Approche pratique de la transgénèse :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approche pratique de la transgénèse :"

Transcription

1 Approche pratique de la transgénèse : Recherche et analyse fine d une modification génétique dans le génome murin octobre ) 2) 3) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) Plan / Introduction Extraction et Préparation d ADN à partir de tissus Les techniques de génotypage et caractérisations de transgènes a) Southern-blot b) Dot-Blot ou Slot-Blot c) PCR Détermination du nombre de copies du transgène Détermination du site d insertion du transgène (PCR inverse) Détection et analyse de transgènes : mutation naturelle Détection et analyse de transgènes issus de transgénèse additive Détection et analyse de transgènes issus de transgénèse ciblée Analyse de l expression du transgène Identification des individus homozygotes Conclusions

2 2) Extraction et Préparation d ADN à partir de tissus Qualité ADN Quantité ADN Utilisation 1) Tris-HCl, EDTA, NaCl, SDS*, Protéinase K 55 C Overnight Purification (phénol/chloroforme) Précipitation (isopropanol) PUR Et [ ] Southern-Blot Dot-blot PCR* (destruction taq) 2) KCl, Tris-HCl, MgCl2, Tween 20, Protéinase K 55 C Overnight Précipitation (isopropanol) PUR Et [ ] Southern-Blot Dot-blot PCR - Méthodes lyses classiques : - Méthode lyse rapide (lyse alcaline) : (NaOH, EDTA) solution basique 30min à 95 C (Tris-HCl) solution acide (vol à vol) ph final neutre pas de purification, pas de précipitation** Mélange ADN / PROT PCR Pas de Southern-Blot** Pas de Dot-blot** - Autres ou méthodes commerciales PCR possible dans tous les cas d extraction car besoin d une très faible quantité d ADN

3 3) Les techniques de génotypage et caractérisations de transgènes a) Southern-blot (E.M. Southern en 1975) Définition = détecter spécifiquement des fragments d'adn transférés sur membrane par leur hybridation à des séquences complémentaires marquées par un radioisotope (sondes) + Digestion : ADN génomique purifié + Enzyme de restriction choisie ADN digéré Choix des enzymes et sondes important et déterminant. Méthode à préférer : - Détecter le transgène - Différencier homo/hétéro - Déterminer le nb de copies - Electrophorèse : Transfert gel / membrane : Hybridation de la membrane avec une sonde Radioactive : Visualisation des sondes

4 3) Les techniques de génotypage et caractérisations de transgènes b) Dot-blot et slot-blot Définition = détecter et quantifier un fragment d'adn donné sans digestion et séparation préalable sur gel d'électrophorèse par leur hybridation à des ADN complémentaires marqués radioisotope (sondes) - par un Principe donc très similaire au Southern-Blot Besoin aussi de grandes quantités d ADN purifié ADN fixé sur une membrane par aspiration Sondes radioactives (transgène ou transgène + vecteur) Quantification par scintillation ou par autoradiographie et densitomètre Besoin d une gamme pour quantifier = déterminer nombre de copies Besoin de témoins homo, WT et hétéro = déterminer le génotype

5 3) Les techniques de génotypage et caractérisations de transgènes c) PCR (K. MULLIS et al en 1985) PCR = Polymerase Chain Réaction (Réaction en Chaîne par Polymérase) Définition : amplifier des séquences d'adn de manière spécifique et augmenter de manière considérable la quantité d'adn dont on dispose initialement. La réalisation d une PCR nécessite - de connaître la séquence des régions qui délimitent l'adn à amplifier - des amorces oligonucléotidiques complémentaires délimitant l ADN à amplifier - l utilisation d une ADN polymérase, d amorce, et de dntp. M - Dépôt de l ADN amplifié sur un gel d agarose (électrophorèse) - Révélation de l ADN par le BET sous UV (ou autre) Limitations de la PCR pour le génotypage : - besoin de connaître la séquence des régions qui délimitent l'adn à amplifier - pb dans le cas d insertion aléatoire - Faux positif dans le cas de recombinaison homologue

6 4) Détermination du nombre de copies du transgène (Southern-blot) - Choisir une enzyme qui coupe une fois dans le transgène - Choisir une sonde à une des extrémités du transgène surtout pas au niveau du site de restriction Les cas possibles : Une intégration unique: une seule bande de taille inconnue déterminée par le prochain site de restriction dans le génome. Une intégration multiple (arrangement en Tandem) : une bande de taille attendue (ici 3,3kb) et une de taille inconnue. Une intégration multiple tête bêche et/ou queue à queue : complication du profil de migration avec apparition de bandes supplémentaires. Intégration en plusieurs sites: complication du profil de migration avec apparition de bandes supplémentaires. Southern blot sur descendance F1xWT (nb copies intégrées différents entre chaque individu donc profils différents). 4,5 kb 3,3 kb 4,5 kb 3,5 kb 3,3 kb 2,5 kb Détermination Précise du nombre de copies : - Comparaison des densités obtenues par Southern-blot pour une intégration unique versus les autres types d intégration. - Estimation du nb de copies aussi avec un Dot-blot comparant une gamme d ADN contenant un nombre de copies variables du transgène et ADN génomique

7 4) Détermination du nombre de copies du transgène (QPCR) PCR quantitative ou PCR en temps réel: Elle présente tous les avantages d une PCR avec la quantification du Blot Technologie récente, rapide, précise et non ambiguë Normalisation avec un gène de ménage (Prom CD8, Rantès, G3PDH, etc..) utilisation de courbe étalon d ADN dosé (détermination du nombre de copies) Souris Lang : ko pour le gène Langérine (intégration d un transgène avec GFP) Homo : 2 copie GFP Hétéro : 1 copie GFP Homo/hétéro Nb de copie GFP3/CD8 Nbre de copies / aux 2 copies de LANG1 GFP3/CD8 nbre de copies / aux deux copies de LANG1 60,0 2,5 2,0 51,0 50,0 1,9 2,0 40,0 1,5 1,0 1,0 1,0 30,0 GFP3/CD8 20,0 0,5 10,0 0,0 0,0 lang1 lang6 CAG-9F1 CAG-3F1 2,0 1,0 1,9 1,0 lang1 lang6 CAG-9F1 CAG-3F1 Nombre de copie n est pas toujours connu précisément mais on établie un rapport (2 fois plus donc homo) FG12-10

8 5) Détermination du site d insertion du transgène (PCR inverse) Définition = amplifier une séquence inconnue d ADN génomique à partir d'une séquence adjacente connue (exemple transgène). Techniques utilisées: La restriction enzymatique et PCR Classique Utilisation : insertion aléatoire 1) Choix de deux oligos très proches, l'un sens, l'autre antisens situés de part et d'autre d'un site de restriction unique dans le transgène à 6 nucléotides (Ici, le site B). 3) Choix d une enzyme dont le site comporte 4 nucléotides (Ici, le site A) qui coupe 1 fois dans le transgène et présent dans l ADN génomique. 5) Digestion ADN génomique avec l'enzyme A. 7) Ligation dans des conditions qui circularisent les fragments de restriction 9) Digestion ADN circularisé avec l'enzyme B. 11) PCR classique avec les primers choisis (amplification d une partie de l ADN génomique flanquant le transgène) 13) Séquençage et Comparaison des séquences dans les bases de données

9 6) Détection et analyse de transgène : mutation naturelle Phénotype Particulier qui apparaît au fil des croisements entre lignées sauvages Phénotype qui traduit un Génotype particulier Exemple : * Souris SHIVERER : Screening des souris Homozygotes (myéline) par l identification d un phénotype nerveux spécifique (tremblements) * Souris W/Wv : Screening des souris par l identification de tache blanche dans le pelage * Souris Ob : Souris anormalement Obèse découvertes dans un laboratoire américain dans les 50.

10 7) Détection et analyse de transgènes issus de transgénèse additive Les fondateurs transgéniques sont identifiés uniquement par Southern-Blot et Dot-Blot et QPCR (nb copies, nb sites d insertion) méthodes décrites précédemment Utilisation possible de la PCR uniquement quand la lignée est bien établie et caractérisée (2-3 générations) attention aux risques de contamination = la seule région amplifiable est situé dans le transgène (sauf le site d insertion a été recherché) Cas particulier : si fondateur mosaïque (intégration après stade 1 = pas transgène dans toutes les cellules) risque de sous estimer le nombre de copies intégrées. détermination à réaliser plutôt sur la descendance.

11 8) Détection et analyse de transgènes issus de transgénèse ciblée Les fondateurs transgéniques sont identifiés par Southern-Blot, Dot-Blot et QPCR (nb copies, nb sites d insertion) : méthodes décrites précédemment Association d une sonde externe et interne pour le Southern-Blot : complète le profil (nouvelles bandes) confirme la recombinaison homologue détermination de l homozygotie et hétérozygotie (décrit postérieurement) Utilisation de la PCR est recommandée et possible rapidement (génération F1) : recombinaison homologue = ADN génomique flanquant parfaitement connu risque de PCR de grande taille supérieure à 2 ou 3 Kb (dépends taille de la région d homologie et du transgène) détermination simple de l homozygotie et hétérozygotie (décrit postérieurement)

12 9) Analyse de l expression du transgène La plus part des stratégies de transgènèse mis en place ont pour but de caractériser l expression du transgène : Soit directement en reconnaissant la protéine issue de l expression du transgène par des techniques classiques comme le western-blot, l ELISA ou l imunohistochimie. Soit indirectement - en reconnaissant des «tags reporters» associé aux protéines d intérêt (protéine-gfp) - simplement en joignant un gène rapporteur (LacZ ou GFP) à la région codante d un gène d interrêt grace à une séquence IRES. Le gène LacZ codant pour la β-galactosidase, enzyme qui hydrolyse un substrat (X-Gal) en un produit coloré bleu. fixation préalable des tissus et ne peut donc pas être employé pour marquer des cellules vivantes. Le gène codant pour la GFP (green fluorescent protein) qui émet une fluorescence verte sous UV et son variant l EGFP (meilleure thermo stabilité et une fluorescence accrue). Contrairement au gène LacZ, la visualisation de la GFP ne nécessite ni fixation du tissu, ni substrat chromogène. Gène rapporteur adapté pour suivre l expression d un transgène dans des cellules vivantes ou dans la souris entière

13 10) Identification des individus homozygotes Par dosage de la quantité de transgène: - Southern blot : sonde interne et externe au transgène - Dot-Blot ou slot Blot : comparaison avec intensité de bande de WT, +/- et -/- PCR quantitative ou PCR en temps réel Par quantification du produit du transgène ou du phénotype: -Avec LacZ ou GFP, la vitesse et l intensité de coloration ou de fluorescence sert d indicateur de l homozygotie (à confirmer par la méthode du test de reproduction) - Détection du doublement de la quantité du produit du gène chez les homozygotes : Exemple : Expression de molécules à la surface des cellules du sang périphérique à l aide d anticorps fluorescents, suivi de l analyse par cytometrie en flux M1 M1 : 437 Témoin: Homozygote M1 M1 : 292 Hétérozygote M1 < témoin M1 M1 : 442 Homozygote M1 =ou> témoin Lignée F5 : chaîne α et β du TCR Anticorps anti Vβ11 = chaîne β du TCR M1: intensité moyenne de fluorescence

14 10) Identification des individus homozygotes (Suite) Par hybridation in situ pendant l interphase du noyau : Sondes biotinylées, détection enzymatiques ou fluorescentes Par test de reproduction : PCR du transgène sur F1 (fondateur X WT) 100% des individus positif : fondateur homo sinon hétéro et/ou WT Obligation de croiser un nombre élevé d individus et sur plusieurs générations cher, perte de temps et possibilité d erreur. Par PCR si connaissance du site d insertion du transgène : 100pb WT sens Wild type WT antisens WT sens GENE RAPPORTEUR Mutant +/+ +/- -/- M Ko sens 200pb 100pb WT sens W ildtype WT antisens WT sens 200pb 100pb GENE RAPPORTEUR 200pb Ko sens Mutant WT antisens?

15 11) Conclusions Southern Blot : technique ancienne mais qui a fait ces preuves Utilisable dans tous les cas de figures Longue et difficile à mettre en œuvre Besoin de radioactivitée Recombinaison homologue Nb de copies Site d intégration Homo/hétéro Dot blot : technique proche du Southern-blot Plus facile à mettre en œuvre Screening rapide Besoin de radioactivitée Homo/hétéro Nb de copies (si faible difficile à déterminer = mauvaise discrimination) PCR : Technique Moderne et rapide Facile à mettre en œuvre Oblige à connaître les séquences à amplifier Plus limitée pour la détermination des homo/hétéro Détermination du site d intégration (ipcr) Cas particulier QPCR : nb copies et homo/hétéro par combinaison PCR et quantification Expression du transgène : Facile à mettre en œuvre et rapide Résultats oui/non et/ou homo/hétéro Très complémentaire des autres techniques

16 ANNEXE : Lyse alcaline Préparation tampon de lyse alcalin SOL A solution mère NaOH 0,5M (1000mg ds 50ml) EDTA 200mM H20 vol solution mère µl mm 0,2 mm qsp (ml) 10 C finale 100 µl sol A le doigt doit tremper (centri) 95 c 30min secouer avec le doigt ou vortexer pour améliorer dissolution SOL B solution mère Tris HCL 1M ph 5 H20 100µl sol B centri vortex conservation 4 C vol solution mère µl 40 mm qsp (ml) 10 C finale

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

ATELIER EPIGENETIQUE

ATELIER EPIGENETIQUE Juin 2012 ATELIER EPIGENETIQUE Utilisation de la Q-PCR pour analyser des données de ChIP ou de MeDIP Emmanuèle Mouchel-Vielh I. La PCR quantitative: principe et généralités II. Interprétation des résultats

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 ED Biologie moléculaire E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 PCR 1983: Kary Mullis Amplification in vitro par une méthode enzymatique d'un fragmentd'adn en présence de deux oligonucléotides spécifiques

Plus en détail

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Plan Introduction I - Qu est ce Que le génie génétique? II - Quels sont les outils du génie génétique? II.1- Les Enzymes II.1.1- Enzymes de restriction II.1.2-

Plus en détail

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène TD Révision BIO57 Connaissance et Technique du gène Novembre 2007 Cécile BAUDOT cecile.baudot@medecine.univ-mrs.fr INSERM 910 «Génétique Médicale et Génomique Fonctionnelle» Maladies Neuromusculaires Le

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 FACULTE de PHARMACIE TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 Méthodes d étude et d analyse du génome Eric Badia, Bernard Carcy Séance préparée par Alexandre Leboucher (ATM²), Astrid Robert (ATP) QCM n 1: Synthèse

Plus en détail

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction)

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction) L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR (Polymérase Chain Reaction) ATELIER DE FORMATION SUR LE DIAGNOSTIC DE LA FIEVRE APHTEUSE 21 mai 2012 Corinne SAILLEAU Corinne.sailleau@anses.fr Agence Nationale de Sécurité

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

10b : La PCR (locus PV92)

10b : La PCR (locus PV92) 10b : La PCR (locus PV92) Cette expérience a été mise en place afin de remplacer le protocole intitulé "PCR (locus D1S80)". L amplification est en effet meilleure et les résultats plus simples à interpréter.

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Le marquage moléculaire

Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire regroupe un ensemble de techniques révélant des différences de séquences d (acide désoxyribonucléique) entre individus. Les marqueurs moléculaires permettent

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB TP BC : principe et analyse de résultats des technologies de l ADN recombinant = clonage moléculaire = génie génétique Sources des illustrations : Analyse génétique moderne, Griffith et al., De Boeck,

Plus en détail

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique Identification et détection des virus La détection et l'identification des virus font appel à différentes méthodes. Ces méthodes se caractérisent par leur spécificité et leur sensibilité. On peut citer

Plus en détail

10a: La PCR (locus D1S80)

10a: La PCR (locus D1S80) 10a: La PCR (locus D1S80) Pour des raisons techniques, ce protocole n'est plus utilisé. Il a été remplacé par le protocole "PCR locus PV92" ainsi que le nouveau protocole "PCR sensibilité au PTC". Il reste

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

METHODOLOGIE. Southern, Northern,, Western, PCR,Séquence.

METHODOLOGIE. Southern, Northern,, Western, PCR,Séquence. METHODOLOGIE Southern, Northern,, Western, PCR,Séquence. Les grandes étapes * Transciptase Reverse : 1970 (Temin et Baltimore) * Enzymes de Restriction : 1970 (Smith et Nathan) * Vecteurs recombinants

Plus en détail

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) OZYA001-1000 - 1000 unités OZYA001-5000 - 5000 unités OZYA001-1000D - 1000 unités + dntp Premix - 4x10 mm Stockage et stabilité : Taq Ozyme : 2 ans à -20 C dntp Premix

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Février 2015 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ)

Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ) Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ) Baptiste Mayjonade (IE-CDD SUNRISE) Génétique et génomique des réponses aux

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr INRA Centre de recherche de Bordeaux UMR Biologie du Fruit et Pathologie Historique 1985 : Invention par Kary Mullis de la technique de (PCR). 1991

Plus en détail

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 1 Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 PRODUCTION ET SELECTION DE BACULOVIRUS RECOMBINANTS DANS DES CELLULES D INSECTES EN CULTURE Présentation générale : les baculovirus d insectes, vecteurs d expression

Plus en détail

Techniques de base de la biologie moléculaire

Techniques de base de la biologie moléculaire Techniques de base de la biologie moléculaire Présenté par : Addoun Hadjer Ait Saadi Taous Plan: Introduction Purification des acides nucléiques 1-extraction à partir de matériels biologiques 2-estimation

Plus en détail

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Biologie moléculaire Amplification PCR I. Dénaturation ADN 95 C II. Hybridation t = Tm III. Extension t dépend de la polymérase employée PCR «classique»

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats.

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats. Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats Ivan Starikov Encadrant: Lotfi Aleya Co-encadrant: Nicolas Capelli UMR CNRS 6249

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

S 4B0602: Biologie Moléculaire pour les Biotechnologies

S 4B0602: Biologie Moléculaire pour les Biotechnologies S 4B0602: Biologie Moléculaire pour les Biotechnologies 16h TP: Sexage de viande bovine Production d une protéine recombinante, la TAQ ADN Polymérase. 12h CM: Empreintes génétiques Détection d OGM Construction

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix2

Taq'Ozyme Purple Mix2 Taq'Ozyme Purple Mix2 OZYA007-40 - 40 réactions OZYA007-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA007-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA007-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE

P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE P.C.R.: Méthode rapide d'amplification d'une séquence déterminée d'a.d.n. à partir d'une matrice. Elle permet d'obtenir plusieurs

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00)

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00) Pour jeudi 12/02/2014 DEVOIR A LA MAISON BMGG (temps recommandé : 2H00) Calculatrice non autorisée Dictionnaire anglais/français autorisé. Clonage et PCR En 1983, Kary Mullis conçut l'idée de la réaction

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire

Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire P. Latour Praticien Hospitalier Responsable UF 3427 Neurogénétique Moléculaire Laboratoire de Neurochimie Pr Renaud HCL Centre de Biologie Est DES Neurologie

Plus en détail

Epreuve technique d admission Durée : 2h Coefficient : 2

Epreuve technique d admission Durée : 2h Coefficient : 2 Epreuve technique d admission Durée : 2h Coefficient : 2 Concours N 264 Corps : Assistant Ingénieur Emploi-type : Assistant en techniques de production et expérimentation végétale. Délégation organisatrice

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

1 cycle de PCR. 12: La PCR. BiOutils

1 cycle de PCR. 12: La PCR. BiOutils 12: La PCR La technique de polymérisation en chaîne (en anglais «polymerase chain reaction») ou PCR, permet d amplifier des millions de fois un unique fragment d ADN. Cette méthode est devenue un outil

Plus en détail

TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1)

TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1) UE BIO12 TD (hybridation 1) Année 2007-2008 Corinne MAUREL-ZAFFRAN L2 SV TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1) RAPPEL DE QUELQUES NOTIONS SUR L HYBRIDATION Beaucoup de méthodes de biologie moléculaire

Plus en détail

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction "chercher une aiguille dans une meule de foin"? Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée ANNATUT [Année 2012-2013] Qcm issus des Tutorats Correction détaillée SOMMAIRE 1. QCM Mixtes... 3 Correction :... 6 Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente sont interdites. Page 2 sur 7 2011

Plus en détail

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Tests de paternité (fin labo électrophorèse) Un test de paternité consiste à analyser l'adn de deux personnes dans le but d'établir un lien de parenté génétique.

Plus en détail

CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES

CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES DFGSP2 Module SB2 UE11 : Biologie Moléculaire et Cellulaire Année 2016/2017 CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES -CHAPITRE III METHODES

Plus en détail

UE 2V311 TD Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage.

UE 2V311 TD Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage. UE 2V311 TD 1-2015 Construction et criblage d une banque d ADN génomique d un phage. Buts du TD: Connaître et comprendre toutes les étapes du clonage moléculaire, depuis la préparation de l'adn à cloner

Plus en détail

Pathologies et génétique moléculaire

Pathologies et génétique moléculaire Biochimie - Biologie moléculaire Pathologies et génétique moléculaire Julien Fauré Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Les outils de la génétique moléculaire

Plus en détail

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Principes, aspects pratiques, applications cliniques François Ducray Neurologie Mazarin, Unité Inserm U711 Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Etude

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes Polytech UEF1 BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb Outils moléculaires pour l analyse des génomes Pourquoi la génétique moléculaire? La génétique formelle renseigne

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

M É D E C I N E D E N TA I R E Z I A N I A LES OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

M É D E C I N E D E N TA I R E Z I A N I A LES OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE U N I V E R S I T E D A LG E R FA C U LT É D E M É D E C I N E E T D E M É D E C I N E D E N TA I R E Z I A N I A LES OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE DR H.YAHIA PR R.BOUDIAF PLAN DU COURS I/INTRODUCTION

Plus en détail

Séquençage de l ADN. Définition

Séquençage de l ADN. Définition Définition Séquençage de l ADN Le séquençage de l ADN, est la détermination de la succession des nucléotides le composant. C est aujourd'hui une technique de routine pour les laboratoires de biologie.

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba

Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba Haouari M., Ferchichi A. in Ferchichi A. (comp.), Ferchichi A. (collab.). Réhabilitation des pâturages et des

Plus en détail

Référence bibliographique. "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale

Référence bibliographique. Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée Mathonet, Pascale "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale Abstract L'objectif de ce travail est d'introduire, par ingénierie génétique, un site allostérique

Plus en détail

Taq Ozyme HS ADN polymérase thermostable rapide à démarrage à chaud («Hot Start»)

Taq Ozyme HS ADN polymérase thermostable rapide à démarrage à chaud («Hot Start») Taq Ozyme HS à démarrage à chaud («Hot Start») OZYA002-25 25 unités OZYA002-250 250 unités OZYA002-1250 5 x 250 unités Stockage et stabilité : un an à -20 C MANUEL D UTILISATION P.1 SOMMAIRE Descriptif...

Plus en détail

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine 2) Parmi ces bases, lesquelles : a) contiennent du ribose.

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Fabrice SONCIN Directeur de Recherche INSERM Institut de Biologie de

Plus en détail

Outils de génie génétique 1.TERMINOLOGIE ENZYMES UTILISÉS SONDES MOLECULAIRE ET HYBRIDATION MOLECULAIRE

Outils de génie génétique 1.TERMINOLOGIE ENZYMES UTILISÉS SONDES MOLECULAIRE ET HYBRIDATION MOLECULAIRE Outils de génie génétique 1.TERMINOLOGIE ENZYMES UTILISÉS SONDES MOLECULAIRE ET HYBRIDATION MOLECULAIRE 1 Terminologie ADN recombinant : combinaison de deux molécules d ADN appartenant à deux espèces différentes;

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3.

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 1. AP SVT On cherche à comprendre le mode de transmission de deux caractères chez la Drosophile, organisme diploïde. Effectuez une analyse génétique pour expliquer les résultats des croisements

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Le séquençage selon la technique de Sanger

Le séquençage selon la technique de Sanger Séquençage de l ADN Définition Le séquençage de l ADN, est la détermination de la succession des nucléotides le composant. C est aujourd'hui une technique de routine pour les laboratoires de biologie.

Plus en détail

L'hybridation fluorescente (FISH)

L'hybridation fluorescente (FISH) L'hybridation fluorescente (FISH) fluorescent in situ hybridization DR Thierry PALUKU THEY-THEY LABO GENETIQUE ET PATHO MOLECULAIRE JUIN 2007 Définition repérer la présence d'anomalies chromosomiques par

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

Polymorphismes de l ADN

Polymorphismes de l ADN Introduction Polymorphismes de l ADN Présentation et mise en évidence Recherche de gènes responsables de maladies génétiques : Analyse de pedigrees où la maladie est présente Sur quel chromosome? À quel

Plus en détail

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Chapitre 8 : UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Méthodes d études Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 8. 8. Méthodes

Plus en détail

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016 Techniques moléculaires non morphologiques Dr S Poglio Année 2015-2016 Généralités Techniques d Analyse : -Au niveau Tissulaire : IHC, macroscopie -Au niveau Cellulaire : FISH, culture, microscopie, cytométrie

Plus en détail

Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes :

Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : 2) Parmi ces bases, lesquelles : a) contiennent du ribose. b) contiennent du désoxyribose. c) contiennent une purine. d) contiennent

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION

Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis 1ère PARTIE : Restitution des connaissances (8 points). STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION Après avoir défini en introduction la

Plus en détail

METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1

METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1 METABOLISME DES VEGETAUX TD N 1 Exercice n 1 Les séquences nucléotidiques des gènes sont proches. 1 Production ATPase: On part de l'adnc de la levure pour savoir si la régulation se fait par la protéine

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 M r Joshua Armitano Mr Thibault Sana M me Cécile Jourlin M me Amel Latifi M me Sandrine Pages Problème 1 : Amplification/clonage

Plus en détail

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Chapitre 8 : UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Méthodes d études Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 8. 8. Méthodes

Plus en détail

Jean-Louis Bergé-Lefranc

Jean-Louis Bergé-Lefranc Apport du séquençage du génome humain à la toxicologie: Toxicogénomique Jean-Louis Bergé-Lefranc QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012 Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation A. Galmiche, 2011-2012 1. Introduction et techniques de base 2. Détection des acides nucléiques et mesure de l expression des gènes: Hybridations PCR

Plus en détail

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN But de la manipulation Le but de cette manipulation est l introduction d un gène de méduse codant pour une protéine fluorescente dans des bactéries par l

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail