Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T Sommaire. Auteurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T2 2015. Sommaire. Auteurs"

Transcription

1 DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Summer break France T Juillet 2015 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Type d actifs et localisations 4 Investissement en Ile-de- France 5 Taux de rendement 6 Investisseurs 7 Définitions 8 L investissement en immobilier d entreprise banalisé enregistre une performance en demi-teinte au 1 er semestre 2015, avec près de 8 milliards d euros engagés. A première vue, le marché conserve sa bonne tenue, signant même sa 2 ème meilleure performance depuis 2007 (graphique 1). Ce bon résultat bénéficie néanmoins de l inertie positive d un très bon 1 er trimestre 2015 (5,7 milliards d euros), en contraste avec un 2 ème trimestre décevant (2,4 milliards d euros). Les méga-deals, très présents en 2014 et au début de l année 2015, ont manqué à l appel au 2 ème trimestre. Leur absence a considérablement dégarni les volumes investis. Ainsi, l acquisition la plus importante du trimestre n a pas dépassé 190 millions d euros, avec la cession des «Tours Pascal» à La Défense. Plusieurs facteurs viennent expliquer la structure de ce marché provisoirement amputé de ses méga deals : le caractère exceptionnel des transactions du type KLEPIERRE/CORIO et la faible rotation des actifs d envergure, dont les prix élevés se conjuguent à des temps de négociation accrus. A cet égard, les volumes importants de cessions actuellement en phase finale de closing confirment le caractère provisoire de cette pause. Les bureaux sont restés la classe d actifs plébiscitée par les investisseurs, totalisant 4,7 milliards d euros d acquisitions au cours 1 er semestre. En seconde position, les investissements en commerces décrivent la même tendance que le marché des bureaux : raréfaction des très grands deals mais un carnet de promesses prometteur. Les fondamentaux présidant à la robustesse de l investissement demeurent présents : liquidités importantes, collecte historiquement élevée sur les véhicules côtés (SCPI/OPCI) et taux directeurs bas. Autant de fondamentaux qui ont concouru à faire passer le taux de rendement de Paris QCA à 3,5 tout en conservant une prime de risque immobilière attractive (225 pts de base). Graphique 1 Volume d investissement en France, milliards d euros Auteurs Pierre d Alençon Chargé d Etudes pierre.d Magali Marton Head of EMEA Research +33 (0) T1-T2 T3-T4 Source: DTZ Research Investment Market Update 1

2 Contexte économique Reprise en France dans un contexte chahuté La sphère économique est aujourd hui traversée par une multitude de courants contraires, entre ralentissement de l économie chinoise et turbulences de la zone Euro avec les possibles sorties de la Grèce et du Royaume-Uni. Dans ce contexte, la zone Euro et la France devraient tourner la page des années de récession ou de croissance anémique (graphique 2). Les prévisionnistes ont même relevé leurs perspectives de croissance pour le PIB en France, désormais crédité d une hausse de 1,3% en 2015 et de 1,6% en La France «recolle» donc au peloton européen, même si pour l instant les répercussions de cette meilleure tenue de l économie n ont pas encore produit leurs effets sur la demande des entreprises (cf. Property Times Ile-de-France T2 2015). Un coût de l argent toujours aussi faible La tendance baissière des taux directeurs du coût de l argent a continué de produire ses effets au 1 er trimestre 2015 et le taux EONIA se positionne maintenant à -0,07%, un niveau historiquement bas alors que l EURIBOR 3 mois est tombé à 0,02%. Les conditions de financement continuent donc d être très avantageuses pour le marché de l investissement en immobilier d entreprise. Les taux d intérêt devraient conserver ce niveau bas tant au 2 nd semestre 2015 qu en Notre récente étude sur le marché du financement en Europe a mis en évidence l optimisme des prêteurs quant à leur activité dans les prochains trimestres. Elle a aussi révélé une plus grande propension des acteurs du financement à se positionner sur des opérations en développement. Une prime de risque immobilier encore plus attractive L indice français des OAT à 10 ans avait déjà atteint un point bas à la fin du 1 er trimestre 2015 pour se positionner à 0,48% en Avril. Les trois derniers mois ont vu ce taux obligataire 10 ans remonter légèrement; il atteint désormais 1,25% (graphique 4). De leurs côtés les taux de rendement prime pour le segment des bureaux ont continué de se compresser dans une amplitude de 25 à 50 points de base selon les marchés considérés. La prime de risque immobilier s est donc réduite par le double effet de la baisse des taux de rendement et de la hausse du taux obligataire. Elle n en reste pas moins particulièrement attractive, de l ordre par exemple de 225 points de base pour les immeubles «prime» situé dans le QCA du Paris, crédités du taux de rendement le plus faible. L attractivité du compartiment immobilier par rapport à d autres classes d actifs plus volatiles explique l importante masse de capitaux levés pour être investis en immobilier. La compétition pour se positionner sur les meilleurs actifs est donc intense entre les différentes catégories d investisseurs que ce soient les fonds d investissement, les compagnies d assurances, les foncières ou encore les collecteurs de l épargne publique (OPCI et SCPI) dont les dernières levées de fonds vont de record en record. Graphique 2 PIB en France, en Zone euro, aux Etats-Unis et Chine 15% 1 5% -5% France Zone Euro Etats-Unis Chine Source : Oxford Economics Graphique 3 Taux EONIA, Euribor 3 mois 5% 4% 5% 3% 4% 2% 3% 1% 2% 1% -1% -1% Eonia Euribor 3 mois Eonia Euribor 3 mois Source : Banque de France Graphique 4 OAT 10 ans et taux de rendement prime bureaux QCA 7% 6% 5% 225 points de base 4% 3% 2% 1% Paris QCA OAT 10 ans Investment Market Update 2

3 Investissement en France Volume d investissement : une pause avant le second semestre Le 1 er trimestre de l année 2015 avait enregistré un record en termes de volume d investissement avec près de 5,7 milliards d euros d acquisitions en immobilier banalisé. Le 2 ème trimestre se sera révélé nettement moins dynamique puisque seulement 2,4 milliards d euros ont été investis (graphique 5). Depuis le début de l année, près de 8 milliards d euros auront ainsi été engagés sur le marché français, un volume en baisse de 66% d une année sur l autre, mais il faut se rappeler que le 1 er semestre de l année 2014 avait été exceptionnel en termes de volume (11,4 milliards d euros engagés). Exception faite de l année 2014, le 1 er semestre 2015 enregistre le meilleur résultat depuis Moins de grands deals au 2 ème trimestre La très bonne dynamique du 1 er trimestre 2015 avait été portée par la concrétisation de 8 acquisitions d un montant unitaire supérieur à 200 millions d euros. Ce type d opérations a complètement disparu au 2 ème trimestre et l acquisition la plus importante du trimestre en termes de montant unitaire n a pas dépassé 190 millions d euros (acquisition des Tours Pascal à La Défense). Ce recul des grandes transactions était prévisible : les deals corporate du type KLEPIERRE/CORIO sont par nature exceptionnels et le marché français n est pas aussi fluide qu on ne le pense en ce qui concerne les très grands gabarits d actifs. Pour autant, ce segment de marché devrait à nouveau générer des volumes de cessions importants d ici la fin de l année à la faveur de l arbitrage de quelques portefeuilles («Aqua» cédé par UNION INVESTMENT ou encore «Celsius» cédé par CBRE GI) ou de quelques actifs emblématiques en phase finale de closing. En marge de ces grandes transactions d envergure, le marché s est plutôt bien tenu sur l ensemble des autres tranches de montant, avec une mention spéciale pour les volumes unitaires compris entre 100 et 200 millions d euros : 5 transactions recensées ce trimestre pour un volume total de près de 800 millions d euros pour des acquisitions tant de bureaux, d actifs commerciaux ou d entrepôts logistiques. Tranche de montant : voir «grand» Un changement de paradigme est en cours sur le marché français : l activité transactionnelle sur les tranches de montant unitaire les plus petites celles inférieures à 20 millions d euros marque le pas alors qu à l autre bout du spectre les acquisitions d actif immobilier d un montant unitaire supérieur à 200 millions d euros sont en augmentation : 8 transactions au cours du 1 er semestre 2005 à comparer à une moyenne de 6 observée sur les 10 dernières années. Deux modes opératoires sont donc en train d émerger sur le marché français de l investissement, avec la constitution d un segment de marché sur les très grands volumes, terrain de jeu privilégié des investisseurs étrangers en compétition avec quelques acteurs domestiques. Graphique 5 Volume d investissement en France, milliards d euros Graphique 6 Investissement en France par tranche de montant Table Nombre de transactions par tranche de montant au 1 er semestre Tranche de montant 2015 Moy. 10 ans Part Evol A/A. Moins de 10 M % -52% M % -22% M % -5% M % -12% M % -14% Plus de 200 M Total % T1 T2 T3 T4 Moins de 10 m De 10 à 20 m De 20 à 50 m De 50 à 100 m De 100 à 200 m Plus de 200 m Investment Market Update 3

4 Type d actifs et localisations Bureaux toujours et meilleure tenue des entrepôts Les actifs commerciaux avaient marqué l activité transactionnelle du marché de l investissement au 1 er trimestre Le 2 ème trimestre a vu, quant à lui, un retour des investisseurs vers les immeubles de bureaux (1,4 milliard d euros d acquisitions au cours du trimestre et 4,7 milliards d euros au 1 er semestre). Les actifs tertiaires représentent le support le plus important des engagements, avec une part de marché de 59% observée depuis le début de l année (graphique 7). Outre les «Tours Pascal» déjà mentionnées, on citera la cession du «Colisée» à Saint-Ouen (Ile-de- France) pour un montant de 159 millions d euros. Sans atteindre les montants exceptionnels enregistrés au 1 er trimestre (2,1 milliards d euros), les cessions d actifs commerciaux ont continué de bien se comporter au 2 ème trimestre avec plus de 450 millions d euros engagés. Une quinzaine d acquisitions a été recensée ce trimestre dont un portefeuille de 3 commerces de pied d immeubles sis avenue Montaigne à Paris cédé pour un montant estimé de 129 millions d euros et un taux de rendement initial inférieur à 3%. Les entrepôts logistiques ont, quant à eux, enregistré une activité bien plus dynamique au 2 ème trimestre qu au 1 er, passant de 95 millions d euros engagés à 224 millions d euros au cours des 3 derniers mois. La transaction la plus emblématique du trimestre est l acquisition par LOGICOR auprès de Goodman European Logistics Fund (GELF) d un portefeuille de 19 actifs en France et en Allemagne pour un montant de 125 millions d euros. Moins de cessions de portefeuilles au 2 ème trimestre Les cessions de portefeuilles ont été moins nombreuses au cours du 2 ème trimestre 2015, marquant ainsi une rupture avec la tendance observée en 2014 et au 1 er trimestre de l année (graphique 8). Cette configuration de marché n est que temporaire, compte tenu de la présence sur le marché de plusieurs portefeuilles d actifs commerciaux (CBRE GLOBAL INVESTORS) ou d immeubles de bureaux (UNION INVESTMENT ou KANAM). Les volumes d acquisitions sont en recul d un trimestre sur l autre sur les marchés régionaux, passant de 652 millions d euros engagés au 1 er trimestre 2015 à 449 millions d euros au 2 ème trimestre. Dans ce contexte baissier, le marché de l agglomération lyonnaise revient en force : plus de 259 millions d euros investis au cours du trimestre. Citons l acquisition par le CREDIT AGRICOLE ASSURANCES auprès d EIFFAGE du «Grand Hôtel-Dieu» de Lyon pour 180 millions d euros. Le marché lyonnais peut aussi compter sur l attractivité de son marché logistique, à l instar de l acquisition d une plateforme logistique de m² pour un montant proche de 25 millions d euros. Boostée par la cession d actifs commerciaux au 1 er trimestre, la région PACA revient à des volumes plus habituels, de l ordre de 77 millions d euros dont 25 millions d euros pour la cession de «Thyrapolis» et 11 millions d euros pour celle de la «Tour Med», deux immeubles situés à Marseille. Graphique 7 Répartition des investissements selon le type de produits Graphique 8 Répartition des investissements selon la localisation, en milliards d euros Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activité Ile-de-France Province Portefeuilles nationaux Investment Market Update 4

5 Investissement en Ile-de-France Le marché marque une pause avant d aborder le 2 nd semestre Après le démarrage en trombe du 1 er trimestre 2015, les volumes investis au 2 ème trimestre 2015 en Ile-de-France ont considérablement fléchi, avec seulement 1,7 milliard d euros acté. Depuis le début de l année, 5,4 milliards d euros auront ainsi été engagés en Ile-de-France, soit les 2/3 des investissements du semestre. D un côté, le 2 ème trimestre 2015 n excède pas les 2 milliards d euros investis pour un volume 3 fois inférieur à celui enregistré au 1 er trimestre De l autre, les 6 premiers mois de l année 2015 représentent le deuxième meilleur semestre depuis 2007 (graphique 9). Ce déséquilibre d un trimestre à l autre résulte de la quasi disparition des acquisitions pour des montants unitaires supérieurs à 100 millions d euros, puisque seules les acquisitions du «Colisée» et des «Tours Pascal», ont animé le marché dans cette tranche de montant. De fait, l extrême polarisation du marché tout au long des trimestres précédents sur les grandes opérations a massivement dégarni les volumes d investissement enregistrés au 2 ème trimestre. Pour l heure, ce repli des «méga deals» apparaît comme provisoire. Plusieurs promesses, en phase finale de concrétisation, concernent en effet des actifs valorisés au-delà des 200 millions d euros. A ce titre, le siège de PSA (avenue de la Grande Armée à Paris) et les «Tours 1 et B» à La Défense, totalisant 1,2 milliard d euros, illustre un appétit encore présent du côté des transactions d envergure. Croissant Ouest et Paris au coude à coude Le 1 er semestre 2015 marque un surprenant revirement dans la répartition géographique des engagements. Le Croissant Ouest a fait un grand retour, avec déjà 2,2 milliards d euros d acquisitions depuis le début de l année, soit une part de marché de plus de 4. Fait inédit, ces investissements ont quasiment fait jeu égal avec ceux de Paris (2,4 milliards d euros). Malgré ce déport partiel du centre de gravité, le Sud parisien a confirmé son attractivité avec les acquisitions du «92 Avenue de France» (Paris 13 ème ) et du «91-93 Boulevard Pasteur» (Paris 15 ème ). Le value-added prend (encore) du poids Le changement de paradigme visible depuis le début de l année en termes de prise de risque s est confirmé au 2 ème trimestre. Si les investissements «Core» ont renforcé leurs positions sur le marché francilien, les acquisitions Value-Added (immeuble à restructurer/ redévelopper), passées de 12% du volume investi en 2014 à plus de 25% en 2015 ont pris le pas sur celles «Core +» (graphique 11). Le Croissant Ouest et Paris ont constitué les terrains de prédilection de ces acquisitions à fort potentiel de création valeur. Cette recherche de rendement et de plus-value se conjugue d ailleurs à la forte compression des taux de rendement sur les meilleurs actifs «Core/Core+». Graphique 9 Répartition des investissements en Ile-de-France, en milliards d euros Sources : Immostat, DTZ Research Graphique 10 Répartition des investissements bureaux en Ile-de-France par localisation, en milliards d euros Paris Croissant Ouest 2ème Couronne Sources : Immostat, DTZ Research Graphique 11 T1 T2 T3 T4 La Défense 1ère Couronne Portefeuilles franciliens Répartition des investissements bureaux* en Ile-de-France par type, en milliards d euros T1-T Opportuniste Value added Core + Core * Actifs d un montant unitaire supérieur à 50 millions d euros Sources : DTZ Research / DTZ Capital Markets Investment Market Update 5

6 Taux de rendement Bureaux : encore plus bas Le mouvement de compression des taux de rendement a continué sur sa lancée, entretenu par la présence de liquidités abondantes sur le marché français et la rareté des actifs «core». En outre, les montants historiquement élevés de la collecte auprès de véhicules cotés (SCPI/OPCI) et la faiblesse des rendements obligataires entretient l appétit des investisseurs. A cet égard, les deux rebonds successifs enregistrés par les OAT 10 ans n ont que faiblement impacté la prime de risque du compartiment immobilier, qui ne descend guère sous les 225 points de base pour les taux de rendement les plus agressifs. Cette pression baissière sur les taux de rendement des bureaux a enfoncé une nouvelle frontière dans le QCA parisien. Etabli à 3,5 au 2 ème trimestre 2015, en baisse de 30 points de base depuis le 1 er trimestre, ce niveau a maintenant dépassé le point bas de 2007 (3,75%). Cette compression des taux prime ne s est d ailleurs pas limitée au seul QCA. L ensemble des secteurs tertiaires de premier plan de l Ile-de-France ont suivi une tendance similaire, enregistrant des compressions de 25 à 50 points de base en moyenne. A cet égard, les secteurs de La Défense et de Neuilly- Levallois, au cœur d un 1 er semestre très porté sur l Ouest francilien, ont vu leurs taux de rendement se positionner respectivement à 5,25 et 4,25% (graphique 12). Les commerces stabilisés Les meilleurs emplacements de pieds d immeubles parisiens ont, en un an, abandonné 25 points de base pour s établir à 3,5. Pour des centres commerciaux de premier rang, la baisse, de l ordre de 10 points de base, situe le taux de rendement de de ces actifs à 4,1. Il en va différemment des retail-parks, bloqués à 5,25%. Cette classe d actifs, pourtant résiliente dans un contexte macro-économique convalescent, se heurte davantage à la rareté de produits de premier ordre qu à l aversion au risque des investisseurs. De façon générale, le retour à des volumes plus habituels sur cette classe d actifs, après une année 2014 spectaculaire, tend à stabiliser les taux de rendement depuis le début de l année 2015 (graphique 13). Statu quo pour la logistique Les taux de rendement pour les plateformes logistiques de dernière génération en Ile-de-France, à Lyon et à Marseille ont acté une baisse les positionnant à 6% entre la fin de l année 2014 et le1 er trimestre Les transactions intervenues au cours du 2 ème trimestre 2015 n ont pas modifié ces niveaux de rendement (graphique 14). Graphique 12 Taux de rendement Bureaux Ile-de-France 1 8% 6% 4% 2% Paris QCA Croissant Ouest 2ème Couronne Graphique 13 Taux de rendement prime commerce en France 7% 6% 5% 4% 3% T Centre Ville Paris CC Super prime Retail-parks Nvlle géné. Graphique 14 Taux de rendement prime logistique 8,5 8,0 7,5 7,0 6,5 6,0 La Défense 1ère Couronne OAT 10 ans T Ile-de-France Lyon Marseille Investment Market Update 6

7 Investisseurs Les français résistent à la vague américaine Les investisseurs domestiques ont conservé leur position de leader sur le marché français, en concentrant plus de 6 du montant investi au 1 er semestre 2015, soit près de 5 milliards d acquisitions (graphique 15). Comme en 2014, les fonds américains continuent d investir massivement en France au 2 ème trimestre en se positionnant sur l ensemble des classes d actifs. Depuis le début de l année 2015, ils auront ainsi acquis plus d un milliard d euros d actifs immobiliers, un chiffre à comparer à 2,7 milliards d euros pour l année 2014 dans sa totalité. Les européens ne sont pas en reste, avec près de 380 millions d euros d acquisitions au 2 ème trimestre et plus d un milliard sur le semestre écoulé. Les fonds pan-européens se sont montrés plus audacieux que par le passé quant à la localisation et la maturité de leurs investissements : immeuble de bureaux en développement dans le 19 ème, actif mature à Ivry-sur-Seine ou Levallois-Perret, ou encore portefeuille logistique national. Les grands absents de ce trimestre auront été les investisseurs du Moyen-Orient ou encore ceux d Asie Pacifique et ce après un très bon démarrage au 1 er trimestre (700 millions d euros engagés). Ils devraient être plus présents au cours du 2 nd semestre, via la cession du portefeuille «Celsius», qui marque le 1 er investissement majeur du fonds souverain chinois CIC. Les fonds d investissement intensifient leur activité Les fonds d investissement règnent en maître sur le marché de l investissement en France comme partout en Europe (graphique 16). Depuis le début de l année leurs acquisitions auront représenté près de 3,5 milliards d euros, soit 44% du montant total investi. Ces fonds sont aujourd hui actifs sur l ensemble des types d actifs immobiliers, à la fois en Ile-de- France et en province. Après 6 années de baisse régulière de 2009 à 2014, les sociétés foncières marquent leur grand retour coté acquéreurs avec près de 2 milliards d euros engagés au 1 er semestre 2015, dont 1,2 milliard pour la seule transaction réalisée par KLEPIERRE. Les OPCI/SCPI qui avaient été les grands animateurs du marché en 2013, ont depuis lors dû s adapter à un marché de plus en plus concurrentiel. Ils ont investi près de 200 millions d euros depuis le début de l année avec quelques réalisations en province et une grande diversité quant aux types d actifs acquis. Les compagnies d assurances ont, quant elles, conservé leur rythme d acquisitions, avec déjà près d 1,4 milliard d euros engagés au cours des six premiers mois de l année. Leurs investissements restent encore très polarisés sur les pôles tertiaires de premier rang et des actifs sécurisés. Graphique 15 Investissement en France par nationalité d acquéreur T1-T2 France Etats-Unis 2015 Allemagne Royaume-Uni Fonds paneuropéens Autres pays européens Moyen-Orient Asie Graphique 16 Investissement en France par type d acquéreur 10 75% 5 25% Assurances Fonds d'invest. OPCI/SCPI Fonds allemands Foncières cotées Privés Autres Investment Market Update 7

8 Définitions Core Actif bénéficiant d'une localisation géographique attrayante et assurant des rendements locatifs sûrs en raison de la qualité des locataires, de la durée des baux, du faible taux de vacance et de peu de rotations. Euribor LTV (Loan to value) Euro Interbank Offered Rate - Taux du marché monétaire européen. Il est égal à la moyenne des taux offerts sur le marché bancaire européen pour une échéance déterminée. Il correspond à la cotation fournie quotidiennement par un échantillon de 57 établissements bancaires européens. Ratio d endettement (montant du financement sur la valeur totale de l actif). OAT 10 ans Obligations Assimilables du Trésor - Fonds constituant le support de l'endettement à long terme de l'etat dont la maturité est de 10 ans. Opération en blanc Projet de construction commencé avant d avoir trouvé des acquéreurs où des locataires pour un actif immobilier. Taux de rendement prime Taux EONIA (Euro OverNight Index Average) Ratio entre les loyers hors charges et le prix d'acquisition AEM de l'actif. Rentabilité la plus basse observée au cours d'une période donnée, après élimination des valeurs aberrantes (occurrences inférieures à deux). Taux de rémunération des dépôts interbancaires au jour le jour du marché monétaire européen. Investment Market Update 8

9 EMEA John Forrester Chief Executive +44 (0) France Antoine Derville Président +33 (0) Heading Name Title +44 (0) Heading Name Title +44 (0) Agency Marc-Henri Bladier Directeur Général +33 (0) Investissement Nils Vinck Directeur +33 (0) Valuation Jean-Philippe Carmarans PDG +33 (0) Conseil Jean-Louis Guilhamat Directeur Corporate Solutions +33 (0) Asset Management Alban Liss Président +33 (0) Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ 2015 Accédez à l ensemble des publications de DTZ sur notre site internet : Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL USA phone fax DTZ France 8 rue de l Hôtel de Ville Neuilly-sur-Seine Cedex France phone fax

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

En attendant la vraie reprise

En attendant la vraie reprise DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE En attendant la vraie reprise France Régions T4 214 9 Mars 21 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en Régions 3 Données générales 3 Par type d actif 4 Par

Plus en détail

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Bon départ Toulouse Bureaux T1 215 29 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5 Après une année

Plus en détail

Deuxième meilleure année de l histoire

Deuxième meilleure année de l histoire INVESTMENT MARKET UPDATE Deuxième meilleure année de l histoire France T4 21 24 Février 216 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Types d actifs et localisations 4 Investissement en

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Property Times Le marché des bureaux à Genève 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Novembre 2011 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Les bureaux 3 Demande placée 3 Loyer prime

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Dans le creux de la vague

Dans le creux de la vague DTZ Research PROPERTY TIMES Dans le creux de la vague Deuxième Couronne T1 215 23 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Deuxième Couronne 3 Deuxième Couronne Sud 5 Pôle de Roissy 7 Marne-la-Vallée 9

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Jeu égal France Logistique T4 214 3 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 5 Offre immédiate 5 Investissement 6 Définitions 8 Auteur Magali

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Le Grand Pari des bureaux

Le Grand Pari des bureaux DTZ Research DTZ INSIGHT Le Grand Pari des bureaux Ile-de-France Bureaux - 2015 22 Mai 2015 Sommaire Présentation du Grand Paris 2 Grand Paris et marché des bureaux en Ile-de-France 6 Quelles dynamiques

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Outlook 2H15 Le marché suisse de l immobilier L immigration s essouffle. La baisse des investissements dans le domaine du bâtiment limite cependant le risque d offre excédentaire dans le secteur résidentiel.

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Paris, le 15 mars 2016 Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Croissance de +23% des loyers bruts à 49,2 M, supérieure aux objectifs fixés Amélioration

Plus en détail

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF

ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2015 ICADE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 UN SEMESTRE ACTIF Nouvelle gouvernance et équipe de management recomposée Regain d optimisme sur l activité de promotion

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

Baromètre de l investissement immobilier français

Baromètre de l investissement immobilier français Baromètre de l investissement immobilier français Dans un contexte économique stable en 2015, les signaux de reprise restent timides 16ème édition - Décembre 2014 ipd.com Principe du Baromètre Depuis plus

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

Property Times La Défense T2 2011 Une fin de semestre encourageante

Property Times La Défense T2 2011 Une fin de semestre encourageante Property Times La Défense T2 211 Une fin de semestre encourageante 12 Juillet 211 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 La Défense 3-4 Chiffres clés 5 Définitions 6 Contacts 7 Auteur Nora

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 PARIS, LE 23 JANVIER 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2013 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Paris QCA T4 2013 Bonne résistance du QCA. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times Paris QCA T4 2013 Bonne résistance du QCA. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times Paris QCA T4 2013 Bonne résistance du QCA 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Massinissa Fedala Chargé d études

Plus en détail

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008 A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient 1 ere partie 17 juin 2008 Sommaire Les investisseurs en France Les stratégies et critères d investissement Quels

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Communiqué de presse Paris, 15 novembre 2012 Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Loyers nets : 3,2 M Résultat net consolidé négatif ANR par action EPRA :

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs Organisme de placement collectif immobilier (OPCI) géré par la société de gestion Swiss Life REIM (France) Avertissement

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Investment Market Update France T1 2012 Un marché attentiste

Investment Market Update France T1 2012 Un marché attentiste 1998 1999 2 21 22 23 24 25 212 Un marché attentiste 17 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-4 Le marché en France 5-7 Le marché en Ile-de-France 8-9 Le marché en régions 1-11 Perspectives

Plus en détail

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014 Panorama logistique France Pulse 1 er semestre 2014 Des évolutions contrastées sur le marché de la logistique Sur la dorsale, 1 m² sur 2 commercialisé concerne des grandes transactions de première main

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2014. 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine

Présentation des résultats semestriels 2014. 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine Présentation des résultats semestriels 2014 40 M de loyers - Près de 1,4 Md de patrimoine PARIS 19ÈME 218, AV. JEAN JAURÈS - DIAPASON I) Activités Chiffres d affaires Le chiffre d affaires consolidé s

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research Sommaire page 3 Méthodologie page 4 Évolution de l Indice page 5 Capital-transmission vs acquéreurs stratégiques

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Communiqué de presse Paris, le 8 juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Nouvelle progression des réservations en valeur : +23,6% au 2015 après +32,1% sur l ensemble de 2014 Confirmation du caractère

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012 Trimestriel n 31 janvier 212 Marché résistant en 211 et en repli en 212 L année 211 aura encore été un bon cru pour l immobilier résidentiel, mais avec un contraste entre neuf et ancien. Dans le logement

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI

COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI COMPRENDRE L IMMOBILIER & L OPCI SECTEUR ECONOMIQUE MAJEUR PLACEMENTS PREFERES PIERRE OU PAPIER ENTREPRISE RESIDENTIEL COMMERCE OPCI L immobilier est un terme générique, définissant et incluant toute activité

Plus en détail

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur. Investment Market Update France T3 Le marché garde le cap malgré un été calme 21 Octobre Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 3 Les investisseurs 6 Transactions significatives 8 Définitions

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006 Résultats annuels 2005 et perspectives Réunion d information 27 mars 2006 Préambule Un chiffre d affaires multiplié par 2 Un résultat net multiplié par 3,5 Déjà 36 M d investissements depuis l introduction

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011 2 LA SOLUTION SCPI : POURQUOI? La solution SCPI est adaptée à différents profils d aversion au risque. La solution SCPI répond à de multiples objectifs patrimoniaux. Les SCPI fiscales permettent aux associés

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Paris T4 2013 Un marché de petites transactions. 13 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times Paris T4 2013 Un marché de petites transactions. 13 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times Paris T4 213 Un marché de petites transactions 13 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Auteur Massinissa Fedala

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Property Times Paris QCA T1 2011 Le QCA maintient le cap

Property Times Paris QCA T1 2011 Le QCA maintient le cap Property Times Paris QCA T1 211 Le QCA maintient le cap 14 Avril 211 Sommaire Avec 95 m² commercialisés au cours du 1 er trimestre 211 - soit un volume en hausse de 1% en un an - le marché des bureaux

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Communiqué de presse 23/07/2014 Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Le Conseil d Administration réuni le 23 juillet 2014 sous la présidence de Mark Inch a arrêté les comptes

Plus en détail

Vers un nouvel atterrissage en douceur

Vers un nouvel atterrissage en douceur Trimestriel n 29 juillet 211 Vers un nouvel atterrissage en douceur Depuis le début de l année apparaissent des signes de tassement du marché résidentiel : recul des ventes, amorce de freinage des prix

Plus en détail