A retenir : Chapitre 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A retenir : Chapitre 1"

Transcription

1 A retenir : Chapitre 1 C1 * 1 et * 2 Définition de division euclidienne et vocabulaire Effectuer la DIVISION EUCLIDIENNE de D par d non nul, c est trouver le quotient q et le reste r tel que : D = d. q + r avec r < d D = dividende ; d = diviseur ; et D, d, q, r naturels q = quotient ; r = reste ; Remarque : si le reste vaut 0, alors la division de D par d est exacte. On dit que : D est multiple de d. d est diviseur de D C1 * 3 Définition de PGCD Le PGCD de deux naturels est le plus grand naturel qui divise ces deux nombres C1 * 4 Règle pour calculer le PGCD de naturels. (A lire attentivement!) Pour calculer le PGCD de plusieurs nombres : - on décompose chaque nombre en un produit de facteurs premiers - on effectue le produit de TOUS les facteurs premiers communs. Disposition pratique : PGCD (300 ;350) = = C1 * 5 Définition de nombres naturels premiers entre eux Deux nombres naturels sont premiers entre eux si leur seul diviseur commun est 1 Exemple : 4 et 9 sont premiers entre eux. Contre-exemple : 4 et 8 ne sont pas premiers entre eux, car ils sont divisibles par 1, 2 et 4 C1 * 6 Définition de PPCM Le PPCM de deux naturels est le plus petit naturel non nul multiple de ces deux nombres Théorie page 1

2 C1 * 7 Règle pour calculer le PPCM de naturels. (A lire attentivement!) Pour calculer le PPCM de plusieurs nombres : - on décompose chaque nombre en un produit de facteurs premiers - on effectue le produit de tous les facteurs premiers différents affectés de leur plus grand exposant Disposition pratique : PPCM (300 ;350) = ². 3. 5². 7 = ². 3. 5² 2. 5². 7 C1 * 8 Forme générale de différents nombres naturels Un multiple de 3 Un multiple de 5 Un nombre pair 3 n 5 n 2 n Un nombre impair 2 n + 1 Deux naturels consécutifs n et n + 1 Trois naturels consécutifs n, n + 1 et n + 2 Deux nombres pairs consécutifs 2 n et 2 n + 2 Deux nombres impairs consécutifs 2 n + 1 et 2 n + 3 Théorie page 2

3 A retenir : RAPPEL 1) Règles d addition de deux entiers Pour additionner deux entiers de même signe : a. On additionne les valeurs absolues des deux nombres. b. On donne au résultat le signe commun aux deux nombres. Pour additionner deux entiers de signes contraires : c. On soustrait la plus petite valeur absolue de la plus grande. d. On donne au résultat le signe du nombre qui a la plus grande valeur absolue. 2) Propriétés de l addition d entiers Propriétés L addition est commutative Généralisation a + b = b + a L addition est associative a + b + c = (a + b) + c = a + (b + c) 0 est l élément neutre de l addition 0 + a = a = a + 0 3) Règle de soustraction de deux entiers Pour soustraire deux nombres relatifs, on additionne le premier nombre et l opposé du deuxième. 4) Règle de multiplication des entiers Pour multiplier deux nombres entiers : a) déterminer le signe du produit par la règle suivante : le produit de deux entiers de même signe est positif. - le produit de deux entiers de signes contraires est négatif. b) multiplier les valeurs absolues. 5) Propriétés de la multiplication d entiers Propriétés Généralisation La multiplication est commutative. a. b = b. a La multiplication est associative. a. b. c = (a. b). c = a. (b. c) 1 est l élément neutre de la multiplication. 1. a = a = a. 1 0 est absorbant pour la multiplication. 0. a = 0 = a. 0 La multiplication est distributive par rapport à l addition. a. ( b + c ) = a. b + a. c 6) Règle d ordre des opérations (règle de priorité des opérations) Dans une suite d opérations, on effectue dans l ordre : 1 ) les calculs entre parenthèses en commençant par les plus intérieures, 2 ) les puissances, 3 ) les multiplications et les divisions de gauche à droite, 4 ) les additions et les soustractions de gauche à droite. Théorie page 3

4 A retenir : Chapitre 2 C1 * 1 Règle de division d un entier par un entier non nul Pour diviser un entier par un entier non nul, On divise la valeur absolue du dividende par celle du diviseur On détermine le signe du quotient par la règle suivante : - Le quotient de deux nombres de même signe est positif - Le quotient de deux nombres de signes contraires est négatif Exemples : 35 : 5 = 7 35 : ( - 5 ) = : 5 = : ( - 5 ) = 7 Remarque : Le quotient de 0 par un entier non nul vaut 0 Le quotient d un entier non nul par 0 n existe pas C1 * 2 Propriété sur le signe d une fraction : Une fraction est : - positive si son numérateur et son dénominateur sont de même signe - négative si son numérateur et son dénominateur sont de signes contraires Exemples : 9 ; 10 9 ; 10 9 sont des fractions positives 10 9 sont des fractions négatives 10 C1 * 3 Règle des quotients égaux : En français : Un quotient ne change pas si on multiplie (ou divise ) son numérateur et son dénominateur par un même nombre non nul. En formule : Exemple : a b a. k a : m ( b 0 ; k 0 ; m 0 ) b. k b : m C1 * 4 Règle de simplification de fraction (lire) Pour simplifier une fraction à termes entiers, - On détermine le signe de la fraction - On divise les valeurs absolues du numérateur et du dénominateur par leur pgcd C1 * 5 Définition de fraction irréductible Une fraction irréductible est une fraction dont les valeurs absolues du numérateur et du dénominateurs sont premiers entre eux Exemple : 11 est irréductible, mais 12 6 n est pas irréductible. 8 Théorie page 4

5 C1 * 6 Fractions opposées La fraction opposée de a b est la fraction - a b. Exemple : 4 et 5 54 sont des fractions opposées. C1 * 7 Propriété de deux fractions opposées : La somme de deux fractions opposées vaut 0 a a b b 0 ( b 0 ) C1 * 8 Valeurs approchées par défaut et par excès. A lire! Valeur approchée par défaut = Coupure du nombre à un rang donné (on laisse tomber les chiffres à droite). Valeur approchée par excès = Valeur approchée par défaut à laquelle on ajoute 1 au dernier rang. Exemple : Sachant que = 1, la VAPD du nombre 1, au dixième près 1,4 la VAPE du nombre 1, au dixième près 1,5 C1 * 9 Règle de comparaison de fractions : Si deux fractions ont le même dénominateur, la plus petite est celle qui a le plus petit numérateur Exemples : 3 5 < 8 8 car 3 < 5 Si deux fractions ont le même numérateur, la plus petite est celle qui a le plus grand dénominateur Exemples : 2 7 < 2 5 car 7 > 5 Si deux fractions n ont ni le même dénominateur ni le même numérateur, on réduit les deux fractions au même dénominateur Exemples : < car et et 15 < Théorie page 5

6 C1 * 10 Règle d addition de fractions Pour additionner (ou soustraire) des fractions, - On simplifie chaque fraction. - On réduit chaque fraction au même dénominateur (positif et le plus petit possible). - On additionne (ou soustrait) les numérateurs entre eux. - On recopie le dénominateur commun. - On simplifie le résultat, si possible. a d a d ( b 0 ) b b b a d a d ( b 0 ) b b b Exemples : 1) ) C1 * 11 Règle de multiplication de fractions Pour multiplier une fraction par une fraction, - on simplifie au maximum les numérateurs avec les dénominateurs - on multiplie les numérateurs entre eux et les dénominateurs entre eux a c a. c. ( b 0, d 0 ) b d b. d Exemple : = C1 * 12 Fraction inverse a b La fraction inverse de est la fraction b a ( a 0, b 0 ) Exemple : 4 5 et sont des fractions inverses. 5 4 C1 * 13 Propriété de fractions inverses : Le produit de deux fractions inverses vaut 1 a b. 1 b a ( a 0 ; b 0) C1 * 14 Règle de division d une fraction par une fraction Pour diviser une fraction par une fraction non nulle, - on multiplie la première fraction par l inverse de la deuxième - on simplifie le résultat, si possible a c a d a. d :. ( b 0, d 0, c 0 ) b d b c b. c Théorie page 6

7 A retenir : Chapitre 3 C1 * 1 Définition de la puissance d un entier. En français : Soit n un naturel non nul et a un entier non nul, la n ème puissance de a est le produit de n facteurs égaux à a. En langage mathématique : a n = a. a. a.. a n facteurs a : base n : exposant Exemples : 4 5 = ( - 3 ) 4 = ( - 3 ). ( - 3 ). ( - 3 ). ( - 3 ) C1 * 2 Cas particuliers : a 0 = 1 0 n = 0 1 n = 1 a 1 = a C1 * 3 Règle des signes d une puissance. La puissance d un nombre positif est toujours positive. La puissance d un nombre négatif est positive si l exposant est pair. - négative si l exposant est impair. Exemples : 2 5 = = 16 ( - 2 ) 4 = 16 mais 2 4 = - ( ) = - 16 ( - 2 ) 5 = - 32 Théorie page 7

8 C1 * 4 Propriétés des puissances a et b sont des nombres entiers non nuls m et p sont des nombres naturels non nuls Propriétés (Formules en langage mathématique) Exemples a m. a p = a m + p = = 2 8 ( a m ) p = a m. p ( 3 4 ) ² = = 3 8 a m = a m p 7 3 p 5 = = 3 2 a 3 ( a. b ) m = a m. b m ( 2. a ) ³ = 2 ³. a ³ = 8 a³ m b = a b a m m = 2³ 5³ ( ) ² 4 ² + 3 ² C1 * 5 Définition de 10 n et 10 n Si n désigne un naturel non nul : 10 n = = Exemple : 10 5 = n facteurs n zéros derrière le 1 10 n = 1 n 10 = = 0, 00 1 Exemple : 10-4 = 0,0001 n zéros n chiffres après la virgule C1 * 6 Ecriture d un nombre en notation scientifique Lire méthode p. 219 Entier relatif a. 10 x 1 < a < 10 Théorie page 8

9 A retenir : Chapitre 4 C1* 1 & * 2 Définition de l image d un point par une rotation et éléments caractéristiques. X est l image de X par la rotation de centre O et d amplitude, O si OX ' = OX X O ˆX ' = avec + - Sens de rotation X X C1 * 3 Invariants des isométries. INVARIANTS SIGNIFICATION Les isométries conservent l'alignement des points. Les images de trois points alignés par une isométrie sont trois points alignés. la longueur des segments. (et donc le périmètre et l aire) L image d un segment par une isométrie est un segment de même longueur. le parallélisme des droites. Les images de deux droites parallèles par une isométrie sont deux droites parallèles. l'amplitude des angles. (et donc la perpendicularité) L image d un angle par une isométrie est un angle de même amplitude. L image d une droite par une symétrie centrale et par une translation est une droite parallèle. Théorie page 9

10 A retenir : Chapitre 5 C1 * 1 Définition de l axe de symétrie d une figure. Un axe de symétrie d une figure est une droite d telle que : l image de cette figure par la symétrie orthogonale d axe d est la figure elle-même. C1 * 2 Définition du centre de symétrie d une figure. Le centre de symétrie d une figure est le point M tel que : l image de cette figure par la symétrie centrale de centre M est la figure elle-même. C1 * 3 Propriétés du triangle isocèle. Si je suis un triangle isocèle, alors j ai deux côtés de même longueur. Si je suis un triangle isocèle, alors mes deux angles à la base sont de même amplitude. Si je suis un triangle isocèle, alors j ai un axe de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un triangle ayant deux côtés de même longueur, alors je suis isocèle. Si je suis un triangle ayant deux angles de même amplitude, alors je suis isocèle. Si je suis un triangle ayant un axe de symétrie, alors je suis isocèle. Si un triangle est isocèle, alors son axe de symétrie est à la fois la bissectrice de l angle principal, ainsi que la médiane, la hauteur et la médiatrice relatives à la base. C1 * 4 Propriétés du triangle équilatéral. Si je suis un triangle équilatéral, alors mes trois côtés sont de même longueur. Si je suis un triangle équilatéral, alors mes trois angles sont de même amplitude. Si je suis un triangle équilatéral, alors j ai trois axes de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un triangle ayant trois côtés de même longueur, alors je suis équilatéral. Si je suis un triangle ayant trois angles de même amplitude, alors je suis équilatéral. Si je suis un triangle ayant trois axes de symétrie, alors je suis équilatéral. C1 * 5 Propriétés du parallélogramme. Si je suis un parallélogramme, alors mes côtés opposés sont parallèles. Si je suis un parallélogramme, alors mes côtés opposés sont de même longueur. Si je suis un parallélogramme, alors mes angles opposés sont de même amplitude. Si je suis un parallélogramme, alors mes diagonales se coupent en leur milieu. Si je suis un parallélogramme, alors j ai un centre de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un quadrilatère ayant mes côtés opposés parallèles, alors je suis un parallélogramme. Si je suis un quadrilatère ayant mes côtés opposés de même longueur, alors je suis un parallélogramme. Si je suis un quadrilatère ayant mes angles opposés de même amplitude, alors je suis un parallélogramme. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales se coupent en leur milieu, alors je suis un parallélogramme. Si je suis un quadrilatère ayant un centre de symétrie, alors je suis un parallélogramme. Théorie page 10

11 C1 * 6 Propriétés du rectangle. Si je suis un rectangle, alors j ai quatre angles droits. Si je suis un rectangle, alors mes diagonales se coupent en leur milieu et sont de même longueur. Si je suis un rectangle, alors mes médianes sont axes de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un quadrilatère ayant quatre angles droits, alors je suis un rectangle. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales se coupent en leur milieu et sont de même longueur, alors je suis un rectangle. Si je suis un quadrilatère dont les médianes sont axes de symétrie, alors je suis un rectangle. C1 * 7 Propriétés du losange. Si je suis un losange, alors mes quatre côtés sont de même longueur. Si je suis un losange, alors mes diagonales se coupent en leur milieu et sont perpendiculaires. Si je suis un losange, alors mes diagonales sont axes de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un quadrilatère ayant quatre côtés de même longueur, alors je suis un losange. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales se coupent en leur milieu et sont perpendiculaires, alors je suis un losange. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales sont axes de symétrie, alors je suis un losange. C1 * 8 Propriétés du carré. Si je suis un carré, alors j ai quatre côtés de même longueur et quatre angles droits. Si je suis un carré, alors mes diagonales se coupent en leur milieu, sont perpendiculaires et de même longueur. Si je suis un carré, alors mes diagonales et mes médianes sont axes de symétrie. PROPRIETES RECIPROQUES Si je suis un quadrilatère ayant quatre côtés de même longueur et quatre angles droits, alors je suis un carré. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales se coupent en leur milieu, sont perpendiculaires et de même longueur, alors je suis un carré. Si je suis un quadrilatère dont les diagonales et les médianes sont axes de symétrie, alors je suis un carré. Théorie page 11

12 A retenir : Chapitre 6 C1 * 1 Définition de deux angles opposés par le sommet. Deux angles opposés par le sommet sont des angles qui ont le même sommet et dont les côtés sont dans le prolongement l un de l autre. C1 * 2 Propriété des angles opposés par le sommet. Deux angles opposés par le sommet ont même amplitude. C1 * 3 Définition de deux angles correspondants Deux angles correspondant sont : - deux angles non adjacents ; - situés du même côtés de la sécante s ; - l un à l intérieur et l autre à l extérieur des deux droites d et d. C1 * 4 Définition de deux angles alternes-internes Deux angles alternes-internes sont : - deux angles non adjacents ; - situés de part et d autre de la sécante s ; - à l intérieur des deux droites d et d. C1 * 5 Définition de deux angles alternes-externes Deux angles alternes-externes sont : - deux angles non adjacents ; - situés de part et d autre de la sécante s ; - à l extérieur des deux droites d et d. C1 * 6 Propriétés des angles formés par deux parallèles et une sécante. Si deux droites parallèles sont coupées par une sécante, Alors elles déterminent des angles correspondants de même amplitude. Si deux droites parallèles sont coupées par une sécante, Alors elles déterminent des angles alternes-internes de même amplitude. Si deux droites parallèles sont coupées par une sécante, Alors elles déterminent des angles alternes-externes de même amplitude. Théorie page 12 PROPRIETES RECIPROQUES Si deux droites coupées par une sécante déterminent des angles correspondants de même amplitude, Alors ces deux droites sont parallèles. Si deux droites coupées par une sécante déterminent des angles alternes-internes de même amplitude, Alors ces deux droites sont parallèles. Si deux droites coupées par une sécante déterminent des angles alternes-externes de même amplitude, Alors ces deux droites sont parallèles.

13 C1 * 7 Somme des amplitudes des angles d un triangle. La somme des amplitudes des angles d un triangle vaut 180. C1 * 8 Cas du triangle équilatéral. Dans un triangle équilatéral, chaque angle a une amplitude de 60. Si un triangle a deux angles dont l amplitude vaut 60, alors il est équilatéral. C1 * 9 Cas du triangle rectangle. Dans un triangle rectangle, les angles aigus sont complémentaires. Si un triangle a deux angles aigus complémentaires, alors il est rectangle. C1 * 10 Cas du triangle isocèle. Dans un triangle rectangle isocèle, les angles aigus ont chacun une amplitude de 45. Si un triangle rectangle a un angle aigu dont l amplitude vaut 45, alors il est isocèle. C1 * 11 Propriétés de la somme des amplitudes des angles d un polygone. La somme des amplitudes des angles d un polygone à n côtés vaut (n 2). 180 L amplitude d un angle d un polygone régulier à n côtés vaut ( n 2). 180 n Théorie page 13

14 A retenir : Chapitre 7 C1 * 1 Définition de termes semblables Des termes semblables sont des termes qui ont la même partie littérale, c est-à-dire qui comportent les mêmes lettres avec les mêmes exposants. Exemple : Termes semblables : 7 a et 3 a Termes non semblables : 5 ab et 5 ac 7 ab et 5 ab 2 a² et 2 b² 2 a² et 5 a² 3 a² et 3 a 4 x²y³ et 2 x²y³ 4 x³y² et 2 x²y³ C1 * 2 Règle pour supprimer des parenthèses Parenthèses précédées du signe + Parenthèses précédées du signe - a + ( b + c ) = a + b + c a + ( b - c ) = a + b - c a + ( - b + c ) = a - b + c a - ( b + c ) = a - b - c a - ( b - c ) = a - b + c a - ( - b + c ) = a + b - c C1 * 3 Règle pour réduire une somme algébrique : Pour réduire une somme algébrique, on additionne les termes semblables c est-à-dire : - on recopie leur partie littérale, - on additionne leurs coefficients. Exemples : 5 c + 7 c = 12 c 6 xy + 5 xy = 11 xy 4 b² + 3 b² = 7 b² 8 a² + 2 a + 6 a² a = 14 a ² + 5 a xy 5 y³ + 4 xy 7 x²y + 2 y³ - 5 x²y = 6 xy 3 y³ - 12 x²y Règle pour réduire un produit algébrique : Pour réduire un produit algébrique, on multiplie : - les coefficients entre eux, - les parties littérales entre elles, en notant les lettres dans l ordre alphabétique et en utilisant les propriétés des puissances. Exemples : 4 a. 2 c = 8 a c 2 ab. 5 c = 10 a b c 2 a²b. 7 a³y = 14 a 5 by - 3 x 4 y³. ( - 4 x² b 5 ). 2 y 6 = 24 b 5 x 6 y 9 Théorie page 14

15 C1 * 4 et * 6 Propriété de distributivité. Développer (Formules) Produit Somme ou différence c. ( a + b ) = c. a + c. b c. ( a b ) = c. a c. b Produit Somme ou différence Factoriser C1 * 5 Interprétation géométrique de la distributivité. a b c ac bc c. ( a + b ) = ac + bc C1 * 7 Propriété de la double distributivité. (Formule) (a + b) (c + d) = ac + ad + bc + bd Exemples : (a + b) (c d) = ac ad + bc bd (2x + 3) (x + 7) = 2x² + 14x + 3x + 21 = 2x² + 17x + 21 (a b) (c d) = ac ad bc + bd (-3x + 4) (x + 1) = - 3x² - 3x + 4x + 4= - 3x² + x + 4 C1 * 8 Interprétation géométrique de la double distributivité. a b c ac bc (a + b). (c + d) = ac + ad + bc + bd d ad bd C1 * 9 Identités remarquables (Carré d une somme ou d une différence de deux termes) (a + b )² = a² + b² + 2ab (a b )² = a² + b² - 2ab C1 * 10 et C1 * 11 Identités remarquables (Produit de deux binômes conjugués) (a + b). (a b) = a² - b² * Un binôme est la somme de deux termes. * Deux binômes conjugués sont deux binômes qui ne diffèrent que par le signe d un des termes. Théorie page 15

16 C1 * 1 Définition d une équation. A retenir : Chapitre 8 Une équation à une inconnue est une égalité comprenant des nombres et une lettre (appelée inconnue). Exemple : 3x - 4 = x + 8 équation 1er membre 2ème membre C1 * 2 Définition de la solution d une équation. La solution d une équation est la valeur de l inconnue pour laquelle l égalité est vérifiée. Exemple : La solution de l équation ci-dessus est x = 6 car : = C1 * 3 Propriétés de l égalité. 1 ) * Ajouter un même nombre aux deux membres d une égalité conserve l égalité. Formule : a = b a + c = b + c * Soustraire un même nombre aux deux membres d une égalité conserve l égalité. Formule : a = b a - c = b - c 2 ) * Multiplier les deux membres d une égalité par un même nombre, conserve l égalité. Formule : a = b a. c = b. c * Diviser les deux membres d une égalité par un même nombre NON NUL, conserve l égalité. Formule : a = b a c = b c Exemples : x + 3 = 4 x 5 = 7 4 x = 9 x = 4-3 x = x 4 = 9 4 x = 1 x = 12 x = 9 4 x 6 = 5 x 6. 6 = 5. 6 x = 30 Théorie page 16

17 A retenir : Chapitre 9 C1 * 1 Notion de grandeurs proportionnelles. Deux grandeurs sont proportionnelles si on peut multiplier toutes les valeurs de la première grandeur (x) par un même nombre pour obtenir les valeurs correspondantes de la seconde grandeur (y). Ce nombre est appelé coefficient de proportionnalité, souvent noté k. Exemple : Consommation d essence d une voiture en fonction du nombre de km parcourus Distance ( x ) Consommation ( y ) , x 0,15 Le coefficient de proportionnalité est k = 0,15 Contre exemple : x 10 X y X 4 Les grandeurs x et y ne sont pas proportionnelles. Propriétés : Distance ( x ) Consommation ( y ) , ,5 + Distance ( x ) Consommation ( y ) X , X 2 Théorie page 17

18 C1 * 2 Caractéristiques du graphique et formule. Le graphique de deux grandeurs proportionnelles est une droite passant par l origine. La relation entre ces deux grandeurs x et y s écrit : y = k. x ( k étant le coefficient de proportionnalité ) C1 * 3 Vocabulaire lié aux proportions. Un rapport entre deux grandeurs est une fraction qui compare deux valeurs de ces grandeurs. Une proportion est l égalité entre deux rapports. 1 er terme 3 ème terme a c = est une proportion. b d 2 ème terme 4 ème terme a et d sont les extrêmes. B et c sont les moyens. C1 * 4 Propriété fondamentale des proportions. Dans toute proportion, le produit des extrêmes est égal au produit des moyens. a Formule : a, b, c, d étant des nombres non nuls : b = c ad = bc d Cette propriété permet de compléter facilement des proportions et de chercher la "quatrième proportionnelle", c est-à-dire le quatrième terme d une proportion. Exemple : = donc x 3. x = x = 75 x = 75 3 x = 25 Théorie page 18

19 A retenir : Chapitre 11 C1 * 1 Inégalité triangulaire. Dans un triangle, la longueur de chaque côté est : - plus petite que la somme des longueurs des deux autres côtés ; - plus grande que la différence positive des deux autres côtés. AC BC < AB < AC BC AB BC < AC < AB BC A B AB AC < BC < AB AC C C1 * 2 Définition de la médiatrice d un segment. La médiatrice d un segment est la droite passant par le milieu de ce segment et perpendiculaire à ce segment. C est un axe de symétrie de ce segment. C1 * 3 Propriété de la médiatrice d un segment. Si un point est à égale distance des extrémités d un segment, Alors il appartient à la médiatrice de ce segment. PROPRIETES RECIPROQUES Si un point appartient à la médiatrice d un segment, Alors il est à égale distance des extrémités de ce segment. C1 * 4 Propriété des médiatrices des côtés d un triangle. Les trois médiatrices des côtés d un triangle sont concourantes en un seul point qui est le centre du cercle circonscrit à ce triangle. C1 * 5 Définition du cercle circonscrit. Le cercle circonscrit à un triangle est le cercle passant par les trois sommets du triangle et dont le centre est le point de concours des médiatrices des côtés de ce triangle. C1 * 6 Triangle rectangle et cercle circonscrit Théorèmes + conséquences. Théorème DIRECT Si un triangle est rectangle, Alors son hypoténuse est un diamètre de son cercle circonscrit. Théorie page 19 Théorème RECIPROQUE Si un triangle a comme côté un diamètre de son cercle circonscrit, Alors ce triangle est rectangle. Conséquence : Conséquence : Si un triangle est rectangle, Alors la médiane relative à l hypoténuse vaut la moitié de celle-ci Si une médiane d un triangle vaut la moitié du côté correspondant, Alors ce triangle est rectangle.

20 C1 * 7 Définition de la bissectrice d un angle. La bissectrice d un angle est la demi-droite qui partage cet angle en deux angles de même amplitude. C1 * 8 Propriété de la bissectrice d un angle. Si un point est à égale distance des côtés d un angle, Alors il appartient à la bissectrice de cet angle. PROPRIETES RECIPROQUES Si un point appartient à la bissectrice d un angle, Alors il est à égale distance des côtés de cet angle. C1 * 9 Propriété des bissectrices des angles d un triangle. Les trois bissectrices des angles d un triangle sont concourantes en un seul point qui est le centre du cercle inscrit à ce triangle. C1 * 10 Définition du cercle inscrit. Le cercle inscrit à un triangle est le cercle tangent aux trois côtés du triangle et dont le centre est le point de concours des bissectrices des angles de ce triangle. C1 * 11 Positions de deux cercles. C 1 C 2 C 1 C 2 Les cercles C 1 et C 2 sont DISJOINTS EXTERIEUREMENT (0 intersection) Les cercles C 1 et C 2 sont DISJOINTS INTERIEUREMENT (0 intersection) C 1 C 2 C 1 C 2 Les cercles C 1 et C 2 sont TANGENTS EXTERIEUREMENT (1 intersection) Les cercles C 1 et C 2 sont TANGENTS INTERIEUREMENT (1 intersection) C 1 C 2 C 1 C 2 Les cercles C 1 et C 2 sont SECANTS (2 intersections) Les cercles C 1 et C 2 sont CONCENTRIQUES (0 intersection) Théorie page 20

21 C1 * 12 Positions d un cercle et d une droite. C 1 d C 1 d Le cercle C 1 et la droite d sont DISJOINTS (0 intersection) Le cercle C 1 et la droite d sont TANGENTS (1 intersection) d C 1 Le cercle C 1 et la droite d sont SECANTS (2 intersections) C1 * 13 Propriété de la tangente à un cercle. La tangente à un cercle est perpendiculaire au rayon en son point de contact C 1 Point de contact tangente Théorie page 21

L essentiel des notions

L essentiel des notions L essentiel des notions Sésamath Quatrième L essentiel des notions http://www.sesamath.net/ Association Sésamath http://manuel.sesamath.net/ Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson Table des matières

Plus en détail

SOMMAIRE. Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires. Fiche 6 : Démontrer qu un quadrilatère est un parallélogramme

SOMMAIRE. Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires. Fiche 6 : Démontrer qu un quadrilatère est un parallélogramme SOMMAIRE Fiche 1 : Démontrer que deux droites sont parallèles Fiche 2 : Démontrer que deux droites sont perpendiculaires Fiche 3 : Démontrer qu un triangle est équilatéral Fiche 4 : Démontrer qu un triangle

Plus en détail

PROGRESSION «SPECIALE » EN CLASSE DE QUATRIEME

PROGRESSION «SPECIALE » EN CLASSE DE QUATRIEME PROGRESSION «SPECIALE 2014-2015» EN CLASSE DE QUATRIEME THEME 1 : CALCUL NUMERIQUE (1) ECRITURES FRACTIONNAIRES (1) ECRITURES FRACTIONNNAIRES DE NOMBRES POSITIFS Connaissances et capacités Opérations (+,,

Plus en détail

Progression 4e - MATHEMATIQUES

Progression 4e - MATHEMATIQUES PREMIER TRIMESTRE ADDITION ET SOUSTRACTION DES NOMBRES RELATIFS (Chap1) I) Addition de deux nombres relatifs II) Soustraction de deux nombres relatifs III) Notation simplifiée Activités : CALCUL MENTAL,

Plus en détail

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD].

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD]. GÉOMÉTRIE PLANE Langage géométrique : notations et vocabulaire. [ ] = segment [AB] = segment d extrémités A et B. AB = longueur du segment AB (ou parfois la distance de A à B). ( ) = droite (AB) = droite

Plus en détail

Comment démontrer que deux droites sont parallèles

Comment démontrer que deux droites sont parallèles F1 Comment démontrer que deux droites sont parallèles P : Si deux droites sont parallèles, alors toute parallèle à l une est parallèle à l autre. P : Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième,

Plus en détail

Troisième - Objectifs de l année en mathématique

Troisième - Objectifs de l année en mathématique Troisième - Objectifs de l année en mathématique Chapitre 0 : Les nombres réels *Document téléchargeable sur http://www.cspu.be/~termollem dans «Documents» 1. Nommer les ensembles de nombres et donner

Plus en détail

Programme de mathématiques

Programme de mathématiques Enseignement Secondaire et Secondaire Technique 32 avenue de la Gare, L-9233 Diekirch boîte postale 39, L-9201 Diekirch www.lcd.lu Lycée classique de Diekirch t (+352) 26 807 210 f (+352) 80 95 84 Programme

Plus en détail

L essentiel des notions

L essentiel des notions L essentiel des notions Sésamath Sixième L essentiel des notions http://www.sesamath.net/ Association Sésamath http://manuel.sesamath.net/ Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson Table des matières

Plus en détail

Progression 5e - MATHEMATIQUES

Progression 5e - MATHEMATIQUES PREMIER TRIMESTRE PRIORITE DES OPERATIONS (Chap1) I) Calculs sans parenthèses II) Calculs avec parenthèses Activités : Révision de l ODG, CALCUL MENTAL - Effectuer une succession d opérations donnée sous

Plus en détail

Première - Objectifs de l année en mathématique

Première - Objectifs de l année en mathématique Première - Objectifs de l année en mathématique *Document téléchargeable sur http://www.cspu.be/~termollem dans «Documents» Chapitres 1&2 : Calcul mental, diviseurs et multiples 1. Définir et distinguer

Plus en détail

I Rappels sur les symétries :

I Rappels sur les symétries : I Rappels sur les symétries : I. 1 Symétrie axiale : On note I le milieu de [ AB ]. On appelle médiatrice du segment [ AB ] la droite perpendiculaire en I à ( AB ). Propriétés : La médiatrice de [ AB ]

Plus en détail

TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés.

TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés. TRIANGLES Inégalité triangulaire : Th Dans un triangle, la longueur de chaque côté est inférieure à la somme des longueurs des deux autres côtés. Th Trois longueurs étant données, Si la plus grande est

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE

ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE ÉLÉMENTS DE GÉOMÉTRIE PLANE I. DROITE ET SEGMENT 1. Généralités Il existe une droite et une seule passant par deux points A et B distincts donnés, on la note (AB). On peut dire que la droite passe par

Plus en détail

Le classeur peut comporter cinq parties, puis au choix de chacun de modifier ce choix. Voici les cinq parties :

Le classeur peut comporter cinq parties, puis au choix de chacun de modifier ce choix. Voici les cinq parties : Le classeur Comment faire pour consignes Les élèves peuvent se créer un outil mathématiques qui les aide du début du collège jusqu au baccalauréat. Un classeur dans lequel toutes les méthodes de chaque

Plus en détail

SOMMAIRE du Cours de Mathématiques

SOMMAIRE du Cours de Mathématiques SOMMAIRE du Cours de Mathématiques Thème : NOMBRES ET CALCULS Chapitre 01 : NOMBRES DECIMAUX Fiche 1 : Fractions décimales et nombres décimaux Fiche 2 : Demi-droite graduée Fiche 3 : Comparer des nombres

Plus en détail

COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES?

COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES? 1 COMMENT DEMONTRER QUE DEUX DROITES SONT PARALLELES? 1) En utilisant les propriétés vues en 6 ème Si deux droites sont parallèles à une même droite alors elles sont parallèles entre elles On sait que

Plus en détail

I. Polygones : II. Triangles : 1) Définition : Les segments [AC], [AB] et [BC] sont les trois côtés du triangle.

I. Polygones : II. Triangles : 1) Définition : Les segments [AC], [AB] et [BC] sont les trois côtés du triangle. 1 / 6 I. Polygones : Un polygone est une figure fermée dont les côtés sont des segments. II. Triangles : 1) Un triangle est un polygone à trois côtés. Les segments [AC], [AB] et [BC] sont les trois côtés

Plus en détail

Angle et parallèles. Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles.

Angle et parallèles. Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles. Angle et parallèles Si 2 droites sont perpendiculaires à une même droite, alors elles sont parallèles entre elles. Si 2 droites sont perpendiculaires, toute parallèle à l une est perpendiculaire à l autre.

Plus en détail

Enchaînements d opérations

Enchaînements d opérations Enchaînements d opérations 1. Effectuer une succession d opérations : règles de priorités opératoires Dans une expression sans parenthèses, quand il y a uniquement des additions et des soustractions, on

Plus en détail

Programme de 4 ème en mathématiques

Programme de 4 ème en mathématiques Programme de 4 ème en mathématiques 1. THEOREME DE PYTHAGORE 3 I. Vocabulaire 3 II. Le théorème (direct) de Pythagore 4 III. Application : comment on rédige les exercices 4 IV. Réciproque du théorème de

Plus en détail

Progression et compétence 6 ème

Progression et compétence 6 ème Progression et compétence 6 ème 2016-2017 Droites parallèles, perpendiculaires Non Début GF1 : Connaître / utiliser le vocabulaire et les notations : point, droite, demidroite, segment. GF2 : Tracer une

Plus en détail

Mathématiques 4 ème Chapitre 1 Multiplications, divisions de nombres relatifs

Mathématiques 4 ème Chapitre 1 Multiplications, divisions de nombres relatifs Mathématiques 4 ème Chapitre 1 Multiplications, divisions de nombres relatifs R.1. Additionner et soustraire des nombres relatifs R.2. Effectuer une somme algébrique. 4.1 Donner la règle des signes dans

Plus en détail

MATHÉMATIQUES CINQUIÈME

MATHÉMATIQUES CINQUIÈME Collège STANISLAS de QUÉBEC ( 2011-2012 ) MATHÉMATIQUES CINQUIÈME 1. OBJECTIFS. Acquérir des connaissances pratiques et utiles dans des situations de la vie pratique.. Acquérir des notions fondamentales

Plus en détail

ANNEXE. PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT (N os 1 à 55)

ANNEXE. PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT (N os 1 à 55) ANNEXE PREMIÈRE PARTIE : ÉNONCÉS EXTRAITS DU COURS MAT - 4111-2 (N os 1 à 55) ANGLES 1. Des angles adjacents qui ont leurs côtés extérieurs en ligne droite sont supplémentaires. 2. Les angles opposés par

Plus en détail

Socle Commun des Connaissances - Compétences Mathématiques - Classement adapté à Sésamath / MathenPoche

Socle Commun des Connaissances - Compétences Mathématiques - Classement adapté à Sésamath / MathenPoche Compétence exigible au socle dès à présent. v Compétence exigible au socle ultérieurement. v Compétence non exigible au socle. v Compétence sans objet. v 6 Sixième V V V V 6N Nombres entiers et décimaux

Plus en détail

FORMULAIRE MATHEMATIQUES

FORMULAIRE MATHEMATIQUES Collège Mont Miroir FORMULAIRE MATHEMATIQUES Tout ce que vous devez savoir pour réussir au brevet, et même après. Mr Mougin 2015/2016 Page 2 SOMMAIRE ARITHMÉTIQUE... 5 Définitions... 5 Critères de divisibilité...

Plus en détail

MISE EN PARALLELE PROGRAMMES DE MATHS C3 et 6ème ORGANISATION ET GESTION DES DONNEES

MISE EN PARALLELE PROGRAMMES DE MATHS C3 et 6ème ORGANISATION ET GESTION DES DONNEES MISE EN PARALLELE PROGRAMMES DE MATHS C3 et 6ème Proportionnalité CM1 - Utiliser un tableau ou la règle de trois dans des situations très simples de proportionnalité. Proportionnalité CM2 - Résoudre des

Plus en détail

THEOREMES DE GEOMETRIE

THEOREMES DE GEOMETRIE THEOREMES DE GEOMETRIE DROITES REMARQUABLES D'UN TRIANGLE Hauteurs : On appelle hauteur d'un triangle une droite qui passe par un sommet du triangle et qui est perpendiculaire au coté opposé à ce sommet.

Plus en détail

Répartition annuelle

Répartition annuelle Année scolaire 2016-2017 Classe : EB4 Matière : Mathématiques Répartition annuelle Semaine Chapitre Titre Objectifs/Compétences 1 er trimestre 1/2 Chapitres 1-2-3 Les multiples (1) Les multiples (2) Les

Plus en détail

PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE

PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE PROPRIETES, THEOREME DE GEOMETRIE Droites Si deux droites sont parallèles à une même troisième, alors elles sont parallèles entre elles. (6ème) Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième,

Plus en détail

PROPRIÉTÉ Dans une expression sans parenthèses. les multiplications et les divisions doivent être effectuées avant les additions et les soustractions.

PROPRIÉTÉ Dans une expression sans parenthèses. les multiplications et les divisions doivent être effectuées avant les additions et les soustractions. 1 Expressions sans parenthèses OBJECTIF 1 PROPRIÉTÉ Dans une expression sans parenthèses, les multiplications et les divisions doivent être effectuées avant les additions et les soustractions. s Calcul

Plus en détail

Programme de mathématiques en classe de 7 e O, année scolaire

Programme de mathématiques en classe de 7 e O, année scolaire E n s e i g n e m e n t s e c o n d a i r e e t s e c o n d a i r e t e c h n i q u e Programme de mathématiques en classe de 7 e O, année scolaire 2016 2017 [1] Manuels Cinq sur cinq, 1 er degré Géométrie

Plus en détail

À la découverte du manuel

À la découverte du manuel À la découverte du manuel Page de titre Les objectifs du chapitre : ce que l on retrouve accompagné d un petit test ce que l on découvre ou approfondit. Retrouver et découvrir A partir de situations, d

Plus en détail

PROGRAMMATION DE MATHEMATIQUES - CM2

PROGRAMMATION DE MATHEMATIQUES - CM2 Période 1 (7 semaines) PROGRAMMATION DE MATHEMATIQUES - CM2 Connaître par coeur les tables d addition nombres de 0 à 50. Problèmes relevant de l addition, : addition d un nombre de 2 de la soustraction

Plus en détail

Cours configurations du plan

Cours configurations du plan I Polygones a) Polygones particuliers triangles Propriété : La somme des angles d un triangle est égale à 180. Définition : Un triangle isocèle a deux côtés de même longueur. Propriétés caractéristiques

Plus en détail

Géométrie transformation du plan.

Géométrie transformation du plan. Géométrie transformation du plan. I. Cercle 2 A. Définitions 2 B. Positions relatives d une droite et d un cercle 2 C. Positions relatives de deux cercles 2 II. 2 A. Construction à la règle et au compas

Plus en détail

Enseigner les mathématiques aux élèves de SEGPA

Enseigner les mathématiques aux élèves de SEGPA Enseigner les mathématiques aux élèves de SEGPA E. HERNANDEZ IEN ASH G. DERMIGNY CPC ASH L enseignement des mathématiques en SEGPA a une triple visée : - consolider, enrichir et structurer les acquis de

Plus en détail

Compétences (en référence au programme)

Compétences (en référence au programme) Séance N Lycée HONNORAT BARCELONNETTE Durée effectif 0 1h 29 Classes :5 e Planification prévisionnelle des enseignements de mathématiques Mise en œuvre des programmes de 5 ème à la rentrée 2011 Cette planification

Plus en détail

en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent. en effectuant un demi-tour autour de ce point, les figures se superposent.

en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent. en effectuant un demi-tour autour de ce point, les figures se superposent. 1 Symétrie par rapport à une droite JETIF 1 ÉFINITIN ire que deux figures sont symétriques par rapport à une droite signifie que, en effectuant un pliage le long de la droite, les figures se superposent.

Plus en détail

Chapitre 2. Calcul littéral. Théorie. 2.1 RAPPEL DE 8 e : DÉVELOPPER UN PRODUIT 2.2 LES SIMPLIFICATIONS D ÉCRITURE

Chapitre 2. Calcul littéral. Théorie. 2.1 RAPPEL DE 8 e : DÉVELOPPER UN PRODUIT 2.2 LES SIMPLIFICATIONS D ÉCRITURE 7 Chapitre Calcul littéral Théorie.1 RAPPEL DE 8 e : DÉVELOPPER UN PRODUIT Le calcul littéral consiste à calculer avec des variables (c est-à-dire avec des lettres) comme on le ferait avec des nombres.

Plus en détail

EXERCICES DE REVISION AVANT LA SECONDE

EXERCICES DE REVISION AVANT LA SECONDE EXERCICES DE REVISION AVANT LA SECONDE Vous pouvez faire tous les exercices sur ces feuilles. Je vous conseille donc de les imprimer. LES PRIORITES DE CALCUL Exercice 1 Rappels de cours : _ Les calculs

Plus en détail

CERTIFICAT, GEOMETRIE. Liste des sujets

CERTIFICAT, GEOMETRIE. Liste des sujets 9VSB CERTIFICAT, GEOMETRIE Liste des sujets 1. Notions préliminaires 2. Cercle, Cylindre et Cône 3. Angles 4. Polygones et Polyèdres 5. Transformations géométriques 6. Triangles isométriques 7. Théorème

Plus en détail

OPERATIONS. Tableau de la numération décimale.

OPERATIONS. Tableau de la numération décimale. A5 p6 Puissances A4 p5 Calculs avec des relatifs A6 p7 Equations A7 p8 Pourcentages A8a p9 Proportions (1) A8b p10 Proportions (2) A8c p11 Proportions (3) A9 p12 Calcul algébrique (1) A10 p13 Calcul algébrique

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE Remarques générales: Les compétences minimales exigibles sont indiquées en

Plus en détail

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net :

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : http://titaile.free.fr (sans le www) I. Calcul. Revoir impérativement «développer, factoriser, résoudre

Plus en détail

Répartition annuelle

Répartition annuelle Année scolaire 2016-2017 Classe : EB5 Matière : Mathématiques Répartition annuelle Semaine Chapitre Titre Objectifs/Compétences 1/2 1 1 er trimestre Les entiers les multiples (révision) - Lire, écrire

Plus en détail

Classeur de géométrie 4 ème

Classeur de géométrie 4 ème - 1 - lasseur de géométrie 4 ème Pour démontrer que. Un point est le milieu d un segment Un point est sur un cercle Un point est l image d un autre par es distances sont égales eux angles ont la même mesure

Plus en détail

Socle Commun des Connaissances Mathématiques - MathenPoche/Sésamath

Socle Commun des Connaissances Mathématiques - MathenPoche/Sésamath Indexation Compétence exigible au socle dès à présent. 95 Compétence exigible au socle ultérieurement. Compétence non exigible au socle. 5 Compétence sous-entendue. 2 6 Sixième V V V V 6N Nombres entiers

Plus en détail

4e : Addition, soustraction et comparaison

4e : Addition, soustraction et comparaison Chapitre 1 4e : Addition, soustraction et comparaison 1.1 Addition de nombres décimaux 1 Calculer et rappeler les règles de calcul : -8+2 ;-3+(-5) ;7+(-2). 2 Compléter : + 9 6 5 7 3 12 20 3 Calculer et

Plus en détail

Programme de mathématiques de la classe de cinquième

Programme de mathématiques de la classe de cinquième Programme de mathématiques de la classe de cinquième L enseignement des mathématiques en classe de cinquième doit consolider et approfondir les acquis de la scolarité élémentaire et de la sixième et doter

Plus en détail

Progression 6 ème. (chaque séquence a une durée de 4 à 5 heures.) Séquence Contenu Programme - Socle. Reporter une longueur

Progression 6 ème. (chaque séquence a une durée de 4 à 5 heures.) Séquence Contenu Programme - Socle. Reporter une longueur Progression 6 ème (chaque séquence a une durée de 4 à 5 heures.) Séquence Contenu Programme - Socle S1 Utilisation de la règle : mesurer un segment, déterminer le milieu d un segment, reporter une longueur.

Plus en détail

Donc O est le milieu de segment [MM ] Donc I est le milieu de [AB] Donc I est le milieu de [BC] Donc O est le milieu de [AC] et [BD]

Donc O est le milieu de segment [MM ] Donc I est le milieu de [AB] Donc I est le milieu de [BC] Donc O est le milieu de [AC] et [BD] COMMENT DEMONTRER Pour démontrer qu'un point est le milieu d'un segment On sait que I appartient au segment [AB] et IA = IB Propriété :Si un point appartient à un segment et est équidistant des extrémités

Plus en détail

Symétrie centrale: AB = A'B' Figures symétriques

Symétrie centrale: AB = A'B' Figures symétriques Symétrie centrale: Figures symétriques ide mémoire Géométrie 5 ème Le symétrique d'un segment par rapport à un point est un segment de même longueur. La symétrie centrale conserve les longueurs. ' = ''

Plus en détail

Progressivité cycle 3 cycle 4 programmes En rouge ce qui doit démarrer à un instant précis du cycle et clairement indiqué dans le programme

Progressivité cycle 3 cycle 4 programmes En rouge ce qui doit démarrer à un instant précis du cycle et clairement indiqué dans le programme Progressivité cycle 3 cycle 4 programmes 2016 En rouge ce qui doit démarrer à un instant précis du cycle et clairement indiqué dans le programme En vert, ce qui n apparait plus explicitement dans le programme

Plus en détail

COURS. Demi-droite d origine Segment d extrémités Droite A et B (AB) ou (d) [AB) [AB]

COURS. Demi-droite d origine Segment d extrémités Droite A et B (AB) ou (d) [AB) [AB] EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES PARALLELISME, PERPENDICULARITE, FIGURES PLANES ELEMENTAIRES COURS Objectifs du chapitre : Reconnaître et construire les figures de base de la géométrie Caractériser, reconnaître

Plus en détail

programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation

programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation programme de mathématiques 6ème Temps Espace Vocabulaire Catégorisation 1. Organisation et gestion de données. Fonctions 1.1. Proportionnalité 1.2. Organisation et représentation de données - Lire, utiliser

Plus en détail

MATHS QUATRIEME CYCLE CENTRAL (progression B.O. Août 2 008)

MATHS QUATRIEME CYCLE CENTRAL (progression B.O. Août 2 008) 1. Organisation et gestion de données. Fonctions Utilisation de la proportionnalité Quatrième proportionnelle Calculs faisant intervenir des pourcentages Proportionnalité * Représentations graphiques.

Plus en détail

MODULE G1 : VOCABULAIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE BASE

MODULE G1 : VOCABULAIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE BASE Théorie Géométrie MODULE G1 : VOCULIRE, CONSTRUCTIONS ET ELEMENTS DE SE 4 1. Elements de base 4. Droites parallèles, sécantes, perpendiculaires ; distances. 44 3. Les angles plans 45 4. Médiatrice et bissectrice

Plus en détail

Formulaire de Mathématiques - collège

Formulaire de Mathématiques - collège Formulaire de Matématiques - collège I. ritmétique Définitions otion Multiple d un entier naturel Diviseur d un entier naturel Diviseur commun à deux entiers naturels PGD (plus grand commun diviseur) de

Plus en détail

Brevet : le minimum vital à connaître

Brevet : le minimum vital à connaître Brevet : le minimum vital à connaître Thème Cours Exemples Calcul Fractions Puissances Règles de priorité: On commence par les parenthèses, puis les multiplications ou division et enfin les additions ou

Plus en détail

I. Les figures élémentaires :

I. Les figures élémentaires : I. Les figures élémentaires : A. Les triangles : Triangle isocèle Un triangle isocèle est un triangle qui a deux de ses côtés de. un triangle est isocèle les deux côtés issus du sommet principal ont. un

Plus en détail

Pour démarrer la classe de seconde. Paul Milan

Pour démarrer la classe de seconde. Paul Milan Pour démarrer la classe de seconde Tout ce qu il faut savoir Paul Milan DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 juin 014 à 1:7 Table des matières 1 Calcul 1 Calcul sur les fractions................................ Calcul

Plus en détail

Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1

Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1 Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1 I. Conseils pour mieux réussir Le devoir 1 porte sur les notions des chapitres I, II, III, IV et V. EXERCICE 1 Voir la division euclidienne. Il peut

Plus en détail

Progressivité en Mathématiques (Collège Anne Frank à Sauzé-Vaussais) CYCLE 4 Thème 5ème 4ème 3ème

Progressivité en Mathématiques (Collège Anne Frank à Sauzé-Vaussais) CYCLE 4 Thème 5ème 4ème 3ème CYCLE 4 Thème 5ème 4ème 3ème Calcul numérique Calculer avec des parenthèses Calculer sans parenthèses Thème A NOMBRES et CALCULS Nombres relatifs Fractions Calcul littéral Puissance Racines carrées Equation

Plus en détail

- 1 - Ce cahier appartient à Mes savoirs de référence Michèle Visart

- 1 - Ce cahier appartient à Mes savoirs de référence Michèle Visart - 1 - Ce cahier appartient à. - 2 - - 3 - NOMBRES TABLE DES MATIERES A. Nombres entiers et à virgule 5 A.1. Abaque des nombres 5 A.2. Différentes écritures des nombres 6 B. Nombres positifs et négatifs

Plus en détail

Formulaire de mathématiques

Formulaire de mathématiques NOM : Prénom : Classe : Formulaire de mathématiques Ce formulaire contient l essentiel de la matière de 3 ème ainsi que des synthèses de 4 ème. Complète-le, prends-le avec toi au cours et au remédiations

Plus en détail

5 La construction des triangles... La forme développée d un nombre

5 La construction des triangles... La forme développée d un nombre ARITHMÉTIQUE La multiplication des nombres décimaux... Les rotations... Les exposants... La division des nombres décimaux... 2 Les réflexions... Nombre premier... Règles déterminant l ordre des 2 Droites,

Plus en détail

Classeur de géométrie 3 ème

Classeur de géométrie 3 ème - 1 - lasseur de géométrie 3 ème Pour démontrer que. Un point est le milieu d un segment Un point est sur un cercle Un point est l image d un autre par es distances sont égales eux angles ont la même mesure

Plus en détail

Collège Moreau Montlhéry PROGRESSION 4 ème Mr Abdelhamid BALEH

Collège Moreau Montlhéry PROGRESSION 4 ème Mr Abdelhamid BALEH Collège Moreau Montlhéry PROGRESSION 4 ème 2015-2016 Mr Abdelhamid BALEH Cette progression de 4 e est spiralée. L articulation des notions s inscrit dans une logique de laisser le temps à l acquisition

Plus en détail

1 Décimaux relatifs. Introduction (Rappels) 1.1 Addition et soustraction (rappels) Maths 4 e 1. Décimaux relatifs

1 Décimaux relatifs. Introduction (Rappels) 1.1 Addition et soustraction (rappels) Maths 4 e 1. Décimaux relatifs Maths 4 e 1. Décimaux relatifs 2012-2013 1 Décimaux relatifs Introduction (Rappels) Pour calculer une expression algébrique on effectue, dans cet ordre : 1. Les calculs entre parenthèses ; 2. Les multiplications

Plus en détail

PROGRESSION 3ème PGCD. vocabulaire. Détermination du PGCD. Rappel sur le calcul numérique: calcul de base

PROGRESSION 3ème PGCD. vocabulaire. Détermination du PGCD. Rappel sur le calcul numérique: calcul de base PROGRESSION 3ème Algèbre PGCD Je sais Ne sais pas vocabulaire + Connaître la définition et donner un multiple, un diviseur d'un nombre, + divisibilité savoir si un nombre est divisible par 2 3 5 9 10 (rappel

Plus en détail

Notes de cours. École Pierre-Dupuy. Mathématique Secondaire 1. Nom : Groupe :

Notes de cours. École Pierre-Dupuy. Mathématique Secondaire 1. Nom : Groupe : Notes de cours Mathématique Secondaire 1 École Pierre-Dupuy Nom : Groupe : Table des matières Grille d évaluation de la compétence 1 (C1)... 6 Grille d évaluation de la compétence 2 (C2)... 7 Les tables

Plus en détail

1. Rappels de Cinquième

1. Rappels de Cinquième Classe de 4ème Chapitre 1 1. Rappels de Cinquième Calculs numériques Ecriture décimale 1.1. Addition de nombres relatifs. Règle 1: Pour additionner deu nombres relatifs de même signe : on additionne les

Plus en détail

PROGRAMMATION MATHEMATIQUES CM / 2014

PROGRAMMATION MATHEMATIQUES CM / 2014 PROGRAMMATION MATHEMATIQUES CM1 2013 / 2014 3 septembre Nombres et calculs : Géométrie Grandeurs et mesures Organisation et gestion de données Les nombres entiers Révisions : -connaître, savoir écrire

Plus en détail

Matière: Maths Fiche de programmation : Année scolaire : 2013/2014

Matière: Maths Fiche de programmation : Année scolaire : 2013/2014 Matière: Maths Fiche de programmation : Année scolaire : 2013/2014 Classe : EB6 Nom du professeur : roula makdessy Compétences transversales : 1- Trier et saisir des informations et les traiter dans la

Plus en détail

ATHENEE EMILE BOCKSTAEL

ATHENEE EMILE BOCKSTAEL VILLE DE BRUXELLES ATHENEE EMILE BOCKSTAEL Rue Reper Vreven, 80-1020 BRUXELLES Tél : 02/475 73 00 - Fax : 02/475 73 28 Professeur : Ce cours appartient à Classe : Page 2 Livret 3 Chapitres VI, VII et VIII

Plus en détail

Mathématiques en SEGPA : pour aller vers le CAP

Mathématiques en SEGPA : pour aller vers le CAP Mathématiques en SEGPA : pour aller vers le CAP E. HERNANDEZ IEN ASH G. DERMIGNY CPC ASH Si l une des finalités des enseignements adaptés du second degré est d obtenir le CFG, l autre est de parvenir à

Plus en détail

Cours 2 nde D. CRESSON

Cours 2 nde D. CRESSON Cours 2 nde D. CRESSON 15 novembre 2008 Chapitre 1 LES NOMBRES I Ensembles de nombres 1 Dénomination On note N l ensemble des nombres entiers naturels N = {0; 1; 2; 3;...; 1643722;...} On note Z l ensemble

Plus en détail

Géométrie des Transformations

Géométrie des Transformations Géométrie des Transformations Plan des activités de DEUXIÈME ANNÉE SECONDAIRE Thème 1 Figures géométriques planes Classement des figures géométriques planes Définition de "polygone" Définition de "non

Plus en détail

0.2.3 Polynômes Monômes Opérations entre monômes... 4

0.2.3 Polynômes Monômes Opérations entre monômes... 4 Table des matières 0 Rappels sur les polynômes et fractions algébriques 1 0.1 Puissances............................................... 1 0.1.1 Puissance d un nombre réel.................................

Plus en détail

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE MOYEN

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE MOYEN LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE MOYEN Introduction. page 2 Classe de cinquième page 3 Classe de quatrième page 7-1 - INTRODUCTION D une manière générale on mettra

Plus en détail

1.2. Organisation et représentation de données

1.2. Organisation et représentation de données Objectifs de la 6 ème en mathématiques (2008-2016) 1. Organisation et gestion de données. Fonctions 1.1 Proportionnalité Reconnaître les situations qui relèvent de la proportionnalité et les traiter en

Plus en détail

EXERCICES DE GEOMETRIE BASES

EXERCICES DE GEOMETRIE BASES EXERES E GEETRE SES Exercice n 1 p. 222 Puisque et sont de même mesure, il en est de même pour les angles L et N. Notons x cet angle. Par suite, NL = N = 180 (90 + x) = 90 x. e même, NL = L = 180 (90 +

Plus en détail

S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base

S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base CRPE Mise en route S11 Autour de la GEOMETRIE PLANE Vocabulaire et constructions de base 1. A et B sont deux points du plan. que représentent (AB), [AB], [AB), AB? 2. A, B et C sont trois points distincts

Plus en détail

Mon passeport Néomath

Mon passeport Néomath Mon passeport Néomath 1 3 4 5 6 7 LA SCIENCE DE TON PASSÉ EST TON PASSEPORT POUR L AVENIR. Christine de Suède «Maximes et pensées», 168 8 9 10 Mon passeport Néomath Comment fonctionne mon passeport Néomath?

Plus en détail

BERTA AMOR. 6 ème Montesquieu PROFESSEUR M. PRIETO. Lycée Français Molière Villanueva de la Cañada Année

BERTA AMOR. 6 ème Montesquieu PROFESSEUR M. PRIETO. Lycée Français Molière Villanueva de la Cañada Année BERTA AMOR 6 ème Montesquieu PROFESSEUR M. PRIETO Lycée Français Molière Villanueva de la Cañada Année 2014-15 Consultation du manuel en ligne Accéder au site web de sésamath : http://www.sesamath.net/

Plus en détail

Fiches de géométrie. Pour démontrer que deux droites sont parallèles. Pour démontrer...

Fiches de géométrie. Pour démontrer que deux droites sont parallèles. Pour démontrer... 3 Pr démontrer... Fiches de géométrie Niveau 3ème...que deux droites sont parallèles... Fiche...que deux droites sont perpendiculaires... Fiche 2...que deux longueurs sont égales... Fiche 3...que deux

Plus en détail

PARALLELES ET PERPENDICULAIRES

PARALLELES ET PERPENDICULAIRES PARALLELES ET PERPENDICULAIRES Je sais définir et construire deux droites perpendiculaires Je sais définir et construire deux droites parallèles Je comprends les propriétés permettant de démontrer que

Plus en détail

MATHÉMATIQUE MAT Prétest C. Questionnaire

MATHÉMATIQUE MAT Prétest C. Questionnaire MATHÉMATIQUE MAT-5111 COMPLÉMENT ET SYNTHÈSE II Prétest C Questionnaire Préparé par : France Joyal et Yves Robitaille Vérifié par : Paul Huard et Gilles Viau Novembre 2008 Question 1 Voici les règles

Plus en détail

OPERATIONS AVEC NOMBRES RELATIFS

OPERATIONS AVEC NOMBRES RELATIFS 1 OPERATIONS AVEC NOMBRES RELATIFS 1) Addition et soustraction de nombres relatifs : a) Pour additionner deux nombres relatifs de même signe, le résultat prend le signe des deux nombres et pour distance

Plus en détail

Table des matières. 2. Définition... 23

Table des matières. 2. Définition... 23 Table des matières 1. Généralités... 7 1.1.Notations et codage en géométrie... 9 1.2.Quelques symboles mathématiques... 10 1.3.Verbes de consignes... 11 1.4.Proportionnalité... 13 1.5.Composition... 15

Plus en détail

PROGRESSION CALCUL MENTAL

PROGRESSION CALCUL MENTAL PROGRESSION CALCUL MENTAL Décomposer pour jertrefdggdfg Périod e Titre Programmes Socle commun Objectifs Additionner rapidement Soustraire rapidement Consolider les connaissances et capacités en calcul

Plus en détail

Chapitre 11 : Symétrie axiale.

Chapitre 11 : Symétrie axiale. Chapitre 11 : Symétrie axiale. I Approche expérimentale. Définition : Deux figures sont symétriques par rapport à une droite si, en pliant suivant cette droite, les deux figures se superposent. Cette droite

Plus en détail

1) Une demi-droite est une partie d une droite délimitée par un point appelé origine de cette demidroite

1) Une demi-droite est une partie d une droite délimitée par un point appelé origine de cette demidroite 6 ème - 5 ème Géométrie de base Notation : On note un point à l aide d une croix pour indiquer le lieu et d une lettre MAJUSCULE à côté pour indiquer son nom Attention : Une MÊME lettre ne peut désigner

Plus en détail

Progression 5ème. Thème Titre du chapitre Connaissances Capacités Commentaires Socle Ressources

Progression 5ème. Thème Titre du chapitre Connaissances Capacités Commentaires Socle Ressources N chapitre 1 5 Durée Thème Titre du chapitre Connaissances Capacités Commentaires Socle Ressources heure s Proportionnalité calcul calculs (1) Valeur approchée Troncature Arrondi Critères de divisibilité

Plus en détail

a, c'est aussi un nombre rationnel. Les nombres irrationnels ne peuvent pas s'écrire sous forme de fractions, c'est le cas de 2 ; 15 ; π ;...

a, c'est aussi un nombre rationnel. Les nombres irrationnels ne peuvent pas s'écrire sous forme de fractions, c'est le cas de 2 ; 15 ; π ;... CALCUL NUMÉRIQUE 1) Ensembles de nombres Les nombres naturels sont: 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ;... L'ensemble des nombres naturels est noté N. Les nombres entiers relatifs (ou simplement : nombres entiers) sont

Plus en détail

LES QUADRILATERES COMMENT DEMONTRER QU UN QUADRILATERE EST...

LES QUADRILATERES COMMENT DEMONTRER QU UN QUADRILATERE EST... THEME : LES QUADRILATERES COMMENT DEMONTRER QU UN QUADRILATERE EST... SOMMAIRE : PARALLELOGRAMME? RECTANGLE? LOSANGE? CARRE? PARALLELOGRAMME? Vous disposez principalement de deux méthodes, une concernant

Plus en détail

Droites, cercles et quadrilatères

Droites, cercles et quadrilatères Droites, cercles et quadrilatères «Des outils pour les démonstrations» I Droites et segments 1) Droites Propriété 1 : Par deux points distincts A et B, il passe une seule droite ; on peut la noter (AB).

Plus en détail

CORRECTION DU BREVET BLANC MATHEMATIQUES

CORRECTION DU BREVET BLANC MATHEMATIQUES Classe de ème Mercredi 7 Décembre 2011 CORRECTION DU BREVET BLANC MATHEMATIQUES I- Activités Numériques : ( 12 pts ) Exercice 1 : Dans chaque cas, indiquer les étapes de calcul. 1- Je calcule A et B en

Plus en détail