COMMUNAUTÉ DE COMMUNES du Canton de Rumilly MAGAZINE D INFORMATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNAUTÉ DE COMMUNES du Canton de Rumilly MAGAZINE D INFORMATIONS"

Transcription

1 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES du Canton de Rumilly MAGAZINE D INFORMATIONS N 20 Eté 2013 Bloye Boussy Crempigny-Bonneguête Etercy Hauteville-sur-Fier Lornay Marcellaz-Albanais Marigny-Saint-Marcel Massingy Moye Rumilly Saint-Eusèbe GéRER Le budget 2013 voit le début d importants projets page 3 Sales Thusy Val-de-Fier Vallières Vaulx Versonnex

2 Sommaire Gérer Le budget 2013 voit le début d importants projets Préserver Des moutons dans nos stations d épuration! Les réflexes à avoir pour une bonne utilisation de l assainissement.8 «L eau est-elle un droit ou un besoin?» Habiter Des aides supplémentaires en 2013 et 2014 pour l amélioration de l Habitat Des travaux d amélioration sur l aire de grand passage Un «régulateur» pour l accueil des gens du voyage Travailler Des supports pour mieux identifier les acteurs économiques du Canton de Rumilly Visite et échange sur le développement économique de l Albanais. 11 Accompagner La création d une halte-garderie itinérante en route sur le canton..12 Portage des repas à domicile : l évolution de la politique tarifaire.13 Les conférences organisées par la Plateforme des Services à Domicile Se déplacer L éducation routière et la pratique des modes de déplacements doux passent par le chemin de l école Se détendre La mise en place d un nouveau service pour la création et l entretien des sentiers de randonnées Le lancement du plan touristique départemental L Office de Tourisme : nouveau site internet Le programme du Ciné d été Communauté de Communes du Canton de Rumilly, 3, place de la Manufacture, Rumilly Tél. : Fax : mail : édito Pour la première fois en Haute-Savoie, le Département a une Communauté de Communes, la nôtre, comme partenaire pour la construction de son 49 ème collège. Dans ce projet, nous apportons le foncier et nous finançons la construction du gymnase. Pour notre territoire, ce collège est un enjeu essentiel, et la concrétisation d une longue attente. Cette première est chargée d une forte symbolique. L essentiel de la ressource générée par la hausse des taux que nous avons votée en début d année lui est consacré. L autre partie sert au financement de la zone tertiaire de Madrid et des infrastructures que génèrent ces deux réalisations. Le schéma directeur des transports et des déplacements arrivera dans sa phase finale dès l été, avec la proposition d un programme d actions pour les années à venir. Nous ne manquerons pas de vous présenter les résultats de cette étude. Dans ce cadre nous travaillons à la prise de compétence «Transports» et à la détermination de son périmètre pour la fin d année. L objectif est la mise en place de transports en commun dans Rumilly. Cela permettra entre autres : - aux élèves de Rumilly, de l emprunter pour rejoindre le nouveau collège dont l ouverture est programmée en Septembre la desserte du nouvel hôpital - une liaison gare/zone industrielle. Ce point est d autant plus important que le doublement des voies ferrées Aix/Annecy semble toujours prévu pour Le financement de ces transports en commun serait assuré par une taxe de transports prélevée sur la masse salariale des administrations et des entreprises. Nous réfléchissons aussi aux équipements structurants nécessaires à l attractivité du territoire (piscine, infrastructures routières, etc) dont le financement reste à déterminer. Comme cette année, nous ne pourrons pas tout et éternellement financer par des hausses d impôts. Cela implique que nos collectivités déjà confrontées à des baisses de recettes : - optimisent leur gestion et leurs dépenses pour limiter l impact du fonctionnement dans leur budget - fassent preuve de solidarité. Au travers de la mutualisation, votre intercommunalité agit dans cette direction mais nous utiliserons tous les outils à notre disposition pour être le plus efficace possible. Mais, je reste persuadé que pour répondre aux défis de demain, dans la conjoncture actuelle, nous devons partager un projet pour la totalité de notre territoire, et à partir de ce projet prioriser les actions à mener. La vraie économie et l efficacité sont là. C est pour cette raison que nous réfléchissons à élaborer un Plan Local d Urbanisme Intercommunal. C est l occasion pour les communes de travailler ensemble et partager un projet d aménagement du territoire. A partir de ce projet, il nous faudra aussi travailler avec nos voisins : l Agglo annécienne et Aix, dans une logique territoriale plus élargie. En effet l intercommunalité, c est répondre à la question : «Qu est ce que nous voulons faire ensemble, et pourquoi?». Pierre BLANC, Président Imprimé par Couleurs Montagne sur papier recyclé : Cyclus print Tirage du numéro 20 : exemplaires N ISSN : Magazine d informations de la Communauté de Communes du Canton de Rumilly Directeur de la publication : Pierre BLANC Comité de rédaction : Service Communication et services de la Communauté de Communes. Comité de validation : La Commission Communication Création graphique, mise en page et impression : agence-future.com Crédits photos : Communauté de Communes du Canton de Rumilly - Gilles Lansard - ingimage.com

3 Gérer Budget 2013 La Communauté de Communes a choisi d investir pour l avenir : le budget 2013 voit le début d importants projets Il y a encore quelques années, habiter, travailler, consommer dans la même commune était courant. Aujourd hui, l espace est utilisé tout autrement : les services et équipements publics doivent désormais être pensés différemment, tout comme l incite le législateur dans la rationalisation de la carte intercommunale. Aussi, notre Communauté de Communes doit dès à présent être en mesure de répondre au défi de l attractivité du territoire : Comment attirer les entreprises? Comment remplir son rôle de groupement intercommunal? L objectif visé est de devenir un territoire attirant par nos compétences exercées, en apportant dynamisme et qualité de vie! Mais dans un contexte économique difficile, les contraintes budgétaires sont fortes. D ailleurs, le diagnostic financier qui vient d être mené par le cabinet d expertise KPMG, met en évidence les faibles moyens financiers de la Communauté de Communes qui doit reconquérir de nouvelles marges de manœuvre budgétaire pour lui permettre d agir. Et pour cela, l effort devra être opéré à tous les niveaux. En réduisant nos dépenses de fonctionnement, en renforçant la mutualisation des moyens et des services pour plus de cohérence et d efficacité et, en augmentant les taux de la fiscalité directe locale. Le Conseil Communautaire après avoir longuement débattu, a pris la décision le 25 mars dernier, à l issue d un vote à bulletin secret, d augmenter les taux de la fiscalité. Des ressources fiscales supplémentaires nécessaires à l aboutissement des futurs projets La Zone d Activité économique de Madrid Au vu des orientations prises en 2012 donnant priorité à l acquisition du foncier pour permettre la construction du 49 ème collège du Département de la Haute- Savoie, la Communauté de Communes du Canton de Rumilly a décidé d axer ses priorités et son budget «développement économique» sur la création d un écoparc tertiaire sur le secteur de Madrid à Rumilly à vocation tertiaire. Grâce au portage Foncier de l Etablissement Public foncier de la Haute-Savoie, la Communauté de Communes pourra devenir propriétaire de l ensemble des terrains du futur éco-parc chiffré à auxquels devraient s ajouter plus de de travaux d aménagement : l objectif étant de créer sur ce site un pôle de service aux entreprises industrielles, créateur d emplois qualifiés. Le gymnase du futur collège L évolution démographique de l Albanais et les effectifs des établissements scolaires du second degré ont rendu aujourd hui nécessaire la construction d un nouveau collège public sur le territoire. Soutenant cette action portée par le Département de la Haute-Savoie, la Communauté de Communes s est engagée à lui fournir les terrains nécessaires à la construction de cet établissement et à réaliser les équipements sportifs couverts. Le lieu d implantation du futur collège sera situé sur le secteur de Madrid à Rumilly dans le prolongement de la Zone d Activité tertiaire en cours de création avec ouverture prévisible pour l année scolaire 2016 / Le terrain, représentant un coût de , a été acquis en toute propriété par la Communauté de Communes. Par ailleurs, la Communauté de Communes aura en charge la construction du gymnase qui pourrait se chiffrer à plus de 4 millions d euros hors taxe. Au vu de ces projets d envergure, se donner les moyens d investir, source de développement du tissu local, devient une nécessité! Gérer / 3

4 Gérer Les grands axes du budget principal de l année 2013 Le 25 mars dernier, la Communauté de Communes du Canton de Rumilly votait son budget principal de l année 2013 équilibré en recettes et dépenses à titre prévisionnel à hauteur de Répartition des ressources prévisionnelles de la Communauté de Communes Afin de faire face à l ensemble des frais liés à son champ d intervention, la Communauté de Communes devrait disposer pour l année 2013 des ressources suivantes : au titre de la fiscalité directe locale auxquels viendraient s ajouter les compensations de l état pour suite à la réforme de la Taxe Professionnelle. La contribution appelée par le SITOA prend en compte dès cette année 2013, la mise en place de la redevance spéciale auprès des professionnels. Aussi, malgré une hausse de l appel de fond, le taux de la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) qui est déterminé à partir des bases fiscales est en diminution et passe de 10,93 % en 2012 à 10,83 % en 2013 pour un produit attendu de de participations financières et de dotations. Les projets menés sont subventionnés partiellement par différents partenaires. La Communauté de Communes perçoit entre autres des subventions du Conseil Général et participations de certaines communes dans le cadre du service «Transports Scolaires» ( ). Les dotations de l État constituent une autre catégorie de ressources. Les produits des services ont été évalués à Il s agit de produits appelés auprès des usagers qui bénéficient de services apportés par la Communauté de Communes, tels que le portage de repas à domicile ( ), les Transports Scolaires ( ) et notamment des atténuations de charges portant sur divers frais de fonctionnement et charges de personnel dans le cadre de la mutualisation des services et des moyens ( ). Report des résultats excédentaires ( ) constatés en 2012 auxquels viennent s ajouter d excédent de fonctionnement capitalisé permettant ainsi de financer une partie des actions menées en investissement en contribuant à l autofinancement prévisionnel qui s élève à Autres produits divers : ( ) transports scolaires 2013 / 2014 : inscription du 3 au 29 juin Tarif de la carte inchangé par rapport à l année scolaire 2012 / 2013 : 1 enfant : 72 2 enfants : enfants et + : 135 le coût de revient d un élève transporté financé par le Conseil Général de la Haute-Savoie s élève à hauteur de Les taux de fiscalité 2013 Taxes locales directes Taux votés inchangés depuis 2010 Exercice 2012 Exercice 2013 Produit réalisé correspondant Gérer / 4 Taux votés Produit prévisionnel correspondant Taxe d Habitation 4,09% ,00 5,32% ,00 Taxe Foncière sur Propriété Bâtie 2,70% ,00 3,51% ,00 Taxe Foncière sur Propriété Non Bâtie 9,86% ,00 12,82% ,00 Sous - Total ,00 Sous - Total ,00 Cotisation Foncière des Entreprises 4,93% ,00 6,41% ,00 Produit de la Cotisation sur Valeur Ajoutée des Entreprises Taux national qui n est pas décidé par la collectivité ,00 Taux national qui n est pas décidé par la collectivité ,00 Sous - Total ,00 Sous - Total ,00 Total Général ,00 Total Général ,00 Ressources fiscales supplémentaires prévisionnelles de

5 Mes impôts locaux financent-ils uniquement ma commune? Le prélèvement sur les ressources fiscales Il est notamment important de souligner que les collectivités locales doivent faire face au désengagement de l état. L année 2012 a été la mise en place d un fonds de péréquation appelé le FPIC entre les intercommunalités et les communes. Depuis, il est opéré un prélèvement sur les ressources fiscales de la Communauté de Communes qui est passé de à en 2013 (soit 2,5 % de fiscalité supplémentaire) pour tendre à horizon 2016, à titre prévisionnel à Non. Les impôts locaux taxe d habitation, taxe foncière sur les propriétés bâties, taxe foncière sur les propriétés non bâties apportent des ressources aux différents niveaux de collectivités (commune, syndicat de communes, intercommunalité = produit revenant à la Communauté de Communes, taxe spéciale d équipement). A noter que les taux votés par la Communauté de Communes du Canton de Rumilly restent faibles par rapport aux taux des taxes locales des communes. Répartition des dépenses de la Communauté de Communes par domaine d intervention Au budget principal de la Communauté de Communes sont prévues pour l année 2013 les actions suivantes : DéPLACEMENTS / TRANSPORTS / INFRASTRUCTURES Pour «un territoire ouvert sur les réseaux périphériques et aux déplacements internes rationnalisés» : Transports Scolaires : élèves sont transportés quotidiennement dans le canton de Rumilly : soit de budgétés afin de faire face strictement aux frais de transports dont qui resteraient à la charge de la Communauté de Communes après subventions perçues du Conseil Général de la Haute-Savoie et des communes concernées. Mise en place de l opération vélo-école à destination de classes de primaires du canton avec pour objectifs de sensibiliser le jeune public aux enjeux de la pratique des modes de déplacements doux et à la sécurité routière en tant que piéton et cycliste : budget de Poursuite de la signalétique des 220 arrêts des transports scolaires dans un souci d apporter une meilleure information aux usagers : de crédits prévus en Collège de l Albanais et son gymnase : Après avoir payé une première partie en 2012 de pour l achat du foncier, le solde de cette opération qui interviendra en 2013 se chiffre à de crédits réservés dès cette année 2013 pour financer les premiers frais liés au gymnase. infrastructures : La Communauté de Communes poursuit sa collaboration avec le Conseil Général de la Haute-Savoie pour l avancement opérationnel du projet de requalification de la liaison Rumilly-Alby par la déviation de Marigny-Saint-Marcel. Le département, pilote du projet, est désormais en charge des procédures d enquêtes publiques, des acquisitions foncières et des études de projet ont été budgétés dès cette année 2013 afin de faire face progressivement au coût conséquent d une telle opération. ENVIRONNEMENT ET DéVELOPPEMENT DURABLE Pour «un territoire préservé par une gestion durable de ses ressources et de ses déchets» : La Communauté de Communes qui a la compétence opérationnelle des ordures ménagères, délègue la collecte des déchets ménagers (ordures ménagères, collecte sélective, déchetteries) au SITOA, adhérant au SILA pour le traitement des ordures ménagères (incinération). Le besoin de financement prévisionnel du SITOA qui sera appelé auprès de la Communauté de Communes à hauteur de sera financé par la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères dont le taux a été revu à la baisse pour cette année La Communauté de Communes est engagée dans l élaboration du futur programme du contrat de bassin «Fier et lac d Annecy» qui pourrait être opérationnel dès Initié par le Conseil Général de la Haute-Savoie et porté par la Communauté de l Agglomération d Annecy, la participation aux frais pour 2013 est de Gérer / 5

6 Gérer DéVELOPPEMENT économique Pour «un territoire autonome en matière de développement économique et d emploi» : La Communauté de Communes qui mène depuis 2003 un partenariat avec le Comité d Action économique (association de loi 1901 ayant pour missions d identifier les besoins des entreprises, d initier et conduire des actions collectives pour répondre aux chefs d entreprises) versera en 2013 une subvention de fonctionnement de qui jusque-là se chiffrait à Evolution qui s explique par le désengagement de la ville de Rumilly à partir de 2013 dès lors où le financement du CAE ne relève pas de sa compétence mais incombe à la Communauté de Commune : ce qui a engendré par conséquent une hausse de la fiscalité de la Communauté de Communes de + 1,9 %. La Ville de Rumilly a par ailleurs pris en compte ce transfert de charges en diminuant ses taxes locales en fonction. Depuis 2005, poursuite du partenariat avec Annecy Initiative en tant que plateforme d initiative locale qui propose un service gratuit à destination de tout porteur de projet de création / reprise d entreprise sur le territoire du grand bassin annécien et de l Albanais, avec 3 missions complémentaires : - valider le projet de création ou reprise, - financer le projet via différents dispositifs (prêt d honneur, prêt d honneur innovation ) - accompagner le développement de l entreprise. Subvention allouée par la Communauté de Communes de En partenariat avec le Conseil Général, une étude de faisabilité est portée par la Communauté de Communes pour la création d une pépinière d entreprises. Cette pépinière destinée aux entreprises spécialisées dans l éco-construction est projetée à titre prévisionnel à hauteur de de manière à faire face aux avances de fonds pour le démarrage des premiers travaux d aménagement de la nouvelle Zone d Activités économiques de crédits pour finaliser la mise en place de la signalétique économique sur le territoire de la Communauté de Communes qui permet ainsi de localiser l ensemble des Zones d Activités Economiques existantes : une carte est disponible sur le site web à la rubrique «développement économiques/locaux et terrains disponibles». LOGEMENT ET ACCUEIL DES GENS DU VOYAGE Pour «un territoire qui maîtrise la croissance de l habitat et la consommation foncière en garantissant l équilibre social et les réponses aux besoins en logements» : , pour le Programme Local de l Habitat (PLH) qui a été adopté en 2009 avec pour action phare en cours «la mutualisation des efforts de production de logements locatifs aidés» et la perspective d aider à l équilibre des opérations dans le cadre de l application du référentiel QEB dans le parc public. Aire de grands passages : ,91 Créée en 2004, l aire de grand passage d une capacité maximale de 70 places sera ouverte pour la saison 2013 du 26 mai au 30 septembre. Des travaux d extension de la zone gravillonnaire et de raccordement électrique selon le schéma départemental qui devrait entrer en vigueur dès septembre prochain seront réalisés en d études prévisionnelles pour le Plan Local d Urbanisme Intercommunal SERVICES à LA POPULATION Pour «un territoire solidaire, du bien vivre ensemble où chacun trouve sa place» : Livraison de repas à domicile en liaison froide à destination des personnes âgées de plus de 65 ans ou présentant un handicap sur le canton de Rumilly : (hors les frais administratifs et de livraison) pour un prévisionnel de repas à commander auprès du Centre Hospitalier de Rumilly qui en assure la confection. La Communauté de Communes contribue au maintien des personnes âgées à leur domicile en allouant une subvention à l association d Aide à Domicile du Canton de Rumilly (ADCR) : prévisionnel de au titre d une part, du maintien à domicile des personnes âgées et handicapées domiciliées sur le canton, d autre part pour l accompagnement et l aide à la mobilité. Dans le domaine de la petite enfance, le Relais d Assistantes Maternelles et Parents (RAM), lieu de ressources pour les assistants maternels, offre ses services à titre gracieux en tant qu espace d accueil, d écoute, d information et d animation et bénéficie aussi des aides de la CAF. Dans le cadre de l insertion professionnelle, la Communauté de Communes continue son partenariat avec le Chantier local d Insertion du Pays d Alby en versant un soutien financier inscrit au budget à titre prévisionnel à hauteur de pour Gérer / 6

7 TOURISME, SPORT, CULTURE Pour «un territoire vivant qui facilite l accès pour tous aux sports, à la culture et avec un tourisme dynamique» : Les sentiers de randonnées : dans le cadre des circuits inscrits au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées) du Département de la Haute-Savoie, la Communauté de Communes a prévu pour l entretien des sentiers de randonnées existants et la mise en place de nouveaux balisages a vu naissance au balisage de 3 nouveaux circuits sur la Montagne du Clergeon. Depuis 2010, la Communauté de Communes a pris la compétence «Eveil Musical dans les écoles». Cette action vise à développer et à dynamiser la pratique des activités d éducation musicale dans les écoles et d ouvrir à la culture, tous les élèves du canton. Les thématiques restent variées : musiques et danses du monde, percussion, spectacle inspiré du monde du cirque, jeux et rythmes du corps Soit un budget de Depuis 2009, la Communauté de Communes propose chaque été 3 séances de cinéma en plein air dans trois communes du canton de Rumilly sont dédiés à ces séances gratuites qui sont devenues un rendez-vous nocturne pour les habitants et les touristes. Investir dans le tourisme, moteur de développement du territoire, a été la volonté de la Communauté de Communes en donnant naissance le 1er janvier 2012 à l Office de Tourisme de l Albanais en Pays de Savoie (OTAPS) qui revêt le statut d Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial. Dans le cadre d une convention d objectifs, la Communauté de Communes verse une subvention annuelle de à l OTAPS. ZOOM SUR L ENSEMBLE DES AUTRES DéPENSES DU BUDGET L e s divers et frais d administration générale qui portent principalement sur les moyens généraux et techniques ainsi que les frais de personnel se chiffrent à dont de charges remboursées dans le cadre notamment de la mutualisation des services et des moyens (SIGAL, SITOA, OTAPS, Budgets eau potable et assainissement). Autofinancement prévisionnel : En matière de «Sécurité civile et d Incendie», la Communauté de Communes contribue à hauteur de afin de financer une partie du coût de fonctionnement du Service Département d Incendie et de Secours : Contingent d incendie à la charge de la C3R en lieu et place de ses communes membres depuis ,71 de dépenses non affectées lors du vote du budget alloués au Syndicat mixte intercommunal pour la gestion du contrat global et le développement de l Albanais qui a vocation à mettre en œuvre les orientations du schéma de cohérence territorial (SCOT) de l Albanais et répondre aux 3 enjeux prioritaires du territoire : - maîtriser la croissance de l habitat et diversifier l offre de logement - mieux organiser les déplacements et offrir des alternatives à la voiture - favoriser le développement économique pour un territoire d équilibre et de qualité Le remboursement de la dette pour portant sur un capital restant dû au 1 er janvier 2013 de En partenariat étroit et avec le soutien du Conseil Général de la Haute-Savoie, le Syndicat des Energies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie (SYANE) a lancé, fin 2012, les travaux de construction des infrastructures du réseau d initiative publique départemental très haut débit. L objectif étant de raccorder à la fibre optique, dans un délai de 5 ans, 90% des entreprises de plus de 6 salariés et près de la moitié des haut-savoyards, puis progressivement 90% des foyers d ici ans. Ce projet est cofinancé par les intercommunalités, le Conseil Général de la Haute-Savoie, la Région Rhône-Alpes et l Etat. Dès cette année 2013, la Communauté de Communes apportera un soutien financier de avec un partenariat prévisible jusqu en de frais divers, qui s expliquent principalement par le prélèvement opéré par l Etat sur les recettes fiscales au titre du FPIC pour un montant budgété de , d études financières et fiscales ; subventions exceptionnelles aux associations pour Mutualisation des services des collectivités du canton : réduire les coûts de fonctionnement Le premier service mutualisé avec la Ville de Rumilly a été mis en place depuis l aménagement de la Communauté de Communes dans ses nouveaux locaux. Depuis février 2012, les agents du service Bâtiments de la Ville de Rumilly interviennent dans les bureaux de la Manufacture pour réaliser tous les petits travaux d entretien. Le prochain service mutualisé concerne celui des systèmes d informations (informatique et téléphonie). Dès la rentrée prochaine, un informaticien de la ville de Rumilly interviendra au profit des communes qui le souhaitent et de la Communauté de Communes. Gérer / 7

8 Préserver Eau et assainissement Des moutons dans nos stations d épuration! Le service Eau et Assainissement de la Communauté de Communes a choisi cette année de mener une expérience sur 3 stations d épuration situées à Etercy, Versonnex et Bonneguête. Les superficies des espaces verts de ces sites varient de 1500 à 3400 m² et nécessitent un entretien régulier tout au long de l année. Dans le cadre d une réflexion de développement durable et de réduction des coûts liés aux prestations extérieures, la collectivité a pris le parti de parquer trois moutons par station pour assurer la tonte des espaces verts. Les moutons parqués à la station d étercy Les réflexes à avoir pour une bonne utilisation de l assainissement Mémento des bons réflexes : Quand on utilise l eau au quotidien, pour faire les lessives, pour cuisiner, pour les sanitaires.il est important de se rappeler que l ensemble des produits que l on rejette se retrouve au final dans le milieu naturel. Les graisses colmatent les tuyaux, les lingettes ne se dégradent pas (contrairement aux indications sur les emballages) et obstruent les pompes ou bouchent les fosses septiques. Il est donc nécessaire d avoir de bons réflexes pour aider le milieu naturel et pour permettre un traitement efficaces de vos eaux usées. C est un geste responsable et citoyen! Couches culottes, serviettes, tampons, lingettes Produits toxiques : acides, solvants, peintures ORDURES MÉNAGÈRES DÉCHETTERIE Service Eau et Assainissement Permanences : du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h Vendredi matin : de 8h30 à 12h Tél : Mail : 3, place de la Manufacture (2 e étage) RUMILLY Huiles : friture, vidange automobile Préférez l utilisation de lessives liquides aux lessives en poudre De manière générale, préférez des produits naturels et/ou biodégradables Préserver / 8

9 Les travaux en cours - chantier de la STEP (STation d épuration) de Vallières Saint Eusèbe : livraison et mise en service prévue en juin chantier Saint André Val de Fier : démarrage des travaux d eau potable et d assainissement début mai et pour 3 mois. - Chantiers d Etercy : Route des Fontaines : Extension du réseau d assainissement collectif (terminée en avril) Route des Cavorets : Extension des réseaux d assainissement collectif et d eau potable (en cours de finition). - chantier de Rumilly, Avenue Gantin : démarrage fin juin du renouvellement du réseau d eau potable. Le bouclage de la zone est en cours. L eau est-elle un droit ou un besoin? Nous pouvons tous faire aujourd hui le constat des contraintes qui pèsent sur notre environnement, et notamment sur l eau, ressource fragile tant en qualité qu en quantité, menacée à la fois par les changements climatiques, les pollutions industrielles et agricoles, et la surconsommation. L accès à l eau potable et à l assainissement sont encore problématiques pour des millions de personnes dans le monde, environ 1,5 milliards de personnes n ont pas accès à l eau potable, et 2,5 milliards n ont pas accès à un système sanitaire décent. Face à la croissance prévisible de la population (9 milliards d êtres humains en contre 6,5 milliards aujourd hui), l augmentation des activités humaines polluantes, industrielles ou agricoles, la ressource en eau se révèle de plus en plus fragile. La gestion de la demande en eau doit impérativement être améliorée. 20% de la population consomme 80% des ressources en eau de la planète, et le secteur agricole consomme à lui seul 70% de la consommation mondiale. Les tarifs actuellement pratiqués représentent-ils la juste valeur de l eau potable? (il s agit bien d une valeur et non d un coût) et une utilisation de l eau potable plus rationnelle, et plus responsable passerait-elle par des tarifs dissuasifs? la question mérite d être posée. Nous achetons tous peu ou prou de l eau de source, ou de l eau minérale, en bouteille ce qui est un non-sens écologique flagrant car elle engendre tonnes de déchets d emballage par an, et qu elle parcourt en moyenne 300 km (bonjour le CO 2 ) avant d être consommée (source ADEME). L eau potable de la Communauté de Communes est vendue actuellement en moyenne à 1,50 le mètre cube, le même mètre cube d eau de source acheté en bouteille vaut 0,25 le litre, soit 250 le mètre cube, faites vos comptes! Boire l eau du robinet plutôt que des eaux en bouteille permettrait de réduire les déchets de 10 kilos par an et par habitant. sans nuire à votre santé! Maurice POPP, Vice-président en charge de l environnement et du développement durable Préserver / 9

10 Habiter Programme d intérêt général (PIG) Des aides supplémentaires en 2013 et 2014 pour l amélioration de l Habitat Lancé en juin 2011, le Programme d Intérêt Général porté par le SIGAL renforce son dispositif d aides. Afin d inciter les propriétaires à la rénovation de logements, de nouvelles mesures financières ont été mises en place au niveau local et national. L octroi de nouvelles aides par la Communauté de Communes du Canton de Rumilly Lors du précédent bulletin, le bilan de la 1 ère année du Programme d intérêt général (PIG) mentionnait que malgré de nombreux contacts répertoriés, plus de la moitié des dossiers de demandes d aides Des aides pour les propriétaires étaient classés sans bailleurs privés de Rumilly. suite. L étude pré-opérationnelle réalisée en 2012 par le prestataire Urbanis, mandaté par le SIGAL, pour quantifier et localiser les logements vacants de longue durée et les logements insalubres a montré que plus de la moitié des logements repérés se trouvait sur Rumilly, notamment dans son centre. La Communauté de Communes a donc décidé de voter des financements pour inciter à la remise sur le marché, par réhabilitation, de logements vacants ou non, à loyer modéré, sur la commune de Rumilly. L aide concerne les propriétaires bailleurs d un logement à louer situé sur la commune de Rumilly et vient en complément de celles de l ANAH. Côté procédure, ces nouvelles aides passent par la modification du Programme Local de l Habitat (PLH) de la Communauté de Communes. En effet, il est possible de modifier ce programme d actions en cours de route afin de tenir compte des évolutions du contexte démographique, économique et social, sans toutefois toucher à son économie générale. Plus d informations auprès de la Communauté de Communes au ou Le renforcement des aides de l Agence Nationale de l Habitat (ANAH) Des plafonds de revenus relevés pour les propriétaires occupants. Une aide aux travaux de rénovation thermique étendue aux bailleurs et syndicats de copropriété. Dans le cadre de la mise en œuvre du programme «Mieux Habiter», le ministère de l Egalité des Territoires et du Logement a confirmé le renforcement de l intervention financière de l Etat et de l ANAH. Cette nouvelle disposition permet d élargir la cible des ménages ainsi que l augmentation des subventions et primes prévues à compter du 1 er juin Les trois objectifs poursuivis par l ANAH : - Prendre en compte toutes les formes de précarité énergétique : le programme Habiter Mieux sera étendu aux propriétaires occupants jusqu au revenu médian, ainsi qu aux locataires modestes (via l aide aux travaux pour les bailleurs) et aux copropriétés en difficulté, - Mieux aider les propriétaires les plus modestes, cible actuelle du programme, par une augmentation significative des subventions, - Renforcer le repérage et la sensibilisation des ménages en situation de précarité énergétique, grâce aux ambassadeurs de l efficacité énergétique. Plus d informations sur le site de l ANAH : Pour plus de renseignements ou pour monter un dossier de demande d aides (ANAH et C3R), contacter le cabinet URBANIS au Gens du voyage Des travaux d amélioration sur l aire de grand passage L aire située à la sortie de Rumilly en direction de Vallières a fait l objet de travaux d amélioration. La Communauté de Communes a procédé à une extension de la zone gravillonnaire et au raccordement électrique. Ces aménagements ont nécessité la révision du règlement intérieur et l application de nouveaux tarifs. L aire de Grand passage ouvre ses portes du 1 er juin au 30 septembre et dispose d une capacité d accueil de 70 caravanes. Un «régulateur» pour l accueil des gens du voyage Une coordination départementale a été mise en place afin d optimiser la fréquentation des aires d accueil des gens du voyage sur la Haute-Savoie. Recrutée par l Association des Maires 74 et le Conseil Général de Haute- Savoie, cette personne nommée «régulateur» est placée auprès des services de la Préfecture. Interlocuteur privilégié des Maires et des Collectivités Territoriales, le régulateur est chargé de la préparation, de la régularisation et du suivi des grands passages. Il veille à lutter contre le stationnement illicite en organisant l accueil des gens du voyage sur les aires du département et les informe sur les sites mises à disposition. Habiter / 10

11 Travailler Développement économique Mieux identifier les acteurs économiques du Canton de Rumilly Dans le but de rendre visible et lisible l ensemble des acteurs économiques du Canton de Rumilly, la Communauté de Communes du Canton de Rumilly avec la participation de l ensemble de ses partenaires économiques a réalisé deux documents : Un livret présentant les structures, les missions et leurs coordonnées Un schéma d orientation destiné à orienter d un coup d œil, les créateurs/ repreneurs d entreprises, les chefs d entreprises du territoire ou les demandeurs d emploi, vers la structure compétente. Vous pouvez visualiser ces documents sur notre site Internet à l adresse suivante : Les acteurs économiques et leurs missions Mieux orienter les chefs d entreprises du territoire, les créateurs ou repreneurs d entreprises, les demandeurs d emplois Territoire de l Albanais Une personne ou une entreprise vous demande des renseignements... Communauté de Communes du Canton de Rumilly Communauté de Communes du Pays d Alby Vers qui l orienter? Recherche de locaux ou de terrains Informations sur les politiques économiques, les projets Le service développement économique des Communauté de Communes de l Albanais Virginie Canac : Le service commerce et économie de la Ville de Rumilly David Marin-Pache : Création ou reprise d entreprise Pour des activités de commerce, d industrie... Chambre de Commerce et d Industrie de la Haute-Savoie Rue du 27ème BCA BP Annecy Pour des activités agricoles... Chambre d Agriculture 52 Avenue des Iles Annecy Pour des activités artisanales, de métiers de bouche, de salon de coiffure... Chambre des Métiers et de l Artisanat 28 Avenue de France BP Annecy Envie d échanger avec d autres entreprises du territoire Souhait de participer à des actions collectives (crèche interentreprises, gestion des déchets, déplacement interentreprises...) Comité d Action Economique «Rumilly - Alby Développement» Pierre DENIER 13 Rue Jean Moulin Rumilly Recherche de travail Recrutement de personnel L Espace Emploi Formation de la Ville de Rumilly Alphonsine REAL 25 Rue Charles de Gaulle Rumilly Visite et échange sur le développement économique de l Albanais Une quarantaine d élus des Communautés de Communes du Pays d Alby et du Canton de Rumilly se sont rencontrés le vendredi 24 mai A travers l objectif d échanger sur le développement économique de l Albanais, ils ont visité le Pôle Excellence Bois, l entreprise Techniwood et les zones d activités de deux collectivités, en autocar. Ils ont pu constater le dynamisme économique du territoire qui ne se dément pas malgré la crise. En effet, le territoire compte plus de 240 hectares de zones d activités et près de emplois sur les deux cantons. Les collectivités travaillent sur l aménagement de 8 hectares de zones d activités supplémentaires. Pour plus d informations sur les zones d activités, contactez Virginie CANAC : ou rendez-vous sur le site Internet du SIGAL à l adresse suivante : albanais-haute-savoie.fr/economie La zone d activités économiques intercommunale Le permis d aménager du futur «éco-parc» tertiaire est en cours d instruction à la Ville de Rumilly. Les travaux d aménagement devrait débuter sur la zone de Madrid dès la rentrée. La visite du pôle Excellence bois Travailler / 11

12 Accompagner Petite enfance La création d une halte-garderie itinérante en route sur le canton En 2012, le conseil communautaire a pris acte des conclusions de l étude Petite Enfance qui a mis en évidence le besoin d un service d accueil occasionnel, d accueil de dépannage et d accueil d urgence sur l ensemble du territoire de la Communauté de Communes du Canton de Rumilly. L une des préconisations retenue concerne donc la mise en place d une halte-garderie itinérante intercommunale. Quel est le fonctionnement de la halte-garderie itinérante? Ce service pourra accueillir, de manière occasionnelle, jusqu à 17 enfants maximum (selon agrément de la Protection Maternelle Infantile) âgés de 4 mois jusqu à l âge de la scolarisation. 5 communes du territoire répondant aux conditions matérielles d accueil seront identifiées pour accueillir une journée par semaine la halte-garderie itinérante. Le prestataire sera chargé de l accueil de l enfant et du déroulement de la journée. Ce professionnel de la petite enfance fournira les équipements et le matériel de puériculture et d éveil nécessaires. Pour la Communauté de Communes, le budget prévisionnel annuel de fonctionnement d une halte-garderie itinérante est d environ La Caisse Allocations Familiales (CAF) soutient le fonctionnement de ce service par le versement d une prestation équivalente à 40%. La participation financière des familles qui feront appel à ce mode d accueil pour leur enfant sera fixée en fonction de leur quotient familial et en accord avec le barème fixé par la CAF. Quelles sont les grandes étapes de réalisation? Afin de réaliser ce projet, la Communauté de Communes a procédé à une modification des statuts en intégrant la compétence «création et exploitation d une halte-garderie itinérante» intercommunale lors du Conseil Communautaire du 18 février Cette délibération a été ensuite validée par la plupart des conseils municipaux. La consultation pour le recrutement du prestataire en charge de la future halte-garderie sera lancée dès cet été. Ce nouveau dispositif viendra compléter les structures d accueil existantes sur le territoire (Multi-accueils à Rumilly et Sales et une crèche inter-entreprises à Rumilly) et apportera un nouveau service de proximité aux familles du canton. Conférence : «Le rôle des limites dans l éducation aujourd hui» Le relais a organisé jeudi 23 mai 2013 dans les locaux de la Communauté de Communes une conférence débat animée par Mme Denise Dulliand, psychothérapeute sur le thème : «les limites dans l éducation des jeunes enfants». «Pourquoi poser des limites, comment le faire, comment affirmer son autorité», Madame Dulliand, en spécialiste de la question a tout d abord fait un exposé avec les qualités qu on lui connait, faisant preuve d humour et sans culpabilisation. De nombreuses questions ont ensuite suivi, posées par le public, environ 30 personnes, assistants maternels et parents, qui avaient répondu à l invitation des animatrices du RAM. Ce débat est la première d un cycle de 3 conférences assurées par Mme Dulliand. Les 2 autres auront lieu à l automne prochain. Denise DULLIAND, psychothérapeute lors de sa conférence auprès des parents et assistants maternels du canton Relais Assistants Maternels et Parents Accueil téléphonique de 13h30 à 15h : lundi, mardi, jeudi et vendredi - Tél Mail : 40, chemin de la Tonnelle (derrière la Poste) VALLIERES Fermeture estivale du Relais Assistants Maternels et Parents : du 29 juillet au 9 août 2013 inclus Accompagner / 12

13 Portage de repas L évolution de la politique tarifaire Ce service qui fêtera prochainement ses dix années d existence, compte aujourd hui près de 170 bénéficiaires (personnes âgées de plus de 65 ans ou handicapées) répartis sur les 18 communes membres. En 2012, repas ont été servis avec une moyenne de 150 repas par jour. Les agents avec 2 véhicules pour 4 tournées réalisent plus de kms par an. Indépendamment de l organisation logistique il nécessite un suivi administratif, juridique et financier au sein même de la Communauté de Communes du Canton de Rumilly. Les orientations sociales qui ont été données au moment de la création restent indemnes puisque régulièrement les agents assurent aux côtés des autres services, un lien social indispensable et facilitent ainsi le maintien à domicile des personnes isolées ou en difficulté. Si dès l origine, le conseil communautaire a accepté de financer le volet transport, depuis sa création, les recettes provenant des bénéficiaires couvrent l achat des repas fabriqués par le prestataire (le Centre Hospitalier de Rumilly). Des tarifs différenciés répartis sur trois tranches de revenus sont appliqués depuis le début du service. Toutefois, avec du recul, et pour tenir compte de la réalité économique, le conseil communautaire a validé la création de deux tranches de quotients supplémentaires. C est ainsi que dès l année 2013 une tranche est créée au-delà de de quotient familial et une cinquième tranche sera appliquée en 2014 pour les quotients familiaux supérieurs à Pour cette dernière tranche, le prix coûtant du repas sera facturé (repas + livraison). Plateforme des services à domicile Conférence sur le thème du Handicap La Plateforme des Services à Domicile de l Albanais portée par le SIGAL (Syndicat a organisé le Jeudi 30 Mai 2013 à la Salle des Fêtes de Marigny Saint Marcel une conférence sur le thème du «Handicap» en partenariat avec le Conseil Général de la Haute-Savoie. Le but était de sensibiliser les familles, les élus et les partenaires aux problématiques de la prise en charge et du soutien à domicile des personnes en situation de handicap. Cette action fait suite à la réflexion engagée sur ce thème par la Plateforme en HanDrôme-Services, organisme de référence en matière de handicap dans le département de la Drôme, a animé la Projection Débat. Le documentaire filmé a été suivi d un temps d échange enrichissant entre la salle et l équipe de travail d HanDrôme-Services et a suscité de nombreuses réflexions relatives sur la place des personnes handicapées à domicile. Environ 70 personnes ont participé à cette manifestation qui a mobilisé plus particulièrement les associations représentatives du handicap ainsi que les familles et les professionnels de l aide à domicile. Quotient Familial Tarif 1 : 0 à 580 Tarif 2 : 581 à 1010 Tarif 3 : 1011 à 1500 Tarif 4 : 1501 à 2000 En 2012 A partir du 1 er Avril ,01 5,27 5,85 6,14 6,91 7,26 6,91 7,97 Service de portage de repas à domicile Permanences et inscriptions : Du lundi au vendredi : de 8h à 12h Communauté de Communes du Canton de Rumilly 3, place de la Manufacture (rez-de-chaussée) RUMILLY Tél. : Mail : La conférence sur le Handicap animée par HanDrôme-Services Film documentaire «Le sens de l âge» Dans le cadre de la semaine bleue, la Plateforme proposera le 18 octobre 2013 à 14h30 une action en direction des personnes âgées des 2 cantons. Un film documentaire intitulé «Le sens de l âge» sera projeté gratuitement à la Salle des Fêtes de Marigny- Saint- Marcel dans lequel 6 octogénaires offrent, par leurs témoignages, un regard original sur le grand âge et bouleversent ainsi les idées reçues. La Plateforme invite toute personne intéressée à venir découvrir ce film soutenu par PREMALLIANCE et AG2R LA MON- DIALE qui a été primé au dernier festival ImagéSanté de Liège (Belgique). La diffusion du film sera suivie d une rencontre privilégiée avec le réalisateur Ludovic VIROT et les échanges se poursuivront autour de rafraîchissements. Plateforme des Services à Domicile 25 domaine de La Fruitière Marigny-Saint-Marcel Tél.: Fax: Accompagner / 13

14 Se déplacer Transports scolaires L éducation routière et la pratique des modes de déplacements doux passent par le chemin de l école La projection du film L exercice sur la piste La remise des lots Depuis 2012, la Communauté de Communes a mis en place l opération «La Vélo Ecole» auprès des élèves des écoles du canton de Rumilly. C est autour de la pratique du vélo que les jeunes écoliers sont sensibilisés à l environnement routier en leur donnant les moyens d identifier les dangers et en leur faisant découvrir les comportements les plus adaptés à leurs déplacements. L animation, assurée par la Prévention Routière se déroule en 2 temps avec la projection d un film suivie d une petite évaluation et la mise en pratique à pieds ou à vélo sur une piste adaptée (maniabilité du vélo, panneaux, passages piétons,...). 214 élèves de CM2 ont suivi cette formation. Les élèves des écoles rurales de Boussy, Etercy, Hauteville-sur-Fier, Massingy, Saint-Eusèbe, Thusy, Vallières et Versonnex ont été accueillis dans la Salle des fêtes de Hauteville-sur-Fier du 11 au 18 février En mars, la Vélo Ecole s est déplacée à Rumilly dans l enceinte des écoles Demotz et Joseph Béard. Chaque participant à la Vélo école s est Déplacements vu remettre une gourde de vélo à la fin de chaque session. Les élèves ayant obtenus les meilleures notes ont été récompensés lors de la cérémonie de remise des prix organisée le 16 avril 2013 dans les locaux de la Communauté de Communes. Un vélo a été offert au 1 er gagnant, le 2 e a reçu un bon d achat cycle de 100 et les 3 élèves exæquo pour la 3 e place, un sac à dos et une polaire. Durant ces 2 années scolaires, l ensemble des élèves de CM2 du canton a participé à l apprentissage des règles de bonne conduite à vélo. Service Transports scolaires Permanences : Lundi, jeudi et vendredi : de 8h30 à 12h Mercredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h Tél. : Mail : Communauté de Communes du Canton de Rumilly 3, place de la Manufacture RUMILLY Le schéma directeur des déplacements et infrastructures en cours de finalisation La dernière phase de l étude du schéma lancée en mai 2012, concernant l élaboration d un programme d actions à court, moyen et long termes, sera débattue lors d un comité de pilotage prévu début juillet. L adoption du schéma directeur sera ensuite soumis à délibération du Conseil communautaire en septembre. Dans le prochain numéro du magazine, un dossier complet sera consacré à la présentation de ce document stratégique pour le développement, l attractivité et la qualité de vie de notre territoire. Les projets de services, d équipements et d infrastructures qui permettront une nouvelle organisation du système de déplacements à l échelle du canton seront présentés dans le détail. Le service Transports scolaires partenaires aux portes-ouvertes Les agents du service étaient présents le 13 avril dernier au collège Le Clergeon pour informer les élèves et leurs parents sur l organisation des circuits scolaires. Différents supports d information concernant les inscriptions pour la rentrée 2013/2014 ont également été transmis aux lycées de Rumilly (Albanais, Demotz, Porte des Alpes) et au collège de Poisy pour affichage et diffusion lors des journées portes-ouvertes. Le lancement de la seconde phase de signalisation des arrêts de transports scolaires La Communauté de Communes poursuit son programme de signalisation et de mise en conformité des arrêts desservis par les circuits de transports scolaires. Pour cette 2 ème année, 36 nouveaux arrêts seront signalés et équipés durant l été. L opération consiste en la mise en place d une signalisation verticale (panneaux règlementaires de voirie, nom d arrêt ) et horizontale (marquage au sol). La troisième et dernièrephase de l opération est prévue au cours de l année Pour une rentrée scolaire réussie en autocar Dès le 1 er jour de la rentrée scolaire, les agents et les élus de la commission transport, déplacements et infrastructures réitèrent leur opération d accompagnement et d orientation des élèves sur les parkings du Clergeon, de l Albanais, de l Annexion et de Béard. Il est donc demandé aux parents de laisser leurs enfants prendre l autocar dès le premier jour de classe. Se déplacer / 14

15 Se détendre Promotion touristique La mise en place d un nouveau service pour la création et l entretien des sentiers de randonnées Dans le cadre de la promotion touristique, plusieurs sentiers situés sur le territoire de la Communauté de Communauté du Canton de Rumilly ont été inscrits au Programme Départemental des Itinéraires de Promenades et Randonnées (PDIPR) depuis Afin de poursuivre la mise en place du balisage et l entretien des chemins de randonnées, la Communauté de Communes a souhaité conjointement avec la Communauté de Communes du Pays d Alby développer un nouveau service. Cette volonté s est concrétisée courant avril par la signature d une convention entre les deux collectivités qui ont souhaité rationnaliser leurs moyens pour exercer cette compétence. Ce nouveau service des sentiers consiste à : - Créer des sentiers de randonnées pédestres et de VTT inscrits au PDIPR en lien avec les services du Département ou des sentiers d intérêt communautaire, - Assurer la maîtrise foncière des itinéraires, - Etablir un plan de balisage, - Passer commande et assurer le suivi et la réception des travaux de création et d entretien des sentiers, - Animer le schéma directeur de sentiers de randonnées réalisé par les Communautés des Communes. Le lancement du plan touristique départemental Le Président du Conseil Général a souhaité, par l adoption d un plan touristique départemental visant à aider les collectivités à diversifier l offre touristique tout au long de l année. La Communauté de Communes désire renforcer son offre VTT et donner une centralité à la base de loisirs de Rumilly en poursuivant son extension par la liaison Nord-sud. Un agent à plein temps recruté par la Communauté de Communes du Pays d Alby sera investi de ces missions dès cet été et mis à disposition de la Communauté de Communes du Canton de Rumilly. Le canton de Rumilly compte 12 itinéraires pédestres balisés sur son territoire et souhaite étendre progressivement cette offre aux vététistes. schéma de deux équipements structurants : une passerelle vélo/piétons sur le Chéran et la création d un camping, sur la commune de Boussy, pouvant répondre aux besoins d hébergement des touristes. Ce plan touristique couvre la période 2013/2025 et mobilise 250 millions d euros. Pour ce faire un dossier est en cours d élaboration afin d obtenir l inscription au Office de tourisme Un site plus moderne, plus esthétique et plus efficace! Tel est l objectif de l Office de Tourisme de l Albanais en Pays de Savoie, qui investit euros sur ce projet. Conscient que l outil internet est devenu l outil prioritaire pour promouvoir le territoire et attirer les visiteurs, l Office de Tourisme a entamé, depuis fin 2012, un important chantier de rénovation de son site internet. Le futur site aura pour mission de valoriser tous les prestataires touristiques partenaires de l office, et d être une véritable vitrine de l Albanais, présentant les nombreux atouts du territoire. Côté technique, ce site sera conçu sur le principe du «responsive design», le contenu s adaptera automatiquement en fonction de la taille d écran. Le site sera donc consultable sur tous les terminaux (PC, tablette, mobiles ) sans avoir à zoomer ou à redimensionner les fenêtres. Cette méthode très récente a fait son apparition afin de s adapter aux nouvelles attentes des internautes et aux nouveaux matériels en constante évolution. La mise en ligne de ce nouveau site est prévue pour le mois de juillet. Nous vous invitons à venir surfer sur le Se détendre / 15

16 Se détendre Ciné d été 2013 Jeudi 04 juillet 2013 «Les Croods» Rumilly - Quartier des Grumillons à la tombée de la nuit (repli Cinéma Le Concorde) Cette séance supplémentaire exceptionnelle est organisée en partenariat avec l Equipe Proximité Culturel de Rumilly qui proposera plusieurs ateliers et animeront la soirée avant la projection du film (cinéma d animation, pâte à modeler, jeux en Bois + diverses animations ludiques...) Un pique-nique sera également organisé à partir de 20 h. Samedi 20 juillet 2013 «Le prénom» Marigny-Saint-Marcel Stade de foot 22h00 (repli Salle des fêtes) Samedi 27 juillet 2013 «Les aventures de Tintin» Val-de-Fier Place de l Eglise 21h30 (repli Salle des fêtes) Dimanche 11 août 2013 «Sur la piste du Marsupilami» Hauteville-sur-Fier Cour de l école 21h30 (repli Grande salle des fêtes) Ces séances sont organisées en partenariat avec le Cinéma Le Concorde et Cinébus 74. Information sur les séances : NOUVEAU Marché artisanal Mardi 30 juillet de 16h à 21h30 place Grenette à Rumilly L Office de Tourisme lance un marché artisanal avec la participation d une douzaine d exposants, (artistes d arts et producteurs locaux) et propose de nombreuses animations et visites (fermes, patrimoine de la Ville de Rumilly ) tout au long de l été. Habitants, venez découvrir ou redécouvrir votre pays l Albanais! L Office de Tourisme de l Albanais en Pays de Savoie vous accueille tous les jours en juillet/août Du lundi au vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30 / Le samedi : de 14h30 à 17h30 / Le dimanche : de 9h30 à 13h30 Tél : / Mail : Site : Se détendre / 16

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 COMMUNE DE VAL-DE-FIER COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 FEVRIER 2015 Présents : DERRIEN Patrice, BAU ROUPIOZ Valérie, BEAUD CATHELIN Gaëlle, BERAUD François, BLOUET Christine, BURGOD

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h 3, place de la Manufacture Tél : 04.50.01.87.00 - Fax : 04.50.01.87.01 Mail : portagedesrepas@cc-canton-rumilly.fr INSCRIPTION MODE D EMPLOI Pour

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY DÉPARTEMENT DE L ARDÈCHE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY Grande Rue - BP 06-07290 SATILLIEU Tél : 04 75 34 91 83 - Fax : 04 75 69 91 64 - E-mail : administration@val-d-ay.fr STATUTS modifiés par arrêtés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES VALLEES DE THONES

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES VALLEES DE THONES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES VALLEES DE THONES MAISON DU CANTON 74230 THONES Téléphone : 04 50 32 13 59 Télécopie : 04 50 32 75 69 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS à caractère réglementaire Code Général

Plus en détail

Séance du 15 juillet 2015

Séance du 15 juillet 2015 Séance du 15 juillet 2015 L an deux mil quinze, le quinze juillet à 20h15, le conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN

REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE MOLSHEIM-MUTZIG - 11 ème édition - Délibération N 11-87 du 21 Décembre 2011 SOMMAIRE

Plus en détail

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal X k v.ville-chamblyfr RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015 Ordre du jour : Installation d un nouveau conseiller municipal + Compte rendu des décisions prises

Plus en détail

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS Délibération n 3 MISSIONS SPECIALES DU PRESIDENT ET DES VICE PRESIDENTS Vu le code général des collectivités territoriales et en particulier ses articles L2123-17 à L2123-24-1, Monsieur, Président, Messieurs

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Date de la convocation : 22 juillet 2014

Date de la convocation : 22 juillet 2014 L an deux mille quatorze, le 29 juillet, à 19h30, Le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du Beaufortain s est réuni en session ordinaire à Beaufort au siège de la Communauté de Communes,

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril les membres du conseil municipal se sont réunis à la Mairie, sous la présidence de Christian BREMAUD, Maire. Nombre de

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie

Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie Le prix de l eau en Haute-Savoie en 2011 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère de l Alimentation, de l

Plus en détail

Conception et édition d un livret d accueil avec charte graphique pour le parc d activités du Vinobre

Conception et édition d un livret d accueil avec charte graphique pour le parc d activités du Vinobre Consultation dans le cadre d un marché à procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics Conception et édition d un livret d accueil avec charte graphique pour le parc d activités du Vinobre CAHIER

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Se détendre. Découvrir l Albanais naturellement! Visiter la campagne en VTT

Se détendre. Découvrir l Albanais naturellement! Visiter la campagne en VTT Page 16 Se détendre Découvrir l Albanais naturellement! Faire connaître les richesses de l Albanais à ses habitants et à ses visiteurs, tel est l objectif de ce 25e guide de la collection «Guides du patrimoine

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013

Dossier de presse. Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013. 19 Mars 2013 Dossier de presse Adaptation des logements à la perte d autonomie : Des moyens renforcés pour 2013 19 Mars 2013 Contacts presse : Myra Frapier-Saab 06 70 10 82 24 1 Les enjeux Le nombre croissant de personnes

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Monsieur le Président explique que dans le cadre de l animation du Contrat Local Initiatives Climat, le Syndicat mixte,

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité www.ades-grenoble.org www.lesverts38.org www.alternatifs.org/38 Conférence de presse du mercredi 10 décembre 2008 Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la

Plus en détail

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices Plateforme Territoriale GUYANE SIG 25/02/2014 SOMMAIRE 1. LEXIQUE... 3 2. DEFINITION... 3 3. DOMAINE D APPLICATION... 3 A. Objet... 3 B. Bénéficiaires...

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail