATION DE LA CREATION D UN LOTISSEMENT N LT 61 397 03A0001 sur la Commune de Saint-Germain-du-Corbéis. 1 SOMMAIRE JUILLET A SEPTEMBRE 2003 ARRETES 1. AUTORISATION DE LA CREATION D UN LOTISSEMENT N LT 61 397 03A0001 sur la Commune de Saint-Germain-du-Corbéis. 2 DECISIONS 2. TRAVAUX DE RAVALEMENT DE FACADES

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1. 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION

PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1. 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION I ETAT INITIAL DU SITE ET DE SON ENVIRONNEMENT...2 1. Situation et statut

Plus en détail

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL Cahier des clauses particulières (Marché à procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics) 1

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION

RENCONTRE D INFORMATION RENCONTRE D INFORMATION PROJET D INFRASTRUCTURES D AQUEDUC, D ÉGOUT SANITAIRE ET DE VOIRIE Secteur Du Domaine Rue Bernard-Boucher et Grande-Allée Le mardi 18 septembre 2012 1 ORDRE DU JOUR Mot de bienvenue

Plus en détail

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.1124 Date : Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME 1. DONNEES DE BASE Demande : Projet de plan communal d aménagement (PCA) Projet : - Localisation : Waremme, entre l

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR. Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement

OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR. Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement OPÉRATION D AMÉNAGEMENT DU GRAND STADE DE LA FFR Diagnostic des réseaux existants Étude prévisionnelle de dimensionnement Préambule Tous les calculs et dimensionnements ont été faits sur la base du plan

Plus en détail

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE Place de la Mairie 84220 Joucas T : 04 90 05 78 00 F : 04 90 05 77 80 E : contact@joucas.fr www.joucas.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX établi en application du Code des Marchés publics Décret n 2006-975 du

Plus en détail

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE Commune de CESSON-SEVIGNE Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales.

Plus en détail

COMMUNE DE COLLOMBEY-MURAZ REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE DES EAUX

COMMUNE DE COLLOMBEY-MURAZ REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE DES EAUX COMMUNE DE COLLOMBEY-MURAZ REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE DES EAUX 1. Dispositions générales Art. 1 Exploitation La Commune de Collombey-Muraz exploite un réseau d'approvisionnement et de distribution d

Plus en détail

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions

D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions D9A DOCUMENT TECHNIQUE Défense extérieure contre l'incendie et rétentions Guide pratique pour le dimensionnement des rétentions des eaux d'extinction Édition 08.2004.0 (août 2004) INESC - FFSA - CNPP INESC

Plus en détail

FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION. Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2 à 6.4 du Règlement financier.

FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION. Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2 à 6.4 du Règlement financier. 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/39 11 août 2015 Original anglais Point 9.5 de l ordre du jour provisoire FONDS DE ROULEMENT : NIVEAU ET ADMINISTRATION PRÉSENTATION Source : Articles 5.1, 5.6, et 6.2

Plus en détail