Ile-de-France ViewPoint

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ile-de-France ViewPoint"

Transcription

1 CBRE LES PARCS D ACTIVITÉS EN ILE-DE-FRANCE Erika LEONARD, Chargée d études Senior, France PRÉAMBULE Le marché des parcs d activités est un marché relativement prisé des utilisateurs en Ile-de-France. En général bien localisés sur les zones de 1 ère et 2 ème Couronnes, ils disposent de caractéristiques spécifiques, de services développés et d une divisibilité en lots de petites et moyennes surfaces, qui leur permettent de répondre parfaitement aux besoins locatifs des PME/PMI. Parc d activités : ensemble clos, clairement délimité, pour lequel il existe une «communauté d intérêts» entre les propriétaires et/ou les occupants. Principales caractéristiques : 8 lots minimum ; m² minimum ; mutualisation d une ou plusieurs ressources (services communs, équipements et/ou prestations). Plusieurs types de parcs d activités peuvent être distingués : parcs d activités «classiques» (PME / PMI) : part des bureaux associée est 35 % de la surface totale ; parcs d activités tertiaires : part des bureaux associée est 35 % de la surface totale ; parcs d activités logistiques : part des entrepôts associée est 8 de la surface totale. Au 1 er avril 2014, 158 parcs d activités classiques sont recensés par CBRE en Ile-de-France, soit m² de surfaces existantes (hors projets de développements). Plus de la moitié (55 % en nombre) de ces parcs est située entre l A86 et la, bénéficiant de la proximité avec Paris, d axes de communication développés, de valeurs moindres qu en 1 ère Couronne et de disponibilités plus abondantes. 35 % des parcs sont quant à eux localisés dans les zones intra A86. Au global, la majorité d entre eux se répartit entre le Nord (notamment au Blanc-Mesnil dans le Carré des Aviateurs et à Saint-Denis dans Urbaparc) et le Sud (comme à Lisses dans le Bois Chaland et Ivry-sur-Seine dans Carré Ivry) de la région (37 % pour chacun des secteurs). Les 2/3 des surfaces des parcs d activités ont été construits avant les années 2000, mais une reprise de la construction a été observée entre 2000 et 2009 (27 % des surfaces érigées). Cette période a en effet profité d une financiarisation plus importante du marché et d une économie dynamique et encore favorable aux développements «en blanc». Le rythme s est vu ensuite extrêmement ralenti par la crise. Les parcs d activités sont par conséquent vieillissants en Ile-de-France, particulièrement en 1 ère Couronne, où les ¾ des surfaces ont été construits avant les années 2000, ainsi qu en 2 ème (61 % des surfaces). Parcs d activités existants en Ile-de-France au 1 er avril 2014 Source : Échantillon CBRE

2 Répartition géographique des disponibilités immédiates et futures des parcs d activités en Ile-de-France au 1 er avril 2014 CONTRACTION DU STOCK IMMÉDIAT m² sont disponibles immédiatement en parcs d activités au 1 er avril 2014, soit 11 % de vacance. Ce niveau est en baisse de - 11 % en un an, reflet d une diminution continue depuis quelque années, liée notamment à un niveau de commercialisation en moyenne plutôt bon et portant essentiellement sur des locaux existants, suite à l arrêt des lancements «en blanc». La contraction de la vacance se fait sentir sur tous les secteurs, à l exception de la 1 ère Couronne Est où les m² du Parc Escoffier à Charenton-le-Pont ont été remis sur le marché au cours du 1 er trimestre après réhabilitation. Globalement, avec m² disponibles, le stock des parcs intra A86 diminue de - 17 % en un an, suite à une reprise des transactions au cours des 6 derniers mois, et ce principalement au Nord où le stock a été divisé par 2 en un an. Le marché des parcs d activités intra A86 demeure donc tendu, où les taux de vacance varient entre 5 % et 8 % (hors secteur Est). Plus offreuses ( m² vacants) et affichant des taux de vacance compris entre 11 % et 16 %, les zones situées entre l A86 et la voient tout de même leurs disponibilités diminuer de - 6 % en un an. Au-delà de la, l offre immédiate ne représente que 7 % du stock total. En dehors du secteur de Cergy qui souffre du vieillissement de son parc locatif, la vacance demeure à un niveau bas. Traditionnellement porté par une tendance patrimoniale des PME/PMI, le marché de l activité est cependant bloqué sur ce créneau par un manque d offres proposées à la vente, et ce d autant plus en parcs d activités, pour la plupart détenus par des investisseurs cherchant à maximiser l occupation locative de leurs actifs. 2 REPRISE PONCTUELLE DU «BLANC» En conséquence du repli des disponibilités et du besoin prégnant en produits neufs sur le marché, certains programmes «en blanc» ont à nouveau été lancés, après une longue période d interruption. Leur nombre est encore anecdotique et ne touche que la 2 ème Couronne ( m² au total), mais témoigne bien d un regain d intérêt des opérateurs à relancer certaines extensions de parcs suspendues. En revanche, les offres «en gris» sont en diminution constante depuis plusieurs trimestres et totalisent m² prêts à démarrer au 1 er avril 2014 (- 44 % en un an), pour la quasi-totalité localisés entre l A86 et la. Les projets éventuels sont également en recul de - 25 % ( m², dont aucun recensé en 1 ère Couronne). Répartition géographique des disponibilités immédiates des parcs d activités en Ile-de- France au 1 er avril 2014 Intra A86 35 % Au-delà de la 8 % Entre l'a86 et la 57 %

3 UN BON DÉBUT D ANNÉE Après une année 2013 à la peine avec m² placés, niveau bien en-deçà de la moyenne annuelle depuis 2007 ( m²), 2014 semble mieux démarrer. Le 1 er trimestre enregistre m² commercialisés (+ 13 % par rapport au 1 er trimestre 2013), soit un volume comparable à celui de En revanche, du fait de la raréfaction de l offre de qualité, neuve et proche de Paris, et de la visibilité toujours réduite des acteurs, il paraît actuellement difficile d envisager un niveau de demande placée supérieur à m² à l issue de l année. Alors que le Nord de l Ile-de-France a polarisé près de 47 % des volumes chaque 1 er trimestre entre 2007 et 2013, il n en représente que 37 % début Le marché francilien apparaît plus équilibré, l Ouest et le Sud concentrant respectivement 26 % et 25 % des surfaces transactées, l Est, 13 %. Ces secteurs ont en effet profité d une augmentation des moyennes et grandes transactions > 500 m² (57 % des signatures en nombre contre 42 % un an plus tôt), signe notamment d un retour des grands groupes sur ce type d actif. Le poids des ventes est toujours relativement faible (7 % des volumes à l acquisition au 1 er trimestre 2014, contre 26 % pour le marché global de l activité). La part des surfaces commercialisées neuves progresse considérablement au 1 er trimestre 2014, passant de à 42 % des volumes en un an. Cette évolution remarquable s explique notamment par une reprise des opérations clés-en-main, avec par exemple le lancement de m² pour Gander and White dans Péripark à Gennevilliers. En outre, certaines transactions se sont signées sur des bâtiments construits depuis moins de 5 ans et jamais occupés, comme dans la ZAC Léonard de Vinci à Bussy-Saint-Georges. DES VALEURS ÉLEVÉES Les valeurs locatives faciales sont généralement plus élevées dans les parcs d activités que dans le diffus, en raison du caractère sécurisé et des services attachés à ces actifs. Elles sont notamment comprises entre 90 et 180 en 1 ère couronne, pour les produits de qualité. Dans le contexte de raréfaction de l offre de qualité et bien située, les valeurs moyennes de transactions ont atteint un point haut, compris entre 76 et 89 HT HC/m²/an selon les secteurs. Le Nord et l Ouest demeurent les marchés les plus chers et les parcs les plus proches de la capitale peuvent afficher des valeurs moyennes dépassant les 100. À court ou moyen terme, la rareté des fonciers disponibles et la complexité financière et technique du montage de nouveaux parcs devraient se traduire par une nouvelle hausse des valeurs. Évolution de la demande placée des parcs d activités en Ile-de-France m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² 0 m² Répartition de la demande placée des parcs d activités par type de contrat en Ile-de-France Moyenne annuelle : m² 95 % 97 % 89 % 82 % 87 % 85 % 89 % 93 % T 2014 Location Acquisition m² m² m² T 2014 Nord Est Sud Ouest Répartition de la demande placée des parcs d activités par état des locaux en Ile-de-France % % 49 % 37 % 3 52 % T 2014 Zone autoroute Etat d'usage Neuf / restructuré / rénové Valeurs locatives faciales des parcs d activités en Ile-de-France au 1 er avril 2014 (HT HC/m²/an) Neuf/restructuré/rénové État d usage Intra A86 90 / / 145 Entre l'a86 et la 50 / / 105 Au-delà de la 65 / / 95

4 À l instar des valeurs locatives, les prix de vente en parcs d activités sont plus élevés que dans le diffus et sont compris, en moyenne au 1 er avril 2014, entre 650 et HT HD/m²/an, variables selon la qualité et l adresse des produits. Les avantages commerciaux sont de l ordre d 1 à 2 mois de franchise par année de bail ferme. Face à la tension du marché, ils ont tendance à diminuer. En revanche, dans les zones les plus offreuses, les propriétaires sont prêts à davantage de concessions pour diminuer la vacance de leurs parcs. UN MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT RÉDUIT Le marché des parcs d activités est extrêmement réduit en Ile-de-France. En moyenne, 62 millions d euros d engagements ont été recensés chaque année entre 2007 et 2013 (soit environ 14 % des engagements globaux en activité en Ile-de-France). L offre est limitée, ce produit étant plus coûteux à développer, particulièrement en 1 ère Couronne où le foncier est onéreux et peu disponible. En 2013, les montants investis sont supérieurs à la moyenne (116 millions d euros) du fait de certains arbitrages de la part de fonds d investissement notamment. Logiquement, près de la moitié des engagements est recensée au-delà de l A86 (2 ème Couronne et plus), en raison du parc existant plus fourni qu en 1 ère Couronne. Le marché de l investissement en parcs d activités est un marché de niche, dominé par quelques acteurs spécialisés. Historiquement, quelques grands institutionnels français (ex-ufg, ex-bail Investissement ) détenaient l essentiel du parc existant. Suite à la financiarisation du marché au cours des années 2000, de nouveaux acteurs ont investi le marché, pour l essentiel des fonds d investissement anglo-saxons (Apollo, Segro, Valad ). En retrait depuis 2008, ces fonds reviennent progressivement depuis 2013, accompagnés par les foncières (SIIC et privées) en recherche de rendements attractifs. COMPRESSION DU TAUX DE RENDEMENT «PRIME» Depuis le point haut atteint fin 2009, le taux de rendement «prime» des parcs d activités diminue, illustrant l infléchissement de la prime de risque exigée par les investisseurs sur un segment de marché considéré comme peu liquide et peu profond. Au 1 er avril 2014, le taux de rendement «prime» net immédiat théorique s élève à 8 %, en baisse de - 25 points de base en un semestre. Après un 1 er trimestre 2014 atone, cette évolution illustre d autant plus la tension du marché, qui fait face à une demande plutôt vigoureuse mais contrainte par la rareté de l offre, en particulier d actifs «prime». 4 Évolution des engagements en parcs d activités en Ile-de-France et de leur poids dans l investissement en locaux d activités % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % Volumes engagés (en M ) Part dans le total Taux "prime" OAT TEC 10 Euribor 3 mois 25 % 2 15 % Géographie des engagements en parcs d activités en Ile-de-France (entre 2007 et 2013) Évolution du taux de rendement «prime»* des parcs d activités 5 % 8,0 2,06 % 0,31 % * Actifs bien situés, loués aux conditions de marché. Grille établie en partie à dire d experts (Capital Markets, Valuation, Etudes et Recherche), sachant qu il n existe pas systématiquement de références pour chaque catégorie Croissant Ouest Extra A % 12 % 19 % 1ère Couronne Portefeuilles Ile-de-France

5 Exemples de références de transactions utilisateurs réalisées en Ile-de-France au 1 er trimestre 2014 Valeur (en Secteur État des Type de Adresse Ville Preneur Surface HT HC/m²/an géographique locaux contrat ou HT HD/m²) Parc Péripark Gennevilliers (92) Ouest Gander and White m² Neuf Location 105 Parc des Guillaumes Noisy-le-Sec (93) Est SDEL INFI m² État d'usage Location 104 Carré Ivry Ivry-sur-Seine (94) Sud Onet Europe 960 m² État d'usage Location 85 Avenue François Sommer Antony (92) Sud Négoce Paris Automobile 837 m² Rénové Location 51 Parc Innovespace Saint-Denis (93) Nord Eucadis 504 m² Neuf Location 90 Acti Club Saint-Thibault-des- Vignes (77) Est ALC Car 392 m² Rénové Location 61 Valad Parc du Landy Aubervilliers (93) Nord Peintures Marius Dufour 288 m² État d'usage Location 115 Valad Parc des Béthunes Saint-Ouen-l'Aumône (95) Ouest Saveurs et Vie 170 m² État d'usage Location 86 CONTACTS Aurélie LEMOINE Directrice Études et Recherche t : 33 (0) e : Didier MALHERBE Directeur général adjoint Global Logistic Services t : 33 (0) e : Erika LEONARD Chargée d études Senior Études et Recherche t : 33 (0) e : Pierre-Louis DUMONT Directeur Activités Ile-de-France Nord et Ouest t : 33 (0) e : Jean-Marie JACQUET Directeur Activités Ile-de-France Est t : 33 (0) e : Elvire REMARS Directrice Activités Ile-de-France Sud t : 33 (0) e : François LE LEVIER Directeur Investissement Global Logistic Services t : 33 (0) e : + SUIVEZ-NOUS LINKEDIN company/cbrefrance GOOGLE + TWITTER Bien que puisées aux meilleures sources, les infomations que nous publions ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de CBRE ou du groupe CBRE. La reproduction de toute ou partie du présent document est autorisée sous l expresse réserve d en mentionner la source. CBRE Ressources Groupement d Intérêt Economique Siège social : rue de Courcelles PARIS Siren : RCS Paris

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Ile-de-France

Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Ile-de-France MARKETVIEW Logistique et Locaux d activités France, 4 ème trimestre 2014 Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Demande placée* Logistique France - 1 Offre immédiate** Logistique

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 27 ans d expérience dans le métier de conseil en immobilier

Plus en détail

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Atelier Bureaux OIB Les chiffres du 1e semestre 2010-1 Objet de l'atelier et sources Depuis plus de 15 ans, l'oie et l'a-urba réalisent une

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne

L immobilier d entreprise en Essonne L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Vendredi 29 Novembre 2013 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 26 ans d expérience dans le métier de conseil en

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Trajectoires divergentes

Trajectoires divergentes Panorama logistique France 1 er semestre 2013 Trajectoires divergentes La demande placée d entrepôts logistique baisse de 13% en un an sur les pôles établis de la dorsale Une année 2013 qui s annonce difficile

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014 Panorama logistique France Pulse 1 er semestre 2014 Des évolutions contrastées sur le marché de la logistique Sur la dorsale, 1 m² sur 2 commercialisé concerne des grandes transactions de première main

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 BUREAUX VOLUMES M2 hors comptes propres Total Ici, l étude complète 2013! Location 7 316 m 2 24 858 m 2 57 358 m 2 Acquisition (utilisateurs

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTRE MÉTIER CEGEREM est une société de conseil et de gestion qui : met à disposition de l investisseur des locaux d entreprise neufs et polyvalents

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 PARIS, LE 14 FEVRIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 Le Conseil d administration de SIIC de Paris, dans sa réunion du 13 février 2013 présidée par Monsieur Ignacio Bayón

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com

SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE. 01 44 54 52 52 - www.cegerem.com SOLUTIONS D INVESTISSEMENT EN IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTRE MÉTIER CEGEREM est une société de conseil et de gestion qui : met à disposition de l investisseur des locaux d entreprise neufs et polyvalents

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008 A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient 1 ere partie 17 juin 2008 Sommaire Les investisseurs en France Les stratégies et critères d investissement Quels

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS

ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 17 206 397 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS 735 620 205 RCS PARIS CHIFFRE D AFFAIRES INFORMATION TRIMESTRIELLE 4 ème trimestre 2012 INFORMATION

Plus en détail

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ CBRE www.cbre.fr/fr_fr/etude Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ Depuis 2012, les signes de ralentissement se sont progressivement multipliés sur le marché résidentiel

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne.

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne. GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

Plus en détail

Définition des données financières publiées par les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) Version valable au

Définition des données financières publiées par les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) Version valable au Définition des données financières publiées par les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) Version valable au 1 er octobre 2011 A compter du 1 er janvier 2012, les gestionnaires de SCPI, réunis

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 PARIS, LE 23 JANVIER 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2013 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014

RESULTATS ANNUELS 2014 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS - Résultat Opérationnel de 14,9 M et Résultat net part du groupe de 6,3 M - Situation financière renforcée avec une trésorerie de 49 M - Préparation de la scission

Plus en détail

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture».

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture». Qui sommes-nous? Financière Magellan a pour activité la conception et l ingénierie de solutions de placement et d optimisation fiscale, tous secteurs de l investissement confondus. Elle se singularise

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION Association régie par la loi 1901 4, place Richebé 59 000 LILLE www.nordeuroperetraite.fr CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 19 MARS 2012 DE L'ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

Plus en détail

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs.

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs. Regard sur le marché immobilier Les prix immobiliers 2014-juillet 2015 L ACCESSION A LA PROPRIETE Le Plan de Relance La primo-accession PTZ et l accession sociale PAS en 2014 Résultats et évolution Les

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

COÛTS PREVISIONNELS DES PROJETS DE CREATION OU RESTRUCTURATION DE SALLES DE CINEMA

COÛTS PREVISIONNELS DES PROJETS DE CREATION OU RESTRUCTURATION DE SALLES DE CINEMA COÛTS PREVISIONNELS DES PROJETS DE CREATION OU RESTRUCTURATION DE SALLES DE CINEMA SOUTENUS EN 2013 & 2014 PAR LA COMMISSION D AIDE SELECTIVE DU CNC SEPTEMBRE 2015 2013-2014 PREAMBULE Depuis sa création

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2015 ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF Nouvelle gouvernance et équipe de management recomposée Regain d optimisme sur l activité de promotion

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG Gecina Logistique Valeur du patrimoine 555 M Surface totale 1 016 785 m 2

Plus en détail

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE A ix- en-p r o vence et M a r seille MarketView Régions Bilan 20 / Perspectives 23 BUREAUX Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» LOCAUX D ACTIVITÉS Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» UN

Plus en détail

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Communiqué de presse Paris, le 12 mai 2011 Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Le chiffre d affaires consolidé à fin mars 2011 est en progression de + 3,3% à 209,4 M, tandis que le

Plus en détail

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011 Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 211 1 Une production de logements en baisse pour la dernière décennie 37 logements

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail