Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY"

Transcription

1 DEPARTEMENT DE L AIN Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY RAPPORT ANNUEL 2014 BILAN GENERAL DE FONCTIONNEMENT RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION Nom : Nicolas GEHIN Date : 13/02/15 Visa: Nom : Olivier SUZANNE et Sandie GRANGE Date : 16/02/15 Visa : Nom : Thierry DEROUBAIX Date : Visa : 1

2 Table des matières LE TERRITOIRE... 3 Localisation... 3 Historique... 4 Compétences et Vocations... 4 Les vocations... 4 Les compétences... 4 Effectifs... 5 Patrimoine... 6 PRINCIPE DE L EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX... 7 LE SYSTEME D ASSAINISSEMENT DE LUPIEU... 9 Situation géographique... 9 Caractéristiques principales du système Un peu d histoire Quelques informations sur la station Le rejet au milieu naturel Le fonctionnement du réseau Le curage des réseaux Les travaux effectués Le déversoir d orage Les incidents remarquables Le fonctionnement de la station Les débits enregistrés en Rapport du bilan 24h Les boues produites à la station d épuration Les sous-produits d assainissement La consommation électrique La maintenance, suivi et réparation Le coût de revient de la station Les projets et objectifs Le réseau La station Conclusion

3 LOCALISATION LE TERRITOIRE Le STEASA regroupe 9 communes de l Ain et son siège social est situé : 19 rue René Panhard AMBERIEU-EN-BUGEY. Figure 1: Localisation du STEASA 3

4 HISTORIQUE 1990 : Création du STEASA et construction d une station d épuration intercommunale regroupant les communes de : AMBERIEU-EN-BUGEY, AMBUTRIX, SAINT-DENIS-EN-BUGEY et du traitement des eaux usées des trois communes. Depuis 1991, différentes communes ont rejoint le STEASA : - AMBRONAY ; - CHATEAU-GAILLARD ; - DOUVRES ; - SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY ; - TORCIEU. Au 1 er janvier 2013 ; Évolution du STEASA : le Syndicat prend la compétence collecte et transfert des eaux usées et assure désormais la gestion de l ensemble des systèmes d assainissement. Au 1 er janvier 2014 Intégration de l ABERGEMENT-DE-VAREY. COMPETENCES ET VOCATIONS LES VOCATIONS Les vocations du syndicat sont les suivantes : Construction, entretien et gestion des stations d épuration des communes qui appartiennent au syndicat. L acquisition des terrains nécessaires à la bonne gestion des stations d épuration et pour le traitement des boues d épuration. La maitrise d ouvrage de toutes les études et travaux nécessaires au bon fonctionnement global des différents systèmes d assainissement. LES COMPETENCES Le STEASA est une autorité organisatrice du traitement et du transport des eaux usées sur le territoire des communes membres. 4

5 EFFECTIFS Le STEASA compte à ce jour cinq salariés : 1 directeur ; 2 techniciens ; 2 secrétaires. Et 29 élus dont : 1 président et 2 vices présidents. Cela représente 5 élus pour la commune d AMBERIEU-EN-BUGEY et 3 élus pour chaque commune restante. Thierry DEROUBAIX Président Jean-Pierre THIBAUD Vice-Président Patricia JACQUOT GRUET Vice-Présidente Olivier SUZANNE Directeur PÔLE TECHNIQUE Nicolas GEHIN Technicien Blandine BERNARD Surveillante travaux PÔLE SECRETARIAT Anne BOUCHACOURT Secrétaire administrative et comptable Nathalie THOLOMET Secrétaire Accueil Figure 2: Organigramme général du STEASA 5

6 PATRIMOINE Le STEASA c est 1 station d épuration située à CHATEAU-GAILLARD d une capacité nominale de EH avec un débit journalier de m3/j. 1 station d épuration nommée GV2C située au Vorgey sur la commune d AMBRONAY d une capacité nominale de 600 EH 1 station d épuration AMBRONAY Bourg, «Pré Clairet» de capacité 1700 EH avec un débit journalier de 275m3/j. 1 réseau sous vide et sa station de traitement «macrophytes» située à AMBRONAY. 7 stations de traitement à filtres «plantés de roseaux» (macrophytes) : ** Les Allymes située à AMBERIEU-EN-BUGEY ** Les hameaux de Javornoz, Angrières et Lupieu situés à SAINT-RAMBERT-EN- BUGEY ** Le hameau du Mont de l Ange située à TORCIEU ** Les hameaux Le Bourg et Dalivoy situés à l ABERGEMENT-DE-VAREY Mais aussi un réseau de transport comportant : 185 kms environ de réseaux dont 55% environ en réseau séparatif 49 déversoirs d orage dont 3 sont instrumentés 29 postes de relèvement sur le réseau. 6

7 PRINCIPE DE L EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX Ce type de station est particulièrement adapté aux communes en milieu rural, et bénéficie d un fort développement, sont intégration paysagère et son faible coût d entretien. Ce procédé épuratoire consiste à infiltrer des eaux brutes dans un milieu granulaire insaturé sur lequel est fixée la biomasse épuratoire. Les filtres verticaux alimentés par bâchées et par immersion temporaire de la surface permettent un renouvellement de l atmosphère du massif par convection ; ils fonctionnent ainsi en conditions insaturées, aérobies. La caractéristique principale de ce type d épuration réside dans le fait que les filtres du premier étage de traitement, dont le massif actif est constitué de graviers fins, peuvent être alimentés, directement avec les eaux usées brutes dégrillées. De ce fait il n y a pas de boues primaires à traiter. Une telle station d épuration est généralement constituée de deux bassins : Bassin 1 : Il retient les matières en suspension les plus grossières et effectue le traitement des eaux ; Bassin 2 : Il affine l épuration ainsi commencée. Chaque bassin est composé de plusieurs cellules identiques dont l alimentation en eau est gérée par séquence. Les cellules sont utilisées par alternance afin de laisser aux eaux un temps de repos suffisant pour assurer la minéralisation des boues. Figure 3:Schéma d'une cellule d'un bassin 7

8 L aération est assurée par convection à partir du déplacement des lames d eau et une diffusion de l oxygène depuis la surface des filtres et les cheminées d aération vers l espace poreux. Le traitement par filtres plantés de réseaux ne nécessite pas de traitement des boues particulier ou contraignant. Il permet aux boues minéraliser naturellement. Après une dizaine d année, celui-ci peut ensuite être utilisé comme un support organique. De plus l exploitation est dite «facile» puisqu elle consiste en un passage une à deux fois par semaine sur site pour de l entretien et un faucardage des roseaux annuel et du débroussaillage. Enfin ce processus est doté de bon rendement épuratoire théorique : Paramètres Rendement épuratoire DBO5 90 % DCO 85 % MES 90 % NK 85 % NGL 45 % PT 40 % Tableau 1: Rendements épuratoires théoriques L arrêté ministériel datant du 22 Juin 2007, impose les rendements minimum suivant pour des stations de capacité inférieures à 2000 EH : Paramètres Rendement épuratoire DBO5 35 mg/l ou > 60% DCO 60 % MES 50 % Tableau 2: Rendements minimum exigés par l'arrêté ministériel du 22 juin

9 LE SYSTEME D ASSAINISSEMENT DE LUPIEU SITUATION GÉOGRAPHIQUE Figure 4: Localisation de la station de Lupieu 9

10 CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SYSTÈME UN PEU D HISTOIRE La station de type filtre plantés de roseaux dont dispose le hameau de Lupieu, a été réceptionnée le 20/12/2013. Le hameau est dorénavant équipé d un réseau séparatif qui collecte les habitations. Auparavant les effluents mixtes étaient rejetés en divers points dans le ruisseau du Brevon, affluent de l Albarine. Le nouveau système d assainissement dispose désormais d un réseau de collecte et d une station d épuration à filtres plantés de roseaux. Figure : Plan de la station de Lupieu 10

11 QUELQUES INFORMATIONS SUR LA STATION Données théoriques de la station du hameau de Lupieu : DENOMINATION CHIFFRES Réception 20/12/2013 Maître d ouvrage COMMUNE puis STEASA Maître d œuvre Profils Etudes Constructeur SOMEC - SADE Sous-Traitant ARTEMIS Filière de traitement Filtres plantés de roseaux 1 étage Capacité nominale théorique 100 EH Débit de référence théorique 38 m3/j DBO5 théorique 7.02 Kg/j Milieu récepteur Ruisseau le Brevon, bassin versant de l Albarine Figure 5: Fiche identité de la station LE REJET AU MILIEU NATUREL Les eaux traitées transitent par un canal Venturi avant d être rejetées dans le ruisseau du Brevon (bassin versant de l Albarine). LE FONCTIONNEMENT DU RÉSEAU Le réseau d assainissement du hameau de Dalivoy et des Granges c est : 0.00 km de réseaux unitaire 0.85 km de réseaux séparatif 0.12 km de réseau eaux pluviales 36 d abonnés au réseau AEP 29 d abonnés au réseau d assainissement collectif 1 déversoir d orage 0 industrie raccordée Un taux de raccordement égal à 81 %. LE CURAGE DES RESEAUX Un curage a été réalisé par l entreprise titulaire du marché de canalisation sur l ensemble du réseau avant réception pour les besoins des tests et essais du réseau. LES TRAVAUX EFFECTUES Sont ceux décrits au 2.1, par la création et la mise en place de réseaux séparatifs de collecte des eaux usées et d une station à filtres plantés de roseaux. 11

12 LE DEVERSOIR D ORAGE Le réseau d eaux usées de Lupieu comporte un déversoir d orage pour une rue qui est restée en unitaire. L exutoire de ce déversoir d orage est le ruisseau du Brevon. Arrivée EU Départ EU Trop plein Ce déversoir est équipé d une lame réglable. Rien à signaler. LES INCIDENTS REMARQUABLES LE FONCTIONNEMENT DE LA STATION LES DEBITS ENREGISTRES EN 2014 En 2014, entre le 30 mai et le 26 décembre 2014, la station à enregistrée 795 bâchées, soit un volume de m3. RAPPORT DU BILAN 24H La station n ayant qu un an, les roseaux ne sont pas encore complétement développés sur toute la surface des filtres. Le bilan 24h de 2015 permettra de vérifier les rendements épuratoires de la STEP. Paramètres Rendement minimal à atteindre DBO5 60 % avec une concentration maximale fixée à 35 mg/l DCO 60 % MES 50% Tableau 3: Rendements minimum à atteindre 12

13 LES BOUES PRODUITES A LA STATION D EPURATION Les stations à filtres plantés de roseaux, ont une occurrence de curage évaluée à 10 ans. Par conséquent aucune boue n a été produite cette année. LES SOUS-PRODUITS D ASSAINISSEMENT Etant donné qu aucun dispositif de dégrilleur automatique n est présent sur la station de Lupieu, il n est pas possible de comptabiliser les quantités de déchets solides produits. LA CONSOMMATION ELECTRIQUE Fonctionnement gravitaire, pas d alimentation électrique. LA MAINTENANCE, SUIVI ET REPARATION La maintenance de cette station est régulière : un technicien passe à raison de 1 à 2 fois par semaine pour changer l alimentation des lits de roseaux et veiller à l exploitation continue du site : suppression des adventices et nettoyages des organes de bâchée. LE COUT DE REVIENT DE LA STATION DESIGNATION DEPENSES RECETTES MONTANT HT BUDGET FONCTIONNEMENT Technicien STEASA X Entreprise BALLAND X Entreprise GAUTHIER X Entreprise Lyonnaise des Eaux X TOTAL DES DEPENSES TOTAL DES RECETTES BUDGET INVESTISSEMENT MONTANT TTC Entreprise SADE (STEP) X Entreprise DUMAS TP (RESEAUX) X Entreprise Lyonnaise des eaux (AEP) X Entreprise Profils Etudes (MOe) X Subvention CG 01 X Subvention AERMC X Subvention CRAA X TOTAL DES DEPENSES TOTAL DES RECETTES Tableau 4: Récapitulatif des dépenses et des recettes 13

14 LES PROJETS ET OBJECTIFS LE RESEAU Les riverains disposent de 2 ans pour faire leur raccordement conformément au code de la santé publique. LA STATION A voir avec l usage, mais quelques aménagements pour se prémunir de dégâts causés par le bétail pourraient être envisagés, notamment sur les clôtures et la canalisation de rejet au milieu naturel. CONCLUSION Une station encore jeune, mais dont la réalisation évitera la pollution du ruisseau de Brevon et donc de la rivière Albarine dont il est un des affluents, mais aussi du plateau karstique. Ce plateau est situé en amont de la nappe phréatique de l Albaine classée sanctuaire d eau potable lors du dernier SAGE et où il existe de nombreux captages. 14

15 Index des figures Figure 1: Localisation du STEASA 3 Figure 2: Organigramme général du STEASA 5 Figure 3:Schéma d'une cellule d'un bassin 7 Figure 4: Localisation de la station de Lupieu 9 Figure 5: Fiche identité de la station 11 Index des Tableaux Tableau 1: Rendements épuratoires théoriques 8 Tableau 2: Rendements minimum exigés par l'arrêté ministériel du 22 juin Tableau 3: Rendements minimum à atteindre 12 Tableau 4: Récapitulatif des dépenses et des recettes 13 15

DEPARTEMENT DE L AIN RAPPORT ANNUEL 2014 BILAN GENERAL DE FONCTIONNEMENT RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION. Nom : Olivier SUZANNE et Nicolas GEHIN

DEPARTEMENT DE L AIN RAPPORT ANNUEL 2014 BILAN GENERAL DE FONCTIONNEMENT RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION. Nom : Olivier SUZANNE et Nicolas GEHIN DEPARTEMENT DE L AIN Système d assainissement «Les Allymes» à AMBERIEU-EN-BUGEY RAPPORT ANNUEL 2014 BILAN GENERAL DE FONCTIONNEMENT RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION Nom : Sandie GRANGE Date :13/02/2015

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

Retour d expérience d un maître d oeuvre

Retour d expérience d un maître d oeuvre SESSION 1 Du projet àla réception des travaux Retour d expérience d un maître d oeuvre Grégoire JOST (SINBIO) Novembre 2008 Programme pluriannuel d assainissement de la commune de Feldbach (68) 1 S o m

Plus en détail

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT PREFECTURE DU RHONE DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT Sous-direction de l environnement Bureau des milieux naturels et paysages ARRETE N 2009-7438 portant modification

Plus en détail

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon Filières d épuration adaptées aux petites collectivités Pascal Molle Cemagref Lyon Les différents systèmes FNDAE n 22, 1998 D1 D3 D2 D2 D4 D4 D4 D2 D4 D4 D4 Contexte réglementaire STEP devant traiter une

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Mairie de Saint-Dié-des-Vosges Direction des Services Techniques 1 rue Carbonnar B.P. 275 88107 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Table

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

LA MOTTE D AIGUES. Plan Local d Urbanisme NOTICE DES ANNEXES SANITAIRES PIECE N 7.3 DEPARTEMENT DE VAUCLUSE. Notices des annexes sanitaires

LA MOTTE D AIGUES. Plan Local d Urbanisme NOTICE DES ANNEXES SANITAIRES PIECE N 7.3 DEPARTEMENT DE VAUCLUSE. Notices des annexes sanitaires LA MOTTE D AIGUES Notices des annexes sanitaires DEPARTEMENT DE VAUCLUSE PIECE N 7.3 Plan Local d Urbanisme NOTICE DES ANNEXES SANITAIRES Conçu par Commune Dressé par Habitat et Développement 84 B. WIBAUX

Plus en détail

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux.

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. 1 Le point Les résultats des prélèvements réalisés par le Service d assistance technique aux exploitants de station

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES S.A.T.E.S.E. Service d Assistance Technique aux Exploitants de Station d Epuration Direction de l'aménagement du Territoire, de l Economie et du Développement Durable Service de l Eau, de l Assainissement

Plus en détail

Rapport annuel. Commune de LUMIGNY-NESLES-ORMEAUX

Rapport annuel. Commune de LUMIGNY-NESLES-ORMEAUX Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d assainissement collectif pour l'exercice 2008 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales. Copyright

Plus en détail

COMMUNE D ILLIERS-COMBRAY PLAN LOCAL D URBANISME

COMMUNE D ILLIERS-COMBRAY PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE D ILLIERS-COMBRAY PLAN LOCAL D URBANISME - ANNEXES SANITAIRES - Révision prescrite le : 23 juin 2010 Document arrêté le : 11 décembre 2012 Document approuvé le : 09 juillet 2013 PLU Annexes sanitaires

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service d'eau potable

Plus en détail

PÉRIMÈTRE DE NIEDERSCHAEFFOLSHEIM

PÉRIMÈTRE DE NIEDERSCHAEFFOLSHEIM PÉRIMÈTRE DE NIEDERSCHAEFFOLSHEIM Projet de régulation, stockage, pompage, transport et traitement des eaux usées et pluviales Notre ancienne station d épuration, mise en service en 1970 n est aujourd

Plus en détail

DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL

DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL VILARGREN 29250 SAINT-POL-DE-LEON NOTE GESTION DES EAUX USEES, DES EAUX PLUVIALES ET RETENTION DES EAUX SUSCEPTIBLES D ETRE POLLUEES PROJET DE CONSTRUCTION D UNE STATION

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

BILAN DE FONCTIONNEMENT : SAINT-PE-DE-BIGORRE

BILAN DE FONCTIONNEMENT : SAINT-PE-DE-BIGORRE Commune : SAINT-PE-DE-BIGORRE Maître d'ouvrage : Commune Numéro Agence : 65395V001 Maître d'œuvre : DDAF Type de traitement : Filtre bactérien+filtres Roseaux Exutoire : Ruisseau affluent du Gave de Pau

Plus en détail

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT 1. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D EAU POTABLE Le réseau d eau potable est géré par le Syndicat Intercommunal de la Basse-Vallée de l Adour (SIBVA). La commune ne possède pas de ressources propres, l eau

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES

ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Travaux sur infrastructures existantes liées à la collecte et au traitement des effluents d eau domestiques, industriels (voir annexe), équipements

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 COMMUNE DE SAINT-ROGATIEN PLAN LOCAL D'URBANISME Modification approuvée le 09 juillet 2015 ANNEXES SANITAIRES NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 La commune

Plus en détail

Réhabilitation d un assainissement autonome

Réhabilitation d un assainissement autonome Réhabilitation d un assainissement autonome Système de traitement HYBRIDO 0 : Micro-station d épuration type OXY semi-enterrée + Filtre planté spécifique horizontal hors sol Camping de NEUVRE (03), 68

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE MUNSTER Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal Exercice 2015-1 - SOMMAIRE Schéma de principe de l assainissement

Plus en détail

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA STEP de N Goussa : une station 100% verte Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA Sommaire La commune de N Goussa Fiche technique de la station Comment

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES Réunion d échanges jeudi 11 octobre 2001 de 10H00 à 17H00 Foyer de ski de fond de "La Croisette" LA MURAZ (74) Stations

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF.

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF. COMMUNE DE CESTAS RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF. Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d assainissement collectif pour l exercice

Plus en détail

Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP. Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014

Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP. Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014 Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014 SOMMAIRE Rappel des objectifs de l Etude Contexte Réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol Surveillance des réseaux d assainissement Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol PRESENTATION DE L AGENCE DE L EAU SEINE NORMANDIE DIRECTION TERRITORIALE ILE-DE-FRANCE Service

Plus en détail

Dossier de presse. Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes. Vendredi 12 octobre 2012

Dossier de presse. Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes. Vendredi 12 octobre 2012 Dossier de presse Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes Vendredi 12 octobre 2012 Communauté de Communes du Pays des Achards 2, rue Michel Breton - 85

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DE HAUTE-CORSE COMMUNE DE SANTA MARIA DI LOTA PLAN LOCAL D'URBANISME Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du approuvant les dispositions du Plan Local d'urbanisme ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Synthèse sur l assainissement de l ensemble du territoire de Ouest Provence

Synthèse sur l assainissement de l ensemble du territoire de Ouest Provence Synthèse sur l assainissement de l ensemble du territoire de Ouest RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT EXERCICE 2011 Direction opérationnelle Service Eau et Assainissement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL ANNÉE 2015

RAPPORT ANNUEL ANNÉE 2015 9 Communauté d Agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNÉE 2015 Compétence ASSAINISSEMENT COLLECTIF : BAR-LE-DUC BEHONNE

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn

Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn Département du Tarn Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn ETUDE DIAGNOSTIC RESEAU ET STEP ASSAINISSEMENT ETUDE PREALABLE Alimentation en eau potable - Assainissement - Eaux pluviales - Irrigation -

Plus en détail

Arrêté du 21 juillet 2015

Arrêté du 21 juillet 2015 Arrêté du 21 juillet 2015 Présentation aux élus en charge de l assainissement Lundi 27 juin 2016 Crédit photo : Thierry DEGEN/METL-MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE NUITS SAINT GEORGES

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE NUITS SAINT GEORGES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE NUITS SAINT GEORGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT - LAGUNE DE BONCOURT LE BOIS ANNEE 2015 INDICATEURS TECHNIQUES I GENERALITES

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR L EXERCICE 2015 PRESENTE CONFORMEMENT A L ARTICLE L.2224-5 DU CODE GENERAL

Plus en détail

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE ROSEAUX A ECOULEMENT VERTICAL Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre Pascal MOLLE pascal.molle@cemagref.fr

Plus en détail

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016 Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS 26 avril 2016 Généralités Conséquences de la pollution Généralités Conséquences de la pollution Généralités L origine des eaux usées Généralités

Plus en détail

PRÉSENTATION DES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES PRÉVUES PAR L ARRÊTÉ DU 21 JUILLET 2015

PRÉSENTATION DES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES PRÉVUES PAR L ARRÊTÉ DU 21 JUILLET 2015 PRÉSENTATION DES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES PRÉVUES PAR L ARRÊTÉ DU 21 JUILLET 2015 - Loïc TANTY Doctorant en droit Chargé d enseignement Université de Limoges Officier de réserve Gendarmerie, Rédacteur

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL SUR L EXERCICE 2008

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL SUR L EXERCICE 2008 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL SUR L EXERCICE 2008 ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE 73 DE LA LOI DU 02 FEVRIER 1995 (DITE «LOI SUR L EAU»), SON DECRET

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DE GRAULHET

REGIE MUNICIPALE DE GRAULHET REGIE MUNICIPALE DE GRAULHET Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif Exercice 2015 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité du service public de l

Plus en détail

Travaux eaux usées La Pelonnière FOUGERE

Travaux eaux usées La Pelonnière FOUGERE 04/02/2015 Travaux eaux usées La Pelonnière FOUGERE Création d un assainissement collectif Ordre du jour ORIGINE DES TRAVAUX CONSISTANCE DES TRAVAUX PLANNING ET CONTRAINTES DU CHANTIER RACCORDEMENT DES

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE D ASSAINISSEMENT EXERCICE 2015 ANNEXE RÉSEAUX DE COLLECTE ET ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE D ASSAINISSEMENT EXERCICE 2015 ANNEXE RÉSEAUX DE COLLECTE ET ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE D ASSAINISSEMENT EXERCICE 2015 ANNEXE RÉSEAUX DE COLLECTE ET ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L exploitation du service d assainissement collectif, s effectue essentiellement

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Commune d EYMEUX (26730) Prescription : 21/10/2013 Arrêt : 29/02/2016 Approbation : 20/02/2017 5. Annexes (pièces écrites) 5.1- Liste des Servitudes d Utilité Publique 5.2- Eléments

Plus en détail

Notice sur l assainissement des eaux usées et des eaux pluviales

Notice sur l assainissement des eaux usées et des eaux pluviales COMMUNE DE BARRAUX Notice sur l assainissement des eaux usées et des eaux pluviales ARTELIA Ville & Transport AGENCE DE GRENOBLE 6 Rue de Lorraine 38130 ECHIROLLES Tel. : +33 (0) 4 76 33 42 85 Fax : +33

Plus en détail

Schéma Directeur d Assainissement de Liancourt Saint Pierre et Loconville

Schéma Directeur d Assainissement de Liancourt Saint Pierre et Loconville MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIANCOURT SAINT PIERRE ET LOCONVILLE ASSISTANT MAITRE D OUVRAGE : ASSISTANCE DEPARTEMENTALE POUR LES TERRITOIRES DE L OISE de Liancourt Saint Pierre et Loconville Phase 2

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SIEGE SOCIAL 3 rue des Tisserands 35830 BETTON Tél : 02 99 23 84 84 - Fax : 02 99 23 84 70 e-mail : cabinet-bourgois@cabinet-bourgois.fr

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif. Exercice 2012

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif. Exercice 2012 MAIRIE DE VOUZIERS Tél. : 03 24 30 76 30 Fax : 03 24 30 76 50 Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif Exercice 2012 Rapport annuel relatif au prix et à

Plus en détail

Système d assainissement de la station d épuration de Conte Mont de Marsan (40) Dossier d autorisation unique

Système d assainissement de la station d épuration de Conte Mont de Marsan (40) Dossier d autorisation unique Octobre 2016 14SBO092 V5 Système d assainissement de la station d épuration de Conte Mont de Marsan (40) Dossier d autorisation unique Agence Régionale Aquitaine 2a, avenue de Berlincan BP 50004 33166

Plus en détail

eau et assainissement

eau et assainissement 67 eau et assainissement De la gestion de l eau potable à l assainissement des eaux usées et pluviales, le Grand Avignon veille au bon fonctionnement de l ensemble du cycle. Offrir une eau potable de qualité,

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE La pollution organique d origine domestique est aujourd hui mieux éliminée par les stations d épuration. En effet, la mise en œuvre de la directive «eaux résiduaires urbaines»

Plus en détail

Manuel d autosurveillance

Manuel d autosurveillance Manuel d autosurveillance Document rendu obligatoire par la réglementation pour les agglomérations d assainissement supérieures ou égales à120 kg/j de DBO5. STEP àpartir de 2000 éq habitants. http://assainissement.developpement

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités

Plus en détail

L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux

L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux Réunion de quartier du 24 novembre 2016 Ruffine LE VILLAIN Ingénieure eau potable et assainissement SOMMAIRE I. L eau en quelques notions clefs II. Qui gère

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l assainissement collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l assainissement collectif Syndicat Intercommunal d Assainissement et d Eau Potable de la Région de Questembert Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l assainissement collectif Exercice 2010 Conformément

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL PRIX ET QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL PRIX ET QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF L union de Coteba et Sogreah Coteba & Sogreah, same team, enhanced expertise COMMUNE DE CLOHARS-CARNOET PRIX ET QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF EXERCICE 2013 Rapport annuel relatif

Plus en détail

Réglementation française ANC

Réglementation française ANC Réglementation française ANC Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique

Plus en détail

IMPACTS DES EAUX CLAIRES

IMPACTS DES EAUX CLAIRES Conférence CRDG 10 décembre 2015 IMPACTS DES EAUX CLAIRES SUR LE FONCTIONNEMENT D UNE STATION D ÉPURATION STEP ORP-LE-GRAND 6300 EH 2 CARTE DU RÉSEAU AVEC L ÉTAT DES LIEUX Deux lots de collecteurs sont

Plus en détail

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN www.jean-voisin.fr Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2 HISTORIQUE JEAN VOISIN

Plus en détail

FORMULAIRE DE CONTROLE DE REALISATION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FORMULAIRE DE CONTROLE DE REALISATION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE CONTROLE DE REALISATION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous achevez des travaux sur votre installation d assainissement non collectif. La bonne exécution de ceux-ci doit

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d'alimentation d'eau Potable et d'assainissement Bassanne - Dropt - Garonne

Syndicat Intercommunal d'alimentation d'eau Potable et d'assainissement Bassanne - Dropt - Garonne Syndicat Intercommunal d'alimentation d'eau Potable et d'assainissement Bassanne - Dropt - Garonne Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l'assainissement collectif (RPQS) Exercice

Plus en détail

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement Journée régionale d information et d échange mardi 17 septembre 2013 «Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

Plus en détail

Présenté conformément à l article L du code général des collectivités territoriales et au décret du 2 mai 2007.

Présenté conformément à l article L du code général des collectivités territoriales et au décret du 2 mai 2007. Rapport annuel relatif au Prix et la Qualité du Service Public de l Assainissement Collectif de BOSC-LE-HARD Présenté conformément à l article L2224-5 du code général des collectivités territoriales et

Plus en détail

Les sous produits de l assainissement

Les sous produits de l assainissement Les sous produits de l assainissement La compétence Assainissement Jusqu en 2012: collecteurs intercommunaux et les systèmes d épuration gérés par la CAV les communes géraient directement la collecte des

Plus en détail

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Limousin et le Gouvernorat de Nabeul, l Office International de l Eau et

Plus en détail

35hadeZAC. Avis bureau ZAC de Bel-Air SELA - Bouvron

35hadeZAC. Avis bureau ZAC de Bel-Air SELA - Bouvron 35hadeZAC Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création de plans d eau Qualité des eaux Article 6 : règles de rejets

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Troyes, le 6 octobre 2014, Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Signature d un contrat de partenariat entre le Conseil général de l Aube et l agence de l eau Seine-Normandie,

Plus en détail

Rapport de visite courante de l'autosurveillance

Rapport de visite courante de l'autosurveillance SERVICE d'assistance TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d'epuration S.A.T.E.S.E. Nom de la station : TOSSE Mission d assistance technique Rapport de visite courante de l'autosurveillance Du : 18/08/2009

Plus en détail

Les «industriels» et l assainissement

Les «industriels» et l assainissement Direction des rues Service assainissement Les «industriels» et l assainissement Plan : 1. L assainissement à Rennes 2. Rappel de la réglementation Le 18/10/2012 3. Historique du contrôle des «industriels»

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S T A R I F S 2 0 1 6 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007 1996 2006 Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique vendredi 19 Janvier 2007 Table Ronde n 1 Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique Réalisation : Thierry GRUDA - Atelier ThiGRiS 0596 57

Plus en détail

Jean Voisin : Ecophyltre

Jean Voisin : Ecophyltre Partenariat 2013-2015 - Domaine eau et aménagements urbains «Evaluation des procédés nouveaux d assainissement Conception et exploitation des stations de traitement des eaux usées des petites et moyennes

Plus en détail

PLU DES ROUSSES approuvé le 20 mars 2014 Notice sanitaire 2 IR CONCEPT Aménagement et Urbanisme 33 Route de Chevennes CRAN-GEVRIER

PLU DES ROUSSES approuvé le 20 mars 2014 Notice sanitaire 2 IR CONCEPT Aménagement et Urbanisme 33 Route de Chevennes CRAN-GEVRIER PLU DES ROUSSES approuvé le 20 mars 2014 Notice sanitaire 2 SOMMAIRE 1. L assainissement... 4 1.1. Traitement des eaux usées :... 4 1.2. Réseaux de collecte des eaux usées :... 4 1.3. Secteurs en assainissement

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement Exercice 2014

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement Exercice 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement Exercice 2014 Document établi selon le décret et l arrêté ministériels du 02/05/07 Communauté de Communes du secteur d Illfurth

Plus en détail

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins Bureau de la CLE du 05juillet 2016 Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin Contexte Renouvellement de l arrêté préfectoral de rejet (autorisation le 07/08/2001 pour 15 ans, échéance le

Plus en détail

SEGTEUP. Projet SEGTEUP. Intérêt du point du vue de la communauté Urbaine de Lyon SEGTEUP

SEGTEUP. Projet SEGTEUP. Intérêt du point du vue de la communauté Urbaine de Lyon SEGTEUP 8 FEVRIER 2010 - LYON Projet Intérêt du point du vue de la communauté Urbaine de Lyon Jeudi 3 décembre 2009 LYON BRON Plan de présentation Rappel sur le projet de restructuration du collecteur de l Yzeron

Plus en détail

PRÉFET DE L ARDÈCHE. Pétitionnaire :

PRÉFET DE L ARDÈCHE. Pétitionnaire : PRÉFET DE L ARDÈCHE Direction départementale des territoires Service environnement Pôle eau RAPPORT de l ingénieur chargé de la police de l eau à la direction départementale des territoires de l Ardèche

Plus en détail

Sainte Marie d'alloix Village

Sainte Marie d'alloix Village Bilan 24H Assistance technique du Département du : 02 mai 2012 à 12h00 Nathalie JOURDAN Sainte Marie d'alloix Village INFORMATIONS ADMINISTRATIVES Maître d'ouvrage : Commune de Sainte-Marie-d'Alloix Type

Plus en détail

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Avril 2014 12 rue Kerautret Botmel 35 000 RENNES 02 99 26 15 95 02 99 26 15 96 Sarl.geomaticsystemes@wanadoo.fr

Plus en détail

Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane

Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane Le traitement des effluents de fromagerie, lactosérum et eaux blanches, par cultures fixées sur filtre pouzzolane a été mis au point

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE ROQUETTES Département de la Haute Garonne PLAN LOCAL D URBANISME Première révision Pièce 6.0 Annexes sanitaires Notice technique DOSSIER APPROUVÉ PLU approuvé par délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

EPTB Somme ETUDES PRÉALABLES À LA RÉALISATION DE SDGEP DANS LE CADRE DE PLUI

EPTB Somme ETUDES PRÉALABLES À LA RÉALISATION DE SDGEP DANS LE CADRE DE PLUI EPTB Somme ETUDES PRÉALABLES À LA RÉALISATION DE SDGEP DANS LE CADRE DE PLUI Symcea 2 juin 2016 L ETPB Somme - Ameva Le Syndicat mixte Ameva Syndicat mixte ouvert Créé suite aux inondations de 2001: stratégie

Plus en détail

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage Le lagunage naturel Catherine BOUTIN, Cemagref Lyon catherine.boutin@cemagref.fr Le lagunage naturel Processus Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage 1 Processus Équilibre biologique

Plus en détail

LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT

LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT ÉDITION 017 L EAU EST UNE RESSOURCE ESSENTIELLE. SA GESTION DURABLE EST UN OBJECTIF MAJEUR DU CONSEIL DEPARTEMENTAL. En tant qu acteur public,

Plus en détail

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées Definition et Objectif de l épuration : L épuration des eaux usées est l ensemble des techniques permettant

Plus en détail

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Systèmes d ANC et procédure d agrément Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Typologie et principes Microstation : écoulement saturé avec aération forcée Procédé compact de filtration

Plus en détail

Modèle de Cahier de vie

Modèle de Cahier de vie Modèle de Cahier de vie Systèmes d assainissement collectif de capacité inférieure à 200 EH et Installations d assainissement non collectif de capacité supérieure à 20 EH et inférieure à 200 EH MAITRE

Plus en détail