Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population"

Transcription

1 Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population Dr Laurent MUSANGO: OMS/Afrique Centrale Dr Aboubacar Inoua: OMS/Gabon

2 Introduction Le Gabon a opté pour la mise en place une assurance maladie universelle pour couvrir toute sa population. La reforme du système de financement de la Santé au Gabon a mis en place une Caisse Nationale d Assurance maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) en 2007 pour mettre en œuvre cette décision. Le principe de départ était de commencer par les Gabonais économiquement faibles, suivi des agents du secteur formel (fonction publique et secteur para étatique et enfin le secteur informel). But: Réduire le payement direct qui pesait lourdement sur les budgets des familles. Mission de la CNAMGS: Assurer la couverture des risques liés à la maladie et à la maternité. Assurer les prestations familiales des Gabonais économiquement faible.

3 Contenu de la présentation 1. Situation actuelle de la CNAMGS 2. Performance des certains indicateurs de l assurance maladie au Gabon 3. Points forts et points faibles de la CNAMGS

4 Situation actuelle de la CNAMGS Système de santé: repose sur trois secteurs de santé qui cohabitent sans relation formelle de complémentarité: le secteur public civil et militaire qui a aussi trois niveau: périphérique, intermédiaire et centrale calquée à la structure de l administration centrale. le secteur parapublic de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ; le secteur privé lucratif, non lucratif et traditionnel. Au départ existait la CNGS et une branche médicale de la CNSS pour les agents formels. La création de la CNAMGS a entraîné la dissolution de la CNGS et de la branche maladie CNSS. Financement de la santé Dépenses de santé: 6% du budget national et 4,3% du PIB.

5 Situation actuelle de la CNAMGS (suite) Collecte de fonds Les pays qui ont atteint la couverture universelle ont mis en place des systèmes de prépaiement qui reposent soit sur la fiscalité (impôts et taxes), soit sur un système contributif direct (cotisations). Le Gabon a mis en place un système mixte qui combine l utilisation des fonds prélevés au niveau des taxes et impôts avec le système contributif obligatoire où les ressources financières émanent des salariés, des travailleurs indépendants, des employeurs et de l État.

6 Situation actuelle de la CNAMGS/ Collecte des fonds Les agents du secteur public Les salariés du secteur privé et parapublic Les travailleurs indépendants Les Gabonais économiquem ent faibles Autres sources de financement 6,6% du salaire imposable de chaque agent, dont 2,5% payé par l employé et 4,1% par l employeur. Les retraités cotisent à hauteur de 1,5%. La couverture des soins est assurée à 80% par le tiers payant et 20% par le bénéficiaire sous forme du ticket modérateur et 10% pour les affections des longues durées. Même conditions que le secteur public. Les cotisations des travailleurs indépendants sont forfaitaires et fixées selon les capacités à payer de cette catégorie de population Impôt indirect dénommé Redevance Obligatoire à l Assurance Maladie (ROAM). Opérateurs de téléphonie mobile du pays qui reversent à l État 10% de leur chiffre d affaires transferts d argent à l étranger qui reverse aussi à l État 1,5% Activités propres de la caisse, des intérêts de placements, des dons et legs. Part de l état pour son personnel, mais aussi équipement et amélioration des infrastructures.

7 Sources de financement (en milliards de FCFA) Recettes Fonds des agents de l État Fonds des salariés du secteur privé Fonds des Gabonais économiquement faibles Cotisation patronales et salariales ROAM téléphonie mobile ,20 12,20 ROAM transfert d argent ,00 Dotation de l État (PF et GEF) ,40 7,015 Subvention Fonctionnement et investissement ,30 2,760 TOTAL ,9 22,975

8 Les prestations couvertes par types des services Les soins externes et de maternité Les consultations médicales, les soins infirmiers, les soins dentaires, les examens radiologiques et/ou imageries médicales, les examens de laboratoire, la petite chirurgie Les hospitalisations et maternité Les frais d hôtellerie hospitalière Les frais correspondants aux actes médicaux, chirurgicaux et médico-techniques Les frais des médicaments administrés au patient Les frais occasionnés par le transfert Les évacuations sanitaires Les évacuations sanitaires à l étranger pour l assuré et ses ayant droits sont prises en charge par la CNAMGS Les assurés qui font objet d une évacuation sanitaire sont ceux atteint d une affection curable ne pouvant être traitée sur le territoire national, compte tenu des moyens humains et techniques disponibles

9 Les prestations exclus du champ de la prise en charge directe. Les activités de promotion de la santé, de prévention, de dépistage et de prise en charge sociale qui restent de la responsabilité du Ministère de la santé Les pathologies et programmes faisant l objet d un financement spécifique de l État ou par les partenaires techniques et financiers nationaux et extérieurs Interventions de chirurgie plastique et esthétique, à l exception des actes de chirurgie réparatrice et d orthopédie maxillo-faciale médicalement requis Les prestations dispensées dans le cadre de la médecine dite douce Les interventions de la médecine traditionnelle

10 Analyse de la situation et mesure à prendre. La mise en place d'un co-paiement : afin de limiter une surconsommation de soins ainsi que les abus éventuels, un risque résiduel sera laissé à la charge des bénéficiaires de l'assurance. Comme le ticket modérateur est fixé en % de la dépense totale de soins, certains sont incapable d honorer cette facture. Suggestions: ticket modérateur dégressif ou forfait basé sur les catégories socio économiques et sociales de la population. Le respect du schéma de référence et de contre référence au sein de la pyramide sanitaire. Suggestion: Le respect du système de référence doit faire l objet d une attention particulière en matière de contractualisation entre la CNAMGS et l offre de soins.

11 Analyse de la situation et mesure à prendre (suite) La couverture des Médicaments Essentiels et Génériques (MEG) par la CNAMGS : l utilisation des produits de marques et des spécialités sont fortement sujets au risque de dérapage des dépenses de soins dans les systèmes d assurances maladies. Suggestion: Utilisation systématique des Médicaments Essentiels et Génériques (MEG) se trouvant sur une liste officielle élaborée en commun accord entre la Direction de la Pharmacie et la CNAMGS. La première des conséquences de l'assurance est la solvabilité de la demande de soins avec pour effet d'engendrer une modification du comportement des prestataires et notamment un risque de sur prescription. Suggestion: Utilisation systématique des ordinogrammes et ou schéma thérapeutiques standardisés plus particulièrement dans les structures de santé primaire

12 Analyse de la situation et mesure à prendre (suite) La disponibilité et la qualité de l'offre de soins : le développement de l'assurance Maladie qui porte essentiellement sur les services publics doit être étroitement lié à l'amélioration de la qualité et de la disponibilité de ces derniers sur l'ensemble du territoire. Envisager la nomenclature des actes, les critères de qualité pour les actes définies et mettre en place un système d accréditation des formations sanitaires aussi bien dans le secteur public que privée. La nécessaire adaptation de la gestion de l'offre de soins : La mise en place de la CNAMGS entraînera un changement majeur dans le système de financement des structures de santé Mettre en place un système de gestion adapté à la situation actuelle, aussi bien au niveau de la CNAMGS que de prestataires agrées par la caisse. Le système en réseau permet de satisfaire les deux parties prenantes (assureur et prestataires).

13 Analyse de la situation et mesure à prendre (suite) L'existence de pratiques parallèles des personnels de santé visant à augmenter leurs revenus en marges de leurs salaires et primes Préconiser des mesures de tarification standards, identiques et équilibrés aussi bien dans le secteur public que privé et promouvoir le partenariat public privé pour éviter les pratiques parallèles. Le Gabon a opté pour le type de payement par actes, qui consiste à rembourser les actes diagnostics et thérapeutiques de façon séparés. combinaison du paiement à l épisode des pathologies courantes dont la prise en charge est bien codifiée aussi bien en ambulatoire qu en hospitalisation au niveau des hôpitaux, le prix de la journée avec définition du contenu et budget global pour le reste des prestations toujours au niveau des hôpitaux. Au niveau des structures de santé périphérique (centres de santé et dispensaires), le payement par capitation serait plus adapté

14 Analyse de la situation et mesure à prendre (suite) Synergie à d autres réformes proposées dans le cadre du financement de la santé et de la protection sociale. Il a été prouvé que la stratégie de financement basé sur les performances renforce la qualité et la disponibilité de l offre de soins Promouvoir la stratégie d incitation à la performance dans les structures de santé pour améliorer la qualité des prestations de soins. Autonomie de gestion: La procédure de décaissement des fonds publics est longue et entrave considérablement la réactivité des hôpitaux. Promouvoir l autonomie de gestion des structures de soins, aussi bien pour les ressources financières dotées par l État que les remboursements des prestations des assurés de la CNAMGS.

15 Conclusion L assurance maladie Universelle par le biais de CNAMGS au Gabon est une nouvelle expérience innovante et prometteuse. Cette expérience tient sa spécificité sur la source des revenus de l assurance qui provient essentiellement d un impôt spécial (téléphonie mobile et transfert des fonds) L autre innovation est celle du choix d adhésion progressive pour tendre vers une couverture universelle, le Gabon a pris l option de commencer par les plus vulnérables pour passer ensuite aux agents du secteur public, aux salariés du secteur privé et parapublic et les travailleurs indépendants en dernier. Cette stratégie innovante est intéressante n est pas sans risque, parce qu il y a des préalables,des risques et contraintes liés à l offre et à la demande de soins qu il convient de maîtriser.

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune Santé publique Mme Binquet, Mme Lejeune Le Programme Mme Binquet et Mme Lejeune vous feront chacune 5 cours d 1h30. Elles traiteront de l organisation du système de santé, de son financement etc. Système

Plus en détail

SECURITE SOCIALE. Historique

SECURITE SOCIALE. Historique SECURITE SOCIALE Historique 1930 Assurances sociales 1932 Allocations familiales 1945 Création par ordonnances du Régime Général de SS 1946 Loi d organisation de la SS 1958 Création de l UNEDIC (assurance

Plus en détail

Thème Santé Social 1

Thème Santé Social 1 Le système de protection sociale est un élément très complexe susceptible de modifications régulières. En effet, la protection sociale évolue en fonction des ressources financières de celle-ci, des besoins

Plus en détail

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Cycle de formation Régulation de l AMO ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Plan Etat des lieux ; Régulation de l AMO ; Gouvernance. 1 «La santé n a pas de prix mais a un coût» 2 Etat des lieux Qui finance le

Plus en détail

Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO

Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO Indicateurs de suivi de l AMO Rapport Annuel Global de l AMO ANAM, le 01 Décembre 2015 Contexte PLAN AMO : Paramètres de couverture; R.A.G: Soubassement juridique. Indicateurs de suivi de l AMO Catégories

Plus en détail

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE DU RISQUE AU BURUNDI A TABLEAU DE LA ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE DISPOSITIONS LEGALES Loi n 1/010 du 16 juin 1999 portant Code de la Sécurité

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE

L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE L ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE MONTAGE TECHNIQUE ET INSTITUTIONNEL 25/03/2011 14:57 1 RAPPEL DES GRANDES CONCERTATIONS TENUES SUR L AMO - La tenue, en 2003, des journées de réflexion sur la protection

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 14 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE COMPTES DE LA SANTE EN NOUVELLE-CALEDONIE ANNEES 2008 / 2010 1 Présentation

Plus en détail

Quel système de sécurité sociale. Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées?

Quel système de sécurité sociale. Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées? Quel système de sécurité sociale pour la RDC : Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées? Les systèmes de sécurité sociale ou assurances sociales Techniques juridiques originales ayant pour objet

Plus en détail

Les effectifs. Évolution des charges et ressources. Les chiffres. Les taux de cotisations CAFAT (secteur général) au 1 er janvier 2010.

Les effectifs. Évolution des charges et ressources. Les chiffres. Les taux de cotisations CAFAT (secteur général) au 1 er janvier 2010. La CAFAT, organisme de protection sociale de Nouvelle-Calédonie, assure pour les salariés du territoire, la gestion des régimes : accidents du travail et maladies professionnelles, famille, chômage, invalidité

Plus en détail

III. COMPTES DE LA SANTÉ

III. COMPTES DE LA SANTÉ III. COMPTES DE LA SANTÉ III.1. Présentation III.2. Le coût de la santé en Nouvelle-Calédonie A RETENIR Années 2008 à 2010 Augmentation de la consommation médicale totale de 2008 à 2010 : + 20,9%. Augmentation

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Paris, le 5 octobre 2012 Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Délibération n CONS. 39 5 octobre 2012 Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Plus en détail

Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique

Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique Fiscalités appliquées aux opérateurs de téléphonie mobile en Centrafrique Séminaire sur les coûts et les tarifs SG3RG-AFR, Février 2013 - Caire (Egypte) Djallo AMADOU Agence de Régulation des télécommunications

Plus en détail

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017 L offre de soins en France Béatrice CHEREL 16 février 2017 Définition L offre de soins réunit toutes les organisations, institutions et ressources intervenant en matière de santé, de recherche ou de formation

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTEME NATIONAL DE SECURITE SOCIALE. Rencontre Forum des Chefs d Entreprises Alger le 13 janvier

PRESENTATION DU SYSTEME NATIONAL DE SECURITE SOCIALE. Rencontre Forum des Chefs d Entreprises Alger le 13 janvier الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة العمل و التشغيل و الضمان االجتماعي Ministère du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale PRESENTATION

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives (Réunion des experts de

Plus en détail

Garanties complémentaires au régime conventionnel HCR Santé

Garanties complémentaires au régime conventionnel HCR Santé Garanties complémentaires au régime conventionnel HCR Santé Les trois co-assureurs désignés pour assurer le régime conventionnel Malakoff Médéric Prévoyance (Groupe Malakoff Médéric), IPGM (Groupe Mornay)

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Edition 2017 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2014 2015 Prévisions 2016 0,7 0,7 0,7-2,7-1,5-2,7-4,6-4,1-5,8-4,2-6,5-7,1-13,2-10,8-1

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION D ETUDES & PLANIFICATION PROGRES DE LA RDC SUR LE CHEMIN DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE EN SOINS DE SANTE PLAN DE PRESENTATION I.

Plus en détail

ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE. Prof. A. De Wever

ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE. Prof. A. De Wever ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE PLAN I. Histoire de l Assurance Maladie II. Coût de la Santé 2012 III. Sécurité Sociale IV. Quelles sont les meilleures perspectives

Plus en détail

curité sociale Séminaire sur le financement de la sécurits Alger le 31 août t 2008

curité sociale Séminaire sur le financement de la sécurits Alger le 31 août t 2008 Présentation du système actuel de contribution de la sécurits curité sociale au financement des établissements publics de santé et les perspectives de la contractualisation Séminaire sur le financement

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Entreprise Édition 2017 Complémentaire Santé obligatoire et responsable Groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat, au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 DECEMBRE

CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 DECEMBRE CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE I. Présentation du contexte II. Les éléments clés de la Protection Sociale Généralisée (principe et chiffres) III.Le budget du Régime des Salariés 2014

Plus en détail

LES RESSOURCES DE LA CAFAT

LES RESSOURCES DE LA CAFAT La CAFAT, organisme de protection sociale de Nouvelle-Calédonie, assure pour les salariés du territoire, la gestion des régimes : accidents du travail et maladies professionnelles, famille, chômage, invalidité

Plus en détail

SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE. Jean-Pierre Sery. Secretaire général de l UAM-AFRO

SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE. Jean-Pierre Sery. Secretaire général de l UAM-AFRO SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE Jean-Pierre Sery Secretaire général de l UAM-AFRO MARRACKEICH, 16 SEPTEMBRE 2016 TABLE DES MATIERES 1. QU EST-CE QUE LE TIERS-PAYANT?...

Plus en détail

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE PRESENTATION CÔTE D IVOIRE Réunion sur: LA MOBILISATION DES RESSOURCES ET FINANCEMENT DES STRATEGIES NATIONALES D EXTENSION DE LA COUERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETATS DES

Plus en détail

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs 2016 L offre de soins, une synergie de tous les acteurs En France, l offre de soins se compose : de la médecine de ville (dite aussi ambulatoire) constituée des professionnels exerçant en cabinet : médecins

Plus en détail

AEM SANTÉ R - CEM SANTÉ R

AEM SANTÉ R - CEM SANTÉ R AEM SANTÉ R - CEM SANTÉ R Prestations Nature des actes AEM SANTÉ R CEM SANTÉ R HONORAIRES Consultations, visites médecins - signataires CAS (1) % 130 % - non signataires CAS (1) % Auxiliaires médicaux

Plus en détail

Le régime marocain de la couverture médicale

Le régime marocain de la couverture médicale LOGO Sur le Thème: Le régime marocain de la couverture médicale Présentée par : - BENNIS FAiROUZ -AIT LHAJ MOHAMED Plan de la présentation INTRODUCTION COUVERTURE MÉDICALE EN RÉGIME PRIVÉ: CNSS COUVERTURE

Plus en détail

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p.

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p. DOSSIER D EXPERT N 2 février 2017 Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME humanis.com Au sommaire 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p.

Plus en détail

Exemple de trame de convention

Exemple de trame de convention TOME 2 5.4 MODÈLE DE TRAME ET EXEMPLE DE RÉDACTION D UNE CONVENTION AVEC L OFFRE DE SOINS 185 Exemple de trame de convention Quel que soit le contenu du texte de la convention, celle-ci est avant tout

Plus en détail

L Assurance Maladie du Bas-Rhin

L Assurance Maladie du Bas-Rhin L Assurance Maladie du Bas-Rhin 1. La Sécurité Sociale - Les différents régimes 2. L Assurance Maladie - La réforme - Le financement - L organisation 3. La CPAM du Bas-Rhin - Son fonctionnement - Ses objectifs

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable À COMPTER DU 1 ER SEPTEMBRE Complémentaire Santé obligatoire et responsable Le groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des

Plus en détail

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi 15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi Ratio du PIB alloué à la santé publique Le ratio du produit intérieur brut alloué au secteur de la santé a augmenté de 4.5% à 5,6 % au cours de la période 1987-2000. ANNEE

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTÉ 2011

PRESENTATION DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTÉ 2011 PRESENTATION DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTÉ 2011 Comité Technique pour l élaboration des Comptes Nationaux de la Santé Dr MIBINDZOU - Juin 2014 Nature des résultats obtenus pour les CS 2011 Données

Plus en détail

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance Assurance RISQUE ENTREPRISES Assurance de PERSONNES Assurance INTERNATIONAL Risk Management PREVENTION DES RISQUES Assurance Lexique CREDIT & AFFACTURAGE POUR BIEN COMPRENDRE le fonctionnement de votre

Plus en détail

L INAMI sous la loupe

L INAMI sous la loupe c L INAMI sous la loupe La sécurité sociale L Inami Récapitulons Vos questions 2 La Sécurité sociale Qu est-ce que c est? Qui la finance? Quels régimes? Quelles branches? 3 La Sécurité sociale Qu est-ce

Plus en détail

Etudes sur le système de financement de la santé

Etudes sur le système de financement de la santé Etudes sur le système de financement de la santé Commission Santé de l Institut des Actuaires Agenda 1. Présentation de la Commission santé de l IA 2. Eléments de contexte du système de santé 3. Présentation

Plus en détail

Optez pour une protection sociale adaptée

Optez pour une protection sociale adaptée Publicité Spécial TPE/PME Optez pour une protection sociale adaptée SwissLife Prévoyance Entreprises Plan de prévoyance collectif cadres et non cadres SwissLife Prévoyance Entreprises, un régime de protection

Plus en détail

Financement de la santé et Maladies Non Transmissibles en Afrique : l exemple de l enjeu du diabète au Mali

Financement de la santé et Maladies Non Transmissibles en Afrique : l exemple de l enjeu du diabète au Mali Financement de la santé et Maladies Non Transmissibles en Afrique : l exemple de l enjeu du diabète au Mali Ronan L Heveder ONG Santé Diabète Actualités du Pharo 2017 A propos de Santé Diabète 5 pays:

Plus en détail

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire?

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Le financement des dépenses de santé en France La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Objectif de l assurance maladie complémentaire couvrir tout ou partie des frais non remboursés par l Assurance

Plus en détail

Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale

Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale Les comptes de la protection sociale retracent des données relatives aux dépenses de protection sociale et à leur financement.

Plus en détail

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale»

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» «Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Soins de santé Version du 28/04/2015 A- LE DOSSIER MEDICAL GLOBAL B- LE TIERS PAYANT C- LE MAXIMUM A FACTURER D- LA MALADIE CHRONIQUE Version

Plus en détail

Atelier de mise en pratique de la comptabilité simplifiée

Atelier de mise en pratique de la comptabilité simplifiée Atelier de mise en pratique de la comptabilité simplifiée SOMMAIRE La saisie des opérations Rappel des principes d enregistrement en comptabilité de trésorerie Cas pratique de saisie en comptabilité de

Plus en détail

Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs

Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs Couverture Médicale de Base au Maroc Rôles des principaux acteurs Rabat Lundi 30 Novembre 2015 1 Plan Cadre légal et stratégique Système de la CMB, fonctionnement et rôles des principaux acteurs Défis

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 7 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3228 Convention collective nationale IDCC : 637. INDUSTRIES ET COMMERCES DE LA RÉCUPÉRATION (7 e édition.

Plus en détail

Singapour Le système de santé et de prise en charge de la dépendance

Singapour Le système de santé et de prise en charge de la dépendance Singapour Le système de santé et de prise en charge de la dépendance Singapour : système pérenne de protection sociale Le système de santé singapourien : les 3 «M» National Health Plan dès 1983, avec un

Plus en détail

Régie de l'assurance maladie du Québec Produit le

Régie de l'assurance maladie du Québec Produit le Mode de rémunération et type de service Ensemble des médecins Médecins omnipraticiens Médecins spécialistes Consultations 3 926 823 258 984 907 10,7 247 409 11 358 775 1,2 3 679 414 247 626 132 16,9 Examens

Plus en détail

Formulaire du Secteur Pharmaceutique National

Formulaire du Secteur Pharmaceutique National Formulaire du Secteur Pharmaceutique National Date: 29/03/2004 Population: 12 623 000 (2002) Salaire journalier d un employé dans le secteur public payé au salaire minimum: Taux de change (taux commercial

Plus en détail

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Séminaire de formation INAMI ANAM Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Plan 1. Introduction ; 2. Modèle marocain de la couverture

Plus en détail

Présentation du Sénégal

Présentation du Sénégal République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale La Couverture Maladie Universelle au Sénégal: Etat de mise en oeuvre, leçons et perspectives dans une phase

Plus en détail

Comment proposer une offre complémentaire santé pour le bien-être de vos salariés?

Comment proposer une offre complémentaire santé pour le bien-être de vos salariés? Comment proposer une offre complémentaire santé pour le bien-être de vos salariés? En assurant la santé de vos salariés, vous assurez la santé de votre entreprise. Dans le cadre de l ANI, depuis le 1er

Plus en détail

Contenu d un rapport actuariel

Contenu d un rapport actuariel Contenu d un rapport actuariel SEMINAIRE POUR LE RENFORCEMENT DES REPRESENTANTS DES TRAVAILLEURS INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL CHARLES CREVIER PROGRAMME DE LA PROTECTION SOCIALE CENTRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Conclusion: Financer le système de santé

Conclusion: Financer le système de santé FINANCEMENT DES SYSTÈMES DE SANTÉ Conclusion: Financer le système de santé Wilm Quentin, Dr. med. MSc HPPF Départementde la Gestiondes Soinsde Santé, TechnischeUniversitätBerlin (WHO Collaborating Centre

Plus en détail

tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir

tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir , le sens du devoir pour votre santé Une équipe attentive pour une gestion individualisée dans la durée

Plus en détail

PRESENTATION DES RESULTATS DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010

PRESENTATION DES RESULTATS DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010 REPUBLIQUE GABONAISE MINISTERE DE LA SANTE PRESENTATION DES RESULTATS DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010 Comité technique pour l élaboration des comptes nationaux de la santé RAPPELS les CNS mesurent

Plus en détail

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux. Les aides financières

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux.  Les aides financières JE SUIS ENCEINTE Guide des aides 5 La couverture sociale et les droits médicaux www.jesuisenceinteleguide.org 1Les démarches essentielles 3Les aides au logement et 5La couverture sociale 7Les possibilités

Plus en détail

Note synthétique d Adéis

Note synthétique d Adéis Note synthétique d Adéis Les 3 décrets d application relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Partage de l expérience du Burkina en matière de mobilisation de ressources et de financement de la couverture maladie

Partage de l expérience du Burkina en matière de mobilisation de ressources et de financement de la couverture maladie Partage de l expérience du Burkina en matière de mobilisation de ressources et de financement de la couverture maladie Esther GUIGUEMDE (DGTCP/MEF) Dr Arzouma OUEDRAOGO (DGESS/MS) Alfred TIENDREBEOGO (ST-AMU/MFPTSS)

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Artisans, commerçants et professionnels libéraux LA CMU COMPLÉMENTAIRE Avril 2017 LA CMU COMPLÉMENTAIRE Sommaire La CMU complémentaire 4 Les conditions pour en bénéficier 5 Les démarches pour en bénéficier

Plus en détail

Gamme PMI. La complémentaire santé pour les bénéficiaires d une Pension Militaire d Invalidité (PMI) au titre de l article L212-1 du CPMIVG.

Gamme PMI. La complémentaire santé pour les bénéficiaires d une Pension Militaire d Invalidité (PMI) au titre de l article L212-1 du CPMIVG. Gamme PMI > GARANTIES 2018 La complémentaire santé pour les bénéficiaires d une Pension Militaire d Invalidité (PMI) au titre de l article L212-1 du CPMIVG. LORSQU ON A COMBATTU, ON SAIT CE QUE VEUT DIRE

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES SOMMAIRE 1. Processus de traitement de la paie et notions de base 2. Classification comptable des comptes de la paie 3. Comptabilisation

Plus en détail

Zine El Abidine Ben Ali

Zine El Abidine Ben Ali Vu la loi n 85-75 du 20 juillet 1985, relative au régime applicable aux personnels de la coopération technique, Vu la loi n 88-16 du 17 mars 1988, fixant le régime de retraite des gouverneurs telle que

Plus en détail

AMICALE AGE D OR 28 mars INTERVENTION CABINET ACFAPI Ludovic LARSON

AMICALE AGE D OR 28 mars INTERVENTION CABINET ACFAPI Ludovic LARSON AMICALE AGE D OR 28 mars 2017 INTERVENTION CABINET ACFAPI Ludovic LARSON 1 Vos garanties frais de santé 2017 2 Garanties 2017 POSTES régime "haut" : contrat régime "minoré" : n 0L97515 contrat n EA1056

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES AVENANT DU 23 JUIN 2006 AU PROTOCOLE

Plus en détail

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé I FSI, UE 1.2 S2 «SANTÉ PUBLIQUE» D r F r é d é r i c D U G U É, C C A, f r e d e r i c. d u g u e @ a p h p. f r D é p a r t e m e n t d

Plus en détail

La chirurgie pédiatrique et le système de santé

La chirurgie pédiatrique et le système de santé DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2009 - PARIS La chirurgie pédiatrique et le système de santé Organisation Intégration Y Héloury Service de chirurgie pédiatrique Hôpital Mère - Enfant NANTES.

Plus en détail

REUNION DES EXPERTS SECTORIELS DE L UEMOA SUR LE THEME :

REUNION DES EXPERTS SECTORIELS DE L UEMOA SUR LE THEME : REUNION DES EXPERTS SECTORIELS DE L UEMOA SUR LE THEME : «MOBILISATION DES RESSOURCES ET FINANCEMENT DES STRATEGIES NATIONALES D EXTENSION DE LA COUERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES ETATS MEMBRES DE L

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE Avez-vous pensé à... vous mettre en conformité avec vos obligations envers vos salariés? optimiser vos avantages fiscaux et sociaux? renforcer l attractivité de votre entreprise

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Articulation économie et santé Les comptes de la santé Rôle de l état dans l économie de la santé Financement des soins La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur

Plus en détail

MISSOC Glossaire A C D G I P R S. Définition. Mot. Avantages fiscaux. Allocation de décès. Allocations de garde d enfants

MISSOC Glossaire A C D G I P R S. Définition. Mot. Avantages fiscaux. Allocation de décès. Allocations de garde d enfants MISSOC Glossaire A C D G I P R S Mot Définition A Avantages fiscaux Allocation de décès Allocations de garde d enfants Allocation de naissance et d adoption Allocations familiales Avance sur le terme de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE DE COUTS EN ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES - DONNEES 2015-14 juin 2017 Communiqué de presse : Une étude présente la composition du

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

DécouvreZ Votre régime De Remboursement Frais de santé

DécouvreZ Votre régime De Remboursement Frais de santé SANTÉ Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité Salariés DécouvreZ Votre régime De Remboursement Frais de santé VOTRE Régime SURCOMPLÉMENTAIRE frais de santé Les garanties

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue O Sentis 6 juin 2013 Caisse de retraite et Epargne longue La retraite en France : chiffres clés Les dépenses de retraite sont en croissance continue, en montant mais aussi en poids dans le PIB Evolution

Plus en détail

COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010

COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010 ROYAUME DU MAROC Ministère de la Santé Direction de la Planification et des Ressources Financières المملكة المغربية وزارة الصحة COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE 2010 Principaux résultats des CNS et analyses

Plus en détail

Les prestations complémentaires pour les familles pauvres qui travaillent et la rente-pont à l AVS

Les prestations complémentaires pour les familles pauvres qui travaillent et la rente-pont à l AVS Les prestations complémentaires pour les familles pauvres qui travaillent et la rente-pont à l AVS Evolution annuelle du nombre de dossiers ASV/RMR/RI et du taux de chômage, 1993-2009 20 000 18 000 RI

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE.

PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE. CCAS D EYSINES PRESENTATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS 2015 : NOTE ANNEXE. De nouvelles dispositions prévues par la loi du 17 août 2015 portant Organisation Territoriale de la République précise qu il

Plus en détail

Les finances et chiffres-clés de la CNS

Les finances et chiffres-clés de la CNS Les finances et chiffres-clés de la CNS C. Les finances et chiffres-clés de la CNS I. Assurance maladie-maternité a) Contexte démographique 32,5% 739.863 population protégée globale 240.588 499.275 Population

Plus en détail

Le budget de la Sécurité sociale

Le budget de la Sécurité sociale Le budget de la Sécurité sociale Le montant des dépenses de la Sécurité sociale voté par le parlement était de 474 milliards d euros en 04. Comparé au budget de l État, ce montant de dépenses est de l

Plus en détail

Le financement du système de santé

Le financement du système de santé Colloque international sur les politiques de santé Hôtel Aurassi, Alger 18 & 19 janvier 2014 Le financement du système de santé Par Ali CHAOUCHE 1 Le financement du système de santé Dès les premières années

Plus en détail

Assurance et protection du revenu

Assurance et protection du revenu Assurance et protection du revenu Webinaire sur la planification de la retraite Banque Nationale du Canada 1 Régimes publics 2 Régimes publics Assurance hospitalisation Assurance soins médicaux Assurance

Plus en détail

Santé 16 Entreprise : Les Garanties

Santé 16 Entreprise : Les Garanties Taux exprimés en BR sauf mention contraire ANI OP1 OP2 OP3 OP4 OP5 HONORAIRES Consultations, visites, généralistes signataires CAS (2) 100% 100% 130% 150% 170% 200% Consultations, visites, spécialistes

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France La protection sociale en France Définition protection sociale Ensemble de mécanismes de prévoyance collective Pour faire face aux conséquences des risques sociaux (baisse des ressources ou hausse des dépenses)

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Complémentaire Santé obligatoire et responsable Le groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries Graphiques Votre

Plus en détail

complémentaire Santé Une protection sociale proposée par la Communauté urbaine de Bordeaux

complémentaire Santé Une protection sociale proposée par la Communauté urbaine de Bordeaux complémentaire Santé Une protection sociale proposée par la Communauté urbaine de Bordeaux Institution de Prévoyance des Salariés des Entreprises du groupe Caisse des dépôts et des collectivités locales

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs Garanties conventionnelles du régime frais de santé Remboursement total dans la limite des Frais Réels

Plus en détail

Le Régime Local d Assurance Maladie Alsace Moselle

Le Régime Local d Assurance Maladie Alsace Moselle Le Régime Local d Assurance Maladie Alsace Moselle 2 février 2016 1 Sommaire 1. Présentation et évolutions du Régime Local 2. Les aspects économiques et financiers 3. Les actions de prévention 4. Bilan

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS»

GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS» Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salaries Division des Affaires Hospitalières et Médico-Sociales GUIDE TECHNIQUE DES «ECHANGES DE PRESTATIONS INTER- HOSPITALIERS» I MECANISME GENERAL

Plus en détail

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments?

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? Le contexte Les dépenses de médicaments représentent 20,3 milliards d euros en 2006 soit 1/3 des dépenses de soins de ville en France. 2,5 milliards

Plus en détail

Liste principale des catégories du «Budget Détaillé» et leurs définitions

Liste principale des catégories du «Budget Détaillé» et leurs définitions Personnel Salaires Charges sociales obligatoires de l employeur Avantages sociaux Participant/individu bénéficiaire Salaires Charges sociales obligatoires de l employeur Avantages sociaux Allocations Honoraires

Plus en détail

Le financement de la biologie clinique à l épreuve de la réforme du financement des hôpitaux DR BRAUNER JONATHAN

Le financement de la biologie clinique à l épreuve de la réforme du financement des hôpitaux DR BRAUNER JONATHAN Le financement de la biologie clinique à l épreuve de la réforme du financement des hôpitaux DR BRAUNER JONATHAN Plan Pourquoi une réforme du financement des hôpitaux? Etats des lieux et Vision macroéconomique

Plus en détail

Le Gabon est un pays d Afrique

Le Gabon est un pays d Afrique La Caisse Nationale d Assurance Maladie et de Garantie Sociale du Gabon : Un chemin vers la couverture universelle Aboubacar Inoua et Laurent Musango Auteur correspondant : Aboubacar Inoua, e-mail : inouaa@afro.who.int

Plus en détail

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C)

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Si la Carte Vitale n est pas à jour : Présentation d une attestation de droits papier en cours de validité En l absence de la présentation

Plus en détail