Affections inflammatoires à médiation immunitaire et psoriasis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Affections inflammatoires à médiation immunitaire et psoriasis"

Transcription

1 Annales de dermatologie (2008) 135, supplément 4, S269-S274 Affections inflammatoires à médiation immunitaire et psoriasis Immune-mediated inflammatory diseases and psoriasis Université de Lille II et Clinique de Dermatologie, Hôpital Claude-Huriez, CHRU, Rue Michel Polonovski, Lille cedex MOTS CLÉS Psoriasis ; Maladie de Crohn ; Spondyloarthropathies ; Spondylarthrite ankylosante ; Pustulose palmo-plantaire ; Fibromyalgie Résumé L association de maladies inflammatoires à médiation immunitaire chez un même malade est connue. Cette notion est cependant difficile à apprécier en pratique pour le psoriasis du fait de l absence d étude prospective. C est avec la maladie de Crohn et les spondyloarthropathies que le lien est le plus fort. Il est sous-tendu, i) par des données génétiques obtenues par les études de liaisons qui montrent des locus et/ou des gènes communs impliqués dans l immunité innée, ii) des données immunologiques, ces affections partageant des cellules effectrices dont les lymphocytes Th17 et des médiateurs de l inflammation (TNF-, IL-1, 17, 23 ), ce qui explique l efficacité conjointe de certaines molécules biologiques comme les anti-tnf-, l anticorps anti-il-12/23 et d autres en développement et iii) des co-facteurs environnementaux parmi lesquels les infections bactériennes sont probablement déterminantes dans la génèse de ces maladies même si pour le moment cela reste à l état d hypothèse Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. KEYWORDS Psoriasis; Crohn s disease; Spondyloarthropathies; Ankylosing spondylitis; Palmo-plantar pustulosis; Fibromyalgia. Abstract The association of some immune-mediated inflammatory disease in a same patient is known. Nevertheless, this is difficult to appreciate practically for the psoriasis due to the absence of prospective study. The strongest link is with Crohn s disease and the spondyloartropathies. It is sustained by, i) genetic data obtained by genome-wide association study showing some common loci and/or genes involved in innate immunity, ii) immunologic data, these conditions sharing effector cells among which Th17 lymphocytes and inflammatory mediators (TNF-, IL-1, 17, 23 ), that explain the related efficacy of some biologics like anti-tnf-, IL-12/23 antibody and others in progress and iii) environmental triggers among which bacterial infections are probably determining in the genesis of these diseases even if this is still only an hypothesis Elsevier Masson SAS. All rights reserved. Correspondance. Adresse Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

2 S270 Les maladies auto-immunes et auto-inflammatoires constituent un groupe d environ 80 affections. Elles affectent 15 à 25 millions de personnes aux États-Unis [1,2], avec une prédominance féminine nette pour certaines d entre elles et font partie des 10 premières causes de mortalité dans les pays industrialisés. Elles résultent d interactions entre des facteurs environnementaux et des anomalies génétiques prédisposant soit au développement d une seule maladie soit à l association de plusieurs d entre elles. L interaction, entre eux, des gènes de susceptibilité à ces affections, rend le décodage génétique extrêmement complexe. Association et co-morbidité ne sont pas synonymes mais sont parfois assimilées dans certaines publications compte tenu des définitions qui en sont données et de leurs limites floues. Ainsi, certaines affections significativement associées au psoriasis (i.e., les sujets psoriasiques en sont plus fréquemment atteints) ne correspondent pas stricto sensu à des co-morbidités. En effet, bien qu elles interfèrent avec la stratégie thérapeutique et la qualité de vie du malade, elles ne sont ni la cause ni la conséquence de la maladie principale et n aggravent pas cette dernière [1]. L exemple de la maladie de Crohn (MC) est à ce titre le plus significatif, mais amène à faire la remarque suivante : quelle que soit la maladie principale, la notion de co-morbidité (ou d association) est très diversement appréciée selon l angle sous lequel on l aborde [3] et cela se vérifie dans le cas du psoriasis (entre 2,5 et 3 millions de cas en France) et des maladies inflammatoires cryptogénétiques de l intestin (MICI, dont le nombre de cas en France serait compris entre 120 et MC : 70 à , rectocolite hémorragique (RCH) : 50 à ). En tant que dermatologiste, observez-vous souvent l association? Non, ce qui n est guère surprenant si l on considère que le nombre de malades concernés est compris entre 6 et À l inverse pour les gastro-entérologues, cette association est connue [4], si pas toujours reconnue, et l est de plus en plus du fait de l induction de psoriasis par les anti-tnf [5]. La génétique (Tableau 1) et l immunologie (mécanismes physiopathogéniques communs) permettent d expliquer la plupart des associations listées dans ce chapitre. Les associations/co-morbidités admises Nous sommes ici dans un axe cutané (psoriasis), digestif (MICI) et articulaire (spondyloarthropathies) au sein duquel les maladies sont diversement associées entre elles. Toutes ces affections sont des maladies inflammatoires chroniques, polygéniques (avec chevauchement de locus de susceptibilité), et multifactorielles (avec facteurs environnementaux communs dont le tabac et très probablement les infections bactériennes), dans lesquelles les effecteurs de l immunité innée joue un rôle clé [15,16] et qui répondent favorablement aux anti-tnf [17]. Les maladies inflammatoires cryptogénétiques de l intestin Pour certains auteurs, la prévalence du psoriasis serait augmentée chez les malades atteints de MICI mais aussi chez leurs parents au premier degré. Dans le cas des malades, on trouve des chiffres allant jusque 9 p. cent [4]. Dans certaines études, l association est plutôt identifiée avec la MC, dans d autres, elle concerne la MC et la RCH à proportion équivalente. Néanmoins, autant le lien avec la MC peut être argumenté d un point de vue génétique, immunologique et environnemental, autant celui avec la RCH est plus difficile à établir. En effet, à ce jour, i) aucune co-localisation de locus de susceptibilité n a été identifiée entre psoriasis et RCH [18] ; ii) même si le concept dichotomique des maladies Th1 et Th2 est remis en question avec la découverte des Th17 [19], les effecteurs immunologiques de la RCH sont préférentiellement Th2 [18] à la différence de la MC et du psoriasis ; iii) enfin, les effets du tabac, pour ne citer que ce co-facteur, sont radicalement opposés puisque celui-ci serait plutôt protecteur pour la RCH alors qu il aggrave le psoriasis comme la maladie de Crohn [18]. C est certainement avec la maladie de Crohn que la notion d association/co-morbidité est la plus pertinente. Même si d un point de vue épidémiologique, les chiffres de prévalence doivent être précisés par des études prospectives, de nombreuses connexions existent entre les deux maladies. Les connexions génétiques (Tableau 1) Au moins quatre chromosomes ont été identifiés par des études de liaison génétique comme ayant des zones au sein desquelles on note la co-localisation de locus de susceptibilité. Sur le chromosome 16, au sein du locus PSORS8/IBD1, se trouve le gène CARD15 (ou NOD2) impliqué dans l immunité innée [16] dont les mutations confèrent un risque relatif de 40 de développer une MC et s observe chez 30 à 40 p. cent des malades [12,20]. Néanmoins, l implication de CARD15 n a pu être montrée dans le psoriasis hormis dans le rhumatisme psoriasique pour une étude [9] mais pas pour d autres [21,22]. Sur le chromosome 6, se trouve le locus de susceptibilité le plus souvent identifié dans le psoriasis, PSORS1, qui contient le gène HLA-C dont l allèle HLA-CW*0602 est très fortement associé au psoriasis [9]. Il existe un chevauchement entre PSORS1 et IBD3, régions dans lesquelles se trouve le gène codant le TNF dont les polymorphismes fonctionnels ont été identifiés dans le psoriasis [23] comme dans la MC. Le chromosome 5 contient le locus IBD5 (qui pourrait bien être dénommé PSORS10 prochainement) qui contient les gènes SLC22A4 et SLC22A5 dont l implication dans la MC [24] est d identification récente. Ces gènes codent des transporteurs de cations organiques et sont probablement impliqués dans le rhumatisme psoriasique [8], si pas dans le psoriasis ce qui n a pu être montré pour le moment. La co-localisation de ces gènes avec ceux codant pour cinq interleukines de type Th2 (IL-3, 4, 5, 9 et 13) est remarquable et explique qu un même locus puisse être impliqué dans la survenue de maladies Th1 et Th2 [24]. Pour autant, cela n induit pas automatiquement une augmentation de l association de ces maladies [25].

3 Affections inflammatoires à médiation immunitaire et psoriasis S271 Tableau 1 Principaux locus de susceptibilité au psoriasis [6-14] Région chromosomique Nom du locus Gènes concernés Chevauchement avec des locus associés à d autres maladies inflammatoires 6p21.3 PSORS1/IBD3 TNF- HLA-C CDSN Cornéodesmosine HCR Asthme Maladie de Crohn 17q24-25 PSORS2 SLC9A3R1 NAT9 RAPTOR 4q31-34 PSORS3 1q21.3 PSORS4 Gènes du complexe de différenciation épidermique Dermatite atopique ATOD2 LOR Loricrine 3q21 PSORS5 SLC12A8 ATOD1 Dermatite atopique Polyarthrite rhumatoïde 19p13 PSORS6 1p31 PSORS7 IL-23R Maladie de Crohn Spondylarthrite ankylosante 16q12-13 PSORS8/IBD1 CARD15 Maladie de Crohn Rhumatisme psoriasique Spondylarthrite ankylosante? 4q28-31 PSORS9 5q31-33 SLC22A4 et A5 (IBD5) D5S436 ATOD6 Maladie de Crohn Asthme Dermatite atopique Polyarthrite rhumatoïde Rhumatisme psoriasique 20p13 ATOD3 Dermatite atopique 2q12-13 IL-1 Rhumatisme psoriasique Spondylarthrite ankylosante Pour le chromosome 1, il ne s agit pas de co-localisation, mais d un gène, celui du récepteur à l IL-23 (IL-23R), dont les variants sont des facteurs de susceptibilité communs à plusieurs maladies dont le psoriasis, la MC et la spondylarthrite ankylosante (SPA) [7,9,12,26]. Les connexions physiopathogéniques Le but de cet article n étant pas de faire le point sur les mécanismes immunologiques très complexes qui sous-tendent ces deux maladies, les lecteurs intéressés par le sujet peuvent se référer à quelques revues récentes extraites de la multitude d articles rédigés en 2007 sur le sujet [17,18,20,27]. Il en ressort que psoriasis et MC partagent de nombreux effecteurs cellulaires (lymphocytes Th1 et Th17, monocytes-macrophages, neutrophiles, cellules dendritiques) et médiateurs solubles de l inflammation dont les principaux sont l interféron, le TNF-, l IL-6, l IL-12, l IL-17 et l IL-23. Les lymphocytes Th17 sont les derniers effecteurs cellulaires identifiés [19] et, de très nombreuses études attestent de leur rôle primordial dans la genèse de l inflammation dans ces deux affections, du fait de la synthèse de cytokines pro-inflammatoires (IL-17 en particulier, mais aussi IL-1, 6, 8, TNF-, GMCSF et diverses chimiokines). Les Th17 résultent, comme les Th1 et les Th2, de la différenciation de lymphocytes CD4 naïfs et leur prolifération comme leur survie dépendent essentiellement de l IL-23. On a ainsi identifié un «axe IL-23/Th17» qui est désormais une cible privilégiée des nouvelles biothérapies [28-30] (cf. infra).

4 S272 Les connexions thérapeutiques Même si les effets diffèrent, la règle «mêmes causes (mêmes cytokines), mêmes traitements» se trouve confirmée par l efficacité des anti-tnf [17] et d un anticorps monoclonal dirigée contre la sous unité p40 commune à l IL-12 et l IL-23 [28-30]. A ce propos, il est très intéressant de noter que l étanercept n agit pas uniquement par son action anti-tnf mais aussi par une inhibition des Th17 du fait de la réduction de la synthèse d IL-23 [31]. D autres traitements biologiques actuellement en développement pourraient être prochainement proposés dans les deux affections (IL-10 et 11 dans l optique d effectuer un switch immunolgique Th1/Th2, anticorps anti-il-12 (ABT-874), 15, 17 ) [29]. L induction paradoxale de psoriasis cutanés et unguéaux et plus spécialement de pustuloses palmo-plantaires (cf. infra) par les anti-tnf, quelle que soit la molécule utilisée, chez les malades traités pour MC (mais également PR et SPA), a renforcé la notion d association entre ces maladies [5,32]. Il peut s agir de l exacerbation d un psoriasis connu mais dans la plupart des cas, il s agit d une première poussée chez des malades qui n ont pas nécessairement d antécédent personnel ou familial de psoriasis [5]. La question de savoir s il s agit d authentiques psoriasis ou de toxidermies psoriasiformes est loin d être tranchée [32]. Quant à savoir s il s agit vraiment d une réaction «paradoxale», la remarque de WR Heymann apporte peut-être un début de réponse : «I believe this is not an adverse reaction of these drugs per se, but rather a gap in our understanding of how they work. Perhaps we can use this «adverse reaction» to our advantage by helping us elucidate the etiology of psoriasis» [34]. Les spondyloarthropathies À côté des MICI, les affections rhumatologiques constituent le deuxième groupe de maladies «associées» au psoriasis. Il ne s agit pas tant de la polyarthrite rhumatoïde (PR), bien qu il existe quelque chevauchement de locus de susceptibilité (Tableau 1), que du groupe hétérogène des spondyloarthropathies au sein duquel on trouve : la spondylarthrite ankylosante [35], les arthrites réactionnelles, le rhumatisme psoriasique [36] dans sa forme axiale et l atteinte articulaire axiale associée aux MICI qui est la manifestation extradigestive la plus fréquente des MICI. Toutes ces maladies touchent préférentiellement les sujets jeunes et sont intimement liées d un point de vue génétique (polymorphisme des gènes HLA-B27 et IL-1) [6,13,26,37], immunologique [1,16], environnemental [9,38] et thérapeutique [5,17,39]. Les associations/co-morbidités discutées plaques. La tendance est donc de les considérer comme des co-morbidités et non plus comme des formes cliniques [3,40]. Le fait que les anti-tnf déclenchent préférentiellement des PPP est un premier argument qui renforce cette classification [33]. L intégration de ces pustuloses dans des syndromes de chevauchement pouvant être observée au cours de maladie de Crohn traitée ou non par anti-tnf, en est un second [41]. L association PPP psoriasis est fréquente, évaluée à environ 25 p. cent, concerne préférentiellement les femmes et le rôle du tabac dans la survenue et l entretien de ces PPP est désormais bien établi. La situation n est pas aussi évidente pour les formes généralisées. Leur induction (médicaments, sevrage cortisoné intempestif, photothérapie, infection, grossesse) en règle chez un malade ayant, ou connu pour avoir eu, un psoriasis en plaques, les fait plutôt considérer comme une aggravation pustuleuse de la forme classique [40]. La survenue dans les formes aiguës érythrodermiques de Zumbuch, d une atteinte hépato-biliaire à type de cholangite neutrophilique [42] et/ou d une pneumopathie interstitielle neutrophilique, qui constitue d authentiques co-morbidités, doit être connue. La fibromyalgie Il s agit d une entité encore controversée par certains du fait de son caractère subjectif et de l absence d explication physiopathologique précise, bien que des pistes neurologiques existent, à type de perturbations des processus endogènes d inhibition de la douleur au niveau central [43]. Aucune donnée génétique n est disponible. Néanmoins, la prévalence de ce syndrome douloureux chronique s accompagnant de troubles du sommeil dans 60 à 75 p. cent des cas, serait de l ordre de 2 à 4 p. cent avec une nette prédominance chez les femmes de 30 à 50 ans. Un travail norvégien [44], conduit sur 3 ans, et concernant 1269 malades vus consécutivement pour un psoriasis (704 femmes et 565 hommes), fait état de 105 malades (8,3 p. cent) présentant les critères cliniques de fibromyalgie (douleurs musculo-squelettiques chroniques, accompagnées de douleurs à la pression de certaines insertions musculaires plus ou moins asthénie, troubles du sommeil et tendance dépressive), dont une grande majorité de femmes (93/105 soit 13 p. cent du groupe). La prévalence de cette affection serait plus importante en Norvège que dans les autres pays européens ce qui peut avoir influencé les résultats. Cependant, malgré un important biais de recrutement (via les Rhumatologues à la recherche d un psoriasis ; 67 p. cent des malades avec fibromyalgie ignoraient leur psoriasis), cette étude attire notre attention sur une maladie potentiellement associée au psoriasis, ce qui demande à être confirmé. La dépression [45], dont on sait qu elle est fréquente chez les malades atteints de psoriasis pourrait être le lien avec la fibromyalgie. Les dermatoses pustuleuses associées au psoriasis Les formes localisées (pustuloses palmo-plantaires PPP et acrodermatite d Hallopeau) sont d un point de vue génétique, épidémiologique et clinique, distinctes du psoriasis en Le vitiligo Le vitiligo sporadique est une maladie auto-immune connue pour être fréquemment associé, chez le malade atteint ainsi que les membres de sa famille au premier degré, aux

5 Affections inflammatoires à médiation immunitaire et psoriasis S273 dysthyroïdies, à la maladie d Addison et au lupus. Dans le vitiligo familial, d autres maladies peuvent également être associées comme le diabète de type I, la PR et le psoriasis [46]. Des variants du gène NALP1 (ou CARD7), impliqué dans l immunité innée et localisé sur le chromosome 17 (17p13) ont été identifiés chez les malades présentant diverses combinaisons de ces maladies auto-immunes et auto-inflammatoires [2]. La dermatite atopique (DA) La DA est l illustration type du fait que l existence d une colocalisation des gènes prédisposant à deux affections n induit pas automatiquement leur association (Tableau 1) [25]. De fait, l association DA psoriasis est rare ce qui peut s expliquer par l existence de profils lymphocytaires opposés, les mêmes constatations étant faites avec les associations DA PR et DA diabète de type I. Remerciements : À Mme B. Marchand pour son excellente assistance technique. L auteur de cet article n a declaré aucun conflit d intérêts. Références [1] Robinson D Jr, Hackett M, Wong J, Kimball AB, Cohen R, Bala M. Co-occurrence and comorbidities in patients with immune-mediated inflammatory disorders:an exploration using US healthcare claims data, Curr Med Res Opin 2006;22: [2] Ying J, Mailloux CM, Gowan K, Riccardi SL, LaBerge G, Bennett DC et al. CARD7:NALP1 in vitiligo-associated multiple autoimmune disease. N Engl J Med 2007;356: [3] Christophers E. Comorbidities in psoriasis. JEADV 2006;20 (Suppl 2):52-5. [4] Bernstein CN, Wajda A, Blanchard JF. The clustering of other chronic inflammatory diseases in inflammatory bowel disease: a population-based study. Gastroenterology 2005;129: [5] Wollina U, Hansel G, Koch A, Schönlebe J, Köstler E, Haroske G. Tumor necrosis factor-alpha inhibitor-induced psoriasis or psoriasiform exanthemata: first 120 cases from the literature including a series of six new patients. Am J Clin Dermatol 2008;9:1-14. [6] Breban M, Miceli-Richard C, Zinovieva E, Monnet D, Said- Nahal R. The genetics of spondyloarthropathies. Joint Bone Spine 2006;73: [7] Cargill M, Schrodi SJ, Chang M, Garcia VE, Brandon R, Callis KP et al. A large-scale genetic association study confirms IL12B and leads to the identification of IL23R as psoriasis-risk genes. Am J Hum Genet 2007;80: [8] Friberg C, Björck K, Nilsson S, Inerot A, Wahlström J, Samuelsson L. Analysis of chromosome 5q31-32 and psoriasis: confirmation of a susceptibility locus but no association with SNPs within SLC22A4 and SLC22A5. J Invest Dermatol 2006;126: [9] Gudjonsson JE, Elder JT. Psoriasis: epidemiology. Clin Dermatol 2007;25: [10] Lesueur F, Lefèvre C, Has C, Guilloud-Bataille M, Oudot T, Mahé E et al. Confirmation of psoriasis susceptibility loci on chromosome 6p21 and 20p13 in french families. J Invest Dermatol 2007;127: [11] Morar N, Bowcock AM, Harper JI, Cookson WOCM, Moffatt MF. Investigation of the chromosome 17q25 PSORS2 locus in atopic dermatitis. J Invest Dermatol 2006;126: [12] Raelson JV, Little RD, Ruether A, Fournier H, Paquin B, Van Eerdewegh P et al. Genome-wide association study for Crohn s disease in the Quebec founder population identifies multiple validated disease loci. PNAS 2007;104: [13] Rahman P, Sun S, Peddle L, Snelgrove T, Melay W, Greenwood C et al. Association between the interleukin-1 family gene cluster and psoriatic arthritis. Arthritis Rheum 2006;54: [14] Wolf N, Quaranta M, Prescott N, Allen M, Smith R, Burden AD et al. Psoriasis is associated with pleiotropic susceptibility loci identified in type II diabetes and Crohn s disease. J Med Genet 2007;9: Epub ahead of print. [15] Bos JD. Psoriasis, innate immunity, and gene pools. J Am Acad Dermatol 2007;56: [16] Gregersen PK. Modern genetics, ancient defenses, and potential therapies. N Engl J Med 2007;356: [17] Bradley JR. TNF-mediated inflammatory disease. J Pathol 2008;214: [18] Scaldaferri F, Fiocchi C. Inflammatory bowel disease: progress and current concepts of etiopathogenesis. J Dig Dis 2007;8: [19] Bettelli E, Korn T, Kuchroo VK. Th17: the third member of the effector T cell trilogy. Curr Opin Immunol 2007;19: [20] Xavier RJ, Podolsky DK. Unravelling the pathogenesis of inflammatory bowel disease. Nature 2007;448: [21] Ho P, Bruce IN, Silman A, Symmons D, Newman B, Young H et al. Evidence for common genetic control in pathways of inflammation for Crohn s disease and psoriatic arthritis. Arthritis Rheum 2005;52: [22] Jenisch S, Hampe J, Elder JT, Nair R, Stuart P, Voorhees JJ, et al. CARD15 mutations in patients with plaque-type psoriasis and psoriatic arthritis: lack of association. Arch Dermatol Res 2006;297: [23] Reich K, Hüffmeier U, König IR, Lascorz J, Lohmann J, Wendler J et al. TNF polymorphisms in psoriasis: association of psoriatic arthritis with the promoter polymorphism TNF*-857 independent of the PSORS1 risk allele. Arthritis Rheum 2007;56: [24] Yamada R, Ymamoto K. Recent findings on genes associated with inflammatory disease. Mutation Res 2005;573: [25] Giardina E, Sinibaldi C, Chini L, Moschese V, Marulli G, Provini A, et al. Co-localization of susceptibility loci for psoriasis (PSORS4) and atopic dermatitis (ATOD2) on human chromosome 1q21. Hum Hered 2006;61: [26] Burton PR, Clayton DG, Cardon LR, Craddock N, Deloukas P, Duncanson A, et al. Association scan of 14,500 nonsynonymous SNPs in four diseases identifies autoimmunity variants. Nat Genet ; [27] Ghoreschi K, Weigert C, Röcken M. Immunopathogenesis and role of T cells in psoriasis. Clin Dermatol 2007;25: [28] Witting BM. Drug evaluation:cnto-1275, a mab against IL- 12/IL-23p40 for the potential treatment of inflammatory diseases. Curr Opin Investig Drugs 2007;8: [29] Torti DC, Feldman SR. Interleukin-12, interleukin-23, and psoriasis current prospects. J Am Acad Dermatol 2007;57: [30] Krueger GG, Langley RG, Leonardi C, Yeilding N, Guzzo C, Wang Y, et al. A human interleukin-12/23 monoclonal antibody for the treatment of psoriasis. N Engl J Med 2007;356: [31] Zaba LC, Cardinale I, Gilleaudeau P, Sullivan-Whalen M, Suarez Farinas M, Fuentes-Duculan J, et al. Amelioration of epidermal hyperplasia by TNF inhibition is associated with reduced Th17 responses. J Exp Med 2007;204:

6 S274 [32] Passarini B, Infusino SD, Barbieri E, Varotti E, Gionchetti P, Rizzello F, et al. Cutaneous manifestations in inflammatory bowel diseases: eight cases of psoriasis induced by anti-tumor-necrosis-factor antibody therapy. Dermatology 2007;215: [33] Seneschal J, Lepreux S, Milpied B, Schaeverbeke T, Taïeb A. Psoriasiform eruptions during anti TNF-alpha treatment:psoriasis or not? Arch Dermatol 2007;143: [34] Heymann WR. Tumor necrosis factor inhibitor-induced pustular psoriasis? J Am Acad Dermatol 2007;56: [35] Brophy S, Taylor G, Blake D, Calin A. The interrelationship between sex, susceptibility factors, and outcome in ankylosing spondylitis and its associated disorders including inflammatory bowel disease, psoriasis, and iritis. J Rheumatol 2003;30: [36] P. Claudepierre, M. Bagot. Rhumatisme psoriasique. Ann Dermatol Venereol 2008;135:S263-S268. [37] Jacques P, Mielants H, Coppieters K, De Vos M, Elewaut D. The intimate relationship between gut and joint in spondyloarthropathies. Curr Opin Rheumatol 2007;19: [38] Ebringer A, Rashid T, Tiwana H, Wilson C. A possible link between Crohn s disease and ankylosing spondylitis via Klebsiella infections. Clin Rheumatol 2007;26: [39] Braun J, Baraliakos X, Listing J, Davis J, Van der Heijde D, Haibel H, et al. Differences in the incidence of flares or new onset of inflammatory bowel diseases in patients with ankylosing spondylitis exposed to therapy with anti-tumor necrosis factor agents. Arthritis Rheum 2007;57: [40] Griffiths CEM, Christophers E, Barker JNWN, Chalmers RJG, Chimenti S, Krueger GG, et al. A classification of psoriasis vulgaris according to phenotype. Br J Dermatol 2007;156: [41] Van Den Eynde M, Lecluyse K, Chioccioli C, Brouckaert M, Caussin E, Lammens P. Crohn s disease and the SAPHO syndrome during treatment with infliximab: a case report and review of literature. Gastroenterol Clin Biol 2007;31: [42] Viguier M, Allez M, Zagdanski A-M, Bertheau P, de Kerviler E, Rybojad M et al. High frequency of cholestasis in generalized pustular psoriasis: evidence for neutrophilic involvement of the biliary tract. Hepatology 2004;40: [43] Yunus MB. Central sensitivity syndromes: a new paradigm and group nosology for fibromyalgia and overlapping conditions, and the related issue of disease versus illness. Semin Arthritis Rheum 2008;11:Epub ahead of print. [44] Thune PO. The prevalence of fibromyalgia among patients with psoriasis. Acta Derm Venereol 2005;85:33-7. [45] K. Bouguéon, L. Misery. Dépression et psoriasis. Ann Dermatol Venereol 2008;135:S254-S258. [46] Laberge G, Mailloux CM, Gowan K, Holland P, Bennett DC, Fain PR, et al. Early disease onset and increased risk of other autoimmune diseases in familial generalized vitiligo. Pigment Cell Res 2005;18:300-5.

Effets dysimmunitaires des biothérapies. Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris

Effets dysimmunitaires des biothérapies. Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris Effets dysimmunitaires des biothérapies Pr Hervé Bachelez, Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, Paris Déclaration de conflits d intérêts Activités de consultant : Abbott Centocor Janssen-Cilag

Plus en détail

DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE?

DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE? DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE? Dr Maryam PIRAM Dermatologie pédiatrique Service de Rhumatologie pédiatrique, Centre de Référence des maladies auto-inflammatoires

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Liens d intérêt Intérêts financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Pr. Gilles Paintaud Université et CHRU de Tours EA 3853 IPGA Immuno-Pharmaco- Génétique des Anticorps thérapeutiques Equipe 7 UMR CNRS Pharmacologie

Plus en détail

Les psoriasis pustuleux sont-ils des maladies auto-inflammatoires?

Les psoriasis pustuleux sont-ils des maladies auto-inflammatoires? Les psoriasis pustuleux sont-ils des maladies auto-inflammatoires? Hervé Bachelez, PhD, Service de Dermatologie, Hôpital Saint- Louis et INSERM U781, Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris Différents phénotypes

Plus en détail

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke Les lupus induits par les anti-tnf-a Thierry Schaeverbeke Quelques raisons d imaginer un retentissement sur le système immunitaire... Lymphocytes B-T lymphokines migration prolifération B synthèse d Ac

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 17 septembre 2014 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables

Plus en détail

Vitiligo et psoriasis

Vitiligo et psoriasis Vitiligo et psoriasis Le vitiligo et le psoriasis sont deux maladies relativement fréquentes et partageant de nombreux points communs. Elles ont toutes deux longtemps été considérées à tord comme des pathologies

Plus en détail

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic Spondylarthropathies SA Juvénile Spondylarthrite Ankylosante Spondylarthrite Indifférenciée

Plus en détail

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison

F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison F Andrianjafison, ON Rakotomalala, MMO Razanaparany, H Rakotoharivelo, OH Rakotonirainy, S Ralandison Après-Midi Rhumato, février 2014, CHU JRB Antananarivo Maladies inflammatoires : désordres inflammatoires

Plus en détail

Psoriasis 2005 Psoriasis Plus de 5 millions de patients souffrent de psoriasis aux USA Ils dépensent entre 1,6 et 3,2 milliards de dollars par an pour traiter leur maladie Entre 150000 et 260000 nouveaux

Plus en détail

Spondylarthrites : quoi de neuf?

Spondylarthrites : quoi de neuf? L année rhumatologique Spondylarthrites : quoi de neuf? T. SCHAEVERBEKE Service de Rhumatologie, Hôpital Pellegrin, CHU, Université Bordeaux Segalen, BORDEAUX. Quoi de neuf dans le domaine des comment

Plus en détail

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD

SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI. Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD SURINFECTION VIRALE AU COURS DES MICI Seminaire de DES Gastro-entérologie Marine BESNARD INTRODUCTION o Utilisation croissante des immunomodulateurs dans les MICI o Nombreuses infections opportunistes

Plus en détail

I Les rencontres PRISME

I Les rencontres PRISME I Les rencontres PRISME Paris 27 mars 2010 Le programme PRISME est dédié à la formation médicale des rhumatologues libéraux et hospitaliers et à la prise en charge des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

Plus en détail

Quelle prise en charge pour les éruptions paradoxales induites par les inhibiteurs du TNF? Pr François AUBIN, Besançon

Quelle prise en charge pour les éruptions paradoxales induites par les inhibiteurs du TNF? Pr François AUBIN, Besançon Vendredi 7 Octobre 2011 Institut Pasteur, Paris Quelle prise en charge pour les éruptions paradoxales induites par les inhibiteurs du TNF? Pr François AUBIN, Besançon Eruptions paradoxales induites par

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B.

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. Place des nouveaux critères de classification des spondyloarthrites en pratique clinique Dr. L.Tant Rhumatologue Service de Rhumatologie et Médecine Physique ULB- Hôpital Erasme

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Risque de lymphomes au cours des traitements par immunosuppresseurs et anti-tnf dans les maladies inflammatoires

Risque de lymphomes au cours des traitements par immunosuppresseurs et anti-tnf dans les maladies inflammatoires Risque de lymphomes au cours des traitements par immunosuppresseurs et anti-tnf dans les maladies inflammatoires Laurent Beaugerie Pôle digestif Hôpital Saint-Antoine Paris Traitement de fond des MICI

Plus en détail

Maladies communes (multifactorielles)

Maladies communes (multifactorielles) Maladies communes (multifactorielles) Des variations individuelles (polymorphismes) au niveau de certains gènes peuvent prédisposer (ou protéger) à une maladie en interaction avec des facteurs de l environnement

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Actualités de la Spondyloarthrite

Actualités de la Spondyloarthrite Actualités de la Spondyloarthrite A. Baillet Service de Rhumatologie, Hôpital sud, Echirolles Nouveaux paradigmes des spondyloarthrites La spondyloarthrite Attéinte articulaire Enthésite Synovite Dactylite

Plus en détail

Génétique des maladies autoimmunes. Ph. Dieudé Service de Rhumatologie, Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP, Paris INSERM U699

Génétique des maladies autoimmunes. Ph. Dieudé Service de Rhumatologie, Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP, Paris INSERM U699 Génétique des maladies autoimmunes Ph. Dieudé Service de Rhumatologie, Hôpital Bichat Claude Bernard, APHP, Paris INSERM U699 Environnement Géné5que Pourquoi sommes- nous différents? Environnement Epigéné5que

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014

Les anti-lymphocytes B. Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Les anti-lymphocytes B Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Hôpital Cochin 4 juillet 2014 Rôle pathogène des lymphocytes B au cours des maladies auto-immunes Production d'auto-anticorps et/ou formation

Plus en détail

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Les rhumatismes inflammatoires Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Arthrite Rhumatoïde (RA) Voorstelling van de ziekte Arthrite Rhumatoïde Inflammation chronique des

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde Chapitre 2 Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde G. Falgarone, P. Nahon, M.-C. Boissier Résumé Le foie n'est pas habituellement le siège d'atteintes spécifiques lors de la polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

Nature de la demande

Nature de la demande COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 septembre 2012 Nom : Modèles et références: Demandeur : Fabricant : Données disponibles

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Auteur : Dr Mallem. D Co-auteurs : Benlahcene. B, Sai. A, Rouabhia. S, Abderahmane. K, Chinar.

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite!

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Dr. Sarah Campillo Rhumatologue pédiatrique, Hôpital de Montréal pour enfants Juvenile rheumatoid arthritis: growth retardation Savez-vous que L arthrite touche

Plus en détail

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021 Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges Membre enseignant chercheur EA 4021 Rhumatisme inflammatoire chronique Prévalence des SA ies en Europe = 1 à 2% Age moy : 26 ans, ratio homme/femme:

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

Acide urique et fonction rénale

Acide urique et fonction rénale Acide urique et fonction rénale Hassan Izzedine Gilbert Deray Service de Néphrologie, Hôpital de la Pitié Salpêtrière, 75013 Paris, France Revue du Rhumatisme, 78, 2011, 134 En raison de l association

Plus en détail

Identification de différents phénotypes de psoriasis. Christiane Guinot

Identification de différents phénotypes de psoriasis. Christiane Guinot Identification de différents phénotypes de psoriasis Christiane Guinot Sommaire Contexte et objectifs de l étude Questionnaire, patients et données Plan d analyse et méthodes Résumé de l information Recherche

Plus en détail

Les biothérapies : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes

Les biothérapies : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes Rapport d'étude - Juillet 2005 - Contacts TNS Sofres France Santé 68GM75 Nadia Auzanneau 01.40.92.45.57 nadia.auzanneau@tns-sofres.com

Plus en détail

DIU Immunothérapies ciblées des maladies inflammatoires et autoimmunes

DIU Immunothérapies ciblées des maladies inflammatoires et autoimmunes DIU Immunothérapies ciblées des maladies inflammatoires et autoimmunes Comité de pilotage Pr Bernard COMBE (Montpellier) Pr Alain CANTAGREL (Toulouse) Pr Bruno FAUTREL( Paris VI) Pr Eric HACHULLA (Lille)

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 6 juin 2012

Communiqué de presse. Bâle, le 6 juin 2012 Communiqué de presse Bâle, le 6 juin 2012 RoACTEMRA de Roche, administré à titre d agent thérapeutique unique, a entraîné une régression plus significative des signes et symptômes de polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI 10eme Journée du REIVAC 10/04/2015 Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI Paul Loubet CIC Cochin Pasteur Plan AVNIR Littérature Discussion Conclusion Introduction MAI +

Plus en détail

Immunité et Vieillissement

Immunité et Vieillissement Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans Elaboration de Recommandations pour la Pratique Clinique pour l utilisation des biothérapies dans les spondylarthropathies T. Pham, F. Guillemin, P. Claudepierre, M. Luc, C. Miceli, M. de Bandt, M. Breban,

Plus en détail

Arthrite psoriasique quand le psoriasis s attaque aux articulations et à la colonne vertébrale

Arthrite psoriasique quand le psoriasis s attaque aux articulations et à la colonne vertébrale MÉDECINE LPS 1/2016 Arthrite psoriasique quand le psoriasis s attaque aux articulations et à la colonne vertébrale CHRISTA INGLIN Le Dr Thomas Langenegger est médecin-chef de la clinique médicale de rhumatologie

Plus en détail

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité et rhumatismes inflammatoires Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité 1 Obesity Trends* Among U.S. Adults BRFSS, 1985 (*BMI 30, or ~ 30 lbs overweight for

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011. Symposium PFIZER

Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011. Symposium PFIZER Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011 Symposium PFIZER Psoriasis de l enfant et traitement biologique B. Bouadjar, Alger Traitement du psoriasis

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION INTRODUCTION Une extension d indication a été octroyée au laboratoire PFIZER le 02 février 2007 pour sa spécialité Celebrex 100 mg et 200

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques LT Mφ La sclérose en plaques une maladie auto-immune? LT Système immunitaire Mφ Facteurs génétiques étiques SEP Facteurs environnementaux nementaux Données épidémiologiques 60.000 patients en France Sujets

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Emilie MONTASTIER, Carle PAUL Endocrinologie, Nutrition, Dermatologie Université Paul Sabatier, Hôpital Larrey UMR CNRS 5165,

Plus en détail

Le déficit en Proteine Kinase C-δ une nouvelle cause de Lupus Erythémateux Systémique

Le déficit en Proteine Kinase C-δ une nouvelle cause de Lupus Erythémateux Systémique Le déficit en Proteine Kinase C-δ une nouvelle cause de Lupus Erythémateux Systémique Alexandre Belot, MD, PhD Service de Néphrologie, Rhumatologie, Dermatologie Pédiatriques Hôpital Femme Mère Enfant

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

Tests immunobiologiques dans le DRESS

Tests immunobiologiques dans le DRESS Tests immunobiologiques dans le DRESS PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Maculo-papular exanthema (MPE) Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) Mortality 10% Toxic epidermal

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable

Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable Journée de FMC Rhumatologie - Dermatologie Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable Journée de FMC 13 octobre 2016 Béatrice Bouvard Service de Rhumatologie CHU et Université Angers Rhumatisme

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques

ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques David LAUNAY Service de Médecine Interne Centre National de Référence de la Sclérodermie Hôpital Claude-Huriez CHRU Lille Sylvain DUBUCQUOI

Plus en détail

Arthrite psoriasique. Pr. Pierre-André Guerne Service de Rhumatologie Hôpitaux Universitaires de Genève

Arthrite psoriasique. Pr. Pierre-André Guerne Service de Rhumatologie Hôpitaux Universitaires de Genève Arthrite psoriasique Pr. Pierre-André Guerne Service de Rhumatologie Hôpitaux Universitaires de Genève Arthrite psoriasique 5 Formes! Wright V. Am J Med. 1959 Taylor, Ann Rheum Dis. 2005;64(Suppl III):107

Plus en détail

Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Expression cutanée des reactions médicamenteuses Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Plus en détail

Jean-Frédéric COLOMBEL

Jean-Frédéric COLOMBEL Jean-Frédéric COLOMBEL Anti TNF et RCH Connaître les indications, modalités et résultats des traitements anti-tnf dans la RCH 06/09/2012 Anti-TNF et rectocolite hémorragique Jean-Frédéric Colombel CHU

Plus en détail

Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie?

Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie? GECO 19/01/2010 Arthroplasties prothétiques et douleurs inexpliquées: fibromyalgie? Prof. Jean-Dominique de Korwin Jd.dekorwin@chu-nancy.fr Service de Médecine Interne H CHU-Hôpital Central, Nancy Université

Plus en détail

Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions

Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions DESC d Immunologie Clinique et Allergologie 2014 Module 0 «Immunologie» Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions Circulation et domiciliation des cellules immunitaires

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Auteurs Cendrine Godet (*) Jean-Pierre Frat (**) Cédric Landron (*) Lydia Roy (***) Paul Ardilouze (****) Jean-Pierre Tasu (****) (*)

Plus en détail

Psoriasis. Pr Alain Dupuy. Service de Dermatologie CHU Rennes

Psoriasis. Pr Alain Dupuy. Service de Dermatologie CHU Rennes Psoriasis Pr Alain Dupuy Service de Dermatologie CHU Rennes Avertissement Ces diapositives sont un support à un cours oral. Elles ne sont pas conçues pour se suffire à elles-mêmes Les photographies sont

Plus en détail

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle Prescrire et surveiller une biothérapie de la polyarthrite rhumatoïde en pratique courante Biotherapies in RA: prescription and management in clinical practice D. Wendling*, B. Combe** L avènement des

Plus en détail

Bull. Acad. Natle Méd., 2014, 198,n o 1, 17-30, séance du 21 janvier 2014

Bull. Acad. Natle Méd., 2014, 198,n o 1, 17-30, séance du 21 janvier 2014 COMMUNICATION Psoriasis : physiopathologie. Comment l épithélium peut orienter la réponse immunitaire ou un «ménage à trois» : épithélium, cellule dendritique et lymphocyte T Mots-clés : Psoriasis. Épithélium.

Plus en détail

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament

Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament Évaluation en pratique clinique du dosage combiné: d'infliximab, d'anticorps antimédicament et de TNF-. Service d immunologie et allergie Matthieu Perreau TNF- : molécule de l inflammation TNF- est associé

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, 22 octobre 2013 Roche obtient de la FDA l homologation de la nouvelle formulation sous-cutanée d ACTEMRA pour une utilisation chez des patients adultes atteints de polyarthrite

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail

Paris, le 22 septembre 2010 19h15

Paris, le 22 septembre 2010 19h15 Paris, le 22 septembre 2010 19h15 AB Science annonce avoir obtenu les autorisations réglementaires d initier quatre phases 3 annoncées lors de son introduction en bourse, dans le myélome multiple, la polyarthrite

Plus en détail

Fréquence de la fatigue

Fréquence de la fatigue Autres causes de Fatigue TAO Vendredi 21 Novembre 2014 Joly F, MD PHD, Oncologie médicale, Caen Centre François Baclesse - CHU 1 / xx Fréquence de la fatigue Initiale En cours de traitement Post traitement

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques Union pour la lutte contre la sclérose en plaques UNISEP - 14 rue Jules Vanzuppe - 94 200 Ivry Sur Seine - Tel : 01 43 90 39 35 - Fax : 01 43 90 14 51 - www.unisep.org Pour fédérer recherche et aide aux

Plus en détail

MICI et cancers. Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin

MICI et cancers. Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin MICI et cancers Dr Sarah Leblanc Service de Gastroentérologie Hôpital Cochin Généralités Espérance de vie Non différente de celle de la population générale Un peu réduite dans la MC Incidence globale et

Plus en détail

FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015

FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015 FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015 CHICAGO, USA - 17 AU 21 OCTOBRE par Dr Richard Macrez, Université de Caen & Hôpital de Caen CONGRES NEUROSCIENCES 2015 - CHICAGO, USA Du 17 au 21 Octobre

Plus en détail

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB régulateurs M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB : population hétérogène Foie fœtal et moelle osseuse B1 Plasmocytes Moelle osseuse T2-MZP LB de la zone marginale Périphérie Cellules souches LB immatures

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Vieillissement immunitaire et risque infectieux Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Introduction L immunité = la résistance aux maladies, et spécifiquement infectieuses La physiologie

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Biothérapies en rhumatologie Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Dans quelles pathologies utilisent -on les biothérapies? Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthrite ankylosante Rhumatisme psoriasique

Plus en détail

Immunité et grossesse

Immunité et grossesse MODULE de MAIEUTIQUE Unité foetoplacentaire (Coordonateur Pr Janky) Immunité et grossesse Dr. Nadia Prisant 1 Points essentiels : Le système immunitaire, à travers ses deux principales composantes, l immunité

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail