La Thérouanne. à Etrepilly. La Thérouanne en terre de mémoire La Thérouanne introuvable L eau n appartient à personne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Thérouanne. à Etrepilly. La Thérouanne en terre de mémoire La Thérouanne introuvable L eau n appartient à personne"

Transcription

1 à Etrepilly La Thérouanne La Thérouanne en terre de mémoire La Thérouanne introuvable L eau n appartient à personne Congis-sur-Thérouanne Etrépilly Trocy-en-Multien 27

2 La Thérouanne en terre de mémoire La Thérouanne ne fait rien comme les autres rivières de Seine-et-Marne : partant du nord-ouest du département, elle s en va vers le sud-est, alors que les autres cours d eau convergent, en général, vers Paris. Elle doit cette orientation aux collines de la Goële qui, du nord de Meaux, s élèvent à Penchard, puis à Monthyon, se couvrent de bois à Montgé, et donnent la butte de Dammartin, dernier relief que survolent les avions venant de la plupart des pays d Europe avant de s abaisser dans l axe des pistes de l aéroport de Roissy. Ainsi empêchée de rejoindre la Marne par un chemin plus court, elle coule jusqu à ne plus rencontrer un tel obstacle, pour la retrouver quelques kilomètres seulement après la confluence de l Ourcq. Rivière modeste, qui ne dépasse pas 25 km de longueur, elle est totalement seine-et-marnaise. Entre les sources de Gouesche à Saint-Pathus, et sa confluence à Congis-sur-Thérouanne, elle accueille le ru de Vaux venant des collines de Goële, longe l étang de Rougemont après Oissery, se divise, fréquemment, en petits bras, reçoit le ru d Avernes qui, avec ses propres affluents, sort du massif de Montgé et draine Saint-Soupplets, puis celui de Brégy venant du département de l Oise et celui du Bois Colot, au sud, pour finir avec les ruisseaux des Elouats et de Beauval, qui coulent de part et d autre de la butte de Trocy-en-Multien. Les terres du plateau où serpente la Thérouanne sont faites de riches limons portant blé, maïs, betterave et colza ; elles sentent la Picardie, et au-delà, le nord: on a pavé des entrées de champs, la brique apparaît dans les vestiges d une distillerie ; Paysage de la Thérouanne. 28

3 Monument Hildevert à Forfry. les paysages s ex posent au vent, les haies sont rares, et les fermes grandes et peu nombreuses. Mais pour les attentifs, cette terre riche et laborieuse se révèle terre de mémoire : croix, monuments, drapeaux dans les cimetières, et parfois, encore, impacts de tirs sur les murs, obligent au souvenir de ceux qui y ont défendu la patrie. Dans ces horizons longs, c est la petite vallée de la Thérouanne et les vallons de ses affluents qui attirent le regard. Les routes y plongent de temps à autre, passant marais, prairies, peupleraies ou anciennes cressonnières. Elles ne convergent vraiment qu à Etrépilly qui, avec Oissery à l amont, et Congis à l aval, sont les seuls bourgs à s être construits autour de la rivière, les autres se nichant sur le plateau, ou se perchant sur ses rebords, chacun près de son ru, ou, au moins, de sa fontaine. Le cours de la Thérouanne aurait pu être tranquille ; c était compter sans l intérêt qui lui a été porté lors de la construction du canal de l Ourcq (l impérial ). Elle est ainsi deux fois moins large et profonde à sa confluence (1,5 mètre et 30 centimètres), qu au milieu de son cours. La cause s en trouve au Gué-à-Tresmes, juste avant Congis, où un petit canal lui prélève une grande part de son eau, s écarte de son cours, et rejoint le canal de l Ourcq. Un peu plus loin, la rivière passe sous celui-ci, traverse discrètement Congis et, à la Gueule du Ru, se raccorde au petit bras de Marne qui contourne l île d Ancre. Des habitants de son bassin versant, les trois quarts se trouvent à l amont, là où l on est le plus près de Paris, de l aéroport, et des grandes carrières de gypse qui, à Saint-Soupplets, donnent le plâtre. Une zone industrielle ici, des serres à Oissery, la moderne usine de traitement des déchets ménagers de toute la partie nord de la Seine-et-Marne, à Monthyon, quelques autres carrières plus modestes et de rares élevages constituent, avec, comme partout, commerce et artisanat, l essentiel des activités de cette petite région. Avant le prélèvement de son eau au Gué-à-Tresmes, le débit de la Thérouanne est, en moyenne, de 600 litres par seconde, mais lors d une crue exceptionnelle, c était le 10 juillet 2000, il s éleva à 11 m 3 /s. Sa qualité est plutôt moyenne, car dès l amont elle subit de nombreux rejets, trop conséquents au regard de ses modestes dimensions ; elle s améliore vers l aval avec néanmoins des teneurs toujours élevées d azote et de phosphore qui y exagèrent le développement d algues, et réduisent ses potentialités piscicoles ; d ailleurs une seule association y exerce la La Thérouanne au fil de l eau 29

4 pêche, principalement dans son cours aval. L étang de Rougemont est classé parmi les zones naturelles d intérêt écologique, floristique ou faunistique (ZNIEFF cf. p. 52) en raison notamment de sa flore spécifique des milieux humides. Sur les sept moulins recensés en 1851, deux sont parvenus jusqu à nos jours, à Etrépilly et au Gué-à-Tresmes. La Thérouanne est menacée : à l ouest, où elle débute, les villes se développent sous l attraction de l agglomération parisienne toute proche. La ruralité du reste de son cours ne suffit pas pour annuler l impact des eaux qu elle recueille à l amont : réguler le débit des apports d eau qu elle reçoit par temps de pluie, mais aussi améliorer la qualité de toutes les eaux que l on y rejette, directement, ou par le biais de ses affluents, devraient devenir des priorités reconnues collectivement, à l échelle de son bassin versant. Elle nous le rendrait bien, au détour de promenades qui, pour beaucoup, restent à inventer. Launette, la petite voisine du nord Au moment de quitter la Thérouanne, il nous faut faire une modeste entorse à la logique des bassins versants (Marne d abord, Yerres puis Seine), car sinon, nous omettrions de citer un cours d eau, très discret dans notre département, mais Le château de Fontaine-les-Nonnes. Ancien moulin à Etrépilly. 30

5 La Thérouanne au fil de l eau Bords de la Thérouanne à Etrepilly. Pont sur la Thérouanne à Oissery. qui reçoit les eaux de villes qui ont, elles aussi, brutalement grandi depuis que des avions se posent à Roissy. Il s agit de la Launette qui fait partie du bassin de l Oise ; et cette petite exception géographique est due aux collines de Goële, que domine Dammartin. Une butte ayant toujours plusieurs côtés il fallait bien que des ruisseaux se dirigent vers le nord, et regardent le département voisin : à la suite de sa source située à Marchémoret, ce sont les eaux issues de Rouvres, d Othis, la ville construite au milieu des champs, et d une partie de Dammartin, qui alimentent la Launette, par petits rus interposés. Après avoir quitté le département, la Launette passe par Ermenonville et l abbaye de Chaalis, puis elle rejoint la Nonette qui borde Senlis et coule fièrement, plus large qu un canal, au parc de Chantilly, avant de se jeter dans l Oise. A Conflans- Sainte-Honorine, et comme l avaient fait, avant Paris, toutes les autres rivières de Seine-et-Marne, Launette, Nonette et Oise, à leur tour donnent la Seine. M. B. 31

6 La Thérouanne introuvable J ai pour la Thérouanne une affection toute particulière. Elle coule joliment au fond de mon jardin. Ailleurs elle est bien difficile à suivre, elle s éloigne à la limite des champs, inaccessible lorsqu on cherche à se rapprocher ou surgit de part et d autre d un pont nous laissant stupéfait. Ses méandres nous confisquent une grande partie de sa vue. Les sources sont à Saint-Pathus où la rivière est encore un ru, les autres lui donnent au fur et à mesure de plus en plus de consistance. Cette rivière a plus de vingt kilomètres, elle a deux sœurs, la Gergogne et la Grivette dans l Oise, qui coulent dans le même sens et se jettent dans l Ourcq. A Oissery se trouve le tombeau des Barres, un vaillant chevalier du Moyen Age dont le château était voisin. Il fut enterré entre ses deux femmes. On y cultive fleurs et arbres en quantité. Puis la rivière se repose dans l étang de Rougemont et musarde jusqu aux ruines romantiques de Forfry qui se disloquent de plus en plus dans le fracas du temps. A la Ramée demeure, près du Les ruines de Forfry. 32

7 Notre-Dame-de-la-Marne. Le cimetière de Chambry. pont, un moulin rénové avant que la rivière ne croise la jolie demeure de la Marre habitée pendant la Révolution par le marquis de Boissy, puis le château de Fontaine-les-Nonnes qui conserve un beau porche et fut pendant des siècles le domaine des religieuses aux vêtements blancs, guimpes plissées et capuches noires. Elles représentaient les plus grandes familles de la région. Le monastère éminent a traversé non sans mal la guerre de Cent ans et les batailles de la Réforme. Les religieuses furent évincées à la Révolution laissant la famille Aubry Vitet proche des princes. Etrepilly, fille de l évêché et haut lieu de la bataille de la Marne, au vaste cime tière militaire, possède une place où voisinent l église au clocher du XVI e siècle, la ferme de l Evêque, la maison de maître où habita le seigneur de Longvilliers, gouverneur de la Martinique qui laisse aujourd hui la place aux Presses du Village, après avoir été la demeure du célèbre serrurier Fichet qui inventa le coffre-fort. On arrive bientôt à Congis où le château du comte de la Myre Mory est devenu lycée technique. Dans le cimetière voisin, onze jeunes de Choisy furent fusillés et enterrés par les Allemands. Un peu plus loin la Thérouanne se laisse boire en partie par le canal assoiffé avant d aller se jeter dans la Marne. C. de B. La Thérouanne temps au fil du 33

8 Page de droite, Ru des Avernes à Forfry. Exemple de la constitution d embâcles au pied d un pont. L eau n appartient à personne Comme presque toutes les rivières, la Thérouanne est un cours d eau «non domanial», ce qui signifie que ses berges, et le lit (le fond) de la rivière font partie des propriétés riveraines ; seule l eau qui s y écoule est le bien de tous. Ce sont donc les riverains qui, en leur qualité de propriétaires, ont la charge de l entretien des berges. A l inverse, et c est alors plutôt le cas des fleuves, ou de larges rivières, les cours d eau «domaniaux» relèvent de la gestion de l Etat ; celui-ci peut être propriétaire, ou non, des berges, mais en tout cas c est lui qui en assure la gestion et l entretien ; presque toujours c est au niveau d ouvrages tels que les écluses que l Etat possède les berges, et donc le lit, de ces rivières. Ailleurs, là où l Etat n est pas propriétaire, les propriétés riveraines sont frappées de servitude (de marchepied, ou de halage sur la rive où, autrefois, des chevaux tiraient les convois flottants). Un cours d eau est domanial généralement parce qu il est navigable, et c est cette capacité à supporter la navigation qui a justifié, en son temps, les investissements réalisés par l Etat, longtemps au travers du Service de la Navigation, et depuis 1991 par un Etablissement public : Voies Navigables de France. Lorsque les cours d eau faisaient, activement, tourner les roues des moulins, une bonne gestion, tout au long de la rivière, était indispensable pour satisfaire l intérêt collectif : dérivations, bras d amenée et de décharge, et cours d eau eux-mêmes étaient entretenus afin d éviter le colmatage des ouvrages, ou des débordements nocifs. L abandon progressif des moulins, avec l émergence de machines à vapeur alimentées au charbon, puis de l électricité, ainsi que de nouveaux moyens de transport s affranchissant des cours d eau, ont rapidement provoqué le désintérêt vis à vis de ceux-ci. La végétation des rives reprit rapidement son exubérance, et d année en année, branches puis arbres tombèrent à l eau, constituant des embâcles (accumulation de bois mort, obstruant les cours d eau) à l origine de nouveaux débordements, d érosion de berges, et de déstabilisation des constructions. Afin de se substituer aux riverains qui, dans leur très grande majorité, ne s intéressaient plus à la rivière ou ne savaient plus comment en entretenir les berges, presque partout les communes se sont groupées en syndicats, d aménagement, puis d entretien de rivière. En Seine-et-Marne, ce mouvement s est surtout manifesté à partir de 1960, et accéléré à la suite des grandes crues des années Le Syndicat Intercommunal d Aménagement de la Thérouanne s est constitué en 1968, à partir des 8 communes sur le territoire desquelles elle coulait ; il s est élargi plus tard aux 14 communes dont tout ou partie du territoire faisait partie de son bassin versant (ensemble des terres où l eau de pluie, en ruisselant, s écoule vers la même rivière). Les divers syndicats qui se sont constitués comme celui de la Thérouanne, étaient assistés par la Direction départementale de l agriculture ou celle de l équipement, afin d entreprendre des travaux, souvent lourds, de restauration du lit des rivières, de certains barrages, des berges Par la suite, ils ont engagé des programmes d entretien, élaborés, et suivis, par l Equipe départementale d assistance technique à l entretien des rivières 34

9 La créée par le Conseil général, avec un financement de l Agence de l Eau Seine-Normandie. Ces tra vaux d en - tretien régulier, répartis sur 4 ou 5 années pour couvrir l ensemble du cours de la rivière, voire de ses affluents, sont subventionnés par le Département et l Agence de l Eau, ou, dans le cas du bassin versant de la Marne, par l Entente interdépartementale pour l aménagement de la rivière Marne et de ses affluents (cf p. 108). Un seul syndicat, dans le sud du département, fait participer financièrement les riverains à ces travaux d entretien ; partout ailleurs, c est la contribution des communes qui composent le syndicat, généralement en fonction du poids de leur population et de la longueur de berges sur leur territoire, qui constitue le budget de celui-ci. Les travaux d entretien consistent d une part à enlever les embâcles et à curer ponctuellement les zones les plus envasées, et d autre part à éliminer les arbres morts ainsi que les branches basses qui peuvent faire obstacle à l écoulement des eaux en période de crue. En zone de culture, c est plus souvent un débroussaillage qui est effectué. On tente néanmoins d essayer d obtenir des riverains qu ils admettent de laisser repousser des arbustes et des arbres en haut de la berge : cela permet de tenir celle-ci, surtout lorsque les ragondins, qui se sont multipliés à ou - trance, y creusent trop de terriers. Cela permet d ombrager la rivière, de constituer des abris pour les poissons d un côté, mais aussi pour les oiseaux de l autre, et enfin de marquer à nouveau le passage des cours d eau dans le paysage. La réglementation sur l eau est l une des plus complexes ; sur chaque cours d eau, même le plus modeste, il y a des droits et des obligations, des autorisations à obtenir (prélèvement, rejet) ou des interdictions, que deux types d agents sont susceptibles d instruire ou de rappeler aux collectivités, entreprises, ou personnes concernées. La police de l eau, la plus générale, et la police plus spécifique de la pêche, sont exercées par des agents de l Etat: ceux de la Direction Départementale de l Agriculture et de la Forêt (en cours de regroupement avec celle de l Equipement) ou ceux du Service de la Navigation, ces derniers intervenant uniquement sur les cours d eau domaniaux : Seine, Marne, Yonne. Des gardepêches assermentés, et des agents de l Office national de l eau et des milieux aquatiques peuvent eux aussi intervenir, et dresser procès-verbal en cas d infraction à l une de ces polices, tout comme les représentants de la Police ou de la Gendarmerie. Dans le cas de la Thérouanne, police de l eau et police de la pêche sont donc exercées par la Direction départementale de l agriculture et de la forêt, comme dans tous les autres cours d eau secondaires de Seine-et-Marne. Enfin, pour pouvoir assurer l entretien régulier de ces cours d eau, il a fallu instaurer des servitudes de passage, au moins sur l une de leurs rives, afin de garantir le passage des personnes et des matériels nécessaires à celui-ci ; les rivières du département en disposent depuis de nombreuses années. Ce qui fait qu en fin de compte, pour préserver une eau qui n appartient à personne, la gestion des rivières est plus complexe qu il n y paraît! M. B. Thérouanne Incidences 35

Rivières. de Seine-et-Marne. Christian de Bartillat

Rivières. de Seine-et-Marne. Christian de Bartillat Rivières de Seine-et-Marne Christian de Bartillat Les rivières sont, peut-être, le principal fil conducteur de l Histoire, et si rois ou empereurs en décidèrent bien des fois, c est l Etat qui s en trouva

Plus en détail

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise».

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». 4 Intégration du Val d Oise dans la région Situé au nord-ouest de la région Ile de France, le Val

Plus en détail

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES M I N ISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L'ENVIRONNEMENT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DU CANTAL Service environnement 83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES 1 - COMMUNES CONCERNÉES

Plus en détail

5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX

5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX 5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX La loi définit (articles L.215-1 à L.215-18 du CE) des droits et des obligations pour les cours d eau non domaniaux comme l entretien ou la disposition de l eau et des matériaux

Plus en détail

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN :

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : 0 hectares, de milieux humides et secs, renaturés 380 000 m 3 de déblais et de remblais pour moduler le nouveau paysage 50 hectares ensemencés

Plus en détail

Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010

Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010 Gestion du patrimoine arboré de la vallée de l Orge aval Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010 170 ha de boisements Athis Aval : Collège Mozart : Coteau des Vignes : Prés Saint Martin : Parc Duparchy

Plus en détail

7 nouveaux circuits à découvrir

7 nouveaux circuits à découvrir DOSSIER DE PRESSE Juin 2014 Randonnée 2014 Chapelle Saint Drédeno de Saint-Gérand 7 nouveaux circuits à découvrir La randonnée profite d un réel engouement, particulièrement en Centre-Bretagne, grâce à

Plus en détail

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Marais d Archine Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une ressource fondamentale pour la collectivité.

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS DU TOUR DES CHAUSSÉES (HESDIN) www.eau-artois-picardie.fr LA CANCHE Longueur principale 89 km Débit moyen (Brimeux) 12 m³/s

Plus en détail

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Azay-le-Rideau Bréhémont Cheillé Lignières-de-Touraine Pont-de-Ruan Rivarennes Saché Thilouze Vallères

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

Pièce E : Etude d impact

Pièce E : Etude d impact Pièce E : Etude d impact 130/357 E4.3. Environnement naturel E4.3.1. Grands ensembles naturels Dans l aire d étude, la matrice de cultures industrielles (céréales) ou spécialisées (tabac, houblon) domine

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

Eau - Assainissement. Les moulins à eau. Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins

Eau - Assainissement. Les moulins à eau. Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins Eau - Assainissement Les moulins à eau Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins TECHNIQUE Un moulin, un élément du patrimoine industriel! Bien plus qu un bâtiment au bord de l eau,

Plus en détail

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Marc Fleury Biologiste 341, rue Saint-Jean-Baptiste Est,

Plus en détail

Vallée d'ossau ARUDY

Vallée d'ossau ARUDY ARUDY Pour avoir une idée de la variété et de la qualité des marbres d Arudy, il suffit de regarder de plus près la fontaine de la place centrale, le sol sous les arcades de la mairie et l escalier menant

Plus en détail

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation Aménagement de promenades en haut de berge et préservation d une végétation semi-continue en bas de berge : un bon compromis entre l appropriation des berges par la population et la préservation d une

Plus en détail

Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay

Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay LE PROGRAMME DE RESTAURATION DES ETANGS ET RIGOLES VENDREDI 7 MAI 2010 1 HISTORIQUE

Plus en détail

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et recommandations Le Pont des Trous constitue un des rares exemples

Plus en détail

Promenade n 20 : Le chemin touristique : Durbuy Balise :

Promenade n 20 : Le chemin touristique : Durbuy Balise : Promenade n 20 : Le chemin touristique : Durbuy Balise : Cette promenade vous emmène de Barvaux à Durbuy à la découverte des méandres tortueux de l Ourthe qui se fraie un chemin parmi d imposants massifs

Plus en détail

50 Les mille et une facettes des Vaux de Cernay

50 Les mille et une facettes des Vaux de Cernay 50 Les mille et une facettes des Vaux de Cernay Auffargis, Cernay la Ville Vous découvrez aujourd'hui l'une des vallées les plus préservées du Parc, les Vaux de Cernay où coule une petite rivière, le ru

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

La Bièvre : renaissance d une rivière

La Bièvre : renaissance d une rivière La Bièvre en activité en 1951 La Bièvre amont La Bièvre : renaissance d une rivière À partir de la fin du XVIIIe siècle, les rejets de pollution des petites industries installées sur les rives de la Bièvre

Plus en détail

VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1

VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1 VILLEBRUMIER SEPTEMBRE 2000 1 Le Mot du Maire, (discours prononcé lors de l'inauguration de la fontaine) "Tout d'abord, permettez-moi de vous adresser au nom de la municipalité, mes meilleurs vœux pour

Plus en détail

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Yvon BEUCHON, Président de

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce 1 Champ d application de la loi pêche. 1 Milieu 2 Eau libre / eau close /pisciculture 2 Classification des eaux : eaux domaniales et non domaniales.

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant LES FleuveS definition Un fleuve est un cours d eau qui se jette dans une mer ou un océan. Il prend sa source des montagnes ou d un lac et est alimenté par des ruisseaux ou rivières. On dit qu il coule

Plus en détail

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Dossier de presse 19 mai 2011 Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Sommaire Zoom sur l événement page 3 Les chiffres clés page 4 Une rivière libérée

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry.

Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry. Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry. La Poudrerie de Sevran-Livry a fonctionné pendant tout juste un siècle, de 1873 à 1973. Aujourd'hui c est un parc traversé par le canal de l'ourcq. Il

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre La balade des îles Programmation 2015 La balade des îles Le concept Navigation douce Depuis 2012, l association Espaces propose une nouvelle offre de tourisme fluvial et de navigation douce sur la Seine.

Plus en détail

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel Septembre 2008 Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel TYPES D ESPACES NOM QUARTIER NUMERO Parc urbain Domaine du Lain Centre ville 20 Espace sportif Parc des sports Centre ville 21 Espace sportif

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

GEOGRAPHIE 1 Le globe et le planisphère

GEOGRAPHIE 1 Le globe et le planisphère GEOGRAPHIE 1 Le globe et le planisphère GEOGRAPHIE 2 Continents et océans GEOGRAPHIE EVALUATION : globe/planisphère, continents/océans Dans chaque cadre, indique le nom des océans. Colorie les étiquettes

Plus en détail

Lotissements agricoles de la rivière Rouge

Lotissements agricoles de la rivière Rouge Lotissements agricoles de la rivière Rouge Aperçu de la leçon Les élèves étudient le rôle que la rivière Rouge a joué dans le type d établissement et le système de propriété foncière adoptés par les Métis

Plus en détail

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés!

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! SITES, MONUMENTS, PAYSAGESREMARQUABLESOUCLASSES MENACESPARLEPROLONGEMENTDEA12 La

Plus en détail

Les projets EuroVelo et les véloroutes nationales

Les projets EuroVelo et les véloroutes nationales Les projets EuroVelo et les véloroutes nationales L EuroVelo 3 : Projet soutenu par l Union Européenne, l EuroVelo n 3 est un itinéraire cyclable européen qui relie Trondheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental Annexe : commune de Chazé Henry COMMUNE : CHAZE-HENRY ZSB098 7 D D6 ZSB077 D22 ZSB076 D82 D80 ZSB072 ZSB043 ZSB07 ZSB073 ZSB044 ZSB07

Plus en détail

ruines du château, parc, douves et abords

ruines du château, parc, douves et abords FICHE 14 Sagonne : ruines du château, parc, douves et abords Commune : Sagonne Statut : site inscrit le 10 janvier 1947 Superficie : 6 hectares Monuments Historiques à l intérieur du site : - Ruines du

Plus en détail

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard 1 Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard Remarques préliminaires 1..Une route forestière traverse le pierrier ; elle permet donc de l observer de part et d autre. Les personnes

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières Le départ se fait sur la place du village. Prendre la direction de la source (rue commerçante). Prendre à gauche, le chemin des Beaumes rouges, entre 2 magasins souvenirs (route balisée rouge et blanc)

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Vierzon / 02 décembre 2014 Les marais de Bourges - Présence du myriophylle du Brésil connue depuis 2001/2002. -

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM

Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM Préavis No 06/2011 Château-d'Oex, le 17 février 2011 N/réf. : Conseil\Préavis 06/2011/MUN/EM Demande de crédit pour : la participation financière communale à l Entreprise de correction fluviale (ECF) du

Plus en détail

COURS D EAU D UN FOSSÉ

COURS D EAU D UN FOSSÉ COMMENT DIFFÉRENCIER UN COURS D EAU D UN FOSSÉ Les COURS D EAU et les MILIEUX RIVERAINS abritent une multitude d espèces animales et végé tales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Serre de la Fare Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Invités à la réunion Présidents des Commissions Prospective,

Plus en détail

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU Seine-Maritime CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU REGLEMENTATION APPLICABLE au titre du Code de l Environnement Articles R 214-1 à R 214-6 du code de l environnement relatifs à la nomenclature des opérations

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Comment entretenir un cours d eau en milieu agricole?

Comment entretenir un cours d eau en milieu agricole? Comment entretenir un cours d eau en milieu agricole? Sont concernés par ce document, tous les cours d eau apparaissant en bleu (trait plein ou pointillé) sur les cartes IGN au 1/25 000ème ainsi que ceux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Un écrin maritime à reconquérir. Les sédiments repoussés vers le large. www.projetmontsaintmichel.com

DOSSIER DE PRESSE. Un écrin maritime à reconquérir. Les sédiments repoussés vers le large. www.projetmontsaintmichel.com RÉTABLISSEMENT DU CARACTÈRE MARITIME DU MONT-SAINT-MICHEL DOSSIER DE PRESSE Un écrin maritime à reconquérir À l horizon 2040, si rien n avait été entrepris, le Mont-Saint-Michel aurait été entouré de prés

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Les sites remarquables du Limousin Haute-Vienne

Les sites remarquables du Limousin Haute-Vienne Les sites remarquables du Limousin Haute-Vienne 24 septembre 2014 Dossier de presse Plus de 200 images pour les 56 sites remarquables de la Haute-Vienne en Limousin. Cartes topographiques des différents

Plus en détail

www.notre-dame-de-gravenchon.fr

www.notre-dame-de-gravenchon.fr L ALLÉE NOTRE-DAME L allée Notre-Dame s épanouit davantage lors du printemps. L allée Notre-Dame est l axe majeur du parc de la vallée du Télhuet. C est en parcourant cette allée que vous pourrez observer

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 WARMERIVILLE CLAIR ET NET N 39 LE MOT DU MAIRE WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 L actualité communale est souvent alimentée par la nouvelle qui se répand de bouche à oreilles sans garantie d exactitude.

Plus en détail

RANDONNEES. Sommaire. Circuits en Lauragais Nous verrons les circuits de : (Carte IGN : Série Bleue 2114 Est) Tour du télégraphe 1

RANDONNEES. Sommaire. Circuits en Lauragais Nous verrons les circuits de : (Carte IGN : Série Bleue 2114 Est) Tour du télégraphe 1 RANDONNEES Sommaire Circuits en Lauragais Nous verrons les circuits de : Tour du télégraphe 1 Tour du télégraphe 2 Villefranche-Montgaillard Gardouch : circuit d En Ferrand Circuit de Pech Olière Villefranche,

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE COMMISSION LOCALE DE L EAU SAGE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Activités économiques» Vendredi 6 juin 2008 14h Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion...2 2. Contexte...2 2.1. Rappel de fonctionnement

Plus en détail

Vogueo, POUR un service. permettant de développer D'AUTRES ACTIVITES NAUTIQUES. Les escales doivent être polyvalentes et ne pas détruire la nature.

Vogueo, POUR un service. permettant de développer D'AUTRES ACTIVITES NAUTIQUES. Les escales doivent être polyvalentes et ne pas détruire la nature. Meudon, le 2 mars 2012 Contribution de l association Espaces à la concertation publique organisée par le Syndicat des transports d Ile-de-France (Stif) sur le projet de réseau de transport fluvial de voyageurs

Plus en détail

LE CANAL DE NANTES A BREST

LE CANAL DE NANTES A BREST DOSSIER DE PRESSE Au Cœur de la Bretagne LE CANAL DE NANTES A BREST Des activités, une histoire à découvrir, des rencontres à faire Rafting rando pêche VTT - visite «Venez avec nous Vivre le Kreizh Breizh»

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restaurer les milieux aquatiques Un enjeu prioritaire du SDAGE les problèmes de continuité et

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy

Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy Association des Villes Fortifiées - 17 décembre 2010 Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy par François FREYTET, Yohan

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau Guide des bonnes pratiques des plaisanciers de la Lagune de Thau 2013 Vous entrez dans la Lagune de Thau... Respectez sa richesse Le territoire de Thau représente un patrimoine environnemental, un potentiel

Plus en détail

31 Pommeret. Le Mesnil Saint-Denis, Levis Saint Nom

31 Pommeret. Le Mesnil Saint-Denis, Levis Saint Nom 31 Pommeret Le Mesnil Saint-Denis, Levis Saint Nom Des sources du Rhodon, vous pédalez à travers de vastes horizons depuis le plateau cultivé jusqu'à la forêt au sud qui annonce le vallon du Pommeret,

Plus en détail

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat

Présentation du Contrat de Rivière Tarn. Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn. Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn Présentation du Contrat de Rivière Tarn Présentation du Syndicat Mixte de Rivière Tarn Implications fonctionnelles pour le suivi du Contrat Syndicat Mixte de Rivière Tarn

Plus en détail

Organisation de la formation

Organisation de la formation Formation sylviculture et cours d eau Organisation de la formation Maître d ouvrage : Maître d oeuvre : Formation co financée par : Meymac, 16 mai 2014 Formation sylviculture et cours d eau Contexte de

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE 7.3 AUTRES ELEMENTS D INFORMATION APPROBATION VU POUR ETRE ANNEXE A LA DELIBERATION DU : 18 NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Plantations, le voisin peut exiger l élagage

Plantations, le voisin peut exiger l élagage Plantations, le voisin peut exiger l élagage Les branches des arbres du voisin avancent sur votre terrain et c est gênant. Vous pouvez exiger qu il les coupe à tout moment. Idem pour les racines et les

Plus en détail

Chapitre 12. Le développement durable

Chapitre 12. Le développement durable Chapitre 12. Le développement durable 197 1. L eau 200 A. Les feuillées 200 B. l intendance 200 2. Les déchets 200 3. La biodiversité 201 4. L énergie 202 5. Le voisinage 202 6. Être un exemple 202 197

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS Toutes les balades proposées sont faites pour offrir un panorama varié, sans trop de difficultés, pour découvrir la faune et la flore des Pyrénées, découvrir les espaces

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830.

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830. Quels progrès techniques voit-on apparaitre au XIXème siècle? Une première phase de la Révolution Industrielle. 1769 : James Watt invente la machine à vapeur. La machine à vapeur est l une des plus importantes

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE DU PORTAGE DU SAGE RANCE FREMUR BAIE DE BEAUSSAIS. Note de synthèse. Mars 2012

SYNDICAT MIXTE DU PORTAGE DU SAGE RANCE FREMUR BAIE DE BEAUSSAIS. Note de synthèse. Mars 2012 SYNDICAT MIXTE DU PORTAGE DU SAGE RANCE FREMUR BAIE DE BEAUSSAIS Note de synthèse Mars 2012 Parc d activités du Laurier 29 avenue Louis Bréguet 85180 LE CHATEAU D OLONNE Tél : 02 51 32 40 75 Fax : 02 51

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

4. Sauvegarde et valorisation du. 5. Mise en valeur de l élément. 3. Gestion des disponibilités. patrimoine. foncières. milieux.

4. Sauvegarde et valorisation du. 5. Mise en valeur de l élément. 3. Gestion des disponibilités. patrimoine. foncières. milieux. Tableau de bord 9 Aire paysagère des Vallonnements boisés de Havelange Enjeux spécifiques 1. Intégrer les bâtiments existants au niveau des lignes de crêtes 2. Limiter l urbanisation au niveau des lignes

Plus en détail

ARRETE MUNICIPAL ANNULE ET REMPLACE L ARRETE DU 4 OCTOBRE 2006

ARRETE MUNICIPAL ANNULE ET REMPLACE L ARRETE DU 4 OCTOBRE 2006 Département de : Seine et Marne Arrondissement de : Meaux Commune de : Condé-Ste-Libiaire ARRETE MUNICIPAL ANNULE ET REMPLACE L ARRETE DU 4 OCTOBRE 2006 Réglementant l accès à certaines voies, portions

Plus en détail

Ressourcez-vous au cœur d un patrimoine naturel vivant!

Ressourcez-vous au cœur d un patrimoine naturel vivant! Exposition Ressourcez-vous au cœur Longue de trois kilomètres, l île Nancy est un lieu de promenade depuis 1993. Véritable poumon vert de la ville d Andrésy, cette île, desservie uniquement par bateau

Plus en détail

LE CHATEAU DE BAYERS. Jeudi 12 septembre 2013

LE CHATEAU DE BAYERS. Jeudi 12 septembre 2013 LE CHATEAU DE BAYERS Jeudi 12 septembre 2013 Aujourd hui c est la rentrée! Tout le monde a répondu «présent» pour visiter le château de Bayers! Nous rencontrons la propriétaire du château, raconter l histoire

Plus en détail

REVISION DE L ETUDE DE ZONAGE D ASSAINISSEMENT

REVISION DE L ETUDE DE ZONAGE D ASSAINISSEMENT Maître d'ouvrage Commune de MALVILLE Hôtel de Ville Rue Merlerie 44260 MALVILLE REVISION DE L ETUDE DE ZONAGE D ASSAINISSEMENT NOTE DE SYNTHESE Janvier 2014 EF Etudes 4, rue Galilée BP 4114, 44341 BOUGUENAIS

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

1.2 Une animation de la Gouvernance de l eau du territoire

1.2 Une animation de la Gouvernance de l eau du territoire Meudon, le 7 octobre 2011 CONTRIBUTION DE L ASSOCIATION ESPACES AUX ENQUETES PUBLIQUES DES PÉRIMÈTRES DE PROTECTION DES INSTALLATIONS DE L USINE DE PRODUCTION D EAU POTABLE DU MONT-VALÉRIEN A SURESNES

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION 1. LES DIFFERENTS TYPES DE CARTES A. Cartes routières et touristiques - MICHELIN 1/150 000 à 1/200 000 - IGN Régionales : 1/250 000 TOP 100 1/100 000 Série Plein

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail