Gestion passive. Plan. Jacques HAMON UE 118 ( ) 1. Introduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion passive. Plan. Jacques HAMON (hamon@dauphine.fr) UE 118 (2014-2015) 1. Introduction"

Transcription

1 Gestion passive Jacques HAMON UE 118 ( ) Plan 3. Gestion passive avec portefeuille de référence (benchmark) UE 118 (2014/2015) 1

2 (gestion ou stratégie) Passive? Le clivage entre gestion (ou stratégie) passive d une part et active de l autre est il aussi évident? Quels sont les critères de clivage? La facilité d automatisation? La minimisation des coûts de transaction, d exécution, d impact 1. La gestion passive regroupe différentes formes de gestion. a) Sans portefeuille de référence (benchmark) b) Mais le plus souvent avec. 2. Grande diversité des techniques de mise en œuvre d un produit a) La gestion indicielle peut être en réplication pure ou de manière synthétique b) Grand développement des ETF qui réduisent certains conflits d intérêt 3. L écart au benchmark peut constituer une opportunité (générateur d alpha), mais représente un risque (tracking error) a) Le risque de poursuite, b) la corrélation entre le portefeuille géré et le benchmark, et le bêta sont liés 1. Gestion passive : définition? 2. Développement des gestions passives 3. Gestion passive et efficience informationnelle 4. Plan 3 Gestion core-satellite Vise à distinguer le cœur du portefeuille, géré de manière plutôt passive (avec une faible erreur de poursuite), des satellites faisant appel à des gestions à plus forte valeur ajoutée (potentielle). Cette séparation permet une plus grande clarté dans l'affichage des frais de gestion et de transaction. C'est une modalité d'organisation des activités de gestion d'actifs choisie par exemple par HSCB (core avec HSBC investment France ; et satellites avec Sinopia, HSBC Halbis partners France etc). Les satellites peuvent être des boutiques autonomes. Sous le terme multi-boutiques on évoque une fédération de structures de gestion autonomes (les boutiques), autour d'un établissement principal (le quartier général), qui assure pour elles toute une série de tâches transversales (distribution, marketing ). 1. Gestion passive : définition? 2. Développement des gestions passives 3. Gestion passive et efficience informationnelle 4. Plan 4 UE 118 (2014/2015) 2

3 (fort) Développement des gestions passives Dans une période récente, forte progression des encours des ETFs Corrélation entre les capitaux échangés et les capitalisations. : Bhattacharya & Galpin (2010) étudient la corrélation entre les capitaux échangés et les capitalisations. Supposons qu un indice soit pondéré par les capitalisations, sous l'hypothèse de gestion indicielle (tous les portefeuilles répliquent les indices et sont pondérés comme eux), le coefficient de corrélation devrait être proche de 1. Dit autrement, le taux de rotation (turnover) égal au rapport entre les capitaux échangés et la capitalisation, devrait être le même d'un titre à l'autre (Lo et Wang, 2000). Résultats (Bhattacharya & Galpin, 2010, tableau suivant) Aux Etats-Unis, le R² (carré du coefficient de corrélation) entre le logarithme des quantités échangées de titres sur un mois et le logarithme du nombre de titres admis en bourse est de 64% sur la période et de 76% sur la période La gestion active est davantage développée en Chine qu aux Etats-Unis 1. Gestion passive : définition? 2. Développement des gestions passives 3. Gestion passive et efficience informationnelle 4. Plan 5 Développement des gestions passives Le modèle est Ln(Qté échangée)=a+b Ln(Nombre d'actions), 1/ les valeurs de R² augmentent dans le temps 2/ les valeurs de R² plus faibles à un instant donné pour les pays à croissance récente (ex BRIC) 1. Gestion passive : définition? 2. Développement des gestions passives 3. Gestion passive et efficience informationnelle 4. Plan Bhattacharya & Galpin (2011) 6 UE 118 (2014/2015) 3

4 Plan 2. Buy-and-hold 1. Sélection initiale non révisée (stratégie du trésor enterré) 2. Constant mix strategy (rebalancing) 3. Gestion passive avec un portefeuille de référence (benchmark) : variantes autour d un portefeuille de référence 1. Erreur de poursuite (écart au benchmark) 2. Articulation des risques 3. Risque actif et ratio d information 1. Gestion passive : définition? 2. Développement des gestions passives 3. Gestion passive et efficience informationnelle 4. (annonce de) Plan 8 Exercice : Buy & Hold; (SBBI, 50% Big et 50% oblig état) Fin 1925 : Max de 71,9% pour Big en juillet 1929 Min de 27,30% en mai Toujours au-dessus de 50% A partir de janv 1943 au-dessus de 90% à partir de fin 1958; au-dessus de 95% à partir de 1979 B&H2015.cdf 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy 14 UE 118 (2014/2015) 4

5 Gestion «passive» avec révision La stratégie du trésor enterré (buy-and-hold strict) est un cas très particulier Le plus souvent des révisions périodiques sont pratiquées Investissement en «big cap» par exemple suppose de réallouer de temps en temps (si Eastman Kodak a disparu, Apple est devenue incontournable) Les clés de compréhension des réajustements Les comportements (et l attitude au risque) à suivre Les coûts de transaction (plus élevés lorsque l on remue son portefeuille) à suivre 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy 17 Constant mix strategy (rebalancing) Le poids de chaque classe d actif est maintenu constant en portefeuille Cette stratégie de réallocation amène le plus souvent à vendre des actions à la hausse et en acheter à la baisse. Bizarre? Les investisseurs rebalancent-ils leurs portefeuilles? Une diversification internationale implique une stratégie avec des poids par zone, modifiés par les évolutions de cours et de taux de change. A partir de 6500 portefeuilles institutionnels domiciliés dans 4 zones monétaires différentes (USD, CAD, EUR, GBP) sur 5 ans de 1997 à 2002, Hau et Rey (2009) montrent que les variations de cours mais aussi les variations de taux de change semblent à l'origine de réallocations significatives Calvet, Campbell & Sodini (2009) constatent une réallocation partielle. Suédois, «wealthy, educated tend to rebalance more actively» Calpers a plutôt fait le contraire en 2008 (vend les actions à la baisse!) Fonds norvégien en revanche achète des actions en 2008/2009 : rebalance Poids constant et caractéristiques des fonctions d utilité La stratégie consistant à maintenir une exposition aux actions en proportion constante avec la richesse investie est optimale pour un investisseur caractérisé par une fonction d'utilité CRRA (Merton,1969 et Cass & Stiglitz, 1970) 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts 18 UE 118 (2014/2015) 5

6 Fonction d utilité CRRA Constant Relative Risk Aversion 1 Un investisseur répartit son patrimoine initial de dans deux classes d actifs suivant les proportions initiales de 60% et 40%, soit et Si la richesse de l investisseur double (il hérite), comment composera-t-il son portefeuille? 2. Si la valeur de l actif 1 double et que celle de l actif 2 ne change pas, comment composera-t-il son portefeuille? La réponse dépend des caractéristiques de la fonction d utilité de l investisseur. 1. aversion relative au risque constante (CRRA) implique iso-elastic marginal utility, U C. Relative risk aversion (RRA) measures the rate of change in the marginal utility with respect to the rate of change of wealth 2. Si la consommation baisse de 1%, l utilité marginale d un augmente de A% 3. Fonction CRRA implique répartition par classes d actifs invariante au niveau de richesse 1. Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts 19 Fonction puissance U C 1 Aversion absolue au risque (fonction DARA) Aversion relative au risque (fonctions CRRA) 0, 1 C U C 1 1 C C C Mehra & Prescott (1985) lim ln 0 : mesure du degré de courbure de la fonction d utilité Avec une fonction CRRA (constant relative risk aversion), l'utilité réagit à un changement de richesse relative. 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts 20 UE 118 (2014/2015) 6

7 Aversion relative au risque (exercice) Vous avez 50% de chances de doubler votre richesse et 50% de la voir diviser par deux. Combien êtes-vous prêt à payer (assurance) pour éviter cette loterie (et garder votre situation patrimoniale actuelle)? On suppose que votre fonction d utilité est de type puissance U C 1 corrigé Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave 22 Rebalancing avec coûts Aversion relative au risque Pour un niveau de richesse initiale de l investisseur cherche la valeur de PC : 1 0,50,5 +0,5 2 Le dénominateur de la fonction n a pas été repris ici. La fonction est ordinale. PC représente, en pourcentage de la richesse initiale, le montant de la prime d assurance. A est le coefficient d aversion relative au risque La solution ne dépend pas de La valeur de PC augmente très rapidement et dépasse 40% pour A>5 Si votre fonction est de ce type, quelle est votre valeur de A? PC U C A 1. Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts 23 UE 118 (2014/2015) 7

8 Constant mix strategy, et évolution régulière des cours Initialement 100 répartis 60 en actions et 40 au taux sans risque (Rf = 0%) La première ligne du tableau montre une première chute de cours (de 100 à 90), qui réduit la valeur des actions en portefeuille à 54, soit 0.9 X 60 (VA avant), la valeur du portefeuille devient 54+40=94; et la proportion des actions passe à 57,44% (Part actions avant), soit 54/94. Pour restaurer le poids des actions à 60% (après), vente d une partie de la position sans risque et achat d actions (à 90). La valeur des actions après ajustement est de 94 X 0,6=56,4 Le montant acheté en actions est de 56,4 54 2,4. Financé par une réduction de la position sans risque qui passe de ,4 37,6 1. Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts C t fi l t ti? E i 24 Rebalancing : stratégie concave Si l'évolution des cours est régulière à la baisse ou à la hausse (graphique ci-dessous en abscisse), la stratégie buy-and-hold domine la stratégie avec réallocation des fonds (rebalancing). La stratégie constant-mix est concave Si au lieu de suivre des tendances, les cours vont et viennent, la stratégie buy and hold pourra être dominée. Le résultat final dépendra de la trajectoire d'évolution des cours. L objectif de part constante (en %) des actions amène à acheter des actions lorsque les actions baissent vendre des actions lorsque les actions montent 1. Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts C t fi l t ti? E i 25 UE 118 (2014/2015) 8

9 Depuis 1925 (60/40) 60% (Big Cap), 40% (Oblig Etat), réallocation une fois par an en début d année Les années avec poids actions le plus faible en fin d année : 1931 (45%), 2008, 1937, 2002, 1930, 1974 (53,7%), 1934, 2011 (54,4%), 2001, 1932, 2000 (55,6%) Les années avec poids actions le plus fort en fin d année : 1933 (71,5%), 1935, 1928, 1958, 1954, 1950, 2009 (67%), 1979, Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts C t fi l t ti? E i 26 Déviations à la clé de répartition (fréquence annuelle de réallocation) Les années avec poids actions le plus faible en fin d année : 1931 (45%), 2008, 1937, 2002, 1930, 1974 (53,7%), 1934, 2011 (54,4%), 2001, 1932, 2000 (55,6%) Les années avec poids actions le plus fort en fin d année : 1933 (71,5%), 1935, 1928, 1958, 1954, 1950, 2009 (67%), 1979, Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts C t fi l t ti? E i 27 UE 118 (2014/2015) 9

10 Rebalancing en présence de coûts Le réajustement permanent de la composition du portefeuille de manière à respecter l allocation souhaitée N est pas réaliste en présence de frictions : coûts de transaction, d impact, de gestion etc Deux exigences contradictoires devront être prises en compte : réduire la fréquence des réallocations pour réduire les coûts de transaction et de gestion; ne pas s'éloigner des proportions jugées idéales pour limiter l'erreur de poursuite (l écart à l allocation jugée optimale) Stratégies d ajustement Calendar rebalancing (à dates fixes) Range rebalancing (ignore les variations de cours de moins de x%) Tactical rebalancing (par exemple révision asymétrique, pas de révision de la part des actions en cas de baisse du marché actions) 1. Buy and hold 60/40 2. Constant Mix strategy Constant Mix et rebalancing Rebalancing et fonction d utilité CRRA Stratégie concave Rebalancing avec coûts C t fi l t ti? E i 29 Comment fixer la part en actions? Une clé de répartition entre classes d'actifs en fonction de l attitude au risque? proposée par exemple en banque privée. Suivant l'attitude au risque du client, le banquier propose des répartitions par classes d'actifs différentes. Le conseil est relayé par des fonds d'investissement classiques qui proposent des produits "adaptés au profil des investisseurs" (Fidelity : Conservative 20% actions/moderate 40% /agressive 65%,dans Canner et al,1997; propose de déterminer son profil d'épargnant, qui aboutit à un classement prudent/équilibré ou dynamique; https://guidance.fidelity.com/building-wealth/how-can-i-diversifymy-portfolio ). Une clé fonction de l âge de l épargnant? Le conseil (à la louche) suivant lequel la part en actions doit être égale à 100-l'âge de l'investisseur (pour certains c'est toutefois 120-âge, ( 100 minus age rule) C'est également un argument régulièrement avancé pour souligner la spécificité des fonds de pension. La clé de répartition dépendrait de l'âge de l'investisseur. La création de fonds spécifiques ciblant une cohorte (target fund ou fonds à horizon, life cycle fund) illustre également le développement (ou le maintien) de ce type de pratique de gestion. Questions Qu en pensez-vous? Suivant une approche de type Markowitz, comment analyser ces questions? Canner, Mankiw et Weil (1997) comparant les pratiques et la théorie standard énoncent le 'asset allocation puzzle'. Exposez cette énigme. 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Stratégie concave Rebalancing avec coûts Comment fixer la part en actions? Withdrawal strategy 30 UE 118 (2014/2015) 10

11 Withdrawal strategy (4% rule) Vous avez accumulé un capital. Comment l investir de façon à pouvoir en consommer chaque année x% durant au moins 30 ans (sans l épuiser totalement)? Typiquement une question de retraité américain ou français (en profession libérale) Bengen (1994) à partir de simulations sur données américaines, soutient qu une allocation 60/40 (actions big cap et oblig US moyen terme) est à préférer; Le montant consommé initial est de 4% (withdrawal rate) du capital initial la première année, ensuite chaque année la somme consommée est ajustée de manière à conserver le pouvoir d achat Avec l objectif de ne pas épuiser le capital placé avant 30 ans 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Stratégie concave Rebalancing avec coûts Comment fixer la part en actions? Withdrawal strategy 31 Fin 1925 pour 30 ans Withdrawal1925.nb Un capital initial de Deux actifs possibles : actions (big cap) et oblig d Etat. Questions : Quel % (PA) placer en actions? Quel % (INIT) de la valeur initiale du capital peut-on consommer chaque année? (révisé pour maintenir le pouvoir d achat) Sur cette période particulière de 30 ans (de 1925 à 1955) Le capital placé en obligation permet 6% du capital initial de consommation annuelle Si 90% est placé en actions, les 6% de consommation laissent un capital de au bout de 30 ans (cf. calculs avec «withdrawal1925.cdf») On ne connait ces chiffres qu après Pour chaque période 30 ans et chaque combinaison d actifs, il est possible de calculer (ex post) le taux de retrait qui annule le capital au bout de 30 ans Que se passe t il pour toutes les périodes de 30 ans depuis 1925? 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Stratégie concave Rebalancing avec coûts Comment fixer la part en actions? Withdrawal strategy 32 UE 118 (2014/2015) 11

12 De 1925 à 2012 (toutes les périodes de 30 ans) 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Stratégie concave Rebalancing avec coûts Comment fixer la part en actions? Withdrawal strategy 33 De 1925 à 2012, horizon de 15 ans Plus la part d actions en portefeuille est importante et plus la valeur finale du portefeuille est forte pour un taux de consommation donné (ici 7%) MAIS Certaines périodes (inflation forte des années 1970) laissent l investisseur sur la paille, quel que soit le mix (actions/oblig) 1. Buy and hold 2. Constant Mix strategy Stratégie concave Rebalancing avec coûts Comment fixer la part en actions? Withdrawal strategy 34 UE 118 (2014/2015) 12

13 Plan 3. Gestion passive avec portefeuille de référence (benchmark) Gestion indicielle Frais de gestion réduits Produit standard => économies d échelle (cf Vanguard, 213,7 mrds $ fin janv 2012 en fonds indexé S&P500; expense ratio 0,17% mise de fonds de 3000$ à 0,02% mise de fonds de 200 millions ) Automatisable, mais quelques problèmes de gestion à résoudre Gestion de l erreur de poursuite (tracking error) L indice support change périodiquement de composition Les souscriptions et rachats de parts Gestion du décalage temporel entre dividendes perçus et reversés Ruptures de liquidité (indices exotiques) Compromis Mise en balance du poids dans l indice d un titre et de sa contribution aux frictions. Il peut être justifié (optimal) de ne pas respecter les poids Lire : Hamon, 2013, «Ombres et Lumières des ETF» 3. Exchange Traded Funds Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en œuvre : quasi réplication 37 UE 118 (2014/2015) 13

14 Portefeuilles de référence (benchmark) Sensoy (2008) Sur la période , plus de 91% des fonds utilisent un des indices soit de Standard & Poor's ou bien de Russell. Les quatre principaux indices utilisés sont répertoriés ci dessus. Le S&P500 a lui seul concentre 61,3% des fonds gérés (Sensoy, 2008). Depuis S&P et DJ se sont rapprochés (regroupe deux poids lourds) Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en eouvre : quasi réplication 38 Mise en œuvre d une gestion indicielle Réplication pure Quasi réplication Synthétisation via contrats à terme (futures) Synthétisation via contrats de swap Possibilité de combiner les démarches Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en eouvre : quasi réplication 39 UE 118 (2014/2015) 14

15 Réplication pure Réduction du risque de contrepartie Possibilité de prêt des titres détenus revenu complémentaire (attention à la transparence) Risque de contrepartie (pouvant être géré) Utilisée par des fonds américains SPDR (SPY) de State Street réplique S&P500 avec 500 actions, sans dérivés, sans prêt de titres (132,6 mrds $ le 14 déc 2014) Blackrock (ex Barclays, gamme ishares) utilise surtout cette approche Deutsche Bank bascule en 2014 (gamme ETF DB-X Tracker) en réplication physique; Lyxor propose «en réplication parfaite, sans échantillonnage et sans prêt de titres» le CAC40 depuis 2009 La réplication n est pas (forcément) exacte Rompu (non divisibilité des titres), dividendes Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en eouvre : quasi réplication 40 Exercice : Cac40 et gestion indicielle Rompu sur Cac40. La composition de l'indice Cac40 le 23 janvier /Cac C.txt quelle est l'importance de ce phénomène de rompu? comment l'impact des rompus évolue-t-il lorsque le montant investi augmente? (entre 10K et 1200K ) Evaluez la concentration de l indice Le 23 janvier 2009, combien de titres suffisent à représenter 90% de la capitalisation flottante de l indice? Quel est le poids des 10 plus importants? Même question le 14 janvier 2011? (Cac xls) Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication 41 UE 118 (2014/2015) 15

16 Rompu et réplication pure du CAC40 Lorsque le montant investi augmente (abscisse), les rompus pèsent (en %) de moins en moins (moins de 1 point de base si plus de 1 million d encours) 24 mars 2014 Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication 42 Quasi réplication Elimination des titres générant beaucoup de bruit et ayant un faible poids dans l'indice, Recherche de la composition du portefeuille qui minimise l'erreur de poursuite (optimisation à partir d'une matrice de variance covariance des taux de rentabilité), La sélection peut suivre une démarche de stratification simple (qui respecte une représentation sectorielle, ou suivant le taux de rendement), La sélection peut suivre une démarche de stratification contrôlant pour l'exposition à des facteurs de valorisation que l'on juge pertinents (Value, P/B, Liquidité, D/P, taux ) Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication 43 UE 118 (2014/2015) 16

17 Quasi-réplication (24 mars 2014, CAC40) Les 6 titres les plus lourds pèsent plus de 40% du total de l indice Titres à faibles poids 13 titres (32,5% des cas) pèsent moins de 10% 2 titres ne pèsent à eux deux que 1% qui sont de généralement des titres à fortes frictions Caractéristiques Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication 44 Réplication synthétique Différentes solutions, deux ci-après L essentiel des fonds collectés est placé en titres obligataires Complété par achat de futures sur indice Futures liquides, mais nécessité de rouler la position L essentiel des fonds collectés est placé dans des actions très liquides Complété par un contrat de swap (equity swap) Suivant la classification AMF le fonds pourra être éligible au PEA ( Cf ETF Lyxor DJ ou Inde; ou des fonds sectoriels Euro peu diversifiés) Mais risque de contrepartie. Sujet sensible surtout depuis la faillite Lehman Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication Mise en œuvre : réplication synthétique 46 UE 118 (2014/2015) 17

18 Equity swap et gestion indicielle Echange un panier d'actions contre un autre panier d'actions. Le 15 décembre DMM (Chance, 2003) s'engage pour un an à payer la variation de valeur de l'indice Nasdaq Composite et à recevoir la variation de valeur de l'indice S&P500. Le calendrier de paiement est trimestriel (15 du mois dans le cycle mars, juin, septembre et décembre). L'engagement porte sur 20 millions $ et un an. A la signature le S&P affiche 1105,15 et le NasdaqCI Les flux de ce contrat sont schématisés ci après : Aucune des jambes du swap ne permet d'établir avec certitude les flux futurs. Ils ne sont connus qu'à chaque échéance trimestrielle. Chance (2003) Benchmarks Mise en œuvre : réplication pure Mise en oeuvre : quasi réplication Mise en œuvre : réplication synthétique 47 Famille des ETP (p pour product) Annonce de plan Réduction de conflits d intérêt Baisse des coûts, Économie d échelle : flagship Type de support, Développement des «ETF physiques» Obligation de diversification des fonds d investissement Fonds d investissement (UIT versus UCITS) Réplication physique versus synthétique Marchés primaires et secondaires ETN exchange traded note ETF à levier A surveiller Risque de contrepartie Gestion des conflits d intérêt Exchange Traded Fund 48 UE 118 (2014/2015) 18

19 ETP (juillet 2014) Europe Etats-Unis Source : BlackRock & L Agéfi Hebdo 49 Famille des ETP (product) ETC : Exchange Traded Commodity (Currency) ETF : Exchange Traded Fund ETG : Exchange Traded Gold ETI : Exchange Traded Instrument ETMF : Exchange-traded managed funds ETN : Exchange Traded Note ETP : Exchange Traded Product ETSF : Exchange Traded Structured Funds ETT : Exchange Traded Trust ETV : Exchange Traded Vehicule LETF : Leveraged Exchange Traded Fund NAV : Net Asset Value SIF : Specialized Investment Fund SPDR : Standard & Poor s Depositary Receipt UCITS : Undertakings for Collective Investment in Transferable Securities UIT : Unit Investment Trust 50 UE 118 (2014/2015) 19

20 ETP, ETF, ETC, ETG, ETI, ETMF, ETN, ETT, ETV, ETSF, LETV Les caractéristiques importantes pour établir une typologie Aspect juridique/réglementaire : Fonds d investissement ou pas? Obligation de diversification ou mono produit? Aspect technique de montage : synthétique (swap de performance ou pas; réplication indirecte) Réplication physique stricte (réplication directe) Aspect risque(s) Effet levier ou pas Risque de contrepartie ou pas? Gestion des conflits d intérêt Les sigles (aspect commercial) ne permettent pas à coup sûr une classification 52 Famille des ETP Annonce de plan Réduction de conflits d intérêt Baisse des coûts, Économie d échelle : flagship Type de support, Développement des «ETF physiques» Obligation de diversification des fonds d investissement Fonds d investissement (UIT versus UCITS) Réplication physique versus synthétique Marchés primaires et secondaires ETN exchange traded note ETF à levier A surveiller Risque de contrepartie Gestion des conflits d intérêt Exchange Traded Fund 53 UE 118 (2014/2015) 20

21 Conflits entre investisseurs a/ évaluation de la transaction Valeur liquidative (d un fonds d investissement) Modalité de calcul (cas des titres illiquides; qui calcule?) Fréquence de calcul. Le plus souvent une valeur liquidative quotidienne (encours>80 millions) Heure de calcul (heure limite de passation de l ordre, en fait heure d arrivée de l ordre chez le centralisateur) Cas des fonds d investissement indiciel classiques Transaction à la valeur liquidative. En France, le prix appliqué est la valeur liquidative du jour (transaction dite à cours inconnu) ou de la veille, selon l heure de passation de l ordre (cf. Conflit lié au décalage temporel entre la transaction et l heure de calcul de la valeur liquidative 54 Conflits entre investisseurs b/ Qui paye les coûts de transaction? Modification de la composition du fonds (rachats, souscriptions). Qui paye les coûts de transaction? Cas d un fond classique : tous les investisseurs. Conflit entre les investisseurs qui restent et ceux qui bougent leurs positions Cas des ETF Marché primaire (à la valeur liquidative) marché de gros «In kind» souscription en nature et externalisation des frais de transformation (commission de transaction, coût d impact) Marché secondaire (échange) marché de détail. Mark-to-market. Processus d arbitrage entre marchés (si concurrence entre market makers) 55 UE 118 (2014/2015) 21

22 Marchés primaire et secondaire Le marché de détail (secondaire) Liquidité, échange d une part possible Prix résultant d une confrontation offre/demande Teneur de marchés possibles (arbitrages) Le marché de gros (marché primaire) Echange d un lot (taille définie par l émetteur) Échange à la valeur liquidative (NAV) Échange possible contre panier de titres : «in kind» Avantage fiscal aux Etats-Unis Externalise les coûts de transaction 56 Perspectives : économies d échelle Les économies d échelle jouent un rôle déterminant. Flagship (encours de plus de 1 mrd) Versus stratégie de niche? Nombre d ETF (selon le WFE en 2011 ) Europe environ Etats-Unis Capitaux échangés sur ETF (en 2011 selon WFE) Europe 995 mrds $ contre Etats-Unis mrds $. Le niveau des frais affichés est sans surprise actuellement significativement plus important en Europe. La créativité et les stratégies de niches ne seront probablement pas suffisantes, et l on peut s attendre en Europe à des regroupements. 57 UE 118 (2014/2015) 22

23 Supports des ET«F» S affichent comme ETF (ETN) des produits répliquant Indice d actions Portefeuille obligation Panier avec un nombre (très) limité d actions Devises (un panier ou une seule) Panier de Matières premières Matière première isolée (Or, Pétrole, cuivre, plomb) Produits agricoles (cacao, café, sucre) Matière première & stratégie (short oil) Future d Indice de matières premières Indice de volatilité (ETN sur VIX), TVIX avec levier Une stratégie (vente de call couverte), une gestion active (ETMF) Comment est-ce possible? Un ETF peut-il être mono produit? Comment répliquer une stratégie active? 58 Famille des ETP Annonce de plan Réduction de conflits d intérêt Baisse des coûts, Économie d échelle : flagship Type de support, Développement des «ETF physiques» Obligation de diversification des fonds d investissement Fonds d investissement (UIT versus UCITS) Réplication physique versus synthétique Marchés primaires et secondaires ETN exchange traded note ETF à levier A surveiller Risque de contrepartie Gestion des conflits d intérêt Exchange Traded Fund 59 UE 118 (2014/2015) 23

24 Réglementation(s) Le gérant doit obtenir un visa (AMF en France) Appel à l épargne et règles de protection des investisseurs : Quant à l obligation de diversification Quant au type d actif qu il est possible de mettre en portefeuille (dérivés ou pas) Quant l obligation de gestion du risque de crédit (plus récent) Marché secondaire des ETF et règles spécifiques La valeur d échange ne sera plus à chaque instant nécessairement égale à la valeur liquidative 60 Obligation de diversification Europe, Fonds indiciel UCITS La détention de cinq lignes d un poids unitaire maximum de 20% pour un fonds indiciel européen, sauf exception. Le poids d une ligne peut être porté à 35% les poids sont quelconques «si l indice sous-jacent est reconnu». Etats-Unis (RIC, regulated investment company) Mutual funds (<25%, 5 plus gros, moins de 60%; ceux à 5% moins de 50%) UIT Unit Investment Trust (dépôt d une composition etd d un horizon de placement) Grantor Trust, dont HOLDRS (composition fixe), Merrill Lynch fin en UE 118 (2014/2015) 24

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation d obligations

Question 1: Analyse et évaluation d obligations Question 1: Analyse et évaluation d obligations (43 points) Vous êtes responsable des émissions obligataires pour une banque européenne. Il y a 10 ans cette banque a émis l obligation perpétuelle subordonnée

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008

ALPHA VERSUS BÊTA. Ksenya Rulik. Décembre 2008 Décembre 2008 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers et actifs risqués 2 3 Outline 1 Préparer le terrain: marchés financiers

Plus en détail

L yxor ETF R eal Estate

L yxor ETF R eal Estate L yxor ETF R eal Estate Les clés du marché mondial de l immobilier coté Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États-Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement

Plus en détail

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société.

Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Glossaire Action quote-part d'une valeur patrimoniale; participation au capital-actions d'une société. Alpha Alpha est le terme employé pour indiquer la surperformance d un placement après l ajustement

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable PARVEST World Agriculture a été lancé le 2 avril 2008. Le compartiment a été lancé par activation de sa part N, au prix initial

Plus en détail

London Stock Exchange. Bourse de Casablanca le 12 mars 2011

London Stock Exchange. Bourse de Casablanca le 12 mars 2011 Le développement du marché d ETFs sur London Stock Exchange Bourse de Casablanca le 12 mars 2011 Programme Présentation du marché Croissance des produits ETFs & ETPs Renseignements opérationnels Admission

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank

ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank ComStage ETFs: Les ETFs par Commerzbank Des frais de gestion parmi les plus bas du marché (1) (1) Source: BGI ETF Landscape. Un tableau comparatif des frais de gestion (total des frais sur encours) pratiqués

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE. BNP PARIBAS INDICE FRANCE Fonds commun de placement de droit français OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS INDICE FRANCE» A. PARTIE STATUTAIRE 1 - PRESENTATION SUCCINCTE

Plus en détail

Les matières premières : une classe d actifs à part entière?

Les matières premières : une classe d actifs à part entière? Les matières premières : une classe d actifs à part entière? PHILIPPE MONGARS, CHRISTOPHE MARCHAL-DOMBRAT Direction des Opérations de marché Service de Suivi et d Animation des marchés L intérêt des investisseurs

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPEA ELIGIBLE AU PEA NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM conforme aux normes européennes PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0010736355 Dénomination : LCL SECURITE 100 (MAI 2009) Forme juridique : Fonds Commun

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net ÉTUDE EN BREF Juin 2011 Les ETF immobiliers dans le monde et en France Les ETF ou Exchange-Traded Funds immobiliers sont des produits financiers cotés en Bourse répliquant la performance d un indice immobilier

Plus en détail

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack 1 Cap sur la performance indicielle! 4 2 Que sont les trackers? 5 3 Les trackers, de nouveaux produits financiers?

Plus en détail

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF

IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF IGEA Patrimoine FCP agréé par l AMF Présentation La Société de Gestion IGEA Finance La structure L approche originale Société de gestion agréée par l AMF Gestion diversifiée, patrimoniale Clients privés

Plus en détail

PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES

PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES Date d effet : 15 Février 2013 TABLE DES MATIERES INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR PART I 3 INFORMATIONS

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPAVIE NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de CREDIT AGRICOLE,

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS ENERGIE» A. PARTIE STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS ENERGIE» A. PARTIE STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE DU FCP «BNP PARIBAS ENERGIE» 1- PRESENTATION SUCCINCTE A. PARTIE STATUTAIRE CODE ISIN : DENOMINATION : FORME JURIDIQUE : COMPARTIMENTS : NOURRICIER : SOCIETE DE GESTION : DELEGATION

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff

Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Les compartiments Wealth de BNP PariBas Portfolio foff Document promotionnel Juin 2015 Wealth Stability et Wealth Balanced: compartiments de la sicav de droit luxembourgeois BNP PariBas Portfolio fof Votre

Plus en détail

Portefeuille WeeklyEURO. Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier

Portefeuille WeeklyEURO. Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier Portefeuille WeeklyEURO Solution d'investissement diversifiée, simple et transparente pour l'investisseur particulier 1. The SPY Surfer 2. Défis rencontrés par l'investisseur particulier 3. Notre stratégie

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Processus et stratégie d investissement

Processus et stratégie d investissement FCP Bryan Garnier Long Short Equity Recherche de performance par le «stock picking» Processus et stratégie d investissement FCP Bryan Garnier Long Short Equity TABLE DES MATIERES Introduction 2 I Méthodologie

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : Conforme aux normes européennes DENOMINATION :

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : Conforme aux normes européennes DENOMINATION : SOGEMONE CREDIT PROSPECTUS SIMPLIFIE Conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SOGEMONE CREDIT FORME JURIDIQUE : FCP de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Stratégie 24 Update II/2014 La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Depuis la fin de l année 2007, le secteur des hedges funds a entamé une traversée du désert. Pourtant, le nouveau

Plus en détail

AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015

AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015 AGICAM 14 rue Auber 75009 Paris Paris, le 18 mai 2015 Objet : Modifications du FIA ALM ANDRENA Madame, Monsieur, Vous êtes porteurs de parts du FIA ALM ANDRENA (FR0010962936). 1. L opération Nous vous

Plus en détail

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité MARIE QUANTIER Inspiration depuis 1907 Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité Une approche hybride entre «smart

Plus en détail

POUR LES INVESTISSEURS EN SUISSE UNIQUEMENT. PRÉSENTATION DES ETF ishares

POUR LES INVESTISSEURS EN SUISSE UNIQUEMENT. PRÉSENTATION DES ETF ishares POUR LES INVESTISSEURS EN SUISSE UNIQUEMENT PRÉSENTATION DES ETF ishares Les ETF (Exchange Traded Funds) ont révolutionné les méthodes de gestion de portefeuilles des investisseurs. Simples, flexibles

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Leverage & Short X5 Pétrole Brent et Or Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Produits présentant un risque de perte en capital, émis par société générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit

Plus en détail

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR Le présent document est une information sur la politique de meilleure exécution de Lyxor Asset Management et de Lyxor International Asset Management (ensemble

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

AOF. Les trackers. bourse. mini-guide. Comment investir en Bourse? Juin 2011

AOF. Les trackers. bourse. mini-guide. Comment investir en Bourse? Juin 2011 AOF mini-guide bourse «Comment investir en Bourse? Les trackers Juin 2011 Les trackers SOMMAIRE 1. Petite histoire des trackers 4 2. Des produits en plein essor 5 3. Les différentes catégories de trackers

Plus en détail

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg VISA 2012/81993-892-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-09 Commission de Surveillance du Secteur Financier KBL Key Fund Prospectus simplifié

Plus en détail

HSBC Private Bank en France. Gestion de portefeuille

HSBC Private Bank en France. Gestion de portefeuille HSBC Private Bank en France Gestion de portefeuille Sommaire 4 Gestion de portefeuille : notre philosophie 4 Une approche personnalisée 6 Stratégie d investissement 8 Les différents modes de gestion de

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité AXA Rendement AXA Rendement est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES

PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES PROSPECTUS FONDS COMMUN DE PLACEMENT BG LONG TERM VALUE FCP CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES Date d effet : 07 octobre 2014 TABLE DES MATIERES INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR PART I 3 INFORMATIONS

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Obligation de droit français à capital intégralement garanti à l échéance émise par Natixis * Durée de détention conseillée : 8 ans jusqu au

Plus en détail

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION 1 2002 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? On prône souvent en faveur de la gestion de fortune passive en arguant que la plupart

Plus en détail

Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole

Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole Perspectives du marché pétrolier et évolution du fonds LFP ENFA Vision Pétrole Cette Lettre Vision Pétrole aborde les perspectives du marché pétrolier et informe des modifications du fonds LFP ENFA Vision

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes SG MONETAIRE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SG MONETAIRE EURO FORME JURIDIQUE : SICAV de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

OFI EURO HIGH YIELD PROSPECTUS COMPLET (mise à jour 14/09/2015)

OFI EURO HIGH YIELD PROSPECTUS COMPLET (mise à jour 14/09/2015) PROSPECTUS COMPLET (mise à jour 14/09/2015) Société Anonyme à Conseil de Surveillance et Directoire au capital de 42 000 000 Euros RCS Paris B 384 940 342 APE 652 E N TVA Intracommunautaire : FR 51384940342

Plus en détail

LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE

LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE PROSPECTUS SIMPLIFIE LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE (SICAV à catégories d'actions : action E et action R) PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Dénomination : LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE Forme juridique

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014)

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014) REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO (avril 2014) PREAMBULE REGLEMENT FINANCIER DE L AGIRC L Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) a pour objet la mise en œuvre

Plus en détail

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié CLIKÉO 3 Éligible au PEA OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée Prospectus simplifié Le FCP CLIKÉO 3 est construit dans la perspective d un investissement

Plus en détail

Boléro. d information. Notice

Boléro. d information. Notice Notice Boléro d information Boléro est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule et donc d un rachat aux dates d échéances indiquées. Tout rachat de part à d autres

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers

Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers Table des matières Introduction... 2 1. Risques d investissement généraux... 2 2. Caractéristiques par instrument financier...

Plus en détail

JEU BOURSIER 2015. Séance d introduction à la plateforme de trading SaxoWebTrader. - Pour débutants -

JEU BOURSIER 2015. Séance d introduction à la plateforme de trading SaxoWebTrader. - Pour débutants - JEU BOURSIER 2015 Séance d introduction à la plateforme de trading SaxoWebTrader - Pour débutants - A partir d un ordinateur: a) Rends-toi sur le site suisse de SaxoBank: https://webtrader.saxobank.ch/sim/login/

Plus en détail

Société d investissement à capital variable Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-119.

Société d investissement à capital variable Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-119. Société d investissement à capital variable Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-119.899 (la «Société») AVIS IMPORTANT AUX ACTIONNAIRES DE Luxembourg, le 8 mai

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille P R O D U I T S Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS Spécialisée dans l assurance de portefeuille, Dynagest est considérée

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SUR LA BANQUE DEUTSCHE BANK*

SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SUR LA BANQUE DEUTSCHE BANK* SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SUR LA BANQUE DEUTSCHE BANK* Acteur majeur sur la scène belge avec 11 fonds, 12 ETC et 160 000 000 certificats proposés aux clients, qui en tout ou en partie sont liés à des produits

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Finance Avenue. Comment protéger votre portefeuille et. volatile?

Finance Avenue. Comment protéger votre portefeuille et. volatile? Finance Avenue 20/10/2012 Comment protéger votre portefeuille et comment investir dans un marché volatile? Actualité Le monde dans lequel nous vivons évolue perpétuellement Événements économiques et politiques

Plus en détail

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 FONDS PROTÉGÉ EN CAPITAL À HAUTEUR DE 70% À L ÉCHÉANCE SG FRANCE PME Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 n Ce placement n est pas

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

HSBC Global Investment Funds

HSBC Global Investment Funds HSBC Global Investment Funds Euro Core Credit Bond Prospectus simplifié Novembre 2007 GEDI:512160v5 Euro Core Credit Bond importantes Dans quels instruments le Compartiment peut-il investir? Date de lancement

Plus en détail

ETF ishares AVEC COUVERTURE DU RISQUE DE CHANGE POUR LES INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT

ETF ishares AVEC COUVERTURE DU RISQUE DE CHANGE POUR LES INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT ETF ishares AVEC COUVERTURE DU RISQUE DE CHANGE POUR LES INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT Sommaire Synthèse 1 Principaux avantages des ETF ishares couverts contre le risque de change 1 Mécanismes

Plus en détail

AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1)

AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1) AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1) Code ISIN : FR0011550763 - NON GARANTI EN CAPITAL VOTRE SUPPORT D INVESTISSEMENT

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

Les ETFs Physiques vs Synthétiques : Quelle Structure A Privilégier?

Les ETFs Physiques vs Synthétiques : Quelle Structure A Privilégier? Les ETFs Physiques vs Synthétiques : Quelle Structure A Privilégier? S. Owen Williams, CFA est doctorant au Grenoble Ecole de Management, Grenoble, France et membre du CFA Institute. owen.williams@grenoble-em.com

Plus en détail

Certificats Leverage & Short

Certificats Leverage & Short Certificats Leverage & Short Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Produit émis par ING Bank N.V. et soumis au risque de défaut de l émetteur. Les Certificats ING Leverage

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 2019

BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 2019 BNP PARIBAS GARANTIE INFLATION 219 Code ISIN : FR 6913 Notice d'information Fonds Commun de Placement Forme juridique de l'opcvm : Promoteurs : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux comptes

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail