Transferts de chaleur et de masse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transferts de chaleur et de masse"

Transcription

1 Objectifs Transferts de chaleur et de masse Objectifs Introduire les notions théoriques à la base de transferts thermiques et de masse Établir leurs liens aux comportements de systèmes thermiques Arriver à une appréciation pratique d origines physiques de transferts à travers des exemples concrets, des méthodologies générales, mise en ouvre de l analyse de l ingénieur qui, même s il n est pas exacte, fournit néanmoins des informations utiles en ce qui concerne la conception et/ou la performance d un système ou un procédé particulier Une soucie majeure de cet enseignement est de s amener à discerner les processus de transferts et des hypothèses simplificatrices, identifier des variables indépendantes et dépendantes, développer des expression appropriées à partir des premiers principes, et introduire des éléments nécessaire à partir d une base de connaissance de transferts thermiques. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

2 Objectifs Contenu du cours 1. Rappel de notions de base de transferts thermiques 2. Convection thermique : généralités et équations 3. Convection thermique forcée en écoulements externes 4. Convection thermique forcée en écoulements internes 5. Convection libre 6. Echangeurs thermiques 7. Transfert thermique par rayonnement Le contrôle continu prendra la forme d un projet personnalisé Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

3 Prémbule Préambule Les sciences thermiques font intervenir : le stockage, le transfert et la conversion d énergie. Trois disciplines y interlacent : la thermodynamique, le transfert thermique et la mécanique des fluides. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

4 Prémbule Préambule En thermodynamique, on aprend que l énergie est transmise/échangée lors de l interaction de tout système avec son milieu extérieur à travars de ses frontières. Un tel échange d énergie prend la forme de : chaleur ( 1 J = 1 kg.m 2 /s 2 ), ou travail (J). Le système passe alors d un état d équilibre (état initial avant l échange) à un autre état d équilibre (à la fin de l échange). Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

5 Prémbule Rappel : Thermodynamique Premier principe de la thermodynamique : Pour un système fermé : U }{{} Changement de l énergie interne = Q 1 2 }{{} Chaleur échangée + W 1 2 }{{} Travail fait ou reçu Si le système est en mouvement : U }{{} + E c }{{} + E p }{{} Changement de Changement de Changement de l énergie interne l énergie cinétique l énergie potentielle Deuxième principe. Pour tout système isolé : ( ) d Q ds = T réversible, ds > réversible d Q T = 0, irréversible = Q 1 2 }{{} Chaleur échangée ( ) d Q T irréversible d Q T < 0. + W 1 2 }{{} Travail fait ou reçu Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

6 Prémbule Rappel : Transfert de chaleur finitions A (m 2 ) : aire de la surface (paroi) de l échange thermique n : vecteur normal extérieur à A, (.) p Flux thermique : Φ = dq (W= J/s) dt Intensité de flux thermique : ϕ = Φ/A (W/m 2 = J/s.m 2 ) Conductivité thermique : λ (W/K.m) Masse volumique ρ (kg/m 3 ), Chaleur volumique γ (J/m 3.K) Chaleur spécifique c (J/kg.K) h (W/m 2.K) coefficient de transfert thermique par convection Mode de transfert thermique Conduction thermique, lois de Fourier : ϕ = λ T, Convection thermique, loi de Newton : λ n ( T ) p = n ϕ = h(t p T ) loi de Stefan-Boltzman d échange thermique par rayonnement : ( ) Φ r = ε pσa Tp 4 Tenv 4 ε p 1 emissivité, facteur d emission de la surface Constante de Stefan-Boltzman, σ = 5, W/m 2 K 4 Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

7 Prémbule Rappel : Transfert de chaleur Équation de la conduction Matériaux homogènes et isotropes. Puissance générée par unité de volume : p (W/m 3 ) Équation, avec λ = Cte. : Diffusivité thermique α = λ/ρc (m 2 /s) T 1 T α t + p λ = 0. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

8 Exemples Exemple 1 Exemple - 1 Un long fil électrique de diamètre d = 1 mm est submergé dans un bain à l huile dont la température est de T = 25 C avec h = 10 W/m 2 K ; la résistance éléctrique du fil par unité de longueur est R e = 0.01 Ω/m. À l instant t = 0, un courant électrique de I = 20 A traverse le fil. (a) déterminer la température du fil quand le régime permanent est atteint. (b) Déterminer le temps pris, à compter de l application de courant électrique, pour que la température du fil atteigne sa valeur à l état du régime permanent à 1 C près. On se donne pour les propriétés du fil : la densité ρ = 8000 kg/m 3, la chaleur spécifique c = 500 J/kg.K, et la conductivité thermique λ = 20 W/m.K. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

9 Exemples Exemple 1 Solution 1. Le diamètre du fil est suffisamment petit ce qui rend la variation de la température à l intérieur du fil négligeable. 2. Dans un tel problème, on commence par le calcul de nombre de Biot, Bi Bi = h(d/2) λ = = 0, Puisque Bi 1, on peut utiliser la méthode de la capacité globale. 4. Le fil reçoit une puissance générée par le courant électrique donnée par P générée = 1 I 2 R e, par mètre de longueur, 5. Et cède, à tout instant, un flux thermique par convection donnée par Φ cédé = 1 πdh(t (t) T ), par mètre de longueur, 6. La différence entre ces deux grandeur fait augmenter la température du fil au cours du temps jusqu à l établissement de régime permanent. 7. Ainsi, on a suivant le premier principe de la thermodynamique πd 2 ρ c dt = P générée Φ cédé = I 2 R e πdh(t (t) T ) }{{ dt } changement de l énergie interne par unité du temps Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

10 Exemples Exemple 1 Exemple - 1, continue D où dt dt = A B(T (t) T ), où A = I 2 R e 1 πd 4 2 ρc, B = πdh 1 πd 4 2 ρc 2. En posant θ = (T (t) T ), cet équation se transforme en dθ dt + Bθ = A 3. La solution de cette équation est donnée par : 4. C 0 est une constante de l intégration. θ = (A/B) + C 0e Bt Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

11 Exemples Exemple 1 Exemple - 1, continue... (a) Le régime permanent est atteint quand t ce qui conduit à : θ = A/B Selon les données du problème on trouve : A = I 2 R e 1 πd 4 2 ρc = , 01 0, 25 π B = = 1, 273 K/s, πdh 1 πd 4 2 ρc = , = 0, 01 s 1, et A/B = 127, 3 K. D où, la température du fil à l état du régime permanent est : T (t ) = (A/B) + T = 152, 3 C. Remarques : On aurait peut déterminer T (t ) en considérant l état permanent où I 2 R e 1 = (πd 1)h(T (t ) T ) ce qui conduit au même résultat. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

12 Exemples Exemple 1 Exemple - 1, continue... (b) Commençons par déterminer C 0. À l état initiale T (0) = T = 25 C. Donc, 0 = (A/B) + C 0 = C 0 = (A/B). La solution est donc θ = (A/B)(1 e Bt ) Nous cherchons t tel que θ( ) θ(t) = 1 C. Ainsi, 1 = (A/B) (A/B)(1 e Bt ) = (A/B)e Bt, d où t = 1 B ln(b/a) = 1 ln 127, 3 = 484, 4 s 8 min. 0, 01 Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

13 Exemples Exemple 2 Exemple - 2 Problème On considère une barre cylindrique, de diamètre D, resistivité éléctrique par unité de longueur ϱ et de longueur L. La barre est en équilibre thermique avec le fluide environnant, T. Un courant éléctrique I perturbe cet équlibre à l instant t > 0. Déterminer l équation régissant l évolution de la température au cours de temps. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

14 Exemples Exemple 2 Solution Application de premier principe : Puissance générée (reçue) : Φ g = +ϱli 2. du dt = dq dt + dw dt Puissance cédée par convection Φ c = (πdl) h(t T ) ( ) Puissance cédée par rayonnement Φ r = εσ(πdl) T 4 Tenv 4 Changement de puissance en stockage : du dt = Φ int = d dt (ρvct ) = ρπ(d2 /4)Lc dt dt Bilan de l énergie, travail nul : 1 4 ρcπd2 L dt ( ) dt = ϱli 2 (πdl) h(t T ) εσ(πdl) T 4 Tenv 4 Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

15 Conduction en régime variable révisité Milieu semi-inifini Conduction en régime transient Conduction en milieu semi-infini On considère un milieu solide soumis subitement à un changement de tempéraure à une partie de ses frontières. Un tel milieu se comporte comme un milieu infini en comparaison avec la region de changement de température initiale. Exemples : une paroi d épaisseur suffisamment grande tel que le changement de température appliquée sur une face ne soit pas ressentie par l autre surface. exemple : la terre! Une barre solide pointue à une extrémité et de section constante à l autre, la lame d une épée par exemple. La distribution de la température peut se présenter comme de surfaces parallèle à des température constantes. La température ne varie ainsi que dans la direction normale à ces surfaces. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

16 Conduction en régime variable révisité Formulation mathématique Problème mathématique L équation E.D.P. + Conditions initiale et aux limites L équation : 2 T x = 1 T 2 α t Température initiale T i Le milieu est réfroidi/chauffé à la température T Différence caractéristique de température : T = T i T Analyse dimensionnelle et similitude : La température dépend de t, T, α et x car il n y a pas de longueur caractéristique : (T T ) = F (t, x, α, T ) On trouve (T T ) = F (x/ αt) Soit T T = Θ = F (x/ αt) = F (ζ) T i T Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

17 Conduction en régime variable révisité Solution autosemblable Solution autosemblable En posant Θ = (T T )/(T i T ), ζ = x/ αt, il vient : T ( Θ Θ ζ = T = T t t ζ t = T x ) Θ 2t αt ζ = T 2t ζ Θ ζ ; T x 2 Θ x 2 Θ ζ = T ζ x = T Θ αt ζ ; = T 2 Θ Θ αt ζ 2 x = T αt 2 Θ ζ 2. Alors, l équation régissant Θ est : d 2 Θ dζ 2 = 1 2 ζ dθ dζ Condition initiale : T (x, t = 0) = T i = Θ(ζ ) = 1 Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

18 Conduction en régime variable révisité Solution autosemblable Différentes conditions aux limites = Différentes solutions Conditions aux limites, Température imposée à la surface : T (x = 0, t) = T = Θ(ζ = 0) = 0 Température suffisamment loin de la surface : T (x, t) = T i = Θ(ζ ) = 1 Solution- première intégration : Deuxième intégration : dθ dζ 2 = /4 C1 e ζ, C 1 = Cte. ζ Θ = C 1 e ζ2 /4 dζ + Condition Θ(ζ ) = 1 conduit à : 0 1 = C 1 0 Condition aux limites Θ=0 {}}{ Θ(0) e ζ2 /4 dζ = C 1 = 1 π. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

19 Conduction en régime variable révisité Solution : T imposée Solution - continue Finalement : Θ = 1 ζ e ζ2 /4 dζ = 2 ζ/2 e r 2 dr erf(ζ/2) π π 0 Remarques : η erfc(η) = e η2 dη = 1 e η2 dη = 1 erf(η). 0 0 Θ 0, 99 quand ζ/2 1, 8214 D où : ζ 2 = x 2 αt 1, 8214 ou x δ 99 = 3, 64 αt. 0 Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

20 Conduction en régime variable révisité Exercices Exercices Flux imposée à la surface : T (x = 0, t) λ = ϕ 0 = Cte. t Transfert thermique par convection imposé à la surface : T (x = 0, t) λ = h(t (x = 0, t) T ) t Contact brusque entre deux milieux semi-infinis : λ 1 T 1(x = 0, t) x = λ 2 T 2(x = 0, t) x Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

21 Conduction en régime variable révisité Exercices Problème I : Température sinusoïdale imposée en surface On cherche à déterminer la température au-dessous de la surface de la terre qui est soumise à une variation sinusoïdale annuelle de température ambiante. Température à la surface T 0 cos ωt ω : fréquence d oscillation annuelle. Problème II : Barre d épaisseur finie en régime transient On considère une longue barre rectangulaire d épaisseur d, de largeur très grande par rapport à d. La barre est à une température uniforme T 0 à t 0. À l instant t > 0, la surface y = d est mise en contacte avec une source thermique à T s > T 0 tandis que la surface y = 0 est mise en contacte avec une source thermique à T 0. Déterminer l évolution de la température T (y, t), 0 y d, t > 0. Adil Ridha (Université de Caen) Transfert de Chaleur et de Masse / 21

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2

Table des matières. Diusion thermique. S.Boukaddid Thermodynamique MP2 Diusion thermique Table des matières 1 oi de Fourier 2 1.1 Flux thermique.................................... 2 1.2 Vecteur densité volumique du courant thermique................ 2 1.3 oi de Fourier.....................................

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel

COURS DE THERMIQUE. Ecole d Ingénieurs de Genève. Séance N 5. Jean-Bernard Michel COURS DE THERMIQUE Ecole d Ingénieurs de Genève Séance N 5 Jean-Bernard Michel michel@eig.unige.ch HES-SO - Energétique ::: convection ::: HES-SO - 2004 1/ 64 7 séances 1 - Introduction et Généralités

Plus en détail

G.P. DNS07 Novembre 2012

G.P. DNS07 Novembre 2012 DNS Sujet Isolation thermique d'un tube vaporisateur...1 I.Transfert thermique dans un milieu homogène...1 II.Transferts thermiques pour un tube...2 A.Conduction ou diffusion...2 B.Conducto-convection...3

Plus en détail

Durée de l épreuve : 3 heures Documents autorisés Date examen : Mercredi 15 février 2012 de 18h30 à 21h30 Date rattrapage : Mercredi 18 avril 2012 de 18h30 à 21h30 1 ECHANGEUR On utilise un échangeur à

Plus en détail

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs

Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Convection Objectifs Transferts de chaleur et de masse : Objectifs Faire comprendre les mécanismes de transferts par convection Metter en évidence et présenter des outils de calcul des transferts par convection

Plus en détail

Chap.2 Diffusion thermique

Chap.2 Diffusion thermique Chap.2 Diffusion thermique 1. Description de la diffusion thermique 1.1. Les trois types de transferts thermiques 1.2. Flux thermique (ou Puissance thermique) Vecteur densité de courant 1.3. Analogies

Plus en détail

La diffusion thermique

La diffusion thermique La diffusion thermique. Épaisseur d un igloo Quelle doit être l épaisseur minimale des murs d un igloo semi sphérique, contenant deu habitants, si la température etérieure est de Te = 0 C? La conductivité

Plus en détail

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2

a. Déterminer la résistance électrique et thermique du dispositif. de la tige à 15 cm de son extrémité froide. EXERCICE 2 1 EXERCICE 1 1. On considère une tige en aluminium de longueur = 50 cm, de section S = 2 cm 2 possédant une conductivité thermique λ = 239 W m -1 K -1 et une résistivité électrique de 2,65µ Ω. cm. Cette

Plus en détail

I. Barre métallique isolée thermiquement

I. Barre métallique isolée thermiquement TP N 8 DE THERMO-MECA TRANSFERTS THERMIQUES Les buts du TP sont de : mesurer la conductivité thermique de l aluminium λ mesurer et voir l influence de paramètres sur le coefficient moyen global d échange

Plus en détail

côté : Transferts avec un fluide au repos

côté : Transferts avec un fluide au repos 1.1 Modélisation de la chaleur au voisinage des solides. Le modèle de Newton En l absence de rayonnement thermique, tout au moins en considérant que les phénomènes radiatifs sont négligeables devant les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. I. Conception de différents fours solaires avec relevés de température. Aliment. Rangement. Utilisateur FC1 FP1 FC2.

CAHIER DES CHARGES. I. Conception de différents fours solaires avec relevés de température. Aliment. Rangement. Utilisateur FC1 FP1 FC2. 1 I. Conception de différents fours solaires avec relevés de température CAHIER DES CHARGES Déplacement Rangement FC2 FC1 Aliment FP1 Four solaire Utilisateur FC5 Fonctionnalité FC3 Soleil FC4 Prix 2 Solarimètre

Plus en détail

IUT Lannion Optique instrumentale

IUT Lannion Optique instrumentale IUT Lannion Optique instrumentale Plan du cours Notions de base et définitions Photométrie / Sources de lumière Les bases de l optique géométrique Généralités sur les systèmes optiques Eléments à faces

Plus en détail

Phénomènes de diffusion

Phénomènes de diffusion Phénomènes de diffusion Exercice 1 Temps de réponse d un thermomètre au mercure On souhaite mesurer la température d un liquide avec un thermomètre à mercure. La partie utile du thermomètre est un cylindre

Plus en détail

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI)

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) Dans un métal, les électrons de conduction sont libres de se déplacer. Comme pour les molécules d un gaz, ils sont animés d un mouvement erratique et changent

Plus en détail

THERMIQUE. Sommaire. G.P. Thermique 2013

THERMIQUE. Sommaire. G.P. Thermique 2013 THERMIQUE Sommaire Chap 1: Les trois modes de transfert thermique...3 I.Conduction+...3 II.Conducto-convection...3 III.Rayonnement...3 Chap 2: Conduction...4 I.Équation de la chaleur dans un problème à

Plus en détail

Convection thermique

Convection thermique Convection thermique I. Introduction Le transfert thermique s effectue spontanément dès qu il existe une différence de température entre deux points d un système ou de deux systèmes différents en absence

Plus en détail

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi.

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi. 3 L'air en tant qu'isolant L'air immobile possède une conductivité thermique très faible (λ = 0.024 W/mK). Cette propriété est utilisée dans tous les matériaux isolants dont la fonction principale est

Plus en détail

Figure 1.1 Angle solide élémentaire. = d2 Scosθ. = d2 Σ

Figure 1.1 Angle solide élémentaire. = d2 Scosθ. = d2 Σ Chapitre 1 Grandeurs radiométriques 1.1 Grandeurs géométriques 1.1.1 Angle solide Définition L angle solide Ω sous lequel est vue une surface S depuis un point A est l aire de la surface Σ 1 découpée dans

Plus en détail

Module : Physico-chimie des matériaux

Module : Physico-chimie des matériaux Licence professionnelle Génie des Matériaux et Qualité (GMQ) Module : Physico-chimie des matériaux Introduction aux transferts thermiques Importance des transferts thermiques * Le transfert thermique intervient

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007 ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale, de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Présidence du Concours National Commun École Supérieure d Électricité

Plus en détail

Exemple étudié. Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur CONTEXTE. Caractéristiques principales

Exemple étudié. Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur CONTEXTE. Caractéristiques principales www.cedrat.com Exemple étudié Comportement thermique d'un thyristor associé à un radiateur Auteur : Pascal Ferran Université Claude Bernard Lyon Date de création 29/06/2009 Réf : FLU2_TP_THM_01 Programme

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION THERMIQUE

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION THERMIQUE Spé ψ 01-015 Devoir n 3 THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION THERMIQUE Ce sujet aborde quelques aspects du fonctionnement d un avion de ligne concernant la température et la pression dans la cabine. Les données numériques

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transferts de chaleur et de masse TD7 - Rayonnement 1

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transferts de chaleur et de masse TD7 - Rayonnement 1 Université de Caen UFR des Sciences 1 Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Transferts de chaleur et de masse TD7 - Rayonnement 1 Exercice VII.1 : Le rayonnement solaire incident sur la terre

Plus en détail

EXERCICES Électromagnétisme me 2 Equations de Maxwell - Induction

EXERCICES Électromagnétisme me 2 Equations de Maxwell - Induction EXERCICES Électromagnétisme me Equations de Maxwell - Induction E 1 Densité de charges dans les conducteurs On considère un conducteur ohmique de conductivité γ. Comment évolue la densité de charge globale

Plus en détail

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 INTRODUCTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 220 INTRODUCTION. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke THERMOFLUIDE II (TRANSMISSION DE CHALEUR) IMC 0 INTRODUCTION Marcel Lacroix Uniersité de Sherbrooke INTRODUCTION 1. OBJECTIFS POURSUIVIS. THERMODYNAMIQUE s TRANSFERT DE CHALEUR 3. CONDUCTION 4. CONVECTION

Plus en détail

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre Phénomènes de transfert de chaleur et de masse Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL Matériaux 4 ième semestre Prof. H. HOFMANN Laboratoire de Technologie des Poudres EPFL / IMX 2 PHENOMENES DE TRANSFERT I. TRANSFERT

Plus en détail

Les dalles actives. ASTECH Genève. TABS (Thermally Activated Building System) Présenté par JM Billette (Tobler System)

Les dalles actives. ASTECH Genève. TABS (Thermally Activated Building System) Présenté par JM Billette (Tobler System) TABS (Thermally Activated Building System) ASTECH Genève Présenté par JM Billette (Tobler System) 1 Présentation! Introduction.! Conception et dimensionnement.! Mise en oeuvre.! Echanges thermiques - performances.!

Plus en détail

Titre: Energétique Etu #1

Titre: Energétique Etu #1 Titre: Energétique Etu 2015-2016 #1 Auteur: Patrice Nortier Objectif de l'exercice : Cours : Energétique Code : 3FMT1026 Durée : 1h30 Évaluer les compétences acquises, Promotion : 2018 essentiellement

Plus en détail

TRANSFERT THERMIQUE. Compréhension et description des flux de chaleurs et des champs de température. Déplacement. Chaleur Sortante Q

TRANSFERT THERMIQUE. Compréhension et description des flux de chaleurs et des champs de température. Déplacement. Chaleur Sortante Q TRANSFERT THERMIQUE I) Préambule : Compréhension et description des flu de chaleurs et des champs de température. Déplacement ) Fondements : a) Principe de la thermique : conservation de l énergie aleur

Plus en détail

Transferts d énergie thermique

Transferts d énergie thermique Transferts d énergie thermique Notions et contenus Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique. Transferts

Plus en détail

Anémomètre à fil chaud

Anémomètre à fil chaud EPEUVE OPTIONNELLE de PHYSIQUE Anémomètre à fil chaud Un fil de platine de longueur l et de diamètre d est parcouru par un courant électrique qui lui fournit une puissance maintenue constante par un dispositif

Plus en détail

Code_Aster. ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque

Code_Aster. ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Titre : ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Date : 02/07/2015 Page : 1/9 ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Résumé : L'objectif de ce cas-test est de calculer les champs de pression dans

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

TD 15 : transferts thermiques

TD 15 : transferts thermiques TD 15 : transferts thermiques Exercice 1 : La sensation de chaud ou de froid Tout l'exercice est à une dimension : x et les transferts thermiques sont purement conductifs. On s'intéresse à deux cylindres

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

EXAMEN 18 décembre 2007

EXAMEN 18 décembre 2007 Université Pierre et Marie Curie LP 106 Ondes : Son et Lumière EXAMEN 18 décembre 2007 Durée : 2 heures Calculatrices, téléphones portables, et tout autre appareil électronique sont interdits. On donnera

Plus en détail

Générateurs et pompes électromagnétiques à métal liquide

Générateurs et pompes électromagnétiques à métal liquide ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2005 FILIÈRE PC DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2012-2013 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Toutes les parties sont indépendantes. Un formulaire se trouve en fin de problème. Partie I On désire tracer expérimentalement le cycle d hystérésis B

Plus en détail

Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre

Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre Frédéric Douarche Laboratoire de Physique de l ENS Lyon CNRS UMR 5672 30 Novembre 2005 F. Douarche (ENSL/LP) Fluctuations

Plus en détail

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique 5. THERMODYNAMIQUE 5.1 Introduction La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique Les principes thermodynamiques expriment des restrictions

Plus en détail

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1 Exercice 1 L énergie thermique Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ

MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE SECTION AÉROTHERMIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL MEC3200-TRANSMISSION DE CHALEUR DEVOIR 2 - LE CAPTEUR SOLAIRE VITRÉ Un capteur solaire destiné au chauffage de l eau

Plus en détail

Chapitre décembre 2015

Chapitre décembre 2015 Chapitre 4 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 21 décembre 2015 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016)

Plus en détail

Échangeurs de Chaleur

Échangeurs de Chaleur Objectifs Échangeurs de Chaleur Objectifs Fournir des notions de base caractérisant les échangeurs thermiques Présenter grossièrement les différentes classe des échangeurs thermiques Analyser des échangeurs

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Thermodynamique appliquée au corps humain...2 I.Équation de diffusion thermique...2 II.Résistances thermiques...2 A.Résistance

Plus en détail

DEPERDITIONS THERMIQUES

DEPERDITIONS THERMIQUES TP - L3 Physique - Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble DEPERDITIONS THERMIQUES BUT DU T.P. Il s agit de simuler et de comprendre les mécanismes de déperditions thermiques

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 8-9 Devoir n 6 CONVERSION DE PUISSANCE UTILISATION DE L ENERGIE EOLIENNE Un aéromoteur entraîne une génératrice électrique destinée à alimenter une installation électrique. Pour les aéromoteurs de

Plus en détail

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel

Master 1 IMM mention Ingénierie Mécanique (M1) Dynamique des Fluides réels : Td1 - Rappel Université se Caen-Basse Normandie UFR des Sciences 2009-200 Master IMM mention Ingénierie Mécanique (M) ynamique des Fluides réels : Td - Rappel Équation intégrale de la conservation de quantité de mouvement,

Plus en détail

Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques. F. Bencheikh et A.

Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques. F. Bencheikh et A. Rev. Energ. Ren. : Chemss 17-3 Etude du Transfert Thermique dans la Zone d Entrée d un Echangeur de Chaleur à Double Tubes Concentriques Institut de Mécanique, Université de Blida, B.P. 7, Blida, Algérie

Plus en détail

oscillateurs et ondes progressive

oscillateurs et ondes progressive oscillateurs et ondes progressive Ce cours reprend le cours de madame Grenier de 2007, il constitue une aide et en aucun cas une référence pour le concours! C est un résumé du cours de madame Grenier,

Plus en détail

Transferts thermiques Cours et 55 exercices corrigés. Yves Jannot & Christian Moyne

Transferts thermiques Cours et 55 exercices corrigés. Yves Jannot & Christian Moyne Yves Jannot & Christian Moyne Transferts thermiques Cours et 55 exercices corrigés Préambule Outre son intérêt évident que la transition énergétique actuelle ne démentira sûrement pas, la thermique a

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre

Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre Electricité et magnétisme - TD n 6 Conducteurs hors équilibre 1. Densité de courant - vitesse des porteurs Le cuivre, qui est un bon conducteur du courant électrique, possède 1 électron libre par atome;

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir)

Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir) Module de Physique [acoustique physique ultrasons et applications médicales] Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir) Pr. M. CHEREF Département

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL Sujet pour l ensemble des centres de gestion organisateurs CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Mathématiques et physique appliquées Les parties mathématiques

Plus en détail

Équations de Navier-Stokes

Équations de Navier-Stokes Chapitre 8 Équations de Navier-Stokes O. Thual, 26 mai 2013 Sommaire 1 Fluides newtoniens................... 2 1.1 Rhéologie des fluides newtoniens........... 2 1.2 Conditions aux limites................

Plus en détail

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques.

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. LES TRANSFERTS THERMIQUES Energie interne L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. Les particules qui constituent le système sont en mouvement perpétuel :

Plus en détail

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR.

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Systèmes et procédés REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Capacités exigibles : Pour une pompe à chaleur, un climatiseur ou un réfrigérateur : décrire le principe de fonctionnement ; identifier

Plus en détail

L énergie s exprime en joules (J)

L énergie s exprime en joules (J) I Les différents types d énergie L énergie peut prendre plusieurs formes : Ici on trouve l énergie cinétique, l énergie calorifique et l énergie lumineuse. Ici on trouve l énergie de changement d état,

Plus en détail

Cours d électromagnétisme

Cours d électromagnétisme Cours d électromagnétisme EM17-Mouvement des charges dans un conducteur Table des matières 1 Introduction 2 2 Vecteur densité de courant électrique 2 3 Loi d Ohm locale 3 4 ésistance électrique 4 5 L effet

Plus en détail

Concours e3a Session Epreuve de Physique MP Durée 4 heures EXERCICE. Un modèle de frottement fluide

Concours e3a Session Epreuve de Physique MP Durée 4 heures EXERCICE. Un modèle de frottement fluide Concours e3a Session 2001 Epreuve de Physique MP Durée 4 heures Cette épreuve est constituée d un exercice de mécanique et d un problème de thermodynamique totalement indépendants l un de l autre. L usage

Plus en détail

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps.

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps. PC 13/14 TD INDUCTION AC1 : Loi de Lenz On considère une spire circulaire (C) fixe, conductrice de résistance R soumise à un champ magnétique extérieur uniforme variable et orthogonal à la surface du circuit

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 2005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la

Plus en détail

PREMIER PROBLEME ETUDE DE MACHINES THERMIQUES

PREMIER PROBLEME ETUDE DE MACHINES THERMIQUES Note au candidat La calculatrice programmable ou non est interdite. Les applications numériques demandées peuvent être traitées à la main. Les vecteurs sont notés en caractères gras dans le texte. Le sujet

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAI N LTH 01/10 CARACTERISTIQUES THERMOPHYSIQUES

RAPPORT D'ESSAI N LTH 01/10 CARACTERISTIQUES THERMOPHYSIQUES Laboratoire de Thermique et d Energétique des Bâtiments LATEB RAPPORT D'ESSAI N LTH 01/10 CARACTERISTIQUES THERMOPHYSIQUES DEMANDEUR : POLYCOQ TUNISIE s.a AFFAIRE N : 002/10 Fabricant / fournisseur : POLYCOQ

Plus en détail

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux OBJECTIF Il s agit ici de mécanique appliquée aux matériaux : métaux et alliages, polymères, céramiques et composites.

Plus en détail

ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE

ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE Epreuve de physique - Concours ATS - Année 2001 1/8 ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE Note au candidat La calculatrice, qu'elle soit programmable ou non, est interdite. Les applications numériques

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Amortisseurs : étude de quelques systèmes

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Amortisseurs : étude de quelques systèmes ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2004 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Amortisseurs : étude de quelques systèmes

Plus en détail

Thermodynamique appliquée au corps humain

Thermodynamique appliquée au corps humain Exercice de thermodynamique Thermodynamique appliquée au corps humain Partie A Equation de diffusion thermique On considère un corps homogène (FIGURE 1, où les parties noires représentent un isolant thermique)

Plus en détail

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2 V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt Mesures Physiques TD ELECTROTECHNIQUE n 1 Avec l aide du cours, faire une fiche faisant

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1 TA - C 009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée heures - Coefficient Il sera tenu compte de la rigueur des explications et du soin apporté à leur présentation. L'usage d'une calculatrice est autorisé pour cette épreuve.

Plus en détail

LA THERMIQUE DU BÂTIMENT

LA THERMIQUE DU BÂTIMENT LA THERMIQUE DU BÂTIMENT Malek Jedidi Omrane Benjeddou LA THERMIQUE DU BÂTIMENT Du confort thermique au choix des équipements de chauffage et de climatisation Illustrations intérieures : Maud Warg Photographie

Plus en détail

Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. p.4/27. La démarche de l ingénieur mathématicien

Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. p.4/27. La démarche de l ingénieur mathématicien Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. Patrick Joly INRIA-Rocquencourt Exemple: la conduction de la chaleur. Soit un domaine de R N (N =,, 3)

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème Chapitre 6 Le théorème d Ampère 6.1 Circulation du champ magnétique, théorème d Ampère 6.1.1 Circulation sur un circuit fermé du champ B créé par un fil rectiligne infini parcouru par un courant i Considérons

Plus en détail

Écoulement (in)compressible? Compressibilté : κ = 1 ρ

Écoulement (in)compressible? Compressibilté : κ = 1 ρ Objets du chapitre Écoulement (in)compressible? Compressibilté : κ = 1 ρ ρ p Que veut dire un écoulement compressible? Comment et quand sait on qu un écoulement est compressible ou incompressible? Comment

Plus en détail

Exercices : Electrostatique- Magnétostatique

Exercices : Electrostatique- Magnétostatique MP 2016/2017 Exercices : Electrostatique- Magnétostatique Electrostatique EMG 001 : Champ crée par des charges ponctuelles On considère un triangle équilatéral ABC de côté a. On place en A la charge +q

Plus en détail

1 Force exercée par le champ électromagnétique sur une particule diélectrique

1 Force exercée par le champ électromagnétique sur une particule diélectrique ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2014 FILIÈRE PC COMPOSITION DE PHYSIQUE A (XE) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est

Plus en détail

Cours de mécanique. M13-Oscillateurs

Cours de mécanique. M13-Oscillateurs Cours de mécanique M13-Oscillateurs 1 Introduction Nous étudierons dans ce chapitre en premier lieu l oscillateur harmonique solide-ressort horizontale, nous introduirons donc la force de rappel du ressort

Plus en détail

Champ électrostatique

Champ électrostatique TD 05 Champ électrostatique Calculs de champs et potentiels Distributions de charge, symétries 1. Découpages usuels Indiquer pour chaque distribution le découpage adapté aux symétries du problème, et donner

Plus en détail

GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne

GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2012 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5222 Chapitre 8 Hiver 2012 1 / 49 Introduction Gabriel Cormier (UdeM)

Plus en détail

Courants électriques. v 7

Courants électriques. v 7 14 Courants électriques v 7 1 Les courants Courant continu: CC (UK: DC = Direct Current) Courant alternatif: CA (UK: AC) I G C G=Générateur C=Charge I=Ampèremètre I(t) = dq dt (t) unité: Ampère A 1 A =

Plus en détail

Oscillateurs mécaniques

Oscillateurs mécaniques Oscillateurs mécaniques I. Mouvement Harmonique Simple (MHS) + + =. Projection sur [ ) : = + = Equation différentielle régissant le mouvement du dispositif {solide-ressort} Les solutions sont de la forme

Plus en détail

Nom : Prénom : Num. étudiant :

Nom : Prénom : Num. étudiant : Université Montpellier 2 Master EEA, 1 ère année Examen de Physique des Composants (GMEE108) durée 2 heures 28/03/2012 Aucun documents autorisés. Aucun téléphone sur les tables. Calculatrices autorisées.

Plus en détail

LES ECHANGEURS THERMIQUES

LES ECHANGEURS THERMIQUES ES ECHANGEURS HERMIQUES I) Généralités : Un échangeur thermique est destiné à transmettre de la chaleur, d un fluide à un autre. Généralement les fluides sont séparés par une paroi, à travers laquelle

Plus en détail

Corrigé des TD de Physique Quantique

Corrigé des TD de Physique Quantique Université Joseph Fourier L2 UE Phy 242 Corrigé des TD de Physique Quantique C. Hoffmann, G. Méjean 28 1 Rayonnement du corps noir Soit u(ω, T ) la densité spectrale et volumique d énergie du rayonnement

Plus en détail

Mécanique des Fluides EPFL/ENAC examen GC-BA 4 1

Mécanique des Fluides EPFL/ENAC examen GC-BA 4 1 Correction de l examen du 12 avril 2010 Professeur responsable : Christophe CEY Documentation autorisée : aucune documentation sauf formulaire A4 Matériel autorisé : tout matériel sauf appareil de transmission

Plus en détail

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local Jean-Belkheir Belhaouari Centre de Physique des Plasmas et de leurs Applications de Toulouse Modélisation de l extinction

Plus en détail

TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions

TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions TD 1 : Conversions d unités et équation aux dimensions Préambule : L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β(bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées.

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. SESSION 006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

MAGNESTOTATIQUE Le courant électrique. 2. Champ magnétique. 3. Exemples de calculs du champ magnétique. 4. Forces magnétiques

MAGNESTOTATIQUE Le courant électrique. 2. Champ magnétique. 3. Exemples de calculs du champ magnétique. 4. Forces magnétiques MAGNESTOTATQUE - 2 1. Le courant électrique 2. Champ magnétique 2.1. charge unique en mouvement 2.2. Circuit filiforme : Postulat de iot et Savard 2.3. distribution volumique de courants 3. Exemples de

Plus en détail

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Le chapitre précédent a introduit une première méthode de caractérisation des systèmes analogiques linéaires avec l analyse fréquentielle. Nous présentons

Plus en détail

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES.

I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS THERMIQUES. Fiches professeur Transferts thermiques : conduction, convection, rayonnement. Flux thermique, résistance thermique. Caractéristiques thermiques des matériaux. I. APPROCHE SUCCINCTE DES 3 MODES DE TRANSFERTS

Plus en détail

4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre

4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre 4.7 et4.8 Potentiel, différence de potentiel et énergie potentielle associés aux conducteurs à l équilibre appel: Quelles sont les propriétés d un conducteur à l équilibre électrostatique? ) 0 à l intérieur

Plus en détail

analyse dimensionnelle

analyse dimensionnelle analyse dimensionnelle La physique cherche à décrire les phénomènes de manière qualitative et quantitative. Elle doit donc les caractériser par des grandeurs susceptibles d être mesurées. 1. définitions

Plus en détail