La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC"

Transcription

1 Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC de «Cotrimo-CI en Côte d Ivoire» à «Temprano» Christine DANEL, MD, PhD Christine DANEL Interniste, Epidémiologiste Coordinatrice adjointe Pac-ci Coordinatrice Adjointe Programme PACCI/site ANRS CI

2 Co-infections Prévalence du VIH encore élevée en Côte d Ivoire : 10 % en 2000 à 3,4% en 2008 Prévalence du VHB en Afrique Sub Saharienne autour de 10 % Co-infections VIH -VHB: enjeux thérapeutiques, d évolution pronostique, de tolérance, résistances Prévalence du VHC moins importante en population générale => Quelles études ont été réalisées en Côte d Ivoire?

3 Recherche Bibliographique 8/11 articles répertoriés à (infection VIH - hépatite B - Côte d Ivoire) 1990 à 2009 Etudes transversales et une étude longitudinale Populations VIH positifs, parfois comparées séronégatifs Adultes, Femmes Enfants Donneurs de sang

4 Etude transversale, Abidjan en 1987 Proportion d Ag HBs positifs selon les populations N AgHbS + HIV positive % AgHbS+ HIV négatif Asymptomatique /30 13* 99/ Donneurs de sang 416 8/ / VIH + Asymptomatique / VIH + SIDA /173 34* - Ictère /93 38* 109/ * Proportion d AgHBe = 22 à 29 % sans différence entre HIV pos et neg % Ouattara, et al JAIDS 1990

5 HBV et HCV, HIV chez des femmes consultantes en gynécologie, en Distribution des marqueurs de l hépatite B et C en fonction du statut VIH HIV neg % HIV 1 + % HIV 2 + % Total prév (%) N HBs Ag 20/206 9,7 21/199 10,6 2/23 8,7 10 Hbe Ag 5/ /21 23,8 0/ AC anti HBc 167/ /197 82,7 21/ HCV * 7/206 3,4 5/200 2,5 2/23 8,7 3,3 *Elisa 3G Combe, et al, Transactions of the royal society of tropical Medecine and Hygiene 2001

6 Marqueurs HBV et HCV chez 1000 Femmes enceintes, ANRS 1236 Répartition des marqueurs de l hépatite B chez des femmes HIV - % HIV + % N CD4 médian (/mm3) HBV+ /HBV /598 HBs Ag Ag Hbe + 3/40 7,5 10/45 22 HBV DNA (% chez les AgHbe+) 2/40 5 8/10 80 Ag HBe - 29/ /45 77 HBV DNA (% chez les AgHbe-) 1/29 3 4/35 11 HCV* 4/501 0,8 6/501 1,2 *Elisa 3G Rouet, et al J Medical Virology 2004

7 HBV chez les enfants infectés par le VIH, suivis de 2000 à ANRS 1244 et 1278 Profil sérologique à l inclusion N 280 M0 % IC 95% Ag HbS 34/280 12,1 (8,6-16,6) Ag Hbe positif 28/34 82,4 (65-93) HBV DNA Chez les Ag Hbe + 18/26 69 HCV 0/280 0 Suivi longitudinal: 25 enfants Ag HBs +, suivi médian 18 mois: sur les 16 enfants qui ont reçu des ARV dont 11 avec du 3TC - 5/11 bonne réponse sur HBV - 7/11 bonne réponse immuno virologique Rouet, et al CID 2008

8 CD4 et CV chez les enfants VIH-VHB ANRS 1244 et 1278 Moyenne des CD4 en % et de la charge virale chez les enfants co-infectés VIH, VHB, selon le statut sérologique et virologiques du VHB, n= 108 Effects random model Ag Hbe + AC anti Hbe HBV DNA + Ag Hbe + AC anti Hbe+ HBV DNA + Ag Hbe AC anti Hbe + HBV DNA- N Incluant les HAART Moyenne CD4 % VL Excluant les HAART Moyenne CD4 % VL Rouet, et al J Tropical pediatrics 2009 p

9 Risque résiduel de transmission HIV, HBV, HCV chez les donneurs de Calcul du Risque résiduel: sang incidence/ PA * durée des fenêtres sérologiques Virus PY Incident case Taux d incidence Fenêtre Risque résiduel / don VIH /5780 VHB /406 VHC /383 Ouattara, et al Transfusion Clinique et Biologique 2006

10 Hépatites occultes chez VIH + naïfs d antirétroviraux, 2006 VIH + CD4 <500 N = 495 Hépatite Chronique AgHBs + 63 (13%) AgHBe+/Anti Hbe- 20 (32%) Ag Hbe / Anti Hbe + 40 (64%) Hépatite guérie Anti HBc-/Anti HBs (64%) AgHBs- 432 (87%) N Dri Yoman, Antiviral Therapy, 2010 Non exposée AntiHBc-/Anti HBs- 115 (23%) HBc+ Isolé Anti HBc+/Anti HBs (42%) HBV DNA 158 (32%) Hépatites occultes HBV DNA + 51 (10%)

11 Caractéristiques selon les groupes Hépatite Chronique Non exposé Hépatite Guérie AgHBs+ Anti HBc- AntiHBs+ Anti HBc+ Anti HBs- Anti HBC+ isolé Hépatite occulte N, (%) 63 (13) 115(23) 108(22) 158(32) 51(10) Hommes (%) (46) (19) (26) (22) (31) CD4 (/mm 3 ) médiane (EIQ) CV (log10/ml) médiane (EIQ) Transaminases 294 ( ) 5,2 (4,6-5,8) 357 ( ) 4,7 (3,9-5,3) 389 ( ) 4,6 (3,6-5,4) 307 ( ) 4,8 (4,1-5,3) 255 ( ) 5,3 (4,8-5,7) N (%) (70) (83) (88) (85) (74) N-<2,5N, (%) (21) (13) (10) (13) (24) > 2,5 N, (%) (9) (5) (3) (2) (2) HBV DNA médiane(eiq) 5,2 (3,2-8,8) ,2 (1,8-2,7) N Dri Yoman, Antiviral Therapy, 2010

12 Conclusion Description de la prévalence VIH/VHB Mais peu de données longitudinales sous traitement antiviral Pas de données sur l histoire naturelle, et sous traitement Quid de l incidence de nouvelles infections chez l adulte? Co-infection VIH-VHC? Données de séroprévalence en population générale, pas de données dans des populations à risques: toxicomanes IV, populations carcérales Peu de données de réplication virale C dans ces études.

13 Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Merci de votre attention

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

Prévalence de la coinfection VIH/VHB et impact des antirétroviraux au TOGO

Prévalence de la coinfection VIH/VHB et impact des antirétroviraux au TOGO Prévalence de la coinfection VIH/VHB et impact des antirétroviraux au TOGO A. Patassi 1, 4-6, S. Mounerou 2, A. Krivine 3, J.- F. Meritet 3, J Blatomé 1, S. Benaboud 3, D. Salmon 3 1- CHU Sylvanus Olympio,Togo,

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

TROD hépatites VHC VHB

TROD hépatites VHC VHB TROD hépatites VHC VHB Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Corevih Ile de France Nord Journée prévention SPILF 16 Octobre 2014 1 Prévalence des Infections VHC en France Population générale: Prévalence (2004)

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 6 èmes journées d infectiologie Nice 2005 FNPRRH Contexte de l étude Morbidité accrue progression

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Cours de collège: présentation de cas clinique

Cours de collège: présentation de cas clinique Cours de collège: présentation de cas clinique Dr KAABIA N Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Mars 2009 CAS CLINIQUE M me F, 24 ans, G1P1A0, adressée pour Ag Hbs+ Pas d ATCDS notables

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14-

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14- Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni Rencontres en infectiologie 14- Cas clinique Mr M.L, âgé de 41 ans Suivi en hématologie depuis octobre

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH :

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : 23 BP 2485 ABIDJAN 23 Tel : 23-52-52-53 / 23-46-25-51 Fax : 23-52-52-53 Email : acondavs@aviso.ci Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de Charge

Plus en détail

Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest

Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest M Seydi, P Coffie J M Tine, G Wandeler, C Touré Kane A, Jaquet, A Patassi, A Minga,

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

4. Recommandations de la HAS

4. Recommandations de la HAS 4. Recommandations de la HAS 4.1 Dépistage de l hépatite C La HAS, en accord avec l avis du groupe de travail HAS, valide l algorithme biologique de dépistage de l hépatite C proposé par le groupe de travail

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

ANRS. ANRS DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun

ANRS. ANRS DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun 12168- DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun Contexte I P O N M Les VIH (Virus de l Immunodéficience Humaine) Virus d origine simienne

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections VIH/VHC D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH 1 Cohortes concernées CO 3 Aquitaine CO 13 HEPAVIH EP 25 PRETHEVIC CO 12 CIRVIR

Plus en détail

SUIVI SEROLOGIQUE DES PATIENTS ATTEINTS DE MALADIES HEMORRAGIQUES CONGENITALES : UNE APPROCHE SECURITAIRE

SUIVI SEROLOGIQUE DES PATIENTS ATTEINTS DE MALADIES HEMORRAGIQUES CONGENITALES : UNE APPROCHE SECURITAIRE SUIVI SEROLOGIQUE DES PATIENTS ATTEINTS DE MALADIES HEMORRAGIQUES CONGENITALES : UNE APPROCHE SECURITAIRE H.Menif, S. A. Sallemi, A. Warda, N. Dhieb, H. Rekik, J. Gargouri. CRTS Sfax. INTRODUCTION : Depuis

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose

Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose Raoul Moh, MD, PhD Essais ANRS 12290-Statis, ANRS 12300-Reflate, ANRS 12269-Thilao, ANRS 12294-FIT2 Abidjan, le 18 janvier 2017 Thématique «Tuberculose

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN Fanny Chabrol fanny.chabrol@inserm.fr Atelier de Restitution du projet EVOLCAM (ANRS 12288) 16 novembre 2016 Université Catholique

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France.

Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France. Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France. Josiane Pillonel, Institut de Veille Sanitaire, Dominique

Plus en détail

Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014

Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014 Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014 N.Belabas - A.Amrane - M.Zeroual - FZ.Aissat M.Mehidi B. Boulkaria - F.Hachani - Dif

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES Enquête Coquelicot 2011 INVS/ANRS/INSERM : Estimation de la séro-prévalence

Plus en détail

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister?

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Luc PARIS Consultation des maladies infectieuses, parasitaires et tropicales Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France Epidémiologie du VIH Sang Toxicomanie

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017

ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017 ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017 CHARGES VIRALES HIV/HBV/HCV (Tunisie) Pr Imène FODHA Laboratoire de Microbiologie Pr HU en Microbiologie / PhD CHU Sahloul, Sousse (Tunisie) Introduction : la biologie

Plus en détail

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et

Plus en détail

Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie,

Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie, Présentation des résultats de l Enquête Nationale de Prévalence des Hépatites Virales A, B & C en Tunisie, 2015-2016 Hammamet 22/04/2016 Objectif Estimer les prévalences nationale et par grande région

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses.

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses. CAS CLINIQUE Dr Wissem HACHFI Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses Leila née le 17.11.96, infectée par le VIH suite à une transmission materno-foetale ATCDS Fx: - Père était infecté par

Plus en détail

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés INVS: Contaminations professionnelles par le VIH, le VHC et le VHB

Plus en détail

Base de données hospitalières françaises sur l infection à VIH (ANRS CO4 FHDH)

Base de données hospitalières françaises sur l infection à VIH (ANRS CO4 FHDH) Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page. Type de source : Registre Type de substance considéré : Drogues illicites Population concernée : Population générale/registres

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Tunis, le

CAS CLINIQUE. Tunis, le CAS CLINIQUE Tunis, le 9. 1. 2013 Mr M. T âgé de 26 ans Pas d antécédents pathologiques notables Rapports sexuels non protégés avec des partenaires multiples Usager de drogue par voie intraveineuse Consulte

Plus en détail

SURVEILLANCE DES MARQUEURS D UNE INFECTION PAR LE VIH, L HTLV ET LES VIRUS DES HEPATITES B ET C CHEZ LES DONNEURS DE SANG EN FRANCE

SURVEILLANCE DES MARQUEURS D UNE INFECTION PAR LE VIH, L HTLV ET LES VIRUS DES HEPATITES B ET C CHEZ LES DONNEURS DE SANG EN FRANCE Retour au sommaire des BEH de 2001 SURVEILLANCE DES MARQUEURS D UNE INFECTION PAR LE VIH, L HTLV ET LES VIRUS DES HEPATITES B ET C CHEZ LES DONNEURS DE SANG EN FRANCE Josiane Pillonel* et Syria Laperche**

Plus en détail

Les virus majeurs transmis par le sang

Les virus majeurs transmis par le sang Les virus majeurs transmis par le sang Dr Syria LAPERCHE Centre National de Référence R des Hépatites H B et C et du VIH en Transfusion Institut National de la Transfusion Sanguine, Paris, France Journée

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Les virus des hépatites

Les virus des hépatites Les virus des hépatites Virus de l hépatite B Principale cible = foie Les virus des hépatites Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage

Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage Christoph Niederhauser CNI/2010 Journée d Hémovigilance Berne 2010 1 Thèmes Sécurité des produits sanguins au regard des agents

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

VHB: Structure du virus

VHB: Structure du virus Hépatite B VHB: Structure du virus Hepadnaviridae Virus enveloppé, capside icosaédrique, ADN partiellement double brin Particule de Danes (42nm) Particules infectieuses cohabitant avec autres structures

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH)

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) 11 juin 2009 Coclinnor Dr L. ROLLIN Service de médecine du travail et pathologies professionnelles CHU de Rouen PLAN Transmission soigné

Plus en détail

Cohorte de patients sous traitement antirétroviral de troisième ligne sur les sites ANRS : Cohorte SAVELINC (Salvage Therapy in Low Income Countries)

Cohorte de patients sous traitement antirétroviral de troisième ligne sur les sites ANRS : Cohorte SAVELINC (Salvage Therapy in Low Income Countries) Cohorte de patients sous traitement antirétroviral de troisième ligne sur les sites ANRS : Cohorte SAVELINC (Salvage Therapy in Low Income Countries) Serge Paul Eholié Service des Maladies Infectieuses

Plus en détail

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire (2003-2010) C. Larsen Institut de veille sanitaire Conflit d intérêts aucun Contexte épidémiologique politique de prévention vaccinale

Plus en détail

Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire

Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire Epidémiologie VIH/IST/VHB/VHC chez les étrangers en situation précaire 2 JOURNÉE RÉGIONALE PRÉVENTION VIH VHB VHC IST COREVIH NORD PAS DE CALAIS 18 novembre 2014 NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE

Plus en détail

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Actualités Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Diagnostiquer l infection VHB Evaluer l impact hépatique de l infection virale B Traiter Prévenir

Plus en détail

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde 150 millions de sujets porteurs chroniques Prévalence entre 0,1 et 5 % selon les pays 5 millions en Europe de l Ouestl En Europe, le VHC est responsable

Plus en détail

SECURITE TRANSFUSIONNELLE DES HEPATITES VIRALES ET DU SIDA. J. GARGOURI CRTS de Sfax F. Médecine, Université de Sfax

SECURITE TRANSFUSIONNELLE DES HEPATITES VIRALES ET DU SIDA. J. GARGOURI CRTS de Sfax F. Médecine, Université de Sfax SECURITE TRANSFUSIONNELLE DES HEPATITES VIRALES ET DU SIDA J. GARGOURI CRTS de Sfax F. Médecine, Université de Sfax La sécurité est "multiple et indivisible" La vraie sécurité est de: "ne pas transfuser

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

VACCINS ET VIH. Février 2014

VACCINS ET VIH. Février 2014 VACCINS ET VIH ADULTES Février 2014 COREVIH Centre et Poitou-Charentes CHRU de Tours 2 boulevard Tonnellé 37044 Tours cedex 9 Tél. : 02 34 37 89 94 Fax : 02 47 47 37 31 Email : corevih@chu-tours.fr I Généralités

Plus en détail

Journées scientifiques PAC-CI jeudi 16 février 2012

Journées scientifiques PAC-CI jeudi 16 février 2012 Journées scientifiques PAC-CI jeudi 16 février 2012 HIV INFECTION HEPATITIS B HEPATITIS C HIV 1 HBV 2,3 HCV 4,5 Prévalence - Côte d Ivoire Incidence - Côte d Ivoire Mortalité - Côte d Ivoire 33M (0,8%)

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B

Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B QUI ET COMMENT DEPISTER? Stratégies de dépistage biologique de l'hépatite B 9ème Journée du Réseau Hépatites de Basse-Normandie - Jeudi 17 octobre 2013 - Dr Marie-Anne SALAUN ( médecin coordinateur CPMI

Plus en détail

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR LEVIH (ET DES VIRUS DES HÉPATITES B ET C) Dr E.K. ALIDJINOU Médecin biologiste Laboratoire de Virologie, CBP, CHRU de Lille Tourcoing, le 11 mai 2017 1 PLAN Les outils

Plus en détail

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Université Lille II, Faculté de Médecine, 23 octobre 2007 Femme et VIH Prise en charge de la femme pendant la grossesse P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Grossesse et infection par VIH

Plus en détail

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA)

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA) GENERALITES Les hépatites virales Dr LAMBERT Virus des hépatites A, B, C, D, E Impossibilité ou grande difficulté d isolement en culture, intérêt de la biologie moléculaire dans leur étude Virus A et E

Plus en détail

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Denise ANTONA Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Connaître l'évolution de l'épidémiologie de l'infection par HBV. Connaître l'état actuel et l'évolution souhaitable de

Plus en détail

RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES. Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES?

RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES. Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES? RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES? QUELQUE DÉFINITION Seuil de détectabilité: selon technique Seuil d échec: selon recommandations entre 50 copies (EU) et 1000 copies

Plus en détail

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 Traitement préemptif du VHB Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 AGENDA I. Introduction II. Epidémiologie III. Réactivation IV. Modalités du traitement V. Modalités du traitement: Chez les patients sous RITUXIMAB

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

PREVAGAY 2015 Enquête séro-comportementale auprès des Hommes ayant des Relations Sexuelles avec des Hommes fréquentant les lieux de convivialité gay

PREVAGAY 2015 Enquête séro-comportementale auprès des Hommes ayant des Relations Sexuelles avec des Hommes fréquentant les lieux de convivialité gay PREVAGAY 2015 Enquête séro-comportementale auprès des Hommes ayant des Relations Sexuelles avec des Hommes fréquentant les lieux de convivialité gay Annie Velter Claire Sauvage Leïla Saboni Cécile Sommen

Plus en détail

06/09/16. Module 1 EPIDÉMIOLOGIE MODALITÉS DE TRANSMISSION DÉPISTAGE. Luis. La séropositivité au VIH La maladie SIDA.

06/09/16. Module 1 EPIDÉMIOLOGIE MODALITÉS DE TRANSMISSION DÉPISTAGE. Luis. La séropositivité au VIH La maladie SIDA. La séropositivité au VIH La maladie SIDA Module 1 Dr Cédric ARVIEUX Praticien Hospitalier Chef de Clinique, Université de Rennes 1 Formation en soins infirmiers - UE 2.05.S3 «Processus inflammatoires et

Plus en détail

Les hépatites virales en milieu tropical

Les hépatites virales en milieu tropical Les hépatites virales en milieu tropical Hépatites virales Histoire naturelle commune («cosmopolite») Médecin en chef Eric CHAUVEAU Service des Maladies digestives et tropicales HIA Robert Picqué Particularités

Plus en détail

Laboratoire associé au Centre National de Référence du VIH COREVIH G4 Amiens

Laboratoire associé au Centre National de Référence du VIH COREVIH G4 Amiens Pôle de Biologie Laboratoire de Virologie Hôpital C. Nicolle CHU Rouen Groupe de Recherche Antimicrobiens et Microorganismes (GRAM) / EA2656 Faculté de Médecine-Pharmacie Université de Rouen TROD : Test

Plus en détail

Histoire naturelle de l infection chronique VHB

Histoire naturelle de l infection chronique VHB 21emes journées nationales de la société Algérienne d hépato-gastroentérologie Histoire naturelle de l infection chronique VHB Dr Salima Cheraitia Service de Médecine Interne & de Gastro-Entérologie EPH

Plus en détail

Vaccination contre le VHB des personnes infectées es par le VIH. Dr. David REY Hôpitaux Universitaires Strasbourg 9 septembre 2008

Vaccination contre le VHB des personnes infectées es par le VIH. Dr. David REY Hôpitaux Universitaires Strasbourg 9 septembre 2008 Vaccination contre le VHB des personnes infectées es par le VIH Dr. David REY Hôpitaux Universitaires Strasbourg 9 septembre 2008 1 Introduction Pourquoi s y s y intéresser? risque d acquisition d du VHB

Plus en détail

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :...

ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... ACCIDENTS EXPOSANT AU RISQUE DE TRANSMISSION VIRALE DOSSIER MEDICAL ETABLISSEMENT :... Service :... Numéro du dossier :... 1 MEDECIN TRAITANT : Dr... ANTECEDENTS : TRAITEMENTS EN COURS : AUTRES OBSERVATIONS

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR)

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) Module 11 - Edition 2008 - Item 202 page 1 ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) OBJECTIFS TERMINAUX I. Décrire la prise en charge immédiate d une personne victime

Plus en détail

L omniprésence du VHE en Algérie

L omniprésence du VHE en Algérie Institut Pasteur d Algérie Laboratoire des Hépatites Virales L omniprésence du VHE en Algérie A.BENSALEM, N. Hihi, K. Selmani, N. Benchrifa, F. Mostefaoui, C. Kerioui, SAHGEED 17, 18 et 19 Décembre 2015

Plus en détail

Projet ANRS Épidémiologie des hépatites virales B, C, et delta au Cameroun : Analyse des échantillons de l Enquête Démographique de Santé 2011

Projet ANRS Épidémiologie des hépatites virales B, C, et delta au Cameroun : Analyse des échantillons de l Enquête Démographique de Santé 2011 Projet 12289 Épidémiologie des hépatites virales B, C, et delta au Cameroun : Analyse des échantillons de l Enquête Démographique de Santé 2011 Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur

Plus en détail

Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun ANRS

Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun ANRS Projet 12303 Étude Observationnelle de l efficacité de la vaccination contre l hépatite B chez les enfants nés de mères AgHBS positives commencée dès la naissance. Richard Njouom Chef du Service de Virologie

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe 5 e Colloque France-Maghreb Transplantation de tissus et cellules Nice, 23-24 mars 2012 Hervé Creusvaux Principes et encadrement Risques

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Pr Abdelhalim Trabelsi Faculté de pharmacie de Monastir Laboratoire de Microbiologie Sahloul 16 è m e s j o u r n é e s p h a r m

Plus en détail

Virus des hépatites B, D, C L expérience de Tokombéré, Nord Cameroun Programme GEMHEP GEMHEP 2011

Virus des hépatites B, D, C L expérience de Tokombéré, Nord Cameroun Programme GEMHEP GEMHEP 2011 Virus des hépatites B, D, C L expérience de Tokombéré, Nord Cameroun Programme GEMHEP M. J Birguel, Dr JJ Sobnangou, Dr JG Ndong, Dr C Aurenche Hôpital privé & Sce de Santé Publique de Tokombéré Pr Françoise

Plus en détail

Plan national mis en place en 2005

Plan national mis en place en 2005 Rougeole et VIH La rougeole maladie Maladie infectieuse très contagieuse Principale cause de décès par maladie à prévention vaccinale Déclaration obligatoire (2005) Gravité / mortalité chez immunodéprimés

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement

Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement Opportunités manquées de dépistage du VIH chez des patients nouvellement diagnostiqués en France Etude ANRS - Opportunités Karen Champenois*, Anthony Cousien, Lise Cuzin, Stéphane Le Vu, Sylvie Deuffic-Burban,

Plus en détail

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et Dr PENALBA Formation NANCY 03 et 04.02.2016 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV Difficulté d évaluer l incidence virale C chez les UD : suivi irrégulier situation précaire mauvais état veineux Dernière évaluation prospective en France = 1999-2001 Etude menée dans le Nord de la France

Plus en détail

AC 11 Groupe VHB 14/05/2008. Fabien Zoulim, Vincent Thibault

AC 11 Groupe VHB 14/05/2008. Fabien Zoulim, Vincent Thibault AC 11 Groupe VHB 14/05/2008 Fabien Zoulim, Vincent Thibault AC11 VHB 14/05/2008 1. Le point sur l'étude Multivir VHB. 2. Organisation du contrôle de qualité 2008. 3. Proposition d'étude 2008. MULTIVIR-VHB

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Point épidémiologique en France et en Région Lundi 17 Novembre 2014 Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Plus en détail