aide à la sécurité >>

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "aide à la sécurité >>"

Transcription

1 ir ifrmti i à l érité >> r tilitir* l ûr * L «tilitir» t Véhil Utilitir Légr tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L véhil tilitir légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir).

2 rir LE RISQUE ROUTIER D ql riq rl-t-? t D i mrtl l it Q hil liq vé m rt im ti vi,4 il y 1 3,3 rtilir, tr, my lit ti ir vitim q rt r é. Et t imliq ti t m rt g t f 2002). (2,5 vitim Prè l mitié it mrtl trvil t it l rt, it 398 éè L it l rt qi rvit mii t trjt (miil - li trvil) rrétt l rmièr it mrtl trvil Fr. L riq rtir t riq mjr qi r, t l jr, mbrx rfil mé à tilir véhil l r lr trvil. C riq rfil, vt -timé, im vigil r tt l rt tr q lr mlyr. Prqi iblr l g Véhil Utilitir Légr (VUL)2? Il y rè 6 milli véhil tilitir légr rvi jr hi. U tilitir légr it v l rmi B mi v 3,5 t, ty véhil t li êtr vitr rtilièr : t tit mi, vt imliqé l it trvil (trjt t mii). A mmt l ht tilitir, l hix éqimt érité t tjr rivilégié r rrt à tr éqimt mi til. Il t i êtr rhrg trrtr hrg ml rrimé. T ftr gmtt l riq it t grvité.? L viz -t vm t t, l él r Sr tr i l fréqt r. f i i rt l li t tr r véhi q ir tilit tjr it rq r t L éltm rrièr. r l i ty riix r t L f : it g fl - g - rhrg mtiq - étt r l Ar Mli Riq Prfil iitrlité 09 VUL : véhil f tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L Véhil Utilitir Légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir) 1 2

3 LE COUP DE POUCE r UTILITAIRE PLUS SUR D qi git-il? C t i fiièr r ré r l Ar Mli - Riq Prfil. Rérvé x trri mi 50 lrié, ql q it lr tr tivité, ll trib à l ht à l lti lg ré véhil tilitir légr f mrt l 6 éqimt érité ivt : - l iitif tiblg r ty ABS éqivlt - l iitif i frig rg ty AFU éqivlt - l trôl éltriq l tbilité ty ESP éqivlt - l irbg gr - l li érti li r tt l lrgr t l htr véhil t it rg, l mbl frmité v l rm NF ISO l limitr vit ytèm éqivlt, r xml l brig mtr. C éqimt t iibl éri, ti à fir itllr l l mrq t mèl hii. Prqi hix éqimt érité? Pz - y qimt mlétr l é z l v V it i h ir vtr tilit t : m i q é 6 ) Ctrl (LAC Attiv L ti t - l ti t l t qi rm rté. éqivl tr hrg ti à l i l r trôl S m M tè TP - l y ty q ti m t. l iv q é rè -v z. ig ix R vtr h ir i C t l riix réltt rtti lriiiliir qi réi r tt qti rtilièr érité trvil : l Ar Mli Riq Prfil (régim géérl), l tr régim rtti il, l Délégti à l érité t à l irlti rtièr (DSCR), l Dirti géérl trvil (DGT), féérti rfill, gr trri, l rr t l trtr. Pr llr l li : tt l rmmti mité iltg r tilitir l ûr t ltbl r Dx brhr til «hiir VUL3» t «rt ivi véhil légr» t iibl r l it 3 Brhr INRS ED6046

4 Bi éqir tilitir r! Mi rqi frmr l? L ti érité rvi à l étt ftimt véhil, itié r trti ffté à itrvll réglir mi i mrtmt tr. U tilitir it v l rmi B, mi ir ty véhil rfil xig ité rtilièr. Pz-y l tili véhi L érité i r tir légr r ri t ité m g é m iti étir (rg té à vtr m téril t t m rgm ). hrg rrimg Pr llr l li : Tt.html /t/crh L frmti «g rfil VUL» v rmt tt q hf trri rr i riq t lti révti r évlr l mét l trri : rgiti iti élmt rfil, rérti itiérir, rtéritiq thiq VUL, mégmt t éqimt, vérifiti érité, rtéritiq hrg véhilé t iti érité lr trrt, riq lié à l it t x mœvr VUL. A l it vtr frmti, éir à l btti l i fiièr, v rrz éir fir bééfiir t l lrié mé à ir tilitir l trri. Ctt frmti i r référtil mét étbli r l Ar Mli - Riq Prfil. Ell t ié r rgim référé. Pr llr l li : l lit rgim frmti rt l tg «g rfil VUL» t ltbl r l it l Crt vtr régi, Crmif r l îl--fr t Crmm r l Al - Mll. E + : ti «iitr hrg» Bééfiiz 1000 r lémtir r l itllti iitr hrg mtit l i ttl hrg véhil. L vi z - v? L r h lm rg v é t t r hil r ifl m t rl ( m ), mi ég rtmt r irt lm tir tiq t t, (fr q ré mrtir r ig, r r, vi. Ci hâi, m géémm é ti glmt bryg) E l t ût étt vé r-riq tiliti hil. r hrg it q l r A - t là ifrt rét r i. l tili, h t (v r x g 20% t ll r jq à i trv l à 1500 ti tilitir, V r). l riq 5 z véhi l Artil t l bligt m i R3122 C éh, l immbili rgr l rl ti l R. t ABS, ESP, irbg... ît mi à qi rt l iitr hrg? C t iitif qi évit l rhrg lr hrgmt. Ql q it l mèl, il t itllé r l tbl br t iiq l i ttl véhil. Il t blqt r l émrrg véhil mi il igl l riq rhrg tr vt tt tiliti l étt.

5 ir ifrmti COMMENT FAIRE LA DEMANDE N ttz : tt ffr t limité V vigz l ht l lti lg ré tilitir f : - mmz-l v l 6 éqimt érité rqi - irivz-v tt q hf trri éigz vtr rrétt r rtiir à l frmti «g rfil VUL». - Si l ti «iitr hrg» v itér, mtiz-l l rrir m vtr i à l érité. C t l t vi vtr ir rérvti qi v l ririté r tt i! U l i fiièr r trri* r ré. L t limit rérvti tt ffr t fixé 31 mi Util! (rrir r ty i l r é gé L iti, r iè m fi l i ttribti ûr) t i l ir lit ti it r l r ir t q ri b ibl m, r rt Cr C ir tr lit ti v r «l ûr». ri l vrz tr tr y v r V r r l ti é ir. *i rérvé x trri mi 50 lrié itllé Fr métrliti r l ht l lti lg ré véhil tilitir légr f. Ctt ffr t ré l limit l tti ll til rérvé à tt i à l érité.

6 ir ifrmti EN PRATIQUE Rérvz vtr i à l érité V rz r lttr rmmé à vtr i régil (Crt Crm) l mt ivt : - vtr rrir m tt i à l érité ( mtit vtr hix r l ti «iitr hrg») - vtr b mm étillé v t l éqimt érité rqi l trt lti lg ré mtit élémt - vtr tttti iriti à l frmti «g rfil VUL» iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). li Pr llr l iti x Rrtz-v tt ttribti géérl ié q i èr i m lif i fi i r. i figrt Cfirmti À réti ir mlt, v rvrz éli mi rrir qi v ifrmr l vliité vtr rérvti. L ttribti vtr i fiièr r fftiv q rè rétti iè jtifitiv. V rvz l i à l érité L mm r v r vré l fi r virmt bir rè réti jtifitif ivt : - tttti Urf tt mi tri mi iiqt q l trri t à jr titi - rlvé itité bir (RIB) rigil m l trri - l tttti héi à rvi té trvil rièr ftr tt mi - tttti r l hr mi à jr t iibilité Dmt Uiq - l tttti ré à l frmti à l g rfil VUL élivré r l rgim frmti - l i l rt gri véhil f qi - l lit l ftr qitté véhil étillt l 6 éqimt itllé l i té trt lg ré étillé vtr véhil tilitir légr f t l tttti té vrmt lyr. Si v vz hii l ti «iitr hrg», l mm lémtir 1000 r v r vré v l i iitil rè réti lit l ftr l iitr hrg.

7 ir ifrmti CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE POUR UN UTILITAIRE PLUS SUR (rrt 9 mbr 2010 rltif x iitti FiiEr) Ai fiièr imlifié r l qiiti Véhil Utilitir Légr l ûr. Fr métrliti Prgrmm révti, rltif à l mi œvr l rtil L l Sérité il (rrêté 9 émbr 2010 rltif x iitti fiièr). 1. Riq rfil t ty véhil ré Riq rtir r r l lrié L véhil ré t l véhil tilitir légr tié trrt mrhi t l i ttl hrg xè 3,5 t ty mitt l l rtil R C l Rt t lé N1 l l irtiv ré 2007/46/CE. L véhil tilitir légr mégé rlvt t miitrtif qi ttt l frmité thiq véhil rgr l réglmtti t qi ivt êtr rétié r ty à titr ilé t éligibl à tt i fiièr (x. véhil itrvti ty véhil tlir, mbl, véhil mir). 2. Offr limité t ré vliité U tti fiièr til ll t rérvé à tt ffr. L t limit vliité tt ffr t fixé 31 mi Étblimt iblé L étblimt itllé Fr métrliti t tr tivité, t l fftif glbl l trri l l SIREN, t mri tr 1 t 49 lrié. 4. Mtt fiir tibl êtr llé S vti iivill rélbl v l i, l étblimt qi : - ré x ritèr miitrtif (f ti 5), - mt œvr tt l mr révti (f ti7), - rét l éli rqi, à l Crt, l Crm, émmé l i l it txt, tt l iè jtifitiv éir (f ti 9), tmmt ftr qitté, tttti rr bééfiir l bvti iq mtt frfitir 3000 i tt l iti t tifit l éri t l tti limit l ffr. Q l ti «iitr hrg» été hii r l étblimt, mtt r rté à 4000 i t tifit, tr iti qi réèt, tt l iti rltiv à l ht t l itllti l iitr hrg.

8 ir ifrmti 5. Critèr miitrtif l fftif glbl l trri l l SIREN, t mri tr 1 t 49 lrié L étblimt t itllé Fr métrliti L trri t à jr titi titr étblimt imlté l irriti l i mtié L Dmt Uiq l étblimt t à jr t à iiti l i i ll-i m à l ltr. L véhil t t éqimt ivt êtr f, frm x rm vigr L ititti rréttiv rl t ifrmé tt émrh L étblimt hèr à rvi té trvil. 6. Critèr xli St xl rét iitif i fiièr imlifié l trri : yt igé trt révti v l i r x é réét, trt r xéti ijti qll q it l tr riq à l t vrmt l i fiièr mjrti lr tx titi è iititi l ivtimt r l trri jq à l t vrmt l i fiièr. 7. Mr révti vt r li à fimt : 7.1 Pr bééfiir tt i fiièr, l étblimt vltir it rmlir x iti bligtir : - Prévir l ht l lti lg ré VUL f à iti q il itègr l ix éqimt érité ivt ( éri ti) : Diitif tiblg r ty ABS éqivlt Diitif i frig rg ty AFU éqivlt Ctrôl éltriq l tbilité ty ESP éqivlt Airbg gr Cli érti li r tt l lrgr t l htr véhil t it rg, l tt frmité v l rm NF ISO r l véhil rét hm liti tt rm. (Ci xlt tmmt l véhil ty «lt»). Limitr vit ytèm éqivlt, xml brig mtr, - Fir ivr hf trri à l rrétt l frmti à l g rfil VUL irit tlg i. L fih ritiv frmti t l lit rgim mr élivrr tt frmti t iibl r l it Itrt i. 7.2 Si l ti iitr hrg été hii r l étblimt : r bééfiir tt i fiièr lémtir 1000, l étblimt vltir it : - rmlir l iti érit qérir t fir itllr r l véhil fit l bjt tt ti iitif iitr hrg iiqt l i ttl véhil. Si li-i t ré r l trtr, il t à qérir hz l frir rmmé r l Ar Mli - Riq Prfil. L lit t iibl r l it i régil.

9 ir ifrmti 8. Citi rérvti L étblimt vltir vi à l i t il é, r lttr rmmé vt l 31 mi 2012, t limit rérvti : - rrir lliitt tt i fiièr imlifié - l b mm véhil étillt l éqimt rév l trt lti lg ré mtit élémt, t l t t térir à l t mi vigr l ffr. - l tttti iriti à l frmti à l g rfil VUL iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). 9. Citi vrmt l i fiièr À réti ir mlt it «rérvti», l i ré mi : - it fvrblmt, rlt l lit iè jtifitiv éir vrmt l i fiièr - it éfvrblmt i l ir t vli i l tti fiièr glbl t éié. U qtiir t jit à rrir r mix rillir l élémt éir à l mélirti iitif i fiièr imlifié (mmiti, ivi,...). Il t à rtrr r l trri v l iè jtifitiv éir vrmt l i fiièr. L vrmt l i fft fi rè réti t vérifiti r l i ir mlt tité iè jtifitiv ité i-, qi vrt li êtr vyé r lttr rmmé l 5 mi qi ivt l vi rrir tti l rérvti : U tttti URSSAF mi tri mi iiqt q l trri t à jr titi titr étblimt imlté l irriti l i mtié. U rlvé itité bir (RIB) m l trri L tttti héi l étblimt à rvi té trvil l rièr ftr tt mi U tttti r l hr rt l mi à iiti Dmt Uiq à jr L i l rt gri véhil f qi U lit i rtifié frm l ftr qitté rt l ht véhil étillt l ix éqimt rét D l lti lg ré, lti v ti ht, lig, l i té trt LOA, LLD lig ii q tttti té vrmt lyr, l tt v l mti «rtifié frm à l rigil» t l igtr rrétt légl l étblimt (t trt t tttti vrmt mri l éri vliité l ffr). L tttti ré à l frmti à l g rfil VUL élivré r l rgim frmti.

10 ir ifrmti L i rérv l rit vérifir l véhil bvtié l étblimt. L t tt ftr trt fit rti iè jtifitiv, it êtr térir à l t rérvti l ffr. E mlémt, i l ti iitr hrg été hii r l étblimt : U lit i «rtifié frm à l rigil» r l rrétt légl l Etblimt, l ftr qitté l itllti iitr hrg f i li-i été itllé r l trtr véhil. 10. Cl réiliti Arè tti rérvti r l i, l étblimt i 5 mi r vyr l jtifitif éir vrmt l i fiièr. U fi éli éé, l trri t l rétr à vrmt, t mêm i rérvti vit été té. 11. Rbilité L Ci gg à ir fiièrmt l étblimt l iti tilé i-, q il i ttfi réltr qlq mi rbilité, l étblimt mt l l éq tt tr ivtimt t ti mtièr révti. 12. Litig E litig, l ir r rté vt l tribl métt.

11 ir ifrmti VOTRE DOSSIER DE DEMANDE DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE POUR UN VUL PLUS SUR Ci :.... Srvi :... Ar :... Ri il :... Sirt :... CTN :... C Riq :... C NAF :.... Efftif ttl l étblimt (SIRET) :... Efftif ttl l trri (SIREN) :... Prém :... Nm :.... Fti * :... Vtr i fiièr r tilitir l ûr rt m ttti. J v r l mt éir r l rérvti m i. - J élr vir ri i iti géérl ttribti l i fiièr til imlifié r tilitir l ûr t l t. - J hit bééfiir l ti «iitr hrg» : i Fit à...l. /. /... Sigtr bligtir * t ht l trri N bliz jir à vtr m : - Vtr tttti iriti à l frmti à l g rfil VUL iiqt l t rév frmti (mt l rgim frmti). - Vtr b mm étillé v t l éqimt érité rqi vtr trt lti lg ré mtit élémt. N ttz tt ffr t limité! *Dm bligtirmt igé r l rrétt légx l étblimt

12 ir ifrmti MODELE ATTESTATION SUR L HONNEUR Ri il :... Sirt :.. CTN :... C Riq :. C NAF :. Efftif ttl l étblimt (SIRET) :... Efftif ttl l trri (SIREN) : Prém :. Nm : Fti * :. J igé()..... élr r l hr : - q l Dmt Uiq m trri t mi à jr t q il t à l iiti rvi révti m Ci régil Ar Mli (Crm) Ci r rtrit t té trvil (Crt) - q l ititti rréttiv rl m étblimt t été ifrmé l émrh ggé r bééfiir tt i fiièr imlifié. Fit à...l / / Sigtr bligtir * t ht l trri *Dm bligtirmt igé r l rrétt légx l étblimt

13 LES AUTRES INCITATIONS FINANCIERES PROPOSEES PAR L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS L trt révti L trt révti t ibl i rélblmt rgiti rfill igé Cvti til bjtif (CNO) v l Ci til l r mli trvillr lrié (Cmt). Tt trri mi 200 lrié irit l hm liti tt vti til bjtif t mr trt révti à i régil CGSS r l értmt tr-mr. C trt fix rgrmm révti éifiq à l trri, r v l ggmt l brh tivité t rlèv l trri t li rmt bééfiir, tr tr, i fiièr r l réliti bjtif révti. L trt TPE Il git trt imlifié vit à rér à bi tl trri r l réti riq réré lr itrvti révtr l i régil. Il liq il y tr i iibl r l mêm riq i l régil, i l til. Il t rérvé x trri mi 50 lrié t l tr tivité. L Ai Fiièr Simlifié (AFS) régil Si trri mt mi 50 lrié, ll t bééfiir iitif imlifié i fiièr. C i fiièr (jq à ) t ré rti iti. Ell vt rr l révti riq liqr à tr rtilir. Chq i régil éi rgrmm i fiièr régil imlifié. Il t y vir i fiièr régil t til r l mêm thèm. C i ivt êtr mlémtir.

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com X r 28 b Pri Chrltt BP 169 - Mt-Crl 98007 MONACO Cx tl. 01.49.15.33.00 fx. 01.49.15.19.80 www.x. éprtp ét prtrit Arét xprt. Etillt hi. COMMENT DEVENIR PARTENAIRE? CONSTITUTION DU DOSSIER Pr vir Prtir,

Plus en détail

Chapitre 2. LA BATTERIE

Chapitre 2. LA BATTERIE Chpir 2 LA BATTERIE 21 Fi : Priip d l bri Lrq l plg dx l d éx différ d b id bi d r élriq L bri élriq d vir pr rôl d lr d rir l r élriq D ièr géérl, bri liq i x br d 12 vl ié d 6 élé d 2 vl é éri + - Bri

Plus en détail

Flexipro Conditions générales

Flexipro Conditions générales Flxir Citi grl Prtti Prit N r i l r Flxir Mltiri rfil t tit trri Citi Grl QUELQUES NUMEROS UTILES E iitr Si z i it : Di l Fr : 0 800 085 085 (mr rt) Di l Étrgr : 33 1 41 85 88 48 Tt gg tr r li rmrmt ri

Plus en détail

Boîte à idées à explorer, à déjouer

Boîte à idées à explorer, à déjouer Bî à ié à xlrr, à éjr Prii ravax à xr a C92 a l ar rj éaral «U aé av ri ar» 15 avril a 17 ai 2013, a C92 Aé lair 2012-2013 D ré ar : Cahri Frié Dirri, él aliai L Glaièr, Blg-Billar Mari-Fraçi Ja-Ja Cillèr

Plus en détail

Distributeur d'huile. Capacité cuve 30 litres utile 20 litres Flexible spiralé de distribution 2 mètres Pistolet de distribution

Distributeur d'huile. Capacité cuve 30 litres utile 20 litres Flexible spiralé de distribution 2 mètres Pistolet de distribution Pr Srvic & Prdit Pétrlir Pritp été 4 r r 3 ût 4 itribtr d'hil Apirtr d'hil cir Cpcité cv 3 litr til litr Flxibl pirlé d ditribt ètr Pitlt d ditribt Jg ltérl Tbltt pprt ccir Mètr idictr d pr Spp d écrité

Plus en détail

Carnet d auto-surveillance pour les femmes ayant un diabète gestationnel

Carnet d auto-surveillance pour les femmes ayant un diabète gestationnel Lilly Dibèt P v, j è j. Ct t-vill l fmm yt ibèt gttil C t été éigé l MON CARNET D AUTO-SURVEILLANCE GLYCÉMIQUE Nm : Pém : A : N tél : Sivi : Dt év hmt : 2 Pqi t t fit mi? étz ibèt gttil, l Ré Péitl V Vl

Plus en détail

LE MOT DU GÉRANT D AFFAIRES

LE MOT DU GÉRANT D AFFAIRES l 711 «Mir» ér try : iirti r t frèr ér try, y, rr bitôt rtrit E l éfr métir, Mir try tjr bi rrété l mmbr l 711 Sr rir htir, t l lit Mir r bi ligr tt l rt q li rt Il été t t r r iirti r t Mri Mir try t

Plus en détail

la confiance que lui accordent des milliers de cabinets et de laboratoires à travers le monde. Avec Sirona, chaque journée est une bonne journée.

la confiance que lui accordent des milliers de cabinets et de laboratoires à travers le monde. Avec Sirona, chaque journée est une bonne journée. 10 I 13 Fil l il âbl i. XIOS XG S P ighi i-l è h iv. Av qli 'ig xill gâ à l li HD à l h** CI. XIO S XG Sl Vi l l iq XIOS XG v bili lv qi ff l ibili 'ê qi ' l Wi-Fi. Qli l'ig HD L li XIOS XG S i 33,3 Ll/

Plus en détail

je veux faire passer cette info

je veux faire passer cette info j x, fir r if S, l ii iré L rél é (1) é r l ii Préi Rièr Arr Préi rè j r 18 à 24 r q l éigi SAM ii iré réflx r l ll gééri r : l 8 j irrgé r 10 élr ir rr rii r éigé, ri- q. C ê é éig ri riq iiill ri hz

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Programme des mercredis et des vacances de Printemps

Programme des mercredis et des vacances de Printemps 3/1 0 10 12 / 13 1 8 Pg i t v Pit MARS - AVRIL L g i Mi 25 fvi g 5-6 tivit 7-10 jx it Mi 4 iv t t ig 5-6 ât fi 7-10 ii Mi 11 jx it 5-6 jx à «vt» 7-10 t Mi 18 ii 5-6 jx it 7-10 fti bijx t tivit Mi 25 jx

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

DOSSIER FRAIS DE DEPLACEMENT

DOSSIER FRAIS DE DEPLACEMENT DOSSIER FRAIS DE DEPLACEMENT Oil lb l l-- l qi SNUi-FSU 82 A qi ' i? - l llèg vi g ( fi) - l llèg -- Tili Rlç S (TRS) - l g ii : RASED ill ggiq i... - l ii-- x g l Fi Ci - l ili lç-- -- l l Si 1. Dl :

Plus en détail

ou 8 à vélo Métro Maison M-M OUchy Plus d info sur www.liguesdelasante.ch

ou 8 à vélo Métro Maison M-M OUchy Plus d info sur www.liguesdelasante.ch t Métr M p J c ll n n trl Cn bèr - Lnn-fl t Lnn-gr. l. Pc Bllr JrlS R n nc DélcS Cr p. L Hr 12. D l. 'O 15 p él Pc/ptr Mtc. 1 ll é Mé lelé 12 Mé Olmpq 9 OUc Q 30 mt pr jr Ptt grn, l t rcmmné prtqr cq jr

Plus en détail

nous vous aidons a le financer

nous vous aidons a le financer Votre futur utilitaire sera-bien equipeé nous vous aidons a le financer >> Quel age a votre utilitaire et comment est-il équipé? Si comme une majorité des véhicules utilitaires légers en circulation, le

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl l H-Lir, v civi i r c riv, iq, cr c Acii i iv c l ri r rc, ci rcr i l ll O rrv vcc, i r f SS) r liir (E ciif, c l ci i rôl l c ll j rri, i iv c cr ii r l l rg v i l

Plus en détail

Usage pédagogique de la tablette Tactile

Usage pédagogique de la tablette Tactile U péqu tbtt Tt ém Crét JLfbr 2014 r L, u z? C rô rré été té 1994 pr u trpr Jp, prmt tkr frmt t put êtr u pr u D équpé u Cmér C t brét pur uk p, fftmt u f «fhé» é tu ffht ttémt. I put yr rtmt r u t wb,

Plus en détail

Offrz d Pair Cadax Ac haq ccai! cada Livrai Martiiq 24h 48h DOM & Métrpl Editi Martiiq Décbr 2011 Offrz d Chaq Occai Spécial Nël! Tt l aé, fait par v ag avc d flr d pair chargé d affcti t d tit t t prété

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

À TABLE! S entraîner efficacement

À TABLE! S entraîner efficacement LE MAGAZINE SUR LA SANTÉ ET LE MIEUX-ÊTRE DE WINNIPEG MAI/JUIN 2014 À TABLE! LES NOUVELLES LIGNES DIRECTRICES OFFRENT DES CONSEILS POUR LA SAINE ALIMENTATION DE BÉBÉ PLUS U tit rvill Alrt rg Cil érité

Plus en détail

Une histoire de famille!

Une histoire de famille! L ig i U hii fi! D 5 à 12 i L ig i, ii g T f g è 'i i z q ê, i i è, C z i 'i gg f E ii i à f, i ' z, z gû à P i, i à i i à P i g à i L i ffz f g Aii, fç ggè C i ig - z à i z C Li, ' i! Iz à hq j i q i

Plus en détail

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE v à é L r A Er, l écr é d ré rfl D r lfé www.r-v.c E r l flèr AEr, v f l chx d cfr N d gré vr à ré cé d r déd dhèr à l chr d lé AEr : Pr l d fr r l Ré Iv : D r fré à l flèr d l cr d fr d Ré Iv r lé d ll

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

nous vous aidons a le financer

nous vous aidons a le financer Votre futur utilitaire sera-bien equipeé nous vous aidons a le financer >> Quel age a votre utilitaire et comment est-il équipé? Si comme une majorité des véhicules utilitaires légers en circulation, le

Plus en détail

2013 Dossier de presse

2013 Dossier de presse Dir r 2013 Ei 2013 rgr à l règl C r r i fll q l 150 rièr 150 Djà E r ri r h, bi rir! r l rq iiq, r l rr ll qi ir r l ig hr, fli!, l irl rll gz r xll, r ri r gû l li rfrîhi q ll rr. U x bll igl qi ji ri

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

kit media La Revue Trilingue de l Art de Vivre français / anglais / russe

kit media La Revue Trilingue de l Art de Vivre français / anglais / russe ki mei 37 Aib - S 80020 06414 Tl. : 04 93 68 83 24 Fx. : 04 93 68 83 25 @ivimgzi.f www.ivimgzi.f L Rv Tilig l A Viv fçi gli q il f vi é 5,2 milli i ég q é L ôl 4* 5* gi 5 milli ié p p l lièl égè D 1 300

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs :

Gérer des événements sur des images avec le Javascript Objectifs : S HTML É IT IV T C A R IE DOSS N 7 g m i r m v Grr i r c v J l c v ) Lix (Koix o il v r c crr r l - Arr r rroir ll co r/ i co r r co HTML - Arr l i ir vr q cri r o l i r cr v HTML r J -A rr co bli b ri

Plus en détail

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social.

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social. a qi tt ct gaiag aimtai LE EJEX L jx d a tt ct gaiag aimtai icivt da 3 ax d dévmt dab : vimta, écmiq, cia. Ltt ct gaiag aimtai, c t : RÉERVER L EVREME évitat d dé itimt d ac ctivab, d a, d égi t évitat

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

Plage d l Écluse à Dinard DOSSIER DE PRESSE. CONTACT PRESSE: Morgan BOUTBIEN 06 11 14 04 99 - morgan.boutbien@ffss.fr

Plage d l Écluse à Dinard DOSSIER DE PRESSE. CONTACT PRESSE: Morgan BOUTBIEN 06 11 14 04 99 - morgan.boutbien@ffss.fr r f f i i r hm g 013 D 20 2 v 22 r è i ô m v ér br Plg l Él à Dir DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE: Mrg BOUTBIEN 06 11 14 04 99 - mrg.bbi@ff.fr mmir Vil Chmi Fr... 3 Chmi Fr Svg Srif... 4 L érv... 5 Tê

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MRCHE PLIC DE ECHNIQE DE L INFORMION E DE L COMMNICION ICOM PEZEN-GDE - v F M Pl 27 v Pz P 112 34120 NEZIGNN L EVÊQE : 04 67 98 58 05 MRCHE DE MIE EN ERVICE DE REE N, OIP, CCE INERNE C Cl q Plè M q l è

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Témoignageésidante. 20 septembre. qu on s en fait. Marguerite Gu le 7 septembre

Témoignageésidante. 20 septembre. qu on s en fait. Marguerite Gu le 7 septembre Témiggéit r 20 ptmbr 2011 i. z vivr érm ll v ù Cyr, cmi Sit t qi v tr trz à l c é c pr ch iffért i li Cmm c t l r ri v z éc hi, v ll r j l il c. vl, q fit lrié t béé, t ig ir t ip ccmpg illc l éq v i,

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

!!!!!! "#$!%&'(&)*%+,&#!-"../012!3245"67/489!$+!:271! 6&#+;%+!?@A?@B?A=?==!

!!!!!! #$!%&'(&)*%+,&#!-../012!324567/489!$+!:271! 6&#+;%+!<!=>?@A?@B?A=?==! "#$%&'(&)*%+,&#-"../0123245"67/489$+:271 6&#+;%+?@A?@B?A=?== "##$%&'()'*+",-$*./(&-(0'-&()'&/&.-&.-( HISTOIRES DE NOEL GULLIVER PRODUCTIONS ET ARTE ONT DEMANDE A DES REALISATEURS PARTICULIEREMENT IMAGINATIFS

Plus en détail

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE c 2 kg/m 4,7 r à m Pid à mai a r i d I. r! Fac r ra char, rgi /m² à Ada r 1 r vr iq m Ac h c,! i miq c c, rdi r i a T d fabriq rgg. B rc r aièr v à a m rr. E grâc rcycab r a rcyc 100% à r d x a r a v T

Plus en détail

vos TéLéprocédures En pratique

vos TéLéprocédures En pratique OMMERçnt, rtn rfnel lbérx v TéLérédre En rtqe MODE DE TRANMON Délrtn ôt éhéne rédre re Le télérédre fle rfnel Qel nt le trnn? e 3 Qelle délrtn, qel ôt? e 4 En rtqe, t rér? e 5 1- réer n te EF 2- Envyer

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Notre démarche. Nos engagements

Notre démarche. Nos engagements Ntr démrch Frt d xpéric d mili clir t d l édcti à l virmt, Sti Littrl ccmpg l prjt d écl t d cl d ccic virmtl drbl. Ntr éqip d prfil t à vtr dipiti pr tt v prjt d rti t éjr clir r l côt d Émrd. N mm à

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim)

Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Commune : Lutterbach 68 (aire d étude : Wittenheim) Référence: IA00050914 Adresse : Aristide Briand (rue) 7 Titre de l œuvre : Brasserie Cartographie : Lambert2 ; 0970380 ; 2318500 Cadastre: 1980 7 120

Plus en détail

EN ROUTE POUR L ALLEMAND

EN ROUTE POUR L ALLEMAND EN ROUTE POUR L ALLEMAND Biv Wikomm No mmo à l éovr l Amg l Ari l Si. L m l lg omm à roi y mi riio éilié rilrié. C gr ri. Cl or -êr vi voir l rr lg. T rix? Alor omm r oir l img l x. To ér! L ool i o l

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

T I E D D E S O M R E

T I E D D E S O M R E É V B BÉÉZ É V V Q J G G JQ G ) ( éq bl (cc É ll lè f l f ch q c 4 9 % ch f l l b l) é é l c è é é b c b f fç ch l bl âg ff y 1 2 é è é q - ch l l 55 yé l é cqé âg l g f é é l g é éc c é q 4 c 6 j h l

Plus en détail

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20 il ivi l'i ér 9 / ir.x jif l'i... x géérl régil... jif l'i «r ir rgg»... 4 r rii à l'i...4.él ly rir i l'i...5 él ér 9...5 Églié rfill...5 ivi 5 r r rvillr hié...6 ig ly rir i l'i... éigg il l....ii '

Plus en détail

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1.

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1. Ctt wtt 24 t u u é, t uét vu vz u t t KGS t ux u uu. t été éé Du Hutu (7 yu) ét u u v. S u vu éutt ux : 3 uu u t ué u 2 tu v uu 2 yu à 2. Pu u L : xv F (3 yu). Pu u A : - Bu (7yu). Et u u V : u Hutu (7

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

>> CONCRETEMENT, QU EST-CE QUE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS

>> CONCRETEMENT, QU EST-CE QUE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

中 华 人 民 共 和 国 签 证 申 请 表 Formulaire de demande de visa pour la République Populaire de Chine

中 华 人 民 共 和 国 签 证 申 请 表 Formulaire de demande de visa pour la République Populaire de Chine 中 华 人 民 共 和 国 签 证 申 请 表 Formulaire de demande de visa pour la République Populaire de Chine Formulaire V.2011A 申 请 人 必 须 如 实 完 整 地 填 写 本 表 格 请 逐 项 在 空 白 处 用 中 文 或 英 文 大 写 字 母 打 印 填 写, 或 在 打 选 择 如 有 更 多

Plus en détail

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13

Procédure d installation d un terminal PYRESCOM TERMOD T4. 1.0 LDUN Version initiale 11/02/13 Badgs Pyrs 14/06/2013 Prédr d istallati d trial PYRESCOM TERMO T4 Csltz vtr Espa lits : http://www.spalits.brgr-lvralt.fr/ SUIVI ES MOIFICATIONS VERSION AUTEUR OBJET E LA MOIFICATION ATE 1.0 LUN Vrsi iitial

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain

Travail, handicap, entreprises : prospective 2020 Sortir des logiques habituelles pour anticiper les solutions de demain Trvl, hdp, trprss : prsptv 2020 Srtr ds lgqus hbtulls pur tpr ls sluts d dm Prstt d l dmrh Jur tl du CCAH 04/12/2014 Ph. Dur L dmrh Prmèr tud prsptv d tt mplur rls Fr sur tt thmtqu, ll prps u vs prtg ds

Plus en détail

P ISCINES W HIRLPOOLS

P ISCINES W HIRLPOOLS L P i s c i n e s P ISCINES a G a m m e P r É f a b r i q u é e s P R E F A B R I Q U E E S W HIRLPOOLS Mains courantes Revêtement de l escalier antidérapant Structure sandwich Construction rapide Volet

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2 FOIRE AUX QUESTIONS Q pt ncrr à CIH ON LINE? Cmmnt ncrr à CIH ON LINE? Ql t l cût d l ncrptn à CIH ON LINE? Ql cd nt nécar pr accédr à CIH ON LINE? Cmmnt j px accédr à mn cmpt CIH ON LINE? Q far n ca d

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Di pig Smmi L m l qip Objcif Ogii L Fml S Dcipif chiq N i Bg Cc 3 4 5 6 8 10 11 12 L m l qip «EC pj pggiq, x, qi ici l c l cl. Il c 2011 l impli l ici l ESTACA fi vlpp ppliq l cmpc v pj cc p pp l f igi

Plus en détail

Voyez-vous aussi la plus-value de la coopération?

Voyez-vous aussi la plus-value de la coopération? by xr rim 2013 Vyz-v i l l-vl l éri? Cr Ggz m bilig! Vir. 19 mm rvillr mbl? qlq règl r l llbri mm fr réi r l m lg, élg hrir lr ér i ir il fi rvl évir mbl l mmg l ri rvi 1 Trvillr mbl r l bilié l flxibilié

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

L édito. Au Sommaire. du Président Le géomètre, ce technicien de surfaces. N 9 - Janvier 2012. gexpertise.fr

L édito. Au Sommaire. du Président Le géomètre, ce technicien de surfaces. N 9 - Janvier 2012. gexpertise.fr N 9 - Jvi 2012 ERIC MALENFER Gè-Ex Ex è l C Al Pi L i Pi L gè, hii f. Qll g lli! «Ç i, il l h li vœx» i i à j i. Al xz-i vz è iè ill vœx 2012 fi h filil, hi, yi v i A Si Vi i L l fi GEME v Bi I Q l Fi

Plus en détail

L ' a v i o n d e. ' e x p l o i t Exposition 23 juin - 18 octobre 2oo9. dossier de presse. M u s é e d e s a r t s e t m é t i e r s

L ' a v i o n d e. ' e x p l o i t Exposition 23 juin - 18 octobre 2oo9. dossier de presse. M u s é e d e s a r t s e t m é t i e r s M M L ' l ' x l 1909 L Bl l Mh Ex 23 j - 18 b 29 60 R - P 3 - www.--. Cl D 25 jll 199 C : Ag R F / Hï - 01 71 18 30 33 S C Cl f U h x h : l Bll E bgh L Bl P l x Cl f A l x gg f "" gll Plh l bl l P l x

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory

CONVEl\TION cadre DE coopénarrory RAPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTRE DË L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERC}IE SCTENTIFIQUE UNIVERSITE 08 MAT 1945 GT.IELMA MINISTERË DU COMMERCE DIRECTION DU COMMERCE DE LA WILAYA

Plus en détail

SOMMAIRE. L inventaire des données. Danièle BOUCON. Objectifs. Description. Modèle d inventaire et outils. Méthodologie. Conclusion.

SOMMAIRE. L inventaire des données. Danièle BOUCON. Objectifs. Description. Modèle d inventaire et outils. Méthodologie. Conclusion. Les outils CNES L inventaire des données Danièle BOUCON Réunion PIN du 22 mars 202 Réunion PIN du 22 mars 202 Outils CNES Objectifs SOMMAIRE Description Modèle d inventaire et outils Méthodologie Conclusion

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Maladie périodique Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF)

Maladie périodique Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF) Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF) Pr Isabelle TOUITOU Unité médicale des maladies auto-inflammatoires Laboratoire de génétique Hôpital A de Villeneuve, Montpellier Isabelle.touitou@igh.cnrs.fr Fièvre

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5 !"## $%!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 1+ &&$%,$1'&)$1$%+2%+%+$$3,4 $%$ +...5 "+ 6%$&2%&&%,42%()$*$%+... $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &+,2$1+$%%%$+,,+&1$%+

Plus en détail

cl in Dossier de Sponsoring Bol d'or 2015 Championnat du monde d'endurance

cl in Dossier de Sponsoring Bol d'or 2015 Championnat du monde d'endurance m c. c b t c v. w ww Dssr Spsrg B 'Or 2015 Champat m 'rac M A E T L U v avtr m'att pr ctt sas 2015! E fft, j prra épart prcha B 'Or a Castt, sr mythq crct Pa Rcar, a s Tam Zff Racg. Pr c far, j'a éjà ffcté

Plus en détail

1062 - - Voie Lactee - G - - 659 97 - - AND G 99-09-04 460MM 934 759 - - AND G 00-08-27 460MM 933 562 - - AND G 00-08-27 460MM 932 590 - - AND G 00-08-27 460MM 931 620 - - AND G 00-08-27 460MM 1627 51

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Patrick RIPPLINGER - Contrôleur de Sécurité Rappel Statistiques Toutes Activités (2009) Au travail

Plus en détail

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr DOSSIER DE PRESSE 28 avril 2011 * Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Marie-Eva PLANCHARD 01 72 60 22 88 marie-eva.planchard@cnamts.fr

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 0 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail