Endocrinothérapie adjuvante du cancer du sein: possibilités actuelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Endocrinothérapie adjuvante du cancer du sein: possibilités actuelles"

Transcription

1 CABINET Forum Med Suisse 2007;7: Endocrinothérapie adjuvante du cancer du sein: possibilités actuelles Stephanie von Orelli, Daniel Fink Klinik für Gynäkologie, Universitätsspital Zürich Quintessence Il y a longtemps déjà que le tamoxifène passait pour le médicament de choix dans le traitement adjuvant du cancer du sein positif pour les récepteurs hormonaux. Plusieurs études ont pu montrer que les inhibiteurs de l aromatase (IA) létro - zole, anastrozole et exémestane utilisés comme adjuvants diminuent significativement les récidives de cancer du sein comparativement au seul tamoxifène. Les inhibiteurs de l aromatase ont d abord été testés chez des patientes postménopausées et, dans des études en cours, ils sont utilisés conjointement à une suppression ovarienne chez des patientes préménopausées. Il n est pas encore entièrement précisé quand les inhibiteurs de l aromatase doivent être utilisés seuls ou après traitement préalable par tamoxifène. Une diminution significative des récidives du cancer du sein peut aussi être obtenue par une prolongation du traitement antihormonal par inhibiteurs de l aromatase après cinq ans de tamoxifène. L incidence d ostéoporose et de fractures accrue en comparaison avec le traitement de tamoxifène, de même que celle des accidents cardiaques, ne doit pas être négligée. Le tamoxifène par contre provoque des thromboembolies et des carcinomes de l utérus. Summary Adjuvant endocrine therapy for breast cancer: current possibilities Tamoxifen was long considered the treatment of choice for adjuvant therapy of hormone receptor-positive breast cancers. Various studies have now shown that use of the aromatase inhibitors (AI) letrozole, anastrozole or exemestane as adjuvant therapy results in a significant fall in breast cancer recurrences compared with tamoxifen alone. The aromatase inhibitors were first tested in postmenopausal patients; studies on the use of aromatase inhibitors combined with ovarian suppression in premenopausal patients are now in progress. It is not yet entirely clear when aromatase inhibitors should be given alone or after prior tamoxifen therapy. A significant reduction in breast cancer recurrences can also be achieved by prolonging antihormonal therapy with aromatase inhibitors after five years of tamoxifen. The increased osteoporosis and fracture rates and the greater frequency of cardiac events compared with tamoxifen should not be disregarded. Against this, thromboembolic disease and uterine cancer occur under tamoxifen. Introduction Entre 2001 et 2003, le nombre de cancers du sein en Suisse a été estimé à plus de 5200 par an, et plus de 1350 patientes en décèdent [1]. La moyenne d âge lors du diagnostic est de 62 ans, soit 7 ans de moins que celle du cancer en général. Son incidence augmente avec l âge; les deux tiers de ces patientes sont en postménopause [3]. Les cancers du sein peuvent être classés en deux types, positifs et négatifs pour les récepteurs hormonaux. Dans les tumeurs positives, les récepteurs des hormones stéroïdiennes œstrogènes et progestérone sont exprimés à la surface ou dans le noyau des cellules tumorales. La proportion des cancers du sein positifs pour les récepteurs hormonaux est d environ 80% [3]. La démonstration généralement immunohistochimique des récepteurs des œstrogènes (ER) et de la progestérone (PR) dans le tissu tumoral fait maintenant partie des examens de routine du diagnostic des cancers du sein. Selon le Consensus de St-Gall, une proportion de cellules hormonoréactives de 10% est à considérer comme positive [4]. Traitement Traitement initial Selon le Groupe de travail Guideline Cancer du sein, le traitement initial du cancer du sein est chirurgical [5], conservateur dans toute la mesure du possible, suivi d une radiothérapie locale. Une mastectomie n est recommandée que si le traitement conservateur est contre-indiqué. Dans les tumeurs volumineuses ou si une diminution du volume de la tumeur augmente les chances de succès de la chirurgie conservatrice, un traitement systémique préopératoire est indiqué [6, 7]. Traitement adjuvant systémique Vient ensuite le traitement adjuvant systémique, dont le choix dépend dans une large mesure du status des récepteurs hormonaux, selon l International Expert Consensus on the Primary Therapy of Early Breast Cancer, qui se base sur la Conférence de St-Gall de 2005 [4]. Les patientes Vous trouverez les questions à choix multiple concernant cet article à la page 791 ou sur internet sous

2 CABINET Forum Med Suisse 2007;7: ayant des tumeurs positives pour les récepteurs hormonaux reçoivent une endocrinothérapie. Les carcinomes dont l hormonosensibilité est douteuse devraient également recevoir le même traitement que les hormonosensibles confirmés. Le risque individuel de réapparition de la maladie est également calculé. Une classification différen ciée du risque a été admise à la Conférence de St-Gall, qui permet un traitement individuel, orienté sur le pronostic (tab. 1 p) [4]. Mentionnons à ce propos que le status des récepteurs hormonaux joue un rôle important surtout comme facteur prédictif. Endocrinothérapie Selon les recommandations de St-Gall [4], une endocrinothérapie est indiquée chez les patientes suivantes: patientes ayant des tumeurs ER/PR positives ou un status des récepteurs hormonaux peu clair et un risque modéré; dans un tel cas une chimiothérapie est indiquée avant l endocrinothérapie; patientes ayant des tumeurs ER/PR positives ou un status des récepteurs hormonaux peu clair et un faible risque; patientes ayant une pathologie hormonosensible et un risque élevé après chimiothérapie. Tableau 1. Catégories de risque de patientes opérées d un cancer du sein (d après Goldhirsch et al. [4]). Risque très faible Carcinome du sein N0 et caractéristiques suivantes Tumeur d un diamètre <2 cm et stade I et aucune invasion vasculaire péritumorale et pas d HER2/nouveau surexpression ou amplification et âge >35 ans Risque modéré Carcinome du sein N0 et au moins une des caractéristiques suivantes Tumeur d un diamètre >2 cm ou stade II III ou aucune invasion vasculaire péritumorale ou HER2/nouveau surexpression ou amplification ou âge <35 ans un à trois ganglions lymphatiques envahis et HER2/nouveau ne surexpression ni amplification Risque élevé un à trois ganglions lymphatiques envahis et HER2/nouveau surexpression ou amplification au moins quatre ganglions lymphatiques envahis Tableau 2. Aperçu des plans des études. Inhibiteurs de l aromatase «up front» ATAC Anastrozole BIG-1-98 Létrozole TEAM Exémestane Inhibiteurs de l aromatase séquentiels IES Tamoxifène Exémestane ABCSG-8/ARNO/ITA Tamoxifène Anastrozole BIG-1-98 Tamoxifène Létrozole Létrozole Tamoxifène Inhibiteurs de l aromatase séquentiels «extended» MA-17 Tamoxifène Létrozole NSABP-B-33 Tamoxifène Exémestane Le tamoxifène est l un des médicaments standard de l endocrinothérapie du cancer du sein. Il a longtemps été administré à une dose journalière orale de 20 mg pendant cinq ans. Son effet résulte de sa liaison compétitive au récepteur des œstrogènes. Le bénéfice d un traitement de tamoxifène chez les femmes postménopausées ayant des tumeurs positives pour les récepteurs hormonaux a déjà été confirmé dans de très nombreuses études. Dans une méta-analyse de 55 études avec un total de femmes examinées, la diminution des récidives après un traitement d un, deux et cinq ans a été de 21, 29 et 47%. Pendant les mêmes intervalles, la mortalité du cancer du sein a baissé de 12, 17 et 26% [8]. Une dose plus élevée ou un traitement plus long n ont pas été examinés de manière adéquate. Un bénéfice potentiel d un traitement plus long de tamoxifène est atten du des résultats non encore publiés des études ATLAS (Adjuvant Tamoxifen Longer Against Shorter) et ATTOM (Adjuvant Tamoxifen Treatment Offer More) (tab. 2 p). Le tamoxifène bloque les récepteurs des œstrogènes tout en ayant un effet œstrogénique partiel. Ce qui fait qu il a un effet ostéoprotecteur et probablement aussi cardioprotecteur, ce qu ont démontré quelques études. Ses effets indésirables, dont l incidence accrue de carcinomes de l endomètre et de complications thromboemboliques, sont à mettre sur le compte de cet effet partiel. Chez les femmes postménopausées, et pas chez les préménopausées, les œstrogènes sont principalement produits par aromatisation des androgènes dans le tissu adipeux, le muscle et le foie, de même que dans la glande mammaire et la tumeur elle-même. C est pourquoi les inhibiteurs de l aromatase (IA) ont une bonne place dans le traitement du cancer du sein, en plus du tamoxi - fène. Les IA de troisième génération anastrozole, exémestane et létrozole inhibent la conversion périphérique des androgènes en œstrogènes au niveau de l aromatase. Les IA parviennent à abaisser de plus de 95% les œstrogènes circulants [9], de même que leur concentration intratumorale. Il faut bien admettre que cet effet est responsable d une très importante partie de leur efficacité antitumorale. L anastrozole et le létrozole sont des inhibiteurs de l aromatase non stéroïdiens, qui se lient de manière réversible à la fraction hème de l aromatase. L exémestane par contre est un inhibiteur de l aromatase stéroïdien, qui se lie de ma-

3 CABINET Forum Med Suisse 2007;7: nière irréversible au site actif de cet enzyme et bloque du même fait la conversion des androgènes en œstrogènes. Avec la progression de la maladie, ces différents modes d action peuvent également faire que les patientes traitées par inhibiteurs non stéroïdiens peuvent encore réagir aux IA stéroïdiens [11]. Plusieurs études ont examiné l efficacité des IA en traitement adjuvant des cancers du sein au stade initial, comparativement au traitement standard de tamoxifène pendant 5 ans, de même que la transition aux IA après 2 3 ans de tamo xifène. Traitement adjuvant initial («up front»: inhibiteurs de l aromatase au lieu du tamoxifène) L étude ATAC (Anastrozol, Tamoxifen, Alone or in Combination) a comparé pendant cinq ans l anastrozole au tamoxifène chez 6241 patientes postménopausées ayant un cancer du sein localisé. Après 68 mois (suivi moyen), il y a eu sous anastrozole une augmentation significative de la survie sans récidive, de 13%, et une prolongation significative du temps avant la progression, de 21%. Dans le groupe anastrozole, il y a eu significativement moins de métastases, 14%, et significativement moins de carcinomes controlatéraux, 42%. Mais aucune amélioration de la survie globale n a encore pu être démontrée. Le profil des effets indésirables de l anastrozole est différent de celui du tamoxifène, en ce sens qu il provoque moins de carcinomes de l endomètre et d accidents thromboemboliques, mais plus d arthralgies et de fractures. L étude BIG-1-98 (Breast-ARNO-Group-1-98) a traité pendant cinq ans 8010 patientes postméno - pausées ayant un cancer du sein positif pour les récepteurs hormonaux soit par létrozole soit par tamoxifène, ou par létrozole suivi de tamoxifène ou l inverse [13]. L analyse des résultats de 4922 patientes après 51 mois de suivi en moyenne sous monothérapie par létrozole, a donné une baisse significative du risque d incident terminant la période sans maladie. La survie globale n a pas été influencée de manière significative [14]. L étude BIG-1-98 s est intéressée de très près aux effets indésirables, à titre prospectif. Thromboembolies, carcinomes de l endomètre et hémorragies vaginales ont été plus fréquents sous tamoxifène. Dans le groupe létrozole, il y a eu davantage d accidents squelettiques et cardia - ques, et plus d hypercholestérolémies [13, 14]. La comparaison des effets indésirables dans les études est difficile, en raison des grandes différences dans leur recensement et leur présentation. L étude TEAM (Tamoxifen and Exemestane Adjuvant Multicenter Study) a recruté 4400 femmes postménopausées ayant un cancer du sein. Ces patientes ont reçu par randomisation et pendant cinq ans soit tamoxifène soit exémestane. Les bons résultats de l étude IES (Intergroup Exemestane Study), en ce qui concerne la survie moyenne sans maladie après changement du tamoxifène pour l exémestane, après une durée de traitement de 2 3 ans, ont imposé des modifications du protocole. Nous en attendons les résultats [15]. Traitement séquentiel («switch»: passage à un inhibiteur de l aromatase après deux à trois ans de tamoxifène) Le passage à l exémestane après deux à trois ans d absence de récidive sous tamoxifène a été examiné dans l étude IES chez plus de 4724 patien - tes postménopausées ayant un cancer du sein avec status ER positif ou inconnu [16]. Après deux ans et demi, il y a eu sous exémestane une diminution significative du risque de récidive, de 32%, de celui de cancers controlatéraux, de 56%, et de celui de métastases, de 48%. La survie sans récidive trois ans après la randomisation a été de 91,5% dans le groupe exémestane contre 86,1% dans le groupe tamoxifène. Après 55,7 mois de follow-up en moyenne, l augmentation de la survie sans récidive a été significative (354 contre 455 premiers incidents, soit 24%). Après exclusion des patientes ayant des tumeurs négatives pour les récepteurs hormonaux, il y a en outre eu une augmentation significative de la survie globale, de 17% (210 contre 251 décès) [17]. Ces 55,7 mois d observation comprennent trois ans de traitement par l inhibiteur de l aromatase et plus de deux ans de suivi après le terme du traitement. Sous exémestane, il y a eu moins de thromboem - bolies, convulsions, incidents gynécologiques et second carcinome que sous tamoxifène. Il y a par contre eu plus de fractures, arthralgies et douleurs musculo-squelettiques. Les accidents cardia - ques ischémiques ont également été plus fréquents sous exémestane (229 contre 200 sous tamoxifène), différence toutefois non significative. L étude allemande ARNO (ARimidex NOlvadex), analysée conjointement à l étude de conception très semblable ABCSG-8 (Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group) et à la petite étude italienne ITA [18, 19], a examiné le passage à l anastrozole après deux ans de traitement de tamoxifène. Ses résultats ont montré que le risque de récidive des femmes ayant passé à l anas trozole après 2 3 ans de tamoxifène, a baissé de 41% par rapport au risque des femmes ayant poursuivi leur traitement de tamoxifène. Deux de ces trois études n ont montré aucun avantage significatif sur la survie en faveur de l anastrozole. Mais la méta-analyse [19] a quant à elle pu démontrer un avantage statistiquement significatif pour l anastrozole, de 29%. Ces résultats confirment les résultats positifs de l étude IES pour le passage à un inhibiteur de l aromatase après 2 3 ans de traitement de tamoxifène. Pour comparer toutes ces études, leur design doit être pris en compte de manière critique. Il est évi-

4 CABINET Forum Med Suisse 2007;7: dent que les patientes randomisées seulement après avoir survécu 2 3 ans sans récidive sous tamoxifène ont une situation pronostique de départ meilleure que celles attribuées à un groupe tout au début de leur hormonothérapie adjuvante. Seules les études ABCSG-8 (Austrian Breast and Colorectal Cancer Study Group) et la petite étude italienne BIG-1-98, de même que le TEAM-Trial modifié ont examiné le traitement séquentiel chez des patientes randomisées «up front». Traitement adjuvant élargi («extended»: inhibiteur de l aromatase après cinq ans de tamoxifène) Dans le protocole originel de l étude MA-17 (National Cancer Institute of Canada Clinical Trials Group [NCIC-CTG] Ma-17 Trial), 5127 patientes postménopausées ayant reçu pendant cinq ans du tamoxifène devaient recevoir pendant cinq autres années du létrozole ou un placebo [20]. Après 2,4 ans, les résultats d une analyse intermédiaire ont été présentés. Le risque de récidive a été significativement réduit sous létrozole, de 43% par rapport au placebo, et celui de cancer du sein controlatéral de 46%. La survie sans récidive a été améliorée de 6%. Cette étude a passé en ouvert et les patientes du groupe placebo se sont vues proposer un traitement de létrozole. Aucune différence significative entre létrozole et placebo n a pu être constatée en matière de survie globale. Mais dans le sousgroupe de patientes positives, il y a cependant eu séparation des courbes de Kaplan-Meier à partir du 35 e mois, avec un avantage significatif en faveur du létrozole. Pour l exémestane aussi, un avantage a tout récemment pu être démontré en faveur du traitement adjuvant élargi. L étude NSABP-B33 (National Surgical Adjuvant Breast and Bowel Project), conçue comme la MA-17, avait prévu un traitement de cinq ans par tamoxifène ou une séquence tamoxifène (5 ans) et exémestane (5 ans). Elle a été interrompue après la publication de l analyse intermédiaire de l étude MA-17, pour des raisons éthiques. Ses premiers résultats, présentés au SABCS 2006, ont montré après un suivi moyen de 30 mois, malgré le passage en ouvert et l interruption prématurée de l étude, une augmentation de 32% de la survie sans maladie et de 50% de la survie sans récidive [21]. Une prudence particulière s impose dans le traitement du cancer du sein par inhibiteurs de l aromatase, pour ce qui est du risque d ostéoporose et de fractures, car les IA impliquent en général une baisse de la densité osseuse et donc un risque accru d ostéoporose et de fractures. Avec les résultats de la petite étude EXE-027, l espoir était que l exémestane, avec sa structure stéroïdienne, soit différent des IA non stéroïdiens. Dans cette étude, un an déjà après le terme d un traitement de deux ans par exémestane, les mesures de densité osseuse ont été semblables à celles du groupe placebo [22]. Dans l étude Intergroup exémestane, avec un plus important collectif de patientes, les fractures ont été significativement plus nombreuses après traitement d exémestane qu après traitement de tamoxifène [17]. Résumé Les études ayant examiné l administration d inhibiteurs de l aromatase d emblée comme adjuvants au tamoxifène («upfront») n ont jus - qu ici révélé aucun avantage sur la survie globale. Mais, jusqu ici, ces études n ont pas été conçues pour pouvoir démontrer une différence de survie après la durée d observation écoulée. Selon l analyse commune des études ARNO/ABCSG-8/ ITA, le passage à un IA après 2 3 ans de traitement de tamoxifène a montré une augmentation de la survie globale, ce qui n a pas été le cas dans l analyse «intention-to-treat» de l étude IES, uniquement dans l analyse de sous-groupes après exclusion des tumeurs négatives pour les récepteurs hormonaux. Le succès de la stratégie switch, avec la sensibilisation des cancers du sein positifs pour les récepteurs hormonaux à la suppression œstrogénique par IA, s explique peut-être par l effet œstrogéno-antagoniste partiel du tamoxifène. Avec les résultats dont nous disposons à l heure actuelle, l ASCO Technology Assessment recommande que pour les femmes postménopausées ayant un cancer du sein hormonosensible, une hormonothérapie adjuvante optimale comporte un IA soit comme traitement initial soit après traitement par tamoxifène [23]. Le Consensus de St-Gall 2005 précise encore ces recommandations [4]: chez les femmes postménopausées ayant un cancer du sein positif pour les récepteurs hormonaux, les IA sont recommandés comme alternative dans les indications confirmées par les études. Les options suivantes sont envisageables: inhibiteur de l aromatase seul (anastrozole, létrozole); tamoxifène pendant 2 3 ans, puis passage à un inhibiteur de l aromatase (exémestane, anastrozole) ou passage à un inhibiteur de l aromatase (létrozole) après cinq ans de tamoxifène. Avant de prendre la décision pour IA ou tamoxifène, il faut tenir compte des profils d effets indésirables différents de ces substances. Endocrinothérapie chez des patientes préménopausées L efficacité du tamoxifène chez les femmes préménopausées ayant des tumeurs positives pour

5 CABINET Forum Med Suisse 2007;7: les récepteurs hormonaux a été prouvée dans plusieurs études [24]. De plus, en cas de contreindication au tamoxifène, l ovariectomie ou la suppression ovarienne médicamenteuse par analogues GnRH est à envisager [25, 26]. Chez les femmes préménopausées ayant une tumeur fortement hormonodépendante, un traitement associant tamoxifène et analogues GnRH semble donner de bons résultats [27, 28]. S il y a contre-indication au tamoxifène, selon le Consen sus de St-Gall, une option est l association d un inhibiteur de l aromatase à un analogue GnRH, mais dans des études cliniques [4]. Trois études de phase III sont en cours en Suisse sur les IA adjuvants chez les patientes préménopausées: l étude SOFT (Suppression of Ovarian Function Trial) à trois bras examine chez 3000 patientes avec ou sans chimiothérapie adjuvante et pendant cinq ans l effet soit du tamoxifène seul, soit d une suppression ovarienne plus tamoxifène, soit d une suppression ovarienne plus exémestane. L étude TEXT (Tamoxifen und EXemes tan Trial) à deux bras suit 1850 patientes traitées pendant cinq ans soit par un analogue GnRH (triptoréline) plus tamoxifène, soit par un analogue GnRH plus exémestane. Dans cette étude, les patientes peuvent recevoir une chimiothérapie si elle est indiquée. La différence par rapport à l étude SOFT est surtout le fait que dans l étude TEXT, la suppression ovarienne est administrée immédiatement après l opération, et qu elle n a pas de bras tamoxifène seul. L étude PERCHE (Premenopausal Endocrine Responsive CHEmotherapy trial) enfin était censée examiner l efficacité d une chimiothérapie sous suppression ovarienne chez 1750 patientes traitées soit par tamoxifène soit par exémestane. Cette étude a malheureusement été interrompue en décembre 2006 en raison d un recrutement trop lent de patientes. Suivi En plus de la recherche d une récidive locorégionale ou d une seconde tumeur, le suivi doit surtout se concentrer sur les effets indésirables à long terme des traitements. Nous contrôlons nos patientes tous les trois mois au début, puis tous les six mois après trois ans d absence de récidive, et chaque année après six ans sans récidive. Le suivi à long terme et la prise en charge de ces patientes par des experts du cancer du sein, connaissant les résultats des toutes dernières études, a tout son sens. L importance d une telle prise en charge sera probablement encore plus grande à l avenir, car la tendance se précise clairement que les patientes ayant un carcinome du sein endocrinosensible, avec leur proportion de récidive à long terme pratiquement constante, doivent être traitées plus longtemps que ce n est le cas actuellement. Correspondance: Dr Stephanie von Orelli Pr Daniel Fink UniversitätsSpital Zürich Klinik für Gynäkologie Frauenklinikstrasse 10 CH-8091 Zürich Références Goldhirsch A, Glick JH, Gelber RD, Coates AS, Thurlimann B, Senn HJ et al. Meeting highlights: international expert con - sensus on the primary therapy of early breast cancer Ann Onco. 2005;16: Early Breast Cancer Trialists Collaborative Group. Tamox - ifen for early breast cancer. Cochrane Database Syst Rev. 2001;CD Thurlimann B, Paridaens R, Serin D, Bonneterre J, Roche H, Murray R et al. Third-line hormonal treatment with exemestane in postmenopausal patients with advanced breast cancer progressing on aminoglutethimide: a phase II multicenter multinational study. Eur J Cancer. 1997;33: Howell A, Cuzick J, Baum M, Buzdar A, Dowsett M, Forbes JF et al. Results of the ATAC (Arimidex, Tamoxifen, Alone or in Combination) trial after completion of 5 years adjuvant treatment for breast cancer. Lancet. 2005;365:60 2. Coates AS, Keshyviah A, Thurlimann B, Mouridsen L, Forbes JF, Pardaens R et al. Five Years of letrozol compared with tamoxifen as initial adjuvant therapy for postmenopausal women with endocrine-responsive early breast cancer: update of study BIG J Clin Oncol Feb 10;25(5): Epub 2007 Jan 2. Coombes RC, Kilburn LS, Snowdon CF, Paridaens R, Coleman RE, Jones SE et al. Survival and safety of exemestane versus tamoxifen after 2-3 years tamoxifen treatment (Intergroup Exemestane Study): a randomised controlled trial. Lancet Feb 17;369(9561): Jakesz R, Jonat W, Gnant M, Mittlboeck M, Greil R, Tausch C et al. Switching of postmenopausal women with endocrineresponsive early breast cancer to anastrozole after 2 years adjuvant tamoxifen: combined results of ABCSG trial 8 and ARNO 95 trial. Lancet. 2005;366: Jonat W, Gnant M, Boccardo F, Kaufmann M, Rubagotti A, Zuna I et al. Effectiveness of switching from adjuvant tamox - ifen to anastrozole in postmenopausal women with hormo ne-sensitive early-stage breast cancer: a meta-analysis. Lancet Oncol. 2006;7: Winer EP, Hudis C, Burstein HJ, Wolff AC, Pritchard KI, Ingle JN et al. American Society of Clinical Oncology technology assessment on the use of aromatase inhibitors as adjuvant therapy for postmenopausal women with hormone receptorpositive breast cancer: status report J Clin Oncol. 2005; 23: Dellapasqua S, Colleoni M, Gelber RD, Goldhirsch A. Adjuvant endocrine therapy for premenopausal women with early breast cancer. J Clin Oncol 2005;23: Vous trouverez la liste complète des références [1 28] sur l édition online de cet article sous

6 Die adjuvante endokrine Therapie des Mammakarzinoms: aktuelle Möglichkeiten / Endocrinothérapie adjuvante du cancer du sein: possibilités actuelles Literatur (Online-Version) / Références (online version) Literatur 1 Vereinigung Schweizer Krebsregister: 2 Giersiepen K, Heitmann C, Janhsen K, Lange C. Heft 25 der Gesundheitsberichterstattung des Bundes. Brustkrebs. Robert Koch-Insitut. Berlin Anderson WF, Chatterjee N, Ershler WB, Brawley OW. Estrogen receptor breast cancer phenotypes in the surveillance, epidemiology, and end results database. Breast Cancer Res Treat. 2002;76: Goldhirsch A, Glick JH, Gelber RD, Coates AS, Thurlimann B, Senn HJ, et al. Meeting highlights: international expert consensus on the primary therapy of early breast cancer Ann Oncol. 2005;16: Benz J, Berclaz G, Dupont Lampert V, Eicher E, Harder F, Köchli O, et al. Tumorektomie oder Mastektomie? Schweizerische Ärztezeitung 2003;84: Kaufmann M, von Minckwitz G, Rody A. Preoperative (neoadjuvant) systemic treatment of breast cancer. Breast. 2005;14: Chen AM, Meric-Bernstam F, Hunt KK, Thames HD, Oswald MJ, Outlaw ED, et al. Breast conservation after neoadjuvant chemotherapy: the MD Anderson cancer center experience. J Clin Oncol. 2004;22: Early Breast Cancer Trialists Collaborative Group. Tamoxifen for early breast cancer. Cochrane Database Syst Rev. 2001; CD Smith IE, Dowsett M. Aromatase inhibitors in breast cancer. N Engl J Med. 2003;348: Miller WR, Dixon JM. Local endocrine effects of aromatase inhibitors within the breast. J Steroid Biochem Mol Biol. 2001;79: Thurlimann B, Paridaens R, Serin D, Bonneterre J, Roche H, Murray R, et al. Third-line hormonal treatment with exemestane in postmenopausal patients with advanced breast cancer progressing on aminoglutethimide: a phase II multicenter multinational study. Eur J Cancer. 1997;33: Howell A, Cuzick J, Baum M, Buzdar A, Dowsett M, Forbes JF, et al. Results of the ATAC (Arimidex, Tamoxifen, Alone or in Combination) trial after completion of 5 years adjuvant treatment for breast cancer. Lancet. 2005;365: The Breast International Group (BIG) 1-98 Collaborative Group; Thurlimann B, Keshaviah A, Coates AS, Mouridsen H, Mauriac L, Forbes JF, et al. A Comparison of letrozole and tamoxifen in postmenopausal women with early breast cancer. N Engl J Med. 2005;353: Coates AS, Keshyviah A, Thurlimann B, Mouridsen L, Forbes JF, Pardaens R, et al. Five Years of letrozol compared with tamoxifen as initial adjuvant therapy for postmenopausal women with endocrine-responsive early breast cancer: update of study BIG J Clin Oncol. 2007;25(5): Epub 2007 Jan 2 15 Ryan PD, Goss PE. Adjuvant hormonal therapy in peri- and postmenopausal breast cancer. Oncologist. 2006;11: Coombes RC, Hall E, Gibson LJ, Paridaens R, Jassem J, Delozier T, et al. A randomised trial of exemestane after two to three years of tamoxifen therapy in postmenopausal women with primary breast cancer. N Engl J Med. 2004;350: Coombes RC, Kilburn LS, Snowdon CF, Paridaens R, Coleman RE, Jones SE, et al. Survival and safety of exemestane versus tamoxifen after 2-3 years tamoxifen treatment (Intergroup Exemestane Study): a randomised controlled trial. Lancet. 2007;369(9561): Jakesz R, Jonat W, Gnant M, Mittlboeck M, Greil R, Tausch C, et al. Switching of postmenopausal women with endocrine-responsive early breast cancer to anastrozole after 2 years adjuvant tamoxifen: combined results of ABCSG trial 8 and ARNO 95 trial. Lancet. 2005;366: Jonat W, Gnant M, Boccardo F, Kaufmann M, Rubagotti A, Zuna I, et al. Effectiveness of switching from adjuvant tamoxifen to anastrozole in postmenopausal women with hormone-sensitive early-stage breast cancer: a meta-analysis. Lancet Oncol. 2006;7: Goss PE, Ingle JN, Martino S, Robert NJ, Muss HB, Piccart MJ, et al. A randomized trial of letrozole in postmenopausal women after five years of tamoxifen therapy for early-stage breast cancer. N Engl J Med. 2003;349:

7 21 Mamounas E, et al. Benefit from exemestane (EXE) as extended adjuvant therapy after 5 years of tamoxifen(tam): intent-to-treat analysis of NSABP B-33. Abstract 49. SABCS Lonning PE, et al. ASCO Oral Presentation. Abstract Winer EP, Hudis C, Burstein HJ, Wolff AC, Pritchard KI, Ingle JN, et al. American Society of Clinical Oncology technology assessment on the use of aromatase inhibitors as adjuvant therapy for postmenopausal women with hormone receptor-positive breast cancer: status report J Clin Oncol. 2005;23: Early Breast Cancer Trialists Collaborative Group. Tamoxifen for early breast cancer: an overview of the randomised trials. Lancet. 1998;351: Early Breast Cancer Trialists Collaborative Group. Ovarian ablation in early breast cancer: an overview of the randomised trials. Lancet. 1996;348: Castiglione-Gertsch M, O Neill A, Price KN, Goldhirsch A, Coates AS, Colleoni M, et al. The International Breast Cancer Study Group. Adjuvant chemotherapy followed by goserelin versus either modality alone for premenopausal lymph node-negative breast cancer: a randomized trial. J Natl Cancer Inst. 2003;95: Pritchard KI. Adjuvant endocrine therapies for pre-/perimenopausal women. Breast. 2005;14: Dellapasqua S, Colleoni M, Gelber RD, Goldhirsch A. Adjuvant endocrine therapy for premenopausal women with early breast cancer. J Clin Oncol. 2005; 2.

Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris

Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris Traitement hormonal des pa0entes ménopausées (an0- aromatase/tamoxifène) Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Paris Hormonothérapie adjuvante Le tamoxifène a été longtemps la molécule

Plus en détail

Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases

Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases Hormonothérapie adjuvante du cancer du sein chez les femmes ménopausées par antiaromatases A d j u vant thera py of breast cancer in postmenopausal women by antiaro m a t a s e Mots clés : Cancer du sein,

Plus en détail

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus Évolution des traitements médicaux Traitements adjuvants : impact décisionnel des récepteurs hormonaux Role of hormone receptors status in the choice of adjuvant treatment for breast cancer Mots-clés :

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE ADJUVANTE DU CANCER DU SEIN Gestion du risque de rechutes précoces

HORMONOTHÉRAPIE ADJUVANTE DU CANCER DU SEIN Gestion du risque de rechutes précoces SPECIAL ISSUES IN BREAST CANCER HORMONOTHÉRAPIE ADJUVANTE DU CANCER DU SEIN Gestion du risque de rechutes précoces http://www.lebanesemedicaljournal.org/articles/57-2/doc11.pdf Georges CHAHINE 1, Mireille

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No

Plus en détail

L hormonothérapie a-t-elle une place en prévention et/ou dans les carcinomes canalaires in situ (CCIS)?

L hormonothérapie a-t-elle une place en prévention et/ou dans les carcinomes canalaires in situ (CCIS)? L hormonothérapie a-t-elle une place en prévention et/ou dans les carcinomes canalaires in situ (CCIS)? Is there a place for hormonal therapy and prevention in ductal cancer in situ (DCIS)? Mots clés :

Plus en détail

La préven*on hormonale du cancer du sein. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP

La préven*on hormonale du cancer du sein. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP La préven*on hormonale du cancer du sein M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis APHP Deux situa*ons Préven*on hormonale en dehors du risque géné*que Préven*on hormonale en cas de muta*on

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Bâle, le 26 mars 2007 Herceptin reçoit des autorités européennes un avis favorable préconisant son utilisation en association avec un inhibiteur de l aromatase dans le traitement du

Plus en détail

Protocoles de chimiothérapie et d hormonothérapie Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Mise à jour juin 2011

Protocoles de chimiothérapie et d hormonothérapie Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Mise à jour juin 2011 Protocoles de chimiothérapie et d hormonothérapie Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Mise à jour Sommaire Phase adjuvante 3 Chimiothérapie... 3 Hormonothérapie... 4 Phase néo-adjuvante

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mai 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15 décembre

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences. Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM

Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences. Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM Plan Introduction Objectif Méthodologie Résultats Discussion Conclusion INTRODUCTION1 Cancer

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ?

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? RCP SFSPM Rennes-2015 Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Institut Curie, Paris

Plus en détail

Avis 18 septembre 2013

Avis 18 septembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 septembre 2013 MEGACE 160 mg, comprimé B/30 (CIP : 336 047-2) Laboratoire SWEDISH ORPHAN BIOVITRUM DCI Code ATC (2011) Motif de l examen Liste concernée Indication

Plus en détail

Docteur, j ai chaud! Gestion des effets de la ménopause chez les patientes atteintes d un cancer du sein. le point sur... N. Lang L. Favet A.

Docteur, j ai chaud! Gestion des effets de la ménopause chez les patientes atteintes d un cancer du sein. le point sur... N. Lang L. Favet A. le point sur... Docteur, j ai chaud! Gestion des effets de la ménopause chez les patientes atteintes d un cancer du sein Rev Med Suisse 2015 ; 11 : 1138-43 N. Lang L. Favet A. Bodmer Dr Noémie Lang Av.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 3 janvier 2007 FEMARA 2,5 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés : 341 474-2 Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS létrozole Liste I Date de l'amm : 24 juillet 1996 -

Plus en détail

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards?

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards? Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards? J.-P. Guastalla Résumé Le tamoxifène a longtemps été la molécule de référence dans le traitement hormonal du cancer

Plus en détail

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Contexte Tumeurs larges ou localement avancées Pas de bénéfice en survie par rapport au traitement adjuvant,

Plus en détail

E. BAUTRANT, S. NAHON, A. BENYOUB, E. BOSSI, P. MUYLDERMANS, J.VOCHELET, F. STAHL et L. QUINTAS-MARQUES

E. BAUTRANT, S. NAHON, A. BENYOUB, E. BOSSI, P. MUYLDERMANS, J.VOCHELET, F. STAHL et L. QUINTAS-MARQUES SPÉCIFICITÉS DES CANCERS DU SEIN DE LA FEMME JEUNE À TRÈS JEUNE! CENTRE L AVANCEE - CLINIQUE AXIUM, 44 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, Aix-en-Pce E. BAUTRANT, S. NAHON, A. BENYOUB, E. BOSSI,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 octobre 2006 HERCEPTIN 150 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/1 flacon de 15 ml (CIP: 562 103-7) Laboratoire ROCHE trastuzumab Liste I Médicament soumis

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015 Communiqué de presse Bâle, Juillet 31, 2015 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a été homologué en Europe pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein agressif de stade

Plus en détail

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Dept. des Tumeurs du Sein Chef du service Hôpital de Jour Institut d Oncologie Ion Chiricuţă Cluj-Napoca,

Plus en détail

Par Janet Andriano B.Sc. Phm.

Par Janet Andriano B.Sc. Phm. FC OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de la présente leçon de formation continue, les pharmaciens seront en mesure de : 1. comprendre la complexité du cancer du sein; 2. comprendre le rôle de l endocrinothérapie

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

CARCINOMES EPIDERMOIDES TETE ET COU

CARCINOMES EPIDERMOIDES TETE ET COU OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : Bertrice LOULIERE : bertrice.louliere@omedit-aquitaine.fr Antoine BROUILLAUD : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr Morgane GUILLAUDIN : morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D.

Quoi de neuf en. hormonothérapie? Le cancer du sein. Le cas de madame Sansrépit Inquiète. Dans cet article : Par Ginette Martin, M.D. Le cancer du sein Quoi de neuf en hormonothérapie? Dans cet article : 1. Les facteurs de risque du cancer du sein 2. Le tamoxifène 3. Les inhibiteurs de l aromatase Par Ginette Martin, M.D., FRCSC Le cas

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée, quels sont les nouveaux standards? Jean Paul Guastalla. Centre Léon Bérard Lyon

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée, quels sont les nouveaux standards? Jean Paul Guastalla. Centre Léon Bérard Lyon Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée, quels sont les nouveaux standards? Jean Paul Guastalla Centre Léon Bérard Lyon 28, rue Laënnec 69008 Lyon 0478782644 guastall@lyon.fnclcc.fr Page 1 sur

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats Oncologie (2016) 18:76-80 DOI 10.1007/s10269-016-2584-2 REVUE DE PRESSE DE L AERIO / AERIO PRESS REVIEW Brèves de l AERIO AERIO News in Brief Androgen receptor splice variant 7 et efficacité des taxanes

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre.

TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre. TRAITEMENT ADJUVANT CANCER DU RECTUM Pas contre. F Peschaud Vendredi 11 décembre 2015 Adjuvant: Pourquoi? T3/T4 après RCT néoadjuvante: taux de récidive métastatique à 5 ans de 35% Stade III: Survie sans

Plus en détail

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Fertilité après cancer du sein Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Introduction Cancer du sein=1er cancer de la femme Cancer du sein chez

Plus en détail

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont

Plus en détail

Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez?

Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez? Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez? Pas d hormonothérapie pour quels cancers RH (+)? Is hormonal therapy mandatory for hormone-responsive patients in adjuvant setting? P. Kerbrat,

Plus en détail

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique Cancers du sein HER2 neg, RH pos référentiels en phase métastatique Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, INSERM U938 IUC-UPMC, Sorbonne Universités, Paris-France 6 èmes RecommandaKons pour la PraKque Clinique

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique

Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique CURRICULUM Forum Med Suisse N o 44 31 octobre 2001 1099 Cancer du sein Les traitements systémiques adjuvants et au stade métastatique S. Anchisi a, M. Stalder b, R. Obrist a,c, M. Suleiman d, L. Perey

Plus en détail

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Plan Dépistage Diagnostic Préparation à l opération Opération:

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD

CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER COLIQUE DE STADE II ALEXANDRE GIRAUD I - CANCER COLIQUE Le colon : en amont de la jonction recto-sigmoïdienne,, plus de 15 cm de la marge anale en rectoscopie. Adénocarcinome

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2009 publié le 9.12.2009 TRENTE-TROISIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés?

Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? Faut-il encore opérer les cancers de l œsophage localement avancés? controverse : pour Delphine BONNET Fédération digestive - Hôpital Purpan - TOULOUSE définitions Type histologique : adénocarcinome /

Plus en détail

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE Ganglion sentinelle et cancer du sein Dr Michy- HCE historique 1985: Ganglion sentinelle + mélanome 1994: giulano: application au cancer du sein 2002: validation du GAS par l ANAES Morton, arch Surg, 1992

Plus en détail

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN CLASSIFICATION MOLECULAIRE DU CANCER DU SEIN: ETUDE RETROSPECTIVE DE 1514 CAS A L INSTITUT SALAH AZAIEZ DE TUNIS ET REVUE DE LA LITTERATURE. A. GAMOUDI. H. BOUSSEN INTRODUCTION Cancer du sein: 1 ère pathologie

Plus en détail

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Généralités 42 000 nouveaux cancers diagnostiqués /an Taux brut : 138,5 /100 000 11 700 décès /cancer du sein /an Taux brut : 38,5 /100 000 35,7%

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 juillet 2006 AROMASINE 25 mg, comprimé enrobé Boîte de 30 comprimés : 352 796-6 Exemestane Laboratoire PFIZER Liste I Date de l'amm : 19 novembre 1999 Rectificatif

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 1 er octobre 2012

Communiqué de presse. Bâle, le 1 er octobre 2012 Communiqué de presse Bâle, le 1 er octobre 2012 L analyse finale de l étude de phase III HERA a confirmé Herceptin administré pendant un an comme traitement standard du cancer du sein HER2-positif de stade

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin) pour le traitement du cancer colorectal métastatique

Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin) pour le traitement du cancer colorectal métastatique Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin) pour le traitement du cancer colorectal métastatique Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Janvier 2006 Ce guide constitue un outil d aide

Plus en détail

Surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire Virginie Westeel CHU, Besançon France Surveillance postopératoire 1 Pourquoi? Why? Aim of follow-up : 6th edition of thetnm classification Goldstraw J Thorac Oncol 2007;2:706-14 2 Récidives et 2 èmes cancers

Plus en détail

L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France

L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France L. Sbihi, L. Glas, R. Boutier, N. Girouin, A. Bencheikh, A. Gelet, D. Lyonnet, O. Rouvière Hôpital Ed. Herriot, Lyon - France Pré-requis Principe des ultrasons focalisés ou HIFU (High Intensity Focal Ultrasound)

Plus en détail

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 1 Elianne DUBOIS IDE CENTRE G F LECLERC DIJON SOFOG TOULOUSE 9 octobre 2015 LA PERSONNE ÂGÉE En France, la population âgée

Plus en détail

LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE

LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE LES SITUATIONS PARTICULIÈRES DU TRAITEMENT LOCO-RÉGIONAL CONCEPT DE TUMEUR INFLAMMATOIRE EXPÉRIENCE TUNISIENNE Pr K Rahal. & Coll Institut Salah Azaïz, Tunis, Tunisie 35 es Journées de la Société Française

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 1 Octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, le 1 Octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, le 1 Octobre 2013 La FDA accorde une homologation accélérée à Perjeta, médicament Roche, pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein HER2-positif de stade précoce

Plus en détail

Quelles sont les patientes pouvant bénéficier d un traitement antihormonal

Quelles sont les patientes pouvant bénéficier d un traitement antihormonal Quelles sont les patientes pouvant bénéficier d un traitement antihormonal au-delà de 5 ans? E. CHÉREAU 1, 2 *, R. ROUZIER 1, 3, J. GLIGOROV 1, S. ZILBERMAN 1, C. BEZU 1, 4, S. UZAN 1, E. DARAÏ 1 (Paris,

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

Pr. Pascal HAMMEL. La chimiothérapie de l adénocarcinome du pancréas. Connaître les indications Savoir quand ne pas faire de chimiothérapie

Pr. Pascal HAMMEL. La chimiothérapie de l adénocarcinome du pancréas. Connaître les indications Savoir quand ne pas faire de chimiothérapie Pr. Pascal HAMMEL La chimiothérapie de l adénocarcinome du pancréas Connaître les indications Savoir quand ne pas faire de chimiothérapie Conflits d intérêts Dr Pascal HAMMEL Laboratoires AMGEN Chimiothérapie

Plus en détail

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS

L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS hormonothérapie permet des survies prolongées, mais les tumeurs ant hétérogènes, elles finissent par échapper à un moment ou à un tre à ce traitement L HORMONOTHERAPIE DES CANCERS Cela concerne les tumeurs

Plus en détail

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Cancers du sein infracentimétriques Her2 + XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Généralités cancers HER2+ Sur-expression Her2 = facteur de mauvais pronostic (Press 1997, Tovey 2009,

Plus en détail

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie?

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? «Rôle des inhibiteurs de l angiogenèse dans le traitement et la prise en charge des cancers avancés de la prostate.» Résumé du Symposium ABBOTT

Plus en détail

Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011

Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011 Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011 Véronique Kerlan Etudes épidémiologiques : THM et risque coronarien Oger. Med Therap 2000 14 études de cohortes : association

Plus en détail

Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Enjeu clinique ou Pourquoi mesurer la reponse precoce pendant le ttt neoadjuvant? Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Chimiotherapie neoadjuvante (+/- antiher2) Fondamentaux Quand

Plus en détail

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER)

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) L hormonothérapie est un des 2 traitements systémiques des cancers du

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 septembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 septembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 septembre 2009 FIRMAGON 80 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/1, (CIP : 3943268) FIRMAGON 120 mg, poudre et solvant pour solution injectable B/2, (CIP

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014.

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. DUVEAU Nicolas Bibliographie janvier 2015 Maladie de l Appareil Digestif CHRU

Plus en détail

Résistance à l endocrinothérapie

Résistance à l endocrinothérapie le point sur Résistance à l endocrinothérapie dans le cancer du sein : mécanismes et implications cliniques Rev Med Suisse 2014 ; 10 : 1102-6 A. Orcurto* R. Odermatt* A. Stravodimou A. Wolfer Drs Angela

Plus en détail

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Par: Émilie Brouard et Jahelle Charette 29 mai 2015, UMF de Trois-Rivières Superviseurs: Dr J. Labbé et Dr N. Proulx Selon

Plus en détail

Hormonothérapie. et le cancer du sein. femmes inquiètes et médecins confus. Prévention. Florilège : 15 ans à la recherche de l excellence

Hormonothérapie. et le cancer du sein. femmes inquiètes et médecins confus. Prévention. Florilège : 15 ans à la recherche de l excellence ME MÉNEAU, 52 ans, consulte parce M qu elle souffre d aménorrhée depuis six mois, qu elle a des bouffées de chaleur et souffre d insomnie. Elle ne fume pas et fait de l exercice, mais elle présente une

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques

Stratégies thérapeutiques Chapitre 2 Stratégies thérapeutiques Moyens thérapeutiques Les options sont à discuter en RCP en présence : - d un Anatomopathologiste - d un Chirurgien gynécologique +/- gynécologue médical - d un Radiothérapeute

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA)

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA) Quelle est la dose de Mifépristone nécessaire pour une interruption de grossesse avant 49 jours d aménorrhée en association avec 2 comprimés de Misoprostol? Une revue de la littérature Philippe Faucher

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 Juillet 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 4 octobre 2004 (JO du 28 octobre 2004) BONDRONAT 6 mg solution à diluer

Plus en détail

Préven'on Récidive Cancer du Sein. Dr CALLA Oncologue CH Manosque- Parc Rambot

Préven'on Récidive Cancer du Sein. Dr CALLA Oncologue CH Manosque- Parc Rambot Préven'on Récidive Cancer du Sein Dr CALLA Oncologue CH Manosque- Parc Rambot Facteurs de Risque Age: Inférieur à 35 ans Taille: Supérieure à 20mm Mul'focalité Embols Vasculaires Marges Statut Ganglionnaire

Plus en détail

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux INTRODUCTION-CANCER DU COL Ces vingt dernières années, le CANCER

Plus en détail

Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause

Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause Céline Bouchard, MD, FRCSC Professeure agrégée de clinique Département d obstétrique & gynécologie 1 1 Objectifs En contraception hormonale,

Plus en détail

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Place des anti-vegf dans l OMD Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Introduction OMD Principale cause de malvoyance chez le diabétique Prise en charge des facteurs de risques systémiques

Plus en détail

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Brigitte Poirier, md, FRCS (C) Chirurgienne-oncologue Centre des maladies du sein, HSS CHU de Québec 26 septembre 2014 Objectifs Discuter de l évaluation

Plus en détail