«Nouvelle Organisation Distributive» Ou comment adapter son dispositif distributif aux nouveaux modes de consommation bancaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Nouvelle Organisation Distributive» Ou comment adapter son dispositif distributif aux nouveaux modes de consommation bancaire"

Transcription

1 «Nouvelle Organisation Distributive» Ou comment adapter son dispositif distributif aux nouveaux modes de consommation bancaire Janvier 2015

2 Millions De la nécessité de faire évoluer le modèle relationnel L évolution comportemental du consommateur et l explosion du digital impose de revisiter les principes distributifs en vigueur : D une logique de couverture territoriale (ouverture, relocalisation de points de vente) Vers une approche plus relationnelle (présence adaptée aux flux de visites, nature de conseillers selon la clientèle, organisation locale mutualisée) Population Taux d équipement de la population adulte online 81,4% 75,4% 63,4% 47,9% ,6% cyberacheteurs abonnés hautsdébits internautes smartphones tablettes Source : INSEE, ARCEP, Médiamétrie, Gfk, FEVAD 2

3 En conséquence, décrypter et modéliser pour mieux anticiper 1. De la mise à plat du réseau 2. À l organisation distributive cible 3

4 1. Mise à plat du réseau Focus sur le portraitrobot de la clientèle Signalétique clients Âge Localisation Date d entrée en relation Agence de rattachement Segmentation client Analyse croisée selon :» L éloignement à l agence» La segmentation clients,» L ancienneté de la relation,» L âge du client,» Le lieu de résidence,» La pression concurrentielle Entretiens conseil, Opérations guichets, Usage DAB/GAB, Abonnement erelevé, Inscription banque à distance, Connexions internet Usage smartphone Relation à la banque Équipement Forfait, Cartes, Encours crédit Encours épargne Assurance biens / personnes DAV (solde, opérations), PNB, «Quels facteurs influencent l équipement de ma clientèle? Comment évolue son comportement dans le temps?» 4

5 Intensité concurrentielle Activité de l agence Environnement de marché Critères de performance 1. Mise à plat du réseau Focus sur les facteurs explicatifs de la performance Dans un contexte de forte hétérogénéité, comprendre la performance des agences est une action essentielle avant d envisager une quelconque évolution du réseau. Notre approche consiste à typer les agences selon leurs critères de performance (conquête, collecte, crédit, équipement, ), Puis à identifier et mesurer les facteurs qui expliquent la sur ou sousperformance selon les critères liés à :» L environnement de marché,» L activité de l agence,» L intensité concurrentielle Critères de performance vs. Critères explicatifs» Rentabilité agence» Conquête clients» Équipement» Rotation des conseillers» Adéquation des portefeuilles / type de conseiller» Format de l agence» Activité commerciale (nb rdv / ETP)» Management» Démographie : population, croissance population» Revenu médian» Présence de pros» Zones de vie» Nombre d agences sur zone» Densité bancaire» Proximité physique vs concurrence» Multibancarisation de la clientèle «Sur quelles lignes produits ou activités je réalise ma performance? Quels sont les facteurs qui viennent expliquer cette performance?» 5

6 1. Mise à plat du réseau Focus sur les impacts de la mise en portefeuille L analyse des choix de constitution des portefeuilles clients sur l équipement de la clientèle éclaire sur l efficacité du modèle d organisation. Constitution des portefeuilles ( pur ou mixte ) Impacts de la constitution des portefeuilles sur l équipement de la clientèle Patrimoniaux Patrimoniaux Analyse par segment de clientèle Intermédiaire Patrimoniaux Intermédiaire Partie Privée des Pros Type conseiller Cons. Part % clients Haut de Gamme PNB Encours crédit Encours épargne Nb produits Nb entretiens Grand Public Pros Cons Privé Cons. Pros Intermédiaire Grand Public Conseiller Part Conseiller Privé Conseiller Pro ( ) «Quel est l impact de mon référentiel métier réseau sur la transformation clientèle : Conseiller généraliste vs spécialisé / Organisation décentralisée vs mutualisée» 6

7 1. Mise à plat du réseau Focus sur le diagnostic du réseau existant Consolider une base agences permettant de disposer d une vision globale des indicateurs de performance des agences, de potentiel de marché et d intensité concurrentielle permettant de classifier in fine chaque point de vente Signalétique agence Options de maintien Conseillers & Portefeuille Base agences 360 Territoire & Potentiel Options de relocalisation Clients & Part de marché Intensité concurrentielle Options de fermeture / regroupement 7

8 1. Mise à plat du réseau Focus sur le risque d attrition lors de la fermeture d une agence L enjeu majeur dans les initiatives de fermeture consiste à juguler le risque d attrition de la clientèle. Notre démarche consiste à modéliser la probabilité de perte de clientèle, afin d isoler les agences les moins impactées. Mesure du risque d attrition Définir les meilleures opportunités de rationalisation Fréquence de visites en agence Perte de proximité Pression concurrentielle Risque d attrition Zone de recouvrement de l agence centre visàvis des autres agences de la même enseigne Légende 900m 880m Agences de l enseigne Agences concurrentes Zone de chalandise des agences de centreville Zone de recouvrement de l agence A 740m 6800m Echelle : 1 / Zone de chalandise en recouvrement complet avec les agences à proximité Absence de concurrence à proximité directe D un point de vue capillarité réseau, l agence centre présente un impact limité en terme de fermeture. «Quelle est ma probabilité de perte de clientèle si je ferme une agence?»

9 2. Organisation distributive cible L objectivation des éléments analysés permet de répondre à des questions clés en vue d alimenter les scénarii de distribution : Quelles options de reconfiguration de mon réseau et du référentiel métier sont ouvertes? Décryptage de la clientèle & du marché Analyse de la performance Diagnostic réseau Quel potentiel de clientèle, et par extension de marché, est susceptible d accepter une relation pleinement à distance?» Quel est le poids que représente cette clientèle par agence et impacts? Quelles sont les zones où je suis en mesure d améliorer ma performance?» Quels sont les leviers de progrès activables pour les agences à potentiel sous performantes? Comment optimiser l allocation des ressources (généralistes / spécialisées) au regard de la clientèle en portefeuille et accessible? Organisation cible Comment redéfinir mes secteurs pour un management de proximité efficace et une mutualisation optimale des ressources spécialisées? 9

10 2. Organisation distributive cible Focus sur la démarche participative Définition des scénarii distributifs (modèles d organisation) Mesurer les impacts de chaque scénario & Définir le maillage cible Ateliers internes d organisation distributive Qualifier les scénarii d organisation Modélisation du maillage cible et analyse d impacts Zones de conquête / saturation clientèle Évaluation du risque d attrition sur options de fermeture Équilibre des coûts de distribution Benchmark concurrence Spécifier les formats & Allouer les ressources Éléments de diagnostic Schéma organisationnel Détermination des formats spécialisés Allocation des ressources Sectorisation du management de proximité / mutualisation de ressources 10

11 observée 2. Organisation distributive cible Focus sur les leviers de développement Apprécier localement les zones de saturation de clientèle au regard des composantes sociodémographiques du territoire et de la pression concurrentielle. De la pénétration observée à la pénétration cible Matrice de pénétration pour mesurer et localiser les gains de clientèle < 19% 19% 24% 24%28% > 28% < 19% 11,2% 5,9% 3,9% 4,1% 19%24% 7,5% 6,9% 5,6% 5,0% 24%28% 5,9% 4,9% 7,4% 6,8% > 28% 4,4% 4,3% 4,3% 12,0% cible Des quartiers à fort taux de pénétration peuvent présenter davantage de gains de clients que des zones à faible pénétration Ce n est pas le taux de pénétration qui doit orienter les actions de développement, mais les caractéristiques intrinsèques locales de la zone (sociodémographie, concurrence, revenu, ) 11

12 Selenium Consulting, une activité de conseil focalisée sur la distribution 4 offres clés Du stratégique au tactique Screening marché Analyse prospective Fusion & acquisition Lancement d activité Business plan Diagnostic performance Évaluation de potentiels Efficacité commerciale Plan de développement réseau Allocation des ressources Définition d objectifs Organisation commerciale Suivi et animation des forces commerciales Outils de pilotage, KPI et reporting point de vente Alignement des processus commerciaux Format d agence Stratégie relationnelle & multicanal Profiling & segmentation clients Portefeuille produits & cycle de vie Mix marketing & lancement de produits Benchmarking / étude de marché Principes directeurs : expertise & proximité Savoirfaire : analytique & process 12

13 Selenium Consulting, un rayonnement multisectoriel et international Des savoirfaire enrichis au travers nos interventions auprès de différents secteurs d activités et nos expériences à l international Plus de 20 pays adressés à ce jour, sur des marchés matures et émergents Un fort ancrage dans la banque et l assurance, et par extension auprès des secteurs à réseau Banque / Assurance Autres secteurs 13

14 Un investissement significatif en termes de R&D Dernières publications Observatoire de la banque de détail à l international Étude annuelle depuis 2009 sur les dynamiques de développement de la banque commerciale sur 70 marchés et les 20 plus grands établissements bancaires. Transformation des Territoires & Réseaux Étude de fond sur l évolution de la distribution de proximité en France métropolitaine. 14

15 Nous contacter 63, Boulevard Haussmann Paris France (0)

UN BUSINESS MODEL RENTABLE

UN BUSINESS MODEL RENTABLE Le réseau Société Générale UN BUSINESS MODEL RENTABLE Jean-Jacques Ogier Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Des résultats croissants et une rentabilité élevée Un dispositif dense et évolutif

Plus en détail

9 novembre Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 2012

9 novembre Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 2012 9 novembre 20 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois 20 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances.

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ ÉDITO La prise en charge d unités autonomes (business units) constitue l un des principaux enjeux actuels des entreprises qui recherchent des managers aptes

Plus en détail

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques Table des matières. Chapitre 1 Le marché du tourisme et de l accueil... 1 1. La mondialisation de l industrie touristique.... 1 1.1. Définitions... 1 1.2. Les grandes tendances.... 2 2. L importance économique

Plus en détail

GÉOMARKETING & GÉODÉCISIONNEL. Quelles solutions pour quels besoins? DÉCOUVRIR

GÉOMARKETING & GÉODÉCISIONNEL. Quelles solutions pour quels besoins? DÉCOUVRIR GÉOMARKETING & GÉODÉCISIONNEL Quelles solutions pour quels besoins? DÉCOUVRIR Des réseaux de distribution optimisés Une relation client de qualité et pérenne Des territoires de vente équilibrés Une stratégie

Plus en détail

Résultats du 4 e trimestre et résultats annuels février 2015

Résultats du 4 e trimestre et résultats annuels février 2015 Résultats du 4 e trimestre et résultats annuels 2014 18 février 2015 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les

Plus en détail

Concours interne de l agrégation et CAER - PA

Concours interne de l agrégation et CAER - PA Les candidats à l'agrégation interne d'économie et gestion ont le choix entre cinq options : - option A : administration et ressources humaines ; - option B : finance et contrôle ; - option C : marketing

Plus en détail

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs Table des matières Liste des encadrés Liste des études de cas Crédits Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs XI XI XII XIII XVII XXI Partie 1 Comprendre le marketing et

Plus en détail

Parcours Dirigeant. Promotion

Parcours Dirigeant. Promotion Parcours Dirigeant Promotion 2016 2017 Pour plus de renseignements, contactez Nathalie HAIRON, Conseiller Formation Tél. 02 99 05 45 38 nathalie.hairon@fac-metiers.fr Coralie HOGREL, Assistante commerciale

Plus en détail

Solutions conseil et Programmes de transformation personnalisés

Solutions conseil et Programmes de transformation personnalisés Solutions conseil et Programmes de transformation personnalisés Pour vos réseaux et points de vente Nous contacter Phone : +33(0) 1 41 12 04 58 E-mail : karine.davi@coventeam.com Site Web : www.wetransform.fr

Plus en détail

MARKETING : STRATEGIE ET POLITIQUE GENERALE D ENTREPRISE

MARKETING : STRATEGIE ET POLITIQUE GENERALE D ENTREPRISE MARKETING : STRATEGIE ET POLITIQUE GENERALE D ENTREPRISE Stratégie : Essai de définition Ensemble de décisions qui : Détermine les objectifs de l entreprise Engendre les principaux plans pour les atteindre

Plus en détail

STRATEGIE DU GROUPE (niveau corporate)

STRATEGIE DU GROUPE (niveau corporate) STRATEGIE 1 STRATEGIE DU GROUPE (niveau corporate) Consiste à développer de nouvelles activités, à supprimer des activités existantes ou à modifier leur taille. On peut dl entreprise peut choisir alors

Plus en détail

SOMMAIRE. Activité de la BNA au 31/12/2015 : page 6

SOMMAIRE. Activité de la BNA au 31/12/2015 : page 6 SOMMAIRE Activité de la BNA au 31/12/2015 : page 6 Total Bilan & Capitaux Propres : Page 7 Engagements : Page 11 Dépôts : Page 16 Etat de Résultat : Page 20 Produit Net Bancaire: Page 23 Autres Indicateurs

Plus en détail

BANQUE DE DETAIL A L'ETRANGER

BANQUE DE DETAIL A L'ETRANGER BANQUE DE DETAIL A L'ETRANGER Komerèní Banka Alexis Juan Journée Investisseurs Société Générale 19 avril 2002 Avertissement Cette présentation comporte des éléments de prévision (projections en environnement

Plus en détail

Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique

Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique Chapitre 2 : Le diagnostic stratégique Introduction : I) Le diagnostic externe Le diagnostic externe c est une identification des opportunités et menaces de l environnement. - Opportunités : circonstance

Plus en détail

PROJET Conseil en entreprise, exemple n 1

PROJET Conseil en entreprise, exemple n 1 PROJET Conseil en entreprise, exemple n 1 Branche : B2B, Chimie Projet : Stratégie marketing, niveau mondial Objectif : Stratégie de croissance pour un portefeuille de produits déterminés Enjeux : Marché

Plus en détail

Tirer profit de vos données clients : Data, ROI, CRM, marketing relationnel, segmentation...

Tirer profit de vos données clients : Data, ROI, CRM, marketing relationnel, segmentation... Tirer profit de vos données clients : Data, ROI, CRM, marketing relationnel, segmentation... Formation présentielle Formation 2 jours - 14 h 1 795.00 HT Réf. 2187 Petit-déjeuner d accueil et repas du midi

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE. Présentation AIB du 08 Octobre BIAT: Réalisations au 30 juin 2009

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE. Présentation AIB du 08 Octobre BIAT: Réalisations au 30 juin 2009 BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Présentation AIB du 08 Octobre 2009 BIAT: Réalisations au 30 juin 2009 1 S O M M A I R E Evénements majeurs en 2009 Réalisations fin juin 2009 Titre - BIAT attendu

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20 Présentation 3 PARTIE 1 Le management de l entreprise et des hommes Chapitre 1 Le management et ses objectifs 19 1 Le management 19 Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions

Plus en détail

Master Management et Administration des Entreprises Syllabus

Master Management et Administration des Entreprises Syllabus Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en management et administration des entreprises

Plus en détail

Gouvernance des données Mieux maîtriser vos données

Gouvernance des données Mieux maîtriser vos données Gouvernance des données Mieux maîtriser vos données De nouveaux challenges liés à l explosion des données Notre enquête mondiale PwC Global Data & Analytics Survey 2014 : Big Decisions a permis d identifier

Plus en détail

LA CONQUÊTE DU FUTUR. Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise

LA CONQUÊTE DU FUTUR. Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise LA CONQUÊTE DU FUTUR Un atelier sur la mise en œuvre de la stratégie d'entreprise Le monde de l entreprise se trouve aujourd hui à la veille d'une transformation fondamentale de l ampleur de la révolution

Plus en détail

exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing

exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing exposé n1: La démarche marketing Notion de stratégie et stratégie marketing Introduction plan I. La démarche marketing 1. Marketing d études 2. Marketing stratégique 3. Marketing opérationnel II. La notion

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Commercial Référentiel Métiers de la branche

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2010 DE LA BANQUE POSTALE. Dynamisme commercial, offre de services complétée :

RESULTATS ET ACTIVITE 2010 DE LA BANQUE POSTALE. Dynamisme commercial, offre de services complétée : COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ET ACTIVITE 2010 DE LA BANQUE POSTALE Paris, le 17 mars 2011 Dynamisme commercial, offre de services complétée : 2010, une nouvelle année de développement pour La Banque

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

Plan. Introduction I Types de banques et les activités de la banque. II Les Produits Bancaires. III Le marché de la banque

Plan. Introduction I Types de banques et les activités de la banque. II Les Produits Bancaires. III Le marché de la banque Marché Bancaire Plan Introduction I Types de banques et les activités de la banque Typologie Activités de la banque II Les Produits Bancaires Spécificités des produits bancaires Les différents produits

Plus en détail

BANQUE DE DETAIL A L ETRANGER

BANQUE DE DETAIL A L ETRANGER BANQUE DE DETAIL A L ETRANGER Présentation d ensemble Jean-Louis Mattei Journée Investisseurs Société Générale 19 avril 2002 Avertissement Cette présentation comporte des éléments de prévision (projections

Plus en détail

Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance

Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance Links Consulting L expertise métier au service de la transformation et de la performance Support de présentation Dans quels domaines nos experts de la transformation accompagneront votre entreprise à vos

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS 25 GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES ENERGIZE YOUR TALENT * *Musclez vos talents GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation

Plus en détail

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC

Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Séminaire CHEA Quelle place pour l innovation dans Solvabilité II? Laurence BARRY Antonio GUERRA Thomas JOUANNET Hervé LEBLANC Sommaire. Préambule 1- Le concept d innovation 2- Quels champs pour l innovation

Plus en détail

Provadys Institute. Présentation du projet. S e r v i c e s à H a u t e V a l e u r A j o u ) t ) ) ) 31 janvier 2011

Provadys Institute. Présentation du projet. S e r v i c e s à H a u t e V a l e u r A j o u ) t ) ) ) 31 janvier 2011 Provadys Institute Présentation du projet 31 janvier 2011 S e r v i c e s à H a u t e V a l e u r A j o u ) t ) ) ) é e Ce document est la propriété de Provadys SAS et ne peut être reproduit sans son accord

Plus en détail

ACCÉLÉREZ VOTRE CROISSANCE B2B. 19 septembre 2013

ACCÉLÉREZ VOTRE CROISSANCE B2B. 19 septembre 2013 ACCÉLÉREZ VOTRE CROISSANCE B2B 19 septembre 2013 LEAD, SUSPECT, PROSPECT, PISTE COMMERCIALE DEVIENDRA CLIENT Offre de services Promesse client et engagements Ecoute client Organisation Outils CRM Comité

Plus en détail

Dans un environnement difficile, La Banque Postale maintient, au premier semestre, un rythme de développement vigoureux

Dans un environnement difficile, La Banque Postale maintient, au premier semestre, un rythme de développement vigoureux COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 8 septembre 2009 Dans un environnement difficile, La Banque Postale maintient, au premier semestre, un rythme de développement vigoureux PNB : + 3,2% sur base comparable,

Plus en détail

AUDIT MARKETING. Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site.

AUDIT MARKETING. Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site. AUDIT MARKETING Ceci est une version réduite, la version intégrale est disponible en téléchargement sur ce site. ENJEUX STRATEGIQUES Les enjeux de la stratégie marketing. Quelle importance accordez-vous

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion (DEG) Mention «Marketing» Spécialité «Marketing stratégique et opérationnel» à finalité recherche

Plus en détail

Le projet LUMD pour Logistique Urbaine Mutualisée Durable

Le projet LUMD pour Logistique Urbaine Mutualisée Durable Quelles solutions de rupture pour le transport de marchandises et la logistique? Le projet LUMD pour Logistique Urbaine Mutualisée Durable Alain Gillot - Presstalis La problématique du dernier km Un marché

Plus en détail

INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés

INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés Sylvie MARTIN VÉDRINE INITIATION AU MARKETING Les concepts-clés Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2857-4 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE INTRODUCTIF LE CONCEPT DE MARKETING Objectifs du chapitre...

Plus en détail

Piloter la performance marketing

Piloter la performance marketing Piloter la performance marketing Indicateurs clés et tableaux de bord Formation présentielle Formation 2 jours - 14 h 1 895.00 HT Réf. SI18 Petit-déjeuner d accueil et repas du midi offerts Abonnement

Plus en détail

ANALYSE STRATEGIQUE I

ANALYSE STRATEGIQUE I ANALYSE STRATEGIQUE I NOTION DE DECISION STRATEGIQUE Typologie des décisions Caractéristiques de la décision stratégique Le pouvoir de décision stratégique LES STRATEGIES DE POSITIONNEMENT Les stratégies

Plus en détail

Marketing & Développement Commercial. «La Part de Marché Profitable»

Marketing & Développement Commercial. «La Part de Marché Profitable» Marketing & Développement Commercial Produits & Services Industriels B2B Management Innovation «La Part de Marché Profitable» Consulting&Partner Eric Mazaud 1 Conseil/Accompagnement/Formation en Marketing

Plus en détail

DICTIONNAIRE DES COMPÉTENCES

DICTIONNAIRE DES COMPÉTENCES Développement de la diffusion et de l'audience DICTIONNAIRE DES COMPÉTENCES Dans ce dictionnaire, vous disposez de l'ensemble des compétences identifiées dans le secteur de la presse écrite. Les compétences

Plus en détail

Nos Missions Alliance entre conseil et technologie

Nos Missions Alliance entre conseil et technologie 1 spallian.com Nos Missions Alliance entre conseil et technologie Stratégie Smart Data Études Géomarketing Smart Gouvernance Accompagnement et solutions techniques sur mesure permettant d identifier les

Plus en détail

Résultats annuels février 2009

Résultats annuels février 2009 Résultats annuels 2008 16 février 2009 Introduction : faits marquants de l exercice 2008 Une performance solide sur l exercice Dans un contexte de marché très dégradé Bonne résistance de l activité Bourse

Plus en détail

NOS OFFRES DE SERVICES

NOS OFFRES DE SERVICES K1 Tlse C.A d E NOS OFFRES DE SERVICES AUTOUR DU CONSEIL NOS OFFRES DE SERVICES ACCOMPAGNEMENT DU DIRIGEANT OPTIMISATION DE LA REMUNERATION DU DIRIGEANT Salaires ou dividendes CSG, CRDS, Impôts sur les

Plus en détail

Le risque opérationnel

Le risque opérationnel Auteur : Sam Manoo Sommaire Introduction Les enjeux Principes de base Structuration et identification des risques s Cartographie et évaluation des risques s Bâle II et les risques s Exemples d interventions

Plus en détail

BPO EN ASSET MANAGEMENT : EXTERNALISER OU PAS? STRATEGY & MANAGEMENT CONSULTING PARIS LONDON LUXEMBOURG

BPO EN ASSET MANAGEMENT : EXTERNALISER OU PAS? STRATEGY & MANAGEMENT CONSULTING PARIS LONDON LUXEMBOURG BPO EN ASSET MANAGEMENT : EXTERNALISER OU PAS? STRATEGY & MANAGEMENT CONSULTING PARIS LONDON LUXEMBOURG Contacts Liste des contacts en charge de l offre d accompagnement BPO chez Aurexia Ce document constitue

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2008

Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2008 Résultats du 2 ème trimestre et du 1 er semestre 2008 Août 2008 1 2 Résultats consolidés de Crédit Agricole S.A. Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe,

Plus en détail

Une équipe de professionnels pour développer la performance commerciale des réseaux

Une équipe de professionnels pour développer la performance commerciale des réseaux Une équipe de professionnels pour développer la performance des réseaux Nous contacter Adresse : 55 rue Bucourt 92210 Saint Cloud. France Tel : +33(0) 1 41 12 04 58 E-mail : karine.davi@coventeam.com Site

Plus en détail

L essentiel de la finance

L essentiel de la finance Pierre Cabane L essentiel de la finance à l usage des managers Préface de Gilles Weil Vice-président de L Oréal Nouvelle édition revue et augmentée, 2004 pour la présente édition, 2008 pour la nouvelle

Plus en détail

Sommaire. L externalisation commerciale...page 3. Pourquoi externaliser sa force de vente?...page 4

Sommaire. L externalisation commerciale...page 3. Pourquoi externaliser sa force de vente?...page 4 Sommaire L externalisation commerciale...page 3 Pourquoi externaliser sa force de vente?...page 4 Quelles sont les entreprises qui externalisent?...page 5 Les atouts d UP SELL...page 6 Portrait...page

Plus en détail

Mesurer la performance de la fonction commerciale

Mesurer la performance de la fonction commerciale LES BAROMÈTRES DE LA PERFORMANCE Manuel Lange Jean-Michel Moutot Mesurer la performance de la fonction commerciale, 2008 ISBN : 978-2-212-53961-5 Sommaire Préface... 9 Introduction... 11 Chapitre 1 Le

Plus en détail

Plan Stratégique

Plan Stratégique Banque Ouest Africaine de Développement Plan Stratégique 2009-2013 Présentation synthétique Lomé 16 Février 2009 Direction des Etudes-BOAD PLAN DE PRESENTATION 1. Introduction 2. Acquis et handicaps de

Plus en détail

Ambition 2020 Conférence de presse

Ambition 2020 Conférence de presse Ambition 2020 Conférence de presse 21 juin 2016 Thomas Buberl, futur Directeur général Denis Duverne, futur Président Gérald Harlin, Directeur financier Certaines déclarations figurant dans ce document

Plus en détail

La gestion de la relation client

La gestion de la relation client La gestion de la relation client Les technologies de l information et de la communication permettent aux entreprises de mieux connaître leur clientèle et de gagner leur fidélité en utilisant les informations

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de. RH & Conduite du Changement

Accompagnement RH des projets de. RH & Conduite du Changement Accompagnement RH des projets de transformation des organisations RH & Conduite du Changement La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! qui DOIT REPONDRE A des enjeux

Plus en détail

Microinsurance: a new economic model for the posts?

Microinsurance: a new economic model for the posts? Microinsurance: a new economic model for the posts? Genève 24 25 oct. 2013 Sommaire Wafa Assurance en quelques mots Historique du partenariat Poste Maroc Wafa Assurance Les étapes du développement du partenariat

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

L ETUDE DE MARCHE (mercredi 16 novembre 2016)

L ETUDE DE MARCHE (mercredi 16 novembre 2016) L ETUDE DE MARCHE (mercredi 16 novembre 2016) A QUOI VA ME SERVIR MON ETUDE DE MARCHE? Faire les meilleurs choix pour atteindre ses objectifs Faut-il s'attaquer à la même clientèle que ses concurrents?

Plus en détail

Comment se décline stratégiquement et opérationnellement la stratégie de lutte concurrentielle?

Comment se décline stratégiquement et opérationnellement la stratégie de lutte concurrentielle? En situation 2, les clients des concurrents sont exclusifs à une marque concurrente donnée. Lorsqu ils achètent, ils n achètent que la marque B, C, D ou E. Le marché est clairement partagé, les barrières

Plus en détail

Démarche stratégique de conquête d un marché. De l analyse de l Environnement et des enjeux. à la stratégie d offre

Démarche stratégique de conquête d un marché. De l analyse de l Environnement et des enjeux. à la stratégie d offre Démarche stratégique de conquête d un marché De l analyse de l Environnement et des enjeux à la stratégie d offre 2013 Confidentiel Démarche stratégique de conquête d un marché 1- L analyse de l Environnement

Plus en détail

Stratégie d entreprise Chapitre 1

Stratégie d entreprise Chapitre 1 Objectif du cours : Comprendre les enjeux de la stratégie Les principaux outils de son élaboration Sa mise en œuvre Identifier les stratégies d entreprise Réaliser un diagnostic stratégique Proposer des

Plus en détail

MONÉTISER EFFICACEMENT UN SITE MARCHAND ET OPTIMISER SA RENTABILITÉ

MONÉTISER EFFICACEMENT UN SITE MARCHAND ET OPTIMISER SA RENTABILITÉ Génération de revenus additionnels pour le E-commerce MONÉTISER EFFICACEMENT UN SITE MARCHAND ET OPTIMISER SA RENTABILITÉ Présenté par : Alexandre COTIGNY, Directeur Commercial - Webloyalty France Invité

Plus en détail

Dynamiser le commerce de proximité Nos solutions pour favoriser la relance et le développement de votre tissu commercial

Dynamiser le commerce de proximité Nos solutions pour favoriser la relance et le développement de votre tissu commercial Dynamiser le commerce de proximité Nos solutions pour favoriser la relance et le développement de votre tissu commercial 1 rue du Général Guillaudot - CS 14422-35044 Rennes Cedex T 02 99 25 41 41-02 99

Plus en détail

CAMPUS DIRIGEANT PME 2016

CAMPUS DIRIGEANT PME 2016 CAMPUS DIRIGEANT PME 2016 PRESENTATION GLOBALE Les objectifs Accéder à une vision globale de son entreprise, identifier ses forces et ses faiblesses, les risques et opportunités à venir, définir les facteurs

Plus en détail

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Digitalisation de la relation client Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Méthodologie de l étude L enquête a été menée auprès de 200 dirigeants (ou de leur N-1) au sein d organisations

Plus en détail

Le Bachelor CONSEILLER CLIENTÈLE DES PARTICULIERS

Le Bachelor CONSEILLER CLIENTÈLE DES PARTICULIERS Le Bachelor CONSEILLER CLIENTÈLE DES PARTICULIERS 1 L essentiel sur le Bachelor FICHE SIGNALÉTIQUE Finalité : Maîtriser le «socle de professionnalisme» comprenant les fondamentaux du métier de conseiller

Plus en détail

RETAIL BUSINESS MODEL : #01/10 CAP SUR LA PERFORMANCE. Pourquoi ré-axer votre business model n'a jamais été aussi essentiel?

RETAIL BUSINESS MODEL : #01/10 CAP SUR LA PERFORMANCE. Pourquoi ré-axer votre business model n'a jamais été aussi essentiel? RETAIL BUSINESS MODEL : #01/10 CAP SUR LA PERFORMANCE Pourquoi ré-axer votre business model n'a jamais été aussi essentiel? Les enseignes sont de plus en plus polymorphes : multiformats, multigammes, multicanales.

Plus en détail

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016

RESF Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - 4 octobre 2016 RESF 2017 - Compétitivité de l économie française : quel chemin parcouru depuis cinq ans? - Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une balance courante proche de l équilibre

Plus en détail

Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives

Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives Réseau sur l emploi et la gestion publics OCDE 7 novembre 2011 1/19 Sommaire I La fonction publique

Plus en détail

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie...

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie... Table des matières Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie... 3 Première partie Entreprendre 5 Chapitre 1 L entreprise...7 I. L entreprise... 7 1. Définition...7 2. Typologie...9

Plus en détail

Com o m m e m n e t n t o p o t p i t m i i m s i e s r e s a s a f l f o l t o t t e t automobile?

Com o m m e m n e t n t o p o t p i t m i i m s i e s r e s a s a f l f o l t o t t e t automobile? Comment optimiser sa flotte automobile? L optimisation de la flotte automobile requiert un savoir-faire de gestion de parc et une expertise pointue sur ses enjeux économiques, environnementaux et de sécurité

Plus en détail

P R E D I C A - A S S U R A N C E S D E P E R S O N N E S. Comment utiliser son assurance vie dans le contexte actuel?

P R E D I C A - A S S U R A N C E S D E P E R S O N N E S. Comment utiliser son assurance vie dans le contexte actuel? P R E D I C A - A S S U R A N C E S D E P E R S O N N E S Comment utiliser son assurance vie dans le contexte actuel? ANDECAM, 26/05/2016 Quizz Aujourd hui, lorsque l Etat français emprunte à 5 ans A -

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS FÉVRIER 2016

RESULTATS ANNUELS FÉVRIER 2016 RESULTATS ANNUELS 205 FÉVRIER 206 AVERTISSEMENT Le présent document contient des déclarations prospectives. Bien que SoLocal Group considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables,

Plus en détail

L Esprit de Service au sein du Groupe La Poste La relation de service, levier de la transformation du Groupe. Habitat et Territoires 20 Novembre 2015

L Esprit de Service au sein du Groupe La Poste La relation de service, levier de la transformation du Groupe. Habitat et Territoires 20 Novembre 2015 L Esprit de Service au sein du Groupe La Poste La relation de service, levier de la transformation du Groupe Habitat et Territoires 20 Novembre 2015 Le Groupe La Poste, une marque de services Société Anonyme

Plus en détail

Solution Data sharing Analyser vos marchés et optimiser la montée de vos DN/DV/PDM DECEMBRE 2016

Solution Data sharing Analyser vos marchés et optimiser la montée de vos DN/DV/PDM DECEMBRE 2016 Solution Data sharing Analyser vos marchés et optimiser la montée de vos DN/DV/PDM DECEMBRE 2016 1. B&B Market B&B MARKET : double expertise Structurés autour d une double expertise, nous nous adressons

Plus en détail

LE MARKETING ET L ENVIRONNEMENT

LE MARKETING ET L ENVIRONNEMENT LE MARKETING ET L ENVIRONNEMENT 1 SOMMAIRE I. Les forces du macro environnement et leur évolution 1. L environnement démographique 2. L environnement économique 3. L environnement naturel 4. L environnement

Plus en détail

UN SERVICE EFFICACE ET CRÉATEUR DE VALEUR DOSSIER DE PRESSE

UN SERVICE EFFICACE ET CRÉATEUR DE VALEUR DOSSIER DE PRESSE UN SERVICE EFFICACE ET CRÉATEUR DE VALEUR DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE L externalisation commerciale... page 3 Pourquoi externaliser sa force de vente avec UP SELL?... page 4 UP SELL développe ses propres

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en FINANCE

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en FINANCE PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui exerce ou va exercer des responsabilités

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA REPRISE D ENTREPRISE. Intervention de BNPPARIBAS Aline MAILLAND Expert Crédit 01/12/2016

LE FINANCEMENT DE LA REPRISE D ENTREPRISE. Intervention de BNPPARIBAS Aline MAILLAND Expert Crédit 01/12/2016 LE FINANCEMENT DE LA REPRISE D ENTREPRISE Intervention de BNPPARIBAS Aline MAILLAND Expert Crédit 01/12/2016 BNPPARIBAS GRAND LYON 01/12/2016 1 PARTIE I QUAND CONTACTER SA BANQUE? BNPPARIBAS GRAND LYON

Plus en détail

TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01

TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01 TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01 Assimiler les techniques et outils d approvisionnement Etre opérationnel dans sa gestion des flux Savoir communiquer avec les différents acteurs

Plus en détail

Les Plates-formes Locales de Rénovation de l'habitat en Bretagne. Marie Mamdy Chargée des politiques territoriales de l énergie REGION BRETAGNE

Les Plates-formes Locales de Rénovation de l'habitat en Bretagne. Marie Mamdy Chargée des politiques territoriales de l énergie REGION BRETAGNE Les Plates-formes Locales de Rénovation de l'habitat en Bretagne Marie Mamdy Chargée des politiques territoriales de l énergie REGION BRETAGNE Contexte et enjeux! Contexte breton : focus Bâtiment (sources

Plus en détail

GENERALITES SUR LE PLAN MARKETING «PRODUIT»

GENERALITES SUR LE PLAN MARKETING «PRODUIT» GENERALITES SUR LE PLAN MARKETING «PRODUIT» 1 PLANS MARKETING A COURT TERME (1 an) = plans opérationnels «PLAN PRODUIT» Objectif : réaliser des objectifs de ventes, etc. Impératifs : rigueur du plan sans

Plus en détail

VALADoE: VALeur Ajoutée Données Energie Colloque Industrie du Futur IMT Novembre 2015

VALADoE: VALeur Ajoutée Données Energie Colloque Industrie du Futur IMT Novembre 2015 VALADoE: VALeur Ajoutée Données Energie Colloque Industrie du Futur IMT 26 27 Novembre 2015 Institut Mines-Télécom Contexte 2 Contexte Gisement d économie d énergie dans l industrie en France (Source Ademe-Ceren)

Plus en détail

Partie 2. Réunion de présentation 17 novembre 2016

Partie 2. Réunion de présentation 17 novembre 2016 Partie 2 Réunion de présentation 17 novembre 2016 Plan stratégique REBOND, les grandes lignes Un contexte économique en mutation (1) Intensification de la concurrence Hard discount Emergence de nouveaux

Plus en détail

La Gestion Optimale des Stocks

La Gestion Optimale des Stocks La Gestion Optimale des Stocks Cible : - Tous collaborateurs chargés de la gestion des stocks, de l approvisionnement ou de la logistique ; - Toutes personnes intéressées par ce thème. Objectifs de la

Plus en détail

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance

Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise. Chapitre V La mise en œuvre des stratégies. Les deux types de croissance Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de de

Plus en détail

MARKETING STRATEGIQUE

MARKETING STRATEGIQUE MARKETING STRATEGIQUE Élaboration d un plan Marketing 1 Élaboration d un plan Marketing ANALYSE-DIAGNOSTIC ET FORMULATION DES OBJECTIFS (SWOT Strengths / Weaknesses, Opportunities / Threats) Analyse externe

Plus en détail

IFRS 9 : Les enjeux pour les superviseurs

IFRS 9 : Les enjeux pour les superviseurs IFRS 9 : Les enjeux pour les superviseurs IFRS 9 : La mise en place Paris, le 20 mai 2016 IFRS 9 : les enjeux pour les superviseurs 1. Le suivi de l état de préparation 2. Les attentes relatives au risque

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE. Quelles démarches?

ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE. Quelles démarches? ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE Quelles démarches? DÉFINITION Une étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché.

Plus en détail

Table-ronde «Démocratiser la fibre pour les entreprises et services publics»

Table-ronde «Démocratiser la fibre pour les entreprises et services publics» Table-ronde «Démocratiser la fibre pour les et services publics» Colloque Territoires et réseaux d initiative publique 6 avril 2016 Fibre et Entreprises : chantiers prioritaires de la revue stratégique

Plus en détail

Prise de participation majoritaire

Prise de participation majoritaire 7 juillet 2011 Prise de participation majoritaire FEDERAL FINANCE SCHELCHER PRINCE GESTION SOMMAIRE PRESENTATIONS FEDERAL FINANCE ET SCHELCHER PRINCE GESTION RAPPROCHEMENT ORGANISATION CALENDRIER SEBASTIEN

Plus en détail

L accès aux données des entreprises françaises pour l analyse économique

L accès aux données des entreprises françaises pour l analyse économique L accès aux données des entreprises françaises pour l analyse économique Les classiques des outils avancés pour la recherche et l analyse des entreprises bvdinfo.com L outil d analyse économique des entreprises

Plus en détail

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL...

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... TABLE DES MATIERES Introduction générale... 5 PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... 11 Chapitre 1. Les formes de vente au détail... 13 Section I. Les typologies des formes de vente au détail...

Plus en détail

Stratégie et Organisation Achat

Stratégie et Organisation Achat Stratégie et Organisation Achat Contexte, Enjeux et Bénéfices de la démarche d accompagnement à la définition d une organisation achats au sein d un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) 1 OVEUS,

Plus en détail

L ABC ABM : 1 La présentation. L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion.

L ABC ABM : 1 La présentation. L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion. L ABC ABM : L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion. 1 La présentation La comptabilité par les activités est souvent définie comme «une méthode de calcul

Plus en détail

Conix Consulting. Risque & Réglementaire. L IT au cœur de la conformité bancaire. Club IAE Paris Alumni Management des SI. Paris le 22 novembre 2017

Conix Consulting. Risque & Réglementaire. L IT au cœur de la conformité bancaire. Club IAE Paris Alumni Management des SI. Paris le 22 novembre 2017 Conix Consulting Risque & Réglementaire L IT au cœur de la conformité bancaire Club IAE Paris Alumni Management des SI Paris le 22 novembre 2017 SOMMAIRE L IT dans la banque: Les métiers de la banque Schéma

Plus en détail