Résumé non technique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résumé non technique"

Transcription

1 Résumé non technique Contexte du projet La réalise le prolongement de la ligne 12 de la station «Porte de la Chapelle» (Paris 18 ème ) à la station (93) soit un linéaire de 3,8 km sur le territoire de quatre communes et de deux départements : Paris (18 ème arrondissement) et la Seine-Saint-Denis (Saint-Denis, Aubervilliers et La Courneuve). Le projet a été déclaré d'utilité publique le 8 juin 2004 (et prorogé le 5 juin 2009). Waldeck Rousseau Pont de Stains / Aimé Césaire Phase 1 Phase 2 Le projet se déroule en deux phases : 1 ère phase -de-sac final (arrière gare de la tué place Valmy à La Courneuve, réalisation de la cette phase, ouverture de la station Front Populaire. Page 2

2 2 ème phase : réalisation des sta et, réaménagement de extrémité à La Courneuve les travaux de cette phase sont prévus pour démarrer fin La mise en service est prévue pour Le présent dossier concerne la réalisation de la deuxième phase du projet, dont on étudie les impacts : en phase travaux, pour le projet (Nappes du Calcaire de Saint-Ouen et du Lutétien), et le rejet des eaux - ; dans laquelle s mais où le tunnel, les stations et les ouvrages annexes sont susceptibles de modifier les écoulements de la nappe. du projet de prolongement de la ligne 12 dans sa globalité a été de 200 selon la réglementation alors en vigueur pour la phase 1 uniquement, car le délai entre les deux ème phase. Pour la phase 2, doit être effectuée : cette révision est axée sur les problématiques, -à-dire relatives aux pompages et aux rejets dans le cadre de la construction des ouvrages de la phase 2. Présentation du projet de pompages / rejets : Ouvrage Période de pompage Débit maximal m 3 /h* (en fin de total (m 3 ) terrassement) Mars 2016 à février * (12 mois) Pont de Stains Mai 2016 à août 2017 (15 mois) * Waldeck Rousseau Avril à octobre 2014 (6 mois) * perméabilité des terrains au droit de la paroi injectée ont issues de : - pompages «; - suivantes : ; leurs caractéristiques seront les Page 3

3 Station / Ouvrage Profondeur des puits de pompage Pont de Stains 33,80 m (+ 10 m NGF) Nombre de puits de pompage 3 ou 4 38 m (0 m NGF) 30 puits, implantés tous les 20 m selon 2 lignes de pompage le long des parois moulées (longs pans) Position crépines Face aux SB et MC Face aux SB et MC Capacité des pompes 50 m 3 /h 10 m 3 /h puits de pompage : compteur ou débitmètre et sondes de contrôle du niveau. Par ailleurs des prélèvements avant rejet seront effectués, en entrée et en sortie de traitement afin de vérifier le bon fonctionnement du dispositif. n. les pompages plus nécessaires, les forages de pompage seront rebouchés selon les règles de Les rubriques concernées sont : (création de forages), (prélèvements), et (rejets dans les eaux douces superficielles). En raison des débits extraits (supérieurs à m 3 /h) ainsi que des critères de qualité imposés aux rejets effectués aux eaux douces superficielles, le projet est soumis à autorisation. Etat initial de phase 2. Le tunnel, les stations et les ouvrages annexes se situent dans les horizons du Calcaire de Saint-Ouen et des Sables de Beauchamp supérieurs. Les parois moulées, en revanche, Deux formations aquifères sont présentes dans ces niveaux : - (Calcaire de Saint-Ouen et Sables de Beauchamp), également appelée «nappe phréatique générale», - Marnes et Caillasses, Calcaire grossier du Lutétien ). ; ils se situent à environ 1 à 9 m de ls sont plus importants, les parois pour Pont de Stains), dans des niveaux où la perméabilité est plus faible. Page 4

4 De nombreux forages sont présents dans le secteur, essentielleme km 800 m de profondeur. Le projet se situe en rive droite de la site, au niveau de la boucle de Villeneuve la Garenne. Le Canal Saint-Denis est présent également ; il. Vis-à-vis du risque inondation, deux documents existent : le PPRI Seine Saint Denis et le PSSI Zone de Paris. Le tracé débordement du fleuve (situation en-dehors de la limite des PHEC - Plus Hautes Eaux Connues de la Seine lors de la crue de 1910). En revanche, il est concerné par les risques de remontée de nappe, en particulier au nord du parcours où on se situe en zone de nappe subaffleurante (quelques mètres de profondeur). Enfin, des sites de pollutions connues (base de données BASOL) se trouvent dans le secteur, entre 400 et 1,3 km du tracé. Des pollutions de nappe ont eu lieu (notamment hydrocarbures, solvants, pesticides) ; ces pollutions ont été traitées pour la plupart (seul tement). dépassent les critères de qualité requis pour le rejet aux eaux douces superficielles (Canal Saint- de traiter Impacts en phase travaux Les impacts du projet en phase travaux susceptibles de se produire sont liés aux rejet au milieu naturel (Canal Saint-Denis ou Concernant les eaux souterraines, deux aspects ont été examinés : - ressource globale, sur les niveaux de nappe, sur les ouvrages AEP et autres ouvrages voisins car les -> épuisement en fond de parois moulées ; - certain nombre de paramètres (MES, DCO, DBO 5, azote, phosphore, COT, nitrates, arsenic, chrome, plomb, hydrocarbures totaux et AOX concernant le rejet au Canal et MES, DCO, plomb, cuivre, zinc et sulfates concernant le rejet au réseau ) afin avec les critères de qualité requis. Page 5

5 -à-vis : - des risques naturels (inondation, retrait- ; - des documents de planification (PLU, SDAGE, SAGE) ainsi que zonages réglementaires (ZRE, distances aux forages) etc - des sites naturels, architecturaux ou patrimoniaux, y compris les sites Natura 2000 ; - des sources potentielles de pollution connues. Impacts en phase exploitation : rrage créé par le tunnel qui est globalement variations. pour les plus fortes Page 6

Notice du zonage d'assainissement des eaux pluviales PREAMBULE

Notice du zonage d'assainissement des eaux pluviales PREAMBULE PREAMBULE Le développement de l'urbanisation et l'imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux pluviales une véritable menace pour de nombreuses collectivités. En effet, la diminution de la

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Raison sociale :... Commune, code postal :... Version numérique du rapport remise en version : CD DVD Clé USB Mail à

Plus en détail

LIGNE 12 VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE

LIGNE 12 VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE LIGNE 12 VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE Elodie, tel est le nom du tunnelier en train de forer le tunnel du prolongement de la ligne 12 depuis la Porte de la Chapelle vers la Mairie d Aubervilliers et La

Plus en détail

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE Syndicat LATRESNE Le département de la Gironde se caractérise par la présence d importantes réserves en eaux souterraines. Il fait aussi partie des départements où les nappes profondes

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE D'ETUDES POUR LA GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU DU DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

SYNDICAT MIXTE D'ETUDES POUR LA GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU DU DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Etude des possibilités de déplacement vers le Nord-Est de prélèvements effectués pour l'alimentation en eau potable dans la nappe de l'eocène au droit de la vallée de l'isle SYNTHESE DE L'ÉTUDE REALISEE

Plus en détail

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES FEVRIER 2007 Elaboré par le SIZIAF SOMMAIRE INTRODUCTION...4 1. TOPOGRAPHIE ET CLIMATOLOGIE...5 1.1. Topographie...5 1.2. Climatologie...5

Plus en détail

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg.

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg. 1,5 à 30 mg.l -1 20 Calcium 2 à 20 mg.l -1 20 Magnésium 2 à 40 mg.l -1 25 Potassium 1 à 15 mg.l -1 20 Sodium Ammonium NF T 90-015-2 0,05 mg.l -1 30 1 à 15 mg.l -1 15 Phosphore total Azote Kjeldahl NF EN

Plus en détail

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS Direction Générale des Services Techniques Direction de l Eau et de l Assainissement FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS 1 - RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1. - Administratifs Raison sociale :.. N Rue

Plus en détail

Journées des 21 et 22 février Géothermie. Réglementation, Normes. Jean-Claude MARTIN BRGM - GTH/DMCG

Journées des 21 et 22 février Géothermie. Réglementation, Normes. Jean-Claude MARTIN BRGM - GTH/DMCG Journées des 21 et 22 février 2012 Géothermie Réglementation, Normes Jean-Claude MARTIN BRGM - GTH/DMCG Réglementation : liée à la géothermie, aux forages, à l exploitation de l eau souterraine Normes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA MESURE DES REJETS INDUSTRIELS AU RESEAU D ASSAINISSEMENT

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA MESURE DES REJETS INDUSTRIELS AU RESEAU D ASSAINISSEMENT CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA MESURE DES REJETS INDUSTRIELS AU RESEAU D ASSAINISSEMENT I - OBJET DU CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges est applicable aux opérations de mesure de pollutions

Plus en détail

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes ESTIMBRE Laurence SIAUBC Mercredi 11 mai 2016 - Montpellier Contexte du bassin cannois Scénario actuel Emissaire 52 000 m 3 /jour d EUT 18 Mm3/an mer Station

Plus en détail

La police de l eau Eric MUTIN Chef de service adjoint du service Eaux et Risques DDTM34 Responsable de la police de l eau et animateur de la MISE 34

La police de l eau Eric MUTIN Chef de service adjoint du service Eaux et Risques DDTM34 Responsable de la police de l eau et animateur de la MISE 34 La police de l eau Eric MUTIN Chef de service adjoint du service Eaux et Risques DDTM34 Responsable de la police de l eau et animateur de la MISE 34 Sommaire Rappel des enjeux et du cadrage de la politique

Plus en détail

CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU

CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU Les cartes de qualité des cours d eau présentées dans l état des lieux ont été réalisées à partir de grilles de qualité permettant

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DU SAGE NAPPE DE BEAUCE. Groupe régional SAGE IDF 16 avril 2013

TABLEAU DE BORD DU SAGE NAPPE DE BEAUCE. Groupe régional SAGE IDF 16 avril 2013 TABLEAU DE BORD DU SAGE NAPPE DE BEAUCE Groupe régional SAGE IDF 16 avril 2013 Contexte du SAGE Nappe de Beauce SAGE en cours d approbation Adoption du SAGE par la CLE le 24 janvier 2013 Arrêté inter-préfectoral

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais. Michel Forissier. photographiques : JF Marin

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais. Michel Forissier. photographiques : JF Marin juin 2013 no 8 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux la lettre du Sage Est lyonnais Bulletin d information de la Commission Locale de l Eau Un Sage c est édito L année 2013 sera marquée par l élaboration

Plus en détail

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique TABLE DES ILLUSTRATIONS Carte 1 : Le bassin de la Vouge dans le bassin Rhône Méditerranée Carte 2 : Carte

Plus en détail

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 Création de l assainissement Hameau d Arpenty Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 1 Accueil des participants I Historiqueduprojet Déroulement de la réunion II L Assainissement Collectif(AC)

Plus en détail

- la gestion environnementale des canaux et leurs stations de pompage, des ruisseaux, des cours d eau, de l étang et de ses zones humides,

- la gestion environnementale des canaux et leurs stations de pompage, des ruisseaux, des cours d eau, de l étang et de ses zones humides, REGLEMENT DU SAGE du bassin versant de l étang du Biguglia approuvé par la CLE le 12 janvier 2012 PREALABLE La particularité du fonctionnement du bassin versant de l étang de Biguglia repose sur la présence

Plus en détail

Un territoire contrasté

Un territoire contrasté Rencontres au fil de l eau Septembre 2013 Contexte général Des affluents pérennes ou non Des eaux souterraines/ un réseau karstique très développé Plages du Prado Huveaune Calanque de Cortiou SDAGE: Schéma

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES Calculatrice autorisée, conformément à la circulaire n 99-186 du 16 Novembre 1999 Aucun document

Plus en détail

Etat des lieux du bassin versant. Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant de la Doller

Etat des lieux du bassin versant. Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant de la Doller Etat des lieux du bassin versant Service Aménagement des Rivières 100 Avenue d Alsace BP 20351 68006 COLMAR Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant Version du 18 décembre 2013

Plus en détail

1 Résumé non technique

1 Résumé non technique 1 Résumé non technique L objet du présent document concerne la demande d autorisation de au titre du code minier pour la réalisation d un projet de géothermie pour l opération immobilière de la «Grande

Plus en détail

(Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE

(Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE (Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y Intervenant : N de commande :.. N INSEE :.. N Interlocuteur :. N d Ouvrage

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS INTRODUCTION DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Notice : mode d emploi Le régime de base du calcul de la redevance pour pollution non domestique défini par la Loi

Plus en détail

FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3)

FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3) FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3) Note : Cette fiche vaut déclaration au titre du Code Minier et permettra la saisie

Plus en détail

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER Etape 1 : calcul de la pluie de projet La pluie de projet utilisée pour les calculs est donnée par la formule de Montana : t : durée de l évènement

Plus en détail

15- LES RISQUES QUI INTERFERENT SUR L URBANISATION

15- LES RISQUES QUI INTERFERENT SUR L URBANISATION 15- LES RISQUES QUI INTERFERENT SUR L URBANISATION Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre 2015 219 L étude «risquologie» réalisée par Environnement, Aménagement, Carrières et Matériaux

Plus en détail

ATLAS CARTOGRAPHIQUE

ATLAS CARTOGRAPHIQUE SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DE L EAU DU BASSIN DE L AGOUT Plan d aménagement et de gestion durable et règlement ATLAS CARTOGRAPHIQUE Adopté par la CLE le 14 janvier 2014 2 PARTIE 1 : SYNTHESE DE

Plus en détail

Implantation des échangeurs et des piézomètres de surveillance. Chalet Machinerie thermodynamique

Implantation des échangeurs et des piézomètres de surveillance. Chalet Machinerie thermodynamique sondes s verticales Systèmes installés 2 sondes de 50 m et 1 sonde de 100 m 3 piézomètres de surveillance 0 m 50 m Contexte géologique : log stratigraphique Sable et argile Sable et argile et sable calcaire

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DES TETES DE FORAGE. L arrêté ministériel du 11 septembre 2003 pour les têtes de forage

MISE EN CONFORMITE DES TETES DE FORAGE. L arrêté ministériel du 11 septembre 2003 pour les têtes de forage Ce que dit la réglementation COMPRENDRE L arrêté ministériel du 11 septembre 2003 pour les têtes de forage Il fixe les prescriptions générales applicables aux sondages, forages, création de puits ou d

Plus en détail

Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais

Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais Eau 69 Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais L état écologique des cours d eau, défini par la Directive Cadre sur l Eau (DCE), est un indicateur qui intègre des résultats de mesures

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

ORGANISME UNIQUE DE GESTION COLLECTIVE 38 DEMANDE DE PRÉLÈVEMENTS D EAU A USAGE AGRICOLE (articles R à R du code de l environnement)

ORGANISME UNIQUE DE GESTION COLLECTIVE 38 DEMANDE DE PRÉLÈVEMENTS D EAU A USAGE AGRICOLE (articles R à R du code de l environnement) Date de réception : Saison d irrigation : Cadre réservé à l OUGC Eau souterraine Eau superficielle Unité de Gestion : Sous Unité de Gestion : Ressource : Commentaire : ORGANISME UNIQUE DE GESTION COLLECTIVE

Plus en détail

Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage

Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage Se reporter dans tous les cas à l arrêté modifié du 11 septembre 2003 fixant les prescriptions générales applicables aux sondages, forages, création

Plus en détail

Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne

Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne Le S.A.G.E. Boutonne Maître d ouvrage : SYMBO Le SAGE Boutonne Caractéristiques du bassin Constat sur la ressource et impact des usages Les

Plus en détail

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE)

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE) Programme d approvisionnement en eau Canada-Québec Initiative des producteurs agricoles pour l acquisition de connaissances sur les eaux souterraines et les eaux de surface Cynthia Carrier, géographe Nathalie

Plus en détail

14. APERÇU DES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION DE L EAU EN RÉGION BRUXELLOISE

14. APERÇU DES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION DE L EAU EN RÉGION BRUXELLOISE 14. APERÇU DES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION DE L EAU EN RÉGION BRUXELLOISE 1.Introduction La Région bruxelloise est située majoritairement dans le sous-bassin de la Senne. Ce cours d eau et ses affluents

Plus en détail

Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013

Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013 Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013 Les domaines de compétences du SYDEC en matière d assainissement Le service public de l assainissement collectif de

Plus en détail

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL RÈGLEMENT e règlement d assainissement communal permet de préciser les modalités de déversements d effluents* dans les réseaux d assainissement communaux. Ce règlement

Plus en détail

Bulletin officiel du Ministère de l Écologie et du Développement Durable

Bulletin officiel du Ministère de l Écologie et du Développement Durable Bulletin officiel du Ministère de l Écologie et du Développement Durable N o 13-15 juillet 2005 (Journal officiel du 31 mai 2005) Arrêté du 7 février 2005 fixant les règles techniques auxquelles doivent

Plus en détail

Les sites et sols pollués

Les sites et sols pollués Les sites et sols pollués On considère en France qu un sol est pollué dès lors que cette pollution est susceptible de présenter un impact. Ce n est pas tant la présence de polluants dans les sols qui est

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE

PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE ARRETE N 2003-248 du 21 février 2003 approuvant la révision partielle du schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux du bassin Seine-Normandie VU la loi

Plus en détail

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe SECTION 1 _NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE AUe1 _ OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Sont interdites dans la zone

Plus en détail

Reconnaissance et traitement des zones à gypses de la région parisienne en vue de leur constructibilité. Marc BRISEBARRE

Reconnaissance et traitement des zones à gypses de la région parisienne en vue de leur constructibilité. Marc BRISEBARRE Reconnaissance et traitement des zones à gypses de la région parisienne en vue de leur constructibilité Marc BRISEBARRE Marc BRISEBARRE Marc BRISEBARRE OU LES GYPSES SE RENCONTRENT-ILS? P Eocène Oligocène

Plus en détail

RAPPORT BURGEAP RABATTEMENT DE NAPPE

RAPPORT BURGEAP RABATTEMENT DE NAPPE 2.08 RAPPORT BURGEAP RABATTEMENT DE NAPPE DUO ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DELIVRANCE DE L AUTORISATION DU DOSSIER LOI SUR L EAU DU LUNDI 22 FEVRIER AU MERCREDI 23 MARS 2016 INCLUS IVANHOE CAMBRIDGE

Plus en détail

Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN

Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Eaux souterraines Captages AEP Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Eaux souterraines

Plus en détail

Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel

Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel 5. Assainissement 5.1. Canalisations et stations de pompage Les principales interventions sur les canalisations ont eu lieu

Plus en détail

D où vient l eau? Quel est son parcours jusqu au robinet? Que devient-elle après avoir été salie?

D où vient l eau? Quel est son parcours jusqu au robinet? Que devient-elle après avoir été salie? D où vient l eau? Quel est son parcours jusqu au robinet? Que devient-elle après avoir été salie? D où vient l eau? Grâce à son cycle naturel, l eau alimente la végétation, les rivières, les mers ainsi

Plus en détail

Pièces justificatives de la demande d autorisation au titre de la Loi sur l eau

Pièces justificatives de la demande d autorisation au titre de la Loi sur l eau VOLET SEPTEMBRE 2016 LIGNE 16 : SAINT-DENIS PLEYEL NOISY-CHAMPS (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : SAINT-DENIS PLEYEL LE BOURGET RER (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE

Plus en détail

S.A.G.E. DE LA BASSE VALLEE

S.A.G.E. DE LA BASSE VALLEE S.A.G.E. DE LA BASSE VALLEE DE L AUDE Atlas Cartographique du PAGD 72 rue Riquet, bât A 31000 TOULOUSE Tél : 05.61.62.50.68 E mail : eaucea@eaucea.fr 1 Octobre 2015 Tables des Matières CONTEXTE GENERAL...

Plus en détail

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau?

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? L'eau devrait pouvoir couvrir les besoins des 6 milliards d'êtres humains sur terre. Mais bien que l'eau soit une ressource abondante, sa disponibilité varie

Plus en détail

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne Acteurs de l'eau en Poitou-Charentes : Ensemble pour partager et améliorer nos connaissances Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne 2010-2015

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

Politique d opposition à déclaration au titre de la législation sur l eau

Politique d opposition à déclaration au titre de la législation sur l eau DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Environnement LE MANS, le 18 avril 2011 RAPPORT DU DIRECTEUR DEPARTEMENTAL DES TERRITOIRES AU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Etude Historique et documentaire 3 ROUTE DE NOISIEL

Etude Historique et documentaire 3 ROUTE DE NOISIEL Etude Historique et documentaire 3 ROUTE DE NOISIEL Aout 2008 A 81765 8 allée de Valmy ZAC de Malnoue 77184 EMERAINVILLE Agence Paris Centre Normandie Immeuble ARC EN CIEL 11 rue de la Vanne 92120 MONTROUGE

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS Laurie VAYSON Chargée des affaires juridiques et foncières 1 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES - Les eaux pluviales et le droit privé. - Les eaux pluviales et

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN DE LA COMMUNE DE TOURS-SUR-MARNE COMPTE REND U DE RÉUNION DE D IRECTION RELEVÉ DE DÉCISIONS 13DHF024

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN DE LA COMMUNE DE TOURS-SUR-MARNE COMPTE REND U DE RÉUNION DE D IRECTION RELEVÉ DE DÉCISIONS 13DHF024 COMPTE REND U DE RÉUNION DE D IRECTION Objet de la réunion : ENTRETIEN DE LA COMMUNE DE Page 1/10 COMPTE RENDU DE RÉUNION DE DIRECTION MAÎTRE D OUVRAGE : DDT 51 INTITULÉ DE L AFFAIRE : Plan de Prévention

Plus en détail

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié RESEAU DEPARTEMENTAL 2012 Mesure de la qualité des eaux superficielles - LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié N E W CLAMECY COSNE SUR LOIRE S LA LOIRE CHATEAU CHINON NEVERS Linéaire

Plus en détail

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES DEPARTEMENT DE LA LOIRE ATLANTIQUE SEPTEMBRE 2009 MIS A JOUR : DECEMBRE 2011 N 4.57.0168 N Affaire 4-57-0168 Etabli et Vérifié par 8 Avenue des Thébaudières - BP 20232 44815 SAINT HERBLAIN CEDEX Tél. :

Plus en détail

Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. Présenté au MAPAQ 19 février 2015

Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. Présenté au MAPAQ 19 février 2015 Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection Présenté au MAPAQ 19 février 2015 Objectifs 2 Pourquoi une nouvelle règlementation? 1. Prévenir les conflits d usages des ressources en eau Gestion

Plus en détail

Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. Présenté au MAPAQ 17 février 2015

Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. Présenté au MAPAQ 17 février 2015 Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection Présenté au MAPAQ 17 février 2015 Objectifs 2 Pourquoi une nouvelle règlementation? 1. Prévenir les conflits d usages des ressources en eau Gestion

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

1 sur 6 08/08/17 09:39

1 sur 6 08/08/17 09:39 Ministère de la Transition écologique et solidaire Lutte contre les pollutions Sites et Sols Pollués Basol Recherche Base de données BASOL sur les sites et sols pollués (ou potentiellement pollués) appelant

Plus en détail

IDENTIFICATION ET DÉLIMITATION

IDENTIFICATION ET DÉLIMITATION IDENTIFICATION ET DÉLIMITATION DES MILIEUX HYDRIQUES ET RIVERAINS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 2 2. OBJECTIFS... 2 3. ASPECTS LÉGAUX... 2 4. LACS ET COURS D EAU... 2 4.1. IDENTIFICATION... 2 4.2. DÉLIMITATION...

Plus en détail

TABLE RONDE Reconquête de la qualité de l eau sur le territoire de Nangis : bilan de 10 années d actions du SITTEP

TABLE RONDE Reconquête de la qualité de l eau sur le territoire de Nangis : bilan de 10 années d actions du SITTEP Le 26 juin 2014 à NANGIS TABLE RONDE Reconquête de la qualité de l eau sur le territoire de Nangis : bilan de 10 années d actions du SITTEP Animée par Jacques PLACE TABLE RONDE N 1 Reconquête de la qualité

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Intervenants O.ROLIN JC.BEHRENS R.CLAVERIE

Intervenants O.ROLIN JC.BEHRENS R.CLAVERIE Intervenants O.ROLIN JC.BEHRENS R.CLAVERIE L HISTOIRE: 1976-2013 Le SMNEP aujourd hui 12 ressources 10 millions m 3 prélevés Un potentiel de 13 millions m 3 3 départements alimentés 4 stations de production

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2014-12-08-R-0369 commune(s) : Meyzieu objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

BILAN DE LA MISE A DISPOSITION DU PUBLIC

BILAN DE LA MISE A DISPOSITION DU PUBLIC BILAN DE LA MISE A DISPOSITION DU PUBLIC Mise à disposition, du 02 Septembre au 19 Septembre 2016, du permis de construire déposé par NAFILYAN & PARTNERS, de l étude d impact et de l avis de l autorité

Plus en détail

Le forage d eau : de la conception à la réalisation. Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT

Le forage d eau : de la conception à la réalisation. Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT Le forage d eau : de la conception à la réalisation Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT La conception : étapes clefs Expression du besoin Contexte hydrogéologique Contexte environnemental Dimensionnement

Plus en détail

Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau

Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau Rapport final BRGM/RP- 56829 - FR Décembre 2008 Pollution

Plus en détail

Le fleuve propre. > Système de dégrillage (projet) destiné à retenir les objets flottants des eaux usées à l aide d une grille

Le fleuve propre. > Système de dégrillage (projet) destiné à retenir les objets flottants des eaux usées à l aide d une grille > Système de dégrillage (projet) destiné à retenir les objets flottants des eaux usées à l aide d une grille > Station de pompage au pont d Epinay à Gennevilliers : projet 4 Le fleuve propre Malgré les

Plus en détail

zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale

zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale 58 zones strategiques A preserver sur la nappe Alluviale de LA SAÔNE pour la production d eau potable Toutes les informations détaillées zone par zone sur : www.eptb-saone-doubs.fr/nappesaone 58 zones

Plus en détail

ARTICLE R214-1 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT (NOMENCLATURE)

ARTICLE R214-1 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT (NOMENCLATURE) ARTICLE R214-1 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT (NOMENCLATURE) (1) Le débit de référence du cours d'eau s'entend comme le débit moyen mensuel sec de récurrence cinq ans ciaprès dénommé " le débit ". (2) Les

Plus en détail

Annexe 1 : Bibliographie commune à l ensemble des fiches de l ouvrage

Annexe 1 : Bibliographie commune à l ensemble des fiches de l ouvrage Annexe 1 : Bibliographie commune à l ensemble des fiches de l ouvrage Avertissement : La bibliographie suivante aborde les principaux sites Internet qui contiennent des informations utiles pour les maîtres

Plus en détail

L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT

L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT Classe d eau : Cours d eau Organisée par le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse Saint-Lambert-des-Bois 28 / 06

Plus en détail

INSTALLATIONS DE TRAITEMENTS DE SURFACES. nouvelle réglementation. Philippe EUVRARD DRIRE F-Comté

INSTALLATIONS DE TRAITEMENTS DE SURFACES. nouvelle réglementation. Philippe EUVRARD DRIRE F-Comté INSTALLATIONS DE TRAITEMENTS DE SURFACES nouvelle réglementation Philippe EUVRARD DRIRE F-Comté 17/09/2007 1 Le texte Arrêté ministériel du 30 juin 2006 Publié au JO du 5 septembre 2006 S inspire de l

Plus en détail

1 sur 6 01/03/ :52

1 sur 6 01/03/ :52 Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l'énergie Lutte contre les pollutions Sites et Sols Pollués Basol Recherche Base de données BASOL sur les sites et sols pollués (ou potentiellement

Plus en détail

Le forage d eau dans les Pays de la Loire

Le forage d eau dans les Pays de la Loire Le forage d eau dans les Pays de la Loire Les risques de pollutions liés aux forages P. Chrétien 9 décembre 2014 22 000 points d eau déclarés dans les Pays de la Loire Références bibliographiques > 2 >

Plus en détail

POLITIQUE DE L EAU DANS LE DÉPARTEMENT DU LOIRET. Principales prescriptions, opposition aux déclarations 1/34

POLITIQUE DE L EAU DANS LE DÉPARTEMENT DU LOIRET. Principales prescriptions, opposition aux déclarations 1/34 PRÉFECTURE DU LOIRET POLITIQUE DE L EAU DANS LE DÉPARTEMENT DU LOIRET Principales prescriptions, opposition aux déclarations Validé par le comité de pilotage stratégique de la MISEN du 16 février 2012

Plus en détail

Présentation de l entreprise. Méthodologie de construction des ouvrages coulés en place avec terrassement par havage. Moyens humain.

Présentation de l entreprise. Méthodologie de construction des ouvrages coulés en place avec terrassement par havage. Moyens humain. Présentation de l entreprise. des ouvrages coulés en place avec terrassement par havage. Moyens humain. Moyen en matériel. Outils informatiques. Photos diverses. Présentation de l entreprise L entreprise

Plus en détail

CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles. Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine

CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles. Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine I. Rappel La Disposition 199 - Suivre et évaluer le SAGE précise que : «Le tableau de bord de suivi du SAGE, dont une première

Plus en détail

Réglementation relative à la création de plan d eau

Réglementation relative à la création de plan d eau Annexe B Réglementation relative à la création de plan d eau SAGE du Bassin versant Sarthe Amont Institution Interdépartementale du Bassin de la Sarthe La création de plan d eau doit respecter plusieurs

Plus en détail

Forage et puits. première partie I. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR. Vous. Installation Classée pour la Protection de l Environnement?

Forage et puits. première partie I. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR. Vous. Installation Classée pour la Protection de l Environnement? Forage et puits FICHE DECLARATIVE PRÉALABLE à la réalisation de SONDAGE, FORAGE, CRÉATION DE PUITS OU D OUVRAGE SOUTERRAIN au titre des articles : - 131 du code minier pour les ouvrages de plus de 10 m

Plus en détail

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE Commune LIBOURNE Le département de la Gironde se caractérise par la présence d importantes réserves en eaux souterraines. Il fait aussi partie des départements où les nappes profondes

Plus en détail

GUIDE DE DEMANDE DE DECLARATION DE VIDANGE D UN PLAN D EAU

GUIDE DE DEMANDE DE DECLARATION DE VIDANGE D UN PLAN D EAU GUIDE DE DEMANDE DE DECLARATION DE VIDANGE D UN PLAN D EAU (Art. R. 214-1 du code de l environnement, rubrique 3.2.4.0. 2 : Vidanges de plans d'eau, dont la superficie est supérieure à 0,1 ha, hors opération

Plus en détail

GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL GARE DE LA COURNEUVE «SIX ROUTES» VILLE D AUBERVILLIERS Réunion publique d information 18 décembre 2013

GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL GARE DE LA COURNEUVE «SIX ROUTES» VILLE D AUBERVILLIERS Réunion publique d information 18 décembre 2013 GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL GARE DE LA COURNEUVE «SIX ROUTES» VILLE D AUBERVILLIERS Réunion publique d information 18 décembre 2013 Jacques Salvator Maire d Aubervilliers 2 Le dialogue et l échange :une

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE F Appréciation sommaire des dépenses PIECE F : Appréciation sommaire

Plus en détail

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Loire-Bretagne

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Loire-Bretagne Acteurs de l'eau en Poitou-Charentes : Ensemble pour partager et améliorer nos connaissances Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Loire-Bretagne 200-205 Spécificité

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE. Direction Contrôle de la Qualité des Eaux

OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE. Direction Contrôle de la Qualité des Eaux OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE Direction Contrôle de la Qualité des Eaux De la source au robinet la qualité est au cœur de l Office Traitement Production contrôle Performances Autocontrôle Risque sanitaire

Plus en détail

Le SAGE de l Est lyonnais

Le SAGE de l Est lyonnais Le SAGE de l Est lyonnais ARRA 3 février 2015 SAGE en mise en oeuvre Le SAGE de l Est lyonnais a été approuvé par arrêté INTER préfectoral le 24 juillet 2009. - notion de compatibilité - notion d opposabilité

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

C O N C L U S I O N S

C O N C L U S I O N S 1 Département de Tarn et Garonne ----------------------- Commune de BRUNIQUEL (82800) ---------------------- Syndicat d Adduction d Eau Potable de Bruniquel-Puygaillard - ENQUETE PUBLIQUE UNIQUE ----------------

Plus en détail

PREFECTURE DU LOIRET. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E.

PREFECTURE DU LOIRET. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E. PREFECTURE DU LOIRET DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E. du Loiret CREATION DE SONDAGES, FORAGES, PUITS ET OUVRAGES SOUTERRAINS

Plus en détail

Les principaux documents de référence relatifs à la réglementation en vigueur sur l assainissement non collectif sont :

Les principaux documents de référence relatifs à la réglementation en vigueur sur l assainissement non collectif sont : DOSSIER SANITAIRE Demande d autorisation pour l installation d un dispositif en assainissement non collectif Par ce présent document le pétitionnaire s engage à respecter les règles techniques de conception

Plus en détail

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE Syndicat SALLES MIOS Le département de la Gironde se caractérise par la présence d importantes réserves en eaux souterraines. Il fait aussi partie des départements où les nappes

Plus en détail