BMEP Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BMEP Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque"

Transcription

1 Diagnostic de l étude prospective Capgemini Consulting de fin 2002 relatif au déploiement au cours des années au sein des Banques Françaises des technologies de l information Dossier de synthèse destiné au Comité de Pilotage Paritaire de l Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes DANS LA BANQUE BMEP Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Septembre 2006

2 Sommaire Introduction, objectifs et contenu du document Synthèse du déploiement des technologies identifiées en 2002 Émergence de nouvelles technologies Points clés du diagnostic et pistes d actualisation 19 septembre

3 Introduction Capgemini Consulting et la FBF ont réalisé fin 2002 une étude prospective ( ) relative aux perspectives de déploiement des technologies au sein des banques de détail françaises Cette étude avait identifié un certain nombre de technologies à fort potentiel de valeur ajoutée pour les banques, et dont le déploiement au sein des banques devait se poursuivre ou se faire sur la période : Les gains de temps pour le personnel bancaire avaient été évalués, Des hypothèses de «transfert» de ces gains de temps avaient été faites : transfert vers du temps consacré à la relation clients ou gains de productivité. Début 2006 l Observatoire a souhaité réaliser un diagnostic sur l étude prospective Ce diagnostic devait s interroger sur la réalité des éléments prospectifs issus de l étude «2002» : La Liste des technologies les technologies nouvelles apparues depuis 2002 Leur déploiement pendant les années Les gains de temps associés Ce diagnostic a été réalisé sur la base de la vision des experts Capgemini Consulting à partir des projets qu ils ont accompagnés ou observés chez leurs clients. N étant pas basé sur des rencontres avec les banques, il n a donc pas vocation à être exhaustif. Le présent document présente une synthèse de ce diagnostic 19 septembre

4 Objectifs et contenu du document Ce document a pour objectif de présenter la synthèse du diagnostic de l étude prospective Capgemini Consulting de 2002, de mettre en évidence les points clés du diagnostic dans le contexte de l évolution de la banque de détail, dans le but de définir les bases d une actualisation possible de l étude prospective Il précise : Les technologies déployées effectivement par les banques, L incidence sur les métiers bancaires, Les projets «métiers» dans lesquels s inscrivent les projets technologiques, Les technologies émergentes dont il faut tenir compte dans une vision prospective Les points clés du diagnostic sont mis en évidence, ainsi que les pistes d actualisation possibles de l étude 2002 : les perspectives pour les technologies encore en cours de déploiement, les nouvelles technologies à prendre en compte, les mutations organisationnelles à considérer, l incidence des nouvelles normes réglementaires 19 septembre

5 Sommaire Objectifs et contenu du document Synthèse du déploiement des technologies identifiées en 2002 Émergence de nouvelles technologies Points clés du diagnostic et pistes d actualisation 19 septembre

6 Rappel des technologies étudiées dans le cadre de l étude 2002 PT PR STP WF GRC CC GD ATM WEB Poste de travail intégré Progiciels Straight through processing Workflow Gestion de la Relation Client (GRC) Centres de contacts multimédia Gestion documentaire et outils collaboratifs Automates bancaires (et PME) Automatisation multi-canal Poste de travail offrant un accès ergonomique à l'ensemble des applications utiles Personnalisation du poste selon la fonction du collaborateur (droits d'accès,...) Métier : progiciels traitant tout ou partie de l'activité bancaire (ex : progiciels tenue de compte) Support : RH, Achat, Comptabilité Ensemble des technologies permettant d automatiser de bout en bout une chaîne de traitement sans rupture de charge ; le STP est applicable en particulier sur le domaine des titres et des paiements internationaux Fluidification des processus conservant des étapes de traitement manuel (pour contrôle, apport d'information, décision...) : automatisation des échanges entre acteurs des processus ; supervision temps réel ; reporting (volumes d'activité, délais, ) ; Gestion Electronique de Document permettant de dématérialiser les supports papier impliqués dans les processus GRC opérationnelle : outil de la force de vente - dossier client, catalogue des produits, argumentaires / scripts, gestion des processus de vente et du service après-vente, historique des contacts sur les différents canaux, gestion des évènements commerciaux et des campagnes, GRC analytique : outil de connaissance client - data warehouse (technologies d'acquisition, stockage et d'agrégation de données), outils d'analyse multi-dimensionnelles, tableaux de bord, et data mining Technologies permettant aux opérateurs d'un centre de service client de traiter de façon cohérente et intégrée les contacts entrants sur les différents canaux (téléphone, , courrier, fax), et offrant des capacités de prétraitement automatisé (qualification du contact entrant, génération de pré-réponses) Autres technologies associées : numérisation, reconnaissance de caractères, de mots-clés... Bases documentaires / intranet, portail d'accès, moteurs de recherche,... Outils de communication (messagerie électronique, annuaires d'entreprise, ) et de collaboration (agenda, forum de discussion, ) DAB, GAB, automates de dépôt intelligents (espèces et chèques), bornes interactives intégrant des services non bancaires - (technologies convergeant vers les standards internet) Dématérialisation des moyens de paiement (ex : porte-monnaie électronique) Interactions automatisées sur les canaux Minitel, Web, Serveur Vocaux Interactif, SMS, mobiles multimedia, PDA (assistant personnel - ex : Palm), télévision interactive (TVI), (technologies convergeant vers les standards internet) 19 septembre

7 Il ressort de la contribution de nos experts et de nos recherches documentaires que la majorité des technologies étudiées en 2002 a été déployée [1/3] État du déploiement (début 2006) Commentaires PT Poste de travail intégré Le Le poste de de travail offrant à son utilisateur un un accès ergonomique à l ensemble des applications a été déployé dans la la majorité des Banque Pour certains profils de de commerciaux (spécialisés sur les marchés de de niche), les postes nomades ont été développés grâce à la la technologie Groupware (ex :: Banque B pour les conseillers entreprise) Une autre évolution concernant le le poste de de travail consistera à fournir aux conseillers commerciaux des outils d aide à la la décision :: systèmes d alerte, gestion des évènements clients, recommandation d actions commerciales CC Centres de contacts multimédia Les centres de de contact multimédia ont été déployés dans toutes les Banques de de détail avec les technologies du du téléphone (ACD, CTI, SVI) et et des mails électroniques (routage, reconnaissance de de mots clés) Dans la la réalité, le le canal téléphonique représente 83% des contacts des Centres de de contact alors que l tarde à décoller Pour réduire les coûts humains et et technologiques, deux tendances concernent les centres de de contact :: Le Le développement (émergent en en France) de de l Off l Off Shore vers vers des des pays du du tiers tiers monde Le Le recours à des des technologies de de reconnaissance vocale :: Banque B et et Banque C s en s en sont sont équipés dans le le cadre de de la la relation de de la la Banque avec ses ses clients Particuliers (informations sur sur les les comptes, passation d ordres de de bourse, classement des des OPCVM ) Source : Entretiens experts Capgemini Consulting, recherches documentaires 19 septembre

8 Il ressort de la contribution de nos experts et de nos recherches documentaires que la majorité des technologies étudiées en 2002 a été déployée [2/3] État du déploiement (début 2006) Commentaires ATM PME WF GD Automates bancaires Porte-monnaie Electronique Workflow Gestion documentaire, dématérialisation et outils collaboratifs Toutes les Banques de de détail ont déployé la la nouvelle génération d automates bancaires, mais sont à des niveaux d avancement différents (déploiement en en cours Banque B, B, terminé chez Banque C). Ces projets ont donné lieu à la la mise en en place de de nouveaux formats d agence chez Banque C et et Banque A notamment. En France, le le porte-monnaie électronique Monéo a été lancé sur l ensemble du du territoire en en 2004 par toutes les Banques Mais Monéo n a pour l instant pas convaincu les commerçants et et les porteurs, notamment à cause d un coût particulièrement élevé La La mise en en place de de projets de de workflow ou ou de de manière plus extensive du du BPM a permis d automatiser des tâches informatiques voire des flux métier. Mais les banques se se trouvent confrontées à plusieurs difficultés :: nécessité de de définir de de manière précise les processus, réalisation complexe de de la la modélisation des processus et et enfin la la résistance au au changement au au sein des entreprises Toutes les banques françaises ont mis en en œuvre la la dématérialisation du du chèque-papier, afin de de réduire les coûts de de traitement des chèques Les portails d entreprise de de gestion de de contenu ont largement été développés, facilitant ainsi la la passation de de génération sans perte de de connaissance Source : Entretiens experts Capgemini Consulting, recherches documentaires 19 septembre

9 Il ressort de la contribution de nos experts et de nos recherches documentaires que la majorité des technologies étudiées en 2002 a été déployée [3/3] État du déploiement (début 2006) Commentaires GRC Gestion de la relation client La La GRC opérationnelle a été déployée dans toutes les banques de de détail en en s appuyant plutôt sur des développements internes La La tendance actuelle est au au déploiement de de la la GRC analytique qui s appuie sur la la technologie du du Business Intelligence PR STP WEB Progiciels, ERP Straight through processing Automatisation multicanal Source : Entretiens experts Capgemini Consulting, recherches documentaires Les progiciels supports ont été largement déployés au au sein des Banques. En revanche, celles-ci sont réticentes à avoir recours aux progiciels métiers qui n ont été déployés que pour des activités à faible volume (Crédit Conso ou ou Banque Office pour le le marché Entreprise Banque A) A) ou ou pour des banques de de petite taille (SAB pour Banque E et et Banque F, F, Olympic pour Banque G) G) Le Le déploiement du du STP a surtout concerné l activité Titres, il il a été facilité par la la nécessité de de fluidifier et et standardiser les processus d échange entre les Banques et et les systèmes de de place. Ces projets ont occasionné pour les Banques des investissements importants qu elles ont absorbés grâce à la la mise en en place de de Joint Ventures (BNPP&CA, LCL&CE ) Sous l impulsion de de la la réglementation SEPA, un un modèle «standard d échange» similaire à celui mis en en place pour les titres, devrait voir le le jour sur la la monétique et et les flux de de paiements Le Le réseau de de distribution bancaire s appuie aujourd hui sur une multitude de de technologies, mais qui sont à maturité variable :: toutes les banques ont développé les serveurs WEB offrant ainsi à leurs clients une panoplie de de services. Cependant, l utilisation des autres technologies reste marginale voire nulle (SMS, WAP, TVI ) L intégration multi-canal n a pas été réalisée, on on assiste plutôt à un un empilement des canaux de de distribution 19 septembre

10 Le déploiement de ces technologies a eu une incidence sur tous les métiers de la banque et notamment les réseaux et les back offices, il reste toutefois encore beaucoup à faire Réseau Back Office Fonctions Supports Marketing Pilotage PR Progiciel GRC Gestion de la relation client PT Poste de travail intégré CC WEB ATM PME STP Centres de contacts multimédia Automatisation multi canal Automates bancaires Porte-monnaie électronique Straight through processing Légende : Incidence principale Incidence induite Incidence potentiellement faible WF Workflow GD Gestion documentaire, dématérialisation et outils collaboratifs * Hors cadre de référence Source : Entretiens experts Capgemini Consulting 19 septembre

11 Le déploiement de ces technologies s inscrit dans le cadre de projets métiers répondant aux enjeux métier des banques Augmenter de manière significative le PNB Réduire les charges d exploitation Répondre aux nouvelles exigences réglementaires Fidélisation des clients en augmentant la la valeur ajoutée offerte : Centrage des SI SI autour du du client, notamment via la la mise en en place d outils CRM Optimisation de la la banque multi canal : Lancement de de nouveaux canaux de de distribution :: Internet, CC Centres de de contact.. GRC Intégration des canaux WEB Déport des tâches administratives et et focalisation sur le le conseil et et la la vente Développement // amélioration des outils à la la disposition des conseillers en agences : Amélioration du du poste de de travail Source : Entretiens experts Capgemini Consulting GRC ATM PT Concentration et et mutualisation des back-offices Refonte des SI suite à des fusions et et alliances (notamment migration de données) Renouvellement du parc applicatif ancien GED Mutualisation des applications cœur de métier Intégration de modules ERP, principalement sur les fonctions support (SI RH, modules FI-CO de SAP ) Dématérialisation des processus Modernisation des moyens de paiement WF PR WF PR GD WF Technologie analysée dans l étude FBF 2002 Mise en adéquation des SI et et des processus aux évolutions réglementaires IAS // Bâle 2 (choix de PR solutions et et intégration) Mise en place d outils de gestion des risques et et de reporting bancaire Mise en adéquation des systèmes de paiement et et titres aux réglementations européennes (SEPA, Euroclear ) STP 19 septembre

12 Sommaire Objectifs et contenu du document Synthèse du déploiement des technologies identifiées en 2002 Émergence de nouvelles technologies Points clés du diagnostic et pistes d actualisation 19 septembre

13 Le déploiement des technologies nouvelles et du BI va avoir une incidence sur l ensemble des métiers de la banque Réseau Back Office Fonctions Supports Marketing Pilotage SOA BPM BI EMV SOA Service Oriented Architecture BPM Business Process Management BI Business Intelligence EMV Modernisation des moyens de paiement (Eurocard Matercard Visa) Légende : Incidence principale Incidence induite Incidence potentiellement faible * Hors cadre de référence Source : Entretiens experts Capgemini Consulting 19 septembre

14 Des technologies nouvelles apparaissent dans le cadre des projets métiers des banques et sont à prendre en compte dans l avenir Augmenter de manière significative le PNB Réduire les charges d exploitation Répondre aux nouvelles exigences réglementaires Fidélisation des clients en augmentant la la valeur ajoutée offerte : Centrage des SI SI autour du du client, notamment via la la mise en en place d outils CRM Optimisation de la la banque multi canal : Lancement de de nouveaux canaux de de distribution :: Internet, CC Centres de de contact.. GRC Intégration des canaux WEB Déport des tâches administratives et et focalisation sur le le conseil et et la la vente Développement // amélioration des outils à la la disposition des conseillers en agences : Amélioration du du poste de de travail Source : Entretiens experts Capgemini Consulting BI GRC BPM ATM BPM PT Concentration et et mutualisation des back-offices Refonte des SI suite à des fusions et et alliances (notamment migration de données) Renouvellement du parc applicatif ancien GED Mutualisation des applications cœur de métier Intégration de modules ERP, principalement sur les fonctions support (SI RH, modules FI-CO de SAP ) Dématérialisation des processus Modernisation des moyens de paiement WF BPM SOA PR WF BPM PR BPM GD BPM EMV Technologie analysée dans l étude FBF 2002 Mise en adéquation des SI et et des processus aux évolutions réglementaires IAS // Bâle 2 (choix de PR solutions et et intégration) Mise en place d outils de gestion des risques et et de reporting bancaire Mise en adéquation des systèmes de paiement et et titres aux réglementations européennes (SEPA, Euroclear ) BI STP Technologie nouvelle et/ou non analysée dans l étude FBF septembre

15 Le SOA est la démarche émergente pour réaliser à la fois : - une meilleure adéquation opérationnelle du SI au bénéfice de l efficience des métiers - et une rationalisation du parc informatique Zoom SOA Approche classique Une intégration réinventée à chaque projet Évolution par projets big bang Une interaction Utilisateur SI malaisée, autour du concept d outils informatique, sans approche processus métier Duplication de données et d applications, Approche SOA Une intégration organisée autour des concepts SOA Permet une évolution continue Une interaction Utilisateur SI aisée, autour du concept de processus métier Réutilisation intensive de bases de données communes, d applications partagées Processus métier & Utilisateurs Interaction Utilisateurs - Informatique Malaisée, structurée autour d une approche outils informatiques Vision désintégrée du système informatique pour l utilisateur Interaction Utilisateurs - Informatique Aisée, structurée autour d une approche processus métier Vision intégrée du système informatique pour l utilisateur Processus métier & Utilisateurs Contrats Clients ERP Écrans et menus Les écrans et menus sont disparates, conçus pour coller aux besoins de chaque structure organisationnelle la transversalité n est pas prise en compte Portail métier = Écrans et menus Les écrans et menus sont homogènes, et conçus pour répondre à la transversalité des processus métier Portail métier intégré Distribution SAP Produits Système Informatique Règles de gestion, et données Les donnés sont dispersées et redondantes les règles de gestion sont dispersées et redondantes. Les applications sont couplées selon un schéma difficile à maîtriser Règles de gestion, et données Les données organisées en référentiels. Les règles de gestion sont uniques. Les couches applicatives sont indépendantes et faiblement couplées SAP Distribution Contrats Clients Produits. ERP Composants applicatifs Système Informatique 19 septembre

16 Le SOA est la démarche émergente pour réaliser à la fois : Zoom SOA - une meilleure adéquation opérationnelle du SI au bénéfice de l efficience des métiers - et une rationalisation du parc informatique Utilisé par exemple dans le cadre de la fusion informatique Sofinco-Finaref 19 septembre

17 Malgré les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des solutions de BPM (Business Process Management), les gains en productivité et en qualité de service sont probants Banque H Banque B Banque I Zoom BPM Enjeux de mise en place de la solution Solution mise en place Résultats observés Améliorer la la gestion des ouvertures de de comptes et et des réclamations clientèle Améliorer la la qualité de de service offerte au au client Réduire le le temps de de traitement des réclamations en en faisant collaborer l ensemble des services impliqués Mise en en place de de l outil de de BPM de de Staffware pour les ouvertures de de compte et et réclamations Prise en en compte de de l ensemble des étapes d une ouverture de de compte Augmentation de de la la productivité de de la la chaîne de de traitement d une ouverture de de compte de de 10% Réduction du du délai de de traitement des réclamations de de 60% Amélioration du du service client par une optimisation des charges entre collaborateurs Améliorer la la qualité de de service Accompagner la la mise en en place offerte au au client :: sécurisation de de la la banque de de la la transmission des instructions, traçabilité des Industrialiser les processus bancaires opérations en en éliminant la la saisie à plusieurs niveaux Réduire les délais de de traitement et et le le coût des dossiers Optimiser les processus de de gestion des clients e Faciliter les recherches et et harmonisant les bases clients et et traitement des réclamations en en les partageant entre plusieurs entités Mise en en place de de l outil de de Mise en en place de de l outil de de BPM modélisation des processus de de Business Ware pour les Méga, de de la la solution GED ouverture de de compte et et d istream et et du du moteur de de réclamation Workflow de de staffware Prise en en compte de de l ensemble Prise en en compte de de la la gestion des étapes d une ouverture de de des crédits immobiliers, des compte frais de de succession nc nc Amélioration du du service client du du fait de de l harmonisation des bases clients Amélioration des délais de de traitement des dossiers Source : Banque et Informatique n 136, 2003, Rappo rt interne du CL, Juin 2002, Rapport annuel Groupama 19 septembre

18 Le développement de la technologie «Business intelligence» devrait être porté Zoom BI par la volonté des Banques de fidéliser leurs clients d une part et de mieux piloter leurs risques d autre part Dans le secteur bancaire, la fonction Marketing, ventes et GRC est la plus demandeuse d outils de BI. La demande porte notamment sur les outils d analyse sophistiquée de données permettant d exploiter au mieux les Bases de données client : analyse des comportements d achat, analyse des taux d équipement, analyse de la valeur client, programmes de fidélisation Les entreprises spécialisées dans le Crédit à la consommation ont développé grâce au BI des systèmes de scoring des clients pour l attribution des crédits Cette technologie connaît un développement fort au sein des grandes banques de détail : la Banque A par exemple a mis en place un datawarehouse destiné aux utilisateurs des Directions Marketing à des fins d analyse et de ciblage, regroupant les données concernant 26 millions de client Au sein des fonctions Finance et contrôle de gestion, les besoins consistaient à disposer d outils permettant de réaliser de manière plus détaillée : Le contrôle des coûts L analyse de la rentabilité opérationnelle Le contrôle des risques : besoin accru en capital market sur les nouveaux produits, impact général de Bâle II sur le renforcement des règles de contrôle des risques et de reporting 19 septembre

19 L émergence du standard EMV constitue un puissant levier d enrichissement des possibilités offertes par la carte de paiement : la technologie est disponible, les applications sont à inventer! Zoom EMV Dès à présent, de nombreuses banques offrent sur le même support, à la fois un service de paiement («débit»), un service de «crédit» (autorisation de découvert), et un service de «porte monnaie» ainsi que d autres services, comme la fidélisation. Dès à présent les opérateurs de crédits à la consommation, distribuent ce produit financier via la carte : c est au moment du paiement, et plus précisément au moment de la première échéance que le client détermine son choix : paiement (en l occurrence différé) ou crédit consommation. Ces simples observations montrent que dès à présent, une même carte bancaire peut aisément cumuler les différents services bancaires ci-dessus ; autrement dit, le développement de partenariats, basés sur une carte bancaire multiservice est aujourd hui facilité par la technologie. La nouveauté réside dans le cumul, sur la même carte, de l ensemble des services, et pour le client, la simplification des procédures! Le partenariat entre American Express et Air France Fréquence Plus est un exemple qui illustre de manière exemplaire cette démarche. Or il existe un potentiel national de partenariats de ce type, susceptibles de faciliter la vie aux clients, (moins de cartes, procédures simplifiées, authentification unique via la banque ) et de créer de la valeur pour les entreprises et les banques. [1] Dans le cadre EMV, répudiation et fraude sont à la charge de la banque 19 septembre

20 Sommaire Objectifs et contenu du document Synthèse du déploiement des technologies identifiées en 2002 Émergence de nouvelles technologies Points clés du diagnostic et pistes d actualisation 19 septembre

21 La logique qui a primé au sein des Banques a été de réaliser d une part des économies et des gains de productivité grâce aux grands projets - de réorganisation des back offices - et de réduction des coûts de distribution, soutenus par la technologie. Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les Banques ont mis en œuvre de gros projets de réduction des coûts qui ont permis d obtenir des gains de productivité et des économies substantielles notamment au niveau des fonctions supports et des Back Offices : Mutualisation de Back Office bancaires : o Par exemple, la Banque A par exemple a mis en place en 2005 une plate-forme centralisée de gestion des crédits et conso immobiliers o Ce type de projet a permis d atteindre dans certains cas des gains de productivité jusqu à 40% Dématérialisation des processus / Workflow : en moyenne des gains de productivité de 10% Développement de la logique de partenariat pour mutualiser les investissements nécessités par la mise en place d usines de production (JV BNPP&CA, LCL&CE pour les BO Titres, usine commune BNPP et NBP pour la monétique) Mise en place de progiciels pour les fonctions support : gains en personnel et professionnalisation des effectifs Mutualisation des centres informatiques : 250 M d économies pour Banque C, 40 M d économies pour Banque B. Parallèlement, des gains de productivité ont également été réalisés dans le réseau grâce au développement rapide de nouveaux canaux de distribution qui ont permis la prise en charge par le client d opérations bancaires simples (consultation de solde, virements de compte à compte, commandes de RIB ) via : Les automates bancaires Internet Les centres de contact Ces projets ont notamment permis de libérer du temps aux chargés de clientèles qui se sont plus centrés sur les activités de vente et de conseil. Ce type de projets va connaître un développement encore très important 19 septembre

22 et d autre part de développer les revenus et fidéliser les clients au moyen de projets de GRC et de distribution multi canal Les Banques ont utilisé les technologies pour permettre aux conseillers d être plus efficaces dans la vente et le conseil des produits et services bancaires : mise en place de la GRC opérationnelle et amélioration du poste de travail Mais les banques critiquent le manque de rentabilité de ces projets qui s explique notamment par la non prise en compte des aspects stratégiques, organisationnels et humains de la démarche Sur l ensemble du processus de la Gestion de la Relation client, les canaux de distribution se sont multipliés pour offrir aux clients une multitude de moyens d être à proximité de leur banque Agence Centre de contact Internet DAB/GAB Autres (TVI, SMS ) Connaître et cibler le marché Le sentiment partagé est que : Vendre Suivre le client / effectuer les transactions Les Banques ont empilé les canaux de distribution sans une véritable intégration multi canal (pour des raisons organisationnelles) Certains canaux n ont pas décollé comme prévu : TVI, SMS, s Informer Échec de certaines expériences de moyens de paiement alternatifs : ex le porte-monnaie électronique La part du Web dans les services de Banque au quotidien délivrés aux clients (en % des opérations bancaires) devrait passer de 18% en 2005 à 28% en 2010 La part du Web dans les ventes de produits bancaires (en % d actes de vente finaux) devrait passer de 5% en 2005 à 17% en 2010 Source : Etude EFMA-Capgemini Consulting, rapport 2006, survey 41 bank executive Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les banques maintiennent leurs efforts de fidélisation des clients et mettent la technologie au service de la connaissance du client : utilisation d outils de géomarketing, de GRC analytique 19 septembre

23 Pour avoir une vision prospective des tendances en matière de technologies sur les prochaines années ( ), 4 axes d étude doivent être explorés 1 Les perspectives d évolution pour les technologies 2 déjà déployées Les perspectives offertes par le WEB Les évolutions prévues pour les automates bancaires L avenir des canaux mobiles L intégration des canaux de distribution (complémentarité substitution relation client basculement de canal ) 3 4 Les futures mutations organisationnelles Un point de vue sur les nouvelles technologies qui émergent Les domaines d application et les gains sur les métiers de la banque des nouvelles technologies : SOA BPM Refonte des systèmes Cœur de métier Intégration multi-canal Les nouvelles normes réglementaires Mutualisation et centralisation des activités de production BPO : Cette tendance concerne aujourd hui les banques anglo-saxonnes (Citibank, abbey national, ABN AMRO), concernant les banques françaises, seule la Société Générale a un centre de développement informatique en Inde (400 personnes), la tendance à l externalisation sera-t-elle confirmée en France? Quelles perspectives en France pour l Off Shore, le Right Shore /? Quelle nouvelle organisation du temps commercial : focalisation sur le client (segmentations, attentes en matière de produits/services et conseil) La mise en place des versions «avancées» de Bâle II II La mise en place de SEPA (Single European Payment Area) qui aura pour objectif de créer une offre homogène sur toute l Europe, en supprimant les barrières nationales et en harmonisant les conditions d utilisation des diverses cartes En matière de méthodologie, il sera nécessaire de prendre en compte la stratégie des Banques dans l utilisation des gains de productivité, et de fournir des éclairages externes à partir des expériences de Banques étrangères 19 septembre

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance L'expertise du Data Management 5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance Thierry ALINGRIN William BEREAULT L'information client au cœur des décisions et de l'action CRM & Performance d Entreprise

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

«Suite Progicielle e-ris» Présentation V5.1

«Suite Progicielle e-ris» Présentation V5.1 La Maîtrise de l Intelligence Client «Suite Progicielle e-ris» Présentation V5.1 septembre 2008 les emails désorganisent l entreprise «Traiter 300 emails par jour et par conseiller? Impossible!» «Mon commercial

Plus en détail

La Gestion multi-canal de la Relation Client

La Gestion multi-canal de la Relation Client La Gestion multi-canal de la Relation Client Atelier 3 9 juin 2011 (11h15 à 12h) Erwan de KERGOMMEAUX Intervenants Philippe LAFITTE El Hadi BASTA www.aareon.mobi Code d accès 2011 Page Partenaire / Sondage

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

G.E.D. Gestion Électronique des Documents

G.E.D. Gestion Électronique des Documents G.E.D Gestion Électronique des Documents L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Que ce soit par la communication, par les échanges

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

EBICS : Quels impacts sur votre système d information?

EBICS : Quels impacts sur votre système d information? EBICS : Quels impacts sur votre système d information? Agenda EBICS : Les fondamentaux La position de l Editeur SAGE Les impacts d EBICS sur votre système d information Le contexte Les 2 protocoles ETEBAC

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Au service de l expérience client

Au service de l expérience client Institutionnel France Au service de l expérience client ASTERION, spécialiste européen de la gestion unifiée de documents asterion-int.com OPTIMISER VOTRE RELATION CLIENT PAR UNE MEILLEURE MAÎTRISE DES

Plus en détail

Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux

Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux Pilotez et exploitez vos campagnes d'entretiens pour répondre à vos enjeux RH internationaux Mardi 16 octobre ÉVALUER IDENTIFIER DÉVELOPPER PLANIFIER www.talentsoft.com AGENDA Introduction et présentation

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri Gestion de la Relation Client GRC : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur Mars 2012 Ordre

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Juillet 2015 Lettre d informations Edito Nouveautés : Sage Génération i7 V8 Infos : Tableaux des dernières versions Fiche pratique : Echéance de vos codes annuels Chers Clients, A l arrivée de l été, vous

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens Direction des affaires économiques de la CGPME SEPA (Single Euro Payment Area) Harmonisation des moyens

Plus en détail

30 Minutes pour convaincre 2008. Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance.

30 Minutes pour convaincre 2008. Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance. 30 Minutes pour convaincre 2008 Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance. Introduction Les clients évoluent Type de clients de plus en plus différencié Les attentes des clients

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME

DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME DOMAINES CLÉS COUVERTS PAR LE PROGRAMME DOMAINES FINANCES 1- Gestion de la Trésorerie Optimiser la gestion de la Trésorerie à travers le renforcement du cadre règlementaire des placements et des investissements

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise

Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise UNE SOLUTION UNIQUE POUR GÉRER LE CONTENU NUMERIQUE DE L ENTREPRISE ET AUTOMATISER SES PROCESSUS METIERS Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise est une solution logicielle

Plus en détail

LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE

LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE LE BON DISPOSITIF POUR NOTRE FO RCE DE VENTE Journée Société Générale - 4 avril 2001 Jean Louis Patenotte Sommaire! Le réseau d agences de la Société Générale! Le groupe d Aix-en-Provence! Mon rôle de

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Présentation Générale HDS

Présentation Générale HDS Présentation Générale HDS La Société Hamilton Data Services c est : Une société Européenne à forte croissance Plus de 150 collaborateurs multi lingues Des centres de services de proximité en France, Russie

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

Introduction aux moyens de paiement

Introduction aux moyens de paiement Introduction aux moyens de paiement Un marché en pleine reconfiguration stratégique Réalisé par Matthias LAVALEE & Anatole de LA BROSSE Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Accélérateur de votre Performance

Accélérateur de votre Performance Accélérateur de votre Performance En Bref Création en 2010 Spin off d un grand groupe de services informatique Front-Office basé à Levallois-Perret (92) Des centres de production (France/Maroc) Management

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web?

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? [ Quels modèles de développement rentables sur le Web? ] Agenda 1 Quel business model pour quelle stratégie de

Plus en détail

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA Étude Total Economic Impact réalisée par Forrester Pour SAP Directrice du projet : Shaheen Parks Avril 2014 Analyse des coûts projetés de SAP HANA Économies réalisables en migrant vers SAP HANA Synthèse

Plus en détail

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Sommaire Description du projet Objectifs du projet Démarche suivie Solution mise en œuvre Résultats obtenus

Plus en détail

Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System

Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System Reynolds and Reynolds incadea Dealer Management System Version française incadea restructure vos processus de travail en appréhendant vos difficultés et en vous aidant à mieux utiliser vos ressources.

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

ELABORATION D'UN AUDIT ET DU SCHÉMA DIRECTEUR DU SYSTÈME D INFORMATION DE LA CNOPS

ELABORATION D'UN AUDIT ET DU SCHÉMA DIRECTEUR DU SYSTÈME D INFORMATION DE LA CNOPS ELABORATION D'UN AUDIT ET DU SCHÉMA DIRECTEUR DU SYSTÈME D INFORMATION DE LA CNOPS Présentation à la journée des cadres de la CNOPS Hicham El Achgar Version 1.0 Rabat, le 26 mars 2011 1 Le sommaire Synthèse

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

2006 IBM Corporation

2006 IBM Corporation 2006 IBM Corporation IBM SOA Executive Summit Paris 31 Mai 2007 Session Gestion de s «Facteur clé de compétitivité et d innovation pour les compagnies d assurance» Emmanuel Auriol Solutions Assurances

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Global Access Management

Global Access Management Global Access Management GAMA Global Access Management www.jaida.ma Global Access Management SOMMAIRE GAMA (i) UNE LARGE COUVERTURE FONCTIONNELLE (ii) DES TRAITEMENTS AUX NORMES ET STANDARDS UNIVERSELS

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

e-business, fini de jouer?

e-business, fini de jouer? e-business, fini de jouer? André Delacharlerie Hélène Raimond ad@awt.be & hr@awt.be e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-1 I. Petit tour des concepts e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-2 les télécoms

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise mieux structurée et connectée Tous les contenus d entreprise à portée de main Aujourd hui, au sein de toutes les organisations, l information

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins. Sage CRM. et Sage CRM.com

L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins. Sage CRM. et Sage CRM.com L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins Sage CRM et Sage CRM.com Sage CRM, le CRM * à votre mesure LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L EFFICACITÉ Sage CRM dispose d une architecture technique

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Fonctionnalités principales par métiers. www.exanergy.fr

Fonctionnalités principales par métiers. www.exanergy.fr Fonctionnalités principales par métiers www.exanergy.fr Table des matières 1. VENTES... 3 2. MARKETING... 5 3. SERVICE CLIENTS... 6 Contact & Mentions légales...7 EXANERGY CRM PRINCIPALES FONCTIONNALITES

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements Syrtals Mars 2014 Tous droits réservés SYRTALS SI 1 2 Agenda De quelle centralisation parle-t-on? Pourquoi mettre

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

StraDivalto infinity. L ERP des métiers de l industrie et de la sous-traitance mécanique et décolletage

StraDivalto infinity. L ERP des métiers de l industrie et de la sous-traitance mécanique et décolletage StraDivalto infinity L ERP des métiers de l industrie et de la sous-traitance mécanique et décolletage 2 StraDivalto infinity Le groupe Divalto, solutions de gestion pour toutes les entreprises 30% du

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

2015 c est demain comment s y préparer

2015 c est demain comment s y préparer 2015 c est demain comment s y préparer Yves-René Guillou, Avocat Associé, Cabinet Earth Avocats La dématérialisation : notions Dématérialisation des procédures de marchés publics = utilisation de la voie

Plus en détail

Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014. Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances

Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014. Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014 Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances Agenda 8h45-9h00 : Contexte et enjeux Eric Carré, Directeur Organisation, Qualité et Systèmes d Informations,

Plus en détail

La Gestion d'affaires

La Gestion d'affaires Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ La Gestion d'affaires Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without the advance

Plus en détail

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Emmanuel SPINAT Délégué de la directrice à la Maintenance et Supervision Opérationnelle (DMSO) de l Agence pour l Informatique

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail