Précipitation - Produit de solubilité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Précipitation - Produit de solubilité"

Transcription

1 Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition d un olide, à partir de ion en olution, contitue une réaction de précipitation (on dit «le olide précipite»). Lorque la olution et au contact du olide, on obtient un état d équilibre chimique hétérogène : la olution aqueue qui coexite avec le olide critallié et dite «aturée» (à la température conidérée). Exemple : Ba SO BaSO ( ) Ag Cl précipitation diolution précipitation diolution AgCl ( ) B Contante d équilibre : le produit de olubilité : 1 ) Définition : Soit la réaction de diolution uivante : M q X n ( ) n q M q n X n M et un ion chargé poitivement; charge : n e (c et, par exemple, un cation métallique). q X et un anion (ion chargé négativement); il et échangé entre le cation et le olide (c et le ligand). Attention! L électroneutralité du olide comme celle de la olution impoe une écriture trè tricte de coefficient tœchiométrique. Le produit de olubilité K du olide M q X n () correpond à la contante d équilibre de la réaction de diolution de ce olide : q M n q X n ( ) q M n X q q oit : K n n = [ X [ M Remarque 1 : Le produit de olubilité et an dimenion. Remarque : Le produit de olubilité ont de valeur faible, ouvent exprimée ou la forme x 10, ce qui jutifie l emploi fréquent du p K. pk = log K donc K = 10 pk S Remarque : Pour utilier le modèle du produit de olubilité, il ne faut pa utilier de olution trop concentrée! Dan le ca contraire, il faut remplacer le concentration molaire par le activité de ion.. ) Quelque ordre de grandeur : Solubilité croiante A 5 C *, on a : Solide Ag I ( ) Ag Cl () Ca CO ( ) p K 16,1 9,8 8, K 17 7,9 10 Page 1 1, ,

2 * Le produit de olubilité d un olide dépend de la température! C Solubilité d un olide : 1 ) Définition : La olubilité molaire d un olide ionique et définie comme la quantité maximale de ce olide qu on peut dioudre par litre de olution. ) Conéquence : Dan un litre d eau pure, on introduit x mol du olide ionique M q X n (). Soit la olubilité du olide. En utiliant la définition cideu, on peut établir le tableau de mole qui uit : M () n q X n q M q n X initialement x mol n q M 0 0 aprè diolution (x ) mol q mol n mol Le concentration molaire de ion écrivent : [ M n q = q et [ X = n q Le produit de olubilité écrit alor : K n = (q ) (n ) n q K On obtient : = q q n n ) Exercice réolu : Calculer la olubilité du chlorure d argent, à dan l eau pure ; Elle exprime en 1 mol.l. 98 K, dan le deux ca uivant : dan une olution d acide chlorhydrique de concentration Comparer le deux olubilité et conclure. On donne : pk ( AgCl) = 9, 8 Réolution : Solubilité du chlorure d argent dan l eau pure : Soit x la quantité (en mol) de chlorure d argent que l on introduit dan un litre d eau pure. La olubilité du chlorure d argent et la quantité maximale de ce olide qui pae en olution. Ag Cl ( ) Ag Cl initialement x mol 0 0 aprè diolution (x ) mol mol mol Le produit de olubilité du chlorure d argent écrit : K = [ Ag [Cl Compte tenu du bilan molaire cideu, on peut écrire : K = C = 1 mol.l 1 On obtient : = K 1, mol.l 1 Page

3 Solubilité du chlorure d argent dan la olution d acide chlorhydrique : Soit x la quantité de chlorure d argent que l on introduit dan un litre de olution. La olubilité du chlorure d argent et la quantité maximale de ce olide qui pae en olution. Un litre de olution d acide chlorhydrique de concentration chlorure. 1 C = 1 mol.l comporte 1 mol d ion Ag Cl ( ) Ag Cl initialement x mol 0 1 mol aprè diolution (x ) mol mol (1 ) mol Le produit de olubilité du chlorure d argent écrit : K = [ Ag [Cl Compte tenu du bilan molaire cideu, on peut écrire : K = ( 1) On obtient : K (on néglige devant 1) oit 1, mol.l Concluion : La olubilité du chlorure d argent diminue fortement dan une olution contenant initialement de ion chlorure! Il en erait de même dan une olution qui contiendrait initialement de ion argent! D Condition de précipitation et de non précipitation 1 ) Généralité : Soit une olution de concentration C i en ion métallique On ajoute, progreivement, dan cette olution, l anion On ditingue, alor, deux ituation : n M. q X. La olution rete limpide ; il n y a pa de précipité ; la olution n et donc pa aturée. q q n Condition de non précipitation : [ M n [ X < K La olution et aturée ; il y a exitence d un précipité. q q n Condition de précipitation : [ M n [ X = K ) Domaine d exitence du précipité : Plaçonnou à la limite de précipitation (le précipité apparaît). n Dan ce ca, on a : [ M C i 1 (à la dilution prè!... mai celleci et trè faible!) q q n q On a donc : C i [ X K ; on en tire : n K [ X lim = q C i q On pae aux logarithme : n log [ X lim = log K q log C On poe : px q 1 = et on obtient : px lim = ( pk q logc i ) n lim log [ X lim i Le domaine d exitence du précipité obtient alor implement le long d un axe croiant en q px = log [ X Page

4 Diagramme d exitence du précipité : Domaine d'exitence du précipité PAS de précipité X q et M n coexitent px = log X q px lim ) Exercice réolu : Déterminer le domaine d exitence de l hydroxyde de magnéium de formule Mg (OH) ( ), en fonction du poh, dan une olution de concentration initiale en ion magnéium égale à 1 C = [ Mg = 10 mol.l. On donne : K ( Mg(OH) 11 ( ) ) 10 =. Réolution : Mg(OH) ( ) Mg OH Quand le précipité exite, on a : K = [ Mg [OH Plaçonnou à la limite de précipitation (c etàdire quand le précipité commence à apparaître). La concentration en ion magnéium et alor voiine de C (la dilution et trè faible). Le précipité commence à apparaître pour On a, donc : K C [OH 1 ( poh ) = ( pk Diagramme d exitence du précipité : lim pk = log C log [OH oit : lim logc) lim précipitation de Mg (OH ),5 pa de précipité poh Remarque : le domaine d exitence et ouvent donné en fonction du ph : ph poh = 1 pa de précipité précipitation de Mg (OH ) 9,5 ph E Étude de la olubilité du carbonate de calcium dan l eau : 1 ) Poition du problème : On étudie la diolution de n mole de carbonate de calcium dan un volume V d eau, à la température T et à la preion p. HYP 1 : On uppoe que la phae liquide et en équilibre avec la phae gazeue en ce qui concerne le échange de dioxyde de carbone. HYP : Le activité de ion ont pratiquement égale aux concentration molaire de ion. Page

5 Réaction de diolution : ( ) Ca CO CaCO ( réaction 1 ) On e place à la limite de précipitation ; on a : [Ca [CO = K (relation 1) L ion carbonate (CO ) et la bae conjuguée de l ion hydrogénocarbonate ; il réagit avec l eau uivant la réaction dont le bilan et indiqué cideou : CO H O HCO OH ( réaction ) La contante d acidité du couple ( HCO / CO ) écrit : K ( HCO / CO [ H O [CO ) = ( relation ) [ HCO L ion hydrogénocarbonate ( HCO ) et la bae conjuguée du couple ( CO aq / HCO ) avec l eau uivant la réaction : HCO CO aq OH ( réaction ) La contante d acidité du couple CO / HCO ) écrit : ( aq [ H O [ HCO K 1 (CO aq / HCO ) = ( relation ) [CO aq L eau et, ellemême le iège d un équilibre : H O H O HO La contante de cet équilibre (appelé produit ionique de l eau) et : [ H O [OH = K e ; il réagit ( relation ) La olubilité du carbonate de calcium repréente la quantité maximale de ce olide que l on peut dioudre dan le volume V d eau, à la température T. La olubilité, compte tenu du bilan de la réaction 1, vaut : = [Ca = [CO [ HCO [CO ( relation A ) En faiant intervenir le contante d acidité de couple et le produit de olubilité du carbonate de calcium, on peut écrire, ucceivement : = [Ca = [Ca [ H O [ HCO [CO [ H O K = K 1 K [Ca K [ H O K [ H O K = [Ca K 1 K [Ca K [Ca [ H O [ H O et, enfin : [Ca = = K 1 K 1 K K ) Calcul : Conformément à la relation cideu, la olubilité du carbonate de calcium dépend du ph de la olution. Il et plu imple, dan ce ca, d étudier le ps du carbonate de calcium en fonction du ph. Le domaine de prédominance de epèce C O, H CO et C O étant relativement bien délimité, nou nou placeron, ucceivement, dan chacun de ce domaine. Page 5

6 Rappel : ph = log[ H O ; ps = log ; pk 1 = log K 1 et pk = log K A la température de 5 C : pk 1 = 6, 5 ; pk = 10, 5 ; pk = 8, ; pk e = 1 Le dioxyde de carbone, à aturation, a une concentration maximale de, 10 mol.l 1 Diagramme de prédominance de epèce C O, H CO et O C ( à 5 C ) : CO diou HCO CO 6,7 10, ph Remarque importante : le contante d équilibre et la olubilité du dioxyde de carbone dépendent toute de la température! Dan le domaine de prédominance de ion carbonate : (la olubilité et notée ) [ Ca = = K [ terme négligeable 1 d où l on tire : p Dan le domaine de prédominance de ion hydrogénocarbonate : (la olubilité et notée ) pk [Ca = = [ H O K terme négligeable d où l on tire : K ps pk ph pk Dan le domaine de prédominance du dioxyde de carbone : : (la olubilité et notée 1) [Ca = 1 [ H O = K terme négligeable d où l on tire : K K 1 ps 1 pk ph pk pk 1 La concentration maximale en dioxyde de carbone limite la olubilité à une valeur min max ps min telle que : ps log[co oit : ps min 1, 5 ce qui correpond à un ph de 5,61 environ. ) Diagramme de olubilité : Sur le premier diagramme apparaient le zone de prédominance de epèce dioxyde de carbone, ion carbonate et ion hydrogénocarbonate. Le ps du carbonate de calcium et repréenté en rouge. Le deuxième diagramme montre l évolution de ps en fonction de la température pour de ph compri entre 7 et 10. θ ( en C) pk 1 pk pk e pk 0 6,58 10,6 1,9 8,0 5 6,68 10, 1,00 8,1 50 6,96 10,17 1,6 8,65 Page 6

7 Prédominance de ion hydrogénocarbonate Prédominance de ion carbonate CO 5,60 6,7 10, Concluion : La olubilité du carbonate de calcium et meilleure lorque le ph de la olution et faible. Cependant, pour éviter d avoir une eau trop agreive (trop riche en dioxyde de carbone), tout en évitant la précipitation de carbonate de calcium (eau entartrante), il faut e placer dan le domaine de prédominance de ion hydrogénocarbonate oit, en première approximation, entre le ph «extrême» de 6,7 et 10,.. à 5 C (voir l équilibre d une eau). La décarbonatation de l eau peut e faire de deux manière différente : Précipitation de carbonate de calcium par élévation du ph du milieu ; on ajoute, à l eau à traiter, de la chaux ou de la oude. Élimination du dioxyde de carbone par diminution du ph du milieu ; on ajoute, à l eau à traiter, de l acide chlorhydrique ou de l acide ulfurique. Évolution de ps avec la température : ps 50 C 5 C 0 C Page 7

8 Concluion : L élévation de la température favorie la précipitation du carbonate de calcium. F Conéquence de la faible olubilité de carbonate ; dureté d une eau : La dureté totale e décompoe en deux partie : La dureté permanente La dureté permanente repréente la dureté réiduelle, aprè ébullition, donc aprè décompoition, à chaud, de bicarbonate de calcium et de magnéium. Cette dureté réiduelle et liée à la préence imultanée d ion calcium (et d ion magnéium) et d ion chlorure et/ou d ion ulfate. En effet, le ulfate de magnéium, le chlorure de calcium (ou de magnéium) ont de el trè oluble même à chaud. Le ulfate de calcium et, quant à lui, plu oluble dan l eau que le carbonate de calcium. La dureté temporaire La dureté temporaire correpond à la préence imultanée d ion hydrogénocarbonate et d ion calcium (ou magnéium). A chaud, le hydrogénocarbonate de calcium (ou de magnéium) e décompoent uivant le bilan cideou : HCO 1 CO CO H O Le dégagement de dioxyde de carbone déplace largement l équilibre dan le en 1. Le ion calcium (ou magnéium) et le ion carbonate précipitent car le carbonate de calcium et de magnéium ont peu oluble dan l eau. La «diparition» de ion carbonate de la olution contribue aui à rendre la réaction de décompoition précédente quaitotale (en 1). Réaction de précipitation : Ca CO CaCO ( ) ( réaction a ) pk = 8, ( à 5 C ) Mg CO MgCO ( ) ( réaction a ) pk =, ( à 5 C ) On contate que l abaiement de la dureté accompagne d un abaiement du TAC.. Si le ion potaium et odium ont en faible quantité, le ion hydrogénocarbonate ont pratiquement tou décompoé et le TAC final devient quaiment nul! Dan ce ca, il y a égalité entre le TAC initial et la dureté temporaire. Ce raionnement e uit bien en conidérant le chéma repréentant la minéraliation (implifiée) d une eau (cideou). Dureté totale SAF Mg Cl HCO Cl Cl HCO Ca Ca Ca NO HCO dureté Ca Ca Ca Mg dureté Ca Mg Cl HCO temporaire SO Ca Ca Ca permanente SO HCO HCO SO HCO Cl Cl Cl HCO HCO HCO Cl SO NO SO NO Cl HCO HCO K K Na K Na HCO Na K Na K TAC Ion alcalin Page 8 AVANT l ébullition

9 Remarque 1 : Dan ce chéma, on a conidéré que le TAC était dû eentiellement à la préence d ion hydrogénocarbonate ce qui repréente le ca le plu fréquent (ph compri entre 6,7 et 10,, 5 C). Remarque : Pour cette eau dont la minéraliation et implifiée, on a : Titre de alcalin TH = TAC SAF Dureté réiduelle = dureté permanente SAF HCO HCO HCO Ca Cl Cl Cl Ca NO Ca Mg Ca Mg Cl SO Ca Ca SO Cl Cl SO Cl Cl SO SO NO NO Cl K K Na K Na Na K Na K TAC Ion alcalin APRES l ébullition Remarque : Le ulfate de calcium n et pa trè oluble dan l eau. Une ébullition prolongée élimine aui de ion ulfate et calcium de la olution par précipitation de ulfate de calcium mai ce phénomène rete aez marginal i la concentration en ion ulfate rete aez faible. Ca SO CaSO ( ) ( réaction a ) pk =, ( à 5 C ) La olubilité du ulfate de magnéium et, en revanche, excellente. Page 9

Circulation thermohaline et variation de la salinité

Circulation thermohaline et variation de la salinité Circulation thermohaline et variation de la alinité Mie en évidence de variation de la concentration de la olution lor du changement d état de l eau de mer à l aide d une meure phyique : celle de la conductimétrie.

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation Chapitre XXI : Equilibre de Solubilité/précipitation Plan : ********************** I- Généralité 1- Solubilité et contante de olubilité a- Définition b- Mie en olution aqueue d un oluté moléculaire an

Plus en détail

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation Chapitre VIII-4 Plan : I- Généralité...2 - Solubilité et contante de olubilité...2 a- Définition...2 b- Mie en olution aqueue d un olide moléculaire an réaction chimique...2 c- Mie en olution aqueue d

Plus en détail

Solubilité 1 Le produit de solubilité

Solubilité 1 Le produit de solubilité Solubilité 1 Le produit de solubilité Soluble ou insoluble? Tous les sels ne se dissocient pas de la même façon dans l eau. Certains sont très solubles, d autres moins et d autres pas du tout. En première

Plus en détail

Les réactions de précipitation

Les réactions de précipitation Les réactions de précipitation I) Le produit de solubilité 1) Définition On étudie un équilibre chimique entre des ions et un solide. C est un équilibre hétérogène (avec deux phases différentes). Quand

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS THEORIE REGION DE PICARDIE NOTE NOM PRENOM LYCEE Que signifie l adjectif potable? Peutêtre bu sans danger QUELQUES EAUX POTABLES

Plus en détail

Calcul du ph d'une solution aqueuse

Calcul du ph d'une solution aqueuse Calcul du ph d'une solution aqueuse 1. Inventaire non exhaustif des acides et bases Acides Halogénures d'hydrogène HX : acides fluorhydrique HF faible, chlohydrique HCl, bromhydrique HBr, et iodhydrique

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE T.P-cours de Chimie n 7 DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE I Titre alcalimétrique d une eau. Principe a) Dans les eaux d alimentation, l alcalinité est due principalement

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Chapitre 3 LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Plan du chapitre 1. Produit de solubilité d un composé ionique 1.1 Produit de solubilité 1.2 Table des produits de solubilité 2. Solubilité dans l eau pure d

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

Équilibres de précipitation :

Équilibres de précipitation : Équilibres de précipitation : I) Equilibre entre un solide et des solutés en solution aqueuse : 1) Exemples d'équilibres hétérogènes solide / solutés : Dissolution d'un composé ionique dans l'eau. NaCl

Plus en détail

CORRIGE EXERCICES SUR REACTION CHIMIQUE

CORRIGE EXERCICES SUR REACTION CHIMIQUE CORRIGE EXERCICES SUR REACTION CHIMIQUE 1 Exercice 1 : 1.) n = m M = 6,00,8 2.) n = m M n = 0,108 mol et N = n. = 0,107. 6.10 23 N = 6,47.10 22 m = n. M = 1,2. 63, m = 96, g atomes 3.) q = 1,6.10 19 C

Plus en détail

Interactions solvant-soluté

Interactions solvant-soluté REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E Q U I L I B R E D E P R E C I P I T A T I O N Dans ce chapitre et les suivants, nous allons étudier différents équilibres chimiques en solution

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie.

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. U.E. LC102 Année 2008-09 2 nd Semestre Première session Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. Exercice

Plus en détail

L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité

L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité Les solutions tampons une solution tampon est une solution constituée d un acide faible ou d une base faible d un sel de cet acide ou de cette base

Plus en détail

L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité

L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité L équilibre acido-basique et l équilibre de solubilité Les solutions tampons une solution tampon est une solution constituée d un acide faible ou d une base faible d un sel de cet acide ou de cette base

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

Chapitre II: La solubilité.

Chapitre II: La solubilité. Chapitre II: La solubilité. 1. Aspect qualitatif de la solubilité: 1.1 Notion de solubilité-saturation: Pour tout soluté mis en solution dans un volume défini de solvant, il existe à une température donnée

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat I. Solutions acides faibles 1.1. Observation Le ph d une solution d acide éthanoïque CH 3 COOH de concentration molaire c A = 10 2 mol/l est égale à 3,4. 1.2. Interprétation

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Solutions tampons de ph (2 ème partie)

Solutions tampons de ph (2 ème partie) Résumé (1 ère partie) Solution tampon de ph = Solution aqueuse constituée d un mélange d un acide faible + sa base conjuguée (ou l inverse) ܝܙ ܛ ܕܚܗ ܕܚܗ ܗܔ ۹ ܘ ۶ ܘ l ajout de petites quantités d acide

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Chapitre 3 : LES SOLUTIONS ACIDES ET BASIQUES

Chapitre 3 : LES SOLUTIONS ACIDES ET BASIQUES Chapitre 3 : LES SOLUTIONS ACIDES ET BASIQUES Une histoire de Des sources chaudes de forte acidité émergent du volcan Dallol en Ethiopie. Associées à la présence de grandes quantités de soufre, de chlorure

Plus en détail

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés Omniprésente sur Terre, l eau est l une des espèces chimiques indispensables à la vie. I. L eau sur Terre dans tous ses états La molécule d eau est formée d

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION 2011

CONCOURS D ADMISSION 2011 A 2011 Chimie MP ECOLE DES PONTS PARISTECH, SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINTETIENNE, MINES DE NANCY, TELECOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIERE MP) ECOLE

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Chapitre n 5 TRANSFORMATIONS ASSOCIÉES À DES RÉACTIONS ACIDO-BASIQUES EN SOLUTION AQUEUSE

Chapitre n 5 TRANSFORMATIONS ASSOCIÉES À DES RÉACTIONS ACIDO-BASIQUES EN SOLUTION AQUEUSE T ale S Chapitre n 5 TRANSFORMATIONS ASSOCIÉES À DES RÉACTIONS ACIDO-BASIQUES EN SOLUTION AQUEUSE I- L autoprotolyse de l eau 1 )L eau «pure» et son ph L eau de source est naturellement «impure», c est-à-dire

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

CHIMIE. À propos du chrome

CHIMIE. À propos du chrome CHIMIE Les calculatrices sont autorisées. À propos du chrome Du grec khrôma ou du latin chroma (couleur). Il a été découvert par Louis Vauquelin en 1797. Il est présent dans la croûte terrestre ( 003,

Plus en détail

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES CHAPITRE 4 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Rappels [H 3 O + ] = 10 -ph ou ph = - log [H 3 O + ] (Le ph d une solution dépend

Plus en détail

Université Mohammed V Année universitaire 2015/2016 Faculté des Sciences Département de Chimie Rabat Filière : SMPC Module : Chimie des Solutions

Université Mohammed V Année universitaire 2015/2016 Faculté des Sciences Département de Chimie Rabat Filière : SMPC Module : Chimie des Solutions Université Mohammed V Année universitaire 2015/2016 Faculté des Sciences Département de Chimie Rabat Filière : SMPC Module : Chimie des Solutions TD : Equilibres acide/base I- Produit ionique de l eau

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS

Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS Travail dirigé 10 : Solubilité et KPS Notions vues : - équilibre hétérogène - notion de solubilité - constantes d équilibres (KPS) - quotient réactionnel (Q) et évolution du système - principe de Lechatelier

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

Les ions en solution

Les ions en solution Les ions en solution Exercice N 1 :a) A l'aide des indications du boîtier de papier ph, indiquer les valeurs de ph des différentes solutions et la nature de ces solutions (acide, base ou neutre). 7 8 6

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE

Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE Partie 4: ÉQUILIBRE CHIMIQUE Exercices de révision 1) Les systèmes suivants sont-ils fermés ou ouverts? a) Le toit de cuivre d un immeuble s oxyde. OUVERT b) Un feu de foyer. OUVERT c) Une laveuse en opération.

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Université P. et M. Curie Année 2000/2001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 2001 EXAMEN DE CHIMIE 2 CORRIGE

Université P. et M. Curie Année 2000/2001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 2001 EXAMEN DE CHIMIE 2 CORRIGE Université P. et M. Curie Année 000/001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 001 EXAMEN DE CHIMIE CORRIGE Durée de l épreuve : 3 heures Les calculatrices ne sont pas autorisées Données : (les

Plus en détail

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates)

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates) UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT DE CHIMIE UNIVERSITY OF DSCHANG FACULTY OF SCIENCES DEPARTMENT OF CHEMISTRY COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU (Equilibres

Plus en détail

Chapitre 7 : Transformations associées à des réactions acidobasiques en solution aqueuse

Chapitre 7 : Transformations associées à des réactions acidobasiques en solution aqueuse Classe de TS Partie BChap 7 Chapitre 7 : Transformations associées à des réactions acidobasiques en solution aqueuse Pré requis : Réactions acidobasiques vues en ère S et au chapitre 5 Indicateurs colorés

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

Les ions en solution Notion de ph :

Les ions en solution Notion de ph : Les ions en solution Notion de ph : Exercice N 1 : Le ph d un produit nettoyant est 9. Le produit est-il neutre, acide ou basique. Exercice N 2 : a) Quel est le ph de l eau pure? b) Compléter par les nombres

Plus en détail

Chap VI: Equilibres acidobasiques

Chap VI: Equilibres acidobasiques Chap VI: Equilibres acidobasiques Transfert de protons Objectifs : Définir un couple acide/base Exprimer une constante d acidité K A /pk A Savoir calculer le ph d une solution acide ou basique Equilibres

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés

Le ph. Exercice N 1 : Mots croisés Le ph Exercice N 1 : Mots croisés Horizontalement : 2) Solution qui ne peut plus dissoudre de soluté. 3) On le dissout dans la solution. 5) Se dit d'une solution de ph > 7. 7) L'addition d'un soluté et

Plus en détail

= 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration molaire en ions oxonium? Quelle est celle en ions hydroxyde?

= 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration molaire en ions oxonium? Quelle est celle en ions hydroxyde? 1. Exercice n 1 : Solution de soude 2. Une solution aqueuse d'hydroxyde de sodium (ou soude) a un ph égal à 12,0 à 25 C. 1. La solution est basique car ph > p 2 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration

Plus en détail

CHIMIE ANALYTIQUE GENERALE

CHIMIE ANALYTIQUE GENERALE CHIMIE ANALYTIQUE GENERALE REACTIONS DE PRECIPITATION Par BENDIABDALLAH Dj. RÉACTIONS DE PRÉCIPITATION I/- GÉNÉRALITÉS Soit une solution saturée d un élément solide, dont son activité est constante, on

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau.

La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau. 1. La solubilité 1.1 La solubilité, qu est-ce que c est? La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau. La solubilité d'un corps pur dépend, pour

Plus en détail

1- ph et le couple acido-basique

1- ph et le couple acido-basique T ale S COURS Chimie 1 LA RÉACTION ACIDO-BASIQUE Compétences savoir définir : le ph, le couple acido-basique, le produit ionique de l'eau, reconnaître un acide, une base dans la théorie de Bronsted Savoir

Plus en détail

Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation

Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation 2.1 Quelles sont les concentrations (initiales, avant disociation ou réaction) c 0 a) de l acide acétique dans un mélange de 50 ml d acide acétique molaire

Plus en détail

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes

Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes Chapitre 6 : Oxydes-Hydroxydes I Oxygène Elément très abondant O 2 très réactif se combine avec tous les éléments (sauf He, Ne et Ar) Rappel : Degré d oxydation de l oxygène les plus courant : -II -I 0

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

BTS Métiers de l eau 2009 : Le carbonate de calcium et les eaux souterraines

BTS Métiers de l eau 2009 : Le carbonate de calcium et les eaux souterraines BTS Métiers de l eau 009 : Le carbonate de calcium et les eaux souterraines A - L élément calcium question : Le symbole chimique du calcium étant 40 0 Ca, justifier la forme stable Ca de cet élément à

Plus en détail

Notions de mole et de Stoechiométrie (2)

Notions de mole et de Stoechiométrie (2) Notions de mole et de Stoechiométrie (2) 1. La décomposition de 1,00g de carbonate de calcium (CaCO 3 ) entraîne la formation de 0,56g d oxyde de calcium (CaO) et un dégagement de dioxyde de carbone (CO

Plus en détail

Chapitre 3. allal Mahdade

Chapitre 3. allal Mahdade Chapitre 3 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 13 novembre 2016 1 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4 2 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4 2 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4

Plus en détail

Equilibres acido-basiques

Equilibres acido-basiques Equilibres acido-basiques I. Définitions A. Couple acide base D après la définition de Brönsted et Lowry (192), Un acide est toute espèce susceptible de libérer un proton. Une base est toute espèce susceptible

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES

CORRECTION DES EXERCICES CORRECTION DES EXERCICES Exercice 5 page 334 : 1. On utilise la formule ph = - log [H 3 O + ]. On calcule : vinaigre : ph = 3,1 ; eau pure : ph = 7,0 ; eau de Javel : ph = 11,5. 2. Le vinaigre a un ph

Plus en détail

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Collège de Genève EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème ANNÉE Nom :...

Plus en détail

Les acides et les bases

Les acides et les bases Les acides et les bases Les couples acide-base conjuguée un acide de Bronsted donne un proton une base de Bronsted accepte un proton la base conjuguée d un acide de Bronsted est ce qui reste après que

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Etude rigoureuse des solutions acides et basiques. V Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Sir Isaac Newton ( 1642-1727 ) a. Condition d électroneutralité... 68 b. Condition de conservation

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Concentration et solutions électrolytiques. Correction

Concentration et solutions électrolytiques. Correction Concentration et solutions électrolytiques Exercice 1 : Une masse m = 17,1g de sulfate d aluminium solide est dissoute dans = 250m d. 1- Quelle est la masse molaire du sulfate d aluminium? 2- Quels sont

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

SOLUTION ELECTROLYTIQUE

SOLUTION ELECTROLYTIQUE I. DEFINITION IA. SOLUTION Une solution est obtenue par dissolution de solutés dans un solvant. Lorsque le solvant est de l eau on obtient une solution aqueuse. Les solutés peuvent être liquide, solide

Plus en détail

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant.

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant. L étude quantitative de p. 381 Exercice 13.1 p. 381 1. (A) Si l ion OH est le plus abondant. (B) Si le papier tournesol se colore en bleu. Chapitre 13 2. (A) Lorsque le ph varie de 3 unités, la concentration

Plus en détail

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S =

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S = I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? Précipitation Intérêts : entartrage des canalisations par précipitation de calcaire CaCO 3 non précipitation de l acide borique (H 3 BO 3 ) dans

Plus en détail

Avancement d une réaction chimique- cinétique chimique Classes : 4ème M & Sc --- A.S. : 16/17

Avancement d une réaction chimique- cinétique chimique Classes : 4ème M & Sc --- A.S. : 16/17 Exercice n 1 : 2 L équation de la réaction qui se produit est : S 2 O 8 + 2I I 2 + 2SO 2 4. On dispose d une solution (S 1 ) d iodure de potassium KI de concentration C 1 =0,1mol.L -1 et d une solution

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 5 Les méthodes gravimétriques

Chimie Analytique I: Chapitre 5 Les méthodes gravimétriques Chimie Analytique I: Chapitre 5 Les méthodes gravimétriques 5.1 Définition Les méthodes gravimétriques sont des méthodes quantitatives qui sont basées sur la détermination de la masse d'un composé pur

Plus en détail

Classe de première STL : Fiche de CHIMIE N 6 CHIMIE GENERAL / Equilibres /Acides et Bases très dissociés

Classe de première STL : Fiche de CHIMIE N 6 CHIMIE GENERAL / Equilibres /Acides et Bases très dissociés Classe de première STL : Fiche de CHIMIE N 6 CHIMIE GENERAL / Equilibres /Acides et Bases très dissociés 1. Mathématiques: Le logarithme décimal ou log 10 est le logarithme de base dix. Il est défini en

Plus en détail

L'équilibre de solubilité. Chimie 12

L'équilibre de solubilité. Chimie 12 L'équilibre de solubilité Chimie 12 Définitions Un ion est un atome ou un groupe d'atomes qui a perdu ou gagné un ou plusieurs électrons. Fe 2+, Fe 3+, Na +, Cl -, H +, NH 4 + Un électrolyte est une substance

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDO BASIQUE

EQUILIBRE ACIDO BASIQUE EQUILIBRE ACIDO BASIQUE Nous avons vu dans le chapitre précédent que lorsqu une transformation chimique entre deux réactifs n est pas totale, elle conduit à un état final appelé état d équilibre. On associe

Plus en détail

EXERCICES Equilibres de complexation et de précipitation

EXERCICES Equilibres de complexation et de précipitation EXERCICES Equilibres de complexation et de précipitation I. On ajoute 50 ml d une solution 2,00.0-2 mol.l - de nitrate de plomb(ii) à 50 ml d une solution 4,00.0 - mol.l - de chlorure de sodium. Montrer

Plus en détail

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE?

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Nom :.. Coéquipier : BUT QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Toutes les eaux minérales indiquent sur leurs étiquettes les ions présents, leur quantité et le ph de

Plus en détail

Module 4 : Les réactions de transfert de protons

Module 4 : Les réactions de transfert de protons Module 4 : acides et bases 1/55 Module 4 : Les réactions de transfert de protons 1 Définitions... 4 1.1 Théorie de Brönsted-Lowry sur les acides et les bases en milieu aqueux... 4 2 Produit ionique, notion

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique.

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. I/. Composition des altérations physico-chimiques de la pierre calcaire. 1)- Les

Plus en détail

Mesure de la conductivité des eaux

Mesure de la conductivité des eaux Mesure de la conductivité des eaux La conductivité est utilisée pour la détermination de quantité de matière dans une solution (nombre de moles dissoutes par litre). Les applications industrielles de mesure

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Matériaux 3 : Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Conseils et Erreurs trop fréquentes Attention au signe d une surtension : elle est positive pour une oxydation (sur

Plus en détail