L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS"

Transcription

1 caceis émetteurs L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS JANVIER 2012 N. 3 PRODUITS ET SERVICES NOTRE ACTUALITÉ SUCCÈS ÉVOLUTIONS MÉTIER Les plans d attribution gratuite d actions p.2 Acceptation des plans en ligne : CACEIS complète son offre internet p.3 Activité de tenue de registre : AIR LIQUIDE et BOUYGUES basculent sur Registrar p.4 L actualité de la réglementation et des projets de Place p.5/6 CACEIS Corporate Trust 1 er prestataire de service titres des émetteurs cotés sur l Eurolist à Paris registres comptes nominatifs 460 assemblées générales 515 centralisations d opérations sur titres 9 augmentations de capital réservées aux salariés 490 plans de stock-options chiffres clés plans d attribution gratuite d actions édito L année qui vient de s achever a été riche en événements économiques et sociaux dans le monde entier. Dans ce contexte, CACEIS a poursuivi le développement de ses services afin de proposer aux émetteurs une offre clé en main répondant à l ensemble de leurs besoins. Les plans d actionnariat salarié et notamment d attribution gratuite d actions ont continué à se développer sur des périmètres de plus en plus larges. L internationalisation croissante des entreprises et l évolution de la fiscalité nécessitent d assurer un suivi de la mobilité des bénéficiaires de ces plans, et de leur apporter, ainsi qu aux correspondants RH, des solutions d accompagnement. Nos équipes informatiques ont particulièrement investi en 2011 sur nos sites internet OLIS. De nouvelles fonctionnalités ont été mises à disposition de vos actionnaires et de vos salariés sur OLIS-Actionnaire. Par ailleurs, OLIS-RH a été enrichi pour répondre aux besoins de vos correspondants RH. Vous trouverez, à titre d illustration, dans la rubrique «Produits et Services» un zoom sur notre offre de gestion des plans d attribution gratuite d actions, et dans la rubrique «Notre actualité» une présentation de l acceptation en ligne, par les bénéficiaires, de ces attributions. Par ailleurs, Air Liquide et le Groupe Bouygues ont adhéré au GIE Registrar dont l outil informatique du même nom permet de gérer les registres d actionnaires nominatifs. Ils ont bénéficié de l accompagnement de nos équipes afin d assurer dans les meilleures conditions la bascule de leurs registres d actionnaires respectivement en septembre et décembre Vous trouverez également dans ce numéro un point d avancement sur les projets de Place, et une alerte sur les impacts de la loi FATCA sur les comptes titres détenus par des US persons dans les registres d actionnaires nominatifs des sociétés françaises. Enfin, en ce début d année, nous avons jugé utile de rappeler les principales évolutions fiscales et sociales votées en En 2012, dans un environnement économique et financier probablement difficile, nos équipes continueront de vous apporter une prestation d accompagnement basée sur la proximité et la disponibilité afin de répondre le mieux possible à vos attentes et à celles de vos actionnaires et salariés. Mes équipes se joignent à moi pour vous présenter nos meilleurs vœux pour Jean-Michel DESMAREST Directeur général, CACEIS Corporate Trust CACEIS est un groupe bancaire détenu par Crédit Agricole S.A. à hauteur de 85 % et par NATIXIS à hauteur de 15 %. Il est spécialisé dans les services financiers aux investisseurs institutionnels, sociétés de gestion et grandes entreprises. Présent en Europe, en Amérique du nord et en Asie, CACEIS propose une gamme complète de produits et services : banque dépositaire conservation, administration de fonds, solutions de Middle-Office, support à la distribution de fonds, services aux émetteurs. Avec Mds d actifs en conservation et Mds d actifs sous administration, CACEIS est l un des leaders mondiaux de l Asset Servicing, la première banque dépositaire et le premier administrateur de fonds en Europe (chiffres au 31 décembre 2010). profil CACEIS Corporate Trust est la filiale de CACEIS dédiée aux activités de services aux émetteurs. 44 % des émetteurs cotés sur l Eurolist Paris l ont désigné pour assurer, en qualité de mandataire, la gestion de leurs services titres et financiers. À ce titre, la société assure de nombreuses activités en lien avec la tenue de registre comme la gestion des opérations sur titres et la gestion des assemblées générales d actionnaires, mais également en lien avec l actionnariat salarié, comme la gestion des plans de stock-options et d attribution gratuite d actions, et les augmentations de capital réservées aux salariés. CACEIS Corporate Trust est une société du groupe CACEIS

2 JANVIER 2012 N. 3 page 2 PRODUITS ET SERVICES NOTRE OFFRE SERVICES TITRES - REGISTRE Suivi de la valeur Tenue des comptes nominatifs ASSEMBLÉES GÉNÉRALES Prestations pré-assemblée Vote par internet Prestations jour J OPERATIONS SUR TITRES Service financier Centralisation des opérations sur titres ACTIONNARIAT SALARIÉ Offres réservées aux salariés Stock-options Actions gratuites PEE en actionnariat direct En bref CACEIS a rejoint cette année Global Equity Organization, organisation internationale dédiée à la gestion des plans d actionnariat salarié, et était présent le 3 novembre dernier à la réunion du Chapter France dédiée à la retenue à la source sur les gains de source française.... zoom L équipe «Actionnariat salarié». De gauche à droite : E. Théry, C. Louzoun, K. Fatini, D. Pires, N. Zenou, S. Bienvenu, F. Chartier, D. Quentin, F. Prevost, J. Alabeatrice, U. Arcerito Les plans d attribution gratuite d actions Depuis sa création en 2004, ce dispositif qui permet de motiver et fidéliser les salariés remporte un vif succès auprès des entreprises. La complexité liée à l internationalisation croissante des entreprises françaises et aux récentes dispositions fiscales n a fait que renforcer la nécessité de pouvoir en déléguer la gestion administrative à un expert comme CACEIS. CACEIS assure aussi bien la gestion des plans d attribution gratuite d actions «discrétionnaires» que «démocratiques», en étroite collaboration avec les RH centrale et locales, détentrices des informations nécessaires. Notre solution couvre l ensemble des fonctions administratives, en France comme à l étranger : accompagnement de vos correspondants RH lors de la mise en place des plans ; prise en compte des spécificités relatives aux règlements des plans ; gestion de l acceptation des règlements de plans et des attributions par les salariés ; ouverture des comptes et déploiement de la communication auprès des bénéficiaires ; suivi et mise à jour des données administratives des salariés (mobilité, retraits de droits, conversion des droits de créance en actions, etc.) ; gestion de la fiscalité (notamment des retenues à la source) ; mise à disposition des RH centrale et locales de reportings relatifs aux plans. Manaïg Pesselier, responsable A l appui de notre offre, différents outils d aide au suivi sont mis à la disposition des responsables RH : un site Internet entièrement dédié : OLIS-RH. Cette interface permet aux correspondants RH habilités de visualiser leur propre périmètre de salariés, de procéder à des retraits de droits en ligne, de modifier les coordonnées de leurs salariés ainsi que leur rattachement à une entité, et de consulter des reportings dédiés ; un catalogue de fiches fiscales (fiscalité employeur et salarié) relatives au traitement social et fiscal de ce dispositif dans plus de 20 pays ; une gestion optimisée des virements de fonds en France et plus particulièrement à l étranger. Parallèlement, CACEIS s attache à fournir à vos salariés un accompagnement de proximité dans la gestion de leur compte, à l aide des dispositifs suivants : le site OLIS-Actionnaire sur lequel vos salariés peuvent accepter en ligne une attribution d actions après avoir pris connaissance du règlement du plan, visualiser leurs avoirs, participer à une opération sur titres, vendre leurs actions disponibles, etc. ; l équipe Relation Investisseurs répondant à toutes questions posées par les salariés via les différents canaux de communication ( , courrier, téléphone, etc.) ; le service d accueil VIP dédié à la gestion des comptes des dirigeants ; les guides pratiques venant compléter les règlements de plan ; les fiches fiscales mentionnées plus haut. Votre chargé de clientèle est à votre disposition pour vous présenter plus en détail notre offre de gestion des plans. Il pourra également vous exposer les solutions mises en place par CACEIS en matière de retenue à la source applicable depuis le 1 er avril dernier sur les gains de source française «Face à ce succès, CACEIS développe régulièrement son offre afin de répondre au plus près aux besoins des entreprises»

3 NOTRE ACTUALITÉ page 3 Bienvenue Interview à Lionel Barthélémy, Directeur des Systèmes d Information et Président du GIE Registrar Lionel Barthelemy, vous avez rejoint le groupe Crédit Agricole en 1998 et CACEIS Corporate Trust en 2007 en tant que Directeur des Systèmes d Information. En quoi consiste votre travail au quotidien? Mon rôle consiste à piloter les activités des équipes informatiques, constituées d environ 50 personnes, pour répondre aux attentes du métier services aux émetteurs. Mes priorités se déclinent selon 4 axes : promouvoir l innovation et participer à l enrichissement de l offre métier destinée à la clientèle ; être un partenaire efficace dans la conduite des grands projets de notre société ; assurer la fiabilité et la disponibilité du système d information ; maîtriser les coûts de fonctionnement et de développement. Vous êtes également Président du GIE Registrar ; quelles sont vos missions dans ce cadre? REGISTRAR est un outil informatique de référence qui permet de gérer les registres d actionnaires nominatifs, soit pour compte propre, soit pour compte de tiers. Il est la propriété du GIE Registrar qui regroupe l ensemble de ses utilisateurs : Air Liquide, Allianz, le Groupe Bouygues, CM-CIC Titres, Gecina et CACEIS Corporate Trust. Mon rôle est de mutualiser et coordonner les moyens des adhérents. Ce statut de Présidence du GIE nous permet d être au cœur de l innovation et du progrès pour le développement du logiciel. Il constitue une force pour répondre aux besoins de nos clients. Quelles sont vos priorités pour 2012? Nos priorités sont : poursuivre l enrichissement de nos sites internet OLIS : OLIS-Actionnaire, OLIS-RH, OLIS-Emetteur et OLIS-Capital ; accélérer la dématérialisation des documents destinés aux actionnaires nominatifs ; harmoniser notre offre modulaire de gestion des Assemblées Générales avec notamment le lancement de VOTACCESS Lionel BARTHELEMY, 49 ans, ingénieur en informatique et gestion, a fait l essentiel de sa carrière dans le secteur Banque et Finance. Innovation Acceptation des plans en ligne : CACEIS complète son offre internet Lors de l attribution de stockoptions ou d actions gratuites, la réglementation applicable dans certains pays peut contraindre l employeur à obtenir un accord formel du salarié bénéficiaire. Pour certains plans assortis d objectifs, cet accord bien que non obligatoire, peut être recommandé. La gestion en ligne des acceptations permet de réduire la charge administrative et les délais. CACEIS complète son offre en proposant une nouvelle fonctionnalité disponible sur son site OLIS-Actionnaire permettant de recueillir l accord du salarié, en ligne, selon un dispositif ayant force de preuve. Sur la base d une communication à la main de l employeur, le site propose au salarié, dès sa connexion, de prendre connaissance du règlement du plan dont il est bénéficiaire et lui demande de formaliser son acceptation ou son refus. Sa décision est alors enregistrée avec une empreinte numérique faisant office de preuve en cas de contestation ultérieure. Un accusé de réception est adressé au salarié immédiatement. Pendant la période d acceptation, l employeur dispose sur OLIS-RH d un reporting en direct lui permettant éventuellement de relancer la population n ayant pas répondu. Le document et la page d acceptation sont disponibles dans la langue du salarié. Votre chargé de clientèle se tient à votre disposition pour vous présenter cette nouvelle fonctionnalité simple et économique «La gestion en ligne des acceptations permet de réduire la charge administrative et les délais»

4 JANVIER 2012 N. 3 page 4 NOTRE ACTUALITÉ SUCCÈS Activité de tenue de registre : AIR LIQUIDE et le Groupe BOUYGUES basculent sur Registrar Respectivement en septembre et en décembre dernier, AIR LIQUIDE et le Groupe BOUYGUES (Bouygues, ses filiales TF1 et Colas) ont basculé leur activité de tenue de registre sur le logiciel Registrar. Air Liquide et le Groupe Bouygues sont historiquement des émetteurs qui gèrent eux-mêmes le registre de leurs actionnaires nominatifs. Celui d Air Liquide est le plus important parmi les valeurs cotées sur Euronext Paris avec environ actionnaires nominatifs dont en nominatif pur. Air Liquide et le Groupe Bouygues utilisaient un logiciel de la société ARLIS Air Liquide et le Groupe Bouygues ont étudié, au cours de l année 2010, les différentes solutions de tenue de registre disponibles sur le marché. Après analyse de ces solutions, Air Liquide et le Groupe Bouygues ont décidé d utiliser le logiciel Registrar et d adhérer au GIE du même nom. CACEIS Corporate Trust est l un des membres utilisateurs de ce logiciel et assure également la présidence du GIE. Air Liquide et le Groupe Bouygues ont souhaité examiner, chacun de leur côté, l offre de services informatiques et d accompagnement que CACEIS pourrait leur proposer. JANVIER 2011 Fin janvier 2011, Air Liquide et le Groupe Bouygues ont confirmé leur choix d adhérer au GIE Registrar et de participer ainsi au développement des nouvelles fonctionnalités du logiciel, en collaboration avec les autres membres du GIE. En parallèle, le projet de migration vers Registrar a été lancé et piloté par Air Liquide d un côté, et par le Groupe Bouygues de l autre côté, avec le prestataire du GIE, la société Capgemini, et avec la collaboration de la Direction des Systèmes d Information de CACEIS. Il a été convenu que CACEIS fournisse à Air Liquide et au Groupe Bouygues, dans la durée, une assistance à l utilisation de Registrar et une prestation d hébergement des infrastructures techniques. SEPTEMBRE 2011 Le 19 septembre dernier, après un projet de neuf mois, la bascule du registre des actionnaires nominatifs d Air Liquide sur Registrar s est déroulée avec succès. Depuis, le Service Actionnaires d Air Liquide réalise l ensemble de ses activités sur les nouvelles solutions techniques du GIE Registrar et de CACEIS. DÉCEMBRE 2011 Le 6 décembre 2011, la bascule des registres des actionnaires nominatifs de Bouygues, TF1 et Colas sur Registrar s est déroulée avec succès. Depuis, le Service Titres de ces émetteurs bénéficie des solutions du GIE Registrar et de CACEIS L équipe «Projet» de CACEIS Corporate Trust : 1 er rang : J.M. Legallic, P. Bance, P. Boisvieux, E. Bourdillat, L. Fabre, S. Lopez, T. Menis ; 2 e rang : N. Toribio, I. Chabane, S. Stervinou, S. Desfarges, C. Gaudin, G. Grimaud, A. Guinot.

5 ÉVOLUTIONS MÉTIER page 5 Quoi de neuf sur la Place? ÉVOLUTION Nous attirons dans cette rubrique votre attention sur les avancées permettant de simplifier les modalités de convocation aux assemblées générales d actionnaires, et sur les évolutions attendues quant au délai de règlement-livraison des titres. ASSEMBLÉES GÉNÉRALES Décret simplifiant les modalités de convocation Le décret du 9 novembre 2011 modifie les formalités relatives aux convocations électroniques aux assemblées générales des sociétés anonymes. À compter du 1 er mars 2012 : le recours à la signature électronique sera facilité pour les sociétés qui décident de permettre la participation des actionnaires aux assemblées générales par voie électronique ; le consentement de l actionnaire à l econvocation pourra être recueilli par voie électronique en lieu et place d un courrier ; la feuille de présence pourra être établie sous format électronique ou numérisé et consultable selon les mêmes modalités ; il en sera de même pour les procurations et formulaires de vote à distance. Nous vous invitons à consulter notre parution Décryptage du mois de novembre pour plus d informations. VOTACCESS opérationnel La plateforme électronique de vote par Internet pré-assemblée générale est opérationnelle depuis le 9 novembre Cette date marque l aboutissement de travaux significatifs et de tests approfondis qui ont mobilisé les principaux centralisateurs d assemblées, dont CACEIS, et les teneurs de comptes conservateurs. Le canal Internet, vecteur majeur de la relation clientèle des banques, vient ainsi moderniser les relations entre les émetteurs et leurs actionnaires et favoriser l exercice des droits de vote, tout en répondant aux futures exigences européennes. Nouveau formulaire de VPC L AFTI a mis au point pour les assemblées générales de 2012 la maquette du nouveau formulaire de vote par correspondance. Celui-ci intègre la mise à jour des textes juridiques et les caractéristiques techniques de numérisation liées à VOTACCESS. DÉLAI DE RÈGLEMENT/LIVRAISON En octobre 2010, la loi sur la Régulation Bancaire et Financière a acté la réduction du délai de règlement-livraison des transactions à J+2 jours, sous réserve d une harmonisation au plan européen. Actuellement, le délai qui s applique en France et dans la plupart des pays est de J+3. La volonté affichée par les autorités est de ramener ce délai à J+2 dans le but de réduire les risques de liquidité des systèmes et les risques de contreparties. La mise en application de cette évolution majeure, avec un impact sur le transfert de propriété et le droit de vote, fait l objet de Groupes de travail de Place auxquels participe CACEIS. Pour toute information complémentaire sur ces sujets, nous vous invitons à contacter votre chargé de clientèle Sylvie VERNET-GRUOT, Affaires publiques CACEIS et Présidente du groupe émetteurs de l AFTI FATCA : nouvelles exigences fiscales nord-américaines RÉGLEMENTATION FATCA ou Foreign Account Tax Compliance Act est une loi du 18 mars 2010 ayant pour objectif d aider le fisc américain (IRS) à identifier et fiscaliser les US persons détenant des avoirs dans des institutions financières en dehors des États-Unis et de lutter ainsi contre l évasion fiscale. FATCA vient renforcer le dispositif existant depuis 2001 de Qualified Intermediary (QI). CACEIS Corporate Trust est aujourd hui agréé QI et deviendra, à ce titre, un Foreign Financial Intermediary (FFI ou intermédiaire financier étranger) qui devra effectuer les nouvelles déclarations pour des actionnaires inscrits au nominatif pur, notamment ceux issus des dispositifs français d actionnariat salarié. Selon FATCA, les FFI détenant des comptes appartenant à des US persons devront signer une convention avec l IRS prévoyant trois obligations : identifier les US persons selon les procédures définies par l IRS, déclarer annuellement à l IRS les avoirs de ces US persons, appliquer une retenue à la source de 30 % sur les revenus perçus par les US persons refusant de s identifier, et réaliser un reporting global spécifique pour ces derniers. Cette loi deviendra effective le 1 er juillet 2013 avec application des premières retenues à la source à compter du 1 er janvier Les experts FATCA du Groupe Crédit Agricole et de CACEIS travaillent depuis plusieurs mois sur les impacts de cette réglementation sur l industrie des titres. Ils participent aux différents groupes de Place afférents. CACEIS ne manquera pas de vous tenir informé des conséquences de la mise en œuvre de cette loi sur la gestion des comptes de vos actionnaires US persons inscrits au nominatif pur Image via onesourceblog

6 JANVIER 2012 N. 3 Principales mesures fiscales et sociales adoptées en 2011 * page 6 ÉVOLUTIONS MÉTIER RÉGLEMENTATION En ce tout début d année, nous avons jugé utile de vous rappeler les principales évolutions en matière fiscale et sociale votées en 2011 et applicables en 2012, certaines rétroactivement sur Ces mesures s appliquent à toutes les formes d imposition, sociale et fiscale, sur le revenu et sur le capital, et à toutes les catégories de contribuables, résidents et nonrésidents, actionnaires et salariés. LES MESURES VOTÉES COURANT 2011 Les allégements Le bouclier fiscal est supprimé à compter de L ISF est aménagé en trois temps : en 2011 : suppression de la première tranche d imposition ( K ) ; en 2012 : barème ramené à deux tranches avec 0,25 % pour les patrimoines allant de 1,3 M à 3M et 0,5 % pour les patrimoines supérieurs à 3 M. Les patrimoines inférieurs à 3 M n auront plus de déclaration d ISF à rédiger, le montant imposable étant simplement reporté sur la déclaration de revenu. en 2013 : possibilité de payer son ISF mensuellement. l encadrement des dons manuels supérieurs à Une «exit tax» est créée à la charge des résidents fiscaux français qui deviennent nonrésidents à la suite du transfert à l étranger de leur domicile fiscal intervenu depuis le 3 mars Sont assujettis ceux qui ont été résidents français au moins 6 des 10 années précédant le transfert. Cette taxe s applique aux plus-values latentes sur valeurs mobilières constatées lors du transfert, seulement pour les investissements représentant plus de 1 % du capital d une société ou dont la valeur est supérieure à 1,3 M. L ensemble des prélèvements sociaux ont été relevés à 13,50 %. Le forfait social est relevé à 8 %. LES MESURES VOTÉES FIN DÉCEMBRE 2011 Elles s appliquent, sauf exception, à compter du 1 er janvier Elles sont issues des textes suivants : La 4 e loi de finances rectificative pour 2011 qui prévoit de : geler les barèmes de l impôt sur le revenu, de l ISF et des droits de mutation à titre gratuit en 2012 et 2013 ; créer un 2 e taux réduit de TVA à 7 % ; de vote ensuite, et ne pas en être dirigeant. le dispositif prévu pour les dirigeants partant à la retraite reste en revanche inchangé ; créer une taxe de 3 % sur le revenu fiscal de référence excédant ( pour un couple), et un taux de 4 % sur la fraction du revenu dépassant ( pour un couple) ; appliquer un nouveau «coup de rabot» de 15 % sur les niches fiscales et réduire le plafonnement global des niches à plus 4 % du revenu imposable ; supprimer à compter du 1 er janvier 2011 le droit à l abattement de 40 % sur les dividendes distribués par les SIIC, les SPPICAV et les sociétés européennes équivalentes. Cette disposition pose la question de la rétroactivité des prélèvements sociaux déjà effectués en supprimer l éligibilité des actions de SIIC ou de sociétés européennes similaires acquises à compter du 21 octobre 2011 au PEA, les actions acquises avant cette date restant éligibles et conservant les avantages du plan Les règles des pactes Dutreil d engagement collectif de détention des titres en matière d ISF et de droits de mutation à titre gratuit sont assouplies. Le FIP investi dans des entreprises d outremer est la seule niche fiscale créée. Elle ouvre droit à une réduction d impôt aux contribuables résidents dans des départements ou collectivités d outre-mer. Les alourdissements La fiscalité des donations et des partages s alourdit à compter du 1 er janvier 2012 avec : pour les donations et partages en ligne directe, l augmentation des taux des deux dernières tranches du barème à 40 % pour la tranche entre et , et à 45 % au-delà ; le délai de reconstitution de l abattement fiscal pour les donations à 10 ans ; la suppression des réductions des droits de donation selon l âge du donataire, sauf pour les transmissions d entreprises en pleine propriété augmenter le taux de prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) à 21 % sur les dividendes et à 24 % sur les intérêts ; augmenter les taux de retenue à la source sur les dividendes versés à des personnes physiques non-résidentes respectivement à 30 % ou 55 % selon la convention fiscale applicable. La loi de finances pour 2012 qui prévoit de : modifier le régime des abattements sur les plus-values de cession de valeurs mobilières selon la durée de détention : l exonération sera réservée uniquement aux personnes détenant depuis au moins 8 ans plus de 10 % du capital ou des droits de vote de la société dont les titres ont été cédés et qui réemploieront dans les 3 ans de la cession au moins 80 % du montant de la plusvalue (nette des prélèvements sociaux) dans le capital d une PME européenne opérationnelle pendant au moins 5 ans ; le contribuable ne devra pas être associé de la seconde société avant l opération, ni en détenir au moins 5 % du capital et des droits CACEIS Corporate Trust est une société du groupe CACEIS *L ensemble des informations ci-dessus sont actualisées au 3 janvier 2012 et peuvent être soumises à modification par le législateur ultérieurement. caceis émetteurs Directeur de la publication : Jean-Michel Desmarest Rédactrice en chef : Corinne Brand, Comité éditorial : Régine Besnier-Docet, Corinne Brand, William Cadou, Guy-Hervé Coffin, Jean-Michel Desmarest, Nicolas Dezaunay, Jean-Christophe Vautrin. Design : Sylvie Revest, CACEIS Crédit photos : Yves Maisonneuve, CACEIS Digitalvision, Fotolia Cette Lettre d information a été produite par les équipes de CACEIS à Paris, à partir de sources réputées fiables. Les informations contenues dans la Lettre ont un caractère exclusivement indicatif et sans aucun engagement de la part de CACEIS. Toute information contenue dans la lettre peut être modifiée, à tout moment sans préavis, par CACEIS. CACEIS ne saurait engager sa responsabilité au titre de la divulgation ou de l utilisation des informations contenues dans cette Lettre.» Reproduction intégrale ou partielle interdite sans l accord de l éditeur.

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS. Suivi des mobilités et retenue à la source p.5

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS. Suivi des mobilités et retenue à la source p.5 caceis émetteurs L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS juin 2012 n. 4 www.caceis.com produits et services La gestion des registres p.2 notre actualité Assemblées générales : première saison sur Votaccess

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Le projet de loi de finances pour 2013 (PLF 2013), adopté en première

Le projet de loi de finances pour 2013 (PLF 2013), adopté en première LEGIS hors-série Décembre 2012 L'essentiel de la veille réglementaire et fiscale du métier titres dossier spécial : Projet de Loi de finances 2013 ////// édito Projet de loi de finances 2013 : vers une

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS NOTRE ACTUALITÉ. Interview de M.C. Jolivet et I. Castets, responsables du service AG p.4

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS NOTRE ACTUALITÉ. Interview de M.C. Jolivet et I. Castets, responsables du service AG p.4 caceis émetteurs L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS DÉCEMBRE 2012 N. 5 PRODUITS ET SERVICES La gestion des produits de taux chez CACEIS : plus de 20 ans d expérience p.2 Titres de créances négociables

Plus en détail

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus Newsletter Fiscalité Janvier 2013 Sommaire Fiscalité des personnes physiques Page 3 Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

www.bredbanqueprivee.com

www.bredbanqueprivee.com www.bredbanqueprivee.com BRED Banque Populaire - Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L 512-2 et suivants du code monétaire et financier et l ensemble des textes relatifs

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 18 janvier 2006 4 ème Trimestre 2005

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 18 janvier 2006 4 ème Trimestre 2005 Lettre d Information Juridique et Fiscale 18 janvier 2006 4 ème Trimestre 2005 1. Informatique et Libertés ALERTES PROFESSIONNELLES La loi «SARBANES OXLEY», adoptée aux Etats-Unis, impose aux filiales

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL GESTION PRIVÉE VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL 2013 - Particuliers - Mise à jour octobre 2013 I - IMPÔT SUR LE REVENU Barème 2013 de l impôt sur les revenus (IR) 2012 Revenu imposable (R/N)

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT 2 / 3 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE 03 LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LES 3 FORMES

Plus en détail

EN cette période de discussions législatives soutenues autour des projets de loi de

EN cette période de discussions législatives soutenues autour des projets de loi de L'ESSENTIEL DE LA VEILLE RÉGLEMENTAIRE ET FISCALE DU MÉTIER TITRES N 16 Octobre 2013 ////// ÉDITO EN cette période de discussions législatives soutenues autour des projets de loi de finances (PLF) et de

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012 Panorama de l actualité fiscale Séminaire APL 30 Octobre 2012 Plan I. Introduction Chronologie des évènements II. Projet de loi de finance 2013 Impôt sur le Revenu Fiscalité des revenus du capital Fiscalité

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION

LA LETTRE D INFORMATION LA LETTRE D INFORMATION 2014 SOMMAIRE P.1- SEPA (single euro payments area) : nouvelles modalités pour les virements bancaires en 2014 P.2- MISE A JOUR DE VOS DONNEES PERSONNELLES P.3- RAPPEL DES MESURES

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant.

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. Ce qui va changer pour vous en 2011 En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. En bref.. Déficit budgétaire 2010 152 milliards Objectif 2011 de la loi de finances : Ramener

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Les modalités pratiques

Les modalités pratiques Les modalités pratiques Avertissement Conformément à l article 211-4 du règlement général de l AMF (Autorité des Marchés Financiers), nous vous informons que cette opération s effectue hors du champ de

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes Projet de Loi de Finances 2014 Les principales réformes La fiscalité sur les plus-values immobilières C est inédit dans l histoire, la réforme sur les plus-values immobilières a été inscrite au BOFIP (donc

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros Lettre d'information - Mai - Juin 2007 MESURES FISCALES ANNONCÉES PAR LE NOUVEAU GOURVERNEMENT Sous réserve que ces mesures soient votées par le Parlement, certaines de ces mesures seraient applicables

Plus en détail

Morvilliers Sentenac Avocats

Morvilliers Sentenac Avocats Newsletter n 13... Février 2013 Morvilliers Sentenac Avocats Actualités fiscales Les lois de finance votées en fin d année modifient sensiblement le paysage fiscal en accroissant les charges fiscales pesant

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Octobre 2012 2012 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire Projet de loi de finances 2013 I - Mesures concernant directement l assurance-vie II - Autres mesures relatives à la fiscalité du patrimoine

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Cette lettre fiscale porte sur des mesures votées dans la 3 ème Loi de Finances Rectificative pour 2012 applicables à compter du 1er janvier 2014 prochain. Elle porte sur les nouvelles

Plus en détail

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Arnaud JAMIN Avocat Directeur Associé 1 Les plus-values de cession de valeurs mobilières ou droits sociaux 2 Les plus-values de cession de valeurs mobilières

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 La loi de finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013 au Journal Officiel de la République Française. Nous verrons dans les développements

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2015-05 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1 RÉGIME DES PERSONNES IMPATRIÉES REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008... 1 REGIME NOUVEAU... 4 A - Personnes concernées... 5 1 Salariés et mandataires sociaux... 5 2 Personnes non salariées... 6

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

FISCAL ET DOUANIER. Actualité fiscale post-électorale. Commission ouverte. Jeudi 25 octobre 2012

FISCAL ET DOUANIER. Actualité fiscale post-électorale. Commission ouverte. Jeudi 25 octobre 2012 Commission ouverte FISCAL ET DOUANIER Co-responsables : Louis-marie bourgeois et alain theimer Jeudi 25 octobre 2012 Actualité fiscale post-électorale 1 LA FISCALITÉ DU PATRIMOINE - ISF ISF 2012 CE ISF

Plus en détail

Nouvelles dispositions en matière

Nouvelles dispositions en matière Nouvelles dispositions en matière de fiscalité du patrimoine Mise à jour Août 2011 Gérard DORIER, Inspecteur principal des impôts Gwenael SAINTILAN, Avocat 1 SOMMAIRE 2 I. Impôt sur le revenu 1. Souscription

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

Présentation Loi de Finances 2011 & 2012

Présentation Loi de Finances 2011 & 2012 Présentation Loi de Finances 2011 & 2012 Association Athélia Entreprendre Hôtel IBIS Mardi 1 er Février 2011 Intervenante : Florence Estienne Sumatra Patrimoine I. Mesures impactant le patrimoine Sommaire

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi de finances pour 2014

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi de finances pour 2014 n 3 > 7 février 2014 info Sommaire Loi de finances pour 2014 : > Fiscalité des particuliers : mesures relatives à l impôt sur le revenu > Fiscalité des entreprises ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi

Plus en détail

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013 PLAN Loi de Finances rectificative du 14 mars 2012 (1 ère LFR) Loi de Finances rectificative du 16 août 2012 (2 ème LFR) Loi de Finances rectificative de décembre 2012 (3 ème LFR) Doctrine et jurisprudence

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS NOTRE ACTUALITÉ. Interview de William Cadou, responsable de la relation clients p.4

L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS NOTRE ACTUALITÉ. Interview de William Cadou, responsable de la relation clients p.4 caceis émetteurs L ACTUALITÉ DES SERVICES AUX ÉMETTEURS AVRIL 2013 N. 6 www.caceis.com PRODUITS ET SERVICES La Relation au service de vos actionnaires et salariés p.2 Vallourec témoigne suite à l enquête

Plus en détail

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe!

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe! Patrimoine SOMMAIRE Les nouvelles dispositions fiscales et patrimoniales 2012 infos Un critère de choix de la structure juridique : la protection du patrimoine du chef d entreprise? (EIRL, EURL,...) Tableau

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES FR 52-09 LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES GROUPE DE SOCIÉTÉS : RÉGIME DES SOCIÉTÉS MÈRES ET FILIALES Suppression de la possibilité de

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières La loi de finances pour 2014 vient de modifier les modalités d impositions des plus-values

Plus en détail

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014)

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières 2 SOMMAIRE PAGES INTRODUCTION 3 I) Schéma illustratif

Plus en détail

EN PARTICULIER. La lettre de la Gestion Privée. Spécial Fiscalité

EN PARTICULIER. La lettre de la Gestion Privée. Spécial Fiscalité EN PARTICULIER Spécial Fiscalité La lettre de la Gestion Privée une publication du Groupe La Française, achevée de rédiger le 24 02 2015 Après une année 2014 particulièrement riche en nouveautés, 2015

Plus en détail

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!!

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!! M a r s 2 0 0 8 N e w s l e t t e r J. de DEMANDOLX & ASSOCIES J. de DEMANDOLX Conseil en Gestion de Patrimoine GESTION S.A. Conseil & Gestion de Portefeuille Et de 8!! C est en effet la 8ème correction

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DU DEPARTEMENT FISCAL FEVRIER 2013

LETTRE D INFORMATION DU DEPARTEMENT FISCAL FEVRIER 2013 LETTRE D INFORMATION DU DEPARTEMENT FISCAL FEVRIER 2013 LES PRINCIPALES MESURES PATRIMONIALES DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 La présente lettre a pour

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Août 2012 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux. Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes

Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux. Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes Plan Partie 1 : Evolutions législatives récentes 1 Projets de loi de finances rectificatives

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions Le 11 février 2013 Fiscalité de l épargne et financement des entreprises Eléments de constat et propositions Les lois de finances adoptées au cours de ces deux dernières années ont appréhendé les revenus

Plus en détail

Les nouveautés fiscales de 2012

Les nouveautés fiscales de 2012 Les nouveautés fiscales de 2012 Sommaire Les dispositifs fiscaux Le plafonnement global des niches fiscales Le barème de l IR L imposition des plusvalues L imposition des revenus mobiliers Scellier Les

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE Les Franco-Israéliens face aux RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE - 1 - SOMMAIRE PREFACE RESIDENCE FISCALE DANS QUEL PAYS SUIS-JE FISCALEMENT RESIDENT PANIER FISCAL D INTEGRATION QUELS SONT LES AVANTAGES ATTRIBUES

Plus en détail

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Quels sont les impôts que je devrai payer lors de la cession de mon entreprise? Exclusivement une taxe

Plus en détail

Présentation du groupe

Présentation du groupe GEO Chapter France: Sonepar ou le défi de la mise en place d un plan mondial de stockoptions dans un groupe non coté 12 février 2009 1 Présentation du groupe Sonepar, distributeur de matériel électrique

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

Projet de loi «Macron» : état des lieux après l adoption par l Assemblée Nationale en première lecture (projet de loi n 2447)

Projet de loi «Macron» : état des lieux après l adoption par l Assemblée Nationale en première lecture (projet de loi n 2447) Projet de loi «Macron» : état des lieux après l'adoption par l'assemblée Nationale en première lecture p.1 Ajustement du prix d exercice de stock-options en cas de fusion p.3 Regroupement en une seule

Plus en détail

FISCALITÉ les premières pistes pour 2013 Quels sont les impacts des annonces faites par le gouvernement? 1 er octobre 2012

FISCALITÉ les premières pistes pour 2013 Quels sont les impacts des annonces faites par le gouvernement? 1 er octobre 2012 FISCALITÉ les premières pistes pour 2013 Quels sont les impacts des annonces faites par le gouvernement? 1 er octobre 2012 Avertissement Le présent document se fonde sur des données purement prévisionnelles,

Plus en détail

LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 18 février 2013 CGPME AIN

LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 18 février 2013 CGPME AIN LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES 18 février 2013 CGPME AIN 1 La réforme fiscale 2013 Application pratique 8 aux chefs d entreprises Jacques - Vincent PIROUX Expert -

Plus en détail

principales mesures du «paquet fiscal»

principales mesures du «paquet fiscal» principales mesures du «paquet fiscal» Loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, publiée au Journal officiel le 22 août 2007. Les principales mesures en matière patrimoniale sont les

Plus en détail

Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012

Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012 Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012 REFORME FISCALE CALENDRIER Réforme présentée en Conseil des Ministres le 4 juillet 2012 (audit de la Cour des comptes réalisé) Date à laquelle

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

---------------------------

--------------------------- F I S C A L I T E A P P L I C A B L E A U X D I V I D E N D E S P A Y E S P A R D E X I A Principe général : Les dividendes d actions payés par des sociétés belges à leurs actionnaires, quelque soit leur

Plus en détail

FLASH SPECIAL. Décembre 2012

FLASH SPECIAL. Décembre 2012 FLASH SPECIAL Décembre 2012 LOIS DE FINANCES DE FIN D ANNEE 2012 La fin d année 2012 aura été riche en actualité fiscale: Une loi de finances pour 2013 dont les vifs débats avaient commencé dès l été 2012

Plus en détail

Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs

Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs Paris - Du 21/09/au 20/10/2014 N 64 Décryptage L actualité juridique et réglementaire Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs 1 Actualités législatives et réglementaires

Plus en détail

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions L ISF : Un barème très élevé Seuil d imposition : 1 300 000. Tranche Taux Calcul < 800 000 0% Assiette x 0 Entre 800 000 et 1 300 000 0,50% (A x

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA 1. Objectif de FATCA En mars 2010, le Sénat américain a adopté la loi "Foreign Account Tax Compliance Act" aux termes de laquelle les établissements financiers et les fonds étrangers sont appelés à collaborer

Plus en détail