TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)"

Transcription

1 TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) Professeur Mohamed TEMMAR Ghardaïa Docteur Meriem CHARIFI CHU Douera EL MENIA Octobre 2009

2

3

4

5

6 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE Critères res de jugement 1 Décès, IDM non fatals Échec de revascularisation Revascularisation en urgence Ré-infarctus ou ischémie réfractaire à 30 jours Surface myocardique nécrosée Survenue d évènements ischémiques à 30 jours

7 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE Critères res de jugement 2 Résolution du sus-décalage ST Réduction du taux d occlusion persistance de l artère responsable (sur la coro avant la sortie de l hôpital) Accidents hémorragiques, hémorragies intra-craniennes Critères à long terme?

8 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE Critères res de jugement 3: résumr sumé Décès Obstruction persistance Récidive (s) Myocarde fonctionnel restant (cardiomyopathie ischémique, défaillance cardiaque)

9 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE ANTIAGREGANTS: Aspirine, Clopidogrel ANTICOAGULANTS: Héparines standards, HBPM THROMBOLYTIQUES (Streptokynase, ténectéplase ANGIOPLASTIE PRIMAIRE : (STENT) ANGIOPLASTIE FACILITEE (thrombolyse) ASSOCIATIONS

10 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE Algérie Octobre 2009 ANTIAGREGANTS: Aspirine, Clopidogrel ANTICOAGULANTS: Héparines standards, HBPM THROMBOLYTIQUES (Streptokynase, ténectéplase ASSOCIATIONS ANGIOPLASTIE PRIMAIRE : (STENT) ANGIOPLASTIE FACILITEE (thrombolyse) ASSOCIATIONS ( ANGIOPLASTIE (à froid))

11 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE EL MENIA Octobre 2009 ANTIAGREGANTS: Aspirine, Clopidogrel ANTICOAGULANTS: Héparines standards, HBPM ASSOCIATIONS EL MENIA Février 2010 THROMBOLYTIQUES (Streptokynase, ténectéplase EL MENIA Février 20? ANGIOPLASTIE PRIMAIRE : (STENT) ANGIOPLASTIE FACILITEE (thrombolyse)

12 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE Études randomisées : Angioplastie primaire > thrombolyse (hospitalière) Etude CAPTIM (France) : < 2 heures : thrombolyse pré-hospitalière > Angioplastie

13 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE CLARITY-TIMI 25: 216 patients < 75 ans (sous étude ambulance Clopidogrel + thrombolytique : efficacité + + Régistre français FAST- MI: - 33 % : angioplastie primaire - 18 % : thrombolyse pré-hospitalière - 10 % : thrombolyse hospitalière - 40 % : pas revascularisés

14 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE THROMBOLYSE Vs ANGIOPLASTIE Le taux de mortalité dépend du moment d action Décès à 30 jours : Dans les 3 premières heures - thrombolyse pré-hospitalière: 2.9 % - angioplastie primaire : 3.5 % Au-delà des 3 premières heures - thrombolyse pré-hospitalière : 5.7 % - angioplastie primaire : 5 % - Donc : thrombolyse pré-hospitalière dans les 3 premières heures Au-delà : angioplastie

15 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE ANTICOAGULATION Étude ASSENT 3 : Ténectéplase-énoxaparine > Ténectéplase-HNF (mortalité, réinfarctus,ischémie réfractaire) Etude EXTRACT : sujets association supérieur sur décès, IDM non fatals

16 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE CORONAIRE ANTIAGREGANTS PLAQUETTAIRES Aspirine Clopidogrel - Etude CURE (SCA sans sus-déc) : Aspirine + Clopidogrel - Clopidogrel systématique en cas d angioplastie (dose et durée selon stent)

17 ECG Normal un ECG normal n élimine pas un SCA

18 Sous Décalage Segment ST Ischémie myocardique Hypertrophie Ventriculaire gauche Bloc de branche Digitaliques Signes en miroir d un infarctus dans le territoire opposé

19

20 Rythme sinusal régulier Fc 88/mn avec sus décalage segment ST.

21

22

23 Bloc de Branche Gauche

24

25 Infarctus inférieur

26

27 Infactus Septal

28

29 Infarctus antéro-septo-apical

30

31 Infarctus Latéral

32 CONCLUSION Prévalence croissante des facteurs de risque C V Vieillissement de la population Formation au diagnostic (ECG) Formation aux traitements d urgence Pensez à nous même! Et à nos prochaines réunions!

33

34

35

36

37

38

39

40

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 06 juin 2007 PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés B/28 (CIP 347 945.7) B/50 (347 946.3) PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés sous plaquette thermoformées B/28 (CIP 350 644.4)

Plus en détail

Infarctus du Myocarde

Infarctus du Myocarde Infarctus du Myocarde Introduction Cellules ont besoin d'oxygène pour survivre Incluant les cellules cardiaques Sans oxygène métabolisme anaérobique acidose Sans oxygène blessure cellulaire nécrose (cellule

Plus en détail

Indications des anticoagulants et des anti-agrégants plaquettaires dans le syndrome coronarien aigu

Indications des anticoagulants et des anti-agrégants plaquettaires dans le syndrome coronarien aigu Indications des anticoagulants et des anti-agrégants plaquettaires dans le syndrome coronarien aigu DESC réanimation médicale Agen, les 21 et 22 septembre 2006 Eric Dardare HIA Robert Picqué Bordeaux Syndrome

Plus en détail

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Janvier 2013 José Labarère 1. Quel est l objectif de cette étude? Comparer

Plus en détail

Faut-il instaurer un pré traitement dans les STEMI? Dr Richard Dumont CHU MONTPELLIER

Faut-il instaurer un pré traitement dans les STEMI? Dr Richard Dumont CHU MONTPELLIER Faut-il instaurer un pré traitement dans les STEMI? Dr Richard Dumont CHU MONTPELLIER CONFLITS INTERÊTS : Daiichi Sankyo, Astra Zeneca,, Boehringer Ingelheim ( Expertises et Team Board) INFARCTUS AVEC

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde Pauline BALAGNY S302PROCOBST07PB Plan Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement SCA ST- Autres causes de douleurs thoraciques Épidémiologie Première cause de mortalité

Plus en détail

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines 2012 Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Prise en charge urgente La prise en charge, y compris le diagnostic et

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte de 28

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte de 28 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé Boîte de 28 PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte

Plus en détail

Prise en charge en urgence du SCA ST + POS Régionale - Réseau en Lorraine. Tahar Chouihed SAMU 54 SMUR Nancy Hôpital Central CHU Nancy

Prise en charge en urgence du SCA ST + POS Régionale - Réseau en Lorraine. Tahar Chouihed SAMU 54 SMUR Nancy Hôpital Central CHU Nancy Prise en charge en urgence du SCA ST + POS Régionale - Réseau en Lorraine Tahar Chouihed SAMU 54 SMUR Nancy Hôpital Central CHU Nancy Quels sont nos priorités? (1) Reperfuser au moins 75 % des patients

Plus en détail

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique Université de Bordeaux Syndrome coronarien aigu = arrêt de perfusion

Plus en détail

Anticoagulation des syndromes coronariens aigus

Anticoagulation des syndromes coronariens aigus Anticoagulation des syndromes coronariens aigus Journées de Printemps - 2012 Dr Mohamed Boussarsar Réanimation médicale Sousse Introduction / SCA diagnostic Introduction / SCA Rupture de la «plaque» Introduction

Plus en détail

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Facteurs de risque Non modifiables Age Sexe Hérédité Modifiables Dyslipidémie Diabète HTA Tabac Obésité Sédentarité Plaque

Plus en détail

INVESTIGATEUR TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE COORDONNATEUR/PRINCIPAL

INVESTIGATEUR TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE COORDONNATEUR/PRINCIPAL INVESTIGATEUR COORDONNATEUR/PRINCIPAL TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE Dr Sandrine CHARPENTIER Pôle de Médecine d Urgences, place du Dr Baylac 31059 Toulouse Analgésie des syndromes coronaires aigus avec

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien Dix à 15 % des

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne EPP SCA Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne POURQUOI? HAS Mars 2012: Indicateurs de pratique clinique IDM Nouveaux Antiagrégants plaquettaires ESC 2011: Recommandations sur le SCA ST+ ESC

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Dr Philippe SARRABAY SAR II DES Anesthésie Réanimation Module Cardiovasculaire Evénements Coronaires Définitions: Mortalité globale Mortalité cardiaque Infarctus du myocarde

Plus en détail

Place de la contre-pulsion intra-aortique

Place de la contre-pulsion intra-aortique 17 ème congrès du CREUF, Saint-Malo, 13-14 octobre 2011 Place de la contre-pulsion intra-aortique P Vignon Réanimation Polyvalente CIC-P 0801 CHU Limoges Conflits d intérêt Aucun sur le sujet Philips Healthcare

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz Syndromes coronariens aigus epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz «douleur thoracique» ( non traumatique ) avec altération des fonctions vitales hémodynamiques ++ : IDM, EP, dissection aortique, tamponnade

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 2 avril 2008 LOVENOX 6 000 UI anti-xa/0,6 ml, solution injectable (S.C.) en seringue préremplie B/2 CIP : 364 690-3 B/10 CIP : 364 692-6 LOVENOX 8 000 UI anti-xa/0,8

Plus en détail

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Quel est votre diagnostic Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Quelle est

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Syndrome Coronaire Aigu (SCA) ECG initial Diagnostic d entrée SCA avec élévation ST SCA sans élévation ST Elévation des troponines Troponine normale ECG final

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coranariens aigus sans sus-décalage du segment ST Infarctus avec sus-décalage du segment ST Etablir le Score page 2 Suivre les procédures page

Plus en détail

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR L ANGOR Le myocarde consomme beaucoup de sang et d oxygène (extraction d oxygène maximale des veines pulmonaires). La seule adaptation est la vasodilatation coronaire et la perfusion se fait uniquement

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Objectifs de la prise en charge de l opéré coronarien 1975 2008 Risque vital Prévention de l infarctus postopératoire Risque fonctionnel : espérance de vie Dr SARRABAY

Plus en détail

REGISTRE SCA ST + Région Centre-Val de Loire (CVL) 2014

REGISTRE SCA ST + Région Centre-Val de Loire (CVL) 2014 Registre ST+, région CVL - données 2014 REGISTRE SCA ST + Région Centre-Val de Loire (CVL) 2014 CRAC : Dr Rangé, M Laure, Mme Gautier et al. ARS : Drs Bardière et Grammont UREH : Drs Grammatico-Guillon

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie digestive chez le coronarien Environ 13 % des

Plus en détail

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05 Femme 61 ans 14h00 ATCD: DNID, HTA 82 kg pour 1m53 Douleur rétro sternale constrictive medio thoracique irradiant entre les 2 omoplates + épaule et bras gauche Précédée d un malaise vagal Début à 13h30

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien

Plus en détail

Infarctus du myocarde Coronaropathie

Infarctus du myocarde Coronaropathie Infarctus du myocarde Coronaropathie Dr Julien Fabre Service de Cardiologie USIC CHU de Martinique ÉPIDÉMIOLOGIE 1 ère cause de mortalité en France (5000 pré-hospitalier, 7000 intra-hospitalier) Enjeu

Plus en détail

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH Préambule: Le syndrome coronarien aigu est une urgence vitale! Le patient nécessite une PEC rapide et globale en tenant compte des facteurs de risques cardio-vasculaire, grâce à une équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir?

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? «Time is muscle» but «Time is brain» too. 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi 29 mars 2013 - Paris Homme, 54 ans, sans antécédent, tabagisme

Plus en détail

DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues

DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues Monsieur Jacques V., âgé de 62 ans, consulte au service des urgences du CHU le 20 novembre à 14 heures car il ressent, depuis 9 heures du matin, une douleur

Plus en détail

Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite

Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite E. Gerbaud, O. Corneloup, C. Durrieu-Jaïs, M. Lederlin, M. Montaudon, P. Coste, F. Laurent. Service de radiologie,

Plus en détail

Introduction aux ECG 12 dérivations

Introduction aux ECG 12 dérivations Introduction aux ECG 12 dérivations Identification de l infarctus aigu du myocarde Michel Philion BA ACP Mise à jour (2010,2011) Éric Hamel, EMCA(f),TA,BHSc,ACP,ICP Présentation adaptée du programme Acute

Plus en détail

Prise en Charge de l Infarctus du Myocarde en Tunisie: les Enseignements de FAST-MI Tunisie

Prise en Charge de l Infarctus du Myocarde en Tunisie: les Enseignements de FAST-MI Tunisie Prise en Charge de l Infarctus du Myocarde en Tunisie: les Enseignements de FAST-MI Tunisie Pr Khaldoun Ben bamda Service de cardiologie B CHU F Bourguiba - MonasDr Tunisie Conflits d intérêts Aucun conflit

Plus en détail

cardiaque récupéré, permet-il prédire électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d

cardiaque récupéré, permet-il prédire électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d cardiaque récupéré, permet-il de prédire la L électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d une lésion à dilater et d indiquer une coronarographie

Plus en détail

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS (SCA) 13èmes JOURNEES LYONNAISES PARAMEDICALES MARS 2006 PY. DUBIEN - SAMU 69

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS (SCA) 13èmes JOURNEES LYONNAISES PARAMEDICALES MARS 2006 PY. DUBIEN - SAMU 69 LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS (SCA) 13èmes JOURNEES LYONNAISES PARAMEDICALES 09-10 MARS 2006 PY. DUBIEN - SAMU 69 LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS Point commun : athérome coronaire Primum movens : érosion

Plus en détail

EXERCICE N 42 : Ne pas se tromper de casting

EXERCICE N 42 : Ne pas se tromper de casting Le ticagrélor (Brilique ), un antiagrégant plaquettaire, a fait l objet d une autorisation de mise sur le marché dans l Union Européenne, dans les syndromes coronariens aigus. En France, pour obtenir l

Plus en détail

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

Point d Etape. Base de données des Angioplasties Coronaires et des Coronarographies de la région PACA (BACC-PACA) Le 20 Septembre 2016 à 14h - ARS

Point d Etape. Base de données des Angioplasties Coronaires et des Coronarographies de la région PACA (BACC-PACA) Le 20 Septembre 2016 à 14h - ARS Point d Etape Base de données des Angioplasties Coronaires et des Coronarographies de la région PACA (BACC-PACA) Le 20 Septembre 2016 à 14h - ARS Dr Geneviève Vedrines - Référent Cardiologie Interventionnelle

Plus en détail

PARAMETRES ESSENTIELS POUR REPRISE DU TRAVAIL APRES SCA. Dr Antoine FAURE 22 novembre CORTE

PARAMETRES ESSENTIELS POUR REPRISE DU TRAVAIL APRES SCA. Dr Antoine FAURE 22 novembre CORTE PARAMETRES ESSENTIELS POUR REPRISE DU TRAVAIL APRES SCA Dr Antoine FAURE 22 novembre CORTE EPIDEMIOLOGIE Etude PERISCOP : Sur 530 patients actifs après PAC 2/3 reprise du travail Délai moyen 3,23 mois

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Ré f.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Les patients diabétiques représentent

Les patients diabétiques représentent Qui, quand, comment revasculariser le diabétique? DOSSIER C. Le Feuvre Institut de cardiologie, Centre hospitalo-universitaire de la Pitié-Salpêtrière, Paris claude.lefeuvre@psl.aphp.fr Le diabète augmente

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

Quelle place pour l énoxaparine dans l angioplastie primaire? Analyse de l essai ATOLL et des recommandations ESC 2012

Quelle place pour l énoxaparine dans l angioplastie primaire? Analyse de l essai ATOLL et des recommandations ESC 2012 Quelle place pour l énoxaparine dans l angioplastie primaire? Johanne Silvain 1 et Gilles Montalescot 1. Analyse de l essai ATOLL et des recommandations ESC 2012 1 Institut de Cardiologie, INSERM UMRS937,

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

ème Réunion Nationale du GRCI, Tous droits réservés - Toute reproduction même est in

ème Réunion Nationale du GRCI, Tous droits réservés - Toute reproduction même est in MORTALITÉ HOSPITALIÈRE DES PATIENTS TRITRONCULAIRES TRAITÉS PAR ANGIOPLASTIE PRIMAIRE oute rep 2014 21 ème Réunio du Goute reproduction même est in Walid JOMAA, Imen BEN ALI, Sonia HAMDI, Ikram CHAMTOURI,

Plus en détail

XXVIII réunion du COLMU

XXVIII réunion du COLMU XXVIII réunion du COLMU Dr LIBOT LOIC http://www.tuc2009.com Prise en charge d une douleur thoracique résolutive Douleur thoracique et mort subite Syndrome Coronarien Aigue et Sujet âgé Sujet diabétique

Plus en détail

ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE

ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE Dr Fr.GOUBAULT - N. OUACHENE 1 ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES Evaluer le risque d hémorragie

Plus en détail

Début de douleur à 7h30

Début de douleur à 7h30 Application sur le terrain Homme 32 ans 30 cigarettes par jour depuis l age de 15 ans Pas d ATCD familiaux Pas d autre facteur de risque Début de douleur à 7h30 ECG à la prise en charge SMUR 8h05 ECG à

Plus en détail

SCA à haut risque: Optimisation de l association anticoagulantsantiagrégants. Les Recommandations Nicolas Delarche. Biarritz le 09/06/2011

SCA à haut risque: Optimisation de l association anticoagulantsantiagrégants. Les Recommandations Nicolas Delarche. Biarritz le 09/06/2011 SCA à haut risque: Optimisation de l association anticoagulantsantiagrégants Les Recommandations 2010 Nicolas Delarche Biarritz le 09/06/2011 Conflits d intérêt: consultant pour Medicine Company Guidelines

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Maladie coronaire : le congrès de tous les paradoxes!

Maladie coronaire : le congrès de tous les paradoxes! C O N G R E S Société Européenne de Cardiologie Vienne 2007 J.P. COLLET Service de Cardiologie, GH Pitié-Salpêtrière, PARIS. Maladie coronaire : le congrès de tous les paradoxes! EST-CE LA FIN DE L ANGIOPLASTIE

Plus en détail

TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES. INDICATIONS Affections thrombo-emboliques veineuses profondes

TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES. INDICATIONS Affections thrombo-emboliques veineuses profondes TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES L objectif de ce numéro thématique est de proposer une synthèse des informations disponibles concernant le traitement antithrombotique de

Plus en détail

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 La régulation médicale Toute méconnaissance de SCA fait courir un risque de mort subite, d insuffisance cardiaque et grève le pronostic du patient 10 831 appels pour douleur

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Réf.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Utilisation des stents coronaires en France en Etude à partir des données du SNIIRAM

Utilisation des stents coronaires en France en Etude à partir des données du SNIIRAM Utilisation des stents coronaires en France en 2014 Etude à partir des données du SNIIRAM E. Schapiro-Dufour 1, A. Tricotel 2, G. Emery, H. Galmiche, R. Dray-Spira, M. Zureik 2 1 HAS - Service Evaluation

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Publication dans l American Heart Journal du plan de l étude CURRENT-OASIS 7

Publication dans l American Heart Journal du plan de l étude CURRENT-OASIS 7 MEDIA Sanofi-aventis Bristol-Myers Squibb Ingrid Görg-Armbrecht Ken Dominski Tel : + 33 1 53 77 46 25 Tel : +1 609-252-5251 ingrid.goerg-armbrecht@sanofi-aventis.com ken.dominski@bms.com INVESTORS Sanofi-aventis

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

Cœur et substituts nicotiniques. Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège

Cœur et substituts nicotiniques. Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège Cœur et substituts nicotiniques Isabelle Jamin Cardiologue tabacologue CHR Citadelle Liège Sécurité cardiovasculaire de la substitution nicotinique SN outil essentiel d efficacité démontrée dans le sevrage

Plus en détail

Rationnel d organisation d un réseau cardiologique du SCA ST+ Réseau en Lorraine : REGLOR SCA ST+

Rationnel d organisation d un réseau cardiologique du SCA ST+ Réseau en Lorraine : REGLOR SCA ST+ Rationnel d organisation d un réseau cardiologique du SCA ST+ Réseau en Lorraine : REGLOR SCA ST+ Tahar Chouihed SAMU 54 SMUR Nancy Hôpital Central CHU Nancy Quelles sont nos priorités? (1) Reperfuser

Plus en détail

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE:

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE: ACFA GENERALITES : - 5 % population âgée >65 ans (1-2% population générale) - 50 % des patients ayant une AC/FA ont une autre pathologie cardiaque (insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, valvulopathie

Plus en détail

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1).

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1). 1 (TD n = 1). Un cœur vivant peut générer de l électricité. Cette électricité (qui est de l ordre de millivolt) est captée par des électrodes et enregistrée à l aide d un électrocardiographe. L électricité

Plus en détail

Anticoagulation des syndromes coronaires aigus avec sus-décalage du segment ST

Anticoagulation des syndromes coronaires aigus avec sus-décalage du segment ST Chapitre 61 Anticoagulation des syndromes coronaires aigus avec sus-décalage du segment ST F. LAPOSTOLLE 1, P.-G. REUTER 2, F. ADNET 3 1. Introduction La reperfusion myocardique est le principal défi de

Plus en détail

SCA : Etat des lieux de la prise en charge

SCA : Etat des lieux de la prise en charge SCA : Etat des lieux de la prise en charge B LIVAREK - Centre Hospitalier de Versailles Assises des hôpitaux généraux 27 novembre 2009 Admission Douleur thoracique Diagnostic possible Suspicion de syndrome

Plus en détail

Définition de l'infarctus du myocarde

Définition de l'infarctus du myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde : recommandations ESC 2012. traduites pour le site de la cardiologie francophone

Plus en détail

Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable

Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable Définition Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Angor chronique stable Angor = angine de poitrine = douleur constrictive rétro-sternal, irradiant souvent dans les épaules, avant bras

Plus en détail

Coronaropathie Angor/Infarctus

Coronaropathie Angor/Infarctus Coronaropathie Angor/Infarctus EPIDEMIOLOGIE 1ere cause actuelle de mortalité dans les pays «riches» 1ere cause de mortalité en 2020 de par le monde EPIDEMIOLOGIE Avant 60 ans atteint l homme essentiellement

Plus en détail

TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA Annecy Cedex

TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA Annecy Cedex TRANSPORTS sous ASSISTANCE CIRCULATOIRE Dr Ch. Santré Réanimation Polyvalente CHRA - 74011 Annecy Cedex RESURCOR, le 7 octobre 2002 Assistance par CPIA Rationnel Choc cardiogénique à la phase aiguë d un

Plus en détail

Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques?

Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques? Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques? Pr Sandrine Charpentier Printemps de la MU 2015 1 Conflit d intérêt Honoraires Lilly Daichii Sankyo, Astra Zeneca, Roche Diagnostics,

Plus en détail

Cas clinique 1- Vous êtes le médecin de garde en ville. Il est minuit, bien au chaud dans votre lit douillet quand soudain, le téléphone sonne

Cas clinique 1- Vous êtes le médecin de garde en ville. Il est minuit, bien au chaud dans votre lit douillet quand soudain, le téléphone sonne Cas clinique 1- Vous êtes le médecin de garde en ville Il est minuit, bien au chaud dans votre lit douillet quand soudain, le téléphone sonne Monsieur Alex Térieur se plaint d une douleur thoracique constrictive

Plus en détail

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy L angor est un diagnostic CLINIQUE Le reste de la démarche diagnostique risque d être particulièrement faussée par une mauvaise ou une non évaluation clinique

Plus en détail

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE Service de _Marie Lannelongue. Fiche remplie le 18/04/02. Page 1/6 I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE - Nom du Chef de service : LANCELIN Bernard - Adresse : 133 av de la Résistance - Institution : CC

Plus en détail

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations)

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations) Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations) Auteur(s) Date de création du document 2008-2009 Collège des Enseignants de Cardiologie QCM QUESTION 1/10 : Parmi les propositions suivantes

Plus en détail

Consignes de remplissage Liste des contre-indications - Thème «Prise en charge hospitalière de l IDM»

Consignes de remplissage Liste des contre-indications - Thème «Prise en charge hospitalière de l IDM» Généralisation 2015 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage Liste des

Plus en détail

Recommandations. Bon usage des agents antiplaquettaires

Recommandations. Bon usage des agents antiplaquettaires Recommandations Bon usage des agents antiplaquettaires Juin 2012 PRINCIPAUX MESSAGES Ces recommandations ne concernent que 4 antiplaquettaires : l aspirine, le clopidogrel, le prasugrel et le ticagrelor.

Plus en détail

COLLOQUE TIC SANTE et 2 février 2017

COLLOQUE TIC SANTE et 2 février 2017 Télétransmission des électrocardiogrammes par les infirmiers de sapeurs-pompiers : principes, impacts et perspectives Raphaël VIGOT Médecin capitaine de sapeur-pompier volontaire L auteur déclare exercer

Plus en détail

ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT

ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT ACCIDENTS liés à la GESTION PERI-OPERATOIRE des TRAITEMENTS ANTICOAGULANTS Docteur Christian SICOT GESTION PERI-OPERATOIRE et (2002 20) DECLARATIONS d'accidents : 39 DECES : (28 %) 2 GESTION PERI-OPERATOIRE

Plus en détail

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique SCA Définition SCA - DL thoracique : Prolongée De novo D aggravation récente Constrictive Rétrosternale, irradiante à l épaule gauche et mâchoire Atypique : Epigastrique Blockpnée / palpitations d effort

Plus en détail

Stent et multivaisseaux : mélanger stent nu et stent actif

Stent et multivaisseaux : mélanger stent nu et stent actif Stent et multivaisseaux : mélanger stent nu et stent actif A propos d un cas Dr Thibault LHERMUSIER Hôpital Rangueil Pôle cardiovasculaire et métabolique Mme P. 86 ans prise en charge à son domicile par

Plus en détail

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires.

Mortalité cardiaque postopératoire : 3ème cause de mortalité aux Etats-Unis. 1/3 des décès postopératoires. 200 millions d interventions chirurgicales /an dans le monde chez les adultes. Risque de l anesthésie diminué par 10 en 10 ans Risque de complications cardiaques postopératoires : 1,5 % = > Plus de 10

Plus en détail

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS Sommaire Définition Epidémiologie L arthéroslérose SCA : physio-pathologie SCA : les signes SCA : conduite à tenir et traitement Hémostase : rappels Angioplastie : déroulement

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

Prise en charge du syndrome coronaire aigu

Prise en charge du syndrome coronaire aigu Dr BENCHABI Cardiologie CHUC Prise en charge du syndrome coronaire aigu RECOMMANDATION ESC STEMI 2012 Pathogénèse Complication thrombotique de l athérosclérose coronaire. Rupture ou érosion de la plaque

Plus en détail

Indications respectives de l angioplastie primaire et de la fibrinolyse intra-veineuse dans le SCA - patients non choqués -patients en choc

Indications respectives de l angioplastie primaire et de la fibrinolyse intra-veineuse dans le SCA - patients non choqués -patients en choc Indications respectives de l angioplastie primaire et de la fibrinolyse intra-veineuse dans le SCA - patients non choqués -patients en choc cardiogénique Plan Introduction Indications formelles Angioplastie

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

Syndromes coronariens

Syndromes coronariens 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Définitions Syndromes coronariens Toute douleur thoracique aigüe est un syndrome coronarien jusqu à preuve du contraire! Les syndromes

Plus en détail

GESTION PERI OPERATOIRE DES ANTI AGREGANTS PLAQUETTAIRES

GESTION PERI OPERATOIRE DES ANTI AGREGANTS PLAQUETTAIRES GESTION PERI OPERATOIRE DES ANTI AGREGANTS PLAQUETTAIRES Le point de vue de l anesthésiste M. Haccoun HISTORIQUE (1) Enquête d anesthésie sur 3 jours en France en 1996 : 8 M d actes anesthésiques/an 39%

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 19 décembre 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 26 Février 1999 (J.O du 04 mars 1999) KARDEGIC

Plus en détail