aide à la sécurité >>

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "aide à la sécurité >>"

Transcription

1 ir ifrmti i à l érité >> r tilitir* l ûr * L «tilitir» t Véhil Utilitir Légr tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L véhil tilitir légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir).

2 rir LE RISQUE ROUTIER D ql riq rl-t-? t D i mrtl l it Q hil liq vé m rt im ti vi,4 il y 1 3,3 rtilir, tr, my lit ti ir vitim q rt r é. Et t imliq ti t m rt g t f 2002). (2,5 vitim Prè l mitié it mrtl trvil t it l rt, it 398 éè L it l rt qi rvit mii t trjt (miil - li trvil) rrétt l rmièr it mrtl trvil Fr. L riq rtir t riq mjr qi r, t l jr, mbrx rfil mé à tilir véhil l r lr trvil. C riq rfil, vt -timé, im vigil r tt l rt tr q lr mlyr. Prqi iblr l g Véhil Utilitir Légr (VUL)2? Il y rè 6 milli véhil tilitir légr rvi jr hi. U tilitir légr it v l rmi B mi v 3,5 t, ty véhil t li êtr vitr rtilièr : t tit mi, vt imliqé l it trvil (trjt t mii). A mmt l ht tilitir, l hix éqimt érité t tjr rivilégié r rrt à tr éqimt mi til. Il t i êtr rhrg trrtr hrg ml rrimé. T ftr gmtt l riq it t grvité.? L viz -t vm t t, l él r Sr tr i l fréqt r. f i i rt l li t tr r véhi q ir tilit tjr it rq r t L éltm rrièr. r l i ty riix r t L f : it g fl - g - rhrg mtiq - étt r l Ar Mli Riq Prfil iitrlité 09 VUL : véhil f tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L Véhil Utilitir Légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir) 1 2

3 LE COUP DE POUCE r UTILITAIRE PLUS SUR D qi git-il? C t i fiièr r ré r l Ar Mli - Riq Prfil. Rérvé x trri mi 50 lrié, ql q it lr tr tivité, ll trib à l ht à l lti lg ré véhil tilitir légr f mrt l 6 éqimt érité ivt : - l iitif tiblg r ty ABS éqivlt - l iitif i frig rg ty AFU éqivlt - l trôl éltriq l tbilité ty ESP éqivlt - l irbg gr - l li érti li r tt l lrgr t l htr véhil t it rg, l mbl frmité v l rm NF ISO l limitr vit ytèm éqivlt, r xml l brig mtr. C éqimt t iibl éri, ti à fir itllr l l mrq t mèl hii. Prqi hix éqimt érité? Pz - y qimt mlétr l é z l v V it i h ir vtr tilit t : m i q é 6 ) Ctrl (LAC Attiv L ti t - l ti t l t qi rm rté. éqivl tr hrg ti à l i l r trôl S m M tè TP - l y ty q ti m t. l iv q é rè -v z. ig ix R vtr h ir i C t l riix réltt rtti lriiiliir qi réi r tt qti rtilièr érité trvil : l Ar Mli Riq Prfil (régim géérl), l tr régim rtti il, l Délégti à l érité t à l irlti rtièr (DSCR), l Dirti géérl trvil (DGT), féérti rfill, gr trri, l rr t l trtr. Pr llr l li : tt l rmmti mité iltg r tilitir l ûr t ltbl r Dx brhr til «hiir VUL3» t «rt ivi véhil légr» t iibl r l it 3 Brhr INRS ED6046

4 Bi éqir tilitir r! Mi rqi frmr l? L ti érité rvi à l étt ftimt véhil, itié r trti ffté à itrvll réglir mi i mrtmt tr. U tilitir it v l rmi B, mi ir ty véhil rfil xig ité rtilièr. Pz-y l tili véhi L érité i r tir légr r ri t ité m g é m iti étir (rg té à vtr m téril t t m rgm ). hrg rrimg Pr llr l li : Tt.html /t/crh L frmti «g rfil VUL» v rmt tt q hf trri rr i riq t lti révti r évlr l mét l trri : rgiti iti élmt rfil, rérti itiérir, rtéritiq thiq VUL, mégmt t éqimt, vérifiti érité, rtéritiq hrg véhilé t iti érité lr trrt, riq lié à l it t x mœvr VUL. A l it vtr frmti, éir à l btti l i fiièr, v rrz éir fir bééfiir t l lrié mé à ir tilitir l trri. Ctt frmti i r référtil mét étbli r l Ar Mli - Riq Prfil. Ell t ié r rgim référé. Pr llr l li : l lit rgim frmti rt l tg «g rfil VUL» t ltbl r l it l Crt vtr régi, Crmif r l îl--fr t Crmm r l Al - Mll. E + : ti «iitr hrg» Bééfiiz 1000 r lémtir r l itllti iitr hrg mtit l i ttl hrg véhil. L vi z - v? L r h lm rg v é t t r hil r ifl m t rl ( m ), mi ég rtmt r irt lm tir tiq t t, (fr q ré mrtir r ig, r r, vi. Ci hâi, m géémm é ti glmt bryg) E l t ût étt vé r-riq tiliti hil. r hrg it q l r A - t là ifrt rét r i. l tili, h t (v r x g 20% t ll r jq à i trv l à 1500 ti tilitir, V r). l riq 5 z véhi l Artil t l bligt m i R3122 C éh, l immbili rgr l rl ti l R. t ABS, ESP, irbg... ît mi à qi rt l iitr hrg? C t iitif qi évit l rhrg lr hrgmt. Ql q it l mèl, il t itllé r l tbl br t iiq l i ttl véhil. Il t blqt r l émrrg véhil mi il igl l riq rhrg tr vt tt tiliti l étt.

5 ir ifrmti COMMENT FAIRE LA DEMANDE N ttz : tt ffr t limité V vigz l ht l lti lg ré tilitir f : - mmz-l v l 6 éqimt érité rqi - irivz-v tt q hf trri éigz vtr rrétt r rtiir à l frmti «g rfil VUL». - Si l ti «iitr hrg» v itér, mtiz-l l rrir m vtr i à l érité. C t l t vi vtr ir rérvti qi v l ririté r tt i! U l i fiièr r trri* r ré. L t limit rérvti tt ffr t fixé 31 mi Util! (rrir r ty i l r é gé L iti, r iè m fi l i ttribti ûr) t i l ir lit ti it r l r ir t q ri b ibl m, r rt Cr C ir tr lit ti v r «l ûr». ri l vrz tr tr y v r V r r l ti é ir. *i rérvé x trri mi 50 lrié itllé Fr métrliti r l ht l lti lg ré véhil tilitir légr f. Ctt ffr t ré l limit l tti ll til rérvé à tt i à l érité.

6 ir ifrmti EN PRATIQUE Rérvz vtr i à l érité V rz r lttr rmmé à vtr i régil (Crt Crm) l mt ivt : - vtr rrir m tt i à l érité ( mtit vtr hix r l ti «iitr hrg») - vtr b mm étillé v t l éqimt érité rqi l trt lti lg ré mtit élémt - vtr tttti iriti à l frmti «g rfil VUL» iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). li Pr llr l iti x Rrtz-v tt ttribti géérl ié q i èr i m lif i fi i r. i figrt Cfirmti À réti ir mlt, v rvrz éli mi rrir qi v ifrmr l vliité vtr rérvti. L ttribti vtr i fiièr r fftiv q rè rétti iè jtifitiv. V rvz l i à l érité L mm r v r vré l fi r virmt bir rè réti jtifitif ivt : - tttti Urf tt mi tri mi iiqt q l trri t à jr titi - rlvé itité bir (RIB) rigil m l trri - l tttti héi à rvi té trvil rièr ftr tt mi - tttti r l hr mi à jr t iibilité Dmt Uiq - l tttti ré à l frmti à l g rfil VUL élivré r l rgim frmti - l i l rt gri véhil f qi - l lit l ftr qitté véhil étillt l 6 éqimt itllé l i té trt lg ré étillé vtr véhil tilitir légr f t l tttti té vrmt lyr. Si v vz hii l ti «iitr hrg», l mm lémtir 1000 r v r vré v l i iitil rè réti lit l ftr l iitr hrg.

7 ir ifrmti CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE POUR UN UTILITAIRE PLUS SUR (rrt 9 mbr 2010 rltif x iitti FiiEr) Ai fiièr imlifié r l qiiti Véhil Utilitir Légr l ûr. Fr métrliti Prgrmm révti, rltif à l mi œvr l rtil L l Sérité il (rrêté 9 émbr 2010 rltif x iitti fiièr). 1. Riq rfil t ty véhil ré Riq rtir r r l lrié L véhil ré t l véhil tilitir légr tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L véhil tilitir légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir). 2. Offr limité t ré vliité U tti fiièr til ll t rérvé à tt ffr. L t limit vliité tt ffr t fixé 31 mi Étblimt iblé L étblimt itllé Fr métrliti t tr tivité, t l fftif glbl l trri l l SIREN, t mri tr 1 t 49 lrié. 4. Mtt fiir tibl êtr llé S vti iivill rélbl v l i, l étblimt qi : - ré x ritèr miitrtif (f ti 5), - mt œvr tt l mr révti (f ti7), - rét l éli rqi, à l Crt, l Crm, émmé l i l it txt, tt l iè jtifitiv éir (f ti 9), tmmt ftr qitté, tttti rr bééfiir l bvti iq mtt frfitir 3000 i tt l iti t tifit l éri t l tti limit l ffr. Q l ti «iitr hrg» été hii r l étblimt, mtt r rté à 4000 i t tifit, tr iti qi réèt, tt l iti rltiv à l ht t l itllti l iitr hrg.

8 ir ifrmti 5. Critèr miitrtif l fftif glbl l trri l l SIREN, t mri tr 1 t 49 lrié L étblimt t itllé Fr métrliti L trri t à jr titi titr étblimt imlté l irriti l i mtié L Dmt Uiq l étblimt t à jr t à iiti l i i ll-i m à l ltr. L véhil t t éqimt ivt êtr f, frm x rm vigr L ititti rréttiv rl t ifrmé tt émrh L étblimt hèr à rvi té trvil. 6. Critèr xli St xl rét iitif i fiièr imlifié l trri : yt igé trt révti v l i r x é réét, trt r xéti ijti qll q it l tr riq à l t vrmt l i fiièr mjrti lr tx titi è iititi l ivtimt r l trri jq à l t vrmt l i fiièr. 7. Mr révti vt r li à fimt : 7.1 Pr bééfiir tt i fiièr, l étblimt vltir it rmlir x iti bligtir : - Prévir l ht l lti lg ré VUL f à iti q il itègr l ix éqimt érité ivt ( éri ti) : Diitif tiblg r ty ABS éqivlt Diitif i frig rg ty AFU éqivlt Ctrôl éltriq l tbilité ty ESP éqivlt Airbg gr Cli érti li r tt l lrgr t l htr véhil t it rg, l tt frmité v l rm NF ISO r l véhil rét hm liti tt rm. (Ci xlt tmmt l véhil ty «lt»). Limitr vit ytèm éqivlt, xml brig mtr, - Fir ivr hf trri à l rrétt l frmti à l g rfil VUL irit tlg i. L fih ritiv frmti t l lit rgim mr élivrr tt frmti t iibl r l it Itrt i. 7.2 Si l ti iitr hrg été hii r l étblimt : r bééfiir tt i fiièr lémtir 1000, l étblimt vltir it : - rmlir l iti érit qérir t fir itllr r l véhil fit l bjt tt ti iitif iitr hrg iiqt l i ttl véhil. Si li-i t ré r l trtr, il t à qérir hz l frir rmmé r l Ar Mli - Riq Prfil. L lit t iibl r l it i régil.

9 ir ifrmti 8. Citi rérvti L étblimt vltir vi à l i t il é, r lttr rmmé vt l 31 mi 2012, t limit rérvti : - rrir lliitt tt i fiièr imlifié - l b mm véhil étillt l éqimt rév l trt lti lg ré mtit élémt, t l t t térir à l t mi vigr l ffr. - l tttti iriti à l frmti à l g rfil VUL iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). 9. Citi vrmt l i fiièr À réti ir mlt it «rérvti», l i ré mi : - it fvrblmt, rlt l lit iè jtifitiv éir vrmt l i fiièr - it éfvrblmt i l ir t vli i l tti fiièr glbl t éié. U qtiir t jit à rrir r mix rillir l élémt éir à l mélirti iitif i fiièr imlifié (mmiti, ivi,...). Il t à rtrr r l trri v l iè jtifitiv éir vrmt l i fiièr. L vrmt l i fft fi rè réti t vérifiti r l i ir mlt tité iè jtifitiv ité i-, qi vrt li êtr vyé r lttr rmmé l 5 mi qi ivt l vi rrir tti l rérvti : U tttti URSSAF mi tri mi iiqt q l trri t à jr titi titr étblimt imlté l irriti l i mtié. U rlvé itité bir (RIB) m l trri L tttti héi l étblimt à rvi té trvil l rièr ftr tt mi U tttti r l hr rt l mi à iiti Dmt Uiq à jr L i l rt gri véhil f qi U lit i rtifié frm l ftr qitté rt l ht véhil étillt l ix éqimt rét D l lti lg ré, lti v ti ht, lig, l i té trt LOA, LLD lig ii q tttti té vrmt lyr, l tt v l mti «rtifié frm à l rigil» t l igtr rrétt légl l étblimt (t trt t tttti vrmt mri l éri vliité l ffr). L tttti ré à l frmti à l g rfil VUL élivré r l rgim frmti.

10 ir ifrmti L i rérv l rit vérifir l véhil bvtié l étblimt. L t tt ftr trt fit rti iè jtifitiv, it êtr térir à l t rérvti l ffr. E mlémt, i l ti iitr hrg été hii r l étblimt : U lit i «rtifié frm à l rigil» r l rrétt légl l Etblimt, l ftr qitté l itllti iitr hrg f i li-i été itllé r l trtr véhil. 10. Cl réiliti Arè tti rérvti r l i, l étblimt i 5 mi r vyr l jtifitif éir vrmt l i fiièr. U fi éli éé, l trri t l rétr à vrmt, t mêm i rérvti vit été té. 11. Rbilité L Ci gg à ir fiièrmt l étblimt l iti tilé i-, q il i ttfi réltr qlq mi rbilité, l étblimt mt l l éq tt tr ivtimt t ti mtièr révti. 12. Litig E litig, l ir r rté vt l tribl métt.

11 ir ifrmti VOTRE DOSSIER DE DEMANDE DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE POUR UN VUL PLUS SUR Ci :.... Srvi :... Ar :... Ri il :... Sirt :... CTN :... C Riq :... C NAF :.... Efftif ttl l étblimt (SIRET) :... Efftif ttl l trri (SIREN) :... Prém :... Nm :.... Fti * :... Vtr i fiièr r tilitir l ûr rt m ttti. J v r l mt éir r l rérvti m i. - J élr vir ri i iti géérl ttribti l i fiièr til imlifié r tilitir l ûr t l t. - J hit bééfiir l ti «iitr hrg» : i Fit à...l. /. /... Sigtr bligtir * t ht l trri N bliz jir à vtr m : - Vtr tttti iriti à l frmti à l g rfil VUL iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). - Vtr b mm étillé v t l éqimt érité rqi vtr trt lti lg ré mtit élémt. N ttz tt ffr t limité! *Dm bligtirmt igé r l rrétt légx l étblimt

12 ir ifrmti MODELE ATTESTATION SUR L HONNEUR Ri il :... Sirt :.. CTN :... C Riq :. C NAF :. Efftif ttl l étblimt (SIRET) :... Efftif ttl l trri (SIREN) : Prém :. Nm : Fti * :. J igé()..... élr r l hr : - q l Dmt Uiq m trri t mi à jr t q il t à l iiti rvi révti m Ci régil Ar Mli (Crm) Ci r rtrit t té trvil (Crt) - q l ititti rréttiv rl m étblimt t été ifrmé l émrh ggé r bééfiir tt i fiièr imlifié. Fit à...l / / Sigtr bligtir * t ht l trri *Dm bligtirmt igé r l rrétt légx l étblimt

13 LES AUTRES INCITATIONS FINANCIERES PROPOSEES PAR L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS L trt révti L trt révti t ibl i rélblmt rgiti rfill igé Cvti til bjtif (CNO) v l Ci til l r mli trvillr lrié (Cmt). Tt trri mi 200 lrié irit l hm liti tt vti til bjtif t mr trt révti à i régil CGSS r l értmt tr-mr. C trt fix rgrmm révti éifiq à l trri, r v l ggmt l brh tivité t rlèv l trri t li rmt bééfiir, tr tr, i fiièr r l réliti bjtif révti. L trt TPE Il git trt imlifié vit à rér à bi tl trri r l réti riq réré lr itrvti révtr l i régil. Il liq il y tr i iibl r l mêm riq i l régil, i l til. Il t rérvé x trri mi 50 lrié t l tr tivité. L Ai Fiièr Simlifié (AFS) régil Si trri mt mi 50 lrié, ll t bééfiir iitif imlifié i fiièr. C i fiièr (jq à ) t ré rti iti. Ell vt rr l révti riq liqr à tr rtilir. Chq i régil éi rgrmm i fiièr régil imlifié. Il t y vir i fiièr régil t til r l mêm thèm. C i ivt êtr mlémtir.

Flexipro Conditions générales

Flexipro Conditions générales Flxir Citi grl Prtti Prit N r i l r Flxir Mltiri rfil t tit trri Citi Grl QUELQUES NUMEROS UTILES E iitr Si z i it : Di l Fr : 0 800 085 085 (mr rt) Di l Étrgr : 33 1 41 85 88 48 Tt gg tr r li rmrmt ri

Plus en détail

je veux faire passer cette info

je veux faire passer cette info j x, fir r if S, l ii iré L rél é (1) é r l ii Préi Rièr Arr Préi rè j r 18 à 24 r q l éigi SAM ii iré réflx r l ll gééri r : l 8 j irrgé r 10 élr ir rr rii r éigé, ri- q. C ê é éig ri riq iiill ri hz

Plus en détail

LE MOT DU GÉRANT D AFFAIRES

LE MOT DU GÉRANT D AFFAIRES l 711 «Mir» ér try : iirti r t frèr ér try, y, rr bitôt rtrit E l éfr métir, Mir try tjr bi rrété l mmbr l 711 Sr rir htir, t l lit Mir r bi ligr tt l rt q li rt Il été t t r r iirti r t Mri Mir try t

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

nous vous aidons a le financer

nous vous aidons a le financer Votre futur utilitaire sera-bien equipeé nous vous aidons a le financer >> Quel age a votre utilitaire et comment est-il équipé? Si comme une majorité des véhicules utilitaires légers en circulation, le

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

Usage pédagogique de la tablette Tactile

Usage pédagogique de la tablette Tactile U péqu tbtt Tt ém Crét JLfbr 2014 r L, u z? C rô rré été té 1994 pr u trpr Jp, prmt tkr frmt t put êtr u pr u D équpé u Cmér C t brét pur uk p, fftmt u f «fhé» é tu ffht ttémt. I put yr rtmt r u t wb,

Plus en détail

À TABLE! S entraîner efficacement

À TABLE! S entraîner efficacement LE MAGAZINE SUR LA SANTÉ ET LE MIEUX-ÊTRE DE WINNIPEG MAI/JUIN 2014 À TABLE! LES NOUVELLES LIGNES DIRECTRICES OFFRENT DES CONSEILS POUR LA SAINE ALIMENTATION DE BÉBÉ PLUS U tit rvill Alrt rg Cil érité

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

2013 Dossier de presse

2013 Dossier de presse Dir r 2013 Ei 2013 rgr à l règl C r r i fll q l 150 rièr 150 Djà E r ri r h, bi rir! r l rq iiq, r l rr ll qi ir r l ig hr, fli!, l irl rll gz r xll, r ri r gû l li rfrîhi q ll rr. U x bll igl qi ji ri

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs :

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs : S HTML É IT IV T C A R IE DOSS N 7 g m i r m v Grr i r c v J l c v ) Lix (Koix o il v r c crr r l - Arr r rroir ll co r/ i co r r co HTML - Arr l i ir vr q cri r o l i r cr v HTML r J -A rr co bli b ri

Plus en détail

Témoignageésidante. 20 septembre. qu on s en fait. Marguerite Gu le 7 septembre

Témoignageésidante. 20 septembre. qu on s en fait. Marguerite Gu le 7 septembre Témiggéit r 20 ptmbr 2011 i. z vivr érm ll v ù Cyr, cmi Sit t qi v tr trz à l c é c pr ch iffért i li Cmm c t l r ri v z éc hi, v ll r j l il c. vl, q fit lrié t béé, t ig ir t ip ccmpg illc l éq v i,

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1.

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1. Ctt wtt 24 t u u é, t uét vu vz u t t KGS t ux u uu. t été éé Du Hutu (7 yu) ét u u v. S u vu éutt ux : 3 uu u t ué u 2 tu v uu 2 yu à 2. Pu u L : xv F (3 yu). Pu u A : - Bu (7yu). Et u u V : u Hutu (7

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2 FOIRE AUX QUESTIONS Q pt ncrr à CIH ON LINE? Cmmnt ncrr à CIH ON LINE? Ql t l cût d l ncrptn à CIH ON LINE? Ql cd nt nécar pr accédr à CIH ON LINE? Cmmnt j px accédr à mn cmpt CIH ON LINE? Q far n ca d

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13 Badgs Pyrs 14/06/2013 Prédr d istallati d trial PYRESCOM TERMO T4 Csltz vtr Espa lits : http://www.spalits.brgr-lvralt.fr/ SUIVI ES MOIFICATIONS VERSION AUTEUR OBJET E LA MOIFICATION ATE 1.0 LUN Vrsi iitial

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20 il ivi l'i ér 9 / ir.x jif l'i... x géérl régil... jif l'i «r ir rgg»... 4 r rii à l'i...4.él ly rir i l'i...5 él ér 9...5 Églié rfill...5 ivi 5 r r rvillr hié...6 ig ly rir i l'i... éigg il l....ii '

Plus en détail

L édito. Au Sommaire. du Président Le géomètre, ce technicien de surfaces. N 9 - Janvier 2012. gexpertise.fr

L édito. Au Sommaire. du Président Le géomètre, ce technicien de surfaces. N 9 - Janvier 2012. gexpertise.fr N 9 - Jvi 2012 ERIC MALENFER Gè-Ex Ex è l C Al Pi L i Pi L gè, hii f. Qll g lli! «Ç i, il l h li vœx» i i à j i. Al xz-i vz è iè ill vœx 2012 fi h filil, hi, yi v i A Si Vi i L l fi GEME v Bi I Q l Fi

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

kissplice, d tection de transcrits alternatifs dans les donn es RNA-seq

kissplice, d tection de transcrits alternatifs dans les donn es RNA-seq kisplice, d tection de trancrit alternatif dan le donn e RNA-eq Gutavo Akio Tominaga Sacomoto, J. Kielbaa, Pavlo Antoniou, Rayan Chikhi, Raluca Uricaru, Marie-France Sagot, Pierre Peterlongo, Vincent Lacroix

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr DOSSIER DE PRESSE 28 avril 2011 * Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Marie-Eva PLANCHARD 01 72 60 22 88 marie-eva.planchard@cnamts.fr

Plus en détail

1062 - - Voie Lactee - G - - 659 97 - - AND G 99-09-04 460MM 934 759 - - AND G 00-08-27 460MM 933 562 - - AND G 00-08-27 460MM 932 590 - - AND G 00-08-27 460MM 931 620 - - AND G 00-08-27 460MM 1627 51

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S S a m e d i 1 6 N

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

Les techniques de paiement à l international

Les techniques de paiement à l international Les techniques de paiement à l international I) L encaissement direct Le s te ch n iq u e s d e p a ie m e n t co n ce rn e n t : I) l en n t sim p le l e n ca issem isse m een II) la re m ise d o cu m

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Aujourd hui, des réponses spécifiques techniques existent pour améliorer la situation.

Aujourd hui, des réponses spécifiques techniques existent pour améliorer la situation. Dos courbé, tête penchée, coude levé Le métier de coiffeur est physiquement contraignant et expose particulièrement aux risques de troubles musculosquelettiques. De nombreux parcours professionnels peuvent

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

BOURSE DIRECT INTRODUCTION AU NOUVEAU MARCHE DE LA BOURSE DE PARIS. Le 10 novembre 1999 PROSPECTUS DEFINITIF

BOURSE DIRECT INTRODUCTION AU NOUVEAU MARCHE DE LA BOURSE DE PARIS. Le 10 novembre 1999 PROSPECTUS DEFINITIF BOURSE DIRECT Prospectus définitif mis à la disposition du public à l occasion d un Placement Garanti et d une Offre à Prix Ferme de 1 000 000 actions, dont 800 000 actions nouvelles provenant d une augmentation

Plus en détail

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 472 019 A1 (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (51) Int Cl.: E04B 2/74 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 11195809.6 (22) Date de dépôt: 27.12.2011

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

TP ELECTRONIQUE. 2 ème année - S 3. V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1

TP ELECTRONIQUE. 2 ème année - S 3. V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1 TP ELECTRONIQUE 2 ème année - S 3 V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt MESURES PHYSIQUES TP EEA CONSIGNES POUR LES COMPTE-RENDUS CONSIGNES GENERALES Soigner la présentation

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

Sunêlia Domaine de la Dragonnière - RD612-34450 Vias sur Mer 04 67 01 03 10 - contact@dragonniere.com www.dragonniere.com

Sunêlia Domaine de la Dragonnière - RD612-34450 Vias sur Mer 04 67 01 03 10 - contact@dragonniere.com www.dragonniere.com t L C c c v d bgg l Pép pu d i Dg Véifi p u j é b d l m i Imp mil Kp th go D d l D C l d P Suêli Dmi d l Dgiè - RD612-34450 Vi u M 04 67 01 03 10 - ctct@dgi.cm www.dgi.cm [ Rmi d clé gti u plu td à 17h

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

fortes qui s appliquent aux activités assurantielles.

fortes qui s appliquent aux activités assurantielles. PRÉVOYANC LA LTTR DU CNTR TCHNIQU DS INSTITUTIONS D PRÉVOYANC MARS 2014 / NUMÉRO 61 Sh lv l éfi ÉDITORIAL PIRR MI, PRÉSIDNT DU CTIP PAG 2 ACTUALITÉS Slvbilié 2 Cvi i : ilg if léi é higi-i Ifghi, gi iq

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

Emballages en PET : ces «indispensables» du quotidien, aux hautes performances de recyclage

Emballages en PET : ces «indispensables» du quotidien, aux hautes performances de recyclage L ll liq l Pli flxil ki Nv Avil 2012 2010 Ail Nv 2012 2010 #11 #14 Diiq-Pl Vllé Péi ELIPSO Ci Ell PET : «iil» qii x f yl Bill iél q fi fl y vi i éiq L ll PET v l li qii C ll ill iliè l yiq ivi l i iè vi

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

o m e o u n S é l é p r c o n i e o I P / O p Voice over IP t.pierrat@ads-lu.com Allied Data Sys S.A - Luxembourg Vos Solutions Open-Source

o m e o u n S é l é p r c o n i e o I P / O p Voice over IP t.pierrat@ads-lu.com Allied Data Sys S.A - Luxembourg Vos Solutions Open-Source i / O i vr IP tirrt@ Ai Dt Sy SA Lxbrg Stin OnSr i / O C nt t êtr ibrnt, tké, rrit, iffé, trit t ité r t yn t r t rt x nitin ivnt : tt tr tiitr nt rnnît vir ri nnin q'n grnti n't nné qnt à n ntn, à t int

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

Monitoring socio-économique

Monitoring socio-économique Monitoring socio-économique Participation des personnes d origine étrangère au marché du travail 28 janvier 2014 LE MONITORING SOCIO-ECONOMIQUE? C est quoi? : Un outil qui permet de mesurer la participation

Plus en détail

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA f 2006 F / 2006 f 2006/08/18 U f $80000 / 80 000 $ 4 / f f x U f $80000 / 80 000 $ U f $40000 / 40 000 $ 2 / f f : f $60000 / 60 000 $ 3 / O : f $40000 / 40 000 $ 2 / f f f $40000 / 40 000 $ 2 / (1945-2004)

Plus en détail

Les. qui. TUEnt. puis-je avoir confiance? est-ce complet et évolutif? est-ce bon marché? est-ce sûr et performant? KIUBI OR NOT KIUBI?

Les. qui. TUEnt. puis-je avoir confiance? est-ce complet et évolutif? est-ce bon marché? est-ce sûr et performant? KIUBI OR NOT KIUBI? Ls qstios qi TUEt #1 pis-j voir cofic? #2 st-c complt t évoltif? #3 st-c bo mrché? #4 st-c sûr t prformt? www. #1 propriété & cofic www. Propriété & cofic U sit st prodit. Idé rç sis-j propriétir d mo

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012

PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION DU 9ÈME COLLÈGE À MONTREUIL-SOUS-BOIS RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 19 MARS 2012 REUNION PUBLIQUE COLLEGE DE MONTREUIL LE 9/3/ PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE, LUNDI 9 MARS PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ POUR LA CONSTRUCTION RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 9 MARS PARTENARIAT

Plus en détail

AIDE FINANCIERE SIMPLIFIEE

AIDE FINANCIERE SIMPLIFIEE La Carsat Auvergne vous aide financièrement! AIDE FINANCIERE SIMPLIFIEE CONDITIONS PARTICULIERES D ATTRIBUTION Vous envisagez d investir dans des équipements de travail, de la formation et des études pour

Plus en détail

CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE

CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE OUTDOOR COLLECTION 2013 CONCEPTEUR DE CLOTURE BRISE VUE Particuliers Collectivités Industries Modèle : Entraxe poteaux 2511 mm - Ht 1951 mm Longueur du panneau 2506 mm Modèle : Entraxe poteaux 2511 mm

Plus en détail

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr

Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr Contact: : EZZAHRISAID@yahoo.fr 1 Logo de l Université Université: IBN TOFAIL Établissement: Ensemble des établissements de l université http://www.univ-ibntofail.ac.ma Présentation du CRU de l UIT Auteur

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES 1. Institution financiere concernee : (inscrire Ie nom de I 'institution

Plus en détail

GERMANY. Vente effectuée exclusivement par l intermédiaire de revendeurs d articles publicitaires. THEPENCOLLECTION THEACCESSORIESCOLLECTION

GERMANY. Vente effectuée exclusivement par l intermédiaire de revendeurs d articles publicitaires. THEPENCOLLECTION THEACCESSORIESCOLLECTION www.klio.com Vente effectuée exclusivement par l intermédiaire de revendeurs d articles publicitaires. www.klio.com Vente effectuée exclusivement par l intermédiaire de revendeurs d articles publicitaires.

Plus en détail

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, série ICL. Caractéristiques techniques

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, série ICL. Caractéristiques techniques ISO 15552, série ICL Caractéristiques techniques 2 ISO 15552, série ICL Vérin profilé Ø 25 mm Orifices: G 1/8 À double effet Avec piston magnétique Amortissement: pneumatique, réglable Anti-corrosion Tige

Plus en détail

Jeux de société de notre enfance

Jeux de société de notre enfance Jx ci r fac livr 96 pag rc : l j l i 4 pi figri i 1 pa j Bx : L 16 x H 23,5 x P 4 c Livr : L 16 x H 16,5 c Pa j : L 30 x H 32 c vr : l j l chll 1 cffr ca livr 96 pag, pa j rc-vr, 4 figri-pi 2 A4 rpr_jx_bxi

Plus en détail

au Chèque emploi service universel bancaire

au Chèque emploi service universel bancaire Réseau Urssaf DEMANDE D ADHÉSION au Chèque emploi service universel bancaire Qu est-ce que le Chèque emploi service universel (Cesu)? C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti 1 1 Contenu et déroulement 2 Plan Partie 1: survol vision Corba mise en oeuvre de Corba liaison et transport dans Corba services «communs»

Plus en détail

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 1 Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 Le 19 juin 2012, la Cour a rendu son arrêt dans l affaire C-307/10 «IP Translator», répondant de la manière suivante

Plus en détail

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante Quelques resultats sur l'equation des ondes Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante (Ondes) @tu xu=f surr Rd: C'est dratique une equation +jj designature(;d).cettenoteestorganiseedela hyperbolique

Plus en détail

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014 Université de Caen LMNO Relativité générale C. LONGUEMARE Applications version.0 4 mars 014 Plan 1. Rappels de dynamique classique La force de Coulomb Le principe de moindre action : lagrangien, hamiltonien

Plus en détail

VERS UNE POLITIQUE NUMÉRIQUE EUROPÉENNE?

VERS UNE POLITIQUE NUMÉRIQUE EUROPÉENNE? 5èmes Rencontres parlementaires sur la Société de l information et l Internet «La s o c ié té d e l in fo rm at io n e u ro p é e n n e e xige d è s au jo u rd 'h u i : - Un e gran d e am b itio n p o

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale M AT E R IEL L OG ICIEL D OC UM E N T AT ION 1 L équipement informatique pour le module EECA Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale 1. Composition

Plus en détail

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011 Quantitative Impact Study 5 Résultats & Conclusions Luxembourg - 29 avril 2011 1 Participation Principales difficultés / divergences Ratios de solvabilité Provisions techniques Fonds propres SCR : Capital

Plus en détail

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit».

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit». Etde d e vrite de l spirle de Théodore, dot issce à e site dot les sommes prtielles sot égles x prodits prtiels. Mots clés : spirle de Théodore, théorème de Pythgore, site, série, polyôme. L spirle de

Plus en détail

L architecture en action

L architecture en action L AE au service de l efficacité de l entreprise - 2008 Communication, reproduction ou utilisation interdites sauf autorisation préalable d Arismore. No communication, reproduction or use without prior

Plus en détail

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Erwan Daubert To cite this version: Erwan Daubert. Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail