PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL"

Transcription

1 PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL Avant de se lancer dans la réalisation d un programme de promotion, le promoteur doit s assurer de la viabilité de son projet. Pour cela, il élabore un «compte à rebours» (bilan prévisionnel permettant de dégager le prix acceptable du foncier). Ce n est que si les recettes sont supérieures aux dépenses et que par conséquence se dégage une marge suffisante (6% à 8% sur le CA HT) que le promoteur pourra se lancer dans l opération. Une fois le projet rentable, ce compte à rebours sera également nécessaire pour les banquiers qui seront sollicités par le promoteur. L objectif principal du bilan financier prévisionnel est de déterminer le prix du terrain acceptable (voir schéma ci-dessous). PARTIE HAUTE DU BILAN : LES RECETTES COS SHON (COS x Surface Terrain) Surface Habitable (SHON x Coef) C.A. (SH x Prix de vente) + parkings PARTIE BASSE DU BILAN : LES DEPENSES ET LA MARGE C.A. Coûts Techniques Construction, aléas sur travaux Honoraires Frais annexes MARGE Charge foncière MAXIMUM Architecte, Maitre d œuvre, Bureau de contrôle Frais de Gestion, de Commercialisation, Financiers, de publicité De 6 % à 8 % du C.A. H.T. Comprend le terrain + les frais d équipements, de participation et d acquisition estimés (VRD, notaire, TLE ) PRIX DU TERRAIN MAXIMUM POUR ASSURER LA FAISABILITE FINANCIERE DE L OPERATION 1

2 EXERCICE Etape 1 : la partie haute du bilan financier prévisionnel Les données suivantes vont permettre au promoteur d établir la partie haute du bilan financier (en annexe) de l opération de promotion immobilière: - Surface du terrain : m² - COS : 2,50 - Coefficient de rendement : 0,85 ou 85 % (déterminé par l architecte selon ses plans afin d obtenir la surface habitable SH)) - Prix de Vente des logements au m² (selon une étude de marché) : TTC/m² Habitable - Surface moyenne d un appartement : 67 m² - Réglementation urbaine en matière de parkings selon le PLU : 1 parking par logement - Prix de vente parking (unité) : TTC Lors de l élaboration d un bilan financier, le promoteur rempli toujours la partie haute du bilan en premier car c est à ce moment que l on détermine les recettes de l opération (chiffre d affaires). Il faut donc remplir les données dans le bilan financier selon l ordre suivant : LA PARTIE «PROGRAMME» 1. SHON autorisée = COS x Surface du terrain 2. Coefficient de rendement 3. Surface Habitable = SHON x Coefficient de rendement 4. Surface moyenne d un appartement 5. Nombre de logements = Surface Habitable / Surface moyenne d un appartement 6. Nombre de parkings = Nombre de parking obligatoire par logement construit x Nombre de logements LA PARTIE «RECETTES» 7. Inscrire le nombre de logements et de parkings obtenus dans la partie «programme», ainsi que la surface Habitable 8. Inscrire le prix de vente par m² Habitable pour les logements et par unité pour les parkings. 9. Il faut maintenant calculer les recettes (total des ventes) pour les logements : C.A. TOTAL TTC pour les logements = Surface Habitable x prix de vente au m² 10. Ensuite il faut calculer les recettes pour les parkings : C.A. TOTAL TTC pour les parkings = Prix de vente d un parking x nombre de parkings 11. TOTAL RECETTES OPERATION TTC et HT* = TOTAL C.A. Logements + TOTAL C.A. Parkings * : Pour passer du TTC au HT, diviser le montant par 1,196 2

3 LA PARTIE HAUTE DU BILAN est alors totalement remplie. Le promoteur connaît la programmation de l opération ainsi que toutes ses recettes. Il faut maintenant déterminer le prix de revient de l opération. Etape 2 : la partie «FONCIER» du bilan financier prévisionnel Ces coûts sont toujours exprimés en HT, puis convertis ensuite en TTC. Le prix du terrain ne sera déterminé qu à la fin du bilan, il s agit de la dernière étape. Ainsi, il est impossible de calculer les différents postes dont le montant dépend directement du coût du terrain (terrain, notaire, dation et frais intermédiaire). Ces postes seront remplis plus tard. En revanche, les autres charges foncières peuvent déjà être calculées selon les étapes suivantes : 1. Frais de recherches archéologiques : HT (multiplier par 1,196 pour obtenir le montant TTC). Ces recherches sont obligatoires afin de s assurer que la construction ne se situe pas sur un site rempli de trésors archéologiques. Toutefois, le montant peut varier selon la surface du terrain. 2. Redevance pour parkings manquants : 0 (le PLU est respecté avec la construction du bon nombre de parkings dans notre opération). Si toutefois il est impossible pour le promoteur de construire le bon nombre de parkings, il devra payer une redevance à la mairie. 3. Plafond légal de densité (PLD) : PLU n en prévoit pas ici donc 0 4. TLE : La Taxe Locale d équipement est prévue par la mairie. Elle s exprime en % et en valeur ( ) selon le nombre de m² SHON. Ici, elle s élève à 4,23 % x 112 x m² de SHON. Il s agit d une Taxe, elle n est donc pas soumise à la TVA. Le montant HT est le même que le montant TTC, et la TVA est de Branchements (raccordement des futurs logements aux réseaux de la ville) : Le montant forfaitaire est de HT ici. Il faut ensuite ajouter la TVA de 19,6 % 6. Sondages (vérification de la composition du sol) : HT. Ajouter la TVA 7. Démolition : HT. Ajouter la TVA 8. VRD extérieurs : HT. Ajouter la TVA LE TOTAL DE CES POSTES DETERMINE LA CHARGE FONCIERE HORS TERRAIN ET COUTS ASSOCIES AU TERRAIN. A la fin du bilan, il ne faut pas oublier de revenir sur cette partie afin de remplir les données manquantes concernant le terrain. On peut maintenant passer à la troisième étape : les coûts techniques. 3

4 Etape 3 : la partie «coûts techniques» du bilan financier prévisionnel Ces coûts sont également toujours exprimés en HT, puis convertis en TTC. 1. Il faut d abord calculer le coût de construction des logements. Pour cela, on multiplie le coût de construction (1500 /m²shon) par la surface total de SHON : HT x SHON 2. Construction des commerces et des activités : notre programme n en contient pas donc on peut passer ces 2 postes. 3. Ensuite, il faut calculer le coût de construction des parkings ( HT par parking) : HT x Nombre de parkings. 4. Des aléas sur travaux doivent toujours être budgétés au cas où le chantier rencontrerait des difficultés particulières. Pour cela, on compte 2 % HT des travaux HT (construction des logements et des parkings) : 2 % x (construction HT des logements et parkings). 5. Sous-total construction : En additionnant tous les frais de construction + les aléas sur travaux, on obtient le sous total construction. C est sur CE MONTANT que seront calculés les honoraires. 6. MO Conception : rémunération du maitre d œuvre de conception à hauteur de 3 % HT du sous-total construction HT. 7. MO Exécution : rémunération du maitre d œuvre d exécution à hauteur de 3 % HT du soustotal construction HT. C est donc le même montant que pour le MO exécution. 8. Etude de sol et Géomètre : ici, ce montant s élève à HT 9. BET (Bureaux d études) : 1 % HT du sous total construction HT 10. Il faut ensuite calculer le coût de la coordination sécurité qui est de 0,5 % du sous total construction TTC. 11. Des assurances doivent être souscrites. Leur coût HT s élève à 3 % du sous total construction TTC et des honoraires TTC : 3 % x (Sous-total construction + MO conception + MO exécution) 12. Enfin, il faut rémunérer le bureau de contrôle : 0,5 % HT du sous total construction TTC. 13. Sous-total honoraires : somme des frais de MO conception et exécution, études de sol et géomètre, BET, Coordination sécurité, assurances et bureau de contrôle. Tous les coûts techniques ont été calculés. Il faut maintenant calculer les frais annexes en HT. Etape 4 : la partie «frais annexes» du bilan financier prévisionnel Ces coûts sont également exprimés en HT, puis convertis en TTC. 1. Il faut d abord calculer les coûts de gestion des logements (frais de fonctionnement du promoteur) : 7 % HT des recettes TTC (C.A. TTC). 2. Gestion des activités : nous ne construisons pas de locaux d activité, il faut donc passer ce poste. 4

5 3. Commercialisation des logements : 4 % des recettes TTC (C.A. Total TTC). 4. Commercialisation des commerces et des locaux d activité : nous n en construisons pas ic donc Publicité : 2,5 % du C.A. Total TTC. 6. Frais divers pouvant survenir pendant l opération : 1 % du C.A. Total HT. 7. Garantie d achèvement : 0,60 % HT du C.A. Total TTC. 8. Commissions d engagement : 0,35 % HT du total des couts techniques TTC 9. Il faut, enfin, calculer les frais financiers : 2,5 % HT du C.A. Total TTC. En additionnant tous les postes de l étape 4, on obtient le total des frais annexes. Etape 5 : Détermination de la marge et du prix du terrain Après avoir calculé l ensemble des dépenses nécessaires à la réalisation de l opération, on va pouvoir déterminer quel prix maximum nous pouvons affecter à l achat du terrain. 1. Prix de revient total (hors terrain) : Total foncier + total couts techniques + total frais annexes 2. MARGE (hors terrain) = Recettes totales HT Prix de revient total HT 3. Taux de marge = MARGE / Recettes totales HT 4. Il est désormais possible de calculer le prix maximum du terrain, et des frais associés à l achat du terrain (notaire, dation et intermédiaire). Le total de ces 4 postes ne devra pas créer un taux de marge inférieur à celui imposé par le promoteur. Dans cette opération ce taux de marge exigé est de 8 %. La méthode est la suivante : a. Détermination de la marge voulue par le promoteur : Il faut que : Prix de revient HT / Recettes totales HT = 92 % (92 % = 1 tx de marge) b. L équation à réaliser est donc la suivante : Recettes Totales HT x 92 % = Prix de revient maximum de l opération c. Prix de revient de l opération total HT Prix de revient maximum de l opération = Budget pouvant être consacré au terrain et à ses 3 postes associés (budget foncier) d. Une fois que le budget foncier est connu, il faut en déceler le prix réellement consacré à l achat du terrain (T), et celui consacré aux frais associés à cet achat : notaire (2%HT du terrain HT), dation (3% HT du terrain HT) et intermédiaire (3,5% HT du terrain HT). L équation pour trouver le prix maximum d achat du terrain est la suivante : T + (2% T) + ( 3 % T) + (3,5 % T) = Budget foncier Donc Budget foncier / (1+0,02+0,03+0,035) = T Le prix du Terrain est alors connu : T. Il mène à une marge de 8 %. En divisant ce prix par la SHON, on obtient le Prix du terrain / m² SHON. 5

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI

APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI APPLICATION DU SCHEMA PLURIANNUEL DE STRATEGIE IMMOBILIERE PENDANT LA PERIODE QUINQUENNALE COUVERTE PAR LES SPSI Note de présentation des résultats : ayant pour référence 2011, atteints entre 2012 et 2014

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE DEPENSES Toute dépense doit correspondre au règlement d une facture ou d une demande de remboursement de frais. Elle génère une ligne dans le document

Plus en détail

LE DISPOSITIF DUFLOT

LE DISPOSITIF DUFLOT LE DISPOSITIF DUFLOT La loi de finances pour 2013 créé un nouveau dispositif d investissement locatif dit «Duflot». Applicable à des opérations réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016,

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

AMÉNAGEMENT D UN GARAGE EN ESPACE HABITABLE

AMÉNAGEMENT D UN GARAGE EN ESPACE HABITABLE AMÉNAGEMENT D UN GARAGE EN ESPACE HABITABLE DATE DE LIVRAISON DES TRAVAUX : 2 MAI 2008 Préparé pour : Simon Lévesque Enseignant Préparé par : Suzanne Brisebois Chargée de projet Julie Labrosse Luc Rainville

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN

MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN RAPPEL DES FONDAMENTAUX ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE Email : caecp_sarl@orange.fr FONDAMENTAUX La loi du 1 er juillet 1901 n impose

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU CONTRAT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE AVEC FOURNITURE DE PLAN Cette notice est destinée à vous informer de vos droits et obligations, en application de la loi

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 7 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 PRU Neuhof : consultation de promoteurs - vente d'un terrain rue des Linottes. Le projet de rénovation urbaine prévoit une action globale sur l

Plus en détail

Note méthodologique sur la statistique des prix de vente des appartements

Note méthodologique sur la statistique des prix de vente des appartements Note méthodologique sur la statistique des prix de vente des appartements Publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat du ministère du Logement Décembre 2013 Ce document méthodologique

Plus en détail

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés

Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés Investir en immobilier à la Réunion dans le cadre du Dispositif GIRARDIN (art.217 Undecies du CGI) Et payer moins d impôt sur les sociétés 2 Comment effectuer un investissement immobilier à la Réunion

Plus en détail

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin La mesure de la charge foncière : l étude de DINAMIC sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin Colloque DINAMIC, 5 décembre 2012 L'étude de DINAMIC sur le foncier en milieu urbain L objectif : mesurer

Plus en détail

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE Un est institué au titre des des prêts contractés pour l acquisition ou la construction d un

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE

ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE TRANCHE OPERATIONNELLE POUR LA REALISATION D UNE OPERATION DE LOGEMENTS EN MIXITE SOCIALE PROJET ET BILAN FINANCIER COMMUNE DE SIGOYER HAUTES ALPES OCTOBRE 2009 EPF PACA

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P.

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P. SOMMAIRE Communiqué de presse P. 2 Introduction P. 3 Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5 Organisation du pass-foncier. P. 6 Annexes. P. 7 à 19 Accession Sociale Pass -Foncier Page 1 COMMUNIQUE

Plus en détail

Guide concernant l accès au service TFP Internet pour les. notaires, institutions financières et les représentants légaux.

Guide concernant l accès au service TFP Internet pour les. notaires, institutions financières et les représentants légaux. Guide concernant l accès au service TFP Internet pour les notaires, institutions financières et les représentants légaux. Octobre 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 1. Inscription d un membre...

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

Atelier Finance du 2 mai

Atelier Finance du 2 mai Atelier Finance du 2 mai Les GRT du Québec nous disent toujours qu il y une seule question à laquelle les accompagnants ne doivent jamais répondre : «Combien coûte un projet?» avant qu il ne soit finalisé.

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Module Prix de revient

Module Prix de revient Module Prix de revient Index Configuration / Prix de revient... 2 Prix de revient / Départements... 4 Prix de revient / employé... 5 Pour inscrire les heures manuellement si vous utilisé pas le Punch:...

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER

CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER CYCLE DE FORMATION AU METIER DE PROMOTEUR IMMOBILIER La FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS et ESPI ENTREPRISES s associent pour vous proposer un Cycle de formation au métier de promoteur immobilier.

Plus en détail

Financements et coûts réels

Financements et coûts réels Financements et coûts réels les frais afférents à la construction Pour évaluer le coût de son projet, il faut en calculer le coût global à l achat. Tarifs minimaux donnés à titre indicatif. * dans le cadre

Plus en détail

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 2013/6098 Direction de l'aménagement Urbain PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 Commission Urbanisme - Développement Durable - Cadre de Vie et Environnement du 4 décembre 2013

Plus en détail

Quick Business V4.2 Nouveautés

Quick Business V4.2 Nouveautés Quick Business V4.2 Nouveautés Edition du 5 septembre 2007 By SOMMAIRE I. Introduction 4 II. Les achats 4 II.1. Les consultations fournisseurs 4 II.2. La fiche produit 4 II.2.1. Gestion des numéros de

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE Plan de la présentation Présentation du dispositif existant Retour d expérience Présentation du nouveau dispositif 2/15 L objectif visé par le contrat «permis de construire»

Plus en détail

La prospection foncière pour les nuls

La prospection foncière pour les nuls La prospection foncière pour les nuls Cette étape est cruciale et peut prendre beaucoup de temps. Même si parfois, les collectivités mettent à disposition un terrain pour ce genre de projet, cela reste

Plus en détail

AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX

AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX AVENANT n 2 AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX 1/10 ENTRE : La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA FORMULES DE CALCUL Le prix : Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA Ex : PV TTC = 250 x 1,196 = 299. TVA = 250 x 19,6 % = 49. PV HT = 299 = 250.

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA766 CIDR Tous droits de reproduction réservés Présentation méthodologique pour le calcul des cotisations dans les mutuelles de santé

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Vous avez trouvé votre idéal de logement, réalisez votre rêve et achetez un logement neuf en V.E.F.A.

Vous avez trouvé votre idéal de logement, réalisez votre rêve et achetez un logement neuf en V.E.F.A. PRESTATION CONTEMPORAINE DE QUALITE Vous avez trouvé votre idéal de logement, réalisez votre rêve et achetez un logement neuf en V.E.F.A. Nous vous offrons nos atouts : Expérience, proximité, écoute, conseil,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

Administration des subventions aux institutions

Administration des subventions aux institutions Administration des subventions aux institutions Dépenses de projet admissibles Division de l administration des subventions Personnel Consultants Évaluation Biens d'équipement Déplacements à l'étranger

Plus en détail

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action?

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation siège : Espace Eiffel 18/20,

Plus en détail

Établir son plan de financement

Établir son plan de financement P009 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Établir son plan de financement LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France Présentation de l Union des Constructeurs Immobiliers de la Fédération Française du Bâtiment L Union

Plus en détail

ARAMIS II Documentation Commun Changement des taux de TVA au 1/01/2014

ARAMIS II Documentation Commun Changement des taux de TVA au 1/01/2014 Documentation Commun au 1/01/2014 Date d édition : 20/11/2013 Page 1 / 25 Sommaire 1. Description... 3 1.1. Définition...3 1.2. Organisation...3 2. Mise en place des nouveaux paramètres... 4 2.1. Création

Plus en détail

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT Le service de l assainissement est un service public à caractère industriel et commercial, soumis à la comptabilité M4 différente de la comptabilité M14 applicable au

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER :

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN D AMORTISSEMENT D UNE IMMOBILISATION

Plus en détail

MAINTENANCE DES ALARMES ANTI-INTRUSION ET SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE

MAINTENANCE DES ALARMES ANTI-INTRUSION ET SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE MAINTENANCE DES ALARMES ANTI-INTRUSION ET SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PASSE EN VERTU DE L ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS ACTE D ENGAGEMENT Entre les soussignés : Monsieur

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 POINT LOGEMENT Ivry Confluences 42 avenue Jean Jaurès Construction de 51 logements locatifs sociaux en VEFA par l ESH Logis Transports Garantie communale

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 Conférence de presse 8 octobre 2013 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2. - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. -

MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2. - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. - MODE D'EMPLOI DES TABLEAUX 3.1 ET 3.2 - Tableau d'analyse du compte de résultat fiscal - - Sociétés soumises à l I.S. - Ce document reprend les éléments figurant sur les déclarations fiscales de résultats

Plus en détail

Mise à jour pour les abonnés SEDAR MD

Mise à jour pour les abonnés SEDAR MD Mise à jour pour les abonnés SEDAR MD le 3 juin 2005 Mise à jour des codes (version 007.001.021) Une mise à jour des codes SEDAR est prévue pour le lundi 6 juin 2005. La taille approximative du ficher

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 CHANQUEYRAS, UNE AMBITION DE QUARTIER DURABLE ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 1 Sommaire 1/ LE BILAN GLOBAL D AMENAGEMENT 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application RT ex : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 Première version de la fiche 1 6

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

Notice Annexe financière utilisée dans le cadre des projets du FUI

Notice Annexe financière utilisée dans le cadre des projets du FUI Notice Annexe financière utilisée dans le cadre des projets du FUI Lors du dépôt de la demande d aide, chaque partenaire renseigne une annexe financière provisoire qui est, lors de la phase d instruction,

Plus en détail

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte).

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). Externat Notre Dame Accompagnement personnalisé (Tle S) Période n 2 Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). A chaque

Plus en détail

Baisse du taux technique et du taux de conversion

Baisse du taux technique et du taux de conversion Baisse du taux technique et du taux de conversion Qu est-ce qu un taux de conversion? La caisse de pension tient un compte individuel pour chaque assuré. Chacun d entre eux se voit créditer les cotisations,

Plus en détail

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient).

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). CHAPITRE III LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS I ] DEFINITION : Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). Exemple : 3 = 3,6 est une proportion

Plus en détail

... Les.... Gamme Evolution...

... Les.... Gamme Evolution... ... Les + du logiciel Batigest... Gamme Evolution... Liste des fonctionnalités présentes dans la Gamme Evolution (en complément de la Gamme Standard) : Centralisation des informations dans le chantier

Plus en détail

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT CHAPITRE 05 : LES OPERATIONS D ACHATS ET DE VENTES I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT A. Définition La facture est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

Site Internet d inscriptions en ligne

Site Internet d inscriptions en ligne Site Internet d inscriptions en ligne 1 Veuillez aller sur notre site Internet au www.loisirsactifamille.com Sur la page d accueil, vous verrez des images défiler. À droite de ces images, vous avez plusieurs

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES

ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES Vue du terrain à bâtir Plan de masse Surface plancher La «surface de plancher» s entend comme la somme des surfaces de plancher dans la maison dans les pièces où la hauteur

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Calculs commerciaux. Réponse : remise : 2,37 PAN : 76,63 k = 0,97

Calculs commerciaux. Réponse : remise : 2,37 PAN : 76,63 k = 0,97 Calculs commerciaux Objectifs : - savoir comment sont formés les prix - connaître certains termes utilisés 1 : Prix d achat net hors taxe 1.1 : Activité Monsieur Jean vend des téléphones portables. Chez

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX Table des matières 1. Contexte... 3 A. Sources d information à l origine de cette fiche technique :... 3 B. Modification des

Plus en détail

Logiciel dr.veto version 14.3.0

Logiciel dr.veto version 14.3.0 Logiciel dr.veto version 14.3.0 Release Note Mise à jour du 10 mars 2015 Nouveautés et améliorations Tél +33 (0)5 40 16 32 42 - support@drveto.com Table des matières 1. GESTION DE CAISSE... 3 Contrôle

Plus en détail

Demande de devis pour un VEFA

Demande de devis pour un VEFA Demande de devis pour un VEFA Pour que nous puissions établir un devis pour une garantie d'achèvement VEFA (Vente en l'état Futur d'achèvement), merci de préparer les éléments et informations demandés

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET :

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET : COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF M Demeurant Entre : Téléphone : Désigné ci-après par l appellation : «l usager», ET : La Communauté de Communes du

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

ACCESSION A LA PROPRIETE : - 05/11/09. Dossier de presse UN DISPOSITIF CARENE EN SOUTIEN

ACCESSION A LA PROPRIETE : - 05/11/09. Dossier de presse UN DISPOSITIF CARENE EN SOUTIEN ACCESSION A LA PROPRIETE : UN DISPOSITIF CARENE EN SOUTIEN - 05/11/09 Dossier de presse Devenir propriétaire d un logement de qualité adapté à son budget La CARENE souhaite favoriser l accès à la propriété

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME Exploiter une entreprise consiste à exercer une activité en vue de réaliser un bénéfice. Ceci inclut l exploitation d un commerce ou d une entreprise de fabrication

Plus en détail

Pourcentages et évolutions

Pourcentages et évolutions Pourcentages et évolutions Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Part en pourcentage 2 1.1 Ensemble de référence.......................................... 2 1.2 Addition et

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte Fondation de prévoyance pour le personnel des médecins et vétérinaires Fondazione di previdenza per il personale dei medici e veterinari Encouragement à

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Devenir propriétaire GUIDE DU PROPRIÉTAIRE

Devenir propriétaire GUIDE DU PROPRIÉTAIRE GUIDE DU PROPRIÉTAIRE Devenir propriétaire EN TOUTE SECURITE AVEC La VEFA Lorsque vous achetez un logement sur plan, c est-à-dire un logement neuf qui n est pas encore construit, cela s appelle une «vente

Plus en détail

Intérêts. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M

Intérêts. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M Intérêts Administration Économique et Sociale Mathématiques XA100M 1. LA NOTION D INTÉRÊT 1.1. Définition. Définition 1. L intérêt est la rémunération d un prêt d argent effectué par un agent économique

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Guide de l utilisateur Portail des fournisseurs

Guide de l utilisateur Portail des fournisseurs Guide de l utilisateur Portail des fournisseurs Version Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 POURQUOI S INSCRIRE ET COMMENT ACCÉDER AU PORTAIL?... 3 1.1 À QUOI SERT LE PORTAIL DES FOURNISSEURS?... 3 1.2 ACCÈS

Plus en détail

TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF

TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF Niveau: Thème: Objectifs: 2 nde STI Informatique Effectuer une recherche sur Internet Mettre en œuvre une feuille de calcul pour le calcul d'une facture EDF Conditions

Plus en détail

Questionnaire d étude assurances RC Promoteur

Questionnaire d étude assurances RC Promoteur 2 Ce questionnaire a pour objet de renseigner l assureur sur le risque à garantir. Les réponses apportées aux questions posées ci-après ainsi que les documents à fournir serviront de base à l établissement

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail