Séquence 8. Fonctions numériques Convexité. Sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séquence 8. Fonctions numériques Convexité. Sommaire"

Transcription

1 Séquence 8 Fonctions numériques Conveité Objectifs de la séquence Introduire graphiquement les notions de fonctions convees et de fonctions concaves. Établir le lien entre le sens de variation d une fonction et sa conveité. Établir le lien entre le signe de la dérivée seconde d une fonction et sa conveité. Étudier des rendements en Économie en utilisant la conveité. Sommaire. Pré-requis. Conveité d une fonction sur un intervalle 3. Synthèse de la séquence 4. Eercices de synthèse Séquence 8 MA0

2 Pré-requis A Fonctions de référence : dérivées courbes. Fonction "carré" Fonction "racine carrée" Fonction" carré" Fonction Fonction" racine carrée" c: r : Ensemble de définition D c = ] ; [ D r = [0 ; [ Fonction dérivée pour tout réel c': pour tout réel > 0 r': Sens de variation 0 + c'( ) 0 + c ( ) r'( ) + r ( ) y = y = y = y = 0,5 + 0,5 Courbes K y = Séquence 8 MA0

3 Propriété Dans un repère orthonormal la courbe représentant la fonction est la courbe symétrique, par rapport à la droite d équation y =, de celle représentant la fonction définie sur [0 ; + [ (voir courbes en gras). La courbe représentant la fonction" racine carrée" est une demi parabole.. Fonction " inverse" Fonction" inverse" Courbe de la fonction" inverse" Fonction Ensemble de définition i : D i = ] ;0[ ]0 ; + [ y = + 3 y = / y = ae de symétrie de la courbe Fonction dérivée i': y = K Sens de variation y = / H La courbe est une hyperbole (composée de " branches") Propriété Dans un repère orthonormal la courbe de la fonction est symétrique par rapport à la droite d équation y =. 3. Fonction "ep" Fonction "ln" Fonction Ensemble de définition Fonction" ep" Fonction" ln" ep : ep( ) = e ln: ln( ) D ] ; [ ep = + D ]0 ; [ ln = + Séquence 8 MA0 3

4 Fonction dérivée (ep)': e (ln)': Sens de variation 0 + ep () + e 0 + ln () + ln() y 5 4 y = ep() y = + y = ae de symétrie de la figure 3 e y = Courbes K y = In() 3 0 H e Propriété Dans un repère orthonormal la courbe représentant la fonction e est la courbe symétrique, par rapport à la droite d équation y =, de celle représentant la fonction ln( ). B Équation d une tangente. Équation générale d une tangente On désigne par f une fonction définie sur un intervalle I et parc f sa courbe représentative dans un repère du plan. Soit A( a; f( a)) le point d abscisse a situé 4 Séquence 8 MA0

5 sur la courbec f et T A la tangente en A à la courbe C f. Le coefficient directeur de la tangentet A est le nombre dérivéf'( a). Une équation de la tangente T A est y = f '( a) ( a) + f( a).. Équation de quelques tangentes particulières Fonction f Coordonnées de A Équation det A f( )= ( ; ) y = f( )= ( ; ) y = 0,5 ( + ) f( )= e f( ) = ln( ) (0 ; ) y = + ( ; 0) y = f( )= ( ; ) y = + 3. Positions relatives d une courbe et d une tangente Pour déterminer la position d une courbec f par rapport à sa tangente en A (au-dessus ; en dessous) on peut étudier le signe de la différenced( ) = f ( ) ( m+ p) où y = m + p est l équation de la tangente en A. Signe ded( ) sur un intervalle I d ( )< 0 d ( )= 0 d ( )> 0 Positions relatives de Cf et de TA sur l intervalle I C f est située en dessous det A T A est tangente en A à la courbec f C f est située audessus de T A Séquence 8 MA0 5

6 C Équation d une parabole On considère une fonction trinôme f définie sur R par f( )= a + b + c (avec a 0). La courbe représentative de f est une parabole qui a pour équation y = a + b + c. Sommet b b S f a a Signe de a a < 0 a > 0 S Allure de la parabole Concavité La parabole tourne sa concavité " vers le bas" car elle est orientée vers les " ordonnées négatives". S La parabole tourne sa concavité " vers le haut" car elle est orientée vers les " ordonnées positives". D Fonctions dérivées Fonctions primitives. Fonctions dérivées Fonction u f : e ( ) f : ln( u( )) Ensemble de définition Dérivée Même ensemble de définition que la fonction u. Soit u une fonction définie et dérivable sur un intervalle I. La fonction f est dérivable sur I et on a : f ': u'( ) e u ( ) La fonction u doit être définie et strictement positive. Soit u une fonction définie, dérivable et strictement positive sur un intervalle I. La fonction u f est dérivable sur I et on a : f': '( ) u ( ). 6 Séquence 8 MA0

7 . Fonctions primitives Fonction Fonctions primitives n ( n N*) n n + + k Ensemble de définition des primitives + R ln + k ]0 ; + [ u '( ) u u ( ) ( avec ( ) > 0) ln( u ( ))+ k Tout intervalle où iu ( ) eiste ; iu ( ) > 0. a e ( a 0) a e + k R a e u ( ) u'( ) u e ( ) + k Tout intervalle où u ( )eiste. (voir aussi le tableau de primitives de la séquence 6) Eercice 4 Soit f la fonction définie sur R parf( )= dans un repère du plan. + 3 Étudier le sens de variation de la fonction f. et C sa courbe représentative En déduire un encadrement def( ). Déterminer les équations des tangentes à la courbe C au points A, K, B d abscisses respectives, 0,. Solution 8 La fonction dérivée est définie sur R parf'( ) =. ( + 3) Cette dérivée est du signe de. i croissante sur ] ; 0] ; La fonction f est i décroissante sur [0 ; + [. Pour tout réel on a 0 < f( ). D après l étude des variations de f on sait que f est maimale pour = Calculons f ( 0) =. Pour tout réel on a 0 < f( ). 3 3 Pour = on a f( ) = et f'( ) = 0, 5. La tangente en A( ; ) a pour équation y = 05, ( + ) +, soit y = 0,5 +,5. 4 Pour = 0 on a f( 0) = et f'( 0) = 0. La tangente en K 0 4 ; 3 3 a pour équation 4 y =. 3 Séquence 8 MA0 7

8 Pour = on a f() = et f'() = 0, 5. La tangente en B( ; ) a pour équation y = 05, ( ) +, soit y = 0,5 +,5. Voir le tracé de la courbe dans le paragraphe du chapitre (eemple 5). Eercice Solution Soit f la fonction définie sur R par f( )= et C sa courbe représentative dans un repère du plan d origine O. + Donner, suivant les valeurs de, le signe def( ). Étudier le sens de variation de la fonction f. En déduire un encadrement def( ). Déterminer les équations des tangentes à la courbe C au points A, O, B d abscisses respectives, 0,. Comme + > 0, f( ) est du signe de. 0 + Signe de f( ) 0 + ( ) ( ) La fonction dérivée est définie sur R parf '( ) = +, soit ( +) ( )( ) f'( ) = = +. ( + ) ( + ) La dérivée a le même signe que le trinôme ( )( + ). Ainsi f '( ) = 0 pour = et pour = ; f '( ) < 0 pour < et pour > ; f '( ) > 0 pour < <. La fonction f est i i décroissante sur ] ; ] et sur [; + [ ; croissante sur [ ; ]. Sur ] ;0] la fonction f est négative et sa valeur minimale est égale à f ( ) = 0, 5. Ainsi, pour 0, on a 05, f( ) 0. Sur[0 ; + [ la fonction f est positive et sa valeur maimale est égale àf () = 0, 5. Ainsi, pour 0, on a 0 f( ) 0, 5. Pour tout réel on a 0,5 f( ) 0,5. Pour = on a f( ) = 0, 5et f'( ) = 0. La tangente en A( ; 0, 5 ) a pour équation y = 0,5. 8 Séquence 8 MA0

9 Pour = 0 on a f( 0) = 0et f'( 0) =. La tangente eno( 0; 0 ) a pour équation y =. Pour = on a f() = 0, 5et f'() = 0. La tangente en B( ; 0, 5 ) a pour équation y = 0,5. Voir le tracé de la courbe dans le paragraphe du chapitre (eemple 6). Eercice Soit f la fonction définie sur R parf( )= e = et C sa courbe représentative dans un repère du plan d origine O. e Étudier le sens de variation de la fonction f. Déterminer les équations des tangentes à la courbe C au points A, K, B d abscisses respectives, 0,. Solution La fonction dérivée est définie sur R par f '( ) = e. Pour tout réel on af'( ) < 0, d où la fonction f est strictement décroissante sur R. Pour = on a f( ) = e; f'( ) = e. La tangente en A ( ; e) a pour équation y = e( + ) + e, soit y = e. Pour = 0 on a f( 0) = et f'( 0) =. La tangente en K (0 ; ) a pour équation y = +. Pour = on a f() = e = f'() = =. e et e e La tangente en B ( ; e ) a pour équation y e = ( ) + e, soit y = e ( ). Eercice Déterminer les fonctions dérivées des fonctions suivantes, toutes définies sur R. f( )= e + 3 g ( ) = ln( + e ) h ( )= e + j ( ) = ln( + ). Solution f'( ) = e + 3 e g'( ) = + e ( ) j'( ) =. + + h'( ) = ( + ) e Séquence 8 MA0 9

10 Eercice Déterminer une fonction primitive de chacune des fonctions suivantes, toutes définies sur R. f( )= e g ( )= + + j ( ) e e =. e + e, + h ( ) = ( 4) e 05 Solution u( ) On af( ) = e = ( ) e = u'( ) e où u( ) =. u'( ) On a g ( ) = + = + où u( ) = +. + u ( ) 0,5 + u( ) On a h ( ) = ( )e = u'( )e où u( ) = 05, +. e e On a j ( ) = e + e u'( ) = où u( ) = e + e. u ( ) D oùf( ) = e ; G ( ) = + ln( + ); J ( ) = ln( e + e )., + H ( ) = e 05 ; 0 Séquence 8 MA0

11 Conveité d une fonction sur un intervalle A Objectifs Reconnaître graphiquement des fonctions convees, des fonctions concaves. Obtenir des inégalités en utilisant la conveité. Rechercher les points d infleion éventuels d une courbe. Utiliser un tableur pour obtenir des encadrements. B Pour débuter Activité Tangentes et parabole Partie A Situer la parabole d équation y = c( ) =, définie pour tout réel, par rapport à sa tangente en K ( ; ). Situer la parabole par rapport à sa tangente en un point quelconque A (a ; a ). Tracer la parabole et les tangentes au points d abscisses a =, a =, a = 0, a =, a =. Soit f la fonction définie, pour tout réel, parf( ) = c( ) = et f sa courbe représentative. Que peut-on dire des courbes et f? Comment se situe la courbe f par rapport à ses tangentes? Partie B Situer la courbe d équation y = r( ) =, définie pour tout 0, par rapport à sa tangente en K ( ; ). Situer la courbe par rapport à sa tangente en un point quelconque Aa ( ; a), avec a > 0. Tracer la courbe et les tangentes au points d abscisses a =, a =, a = 4. Soit g la fonction définie sur [0 ; + [ par g ( ) = r ( ) = et g sa courbe représentative. Séquence 8 MA0

12 Que peut-on dire des courbes et rapport à ses tangentes? g? Comment se situe la courbe g par Activité Tangentes et hyperbole Soit l hyperbole d équation y = i( ) =, définie pour 0. Situer, sur l intervalle ]0 ; + [, la courbe par rapport à sa tangente en K ( ; ). Situer, sur l intervalle ] ;0[, la courbe par rapport à sa tangente en H ( ; ). Situer, sur chacun des intervalles ]0 ; + [ et ] ;0[, la courbe par rapport à sa tangente en un point quelconque A a ;, a avec a 0. Tracer les tangentes à la courbe au points d abscisses a =, a =, a=, a=, a =, a =. Activité 3 Tangentes au courbes des fonctions" ep" et" ln" Situer la courbec ep représentant la fonction"ep" par rapport à sa tangente en K (0 ; ). Situer la courbec ep par rapport à sa tangente en un point quelconque a Aa ( ; e ). Tracer la courbec ep et les tangentes au points d abscisses a =, a = 0, a =. Situer la courbec ln représentant la fonction"ln" par rapport à sa tangente en H ( ; 0). Situer la courbec ln par rapport à sa tangente en un point quelconque Aa ( ;ln a), avec a > 0. Tracer, dans le même repère, la courbe C ln et les tangentes au points d abscisses a= e, a=, a= e. Soit h la fonction définie sur ]0 ; + [ par h ( ) = ln et ( C ) sa courbe représentative. Que peut-on dire des courbes C ln et ( C )? Comment se situe la courbe ( C ) par rapport à ses tangentes? Séquence 8 MA0

13 C Cours. Fonction convee, fonction concave a) Notion intuitive de la courbure d une courbe Considérons le circuit de Formule d Interlagos à São Paulo au Brésil. On y voit deu lignes droites et plusieurs virages. Si un pilote veut rester sur la piste il lui faut, le plus souvent, tourner son volant, soit vers la gauche, soit vers la droite. On peut noter, entre autres, un changement de courbure entre les virages et, ainsi qu entre les virages 5 et 6. Donnons quelques eemples mathématiques pour évoquer la" courbure" d une courbe. Les courbes représentatives de 4 fonctions, définies sur le même intervalle [0 ; ], sont tracées sur la figure. Les 4 fonctions d, f, g et h sont continues et strictement croissantes sur [0 ; ]. Par ces 4 fonctions l image de 0 est 0 et l image de est. Remarque Parmi les vingt grands pri de la saison 0 de Formule, celui du Brésil est le seul dont le circuit soit parcouru par les pilotes dans le sens " anti-horaire" (sens inverse des aiguilles d une montre). K K K K K 0,5 H 0,5 0,5 0,5 0,5 H 0 0,5 0 0,5 0 0,5 0 0,5 0 0,5 4 courbes Courbe de d Courbe de f Courbe de g Courbe de h Figure Figure a Figure b Figure c Figure d Peut-on dire que les 4 courbes aient la même" allure"? A priori la réponse est NON. Figure a Figure b Figure c Figure d Sur un circuit, pour aller de Sur un circuit, pour aller de Sur un circuit, pour aller de La courbe est un segment de courbure nulle. Sur un circuit, pas besoin de tourner son volant pour garder sa trajectoire. O à K, il faudrait tourner son volant vers la gauche. O à K, il faudrait tourner son volant vers la droite. O à K, il faudrait d abord tourner son volant vers la droite, puis vers la gauche. On note un changement de courbure en H. Séquence 8 MA0 3

14 b) Concave ou convee? Archimède et les" miroirs ardents" ` Miroir Miroirs concaves Archimède Concave Convee Peinture murale de Giulio Parigi (57 635) datant de 600 environ (Galerie des Offices, Florence, Italie). Bridgeman Giraudon Figure 3 Selon la légende, Archimède (vers 87 ; ) aurait utilisé des miroirs concaves, appelés aussi" miroirs ardents", pour concentrer les rayons du soleil et ainsi enflammer les voiles des navires romains qui assiégeaient la ville de Syracuse (en Sicile) lors de la seconde guerre punique. Archimède fut tué, en, lors de ce siège de Syracuse. Figure 4 Autoportrait dans un miroir convee C est vers 54 que le peintre italien Il Parmigiano ( ), connu en France sous le nom de " Le Parmesan", a peint son autoportrait sur un miroir convee. Ce tableau se trouve à Vienne au Kunsthistorisches Museum. Maurits Cornelis ESCHER (898 97) Cet artiste hollandais a réalisé, en 955, une lithographie intitulée " Concave et Convee". Vous trouverez BPK, Berlin, Dist. RMN/Hermann Buresch cette lithographie (et bien d autres toutes aussi intrigantes ) sur Internet. La lithographie " Concave et Convee" est divisée en trois bandes verticales. Celle de gauche montre une architecture convee : tout est vu d en haut et notre regard est attiré vers le bas. Celle de droite montre une architecture concave : tout est vu d en bas et notre regard est attiré vers le haut. 4 Séquence 8 MA0

15 c) Définitions Dans l activité on a montré que la parabole d équation y = f( ) = est située au-dessus de chacune de ses tangentes : la fonction" carré" est dite convee sur R. Dans l activité 3 on a montré que la courbec ep d équation y = f( ) = e est située au-dessus de chacune de ses tangentes : la fonction"ep" est dite convee sur R. Dans l activité on a montré que la courbe d équation y = f( ) = est située en dessous de chacune de ses tangentes : la fonction" racine carrée" est dite concave sur ]0 ; + [. Dans l activité 3 on a montré que la courbec ln d équation y = f( ) = ln est située en dessous de chacune de ses tangentes : la fonction"ln" est dite concave sur ]0 ; + [. Définition Une fonction f dérivable sur un intervalle I est convee sur cet intervalle si sa courbe représentative est située au-dessus de chacune de ses tangentes. Définition Une fonction f dérivable sur un intervalle I est concave sur I si la fonction g = f est convee sur cet intervalle. On peut donner une autre définition d une fonction concave. Définition bis Une fonction f dérivable sur un intervalle I est concave sur I si sa courbe représentative est située en dessous de chacune de ses tangentes. Remarque Les mots" au-dessus" et" en dessous" sont à prendre au" sens large". Quand on dit qu une courbe est située au-dessus d une de ses tangentes, cela signifie qu aucun point de la courbe ne se trouve strictement en dessous de la tangente. Un point de tangence se trouve à la fois sur la courbe et sur la tangente. Séquence 8 MA0 5

16 Étudier la conveité d une fonction c est déterminer sur quel(s) intervalle(s) elle est convee et sur quel(s) intervalle(s) elle est concave. d) Fonctions de référence Les fonctions et e sont convees sur R. Les fonctions et ln sont concaves sur ]0 ; + [. La fonction est convee sur ]0 ; + [ et concave sur ] ;0[. Cas particulier Les fonctions affines sont représentées par des droites (voire des demi-droites ou des segments). En chaque point d une droite la tangente est confondue avec la droite. Une droite se retrouve donc (au sens large) au-dessus et en dessous de chaque tangente. Propriété Les seules fonctions qui soient à la fois convees et concaves sont les fonctions affines. e) Allure générale é des courbes de fonctions convees ou de fonctions concaves Allure des courbes (sauf fonctions affines) Fonction convee Fonction concave f) Courbes des fonctions convees (ou concaves) et tangentes D après la définition, si une fonction f est convee (ou concave) sur un intervalle I alors on connaît la position de la courbe représentant la fonction f sur I par rapport à toutes ses tangentes. 6 Séquence 8 MA0

17 Propriété Soit f une fonction convee sur I et a un réel de I. Pour tout réel de I on a : f( ) f '( a) ( a) + f( a). Soit f une fonction concave sur I et a un réel de I. Pour tout réel de I on a : f( ) f '( a) ( a) + f( a). Appliquons cette propriété au deu fonctions de référence" ep" et" ln". Soit a un réel quelconque. Pour tout réel on a : e e a ( a) + e a. Pour a = 0 on obtient + e. Soit un réel a > 0. Pour tout réel > 0 on a : ln ( ) ln. a a + a Pour a = on obtient ln. Propriété 3 Pour tout réel on a + e. Pour tout réel > 0 on a ln. Remarque Voir dans les pré-requis ( A 3) les tracés des deu courbes C ep etc ln. Vous avez déjà vu dans la Séquence 4 - eercice V de synthèse - que, pour tout réel, + e.. Lien entre conveité d une fonction dérivable et sens de variation de la fonction dérivée Récapitulons certains résultats des paragraphes antérieurs. Séquence 8 MA0 7

18 Fonction f Fonction dérivée f Sens de variation de f La fonction f est sur R sur R Croissante sur R Convee sur R e sur R e sur R Croissante sur R Convee sur R sur ]0 ; + [ sur ]0 ; + [ Croissante Croissante sur ]0 ; + [ Convee Convee sur ]0 ; + [ sur ]0 ; + [ sur ]0 ; + [ Décroissante sur ]0 ; + [ Concave sur ]0 ; + [ ln sur ]0 ; + [ sur ]0 ; + [ Décroissante Décroissante sur ]0 ; + [ Concave Concave sur ]0 ; + [ sur ] ;0[ sur ] ;0[ Décroissante sur ] ;0[ Concave sur ] ;0[ Ces résultats nous permettent d émettre une conjecture pour déterminer la conveité d une fonction. Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I. i i si f' est croissante sur I alors f semble convee sur I; si f' est décroissante sur I alors f semble concave sur I. On admet cette conjecture, ce qui nous permet d énoncer une propriété. Propriété 4 Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I. i si f' est croissante sur I alors f est convee sur I; i si f' est décroissante sur I alors f est concave sur I. Eemple On désigne par F une fonction primitive de f sur un intervalle I. Étudier, dans les trois cas suivants, la conveité de la fonction F sur l intervalle I. 8 Séquence 8 MA0

19 ) f( )= + avec I = R. ) f( )= + avec I = R. 3) f( )= avec I = ]0 ; + [. Solution Eemple La fonction f est affine et croissante sur R. Toute fonction primitive F de f est donc convee sur R. La fonction f est affine et décroissante sur R. Toute fonction primitive F de f est donc concave sur R. La fonction f est croissante sur ]0 ; + [. Toute fonction primitive F de f est donc convee sur ]0 ; + [. Soit f la fonction définie sur ]0 ; + [ parf( ) = ln. Déterminer la fonction dérivée de f et dire si f est convee ou concave sur ]0 ; + [. Solution On af'( ) = ln + d où f'( ) = ln. La fonction" ln" étant croissante sur ]0 ; + [ la fonction f est convee sur ]0 ; + [. La fonction f : ln est une primitive de la fonction" ln" sur ]0 ; + [. Remarque Eemple 3 3 Soit f la fonction définie sur R parf( ) = 8 +. Étudier la conveité de la fonction f. Solution On a f'( ) = 3 8. Cette dérivée est une fonction trinôme représentée par une parabole. Son sommet S a pour abscisse = 6 3. Sur l intervalle ; 3 la fonction f ' est décroissante et sur l intervalle 3 ; + elle est croissante. La fonction f est concave sur l intervalle ; 3 et convee sur l intervalle 3 ; +. La propriété 4, associée au formules de dérivation ( u+ v)' = u' + v' et ( kv)' = kv', nous permet de déterminer la conveité des fonctions u + v et k v connaissant la conveité des fonctions u et v. Supposons que l on ait f = u + v et que les deu fonctions u et v soient convees sur un même intervalle I. Séquence 8 MA0 9

20 Les deu fonctions u' etv ' sont donc croissantes sur cet intervalle I et comme ( u+ v)' = u' + v' on peut dire que la fonction f ' est croissante sur I ce qui prouve que la fonction f est convee sur I. De même si les deu fonctions u et v sont concaves sur un même intervalle I alors la fonction f = u + v est concave sur I. Supposons que l on ait f = k v avec k 0, et que la fonction v soit convee sur un intervalle I. La fonction v ' est donc croissante sur I et comme ( kv)' = kv', on peut dire que la fonctionf ' est croissante sur I si k > 0 et décroissante sur I si k < 0. La fonction f est donc convee sur I si k > 0 et concave sur I si k < 0. De même, si la fonction v est concave sur I alors la fonction f est concave sur I si k > 0 et convee sur I si k < 0. Propriété 5 Somme u + v Les fonctions u et v sont définies sur un intervalle I. Le nombre k est un réel non nul. Si alors u convee sur I v convee sur I (u + v) convee sur I u concave sur I v concave sur I (u + v) concave sur I u convee sur I v concave sur I Produit k v k > 0 k < 0 v convee sur I v concave sur I v convee sur I v concave sur I (k v) convee sur I (k v) concave sur I (k v) concave sur I (k v) convee sur I Eemple 4 Solution Soit f la fonction définie sur R parf( ) = e +. Étudier la conveité de la fonction f sur R. Soit g la fonction définie sur ]0 ; + [ par g ( ) = + 5 ln. Étudier la conveité de la fonction g sur ]0 ; + [. Soit h la fonction définie sur R par h ( ) = e 0, 5. Étudier la conveité de la fonction h sur R. Posons u( )= e et v( ) =. Les deu fonctions u et v sont convees sur R. La fonction f est convee sur R. 0 Séquence 8 MA0

21 Posons u ( )= et v( ) = ln. Les deu fonctions u et v sont concaves sur ]0; + [ ; de plus > 0 et 5 > 0. La fonction g est concave sur ]0 ; + [. Posons u( )= e etv( ) = 05,. On a alors h = u v [ou h = u + ( v)]. Ici la propriété 5 ne s applique pas car la fonction h est la différence de deu fonctions convees sur R ou, si on préfère, la somme d une fonction convee ( e ) et d une fonction concave ( 0, 5 ). On va donc étudier le sens de variation de la fonction dérivée h définie sur R par h'( ) = e. Pour cela on va chercher le signe de la dérivée de la fonction h. ' On a ( h')( ) = e. On sait que e = 0 pour = 0 ; e > 0 pour > 0 3 et e < 0 pour < 0. On obtient ainsi le tableau ci-contre : O 3 Concave Convee A T A y = + h() = ep() 0,5 0 + h'( ) 0 + h'( ) h Concave Convee La fonction h est concave sur ] ;0] et convee sur[0 ; + [ (voir figure 5). Pour étudier la conveité de la fonction h on a été amené à chercher le signe de la dérivée de la fonction dérivée h afin de déterminer le sens de variation de cette fonction dérivée. Figure 5 3. Lien entre conveité d une fonction dérivable et signe de la fonction dérivée seconde On sait que pour savoir si une fonction f est convee ou concave sur un intervalle I (ou ni l un, ni l autre) on peut étudier le sens de variation de sa fonction dérivée f '. Mais pour déterminer le sens de variation de la fonction f ' on peut étudier le signe de sa dérivée (voir la fonction h de l eemple 4). Séquence 8 MA0

22 Définition 4 La fonction dérivée de la fonction f ' est la fonction dérivée seconde de la fonction f et se note f ". ' Ainsi (') f = f". [ f " se lit : f seconde] On en déduit la propriété suivante. Propriété 6 Soit f une fonction deu fois dérivable sur un intervalle I. i si f'' est positive sur I alors f est convee sur I; i si f'' est négative sur I alors f est concave sur I. Complément sur la notion de courbure On peut mathématiquement définir la courbure d une courbe, mais ce n est pas au programme de terminale ES. On admet que la courbure d une courbe C f représentant une fonction f a le même signe que la dérivée seconde. Sur tout intervalle I où f est convee, la courbure de la courbec f est positive. Sur tout intervalle I où f est concave, la courbure de la courbec f est négative. Ainsi la courbure de la courbec ep est positive sur R et la courbure de la courbec ln est négative sur ]0 ; + [. On peut dire que si la courbure est négative la courbe tourne vers la droite (commec ln ) ; si la courbure est positive la courbe tourne vers la gauche (commec ep ). Quand on dit une courbe tourne" vers la droite" ou " vers la gauche" c est toujours en parcourant la courbe dans le sens des «croissants». Eemple 5 Solution 4 Soit f la fonction définie sur R parf( )= (voir premier eercice des prérequis). + 3 Déterminer la dérivée seconde de f et en déduire la conveité de f. La dérivée seconde est définie sur R par ( + 3) ( + 3)( ) ( + 3) f"( ) = 8 = ( + 3) ( + 3) Séquence 8 MA0

23 4( + 3)( + )( ) On obtient f"( ) =. 4 ( + 3) La dérivée seconde est du signe du trinôme ( + ) ( ) qui s annule pour = et pour =. Le trinôme est positif à l etérieur des racines et négatif entre les racines. + Signe de f''( ) f est Convee Concave Convee La fonction f est i i convee sur ] ; ] et sur [; + [; concave sur [ ; ]. La courbe représentative de f, obtenue sur l écran d une calculatrice, est sur la figure 6. O Eemple 6 Cet eemple nous montre qu une fonction définie sur R peut être, ni convee sur R, ni concave sur R. Ainsi concave n est pas le contraire de convee : si une fonction f n est pas convee sur un intervalle I cela ne veut pas dire qu elle est nécessairement concave sur I. Soit f la fonction définie sur R par f( ) = (voir deuième eercice des pré-requis). + Déterminer la dérivée seconde de f et en déduire la conveité de f. Solution La dérivée seconde est définie sur R par ( ) ( ) ( )( ) ( )( ) f"( ) = + + = ( + ) ( + ) ( + )( 3) ( + )( 3)( + 3) On obtientf"( ) = =. 4 4 ( + ) ( + ) La dérivée seconde est du signe du produit ( + 3)( 3 ) qui s annule pour = 0, pour = 3 et pour = 3. Séquence 8 MA0 3

24 Dressons un tableau de signes de la dérivée seconde Signe def"( ) f est Concave Convee Concave Convee La fonction f est i i convee sur [ 3 ; 0] et sur [ 3 ; + [ ; concave sur ] ; 3] et sur [0 ; 3]. La courbe représentative de f, obtenue sur l écran d une calculatrice, est sur la figure 7. Figure 6 Figure 7 Eemple 7 Solution Soit u et v les deu fonctions définies sur R paru( )= + et v( ) = e. On définit, pour tout réel, la fonction f par f( ) = u( ) v( ). Que peut-on dire concernant la conveité des deu fonctions u et v sur R? Étudier la conveité de la fonction f sur R. Les deu fonctions u et v sont convees sur R. La dérivée seconde de f est définie sur R parf"( ) = ( ) e. Cette dérivée seconde a le même signe que le trinôme = ( + )( + 3). Pour = 3 et pour = la dérivée seconde s annule et change de signe. Elle est positive à l etérieur des racines et négative entre les racines. 4 Séquence 8 MA0

25 3 + f''( ) f est Convee Concave Convee Remarque La fonction f est Le produit de deu fonctions convees sur I ne donne pas, en général, une fonction convee sur I. i convee sur] ; 3] et sur [ ; + [ ; i concave sur [ 3 ; ]. La courbe représentant la fonction f admet en B( ;e ) une tangente parallèle à l ae des abscisses (voir figure 8). B A 4 3 O Convee Concave Convee Figure 8 4. Notion de point d infleion Fonction k : 3 q: 4 Courbe O O Séquence 8 MA0 5

26 Dérivée seconde k"( ) = 6 q"( ) = 0 + h'( ) q"( ) Conveité k Concave Convee q Convee k' Décroissante Croissante q ' Croissante Point d infleion La dérivée seconde s annule en 0 en changeant de signe. La fonction k change de conveité en 0. Le point O (0 ; 0) est un point d infleion de la courbe. Au point O (0 ; 0) la courbe traverse sa tangente. La dérivée seconde s annule en 0 sans changer de signe. La fonction q ne change pas de conveité. La courbe n admet pas de point d infleion. En tout point la courbe est au-dessus de sa tangente. Le changement de signe de la dérivée seconde correspond à un changement de conveité de la fonction. En un point où la dérivée seconde s annule et change de signe, la courbe représentative d une fonction traverse sa tangente. Illustrons ceci par la figure 9 où la courbe représentative d une fonction f est donnée. K Point d infleion B Concave Au point K la courbe traverse la tangente T. Le point K est un point d infleion de la courbe. Entre A et K, f " 0 et la pente des tangentes augmente. Entre K et B, f " 0 et la pente des tangentes diminue. Considérons la courbe de la fonction k : 3. Convee La pente des tangentes i diminue sur ] ; 0] ; i augmente sur [0 ; + [. A T Figure 9 (voir le sens de variation de la fonction dérivée k ) 6 Séquence 8 MA0

27 Propriété 7 Lorsque la dérivée seconde d une fonction f s annule en 0, en changeant de signe, alors la fonction f change de conveité en 0. Définition 5 Soit f une fonction dérivable etc f sa courbe représentative dans un repère du plan. Si la fonction f change de conveité en 0 on dit que le point de la courbe C f d abscisse 0 est un point d infleion de la courbec f. Propriété 8 Si la courbe représentative d une fonction admet un point d infleion alors la courbe traverse sa tangente en ce point. Eemple 8 Le point O (0 ; 0) est le point d infleion de la courbe représentant la fonction 3. Les points A( ; ) et B( ; ) sont les points d infleion de la courbe représentant la fonction 4 (voir la courbe de l eemple 5) Les points A 3 ;, O (0 ; 0) et B 3 ; sont les points d infleion de la courbe représentant la fonction (voir la courbe de l eemple 6). 3 Les points A( 3; 0e ) et B( ; e ) sont les points d infleion de la courbe représentant la fonction ( + ) e (voir la courbe de l eemple 7). Eemple 9 Soit f la fonction définie sur R parf( ) = 0( ) e etc sa courbe représentative dans un repère du plan. Déterminer les variations de la fonction f. Étudier la conveité de la fonction f. Séquence 8 MA0 7

28 Solution Montrer que la courbe C admet un point d infleion, noté K. Donner l équation de la tangente à la courbe C en K. i f '( ) = 0 e ( )e 0( )e ; = Pour tout réel on a i f"( ) = 0 e ( )e 0( 3)e. = La fonction dérivée est du signe de ( ). La fonction dérivée seconde est du signe de ( 3). La fonction f est i i croissante sur ] ; ] ; décroissante sur [ ; + [. La fonction f est ( ) Pour = 3 la dérivée seconde s annule et change de signe : le point K 3; 0e 3 est un point d infleion de C. 3 3 Calculons f '( 3) = 0( 3) e = 0e. i concave sur ] ; 3] ; i convee sur [3 ; + [. 3 3 L équation de la tangente à C au point K est y = 0e ( 3) + 0e, soit 3 y = 0e ( 5). 3 Voir la courbe sur la figure 0. On a y K car 0e = 0, y = f() = 0( ) ep( ) K Convee C y = g() = + + In() K Convee , 0,4 0,5 0,6 0,8 Concave C Concave Figure 0 Figure Eemple 0 Soit g la fonction définie sur ]0 ; + [ par g ( ) = + + ln et C sa courbe représentative dans un repère du plan. Déterminer les variations de la fonction g. Étudier la conveité de la fonction g. Montrer que la courbe C admet un point d infleion, noté K. Donner l équation de la tangente à la courbe C en K. 8 Séquence 8 MA0

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

O, i, ) ln x. (ln x)2

O, i, ) ln x. (ln x)2 EXERCICE 5 points Commun à tous les candidats Le plan complee est muni d un repère orthonormal O, i, j Étude d une fonction f On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0; + [ par : f = ln On

Plus en détail

Exercice 2. Exercice 3

Exercice 2. Exercice 3 Feuille d eercices n 10 Eercice 1 Une voiture parcours 150 km. Elle effectue une première partie du trajet à la vitesse moyenne de 80 km/h. On notera la longueur de cette partie, eprimée en km Suite à

Plus en détail

LIMITES EXERCICES CORRIGES

LIMITES EXERCICES CORRIGES ours et eercices de mathématiques LIMITES EXERIES ORRIGES M UAZ, http://mathscyrreer Eercice n Déterminer la ite éventuelle en de chacune des onctions suivantes : ) ) ) 4 ( ) Déterminer la ite éventuelle

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» )

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» ) SYNTHESE ( THEME ) FONCTIONS () : NOTIONS de FONCTIONS FONCTION LINEAIRE () : REPRESENTATIONS GRAPHIQUES * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2 22 année 20/204 DM de synthèse 2 Exercice Soit f la fonction représentée cicontre.. Donner l'ensemble de définition de la fonction f. 2. Donner l'image de 4 par f.. a. Donner un nombre qui n'a qu'un seul

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part

Exercices Alternatifs. Une fonction continue mais dérivable nulle part Eercices Alternatifs Une fonction continue mais dérivable nulle part c 22 Frédéric Le Rou (copleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: applications-continues-non-derivables/. Version

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines

FctsAffines.nb 1. Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008. Fonctions affines FctsAffines.nb 1 Mathématiques, 1-ère année Edition 2007-2008 Fonctions affines Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hpertete vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec2/inde.html

Plus en détail

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions Chapitre 11 Premières Notions sur les fonctions 1. Exemples Exemple 1 La distance parcourue par une automobile en un temps donné varie en fonction de sa vitesse. Faire deux phrases utilisant les mots suivants.

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction

Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction Baccalauréat ST2S Antilles-Guyane 16 juin 2014 Correction EXERCICE 1 6 points Le tableau ci-dessous donne le nombre de maladies professionnelles ayant entrainé un arrêt de travail de 2003 à 2010 : Année

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire Séquence Repérage dans le plan Équations de droites Sommaire 1 Prérequis Repérage dans le plan 3 Équations de droites 4 Synthèse de la séquence 5 Exercices d approfondissement Séquence MA0 1 1 Prérequis

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 Session 2011 Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 MATHÉMATIQUES Série Collège L usage de la calculatrice est autorisé Le candidat remettra sa copie au surveillant à la fin de l épreuve Nature de

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

BREVET BLANC 2 SESSION DU 5 MAI 2009

BREVET BLANC 2 SESSION DU 5 MAI 2009 BREVET BLANC 2 SESSION DU 5 MAI 2009 MATHÉMATIQUES SÉRIE COLLÈGE DURÉE DE L'ÉPREUVE : 2 h 00 Le candidat répondra sur une copie différente pour chaque partie. Ce sujet comporte 5 pages, numérotées de 1

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Logistique, Transports

Logistique, Transports Baccalauréat Professionnel Logistique, Transports 1. France, juin 2006 1 2. Transport, France, juin 2005 2 3. Transport, France, juin 2004 4 4. Transport eploitation, France, juin 2003 6 5. Transport,

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé

Baccalauréat ES/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé Baccalauréat S/L Métropole La Réunion 13 septembre 2013 Corrigé A. P. M.. P. XRCIC 1 Commun à tous les candidats Partie A 1. L arbre de probabilité correspondant aux données du problème est : 0,3 0,6 H

Plus en détail

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : affixe d un point, représentation d un point-image dans le plan complexe, argument

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Exploitations pédagogiques du tableur en STG Académie de Créteil 2006 1 EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Commission inter-irem lycées techniques contact : dutarte@club-internet.fr La maquette

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

La médiatrice d un segment

La médiatrice d un segment EXTRT DE CURS DE THS DE 4E 1 La médiatrice d un segment, la bissectrice d un angle La médiatrice d un segment Définition : La médiatrice d un segment est l ae de smétrie de ce segment ; c'est-à-dire que

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET TOUT E QU IL FUT SVOIR POUR LE REVET NUMERIQUE / FONTIONS eci n est qu un rappel de tout ce qu il faut savoir en maths pour le brevet. I- Opérations sur les nombres et les fractions : Les priorités par

Plus en détail

Une bien jolie curiosité

Une bien jolie curiosité Une bien jolie curiosité Roland Dassonval et Catherine Combelles Tracez un polygone régulier à n sommets inscrit dans un cercle de rayon 1, puis les cordes qui joignent un sommet donné aux n-1 autres.

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL ACCALAUREAT GENERAL Session 2009 MATHÉMATIQUES - Série ES - Enseignement de Spécialité Liban EXERCICE 1 1) 2) C 3) C 4) A Explication 1. Chacun des logarithmes existe si et seulement si x > 4 et x > 2

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

Baccalauréat CGRH Antilles Guyane 13 septembre 2013 Correction

Baccalauréat CGRH Antilles Guyane 13 septembre 2013 Correction Durée : 2 heures Baccalauréat CRH Antilles uyane 3 septembre 203 Correction EXERCICE 7 points Un concessionnaire automobile s est spécialisé dans la vente de deux types de véhicules uniquement : les coupés

Plus en détail

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs Eo7 Limites de fonctions Théorie Eercice Montrer que toute fonction périodique et non constante n admet pas de ite en + Montrer que toute fonction croissante et majorée admet une ite finie en + Indication

Plus en détail

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE?

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? Fiche professeur TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : température, unité, conversion, Celsius, Fahrenheit, représentation, régression, modèle. 1. Objectifs a. Aspects

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Cercle trigonométrique et mesures d angles

Cercle trigonométrique et mesures d angles Cercle trigonométrique et mesures d angles I) Le cercle trigonométrique Définition : Le cercle trigonométrique de centre O est un cercle qui a pour rayon 1 et qui est muni d un sens direct : le sens inverse

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014

Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014 Correction du baccalauréat STMG Polynésie 17 juin 2014 EXERCICE 1 Cet exercice est un Q.C.M. 4 points 1. La valeur d une action cotée en Bourse a baissé de 37,5 %. Le coefficient multiplicateur associé

Plus en détail

Les indices à surplus constant

Les indices à surplus constant Les indices à surplus constant Une tentative de généralisation des indices à utilité constante On cherche ici en s inspirant des indices à utilité constante à définir un indice de prix de référence adapté

Plus en détail

Statistique : Résumé de cours et méthodes

Statistique : Résumé de cours et méthodes Statistique : Résumé de cours et méthodes 1 Vocabulaire : Population : c est l ensemble étudié. Individu : c est un élément de la population. Effectif total : c est le nombre total d individus. Caractère

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières Olympiades Suisses de Mathématiques Inéquations Thomas Huber Actualisé: 5 juin 04 Table des matières Transformations algébriques. Il n eiste pas de carrés négatifs Nous allons commencer ce script par la

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Sciences et Technologies de la Gestion. Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES

SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Sciences et Technologies de la Gestion. Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de la Gestion Communication et Gestion des Ressources Humaines MATHÉMATIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 2 Dès que le sujet

Plus en détail

Brevet Amérique du sud novembre 2011

Brevet Amérique du sud novembre 2011 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 POINTS) Exercice 1 Cet exercice est un exercice à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule réponse est exacte. Une réponse correcte rapportera 1 point. L absence

Plus en détail