Une économie en voie de reprise. Dawn Desjardins Septembre 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une économie en voie de reprise. Dawn Desjardins Septembre 2009"

Transcription

1 Une économie en voie de reprise Dawn Desjardins Septembre 29

2 La reprise de l économie mondiale se dessine 5 World GDP growth forecasts Oct Nov Dec Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep IMF forecasts for '9 and '1 world GDP growth by WEO publication release date. 2 2

3 Relance de l activité économique Global ISM indices 7 index level Services Manufacturing Source: JP Morgan, RBC Economics Research 3 3

4 Une croissance positive est imminente 15 Emerging and advanced economies GDP outlook Forecast Emerging World Advanced Source: IMF RBC Economics Research 4 4

5 Dépenses de relance engagées, mais il en reste beaucoup pour 21 6 Percentage Soutien of package financier spent in 21 Percentage of package spent in Germany Canada US 3 2 Japan 1 UK Size of stimulus package as percent of GDP 5

6 Une politique monétaire extraordinairement souple % Weighted Policy Rate* Forecast *target policy rate weighted by 27 GDP in USD terms; US, JP, DE, UK, FR, IT, CA, AUC Source :Economics Research, Haver Analytics 6 6

7 Relance du crédit Net % tightening Credit standards 8 6 Canada U.K. U.S. Euro Source: Federal Reserve Board, European Central Bank, Bank of England, Bank of Canada, RBC Economics Research 7 7

8 Les investisseurs croient à la reprise 12 Index Risk aversion index 14 Index level MCSI world stock index Source: Bloomberg, Reuters, RBC Economics Research 6 Sep/8 Nov/8 Jan/9 Mar/9 May/9 Jul/9 Sep/9 Source: Bloomberg, RBC Economics Research 8

9 Les taux d intérêt sont de retour à «la normale» 4 Basis points Short-term funding spreads 3 month LIBOR vs. OIS Canada U.S U.K. Eurozone Jan 7 Apr 7 Jul 7 Oct 7 Jan 8 Apr 8 Jul 8 Oct 8 Jan 9 Apr 9 Jul 9 Source: Bloomberg, RBC Economics Research 9

10 Les différentiels de taux se réduisent 45 Canada high-grade and high-yield corporate bond spreads Basis points Basis points 16 7 U.S. high-grade and high-yield corporate bond spreads Basis points Basis points HG HY HG HY Jul-7 Nov-7 Mar-8 Jul-8 Nov-8 Mar-9 Jul-9 Jul-7 Oct-7 Jan-8 Apr-8 Jul-8 Oct-8 Jan-9 Apr-9 Jul-9 Source: Merill Lynch, Bloomberg, RBC Economics Research Source: Merill Lynch, Bloomberg, RBC Economics Research 1

11 Économie américaine Un chemin long et tortueux

12 Faibles taux, programmes gouvernementaux pour soutenir les ventes Single family homes sold 64 SAAR, Thous. SAAR, Thous Existing home sales (LHS) New home sales (RHS) Source: National Association of Realtors, Bureau of Census, RBC Economics Research

13 Les prix remontent U.S. house prices 2 % change, year-over-year Existing home sales Case-Shiller home price index FHFA house price index Source: National Association of Realtors, S&P, Fiserv, and MacroMarkets LLC, Federal Housing Finance Administration, RBC Economics Research 13 13

14 Les stocks gonflés commencent à se réduire U.S housing Thous. Units Ratio Housing starts (LHS) Stock of single-family homes for sale - inverted (RHS) Source: Census Bureau, RBC Economics Research

15 Plafonnement des prêts immobiliers aux É.-U. = positif pour les consommateurs Household real estate net worth Equity in homes plunge 1 % change, year-over-year 65 % Source: Federal Reserve Board, RBC Economics Research Source: Federal Reserve Board, RBC Economics Research 15

16 Pertes d emploi considérables, mais le rythme ralentit 15 quarterly change in s U.S. nonfarm payrolls Source: Bureau of Labor Statistics, RBC Economics Research 16 16

17 Taux de chômage à la hausse 12 % U.S. unemployment rate 11 Forecast Source: Bureau of Labor Statistics, RBC Economics Research 17 17

18 Modeste reprise des dépenses de consommation Real consumer spending Annualized % change, quarter-over-quarter 6 Forecast % change, year-over-year Forecast Source: Bureau of Economic Analysis, RBC Economics Research 18

19 La hausse de la demande annonce la fin de l ajustement des stocks Inventory change and domestic demand 13 SAAR, Bil. Chn 2$ % change, year-over-year 8 8 Forecast Real change in private inventories (LHS) Final sales to domestic purchasers (RHS) Source: Bureau of Economic Analysis, RBC Economics Research

20 Pour l instant, les entreprises restent dans l expectative % Nonresidential investment -- contribution to growth Forecast Source: Bureau of Economic Analysis, RBC Economics Research 2 2

21 Les mesures de relance soutiennent l économie à court terme Impact of fiscal stimulus package - Obama administration Growth faster than baseline Growth slower than baseline Source: MacroAdvisors, RBC Economics Research 21 21

22 Crise des marchés financiers + crise économique mondiale = reprise lente Longer to get back to pre-recession Average of past five recessions* *1974,198,1982,199,21 Peak t+1 t+2 t+3 t+4 t+5 t+6 t+7 t+8 t+9 t+1 Source: Bureau of Economic Analysis, RBC Economics Research 22 22

23 Le ralentissement économique maintiendra l inflation sous contrôle U.S. inflation % change, year-over-year All items Core Forecast Source: Bureau of Labor Statistics, RBC Economics Research 23

24 La reprise économique américaine devrait s accélérer en 21 U.S. real GDP Annualized % change, quarter-over-quarter Annual growth rates 28 29f 21f Forecast Source: Bureau of Economic Analysis, RBC Economics Research 24 24

25 Canada Une voie plus rapide vers la reprise

26 Le pire est passé, croissance modérée en vue Canada's real GDP Annualized % change, quarter-over-quarter Annual growth rates 28 29f 21f Forecast Source: Statistics Canada, RBC Economics Research 26

27 Le gouvernement joue le rôle de stabilisateur Canada's contributions to GDP growth 2 % Cons. Expenditure Gov't Expenditure Res. Investment Non-Res. Investment Net Trade Source: RBC Economics Research 27

28 Coût des mesures de relance du gouvernement Government of Canada fiscal indicators 4 2 Federal deficit (LHS) Debt % of GDP (RHS)

29 La situation financière du Canada est bonne par rapport à celle d autres pays Net debt as percent of GDP Canada UK France Germany US Japan Italy 29

30 La situation financière s améliore 2. Index, % Bal. Financial conditions index Source: Bank of Canada, RBC Economics Research 3

31 Le rythme des pertes d emploi ralentit 4 Canada's job market change in s, 3-mo sum Source: Statistics Canada, RBC Economics Research 31

32 Le taux de chômage atteindra un sommet plus tard cette année Unemployment rate 1 % Source: Statistics Canada, RBC Economics Research 32

33 La baisse du marché résidentiel a été de courte durée au Canada Existing home prices 13 Jan 26 = Canada U.S Source: CREA, National Association of Realtors, RBC Economics Research 33

34 Les faibles taux favorisent la reprise des ventes résidentielles 5 units, SA Home sales Source: CREA, RBC Economics Research 34

35 Confiance à la hausse à la perspective d une reprise Consumer and business confidence Index Consumer confidence Business confidence Source: Conference Board, RBC Economics Research 35

36 Peak Q3-26 Q4-26 Q1-27 Q2-27 Q3-27 Q4-27 Q1-28 Q2-28 Q3-28 Q4-28 Q1-29 Q2-29 Q3-29 Q4-29 Q1-21 Q2-21 Q3-21 Si vous voyons juste, au Canada, la récession sera moins profonde et plus courte que les précédentes Canadian GDP (Indexed to peak) Q Q1-199 Current (Q3-28) Series are indexed to GDP peaks during past business cycles. 36

37 L écart de production demeure important, comme l excédent de capacité 2 % Canada's output gap Source: Statistics Canada, RBC Economics Research 37

38 La courbe de l inflation sera en dents de scie Canadian inflation % change, year-over-year Core Headline Forecast Source: Statistics Canada, RBC Economics Research 38

39 Une politique monétaire souple est maintenue Bank of Canada overnight rate 7 % 6 Forecast Source: Bank of Canada, RBC Economics Research 39

40 Le huard s apprécie avec le retour de l appétit pour le risque et la hausse des prix des marchandises 1.1 Canadian dollar forecast U.S dollar per Canadian dollar Forecast Source: Bank of Canada, RBC Economics Research 4

41 La récession est généralisée ,6 3,2-2,8 3, - 1,3 3,6,1 3, - 3,1 2,6-1,9 2,2 -,8-3,5 2, -,1 -,4 2,6 2, 41 2,7

42 Veuillez visiter notre site :

43 Avertissement Le contenu de ce rapport est la propriété de la Banque Royale du Canada et ne peut être reproduit d'aucune manière, en tout ou en partie, sans l'autorisation expresse écrite du titulaire du droit d'auteur. Les informations et statistiques contenues dans les présentes ont été préparées par la Recherche économique RBC sur la base de renseignements provenant de sources jugées fiables. Nous ne faisons aucune déclaration ni ne donnons aucune garantie, expresse ou implicite, concernant leur précision ou leur exhaustivité. Cette publication est destinée à l'information des investisseurs et du monde des affaires et ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation visant l'achat de valeurs mobilières. Marque déposée de la Banque Royale du Canada Banque Royale du Canada 43 43

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010????

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010???? Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 15 novembre, 2011 Thèmes Séquence des événements Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession

Plus en détail

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits Avril 2006 F COMITE FINANCIER Cent treizième session Rome, 8-12 mai 2006 Rapport sur les placements 2005 Rappel des faits 1. Le présent document est soumis au Comité financier pour information, conformément

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

Calendrier des publications économiques avril 24, 2016 - avril 29, 2016

Calendrier des publications économiques avril 24, 2016 - avril 29, 2016 Calendrier des publications économiques avril 24, 2016 - avril 29, 2016 www.dailyfx.fr francais@fxcm.com AUD 2.00% NZD 2.25% EUR 0.00% CAD 0.50% GBP 0.50% USD 0.50% CHF -0.75% JPY -0.10% Date Devises Evènement

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Confirmation de la reprise en Europe en 2014?

Confirmation de la reprise en Europe en 2014? Confirmation de la reprise en Europe en 2014? Janvier 2014 Vue d ensemble sur la situation économique mondiale Marchés Monde US Zone Euro La Fed a amorcé en décembre la sortie graduelle de sa politique

Plus en détail

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas L allocation d actifs dans un environnement de taux bas Novembre 2015 Christophe Belhomme, Head of Investment Office Sandra Craignou, Head of Investments (France) Aberdeen Asset Management Réservé aux

Plus en détail

Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café

Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café Les exportations de café en provenance du Brésil ont atteint un niveau record de 36,8 millions de sacs pendant la campagne 2014/15

Plus en détail

Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse»

Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse» Webconférence «Les indicateurs économiques qui influencent la bourse» 1 Recommandations pratiques Pensez à bien régler le son de votre ordinateur Eteignez vos portables En cas de souci technique, vous

Plus en détail

DONNÉES ÉCONOMIQUES CHOISIES PAR PAYS AFRICAIN

DONNÉES ÉCONOMIQUES CHOISIES PAR PAYS AFRICAIN B SELECTED SOCIO-ECONOMIC DATA ON INDIVIDUAL AFRICAN COUNTRIES DONNÉES ÉCONOMIQUES CHOISIES PAR PAYS AFRICAIN Pocketbook Algeria 23 Basic Indicators Area ( Km² ) Population Density (per Km²) HDI Value

Plus en détail

Schroders Point de vue économique

Schroders Point de vue économique Le 7 août 8 Réservé aux investisseurs professionnels Schroders Point de vue économique Keith Wade Économiste en chef et stratégiste (-)768 696 Robert Sierra Économiste Europe (-)768 Tina Fong Analyste,

Plus en détail

Marché obligataire. Emmanuel Lefèvre

Marché obligataire. Emmanuel Lefèvre Marché obligataire Emmanuel Lefèvre 2 Banques centrales contraintes à maintenir leurs taux directeurs à des niveaux extrêmement bas Evolution du taux de base Royaume-Uni Etats-Unis Zone euro Source : Thomson

Plus en détail

Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %)

Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %) Novembre 2009 1 Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %) 200 2009 2010 2011 Monde 2.9-1.0 3. 4.3 É.-U 0.4-2.5 2.9 2. Japon -0.7-5.2 2. 2.5 Euro-16 0.6-3.9 1. 2.0 Asie x-japon

Plus en détail

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM Forum Financier, Namur 25 Novembre 2009 Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM 700 Subprimes USA : issuance of private-label RMBS

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année record en 2001 devraient continuer à croître de 10% par an d'ici 2005

Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année record en 2001 devraient continuer à croître de 10% par an d'ici 2005 Commission économique des Nations Unies pour l Europe Embargo: 3 octobre 22, h 1 GMT Communiqué de presse ECE/STAT/2/2 1er octobre 22 Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux événements Les ventes d habitations au

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon Juillet 2015 Ce bulletin sur le marché du travail présente une analyse des résultats de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Évolution de l économie mondiale et européenne

Évolution de l économie mondiale et européenne Évolution de l économie mondiale et européenne Mario de Zamaróczy Conseiller, FMI Avec le concours des Départements africain et européen Sommaire Ralentissement de l économie mondiale Risques globaux Crise

Plus en détail

Où le vieillissement de la population nous mènera-t- -t-il? Services économiques. Banque Royale du Canada. Le mardi 17 mars 2000 www.

Où le vieillissement de la population nous mènera-t- -t-il? Services économiques. Banque Royale du Canada. Le mardi 17 mars 2000 www. Épargner Dépenser Réfléchir sur la vie Où le vieillissement de la population nous mènera-t- -t-il? Derek Holt Économiste principal Banque Royale du Canada Services économiques Banque Royale du Canada Le

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Un retournement cyclique aux Etats-Unis dû à l épuisement des opportunités d investissement efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Un retournement cyclique aux Etats-Unis dû à l épuisement des opportunités d investissement efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 7 janvier 1 N Un retournement cyclique aux Etats-Unis dû à l épuisement des opportunités d investissement efficaces? Un affaiblissement cyclique (il ne s agit pas nécessairement

Plus en détail

Calendrier des publications économiques août 9, 2015 - août 14, 2015

Calendrier des publications économiques août 9, 2015 - août 14, 2015 Calendrier des publications économiques août 9, 2015 - août 14, 2015 www.dailyfx.fr francais@fxcm.com AUD 2.00% NZD 3.00% EUR 0.05% CAD 0.75% GBP 0.50% USD 0.25% CHF -0.75% JPY 0.10% Date Devises Evènement

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Février a vu la poursuite de la tendance à la baisse du marché du café de des derniers mois. Le prix

Plus en détail

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012)

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012) Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 20 janvier, 2012 Prix du pétrole (US$ 1/brl. à la fin de 2012) 2 2 Prix du pétrole WTI: moy. mobile 2 jours Prix journalier

Plus en détail

Perspectives économiques et de marché

Perspectives économiques et de marché RÉSERVÉ AUX PROFESSIONNELS DE L INVESTISSEMENT Perspectives économiques et de marché Nathalie Benatia Economiste Senior Paris, le 21 Novembre 214 Scénario d investissement Nov. 214I 2 Résumé La baisse

Plus en détail

Seven Capital Management. Equity Momentum Investing

Seven Capital Management. Equity Momentum Investing Seven Capital Management Value Momentum Growth Equity Momentum Investing Données mises à jour au 31 mars 2016 Le Momentum Investing ou la loi de Newton appliquée à l'investissement «à moins que des forces

Plus en détail

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce Taux: quatre idées d investissement après la Grèce La crise grecque est passée du stade aigu au stade chronique et les investisseurs obligataires européens repartent à la chasse au rendement, avec à la

Plus en détail

Impacts de la crise des souverains sur le crédit Corporate

Impacts de la crise des souverains sur le crédit Corporate Impacts de la crise des souverains sur le crédit Corporate Rentrée de la Gestion Alternative 2011 Philippe NOYARD Responsable Gestion High Yield & Arbitrage Credit Money does not perform. People do. Impacts

Plus en détail

Lettre hebdomadaire OFP

Lettre hebdomadaire OFP Lettre hebdomadaire OFP 06/11/ - 13/11/ Novembre - Semaine 388 Performances des Fonds et Grandes classes d'actifs 1 sem 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Creation Valeur Fonds OFP et Indices de Référence OFP 150

Plus en détail

Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain. Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite

Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain. Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite Séance 4 - Les rachats d engagements de retraite sur le marché américain Caitlin Long Groupe de solutions en matière de retraite Ce sont GM et Verizon qui ont ouvert le marché des rachats d engagements

Plus en détail

2011-2012 Perspectives économiques

2011-2012 Perspectives économiques 2011-2012 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

23 avril 2009 - N -196

23 avril 2009 - N -196 avril 9 - N -9 La différence essentielle entre la crise de - et la crise de 7-9 : dans la seconde, la transmission de la crise à tous les marchés financiers Le point de départ des deux crises est le même

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Scénario d Investissement

Scénario d Investissement RÉSERVÉ AUX PROFESSIONNELS DE L INVESTISSEMENT Scénario d Investissement Multi Asset Solutions (MAS), Juin 2015 MAS - Scénario d investissement June 2015I 2 Résumé Au cours des dernières semaines, la hausse

Plus en détail

1MOIS EN 10 IMAGES. 2. Zone euro - La croissance reste ferme. 3. Zone euro - Le crédit, carburant de la reprise. Juin 2016

1MOIS EN 10 IMAGES. 2. Zone euro - La croissance reste ferme. 3. Zone euro - Le crédit, carburant de la reprise. Juin 2016 1 MOIS EN 1 IMAGES Juin 1 Adrien Pichoud Wanda Mottu Maurice Harari Economist Analyst Analyst Indice 1. États-Unis - Inquiétudes croissantes sur l activité... 1. Zone euro - La croissance reste ferme...

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne Productivité et prospérité à l âge de l information Kaïs Dachraoui, Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne a connu une performance remarquable. Après 1995, la

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 13 OCTOBRE 2015 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE L activité mondiale ne montre pas de signe d effondrement. Malgré les inquiétudes et le recul de ces derniers mois

Plus en détail

Les Marché des Swaps Immobiliers

Les Marché des Swaps Immobiliers Les Marché des Emmanuek Deboaisne Fixed Income - France Tel : 01.42.98.57.81 Présentation à l 18 mars 2008 Sommaire 1. L Evolution des Prix Immobiliers 2. Utilisation des 3. Le Marché des 4. Les Indices

Plus en détail

En temps de crise: de la «Grande Récession» aux problèmes de la dette en Europe. Alessandro Bara,eri ESG- UQÀM

En temps de crise: de la «Grande Récession» aux problèmes de la dette en Europe. Alessandro Bara,eri ESG- UQÀM En temps de crise: de la «Grande Récession» aux problèmes de la dette en Europe Alessandro Bara,eri ESG- UQÀM Dans les 4 dernières années: la crise financière (1) Dans les 4 dernières années: la crise

Plus en détail

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Assurance médicale sociale et

Assurance médicale sociale et Assurance médicale sociale et couverture universelle Réformes et défis aux USA et Canada Gary M. Oderda, d Pharm.D., M.P.H. Alger, 20 April 2011 Agenda Statut actuel de la couverture sociale aux USA Pourquoi

Plus en détail

Les titres à revenu fixe? Pourquoi s'en soucier?

Les titres à revenu fixe? Pourquoi s'en soucier? Les titres à revenu fixe? Pourquoi s'en soucier? Juin 2014 Animatrice : Dagmara Fijalkowski chef, Titres mondiaux à revenu fixe et devises (Toronto et Londres) Qu'en pensent les clients? «Je ne veux pas

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

Atout Risque Mars 2016

Atout Risque Mars 2016 Atout Risque Mars 2016 Titre de créance complexe de droit français émis par SG Issuer et présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. allianz.fr Le produit est soumis au risque

Plus en détail

Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec. Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession

Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec. Les signaux ne sont pas assez négatifs pour craindre un retour en récession PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 1 Économie mondiale Le contexte d incertitude pèse lourd Québec, 19 janvier 1 Les chocs extérieurs : un enjeu pour la croissance économique au Québec Les signaux ne sont pas assez

Plus en détail

Analyse des réactions des banques centrales face à la crise

Analyse des réactions des banques centrales face à la crise Analyse des réactions des banques centrales face à la crise Alain Durré IESEG-Université catholique de Lille, LEM-CNRS, ECB Faut-il changer le système financier? Leçons et perspectives d une crise Colloque

Plus en détail

SEI Funds as at June 30, 2010

SEI Funds as at June 30, 2010 SEI Funds as at June 30, 2010 FUND PERFORMANCE 1 Month 3 Month YTD 1 Year 2 Year 3 Year 4 Year 5 Year Since Inception Inception Date 1 Money Market Fund - O Class 0.05% 0.14% 0.29% 0.65% 1.41% 2.42% 2.84%

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013.

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. 2. Emissions de garanties 2. Guarantees L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. Average outstanding guarantee in 2014 stood at 238 million,

Plus en détail

Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014

Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014 Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014 Approvato alla distribuzione in o partire della Svizzera: ABN AMRO Multi-Manager Funds Aristotle US Equities (F01036687) Pzena European

Plus en détail

Les problèmes de mesure de sensibilité du cycle réel au cycle financier

Les problèmes de mesure de sensibilité du cycle réel au cycle financier Les problèmes de mesure de sensibilité du cycle réel au cycle financier Au cours des années récentes, de nombreux travaux ont porté sur l existence d une relation entre les cycles des prix d actifs financiers

Plus en détail

COMMENTAIRES AU 31 MARS 2016

COMMENTAIRES AU 31 MARS 2016 Performance des indices de référence des marchés ($ CA) 1 18,1% FTSE TMX Canada Univers 13% 12, FTSE TMX Canada Long Terme 3% 4,5% 4,5% 2, 2, 1, 1, 5, 8,3% 2,1% 8,3% S&P/TSX Plafonné S&P 500 ($ CA) - -1,

Plus en détail

Perspectives pour la Chine

Perspectives pour la Chine Perspectives pour la Chine Christian Déséglise Responsable des Marchés Emergents, HSBC USA Septembre 212 Dcument Public. Chine : Une croissance au ralenti, en particulier dans le secteur de l industrie

Plus en détail

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2009/10 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2009/10

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2009/10 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2009/10 MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2009/10 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2009/10 Board of Directors Conseil d administration Hugh Eliasson

Plus en détail

Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle

Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle Gabriel Zucman (London School of Economics) Conférence de l ACN 21 Novembre 2014 Cette présentation se fonde sur des travaux récents qui ont

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

No Duration. No Credit. No Problem?

No Duration. No Credit. No Problem? No Duration. No Credit. No Problem? Contrôle des risques de taux d intérêt et de crédit avec Finreon Fixed Income Risk Control. Primes de risque systématiques avec des pertes de substance diminuées. Les

Plus en détail

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE CETMO-ASE Version 08.01 Année de référence 2008 Février 2013 BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

Plus en détail

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce Nicolas Berman (Graduate Institute, Geneva) Philippe Martin (Sciences-Po, Paris and CEPR) Lyon, 12 novembre, journées

Plus en détail

Afrique Sub-saharienne Perspectives Economiques Régionales et Leçons de réformes des subventions énergétiques. Roger Nord May 2013

Afrique Sub-saharienne Perspectives Economiques Régionales et Leçons de réformes des subventions énergétiques. Roger Nord May 2013 Afrique Sub-saharienne Perspectives Economiques Régionales et Leçons de réformes des subventions énergétiques Roger Nord May 2013 Perspectives économiques régionales Contexte Mondiale: Croissance à plusieurs

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

PERSPECTIVES 2016 FABRIZIO QUIRIGHETTI, CIO, CO-HEAD MULTI-ASSET. Réservé aux investisseurs professionnels, qualifiés et institutionnels

PERSPECTIVES 2016 FABRIZIO QUIRIGHETTI, CIO, CO-HEAD MULTI-ASSET. Réservé aux investisseurs professionnels, qualifiés et institutionnels 44 PERSPECTIVES 2016 FABRIZIO QUIRIGHETTI, CIO, CO-HEAD MULTI-ASSET Réservé aux investisseurs professionnels, qualifiés et institutionnels Décembre 2015 TABLEAU DE BORD MACROÉCONOMIQUE NOTRE VISION DU

Plus en détail

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance.

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Euro Rendement Préférence Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A /

Plus en détail

La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes

La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes Université d automne en économie autrichienne Troyes, 30 septembre-2 octobre 2011 Renaud Fillieule Robert LUCAS

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Février 2016 Février Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto (On) M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION RENDEMENT BOUYGUES SOUSCRIPTION : DU 17 OCTOBRE 2013 AU 20 DÉCEMBRE 2013 (ENVELOPPE ET SOUSCRIPTION LIMITÉES) (1)

BROCHURE D INFORMATION RENDEMENT BOUYGUES SOUSCRIPTION : DU 17 OCTOBRE 2013 AU 20 DÉCEMBRE 2013 (ENVELOPPE ET SOUSCRIPTION LIMITÉES) (1) BROCHURE D INFORMATION RENDEMENT BOUYGUES SOUSCRIPTION : DU 17 OCTOBRE 2013 AU 20 DÉCEMBRE 2013 (ENVELOPPE ET SOUSCRIPTION LIMITÉES) Titres de créance présentant un risque de perte en en cours de vie et

Plus en détail

Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière

Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière Robert Bichsel Directeur, Système Bancaire BNS Journée d économie politique, Iconomix, Lausanne, 20 novembre 2015 Taux d'intérêts

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Informations financières du 2 ème trimestre Chiffre d affaires consolidé du 2 ème trimestre : 4,72 millions d euros, en hausse de 2,8% par rapport au 2 ème trimestre à périmètre comparable

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

Proposition pour réduire les risques d explosion de la dette publique : les «Growth-indexed bonds»

Proposition pour réduire les risques d explosion de la dette publique : les «Growth-indexed bonds» Proposition pour réduire les risques d explosion de la dette publique : les «Growth-indexed bonds» Cet article est un résumé non technique du papier rédigé par Julien Acalin (BSI Economics), Olivier Blanchard

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS. Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire

POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS. Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire SOMMAIRE NOTE DE SYNTHÈSE 2 UNE ALLOCATION OBLIGATAIRE AJUSTÉE

Plus en détail

L impératif de compétitivité du Canada : investir dans les gains de productivité

L impératif de compétitivité du Canada : investir dans les gains de productivité Discours prononcé par Tiff Macklem premier sous-gouverneur de la Banque du Canada devant Productivity Alberta Calgary (Alberta) le 2 février 2011 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI L impératif de compétitivité

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

Les variations des taux de change : continûment excessives

Les variations des taux de change : continûment excessives juillet - N Les variations des taux de change : continûment excessives Nous nous intéressons ici aux devises des grands pays de l'ocde (dollar, euro, yen, livre sterling, franc suisse, dollar australien)

Plus en détail

Calendrier des publications économiques août 5, 2012 - août 10, 2012

Calendrier des publications économiques août 5, 2012 - août 10, 2012 Calendrier des publications économiques août 5, 2012 - août 10, 2012 www.dailyfx.fr francais@fxcm.com AUD 3.50% NZD 2.50% EUR 0.75% CAD 1.00% GBP 0.50% USD 0.25% CHF 0.00% JPY 0.10% Date Devises Evènement

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Marché Monétaire Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Finance de marche (Monétaire) 2009-2010 Marché monétaire Généralités Caractéristiques Courbe des

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

DynAmiser vos investissements

DynAmiser vos investissements DynAmiser vos investissements Aequam en quelques mots Jeune entreprise indépendante et innovante Agréée AMF n GP-10000038 Incubée par le Pôle Sponsorisée par Fondatrice de Savoir-faire / Innovation 5 associés

Plus en détail

Perspectives économiques Stratégie d investissement

Perspectives économiques Stratégie d investissement Un gestionnaire d'actifs de premier plan I 18/10/2011 I 1 POUR INVESTISSEURS PROFESSIONNELS Perspectives économiques Stratégie d investissement Vincent TREULET, Responsable de la stratégie d investissement

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

Série sur la gestion obligataire : La stratégie obligataire «de base plus» en vaut-elle la peine?

Série sur la gestion obligataire : La stratégie obligataire «de base plus» en vaut-elle la peine? Gestion d actifs CIBC Recherche institutionnelle É T É 2 0 1 4 G E S T I O N D A C T I F S C I B C Série sur la gestion obligataire : La stratégie obligataire «de base plus» en vaut-elle la peine? Résumé

Plus en détail

Les atouts de Vanguard

Les atouts de Vanguard Les atouts de Vanguard Placements Vanguard Canada Inc. Portefeuille internationale couvert pour la devise 2 Portefeuille internationale non-couvert pour la devise 3 Les rentrés mensuels et les actifs sous

Plus en détail

7. Marché monétaire Partie 2! Mankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764)

7. Marché monétaire Partie 2! Mankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764) 7.5. Banque centrale européenne (BCE) issions de la BCE : 7. arché monétaire Partie 2! ankiw, chapitre 27 et chapitre 28 (sauf du bas de la page 760 au bas de la page 764) Réalisation : Natacha Gilson

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu

J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu J.P. Morgan Asset Management : Solutions multi-actifs Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu Dans un incertain, les dépôts bancaires peuvent constituer une solution sécurisante

Plus en détail

2. Croissance et emploi

2. Croissance et emploi 2. Croissance et emploi Concepts abordés Comment définir et mesurer la croissance économique PIB, PIB / hab, PIB / ppa, PIB mondial, Taux de croissance, Croissance potentielle et croissance effective Facteurs

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail