Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence"

Transcription

1 Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements Joseph HAJJAR Valence

2 Décret du 6 mai 1988 Circulaire du 13 octobre 1988 Mise en place du CLIN dans les PH et PSPH Définition de l'infection nosocomiale, de la composition et des missions du CLIN

3 SERVICES CME DIM CHSCT CLIN HH Modèle 1

4 Circulaire budgétaire de 1992 Précise les orientations en matière de surveillance et de prévention des IN Attribue des moyens précis et introduit la possibilité de coopération inter-hospitalière Indique des ratios en personnel (praticien et paramédical) * * en fonction du nombre de lits avec un coefficient de pondération : 6 (réa), 2,5 (chirurgie), 1,5 (médecine), 1 (gériatrie, psy, MLS)

5 Dispositif original en région Rhône- Alpes Concept d'équipe de secteur - mission générale de développement de la LIN - support technique auprès des CLIN - secteur sanitaire et non des établissements Moyens annoncés 1 ETP médecin ou pharmacien, PH 1 ETP poste para médical (IDE) et secrétaire Logistique

6 Les missions Faciliter l application des recommandations du CSHPF S attacher dans les 5 ans coordonner et contrôler la qualité des formations aider à définir et mettre en place une politique de surveillance participer à l'effort régional de validation de méthodologies exhaustives utilisant le PMSI assister le CLIN pour préparer le rapport annuel d'activité

7 EIDLIN Drôme Ardèche en 1993 Centre et nord des départements 26 et 07 Secteur 2 du SROSS ( habitants) et une partie du secteur 6 Implantation dans l'hôpital de référence 6 établissements en convention (2475 lits effectifs, 3827 lits pondérés)

8 EIDLIN Drôme Ardèche en 1993 Organisation - Ressources humaines et moyens logistiques - 1 PH / 1 IDE - 0,5 ETP secrétaire Financement - Budget pérenne octroyé par la tutelle - Pas de contribution des établissements en convention - Formation

9 SERVICES CME DIM CHSCT CLIN Modèle 2 Hôpital Equipe support Hôpital Hôpital

10 Mise en route Préciser clairement les missions et les modalités de fonctionnement Créer ou consolider une armature solide dans chaque établissement - CLIN - Infirmière en hygiène S'assurer de l'appui de différents partenaires

11 Mise en route Faire un état des lieux Elaborer un programme de travail annuel objectifs communs objectifs propres actions ponctuelles Produire et diffuser un bilan d'activité

12 Formation du personnel, un exemple de coopération Existant formations ponctuelles pas de planification annuelle pas de concertation avec le CLIN Préalables objectif prioritaire constitution d'un «organisme de formation» (10 professionnels, n d'agrément, etc.)

13 Formation du personnel, un exemple de coopération Mise en route réunion avec les DSI (objectifs / programme) réalisation des plaquettes d'information inscription dans les plans de formation problèmes pratiques à résoudre Formations proposées communes à l'ensemble (de base, à thème, ) propres à un établissement

14 Formation du personnel, un exemple de coopération Mission délicate, au carrefour d'instances et d'intérêts divers Aspects positifs échanges inter-établissements, partage des tâches faible coût, label de qualité extension à d'autres types de formation Points négatifs formation médicale «saupoudrage», évaluation de l'impact

15 Atouts (pour toutes les missions) Equipe spécifique Apport méthodologique et technique Renfort du CLIN Action globale au sein d'un secteur Regard extérieur et distancié Echange entre les établissements Lien entre différents partenaires

16 Liens privilégiés Autres équipes de Rhône-Alpes et du Sud-est C.CLIN Sud-est Tutelles régionales Autres instances

17 Difficultés Décalage entre les attentes des établissements et les possibilités de la structure Sensation d'éparpillement à la fois thématique et géographique Sollicitation d'autres établissements publics ou privés Effort d'adaptation continu Non spécifiques à la structure

18 Armes indispensables Côté structure Communication Organisation Moyens Côté établissement Engagement fort Transparence Moyens

19 Ajustements à la fin des années 90 Evaluation du dispositif en bilan globalement positif - disparité de moyens et de fonctionnement Nouvelle convention en implication des signataires - ouverture aux autres établissements Circulaire d avril 1995, décret du 6 décembre 1999 et circulaire du 29 décembre 2000

20 Textes réglementaires CLIN dans tout établissement EOHH-PIN avec les ratios Action de coopération hospitalière - équipe mobile située dans l établissement le plus important - conditions d intervention définies par voie de convention simple - limitation du nombre d établissements et un éloignement géographique raisonnable

21 Service d hygiène et d épidémiologie en 2000 Création d une EOH pour le CH de Valence avec le ratio recommandé Extension des conventions permise par le développement de l équipe inter-établissements

22 Modèle 3 Hôpital CLIN Hôpital EOHHPIN Hôpital Equipe support CLIN Clinique

23 Service d hygiène et d épidémiologie en 2004 Appréciation des établissements Appréciation des tutelles - conclusions de l expertise médico-économique du CH de Valence diligentée par l ARHRA (1 er semestre 2004) : * partie concernant l hygiène et les IN : rôle moteur du service, mais insuffisance en effectif médical, notamment pour l équipe opérationnelle Poursuite du travail Nouveaux projets (EHPAD et ville)

24 Service d hygiène et d épidémiologie en 2010 Organisation - EOHH du CH de Valence - Equipe inter-établissements (13 établissements publics / privés) - Equipe dédiée EHPAD (depuis 2007) Ressources humaines et moyens logistiques - 3 PH / 1 cadre / 6 IDE - 2 techniciennes bio-hygiénistes /2 secrétaires Finances - T2A pour l EOH - Contribution des établissements en convention - Formation

25 Formation en 2010 Annonay - Aubenas Privas - Tournon 7 formateurs 6 formations Saint Marcellin 2 formateurs 1 formation Isère Ardèche Drôme Montélimar - Romans St Vallier - Valence 17 formateurs 17 formations

26 Thèmes et sessions de formation Nombre de formations Nombre de sessions

27 Nombre d heures stagiaires et participants / an no mb re d e p art icip ant s no mb re d ' heure d e st ag e 11

28 Et continuer sans jamais se décourager... «La personne assumant la fonction de médecin hygiéniste devra réunir les qualités - de Sherlock Holmes pour trouver l'origine de toutes les épidémies et infections - de Saint François d'assise pour plaire à tout le monde - de Mary Poppins pour faire l'impossible - et de Margaret Thatcher quand il s'agit de dépenser l'argent» Daschner

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Renforcement des EOH : quel ratio selon l'activité des établissements? quelle formation pour les EOH?

Renforcement des EOH : quel ratio selon l'activité des établissements? quelle formation pour les EOH? Renforcement des EOH : quel ratio selon l'activité des établissements? quelle formation pour les EOH? Joseph Hajjar et Pierre Parneix pour le groupe de réflexion de la SF2H Décret du 12 novembre 2010 De

Plus en détail

EOHH inter établissements en Bretagne

EOHH inter établissements en Bretagne EOHH inter établissements en Bretagne Une politique régionale et territoriale 1 Programme régional de LIN 2001 Coopération hygiène inter établissements A l initiative d un groupe ARH/ DRASS/réseau régional

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE en 2012 Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Centre Hospitalier de

Plus en détail

Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins

Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins Etat de santé bucco-dentaire et organisation des soins Monique Largot Infirmière en hygiène hospitalière inter établissement CH ST MARCELLIN,CH VINAY, EHPAD ROYBON, RESIDENCE D ACCUEIL ET DE SOINS LE PERRON

Plus en détail

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie»

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie» Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux Dr Zoher KADI Coordonnateur ARLIN Picardie Définition et mise en œuvre de la politique de Prévention et Lutte contre les Infections Associées

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

Retour au sommaire. Date d'application : NOR : MESH0030586C (non paru au journal officiel) Grille de classement : SP 3 312 ; Renvoi à SP 4 435

Retour au sommaire. Date d'application : NOR : MESH0030586C (non paru au journal officiel) Grille de classement : SP 3 312 ; Renvoi à SP 4 435 Circulaire n DGS/DHOS/E2/2000/645 du 29 décembre 2000 relative à l organisation de la lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé Date d'application : NOR : MESH0030586C (non

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012 ROLES ET MISSION DU CLIN Infections nosocomiales Définition de l Infection Nosocomiale: vient du grec nosokomion et date de 1845 Définition du Conseil de l Europe : elle introduit le personnel hospitalier

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges IMPACTS DE LA MUTUALISATION SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL L accompagnement des

Plus en détail

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD

ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD ROLE ET MISSIONS DU MEDECIN COORDONNATEUR D EHPAD F DELAMARRE DAMIER MD MBA PH CH Cholet,et Médecin coordonnateur d EHPAD EHPADS d Aigrefeuille sur Maine et de Boussay 44 1 PLAN 1. Evolution du métier

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES 1/8 CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL AMBOISE ~ CHÂTEAU-RENAULT Rue des Ursulines B.P. 329 37403 AMBOISE Cedex COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES REGLEMENT INTERIEUR 2/8 TEXTES

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest 11 mars 2015 Elisabeth GALY - Sophie VANDESTEENE - Hervé VERGNES Antenne Régionale Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest ÉTATS GÉNÉRAUX DES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

La lutte contre les infections nosocomiales en France

La lutte contre les infections nosocomiales en France La lutte contre les infections nosocomiales en France Programmes de lutte contre les infections nosocomiales 2009/2013 Circulaire N DHOS/DGS/E 2/RI/2009/272 du 26 août 2009 1 Hôpitaux Hygiène des mains

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV Beaujon Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV C. Martin, cadre, service de médecine interne C. Ciotti, technicienne biohygiéniste, équipe opérationnelle d hygiène Hôpital Beaujon, Clichy Le

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées Prévention des risques professionnels au CH MARCHANT Préventica 2015, Toulouse DRH-Santé au travail Sommaire Contexte La prévention des risques professionnels au CHM Historique Evolution Les acteurs de

Plus en détail

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Mme S. El Bakri Centre Marie Curie / CH Montélimar Dr B. Fleury Centre Marie Curie / CH Montélimar Réunion

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand Rôle et Missions des s en de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand 1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE L hôpital local est un établissement public de santé de ressort communal, avec : 20 lits de SSR (Soins

Plus en détail

Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord

Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord Valérie Drouvot Direction générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des

Plus en détail

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier de Valence

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS)

AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS) DROME ARDECHE PREVENTION 9 RUE MELIES 26000 VALENCE TEL : 04 75 43 04 61 E-mail : epare@dapc.fr Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS) MÉDECIN COORDONNATEUR ADJOINT DU

Plus en détail

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Contexte national et régional Circulaire DGOS/PF2/2013/298 du 12 juillet 2013, relative au Programme National pour la Sécurité

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà??

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? 05/02/10 Congrès Santé Education DELF 2,5 ETP 1 secrétaire 0,5 diététicienne

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint Mai 2015 Formation COMITE D ENTREPRISE les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à programme et tarif ci-joint Nouveauté 2015 FORMATIONS CLASSIQUES Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CHSCT

Plus en détail

Mise en place d une équipe opérationnelle d hygiène dans les EHPAD

Mise en place d une équipe opérationnelle d hygiène dans les EHPAD Mise en place d une équipe opérationnelle d hygiène dans les EHPAD Nathalie ARMAND, Catherine MICHEL Mireille ROCHE, Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Origine et contexte Projet élaboré

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics HOPITECH 2010 DEAUVILLE Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics Sommaire Présentation des partenaires - Le CHA - Le CCAS -Le service restauration

Plus en détail

La surveillance des infections acquises en hémodialyse dans le réseau DIALIN : Mise en œuvre à l ATIR Avignon

La surveillance des infections acquises en hémodialyse dans le réseau DIALIN : Mise en œuvre à l ATIR Avignon La surveillance des infections acquises en hémodialyse dans le réseau DIALIN : Mise en œuvre à l ATIR Avignon Dr Marc UZAN Fabienne GELY Murielle BARREME Maryse TINEL ATIR Avignon Association pour le Traitement

Plus en détail

Articulation hygiène et gestion des risques

Articulation hygiène et gestion des risques Articulation hygiène et gestion des risques Prévention du risque infectieux et gestion des risques Marie-Françoise DUMAY SFHH SIIHH 5 juin 2008 Politique nationale (1) DHOS - DGS Recommandations : mise

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Titre de la fonction: médecin du travail.grade :. Temps de travail : temps plein

PROFIL DE POSTE. Titre de la fonction: médecin du travail.grade :. Temps de travail : temps plein Page 1 / 6 Etabli par Françoise CORRE Médecin du travail Date : 10/06/2011. 1. Identification du poste Soins Administratif Technique Hôtelier Service de Santé au travail Retour au département du Personnel

Plus en détail

Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin. Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest

Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin. Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest L équipe Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Basée au CHRU de Brest (UF)

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique

Insuffisance rénale chronique Programme GDR en Picardie Insuffisance rénale chronique Dr Matthieu Derancourt Référent médical IRC ARS Picardie ELEMENTS DE CONTEXTE 2 Contexte Instruction validée par le CNP le 17 décembre 2010 Visa

Plus en détail

Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques

Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques Lutte contre les Infections Associées aux Soins et Démarche globale de Gestion des Risques L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Dr Stéphanie Rochon Edouard, Praticien Hygiéniste Isabelle Poullain,

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Annexe 4. ICALIN.2 Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales optionnel au recueil 2014

Annexe 4. ICALIN.2 Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales optionnel au recueil 2014 Annexe 4 ICALIN.2 Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales optionnel au recueil 2014 ICALIN.2 reflète l organisation, les moyens et les actions mis en place pour lutter contre les infections

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME

CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL. Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME CONSTRUCTION du NOUVEL HOPITAL d AMIENS ASPECT MEDICAL Jean-Pierre CANARELLI Président de la CME LES MISSIONS DES CHU FONCTIONS DE SOINS (1) Proximité,Territoire,Région Corps médical avec l ensemble des

Plus en détail

Le coordonnateur de la GDRAS en CHG

Le coordonnateur de la GDRAS en CHG Le coordonnateur de la GDRAS en CHG Bilan et perspectives Pourquoi développer la GDRAS? - Résultats 2011 de l enquête Eneis2-48 % des EIG recensés sont estimés évitables -un EIG tous les 5 jours dans un

Plus en détail

LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON. Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances

LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON. Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances PAM Santé, Recherche, Risques et Vigilances (S2RV) Créé en

Plus en détail

POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013)

POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013) POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013) Docteur Fabienne LECIEUX Médecin Coordonnateur CME du 09 septembre 2014 L AP-HP

Plus en détail

S organiser contre la douleur

S organiser contre la douleur La douleur somatique en santé mentale. Quelles réponses? S organiser contre la douleur Isabelle DE BEAUCHAMP Pharmacien CH de Saint-Egrève «Prise en charge de la douleur» Thème de travail du comité de

Plus en détail

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD Qu est-ce que le réseau LCD? Le réseau Lutter Contre la Douleur a pour objectif d améliorer la prise en charge des patients douloureux chroniques.

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) HISTORIQUE, ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Conseil national de la FMC des praticiens hospitaliers CN FMCH SOMMAIRE Le lien entre formation médicale initiale

Plus en détail

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011 Prévention des infections associées aux soins en EHPAD Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ROUEN 17/11/2011 Plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013

Plus en détail

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Catherine PAYET BONNEFOND Cécile MOURLAN ARLIN Réunion/Mayotte Lyon SF2H 2011 1 Présentation La Réunion : DOM

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM

LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM 5 ème session de formation de référents hygiène dans les établissements médico-sociaux de Picardie 15, 16 et 17 Mai 2015 LE DARI, EN EHPAD, MAS, FAM (Document d Analyse du Risque Infectieux) Annie BRENET

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière.

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. LE PREMIER MINISTRE, VU la Constitution, notamment son

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE REFERENCEMENT D UN ORGANISME DE FORMATION. Formation «Compétences de bases en prévention»

DOSSIER DE DEMANDE DE REFERENCEMENT D UN ORGANISME DE FORMATION. Formation «Compétences de bases en prévention» DOSSIER DE DEMANDE DE REFERENCEMENT D UN ORGANISME DE FORMATION Formation «Compétences de bases en prévention» SOMMAIRE Le processus d habilitation 1/ Le contexte de la démultiplication 2/ Le processus

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état.

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état. Infirmier Votre rôle consistera à coordonner la prise en charge du patient à domicile en collaboration avec des médecins spécialistes hospitaliers et libéraux (pneumologues, neurologues, diabétologues,

Plus en détail

Politique de Développement Durable

Politique de Développement Durable Politique de Développement Durable 2012-2014 NOTRE VISION Sous l égide de La fondation «Saint Jean de Dieu» qui garantit la pérennité de l établissement, l ensemble des personnels aspirent à délivrer des

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE

CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE CONDUITE DE PROJET EN ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE Réactualisation des procédures et évaluation des pratiques sous flux laminaire Journée SFHH-Reims-Juin 2005 Agnès Millard.Cadre de santé CONTEXTE Accréditation:

Plus en détail

Agir sur le fonctionnement et la gouvernance de la copropriété Les interventions de la CLCV ORHL Le 15 mars 2013 Lyon

Agir sur le fonctionnement et la gouvernance de la copropriété Les interventions de la CLCV ORHL Le 15 mars 2013 Lyon Agir sur le fonctionnement et la gouvernance de la copropriété Les interventions de la CLCV ORHL Le 15 mars 2013 Lyon F Bouteldja, F Chaduiron Présentation de la CLCV Consommation, Logement, Cadre de Vie

Plus en détail

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes ARLIN Rhône-Alpes Relais de proximité du CCLIN Sud-Est ARLIN Rhône-Alpes Missions définies par Arrêté en

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins

Plus en détail

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Sophie FOUCAULT, IDE Hygiéniste, FFC Service ECLIN P.MIR, C.JACOB, Praticiens de Santé au Travail R.HUE, Praticien Hygiéniste, Service

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Gestion des risques en

Gestion des risques en Gestion des risques en Réseau des Praticiens en Hygiène hospitalière du Rhône 12 novembre 2012 endoscopie B Grisi : PH en Hygiene A Boudilmi : Ingénieur Qualité L hôpital nord ouest Villefranche Région

Plus en détail

MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS

MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées. MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Cahier des charges Actions Collectives

Cahier des charges Actions Collectives Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 UNION EUROPEENNE Cahier des charges Actions Collectives Appel à propositions

Plus en détail

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de bord en prévention et

Plus en détail

PROJET D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES

PROJET D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES PROJET D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES Il constitue un additif au Projet d Etablissement -5 - en contre-pied de la page 7 - conformément à la recommandation de l (page

Plus en détail