Le pilotage de l entreprise : l utilisation d un tableau de bord prospectif

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le pilotage de l entreprise : l utilisation d un tableau de bord prospectif"

Transcription

1 Mastère Spécialisé Management des VILAIN Laurent Systèmes d Information et des Technologies Promotion 2003 Mastère Spécialisé HEC - Ecole des Mines de Paris Le pilotage de l entreprise : l utilisation d un tableau de bord prospectif Tuteur académique : Alain GARREAU Professeur associé au groupe HEC

2 Remerciements Je tiens tout d abord à remercier monsieur Jean-François DELORME, directeur général de TIXIS SYSTEMS, pour m avoir permis d effectuer mon stage de fin d études au sein de son entreprise. Je tiens à remercier messieurs Alain BERDUGO et Robert MAHL, directeurs scientifiques du mastère HEC-Ecole des Mines de Paris Management des Systèmes d Information et des Technologies, pour m avoir donné l opportunité d accéder à cette formation. Je remercie également monsieur Christian BRUNEAU, directeur de l office projet de TIXIS SYSTEMS, pour sa disponibilité, pour ses remarques pertinentes, empreintes d expérience et pour m avoir permis de travailler sur la problématique du pilotage de la performance. Je remercie monsieur Alain GARREAU, professeur associé au groupe HEC, pour ses conseils précieux sur mon mémoire. Je remercie les office projets pour leur attention et leurs commentaires sur mon travail. Je remercie tout particulièrement madame Isabelle DE SAINT LOUVENT, office projet de l agence de services client de Paris, pour sa disponibilité, son écoute et son aide précieuse pour me faciliter la conduite de mon stage. Je remercie également monsieur Joël LLORENS, assistant de gestion de l agence de service client Centre, pour son attention et nos échanges fructueux sur le thème du balanced scorecard. Enfin, je remercie les membres de TIXIS SYSTEMS, qui tous et chacun à leur manière, ont su m accueillir avec gentillesse ainsi que madame Valérie MAILLE, consultante sénior chez Siemens Business Services, pour sa bonne humeur constante et communicative et ses conseils tout au long de ces cinq mois. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page i / 70

3 Résumé L émergence d une nouvelle donne économique a poussé le management à mettre en place de nouvelles stratégies et parallèlement de nouveaux outils de pilotage. Ce mémoire vise à exposer les méthodes de pilotage de la performance mais n a pas pour objectif de traiter le thème de la performance de façon globale pour toutes les catégories d organisations. Nous nous sommes volontairement limités au cadre d une organisation cible : une SSII 1 interne filiale d un groupe international. Ce cas est intéressant puisqu un certain nombre de grands groupes ont adopté cette approche pour gérer leur système d information. Ce rapport se subdivise en trois parties. Dans la première partie nous allons appréhender le contexte dans lequel s inscrit ce mémoire. Après avoir exposé la structure et les objectifs de l organisation, nous définirons sa notion de la performance. Puis nous présenterons les différents outils de pilotage de la performance qui sont à la disposition du manager. Dans cette seconde partie après avoir insisté sur les limites des outils de pilotage dits traditionnels 2 nous exposerons le concept de tableau de bord. Enfin, pour conclure cette seconde partie, nous exposerons les deux approches les plus couramment utilisées pour élaborer cet outil de pilotage : l approche française et l approche américaine. Dans la dernière partie, nous illustrerons le mémoire d un exemple de tableau de bord auquel j ai pris part lors de mon stage de fin d études. Nous exposerons les impacts du système de pilotage et ses interactions avec le système d information de l organisation. Enfin, le dernier chapitre visera à démontrer que la mise en place d un outil de pilotage tel que le tableau de bord est au moins autant une démarche humaine qu une démarche technique. 1. Société de Services en Ingénierie Informatique. 2. Comptabilité de gestion, outil budgétaire. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page ii / 70

4 Table des matières Remerciements Résumé i ii Table des matières 1 Table des figures 4 Introduction 5 I L environnement général de la thèse professionnelle 6 1 La structure organisationnelle La présentation du groupe Arcelor Historique d Arcelor Les principes de l organisation TIXIS SYSTEMS au sein d Usinor La création de TIXIS SYSTEMS La place de TIXIS SYSTEMS dans le groupe L organisation et la stratégie de TIXIS SYSTEMS Le cadre général Le pilotage stratégique - la logique de pilotage La problématique et le cadre de la thèse II La théorie de la mesure de la performance 15 3 Le pilotage de la performance La définition de la performance La notion de performance pour un centre de services partagés (CSP) Les unités de services partagés (USP) Les effets favorables des USP pour un groupe L obligation de performance pour les unités de services partagés Une performance multidimensionnelle Comment pilote-t-on la performance? Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 1 / 70

5 3.3.1 Les systèmes prévisionnels Les outils de suivi de réalisation Les outils d appui Les nouveaux outils de pilotage Les méthodologies de construction d un tableau de bord L approche française : le tableau de bord L historique du tableau de bord L élaboration d un tableau de bord L approche américaine : le balanced scorecard Les fondements du balanced scorecard : l élaboration d un cadre stratégique selon les quatre perspectives La chaîne de causalité liant les quatre perspectives Les modifications de la structure du tableau de bord pour les organisations à but non lucratif Le déploiement du balanced scorecard Une comparaison des deux approches Les différences Les points communs Une analyse critique du balanced scorecard III Une application de la mise en place d un tableau de bord prospectif 42 5 Une application pratique de la méthode du balanced scorecard Les motivations et les raisons de la mise en place d un système de tableaux de bord Les priorités stratégiques de TIXIS SYSTEMS Les objectifs stratégiques des processus de production La carte stratégique Les liens de causalité Le processus de Tierce Maintenance Applicative (TMA) La définition de la Tierce Maintenance Applicative Les principes de la TMA chez TIXIS SYSTEMS Le tableau de bord de la TMA La mise en oeuvre d un tableau de bord prospectif De la nécessité d avoir un bon système d information - le langage du système d information Le bilan de l existant L outil d interrogation Les impacts du tableau de bord sur l organisation Le dialogue autour du projet La délégation L outil de pilotage doit évaluer les performances individuelles Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 2 / 70

6 7.2 Le contexte humain - Comment impliquer et faire adhérer les équipes dans le projet? Conclusion 69 Bibliographie 70 Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 3 / 70

7 Table des figures 1.1 L organisation informatique d Arcelor L organigramme de TIXIS SYSTEMS L organisation de TIXIS SYSTEMS L organisation informatique d Arcelor-la plateforme Le concept de Centre de Services Partagés L ambition de TIXIS SYSTEMS : Augmenter la valeur crée pour le groupe Le pilotage de la performance Le tableau de bord-une gestion prévisionnelle et contrôlée Le tableau de bord : un instrument de pilotage L axe financier L axe client-stratégie d excellence opérationnelle L axe client-stratégie d intimité client L axe client-stratégie de supériorité de produit L axe processus L axe apprentissage La chaîne de causalité L adaptation du cadre stratégique aux organisations à but non lucratif Le navigateur Skandia Le business plan La carte stratégique Le tableau de bord de pilotage des activités projets et TMA Architecture des processus de la gestion de la TMA Gestion de la TMA - Appel à assistance Gestion de la TMA - Formulation des demandes L organisation de la TMA Le périmètre du système d information L arborescence des données Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 4 / 70

8 Introduction La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques. En conséquence, le management a du réagir en mettant en oeuvre de nouvelles stratégies et assurer parallèlement un pilotage de l entreprise en adéquation avec les nouveaux objectifs. Dès lors que le manager dispose d un volant d autonomie et qu il est responsable des performances produites par ses activités, il doit pouvoir disposer d outils de pilotage. Le contrôle de gestion a pour fonction d aider le management dans cette tâche de pilotage de l entreprise. Au cours de mon stage de Mastère Spécialisé au sein de TIXIS SYSTEMS, SSII 3 interne du groupe Arcelor, j ai été amené à travailler sur le projet de mise en place de tableaux de bord pour le pilotage des activités de production. Cette thèse professionnelle me donne l opportunité de traiter le thème plus large du pilotage de la performance d une entreprise et de présenter les moyens qui sont à la disposition d un manager pour piloter son activité. La démarche que nous présenterons s appuie sur la méthode du tableau de bord prospectif développée par Robert S. Kaplan et David P. Norton 4. Le mémoire se décompose en trois parties. La première partie est consacrée au cadre et à l environnement de la thèse : nous présenterons l organisation, qui sera prise pour cadre de cette thématique. Nous présenterons successivement la stratégie, la structure organisationnelle et les activités de l entreprise. Ces éléments sont les fondements même de l établissement d un outil de pilotage cohérent. Dans la seconde partie, nous aborderons une thématique plus technique en balayant la définition et les méthodes de construction des différents outils de pilotage. Enfin, dans la troisième partie du mémoire, le propos de la partie précédente sera illustré par la présentation d un tableau de bord élaboré pour le pilotage des activités de production. Puis nous aborderons la problématique de la mise oeuvre d un système de tableaux de bord et ses impacts sur le système d information. Enfin, le dernier chapitre sera consacré aux impacts organisationnels de la mise en place d un tableau de bord. 3. Société de Services en Ingénierie Informatique. 4. Robert S. Kaplan et David P. Norton Comment utiliser le tableau de bord prospectif?. Editions d Organisation, Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 5 / 70

9 Première partie L environnement général de la thèse professionnelle Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 6 / 70

10 Chapitre 1 La structure organisationnelle Dans cette partie, nous présenterons l organisation de TIXIS SYSTEMS : cette présentation débutera par un résumé de la génèse du groupe Arcelor, puis nous exposerons l organisation de TIXIS SYSTEMS et les raisons qui ont poussé le groupe à créer cette entité. Au risque de me répéter, l objectif de ces premiers paragraphes est uniquement de bien comprendre le contexte dans lequel va s inscrire ce mémoire. 1.1 La présentation du groupe Arcelor Historique d Arcelor A l image des secteurs bancaire ou automobile, le secteur sidérurgique a connu ces dernières décennies une accélération du phénomène de concentration face aux contraintes de la globalisation des marchés. Le groupe Arcelor résulte donc de la fusion, le 19 février 2001, de trois groupes sidérurgiques : l espagnol Aceralia, le luxembourgeois Arbed et le français Usinor. Ce nouveau groupe sidérurgique multinational est à ce jour leader mondial de son secteur et le cinquième acheteur mondial. Fort de plus de collaborateurs présents dans 26 pays, le groupe produit 44 millions de tonnes d Acier correspondant à un chiffre d affaire consolidé de près de 30 milliards d euros. Acéralia, Arbed et Usinor ont décidé de se rapprocher pour se donner ensemble les moyens d être plus forts en Europe et de se développer plus vite hors d Europe en accompagnant leurs clients sur l ensemble de leurs marchés. En ligne directe avec l ambition du groupe de croissance économe en investissements, Usinor avait conclu avec Nippon Stell le 23 janvier 2001 un accord, celui-ci sera étendu au nouveau groupe. Leur ambition commune s exercera en tirant le meilleur parti des atouts dont ils disposent aujourd hui dans chacun de leurs secteurs où ils sont dans chaque cas leader ou co-leader mondial Les principes de l organisation L organisation d Arcelor est structurée en trois niveaux, la figure 1.1 page 10 illustre cette organisation : Le corporate assiste la direction générale dans ses fonctions d orientation et de pilotage de la gouvernance. Il se construit avec l implication des responsables de secteurs et d unités opérationnelles et s appuie également sur des fonctions transversales, appe- Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 7 / 70

11 lées Plateformes, qui sont composées d Unités de Services Partagés 1. Les Unités de Services Partagés (USP) ont pour mission de mutualiser les services de back office (Comptabilité, formation, juridique, ressources informatiques...) au moindre coût et avec la meilleure efficacité. Nous reviendrons à la notion de plateforme un peu plus loin dans cette partie. Les secteurs correspondent aux niveaux d organisation des grands métiers de l entreprise : aciers plats carbone, aciers longs carbone, aciers inoxydables, distribution, transformation et trading. Ils sont responsables de leur compte de résultat consolidé et de la rémunération des capitaux qu ils emploient. Ils définissent leur stratégie de développement validée par la direction générale en s alignant sur la stratégie du groupe en assurant de manière adaptée la coordination et la synergie de leurs unités opérationnelles. Les unités opérationnelles sont constituées d une ou plusieurs sociétés coordonnées par le responsable de l unité opérationnelle. Elles couvrent une zone géographique ou une gamme de produits et de services. Elles sont responsables de leurs résultats opérationnels et de leur performance et selon les secteurs des opérations industrielles et du pilotage de leur politique commerciale. Cette organisation, en trois niveaux, permet à l organisation d acquérir une réactivité indispensable dans ce secteur d activité qu est la sidérurgie. L industrie sidérurgique est encore très peu concentrée puisque les dix premiers producteurs d acier représentent seulement 20 à 25% du marché sidérurgique mondial. La volonté du groupe Arcelor d atteindre une taille mondiale lui permet de résister à la forte concurrence créée par la multitude des acteurs sur le secteur. La politique du groupe Arcelor est d acquérir un réseau et une capacité de production mondiale tout en gardant une forte réactivité face aux perturbations conjoncturelles. 1.2 TIXIS SYSTEMS au sein d Usinor La création de TIXIS SYSTEMS Depuis le 1er mai 2003, la société anciennement USINOR SI (Systèmes d Information) se nomme TIXIS SYSTEMS. Pour trouver les raisons de ce choix, il suffit de remonter de quelques années dans le temps. Usinor SI a été créé le premier janvier 2000 en tant que Société du Groupe Usinor pour rassembler les activités d informatique de gestion dans le cadre de la constitution des USP (Unités de Services Partagés) ; le nom Usinor SI avait été choisi pour refléter cette situation d USP d Usinor et d implication dans les domaines de l informatique de gestion. Aujourd hui, la fusion d Usinor avec Arbed et Aceralia a donné naissance au groupe Arcelor, plus vaste, dans lequel la société TIXIS SYSTEMS a à jouer un rôle important. Dans ce contexte, la direction générale de la société a jugé opportun d afficher sa capacité d apporter à ses clients des produits et services en tant que véritables sociétés de services informatiques internes. Pour marquer cette volonté, il a été décidé de changer la raison sociale de la société 1. Ce concept sera développé dans le paragraphe suivant. Dans le chapitre 3, lorsque nous évoquerons la notion de performance nous reviendrons également sur le concept d USP. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 8 / 70

12 pour donner une représentation plus significative de son métier et mieux affirmer son objectif d avancer ensemble La place de TIXIS SYSTEMS dans le groupe Lors de la réorganisation du groupe Usinor en 1999, le centre de services Usinor Services à été mis en place. Dès sa création celui-ci a regroupé les unités de services partagés (USP) suivantes : la paye, la comptabilité, l administration, la formation, le recrutement, la trésorerie, Usinor SI et Usinor TI. Certaines de ces USP ont aujourd hui été filialisées telles que TIXIS SYSTEMS (ex Usinor-SI) et d autres n ont fait l objet que de la création de départements. En étant plus précis dans la structure du groupe, le centre de service Usinor Services se décompose en un Data center qui est en charge exclusivement des services informatiques pour l ensemble du périmètre ex-usinor dans le groupe. Ce Data-center comprend deux unités de services partagés : TIXIS TECHNOLOGIES (ex-usinor TI) TIXIS TECHNOLOGIES est l unité de services partagés qui gère l énergie informatique (infrastructure, réseaux, serveurs) et assure la maintenance technique. TIXIS SYSTEMS (ex-usinor SI) TIXIS SYSTEMS effectue la maintenance des systèmes existants (applicative, évolutive) et intervient pour les nouveaux projets en amont (conseil) et en aval (conception, développement, intégration). La mission principale de TIXIS SYSTEMS au sein d Arcelor est : d accompagner le groupe dans la transformation de ses systèmes d information ; d assurer le fonctionnement au meilleur coût ; de présenter au groupe Arcelor à moyen terme les opportunités d évolution informatique les plus adaptées. TIXIS SYSTEMS fédère actuellement les ressources informatiques des principales entités du périmètre ex-usinor. La figure 1.1 page 10 illustre la place de TIXIS SYSTEMS dans le groupe Arcelor et schématise les principes d organisation du groupe Arcelor exposés dans le paragraphe précédent. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 9 / 70

13 Fig. 1.1 L organisation informatique d Arcelor L organisation et la stratégie de TIXIS SYSTEMS L organisation de TIXIS SYSTEMS La figure 1.2 page 11 représente l organigramme général de TIXIS SYSTEMS et la figure 1.3 page 11 représente son organisation. L organigramme fait ressortir trois grands ensembles : Les Agences de Services Client (ASC) sont au nombre de six. Elles sont un regroupement géographique de 19 sites (17 en France et 2 en Belgique) et ont pour rôle de gérer l ensemble de la relation avec les clients existants (fonction de front-office). Elles sont également en charge de conduire les affaires dans le respect des engagements (fonction de back-office) et enfin de gérer le portefeuille de ses compétences. Les ASC sont coordonnées fonctionnellement par le siège. Au sein de chaque agence, il existe comme le montre la figure 1.3 page 11 une direction et des fonctions supports. Les Centres de Compétences matérialisent les compétences et les prestations génériques. Chaque Centre de Compétences a développé une compétence dans un domaine critique pour les clients et le groupe. Par exemple SAP Team est le centre de compétences SAP, Team Tonic est le centre de compétences groupeware et CIT (Centre d Intégration Technique) est le centre de compétences EAI (Enterprise Application Integration). Les supports fonctionnels sont constitués de directions centralisées qui répondent hiérarchiquement à la direction de TIXIS SYSTEMS. Leur rôle est de coordonner fonctionnellement leurs représentants qui sont déployés au sein des ASC ou des Centres de Compétences. Les supports fonctionnels ont pour objectif de mettre en place des pratiques communes au sein des agences grâce à leurs relais sur le terrain. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 10 / 70

14 Fig. 1.2 L organigramme de TIXIS SYSTEMS Fig. 1.3 L organisation de TIXIS SYSTEMS Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 11 / 70

15 La stratégie de TIXIS SYSTEMS La mission de TIXIS SYSTEMS inscrite dans son business plan consiste à aider le développement du groupe dans sa recherche de création de valeur. Le leitmotiv de TIXIS SYSTEMS est le suivant : En devenant une SSII interne, TIXIS SYSTEMS peut encore mieux servir le groupe Arcelor et l aider à créer de la valeur. TIXIS SYSTEMS est le prestataire de services de conseils informatiques du groupe et son objectif est de se hisser à un niveau de performance comparable à celui du marché, en tenant compte toutefois de son fond de commerce spécifique. Par ailleurs, cette ambition se traduit par la capacité d offrir à ses clients l accès à l ensemble des prestations dont ils ont besoin pour mettre en oeuvre leur stratégie et leurs opérations externes. A travers la formulation de sa mission, TIXIS SYSTEMS désigne comme objectif principal l aide à la création de valeur du groupe. Pour réussir à concrétiser cet objectif, TIXIS SYSTEMS a planifié dans son business plan des objectifs intermédiaires, à court et moyen terme, portant sur trois axes stratégiques qui sont : L augmentation de la valeur perçue par le client ; L amélioration de la performance ; La rationalisation et la diminution des coûts de fonctionnement. Ces trois axes d opportunités d augmentation de la valeur créée correspondent à la conception d appréhender la performance de manière multidimensionnelle Dans un chapitre suivant, nous reviendrons sur la notion de performance multidimensionnelle. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 12 / 70

16 Chapitre 2 Le cadre général 2.1 Le pilotage stratégique - la logique de pilotage Nous avons vu précédemment l organisation de TIXIS SYSTEMS et ses objectifs pour le groupe. Dans ce paragraphe, nous allons voir comment a été mis en place le pilotage stratégique de cette USP. La stratégie du groupe Arcelor est déclinée pour chacun des métiers du groupe et ce sont les différents établissements qui ont en charge de mettre en oeuvre des actions pour s aligner sur cette stratégie. Le pilotage de l activité de l USP TIXIS SYSTEMS et des autres fournisseurs internes est effectué par l intermédiaire de la plateforme (cf. figure 1.1 page 10 et figure 2.1 page 14). La figure 2.1 page 14 tend à illustrer le pilotage stratégique de TIXIS SYSTEMS par Arcelor (les liens fins et noir indiquent un lien hiérarchique et le lien épais et rouge est un zoom sur la palteforme IS/IT). Après la création d Arcelor, la direction générale a décidé de ne pas trancher entre les différents moyens informatiques hérités d Usinor, Arbed et Acéralia. En pratique, l objectif de ce choix est de faire jouer les synergies entre les différentes organisations et c est la tâche qui est dévolue à la plateforme fonctionelle, baptisée plateforme IS/IT. La direction de la plateforme est assurée par deux directeurs, l un est responsable de Information Systems Planing (ISP), ce pôle a pour rôle de co-piloter avec les Directeurs des Systèmes d Informations (DSI) des secteurs et les responsables de l informatique des différentes Unités Opérationnelles (UO) la planification stratégique ; ils doivent donc faciliter la traduction des stratégies métiers en stratégies informatiques. Tandis que l autre directeur en charge de Information Systems Services Ressources (ISSR) doit supporter, en terme de moyens avec les forces informatiques du groupe cet alignement stratégique. Enfin, la direction financière du groupe est chargée d évaluer la contribution des différents métiers et des différents établissements. La direction générale à partir de ces informations décide, le cas échéant, des bouleversements d organisation. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 13 / 70

17 Fig. 2.1 L organisation informatique d Arcelor-la plateforme 2.2 La problématique et le cadre de la thèse L USP doit piloter l alignement de sa stratégie sur celle du groupe afin d avoir les moyens d évaluer et donc de justifier sa contribution au groupe. D autre part en disposant d indicateurs l USP sera à même d avoir une vision globale de sa performance et pourra disposer ainsi de leviers pour augmenter la valeur créée pour le groupe. Ainsi TIXIS SYSTEMS se devait de se lancer dans un chantier de pilotage transversal de la performance. La problématique de TIXIS SYSTEMS est avant même de s améliorer, d évaluer son positionnement et sa valeur alors que son actif est principalement immatériel. Cette problématique est d ailleurs valable et transposable à n importe quelle type d entité de services partagés. Ceci nous amène à nous poser deux questions, qui sont d ailleurs très liées : comment prendre en compte cette création de valeur? Et surtout comment la mesurer? Je me propose dans le cadre de cette thèse professionnelle d apporter ma réflexion à la problématique du pilotage de la performance pour une SSII interne. Je justifie la pertinence de cette thématique par le nombre croissant de groupes qui ont adopté ce principe de mutualisation en créant des SSII internes : c est le cas d IBM France, de Siemens, Caisse des dépôts et consignations, Carrefour... Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 14 / 70

18 Deuxième partie La théorie de la mesure de la performance Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 15 / 70

19 Chapitre 3 Le pilotage de la performance Avant de s intéresser au pilotage proprement dit de la performance, nous allons revenir sur la définition générale de la performance et sur la notion de performance pour une SSII interne. 3.1 La définition de la performance Cette partie s appuie sur deux chroniques publiées par la revue Française de comptabilité 1. Avant de définir la performance dans le domaine de la gestion, nous allons revenir sur le sens commun du mot. La performance, dans le langage courant désigne le succès ou l exploit : elle désigne donc le résultat d une action ou d un fonctionnement. Toutefois, le terme performance peut avoir, dans certains contextes particuliers, un sens un peu différent. Par exemple dans le domaine artistique la performance désigne à la fois l exécution d une oeuvre et un spectacle. Mais revenons à la définition du langage courant : que signifie le succès ou la réussite en matière de gestion? La réussite étant liée au concept de valeur, la performance en terme de gestion peut-être défini comme la réalisation des objectifs de l entreprise. Cette définition implique l existence d un référent : le but poursuivi. De cette définition nous mettons en exergue deux caractéristiques de la performance. L actionnaire ou le client ont peu de raisons en pratique de poursuivre le même but, la performance est donc multidimensionnelle dès lors que les objectifs sont multiples. D autre part, la performance est subjective puisqu elle consiste à quantifier et comparer le résultat, en l occurrence la réalité, par rapport à un souhait. Michel Lebas va encore plus loin dans son article. Il caractérise la performance en gestion non seulement en validant les propos d Annick Bourguignon, mais surtout il attire notre attention sur la différence entre la performance et être performant. L adjectif performant est utilisé pour parler de la capacité à atteindre ces objectifs dans le futur. Tandis que la performance désigne plutôt un résultat passé. A priori il n y a aucune raison pour qu un résultat passé soit un bon indicateur des futures performances de l organisation. Cependant si la performance est décrite de façon suffisamment riche et complexe, alors on peut obtenir les moyens de passer des performances à être performant. Michel Lebas donne les clés de la description : il faut connaître le modèle de causalité des résultats passés afin de comprendre si les conditions et les événements futurs permettent la prolongation 1. Peut-on définir la performance? - Annick Bourguignon OUI, il faut définir la performance. Michel Lebas. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 16 / 70

20 de la tendance observée jusqu ici. Cette description peut permettre le management et le pilotage du ou des processus créateurs de la performance. Pour résumer la prise de décision du manager pour piloter son activité s appuiera à la fois sur la connaissance de la performance et sur le modèle de causalité qui a généré ces résultats La notion de performance pour un centre de services partagés (CSP) La modélisation de la structure d Arcelor que nous avons illustrée sur la figure 1.1 page 10 fait apparaître un niveau structurel que l on nomme Centre de Services Partagé (CSP). TIXIS SYSTEMS est un Centre de Services Partagés dont l activité, ainsi que celles des autres fournisseurs informatiques internes, est coordonnée par la plateforme IS/IT. Avant de définir la performance pour un CSP, nous allons revenir sur la notion même de CSP. Le concept de centre de services partagés (Shared Services Center), né aux Etats Unis, illustre une possibilité de structure matricielle de l entreprise. Fig. 3.1 Le concept de Centre de Services Partagés La figure 3.1 page 17 illustre le principe d un Centre de Services Partagés pour un groupe. Sur cette figure les flèches entre filiales et départements modélisent une prestation de services. En effet, le niveau structurel nommé centre de services partagés est composé de plusieurs unités (filiales ou départements). Ces unités mutualisent leurs services aux unités opérationnelles de l entreprise qui deviennent ainsi leurs clients internes. Ce système de prestations 2. Nous retrouverons lorsque nous évoquerons le Balanced Scorecard, outil de pilotage développé par Robert S.Kaplan et David P. Norton, cette définition de la performance ainsi que la notion de liens de causalité. Le pilotage de l entreprise - l utilisation d un tableau de bord prospectif Page 17 / 70

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES,

CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, CAVES COOPERATIVES VITI- VINICOLES, ET SI NOUS ADOPTIONS UN PILOTAGE INNOVANT? La problématique pour les dirigeants de caves est de trouver un outil capable de lier les politiques d investissement, de

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION Trois constats généraux sont encore prépondérants dans bon nombre d organisations actuelles : Un fonctionnement avec une planification a priori et des constats a posteriori.

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Programme IMPACT BOUSSOLE

Programme IMPACT BOUSSOLE Prendre le temps de réfléchir au long terme lorsqu on est pris dans la gestion de son organisation au quotidien n est pas chose aisée. Il faut pourtant s assurer que la stratégie de développement soit

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies Ce dossier pourrait se situer en conclusion des différents thèmes de ce cours. En effet, on peut considérer que la performance est le résultat d une bonne pratique du management sous toutes ses déclinaisons.

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Un outil pour les entreprises en réseau

Un outil pour les entreprises en réseau STRATEGIE COMMERCIALE : LA «MONTGOLFIERE», UN OUTIL D ANALYSE DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE DES ENTREPRISES EN RESEAU Executive summary La stratégie commerciale mise en place par les points de vente des

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L assistance en matière de gestion

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L assistance en matière de gestion Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L assistance en matière de gestion Quelques constats pour commencer! La gestion est devenue incontournable Tout comme le pilote d un avion, le chef d entreprise

Plus en détail

Évaluer pour progresser

Évaluer pour progresser REFERENTIEL Février 2012 FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF Évaluer pour progresser LE RÉFÉRENTIEL ASSOCIATIF : MODE D EMPLOI Présentation Pourquoi un référentiel? Le référentiel associatif est destiné aux associations

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen

Réussir le. Management des systèmes d information. Les conseils et les astuces. des correcteurs de l épreuve. 36 exercices corrigés type examen Virginie Bilet Valérie Guerrin Miguel Liottier Collection dirigée par Xavier Durand Réussir le DSCG 5 Management des systèmes d information L essentiel à connaître pour réussir 36 exercices corrigés type

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Conduire une opération de changement de statut 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Préambule Changer, c est mourir un peu Pour certaines cultures d entreprise, c est mourir beaucoup! Le but de ce document est de

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Programme de stage Le métier de Chef de Projet 2 Objectifs 2 Démarche 3 Contenu du programme 4 Modalités d intervention 5 Quelques références 6 www.laurentderauglaudre.com 1/6 370

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage 6 Les indicateurs de performance des processus Généralisés à la fin des années 1980

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles

Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Le «data mining», une démarche pour améliorer le ciblage des contrôles La lutte contre la fraude aux finances publiques a été renforcée ces dernières années et a

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Navigator Book Schindler Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l

Navigator Book Schindler Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l escalier mécanique. 2 Notre engagement Chers collègues, Le marché de l ascenseur et

Plus en détail

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles Dissertation Introduction Les différents liens que les entreprises peuvent établir entre elles sont indispensables pour leur expansion et leur compétitivité. L organisation de tels liens est capitale et

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE CHAPITRE 1 STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE Ce que vous apprendrez dans ce chapitre Réunir les informations indispensables pour établir votre stratégie marketing

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Cours et applications

Cours et applications MANAGEMENT SUP Cours et applications 3 e édition Farouk Hémici Mira Bounab Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058279-2 Table des matières Introduction 1 1 Les techniques de prévision : ajustements linéaires

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information?

Comment mesurer l'impact des solutions on demand sur la valeur du Système d Information? www.observatoire-immateriel.com Comment mesurer l'impact des solutions "on demand" sur la valeur du Système d Information? Philippe Taillefert Responsable des achats BWI France Stephane Benayoun, Expert-comptable

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

L importance du volet comptable de la loi organique

L importance du volet comptable de la loi organique Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Journée d études des trésoriers-payeurs-généraux, relative à la nouvelle fonction comptable - 3 octobre 2003 - Mesdames et

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail