Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle?"

Transcription

1 Suivre les progrès, apprécier des évolutions, évaluer les acquis, valider des compétences? Que faire à l école maternelle? A HOUCHOT Inspection générale de l Education nationale

2 1881: de la charité au droit La loi du 16 juin 1881 définit l'école maternelle publique comme une école non obligatoire, mais gratuite et laïque, intégrée à l'école primaire. En France, l'état prend désormais en charge l'organisation et le financement de l'éducation des enfants de deux à six ans, sous la tutelle du Ministère de l'instruction publique. Cette étape est essentielle puisque l on passe ainsi de la charité au droit à l éducation, on reconnaît ainsi l intérêt pour l enfant d une prise en charge respectueuse de ses besoins et de sa nature. Tout en conservant des objectifs de protection, l école maternelle s inscrit dans une perspective de préparation des enfants à l entrée à l école élémentaire devenue obligatoire. 2

3 L EVALUATION: UNE PROBLEMATIQUE GLOBALE A PRENDRE EN COMPTE «L évaluation plus qu une mesure est un message» «L évaluation au cœur des apprentissages» INRP dossier n 39 novembre 2008 «Les outils d évaluation ne doivent jamais être conçus comme des instruments techniques neutres. Ils sont au service d une vision de l école» «Les évaluations standardisées des élèves en Europe» N Mons Rapport EACEA Commission européenne septembre 2009 De quoi parle-ton: évaluation pour l apprentissage ou évaluation des apprentissages. La place de l évaluation dans le processus, sa nature, ses fonctions. 3

4 Quelle commande institutionnelle? Un livret scolaire permet d attester progressivement des compétences et connaissances acquises par chaque élève au cours de sa scolarité Un bilan des acquisitions de l école maternelle, réalisé en référence aux programmes, est effectué en fin de grande section et joint au livret scolaire 4

5 Evaluer, valider, apprécier? Evaluer: l acquisition de connaissances, de savoirs faire et la capacité à les mettre en œuvre, à les mobiliser en situation sont évaluées tout au long des apprentissages. L évaluation témoigne de la progressivité de ces apprentissages et s organise au cours du cycle. Les outils sont multiples, en cohérence avec les situations d apprentissage, propre à l école. La programmation et la progression sont cohérente avec les programmes nationaux. 5

6 Evaluer, valider, apprécier? Les compétences sont validées la validation d une compétence correspond à une maîtrise terminale nécessitant la mobilisation des ressources précédemment construites et évaluées. elle nécessite une mise en cohérence collective et la mise en place d un référentiel d évaluation commun aux enseignants elle passe par la définition d une échelle de niveau de compétence. elle s inscrit dans le temps 6

7 Evaluer, valider, apprécier? On apprécie certains champs pour lesquels il est difficile de déterminer un continuum et des seuils d acquisition ou de maîtrise. Ces champs se réfèrent au comportement des enfants, au domaine de la sensibilité. On y repère des évolutions qui se révèlent en situation, au cours d activités, de jeux, et interfèrent avec d autres apprentissages. Il faut être très attentif à ces évolutions mais ne pas toujours créer de situations spécifiques et artificielles; les suivre, les repérer, solliciter les enfants et faire le point avec eux. 7

8 Que faire à l école maternelle? Trouver le juste équilibre entre pédagogie sociale et pédagogie de l apprentissage. Mettre en place les conditions d une entrée positive dans les apprentissages Avoir le souci du suivi des progrès des enfants Rappeler la juste place de l évaluation Préciser la notion de bilan Rappeler les conditions d une évaluation pertinente 8

9 La juste place de l évaluation Pourquoi évaluer? L évaluation doit d abord permettre aux enseignants de mieux enseigner : C est un outil pour: Repérer et comprendre les effets de sa pratique professionnelle Ajuster ses pratiques : ciblage des objectifs, guidance de la poursuite des objectifs. Dépasser une approche globale, souvent juste mais aussi trop imprécise pour permettre de repérer les réussites, d identifier les décalages, les «zones de besoin», les points de fragilité, aider soutenir. Intégrer les attentes institutionnelles 9

10 La juste place de l évaluation Pourquoi évaluer? Pour permettre aux élèves de mieux apprendre : En aidant les élèves eux-mêmes: les aider à identifier ce qu ils savent, ce qu ils savent faire, ce qu ils doivent apprendre ; les aider à prendre la mesure de leurs réussites et des progrès possibles. En associant les parents d élèves : les assurer que l école se soucie d apporter à leur enfant ce qui lui est dû ; leur donner les informations utiles sur des acquis, des progrès, l absence de progrès, des obstacles (différencier difficulté et besoin). L évaluation doit permettre aux enfants de se sentir compétents, d acquérir une image positive d eux-mêmes tout en comprenant ce que l on attend d eux. 10

11 La notion de bilan Deux fonctions de l évaluation à distinguer la fonction formative (diagnostique) de l évaluation : Elle accompagne la pratique de la classe, témoigne des progrès des élèves, elle relève de l initiative et de la responsabilité des enseignants. Elle s appuie d abord sur des outils propres à la classe, à l école, elle s inscrit dans le livret scolaire. La fonction bilan de l évaluation: Elle rend compte des performances finales des élèves, de leurs résultats et non plus de leurs progrès. Elle peut s appuyer sur des outils de l école (spécifiques) elle relève aussi d outils nationaux (évaluation CE1, CM2) et s inscrit dans le livret scolaire et dans le livret personnel de compétence. 11

12 La notion de bilan en maternelle Ce qui est attendu ou ce qui est exigible? Ce qui est maîtrisé mais aussi ce qui est en cours de construction, d apprentissage. Ce qui est lié aux apprentissages scolaires mais aussi ce qui relève de tous les autres domaines liés au développement des enfants Tout ce que l enfant sait faire. 12

13 Les conditions d une évaluation pertinente On évalue ce qu on a permis d apprendre et de construire ( articulation entre évaluation et durée, chronologie des temps d apprentissage, progressivité de l expérience). On évalue ce qui est déterminant: évaluer prend du temps, tout n est pas au même niveau, il faut faire des choix, des choix cohérents avec nos objectifs (illusion de l exhaustivité). Importance des repères, connaissance des programmes. L évaluation est une affaire d équipe: elle nécessite cohérence et concertation. 13

14 Pour conclure Rappeler qu à l école maternelle seule une articulation juste entre suivi, appréciation et évaluation permet de parvenir à un bilan pertinent des acquis des élèves. Rappeler que l école maternelle et l école élémentaire doivent recourir à des situations, des démarches d évaluation qui leur sont propres. Qu au-delà des résultats obtenus à une évaluation, leur interprétation est déterminante. Un élève peut ne pas satisfaire à une évaluation sans être pour autant en difficulté encore moins en échec 14

15 Pour terminer? L évaluation à l école maternelle doit mettre en évidence les conquêtes, les réussites des élèves; aussi minimes soient-elles, elles sont la base des apprentissages en cours et doivent être valorisées. Le bilan de fin de GS dit d abord ce que l élève sait faire. À l école maternelle comme en élémentaire: il vaut mieux construire que remédier. Partir de ce que maîtrise l élève plutôt que toujours rechercher ce qu il ne maîtrise pas encore. 15

Construire des évaluations à partir du référentiel de certification, évaluer par capacités. BTSA AP_ mai 2013 _ IEA-ENFA

Construire des évaluations à partir du référentiel de certification, évaluer par capacités. BTSA AP_ mai 2013 _ IEA-ENFA Construire des évaluations à partir du référentiel de certification, évaluer par capacités. 1- Quels outils et quels repères mobiliser? Référentiel professionnel Le référentiel de diplôme Contexte du métier,

Plus en détail

EVALUATION ET PARCOURS DE L ELEVE. Quels objectifs pour l école maternelle?

EVALUATION ET PARCOURS DE L ELEVE. Quels objectifs pour l école maternelle? EVALUATION ET PARCOURS DE L ELEVE Quels objectifs pour l école maternelle? Evaluation et parcours de l élève Première approche Apports théoriques Quelles pratiques? Vidéo : une proposition intéressante

Plus en détail

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe

Bilan Formatif. Stage de formation à la gestion participative de la classe Nom du stagiaire : Nom de l enseignant associé: Nom du superviseur de stage : Nom de la direction de l école : Bilan Formatif tage de formation à la gestion participative de la classe Baccalauréat en éducation

Plus en détail

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él

Comment aider les. élève a-t-il besoin pour être bien en classe? De quoi l él Comment aider les élèves? De quoi l él a-t-il besoin pour être bien en classe? 1 Relation école/familles La relation école-familles doit permettre aux parents : d' avoir une meilleure compréhension du

Plus en détail

Liaison GS CP. Mercredi 16 janvier 2013. Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc

Liaison GS CP. Mercredi 16 janvier 2013. Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc Liaison GS CP Mercredi 16 janvier 2013 Ien Saint-Gervais Pays du Mont-Blanc Objectif de l animation Plan de l animation 1. Ce que disent les textes. 2. Etat des lieux. 3. Vos propositions. Par groupes

Plus en détail

Validation du Socle Commun. I. Rappel des grandes lignes de la validation. Inspection pédagogique régionale

Validation du Socle Commun. I. Rappel des grandes lignes de la validation. Inspection pédagogique régionale Validation du Socle Commun I. Rappel des grandes lignes de la validation Inspection pédagogique régionale 1 Rappels sur le Socle Commun 3 points importants : Exigence des 7 compétences, Egalité des chances,

Plus en détail

Le système éducatif français. l enseignement des sciences

Le système éducatif français. l enseignement des sciences Le système éducatif français et l enseignement des sciences Séminaire international sur l enseignement des sciences à l école Mardi 18 mai 2010 1 L enseignement scolaire en France Organisation de la scolarité

Plus en détail

Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique

Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique Charte de management des acteurs salariés du Secours Catholique Le Secours Catholique a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne, par la mise en œuvre d une solidarité concrète entre tous,

Plus en détail

CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro

CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro CECRL - nouveau programme CAP-Bac Pro La réflexion sur le CECRL, le nouveau programme et les nouveaux systèmes d évaluation porte tout autant sur les résultats à atteindre (objectif concret, tâche finale,

Plus en détail

ANNEXE 2. Projet d'établissement

ANNEXE 2. Projet d'établissement ANNEXE 2 Projet d'établissement Le projet d établissement est de l'ordre de la «stratégie». En s inspirant du projet éducatif de l établissement, le projet d établissement va permettre d assurer la cohérence

Plus en détail

Bulletin officiel n 13 du 26 mars 2015. Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation

Bulletin officiel n 13 du 26 mars 2015. Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation Fiche n 11 - Grille d évaluation des professeurs stagiaires Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation La grille d évaluation ci-après, fondée sur le référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

La réforme du collège. Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle

La réforme du collège. Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle La réforme du collège Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle Socle commun de connaissances,

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège?

PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE. Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? PRÉPARATION DE LA RÉFORME DU COLLÈGE Quels seront les changements pour mon enfant en 6 e et sur le reste de sa scolarité au collège? Pourquoi réformer le collège? La réforme répond à un constat : le collège

Plus en détail

Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation

Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation Précisions relatives à l utilisation de la grille d évaluation La grille d évaluation ci-après, fondée sur le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation,

Plus en détail

Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec

Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec Apprendre à Porter Secours Apprendre à se Protéger Maryse Burger Anne Laskawiec 1 constat Le pronostic vital est lié à la rapidité de l alerte à l efficacité des actions réalisées par le témoin avant l

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ENTRETIEN ANNUEL DES CADRES

QUESTIONNAIRE SUR L ENTRETIEN ANNUEL DES CADRES QUESTIONNAIRE SUR L ENTRETIEN ANNUEL DES CADRES Le processus d entretien annuel se compose de deux étapes dont les finalités sont distinctes : L entretien d Appréciation et Professionnel (EAP) et L entretien

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective)

Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective) Soutien à Validation des Acquis de L Expérience collective (VAE-collective) Juin 2015 PREAMBULE La Région Provence-Alpes-Côte d'azur, dans le cadre des compétences définies par la loi du 13 août 2004,

Plus en détail

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée?

En quoi les éléments constituants des composantes des compétences du programme sont-ils des outils de la pensée? Vitrine du français Séquence 1 1 - Introduction - Pistes d exploitation Madame Barth situe le cadre de son approche pédagogique; elle précise en quoi cet outil, sur lequel l enseignant s appuie pour intervenir

Plus en détail

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1

Annexe 1. Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 Annexe 1 Les douze (12) compétences professionnelles de l enseignant 1 1 D après COMITÉ D ORIENTATION DE LA FORMATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT (COFPE). Pour une nouvelle culture de la formation continue

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions?

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? Quoi? Quand? Comment? Pour qui? Pourquoi? 1 Le cadre réglementaire de mise en œuvre du livret scolaire (Circulaire N 45 du 27

Plus en détail

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Durant sa scolarité au collège l élève prend conscience de ses aptitudes et développe des compétences nouvelles ; il apprend à s évaluer et trouve des occasions

Plus en détail

Le cahier de progrès. mode d emploi

Le cahier de progrès. mode d emploi Le cahier de progrès mode d emploi Un cahier de progrès est une trace des réussites et des progrès des élèves Il permet de voir l évolution des acquis durant les 3 années du cycle 1 Comment fonctionne

Plus en détail

éduscol De l observation instrumentée au carnet de suivi Ressources maternelle Évaluer à l école maternelle

éduscol De l observation instrumentée au carnet de suivi Ressources maternelle Évaluer à l école maternelle éduscol Retrouvez eduscol sur : Ressources maternelle Évaluer à l école maternelle De l observation instrumentée au carnet de suivi A l école maternelle comme dans les étapes ultérieures de la scolarité,

Plus en détail

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains

NOTE DE SERVICE N 1. Aix les Bains, le 3 septembre 2015. L inspecteur de l éducation nationale chargé de la circonscription d Aix les Bains Inspection de l Education Nationale Aix-Les-Bains Téléphone 04 79 88 24 17 Télécopie 04 79 88 41 93 Mail. Ce.ia73-ien-aix@ac-grenoble.fr Adresse postale Inspection de l Education Nationale Circonscription

Plus en détail

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé

Référentiel fonction / activités Educateur Technique Spécialisé Référentiel fonction / activités Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d activités techniques et professionnelles. Développe une

Plus en détail

Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Périodes de Formation en Milieu Professionnel PRÉAMBULE Les périodes de formation en milieu professionnel doivent participer activement à l acquisition des compétences du référentiel. Elles font l objet d une évaluation certificative. Les 22 semaines

Plus en détail

Apprendre à porter secours à l école

Apprendre à porter secours à l école 18 / 11 / 2009 Apprendre à porter secours à l école Christelle Dinarque, CPC Meudon / Chaville et Sylvie Lemoine, CPC Bagneux Loi de modernisation de la sécurité civile 811-2004, 13/08/04 «Toute personne

Plus en détail

Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie

Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie Questions/réponses pour la mise en place du CCF pour le CAP en français, histoire-géographie Qu est-ce que le CCF? L évaluation en CCF est obligatoire pour tous les établissements publics, privés sous

Plus en détail

JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL JÀNGANDOO. Juillet 2014

JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL JÀNGANDOO. Juillet 2014 JÀNGANDOO, BAROMETRE DE LA QUALITE DES APPRENTISSAGES DES ENFANTS AU SENEGAL JÀNGANDOO Juillet 2014 PLAN DE LA PRESENTATION La méthode Jàngandoo L atteinte des objectifs Questions pédagogiques Jàngandoo,

Plus en détail

RENTREE 2016 LA REFORME DU COLLEGE. De la liaison CM2-6ème au nouveau cycle de consolidation LFIGP 21 AVRIL 2016

RENTREE 2016 LA REFORME DU COLLEGE. De la liaison CM2-6ème au nouveau cycle de consolidation LFIGP 21 AVRIL 2016 RENTREE 2016 LA REFORME DU COLLEGE De la liaison CM2-6ème au nouveau cycle de consolidation LFIGP 21 AVRIL 2016 La réforme du collège définit une nouvelle organisation structurelle dans le but d'améliorer

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN TRAITEMENT DE TEXTE 1 INF-5056-1

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN TRAITEMENT DE TEXTE 1 INF-5056-1 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN TRAITEMENT DE TEXTE 1 INF-5056-1 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN TRAITEMENT DE TEXTE 1 INF-5056-1 OCTOBRE 1996 Direction

Plus en détail

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur..

Un projet sur la température de l air. En partenariat avec Météo-France. Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. Un projet sur la température de l air En partenariat avec Météo-France Dans le cadre d un enseignement fondé sur.. L INVESTIGATION 15.10.2014 - B.Prioul L investigation En parle-t-on dans les programmes?

Plus en détail

Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles

Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles Enseignements élémentaire et secondaire Instructions pédagogiques Enseignants du premier degré exerçant en classes et écoles maternelles NOR : MENE0900711C RLR : 513-2 circulaire n 2009-098 du 17-8-2009

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

EDUCATEUR TECHNIQUE SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Favoriser la construction de l'identité et le développement des capacités sociales et professionnelles Assurer

Plus en détail

Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des Ecoles

Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des Ecoles Niveau enseignement maternelle/primaire Professeur des coles Vous pouvez choisir des Unités d nseignement dans la liste de cours ci-dessous en aster et aster : Premier semestre emestre 7 (7) econd semestre

Plus en détail

Contenu des épreuves envisagées :

Contenu des épreuves envisagées : ATELIER SUR LES EPREUVES : Comme préalable, l équipe s est fixé pour objectif d établir une cohérence entre les deux épreuves terminales afin d établir une progression pédagogique et intellectuelle allant

Plus en détail

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013

L importance du jeu dans le processus d apprentissage. Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 L importance du jeu dans le processus d apprentissage Circonscription de La Tour du Pin Novembre 2013 Objectifs : Compléter, actualiser ses connaissances Réfléchir sur sa pratique Participer à la construction

Plus en détail

Atelier 5. Le projet éducatif individualisé: un outil au service du collectif?

Atelier 5. Le projet éducatif individualisé: un outil au service du collectif? Atelier 5 Le projet éducatif individualisé: un outil au service du collectif? Emery Roland Chargé d enseignement Equipe: Pratiques professionnelles et apprentissages en contextes d enseignement spécialisé

Plus en détail

EPS & DIDACTIQUE. Projet pédagogique pour l activité Canoë-Kayak. Laurent Massé CPC EPS / IEN Tours-centre

EPS & DIDACTIQUE. Projet pédagogique pour l activité Canoë-Kayak. Laurent Massé CPC EPS / IEN Tours-centre EPS & DIDACTIQUE Projet pédagogique pour l activité Canoë-Kayak Laurent Massé CPC EPS / IEN Tours-centre 1 Cadre réglementaire : L activité concerne les élèves du cycle 3 (CM1 ou CM2). L activité est organisée

Plus en détail

Les compétences linguistiques à l école

Les compétences linguistiques à l école Note de Conjoncture & d Information ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - RECTORAT Les compétences linguistiques à l école Résultats de l évaluation de juin EVALUATION DES COMPETENCES EN LANGUES VIVANTES DES ELEVES

Plus en détail

titre du document éditeur accès internet Date de parution conception/réalisation Dispositifs relais photographie impression

titre du document éditeur accès internet Date de parution conception/réalisation Dispositifs relais photographie impression Dispositifs relais pour les élèves en risque de rupture scolaire Les élèves en voie de marginalisation, qui risquent de sortir sans qualification du système scolaire, peuvent être temporairement dirigés

Plus en détail

Élaborer le projet Pédagogique

Élaborer le projet Pédagogique Élaborer le projet Pédagogique Octobre 2006 Un projet cohérent Fondé sur des objectifs simples élargir les possibilités d expression et de communication affiner les capacités auditives et analytiques construire

Plus en détail

RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27

RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 RAPPORT DIR15-04 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 TITRE : Planification stratégique 2015-2018 BUT : Faire approuver les axes, résultats, indicateurs et cycle de monitoring pour la planification

Plus en détail

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE Outils et contenus pour construire une unité d apprentissage cohérente 1. Définition LES PARCOURS DE MOTRICITE EN MATERNELLE - Un parcours est un ensemble structuré

Plus en détail

Formation aux métiers de l enseignement : quel parcours si vous êtes déjà titulaire d un master?

Formation aux métiers de l enseignement : quel parcours si vous êtes déjà titulaire d un master? Formation aux métiers de l enseignement : quel parcours si vous êtes déjà titulaire d un master? Pour l année scolaire 2015-2016, les lauréats des concours de recrutement déjà titulaires d un master ou

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE COIFFURE, COUPE, COULEUR

MENTION COMPLEMENTAIRE COIFFURE, COUPE, COULEUR MENTION COMPLEMENTAIRE COIFFURE, COUPE, COULEUR Arrêté du 23 mars 2015 1. Règlement d examen pour les candidats de la voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d

Plus en détail

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form

http://www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form INITIATION AU RÉFÉRENTIEL DES DOUZE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES EN ENSEIGNEMENT LE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DE LA PROFESSION ENSEIGNANTE La Direction de la formation et de la titularisation

Plus en détail

LA RÉFORME DU COLLÈGE. Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle

LA RÉFORME DU COLLÈGE. Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle LA RÉFORME DU COLLÈGE Une réforme pédagogique globale qui s appuie sur une réforme structurelle Les leviers pour améliorer les apprentissages au collège Réformer les contenus : socle et programmes Mieux

Plus en détail

Arts plastiques. Tableaux des compétences travaillées en arts plastiques aux cycles 2, 3 et 4

Arts plastiques. Tableaux des compétences travaillées en arts plastiques aux cycles 2, 3 et 4 Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 Arts plastiques Articulations entre référentiel de compétences en arts plastiques, domaines du socle commun de connaissances, de compétences

Plus en détail

Semaine du 30 mai au 3 juin 2016

Semaine du 30 mai au 3 juin 2016 Principes Semaine du 30 mai au 3 juin 2016 Santé - Mobilité durable - Sécurité routière La semaine nationale du Vélo à l école et au collège La semaine nationale du Vélo à l école et au collège est organisée

Plus en détail

LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011

LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011 LES OBJECTIFS MFBEAU/ B MOY/MAI 2011 OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Utiliser des méthodes pour organiser ses apprentissages et son travail Savoir formuler des objectifs personnels dans une dynamique d évolution

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION: BACHELIER EN SECRETARIAT DE DIRECTION 1

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION: BACHELIER EN SECRETARIAT DE DIRECTION 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ. Mars 2003 Normand Vachon 1

LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ. Mars 2003 Normand Vachon 1 LE TABLEAU DE BORD EQUILIBRÉ Mars 2003 Normand Vachon 1 Le tableau de bord: Les 10 étapes de réalisations 1. Définir la mission & la vision de PMR 2. Déterminer les objectifs stratégiques 3. Identifier

Plus en détail

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes :

LA LIAISON GS /CP. Ce que disent les textes : LA LIAISON / Objectifs : Accompagner les ruptures qui placeraient les élèves en difficulté à l entrée au. Assurer des continuités dans les comportements et les apprentissages. Ce que disent les textes

Plus en détail

PRESENTATION DE L EPS

PRESENTATION DE L EPS PRESENTATION DE L EPS I PREAMBULE L EPS, éducation physique et sportive est une pratique d intervention qui exerce une influence sur la motricité du participant. La motricité est un ensemble des fonctions

Plus en détail

Comparaison des socles 2006 et 2014 (proposition du CSP) Extraits

Comparaison des socles 2006 et 2014 (proposition du CSP) Extraits Comparaison des socles 2006 et 2014 (proposition du CSP) Extraits Socle 2006 Socle 2014 Définition L établissement d un socle commun des savoirs indispensables répond à une nécessité ressentie depuis plusieurs

Plus en détail

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN

FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHES OPERATIONNELLES DU TUTEUR : FORMATEUR ACCOMPAGNATEUR DU TERRAIN FICHE 1 : PREPARER MA MISSION TUTORALE Etablir la liste de tous les éléments à prendre en compte pour préparer ma mission Accueillir

Plus en détail

LE PROJET BILINGUE ANGLOPHONE DU LYCEE FRANÇAIS BLAISE PASCAL ABIDJAN COTE D IVOIRE

LE PROJET BILINGUE ANGLOPHONE DU LYCEE FRANÇAIS BLAISE PASCAL ABIDJAN COTE D IVOIRE LE PROJET BILINGUE ANGLOPHONE DU LYCEE FRANÇAIS BLAISE PASCAL ABIDJAN COTE D IVOIRE PROJET BILINGUE ANGLOPHONE 3 SOMMAIRE PRÉSENTATION 04 06 A L ECOLE PRIMAIRE 07 LES OFFRES COMPLEMENTAIRES 4 PROJET BILINGUE

Plus en détail

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr

Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux. bordeaux.fr Réunion de restitution des concertations de quartiers sur le Projet éducatif de Bordeaux bordeaux.fr Déroulé de la réunion Introduction Présentation du cadre du Projet Educatif De Territoire (PEDT) et

Plus en détail

EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI

EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI EVALUATION DES PERFORMANCES ET PLAN DE CARRIERE MODE D EMPLOI Votre entretien d évaluation va bientôt avoir lieu. Son objectif et celui de votre responsable d équipe est de faire le point sur les 12 derniers

Plus en détail

AVENANT CAHIER DES CHARGES CADRE DU PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2014-2017. des premier et second degrés. Rectorat

AVENANT CAHIER DES CHARGES CADRE DU PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2014-2017. des premier et second degrés. Rectorat AVENANT Rectorat Délégation académique à la formation des personnels DAFOP Téléphone 04 72 80 66 70 Télécopie 04 72 80 66 79 Courriel dafop@ac-lyon.fr 92 rue de Marseille BP 7227 69354 Lyon CEDEX 07 www.ac-lyon.fr

Plus en détail

Module de formation. Leviers et balances. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences. et de la technologie

Module de formation. Leviers et balances. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences. et de la technologie Module de formation à destination des équipes de circonscription Leviers et balances Enseignement des sciences et de la technologie à l école primaire Cycle 3 MENJVA / DGESCO - Mai 2011 Plan sciences

Plus en détail

Styliste. Document pour les professeurs/es

Styliste. Document pour les professeurs/es Styliste Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences du parcours Avenir

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN ÉPS (Outil de vérification des éléments d une SAÉ) 1 ère partie Planification sommaire Niveau des élèves concernés par la SAÉ (cycle + année)

Plus en détail

La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles

La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles La formation à l enseignement et le développement des compétences professionnelles La contribution de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud à la formation initiale et la transition entre l université

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPECIALITE : CONDUCTEUR TRANSPORT ROUTIER MARCHANDISES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE III ORGANISATION DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL La durée

Plus en détail

Objectifsde la SEGPA Ordre du jour Principes d organisation pédagogique de la SEGPA Socle commun Personnalisation des parcours: Suivi, évaluation et v

Objectifsde la SEGPA Ordre du jour Principes d organisation pédagogique de la SEGPA Socle commun Personnalisation des parcours: Suivi, évaluation et v Orientations pédagogiques en EGPA Circulaire n 2009-060 du 24-4-2009 BO n 18 du 30 avril 2009 Orientations pédagogiques pour les enseignements généraux et professionnels adaptés dans le second degré Réunion

Plus en détail

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration Les scénarii pédagogiques Bac Professionnel Gestion-administration Sommaire L approche par le scénario pédagogique Différence entre séquence pédagogique traditionnelle et scénario pédagogique Pourquoi

Plus en détail

1_ Ce que j aurai pu vous dire :

1_ Ce que j aurai pu vous dire : ANIMATION Jeux de cour au cycle 2 Gymnase Eric Tabarly Accueil Présentation de la matinée Jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel (et autrefois pratiqués pendant les récréations). Partie

Plus en détail

Le lycée français de Jérusalem est un établissement du réseau de l AEFE : l Agence pour l Enseignement Français à l Etranger.

Le lycée français de Jérusalem est un établissement du réseau de l AEFE : l Agence pour l Enseignement Français à l Etranger. Le lycée français de Jérusalem est un établissement du réseau de l AEFE : l Agence pour l Enseignement Français à l Etranger. Ce réseau dépendant du Ministére français des Affaires étrangères compte plus

Plus en détail

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2

Évaluation des acquis des élèves. en français et en mathématiques. CE1 et CM2 Évaluation des acquis des élèves en français et en mathématiques CE1 et CM2 Objectifs et finalités Mesurer les acquis des élèves français à des moments clefs de leur scolarité. Donner aux parents toutes

Plus en détail

Prévention et traitement de la maltraitance et promotion de la bientraitance : Éléments d appréciation d outils

Prévention et traitement de la maltraitance et promotion de la bientraitance : Éléments d appréciation d outils Prévention et traitement de la maltraitance et promotion de la bientraitance : Éléments d appréciation d outils Adaptation des critères de qualité de l Inpes «Référentiel de bonnes pratiques. Outils d

Plus en détail

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France

Scolarisation des enfants et adolescents handicapés en Île-de-France septembre 2009 Scolarisation des enfants et adolescents Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr académie Créteil académie Paris académie Versailles L'ÉDUCATION NATIONALE L'ÉDUCATION

Plus en détail

2 Guide d accompagnement professionnel d un changement

2 Guide d accompagnement professionnel d un changement Introduction Le monde change et les organisations sont appelées à modifier leurs perceptions du changement si elles veulent relever les multiples défis posés par le marché du travail aujourd hui. Il importe

Plus en détail

Présentation de l EPI

Présentation de l EPI Présentation de l EPI Intitulé de l EPI «Préservez votre capital santé» Auteurs Frédérique Rouanet Marie-Hélène Pierre Chargées de mission DAFPEN recettes.qc.ca Thématique(s) interdisciplinaire(s) de l

Plus en détail

AdresseAdresseCode Postal L Inspecteur de l Education Nationale

AdresseAdresseCode Postal L Inspecteur de l Education Nationale AdresseAdresseCode Postal L Inspecteur de l Education Nationale Aux enseignants de la circonscription Grande-Synthe, 04 septembre 2012 Objet : Indications pour l inspection des instituteurs et professeurs

Plus en détail

Carnet de Suivi des Apprentissages

Carnet de Suivi des Apprentissages Ecole de Adresse Téléphone Carnet de Suivi des Apprentissages NOM ELEVE PRENOM ELEVE Date de naissance CARNET SUIVI DES APPRENTISSAGES - Circonscription d YVETOT 1 Parcours scolaire Année PS : 20.. / 20..

Plus en détail

Commentaires : Pour qu une compétence soit transférable il faut que l individu sache reconnaître les situations nouvelles où elle peut s appliquer.

Commentaires : Pour qu une compétence soit transférable il faut que l individu sache reconnaître les situations nouvelles où elle peut s appliquer. LES COMPETENCES Définition générale : Les compétences, pour l action,coordination de Jean-Luc Ubaldi. «La compétence est la capacité d une personne à agir d une façon pertinente dans une situation donnée

Plus en détail

Atelier Fractions cycle 3 : progression au long du cycle 3. Séminaire national Paris, 4 décembre 2015

Atelier Fractions cycle 3 : progression au long du cycle 3. Séminaire national Paris, 4 décembre 2015 Atelier Fractions cycle 3 : progression au long du cycle 3 Séminaire national Paris, 4 décembre 2015 Plan de l atelier Quelle progression au long du cycle 3? Réflexion sur la mise en place d un travail

Plus en détail

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009

Rôle et missions du maître option D. Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D Dominique MAIRE, IEN ASH-H Octobre 2009 Rôle et missions du maître option D PLAN 1. Un enseignant ordinaire 2. Un enseignant spécialisé 3. Organisation de la prise en

Plus en détail

Présentation synthétique du nouveau référentiel de formation, des nouvelles modalités d accompagnement et d évaluation en stage

Présentation synthétique du nouveau référentiel de formation, des nouvelles modalités d accompagnement et d évaluation en stage Présentation synthétique du nouveau référentiel de formation, des nouvelles modalités d accompagnement et d évaluation en stage Ce document a pour but de vous décrire brièvement le contenu de la nouvelle

Plus en détail

Formation Initiale complémentaire, Baabda, 2 février 2013 Laurence Comte EEMCP2

Formation Initiale complémentaire, Baabda, 2 février 2013 Laurence Comte EEMCP2 L ÉVALUATION EN SVT Formation Initiale complémentaire, Baabda, 2 février 2013 Laurence Comte EEMCP2 Evaluer pourquoi? 2 Pour répondre à une demande institutionnelle et sociétale : évaluer pour déterminer

Plus en détail

Dossier «Enseignant» Patinage sur glace. Cycle 3. Equipe EPS 1 er degré

Dossier «Enseignant» Patinage sur glace. Cycle 3. Equipe EPS 1 er degré Dossier «Enseignant» Patinage sur glace Cycle 3 Equipe EPS 1 er degré APS : Patinage à glace Glisser Se propulser S arrêter Virer, se retourner Sauter Objectifs opétationnels Programmation. 10 à 15 séances

Plus en détail

JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Faciliter l intégration des élèves de Baccalauréat Professionnel accompagnement, soins, services à la personne en Section

Plus en détail

L évolution de l apprentissage des langues étrangères à l école obligatoire

L évolution de l apprentissage des langues étrangères à l école obligatoire L évolution de l apprentissage des langues étrangères à l école obligatoire La place des approches intégrées L évaluation des apprentissages Un enseignement approprié devra assurer qu «en fin de scolarité,

Plus en détail

Mon enfant. à l école. maternelle

Mon enfant. à l école. maternelle Mon enfant à l école maternelle GUIDE PRATIQUE DES PARENTS Année scolaire 2014-2015 A destination des nouveaux parents Bienvenue à vous et à vos enfants! Ce petit guide pratique définit les règles de fonctionnement

Plus en détail

Item E. Dire : «Maintenant, essayez d écrire votre prénom en cursive dans la case du bas, celle avec un.»

Item E. Dire : «Maintenant, essayez d écrire votre prénom en cursive dans la case du bas, celle avec un.» NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE ÉCRITURE Reproduire des lettres en capitales d imprimerie écrire son prénom en capitales et en cursive

Plus en détail

L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes

L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes L APPROCHE-PROGRAMME Définition et composantes Résumé des constats et des défis identifiés lors de la journée thématique Définitions : Approche qui consiste à organiser les ressources en les regroupant

Plus en détail

Services d'intégration socioprofessionnelle

Services d'intégration socioprofessionnelle Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1022-1 Travail en équipe Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1022-1 Travail en

Plus en détail

Le portfolio étudiant à l ULg L apprentissage de l autonomie et de l esprit critique

Le portfolio étudiant à l ULg L apprentissage de l autonomie et de l esprit critique Le portfolio étudiant à l ULg L apprentissage de l autonomie et de l esprit critique Service Guidance-Etude Mélanie DEUM Dominique DUCHATEAU Journée IFRES - janvier 2012 2 Plan 1. Qu est-ce qu un portfolio?

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire

Assises de l éducation prioritaire Assises de l éducation prioritaire Demijournée de concertation (partie 1 : constats du diagnostic) Recueil des commentaires et compléments des équipes des réseaux Pour faciliter une synthèse académique,

Plus en détail

La rénovation des diplômes. du Ministère chargé des Sports

La rénovation des diplômes. du Ministère chargé des Sports La rénovation des diplômes du Ministère chargé des Sports 1 Pourquoi rénover une filière de diplômes? 2 grands principes : Mettre en conformité la formation aux métiers de l encadrement sportif avec celle

Plus en détail

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse

SÉQUENCE 4. PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse EXERCICE 21 SÉQUENCE 4 PRODUIRE UN TEXTE : COMPOSER UN RÉCIT, FORMULER OU REFORMULER UN ÉNONCÉ La boutique mystérieuse Activité demandée à l élève Composer un récit, c est-à-dire : - respecter le libellé

Plus en détail

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS»

Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» 1/6 Les étapes du projet pour la mise en place d une solution de gestion d entrepôt «WMS» Auteur :Elie KHOURI (CC3i) Date :18/11/2008 17:15 2/6 1 Introduction Ce document présente les étapes d un projet

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions?

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? Quoi? Quand? Comment? Pour qui? Pourquoi? 1 Quelques repères 1977 : recommandation pour l école maternelle principe d une évaluation

Plus en détail

FORMATEUR OU FORMATRICE EN ETABLISSEMENT

FORMATEUR OU FORMATRICE EN ETABLISSEMENT FORMATION COMPLEMENTAIRE VISANT L OBTENTION D'UN CERTIFICAT D'ETUDES AVANCEES (CAS) DE FORMATEUR OU FORMATRICE EN ETABLISSEMENT PRÉSENTATION DE LA FORMATION AUX PARTICIPANTS DÉCEMBRE 2013 FORMATION DE

Plus en détail

Le portfolio. Cahier de progrès. Cahier de. réussites Cahier de. compétences. Cahier de. savoirs. Dominique.Gourgue@ac-grenoble.

Le portfolio. Cahier de progrès. Cahier de. réussites Cahier de. compétences. Cahier de. savoirs. Dominique.Gourgue@ac-grenoble. Le portfolio Dominique.Gourgue@ac-grenoble.fr, CPC Grenoble 5 Cahier de progrès Cahier de compétences Cahier de réussites Cahier de savoirs Le portfolio Étymologie Terme anglais désignant à l'origine un

Plus en détail