Aides financières 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides financières 2008"

Transcription

1 Aides financières 2008

2 Classification des communes COMMUNES A ARGENCES, BAYEUX, BRETTEVILLE SUR ODON, CABOURG, CAEN, COLOMBELLES, CONDE SUR NOIREAU, CORMELLES LE ROYAL, DEAUVILLE, DIVES SUR MER, DOUVRES LA DELIVRANDE, FALAISE, FLEURY SUR ORNE, HEROUVILLE SAINT CLAIR, HONFLEUR, IFS, LISIEUX, LIVAROT, MONDEVILLE, ORBEC, OUISTREHAM, PONT L'EVEQUE, SAINT PIERRE SUR DIVES, TOUQUES, TROARN, TROUVILLE, VILLERS SUR MER et VIRE. COMMUNES B AUNAY SUR ODON, BENERVILLE, BERNIERES SUR MER, BEUVILLERS, BLAINVILLE SUR ORNE, BLONVILLE SUR MER, CARPIQUET, COLLEVILLE MONTGOMERY, COURSEULLES SUR MER, DEMOUVILLE, FONTAINE ETOUPEFOUR, GIBERVILLE, GLOS, HERMANVILLE SUR MER, HOULGATE, ISIGNY SUR MER, LANGRUNE SUR MER, LION SUR MER, LUC SUR MER, LE MOLAY LITTRY, MEZIDON, MOULT, PORT EN BESSIN, POTIGNY, LA RIVIERE SAINT SAUVEUR, SAINT ARNOULT, SAINT AUBIN SUR MER, SAINT DESIR, SAINT GERMAIN LA BLANCHE HERBE, SAINT MARTIN DES ENTREES, SAINT VIGOR LE GRAND, TOURGEVILLE, VARAVILLE, VAUDRY, VERSON et VILLERS BOCAGE. sommaire 1. Distribution publique d électricité 2. Amélioration de l environnement 3. Travaux d éclairage 4. Maintenance et fonctionnement des installations d éclairage 5. Maintenance et fonctionnement des installations de signalisation lumineuse 6. Maîtrise de l énergie 7. Contributions aux travaux d investissement COMMUNES C Toutes les autres communes du département du Calvados et la commune de Guilberville (Manche). LES CONCOURS FINANCIERS SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIES EN FONCTION DES DECISIONS DE L'ORGANE DELIBERANT DU SDEC ENERGIE ET SONT LIMITES AUX CREDITS INSCRITS AU BUDGET.

3 1. Distribution publique d électricité : renforcement et déplacement AIDES FINANCIÈRES AIDES FINANCIÈRES NATURE OBJET OBSERVATIONS FINANCEMENT COMMUNE A COMMUNE B OU C RENFORCEMENT Création de postes de transformation Renforcement du réseau basse tension Commune A et B : régime urbain d électrification EDF 100 % Maîtrise de la demande d électricité Commune C : régime rural d électrification FACE RENFORCEMENT TECHNIQUE SUR FILS NUS Résorption du réseau basse tension fragile et en fils nus, dans les communes rurales (C), en technique aérienne Etude de la commission Travaux avant programmation par le bureau FACE 100 % (commune C) Déplacement d'ouvrages du domaine public occupé EDF 100 % DEPLACEMENT D OUVRAGE Déplacement d ouvrages établis sur terrains privés et acquis par les collectivités Application de l article 12 du cahier des charges de concession EDF pour commune A et EDF pour commune B et C 50 % 100 % Déplacement d'un comptage alimentant un équipement communal ou intercommunal 50 % ALIMENTATION PAR ENERGIE RENOUVELABLE Alimentation électrique à partir d une production décentralisée d un équipement public (éclairage, station de chloration, débitmètre, horodateur, signalisation routière ) Sous réserve d un gain financier en comparaison d une solution traditionnelle ADEME,, EDF (FACE pour les communes C) 20 % versés l année (n+2) de concession (sous réserve de la prise en compte) 90 %

4 04 1. Distribution publique d électricité : extension AIDES FINANCIÈRES NATURE OBJET PROJET BÉNÉFICIAIRE OBSERVATIONS COMMUNE A COMMUNE B OU C Bâtiments ou ouvrages dont l usage principal est destiné à l activité Artisan, commerçant, agriculteur, profession libérale, associations Aides apportées au bénéficiaire 40 % maximum à par projet Activité économique Zone d'activité économique Commune ou syndicat de communes 20 % versés l'année (n+2) de concession (sous réserve d'éligibilité) 100 % par poste de tranformation à ; au-delà, aide de 15 % EXTENSION* Lotissement Communauté Commune ou syndicat de communes Amenée en électricité (moyenne tension et poste de transformation) à l'exclusion de la desserte intérieure 100 % par poste de tranformation à ; au-delà, aide de 15 % 20 % versés l'année (n+2) de concession (sous réserve d'éligibilité de la dépense) 50 % par projet global à ; au-delà, aide de 15 % Habitat collectif Logements sociaux Communauté Commune ou syndicat de communes 50 % par projet global à ; au-delà, aide de 15 % 20 % versés l'année (n+2) de concession (sous réserve d'éligibilité de la dépense) 100 % par projet global à ; au-delà, aide de 15 % Communauté 100 % par projet global à ; au delà, aide de 15 %

5 AIDES FINANCIÈRES Distribution publique d électricité : extension AIDES FINANCIÈRES NATURE OBJET PROJET BÉNÉFICIAIRE OBSERVATIONS COMMUNE A COMMUNE B OU C Habitat individuel Résidence principale Particulier Impôt sur le revenu soumis au barème inférieur ou égal à 350 les 2 exercices fiscaux précédant la demande. 50 % maximum à par projet EXTENSION* Equipement public Bâtiment, terrain aménagé ou ouvrage (mairie, école, salle polyvalente, pompage, ). Commune ou syndicat de communes ou communauté 20 % versés l'année (n+2) (sous réserve d'éligibilité) 50 % par projet global à * Chaque dossier fait l'objet d'une étude par la commission de développement économique avant décision du bureau. Délai de validité des aides : 1 an à compter de la décision du bureau. La technique souterraine est privilégiée. Sous réserve de la conformité des projets aux dispositions réglementaires (lois SRU et UH).

6 06 2. Amélioration de l environnement NATURE EFFACEMENT COORDONNE DES RESEAUX ET DES OUVRAGES EFFACEMENT SUR FILS NUS SUPPRESSION DES POSTES DE TRANSFORMATION DE TYPE TOUR TRAITEMENT DES POTEAUX BETON RENOVATION DES POSTES DE TRANSFORMATION OBJET Réseau public d'électricité Réseau d'éclairage public Réseau de télécommunication Poste de transformation public de type tour Résorption du réseau basse tension en fils nus en coordination avec l effacement de réseaux Destruction d un poste de transformation privé désaffecté de type tour, affecté à un service public Destruction d un poste de transformation public désaffecté de type "tour" Traitement par concassage des poteaux béton Soutien à des actions de rénovation des postes de transformation (nettoyage, peinture,...) AIDES FINANCIÈRES OBSERVATIONS FINANCEMENT COMMUNE A COMMUNE B OU C Pour communes B et C : projet limité par commune et par an à m de voirie sans toutefois dépasser m sur 2 années consécutives Remplacement d un poste de transformation de type tour, en service Aide en déduction de la participation communale Aide apportée sur le coût d analyse, de démolition et de traitement des déblais Application de l article 4 de l annexe 1 du cahier des charges En accompagnement de projet d initiative communale et/ou en partenariat avec des associations d insertion Etude préalable par la commission Environnement Commune A : SDEC Energie, EDF et France Télécom Commune B: SDEC Energie, Département, EDF et France Télécom Commune C :, Département, FACE, EDF et France Télécom et EDF 35 % 60 % 10 % 25 % 35 % 10 % 60 % avec dépense éligible plafonnée à 70 par mètre linéaire de voirie 45 % 60 % 20 par mètre linéaire de voirie (hors branchement) 60 % à par poste 100 % 70 % à par poste et une enveloppe d aide de

7 AIDES FINANCIÈRES Travaux d éclairage AIDES FINANCIÈRES NATURE OBJET FINANCEMENT COMMUNE A COMMUNE B OU C PLAN LUMIERE Approche globale de l éclairage sur le territoire communal ou intercommunal 10 % à par projet 50 % PROJET COMMUNAUTAIRE Zone d activités communautaire 100 % sur l armoire 30 % sur les autres travaux Aide plafonnée à par projet global (toutes tranches confondues) ; au-delà, aide de 10% CREATION D UN PREMIER RESEAU Aide réservée à la création d'un premier équipement au cours d'un même exercice budgétaire 50 % MISE EN VALEUR PAR LA LUMIERE EQUIPEMENT DE SECURITE EQUIPEMENT A ECONOMIES D ENERGIE Mise en valeur par la lumière, site ou bâtiment Dispositif d alimentation d illumination temporaire Eclairage de points de ramassage scolaire Equipements spécifiques visant aux économies d énergie : ballast électronique, variateur, horloge nouvelle génération, remplacement ballon fluorescent Soit aide de 10 % déduite de la facture si le SDEC Energie est maître d ouvrage Soit versement l année (n+2) (sous réserve d éligibilité) 50 % à par ou bâtiment ; au delà, aide de 30 % 50 % 50 % RENOVATION D ARMOIRES DE COMMANDE* Installations vétustes présentant, à la fois, des problèmes de sécurité, d écart par rapport aux normes en vigueur et des suggestions d amélioration (état dûment apprécié par le ) 20 % sur l armoire Aide plafonnée à 800 par armoire ; au-delà de HT de dépense, aide de 10 % 100 % sur l armoire Aide plafonnée à par armoire ; au-delà, aide de 30 % AUTRES TRAVAUX D INVESTISSEMENT Tous travaux d'investissement hors effacement, hors travaux du service collectif et hors aides spécifiques présentées ci-dessus *Chaque dossier fait l objet d une étude par la commission Travaux avant décision du bureau Soit aide de 10 % déduite de la facture si le SDEC Energie est maître d ouvrage Soit versement l année (n+2) (sous réserve d éligibilité) 30 %

8 08 4. Maintenance et fonctionnement des installations d éclairage > Contributions financières des collectivités ayant transféré la compétence éclairage * COMPÉTENCE ECLAIRAGE Visite au sol Nettoyage supplémentaire 100 % Lumière ECLAIRAGE FESTIF Vérification technique, pose, dépose et stockage d'installations d'illumination festive comprenant le dépannage éventuel. Les motifs non conformes ou dangereux ne seront pas posés OBJET Foyer lumineux de puissance inférieure ou égale à 50 W Visite annuelle d entretien préventif 14,00 Foyer lumineux à ballon fluorescent Renouvellement périodique des 19,60 sources lumineuses Foyer lumineux de type sodium haute pression, iodure métallique et autres sources Dépannages et réparations 28,00 Interventions de mise en sécurité Foyer lumineux spécial Cartographie et suivi du patrimoine - situé à une hauteur supérieure à 18 m 36,40 - source de puissance supérieure ou égale à W Gestion des DR / DICT Avis technique sur les projets 48,60 pour la 1 Suivi des dommages aux biens ère armoire et 7,30 par armoire Changement des heures de fonctionnement supplémentaire Accès Internet (gratuit si fait au cours de la visite annuelle) Communes A Communes B et C Motif avec armature posé sur mât, poteau ou façade sur dispositif d'accrochage existant réutilisé Motif avec armature posé sur mâts, poteau ou façade sur dispositif d'accrochage à réaliser CONTENU DU SERVICE FORFAIT NET ANNUEL PAR FOYER EN En tant qu exploitant et responsable de la maintenance, le gère l ensemble des contrats ainsi que le règlement des consommations d électricité pour les ouvrages d éclairage qui lui ont été confiés. Deux fois par an, le adresse aux collectivités, ayant transféré la compétence éclairage, un appel à contributions correspondant au montant exact de leur consommation. > Prestations optionnelles Motif en traversée de rue ou en portée entre supports quelque soit la nature des supports et quelque soit la longueur de la portée, y compris le câble de soutien et sur dispositif d'accrochage existant réutilisé Motif en traversée de rue ou en portée entre supports quelque soit la nature des supports et quelque soit la longueur de la portée, y compris le câble de soutien et sur dispositif d'accrochage à réaliser 0,53 par foyer 11,30 par foyer 13,00 par foyer donnant droit à 17,05 TTC de dépenses 8,00 par foyer donnant droit à 13,29 TTC de dépenses Motif ou guirlande d'illumination dans un arbre de petite taille <=4m, quelque soit la longueur de la guirlande 136 Motif ou guirlande d'illumination dans un arbre de grande taille >4m, quelque soit la longueur de la guirlande 175 Guirlande d'illumination ou rideau lumineux en linéaire sur façade, par tronçon de 10 mètres 133 *Pour le détail, se reporter aux conditions techniques, administratives et financières d exercice des compétences éclairage et signalisation lumineuse, adoptées par le comité syndical le 25 janvier

9 5. Maintenance et fonctionnement des installations de signalisation lumineuse AIDES FINANCIÈRES 2008 > Contributions financières des collectivités ayant transféré la compétence signalisation lumineuse * 09 CONTENU COMPÉTENCE OBJET DU SERVICE FORFAIT NET ANNUEL PAR APPAREIL EN SIGNALISATION TRICOLORE Feu principal 78,35 Répétiteur trafic Signal piéton Visites annuelles d entretien préventif Renouvellement périodique des sources lumineuses 35,20 32,95 Signal complémentaire Signal isolé Poteau ou potelé Potence Dépannages et réparations Interventions de mise en sécurité Adaptation des heures de fonctionnement Avis technique sur les projets 32,95 32,95 47,70 84,00 Armoire 153,30 En tant qu exploitant et responsable de la maintenance, le gère l ensemble des contrats ainsi que le règlement des consommations d électricité pour les ouvrages de signalisation lumineuse qui lui ont été confiés. Deux fois par an, le adresse aux collectivités, ayant transféré la compétence signalisation lumineuse, un appel à contributions correspondant au montant exact de leur consommation. > Prestations optionnelles Télésurveillance (y compris frais de communication) Modification de programmation 360,00 net l unité Sur devis *Pour le détail, se reporter aux conditions techniques, administratives et financières d exercice des compétences éclairage et signalisation lumineuse, adoptées par le comité syndical le 25 janvier 2008.

10 10 6. Maîtrise de l'énergie > Études et conseils aux collectivités NATURE OBJET FINANCEMENT NOUVEAUTÉ CONSEIL EN ENERGIE PARTAGE Ce service se compose de quatre phases : Bilan énergétique de la collectivité Suivi des consommations sur 3 ans Accompagnement des projets Actions d information et de sensibilisation, Conseil Général, Région Basse- Normandie, ADEME PARTICIPATION DE LA COLLECTIVITE COMMUNE A COMMUNE B 1 ère année : 1 / habitant 3 années suivantes : 0,50 / habitant/an MODALITES DE FINANCEMENT Contribution pour une commune avec un maxi de 11 bâtiments. Au delà ou pour les intercommunalités, les demandes sont examinées par la Commission Energie avant décision du bureau ETUDES TECHNIQUES SPECIFIQUES Etude nécessitant l intervention d un bureau d études. A titre d exemples : Comparatif sur le choix d un mode de chauffage Faisabilité d installation d une production d énergie renouvelable, etc, : Aide de 50% sur la part restant à la charge de la collectivité avec plafond d aide de par étude Suivant décision de financement Etude préalable de chaque dossier par la commission Energie avant décision d intervention. CONSEILS PONCTUELS Conseils sur la thématique énergie (économie, énergies renouvelables, fonctionnement éclairage, etc...) Gratuit > Sensibilisation aux économies d énergie (scolaires, collectivités, grand public et professionnels) NATURE OBJET FINANCEMENT MAISON DE L ENERGIE La Maison de l énergie se compose : d une salle d exposition (le logement économe) d un atelier pédagogique sur l effet de serre d espaces d information sur le développement durable et les énergies renouvelables PARTICIPATION DE LA COLLECTIVITE Gratuit MODALITES DE FINANCEMENT L exposition le logement économe est ouverte au grand public le mercredi matin. Réservation obligatoire pour l accueil des groupes (tel. : ) Les ateliers pédagogiques sont réservés à un public scolaire (classe, centre de loisirs, etc.)

11 AIDES FINANCIÈRES Maîtrise de l'énergie > Actions solidarité NATURE OBJET FINANCEMENT PARTICIPATION DE LA COLLECTIVITE MODALITES DE FINANCEMENT VISITE ET CONSEILS AUPRES DES USAGERS EN DIFFICULTE Le technicien solidarité du dresse un état des lieux du logement occupé (isolation, ventilation, mode de chauffage, habitude de consommation) et préconise des actions pour une meilleure maîtrise des consommations ( ) Gratuit L intervention du fait suite à une sollicitation travailleurs sociaux AIDES AUX IMPAYES Aides financières aux personnes et familles éprouvant des difficultés pour faire face à leurs dépenses d énergie Conseil Général, CAF, SIGAZ,Fournisseurs, ( ) Suivant la décision de la circonscription d action sociale du Conseil Général Le SDEC abonde le fonds de solidarité énergie qui attribue les aides par décision des circonscription d actions sociales. 7. Contributions des collectivités adhérentes aux travaux d investissement Le transfert d une compétence par une collectivité au implique que les adhérents versent leur participation aux travaux relatifs à cette compétence, et réalisés par le syndicat, sous la seule forme d une contribution budgétaire ne pouvant pas être financée par l emprunt. Un système de liquidation de la participation des collectivités adhérentes aux travaux d investissement réalisés par le a été adopté par le comité syndical selon les modalités suivantes : Si la contribution est inférieure à 7 000, la collectivité membre autofinance et paie en une seule fois. Au-dessus de cette somme, elle peut, soit décider d autofinancer l ensemble et ainsi payer en deux fois (le premier versement à mi-réalisation des travaux, le second l année de réception des travaux), soit demander d étaler sa contribution pour toute ou partie de sa participation. La commune devra se prononcer au moment de l étude si elle compte ou non autofinancer l opération. Si la collectivité membre décide d étaler sa participation, le réalise l emprunt nécessaire et demande en contre partie une contribution budgétaire annuelle égale à la part d annuité d emprunt qu il supporte. Trois durées d étalement ont été fixées par le comité syndical : 6, 12 ou 18 ans. Le gère les dossiers d emprunt et de contribution, aucun frais de gestion n est répercuté. L avance du FCTVA que réalisaient auparavant les collectivités membres est à la charge du.

12 01/2008 Créé en 1938, le, syndicat intercommunal d énergies du Calvados, est un établissement public de coopération intercommunale, qui regroupe les 706 communes du Calvados et la commune de Guilberville dans la Manche. Il exerce une compétence fondatrice et fédératrice : l organisation de la distribution publique d électricité, et propose, à ses adhérents, des compétences à la carte (éclairage, signalisation tricolore, télécommunications, information géographique). Le apporte sa contribution à la diffusion de conseils pour la maîtrise des consommations d énergies auprès des collectivités, des ménages et des usagers en difficulté. Depuis 2005, ces missions, ancrées dans le cœur de métier du syndicat, sont appuyées et illustrées par un outil à la vocation pédagogique : la Maison de l Energie. Syndicat intercommunal d énergies et d équipement du Calvados Esplanade Brillaud de la Laujardière BP CAEN CEDEX 5 Tél Fax Edition : janvier imprimé sur papier 100% fibres recyclées

M E T T R E V O S I D É E S E N L U M I È R E FINANCIÈRES

M E T T R E V O S I D É E S E N L U M I È R E FINANCIÈRES M E T T R E V O S I D É E S E N L U M I È R E AIDES FINANCIÈRES 2009 Classification des communes COMMUNES A ARGENCES, BAYEUX, BRETTEVILLE SUR ODON, CABOURG, CAEN, COLOMBELLES, CONDE SUR NOIREAU, CORMELLES

Plus en détail

l énergie GUIDE OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE Depuis le 1 er juillet 2004,

l énergie GUIDE OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE Depuis le 1 er juillet 2004, OUVERTURE À LA CONCURRENCE DES MARCHÉS DE l énergie Depuis le 1 er juillet 2004, les marchés de l énergie sont ouverts à la concurrence pour les collectivités locales. Cela signifie que la collectivité

Plus en détail

... Adresse générale du pouvoir adjudicateur : https://marches-sdis14.local-trust.com.

... Adresse générale du pouvoir adjudicateur : https://marches-sdis14.local-trust.com. ... Avis n 13-219292 publié le 19/12/2013 - BOAMP n 244C, Annonce n 169 Référence de TED : non disponible Liens vers avis initiaux : Avis de marché : Annonce publiée le 13/09/2013 - Référence : 13-161924

Plus en détail

2013/2014. Championnats 11 ans ; 13 ans 15 ans 17 ans. Tableau des âges. Thèmes de jeux jeunes

2013/2014. Championnats 11 ans ; 13 ans 15 ans 17 ans. Tableau des âges. Thèmes de jeux jeunes /0 Championnats ans ; ans ans 7 ans Tableau des âges Thèmes de jeux jeunes CHAMPIONNAT JEUNES LES CHAMPIONNATS -0 Aucune inversion de score ne sera possible REGLEMENTS FEMININS ET MASCULINS MOINS DE ANS

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

Q : Le central téléphonique de ma commune est raccordé à la fibre noire, mais les habitants disent qu ils n en bénéficient pas, pourquoi?

Q : Le central téléphonique de ma commune est raccordé à la fibre noire, mais les habitants disent qu ils n en bénéficient pas, pourquoi? Questions / réponses relatives au haut débit sur le territoire de Caen la mer Pourquoi parle-t-on de fibre noire? On parle de fibre noire par ce qu elle est passive, qu aucun équipement n est installé

Plus en détail

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S

D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ DE L EURE GUIDE D E S T R A VA U X & D E S PA R T I C I PAT I O N S F I N A N C I È R E S S O M M A I R E 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX 4 DE LA MAÎTRISE D

Plus en détail

BILAN DE FREQUENTATION 2012 DES SITES ET LIEUX DE VISITE

BILAN DE FREQUENTATION 2012 DES SITES ET LIEUX DE VISITE BILAN DE FREQUENTATION 2012 DES SITES ET LIEUX DE VISITE Calvados Tourisme, 8 rue Renoir, 14054 Caen Cedex 4 Crédit photo : Gratien, Guichard, Lebailly, Wait Calvados Tourisme FREQUENTATION 2012 ET EVOLUTION

Plus en détail

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ Document réalisé par la direction de la Communication du conseil général du Calvados en lien avec la direction de l Autonomie (DGA Solidarité). - Unik Studio Graphique - www.unikstudio.fr - Novembre 2012

Plus en détail

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 2 1.1. REFERENCES JURIDIQUES... 2 1.2. PERIMETRE DES REGIMES D ELECTRIFICATION DANS LE CHER... 2 1.3. VALORISATION DE

Plus en détail

RENOVER LES FEUX TRICOLORES

RENOVER LES FEUX TRICOLORES Matinale de l Energie RENOVER LES FEUX TRICOLORES Pourquoi le faire, Comment, A quel prix Matinales 2014 Page 1 sommaire 1. UN CADRE JURIDIQUE CONTRAINT 2. LE FONCTIONNEMENT DES FEUX 3. LA MAINTENANCE

Plus en détail

BILAN DE FREQUENTATION 2013 DES SITES ET LIEUX DE VISITE

BILAN DE FREQUENTATION 2013 DES SITES ET LIEUX DE VISITE BILAN DE FREQUENTATION 2013 DES SITES ET LIEUX DE VISITE Calvados Tourisme, 8 rue Renoir, 14054 Caen Cedex 4 Crédit photo : Gratien, Guichard, Lebailly, Wait, Calvados Tourisme FREQUENTATION 2013 (panel

Plus en détail

bourse des locaux du Calvados www.calvados-strategie.com gratuit Plus de 400 offres sur bureaux ateliers entrepôts

bourse des locaux du Calvados www.calvados-strategie.com gratuit Plus de 400 offres sur bureaux ateliers entrepôts 13 n Janvier 2012 gratuit Calvados Stratégie Comité d expansion économique bourse des locaux du Calvados Plus de 400 offres sur Condé-sur-Noireau 500 m² bureaux St-Martin-des-Besaces 510 m² ateliers 1

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

I - Mise en place de la commission : objectifs, rôle et mode de fonctionnement

I - Mise en place de la commission : objectifs, rôle et mode de fonctionnement SYNDICAT DEPARTEMENTAL D ENERGIE DES HAUTES-PYRENEES Commission organisation des moyens et communication du 6 février 2015 Présents : Excusée : Diffusion électronique : Claudine BOIRIE, Présidente Maryse

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013 Étaient présents :, J-L. CORRE, M. LE BER, G. BRUNEL J-M. BELOT, G. LESCOAT a donné pouvoir à N 13-12-12/01 COMMERCE / LOCATION-GÉRANCE / BAIL / LOYER / TARIFS / RENOUVELLEMENT Par délibération n 12-04-24/01

Plus en détail

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité CONVENTION FINANCIERE MISE EN SOUTERRAIN DES RESEAUX ETUDES ET TRAVAUX Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité Mise en souterrain du réseau de distribution publique d'énergie électrique

Plus en détail

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX

Monsieur le Président Syndicat Départemental d Energie du Cher Parc Esprit 1 Bâtiment 35 18021 BOURGES CEDEX CCTP Maintenance et Exploitation EP Marché 2011 / 2013 «RÉSEAUX D ÉLECTRICITÉ ET D ÉCLAIRAGE PUBLIC : TRAVAUX ET PRESTATIONS DE SERVICES» CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) : MAINTENANCE

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES ANNEXE D COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4

Plus en détail

BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE BARÈME DES CONTRIBUTIONS POUR LES RACCORDEMENTS AU RÉSEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Suivi des modifications V 1.2 28/12/07 Barème de facturation envoyé à la Commission de Régulation de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Syndicat d Electricité, des Energies et d Equipement de la Haute-Savoie COMMUNIQUE DE PRESSE 3 mai 2010 Haut débit internet : Point sur l'avancement du programme de traitement des "zones blanches" réalisé

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER

GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER GUIDE PROMOTEUR CALCUL DES DEVIS D EQUIPEMENT EN ELECTRICITE 1- ETABLISSEMENT DES DEVIS D EQUIPEMENT DES LOTISSEMENTS ET ENSEMBLE IMMOBILIER Dès que le projet reçoit l avis favorable de la commission chargée

Plus en détail

E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n

E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n E T A T S D E C L A R A T I F S F. C. T. V. A 2 0 1 6 - d r o i t c o m m u n Compte administratif 2014 ETAT N 1 Nom de la collectivité : Trésorerie de : Montant A BUDGET PRINCIPAL BUDGETS ANNEXES (préciser

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015. Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015. Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015 Compte-rendu Etaient présents : MM. AUTHIER André, CHALULEAU Christophe, DELMAS Marcelle, BLANC Alain, MAZET Jean-Jacques, GIEULES Jean-Paul, ANGLADE Lisette, GIRARD Mathieu.

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 Etaient présents ou représentés : JAN. DESREAC. REHEL. SAMSON. LUCAS. LHERMITTE. MENARD MA. BOURSEUL. ROUVRAIS (proc. à MENARD MA). BOURGET. BERTON

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs

D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE. e n m a t i è r e s p o r t i v e. Les équipements sportifs D i s p o s i t i f d i n t e r v e n t i o n EN MATIÈRE SPORTIVE e n m a t i è r e s p o r t i v e Les équipements sportifs JANVIER 2010 Janvier 2010 2/10 LES EQUIPEMENTS SPORTIFS STRUCTURANTS Les équipements

Plus en détail

COMMUNE DE CHANTÉRAC Département de la Dordogne

COMMUNE DE CHANTÉRAC Département de la Dordogne COMMUNE DE CHANTÉRAC Département de la Dordogne COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 05 SEPTEMBRE 2012 Convocation et Affichage le 29 août 2012 L an deux mil onze, le mercredi 05

Plus en détail

REFERENCES PÔLE BÂTIMENT

REFERENCES PÔLE BÂTIMENT MARS 2014 REFERENCES PÔLE BÂTIMENT BUREAU D ETUDES FLUIDES ET ENVIRONNEMENTAL BATIMENTS D ENSEIGNEMENT MAIRIE D HERMANVILLE SUR MER Construction d un groupe scolaire à Hermanville sur Mer (14). Montant

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 375 DACP REF : DACP2012059 Signataire : ED/ESP Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 RAPPORTEUR : Tedjini-Michel

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Travaux de raccordement Distance du point de livraison en limite de parcelle Ouvrage de raccordement à 250m poste existant >à 250m

Plus en détail

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Ce règlement vient préciser le règlement intérieur adopté le 2 avril 2004 et notamment les dispositions du Titre I - chapitre IV «Du vote

Plus en détail

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 L an deux mil treize, Le 1 er juillet à 18 heures, Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

réseaux électriques et pompes à chaleur

réseaux électriques et pompes à chaleur réseaux électriques et pompes à chaleur dossier de Presse Contact presse SICECO : Nathalie Blanc - 03 80 50 85 09 - nblanc@siceco.fr SOMMIRE Communiqué de presse Pompes à chaleur : attention au réseau

Plus en détail

Isolation par l'extérieur et Aides financières. Angers 25 Septembre 2014 ITE de maisons individuelles

Isolation par l'extérieur et Aides financières. Angers 25 Septembre 2014 ITE de maisons individuelles Isolation par l'extérieur et Aides financières L'espace info énergie SENSIBILISER Permanences téléphoniques et rdv personnalisés Évènementiels : Visites de site Foires et salons Prêt d'expositions Conférences,

Plus en détail

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi :

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi : SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 27 AVRIL 2010 COMPTE-RENDU Sous la présidence de Monsieur Pierre JÉGU, Maire Présents : P. JÉGU, Y. MARTIN, Y. LE GALL, M-P DESPRES, E. MALOEUVRE, O. MONHAROUL, P. HENRY,

Plus en détail

L'abonnement ou les charges de chaleur doivent correspondre à la résidence principale du foyer.

L'abonnement ou les charges de chaleur doivent correspondre à la résidence principale du foyer. Annexe 1 : détail des critères d'éligibilité aux fonds de solidarité Chauffage Urbain La première facture de chaleur (chauffage et/ou eau chaude sanitaire) ou le premier décompte de charge ne peut pas

Plus en détail

Version : V.2.0 Nombre de pages : 9. Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 03/04/2009 Version initiale V.1.

Version : V.2.0 Nombre de pages : 9. Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 03/04/2009 Version initiale V.1. Direction Technique Proposition de raccordement d'un consommateur individuel au réseau public de distribution géré par ERDF, pour une puissance inférieure ou égale à 36 kva avec extension de réseau Identification

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Madame Nathalie LEHERON a le pouvoir de Madame Annie AUZOU pour la représenter et voter en son nom.

Madame Nathalie LEHERON a le pouvoir de Madame Annie AUZOU pour la représenter et voter en son nom. Département du Calvados Mairie de Curcy sur Orne REGISTRE DES EXTRAIT DU DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mille douze, le quinze mars, à dix huit heures trente, Le Conseil Municipal légalement

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL VELO DU CALVADOS

PLAN DEPARTEMENTAL VELO DU CALVADOS PLAN DEPARTEMENTAL VELO DU CALVADOS 26 janvier 2004 Concepteur : Direction de l Environnement et de l Espace Rural 17 avenue du 6 juin BP 12 14 035 CAEN CEDEX SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE... 3 1. LA

Plus en détail

LINTERCOM LISIEUX PAYS D AUGE NORMANDIE -

LINTERCOM LISIEUX PAYS D AUGE NORMANDIE - LINTERCOM LISIEUX PAYS D AUGE NORMANDIE - SYNTHESE BUDGETAIRE BP 2014 LE CADRE FINANCIER 2014 Comme annoncé lors du Débat d Orientation Budgétaire le 2 décembre 2013, le budget 2014 est un budget de continuité.

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE MARNE-LA-VALLÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ANNÉE 2012 AVRIL À JUIN Page 1 sur 18 SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE DÉLIBÉRATIONS DU COMITÉ SYNDICAL Page 3 Comité

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l'aménagement. Réunions d'information des élus 15 septembre 2011

Réforme de la fiscalité de l'aménagement. Réunions d'information des élus 15 septembre 2011 Réforme de la fiscalité de l'aménagement Réunions d'information des élus 15 septembre 2011 SUDR/ADS - 08/092011 Réforme de la fiscalité de l'aménagement De la Taxe Locale d Équipement à la Taxe d'aménagement

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 Etaient présents : PUISSAT L. GAUTHIER M. GOUTTENOIRE M. - TASSAN C. TEINTURIER A. BARAGATTI D. CARRIERE RIGARD-CERISON S. FOURCADE P. THOMAS M.

Plus en détail

Séance du 15 juillet 2015

Séance du 15 juillet 2015 Séance du 15 juillet 2015 L an deux mil quinze, le quinze juillet à 20h15, le conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

ÉDITION 2014 Département de la Meuse. Guide pratique. à l usage exclusif des Collectivités Territoriales

ÉDITION 2014 Département de la Meuse. Guide pratique. à l usage exclusif des Collectivités Territoriales ÉDITION 2014 Département de la Meuse Guide pratique à l usage exclusif des Collectivités Territoriales ERDF - Gilles MERSON Médiathèque ERDF - Paul ROBIN - PWP SOMMAIRE Être à l écoute et vous accompagner

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE

GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE GUIDE DE LA TARIFICATION SOLIDAIRE Tarifs au 1 er juillet 2015 La solidarité doit rester un enjeu majeur de la politique des transports en commun conduite par Caen la mer. Nous avons pour objectif de proposer

Plus en détail

Les nouvelles modalités de financement des extensions des raccordements électriques

Les nouvelles modalités de financement des extensions des raccordements électriques Petit-déjeuner du Compte rendu n 24 Les nouvelles modalités de financement des extensions des raccordements électriques P. 2 Application concrète pour le branchement P. 3 Raccordements électriques : P.

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie, en séance

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. *************

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. ************* REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 7 SEPTEMBRE 2012. ************* ETAIENT PRESENTS : Mrs VIAULT G., Maire ; Mrs OLLAR Ph., ROUSSEAU Ch., DUFOUR T., Adjoints BOURBONNAIS O., Mmes NOBLET Ch.,

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE

CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTE-VIENNE CHARTE DE QUALITE DE LA SIGNALISATION ROUTIERE A L USAGE DES COMMUNES DE LA HAUTEVIENNE SOMMAIRE 1. LE DOMAINE DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 1. LES MENTIONS DE LA SIGNALISATION LOCALE... 4 2. LES OUTILS

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Direction technique Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Identification : ERDF-PRO-RAC_03E Version : V.3 Nombre de pages : 65 Version

Plus en détail

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Secrétaire(s) de la séance: Valérie LHOMME Ordre du jour: - Délégué du SAEP Lieuvin et Pays d'ouche - Délégué syndicat AGEDI - Délégué du SIEGE - Délégué Syndicat

Plus en détail

Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire.

Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire. REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 18 octobre 2006 Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire. Le Procès-Verbal de la précédente réunion

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente

Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Objet : Contrat Local Initiatives Climat (CLIC) : Charte climat du pays Sud Charente Monsieur le Président explique que dans le cadre de l animation du Contrat Local Initiatives Climat, le Syndicat mixte,

Plus en détail

BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE

BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE Briançon, le 1 juillet 2012 BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE D-2012-05 30 pages dont 3 annexes Documents associés : Arrêtés du 28 août 2007, du 17

Plus en détail

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée.

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée. ELECTRICITE DE STRASBOURG Référentiel Technique Proposition Technique et Financière pour le raccordement au réseau public de distribution d Électricité de Strasbourg d une installation consommateur HTA

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail