20 années d innovation, d inspiration et de réussite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "20 années d innovation, d inspiration et de réussite"

Transcription

1 20 années d innovation, d inspiration et de réussite Rapport annuel

2 Message de la présidente Le paysage de l entrepreneuriat a considérablement changé dans la province depuis l ouverture du Centre d entreprise des femmes du Manitoba en octobre À l époque, personne encore n avait entendu parler du mouvement des entreprises en démarrage, des groupes de rencontre et des magasins éphémères. Aujourd hui, les gouvernements tant national que provinciaux admettent que les entrepreneurs sont l une des forces motrices de l économie canadienne, et il existe désormais toute une gamme de programmes destinés à soutenir leur esprit novateur, leurs compétences et leur détermination. Je suis très fière de pouvoir affirmer que le Centre fait partie des premiers organismes à avoir reconnu l importance de soutenir et d orienter les entrepreneures. Cela a été possible, car notre bailleur de fonds, Diversification de l économie de l Ouest Canada (DEO), a su comprendre que les femmes faisaient face à des défis singuliers lorsqu il s agissait de lancer leur entreprise et d en favoriser la croissance. Après deux décennies, nous avons beaucoup appris quant à la façon de répondre aux besoins changeants de notre clientèle. Nous continuons de nous demander s il demeure nécessaire d offrir des ressources en entrepreneuriat propres au sexe de la clientèle. La réponse est oui. Malgré les progrès accomplis, les femmes continuent de se heurter à des difficultés lorsqu il s agit d accéder au financement, d établir des réseaux et de travailler à l expansion de leur entreprise. Nous demeurons reconnaissantes envers DEO, qui continue d apporter son soutien au Centre et qui comprend que nos ressources spécialisées demeurent pertinentes et nécessaires. L entente triennale récemment signée nous permet de planifier stratégiquement l avenir et de saisir de nouvelles occasions de soutenir les entrepreneures. (suite à la prochaine page) orienter les entrepreneures établir des réseaux accroître les entreprises 2

3 En ce début de la 21 e année d existence du Centre, mon mandat à titre de présidente du conseil d administration tire à sa fin. Ce fut pour moi deux années bien remplies et passionnantes qui ont permis d achever la mise en place d une structure de gouvernance de conseil axée sur l orientation stratégique de l organisme. Nous remercions les entrepreneures et les fournisseuses de ressources qui ont partagé et qui continuent de partager avec nous leur témoignage et qui, en ce faisant, nous ont permis de nous faire une idée précise et pertinente du secteur de l entrepreneuriat au Manitoba. Je profite de ce passage du flambeau à Patti McIntyre, la présidente entrante, pour remercier chaleureusement mes collègues du conseil de leur dévouement ainsi que des éclaircissements et des conseils professionnels dont elles m ont fait part tout au long de l année. Aucun de nos efforts n aurait été possible sans le travail acharné et les compétences déployés chaque jour par les membres de notre personnel, dotés d esprit d initiative et novateur. Je suis très heureuse d avoir fait partie de l équipe du Centre d entreprise des femmes du Manitoba durant ces huit années et j attends avec beaucoup d impatience de voir quelles possibilités seront offertes aux entrepreneures de notre province dans les années à venir. LA DIRECTRICE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Carol Hiscock Je profite de ce passage du flambeau à Patti McIntyre, la présidente entrante, pour remercier chaleureusement mes collègues du conseil de leur dévouement ainsi que des éclaircissements et des conseils professionnels dont elles m ont merci fait part tout au long de l année. 3

4 Message de la présidente-directrice générale Il y a vingt ans, le travail indépendant commençait seulement à être reconnu comme moteur économique. Les mesures de soutien au travail autonome faisaient partie de programmes pilotes gouvernementaux relativement nouveaux qui consistaient principalement en directives à l intention des entreprises en démarrage, surtout celles des quartiers des grandes villes, ou étaient destinées à des individus marginalisés ou sous-employés. À l époque, les femmes se heurtaient à des difficultés dans le secteur du travail indépendant, car, par comparaison aux hommes, elles bénéficiaient d un accès moindre au capital et à la formation aux affaires et d une moins bonne crédibilité dans le milieu des affaires. D où la création du Centre d entreprise des femmes du Manitoba (CEFM). Dans les années qui ont suivi, on a compris que le travail indépendant et l entrepreneuriat étaient deux choses différentes, et que mettre sur pied une entreprise signifiait davantage que simplement créer un emploi. À mesure qu ils découvraient à quel point l activité entrepreneuriale stimulait le développement économique, partout dans le monde les gouvernements se sont mis à financer davantage de mesures de soutien aux jeunes entreprises. L appréciation accrue du rôle des femmes dans le développement de l entreprise se fondait sur les résultats d études démontrant les avantages économiques importants que présentaient les entreprises appartenant à des femmes. Aujourd hui, plus de femmes encore démarrent des entreprises, mais leur croissance ne se fait ni au même rythme ni dans les mêmes proportions que celles appartenant à des hommes. Le Centre s est donné pour mandat de favoriser la croissance des entreprises féminines afin de créer des emplois durables et de leur donner accès à des marchés plus vastes. Nos 20 années d expérience nous ont amenées à élargir notre rayon d action de sorte que notre rôle ne consiste plus uniquement à soutenir la croissance, mais aussi à favoriser le développement de l entrepreneuriat féminin à plus grande échelle. La Women s Enterprise Initiative, dont le CEFM est le principal agent de mise en œuvre à l échelle régionale, est devenue un modèle de programme d entrepreneuriat féminin partout dans le monde. Nous avons présenté des exposés à des délégations en visite au Manitoba et nous nous sommes rendues en Ukraine et au Vietnam à la demande d organismes gouvernementaux pour y discuter de la façon d y reproduire notre programme. (suite à la prochaine page) 4

5 Nous avons participé à la création de la Women s Enterprise Organizations of Canada (WEOC), qui est de plus en plus perçue par les décideurs nationaux et les universitaires comme le porte-parole des organismes de soutien à l entrepreneuriat féminin. Les membres de la WEOC partagent leurs meilleures pratiques et établissent des liens de communication essentiels. Nous avons forgé dans notre région des partenariats et des réseaux de collaboration qui nous aident à servir notre clientèle. Nous portons notre regard au-delà des besoins immédiats de nos clientes et les encourageons à examiner les possibilités de croissance de leur entreprise en leur offrant la possibilité de participer à des missions commerciales, d obtenir la certification de diversification des fournisseurs et de renforcer leurs capacités en vue de pénétrer des marchés plus vastes. Nous avons mis sur pied et réalisé plusieurs projets novateurs, dont des projets d adoption de technologies et de gestion financière à l intention d entreprises axées sur la croissance. Nous avons conçu et continuons d offrir des formations sur la gestion d entreprise adaptées aux étudiantes en massothérapie et en création de modes, dont bon nombre se retrouveront à leur propre compte à un moment ou à un autre de leur carrière. Le conseil d administration a évolué en sagesse ainsi que sur le plan de la gouvernance et travaille de manière saine et mutuellement respectueuse avec le personnel du Centre, se réjouissant avec lui de nos réussites. Le temps est venu d agir. Avec nos organisations sœurs de l Ouest canadien et de partout ailleurs au pays, nous entendons partager nos meilleures pratiques et notre savoir-faire. Les 20 années d existence de la Women s Enterprise Initiative nous ont fait rencontrer des entrepreneures de toutes les régions et à tous les stades du développement de leur entreprise et tisser avec elles des liens. Il y a un temps pour enseigner et un temps pour apprendre, et c est justement le fait d apprendre qui nous aidera à offrir des ressources optimales à nos collègues et à nos clientes. L habileté à démontrer le travail que nous avons accompli au Centre d entreprise des femmes du Manitoba et à transformer l expérience acquise en un véhicule au service des entrepreneures canadiennes à quelque chose d enthousiasmant et de revigorant. Je suis très fière de faire partie de ce mouvement et j en serai reconnaissante à jamais. LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE Sandra Altner Il y a un temps pour enseigner et un temps pour apprendre, et c est justement le fait d apprendre qui nous aidera à offrir des ressources optimales à nos collaborations collègues et à nos clientes. 5

6 Deux décennies en rétrospective Une constante se dégage des 20 années d existence du Centre d entreprise des femmes du Manitoba en la personne de notre coordonnatrice de l entrepreneuriat Pat Sargeant. Membre de l équipe chargée de la planification de l ouverture du Centre en 1994, elle se trouve toujours parmi nous aujourd hui et c est elle qui a préparé cette rétrospective historique du Centre. En 1994, les recherches menées par Diversification de l économie de l Ouest Canada (DEO) ont amené cet organisme à constater une lacune dans les services et le financement offerts aux propriétaires d entreprises de sexe féminin. DEO a réuni en comité consultatif communautaire des entrepreneures et des chercheuses qui ont contribué à mettre sur pied le Centre d entreprise des femmes du Manitoba, le premier organisme en son genre de l Ouest canadien. En 1994, j étais embauchée pour une période déterminée à DEO et dès que j ai entendu parler du projet, j ai su que je voulais en faire partie. J ai donc demandé au directeur général de DEO s il voulait me désigner pour travailler avec l équipe et je suis encore ici aujourd hui! L équipe a été formée en mai, et l ouverture était prévue pour octobre. Cinq mois, ça ne laisse pas beaucoup de temps, mais il est étonnant de voir ce que peut réaliser une équipe de femmes lorsqu elle bénéficie d un soutien adéquat! Nous devions alors non seulement créer une marque, mais aussi trouver un local pour la nouvelle entité. Notre premier bureau se trouvait au rez-de-chaussée de l immeuble Cargill de l avenue Graham. Puis la partie agréable a commencé. Nous avions un centre pour des femmes souhaitant démarrer leur entreprise, et les appels de la clientèle ont commencé à entrer et ça n arrêtait plus! Nous étions tellement débordées et, pour être honnête, pas tout à fait préparées à donner suite aux appels. Nous avions devant nous beaucoup de travail! J étais tout à la fois réceptionniste, directrice de bureau, gestionnaire des ressources humaines et spécialiste du développement organisationnel. Chacun des membres de l équipe portait de nombreux chapeaux! Au bout du compte, nous avons mis en place des systèmes et des façons de faire et nous avons embauché les bonnes personnes pour faire le travail. Nous avancions. Aider des femmes à accéder à des sources de financement était l une de nos principales raisons d être! Le Conseil du Trésor a approuvé le fonds d emprunt en février 1995, et nous avons commencé à accorder des prêts. 6

7 En 1996, Patti Sullivan était embauchée comme première directrice générale du Centre. Elle a alors entrepris de transformer l organisme en centre de services «aux entreprises». Au cours des premières années, nous étions perçues par le milieu des affaires, et par une bonne partie de notre clientèle, comme un organisme «de quartier». Après, ce fut au tour de Bev Suek, de Mary Jane Loustel et de Sandra Altner d occuper ce poste. Le Centre a tellement évolué et changé depuis sa création! L une de nos plus grandes réussites, ce sont les membres du personnel, qui tous travaillent très dur. Au fil des années, nous avons créé une culture qui fait l envie de bien des personnes. Il est certain que nous avons embauché les bonnes personnes compte tenu du travail à accomplir! Notre force se reflète aussi dans le conseil d administration qui est constitué d entrepreneures et de professionnelles chevronnées et talentueuses qui, au cours des 20 dernières années, ont su guider l organisme et lui imprimer une orientation. Si nous en sommes là où nous en sommes aujourd hui, c est grâce aux membres du conseil d administration et du personnel! Nous continuons d établir et de maintenir des relations avec nos partenaires du réseau de services aux entreprises, avec des banques et des coopératives de crédit, avec des avocates, des comptables en management accrédités (CMA) et des comptables professionnels agréés (CPA), pour ne nommer que ceux-là. Par ailleurs, nos activités se sont étendues bien au-delà des frontières du Manitoba. Nous avons présenté des conférences ainsi que nos meilleures pratiques en Ukraine, au Vietnam, au Mexique et aux États-Unis. Au fil des années, nous avons organisé des conférences, des dîners et des petits-déjeuners-causeries. Nous avons participé à des recherches liées à l entrepreneuriat féminin, avons produit des programmes d entrepreneuriat à l intention des élèves de sexe féminin du secondaire et nous avons été citées dans divers médias. Nous avons aussi créé deux programmes de bourses l un à l Université de Brandon et l autre au Red River College. Depuis 1994, l économie a changé, le milieu des affaires a changé et notre clientèle a changé. De ce fait, le Centre d entreprise des femmes a lui aussi changé pour être en mesure de relever de nouveaux défis. Nous avons fait preuve d esprit novateur et d entreprise et entendons continuer sur la même voie. Le conseil et le personnel nous ont aidées à devenir ce que nous sommes aujourd hui un centre d excellence en entrepreneuriat florissant. LA COORDONNATRICE DE L ENTREPRENEURIAT Pat Sargeant Le conseil et le personnel nous ont aidées à devenir ce que nous sommes nos forces aujourd hui un centre d excellence en entrepreneuriat florissant. nos succès partenairesnos nos clients nos 7

8 Les faits saillants de l année Riches de 20 années d expérience, nous pourrions être tentées de nous asseoir sur nos lauriers et de continuer de faire les choses comme nous les avons toujours faites. Mais l esprit d entreprise de notre équipe nous pousse à rechercher sans cesse les moyens d améliorer notre offre de services et notre efficacité pour permettre au Centre de continuer à jouer un rôle pertinent auprès des entrepreneures du Manitoba. Voici les faits saillants de l année. Conseils, encouragements, outils et ressources Marketing, opérations, planification stratégique, ressources humaines, finances et gestion des stocks, tout cela fait partie des domaines d expertise des conseillers(ères) en affaires hautement qualifiées du Centre. Ces derniers(ères) s appuient sur leurs connaissances, sur leur formation et sur leur expérience de l entrepreneuriat pour apporter un soutien aux clientes qui en sont aux premières étapes du lancement de leur entreprise. Deux de nos conseillers(ères) sont bilingues (anglais et français). Cette année, nos conseillers(ères) ont fourni services consultatifs à nos clientes, dépassant ainsi de 21 % la cible établie l an dernier. En plus de leur travail auprès de clientes cherchant à lancer ou à élargir leur entreprise, nos conseillers(ères) en affaires continuent de conseiller avec succès des propriétaires d entreprises à la recherche de stratégies de redressement ou de sortie. Pour que notre personnel soit en mesure de transmettre à la clientèle de l information pertinente et précise en temps opportun, il doit développer ses compétences en se tournant vers le savoir-faire externe. Cette année, les membres de l effectif ont participé à diverses occasions d apprentissage, dont la conférence du Conseil canadien des PME et de l entrepreneuriat, à Antigonish, la conférence WEConnect, à Toronto, l événement du WBENC, à Philadelphie, et une conférence sur le leadership présentée à Calgary, ainsi qu à une myriade de cours, de conférences, de webinaires et de débats axés sur le perfectionnement professionnel. Notre mandat provincial nous amène à nous rendre périodiquement dans des localités du Manitoba pour y rencontrer et y aider des entrepreneures et sympathiser avec nos collègues en milieu rural. Parmi les destinations de cette année, mentionnons Dauphin, pour succès 8

9 l événement Take the Leap VI, la conférence annuelle sur l entrepreneuriat en milieu rural, et Steinbach, pour une présentation sur le blogage comme outil de marketing. Nous nous sommes aussi rendues à Fisher Branch et à Lac du Bonnet avec nos collègues du réseau des services aux entreprises pour y présenter des exposés de spécialistes mettant en relief la diversité des services offerts aux entrepreneures du Manitoba. Les certifications WEConnect International et WBE Canada permettent aux entreprises qui appartiennent à des femmes ou dont la direction est composée de femmes dans une proportion de 51 % ou plus, d entrer en relation avec de grandes entreprises ou des organismes gouvernementaux cherchant de plus en plus à diversifier leur chaîne d approvisionnement. Deux membres du personnel du Centre d entreprise des femmes du Manitoba sont évaluatrices aux fins de certification pour le Manitoba et ont procédé à la certification de neuf entreprises commerciales appartenant à des femmes depuis le début du programme en Formation et éducation Cette année, nous avons offert 95 séances de formation à clientes. La supervision continue de notre série d ateliers et de séminaires et de leur contenu en assure la pertinence. D après les résultats d évaluation, 92 % des participantes qualifient leur expérience d apprentissage de bonne à excellente. Voici à ce propos quelques-unes de leurs observations :» J ai vraiment apprécié la séance. Ça m a amenée à me questionner sur mon statut d entrepreneure, à me demander si cela convient ou non à ma personnalité. J ai beaucoup aimé entendre parler les autres de la création de leur entreprise et des expériences qu elles en ont tirées. C est un excellent centre de ressources!» Une séance très agréable et très utile. Une ambiance formidable.» Merci! Une très bonne source d information. De quoi alimenter la réflexion.» J ai adoré la libre discussion et son contenu, très pertinent en ce qui concerne notre propre cheminement d affaires.» Une séance intéressante d une valeur inestimable. J ai vraiment aimé me retrouver dans un contexte aussi positif et encourageant où l on se pose tout de même les vraies questions. En partenariat avec Civility Experts, nous avons procédé au lancement de l Executive Finishing School, une série de six séances qui vise à aider les entrepreneures, les cadres et les gestionnaires à acquérir les habiletés nécessaires à l amélioration de leurs compétences sociales. Ces séances interactives portent sur des sujets qui vont de la mise en œuvre des principales compétences de cadre à l expression d une attitude confiante en passant par les moyens à prendre pour devenir une professionnelle accomplie capable de vision claire. L objectif est de donner aux participantes les outils dont elles ont besoin pour agir avec professionnalisme en toutes circonstances. Nous continuons d utiliser des outils technologiques pour communiquer avec des entrepreneures qui n ont peut-être pas la possibilité de venir au Centre du fait de leur emplacement physique ou d autres contraintes. La série en quatre parties sur le plan d activités demeure un outil très utile pour les entrepreneures du Manitoba rural, et de partout au Canada. Nos autres formations en ligne sont Assess Your Business Start-ability (Évaluez votre habileté à lancer votre entreprise) et Introduction to Business Technology (Introduction aux technologies d affaires). Nous continuons d offrir une formation en profondeur sur la gestion d entreprise au Wellington College et au MC College, deux collèges techniques de Winnipeg dont bon nombre de diplômées travailleront à leur compte à un moment ou à un autre de leur carrière. 9

10 Nous avons parachevé la création d un programme d études aboutissant à une licence en lien avec notre série d ateliers sur le plan d activités. Ce programme fait actuellement l objet d essais et pourra être commercialisé d ici l automne Ma mine d or, le programme de gestion financière novateur mis sur pied par l équipe du Centre d entreprise des femmes du Manitoba afin d aider les entrepreneures à réussir l expansion de leur entreprise, continue de faire l objet d améliorations et de restructurations. Le volet de formation en classe s est transformé en séances de consultation individuelles au cours desquelles les données financières de l entrepreneure servent à analyser sa situation d entreprise pour lui fournir de l information en vue de décisions de croissance stratégiques. Lancé en 2012, le programme a été suivi avec succès par 36 clientes. Financement Le service de prêt a connu une nouvelle année record. Nous avons approuvé 21 prêts de démarrage et d expansion d entreprises et avons déboursé plus de 1,6 million de dollars au profit de clientes à l échelle de la province. Cette année, 3,3 millions de dollars ont été mis à contribution en partenariat avec d autres institutions financières et sources d investissement en capital aux fins de démarrage et d expansion d entreprises. Au total, 198 équivalents d emploi à temps ont été créés ou maintenus grâce au financement accordé par le Centre. Un grand nombre de partenariats et de projets de collaboration ont permis à l équipe du Centre d entreprise des femmes du Manitoba de susciter des contacts et de partager les meilleures pratiques du Centre. En plus des présentations à des institutions financières et de leur participation aux rencontres mensuelles de la Risk Management Association, les membres du personnel ont participé périodiquement à des occasions de réseautage visant à mieux faire connaître le programme de prêts. Les principes d allègement de l entreprise ont guidé l amélioration et la modernisation des systèmes internes du Centre. Sensibilisation, établissement de relations, réseautage et modèles de rôle Nous communiquons périodiquement avec nos clientes. Notre bulletin électronique, qui paraît deux fois par mois, est diffusé à des entrepreneures, à des entreprises et aux collègues de notre réseau de services d affaires. Tôt cette année, nous avons consacré passablement de temps à nous assurer de la conformité de notre liste de distribution électronique à la législation antipourriel. Cette année, l équipe du Centre s est enrichie de l arrivée d une coordonnatrice des médias sociaux et du cybermarketing. La coordonnatrice a examiné les efforts déployés par le Centre en matière de médias sociaux et a élaboré un plan de participation continue et pertinente. Son travail s est traduit par un nombre accru de J aime sur notre page Facebook et par la création d un calendrier de contenu. Elle a établi un calendrier de blogue régulier, a lancé un flux Instagram, a ajouté du contenu au site Web, a commencé la publication périodique de micromessages et a créé un groupe de discussion LinkedIn pour entrepreneures. En outre, elle publie périodiquement des portraits de clientes et de membres du personnel et des micromessages portant sur des événements et a pris des photos à l occasion de divers événements, photos qui ont été ajoutées à nos plateformes en ligne. En octobre dernier, le Centre a tenu un kiosque à l occasion du salon professionnel Centrallia, qui visait cette année à favoriser la rencontre des entreprises du Manitoba. 10

11 Nous avons présenté plusieurs exposés et allocutions, dont des séances au Stu Clark Centre for Entrepreneurship de l Université du Manitoba; le Funding Day, qui a permis d attirer l attention sur diverses possibilités de financement offertes aux entrepreneures; le Red River College Finance Fair à l intention des étudiants inscrits au programme de gestion des affaires; et une séance de marketing à l intention des membres de la Canadian Interior Decorators Association. Par ailleurs, nous avons été invitées à présenter trois allocutions sur les médias sociaux : Marketing for Business: An Exploration of Traditional and Social Media Tools (Le marketing au services des affaires : exploration des outils traditionnels et des médias sociaux), à Vision Quest; Introduction to Social Media (Introduction aux médias sociaux), une allocution préparée et souvent présentée dans le cadre du cours de formation continue sur l entrepreneuriat offert au J.H. Bruns Collegiate; et Blogging as a Business Marketing Tool (Le blogage, comme outil de commercialisation au service des entreprises), à l intention du Southeast Women s Business Network. En mai dernier, le Centre a remis le Building Business Award à l occasion de la cérémonie des Woman Entrepreneur of the Year Awards. Il s agissait pour nous de la 12 e année consécutive de parrainage de ce prix. Pour la sixième année consécutive, nous nous sommes associées au Forum des avocates de l Association du Barreau du Manitoba pour la tenue au printemps de l activité de réseautage Building a Dream: The Story of an Entrepreneur. L activité s est tenue au Anna Magazine Studio le 24 avril dernier. Le programme de la soirée comportait notamment une brève allocution de Mari Loewen, fondatrice d Anna Magazine. Les participantes ont pu se livrer à une séance de réseautage, visiter les nombreux kiosques commerciaux où étaient présentés les produits et services offerts par les entrepreneures et goûter l excellente cuisine d Anna kitchen. Au total, plus de 80 femmes ont pris part à la soirée. Trois enseignantes du Red River College ont mené une recherche sur le financement collectif. Pour soutenir leur travail, nous avons organisé le 3 juillet dernier un groupe de discussion qui leur a permis de recueillir le point de vue d entrepreneures. Cette année, les déjeuners d affaires ont porté sur toute une gamme de sujets présentés par des conférencières locales : Do Manners Really Matter, avec Lew Bayer; Don t Be Afraid to Ask, avec Silvia de Sousa; From Idea to International Market, avec Deanna Hansen; Crowdfunding, avec Alanna Holowinsky du Red River College; What to do when the media call, avec Gail Granger; Breakfast with Brands, présenté par Mary Anderson en février. En mars dernier, Maria Grande a traité des aspects juridiques liés au statut d entrepreneure. En octobre dernier, en plus de les parrainer, le Centre a participé au dîner et au salon professionnel qui ont marqué le lancement de la Semaine de la PME. En novembre dernier, nous avons organisé un dîner sur la diversification des fournisseurs au Metropolitan Entertainment Centre. L activité portait essentiellement sur les possibilités que pourrait offrir aux entrepreneures la tenue à Winnipeg en juin 2015 de la Coupe mondiale féminine de soccer. Le Centre a acheté trois tables pour le dîner Global Perspectives: A Conversation with Hilary Clinton, un événement très en vue pour lequel tous les billets ont été vendus. La moitié des billets ont été vendus à des entrepreneures, et les autres ont été distribués gratuitement dans le cadre de nos divers concours sur les médias sociaux. La ministre de la Condition féminine Kellie Leitch était de passage au Centre le 15 août dernier pour faire l annonce d un nouvel appel de propositions concernant des offres de financement du ministère. 11

12 Conseil d administration PRÉSIDENTE VICE PRÉSIDENTE MEMBRE MEMBRE MEMBRE Carol Hiscock (Winnipeg) Patti McIntyre (Gimli) Heather Cram (Winnipeg) En congé Angela Davis (Winnipeg) Karen Debroni (Winnipeg) MEMBRE Lynda Gunter (Winnipeg/Churchill) MEMBRE Baerbel Langner (Winnipeg) MEMBRE Inga Sheane (Winnipeg) PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE (Membre d office, sans droit de vote) Sandra Altner (Winnipeg) 12

13 In Memoriam Au cours des premiers mois de notre 20 e année d existence, nous avons été profondément attristées par le décès soudain de Sheryl Feller, l un des membres fondateurs du conseil d administration et une très grande amie du Centre. Sheryl possédait un large éventail d intérêts et une vaste expérience. En tant que consultante en gestion agréée (membre) titulaire d une maîtrise en administration, d un baccalauréat et d un diplôme d hygiéniste dentaire, elle était en mesure de combiner ses passions dans les trois secteurs d activité distincts de sa compagnie, Bluebear Enterprises. Bluebear Consulting s occupait principalement de développement organisationnel, de planification stratégique, d évaluation organisationnelle et de projet, de projets de gestion du changement, de formation et d accompagnement de carrière; Bluebear Farms était une entreprise familiale spécialisée dans l hébergement et le dressage de chevaux de spectacle; et Bluebear Kennels était le secteur de l entreprise spécialisé dans la reproduction du bouvier bernois. Au fil des ans, Sheryl a enseigné à l Université de Winnipeg et à l Université du Manitoba et a publié plus de 25 documents sur des sujets allant de l hygiène dentaire à la consultation de gestion. Plusieurs prix d enseignement, professionnels et universitaires sont venus souligner ses réalisations. En 1997, Women Business Owners of Manitoba Inc. lui remettait les prix Contribution to Community et Overall Achievement. Elle a aussi été lauréate d un Life Membership Award de la Canadian Dental Hygienists Association et d un Teaching Award de la Section des études en gestion de la Division de l éducation permanente de l Université du Manitoba. Bénévole dévouée, Sheryl a fait partie du conseil d administration de la Sanford Credit Union, de l Office régional de la santé du Centre du Manitoba Inc., du Red River College et de l Institut manitobain des conseillers en administration agréés. Elle a aussi coprésidé le poste de coordination des bénévoles du comité sur les sauts d obstacles des Jeux panaméricains. Entrepreneur prospère, Sheryl partageait de bon cœur son savoir avec le Centre d entreprise des femmes du Manitoba et avec des entrepreneures. Nombre de nos clientes ont eu le privilège de participer aux séminaires qu elle a présentés au Centre. Ses cours étaient toujours ouverts à toutes, pertinents et dignes d intérêt. Elle a aussi fait partie du premier conseil d administration du Centre en Elle se fiait à sa capacité de discernement, à son expérience et à son intégrité pour orienter les débats autour de la table du conseil, et après un congé de a six ans, elle est revenue au conseil d administration en 2004, année au cours de laquelle ses conseils en matière de procédures de gouvernance ont été inestimables. Elle est le seul membre du conseil à avoir été invité à accepter un deuxième mandat. Les membres du personnel et du conseil d administration du Centre d entreprise des femmes du Manitoba ont eu beaucoup de chance d avoir eu l occasion de travailler avec Sheryl au fil des ans. Elle nous manque et continuera de nous manquer. 13

14 Personnel du WECM Sandra Altner PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE Nancy Brommell CONSEILLÈRE EN AFFAIRES Cathie Clement SERVICES À LA CLIENTÈLE Alanna Keefe CONSEILLÈRE EN AFFAIRES ET GESTIONNAIRE DU PROJET C3 Alison Kirkland DIRECTRICE, COMMUNICATIONS ET SERVICES À LA CLIENTÈLE Maurice McCarthy CONSEILLER EN AFFAIRES/GESTIONNAIRE DU PROGRAMME MY GOLD MINE Cindy Ruth GESTIONNAIRE, FINANCES ET OPÉRATIONS Pat Sargeant COORDONNATRICE, ENTREPRENEURIAT Breanne Sewards COORDONNATRICE, MÉDIAS SOCIAUX ET CYBERMARKETING Heather Stephens GESTIONNAIRE DES PRÊTS Photo non disponible Photo non disponible Colleen Walmsley CONSEILLÈRE EN AFFAIRES Janis Lesko SERVICES À LA CLIENTÈLE Linda Mayor ADMINISTRATRICE DES PRÊTS 14

15 Centre d entreprise des femmes du Manitoba inc. Bilan 31 mars 2015 ACTIF À COURT TERME Fonds d investissement Fonds sous forme Fonds Total Total d exploitation de prêts du CEFM Encaisse et placements à court terme $ $ $ $ $ Comptes débiteurs TPS recouvrable Charges payées d avance Intérêts sur prêts à recevoir Allocation du Fonds du CEFM Prêts en cours Immobilisations PASSIF ET ACTIF NET Passif à court terme $ $ $ $ $ Comptes créditeurs et charges à payer $ - $ - $ $ $ Produit comptabilisé d avance Contributions de DÉO Fonds d exploitation de DÉO, reçu d avance Honoraires de service Allocation du Fonds du CEFM $ Actif net, affecté $ $ $ $ $ 15

16 Centre d entreprise des femmes du Manitoba inc. État des recettes et des dépenses et actif net pour l exercice se terminant le 31 mars 2015 RECETTES Exploitation Fonds d investissement Fonds sous forme Fonds Total Total d exploitation de prêts du CEFM Diversification de l économie de l Ouest $ - $ - $ $ $ Fonds d investissement sous forme de prêts Dernière avance de fonds de DÉO Prêts à intérêts Intérêts bancaires, autres Pertes sur créances recouvrées Recettes du CEFM Intérêts bancaires, autres revenus Frais d administration des prêts Mise en œuvre du programme éducatif Droits d inscription aux séminaires, aux ateliers et autres événements Honoraires de service Fonds provenant d entreprises et d autres organismes gouvernementaux Transfert des intérêts du Fonds de DÉO Commandites d entreprises Fonds gouvernementaux pour les emplois d été d étudiants Recettes totales (suite à la prochaine page) 16

17 Centre d entreprise des femmes du Manitoba inc. État des recettes et des dépenses et actif net (suite) pour l exercice se terminant le 31 mars 2015 DÉPENSES Exploitation Fonds d investissement Fonds sous forme Fonds Total Total d exploitation de prêts du CEFM Gestion Installations générales Administration générale Services à la clientèle Suivi des clients emprunteurs Projets spéciaux Projet Ma mine d or Prêts Pertes sur créances Coûts de suivi et de recouvrement Transfert des intérêts du Fonds de DÉO Dépenses totales Surplus/déficit (52 282) Actif net au début de l exercice Actif net à la fin de l exercice - $ $ $ $ Les états financiers complets sont disponibles sur demande. 17

18 207, rue Donald, bureau 100 Winnipeg (Manitoba) R3C 1M5 Téléphone : (204) Sans frais : Télécopieur : (204) Courriel : This annual report is available in English on request.

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur

Table des matières. MODULE 1 Évaluation de vos talents d entrepreneur Table des matières MODULE 1 Introduction. 2 Résultats visés 3 Notes à l intention du formateur. 3 Compétences en gestion. 4 Habiletés financières... 5 Compétences en marketing. 6 Compétences personnelles.

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

Orienté EXPANSION SUCCESSION ENTREPRISE IDÉE RECHERCHE PLAN FINANCEM VEILLANCE ÉVALUATION OBJECTIFS EXPANSION SUCCESSION ENTREPRI

Orienté EXPANSION SUCCESSION ENTREPRISE IDÉE RECHERCHE PLAN FINANCEM VEILLANCE ÉVALUATION OBJECTIFS EXPANSION SUCCESSION ENTREPRI ENTREPRISE IDÉE RECHERCHE PLAN FINANCEMENT OUVERTURE SURVEI ÉVALUATION OBJECTIFS EXPANSION SUCCESSION ENTREPRISE IDÉE REC FINANCEMENT OUVERTURE SURVEILLANCE ÉVALUATION OBJECTIFS EXP SUCCESSION ENTREPRISE

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Conseil du jeu responsable

Conseil du jeu responsable Conseil du jeu responsable Mémoire à l intention du Sénat du Canada Préparé par : Le Conseil du jeu responsable du Canada Objet : Projet de loi C-290, Loi modifiant le Code criminel (paris sportifs) Le

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Le 9 juin 2015 Ottawa, Ontario Je suis heureuse de vous présenter le rapport du conseil d administration 2014 de l

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Fournir un service de jumelage équitable et transparent pour l enseignement médical postdoctoral

Fournir un service de jumelage équitable et transparent pour l enseignement médical postdoctoral Fournir un service de jumelage équitable et transparent pour l enseignement médical postdoctoral RAPPORT ANNUEL DE 2013 Investir dans l avenir de l enseignement médical au Canada Message de Sandra Banner,

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs

Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Un programme à la mesure de votre succès! Présenté par : Partenaires majeurs : Partenaire Argent : Partenaire Bronze : Représentant

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF 00 Introduction Qu est-ce qu un profil de compétences? Les compétences sont des manifestations comportementales spécifiques des connaissances, des

Plus en détail

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale Sections de l Atlantique de l IGF Décembre 2014 Présenté par : Sylvie Séguin, CPA,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 3 201 201

RAPPORT ANNUEL 3 201 201 RAPPORT ANNUEL 2013 2014 Vision Le Centre de santé Saint-Boniface est reconnu pour sa prestation de services de santé primaires innovateurs qui favorisent la santé et le bien-être de sa communauté. Mission

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

Panel Points de vue de BDC :

Panel Points de vue de BDC : Panel Points de vue de BDC : professionnels Février 2010 1 Faits saillants La plupart des panélistes (83 %) ont déclaré que l ajout de produits/services à l offre de BDC aurait une incidence POSITIVE sur

Plus en détail

La vie est bien plus belle à Beaumont

La vie est bien plus belle à Beaumont La Ville de Beaumont La vie est bien plus belle à Beaumont Plan stratégique 2012-2017 24 juillet 2012 La vie est bien plus belle à Beaumont Un message à la communauté de Beaumont Au nom des membres du

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation?

Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? : Le Guide du compagnon sur la formation d un apprenti Que devez-vous faire à titre de mentor et de moniteur de formation? Soyez d abord fier. Vous êtes sur le point d accomplir un travail exceptionnel

Plus en détail

Renseignements sur la classification des éducateurs des jeunes enfants et des aides des services à l enfance

Renseignements sur la classification des éducateurs des jeunes enfants et des aides des services à l enfance Programme de garde d enfants du Manitoba Renseignements sur la classification des éducateurs des jeunes enfants et des aides des services à l enfance Printemps 2014 Introduction La Loi sur la garde d enfants

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

GTA : les nouveaux spécialistes des TI

GTA : les nouveaux spécialistes des TI GTA : les nouveaux spécialistes des TI QUÉBEC Date : Lieu : Université Concordia, École de gestion John-Molson www.btmtalentmashquebec.ca Faites partie de nos commanditaires et de nos exposants Chris Drummond,

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

nouveaux arrivants entrepreneurs

nouveaux arrivants entrepreneurs F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D E S J E U N E S E N T R E P R E N E U R S Le mentorat des nouveaux arrivants entrepreneurs Guide pour les mentors de la FCJE A c c o m p a g n e m e n t a u p r

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer Université d Ottawa ÉCOLE de GESTION TELFER La haute performance Ça part d ici : le MBA Telfer La haute performance À propos de l École de gestion Telfer de l Université d Ottawa L École de gestion Telfer

Plus en détail

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE Conseil des ministres de l Éducation (Canada) Council of Ministers of Education, Canada ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE 1. L objectif global de l activité de l Organisation

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP

PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP 12 ateliers 48 heures en partenariat avec Pour information ou inscription : Chambre de commerce du Saguenay 418 543.5941 poste 221 194, rue Price Ouest, Chicoutimi, G7J 1H1 info@ccsaguenay.ca

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires

ENQUête 2012 auprès des hypothécaires ENQUête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION principales constatations de l Enquête 2012 auprès des emprunteurs hypothécaires Les emprunteurs

Plus en détail

Ministère des Finances Canada

Ministère des Finances Canada Ministère des Finances Canada Rapport sur les plans et les priorités 2006-2007 James M. Flaherty Ministre des Finances Table des matières Section I : Aperçu... 1 Message du Ministre... 1 Déclaration de

Plus en détail

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens le 23 mars 2004 «De la gestion avec intégrité, les Canadiens n en mérite pas moins.» Le ministre des Finances, Ralph Goodale Le discours du budget de 2004 Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Plus en détail

RÉSUMÉ ET OBJECTIFS. Résumé. Objectifs

RÉSUMÉ ET OBJECTIFS. Résumé. Objectifs RÉSUMÉ ET OBJECTIFS Résumé Dans la perspective des DIC, le Canada est divisé en diverses régions basées selon la taille et le nombre de membres. Les régions peuvent être aussi vastes qu une province entière,

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION. Article 1 er

STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION. Article 1 er STATUTS FONDATION POUR L AGRICULTURE ET LA RURALITE DANS LE MONDE 1 BUT DE LA FONDATION Article 1 er L établissement dit «fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde», fondé en 2005 a pour

Plus en détail

à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs

à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Une présentation de : En collaboration avec : Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Le Réseau R des

Plus en détail

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Allocution d Alex Ciappara Directeur, Analyses économiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1 SOMMAIRE EXÉCUTIF L Université McGill a pour mission de faire progresser l acquisition de connaissances par son enseignement, par ses travaux de recherche et par les services qu elle rend à la société.

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Moi et mon entreprise 6 h

Moi et mon entreprise 6 h Gérer efficacement son entreprise et coaching Formation : 51 h Coaching : 6 h / pers. Clientèle visée : 2 à 5 ans d existence Coûts : 250$ / pers. + taxes ATELIER 1 Suzanne Lacombe 2015/09/15 Mon bottin

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2013 ACCESUM INC. ET SOCIÉTÉ EN COMMANDITE STATIONNEMENT DE MONTRÉAL

RAPPORT FINANCIER 2013 ACCESUM INC. ET SOCIÉTÉ EN COMMANDITE STATIONNEMENT DE MONTRÉAL RAPPORT FINANCIER 2013 ACCESUM INC. ET SOCIÉTÉ EN COMMANDITE STATIONNEMENT DE MONTRÉAL Conseil d administration ACCESUM INC. À TITRE DE COMMANDITÉ POUR SOCIÉTÉ EN COMMANDITE STATIONNEMENT DE MONTRÉAL Rémi

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FRANCHISE

PRESENTATION DE LA FRANCHISE PRESENTATION DE LA FRANCHISE 1. INTRODUCTION L intérêt que vous avez porté à l opportunité de devenir un franchisé de INSURANCE RISK MANAGEMENT (marque déposée le 27 janvier 2004 à l I.N.P.I) peut représenter

Plus en détail

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Juin 2008 L Association des banquiers canadiens (ABC) apprécie d avoir l occasion de participer à

Plus en détail

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mis à jour le 13 janvier 2012 COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mandat Le Comité des placements est un comité permanent du conseil d administration de l Association Royale de Golf du Canada (active

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Président et chef de la direction

Président et chef de la direction Sommaire descriptif du rôle et responsabilités Président et chef de la direction Novembre 2015 Pour de plus amples renseignements, contactez: Nathalie Francisci, CRHA, IAS. A Associée nathalie.francisci@odgersberndtson.ca

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains

Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains Proposition de création d une carte d identification personnelle (CIP) multifonction pratique et sécuritaire Échangez vos points

Plus en détail

L Association des collèges communautaires du Canada

L Association des collèges communautaires du Canada Les collèges et les instituts du Canada favorisent la dualité linguistique Avril 2009 Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes Association des collèges communautaires

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 1 générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en chiffres pour l année 2014.15 10 624 personnes ont démarré 859entrepreneurs

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT Directeur d équipe Banque Nationale Superviser et effectuer des activités de soutien opérationnel et/ou administratif. Effectuer un suivi des activités. Assurer la qualité

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

Politique curriculaire pour le Programme d immersion française

Politique curriculaire pour le Programme d immersion française Politique curriculaire pour le Programme d immersion française Politique curriculaire pour le Programme d immersion française Septembre 1996 Février 1999, 2 e édition Juillet 2008, 3 e édition Éducation,

Plus en détail