RIVP Réhabilitation de l hôtel Cromot du Bourg

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RIVP Réhabilitation de l hôtel Cromot du Bourg"

Transcription

1 HOTEL CROMOT DU BOURG 9 rue Cadet à Paris 9ème Appel à projets pour la location de locaux recevant du public Ensemble «CHALGRIN» REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : 19 octobre 2015 Heure limite de réception : 12h00 Livraison de l immeuble : Septembre 2017 Maîtrise d ouvrage : RIVP 13 avenue de la Porte d Italie Paris cedex 13 Maîtrise d œuvre : Pierre-Antoine Gatier Architecte ACMH 34 rue Bonaparte Paris DBLH Architectes 8 rue des canettes Paris SIBAT Bureau d études techniques 17 rue Froment Paris 1

2 I LE PROJET... 4 I.1 PRESENTATION DE L OPERATION... 4 I.1.1 PROGRAMME - SITUATION CALENDRIER... 4 I.1.2 HISTOIRE DU SITE... 5 I.1.3 ENJEUX PATRIMONIAUX... 6 I.1.1 ORGANISATION GENERALE DU PROJET DE REHABILITATION DE L HOTEL CROMOT DU BOURG... 8 I.2 CARACTERISTIQUES DES LOCAUX «CHALGRIN»... 9 I.2.1 SURFACES... 9 I.2.2 ARCHITECTURE ET DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES DE L ENSEMBLE CHALGRIN... 9 I.2.3 EQUIPEMENTS TECHNIQUES I.3 CONTRAINTES REGLEMENTAIRES I.3.1 CLASSEMENT DES ERP I.3.2 REFERENTIEL REGLEMENTAIRE I.3.3 CONFORMITE DES AMENAGEMENTS I.4 CONDITIONS DE LOCATION II LA CONSULTATION II.1 CONDITIONS D ENVOI DES OFFRES II.2 CONTENU DES OFFRES II.3 CONDITIONS DE REMISE DES OFFRES II.4 CRITERES DE SELECTION II.5 RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES ET VISITE DU SITE III ANNEXES III.1 DOCUMENTS GRAPHIQUES III.2 REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE

3 Introduction La Régie Immobilière de la Ville de Paris a engagé en juin 2013 les études pour la réhabilitation de l Hôtel Cromot du Bourg. Deux ensembles recevant du public nommés «Jourdain» et seront créés dans le cadre de cette opération. La location et l exploitation de ces deux ensembles font l objet de deux appels à projet distincts, de manière à intégrer dans le projet de réhabilitation les contraintes des preneurs en amont du dépôt du permis de construire. La présente notice d Appel à projet concerne les locaux et comporte la présentation de l opération, la description des locaux, l indication des conditions locatives et les modalités de présentation des candidatures. Une partie des bâtiments est protégée au titre des Monuments Historiques et il est indispensable de resituer cette opération dans l histoire du site. La présentation comporte donc une note historique détaillée. L histoire de cet ancien hôtel particulier commence en Conçu pour constituer l habitation privée de Jules David Cromot, Baron du Bourg, le bâtiment a été affecté à partir de la révolution française, à de nouveaux usages passant d un statut privatif à un statut collectif. Cette mutation s est accompagné d importantes transformations. Mélangeant habitation et activités, cette réappropriation populaire s est caractérisée par la mixité des fonctions et par une importante activité artistique et intellectuelle. La manufacture de pianos Pleyel s est installée sur le site en 1807 et Frédéric Chopin a donné un concert dans les salons de l hôtel en Le studio de photographie industrielle Chevojon, une des plus anciennes entreprises de photographie en France, a été fondé en 1861 sous la grande verrière du bâtiment cour. Institution du Paris révolutionnaire et de l histoire sociale, l association ouvrière l Imprimerie Nouvelle, a occupé le site à partir de Musique, photographie, architecture, sciences politiques, l hôtel Cromot du Bourg occupe une place importante dans l histoire intellectuelle et artistique de la ville de Paris et du 9eme arrondissement. La Ville de Paris a exprimé sa volonté de préserver la vocation culturelle du site, son ouverture au public et sur le quartier. En inscrivant leurs activités dans le champ de la culture, de l innovation et des industries créatives, les locaux Jourdain viendront poursuivre cette exceptionnelle tranche d histoire parisienne. 3

4 I LE PROJET I.1 PRESENTATION DE L OPERATION I.1.1 PROGRAMME - SITUATION - CALENDRIER a) Le programme Le programme de l opération est mixte (commerces, locaux recevant du public, logements) et comprend la réhabilitation complète du clos et du couvert (façades et toitures), des parties communes, de la cour intérieure, des éléments de structures, ainsi que la restauration des décors classés Monuments Historiques du premier étage. Les deux ensembles de locaux recevant du public seront installés pour l ensemble (objet du présent appel à projet) dans les bâtiments rue et cour et pour l ensemble Jourdain, dans la halle et les bâtiments adjacents. Des logements sociaux seront créés dans les étages des bâtiments rue et cour. Les commerces situés rue Cadet seront conservés et resteront en activité pendant toute l opération. Cette opération de rénovation de l hôtel Cromot du Bourg comporte un double enjeu. Le premier est patrimonial, le projet doit préserver et mettre en valeur les ouvrages historiques qu ils soient classés, inscrits ou remarquables. Le second est architectural. Le projet doit assurer la mise en œuvre du programme avec une organisation cohérente des nouvelles fonctions. Cet hôtel particulier était initialement l habitation privée de Jules David Cromot, Baron du Bourg. A partir de la révolution, le bâtiment a connu différentes affectations et des transformations successives pour passer d un usage privatif à un usage collectif. La création de logements sociaux et de locaux recevant du public est l aboutissement d un processus de réappropriation publique engagé de la Révolution à nos jours, dans un processus permanent de réutilisation et de densification portée par la vie industrielle et artisanale du 9e arrondissement. b) Le site La rue Cadet est une voie publique du 9ème arrondissement de Paris. Elle débute rue du Faubourg Montmartre et se termine rue de Montholon. L arrondissement est particulièrement bien desservi en transports en commun, avec 19 stations de métros à l'intérieur ou en limite de son territoire. L'offre culturelle y est très développée avec l'opéra Garnier, la place de l'opéra, les théâtres et les cinémas des grands boulevards. L'Hôtel Drouot attire de nombreux visiteurs, comme, plus au nord, le Musée de la Vie romantique et le Musée Gustave Moreau. Le 9ème arrondissement de Paris a été marqué par le mouvement de La Nouvelle Athènes, du nom du lotissement créé en dans le quartier Saint-Georges. Ecrivains, acteurs, musiciens ou peintres, les principales figures du mouvement romantique parisien ont vécu et travaillé dans cet ensemble d'immeubles situé entre les rues Saint-Lazare, Blanche, La Bruyère et Notre Dame de Lorette. 4

5 Les figures les plus importantes de ce mouvement sont Ary Scheffer, Eugène Delacroix, Gustave Moreau, George Sand, Alexandre Dumas, Frederic Chopin, Victor Hugo, Marie Taglioni, Théodore Géricault, Pissarro, Paul Gauguin, Horace Vernet, Paul Delaroche, Marie Dorval, Pierre-Jean de Béranger, Eugène Isabey, Talma, Catherine Joséphine Duchesnois et Mademoiselle Mars. La parcelle d environ m2 prend adresse au 9, rue Cadet. Le site comporte quatre bâtiments distincts : le bâtiment sur rue, le bâtiment sur cour, la halle et le bâtiment de l imprimerie. Le bâtiment cour est composite (aile d origine, extension latérale et surélévation). Le pavillon est une partie singulière du bâtiment rue. Les propriétés du n 9 et du n 11 y sont imbriquées. Les locaux sont actuellement occupés par la Commission du Vieux Paris ou vacants pour une partie d entre eux. c) Le calendrier Les dates principales du calendrier de réalisation sont les suivantes : Juin 2013 Octobre 2013 Juin 2015 Octobre 2015 Janvier 2016 Septembre 2017 Lancement de l opération Début des études Lancement de l appel d offre Attribution du marché et préparation du chantier Début des travaux Achèvement des travaux I.1.2 HISTOIRE DU SITE a) Histoire de la construction L hôtel Cromot du bourg est composé de trois bâtiments s organisant autour d une cour : le bâtiment sur rue, les ailes sur cours, la halle et l imprimerie. Le premier bâtiment, construit par Boudrey entre 1754 et 1760, s implante le long de la rue Cadet. Il est composé de locaux commerciaux à rez-de-chaussée, de caves sous voûtes, de deux étages sous corniche, un étage sous toiture et un grenier. L architecte fera édifier un pavillon à l extrémité du bâtiment (13 rue Cadet) entre 1762 et L ancien Boudoir, au premier étage, présente des décors peints et lambris anciens. Il a été classé monument historique depuis Un passage sous porche permet l accès à la cage d escalier principale inscrite au titre des monuments historiques. Les façades et toitures de cette aile sont inscrites à l inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le second bâtiment s implante perpendiculairement à la rue Cadet et se compose historiquement de deux «ailes». La première aile donne sur la cour du 11 et remonte à l époque de Gallerand, fruitier du Roi Louis XV ( ). Cette aile a été par la suite de nombreuse fois transformée et surélevée. La deuxième aile «dite aile» s oriente sur la cour du 9 rue Cadet. Elle a été construite entre 1762 et 1786 par l architecte Jean- François pour Jules-David Cromot du Bourg. Ces bâtiments se composent d un rez-de-chaussée sous voûtes, de caves, de deux étages (accueillant les salons classés au premier étage), et d un dernier niveau sous toiture accueillant la verrière de l ancien atelier du photographe Chevojon. Les façades et toitures de cette aile sont inscrites à l inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le troisième bâtiment se compose d une grande halle à structure métallique avec un sous- 5

6 sol et d un petit bâtiment en briques de trois niveaux. Il correspond à l ancienne imprimerie «Imprimerie Nouvelle» construite en 1881 par l architecte Frantz Jourdain et témoigne de la forte activité industrielle et artisanale de Paris après la Révolution. D un hôtel particulier à un établissement public L histoire de la construction des bâtiments du 9 rue Cadet commence en 1735, avec le chantier à cet emplacement d un premier hôtel particulier, modifié, agrandi et décoré à plusieurs reprises jusqu en Après 1793, l ensemble est divisé et loué à des particuliers, des commerçants et des industriels, et il est complété d ateliers. Dès lors, commence un usage mixte, mêlant résidence et activités, que la Ville de Paris, propriétaire à partir de 1902, conserve jusqu à la fin des années Dans les années 2000, avec l adaptation d une partie de l espace intérieur en locaux administratif pour y installer en 2004 le département Histoire de l Architecture et Archéologie de Paris, suivie de l aménagement d une cour paysagère ouverte au public, commence la reconfiguration des lieux. Aujourd hui, la présentation et la mise en valeur des caractéristiques architecturales et décoratives du 9-11 rue Cadet et les potentialités de sa réhabilitation sont étroitement liées à cette évolution continue, étalée sur presque trois siècles. Beaucoup d éléments anciens, de toutes les époques, témoignent d une stratification historique complexe, avec en arrièreplan une histoire sociale très riche des habitants et usagers. b) Histoire des usages L hôtel Cromot du Bourg a accueilli au cours du temps de divers et prestigieux occupants. Les pianos Pleyel installent un magasin de vente et des salles d expositions de pianos dans les grands salons entre 1828 et Des concerts privés ou publics y sont alors donnés, le célèbre musicien Frédéric Chopin jouera pour la première fois en Après Pleyel, une banque hypothécaire s installera dans les grands salons entre 1839 et Au deuxième et troisième étage de l aile sur cour les Frères Berthaud, photographes installeront entre 1855 et 1900 leurs ateliers de lithophotographie. A partir de 1881, la cours est investie par l Imprimerie Nouvelle, qui édifie dans la cour la construction d une halle et d un bâtiment en brique de deux étages. La rue Cadet participe alors au développement d un pôle journalistique parisien, établi non loin des grands boulevards. En 1903 le studio photographique «Chevojon» s installe dans les locaux des frères Cathala, repris en 1900 au départ de la société Berthaud. Définie comme «studio d art industriel», la société Chevojon est par la suite présentée comme la première entreprise de photographie française. Ses principaux clients sont des architectes et des entrepreneurs. Elle bâtit ainsi une grand part de la mémoire de l architecture française pendant des décennies, jusqu aux réalisations d Auguste Perret dans les années 1950, la Grande Arche de la Défense et les aéroports d Orly et de Roissy dans les années L activité cesse en 1995 et le bilan sera déposé en I.1.3 ENJEUX PATRIMONIAUX Un monument historique est, en France, un monument ou un objet recevant par arrêté un statut juridique destiné à le protéger, du fait de son intérêt historique, artistique ou architectural. Deux niveaux de protection existent : un monument peut être classé ou inscrit comme tel, le classement étant le plus haut niveau de protection. 6

7 a) Classement Monument Historique Un arrêté de classement au titre des monuments historiques a été prononcé le 29 décembre Il met en protection les quatre pièces en enfilade du premier étage de l aile sur cour («ancienne antichambre, ancien salon, ancienne chambre, salon») et celui du boudoir du pavillon sur rue. Ces salons classés présentent de riches décors, lambris et éléments de menuiseries anciens. Le projet prévoit leur restauration en conservation. Ces salons classés à haute valeur patrimoniale feront partie de l ensemble. b) Inscription à l Inventaire Supplémentaire des Monument Historiques Un arrêté d inscription à l inventaire supplémentaire des monuments historiques a été prononcé le 29 décembre 1987 concernant les façades et toitures du bâtiment sur rue et sur cour, ainsi que l escalier principal avec sa rampe en fer forgé. Le projet prévoit la restauration complète des façades et toitures. Les menuiseries anciennes seront conservées et restaurées. L escalier principal sera restauré en conservation. c) Ouvrages remarquables De nombreux éléments non concernés par les arrêtés de classement MH ou d inscription ISMH présentent néanmoins une forte valeur historique ou patrimoniale. Ainsi, l ancienne imprimerie, construite par l architecte Frantz Jourdain, témoigne de l activité industrielle du XIXe siècle dans le 9e arrondissement de Paris. Le projet souhaite conserver la mémoire de cette usage industriel et prévoit la conservation des dispositions architecturales de l imprimerie (halle au volume ouvert, verrière, façade en brique et poutres métalliques...). Au premier et deuxième étage, outre les salons classés, de nombreux élément anciens remarquables sont aujourd hui toujours présents (cheminées, corniches, parquets, volets intérieurs...). Le projet prévoit leur restauration en conservation. Enfin, la verrière de l ancien atelier de photographie Chevojon sera également restaurée en conservation. Une partie de la verrière aujourd hui disparue sera également restituée. d) Histoire de l architecture Objet de transformations successives, l Hôtel Cromot du Bourg est l œuvre composite de plusieurs générations d architectes. Deux figures historiques sont cependant indissociables de l histoire du site. Jean-François-Thérèse Architecte de l extension latérale du bâtiment cour. Jean-François-Thérèse est un architecte français né à Paris en 1739 et mort dans la même ville le 21 janvier Architecte emblématique du style Louis XVI caractérisé par sa monumentalité austère, se distingue par l'ampleur de ses conceptions plus que par la précision des détails. Hôtel de Saint-Florentin ( ) 7

8 Hôtel de Langeac (1773) Collège royal de France ( ) Église Saint-Philippe-du-Roule ( ) Pavillon de musique de la comtesse de Provence (1784) Arc de triomphe de l'étoile ( ) Frantz Jourdain Architecte de la halle et du bâtiment de l Imprimerie nouvelle. Frantz Jourdain, est un architecte, critique d'art et homme de lettres français, né le 3 octobre 1847 à Anvers, décédé le 22 août 1935 à Paris. Les nouveaux magasins de la Samaritaine (1905) I.1.4 ORGANISATION GENERALE DU PROJET DE REHABILITATION DE L HOTEL CROMOT DU BOURG Aucun changement majeur de l organisation des bâtiments n est prévu dans le cadre du projet de réhabilitation de l Hôtel Cromot du Bourg. Les bâtiments ont été constitués par des extensions et des surélévations. Il n est pas envisagé de restituer une configuration historique particulière mais d assumer et de conserver les parties successives comme les témoins à part entière de l histoire exceptionnelle du site. Seule la façade de la halle sera restructurée. a) Répartition des fonctions Les différentes fonctions (locaux recevant du public, logements, commerces) seront totalement dissociées. Les locaux recevant du public seront installés pour l ensemble dans les bâtiments rue et cour (rez de chaussée, niveau 1, entresol et niveau 2) et pour l ensemble Jourdain dans la halle et les bâtiments adjacents (rez de chaussée et sous-sol). Les logements seront créés dans les étages supérieurs des bâtiments rue et cour, et aux premiers et second niveaux de l imprimerie. Les commerces seront situés exclusivement au rez-de-chaussée du bâtiment rue. b) Accès Dans le quartier très dense de la rue Cadet, la grande cour de l hôtel Cromot du Bourg constitue une respiration et l opportunité de prolonger l espace public en cœur d îlot. La cour sera le point d entrée de l ensemble. Les commerces ont un accès direct sur rue et pour la majeure partie d entre eux sur cour. La cour sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Il est précisé que la cour - espace vert protégé ouvert au public - ne pourra pas avoir d usage privatif. L ensemble sera doté d une circulation verticale intérieure par un escalier et un ascenseur ou un élévateur, mettant en relation les deux niveaux principaux (rez-dechaussée / étage). c) L e s c a v e s 8

9 L ensemble ne comporte aucune cave en sous-sol. I.2 CARACTERISTIQUES DES LOCAUX «CHALGRIN» I.2.1 SURFACES Sous-sol RDC R+1 Entresol R+2 Total m 2 I.2.2 ARCHITECTURE ET DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES DE L ENSEMBLE CHALGRIN a) Accès L accès direct aux locaux est prévu au rez-de-chaussée du bâtiment cour. Cet accès principal sera conforme aux règles d accessibilité PMR. Un dégagement supplémentaire sur la cage principale, permettra d assurer l évacuation du public et d offrir lors d évènements ponctuels, un accès aux salons par l escalier historique. Les locaux seront livrés équipés d une plate-forme élévatrice mettant en relation le niveau rez-de-chaussée et le niveau 1. Les locaux situés aux niveaux entresol et au niveau 2, ne pourront pas être accessibles au public. b) Distribution L ensemble est composé de 5 secteurs : Le hall d accueil au rez-de-chaussée du bâtiment cour Les salons historiques au premier étage du bâtiment cour Les salons historiques au premier étage du bâtiment rue Des locaux à l entresol du bâtiment cour (non accessibles au public) Un local au second niveau du bâtiment cour (non accessible au public) Une grande partie du premier niveau du bâtiment cour est protégée au titre des monuments historiques. Le cloisonnement de ces locaux ne pourra pas être modifié. Le premier niveau du bâtiment rue est relativement dissocié de celui du bâtiment cour. Le cloisonnement des quatre premières trames de ce plateau sera plus flexible. En première analyse, une activité musicale ne semble pas compatible avec la présence de logements à l étage supérieur. c) Structure Niveau R+1 : la charge d exploitation sera limitée à 250 dan/m2 Niveau RdC : la charge d exploitation sera limitée à 400 dan/m2. Les planchers sont des planchers d origine du bâtiment, avec une structure bois. Même s il est prévu un renforcement des planchers, la surcharge maximum ne devra pas excéder 400 dan/m2 au niveau rez-de-chaussée et 250 dan/m2 dans les étages. Il conviendra de s en assurer notamment s il est prévu de mettre en place des équipements lourds ou impliquant d importantes surcharges ponctuelles (poinçonnement). 9

10 d) E n v e l o p p e Toutes les façades des bâtiments rue et cour, sont inscrites à l inventaire de monuments historiques. Les murs sont en maçonnerie traditionnelle : pierre de taille ou moellon enduits. Les façades ne seront pas isolées thermiquement. Les menuiseries extérieures seront des menuiseries traditionnelles en bois à simple vitrage. e) Revêtements et finitions Les locaux seront livrés avec des revêtements de sol en parquet (pièces sèches) ou en sols durs (pièces humides). Les murs et les plafonds seront enduits et peints. Le parquet recevra un traitement de protection. f) Aménagements divers L aménagement final des locaux sera à charge des preneurs. Un dossier technique devra être adressé pour validation au Bailleur. Les locaux seront livrés avec les équipements techniques figurant au chapitre I I.2.3 EQUIPEMENTS TECHNIQUES Chaque local sera livré par le bailleur avec les équipements suivants : a) Electricité - courants forts Puissance maximum réservée : tarif jaune 240 kva. Mise en œuvre d une arrivée électrique par lot avec un disjoncteur différentiel au rez-dechaussée. Les locaux seront livrés avec un réseau de boîtiers de sol ou de boîtiers muraux. Ces boîtiers seront reliés par des fourreaux aiguillés passant dans le plenum de parquet. Dans les espaces protégés au titre des monuments historique, un éclairage d ambiance sera installé. Il appartiendra au locataire de réaliser le câblage, la mise en place de l appareillage et de l éclairage dans les autres locaux. b) Electricité - Courants faibles Fourreaux en attente pour les équipements futurs : Fibre optique Téléphone Il appartiendra ensuite au locataire de réaliser le câblage et la mise en place des équipements. 10

11 c) Adduction d eau Arrivée d eau bouchonnée en attente dans les sanitaires avec manchette en attente pour le sous- comptage. d) Évacuations EU-EV Attente au sol pour évacuation des eaux usées et eaux vannes (diamètre 100 mm). Ces attentes sont évacuées et raccordées au réseau d assainissement du concessionnaire. e) Ventilation La distribution et la diffusion sont fournies. Une gaine d extraction dimensionnée pour un débit de 7m3/h par m2 de surface de locaux. Un local ventilation est prévu dans les combles. Les locataires devront s assurer que leur activité ne nécessitera pas de conduits de dimensions supérieures. Le locataire devra la fourniture et l installation de l extracteur sur les gaines laissé en attente et le raccordement électrique sur les câbles laissé en attente. f) Chauffage Tous les dispositifs de chauffage seront prévus (distribution et émission de chaleur). Une manchette compteur sera prévue en attente. Les pompes de circulation du réseau de chauffage sont prévues. g) Rafraîchissement Il n est pas prévu de système de rafraîchissement. h) Elévateur Les locaux seront équipés à la livraison d un élévateur accessible aux PMR mettant en relation deux niveaux principaux. I.3 CONTRAINTES REGLEMENTAIRES I.3.1 CLASSEMENT DES ERP L utilisation de l escalier principal des logements sur la rue Cadet comme une des sorties principales de l ensemble amène à classer l établissement 5ème ou 4ème catégorie d ERP. L effectif sera donc inférieur ou égal à 300 personnes. I.3.2 REFERENTIEL REGLEMENTAIRE Quel que soit le type d activité, l exploitant de l ERP devra s assurer de la conformité de ses aménagements avec la réglementation. Le référentiel réglementaire est principalement constitué des textes suivants. a) Sécurité incendie L ensemble du site sera mis en conformité avec la réglementation incendie relative à la rénovation des logements ou aux ERP. L aménagement des locaux devra respecter les dispositions du Règlement de Sécurité contre les l incendies relatif aux ERP. 11

12 b) Accessibilité Règles d accessibilité - Décret n du 17 mai Les établissements recevant du public et les installations ouvertes au public doivent être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap. L'obligation d'accessibilité porte sur les parties extérieures et intérieures des établissements et installations et concerne les circulations, une partie des places de stationnement automobile, les ascenseurs, les locaux et leurs équipements. c) Plan local d urbanisme Situation en regard du PLU d) Plan d exposition aux risques naturels Contraintes PPRI Dispositions techniques spécifiques aux locaux inondables e) Contraintes acoustiques Nouvelle Réglementation Acoustique Il n existe aucune réglementation acoustique spécifique à la réalisation de travaux dans les bâtiments existants. Néanmoins l isolement acoustique des ERP devra être conforme aux dispositions de la Nouvelle Réglementation Acoustique en vigueur pour les logements neufs (NRA). f) Monuments historiques Pour les monuments historiques inscrits ou classé, le recours à un architecte est obligatoire. Tous les travaux doivent faire l'objet d'un permis de construire (même ceux normalement soumis à déclaration préalable). I.3.3 CONFORMITE DES AMENAGEMENTS a) Conformité réglementaire Quel que soit le type d activité, l exploitant de l ERP devra s assurer de la comptabilité et de la conformité de ses aménagements avec la réglementation et les contraintes particulières du bâtiment. b) Conformité architecturale Tout projet d aménagement sera soumis à l approbation de la RIVP. 12

13 I.4 CONDITIONS DE LOCATION Loyer annuel en principal de l ensemble CHALGRIN : Surface : 774 m 2 Valeur locative : 260,00 /m 2 /an Loyer annuel : HT et HC valeur 1 er trimestre 2013 Provision pour charges : 40 /m2/an/ht/hc, Bail commercial 3/6/9 ans avec une indexation annuelle sur l indice du coût de la Construction ; une proposition de variante de bail pourra être étudiée sous réserve qu elle respecte l assujettissement au régime de la TVA, Paiement du loyer en trimestre d avance, Versement d un dépôt de garantie de 3 mois de loyers en principal, Taxe Foncière et Taxe d Ordures Ménagères et non Ménagères à la charge du Preneur, Contrats de fourniture d énergie et eau à la charge du preneur, Contrats d entretien sécurité incendie à la charge du preneur, Dispositions de l article 606 du code civil à la charge du Bailleur, Travaux d aménagement à la charge du Preneur sous réserve de validation du dossier technique par le Bailleur, Frais de rédaction d actes 4.5% HT du loyer annuel hors charges. Le cas échéant, si le preneur prend l assistance d un cabinet de commercialisation les honoraires correspondants seront à la charge exclusive du preneur. II LA CONSULTATION II.1 CONDITIONS D ENVOI DES OFFRES Le preneur pourra être une société en cours de constitution ou constituée ou une association Les documents administratifs et fiscaux demandés aux candidats sont : a) Pour une personne morale ou une société : Le nom de la société, siège social, numéro d immatriculation au RCS, Nom, adresse et numéro de téléphone du gérant, Présentation du projet avec motivations du candidat et le nombre d emplois créés et à créer, Un descriptif exact de l activité, Photocopie de la pièce d identité du gérant / du président, Copie des statuts de la société, PV de l Assemblée générale, Un extrait KBIS en original datant de moins de 2 mois, Le dernier avis d imposition de la société, Les deux dernières quittances de loyer, Liasse fiscale complète des deux derniers exercices clos (bilan, compte de résultat) et prévisionnel d exploitation, Plaquette commerciale, Garanties bancaires le cas échéant, b) Pour une société en cours de création : 13

14 Nom de la future société, Présentation du projet avec motivations du candidat et le nombre d emplois créés et à créer, Un descriptif exact de l activité, Projet de statut, Une photocopie recto-verso de la pièce d identité du gérant, Une quittance de loyer ou justificatif de domicile, Le dernier avis d imposition, Un relevé d identité bancaire ou postal, Un compte de résultat et bilan prévisionnels, Le nombre d emplois exercés, Mode de financement du projet, Prévisionnel d exploitation sur 3 ans, Garanties bancaires le cas échéant. c) Pour une association ou structure apparentée : Copie de la déclaration de votre association à la préfecture et parution au J.O, Descriptif exact de l'activité qui sera exercée, le nombre d emplois créés et à créer et les motivations du candidat, Copie des statuts de l association, Copie de l assemblée générale qui a statué sur la nomination du Président, Les deux dernières quittances de loyers, Copie du bilan prévisionnel et du plan de financement, Copie de la pièce d'identité du représentant de l association, Relevé d'identité bancaire du ou des comptes de l association, Garanties bancaires le cas échéant. II.2 CONTENU DES OFFRES Il est rappelé que le projet devra s inscrire dans le champ culturel et des pratiques artistiques, et/ou dans le champ de l innovation, principalement dans les industries créatives, des médias, des contenus numériques, etc., et/ou dans le champ de la promotion, de la diffusion, de la commercialisation de ces secteurs, et/ou dans le champ de la formation et de l éducation à ces métiers. L espace devra pouvoir être ouvert au public, dans des conditions et horaires à proposer par le candidat et qui pourront être discutés avec la RIVP et la Ville de Paris. Le candidat devra également indiquer quels liens sont envisagés avec le quartier. Les candidats remettront une offre avec une note d intention sous format papier comprenant : nature de l activité, conditions d exploitation (plage horaire, amplitude d ouverture au public), projet d aménagement précis des locaux précisant les différents usages envisagés pour chaque niveau, modèle économique : la solidité financière du projet et le caractère réaliste du budget d exploitation sachant que la Ville de Paris, bailleur emphytéotique des locaux, a indiqué à la RIVP son intention de ne pas participer au financement des projets en investissement et en fonctionnement. II.3 CONDITIONS DE REMISE DES OFFRES 14

15 Si vous souhaitez postuler, vous devrez transmettre votre offre sous pli cacheté portant les mentions : RIVP- Direction de la Construction Appel à projet CHALGRIN 13 avenue de la Porte d Italie Paris Date limite de réception des offres le lundi 19 octobre 2015 avant 12h00. Les plis qui seraient remis ou dont l avis de réception serait délivré après la date et l heure limites fixées au présent règlement, ainsi que remis sous enveloppe non cachetée, ne seront pas retenus pour la première phase d analyse mais seront éventuellement remis à l étude dans le cadre d une deuxième phase si le premier appel à candidatures s avérait infructueux. II.4 CRITERES DE SELECTION Les critères suivants seront pris en compte lors de l attribution de l appel à projet : Qualité du projet du candidat au regard des critères suivants : - adéquation du projet avec les thématiques attendues, listées au II.2 (champ culturel et artistique et/ou innovation principalement dans les industries créatives, médias, contenus numériques, etc., et/ou promotion, diffusion, commercialisation, et/ou formation et éducation à ces secteurs). - intégration de l activité dans le quartier et lien avec le quartier, - conditions d ouverture au public, - compatibilité de l activité avec les autres usages du site (logement, commerce, cour accessible au public). Capacités financières à supporter les investissements requis par le projet et les contraintes d exploitation, Nombre d emplois créés et le cas échéant volet emploi-insertion, Présentation et références du candidat, Qualité d aménagements des projets présentés, Les offres seront appréciées dans leur globalité. II.5 RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES ET VISITE DU SITE Pour tous renseignements complémentaires vous pouvez contacter : Odile PFEFFENN à l adresse suivante : Pour toute demande de visite du site, nous vous remercions de contacter Benjamin MARTIN à l adresse suivante : 15

16 III ANNEXES III.1 DOCUMENTS GRAPHIQUES a) Plan de situation plan de masse, b) Plan du niveau 0, c) Plan du niveau n1, d) Plan du niveau Entresol, e) Plan du niveau n2. III.2 REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE 16

REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception : 12h

REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception : 12h Appel à projet pour la prise à bail de locaux à usage commerciaux 17, Boulevard BARBES - 75018 PARIS REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception :

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

OFFRE DE VENTE. situé : 32 rue de l Avalasse 76000 ROUEN

OFFRE DE VENTE. situé : 32 rue de l Avalasse 76000 ROUEN OFFRE DE VENTE d un bien immobilier, propriété de la Métropole Rouen Normandie situé : 32 rue de l Avalasse 76000 ROUEN PREAMBULE Afin de rationaliser la gestion de son actif immobilier, la Métropole Rouen

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Commune de Limogne en Quercy Diagnostic bâtiment de la halle DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Lot Habitat partie nord rdc 41 m 2 Lot habitat partie sud rdc

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine Le Jatte 6 Les atouts du site en quelques mots Plusieurs disponibilités à la location, de 340 m² à 535 m² par plateau Des plateaux de 450 m² moyens environ Locaux sécurisés par badge ou digicode Hall d

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES

APPEL À CANDIDATURES APPEL À CANDIDATURES pour 9 locaux à usage de commerces et de services de proximité Rue Saint Blaise Rue du Clos Paris 20 ème Le contenu de l appel à candidatures Contexte et environnement du projet Objet

Plus en détail

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme :

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Cette demande vaut également demande d approbation d un Agenda

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés

Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés Equipements et Prestations Locaux rénovés Surfaces Voir tableau des surfaces en seconde page. Surfaces organisées en espaces mixtes et bureaux cloisonnés Accès PMR Câblage Climatisation Parking public

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX 1 OBJET DU DOCUMENT ----------------- Accessibilité des personnes

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR IMMEUBLE A VENDRE Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR À Salzinnes, à proximité immédiate du centre de Namur, de la clinique et maternité Sainte-Elisabeth, des Hautes Ecoles, des autoroutes, des commerces

Plus en détail

commerciaux : comment s y

commerciaux : comment s y J o u r n é e d e s b a u x c o m m e r c i a u x 1 4 n o v e m b r e 2012 o r g a n i s é e p a r l e b u r e a u d e s d i p l ô m é s d u M a s t e r d e M a n a g e m e n t I m m o b i l i e r d e

Plus en détail

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels

Rénovation. Simple et Performance (PEB) Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009. Architects in Brussels Confédération de la Construction Bruxelles Capitale - le 17 juin 2009 Rénovation Simple et Performance Énergétique des Bâtiments (PEB) avec la collaboration de: Architects in Brussels Contexte et Motivations

Plus en détail

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION CONCOURS EXTERNE ET INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D ARCHITECTES ET URBANISTES ELEVES DE L ETAT ANNEE 2011 EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE 1 ère EDITION 2015 ESPACES ENTREPRISES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES 1 er Réseau PARTENAIRE Chiffres clefs EDITO Nous vous présentons notre nouvelle édition de notre ESPACE ENTREPRISE dans laquelle vous

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. villa. gabriel. Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. villa. gabriel. Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf villa gabriel Rueil-Malmaison (92) La qualité résidentielle aux portes de Paris et de La Défense Château de Malmaison L élégance d une ville impériale

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

22/24, RUE DUMONT D'URVILLE 75016 PARIS BUREAUX A LOUER. 884 m² divisibles à partir de 446 m²

22/24, RUE DUMONT D'URVILLE 75016 PARIS BUREAUX A LOUER. 884 m² divisibles à partir de 446 m² 884 m² divisibles à partir de 446 m² Equipements et Prestations Hôtel particulier de caractère entièrement rénové et divisible à partir de 446 m². Hall d'entrée et salle d'attente. Borne accueil. Climatisation

Plus en détail

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION 1 - SOUSCRIPTEUR N Sociétaire :... Nom/Raison sociale :... Adresse :... Personne chargée du dossier :... Téléphone :... Fax :... E-mail :... En qualité de

Plus en détail

ICF La Sablière réalise 70 logements sociaux dans des immeubles haussmaniens au cœur du 8 ème arrondissement de Paris

ICF La Sablière réalise 70 logements sociaux dans des immeubles haussmaniens au cœur du 8 ème arrondissement de Paris ICF La Sablière réalise 70 logements sociaux dans des immeubles haussmaniens au cœur du 8 ème arrondissement de Paris Dossier de presse, 23 février 2011 1 SOMMAIRE Page 3-5 : présentation de l opération

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage DEMANDE D'ASSURANCE Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir le présent document de façon complète et précise

Plus en détail

Bureaux : 2 100 m 2 ~1600 m 2 (divisibles) Place de l Université 4-6, Genève (CH)

Bureaux : 2 100 m 2 ~1600 m 2 (divisibles) Place de l Université 4-6, Genève (CH) LOCATION Immeuble administratif de prestige code :12/10/13 Bureaux : 2 100 m 2 ~1600 m 2 (divisibles) Place de l Université 4-6, Genève (CH) Disponibilité : mi -2013 Documentation de base Colliers International

Plus en détail

Estimation de la valeur vénale

Estimation de la valeur vénale Estimation de la valeur vénale Immeuble locatif Grande Rue 10001 Lausanne "L'expert" Table des matières 1. Généralités 3 2. But 4 3. Terrain 4 3.1. Registre foncier 4 3.2. Description du terrain 4 3.3.

Plus en détail

LE SIGNAC. 1 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 92230 GENNEVILLIERS 6 584 m² de bureaux divisibles à partir de 290 m². Contact :

LE SIGNAC. 1 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 92230 GENNEVILLIERS 6 584 m² de bureaux divisibles à partir de 290 m². Contact : LE SIGNAC 1 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 92230 GENNEVILLIERS 6 584 m² de bureaux divisibles à partir de 290 m² Contact : Christophe Dejeune E: cdejeune@savills.fr DL: +33 (0) 1 44 51 17 57 M : +33 (0) 6

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

2 ème Edition 2014. Entreprises ESPACES. 1er RÉSEAU PARTENAIRE, 61 IMPLANTATIONS EN FRANCE

2 ème Edition 2014. Entreprises ESPACES. 1er RÉSEAU PARTENAIRE, 61 IMPLANTATIONS EN FRANCE 2 ème Edition 2014 1er RÉSEAU PARTENAIRE, 61 IMPLANTATIONS EN FRANCE Bâtiment neuf haute performance environnemental, conception innovante, YWOOD BUSINESS se développera sur 1.220 m² environ en R+2, divisible

Plus en détail

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti neuf Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti Lorient & Vannes 11 et 12 mars 2010 Ce qu il faut retenir

Plus en détail

0 /mois* Classe énergie : C. 0 /mois* 0 /mois* SALON DE PROVENCE. SALON DE PROVENCE Ref. : 51358626 SALON DE PROVENCE

0 /mois* Classe énergie : C. 0 /mois* 0 /mois* SALON DE PROVENCE. SALON DE PROVENCE Ref. : 51358626 SALON DE PROVENCE tél. : Ref. : 51358626 Ref. : 51561836 8278 - - Bureaux de 33 m² dans un centre d'affaire. 2 pièces. Libre de suite. Loyer 300 Euros + 54 Euros charges - DG 2 mois de loyer HC. FA : 2 mois de loyer HT.

Plus en détail

. RDC : 3 grands bureaux. 1er étage : 6 bureaux, 1 cuisine. Entresol : 1 salle de réunion, 1 bureau, 2 locaux d'archives

. RDC : 3 grands bureaux. 1er étage : 6 bureaux, 1 cuisine. Entresol : 1 salle de réunion, 1 bureau, 2 locaux d'archives Equipements et Prestations. Gardien. Interphone. RDC : 3 grands bureaux. 1er étage : 6 bureaux, 1 cuisine. Entresol : 1 salle de réunion, 1 bureau, 2 locaux d'archives. Hauteur sous plafond : 3.14m. Moulures/Cheminées/Parquet.

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public.

Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite, aux installations et établissements recevant du public. Conseil Départemental d Ille-et-Vilaine - 16 rue Saint-Hélier - 35000 RENNES 02 99 67 46 27 02 99 67 46 28 ille-et-vilaine@oncd.org www.odcd35.fr Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite,

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Edition du Jeudi 27 Août 2015 BUREAUX. NOS SÉLECTIONS (A votre disposition gratuitement) Bureaux Arcades Ateliers Dépôts. Mise à jour quotidienne

Edition du Jeudi 27 Août 2015 BUREAUX. NOS SÉLECTIONS (A votre disposition gratuitement) Bureaux Arcades Ateliers Dépôts. Mise à jour quotidienne Edition du Jeudi 27 Août 2015 NOS SÉLECTIONS (A votre disposition gratuitement) Bureaux Arcades Ateliers Dépôts Mise à jour quotidienne SITE INTERNET www.spg.ch Pour visualiser toutes nos offres avec un

Plus en détail

LOCAUX PROFESSIONNELS VACANTS Octobre 2013

LOCAUX PROFESSIONNELS VACANTS Octobre 2013 Service Economie Insertion Professionnelle Mairie de Cenon Sylvain WILLEMOT Tél. 05 57 80 35 74 LOCAUX PROFESSIONNELS VACANTS Octobre 2013 1. AGIC Promotion - 55 rue Camille Pelletan Service Gestion Immeubles

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

Réformes de l urbanisme

Réformes de l urbanisme Réformes de l urbanisme Information des Architectes 8 juin 2012 JC BENOTEAU DDTM 85 1 Les évolutions réglementaires du droit de l urbanisme Nouvelle surface de plancher Modifications diverses de la réglementation

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme Ministère chargé de l urbanisme Déclaration d intention d aliéner un bien (1) Demande d acquisition d'un bien (1) Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable :

Séminaire Bâtiment Durable : 1 Séminaire Bâtiment Durable : Reconversion durable d immeubles de bureaux Bruxelles Environnement Focus 2 : Aspects techniques et architecturaux Anders BÖHLKE Program Manager de l Executive Master Immobilier

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC RENSEIGNEMENTS GENERAUX COMMUNE DE MONSEGUR (33) DESIGNATION PRECISE DU PROJET MAITRE D OUVRAGE EQUIPE DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

Le Clos Boissy. Descriptif sommaire

Le Clos Boissy. Descriptif sommaire 16 Rue de Boissy 95320 Saint Leu La Forêt Février 2013 Le Clos Boissy Descriptif sommaire Résidence de 70 logements en R+3+Combles répartis en 2 immeubles sur un terrain de 3385m² entouré de verdure et

Plus en détail

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté

Habitat ancien. Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis. sur le territoire de Vitré Communauté Habitat ancien Vous avez un projet? J achète, je rénove, j investis sur le territoire de Vitré Communauté Conseils 2015 J achète, je rénove, j investis Maison 130 m 2-7 pièces - 4 chambres Année : 1920

Plus en détail

1 Définition d un ERP et ses obligations. 2 Règles générales applicables aux ERP. 3 Les possibilités de dérogation

1 Définition d un ERP et ses obligations. 2 Règles générales applicables aux ERP. 3 Les possibilités de dérogation SOMMAIRE SOMMAIRE 1 Définition d un ERP et ses obligations 2 Règles générales applicables aux ERP 3 Les possibilités de dérogation Accessibilité aux handicapés : quel handicap? Accessibilité aux handicapés

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

ACQUISITIONS 2015. Sommaire. IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais. 10 juillet 2015 Acquisitions 2015 PF1

ACQUISITIONS 2015. Sommaire. IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais. 10 juillet 2015 Acquisitions 2015 PF1 2015 Acquisitions Sommaire IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia Date d acquisition : 27 janvier 2015 Chiffres clés - Prix d acquisition

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments en partenariat avec Et avec le soutien de la: Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments Expérimentations de solutions innovantes DOSSIER DE CONSULTATION Mai 2012 Projet Efficacité énergétique

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE RISQUES TECHNIQUES PHOTOVOLTAIQUE «tous risques sauf» RISQUE UNIQUE

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE RISQUES TECHNIQUES PHOTOVOLTAIQUE «tous risques sauf» RISQUE UNIQUE FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE RISQUES TECHNIQUES PHOTOVOLTAIQUE «tous risques sauf» RISQUE UNIQUE COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type

Plus en détail

1190W 1-7 RECTORAT DE PARIS. Service constructeur des Académies de la région Île-de-France (SCARIF)

1190W 1-7 RECTORAT DE PARIS. Service constructeur des Académies de la région Île-de-France (SCARIF) 1190W 1-7 RECTORAT DE PARIS Service constructeur des Académies de la région Île-de-France (SCARIF) Dossiers d opérations de construction et d aménagement de bâtiments de l université Panthéon-Sorbonne

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

TAXE SUR LES BUREAUX,

TAXE SUR LES BUREAUX, N o 6705 B N 11213 * 11 (Locaux à usage de bureaux, locaux commerciaux et de stockage, situés en région Île-de-France, art. 231 ter du CGI modifié par l art. 38 de la loi de finances pour 1999) TAXE SUR

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Dans quels cas doit-on préparer un dossier accessibilité pour la SCDA?

Dans quels cas doit-on préparer un dossier accessibilité pour la SCDA? Guide pratique Etablissements recevant du public Intégrer les règles d accessibilité dans les dossiers de demande de travaux ou de permis de construire Tous travaux dans un Etablissement Recevant du Public

Plus en détail

Inventaire des terrains et locaux disponibles à septembre 2012. (dans les zones d activités économiques de La Réunion)

Inventaire des terrains et locaux disponibles à septembre 2012. (dans les zones d activités économiques de La Réunion) Observatoire des Zones d Activités à La Réunion Inventaire des terrains et locaux disponibles à septembre 2012 (dans les zones d activités économiques de La Réunion) DANS LE NORD SAINT-DENIS SAINT-DENIS

Plus en détail

RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE

RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE À LOUER au NATIONS BUSINESS CENTRE IMMEUBLE ENTIÈREMENT RESTRUCTURÉ ET RÉNOVÉ 11 280 m2 divisibles par plateaux de 860 m2 Situation Excellente situation Bénéficiant

Plus en détail

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 Pour vous accompagner dans la mise en accessibilité de votre commerce la CCI Indre vous propose 2 offres : Offre information

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail