Présentation de l UGAP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation de l UGAP"

Transcription

1 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle du ministre chargé du budget et des finances, d une part, et de l'éducation nationale, d autre part. Présentation de l UGAP Elle est aujourd hui la seule centrale d'achat public «généraliste» française et constitue un acteur spécifique de l achat public, dont le rôle et les modalités d intervention sont définis par le code des marchés publics et l ordonnance du 6 juin 2005, ces deux textes ayant transposé les dispositions des directives communautaires. Le recours à la centrale d achat, elle-même soumise au code des marchés publics pour toutes ses procédures, dispense ses clients de toute mise en concurrence et publicité préalables. Ceci étant, toute personne publique peut choisir de conduire sa propre procédure. L UGAP opère donc dans un contexte d autonomie de choix de ses clients, qui l oblige à rechercher la satisfaction maximale de ceux-ci avec les titulaires de ses marchés. En sa qualité d établissement public, elle est soumise à la contrainte d équilibre de ses comptes, mais elle n a pas pour vocation la recherche de résultats bénéficiaires optimisés. L UGAP constitue l un des leviers de la mise en œuvre des politiques publiques et de la rationalisation de la dépense publique. La centrale d achat est au cœur des réformes de l achat public et s inscrit comme acteur dans les plans gouvernementaux notamment en matière de soutien aux PME et à l emploi local, de développement durable et d innovation, ou encore dans l accompagnement de «l école à l ère du numérique». Avec la création, en 2009, du «Services des Achats de l État» (SAE) doté d une force de prescription importante et dont la mission est de contribuer à la professionnalisation de la filière achat des ministères et de générer des économies, le rôle d opérateur d achat de l UGAP auprès de l État s est trouvé renforcé. C est notamment dans ce cadre qu elle opère s agissant des véhicules, du papier éco-responsable, des consommables de bureau et de certains services aux bâtiments. 1 16/10/2013-1

2 2013 MODALITÉS D'INTERVENTION L UGAP opère principalement au profit de l État et de ses opérateurs, des collectivités locales et du secteur hospitalier et, plus accessoirement, auprès des personnes privées assurant une mission de service public. Depuis la modification de ses dispositions statutaires, intervenue au mois de décembre 2008, elle peut aussi désormais servir les entreprises privées titulaires de contrats de «partenariats publics privés» (PPP). Pratiquement, la centrale d achat acquiert des fournitures et des services destinés à des pouvoirs adjudicateurs. Cette fonction d'achat pour revente comprend l enregistrement des commandes et l émission des factures aux clients, d une part, la gestion des marchés (mise à jour des références, révision des prix ), la passation des commandes aux titulaires de marchés, le paiement de leurs factures et le traitement des éventuels litiges, d autre part. Elle est par ailleurs en mesure de mettre à disposition de ses clients des cadres contractuels (marchés ou accords-cadres), qu ils signent et dont ils assurent eux-mêmes l exécution. Modalités d intervention L UGAP constitue donc une solution d optimisation des coûts internes des titulaires de ses marchés et de ses clients, en contribuant à réduire les coûts des procédures, avant notification, et les coûts de déploiement et de gestion, après notification. L UGAP est par ailleurs active en matière de dématérialisation des flux d informations avec les titulaires des marchés (bons de commande, accusés de réception, factures). En 2012, l UGAP a ainsi reçu près de factures fournisseurs dématérialisées, représentant 55 % du nombre total de factures fournisseurs traitées. L objectif global de l établissement est de contribuer à l efficacité de l achat public et à la satisfaction des entités publiques. La croissance de son activité, passée de 666 M HT en 2004 à M HT en 2012, constitue un indicateur pertinent de l atteinte de cet objectif. Un réseau de proximité L UGAP dispose d un réseau d environ 600 collaborateurs sur plus de 1000 salariés, qui garantit une réelle présence territoriale. Ce dernier est structuré autour de 26 implantations régionales, généralement situées aux sièges des régions administratives, regroupées en 7 directions interrégionales (l Île-de-France étant assimilée à une «inter région»), et 1 direction en charge des relations avec les services centraux de l État et les grands opérateurs. 2 16/10/2013-2

3 Ce réseau de proximité, composé d équipes commerciales avant-vente et après-vente, assure respectivement l information, le conseil et la vente de l offre de produits et services disponible ainsi que le suivi des commandes et le contrôle de la qualité du service. Des spécialistes interviennent en conseil et support auprès des clients sur les offres les plus complexes. Dans une mission d ensemblier, des architectes d intérieur et un service logistique coordonnent par ailleurs, l ensemble des commandes et des prestations d installation. Des canaux à distance qui permettent un approvisionnement rapide ou dématérialisé : Ugap.fr propose la possibilité d approvisionnement dématérialisé au travers de solutions d e-commerce ou d e-procurement (ou e-approvisionnement). Portail unique sécurisé, ugap.fr permet de consulter, de passer commande et de payer par carte d achat, mais offre également le suivi des commandes, le respect des circuits de validation, l analyse des dépenses et la maîtrise des budgets par l accès à des statistiques en ligne est le numéro unique UGAP DIRECT, qui permet de contacter l UGAP quelle que soit la demande. Une plate-forme de conseillers, qui gèrent et orientent les appels téléphoniques, assurent l assistance des internautes sur ugap.fr et traitent, en direct, les devis et commandes sur un périmètre de produits simples et de consommables. * 3 16/10/2013-3

4 2013 ÉVOLUTION DE L'ACTIVITÉ Mieux que le chiffre d affaires, fondé sur le service fait, le montant des «commandes enregistrées» constitue l indicateur le plus pertinent de la progression de l activité de l établissement. L'évolution des commandes enregistrées (en M HT) est présentée dans l'histogramme cidessous. Evolution de l activité Produits et services Les véhicules et l informatique représentent plus de 50 % de l activité totale de l établissement. Le secteur des services est en croissance continue depuis plusieurs années, traduisant l accélération des politiques d externalisation des personnes publiques. D une manière générale, le recours à des modalités de location plutôt que d acquisition se développe tout comme la sélection d équipements technologiques plus proches du «juste besoin», notamment dans le secteur médical. Commandes enregistrées en millions d HT Véhicules 489 Informatique, télécommunications, reprographie et consommables 462 Services (nettoyage, gardiennage, services aux bâtiments, produits 328 pétroliers...) Médical 319 Mobilier de bureau, scolaire et équipement général 150 Total /10/2013-4

5 Clientèles En 2012, près de clients ont passé au moins une commande à l établissement. Le montant des commandes enregistrées se répartit, par catégorie de clientèles, de la façon suivante : ETAT ET OPERATEURS Segments de clientèles Commandes enregistrées en M Défense 134 Intérieur 133 Ecologie 47 Finances 39 Premier ministre 34 Education 15 Autres ministères 84 Opérateurs 150 TOTAL 636 COLLECTIVITES TERRITORIALES ET ORGANISMES SOCIAUX Départements 257 Communes 174 Intercommunalité 125 Régions 52 Organismes sociaux 108 TOTAL 716 HOSPITALIER TOTAL 364 AUTRES CLIENTS TOTAL 32 TOTAL GENERAL * 5 16/10/2013-5

6 UN RELAIS DES POLITIQUES PUBLIQUES 2013 La prise en compte par l UGAP des politiques publiques liées à la commande publique peut s analyser comme suit : L UGAP, les PME et l emploi local En 2012, 326 titulaires de marchés, dont un nombre significatif d entreprises industrielles, étaient des TPE ou des PME, représentant 65 % du nombre total de titulaires, et 19 % du montant des achats réalisés. En outre, les entreprises de taille intermédiaires (ETI), soit 152 entreprises, se sont vues adresser 55 % du montant des achats. Au-delà de ces pourcentages, l action facilitatrice de l accès des PME à la commande publique par l UGAP résulte des éléments suivants : l agrégation des besoins de plusieurs personnes publiques, ce qui contribue à réduire le nombre de procédures de mises en concurrence et, par conséquent, les coûts administratifs liés au formalisme des appels d offres ou des procédures adaptées ; sur le plan de la constitution de l offre et, en amont de la publication de la mise en concurrence, les acheteurs de l UGAP dialoguent avec l amont industriel, y compris évidemment des PME, et identifient de nouveaux candidats potentiels afin de susciter une intensité concurrentielle optimisée, car ce travail conditionne la réussite ultérieure de la procédure ; Un relais des politiques publiques il est également à noter que, du fait des contraintes de distribution résultant de l hétérogénéité de taille et d implantation des différentes personnes publiques, dont les besoins sont agrégés, la plupart des titulaires, même lorsqu il s agit d entreprises de grande taille, disposent naturellement d implantations nationales mais aussi, quasi nécessairement, régionales ; cela est notamment le cas dans le secteur des services aux bâtiments et aux personnes, où nombre de titulaires de marchés, grands prestataires à réseaux, ont largement recours à l emploi local ; au-delà du strict respect des délais de paiement de 30 jours, autorisant une optimisation du besoin en fonds de roulement des titulaires, l UGAP offre l accès à un seul «lieu» de facturation, de recouvrement, de traitement et de résolution des litiges ; l accès commercial pour le titulaire, à un marché de taille nationale, s inscrivant dans une durée de 3 ans en moyenne, ainsi que la possibilité d une gestion simplifiée du marché (un seul lieu de mise à jour des références et des prix pendant toute sa durée) ; sur le plan de la diffusion de l offre, un réseau d environ 600 personnes couvrant le territoire, des catalogues et des documents commerciaux à diffusion nationale large, ( exemplaires pour le catalogue général), et un site de présentation de l offre et de commande en ligne ; tous éléments de nature à réduire les frais de vente et de commercialisation du titulaire. Membre depuis 2008 de l association Pacte PME et signataire en 2010 de la Charte des relations inter-entreprises, initiée par la Médiation nationale et la CDAF (Compagnie des dirigeants et acheteurs de France), l UGAP s est vue décerner en 2013 par ces dernières le label «Relations fournisseur responsables», visant à distinguer les entreprises faisant preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs, et à consolider leur engagement de progrès en matière d achats. Dans ce cadre, UGAP a introduit en 2012 le principe de la médiation dans ses marchés et accords-cadres, et désigné un médiateur interne (contact : 6 16/10/2013-6

7 L UGAP et le développement durable L UGAP est un relais des politiques de développement durable, sous le double aspect de la protection de l environnement et de l insertion professionnelle des publics éloignés du monde du travail. Depuis 2003, l UGAP s est engagée dans une démarche visant à prendre en compte le développement durable dans ses achats de produits et de services. Jusqu en 2006, cette démarche a porté essentiellement sur les mobiliers scolaires et de bureau, avec la prise en compte du label «NF Environnement» et les véhicules (GNV, GPL ). Depuis 2006, une politique volontariste a été mise en place sur toutes les lignes de produits. A cet effet, l établissement a aménagé son organisation, et mis en place une méthodologie visant à la prise en compte systématique des objectifs de développement durable. S agissant de l organisation, une responsabilité transverse «achats responsables et développement durable», qui capitalise les expériences de l établissement, a été mise en place depuis plusieurs années au sein de la direction de l offre, chargée d assurer une fonction d expert auprès des acheteurs, de gérer les relations avec les organismes publics et privés responsables ou s intéressant au développement durable. Une méthodologie de constitution de l offre a été élaborée progressivement, avec pour objectif la recherche du double bénéfice économique et environnemental (social lorsque cela est possible et/ou pertinent, notamment dans le domaine des services, éventuellement par recours à l article 15 du code des marchés publics, qui permet de réserver certains marchés aux entreprises adaptées). Pour chaque procédure, l analyse porte sur le niveau d exigence environnementale et/ou sociale à prévoir dans le cahier des charges, en fonction de l état du marché économique. Dans certains cas, le cahier des charges définit des spécifications techniques obligatoires en vue de sélectionner un produit ou un service de haute performance en matière de développement durable. La pondération du critère (et des sous-critères) est couramment de 10 à 20 %, suivant l objet du marché. Les deux dispositifs (exigences du cahier des charges et critères) peuvent se combiner au sein d un même lot. Cette démarche a permis de constituer, dans de nombreux secteurs d activité de la centrale d achat, des offres intégrant ces critères, voire au caractère environnemental affirmé : - papier de reprographie éco-responsable ; - micro-ordinateurs ; - véhicules légers ; - prestations de formation à l éco-conduite ; - prestations de services de nettoyage de locaux ; - produits d entretien ; - vêtements de travail ; - mobilier de bureau ; - récupération et retraitement des déchets d équipements électriques et électroniques. 7 16/10/2013-7

8 L accompagnement des politiques gouvernementales Plan gouvernemental en matière de véhicules hybrides et électriques En 2010/2011, en collaboration avec le Groupe La Poste, l UGAP a contribué au développement d une nouvelle filière industrielle d importance majeure dans le domaine des véhicules électriques. En complément, elle développe aujourd hui une offre étendue en matière de mobilité durable (véhicules électriques et hybrides), allant des deux roues aux véhicules de transport en commun ou d entretien de la voirie. Tout au long de l année, l UGAP organise des manifestations destinées à promouvoir les nouvelles solutions de mobilité durable et leur intérêt pour les parcs automobiles du secteur public. Plan gouvernemental «l école à l ère du numérique» L UGAP est sollicitée par le Ministère de l Éducation nationale pour mettre à disposition des collectivités une offre dans le cadre du plan «L école à l ère du numérique». A ce titre elle proposera dès le mois de juin 2013 aux acteurs de l éducation une offre globale d équipements et de prestations associées. En complément, l UGAP construit une offre d «espace numérique de travail» pour le premier degré qui sera disponible au début de l année * 8 16/10/2013-8

ACHATS INNOVANTS. Feuille de route de l UGAP

ACHATS INNOVANTS. Feuille de route de l UGAP ACHATS INNOVANTS 2014 ACHATS INNOVANTS Feuille de route de l UGAP 2015-2016 Direction de l Offre 17 novembre 2014 1 Sommaire PRESENTATION DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP)...3 1 - STATUT

Plus en détail

Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP

Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP Comment faire de la gestion fournisseurs un levier de la performance achat? Sébastien TAUPIAC - Directeur Adjoint des Achats UGAP 1 Quelques chiffres clés Une activité de 1,69 milliards d'euros dont 380

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

«Recouvrer des marges de manœuvre par la professionnalisation des achats» Journée ADGCF 6 mars 2014. juridiquement»

«Recouvrer des marges de manœuvre par la professionnalisation des achats» Journée ADGCF 6 mars 2014. juridiquement» «Recouvrer des marges de manœuvre par la professionnalisation des achats» Journée ADGCF 6 mars 2014 «Mieux acheter sans se mettre hors jeu juridiquement» Sabine DARROZE Docteur en Droit public Responsable

Plus en détail

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ;

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ; PREAMBULE L étude des dossiers soumis à la Médiation du crédit depuis sa création en novembre 2008 a révélé un certain nombre de difficultés dans la relation des PME avec leurs grands clients, donneurs

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-81 du 2 juillet 2013 relative à la création de la Banque Publique d Investissement, entreprise commune de l État français et à la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

LABEL «RELATIONS FOURNISSEUR RESPONSABLES»

LABEL «RELATIONS FOURNISSEUR RESPONSABLES» LABEL «RELATIONS FOURNISSEUR RESPONSABLES» Référentiel d objectifs d évaluation de la Charte des relations inter-entreprises 1/9 VALIDEE LE 08/02/2013/ V2 DOMAINE : RELATIONS DURABLES ET EQUILIBREES ENTRE

Plus en détail

Vers une politique d'achat durable

Vers une politique d'achat durable Vers une politique d'achat durable Document réalisé par : François BLARD Ucanss (scribe) Brigitte BOSC Cnamts Christophe CADEAU Caf Annecy Stéphane DIZZY Cnaf Lionel FERRARIS Ucanss Serge HOMBERT Ugap

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Guide des marchés publics

Guide des marchés publics En 2013, 72 marchés publics émis et exécutés pour un montant total de 10 396 629 501 FDJ Guide des marchés publics Autant d opportunités à la portée des PME djiboutiennes peu importe leur taille et leur

Plus en détail

Alliance Emploi-Environnement

Alliance Emploi-Environnement Alliance Emploi-Environnement Appel à projet visant à favoriser le développement de filières de matériaux durables de construction en Wallonie Date limite de retour des dossiers de candidature : 20 février

Plus en détail

LES MARCHÉS À BONS DE COMMANDE

LES MARCHÉS À BONS DE COMMANDE LES MARCHÉS À BONS DE COMMANDE Avant le code 2006, les marchés à bons de commande faisaient partie, avec les marchés à tranches conditionnelles, de la catégorie des «marchés fractionnés» (code 2001, art.

Plus en détail

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Entretien Professionnel Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Date: Mars 2015 Rédacteur: AGEFOS PME Ile-de-France AGEFOS PME IDF / Appel à propositions Formations Entretien

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

TRAVEL. La solution de gestion de vos déplacements professionnels

TRAVEL. La solution de gestion de vos déplacements professionnels TRAVEL La solution de gestion de vos déplacements professionnels 1 Acteur de la transformation numérique des entreprises, Cegid répond aux besoins des entreprises et organisations de toutes tailles, dans

Plus en détail

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM

Descriptif du poste de. Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Consultant : Alain VERHACK Date : 03/02/2014 Descriptif du poste de Chargé d Affaires au sein du Groupe CIM Page 2 sur 5 SOCIÉTÉ NOM : Groupe CIM ADRESSE DU SIÈGE : 55, rue du Bois Chaland CE 2928 Lisses

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2014 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE METIERS

Plus en détail

Appel à candidature des «Experts Spécialistes»

Appel à candidature des «Experts Spécialistes» Appel à candidature des «Experts Spécialistes» CONTEXTE NATIONAL // Le projet Industrie du futur, nouvelle matrice de la France industrielle Le projet, lancé par le président de la République le 14 avril

Plus en détail

Décision n 15-DCC-71 du 17 juin 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Papeteries Pichon par la société Manutan International

Décision n 15-DCC-71 du 17 juin 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Papeteries Pichon par la société Manutan International RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-71 du 17 juin 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Papeteries Pichon par la société Manutan International L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

Agence webmarketing & digitale

Agence webmarketing & digitale g 04 67 49 12 20 i cibleweb.com cement Agence webmarketing & digitale Depuis la création de cibleweb.com notre objectif reste inchangé Accompagner les PME dans l optimisation de leur présence en ligne

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES

POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES Références : Directive européenne 2004/18/CE du 31 mars 2004 modifiée relative à la coordination des procédures de passation des

Plus en détail

Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya

Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques Les experts des opérations logistiques Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques www.almav-logistics.com 2 Qui sommes nous? Nos services Nos missions

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DIRECTEUR GENERAL ADJOINT UNITE RESSOURCES HUMAINES 253, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

Le dialogue compétitif

Le dialogue compétitif Rapports et études Les prises de position de la Chambre de commerce et d industrie de Paris Le dialogue compétitif Trois propositions d'amélioration de la procédure dans les marchés publics et les contrats

Plus en détail

La réforme des achats. 21 et 22 juin 2010

La réforme des achats. 21 et 22 juin 2010 La réforme des achats 21 et 22 juin 2010 LE MANDAT FIXE PAR LETTRE DE MISSION DU MINISTRE n 011083 DU 30 JUILLET 2008 PRINCIPAUX POINTS Des objectifs quantifiés ««au service des clients de la fonction

Plus en détail

Dossier de Consultation

Dossier de Consultation Dossier de Consultation Marché n 06_30 Marché passé en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des charges et modalités de la consultation Conception et réalisation d une carte de

Plus en détail

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE DU BATIMENT DE COORDINATION DECHETS CAS DES OPERATIONS DE CONSTRUCTION

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE DU BATIMENT DE COORDINATION DECHETS CAS DES OPERATIONS DE CONSTRUCTION GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE DU

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT Rédigé par : C. DENIS Validé par : G. DJAGUIDI Date : 19 03 14 Mise à jour : VALIDATION G. Développement Durable : 25 03 14 COPIL Qualité : 28 03 14 Réf : L 11 Version : 1 Modifications apportées : V2

Plus en détail

Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic

Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de concentration adressé

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global 02 avril 2015 Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global l opportunité de raisonner global Dérégulation incertitudes opportunités Nouvelles

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. entre Gaz réseau Distribution France et. Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution

CONVENTION DE PARTENARIAT. entre Gaz réseau Distribution France et. Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution CONVENTION DE PARTENARIAT entre Gaz réseau Distribution France et Brest métropole océane, autorité concédante du réseau de distribution pour favoriser l alimentation en gaz naturel des chaufferies et autres

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014. CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32

DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014. CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32 DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014 CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32 SOMMAIRE Un dispositif au service des entreprises p. 3 Jouer un rôle de facilitateur

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX POUVOIRS ADJUDICATEURS

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX POUVOIRS ADJUDICATEURS TABLEAU DE CONCORDANCE CMP 2004 CMP 2006 CODE DES MARCHES PUBLICS 2004 CODE DES MARCHES PUBLICS 2006 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX POUVOIRS ADJUDICATEURS Article 1-I Définitions Marchés publics Art. 1-I

Plus en détail

GUIDE INTERNE DE LA COMMANDE PUBLIQUE ET DES ACHATS DE LA CCI DE REGION RHONE-ALPES

GUIDE INTERNE DE LA COMMANDE PUBLIQUE ET DES ACHATS DE LA CCI DE REGION RHONE-ALPES GUIDE INTERNE DE LA COMMANDE PUBLIQUE ET DES ACHATS DE LA CCI DE REGION RHONE-ALPES En référence au règlement intérieur de la CCI de région Rhône-Alpes, l objet du présent document est de définir les règles

Plus en détail

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES Programme prévisionnel d actions proposées entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2009 AXE 1 : Développement et accompagnement stratégique Les entreprises de la

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

sommaire Service des Marchés publics Dernière mise à jour Septembre 2007 1

sommaire Service des Marchés publics Dernière mise à jour Septembre 2007 1 sommaire Service des Marchés publics Dernière mise à jour Septembre 2007 1 Préambule 3 Définitions et Grands principes 4 Recensement et analyse des besoins dans le cadre de la préparation budgétaire 9

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

Le système PEFC en bref

Le système PEFC en bref 10-1-1 NOTE À L ATTENTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PUBLIANT UN APPEL D OFFRE PUBLIC INTÉGRANT UNE EXIGENCE PEFC OU UNE EXIGENCE DE CERTIFICATION DE LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT Devant le fort

Plus en détail

Editeur de solutions de gestion à votre service

Editeur de solutions de gestion à votre service Editeur de solutions de gestion à votre service L informatique raisonnée et agile a toujours innové pour vivre mieux et prospérer. Ainsi, l arrivée massive de L homme l informatique a transformé de façon

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-92 du 23 juillet 2015 relative à la prise de contrôle conjoint d une société civile immobilière nouvellement créée pour la détention d un actif immobilier à usage

Plus en détail

LES CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS

LES CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS LES CLAUSES D INSERTION DANS LES MARCHES PUBLICS Etude réalisée par Maître Bonnefoi Docteur d Etat en Droit Docteur en Droit Public Diplômée de Sciences Politiques Certificated of advanced European studies

Plus en détail

GUIDE DU RECENSEMENT DES ACHATS PUBLICS

GUIDE DU RECENSEMENT DES ACHATS PUBLICS Direction des affaires juridiques Direction générale de la comptabilité publique GUIDE DU RECENSEMENT DES ACHATS PUBLICS AVERTISSEMENT er Les dispositions du code des marchés publics annexé au décret n

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

LE E-COMMERÇANT SES PROBLÉMATIQUES

LE E-COMMERÇANT SES PROBLÉMATIQUES Présentation agence LE E-COMMERÇANT SES PROBLÉMATIQUES ACHATS Acheter les meilleures offres aux meilleures prix. VENTES Vendre un maximum avec une rentabilité forte. LOGISTIQUE Envoyer vos produits à temps

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 14 septembre 2007 C2007-87 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 août 2007,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Décision n 16-DCC-57 du 22 avril 2016 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Financière Parcours par la société Temsys

Décision n 16-DCC-57 du 22 avril 2016 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Financière Parcours par la société Temsys RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 16-DCC-57 du 22 avril 2016 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Financière Parcours par la société Temsys L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

guide des achats publics à base de bois être un acteur responsable

guide des achats publics à base de bois être un acteur responsable > Retrouvez les points clés de la certification forestière PEFC sur www.pefc-france.org 8, avenue de la République - 75011 Paris Tél. : +33 1 43 46 57 15 - Fax : +33 1 43 46 57 11 info@pefc-france.org

Plus en détail

Recensement des besoins et calcul des seuils

Recensement des besoins et calcul des seuils Collège juridique 4 octobre 2012 Recensement des besoins et calcul des seuils L ordonnance de n 2005-649 du 6 juin 2005 ainsi que son décret d application fixent les seuils applicables en matière de mise

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. IHU Strasbourg. Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. IHU Strasbourg. Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES IHU Strasbourg Institut Hospitalo Universitaire de Strasbourg CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Objet du marché ASSISTANCE JURIDIQUE Marché passé selon une procédure

Plus en détail

Togo. Loi portant organisation des services publics de l eau potable

Togo. Loi portant organisation des services publics de l eau potable Loi portant organisation des services publics de l eau potable Loi n 2010-006 du 18 juin 2010 modifiée [NB - Loi n 2010-006 du 18 juin 2010 portant organisation des services publics de l eau potable et

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Test de fonctionnement sur un périmètre restreint

Test de fonctionnement sur un périmètre restreint Test de fonctionnement sur un périmètre restreint Méthodologie utilisée par les trois départements pour le choix des segments d achats, la réalisation de marchés exemplaires et le bilan Il ne s agit pas

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

Cohérence des dépenses déclarées au regard des prestations réalisées et des clauses du contrat

Cohérence des dépenses déclarées au regard des prestations réalisées et des clauses du contrat PROCÉDURE DE CONTRÔLE DE REGULARITE DE L ACHAT PUBLIC POUR LES DOSSIERS RELEVANT DES AXES I, III, IV ET VI DU PROGRAMME OPERATIONNEL 2007-2013 COMPETITIVITE ET EMPLOI DE MIDI-PYRÉNÉES 01.08.2013 I.- Contrôle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Circulaire du 24 décembre 2007 relative à la passation des marchés publics d assurances NOR : ECEM0755510C

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque, module 2 : Administration, gestion Lundi 23 novembre Lidwine HARIVEL Formation ABF d auxiliaire de bibliothèque 2015 / 2016 Sommaire Partie I Organisation institutionnelle et

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction de la Réglementation du Développement et de la Qualité L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES au cœur de la stratégie de développement touristique «Vision

Plus en détail

APPEL A PROJET SITE INTERNET d E-COMMERCE DOSSIER DE PRESENTATION

APPEL A PROJET SITE INTERNET d E-COMMERCE DOSSIER DE PRESENTATION >>>>>> APPEL A PROJET SITE INTERNET d E-COMMERCE DOSSIER DE PRESENTATION L e-commerce ou le commerce électronique se défini comme l ensemble des transactions commerciales à destination des particuliers

Plus en détail

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre 2012 1 dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité?

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES N PA 2011/17 CONSEIL JURIDIQUE ET REPRESENTATION EN JUSTICE POUR LA VILLE DE CLAYE-SOUILLY Etablie en application du Code des marchés

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines 2012 Dossier suivi par : Nadine FERRE, Inès MARANON Adresses de retour de la proposition

Plus en détail

LA PASSATION DES MARCHES DE TRAVAUX DE CERTAINS ORGANISMES NON SOUMIS AU CODE DES MARCHES PUBLICS

LA PASSATION DES MARCHES DE TRAVAUX DE CERTAINS ORGANISMES NON SOUMIS AU CODE DES MARCHES PUBLICS N 108 - MARCHES n 23 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 07septembre 2007 ISSN 1769-3993 LA PASSATION DES MARCHES DE TRAVAUX DE CERTAINS ORGANISMES NON SOUMIS AU CODE DES MARCHES PUBLICS L essentiel

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEILS POUR LA REALISATION DE PRESTATIONS DE DIAGNOSTIC RH et FORMATION TPME EXERCICES 2016-2017 DOSSIER DE CONSULTATION Dossier de consultation : DC /14 / N 1/2016 Date de

Plus en détail

Fiche d aide à la décision de publier à l usage des administrations

Fiche d aide à la décision de publier à l usage des administrations PREMIER MINISTRE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE Fiche d aide à la décision de publier à l usage des administrations pour l application de la circulaire du

Plus en détail

MARCHE PUBLIC PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE. (Articles 28 et 77 du code des marchés publics)

MARCHE PUBLIC PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE. (Articles 28 et 77 du code des marchés publics) MARCHE PUBLIC PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 77 du code des marchés publics) Impression, façonnage, conditionnement et livraison des supports de communication pour les besoins de la

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude»

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CONTEXTE ET ENJEUX La labellisation Empl itude représente un levier de valorisation économique

Plus en détail

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI)

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) 1. Objectifs de l aide à l investissement La subvention d investissement de la Collectivité Départementale de Mayotte a pour finalité de favoriser la création et le développement

Plus en détail

ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS

ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS PREMIER MINISTRE LE HAUT COMMISSAIRE À LA JEUNESSE ANNEXE 1 : RAPPELS SUR LES REGLES ENCADRANT LES RELATIONS FINANCIERES DES COLLECTIVITES PUBLIQUES AVEC LES ASSOCIATIONS Les associations à but non lucratif

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE SAVOIRS S41- Les bases de la mercatique 411- La démarche mercatique la démarche globale de prise en compte du marché LIMITES DE

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETLL1423395D Intitulé du texte : Décret relatif aux normes de performance énergétique minimale des logements collectifs faisant l objet d une vente par

Plus en détail

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec;

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec; TITRE : Politique relative aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction ORIGINE PAGE 1 de 20 Direction des services des ressources financières et matérielles RÉPONDANT Direction

Plus en détail

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot 1. Les principes de la commande publique 2. Le cadre général de la commande publique 3. Les possibilités de prise en compte du développement durable dans un marché public Olivier Frot, Consultant-formateur,

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail