ÉZANVILLE Le journal de votre commune

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉZANVILLE Le journal de votre commune"

Transcription

1 ÉZANVILLE Le journal de votre commune n 92 MARS 2015 Du 1 er au 29 mars THÉÂTRE La Compagnie de l Union Familiale vous présente la pièce «Tailleur pour Dames» de Georges Feydeau, au théâtre de l Union Familiale, rue des Écoles. Vendredi 20 à 20 h 30 ; samedi 7, 14, 21, 28 à 20 h 30 ; dimanche 1 er, 8, 15, 22, 29 à 15 h. Adultes : 10 - Jeunes : 6 Réservations au du mercredi au vendredi de 14 h à 18 h. Ezanville, ville propre : TOUS RESPONSABLES! Le manque de civisme de certains propriétaires de chiens rend nos rues souillées et dangereuses. C est pourquoi la Ville souhaite s engager dans une nouvelle campagne de sensibilisation à la propreté de la ville. 6 et 7 mars STAGES DE JUDO/JUJITSU Le club de judo-jujitsu d'ezanville organise des stages aux termes desquels Jean-Jacques et Dominique Beovardi et Gautier Guillaume, médaillés au dernier championnat du monde de jujitsu, feront partager leur savoir-faire. Plusieurs séances vous sont proposées au Dojo d'ezanville du Complexe de la Prairie : - le vendredi 6 mars de 19 h 30 à 21 h 30 - le samedi 7 mars de 10 h à 12 h - le samedi 7 mars de 15 h 30 à 17 h 30 Ouvert aux plus de 14 ans. 5 /séance. Rens Du 9 au 28 mars EXPOSITION «3 REGARDS» Odile Baduel, graveuse, Christine Saber, peintre et Marc Cambarot, sculpteur, vous présentent leurs œuvres à Loisirs et Culture. Entrée libre. Dimanche 22 mars 2015 BRADERIE BABY JUNIOR L'Association d'assistantes maternelles Pom d'happy organise une braderie babyjunior où vous pourrez trouver des objets de puériculture, des jouets, des livres pour enfants, des vêtements Salle polyvalente du Complexe de la prairie. Emplacement : 8 (Pas de professionnels). Renseignements et réservation au : ou Rien n'est plus désagréable que d'avoir à slalomer entre les déjections de nos amis à quatre pattes, de rentrer chez soi et de découvrir les chaussures de nos enfants ou les roues de la poussette souillées par ces déjections. Calvaire du piéton, les déjections canines encombrent trop souvent les rues et les espaces publics. N'oublions pas qu'elles peuvent provoquer glissades et chutes accidentelles. La Ville d Ezanville a donc souhaité s'engager dans nouvelle une campagne de sensibilisation contre les déjections canines. Vivre ensemble, partager l'espace public c'est d'abord une façon de démontrer combien nous sommes respectueux des autres. Nos amis à quatre pattes sont les bienvenus ; ensemble, nous devons veiller à ce que la promenade soit un véritable plaisir pour tous les Ezanvillois. UN APPEL AU CIVISME Les propriétaires de chiens sont donc invités à faire un geste civique et citoyen qui ne prendra pas plus d'une minute! Ramassez les déjections de votre animal sans laisser aux autres les souvenirs désagréables de son passage! En ramassant les déjections de leurs fidèles compagnons, les propriétaires participent non seulement à la protection de l environnement mais aussi à la prévention de risques sanitaires. Nous vous rappelons également que l article R632-1 du code pénal autorise les agents de la Police municipale à verbaliser les propriétaires de chiens qui laissent souiller les trottoirs et les pelouses de la ville (amende forfaitaire de 35 euros).

2 ÉDITO Ézanvilloises, Ézanvillois, Chers amis, Régulièrement je suis interpellé par des piétons Ezanvillois qui n acceptent pas que, dans certains quartiers, il faille circuler en surveillant avec une attention particulière là où l on pose les pieds. En effet, certains propriétaires de chiens ne se sentant pas du tout concernés par l hygiène et la propreté de notre ville, laissent leurs animaux faire leurs besoins sur les trottoirs, sur les places de la Poste et de la Mairie et autres, ainsi que dans les espaces verts fréquentés par les enfants comme le parc de la Fresnaye par exemple. Ces infractions commencent au petit matin avant d aller travailler et se terminent après le film du soir vers 23 h. Nous avons déjà attiré l attention de ces personnes il y a quelques années, nous avons menacé, et nous avons installé, dans le parc de la Fresnaye, une canisette que les services techniques nettoient régulièrement. Il est évident que nous n avons pas su nous faire comprendre. Comme les menaces sont inutiles, nous allons passer à la phase répression. Pour cela, il faut s en donner les moyens. En conséquence, les caméras de vidéo protection seront utilisées. La Police municipale décalera ses horaires dans le cadre d une campagne d assainissement de notre environnement. Les contraventions seront de 35 euros. Il est inutile de m envoyer des courriers ou des s, la propreté et l hygiène de notre ville ne sont pas négociables. Il existe des commerçants qui vendent des petits sacs plastiques ramasse-crottes. Nous avons évoqué la possibilité que ces petits sacs soient fournis par la Ville. C'est-à-dire payés par les Ezanvillois en général, alors que les propriétaires de chiens ne sont qu une minorité. Cette décision n a pas été prise. J ai moi-même eu longtemps un chien, je sais que c est astreignant mais c est un choix à faire et il faut l assumer. Lors du Conseil municipal du 5 février, j ai été amené à faire une déclaration concernant les difficultés financières de Loisirs et Culture. L association a perdu plus de 50 % de ses adhérents depuis quelques années. Les activités les plus coûteuses ont toutes été conservées, les déficits s accumulent. J ai découvert dernièrement cette situation. J ai demandé à l association de préparer un plan d apurement de sa dette, il semble que cela soit mission impossible. Le Conseil municipal souhaite aider au maximum l association pour que la saison se termine sans que les activités soient amputées ou supprimées. Se pose quand même la question du financement de la saison L association devrat-elle déposer son bilan? C est possible. Nous devons dès à présent réfléchir à la forme sous laquelle nous pourrons proposer des activités culturelles aux Ezanvillois. Nous devrons les organiser, le minimum du départ devra être le maintien et le développement de la bibliothèque. Ézanville Infos mensuel d informations municipales Hôtel de Ville : Directeur de la publication : Alain Bourgeois Rédaction : Ève Pavesi Conception/Réalisation : Agence RDVA Impression : STIP Dépôt légal : à parution Alain BOURGEOIS, Maire d Ézanville DOSSIER FINANCES : PRÉSENTATION DU DÉBA Le Débat d Orientation Budgétaire (DOB) a été présenté e Ce document permet aux conseillers municipaux d êtres i de la Commune et de discuter des orientations budgétair décision, le DOB permet également aux services municip UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE EUROPÉEN ET NATIONAL PEU FAVORABLE La zone uro perdue dans la stagnation La croissance de la zone Euro devrait rester faible en 2015 (proche de 0,8 % en moyenne annuelle), toujours pénalisée par le désendettement public et privé. La consommation des ménages et l investissement des entreprises ne devraient que faiblement augmenter. La croissance de la zone Euro pourrait toutefois être aidée à court terme par la dépréciation du taux de change et la baisse du prix du pétrole si ces tendances s intensifiaient. D autre part elle est menacée par un risque de déflation. La France, difficile consolidation budgétaire Les relations financières entre l état et les collectivités territoriales sont caractérisées depuis 1996 par l existence d une enveloppe normée regroupant les principaux concours financiers de l état. Cette enveloppe est composée principalement de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) et des allocations compensatrices de fiscalité directes locales (impôts). Pour 2015, la baisse de l enveloppe est de 6,5 % ce qui représente une diminution de la DGF de 3,67 milliards d euros, soit pour le bloc communal une baisse de 2,071 milliards d euros. Cette réduction sera reconduite à l identique en 2016 et L État a mis en place divers dispositifs de redistribution des ressources financières, appelés fonds de péréquation, pour atténuer les difficultés des Villes les plus fragiles. Mais le financement de ces péréquations est assuré principalement au prix d un effort croissant des Communes prétendument les plus aisées. Au final les budgets des collectivités seront soumis à de fortes tensions en 2015 et les années suivantes. Les recherches d économies déjà engagées, et la mutualisation des services qui devront être renforcées pour y faire face, risquent toutefois d imposer leurs limites notamment s agissant des services rendus à la population. Dès à présent les collectivités pourront difficilement faire l économie d une vraie réflexion stratégique pluriannuelle visant à reconsidérer leur champ d action et le périmètre le plus pertinent de leur intervention pour continuer à offrir des services de qualité à la population. EZANVILLE, UN ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE DIFFICILE À RÉALISER L équilibre budgétaire implique l égalité entre les dépenses et les recettes du budget.

3 T D ORIENTATION BUDGÉTAIRE t voté lors du Conseil Municipal du 5 février dernier. nformés sur l évolution de la situation financière es retenues pour Véritable outil d aide à la aux de préparer leurs budgets respectifs. > Des recettes en stagnation et en baisse Les deux plus grandes sources de financement de la Ville (appelées recettes), sont les dotations de l État (Dotation Globale de Fonctionnement, CAF ) et le paiement des prestations municipales (restauration scolaire, accueils de loisirs, crèche ) par les usagers. Des recettes en baisse : les dotations de l État K Des recettes en stagnation : les participations des usagers Compte tenu du montant conséquent des impayés constaté en 2013, la Ville a mis en place un accueil dédié spécifiquement au paiement des prestations municipales. Cela s est traduit par un accompagnement des usagers en difficulté pour payer leurs dettes et par une campagne de relance. Ce travail conséquent a porté ses fruits dans la mesure où la Ville a récupéré environ euros. > Des dépenses à maîtriser K 4467 K 2305 K 2143 K K 4707 K 4716 K 4527 K La masse salariale : une attention toute particulière Une inversion de la courbe a été observée grâce à d importants efforts. Cependant la pérennité du résultat reste fragile. Le soutien aux associations : un effort soutenu difficile à maintenir Tout comme les services municipaux, les associations doivent participer à l effort collectif dans ce contexte financier difficile et contraignant. Les subventions ne pourront être aussi importantes que les années précédentes. PERSPECTIVES POUR 2015 Des marges de manœuvres financières réduites et des efforts conséquents pour maintenir l offre et la qualité actuelles de services destinés aux Ezanvillois. Le contexte financier de la commune sera particulièrement tendu pour les années 2015, 2016 et 2017 eu égard à la baisse annoncée des dotations de l État. De plus, les communes ont été fortement sollicitées par l État notamment par le biais de la réforme des rythmes scolaires qui devra être poursuivie sur les prochains exercices budgétaires. Le choix du financement de cette réforme s est orienté vers une participation des usagers pour ne pas augmenter la fiscalité des ézanvillois. Les efforts enclenchés s agissant de la maîtrise de la masse salariale devront être poursuivis pour atteindre un ratio des dépenses de fonctionnement qui soit acceptable. Il devient compliqué de dégager des marges de manœuvres en termes d autofinancement ce qui de facto grève les capacités de la Ville en termes d investissement. Aucun nouvel équipement n est envisagé, l effort financier portera principalement sur des aspects de mise en sécurité et de réhabilitation du patrimoine existant. Dans le cas de figure où des marges de manœuvre budgétaires seraient dégagées, elles seraient investies dans le secteur de la voirie et de l assainissement.

4 ENVIRONNEMENT COMPOSTER EN IMMEUBLE, C'EST POSSIBLE! À l occasion de "La Semaine du Compostage", organisée deux fois par an par le SIGIDURS, nous vous proposons de découvrir un nouveau dispositif de compostage collectif mis en place au sein de la résidence du Rû de Vaux. En janvier, le SIGIDURS a installé 4 nouveaux sites de compostage partagé au pied de la Résidence du Rû de Vaux. Un premier site pilote, mis en place en mai 2013 allée des Muguets, avait permis de constater que cette pratique suscitait de l intérêt parmi les habitants. En effet, 174 foyers sur les 480 que compte la résidence se sont portés volontaires. Ils ont reçu un bio-seau, destiné à collecter les déchets de cuisine ou les bouquets fanés, qu ils vont vider dans les composteurs. Des habitants bénévoles, référents du SIGIDURS, suivent régulièrement le déroulement du compostage et sont relais d information. 30 % DE VOS ORDURES MÉNAGÈRES SONT BIODÉGRADABLES Cette initiative, soutenue par le bailleur, Immobilière 3F et par l Amicale des Locataires, permettra de réduire les déchets en les détournant des ordures ménagères. On estime en effet que 30 % du contenu de notre poubelle peuvent être recyclés par le biais du compostage. L année prochaine, le compost obtenu, un engrais naturel, sera utilisé par les foyers participants pour leurs jardinières de balcon ou les espaces verts de la résidence. Une petite copropriété, située au 68 rue de la Gare, pratique également le compostage partagé depuis novembre UNE ACTION QUI CONCILIE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET VIVRE ENSEMBLE! Le compostage partagé peut être mis en place à de très nombreux endroits, et permet aussi de mener un projet collectif entre voisins pour améliorer le cadre de vie. Un grand merci aux habitants bénévoles qui s occupent quotidiennement des composteurs et font vivre ces projets! Vous êtes intéressé pour mettre en place un site de compostage partagé au pied de votre immeuble ou dans votre quartier? Contactez le SIGIDURS au (numéro vert) du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. DISTRIBUTION GRATUITE DE COMPOST Le SIGIDURS distribuera gratuitement du compost sur les sites des déchèteries de Bouqueval et de Gonesse les 13 et 14 mars, puis les 20 et 21 mars sur celles de Louvres et de Sarcelles, aux horaires habituels d'ouverture des déchèteries. Les habitants, munis de leur badge d'accès en déchèterie ou des justificatifs requis pour sa création (pièce d identité, carte grise du véhicule, justificatif de domicile récent), pourront donc à nouveau profiter de ce service. 20 kg maximum de compost en sac par foyer. Le compost, répondant à la norme NFU , provient du traitement des déchets végétaux collectés sur le territoire du SIGIDURS. COMPOSTAGE INDIVIDUEL : LA VENTE DE COMPOSTEURS CONTINUE! Vous souhaitez pratiquer le compostage à la maison? Pour vous aider à démarrer le compostage, le SIGIDURS vous propose : des éco-composteurs en bois ou en plastique à 10 le «Guide pratique du compostage à la maison» que vous pouvez vous procurer dans votre mairie ou télécharger sur le site du SIGIDURS des conseils et un accompagnement tout au long de votre démarche. Pour acquérir un écocomposteur, il vous suffit de renvoyer le bon de commande ci-dessous, avec un chèque du montant de la commande. Une quittance vous sera envoyée, indiquant les modalités de remise de votre éco-composteur

5 Retour sur En bref 27 janvier : Fête des anniversaires à la RPA Inscriptions scolaires Les inscriptions scolaires pour les enfants nés en 2012 se dérouleront du 16 février au 31 mars 2015 à la Maison de l Enfance, 6 bis Grande rue. Uniquement sur rendez-vous à prendre au Pièces à présenter : dossier à télécharger sur livret de famille, carnet de santé de l enfant, justificatif de domicile, attestation employeur et attestation CAF. Collecte de sang L EFS organise une collecte de sang le mercredi 25 mars de 15 h à 19 h 30 dans la salle des Écuries, place de la Mairie à Ecouen. Pour rappel, vous ne devez pas être à jeun et prévoir une carte de donneur de sang ou une pièce d identité pour un 1 er don. L EFS tient également à remercier chaleureusement les 83 volontaires qui ont donné leur sang lors de la collecte du 20 janvier dernier. Anciens élèves d Ezanville : 10 ans! 6 février : Galette de l USEE cyclisme Dimanche 1 er février a eu lieu l'assemblée générale de l'association des Anciens Élèves d'ézanville, suivie d'un repas de gala et d'attractions pour fêter dignement ses dix années d'existence. Cent trente-huit convives ont apprécié pendant cette journée un excellent repas préparé par un traiteur, la prestation du chanteur de charme Roberto Colletta, qui a non seulement charmé mais enchantés les participants. La troupe de danseurs les Flying Cool Cats a également époustouflé l assemblée par ses danses acrobatiques. Chacun gardera un inoubliable souvenir de ce dixième anniversaire! Trésor public : modification des horaires d'ouverture au public À compter du 1 er mars 2015, les services de la direction départementale des finances publiques du Val d'oise dont le Trésor Public d Ezanville seront fermés au public les mercredis et jeudis après-midi. 13 février : Concert de l'atelier de chant de Loisirs et Culture Conférence santé Seniors Le docteur Besse animera une conférence santé intitulée «Bien prendre ses médicaments» le vendredi 6 mars à 10h30 à la Résidence pour Personnes Agées Les Cèdres, 9 rue Alsace-Lorraine. Entrée gratuite. Renseignements au Carnet NAISSANCES Janvier ALLY KASSIDI Tahron MATHIEU MUHAMMAD Sanna Février BALTENNECK Jenna ETILCE Tissya HELVACI Aylin MAKABI NGONGI Raphaël MLAPA Wyllan REMEUR DUMONT Louis MARIAGES Février MARIN Didier et RAFAITIN Agnès DÉCÈS Janvier MAZIER Jacqueline BENA MAYELE Février AUBRY Marie BENGOUNIA Abderrahmane GLOTIN Henriette LE BRUN Georges

6 Actualités Patinage artistique : une étoile montante à Ezanville Laurine Lecavelier vient de décrocher la 4 e place aux Championnats du monde universitaires en Espagne, et termine 10 e aux Championnats d Europe en Suède. À 18 ans, cette sportive ézanvilloise a déjà un palmarès dont elle peut être fière : en 2013 elle a été vice championne de France Juniors et en 2014 vice championne de France Élite seniors. Classée 39 e au rang mondial, Laurine est également inscrite sur la liste ministérielle et membre de l équipe de France de patinage artistique. Cette passionnée pratique cette discipline depuis l âge de 3 ans. Aujourd hui étudiante, Laurine jongle entre ses cours à la faculté pour devenir orthophoniste et ses 18 h d entraînements hebdomadaires à la patinoire de Garges-lès- Gonesse. Son plus grand rêve est de se hisser dans les 10 premières mondiales et de participer aux Jeux Olympiques d hiver. En attendant, Laurine participera en avril prochain à une tournée avec l équipe de France dans pas moins de 20 villes, avant de s envoler pour le Japon afin de participer au World team Trophy. Nous lui souhaitons bonne chance! Élections Départementales : du nouveau! Les élections départementales se dérouleront les 22 et 29 mars de 8 h à 20 h dans les Maffliers bureaux de vote de la Ville. Les nouvelles élections départementales sont celles qui remplacent les anciennes élections cantonales. Elles servent à élire les conseillers départementaux, qui remplissent les mêmes fonctions que les anciens conseillers généraux, et siègent au sein du nouveau conseil départemental (anciennement conseil général). Attainville Viarmes Belloyen-France Ézanville Première nouveauté, le scrutin est binominal : on ne vote pas pour un candidat, mais pour deux! Et les deux candidats sont indissociables : si vous rayez un des deux noms sur votre bulletin de vote, ce bulletin sera considéré comme nul. De plus, les deux candidats en binôme sont forcément de sexe différent : le scrutin est ainsi paritaire (un homme et une femme, à égalité). Et n oubliez pas que vous pouvez aussi voter blanc : depuis le 1 er avril 2014, il est désormais décompté séparément du vote nul. Seconde nouveauté importante : les élections départementales suivantes se dérouleront six ans plus tard, en Le système de renouvellement par moitié, tous les trois ans, des anciens conseillers généraux est donc abandonné. Enfin dernière nouveauté et pas des moindres, la carte des cantons est également modifiée. Ezanville, qui était dans le canton d Écouen, se retrouve dans le canton de Fosses (voir carte ci dessus). Seugy Le Mesnil- Aubry Écouen Fontenayen-Parisis Épinay- Champlâtreux Le Plessis- Gassot Chaumontel Luzarches Lassy Mareilen-France Jagnysous-Bois Le Plessis- Luzarches Bellefontaine Fosses Villiersle-Sec Villainessous-Bois Saint-Martindu-Tertre Châtenayen-France Puiseuxen-France Tribunes Tribune du groupe majoritaire Nous nous demandions il y a quelques jours quel pourrait bien être le sujet de la tribune de la majorité Et puis, nous avons trouvé, dans la tribune d «Ezanville notre ville» de février, un sujet à développer. Nous remercions «Ezanville notre ville». Nous allons être brefs. Le parking de la gare est géré par un syndicat intercommunal, Ezanville-Ecouen, et le Maire d Ezanville en parlait précisément dans son édito de février. Cela fait des années que nous suivons ce dossier avec Ecouen. Nous allons même désigner un architecte pour nous aider à constituer un dossier qui nous permettra de proposer à Réseaux Ferrés de France (RFF) et à la SNCF, un contreprojet car ce qu ils nous proposaient jusqu à présent n est pas acceptable. C est une réflexion qui doit être faite par des gens compétents en technique et en urbanisme, ce qui exclut donc nos amis d «Ezanville notre ville». Bien vivre à Ézanville Depuis quelques années et à l image du reste du paysage économique, tous les responsables associatifs sont soumis à une conjoncture difficile. Selon plusieurs articles de presse près de associations en France connaissent des situations financières très difficiles et le manque de bénévoles complique encore leurs activités. Ceci est d autant plus préoccupant qu elles sont souvent pourvoyeuses d emplois. Sur Ezanville, nous pouvons être fiers d avoir un grand nombre d associations qui animent notre ville et dont certaines existent depuis plus de 30 ans. Elles n échappent pas à cette règle, malgré l énergie dépensée par leurs dirigeants, à maintenir à bout de bras, un équilibre précaire. Une principalement rencontre depuis quelques années des difficultés et nous en étions tous informés mais malgré le travail considérable de ses dirigeants, sa situation financière continue à se dégrader. Certes, un audit est nécessaire à ce stade, mais il serait prématuré de mettre un terme à son activité! Il semblerait beaucoup plus judicieux d identifier les causes de cette situation, de revoir l origine des difficultés et ensuite de construire un plan de redressement réaliste qui permettrait de rétablir la situation. Il n est nullement nécessaire d essayer de vouloir trouver un ou des responsables de cette situation mais prévoyons plutôt ce que nous appellerons «un plan de sauvegarde» qui permettrait la réorganisation de cette association et ceci afin d assurer la poursuite de toutes les activités proposées. Le dilemme laisse peu d alternatives. Espérons qu avec l aide de la municipalité, nous éviterons un redressement judiciaire ou une liquidation judiciaire. Faute de quoi, la municipalité serait mise à contribution et elle devrait assurer elle-même ces activités. On peut dire que la vie d une association n est pas un long fleuve tranquille. Ézanville notre ville Tribunes de l opposition Un drôle de conseil municipal! A l'ordre du jour, le débat d'orientation budgétaire. Intéressant, mais en réalité, que du creux! Allez tous lire sur les panneaux réglementaires les documents qui nous y ont été présentés qui parlent de l'europe, de la France, mais très très peu d'ezanville! Il en ressort que les seuls leviers à la main de la commune seraient l'augmentation de la fiscalité (en clair une augmentation des impôts), la révision de l'offre de service proposée aux usagers (en clair une augmentation des tarifs ou une diminution de l'offre), la diminution de la masse salariale (chantage puisqu'elle ne peut pas être diminuée). Il n'y a d'ailleurs eu aucune place pour un vrai débat. A notre arrivée, nous avons été informés par le maire qu'après l'ordre du jour, une information d'importance nous serait communiquée; elle concernait Loisirs et Culture, notamment les difficultés budgétaires et de trésorerie qui poseraient dans l'immédiat la question du paiement des professionnels exerçant une activité au sein de l'association et la pérennité de l'association pour l'activité culturelle municipale. Les responsabilités ne sont ni françaises ni européennes, mais purement locales, avec d'ailleurs plusieurs élus de la majorité qui siègent depuis longtemps dans l'association. Nous ne comprenons pas que cette information n'ait pas figuré à l'ordre du jour puisque les éléments fournis ont prouvé qu'elle nécessitait un débat. Compte tenu du retard pris dans le paiement des salaires, nous avons donné notre accord pour que ce problème soit réglé dans les meilleurs délais. Nous exigeons que la commission en charge des associations se réunisse et travaille sur ce sujet et qu'un prochain conseil municipal mette à son ordre du jour un débat sur la politique culturelle dans la commune et le rôle des associations y travaillant. Une équipe unie pour une nouvelle énergie

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS L association «Les Petits Malins» a pour mission d organiser et de mettre en place des activités socio-éducatives pour les enfants à partir de trois ans

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Bulletin d informations municipales

Bulletin d informations municipales Bulletin d informations municipales http://www.sos-gueyze-meylan Bulletin d informations Hiver 2014 n 8 LE MOT DU MAIRE Sommaire ELECTIONS MUNICIPALES Nouvelles modalités La commune, mode d emploi 2 3

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT Le service de l assainissement est un service public à caractère industriel et commercial, soumis à la comptabilité M4 différente de la comptabilité M14 applicable au

Plus en détail

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1 Lucens-Info Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens Mars 2012 N 1 Billet du Syndic - Intention de fusion Lors du prochain Conseil communal du 26 mars 2012, la Municipalité présentera

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Rougegout Info Janvier Février 2013 Mairie de Rougegoutte 16 rue des Ecoles 90200 Rougegoutte 03 84 27 12 67 03 84 29 59 75 mairie-rougegoutte@wanadoo.fr

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

CCAS de Saint Seurin sur l Isle. Contrat de séjour

CCAS de Saint Seurin sur l Isle. Contrat de séjour CCAS de Saint Seurin sur l Isle EHPA A Mille Fleurs Contrat de séjour Contrat de séjour EHPA Mille Fleurs 1, rue Rosa Bonheur 33 660 Saint Seurin sur l Isle Téléphone : 05.57.49.81.81 Fax : 05.57.69.82.06

Plus en détail

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Propreté Le chienaction dans la ville Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Le ramassage Le meilleur geste Les nuisances occasionnées par les déjections canines sont nombreuses et parfois

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

Déchets professionnels

Déchets professionnels 2015 info service+ Des questions? Des informations complémentaires? Des problèmes d équipements? Un changement de situation? Le professionnel est invité à contacter directement le Syndicat du Val de Loir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS Le 4 février 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES www.stratorial-finances.fr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

Pourquoi nous choisir?

Pourquoi nous choisir? Pourquoi nous choisir? 1. Un séjour sportif déclaré auprès de la Direction Départementale et de la Cohésion Sociale de Seine-Maritime 2. Un accueil sur une base de loisirs comportant 1 hébergement en dur,

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

MAISONS-LAFFITTE FOOTBALL CLUB INSCRIPTIONS 2010/2011 DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE

MAISONS-LAFFITTE FOOTBALL CLUB INSCRIPTIONS 2010/2011 DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE La procédure mise en place par la FFF, cette saison possède des avantages administratifs et de légalité de très haut niveau. CETTE PROCEDURE EST

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité www.ades-grenoble.org www.lesverts38.org www.alternatifs.org/38 Conférence de presse du mercredi 10 décembre 2008 Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la

Plus en détail

CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI

CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI CREER UNE ASSOCIATION : MODE D EMPLOI Selon l'article 2 de la loi de 1901, les associations peuvent «se former librement sans autorisation ni déclaration». Pour exister officiellement, il convient néanmoins

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés INFRASTRUCTURES ET ENERGIES 13-011 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés (Du 29 mai 2013) Monsieur le Président,

Plus en détail

VACANCES DE PRINTEMPS 2011

VACANCES DE PRINTEMPS 2011 VACANCES DE PRINTEMPS 2011 DU LUNDI 18 AU VENDREDI 29 AVRIL Service Jeunesse Municipal 11/19 ANS 3, rue de l Espace - 21800 Quetigny Tél. 03 80 48 29 96-06 73 68 48 09 semaine 1 PLANNING DES ACTIVITES

Plus en détail

Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr

Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr Jean-Christophe BERGE Tél : 01 55 34 40 13 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : jcberge@fcl.fr Ville de Gisors 24 juin 2014 87 rue St-Lazare

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Elections Départementales Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Bulletin n 170 Procédure de vote: Vous ne pouvez pas panacher, les noms des candidats, pas de

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable.

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable. Réunion du 12 mai 2011 1 Premiers éléments de caractérisation financière du territoire Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer

Plus en détail

GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE

GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE 1 GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE édito La petite enfance est l une des priorités du Conseil général, et en particulier les modes d accueil. L accueil au domicile d une assistante

Plus en détail

Le budget, c est combien? C est quoi?

Le budget, c est combien? C est quoi? Le budget, c est combien? C est quoi? Pourquoi cette plaquette? Parce que l équipe municipale prélève et gère, dans la recherche de l intérêt commun, une partie de vos ressources, nous sommes comptables

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

INFOS N 1 Rentrée 2014-2015

INFOS N 1 Rentrée 2014-2015 INFOS N 1 Rentrée 2014-2015 Spéciale Rentrée Fermeture du CDPE Du 14/07 au 17/08 2014 Sommaire P.2 : Dossier Bred Bulletins adhésion P.3 : Envoi des adhésions et reçus fiscaux P.4 : L'Assemblée Générale

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Le guide du locataire

Le guide du locataire Le guide du locataire 1 L ARRIVÉE dans votre logement LE CONTRAT DE LOCATION Le contrat de location ou bail est un document essentiel. Il définit les droits et obligations du locataire et du bailleur.

Plus en détail

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc»

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc» AGGLOMERATION D AGEN DIRECTION DE L ENFANCE, DE L EDUCATION, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 8, rue André Chénier CS 10190 47916 Agen cedex 9 Tél: 05.53.69.68.67 GESTION ET EXPLOITATION DE LA BUVETTOPARC

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013

GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 GUIDE D ACCUEIL DESTINE AUX ETUDIANTS ETRANGERS ACCUEILLIS EN PROGRAMME D ECHANGE ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 LOGEMENT Une fois accepté en échange par notre université pour venir étudier dans le cadre

Plus en détail

ASSOCIATION CANINE FERTOISE

ASSOCIATION CANINE FERTOISE ASSOCIATION CANINE FERTOISE Siège social : Hôtel de ville de LA FERTE SOUS JOUARRE Association Loi 1901 - N d enregistrement : 12932 Adresse courriel secrétariat : claudinerol@free.fr N tél. secrétaire

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION "LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc"

STATUTS DE L'ASSOCIATION LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc STATUTS DE L'ASSOCIATION "LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc" Réunis en Assemblée Générale Extraordinaire Statutaire le 1 er octobre 2004, les Membres du groupe folklorique "Les Plantagenêts,

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Débat d Orientation Budgétaire 2013

Débat d Orientation Budgétaire 2013 Débat d Orientation Budgétaire 2013 Rappel Les échanges de ce débat d orientation budgétaire permettront de préciser les grands axes du budget 2013 en préparation qui sera soumis au vote lors de la présentation

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques

Projet. de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques Projet Sportif de la Découverte à la Performance, un Club pour Toutes les Pratiques 2 Projet Sportif Pourquoi un projet sportif? Don Bosco est devenu, depuis l ouverture de la nouvelle salle en 2007, l

Plus en détail

Compte rendu des délibérations du conseil municipal du 20 février 2007

Compte rendu des délibérations du conseil municipal du 20 février 2007 DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES C O M M U N E D E F O R S Compte rendu des délibérations du conseil municipal du 20 février 2007 Séance du...20 février 2007 Nombre de membres en exercice : 13 Date de la convocation...13

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires Écoles publiques Inscriptions scolaires et accueils périscolaires 2015/2016 5 Vous allez inscrire votre enfant à l école pour la première fois ou le changer d établissement suite à un déménagement. Si

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M.

BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES. M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» RAPPORT DE M. Direction des finances - 1DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 LES RECETTES M. Faivre, Rapporteur de la commission «Finances,

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local?

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Le 3 juillet 2014 Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Guy Gilbert * et Alain Guengant ** Les résultats qui suivent sont obtenus sous l hypothèse que les comportements

Plus en détail

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 Conception et réalisation : direction de la Communication de la Ville de Saint-Étienne pour

Plus en détail

activités périscolaires

activités périscolaires Association La Montagne activités périscolaires mars à juin 2014 cirque peinture danse tennis canoë micro fusée vélo roller voile jeux cuisine dessin contes orientation boxe éducative tir à l arc baby-gym

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Madame, Monsieur, très bonnes fêtes de fin d année.

Madame, Monsieur, très bonnes fêtes de fin d année. 1 Année 2013, n 3 Décembre 2013 : MAIRIE - 49 Grande Rue 91940 Saint Jean de Beauregard : 01 60 12 00 04 : 01 60 12 58 63 : mairie.st.jean.beauregard@wanadoo.fr http://www.mairie-saintjeandebeauregard.fr

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail