Le développement économique à l honneur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le développement économique à l honneur"

Transcription

1

2 Développement économique Le développement économique à l honneur Dans le cadre de sa politique de soutien à l immobilier d entreprises, le conseil Général du Nord a subventionné les travaux de création de la pépinière et de l hôtel à hauteur de Samedi 12 avril, Marc DELANNOY, Président de la Communauté de communes, Jean- Christian RINGARD, vice-président délégué au développement économique et Philippe MAHIEU, Maire de La Gorgue ont procédé à l inauguration de la pépinière et de l hôtel d entreprises Flandre Lys en présence de M. le Sous-Préfet de Dunkerque, Henri JEAN, de Valérie PRINGUEZ conseillère régionale, de Jacques PARENT conseiller général du Nord. la zone de l Alouette, la zone du Nouveau Monde la zone des Petits Pacaux dont l aménagement est terminé et dont la commercialisation avance la zone du Bois, zone partiellement aménagée sur laquelle sont installées deux entreprises. Retrouvez le détail de ces zones sur le site internet Henri JEAN, Souspréfet, a souligné le dynamisme du territoire et remercié Marc DELANNOY pour son engagement et l ensemble du travail accompli au cours de son mandat de Président de la Communauté de communes Flandre Lys. De nombreux élus, des partenaires de la Communauté de communes et des entreprises implantées sur les zones d activités du territoire Flandre Lys étaient également présents pour assister au «couper de ruban» de M. le Sous-Préfet qui a marqué l ouverture officielle de la pépinière et de l hôtel d entreprises Flandre Lys qui est en activité depuis fin Le succès de la pépinière et de l hôtel En choisissant de proposer des ateliers et des bureaux à des entrepreneurs, Flandre Lys a souhaité offrir une nouvelle alternative aux entrepreneurs. Ce choix est un succès puisque aujourd hui, l ensemble des bureaux du rez-de-chaussée est occupé. Le second étage prévu initialement comme un grand openspace sera divisé dans les prochains en 6 à 7 nouveaux bureaux afin de répondre aux demandes pour le moment en attente. 7 zones d activité Cette inauguration a été pour Jean-Christian RINGARD l occasion de revenir sur l action économique de la Communauté de communes et notamment sur l aménagement des zones d activités. Aujourd hui, Flandre Lys c est : 5 zones complètes : la zone d activité Madeleine, la zone du Grand Chemin, la zone des Graissières, L emploi une priorité Dans son intervention Marc DELANNOY, président de la CCFL a rappelé l engagement des élus pour favoriser l emploi sur le territoire. Cette préoccupation passe notamment par la création de zones d activités mais également par la mise en place de partenariat avec des organismes spécialisés ou l organisation, depuis 2011, du Cap sur l emploi qui se tiendra cette année le 8 octobre. Une cérémonie ouverte À l issue des interventions, Marc DELANNOY a invité les personnes présentes qui le souhaitaient à prendre la parole. Les locataires actuels de l hôtel de la pépinière mais également des chefs d entreprises du territoire ont ainsi pu présenter leur activité, leurs préoccupations et leurs ambitions. En hommage à la famille Madeleine, le «M» de Madeleine qui se trouvait sur le fronton du bâtiment a été remis à Claude Madeleine. Lors de la requalification du site, ce M a été récupéré puis remis en état. Il était normal que ce symbole de l ancienne activité du site revienne au propriétaire de l époque. 2

3 Habitat Programme local de l habitat : nouvelle étape validée Structurer, réguler, diversifier, améliorer : tels sont les enjeux du projet de PLH validés par les élus lors du conseil communautaire de janvier. Ce document qui définit pour les 5 ans à venir les actions à mettre en œuvre pour développer une véritable politique en faveur de l habitat sur notre territoire est donc arrêté et attend maintenant les avis nécessaires à sa mise en œuvre. Rappel de la démarche En décembre 2012, les élus de la Communauté de communes choisissaient de relancer la démarche du PLH. Ce projet a été confié à un bureau d études spécialisé qui a œuvré en deux temps. 1 re étape : diagnostic Ce diagnostic s est réalisé par le biais de rencontres entre ce cabinet et les maires des communes membres de la Communauté de communes. Puis ces rencontres ont notamment été complétées par un séminaire organisé le 13 juin 2013 qui a réuni les élus, le cabinet de nombreux partenaires. Ces diverses rencontres ont permis au bureau d études de dreseer le diagnostic qui a été validé lors du conseil communautaire du 16 octobre 2013 et présenté aux services de l État et au Syndicat Mixte du Pays Cœur de Flandre pour avis. 2 e étape : définition des orientations et du programme d actions Le diagnostic a fait émerger une certaine similitude entre les problématiques de logement quelques soient les communes. Cette base a permis de définir les enjeux de la politique locale de l habitat et faire émerger cinq orientations stratégiques à prendre pour répondre à ces enjeux. Une fois ces orientations définies, le bureau d études en lien avec le comité de pilotage du PLH a décliné un programme de 10 actions opérationnelles. Afin de construire un programme conforme aux attentes des communes, les éléments ont régulièrement été transmis pour avis aux élus communautaires comme aux partenaires. 5 orientations stratégiques, 10 actions opérationnelles Le projet de PLH s articule donc autour de 5 orientations stratégiques pour lesquelles sont prévues 1 à 2 actions opérationnelles : Orientation 1 - Organiser le développement de l offre sur le territoire Action : Mettre en place des outils de régulation pour maîtriser le développement Orientation 2 - Mieux répondre aux besoins des jeunes ménages et enrayer le développement du parc social de fait Action : Soutenir la production de logements locatifs sociaux Action : Soutenir l accession des jeunes ménages à la propriété Orientation 3 - Accompagner et amplifier l amélioration du parc existant Action : S affirmer comme un relais local du programme «Habiter mieux» conduit par le Pays Cœur de Flandre Orientation 4 - Reconquérir le parc vacant Action : Intervenir sur les logements vacants Orientation 5 - Répondre aux besoins des publics spécifiques Action : Développer une offre adaptée à destination des gens du voyage Action : Développer une offre adaptée à destination des aînés Action : Développer une offre adaptée à destination des publics défavorisés S ajoutent à ces 8 actions, deux actions essentielles et qui seront les conditions même de la réussite du PLH pour poser les fondamentaux de la politique de l habitat à savoir : piloter, partager et rendre-compte observer et évaluer la mise en place de ces actions. Et maintenant? Le document doit recevoir l accord des communes membres de la CCFL. Il a donc été transmis pour être validé en conseils municipaux. Chaque commune pourra émettre des avis, des remarques et demander des modifications. La Communauté de communes choisira d appliquer ou non ses modifications. Le document sera ensuite adressé au services de l État pour avis. Une fois l ensemble des avis collectés, la phase opérationnelle sera lancée et les premières actions pourront ainsi voir le jour. Cette phase opérationnelle devrait débuter au cours du 1 er trimestre

4 Tourisme Gîte intercommunal : les travaux ont commencé Un dossier complet sur le gîte Flandre Lys est consultable sur le site Rubrique Accueil/Publications/ Journal communautaire/2013 Journal n 27 Octobre 2013 Depuis le début de l année, des travaux pour la réhabilitation de l ancienne école d Haverskerque en gîte intercommunal ont débuté. 12 mois seront nécessaires pour que ce nouvel équipement touristique puisse accueillir ses premiers visiteurs. Les premières semaines de l année ont été consacrées à la préparation du chantier : sécurisation des lieux et installation des cabanes de chantier. Les premières démolitions telles que l extension et les abords ont été réalisées. L échafaudage qui permet aux ouvriers d intervenir sur la toiture notamment a été installé et c est actuellement sur cette partie du bâtiment ainsi que sur les murs extérieurs que les travaux se concentrent. La prochaine étape concernera la construction de la nouvelle extension. Rappel du projet Le gîte d une surface de 268 m 2 sera composé d un rez-de-chaussée et de 2 étages. Au total, 5 chambres de 2/3 personnes toutes équipées d une salle de bain et d un WC privatif pourront accueillir jusqu à 14 personnes. Le rez-de-chaussée sera composé d un espace cuisine, d une salle à manger et d un espace détente de 47 m 2. Le gîte sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Une chambre sera donc installée au rez-de-chaussée. Un local extérieur permettant le stockage de vélos par exemple, un chenil et un parking privé viendront compléter cet aménagement. Tourisme Envie d évasion? Pensez aux Ecolodges Flandre Lys Forts de leur succès, les ecolodges Flandre Lys vous attendent pour une ou plusieurs nuits d immersion en pleine nature. 3 écolodges, cabanes de bois sur pilotis, permettent chacun le couchage de 4 personnes. Equipés d une kitchenette, d un coin repas, d un canapé lit deux personnes et d un couchage deux personnes en mezzanine, l évasion ne vous coûtera que 36 la nuit. Une terrasse vous permet de profiter des beaux jours en plein air. Des formules ont été mises en place pour profiter à tarifs préférentiels des activités de la base nautique. Une table (accessible PMR) et des bancs permettent de prendre les repas au soleil et un barbecue a également été installé. Contact facebook.com/ecolodgesflandrelys Gestionnaire Sabine DUBOIS : tél :

5 Environnement Que faire de mes déchets verts? Avec l arrivée du printemps et du soleil, l entretien du jardin devient une activité prisée par de nombreux foyers. Mais que faire des déchets verts? Quelles solutions pour les évacuer? Voici les diverses options qui s offrent à vous. À vous de choisir celle(s) qui vous convien(nen)t le mieux. Le bac à déchets verts Vous pouvez souscrire un abonnement particulier pour la collecte de vos déchets verts auprès du service environnement de la CCFL. Le ramassage s'effectue une semaine sur deux de mars à novembre. La facturation s'effectue en deux parties une part fixe d'abonnement au service qui dépend de la taille du bac utilisé - 81,58 pour un bac de 140 litres - 126,31 pour un bac de 240 litres une part variable qui dépend du volume du bac et du nombre de vidages comptabilisés pour le foyer (2,59 /levée pour un bac de 140l, 4,03 /levée pour un bac de 240 l). La calendrier de ramassage vous sera remis lors du retrait de votre bac à la CCFL. Le broyage intercommunal Afin de répondre à un besoin croissant des habitants du territoire pour broyer leurs branchages, la CCFL a mis en place en lien avec les communes le système du broyage intercommunal. Selon un planning défini par les communes, les habitants de Flandre Lys peuvent faire broyer gratuitement leurs branchages (10 cm de diamètre maximum) et repartir avec leur broyat afin de réaliser du paillage dans leur jardin. Le broyage est effectué par une personne des services techniques de la commune. Ce système est disponible dans les communes d Estaires, Haverskerque, La Gorgue, Lestrem et Merville. La commune de Sailly sur la Lys, nouvellement arrivée dans la communauté de communes, étudie la mise en place du service. Pour connaître le lieu et le planning de broyage dans votre commune, rendez-vous sur le site internet de la CCFL Rubrique Environnement/broyage intercommunal Le compostage domestique Même s il ne concerne pas uniquement les déchets verts, le compostage est un outil précieux pour transformer vos déchets en engrais naturel pour votre jardin. Le compost résulte de la décomposition des matières putrescibles comme les pelures de fruits et légumes, les feuilles et les résidus de jardin sous l action des différents organismes naturellement présents dans le sol. Dans le cadre de sa politique de réduction des déchets, Flandre Lys vend des composteurs à prix préférentiels : composteurs de 600 litres = 33 euros composteurs de 800 litres = 38 euros Si vous souhaitez acquérir un composteur, présentezvous au siège de la CCFL (500 rue de la Lys La Gorgue) Les déchèteries Des bennes à déchets verts sont disponibles dans les déchèteries du territoire. Vous pouvez également fréquenter les déchèteries d Hazebrouck, de Nieppe et la déchèterie temporaire de Bailleul. La déchèterie de Laventie étant fermée, une benne à déchets verts est néanmoins mise à disposition des habitants à l entrée de la déchèterie tous les mercredis de 14h à 17h et tous les samedis de 9h à 12h et ce jusqu au 29 octobre. Consultez les horaires d ouverture des déchèteries sur le site internet de la CCFL, rubrique Environnement/guide de tri 5

6 Zoom sur le projet de Agence Coste Architectures 6 Piscine intercommunale : Un projet moderne et lumineux Une structure blanche alliant toitures terrasses et toitures courbes, volume et formes naturelles voilà la base du projet retenu par les élus de la CCFL pour l architecture de la future piscine intercommunale. C est l agence Coste Architectures qui a remporté le concours avec un bâtiment tout en pureté et en transparence. Coste architectures a conçu et dessiné un bâtiment qui s adapte aux «contraintes» du site et de son environnement. Ce projet assure une parfaite intégration architecturale tout en apportant une nouvelle image moderne et dynamique. L accès principal offre un grand parvis sécurisé pour les piétons et les vélos. Depuis ce large parvis, l usager pénètre ensuite dans un hall d accueil spacieux, très lumineux et largement ouvert sur les 3 bassins. Des gradins pourront accueillir visiteurs et nageurs tout au long de l année mais également lors de compétitions. Agence Coste Architectures Rappel du projet La composition du projet avait été validée lors du conseil communautaire de décembre 2013 et c est sur cette base qu a été pensée la proposition de Coste Architectures. La préoccupation première de Flandre Lys a été dès le début marquée par la volonté de répondre au besoin de tous : enfants, parents, jeunes et moins jeunes, scolaires, sportifs et amateurs. Le futur espace aquatique comprend donc : une offre aquatique composée de : - un bassin sportif de 25 mètres de 375 m² comprenant 6 couloirs destiné aux pratiques scolaires et au grand public ; - un bassin d activités et ludique de 125 m² composé de 2 lignes de nage destinées à l apprentissage et de 65 m² de partie ludique ; - un espace ludo-enfant composé de jeux interactifs sur sol souple de 60 m² (canons à eau, passages pluie ) - un pentagliss intérieur de 3 couloirs qui raviront enfants et adolescents. des espaces extérieurs avec la création de solariums minéral et végétal, aire de jeux pour enfants, parvis, aire de stationnement, cour de service. bureau d accueil, gradins, vestiaires, locaux techniques. L ensemble de l équipement choisi, y compris tous les locaux annexes, représente une superficie de m² regroupée sur m² d espaces extérieurs. Un espace bien-être et remise en forme qui viendrait compléter l offre aquatique est encore à l étude aujourd hui.

7 piscine intercommunale Agence Coste Architectures Un projet soutenu par la Fédération Française de Natation Dès le début du projet, la FFN et notamment son Président Francis LUYCE ont montré leur intérêt pour ce projet et n ont pas manqué de conseiller Flandre Lys sur les choix faits. Ainsi le projet a pu être affiné au fur et à mesure des échanges. Lors de la présentation du projet à la presse le jeudi 3 avril dernier, M. LUYCE a rappelé son engagement dans le projet et sa satisfaction de le voir aboutir. Respect de l environnement et économie d énergie Coste Architecture spécialiste de la construction des piscines est également très engagé dans l éco-construction d où une attention particulière pour réduire au maximum l empreinte écologique d un tel équipement : éclairage naturel ; ventilation double flux avec récupération de chaleur ; utilisation de leds ; protection solaire des façades exposées ; couverture du bassin permettant de réduire de 65% la consommation énergétique de chauffage du bassin Activités envisagées Il est encore trop tôt pour faire la liste des activités qui seront proposées dans cet équipement aquatique. Le comité de pilotage dédié à la piscine travaille actuellement sur le mode de gestion de cette piscine qui s oriente vers une délégation de service publique (DSP). Ce qui signifie que Flandre Lys confiera la gestion de cet équipement à une structure publique ou privée selon un cahier des charges précis défini par la CCFL. Le comité travaille donc à la rédaction de ce cahier des charges, à la planification et à la tarification des activités possibles avec pour objectif principal de créer un équipement fonctionnel et accueillant dont chaque habitant puisse profiter pleinement. Calendrier prévisionnel Maintenant que le maître d œuvre est désigné, les dossiers nécessaires au marché de travaux vont pouvoir être travaillés : avant projet, avant projet définitif, permis de construire, dossier de consultations Ces démarches devraient aboutir en début d année prochaine pour un commencement des travaux en mai La piscine ouvrirait alors ses portes au cours du premier semestre 2017 pour un fonctionnement optimal en période estivale. Les réalités terrain et les aléas de la construction pourraient modifier ce calendrier prévisionnel. Agence Coste Architectures Budget prévisionnel Le coût de construction de cet équipement est aujourd hui estimé à ,35 euros HT. Toutes les démarches sont entreprises pour obtenir des subventions auprès notamment : du Centre National pour le Développement du Sport via la Fédération Française de Natation ; Agence Coste Architectures du Conseil régional ; des Conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais ; de l Ademe. Rappel de la démarche Juin 2012 : lancement du projet et composition d un comité de pilotage Juillet 2012 : choix de l assistance à maitrise d ouvrage chargé de l étude de faisabilité et de la composition de l équipement en lien avec le comité de pilotage Févier 2013 : validation du programme des travaux et du lieu d implantation Juin 2013 : lancement du concours pour la maîtrise d œuvre 6 décembre 2013 : jury de concours pour la maîtrise d œuvre Décembre 2013 /mars 2014 : phase de négociation avec le lauréat pressenti Mars 2014 : Validation du choix de la maîtrise d œuvre. Nous ne manquerons pas de communiquer dans ce journal sur l avancée de ce projet. 7

8 Budget 2014 Au 1 er janvier 2014, la commune de Sailly-sur-la-Lys a rejoint le territoire Flandre Lys. Cette adhésion est totale et revêt l ensemble des compétences de la Communauté de communes qui apportera donc les mêmes services à cette commune. Une augmentation des dépenses est donc prévue. Cependant, les élus communautaires, aidés du personnel intercommunal, continueront à rechercher la gestion la plus optimale des dépenses publiques. Lors du conseil communautaire du 12 mars 2014, les élus ont approuvé les comptes administratifs 2013 des budgets gérés par la CCFL afin d affecter les résultats de ces derniers dès les Budgets primitifs Au 1 er janvier 2014, la CCFL gère les budgets suivants : Budget Général de la collectivité Budget Redevance Incitative Budgets des zones d activités (Petits Pacaux à Merville, Graissières à Lestrem, Bois à Fleurbaix, Maurianne à Estaires). Budget du Port de plaisance d Haverskerque Budget du Gîte d Haverskerque Les zones d activités du Grand Chemin et du Nouveau Monde à La Gorgue étant terminées, leur budget respectif est clos. Stabilité des taux d imposition Pour la quatrième année consécutive et depuis la suppression de la taxe professionnelle, les élus communautaires ont tenu à ne pas augmenter le niveau d imposition des entreprises et des ménages du territoire Flandre Lys. Ainsi, malgré une importante baisse des dotations provenant de l Etat, les élus de la CCFL ont maintenu des taux d impôts locaux identiques depuis Dotation par habitant* en Poste 2013 ( habitants) 2014 ( habitants) Dotation d intercommunalité 23,55 20,38 Dotation de compensation 50,03 49,89 Dotation de compensation de l ancienne taxe professionnelle Dotation unique de compensation spécifique de la taxe professionnelle Compensation de l exonération de la Taxe d Habitation * Source INSEE : population totale ,55 70,01 1,11 0,77 3,16 3,12 Budget 2014 Un budget est composé de deux grandes parties : une partie fonctionnement dans laquelle sont affectées les recettes et les dépenses courantes de la Communauté de communes et qui participent à son fonctionnement même ; une partie investissement dans laquelle les recettes et les dépenses prévues participent à l équipement de la collectivité et constituent son patrimoine. Section de fonctionnement = ,99 euros Recettes 1-51,90 % 2-29,13 % 5-0,55 % 4-0,33 % 3-18,09 % 8 Analyse financière Garder un niveau d endettement faible est une priorité pour les élus. Pour le budget 2014, comme pour les années précédentes, ce sera le cas puisque le Capital Restant Dû de la dette à rembourser au 1 er janvier 2014 est de pour l ensemble des budgets de la CCFL, soit 9,97 par habitant. De plus, il n y a eu aucun emprunt contracté depuis 2008, il n y en a pas de prévu sur La principale recette provient des impôts et taxes (1) et s élève à 16,5 millions d euros. Il s agit de : la cotisation foncière des entreprises (CFE), impôt direct assis sur la valeur foncière des entreprises à 25,32 % ainsi que les taxes d habitation et foncière non bâtie dont les taux n ont pas été augmentés : Depuis le 13 février 2012, les élus ont décidé d exonérer à hauteur de 10% de CFE les entreprises dont le montant hors taxes des recettes ou du chiffre est inférieur à

9 la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) s applique à la valeur ajoutée produite par l entreprise. Elle est due par toutes les entreprises dont le chiffre d affaires est supérieur à Le taux de CVAE est fixé par la loi à 1,5 % : le Fonds National de Garantie Individuelle de Ressources (FNGIR) est versé par l État pour compenser les pertes de la CCFL liées à la suppression de la taxe professionnelle. Il représente de nouvelles taxes et impositions liées aux surfaces commerciales et aux entreprises de réseau : Depuis plusieurs années, la CCFL s efforce de gérer les deniers publics de manière rigoureuse, tout en n augmentant pas le niveau d imposition. Ceci a permis de dégager pour l exercice 2013 plus de 12,8 millions d euros de trésorerie de fonctionnement (2) dont 8,9 millions sont reportés en fonctionnement et 3,8 millions basculés en investissement. S ajoutent à ces recettes, les dotations de l État ainsi que les subventions des Conseils Généraux, du Conseil régional, de l Europe, de la CAF pour un montant prévisionnel d environ 5,6 millions d euros (3). Viennent ensuite d autres recettes (4) telles que : les produits de gestion courante (location des salles d Eolys et participation des locataires des bâtiments aux charges communes) et les atténuations de charges ou les produits exceptionnels (prise en charge des assurances) = les produits des services ( ), qui sont d ailleurs en baisse puisque certaines recettes ont été transférées sur le nouveau budget annexe du port de plaisance ; les remboursements d assurance aléatoires ( ). Enfin, sont inscrites les opérations d ordre, il s agit d écritures de comptabilité publique entre sections : (5). Dépenses La première et la principale dépense est le reversement aux communes (1) d une attribution de compensation et d une dotation de solidarité communautaire ( 12,3 millions d euros) auquel s ajoute une prévision de reversement de fiscalité d environ 10,8 millions d euros permettant l équilibre de la section de fonctionnement (2). Les charges de personnel comprenant également les cotisations sociales patronales représentent moins de 5 % des dépenses de fonctionnement : 1,4 millions d euros (3). Un troisième poste de dépenses correspond aux diverses aides (4) que la CCFL verse aux ménages, aux associations ou aux organismes de regroupement. Ainsi, sont prévus en 2014 pour financer notamment : les subventions aux sportifs et associations sportives et de loisirs du territoire ; les cotisations aux organismes extérieurs tels que le Syndicat Mixte Pays Cœur de Flandre, le SMALIM ou la SPA par exemple ; les aides liées au développement durable. Les dépenses de charges à caractère général (5) permettant la gestion quotidienne des services gérés par la CCFL (assurances, location et entretien d Eolys, électricité ) et le financement de certains organismes tels que les Missions Locales de Flandre Intérieure ou Lys sans Frontières, représentent moins de 3 % des dépenses totales de fonctionnement ( ). Afin de faire face à d éventuels imprévus et aux charges financières, une dépense de est provisionnée (6). Une autre dépense d un montant de est occasionnée par les charges exceptionnelles (7). Ces dépenses permettront de combler les estimations de déficits des zones d activités découlant de la différence entre les aménagements de ces zones (entre 25 et 40 HT le m 2 ) et le prix de revente des terrains aménagés (5 et 10 HT le m 2 ) % 2-39,34 % Enfin, correspondent aux opérations d ordre entre sections. Il s agit d écritures comptables liées aux amortissements des dépenses d investissement (8). 8-2,06 % 7-2,39 % 4-2,17 % 6-6,05 % 5-2,51 % 3-4,45 % 9

10 Section d investissement = euros Les dépenses Voici une liste non exhaustive des projets qui seront travaillés sur l année 2014 : Base Eolys : finalisation des aires de jeux Requalification des sites Engrais Nord France (Route d Estaires et Route de La Gorgue) Plate-forme multimodale Aménagement de la Base Nautique et du Port de plaisance Création d un gîte touristique intercommunal sur Haverskerque Travaux au site Madeleine : fin du marché des bâtiments déjà engagé Projet de piscine intercommunale Étude d opportunité sur les emplacements d accueil des gens du voyage et acquisition éventuelle de terrains Matériel pour les services techniques et en prêt aux communes Participation annuelle pour la liaison Béthune-Lestrem réalisée par le Conseil général du Pas-de-Calais ( sur 10 ans) Solde des fonds de concours attribués aux communes sur le mandat Liaison douce intercommunale Trame verte et bleue intercommunale Programme Local de l Habitat Création d une aire de camping-cars à Estaires Réalisation de toilettes sèches pour les écolodges Création et aménagement de l Espace d interprétation dédié à l histoire locale sur Laventie Aménagement des 2 maisons acquises à Haverskerque à proximité de la Base nautique. Méthanisation Les recettes Le programme de travaux est engagé et s inscrit dans la continuité des actions engagées durant ce mandat. Pour financer les travaux et équipements avec pour objectif de ne pas recourir à l emprunt, le budget 2014 prévoit plusieurs sources de financement : les dotations de l État et les subventions des autres organismes ; la récupération de la TVA ; le produit des cessions de biens de la CCFL ; l excédent d investissement 2013 reporté sur 2014 ; l autofinancement dégagé par la section de fonctionnement basculé en investissement : près de 3,8 millions d euros sur l exercice Base nautique Flandre Lys Projet de gîte intercommunal Zones d activités Par ailleurs, en termes de développement économique, la Communauté de communes poursuit l aménagement de ses zones d activités. Sont actuellement en cours de travaux : Zone des Petits Pacaux à Merville avec la fin des travaux et les ventes de terrains Zone des Graissières à Lestrem avec le paiement des dernières factures et les ventes de terrains Zone du Bois à Fleurbaix avec l achat des terrains et la reprise des travaux d aménagement suite à la procédure d expropriation. Etude d aménagement de la Zone d Activités de la Maurianne à Estaires Les zones du Nouveau Monde et du Grand Chemin à La Gorgue sont terminées. 10

11 Bilan financier Dans le précédent numéro du, vous aviez pu lire le bilan détaillé des actions menées au cours du mandat. Je profite de la présentation du budget dans ce numéro pour revenir sur le bilan financier. Depuis 2008, les élus et notamment la commission finances en lien avec le Directeur Général des Services et les services ont tout mis en œuvre pour maîtriser les dépenses publiques de la CCFL tout en garantissant néanmoins la réalisation de nombreux projets dont par exemple : aménagement des zones d activités développement des zones de loisirs mise en place d une véritable politique de développement durable (agenda 21, subventions aux particuliers...) émergence du programme EPODE création des écolodges organisation d événements soutien à l habitat soutien aux communes par le biais de fonds de concours ou prise en charge du FPIC (cf. encadré ci-contre) aides aux sportifs action en faveur de la culture et de la jeunesse continuité du relais assistantes maternelles intercommunal. Le tableau ci-dessous reprend la consolidation des comptes de la CCFL de 2008 à 2013 qui dresse un état de la trésorerie de la Communauté de communes au 31 décembre de chaque année. Grâce à cette politique de maîtrise des dépenses, la CCFL dispose désormais d une trésorerie favorable à la réalisation des investissements nécessaires aux projets d envergure planifiés pour les années à venir : piscine intercommunale pôles gare Programme Local de l Habitat gîte de tourisme trame verte et bleue liaison douce aménagement des zones d activités et poursuite des actions menées en faveur de la santé, de la jeunesse, de la culture, de l enfance et du monde associatif. Je sais que la nouvelle équipe d élus qui gérera désormais la Communauté de communes aura à cœur de préserver cet équilibre. Je leur souhaite beaucoup de réussite dans la réalisation des projets à venir. Marc DELANNOY, Président de la Commuanuté de communes Les fonds de concours aux communes Dans le cadre de sa politique intercommunale, la CCFL accorde à ses communes membres des fonds de concours leur permettant de réaliser des projets qu elles ne pourraient pas financer seules. Toutes les communes ont sollicité et ont obtenu ces fonds de concours au cours du mandat. fonds de concours pour un projet important durant la mandature ne rentrant pas dans les compétences de la CCFL = euros fonds de concours pour l utilisation des énergies renouvelables = euros. fonds de concours dans le cadre de la création d une infrastructure de jeux extérieurs accessible au public = euros. La CCFL a également accordé un fonds de concours exceptionnel de euros à la commune de Laventie dans le cadre de la réhabilitation de l accès à la déchèterie qui sert à l ensemble du territoire. Les communes de Lestrem et Merville ont également bénéficié d un fonds de concours dans le cadre du développement économique. Le Fonds de péréquation des ressources communales et intercommuanles (FPIC) Le FPIC a été initié par la loi de finances de 2012 dans le but de réduire les disparités de ressources entre les collectivités territoriales aux regards des charges auxquelles elles doivent faire face. Ainsi certaines communes et intercommunalités se voient prélever une partie de leurs ressources pour les reverser aux collectivités «moins favorisées». Afin de ne pas amputer les budgets des communes, la CCFL a choisi en 2012 et 2013 de prendre en charge la part que ses communes membres devaient reverser. Ainsi en 2013, la CCFL a reversé sa part à titre du FPIC à savoir euros ainsi que la part des communes : euros. Consolidation des comptes de la CCFL de 2006 à 2013 Année Fonctionnement , , , , , ,88 Investissement , , , , , ,58 Total , , , , , ,46 Évolution des résultats de 2008 à ,14 % 11

12 Culture Des partenaires impliqués Le projet est mis en place en partenariat avec le Conseil Général du Nord, et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Nord - Pas de Calais dans le cadre du CLEA (Contrat Local d Education Artistique Communauté de communes Flandre Lys). Quand la musique passionne La culture pour tous encore et toujours. Les musiciens du Concert d Astrée rencontrent les collégiens des classes de 5 e, environ une centaine d élèves par établissement aux mois d avril et de juin, et donnent des concerts de musique baroque sous la forme d impromptus dans des lieux choisis. Des musiciens de renom La formation d Astrée, ambassadrice des Talents du Nord, se produit traditionnellement dans les plus prestigieuses salles d Europe, d Asie et d Amérique. C est pourtant le territoire de la CCFL qui a été choisi pour être un lieu d expérimentation, d échanges et de rencontres entre les collégiens et ces artistes de renom. À chaque rencontre, ils ont pu expliquer de manière ludique et plaisante les secrets de leur passion. Une approche pédagogique Cette démarche de rencontre artistique en milieu rural est construite et concertée entre les enseignants, les musiciens et les acteurs culturels afin d amener au plus grand nombre une culture jugée parfois inaccessible à tous. Chaque mini récital avait été préparé en amont dans plusieurs matières, croisant ainsi les époques, les lettres et la musique sur la période baroque. Les musiciens ont complété le travail des enseignants en apportant lors des impromptus, des détails littéraires, musicaux et vocaux. Ainsi les élèves ont pu comprendre comment une émotion ou une image pouvait se transmettre par l intonation, la gestuelle ou l instrument. L échange en point d orgue de la rencontre Ces rencontres auront été marquées par une simplicité efficace et une envie de partager un moment de musique atypique. Les collégiens ont en effet découvert l univers baroque, en compagnie de véritables talents : soprano, clavecin, violon et viole de gambe étaient de la partie. Les élèves ont pu s initier à des jeux de vocalise et poser toutes leurs questions aux artistes. Des temps entrecoupés de culture mythologique, de jeux d interprétation décapants mêlant la mélancolie, la joie ou la folie, et provocant tour à tour chez les jeunes des réactions de recueillement ou d hilarité. De beaux moments éducatifs, interactifs et culturels L art est partout avec le CLEA Écoles, bibliothèques et médiathèques bénéficient d une profusion d animations artistiques avec Sarah D HAEYER, artiste en résidence sur notre territoire depuis février. En voici quelques exemples. Cartes de Saint-Valentin Des cartes postales en gravure sur gommes, imprimées à la main, étaient glissées dans les livres empruntés par les lecteurs et lectrices tels des mots doux. Création d un «roman-photo» Autour des animaux de la ferme, plusieurs classes travaillent à la création d'un décor et à la mise en scène de peluches dans ce décor sur une histoire rédigée par les plus grands. La DOMINO Imprimerie ambulante, la DOMINO parcourt les bibliothèques et médiathèques de la CCFL. Petits et grands laissent libre cours à leur imagination grâce aux gommes gravées transformées en tampons encreurs. Les ateliers de gravure Dans les écoles primaires, les élèves s expriment par la gravure autour de différents thèmes : potager, jardin, silhouettes de bâtiments et façades diverses, animaux, expressions du visage. Ils réalisent ainsi différents supports : court-métrage d'animation, abécédaire sur le thème de l école, décors de scène pour la fête de l école ou décors de jardins scolaires. Échange de «cartes postales» Toujours à partir des gommes gravées en forme d objet ou d animal, des collégiens de 6 e et 5 e initient des cartes illustrées avec un début de texte. Ces cartes sont ensuite transmises à des élèves de CM1 et CM2 qui se les réapproprient et les terminent. 12

13 Sports et loisirs Les sportifs du territoire récompensés Comme chaque année depuis 8 ans maintenant, les sportifs ayant réalisé des podiums en compétition ont été mis à l honneur par lors d une cérémonie qui s est déroulée le 14 mars 2014 au centre sportif Val de Lawe à Lestrem. Champions départementaux, nationaux et mondiaux! Cette année, la Communauté de communes récompensait plus de 50 sportifs de tout âge représentant 7 sports (football, judo, force athlétique et culturisme, gymnastique, tennis de table, BMX et équitation). Une des conditions pour être récompensé est d avoir gravi l une des 3 marches d un podium en compétition fédérale. Parmi ces 50 champions on compte par exemple : des champions départementaux et régionaux de force athlétique un champion régional de tennis de table une championne de France de gymnastique des champions départementaux et régionaux et une championne du monde de BMX une championne départementale et une championne de France d équitation. Les membres dirigeants des associations ainsi que les entraîneurs qui participent à la réussite des sportifs ont également été mis à l honneur et remerciés pour leur engagement tout au long de l année. Un match amical au sommet Cette cérémonie est également l occasion de valoriser un sport. En cette année de Coupe du Monde, c est le football qui a introduit cette soirée par un match amical qui a opposé l équipe U13 du Racing Club de Lens - vainqueur de la Danone Cup 2013 à une sélection de joueurs de football des clubs des communes du territoire. À noter que dans cette équipe du RC Lens évolue David Perreira Da Costa, footballeur habitant Lestrem qui a été mis à l honneur ensuite au cours de la cérémonie. La sélection Flandre Lys a offert une belle résistance notamment en première mitemps mais s est finalement inclinée 7-1, résultat honorable pour des joueurs qui n avaient jamais joué ensemble auparavant. Appels à projet Les récompenses adressées aux sportifs entrent dans la cadre des appels à projets créés par la CCFL pour soutenir le sport et les sportifs du territoire. Retrouvez le règlement complet de ces appels à projet sur le site internet de la CCFL rubrique sports et loisirs Le coup d envoi de ce match a été donné par deux joueurs professionnels du RC Lens, Benjamin BOURIGEAUD et Jean-Philippe Gbamin. 13

14 Petite enfance Les cloches de Pâques ont sonné au RAM 80 enfants ont goûté aux joies de Pâques avant l heure aux trois chasses à l œuf intercommunales du RAM Flandre Lys à Lestrem, Merville et Sailly-sur-la-Lys. Éveil artistique Une réflexion est actuellement menée au RAM Flandre Lys, en collaboration avec le service culture, pour mettre en place une politique globale d éveil artistique et culturel du tout petit. L objectif est de sensibiliser les adultes pour mieux accompagner les petits dans leurs premières découvertes artistiques. Des animations seront proposées dans le cadre des résidences d artistes, du projet cirque Un loup pour l homme et du partenariat mis en place avec le musée de Cassel. L œuf ou la poule? Mettre des œufs bleus, rouges et verts dans le bac de la même couleur, retrouver les œufs cachés et les poser dans les coquetiers, jouer de la musique avec les œufs sonores, redonner à chaque poule les œufs de la même couleur, associer les images tactiles identiques, tout était prévu pour éveiller les sens des tout petits. Sans oublier le tablier comptines, réalisé par une animatrice du RAM, pour des histoires encore plus vivantes et interactives : poches surprises, cachettes secrètes, fruits, légumes et animaux qui apparaissent par magie, la vie à la ferme sublimée. Une première pour Sailly Chaque semaine, une dizaine d enfants accompagnés de leur assistante maternelle s y donnent désormais rendez-vous une à deux fois par semaine pour les animations hebdomadaires. Dans le cadre de la chasse aux œufs, l antenne de Saillysur-la-Lys a accueilli pour la première fois une animation intercommunale. À noter Les activités proposées par les animatrices du RAM Flandre Lys sont également ouvertes aux parents employeurs. Petite enfance Le RAM Flandre Lys, ce n est pas que pour les enfants Formation continue pour les assistantes maternelles Le RAM Flandre lys peut proposer certaines années des actions de formation susceptibles d être réalisées par des organismes extérieurs au plus près géographiquement, dans le cadre du droit individuel à la formation, sur des thèmes tels que : s occuper d enfants en situation de handicap, contes et histoires à raconter, prévention des risques à domicile, santé au travail, favoriser la bien traitance envers les enfants Parallèlement, le RAM informe des autres formations réalisables auprès de Relais assistantes maternelles voisins qui interviennent sur d autres thèmes, afin de compléter l offre de formation continue des assistantes maternelles. Quand les parents et les assistantes maternelles en redemandent À la suite des succès de la formation Faber Mazlich sur la communication non violente et des ateliers parents enfants, le RAM réitère ces actions en La formation Faber Mazlich est reconduite sur six séances de deux heures sur les thématiques suivantes : aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles, susciter la coopération, remplacer la punition, encourager l autonomie, compliment et estime de soi et aider les enfants à cesser de jouer des rôles. Il reste des places disponibles. Le 12 avril dernier un atelier parents enfants a été proposé aux parents sur la base d ateliers sensoriels, en relation avec le thème de l année : le corps. Sarah D Haeyer, artiste en résidence sur le territoire s est glissée dans cet atelier pour proposer une animation photo. Un prochain atelier parents enfants est prévu le 14 juin. À cette occasion, Sarah D Haeyer proposera un nouvel atelier photo autour du thème «Mon doudou et moi». 14

15 Sports et loisirs Rendez-vous à la base nautique Flandre Lys Les portes ouvertes ont fêté l ouverture de la saison estivale. Les nombreux visiteurs ont découvert ou redécouvert la base de loisirs propice au sport et à la détente. Profitez des activités nautiques et de loisirs de la base nautique Flandre Lys tous les week-end de 13h à 19h. Pour tous les goûts Les jeunes et les moins jeunes ont profité des activités nautiques (canoë, kayak, pédalos, stand up paddle et vélonautic) et des activités terrestres (tir à l arc, VTT, vélo urbain). Certains ont apprécié les joies de la promenade le long de la Lys. Du 30 juin au 31 août : lundi à vendredi 10h-18h et week-end de 13h-19h Du 1 er au 14 septembre : week-end 13h-19h Voguez sur la Lys Depuis plusieurs années maintenant la base nautique propose la location d un bateau 12 places pour dériver le long de la Lys et découvrir des coins de paradis inaccessibles. Si vous souhaitez vivre cette expérience, vous pouvez réserver votre créneau horaire sur le site internet de la Communauté de communes ou directement à l accueil de la base nautique. Horaires d ouverture Pendant les vacances de Pâques, la base nautique Flandre Lys est ouverte à tous du lundi au vendredi 10h-18h et le week-end 13h-19h sous réserve de conditions météorologiques favorables week-ends de mai : 13h-19h et selon les conditions climatiques Du 31 mai au 29 juin : week-end de 13h-19h Ecolodges Flandre Lys Cette journée Portes ouvertes était également l occasion pour le grand public de découvrir les ecolodges Flandre Lys inaugurés en juin 2012 (cf. page 4). Résumé du conseil du 12 mars 2014 Les élus ont validé les documents présentés concernant le budget général, le budget REOM, les budgets des zones d activités du port de plaisance, des écolodges et du gîte intercommunal Les taux d imposition ont ensuite été votés. Afin de ne pas augmenter le montant de l imposition des familles et le niveau d imposition des entreprises, ces taux sont identiques aux taux de Les élus ont également arrêté le Programme Local de l Habitat (cf. page 3), validé des fonds de concours pour la commune de Laventie et voté la vente de terrains des zones d activités. Ils ont accepté la modification du tableau des effectifs de la CCFL et des statuts du syndicat mixte du pays Cœur de Flandre. Des subventions à la Mairie de Merville et à la société Easilyprint basée à saillysur-la-lys ont également été accordées. Les élus ont ensuite pris une délibération de principe autorisant la revente d une partie des terrains situés sur la partie Route de La Gorgue du site Engrais Nord France. Dans le cadre du programme EPODE, les élus ont voté la reconduction de l action fruits, du «Pass Vitalité» ainsi que celle du parcours de soin et ont validé l octroi de subventions. Le choix du maître d œuvre pour la piscine intercommunale a été voté (cf. pages 6-7). Les élus ont également accepté la vente de bacs d ordures ménagères stockés et inutilisés par la CCFL à la Communauté d agglomération de Cambrai. L octroi de subventions aux sportifs, aux projets culturels et au soutien au développement durable a été délibéré. Dans le cadre de l appel à projet Auto-Réhabilitation lancé par la CAF du Nord, les élus ont choisi de voter une délibération de principe pour soutenir le projet de la commune de Merville, son expérience pouvant intéresser à terme l ensemble du territoire. Les élus ont également voté la contractualisation avec le Conseil Général du Nord. 15

16

De nouvelles réalisations touristiques sur le territoire Flandre Lys

De nouvelles réalisations touristiques sur le territoire Flandre Lys Communiqué de presse A La Gorgue, le 7 juin 2012 De nouvelles réalisations touristiques sur le territoire Flandre Lys Inauguration samedi 23 juin 2012 Dans le cadre de sa politique de développement touristique,

Plus en détail

Lutte contre l habitat insalubre

Lutte contre l habitat insalubre Aménagement de l espace Lutte contre l habitat insalubre Afin de veiller à la sécurité et à la santé des citoyens au sein de leur logement, les élus de la CCFL ont choisi en 2010 de conventionner avec

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement 62 746,32 31 060,60-31 729,72

TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement 62 746,32 31 060,60-31 729,72 Sous la présidence de M. Guy Vaxelaire, le Conseil Communautaire s est réuni en Commission Finances le 10 février afin d examiner le budget primitif 2010. Les 17 février et 1 er avril, le Conseil a approuvé

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P.

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Mené Personne Responsable du Marché : Monsieur Le Président Personne à contacter pour obtenir des informations : Laurent Gaudicheau

Plus en détail

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Matinale Fonds de Concours 4 février 2015 PAGE 1 3.3 INTERVENANTS M. Philippe LAGALLE Vice-président du SDEC ENERGIE M. Marc LEVILLY

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non DEMANDE DE SUBVENTION 2015 COMPAGNIES PROFESSIONNELLES DE SEINE-ET-MARNE (HORS RÉSIDENCES) AIDE À LA CRÉATION AIDE À L ACTION CULTURELLE : Pratique amateur Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Coopération internationale 2011-CP-3757 Affaire suivie par : Cédric LE BRIS Poste:

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT Article 1 : DENOMINATION Il est créé une Communauté de Communes composée des communes suivantes : Evriguet, Guilliers, Ménéac, Mohon, Saint-Malo des Trois

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

Les objectifs : Pour l espace jeunesse, nos objectifs se traduisent ainsi :

Les objectifs : Pour l espace jeunesse, nos objectifs se traduisent ainsi : PROJET PEDAGOGIQUE DE L ESPACE JEUNESSE 2013/2014 Les objectifs : L action jeunesse se situe au sein de la mission éducation du CSC (Cf. annexe), nos objectifs pour ce secteur sont de : o Contribuer au

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 DCM N 2015/81 * Demande de subvention MOTO CLUB JUSSEY Le Maire donne connaissance aux Membres du Conseil Municipal d un courrier de l Association MOTO CLUB DE JUSSEY

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. HOULLEGATTE DÉLIBÉRATION D_2015_137 SÉANCE DU 26 JUIN 2015 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique»

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Centre Permanent d Initiatives pour l'environnement Pays de Morlaix-Trégor «Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Association ULAMIR

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY N 2014-11-01 Patrimoine communal mise à disposition gratuite de la parcelle ZB n 32 à Lille Métropole Communauté Urbaine dans le cadre de sa compétence «valorisation du patrimoine naturel et paysager espace

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Mission d accompagnement pour l élaboration d un projet de territoire et d un schéma de mutualisation des services à l échelle du territoire communautaire Conseil

Plus en détail

Groupement local de coopération transfrontalière pour l'exploitation du Téléphérique du Salève Rapport d activités - Année 2011

Groupement local de coopération transfrontalière pour l'exploitation du Téléphérique du Salève Rapport d activités - Année 2011 Groupement local de coopération transfrontalière pour l'exploitation du Téléphérique du Salève Rapport d activités - Année 2011 1. Le GLCT : quelques rappels Le Groupement Local de Coopération Transfrontalière

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 31/03/2015

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 31/03/2015 COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 31/03/2015 L an deux mille quinze, le mardi 31 mars, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de Presles-en-Brie, dûment convoqué,

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports Direction Régionale Caisse d Allocations et Départementale Familiales de la Jeunesse et du Calvados des Sports CAHIER DES CHARGES POUR LES LOISIRS DES PRÉADOLESCENT(E)S ET ADOLESCENT(E)S SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 COMPTE-RENDU PRESSE Résultat de la consultation pour le renouvellement de l installation téléphonique de la mairie Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

Dossier de presse décembre 2013. www.dax.fr

Dossier de presse décembre 2013. www.dax.fr Dossier de presse décembre 2013 www.dax.fr SOMMAIRE 1 2 3 - La modernisation des structures de la petite enfance - Une Rehabilitation élégante et fonctionnelle - 6 services réunis en un seul pôle 2 crèches

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION...

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION... CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION... Entre : La ville de, ci-après dénommée «La commune», représentée par

Plus en détail

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU Fiche de financement Troglodytes C. PETITEAU Troglodytes TROGLODYTES Constats Une offre de sites de visite troglodytiques significative (13 sites) mais une offre d hébergements et une capacité d accueil

Plus en détail

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues Internat Mixte & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème écol e & collè G e L a ÏQues www.college-prive-moreau.com Le collège privé Moreau Créé en 1832, le Collège Privé Moreau

Plus en détail

CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS

CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS CENTRE NATIONAL POUR LE DEVELOPPEMENT DU SPORT - CNDS octobre 2010 Le décret n 2006-248 du 2 mars 2006, intégré au code du sport, modifié par le décret n 2009-548 du 15 mai 2009, a créé le Centre National

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

FICHE PRESSE. Contexte

FICHE PRESSE. Contexte FICHE PRESSE Visite d une délégation du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de la Vienne au Château de Beauvoir vendredi 11 juillet 2014 à 10h30 Sont présents : Monsieur Joël

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE --------------------- DEPARTEMENT DU TARN 2015-007 COMMUNE DE RIVIERES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 14 avril 2015 L'an deux mille quinze, le quatorze avril à 18h30,

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2013 1

BUDGET PRIMITIF 2013 1 BUDGET PRIMITIF 2013 1 Un budget de fonctionnement contraint et prudent. Un budget d investissement volontaire et engagé Une fiscalité inchangée 2 4 orientations fortes: Développer et améliorer les services

Plus en détail

Présentation du Budget Primitif 2015 Budget Principal- M14

Présentation du Budget Primitif 2015 Budget Principal- M14 Présentation du Budget Primitif 2015 Budget Principal- M14 Recettes réelles de l année 2015 en quelques chiffres 80 004 540,99 Fiscalité 35 262 643,00 Excédents exercice antérieur 18 760 611,75 Emprunts

Plus en détail