La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas"

Transcription

1 La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas 16

2 La restauration en C.H.U : Conditionnement des plateaux à MONTPELLIER 17

3 La restauration en C.H.U : le process Confection et expédition des chariots 18

4 La restauration en C.H.U : Consommation finale 19

5 La restauration en C.H.U : La fin du cycle nettoyage et désinfection 20

6 La contrainte budgétaire. La restauration hospitalière fait traditionnellement l objet de critiques sévères. les budgets hospitaliers sont contraints à l extrème, et les déficit deviennent structurels (PRE, CREF,..) Les dépenses de restauration sont jugées à l hôpital comme non prioritaires (accompagnements ANAP, CPOM ) Les gestionnaires de la restauration sont contraints à l optimisation de la productivité de leurs UPC. L exercice consiste sans (trop?) perdre en qualité, à garantir une stricte maîtrise des coûts de production (ref. base Angers).. l essentiel de cette maitrise des coûts concerne aujourd hui les dépenses de personnel (50 % environ du prix d un repas) Les autres dépenses directes (denrées et fournitures, maintenance, énergie) font l objet de politiques nationales et régionales d optimisation de l achat (PHARE, UNIHA, ORA,) 21

7 L augmentation des coûts de production. L ensemble des dépenses qui rentrent dans la fabrication d un repas augmentent inexorablement chaque année, a l Hôpital comme ailleurs Cours des denrées alimentaires. (Blé, lait, café, viandes, poisson, ) La masse salariale et le G.V.T (avancements, grilles, charges,..) Les contraintes de production ( menus, traçabilité, HACCP,) Les exigences des normes (Hygiène, sécurité, Qualité) Les coûts d entretien / maintenance des installations techniques. Le coût des équipements de production et de distribution. les énergies (gaz, électricité, CO2, eau ) Environnement (gestion des effluents, destruction des déchets ) 22

8 Structure du coût repas à Strasbourg Données Base Angers valeurs 2013 hors transports. 23

9 Restauration 2013 Synthèse Base ANGERS Catégorie Nombre Moyenne UO Coût Moyen CH ,53 5,638 dont CH 1 (1) ,88 5,881 dont CH 2 (1) ,31 5,909 dont CH 3 (1) ,27 5,555 dont CH 4 (1) ,20 5,475 CHS ,46 5,815 dont CHS 1 (2) ,40 5,749 dont CHS 2 (2) ,93 5,862 CHU ,57 5,872 dont CHU 1 (3) ,64 5,797 dont CHU 2 (3) ,50 5,946 TOTAL ,02 5,695 (1) : Sous-catégorie des CH en fonction du Budget d'exploitation (en K ) CH 1 :moins de 20 Millions de Budget CH 2 :de 20 à 70 Millions de Budget CH 3 :de 70 à 169 Millions de Budget CH 4 :plus de 170 Millions de Budget (2) : Sous-catégorie des CHS en fonction du Budget d'exploitation (en K ) CHS 1 :moins de 70 Millions de Budget CHS 2 :plus de 70 Millions de Budget (3) : Sous-catégorie des CHU en fonction du Budget d'exploitation (en K ) CHU 1 :moins de 600 Millions de Budget CHU 2 :plus de 600 Millions de Budget écart HUS / CHU2 5,946-5,602 = 0,344 0,344 x 2,364,104 = - 813,251 24

10 Restauration année 2013 Tous établissements REGROUPEMENT DE COMPTES % C.H.U STRASBOURG COUT DE L'UO MOYENNE 163 EPS PERSONNEL 2,949 2,584 AUTRES CHARGES DE PERSONNEL 0,050 0,078 ALIMENTATION (STOCKABLE ET NON STOCKABLE) 1,842 2,114 COMBUSTIBLES 0,032 0,020 ALIMENTATION À L'EXTÉRIEUR. 1,937 AMORTISSEMENTS 0,367 0,134 AUTRES CHARGES DIRECTES 0,362 0,329 REMBOURSEMENTS FRAIS DE PERSONNEL. 0,055 SUBVENTIONS REÇUES. 0,010 AUTRES PRODUITS DÉDUCTIBLES 0,000 0,024 TOTAL GENERAL 5,602 5,695 UNITÉS D'OEUVRE : NBRE DE REPAS TOTAL , ,02 25

11 Restauration 2013 Comparaison entre CHU REGROUPEMENT DE COMPTES %!& '(#)'*&# DE L'UO MOYENNE 22 CHU PERSONNEL 2,949 2,964 AUTRES CHARGES DE PERSONNEL 0,050 0,021 ALIMENTATION (STOCKABLE ET NON STOCKABLE) 1,842 2,358 COMBUSTIBLES 0,032 0,016 ALIMENTATION À L'EXTÉRIEUR. 0,075 AMORTISSEMENTS ** 0,367 0,166 AUTRES CHARGES DIRECTES 0,362 0,392 REMBOURSEMENTS FRAIS DE PERSONNEL. 0,020 SUBVENTIONS REÇUES. 0,006 AUTRES PRODUITS DÉDUCTIBLES 0,000 0,014 Productivité par TOTAL GENERAL 5,602 5,872 Agent (hors self) UNITÉS D'OEUVRE : NBRE DE REPAS TOTAL , , /104 = repas 26

12 La restauration en C.H.U : Les moyens de la maitrise des coûts salariaux La pression historique sur les coûts salariaux laisse peu de marges : Achat de produits limitant des manipulations et/ou des transformations : purée et sauces instantanées, légumes épluchés, salades en sachets, œufs liquides, surgelés etc Achat de produits de négoce ne nécessitant aucune transformation : plats cuisinés, entrées chaudes, surgelés Des procédés techniques économes du travail humain : cuisson rapide, cuisson automatique de nuit, tunnel de lavage de vaisselle, automates de conditionnement, distribution en plateaux prêts à servir, conception des offices d étage. Liaison froide avec cuisson différée permettant d alléger les équipes durant les Week-ends et fériés. Regroupement géographique des productions : UCPC, cuisine centrale, logipôle.. 27

13 Les achats d alimentation.!!!" "!" #!$!%!!" # #!$ aux HUS : achats alimentaires des dépenses d exploitation en % des par UNIHA 3 Marchés HUS: fruits et légumes (remise en concurrence hebdomadaire de 3 fournisseurs) Pain actualisation annuelle sur index INSEE et références absentes dans UNIHA (spécialités régionales) produits diététiques : Les achats alimentaires représentent 85% par UNIHA. 3 marchés HUS : produits non référencés UNIHA, laits infantiles, nourettes 0,56 % 28

14 La restauration en C.H.U : La mesure de la satisfaction des clients La démarche repose sur une enquête téléphonique nationale effectuée environ 4 semaines après la sortie de la personne hospitalisée. Les entretiens sont réalisés auprès de patients volontaires, par un institut de sondage indépendant de l établissement au moyen d un questionnaire national. Enquête I-SATIS Année établissements patients Score I-SATIS 2014 Prise en charge globale du patient 76,5/100 Attitude des professionnels de santé 92,4/100 Communication du patient avec les professionnels de santé 80,7/100 Information du patient 63,4/100 Restauration hospitalière 54,3/100 Commodité de la chambre 74,7/100 Score global de satisfaction 75,4/100 29

15 La restauration en C.H.U : Des pistes d amélioration. développer la prise de repas en self restaurant communautaire pour les hospitalisés valides. assigner une valeur plancher aux coûts-denrées / repas (5 / J?) faciliter les achats sur les marchés agricoles de proximité. professionnaliser et identifier la fonction d aide hôtelière. clarifier et protocoliser le recours aux restrictions et prescriptions alimentaires. réduire massivement le nombre des déclinaisons alimentaires à mettre en production. > 80 Généraliser le principe du choix positif de son menu par le patient. Developper la recherche sur les conditionnements de service 30

Pour diffusion : immédiate

Pour diffusion : immédiate Dossier de presse Nouvel atelier «cuisine traiteur» pour DAVIGEL SAS et HOUDEBINE SAS : La Première Pierre est posée! 30 avril 2013 Pour diffusion : immédiate Pour accroître leurs capacités de fabrication

Plus en détail

Déploiement SAFITECH en Ile de France. Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale

Déploiement SAFITECH en Ile de France. Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale Déploiement SAFITECH en Ile de France Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale WWW.ARS.SANTE.FR SAFITECH un dispositif d accompagnement de la filière technique DEPLOIEMENT

Plus en détail

1.1. Présentation générale du service de restauration

1.1. Présentation générale du service de restauration COMPARAIISON DE DIIFFERENTS CONCEPTS DE DIISTRIIBUTIION DE REPAS La présente étude a pour objet de comparer le fonctionnement et le coût de revient de deux modes de distribution de repas distincts. Il

Plus en détail

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA HYGIENE ALIMENTAIRE Soyons vigilant! L HYGIENE ALIMENTAIRE TIAC (toxi -infection alimentaire collective) A déclaration obligatoire lorsqu il existe au moins 2 cas groupés avec des manifestations similaires

Plus en détail

Récapitulatif de l EPCP 2010 par autorisation de dépenses par chapitre du budget

Récapitulatif de l EPCP 2010 par autorisation de dépenses par chapitre du budget COLLEGE LE TEICH Récapitulatif de l EPCP 2010 par autorisation de dépenses par chapitre du budget Etat modificatif n 2 Nomenclature familles homogènes Procédure Observations Chapitre A1 Activités Educatives

Plus en détail

liaisons chaude et froide

liaisons chaude et froide Thierry Laloux Chef des cuisines HNP St Martin, Dave CO St Lambert, Bonneville SUJET D'ARTICLE POUR LE MAGASINE APPROCHE Critères de choix de la liaison Plusieurs critères permettaient de choisir entre

Plus en détail

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées - SOMMAIRE - Fiche de contrôle à réception 3 Tolérance des températures à réception des denrées 4 Fiche de non conformité des livraisons 5 Fiches

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. 41 27620 GASNY Tél : 02.32.77.54.50 PRÉPARATION ET LIVRAISON EN LIAISON FROIDE

Plus en détail

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE 02/06/2016 Version : 2 DEFINITION DU FONCTIONNEMENT EN Fonctionner en «mode adapté» c est tenter de fournir, avec des ressources incomplètes, le service jugé

Plus en détail

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Anne-Gaëlle HOCHART Franck NOIRAULT Pôle Restauration Hygiène Diététique Direction Education et Petite Enfance Plan v Définition

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT ET DE L ACTIVITERESTAURATION :

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT ET DE L ACTIVITERESTAURATION : PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT ET DE L ACTIVITERESTAURATION : Etablir un descriptif détaillé de l établissement et des activités de la restauration : Présentation générale de l établissement (organisation

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX (à remplir obligatoirement et à joindre en annexe à l Acte d Engagement) OBJET DE LA CONSULTATION Fourniture de prestations de restauration pour les besoins

Plus en détail

VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES

VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES Le 9 mars 2017, la commission Restauration a organisé la visite des cuisines SOGERES à Asnières. Depuis la rentrée scolaire 2014-2015, ce sont ces cuisines qui produisent

Plus en détail

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE

Plus en détail

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE

APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE APPROCHE DU COUT COMPLET DES PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE SYNTHESE D ETUDE Août 2016 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par et Coordination technique : Elsa THOMASSON

Plus en détail

Restauration scolaire 2012

Restauration scolaire 2012 Restauration scolaire 2012 Préambule Fin du contrat actuel le 30 juin 2012 Audit sur la situation des restaurants scolaires Locaux et infrastructures vieillissantes Cadre peu agréable (bruit, décoration

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

9 agents communaux assurent son fonctionnement avec :

9 agents communaux assurent son fonctionnement avec : La «cantine» constitue un des temps fort dans la vie scolaire de l enfant. Elle concerne pour Bellegarde 2 enfants sur 3. C est le moment de pause et de plaisir. Le restaurant scolaire est plus qu un endroit

Plus en détail

Philippe Hersant & Partners

Philippe Hersant & Partners Philippe Hersant & Partners guide.indd 1 25/07/04 10:35:49 Pourquoi un guide de la qualité en restauration hospitalière? On s accordera généralement sur le fait que la restauration contribue activement

Plus en détail

Recensement des équipements de restauration

Recensement des équipements de restauration CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES annee 1 Direction Ecogestion des bâtiments Service Aménagement des Bâtiments Nom de l'établissement: Nombre de rationnaires (moyenne journalière) Nombre de repas / jour

Plus en détail

SECONDS DE CUISINE. En équipe, vous êtes responsable de la qualité de la restauration, de la relation avec le client et du management de l équipe.

SECONDS DE CUISINE. En équipe, vous êtes responsable de la qualité de la restauration, de la relation avec le client et du management de l équipe. SECONDS DE CUISINE En équipe, vous êtes responsable de la qualité de la restauration, de la relation avec le client et du management de l équipe. Préparer les viandes et les poissons (brider, barder, vider,

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT DE LA CAISSE DES ECOLES DU 15ème

LE FONCTIONNEMENT DE LA CAISSE DES ECOLES DU 15ème LE FONCTIONNEMENT DE LA CAISSE DES ECOLES DU 15ème La Caisse des Ecoles a été instituée en 1867 et rendue obligatoire dans chaque commune. Son champ d'activités s'est élargi et elle est devenue un établissement

Plus en détail

CONCEPTION DU PROJET DE RESTAURATION COLLECTIVE Dossier Exploitation

CONCEPTION DU PROJET DE RESTAURATION COLLECTIVE Dossier Exploitation COMMUNAUTE de COMMUNES du SAVES 37 avenue Lagailloue 32220 LOMBEZ maître d ouvrage Conception d un projet de restauration collective de qualité CONCEPTION DU PROJET DE RESTAURATION COLLECTIVE Dossier Exploitation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE EN ONCOLOGIE au. Haute - Loire (43)

PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE EN ONCOLOGIE au. Haute - Loire (43) PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE EN ONCOLOGIE au Haute - Loire (43) Lors de l hospitalisation de jour du patient pour son traitement 2 documents ses repas servis, de cette façon, seront adaptés à ses besoins

Plus en détail

THEME Matrice de compétences Restauration/Cuisinier/Cuisinière avec Compétences partielles/ Acquis d apprentissage

THEME Matrice de compétences Restauration/Cuisinier/Cuisinière avec Compétences partielles/ Acquis d apprentissage DOMAINE DE COMPÉ- TENCES NIVEAUX DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES 1. Achat, calcul et stockage Il/Elle est capable de distinguer/de reconnaître les produits de base. Il/Elle est capable de vérifier la

Plus en détail

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016

Le service public régional de restauration. 1 er juillet 2016 Le service public régional de restauration 1 er juillet 2016 I Compétences et responsabilités LES COMPETENCES La restauration scolaire est une compétence de la Région depuis 2004 La mise en œuvre est déléguée

Plus en détail

Les concepts de production

Les concepts de production Les concepts de production C est l ensemble des moyens mis en œuvre pour gérer et réaliser une production culinaire Achats Stockage Préparations préliminaires Cuisson Distribution et conditionnement Gros

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Commune d EVECQUEMONT CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Ce cahier des charges vaut CCAP et CCTP Rue d Adhémar 78740 EVECQUEMONT - Tél : 01 34 74 08 79 - Fax : 01 30 22 16 75 1

Plus en détail

Pour diffusion : immédiate

Pour diffusion : immédiate Dossier de presse Nouvel atelier «cuisine traiteur» pour DAVIGEL SAS et HOUDEBINE SAS : un investissement de 44 millions d euros 08 mars 2012 Pour diffusion : immédiate Pour accroître ses capacités de

Plus en détail

Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire.

Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire. XX ème Journée Inter Professionnelle Drome Ardèche Isère 23 Juin 2016 Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire. J.Hernandez Gestionnaire Restauration CH Le Valmont 1 Les bonnes

Plus en détail

Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration

Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON, DAL.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:...

TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:... S INFORMER S INFORMER TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:.... COMPETENCE : C11 - PRENDRE LES CONSIGNES DE TRAVAIL C - 111 Décoder

Plus en détail

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES INTERETS THERAPEUTIQUES DE L'ATELIER CUISINE Activités ludiques menées en groupe et praticables à tous

Plus en détail

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT ETAT DES LIEUX DES 'REGIMES' DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE / EHPAD. Le questionnaire s'intéresse aux 'régimes' figurant dans un répertoire papier ou informatisé mis à disposition des soignants. Le recours

Plus en détail

AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS HD, HME, SAMU. Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève COL

AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS HD, HME, SAMU. Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève COL AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS, HME, SAMU Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève OL METHODOLOGIE ONTEXTE ertification ISO 22000: 2005 de l UPD OBJETIF:

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL PRIVE DE LA SEINE-SAINT-DENIS. 7, Avenue Henri-Barbusse LE BLANC-MESNIL

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL PRIVE DE LA SEINE-SAINT-DENIS. 7, Avenue Henri-Barbusse LE BLANC-MESNIL ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HOPITAL PRIVE DE LA SEINE-SAINT-DENIS 7, Avenue Henri-Barbusse 93156 LE BLANC-MESNIL Octobre 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations (HORECA - Collectivité) Commis / Commise de cuisine de collectivité Cuisinier / Cuisinière de collectivité Définition Prépare et cuisine des mets selon un plan de production culinaire, les

Plus en détail

Nom: Gaspillage alimentaire

Nom: Gaspillage alimentaire Nom: En Suisse, quelque 300 kilos de denrées alimentaires en parfait état sont jetés à la poubelle par personne et par an. Pour l ensemble de la population, cela représente 2,3 millions de tonnes de nourriture.

Plus en détail

Erg Elec version monobloc ou dissociée. Plateaux sans manipulation

Erg Elec version monobloc ou dissociée. Plateaux sans manipulation Erg Elec 4000 version monobloc ou dissociée Plateaux sans manipulation La gamme ERG ELEC Elle est destinée à la distribution de repas en plateau pour une restauration en liaison froide, liaison chaude,

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE : EXEMPLE DE 8 MENUS

FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE : EXEMPLE DE 8 MENUS Date de Création: 01/06/2016 Version : 1 Menu 1 Menu 2 Menu 3 Menu 4 Menu 5 Menu 6 Menu 7 Menu 8 Macédoine salade de féculents carottes rapées salade verte salade de féculents salade de chou sardines concombre

Plus en détail

Fourniture et livraison de repas en liaison froide au restaurant scolaire de l école Roquelaure. Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP

Fourniture et livraison de repas en liaison froide au restaurant scolaire de l école Roquelaure. Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP Fourniture et livraison de repas en liaison froide au restaurant scolaire de l école Roquelaure. Cahier des Clauses Techniques Particulières CCTP 1) Objet du marché. Il s agit d un marché de services et

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

OBSERVATOIRE Approvisionnement de proximité en Restauration Collective

OBSERVATOIRE Approvisionnement de proximité en Restauration Collective OBSERVATOIRE de proximité en Restauration Collective Pays de la Loire Département de la Loire-Atlantique POURQUOI L OBSERVATOIRE? Contexte Programme National pour l Alimentation - Mesurer, quantifier les

Plus en détail

Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP-

Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP- Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP- Fourniture et livraison en liaison froide de repas destinés aux enfants de l école maternelle et primaire du groupe scolaire J.J. Rousseau

Plus en détail

VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME

VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE - PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE 1 I - OBJET DE LA CONSULTATION : La consultation a pour objet

Plus en détail

ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Mise en relation du Référentiel des Activités Professionnelles et du Référentiel de Certification POLE ACTIVITÉS COMPÉTENCES Pôle 1 «Organisation de la production

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations (HORECA - Restaurant) Chef de partie Chef de partie poissonnier / poissonnière Cuisinier / Cuisinière Cuisinier traiteur / Cuisinière traiteuse Grillardin / Grillardine Chef de partie rôtisseur

Plus en détail

La restauration collective en Guadeloupe. Présentation schématique du secteur, implication du Service de l'alimentation de la DAAF

La restauration collective en Guadeloupe. Présentation schématique du secteur, implication du Service de l'alimentation de la DAAF La restauration collective en Guadeloupe Présentation schématique du secteur, implication du Service de l'alimentation de la DAAF 1 I/ Définir la restauration collective. D'une manière générale, on prend

Plus en détail

Bienvenue. àla. cuisine de Rueil

Bienvenue. àla. cuisine de Rueil Bienvenue àla cuisine de Rueil pour la ville de Neuilly sur Seine Présentation de la cuisine de Rueil >> Concession depuis 2000 >> Nombre de couverts/jour actuel :12 000 repas jour >> Nombre de clients

Plus en détail

Étude restauration scolaire

Étude restauration scolaire Étude restauration scolaire 2005-2006 R É S U L T A T S I N T E R M É D I A I R E S Décembre 2006 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE ET DE LA RURALITÉ Étude restauration scolaire

Plus en détail

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Entreprise XXX E n t r Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Nom et adresse de l'établissement......... Nom du responsable légal... (détenteur du certificat

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis pâtissier / Commise pâtissière de restaurant Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie poissonnier

Plus en détail

Filières Fruits et Légumes

Filières Fruits et Légumes Les comptes du secteur du commerce de gros alimentaire Compte de résultat de 1999 à 26 Commerce de gros alimentaire (entreprises individuelles, sociétés et quasi-sociétés) 1999 2 21 22 23 24 25 26 (1)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE LYCEE D ORANGE 2260 route du Grès, 84100 ORANGE Erreur!Erreur! Représentant légal : Philippe KELLER, Directeur MARCHE

Plus en détail

4. HOTELLERIE - ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE- RESTAURATION- CUISINE DE COLLECTIVITE COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE

4. HOTELLERIE - ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE- RESTAURATION- CUISINE DE COLLECTIVITE COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 E-mail : mailto:ccpq@profor.be www.enseignement.be 4. HOTELLERIE - ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE- RESTAURATION- CUISINE DE COLLECTIVITE

Plus en détail

En France, Sodexo emploie collaborateurs et réalise un chiffre d affaires de 2,2 milliards d euros.

En France, Sodexo emploie collaborateurs et réalise un chiffre d affaires de 2,2 milliards d euros. CUISINIER (H/F) Sodexo, leader mondial de la restauration et des services, est le spécialiste de la qualité de vie pour tous ceux qui vivent en collectivité : dans l entreprise, à l école, dans l hôpital,

Plus en détail

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE APCA- SDPAR REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE La directive 93/43/CEE relative à l hygiène des aliments à instauré une harmonisation des règles d hygiènes pour

Plus en détail

Restauration scolaire

Restauration scolaire Restauration scolaire Sortie de l étude de l Afssa concernant l équilibre et la qualité nutritionnelle des repas servis en collèges et lycées (2005-2006) 1440 établissements publics du second degré (métropole

Plus en détail

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène Sécurité alimentaire Stage 1 : «Je prépare mes repas» Personnel de restauration collective fabriquant les repas 1 journée de 9h00 à 16h00 Sur site reprenant dans l intégralité tous les sujets traités Tout

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 29 avril Pour diffusion : immédiate

DOSSIER DE PRESSE. 29 avril Pour diffusion : immédiate DOSSIER DE PRESSE 29 avril 2015 Pour diffusion : immédiate Dossier de Presse Inauguration de l Atelier Cuisine Traiteur En mars 2012, Davigel SAS prenait la décision de construire à Noyal-Pontivy, à côté

Plus en détail

L extase. des saveurs FABRICANT FRANÇAIS DE PRÉPARATIONS DE FRUITS ET PRODUITS AROMATIQUES

L extase. des saveurs FABRICANT FRANÇAIS DE PRÉPARATIONS DE FRUITS ET PRODUITS AROMATIQUES L extase des saveurs FABRICANT FRANÇAIS DE PRÉPARATIONS DE FRUITS ET PRODUITS AROMATIQUES L extase des saveurs Création et fabrication de fruits sur sucre et d arômes sur mesure : L extase des saveurs

Plus en détail

CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :...

CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :... CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :... / Présentation Les élèves handicapés scolarisés dans un dispositif

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis de cuisine tournant / Commise de cuisine tournante Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie

Plus en détail

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE 1. DEFINITION L HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point, c est-à-dire analyse de dangers, points de maîtrise essentiels) est l'ensemble des principes et des mesures garantissant que les aliments

Plus en détail

3000 lits professionnels Budget de 1 Milliard 160 Millions d Euros 17 pôles hospitalo-universitaires représentant toutes les spécialités

3000 lits professionnels Budget de 1 Milliard 160 Millions d Euros 17 pôles hospitalo-universitaires représentant toutes les spécialités Le CHRU de Lille 3000 lits 15300 professionnels Budget de 1 Milliard 160 Millions d Euros 17 pôles hospitalo-universitaires représentant toutes les spécialités 200000 séjours ( plus de 92 % de taux d occupation)

Plus en détail

Lycée Racine Marché : MEMOIRE TECHNIQUE. (À compléter obligatoirement)

Lycée Racine Marché : MEMOIRE TECHNIQUE. (À compléter obligatoirement) Lycée Racine Marché : 07-04-05 MEMOIRE TECHNIQUE (À compléter obligatoirement) Ce document intitulé «Mémoire technique» est destiné à recueillir les éléments essentiels de l offre technique du candidat.

Plus en détail

Comment utiliser notre ouvrage pour l année en conformité avec le nouveau programme

Comment utiliser notre ouvrage pour l année en conformité avec le nouveau programme Technologie culinaire - CAP Comment utiliser notre ouvrage pour l année 2016-2017 en conformité avec le nouveau programme Pour la 1 re année scolaire 2016-2017 du nouveau CAP Cuisine, l ouvrage est parfaitement

Plus en détail

CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES

CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES COMPETENCES TERMINALES C 31 C 32 C 33 C 35 SOUS-COMPETENCES C 312 C 311 C 313 C 314 C 321 C 316 C 331 C 332 C 333 C 353 TACHES

Plus en détail

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE SA DIMENSION ECOLOGIQUE Les bénéfices de la construction d une UCPA HQE pour la restauration Intervenant : Pierre LEFEBVRE Ingénieur

Plus en détail

Comité bovins. La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise. 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT

Comité bovins. La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise. 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT Comité bovins La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT La dépense de consommation des ménages français subit globalement les effets de(s)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ACCORD CADRE A BONS DE COMMANDE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ACCORD CADRE A BONS DE COMMANDE MARCHE PUBLIC DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ACCORD CADRE A BONS DE COMMANDE Etabli pour la période 1 er septembre 2017 au 31 août 2021 Objet de la consultation : Fourniture de

Plus en détail

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Les axes politiques Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est engagé dans : une politique

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES DIRECTIONS

DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES DIRECTIONS DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE Tableaux de bord indicateurs Sécurité Alimentaire, Qualité, Gestion Economique, Gestion des Ressources Humaines 54 DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES

Plus en détail

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! ON

Plus en détail

Enquête de satisfaction RIE SAVOIE TECHNOLAC. Avril 2016 FR001802

Enquête de satisfaction RIE SAVOIE TECHNOLAC. Avril 2016 FR001802 Enquête de satisfaction Avril 2016 RIE SAVOIE TECHNOLAC FR001802 Objectifs et Méthodologie L'enquête de satisfaction Sodexo a pour principaux objectifs de : - Mesurer régulièrement la satisfaction de nos

Plus en détail

Optimisation des services alimentaires San-Tech

Optimisation des services alimentaires San-Tech Optimisation des services alimentaires San-Tech 12 avril 2017 Conférenciers : Guy Beaudoin, ingénieur, directeur principal, CIM Conseil Claire Deraspe, diététiste, Dt. P., M.B.A., nutritionniste-conseil,

Plus en détail

Fiche structure n 1 : Mille et un repas

Fiche structure n 1 : Mille et un repas L établissement : La société de restauration Mille et un repas propose ses services au sein des établissements scolaires, médico-sociaux, des collectivités et des entreprises. C est la 9 ème entreprise

Plus en détail

Un livret de recettes créé pour des patients suivis par le Centre Spécialisé de l Obésité Poitou-Charentes Naissance du projet Comment

Un livret de recettes créé pour des patients suivis par le Centre Spécialisé de l Obésité Poitou-Charentes Naissance du projet Comment Un livret de recettes créé pour des patients suivis par le Centre Spécialisé de l Obésité Poitou-Charentes Maud Giraud assistante sociale, Lélia Eprinchard diététicienne Médecine interne Endocrinologie

Plus en détail

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017 EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE GUIMARAES 28 Juin 2017 Une ambition de service public Offrir aux dijonnais une restauration collective de qualité, saine et sûre, équilibrée, et respectueuse de

Plus en détail

1.Le marché de la restauration 1.1.Les deux marchés de la restauration 1.2.La classification des restaurants de tourisme 1.3.Les licences de débits

1.Le marché de la restauration 1.1.Les deux marchés de la restauration 1.2.La classification des restaurants de tourisme 1.3.Les licences de débits 1.Le marché de la restauration 1.1.Les deux marchés de la restauration 1.2.La classification des restaurants de tourisme 1.3.Les licences de débits de boissons 2.Conception et organisation des restaurants

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

Le restaurateur face aux changements du comportement alimentaire. Jouer la carte de la tradition et du terroir. S adapter aux évolutions

Le restaurateur face aux changements du comportement alimentaire. Jouer la carte de la tradition et du terroir. S adapter aux évolutions Le restaurateur face aux changements du comportement alimentaire Jouer la carte de la tradition et du terroir S adapter aux évolutions 1.Le marché de la restauration 1.1.Les deux marchés de la restauration

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire Observatoire de la consommation alimentaire Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique et Informatique Rapport 2005 Filière Grandes Cultures Dr B.Duquesne duquesne.b@fsagx.ac.be Passage

Plus en détail

Travaux pratiques de cuisine. Techniques évaluées Exigences Points Fileter des sardines (TA) Pas hachées. finement

Travaux pratiques de cuisine. Techniques évaluées Exigences Points Fileter des sardines (TA) Pas hachées. finement Module 3 TA TP Gr1 26/11 30/11 Gr2 03/12 16/11 Gr3 19/11 23/11 contrat de formation Travaux pratiques de cuisine Préparations préliminaires et techniques gestuelles Préparer des blettes Ciseler une échalote

Plus en détail

Qualité de l alimentation et alimentation de qualité

Qualité de l alimentation et alimentation de qualité 10ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie Hygiène en Restauration : les règles les risques la redistribution 1 Qualité de l alimentation et alimentation de qualité Le 18 septembre

Plus en détail

Rappels Résultats Discussion

Rappels Résultats Discussion Restauration collective Concertation Concertation Concertation des des des parents parents parents d é é élèves ves ves : : : Rappels Résultats Discussion C. Gaillard 2011 Samedi Samedi 3 3 décembre d

Plus en détail

L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles)

L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles) L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles) 1 Les pratiques possibles et les contraintes 2 les marchés à passer 3 les questions et les perspectives (Sources : textes et entrevues

Plus en détail

Catalogue de prestations

Catalogue de prestations Catalogue de prestations Laboratoire d Hygiène des Aliments et de l Environnement Institut Pasteur de Madagascar Audit Formation Conseils Les Bonnes Pratiques d Hygiène Le Contrôle des Eaux Le Contrôle

Plus en détail

PGREL - SERVICES ADMINISTRATIFS Chef de Pôle : Mlle Francine SIFFERLEN

PGREL - SERVICES ADMINISTRATIFS Chef de Pôle : Mlle Francine SIFFERLEN PGREL - SERVICES ADMINISTRATIFS Les équipes administratives du PRGEL assurent la mise à disposition des professionnels de l établissement des moyens en biens et en services nécessaires à leur bon fonctionnement

Plus en détail

La restauration scolaire. Les évolutions de la rentrée 2015

La restauration scolaire. Les évolutions de la rentrée 2015 La restauration scolaire Les évolutions de la rentrée 2015 La restauration scolaire à Montpellier Une équipe de 80 agents Cuisiniers Qualiticiens et diététiciens Équipe technique (livraison, maintenance

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AGENT POLYVALENT EN RESTAURATION SCOLAIRE

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AGENT POLYVALENT EN RESTAURATION SCOLAIRE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AGENT POLYVALENT EN RESTAURATION SCOLAIRE ITINÉRAIRES AGENT POLYVALENT EN RESTAURATION COLLECTIVE CODE ITINÉRAIRE 12M01 CONSEILLER FORMATION : ANGIE

Plus en détail

contrat de formation

contrat de formation Module n 04 MERCREDI S46 S02 13/11 08/01 Gr1 Gr2 contrat de formation Travaux pratiques de cuisine Préparations préliminaires et techniques gestuelles Réaliser des pommes croquettes TECHNIQUES DE MISES

Plus en détail

OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE

OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE L observatoire naonal des produits biologiques en restauraon collecve suit depuis 2009 l évoluon du marché et de la percepon des

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI)

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE Groupe hospitalier BROCA LA ROCHEFOUCAULD LA COLLEGIALE 54 56, rue PASCAL 75013 PARIS Janvier 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Base de travail : Répartition du programme de PPAE au 02/11/10

Base de travail : Répartition du programme de PPAE au 02/11/10 Compétences POLE D ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES N 1 : COMMUNICATION, DÉMARCHE COMMERCIALE ET RELATION CLIENTÈLE Activité Seconde Première Terminale Recherche des possibilités de réservations Gestion des

Plus en détail

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Introduction d'aliments issus de l'agriculture biologique en crèche S.MERLE, Diététicienne à la Direction des Familles et de la Petite

Plus en détail

CONCOURS ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ÈME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT Spécialité «Restauration» Session 2015

CONCOURS ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ÈME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT Spécialité «Restauration» Session 2015 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ÈME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT Spécialité «Restauration» Session 2015

Plus en détail

L ACTION REGIONALE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE AUPRES DES LYCEES Octobre Réunion des référents EDD Académie de lyon

L ACTION REGIONALE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE AUPRES DES LYCEES Octobre Réunion des référents EDD Académie de lyon L ACTION REGIONALE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE AUPRES DES LYCEES Octobre 2009 Réunion des référents EDD Académie de lyon 1 La Région Rhône Alpes c est : 550 lycées dont 280 lycées publics 250 000 lycéens

Plus en détail