Histoire naturelle du cancer

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Histoire naturelle du cancer"

Transcription

1 METASTASES

2 Histoire naturelle du cancer Lésions pré-cancéreuses = dysplasie: anomalies de maturation, différenciation et prolifération cellulaire Carcinome in situ Carcinome invasif extension au-delà de la membrane basale dans organe et structures adjacentes Dissémination à distance = METASTASES = dvp à distance de la tumeur primitive = tumeurs secondaires = Spécifique des tumeurs MALIGNES = effort engagé ces dernières années pour mieux comprendre ce mode de dissémination et proposer de nouvelles thérapeutiques

3 Quand apparaît une métastase? Précoce Parfois révélatrice d une tumeur primitive Contemporaines Au cours de l évolution, parfois très tardivement (sein, thyroïde) En général, il est nécessaire que la tumeur soit constituée de suffisamment de cellules pour disséminer, c est pourquoi la taille de la tumeur est un facteur pronostique important (TNM)

4 Pourquoi certaines tumeurs métastasent et d autres pas? Facteurs génétiques 3 hypothèses coexistent un modèle de progression (le cancer est biologiquement hétérogène): acquisition dans certaines cell d altérations génétiques ou épigénétiques supplémentaires pendant la progression tumorale un modèle d initiation : acquisition précoce de ces altérations génétiques dans la tumeur primitive et non pendant la progression tumorale «signature métastatique dans la tumeur primitive» un modèle de prédisposition: la présence de ces altérations génétiques dans la cellule avant même qu elle ne soit tumorale (altérations constitutionnelles, inscrite dans le patrimoine génétique de l individu, permet de comprendre pourquoi une petite tumeur donne des métastase alors que certaines grosses tumeurs ne métastasent jamais) Facteurs immunologiques

5 Pourquoi certaines tumeurs métastasent et d autres pas? Facteurs génétiques Gènes suppresseurs de métastases (ex: nm23) Oncogènes inducteurs de métastases Facteurs immunologiques

6 Pourquoi certaines tumeurs métastasent et d autres pas? Facteurs génétiques Facteurs immunologiques Rôle du syst immunitaire dans la survenue des méta Existence d une réponse immune antitumorale (T cytotoxiques, NK, macrophages) protectrice, d immunosurveillance Peut aussi favoriser la survenue de métastase: P de sélection sur tumeur primitive, modification du phénotype, échappement et dissémination Les mécanismes d échappement à la réponse anti-tumorale sont nombreux: absence de mol de costimulation, sécrétion de cytokines immunosuppressives.. Des études démontrent que la présence de certaines cellules du syst immunitaire favorise la survenue de métastase

7 Réponse immune anti-tumorale

8 Etapes de dissémination métastatique Invasion tumorale 1 Destruction de la MEC peritumorale 2 Perte des connections intercellulaire 3 Développement d une angiogenèse tumorale 4 Développement d un stroma tumoral

9 Etapes de dissémination métastatique Plusieurs étapes DETACHEMENT CELLULAIRE INVASION DE LA MEC PASSAGE DANS LA CIRCULATION SURVIE DANS LA CIRCULATION PENETRATION DANS UN ORGANE CIBLE Moins de 1 cellule sur formera une métastase

10 Etapes de dissémination métastatique Détachement cellulaire et invasion MEC Mofications des molécules d adhésion : perte ancrage : Phénotype EMT (transition épithélio-mesenchymateuse) perte des cadhérines épithéliales et acquisition des cadhérines mésenchymateuses, permettant la mobilisation dans la MEC favorisée par des Protéases : dégradation matrice (collagénases, MMP sécrétées par les cell du stroma et cell endothéliales) Facteurs de mobilité Perte des jonctions homotypiques cell/cell (cadhérine/caténine) Gain de jonctions hétérotypiques cell/mec (intégrines)

11 Cadhérines et progression tumorales Diminution de l expression associée à la progression tumorale Disparition complète dans les cancers à cell indépendantes Diminution de l invasivité des cell tumorales après réexpression forcée de E-Cadhérine dans des cell cancéreuses

12 Etapes de la dissémination métastatique Passage dans la circulation Au sein de la tumeur par vaisseaux sanguins Dans les lymphatiques Capacités de migration, d adhérence à l endothélium (intégrines) Angiogenèse au sein de la tumeur facilite la dissémination: vx plus perméables

13 Etapes de la dissémination Survie dans la circulation Pas de prolifération Résistance aux agressions mécaniques et à la lyse par les cell immunitaires Formation d emboles néoplasiques Extravasation dans organe cible métastatique

14 Voies de dissémination métastatique Sanguines artères et veines Lymphatiques vaisseaux lymphatiques et relais ganglionnaires puis retour dans la circulation sanguine par canal thoracique Conduits «naturels»: séreuses, essaimage direct Greffe néoplasiques

15 Métastase ganglionnaire EXTENSION LYMPHATIQUE -voie la plus fréquente des carcinomes (sein,thyroïde, col utérin, mélanome) - plus rare dans les sarcomes - la migration de la cell tumorale dans gg peut entraîner une réaction inflammatoire et être détruite - hyperplasie folliculaire B ou paracorticale T, prolifération histiocytaire (histiocytose sinusale), granulomateuse La présence de volumineux gg dans le territoire de drainage d un cancer n est donc pas synonyme de métastase

16 Voies de dissémination métastatique Ganglions lymphatiques Poumon Foie Os (rein, sein, thyroïde, prostate, bronche) Autres : cerveau, rein, surrénale, peau, ovaire Tropisme particulier de certains cancers: foie (digestif), ovaire (gastrique), troisier (digestif)

17 Localisation métastatique 2 mécanismes théories anciennes de Paget et Ewing rejoignent les données biologiques récentes Passif: flux sanguin et facteurs mécaniques Actif: site métastatique spécifique pour certains cancers (rôle de la cell cancéreuse et de l organe cible)

18 Mécanisme passif Diffusion et arrêt des cellules tumorales par un mécanisme passif: diffusion mécanique -Arrêt de la cellule tumorale dans des organes filtres: foie, poumon - Arrêt dans des petits capillaires (cellule tumorale >20 microns, capillaires sinusoïdes 5-10 microns)

19 Mécanisme passif Les cell circulantes d un cancer bronchopulmonaire sont déversées - dans les veines pulmonaires - puis le cœur gauche - et la grandes circulation donnant des métastases ubiquitaires (os, foie, encéphale, reins, surrénales ) Les cell circulantes d un cancer du foie -cœur droit -veines sus hépatiques -poumon Les cell circulantes des cancers digestifs drainées par la V porte vers le foie Les cell circulantes drainées par le syst cave: sein (V cave sup) ou rein/utérus (Cave inf) vers le poumon

20 Mécanisme actif «seed and soil» (Paget 1889): organspecific metastasis Certaines localisations métastatiques sont non prévisibles d après la vascularisation: localisation osseuse dans le cancer de la prostate par exemple -adhésion sélective: interaction spécifique avec les cellules endothéliales de l organe colonisé -attraction sélective: production spécifique de facteurs chemotactiques par l organe -croissance sélective: croissance favorisée dans certains organes

21 Mécanisme actif Certaines localisations métastatiques sont non prévisibles d après la vascularisation: localisation osseuse dans le cancer de la prostate par exemple -adhésion sélective: interaction spécifique avec les cellules endothéliales de l organe colonisé -attraction sélective: production spécifique de facteurs chemotactiques par l organe -croissance sélective: croissance favorisée dans certains organes

22 Etapes de la dissémination métastatique Arrêt des facteurs mécaniques des facteurs spécifiques d attraction des cellules: chemokines récepteurs et mol d adhésion Extravasation dans l organe cible Contact CT-CE (E sélectine-cd44) Immobilisation Rétraction CE Fixation sur MB puis dégradation et perforation Pénétration tissu sous jacent

23 Etapes de la dissémination métastatique Survie et prolifération dans un site étranger Facteurs de croissance Échappement à la réponse immunitaire locale Induction stroma + angiogénèse Mort par apoptose cell solitaire dormante: pas de proli, pas d apoptose Micrométastase dormante à un stade préangiogénique:equi apoptose/prolifération Indétectable cliniquement détectable

24 Intérêt d une meilleure connaissance de la dissémination métastatique Amélioration de l évaluation pronostic TNM, présence d embols, perte des E-Cadhérine, appréciation quantitative et qualitative de la réponse immunitaire Nouvelles cibles thérapeutiques spécifiques antagonistes des récepteurs à l EGF ou antiangiogéniques, anti-intégrines, antimmp, vaccination antitumorale Préciser origine d une métastase

25 Place de l anapath Macroscopie Microscopie Immunohistochimie Biologie moléculaire

26 Place de l anapath Macroscopie Microscopie Immunohistochimie Biologie moléculaire Microscopie -Différenciation - plus ou moins bien différenciée que la tumeur primitive -Métastase révélatrice d une tumeur primitive -Orientation diagnostic: carcinome, sarcome -Diagnostic précis -IHC+++

27 Place de l anapath Macroscopie Microscopie Immunohistochimie Biologie moléculaire Certains AC sont spécifiques d un tissu: -Thyroglobuline, -TTF1, -PSA,

28 Tumeur indifférenciée PS100 Dg: mélanome achromique KERATINE

29 Immunohistochimie Antigène de différenciation Carcinome : kératine Sarcome : vimentine Lymphome : ag panleucocytaire T. Endocrine ; synaptophysine, chromogranine Antigènes spécifiques d une origine Thyroglobuline PSA TTF1

30 AC évocateurs d une origine Récepteurs hormonaux: Œstrogène,Progestérone origine gynécologique: sein, ovaire, utérus RE+ RP+

31 adénocarcinome CK7- CK20+ Origine colorectale

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Métastases des cancers

Métastases des cancers Métastases des cancers Cascade métastatique Métastases des cancers Question : Quels sont les déterminants (gènes) qui induisent une tumeur primitive à métastaser? Implication clinique : traiter plus agressivement

Plus en détail

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Transformation cancéreuse d une cellule normale Différents types de cancer Progression

Plus en détail

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Progression du cancer Objectifs 1. Comprendre comment une cellule normale devient

Plus en détail

Biologie du Cancer. Mathieu Gautier

Biologie du Cancer. Mathieu Gautier Biologie du Cancer Mathieu Gautier 2015 2016 Introduction Mise en évidence de mécanismes généraux Compréhension fonctionnement cancers concevoir stratégies thérapeutiques + efficaces Grands mécanismes

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

La cellule cancéreuse

La cellule cancéreuse D OSSIER L e s cellule s impliquées d a n s la progression tumorale Les carcinomes baso-cellulaires, les carcinomes épidermoïdes cutanés et les mélanomes constituent la majorité des cancers cutanés. Les

Plus en détail

Biologie des Métastases. Dr Marie-France Poupon Directeur de recherche INSERM Institut Curie

Biologie des Métastases. Dr Marie-France Poupon Directeur de recherche INSERM Institut Curie Biologie des Métastases Dr Marie-France Poupon Directeur de recherche INSERM Institut Curie Les métastases sont des formations tumorales dérivées de cellules tumorales qui ont quitté la tumeur primitive

Plus en détail

Microenvironnement osseux et métastases

Microenvironnement osseux et métastases Microenvironnement osseux et métastases Dr Anne Gomez-Brouchet Service d Anatomie et Cytologie Pathologiques CHU Rangueil, Toulouse Mécanisme d apparition des métastases 1. Prolifération tumeur primitive

Plus en détail

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 Processus cancéreux Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Plan

Plus en détail

V. C OSTES (Mise ligne 24/11/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

V. C OSTES (Mise ligne 24/11/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes V. C OSTES (Mise ligne 24/11/08 LIPCOM-RM) objectifs LA CELLULE CANCEREUSE Connaître les signes morphologiques de la cellule l cancéreuse Définir le carcinome in situ Définir i la stroma réaction, connaître

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017 Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017 9 Une lettre d intention doit obligatoirement être soumise au plus tard le 5 décembre 2016,

Plus en détail

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2014

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2014 Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2014 Une lettre d intention doit obligatoirement être soumise au plus tard le 2 décembre 2013, par

Plus en détail

Microenvironnement tumoral: Ami ou ennemi?

Microenvironnement tumoral: Ami ou ennemi? Microenvironnement tumoral: Ami ou ennemi? Anne Vincent-Salomon (Département de Pathologie, U934 Inserm) Fatima Mechta-Grigoriou (DR1, U830 inserm) Plan : - Composition : hétérogénéité intra-tumorale -

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES ÉPIDEMIOLOGIE Incidence : 27700 nouveaux cas K poumon/an en France En augmentation surtout chez la femme Mortalité : première cause

Plus en détail

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2015

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2015 Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2015 9 Une lettre d intention doit obligatoirement être soumise au plus tard le 8 décembre 2014,

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES ANATOMIE PATHOLOGIQUE. D.I.U. de Neuro-Oncologie Pr Emmanuelle Uro-Coste CHU Toulouse

METASTASES CEREBRALES ANATOMIE PATHOLOGIQUE. D.I.U. de Neuro-Oncologie Pr Emmanuelle Uro-Coste CHU Toulouse METASTASES CEREBRALES ANATOMIE PATHOLOGIQUE D.I.U. de Neuro-Oncologie Pr Emmanuelle Uro-Coste CHU Toulouse plan Le diagnostic morphologie et immunohistochimie les tests «compagnon» des thérapeutiques ciblées

Plus en détail

Formation de métastases. A. Rappels I. Changement dans les propriétés adhésives des cellules transformées

Formation de métastases. A. Rappels I. Changement dans les propriétés adhésives des cellules transformées 07/04/2015 BOUILLOUX Elsa L2 (CR: Hamza Berguigua) BMCP Pr.OUAFIK 16 pages Formation de métastases Plan A. Rappels I. Changement dans les propriétés adhésives des cellules transformées II. Tumorigénèse/progression

Plus en détail

Formation des métastases

Formation des métastases 01/04/2014 ADNOT Guillaume L2 BMCP Pr. Ouafik Relecteur 4 13 pages A. Rappels a. Tumorigénèse/progression Formation des métastases Plan: A. Rappels B. Principales étapes de la progression métastatique

Plus en détail

Tumeurs neuroendocrines gastriques

Tumeurs neuroendocrines gastriques Tumeurs neuroendocrines gastriques Jean-Yves Scoazec Hospices Civils de Lyon Centre de Recherche contre le Cancer de Lyon INSERM U1052-CNRS UMR5286 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

Oui = Le système immunitaire...

Oui = Le système immunitaire... Cours N 1 : 8 septembre 2011 Organisation Générale du Système Immunitaire F. Bérard UFR LYON SUD Année 2011-2012 2012 Définitions Système immunitaire = 500 millions d années Immunité = protection = maintien

Plus en détail

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire

Histologie et cytologie du sein normal. Méthodologie en anatomie pathologique mammaire Histologie et cytologie du sein normal Méthodologie en anatomie pathologique mammaire DIU des Maladies du Sein Année 2016-2017 philippe.bertheau@gmail.com Embryologie La crête mammaire . peau. mamelon

Plus en détail

métastases combattre les collection comprendre et agir

métastases combattre les collection comprendre et agir Vous souhaitez mieux comprendre ce que sont les métastases. Nous vous proposons de faire un état des connaissances : comment et pourquoi se développent-elles? Quelles sont les armes actuelles et à venir

Plus en détail

La cellule cancéreuse

La cellule cancéreuse I- Généralités : La cellule cancéreuse -Le cancer : est caractérisé par une multiplication de cellules anormales cellules cancéreuses qui se divisent par mitose. Est partiellement ou totalement autonome

Plus en détail

F. PEDEUTOUR 2010 DCEM1 PROGRESSION TUMORALE ET METASTASE

F. PEDEUTOUR 2010 DCEM1 PROGRESSION TUMORALE ET METASTASE 1 F. PEDEUTOUR 2010 DCEM1 PROGRESSION TUMORALE ET METASTASE La maladie cancéreuse se caractérise par deux événements qui définissent un cancer sur le plan histopathologique : - l'extension de la tumeur

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

Croissance tumorale et histoire naturelle des cancers. C. Hennequin Service de Cancérologie-Radiothérapie, Hôpital saint-louis

Croissance tumorale et histoire naturelle des cancers. C. Hennequin Service de Cancérologie-Radiothérapie, Hôpital saint-louis Croissance tumorale et histoire naturelle des cancers C. Hennequin Service de Cancérologie-Radiothérapie, Hôpital saint-louis L organisme humain est pluricellulaire et pluritissulaire Tous les tissus de

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES PHÉNOTYPIQUES DES TUMEURS NEUROENDOCRINES EN MILIEU ENDOCRINOLOGIQUE

CARACTÉRISTIQUES PHÉNOTYPIQUES DES TUMEURS NEUROENDOCRINES EN MILIEU ENDOCRINOLOGIQUE CARACTÉRISTIQUES PHÉNOTYPIQUES DES TUMEURS NEUROENDOCRINES EN MILIEU ENDOCRINOLOGIQUE Safer-tabi F A, Nasseri A, Fedala NS, Ahmed ali L, Chentli F Service d endocrinologie et maladies métaboliques CHU

Plus en détail

Tumeurs du sein (ICD-O C50)

Tumeurs du sein (ICD-O C50) Tumeurs du sein (ICD-O C50) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est indispensable. Le siège précis du point de départ de la

Plus en détail

Biologie des tumeurs du sujet âgé

Biologie des tumeurs du sujet âgé DIU D ONCO-HEMATOLOGIE DU SUJET AGE Paris V et Paris VI Biologie des tumeurs du sujet âgé 14 Février 2013 Cyril Konto Global Clinical Research, Oncology Bristol-Myers Squibb 1 Plan Pléiotropie antagoniste

Plus en détail

LE PROCESSUS TUMORAL. IFSI Sainte Marie Marie-Claude-DIVERCHY Février 2010

LE PROCESSUS TUMORAL. IFSI Sainte Marie Marie-Claude-DIVERCHY Février 2010 LE PROCESSUS TUMORAL IFSI Sainte Marie Marie-Claude-DIVERCHY Février 2010 Module Hémopathies et cancers Promotion 2008/2011 3èmes années. PLAN 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. La cellule normale : rappels La cellule

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Les métastases osseuses

Les métastases osseuses Les métastases osseuses Les métastases osseuses = cellules tumorales qui proviennent d une tumeur maligne primitive et qui se sont localisées à distance dans le tissu osseux. Introduction Incidence des

Plus en détail

Biopsies liquides. Jacques Robert. Institut Bergonié Université de Bordeaux

Biopsies liquides. Jacques Robert. Institut Bergonié Université de Bordeaux Biopsies liquides Jacques Robert Institut Bergonié Université de Bordeaux Qu appelle-t-on biopsie liquide? Cellules tumorales circulantes ADN tumoral circulant Prélèvements peu invasifs et sans risque

Plus en détail

Les proliférations histiocytaires canines

Les proliférations histiocytaires canines Conférence Académie Médecine Vétérinaire Jeudi 5 mars 2009 Les proliférations histiocytaires canines Catherine ANDRÉ (UMR CNRS 6061, Rennes) Jérôme ABADIE (Unité d Anatomie d Pathologique, ENVN, Nantes)

Plus en détail

Anatomie Pathologique et Cancer. Missions, Moyens, Exemples

Anatomie Pathologique et Cancer. Missions, Moyens, Exemples Anatomie Pathologique et Cancer Missions, Moyens, Exemples DIU d Onco-Gériatrie 9 février 2011 Dr Mathilde Sibony, Hôpital Tenon mathilde.sibony@tnn.aphp.fr 01 56 01 68 73 Anatomie pathologique et Cancer

Plus en détail

La classification TNM du cancer bronchique

La classification TNM du cancer bronchique La classification TNM du cancer bronchique Jean-Paul Sculier Service des Soins Intensifs et Urgences Oncologiques & Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet, Centre des Tumeurs de l Université Libre

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech

Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech (2 ème journée de Sénologie) du Centre d Oncologie Majorelle en partenariat avec l Association

Plus en détail

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9%

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9% III- Cancer de la thyroïde Généralités Seules 2 tumeurs invasives de la thyroïde ont été diagnostiquées en 214, 3 chez des hommes et 17 chez des femmes. Le sex-ratio est de 18 hommes pour femmes (.18).

Plus en détail

ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014

ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014 ALR et Cancer : Quelles nouveautés en 2014 Hugues de Courson Antoine Giraudon DESAR, CHU de Bordeaux Articles de l année en anesthésie réanimation 1 Bénéfices de l ALR Ce que l on sait déjà : (court et

Plus en détail

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique UMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique P M S M CI POLYPE COLIQUE: coupe macroscopique après fixation formolée d un polype pédiculé colique; Le pédicule (P) est grêle. La muqueuse (M), la séreuse et la graisse

Plus en détail

Des lésions prénéoplasiques à la métastase

Des lésions prénéoplasiques à la métastase Des lésions prénéoplasiques à la métastase Aspects anatomo-pathologiques et moléculaires V. Lindner Service de Pathologie CH Mulhouse Généralités sur les cancers Définition La démarche anatomo-pathologique

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer Chapitre 9 Histoire naturelle du cancer PLAN DU CHAPITRE États précancéreux et phase initiale du cancer 172 Phase locale du cancer : l'invasion 174 Phase générale du cancer : la métastase 176 Pathologie

Plus en détail

Traveaux pratique de la pathologie

Traveaux pratique de la pathologie Traveaux pratique de la pathologie La pathologie represente l'étude de la maladie au niveau du tissue 2ème année Centrer cet enseignement sur les thèmes de l inflammation (aiguë et chronique) et les phénomènes

Plus en détail

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 MARQUEURS TUMORAUX SERIQUES DEFINITION Molécules chimiquement définies ou non Synthétisées par le tissu tumoral

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Événements moléculaires impliqués dans le processus métastatique

Événements moléculaires impliqués dans le processus métastatique Volume 18 - Septembre 2008 - Numéro 5 Journal de l Association Française d Urologie, de l Association des Urologues du Québec, et de la Société Belge d Urologie Progrès en Urologie (2008), Suppl. 7, S167

Plus en détail

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes Type d'offre : partenariat Patricia Rousselle et Charles Dumontet Institut de Biologie et Chimie des Protéines, Lyon et Centre

Plus en détail

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs Objectifs Savoir définir ce qu est: une autogreffe, une greffe syngénique, une greffe allogénique, une greffe xénogénique Connaître les caractéristiques de la réaction Allogénique in vitro et in vivo Connaître

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

IMAGERIE DES MÉTASTASES PULMONAIRES

IMAGERIE DES MÉTASTASES PULMONAIRES IMAGERIE DES MÉTASTASES PULMONAIRES Y. EL FAKIR, A. KHALIL Club thorax Marrakech 7 Novembre 2015 Le poumon est une localisation fréquente des métastases 20 à 54% des patients avec une tumeur extra-thoracique

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Épidémiologie... 3 2. Types histologiques principaux... 3 3. Oncogénèse du carcinome rénal

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment PREAMBULE Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins nucléaires et oncologues du CHU, CRLC et libéraux de la région, en connaissance des données actuelles de la littérature, des Standards

Plus en détail

Cancer et Immunologie L Immunothérapie, l Arme Miracle contre le Cancer? Emmanuel Donnadieu

Cancer et Immunologie L Immunothérapie, l Arme Miracle contre le Cancer? Emmanuel Donnadieu Cancer et Immunologie L Immunothérapie, l Arme Miracle contre le Cancer? Emmanuel Donnadieu L émergence de l immunothérapie des cancers Plan de l exposé Cancer et Immunologie : quelques rappels L immunothérapie

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

HISTOIRE NATURELLE DE LA MÉTASTASE

HISTOIRE NATURELLE DE LA MÉTASTASE HISTOIRE NATURELLE DE LA MÉTASTASE Plan de cours I- Définitions et généralités...2 II - Les différentes étapes de la dissémination métastatique...2 III - Mécanismes moléculaires impliqués dans ces différentes

Plus en détail

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER FORMATION INFIRMIÈRE EN ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE BESANCON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE Définition : ÉPIDÉMIOLOGIE Discipline qui a pour but l étude de la distribution

Plus en détail

Formation et biologie des métastases

Formation et biologie des métastases 19/04/2016 PELLAT Andréanne L2 CR : NICOLAS Margot BMCP Pr. OUAFIK 22 pages Formation et biologie des métastases Plan : A. Rappels B. Tumorigénèse I. Principales étapes de la progression métastatique II.

Plus en détail

Questions Examens Anatomie Pathologique MED3

Questions Examens Anatomie Pathologique MED3 Questions Examens Anatomie Pathologique MED3 1. Description Questions Examens Anatomie pathologique (Mr Noel) 2. Remerciements Aux étudiants de MED3. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web d

Plus en détail

Ligue Nationale Contre le Cancer - Allocation doctorale 1 ère année de thèse vos coordonnées

Ligue Nationale Contre le Cancer - Allocation doctorale 1 ère année de thèse vos coordonnées vos coordonnées Civilité Nom Prénom Date de naissance du demandeur Saisissez la date au format JJ/MM/AAAA Nationalité Adresse Email Mail valide durant toute la durée du projet (ex : mail personnel) Téléphone

Plus en détail

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales

Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales 26/03/14 Tumeurs mammaires Techniques chirurgicales Annick Hamaide Tumeurs mammaires - Chienne TR chirurgical: Traitement de choix! SAUF en cas de carcinome inflammatoire ou si métastase à distance! Traitement

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

les microarn (mir) Un futur outil en cancérologie Xavier TRETON

les microarn (mir) Un futur outil en cancérologie Xavier TRETON les microarn (mir) Un futur outil en cancérologie Xavier TRETON DHU UNITY Hôpital Beaujon Inserm UMR1149, Faculté X Bichat CONFLITS D INTERET aucun OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définition et rôles des micro-arn

Plus en détail

ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION

ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION ANATOMIE PATHOLOGIQUE EXAMEN 3e ANNEE MEDECINE 2ème SESSION 1. La conservation à visée sanitaire de ressources au sein d'une biobanque A : est nécessaire pour toutes les pathologies B : est nécessaire

Plus en détail

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE Définition Mécanismes Conséquences cliniques DEFINITION Anomalie congénitale de la situation d un organe ou

Plus en détail

homme 44 ans, douleurs du bras gauche évoluant depuis 3 mois, tuméfaction d augmentation progressive quels sont les éléments sémiologiques à retenir

homme 44 ans, douleurs du bras gauche évoluant depuis 3 mois, tuméfaction d augmentation progressive quels sont les éléments sémiologiques à retenir homme 44 ans, douleurs du bras gauche évoluant depuis 3 mois, tuméfaction d augmentation progressive quels sont les éléments sémiologiques à retenir sur les radiographies standard la lecture "dynamique"

Plus en détail

La membrane synoviale

La membrane synoviale La membrane synoviale - origine mésenchymateuse - recouvre toute les surfaces articulaires sauf le cartilage. - délimite une cavité contenant le liquide synovial qui assure la lubrification de l articulation

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5.

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. III/ Prise en charge des cancers III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. Rôle du manip Sitographie III.1. Imagerie Le diagnostic de certitude

Plus en détail

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Adénocarcinome du pancréas... 3 2.1. Épidémiologie... 3 2.2. Types

Plus en détail

Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées?

Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées? Tumeurs digestives rares : quelles sont les avancées? T Lecomte Tours, le 18 juin 2010 Définition d une tumeur rare Incidence : moins de 6 / 100 000 Prévalence : moins de 50 / 100 000 Moins de 3 000 nouveaux

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM - 1/6- Lundi 02/04/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM I/ INTRODUCTION : En France le cancer colorectal est le premier des cancers

Plus en détail

TUMEUR ENDOCRINE - Historique

TUMEUR ENDOCRINE - Historique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1907 : Oberndorfer - «carcinoïde» 1954 : groupe de Waldenström syndrome carcinoïde clinique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1963 : Williams et Sandler Foregut : oesophage, estomac,

Plus en détail

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES PLAN I/-généralités terminologie II/-les facteurs pronostiques III/- le grade histopronostique

Plus en détail

La Lettre du Cancérologue

La Lettre du Cancérologue 0 1 Cycles de l immunité : comprendre les enjeux thérapeutiques....3 Cancer de la vessie métastatique....29 Immunothérapie : nouveautés et perspectives dans les cancers bronchiques... 47 TAO 2016 Chapitre

Plus en détail

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40.

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40. CHAPITRE 5 : Variation génétique et santé (Le patrimoine génétique et le développement d une maladie ; les variations du génome et le développement d une maladie) Introduction : Le phénotype d un individu

Plus en détail

La cellule cancéreuse

La cellule cancéreuse La cellule cancéreuse I- Généralités : La cellule cancéreuse est une cellule anormale, qui perd certains caractères normaux (Morphologiques et fonctionnels) et acquiert de nouveaux caractères spécifiques

Plus en détail

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes LES METASTASES OSSEUSES D ORIGINE INCONNUE Dr H. NOURI STAFF INTER-SERVICES OCTOBRE 2008 INTRODUCTION Le squelette est un site métastatique fréquent pour de multiples carcinomes. 3 à 4% des métastases

Plus en détail

Éléments de nomenclature des processus pathologiques : lésions prénéoplasiques, tumeurs malignes, et métastases

Éléments de nomenclature des processus pathologiques : lésions prénéoplasiques, tumeurs malignes, et métastases 02/12/13 PLESSY Alexandre L2 BTIME L.XERRI Relecteur 4 6 pages BTIME : Éléments de nomenclature des processus pathologiques : lésions prénéoplasiques, Éléments de nomenclature des processus pathologiques

Plus en détail

ACUP Cancers d origine inconnue

ACUP Cancers d origine inconnue ACUP Cancers d origine inconnue Ce que les Radiologues doivent Savoir Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 ACUP Environ 3% de tous les cancers (>11.000) 5 ème rang de tous les cancers

Plus en détail

03/10/2016. Immunité et cancer

03/10/2016. Immunité et cancer Immunité et cancer I. Introduction II. Mise en évidence des antigènes tumoraux 1) Techniques de mise en évidence 2) Antigènes spécifiques des tumeurs 3) Antigènes associés aux tumeurs III. Acteurs de la

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 BLRET TEHNOLOIQE SIENES ET TEHNOLOIES DE L SNTE ET D SOIL BIOLOIE ET PHYSIOPTHOLOIE HMINES SESSION 2012 Durée : 3 h 30 oefficient : 7 vant de composer, le candidat s assurera que le sujet comporte bien

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Chapitre III. Fonctions de la membrane plasmique: B/ Adhésivité cellulaire

Chapitre III. Fonctions de la membrane plasmique: B/ Adhésivité cellulaire Chapitre III Fonctions de la membrane plasmique: B/ Adhésivité cellulaire PLAN INTRODUCTION 1- Notion de matrice extracellulaire 1-1- Définition 1-2- Composition chimique 2- Adhésivité 2-1 Molécules d

Plus en détail

Cancers pancréas et foie

Cancers pancréas et foie Cancers pancréas et foie généralités C.Demoor IFSI décembre 2016 Cancers du pancréas Anatomie Cancer pancréas: quelques données Epidémiologie: 5000 décès par an Age de survenue 70 ans Survie à 1 an :

Plus en détail