1.1 Portrait général 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1 Portrait général 1"

Transcription

1 Partie 1 Portrait du bassin versant 1.1 Portrait général Localisation et étendue du bassin versant Le bassin versant de la rivière Fouquette, d une superficie d environ 75 km 2, est situé dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, entièrement dans la MRC de Kamouraska. Il s étend sur les municipalités de Saint- Alexandre, Saint-André, Sainte-Hélène et Saint-Joseph du comté de Kamouraska (carte 1 et 2). Ce territoire est limité à l ouest par le bassin versant de la rivière Kamouraska, au sud-est par celui de la rivière du Loup et à l est par celui de la rivière des Caps. 1 Carte 1 : Localisation du bassin versant de la rivière Fouquette 2 Carte 2 : Bassin versant de la rivière Fouquette Topographie Le bassin se présente sous forme d'une bande de terre occupant une terrasse d'une largeur variant de 2 à 6 kilomètres et dont l'élévation se situe entre 0 et 200 mètres. Dans le centre, on retrouve les parties les plus planes ou subhorizontales formant une cuvette. Le secteur est caractérisé par une pente très faible. La rivière y coulait en méandre avant que ne soient entrepris les travaux d amélioration du drainage au cours des années 40. En périphérie, le relief s'accentue et devient ondulé avec des pentes s'accentuant de 3 à 10 %. Près de l'embouchure, la rivière coule au pied de deux collines de quartzite datant du cambrien supérieur (~ 500 M. d'années) appartenant à la formation de Kamouraska, aussi connue sous le nom de monadnocks. La partie la plus élevée de cette formation dans le bassin versant de la rivière Fouquette atteint environ 100 mètres d'altitude, mais la majeure partie se situe entre 50 et 60 mètres Pédologie Dans l'ensemble, les sols utilisés à des fins agricoles présentent une texture grossière. Ce sont des loams sableux fins et graveleux pour la plupart que l'on retrouve dans les pentes et les terrains à pentes légères, aux abords des dépressions humifères. Le centre du bassin est caractérisé par une vaste étendue de terre organique comprenant des tourbes (615 hectares) et des terres noires (200 hectares) (carte 3). Le tableau 1 présente la répartition des sols selon la texture et leurs superficies correspondantes. Les informations qu on y retrouve sont issues de la carte pédologique du comté de Kamouraska. 1 Les sections 1.1 à 1.3 et 1.5 à 1.8 inclusivement sont reprises de Pouliot et Verreault 2001, avec quelques mises à jour de l'information. 3

2 Tableau 1. Fouquette. Identification des sols dans le bassin de la rivière Type de sol Superficie (ha) % Terre organique (tourbe et terre noire) ,12 Sols fins (loam argileux) 107 1,47 Sols modérément fins (loam tourbeux) ,00 Sols à texture moyenne (loam pierreux) 104 1,43 Sols à texture grossière (loam sableux graveleux) ,75 Affleurement rocheux 86 1,18 Total Carte 3 : Types de sols du bassin versant Climatologie Les données provenant du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs (Système géomatique de la gouvernance de l eau) permettent d établir les conditions climatiques moyennes dans la région du bassin versant de la rivière Fouquette à partir de données recueillies entre 1970 et Ainsi, pour cette période, la température annuelle moyenne était de 3,32 o C, avec un maximum moyen de 8,29 et un minimum moyen de -2,06. Les précipitations sous forme de pluie ont totalisé annuellement 688,93 mm, auxquels s ajoutent 439,65 mm de neige, pour un total annuel de 1128,5 mm. Les mois présentant le plus de précipitations étaient respectivement décembre, août, et septembre Régime hydrologique Le régime hydrologique de la rivière Fouquette est caractérisé par deux périodes principales de hautes eaux et deux périodes de basses eaux. Les fortes crues correspondent à la fonte des neiges et lors des précipitations d'automne. Occasionnellement, des débits élevés sont observés en réponse à de fortes précipitations estivales. Les étiages ont lieu en hiver et durant l'été. Les nombreux travaux de drainage et d'aménagement de cours d'eau réalisés à des fins agricoles depuis plus de 50 ans ont accéléré l'écoulement des eaux. En conséquence, les débits extrêmes ont été amplifiés, c'est-à-dire que les crues sont plus importantes et les étiages plus sévères. À titre indicatif, lors d'une pluie maximale probable d'une durée de 8 heures ayant une récurrence de 10 ans, le débit de pointe à l'exutoire pourrait atteindre 29,30 mètres cubes par seconde. À l'annexe 1, on retrouve les différents hydrogrammes unitaires synthétiques à l'exutoire pour une pluie d'une durée de 8 heures ayant des récurrences de 2, 5, 10 et 25 ans. Le débit annuel moyen de la rivière Fouquette n est pas connu, faute de disposer d une station de jaugeage. Par contre, celui-ci peut être estimé à 1,59 m 3 /s à partir de la méthode écohydrologique de Belzile et coll. (1997). Finalement, on retrouve un ancien barrage sur la rivière Fouquette, en amont du pont de la route 289. Il est d une hauteur de 3,7 mètres, d une largeur de 30 mètres et possède une capacité de retenue estimée à m 3, ce qui le place dans la catégorie des barrages à Photo du barrage sur la rivière Fouquette 4

3 faible contenance (Source : site internet, Centre d expertise hydrique du Québec, répertoire des barrages). Plusieurs moulins, à farine ou à bois, se sont succédé à cet endroit depuis le 18 e siècle, si bien qu il est difficile d affirmer avec certitude sa date de construction. Outre le barrage, seules les fondations du dernier moulin en fonction, connu sous le nom du moulin Michaud, sont encore visibles aujourd hui Réseau hydrographique L'ensemble du réseau hydrographique totalise près de mètres linéaires de cours d'eau, ce qui représente 1726 mètres de canalisation par kilomètre carré. Ce réseau de drainage peut donc être considéré comme étant relativement dense. L'embranchement principal, soit la rivière Fouquette, y contribue avec une longueur de mètres (17 %). Les trois principaux affluents de cette rivière, les cours d eau Soucy-Lapointe, Saint-André et Turgeon totalisent respectivement 4540 (4 %), 6350 (5 %) et 7140 (6 %) mètres de longueur. Ces sous-bassins et les autres qui forment le bassin versant de la rivière Fouquette sont présentés à la carte 4. 4 Carte 4 : Sous-bassins principaux La presque totalité de ce réseau a déjà fait l'objet de travaux de drainage pour l'assainissement des sols agricoles. Des interventions majeures ont été réalisées au cours des années ( mètres; rivière Fouquette) et des années ( mètres; sous-bassin du ruisseau d'eau Turgeon). La première intervention majeure aurait été réalisée dans la période avec l'amélioration d'environ 75 % du réseau hydrographique. Le drainage souterrain n est pas répertorié à l intérieur du bassin, mais on évalue qu environ 20 % des terres agricoles sont drainées de cette façon. On retrouve dans les archives des demandes pour des travaux de dégagement visant à favoriser l écoulement de l eau dès 1899! (Ouellet-Boucher et coll. 1991) Répartition des étangs en milieu agroforestier À l été 1999, un inventaire des étangs situés en milieu agroforestier et à l intérieur du bassin versant a été réalisé. Leur localisation fut déterminée avec l aide de photographies aériennes couvrant le territoire et par les nombreuses visites de terrain réalisées. Un total de 21 étangs a été répertorié à l intérieur des limites du bassin. La majorité de ces petits plans d eau n excèdent pas 0,5 hectare et servent la plupart du temps à l irrigation des terres en cultures. Certains par contre, constituent des vestiges des méandres de la rivière Fouquette avant qu elle ne soit reprofilée. Photo d'un ancien bras de la rivière avant qu'elle ne soit redressée. 5

4 1.1.8 État du drainage L'aménagement et l'entretien du réseau hydrographique demeurent une préoccupation fondamentale pour les utilisateurs du bassin et notamment en milieux municipal et agricole. Actuellement, l'état des cours d'eau semble satisfaisant sur l'ensemble du bassin. Toutefois, l évacuation de l eau sur un tronçon de la rivière Fouquette est relativement déficiente. En effet, le drainage étant très important sur le pourtour amont du bassin, l eau est rapidement évacuée vers le cours principal, où la pente réduite ralentie l écoulement vers l aval et entraîne des débordements. À la figure 1, il est possible de visualiser le profil de l embranchement principal de la rivière Fouquette. Les tronçons A et B sont problématiques au point de vue du drainage, la pente hydraulique étant très faible. Le tronçon A, d une longueur de 8000 mètres (38 % de la longueur totale) possède une pente de 0,05 %. Le tronçon B, d une longueur de 4700 mètres (22 % de la longueur totale) possède une pente de 0,11 %. Il est par conséquent possible d affirmer que sur 60 % de la longueur de la rivière, la pente moyenne est de 0,07 % ou d un mètre par 1429 mètres linéaires. La situation actuelle est aggravée notamment par l absence d entretien de la bande de végétation riveraine et la sédimentation de particules fines sur le lit de la rivière. Même en période estivale, de fortes précipitations peuvent provoquer l'inondation de plusieurs dizaines d'hectares de terres cultivées. En plus d'affecter les cultures, les inondations sur les sols organiques non engazonnés causent des pertes de sols par érosion et le transport de particules sédimentaires de plus grande dimension que lors du ruissellement normal État de la bande de végétation riveraine et perturbations du réseau hydrographique Altitude (m) Figure 1. Profil du tracé principal de la rivière Fouquette sur l'ensemble de son parcours. À l été 1998, un inventaire de la bande riveraine de végétation ligneuse et des perturbations hydrographiques a été réalisé sur la rivière Fouquette et ses deux principaux tributaires, soit les ruisseaux Soucy-Lapointe et Turgeon. La progression de l aval vers l amont a commencé au pont-route Beaulieu, près de l embouchure de la rivière Fouquette, dans la zone d influence de la marée, et s est terminée lorsque le cours d eau avait une largeur inférieure à 0,5 m. Un total de mètres linéaires de cours d eau a été inventorié. Le cours principal de la rivière Fouquette totalisait à lui seul près de 64% du parcours avec m; 726 stations y furent réalisées. Deux cent trente-neuf sites d échantillonnage furent inventoriés sur les 5975m du ruisseau Turgeon et 170 autres le furent sur les 4250 m du cours d eau Soucy-Lapointe. Outre les données descriptives concernant la végétation riveraine et la physiographie du cours d eau, une attention spéciale était apportée aux sites d érosion, aux traverses à gué, aux sites d abreuvement du bétail ainsi qu aux obstacles à l écoulement de l eau (Pouliot et Verreault 2001). Parmi les principales perturbations touchant le lit ou les rives, on notait plusieurs secteurs d érosion active, des sites d abreuvement du bétail, des traverses à gué et des obstacles à l écoulement normal de l eau. Les 59 sites d érosion active répertoriés étaient concentrés en majorité dans le cours principal de la rivière Fouquette, avec une prépondérance pour les secteurs situés en aval. Une des perturbations majeures qui affectent le réseau hydrographique se situe au niveau des obstacles à Frayère Ruisseau Soucy-Lapointe Ruisseau Turgeon Tronçon A Émissaire des eaux usées municipales Distance de l'embouchure (km) Sens d'écoulement Tronçon B 6

5 l écoulement. Ces obstacles sont essentiellement des embâcles composés de branches, débris ligneux et déchets de toutes sortes. En certains endroits, l absence d entretien de la bande riveraine couplé à une pente relativement faible, favorise la formation de ces embâcles. Parmi les 161 secteurs où des obstacles à l écoulement furent observés, 90,1% se retrouvent dans le cours principal de la rivière Fouquette. La portion située en aval de la route Lapointe est celle où se retrouve le plus de ces perturbations. Ces embâcles ont pour effet de ralentir le courant, ce qui entraîne l accumulation de sédiments fins. La majorité du territoire couvert en 1998 a été parcouru de nouveau en 2003 et 2004 dans le cadre de la caractérisation des habitats fauniques. Des améliorations ont été notées par rapport aux principales perturbations rencontrées en Les inventaires de 2004 et de 2005 ont permis de constater qu'il restait encore quelques traverses à gué problématiques, provoquant la mise en suspension de particules, ainsi que deux sites d abreuvement du bétail. En ce qui concerne les zones d érosion, trois sites importants dans le tronçon de la frayère furent stabilisés en 2002, et un autre sur un tributaire en Le nettoyage de la végétation riveraine a aussi été l objet de travaux en 2002 sur un tronçon de quatre kilomètres de la rivière. Ces travaux s ajoutent à ceux réalisés par les autres intervenants sur le territoire Indice de qualité de la bande riveraine (IQBR) Contexte En 2005, un inventaire servant à calculer un indice de qualité de la bande riveraine (IQBR) fut effectué sur mètres, soit 97 % des cours d eau totaux du bassin versant. La caractérisation de la rivière Fouquette en aval de la route 132 fut réalisée dans le cadre du Plan d action et de protection des sites de fraie de l éperlan arc-en-ciel, population du sud de l estuaire (Guérineau et Plessis 2005) réalisé par Faune Québec. Le reste des cours d eau fut inventorié dans le cadre du Plan de conservation et de restauration de la bande riveraine à l échelle du bassin versant de la rivière Fouquette (Doucet 2006a), projet réalisé par Faune Québec avec le support du Comité de bassin de la rivière Fouquette. Ces deux études utilisèrent l approche de l IQBR développé par le ministère de l Environnement et de la Faune (Saint-Jacques et Richard 1998). Méthodologie En aval de la route 132, les stations d échantillonnages furent distribuées systématiquement à tous les 50 mètres en progressant de l embouchure vers l amont de la rivière. Pour la portion restante de la rivière et les autres cours d eau, les stations furent réparties à tous les 25 mètres. Un total de 6868 stations (rive gauche et droite) fut caractérisé à l intérieur des neuf sous-bassins de la rivière Fouquette (Doucet 2006a). À chaque station, sur chacune des rives et selon deux largeurs de parcelles différentes (3 et 10 mètres), le pourcentage de la surface occupé par neuf types de couvertures était évalué (arborescent, arbustif, herbacée, coupe forestière, pâturage, culture, sol nu, socle rocheux et infrastructure). Un intérêt particulier était apporté aux zones d érosion, aux traverses à gué et aux embâcles. Tableau 2. Facteurs de pondération attribués à chacune des composantes de la bande riveraine. Arbustaie Forêt Composantes Herbaçais naturelle Infrastructure Socle rocheux Sol nu Culture Friche et pâturage Coupe forestière Facteur de pondération (Adapté de Doucet, 2006a) 7

6 Calcul de l indice Les données ainsi recueillies ont servi à calculer l indice de qualité de la bande riveraine. Chaque type de recouvrement était pondéré en fonction de son importance écosystémique. Une bande riveraine arborescente reçoit donc un pointage plus élevé qu une bande où se trouvent des infrastructures. Chaque tronçon de rive pouvait donc recevoir une cote variant de 17 à 100. Ces pointages ont par la suite été regroupés par classe de qualité, soit très faible, faible, moyenne, bonne et excellente. Résultat La répartition des valeurs des différents tronçons selon la classe de qualité en 2005 était la suivante : 25 % élevée, 10 % bonne, 15 % moyenne, 30 % faible et 20 % très faible. La carte 5 présente les classes de qualité de la bande riveraine pour chacun des tronçons inventoriés. Doucet (2006a) a déterminé que les sous-bassins les plus problématiques sont ceux des cours d eau Soucy-Lapointe, Saint-André et Turgeon, puisqu il présente un IQBR faible, un taux de respect de la réglementation relative aux bandes riveraines inférieur à 42 %, la présence de grandes sections de bandes riveraines inexistantes ou inférieures à 50 cm et des sections offrant un bon potentiel d aménagement. L analyse des données par l auteur (Doucet 2006a) a également permis de constater qu il y avait 2525 mètres de bandes riveraines, répartis en segments de 25 à 250 mètres de longueur, qui présentaient des bandes riveraines de moins de 50 cm de largeur. Près de la moitié de ces sites se retrouvent dans le sous-bassin du cours d eau Saint-André. Note importante En 2005, 2,5 kilomètres de bandes riveraines dans le bassin versant faisaient moins de 50 cm de largeur. Les cours d eau présentant les indices de qualité de la bande riveraine les plus faibles sont situés dans les sousbassins des ruisseaux Turgeon, Saint-André et Soucy-Lapointe. Dans ces secteurs, plusieurs tronçons obtiennent une valeur très faible, conséquence des bandes riveraines de largeurs inférieures à trois mètres et de la prédominance de la végétation herbacée. On constate aussi que la plupart des petits embranchements dans les sousbassins présentent des lacunes importantes. Au contraire, le cours principal de la rivière Fouquette est majoritairement boisé, ce qui lui confère un indice de bon ou d excellent sur sa plus grande partie. Les inventaires réalisés pour mesurer l IQBR ont également permis de déterminer la largeur des bandes riveraines en milieu agricole pour chaque cours d eau et la proportion des segments qui respecte les exigences minimales de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables. Les résultats sont présentés dans le tableau suivant. Ces données démontrent qu un peu plus de la moitié des segments, donc des bandes riveraines du bassin versant, sont inférieurs à trois mètres de largeur. Les sous-bassins présentant les pires résultats sont le cours d eau Soucy- Lapointe, le cours d eau Saint-André et le cours d eau Goudreault. À l opposé, la Branche 83, le cours d eau de la Potasserie et la rivière Fouquette sont ceux présentant les meilleurs taux de conformité. Tableau 3. Respect de la réglementation par cours d eau en milieu agricole. Sous-bassin Nb. de 3 m < 3 m segments Nb. % Nb. % Fouquette , ,9 Castonguay , ,9 Turgeon , ,1 Saint-André , ,1 Soucy-Lapointe , ,6 Goudreault , ,7 Dumais , ,8 Branche , ,9 Ceinture , ,4 Potasserie , ,1 Total , ,6 (Adapté de Doucet, 2006a) 5 Carte 5 : Classe de qualité des bandes riveraines en

7 Zones d érosion En même temps que les inventaires de la bande riveraine pour la détermination de l IQBR, la présence de zones d érosion dans le bassin versant a été notée. Le cours d eau Turgeon est celui où se concentre la majorité des sites d érosion, principalement en aval du bassin versant (carte 6). Le cours principal de la rivière présente également plusieurs sites, surtout dans ses derniers kilomètres, dans le secteur de la frayère. Par ailleurs, c est à cet endroit qu ont eu lieu d importants travaux de stabilisation en 2002 qui ont permis de corriger trois sites d érosion totalisant 104 mètres linéaires de rive. 6 Carte 6 : Localisation des zones d érosion dans le bassin versant en Utilisation du territoire Le territoire du bassin versant de la rivière Fouquette est utilisé à plusieurs fins. L occupation du territoire par l agriculture (59 %), la forêt (31 %), les tourbières (8 %) et les autres utilisations (2 %) est présentée à la figure 2. Il est à noter que le réseau routier et les milieux municipaux et industriels constituent les autres utilisations du bassin. L agriculture, qui est omniprésente à l intérieur du bassin, représente la principale activité économique de ce territoire (Pouliot et Verreault 2001). Avec une couverture représentant 31 % du territoire, le milieu forestier peut être considéré comme fragmenté. En effet, mises à part quelques parcelles d importance, la plupart des boisés du bassin versant sont morcelés et répartis çà et là sur le territoire. Figure 2. Utilisation du territoire du bassin versant de la rivière Fouquette Forêt La forêt occupe le tiers de la superficie du bassin versant. Les principales essences qui composent les peuplements sont des espèces pionnières comme le peuplier, le bouleau et le sapin. On retrouve également quelques pessières dans les sections de sols organiques. Ces peuplements sont relativement jeunes, et seules quelques cédrières et érablières ont plus de cent ans. Il faut noter que la majorité des peuplements font l'objet de travaux sylvicoles. La comparaison des photos aériennes prises en 2001 et en 2006 a permis d'établir à quinze hectares les pertes de superficies boisées au cours de la période, ce qui représente 0,6 % de la superficie actuelle (carte 7). De ces 15 ha, 10 ont été transformés en terre agricole, contre 5 pour du développement municipal. 7 Carte 7 : Différence de superficie forestière entre 2001 et

8 La proportion du bassin versant recouvert par la forêt ne doit pas laisser penser que la situation est adéquate. En effet, les boisés sont très fragmentés. Cinquante-trois pourcent des superficies boisées dans le bassin versant sont constituées de parcelles de moins de deux hectares. Près de 80 % font moins de dix hectares de superficie, ce qui peut nuire à la présence de plusieurs espèces végétales ou animales. La dizaine de boisés dont la superficie est de 100 hectares ou plus présentent donc un intérêt écologique (Duchesne et coll. 1999) (tableau 4 et carte 8). Tableau 4. Répartition des superficies des boisés dans le bassin versant. Superficie maximale (hectare) Nombre % , , , , , , , , ,5 Total Carte 8 : Superficie maximale des boisés dans le bassin versant Les boisés du bassin versant se trouvant exclusivement en milieu privé, l'aménagement forestier est soumis au plan de protection et de mise en valeur des forêts privées auxquels se soumettent les différents groupements forestiers de la région. 10

9 1 Carte 1 : Localisation du bassin versant de la rivière Fouquette 11

10

11 2 Carte 2 : Bassin versant de la rivière Fouquette 13

12

13 3 Carte 3 : Types de sols du bassin versant 15

14

15 4 Carte 4 : Sous-bassins principaux 17

16

17 5 Carte 5 : Classe de qualité des bandes riveraines en

18

19 6 Carte 6 : Localisation des zones d'érosion dans le bassin versant en

20

21 7 Carte 7 : Différence de superficie forestière entre 2001 et

22

23 8 Carte 8 : Superficie maximale des boisés dans le bassin versant 25

24

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie.

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie. MasterSciencesd M delaterre,del'eaauetdel'environ nnement In ngénieriedeshyd drosystèmesetdesbassinsversan nts P ParcoursIMACOF ROBERTBenjjamin Juin Aoûtt2012 Maîtredestage:ETIENNEHélène SA AGEClain,ConseiilGénéraldelaVienne

Plus en détail

Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre

Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Figure 12.1 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Chapitre 12 : Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre 213 12.1 Indices de qualité de l eau Ce secteur du bassin compte

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE 2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE Faits saillants Le régime hydrique de la rivière du Diable et de ses tributaires est de type «pluvio-nival», lequel se caractérise par l évènement de deux cycles

Plus en détail

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Automne 2014 Faits saillants: Bassins versants de la Pointe de Gaspé Comprend les bassins versants

Plus en détail

SECTION 2 : CARACTÉRISATION DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE CENTRALE

SECTION 2 : CARACTÉRISATION DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE CENTRALE SECTION 2 : CARACTÉRISATION DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE CENTRALE 82 Table des matières SECTION 2 : CARACTÉRISATION DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE CENTRALE... 82 Table des matières... 83 Liste des

Plus en détail

Portrait du Bassin Versant du Lac William 4

Portrait du Bassin Versant du Lac William 4 Portrait du Bassin Versant du Lac William 4 1. PORTRAIT DU BASSIN VERSANT DU LAC WILLIAM 1.1 Localisation et superficie Le lac William est situé dans le bassin versant de la rivière Bécancour. Il est d

Plus en détail

Qualité de l eau de la rivière Lorette

Qualité de l eau de la rivière Lorette 2009 Qualité de l eau de la rivière Lorette Table des matières Liste des tableaux... 3 Liste des figures... 3 Liste des photos... 3 Liste des annexes... 3 Description du bassin versant... 4 Données historiques

Plus en détail

INVALIDITÉ PARTIELLE

INVALIDITÉ PARTIELLE SECOND PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 716-2007 modifiant le règlement de zonage no. 423-1990 concernant l abattage d arbres Le présent règlement vise à modifier la terminologie relative à l abattage d arbres

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble 14A Description du modèle de potentiel archéologique 14A.1 Vue d ensemble Les méthodes classiques de reconnaissance pédestre associées aux sondages souterrains représentent la manière la plus précise et

Plus en détail

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Sommaire exécutif Analyse des solutions de rechange pour l entreposage des déchets miniers Rév.03 Août 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF

Plus en détail

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement...

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement... Sommaire La forêt en Europe... 2 La forêt en France métropolitaine... 4 L évolution de la surface forestière... 5 Le taux de boisement... 6 par département... 6 par sylvoécorégion... 7 À qui la forêt appartient-elle?...

Plus en détail

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire Chapitre premier 1. Le territoire de la MRC de L Islet 1.1 La description du territoire 1.1.1 Localisation La MRC de L Islet est située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent à l extrémité est de la région

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC TABLE DES MATIÈRES I. DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES... 3 1.1 Préambule...

Plus en détail

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Révision de l hydrographie : réglementer le réel Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Population de 142 000 personnes Territoire de 444 km² Plus de 850 km de cours d eau 25 % du territoire constitué de milieux

Plus en détail

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011 Restauration des sites miniers Le 22 septembre 2011 Direction de la restauration des sites miniers La Loi sur les mines (modifications 1995) Sites miniers actifs Sites miniers inactifs en 1995 Projet de

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN Bull. Murithienne 112 (1994): 17-21 173' ASSEMBLÉE ANNUELLE DE L'ASSN VERBIER, 22-26 SEPTEMBRE 199

Plus en détail

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Zone d Intervention Prioritaire du Sud-de-l Estuaire Rapport technique Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Présenté au Programme d Intendance des Habitats

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Michel Morissette, ingénieur Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Avril

Plus en détail

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE D ARBRES 16.1.1 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE LE LONG DES CHEMINS DÉSIGNÉS Le long des chemins désignés, seule la coupe

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6 Table des matières Livrable A - V0.1 / Résultats du modèle Partie 1: Préambule...4 Partie 2: Inventaire des données...6 1 Données contextuelles...7 2 Données hydrologiques...9 3 Données hydrauliques...12

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o )

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7.1 Règles générales Tout espace libre d'un *emplacement construit ou vacant doit comprendre

Plus en détail

Contraintes administratives

Contraintes administratives L agroforesterie : aides et contraintes dans le cadre légal wallon Christian Mulders, Attaché, Direction du Développement rural, Namur Philippe Nihoul, Attaché, Direction du Développement et de la Vulgarisation,

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 3. Les fortes priorités au moment du POS initial (1974) Le rapport de présentation du POS initial accorde une attention particulière et une place

Plus en détail

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région La forêt française Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 Les résultats pour la région Rhône-Alpes 2 TOME Rhône-Alpes : les résultats régionaux Sommaire 1 La région Rhône-Alpes 1.1

Plus en détail

DossierDéveloppement. durable

DossierDéveloppement. durable La forêt est une ressource économique dont l exploitation contribue à l enrichissement collectif. L enjeu de l utilisation de toute ressource naturelle renouvelable est évidemment d en faire une gestion

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 318. Résolution :

RÈGLEMENT NUMÉRO 318. Résolution : RÈGLEMENT NUMÉRO 318 Résolution : Règlement d'application de la MRC de Montcalm numéro 318 concernant les constructions, ouvrages et travaux admissibles à une dérogation dans les plaines inondables ainsi

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN EAU

APPROVISIONNEMENT EN EAU APPROVISIONNEMENT EN EAU Pourquoi est-ce un problème prioritaire? Deux raisons principales font de l approvisionnement en eau un enjeu important pour le territoire du COBAMIL. D abord, l eau brute destinée

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Comprendre les cartes topographiques

Comprendre les cartes topographiques Les cartes topographiques sont disponibles en différentes échelles selon le niveau de précision exigé par la randonnée. Voici une présentation des trois échelles les plus utiles aux randonneurs. Pour ceux

Plus en détail

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec André Gagnon, ingénieur, Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur «Les Innovations

Plus en détail

COURS D EAU D UN FOSSÉ

COURS D EAU D UN FOSSÉ COMMENT DIFFÉRENCIER UN COURS D EAU D UN FOSSÉ Les COURS D EAU et les MILIEUX RIVERAINS abritent une multitude d espèces animales et végé tales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des

Plus en détail

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période 2010-2019 prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit

Plus en détail

Chapitre 10. Programme de compensation

Chapitre 10. Programme de compensation Chapitre 10 Programme de compensation Table des matières...10-i Liste des tableaux... 10-ii Liste des photos... 10-ii Liste des cartes... 10-ii 10 Programme de compensation...10-1 10.1 Compensation pour

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA ZONE AGRICOLE CONTEXTE DE PLANIFICATION REGARD HISTORIQUE À AUJOURD HUI La Ville-MRC de Mirabel se situe à l intérieur du secteur géographique de la Couronne Nord de la Communauté

Plus en détail

Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu agricole

Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu agricole COLLOQUE EN AGROENVIRONNEMENT «Des outils d intervention à notre échelle» Le 24 février 2005, Drummondville Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE DES COURS D'EAU Opérations d'entretien de cours d'eau Le présent cahier des charges fixe les domaines de l'entretien des cours d'eau des équipes d'agents d'entretien

Plus en détail

Notions de cours d eau

Notions de cours d eau Notions de cours d eau Claire Michaud 18 novembre 2010 1 Notion limpide??? Fleuve Rivière Ruisseau Coulée Source Canal Crique Rigole Fossé Réseau (hydrographique) Bief Caniveau Tributaire Chenal Voie (maritime)

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

Le gestionnaire des cours d eau : un allié à considérer

Le gestionnaire des cours d eau : un allié à considérer Le gestionnaire des cours d eau : un allié à considérer Pascale Désilets, MRC d Arthabaska et représentante régionale de L AGRCQ le 23 mars 2016 Qu est ce que l AGRCQ? Une association regroupant les officiers

Plus en détail

Travaux pour la restauration des traverses de cours d eau

Travaux pour la restauration des traverses de cours d eau Travaux pour la restauration des traverses de cours d eau Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Produit le 8 mai 2015 Mis à jour le 4 juin 2015 Réalisation Ministère des Forêts, de la Faune et

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 DU PORT DE CANET A L EMBOUCHURE DU BOURDIGOU CELLULE HYDRO-SEDIMENTAIRE N 7 (Du port de Canet à l embouchure du Bourdigou) COMMUNES sur la CELLULE : Canet-en-Roussillon

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES

DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Questions et commentaires pour le projet d'aménagement d'un lien cyclable sur le territoire de la municipalité régionale de comté Robert-Cliche par la municipalité

Plus en détail

BILAN 2009-2010 : RÉSULTATS DU RELEVÉ SANITAIRE DES INSTALLATIONS SEPTIQUESINDIVIDUELLES ET CARACTÉRISATION DES BANDES RIVERAINES

BILAN 2009-2010 : RÉSULTATS DU RELEVÉ SANITAIRE DES INSTALLATIONS SEPTIQUESINDIVIDUELLES ET CARACTÉRISATION DES BANDES RIVERAINES BILAN 2009-2010 : RÉSULTATS DU RELEVÉ SANITAIRE DES INSTALLATIONS SEPTIQUESINDIVIDUELLES ET CARACTÉRISATION DES BANDES RIVERAINES DANS LE CADRE DU PROGRAMME DE PROTECTION DES LACS NOVEMBRE 2011 RÉSUMÉ

Plus en détail

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Dossier de presse Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Sommaire Communiqué de presse.1 Fiche 1 : Qu est ce qu un Schéma d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

PORTRAIT DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE OUELLE

PORTRAIT DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE OUELLE PORTRAIT DU BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE OUELLE Réalisé par le : Grâce à la participation financière de : Partenaires : Équipe de réalisation Portrait du bassin versant de la rivière Ouelle 2008-2009

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

Partie 3 Diagnostic du bassin versant

Partie 3 Diagnostic du bassin versant Partie 3 Diagnostic du bassin versant Le Comité de bassin de la rivière Fouquette doit son existence à la présence à l'embouchure de la rivière d'une importante frayère d'éperlan arc-en-ciel. Au début

Plus en détail

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013 Ala EXPERTISE ZONES HUMIDES ET MILIEUX NATURELS Commune de Bernin Avril 2013 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.fr

Plus en détail

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres Page 179 CHAPITRE 14 DISPOSITIONS RELATIVES À LA PROPRETÉ, À L'AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET À L'ABATTAGE D'ARBRES

Plus en détail

Autre information requise pour les terrains de golf

Autre information requise pour les terrains de golf Version 05-04-07 Page 1 de 7 Autre information requise pour les terrains de golf Conformément au paragraphe 5(2) du Règlement sur les études d impact sur l environnement de la Loi sur l assainissement

Plus en détail

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches 3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches Cette fiche permet à l élèves de développer plusieurs connaissances et compétences du socle commun au palier 3. Parmi celles-ci, les principales sont :

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Reméandration 2.3 Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Caractéristiques du secteur restauré Masse d eau : MM05R Cours d eau : Eau Blanche Secteur restauré : Mariembourg (commune

Plus en détail

DEMANDE - PERMIS DE MODIFICATION D UN COURS D EAU ou D UNE TERRE HUMIDE

DEMANDE - PERMIS DE MODIFICATION D UN COURS D EAU ou D UNE TERRE HUMIDE DEMANDE - PERMIS DE MODIFICATION D UN COURS D EAU ou D UNE TERRE HUMIDE (Conformément au Règlement sur la modification des cours d eau et des terres humides de la Loi sur l assainissement de l eau, chapitre

Plus en détail

Recommandations environnementales liées à la gestion durable des eaux de pluie et au contrôle de l érosion et de la sédimentation

Recommandations environnementales liées à la gestion durable des eaux de pluie et au contrôle de l érosion et de la sédimentation Recommandations environnementales liées à la gestion durable des eaux de pluie et au contrôle de l érosion et de la Recommandations environnementales liées à la gestion durable des eaux de pluie et au

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

La valorisation des terres en friche

La valorisation des terres en friche La valorisation des terres en friche Les plans de développement de la zone agricole et la mise en valeur des terres en friche La valorisation des terres en friche constitue assurément un des moyens d atteindre

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook

Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook Fonds pour les cours d eau de la MRC de Coaticook Présentation au CREE 4 mai 2012 Par : Dominick Faucher, urbaniste Directeur intérim du service d aménagement La MRC en quelques mots 12 municipalités 19

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles 3 ETUDE HYDROLOGIQUE 3.1 La pluviométrie 3.1.1 Analyse critique des données disponibles A proximité du bassin versant existe une station d enregistrement de la pluviométrie (DIREN 59-62) située sur la

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE Check-List du Carnet de Voyages Chris2neuX PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE I. Appréciation des possibilités humaines II. Etude du terrain III. Etude prévisions météorologiques IV. Etude du terrain

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 )

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 0BASSURANCE DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION EN APPLICATION DES LOIS N 9 ET 10 DU 31 JANVIER 1994 FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 1- Maître d ouvrage : (proposant

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime )

Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Pièce annexe N 1 à l'arrêté N 2005/02/116-117 du 12 janvier 2005 Commune de PUILBOREAU ( Charente Maritime ) Titre VIII Livre V du Code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS Une approche par la télédétection de précision par Marie-Thérèse Besse et Paul Rouet Atelier parisien d urbanisme Banque de données urbaines 9,

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 814 CONCERNANT LA GESTION DES SOLS ET DES EAUX DE RUISSELLEMENT Considérant que Considérant que Considérant

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la qualité de l eaul Introduction Les pratiques de conservation des sols, un outil précieux pour réduire l érosion! Ghislain Poisson,

Plus en détail

COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE

COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE Aménagement du chenal de la baie Millette St-François du Lac 2006 RAPPORT TECHNIQUE Partenaires financiers : GazMétro Collaborateurs : Ingénierie : Excavation : Association

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION PROJET DE DÉVELOPPEMENT ROC POINTE SECTEUR SAINT NICOLAS

RENCONTRE D INFORMATION PROJET DE DÉVELOPPEMENT ROC POINTE SECTEUR SAINT NICOLAS RENCONTRE D INFORMATION PROJET DE DÉVELOPPEMENT ROC POINTE SECTEUR SAINT NICOLAS 28 avril 2014 OBJECTIFS Objectifs de la séance d informations Faire un état de situation du projet; Le projet en 2014 :

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT

INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT COURS D HYDROLOGIE Chapitre II : Bassin versant. Définition. Comment délimiter un bassin versant? 3. Caractéristiques morphométriques d'un bassin versant

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 814 CONCERNANT LA GESTION DES SOLS ET DES EAUX DE RUISSELLEMENT Considérant

Plus en détail

Protocole d inventaire de la ressource Branches de sapin baumier (Abies balsamea) Fabrication de couronne de Noël

Protocole d inventaire de la ressource Branches de sapin baumier (Abies balsamea) Fabrication de couronne de Noël Protocole d inventaire de la ressource Branches de sapin baumier (Abies balsamea) Fabrication de couronne de Noël L inventaire se réalise en trois étapes qui consistent en : 1. L analyse cartographique

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES Journée d information technique 21 mars 2012 Pascale Dombrowski Emmanuel Dalpé-Charron Pierre-Yves Collin Andréanne Masson Jean Milette Photo: Pierre-Yves Collin

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 RÈGLEMENT NO 275-15 MODIFIANT LE RÉGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 275, AFIN D AJOUTER DES NORMES

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Avant Après Après 2 ans

Avant Après Après 2 ans Avant Après Après 2 ans le 14 octobre 2015 au Centre de congrès de l Hôtel Plaza Québec situé au 3031, boul. Laurier, Québec Dans le cadre de son Colloque annuel 2015 sous le thème «Réhabilitation - un

Plus en détail