Les GES, Inventaire, Plan d action et Plan d adaptation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les GES, Inventaire, Plan d action et Plan d adaptation"

Transcription

1 VILLE DE TROIS-RIVIÈRES Les GES, Inventaire, Plan d action et Plan d adaptation Jean-Luc Allard, ing. Vice-président, SNC-Lavalin inc., Division Environnement Julien St-Laurent M.Sc. Env. Spécialiste environnement Ville de Trois-Rivières

2 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte et objectifs 2. Mise à jour de l inventaire des émissions de GES 3. Plan d action 4. Plan d adaptation Ville de Trois-Rivières

3 3 Ville de Trois-Rivières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS

4 4 Contexte et objectifs VILLE DE TROIS-RIVIÈRES ET LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Politique du développement durable (PDD) avec plan d action sur 5 ans Une des thématiques de la PDD est «Air et changements climatiques» Objectif de réduction des GES de 20% sur 20 ans PROGRAMME CLIMAT MUNICIPALITÉS (PCM) VOLET 2 Mettre à jour et compléter l inventaire des émissions de GES Développer un plan d action qui détaille et priorise les actions à mettre en place afin de réduire les GES Réalisation d un plan d adaptation aux changements climatiques

5 5 Ville de Trois-Rivières 2. MISE À JOUR DE L INVENTAIRE GES

6 6 Mise à jour de l inventaire GES 1 er champ Municipalité exerce un contrôle direct 2 e champ Municipalité a responsabilité mais service assuré par un tiers 3 e champ Autre émissions GES à l intérieur du territoire Secteur corporatif Administration municipale Secteur corporatif Administration municipale Secteur collectif Ensemble du territoire Bâtiments municipaux et autres installations Équipements motorisés municipaux Traitement des eaux usées Bâtiments municipaux et autres installations Équipements motorisés municipaux Traitement des eaux usées Traitement des matières résiduelles Transport routier

7 7 Inventaire des émissions de GES corporatives Ville de Trois-Rivières Sous-traitants 23% Autres (génératrices, compresseurs) 0.4% Traitement des eaux usées 23% Bâtiments municipaux 24% Climatisation (véhicules) 1% Parc de véhicules 24% Gestion des eaux 4% Climatisation (bâtiments) 1% Éclairage public 0.2%

8 8 Ville de Trois-Rivières 3. PLAN D ACTION

9 9 Plan d action RÉUNION REMUE-MÉNINGES AVEC TOUS LES INTERVENANTS SUJETS DISCUTÉS Revue de l inventaire Priorisation / liens des actions ÉQUIPES CONSULTÉES - Équipe de coordination Électromécanique Flotte véhicules Parcs et espaces verts Eaux usées et égouts Canalisation souterraine Voirie Bâtiments Production d eau potable souterraine et en surface Soutien opérationnel Services techniques

10 10 Plan d action EXEMPLES DE PROJETS DE RÉDUCTION Audit de la flotte municipale Carburants alternatifs Conduite éco-responsable Conversion d éclairage Plateforme hydrogène Distribution de barils d eau de pluie

11 11 Ville de Trois-Rivières 4. PLAN D ADAPTATION

12 12 Plan d adaptation STRATÉGIE ÉQUILIBRÉE Réduction des GES Mesure réactive Réduire ou éliminer/séquestrer Pré-requis: inventaire des émissions de GES VS Adaptation aux Changements climatiques Mesure préventive Incertitude: ampleur et répercussions possibles Pré-requis: évaluation des vulnérabilités au climat

13 13 Impacts climatologiques LIMITER L AMPLEUR DES IMPACTS ET ADAPTATION À CERTAINES RÉPERCUSSIONS INÉVITABLES Épisodes de sécheresse Assèchement accru de l intérieur continental, Moins grande accumulation de neige Hausse de la fréquence des vagues de chaleur et des épisodes de smog, amplifiés par l effet d îlot de chaleur; Augmentation du nombre et de l intensité des tempêtes Élévation du niveau de la mer Accroissement de la violence et de la fréquence de certains phénomènes météorologiques extrêmes.

14 14 Impacts climatologiques PRÉVISIONS MOYENNES CLIMATIQUES SUD DU QUÉBEC Été Horizon 2020 Horizon 2050 Horizon 2080 Température 1,4 C +2,5 C +3,5 C Précipitations 0% 0 à +,35% 0 à +10% Hiver Horizon 2020 Horizon 2050 Horizon 2080 Température + 1,8 C +3,2 C +4,7 C Précipitations +7,4% +13,3% +21% Prévisions températures, Ouranos, 2010

15 15 Plan d adaptation Implication active de la communauté Impacts appréhendés Stratégies d adaptation Étapes de mise en œuvre d une stratégie d adaptation Implication de l aménagement du territoire de V3R Urbanisme Schéma d aménagement Zonage Planification de développement

16 16 Plan d adaptation IMPACTS APPRÉHENDÉS Systèmes bâtis Systèmes naturels Systèmes sociaux ÉQUIPES CONSULTÉES Division développement durable et aménagement du territoire Services techniques Équipe de coordination Union des producteurs agricoles Foresterie

17 17 Matrice d analyse de risques Adaptée du Protocole d'ingénierie pour l évaluation de la vulnérabilité des infrastructures au changement climatique du CVIIP Comité sur la Vulnérabilité de l Ingénierie de l Infrastructure Publique - Ingénieurs Canada et Ressources Naturelles Canada Processus par étapes pour évaluer l impact du changement climatique sur la Ville de Trois-Rivières Tient en compte les 3 systèmes (bâtis, naturels et sociaux) Regroupe les informations tirées des discussions avec les équipes internes consultées

18 18 FACTEURS D ÉCHELLE ET SEUILS DE RISQUES Facteurs d'échelle Échelle Probabilité (P) Gravité (G) 0 Négligeable ou non applicable Négligeable ou non applicable 1 (Fortement) improbable Changement mesurable/ très faible/ improbable/ rare 2 Lointaine Changement faible/ rare/ marginal dans la fonctionnalité Faible 3 Occasionnelle Perte occasionnelle d'une certaine capacité Modérée Interprétation de G au contexte de V3R Négligeable ou non applicable Mesurable/ très faible/ improbable/ rare 4 Modérée/possible Perte modérée d'une certaine capacité Significative 5 Souvent Perte de capacité et d'une certaine fonction très probable/ régulière 6 Probable Perte de fonction majeure/ très probable/ critique Très forte 7 Certaine/ hautement probable Perte extrême/ fréquente/ continue de l'actif Extrême Forte Seuils de risques Risque (R) = Probabilité (P) x Gravité (G) < 12 Risque faible - Éliminer des analyses ultérieures > 36 Risque moyen - Conserver aux fins d'analyses ultérieures Risque élevé - Se rendre immédiatement aux recommandations pour réagir à la vulnérabilité

19 19 GRILLE DES ÉVÈNEMENTS ET FACTEURS DE CHANGEMENTS POTENTIELS

20 20 INFRASTRUCTURE ET BÂTIMENTS MUNICIPAUX SYSTÈMES BÂTIS

21 21 INFRASTRUCTURE ET BÂTIMENTS MUNICIPAUX SYSTÈMES BÂTIS PLUIE INTENSE vs CAPACITÉ DU RÉSEAU Probabilité de l évènement pluie intense Probable : les précipitations seront plus intenses et plus fréquentes Gravité liée à la capacité du réseau Capacité du réseau de collecte des eaux pluviales et usées Dépassement des capacités vs -pluies plus intenses -nouveaux développements Perte de fonction majeure Postes de pompage / Refoulements d égouts / Débordements Solutions possibles Réviser les critères de design Meilleure intégration de l urbanisme Gestion des bassins versants et surfaces absorbantes

22 SOCIÉTÉ- SYSTÈMES SOCIAUX 22

23 23 SOCIÉTÉ SYSTÈMES SOCIAUX TEMPÉRATURES ÉLEVÉES vs POPULATION À RISQUE Probabilité de l évènement températures élevées Probable: les températures vont augmenter Gravité liée à la population à risque Morbidité/mortalité Îlots de chaleur Solutions possibles Plantation d arbres Urbanisme (varier les types de surface) Programme Alerte-Chaleur-Santé Révision du plan d intervention d urgence

24 24 Stratégies d adaptation DENSIFICATION DE LA VÉGÉTATION LE LONG DES PRINCIPAUX AXES DE CIRCULATION Plan de densification selon les Îlots de chaleur identifiés par l Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ) Identification des besoins selon les secteurs : Secteur Des Forges: 16 arbres Secteur Des Récollets : 66 arbres Secteur du Boulevard G.H. Kruger : 62 arbres Secteur du stationnement St-Honoré/Bellefeuille : 7 arbres Secteur Boulevard du Carmel : 47 arbres

25 25

26 26 ENVIRONNEMENT, RESSOURCES NATURELLES ET TERRITOIRE SYSTÈMES NATURELS

27 27 ENVIRONNEMENT, RESSOURCES NATURELLES ET TERRITOIRE SYSTÈMES NATURELS PLUIE INTENSE vs PRÉPARATION DES TERRES ET SEMENCES Probabilité de l évènement pluie intense Probable: les précipitation seront plus intenses et plus fréquentes Gravité liée à la préparation des terres et semences Perte de fonction majeure Érosion des sols L évacuation de l eau doit se faire rapidement avec un système de drainage très efficace Exacerbe l érosion des sols Solutions possibles Aménagement de berges Révision des plans d exploitation par un agronome

28 28 Plan d adaptation STRATÉGIES D ADAPTATION Transport maritime : débit à la baisse l été Revue des cartes maritimes Réfection d infrastructures; surcreusement Alimentation en eau potable Localisation des prises d eau Qualité de l eau brute Bris d infrastructure? Fuites des réseaux; trop fortes demandes ponctuelles ou faible pluviométries? Contamination ponctuelle ou diffuse des sources d eau potable? Localisation rejets d eaux usées vs prises d eau potable Stratégie de gestion des eaux pluviales Stratégie alertes-chaleurs-santé

29 29 Plan d adaptation STRATÉGIES D ADAPTATION Intégrer l adaptation aux changements climatiques aux processus, politiques et mécanismes existants. Plus logique et plus prudent financièrement Dans les devis d infrastructures; Au plan triennal d immobilisation; Schéma d aménagement; Plan d urbanisme; Schéma de couverture de risques et plan de mesures d urgences.

30 30 MERCI! QUESTIONS Jean-Luc Allard, ing. Vice-président SNC-Lavalin inc., Division Environnement (514) Julien St-Laurent, M.Sc. Env. Spécialiste environnement Ville de Trois-Rivières

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Plan d adaptation aux changements climatiques de la Ville de Trois-Rivières

Plan d adaptation aux changements climatiques de la Ville de Trois-Rivières Plan d adaptation aux changements climatiques de la Ville de Trois-Rivières Julien St-Laurent, M.Sc.Env., CCO Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable du territoire

Plus en détail

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Impacts et adaptations aux changements climatiques des infrastructures municipales

Plus en détail

Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition

Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition Plan d adaptation aux changements climatiques Ville de Trois-Rivières Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion

Plus en détail

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Yvan Rheault, ing. Direction de l environnement et du développement durable Conférence Réseau action climat Canada, Montréal

Plus en détail

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique La montagne en France : ¼ du territoire, 6 massifs, 12 régions, 48 départements, 6200 communes Au-delà du changement climatique,

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU 1111 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES PROBLÉMATIQUE ET OBJECTIFS

Plus en détail

Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau

Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau Dominique RENAUDET, Directeur Recherche, Innovation et Développement Durable Climate services - Towards the provision of tailored climate

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN EAU

APPROVISIONNEMENT EN EAU APPROVISIONNEMENT EN EAU Pourquoi est-ce un problème prioritaire? Deux raisons principales font de l approvisionnement en eau un enjeu important pour le territoire du COBAMIL. D abord, l eau brute destinée

Plus en détail

Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique

Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique Modélisation PCSWMM 2D d un secteur critique Par : Véronique Fortier, ing., Tetra Tech, division Municipal - Eau Marie Paré-Bourque,ing., M.Sc, Tetra Tech, division Municipal - Eau Boris Gervais Salou,

Plus en détail

Gestion et réduction des GES en milieu municipal: les défis de la mise en oeuvre

Gestion et réduction des GES en milieu municipal: les défis de la mise en oeuvre Gestion et réduction des GES en milieu municipal: les défis de la mise en oeuvre Julien St-Laurent, M.S.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable du territoire

Plus en détail

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Colloque «Tous en action pour la St-François» Conférence de Michel Cyr 11 juin 2013 1 Plan de la présentation 1 : Contexte et définitions

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales La gestion des eaux pluviales Prévenir les impacts des pluies intenses : le réseau d égout n est pas un trou noir Juin 2014 Partie I La place des infrastructures vertes 1 Charge hydraulique : la vitesse

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 1 er juin 2015 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le lundi 1 er juin 2015,

Plus en détail

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre consultations citoyennes Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre 2 novembre 2015 19 h à 21 h / école l'équinoxe La Ville de Laval a le plaisir de vous présenter les grandes lignes d un

Plus en détail

Inventaire québécois des émissions. Infocentre de santé publique

Inventaire québécois des émissions. Infocentre de santé publique Les émissions atmosphériques des sources fixes et mobiles Julie Paradis, MDDEP Magalie Canuel, INSPQ JASP, 1 er décembre 2011 Plan de la présentation Inventaire québécois des émissions atmosphériques (IQÉA)

Plus en détail

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Kristell ASTIER-COHU DREAL Auvergne-Rhône-Alpes / Délégation de bassin 1 La gestion quantitative

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 PRÉAMBULE La gestion des eaux pluviales vise trois enjeux principaux : Réduire le risque d inondations ; le dimensionnement du

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DE L EAU PLAN D ACTION 2013-2017

POLITIQUE DE GESTION DE L EAU PLAN D ACTION 2013-2017 POLITIQUE DE GESTION DE L EAU PLAN D ACTION 2013-2017 Ville de Rivière-du-Loup Avril 2013 Service de l environnement et développement durable 1 Table des matières Mise en contexte 3 Plan d action 2013-2017

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE

POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE NUMÉRO : OBJET : ENV-2011-001 Utilisation et gestion du Fonds vert DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 31 mai 2011 RÉS. N O. : CM-2011-496 DATE DE RÉVISION : RÉS. N O. : SERVICE :

Plus en détail

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la

Introduction. Introduction. Introduction. Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la Les aménagements hydro-agricoles: un outil important pour améliorer la qualité de l eaul Introduction Les pratiques de conservation des sols, un outil précieux pour réduire l érosion! Ghislain Poisson,

Plus en détail

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Gestion en Temps Réel de la Rivière Lorette - Congrès Infra 2015 Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Adaptation des outils de gestion et de prévision des inondations Denis Brisson, Ing., Ville de

Plus en détail

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83)

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Données contextuelles : Générales Patrimoine Politique énergétique Aspects organisationnels : Place et rôle

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable?

Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable? Comment évaluer si l entretien de votre bâtiment est fait de façon raisonnable? Sebastiano DePani, ing. M.Sc.A GES Technologies inc. 6705, Jean Talon Est, bureau 100 Montréal (Québec) H1S 1N2 Tél.: (514)

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE Située aux portes d Angers, s étend sur 1 955 ha Territoire d Angers Limite communale 1 / 8 Commune de Trélazé Réseau eau pluviale (canalisation et fossé) Ouvrage de rétention

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada?

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Juillet 2011 Note d information Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? par l Institut Pembina et la Fondation David Suzuki La Fondation David Suzuki et

Plus en détail

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES Journée d information technique 21 mars 2012 Pascale Dombrowski Emmanuel Dalpé-Charron Pierre-Yves Collin Andréanne Masson Jean Milette Photo: Pierre-Yves Collin

Plus en détail

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique.

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. de lecture Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. Afin d aider le lecteur à se forger une opinion sur la

Plus en détail

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE Julie René, Ing Chef de division gestion des infrastructures TABLE DES MATIÈRES Préambule (mise en contexte des projets

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION

RENCONTRE D INFORMATION RENCONTRE D INFORMATION PROJET D INFRASTRUCTURES D AQUEDUC, D ÉGOUT SANITAIRE ET DE VOIRIE Secteur Du Domaine Rue Bernard-Boucher et Grande-Allée Le mardi 18 septembre 2012 1 ORDRE DU JOUR Mot de bienvenue

Plus en détail

Sommaire exécutif. Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales. Août 2004. Présenté à la ville de

Sommaire exécutif. Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales. Août 2004. Présenté à la ville de Programme d inventaire et d entretien des infrastructures municipales Présenté à la ville de N/Réf. : 515079-260-VR-0001 Rév. 00 SOMMAIRE EXÉCUTIF Mandat En avril 2002, le Conseil de octroyait, de fa çon

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Adaptation aux changements climatiques Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Hervé Logé Symposium Ouranos Nov. 2008 L adaptation aux CC comme projet organisationnel n Finalité des efforts

Plus en détail

Un bassin versant et la GIEBV Les OBV au Québec Le COBAVER VS et la SCABRIC Le plan directeur de l eau (PDE) en théorie Le PDE en pratique

Un bassin versant et la GIEBV Les OBV au Québec Le COBAVER VS et la SCABRIC Le plan directeur de l eau (PDE) en théorie Le PDE en pratique La gestion intégrée de l eau par bassin versant dans la Vallée du Haut Saint Laurent Isabelle Rodrigue, COBAVER VS Geneviève Audet, SCABRIC 17 janvier 2013 Saint Timothée Photo: SCABRIC Plan de présentation

Plus en détail

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des personnes handicapées Table des matières Remerciements......................................... 3 Mot du maire...........................................

Plus en détail

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE 2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE Faits saillants Le régime hydrique de la rivière du Diable et de ses tributaires est de type «pluvio-nival», lequel se caractérise par l évènement de deux cycles

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

Observatoire sur l approvisionnement. la catastrophe survenue au Japon. BILAN ET RECOMMANDATIONS Janvier 2012

Observatoire sur l approvisionnement. la catastrophe survenue au Japon. BILAN ET RECOMMANDATIONS Janvier 2012 Observatoire sur l approvisionnement en composants électroniques à la suite de la catastrophe survenue au Japon BILAN ET RECOMMANDATIONS Janvier 2012 Dommages et inquiétudes au lendemain de la catastrophe

Plus en détail

Anjou: des outils pour un. arrondissement vert et en santé

Anjou: des outils pour un. arrondissement vert et en santé Anjou: des outils pour un arrondissement vert et en santé 18 mars 2015 Contexte - géographique Source: Ville de Montréal Contexte - géographique Rivière-des-prairies / Pointes-aux-trembles Montréal Est

Plus en détail

Présenté par Patrice Leroux, ing.

Présenté par Patrice Leroux, ing. & Élaboration d un plan des eaux pluviales: Une approche alternative de l entreprise Présenté par Patrice Leroux, ing. Le 30 avril 2014 Sommaire de la présentation Enjeux et problématiques Approche de

Plus en détail

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets 7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du 07 octobre 2013 approuvant le PLU 1. Le réseau d eau potable L alimentation en

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

Indicateurs de gestion 2014

Indicateurs de gestion 2014 Indicateurs de gestion 04 Nom : Granby Code géographique : 4707 Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE MOT DE L'ORGANISME MUNICIPAL SOMMAIRE DES 4 SÉCURITÉ PUBLIQUE Sécurité

Plus en détail

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Mémoire sur La désinfection à la Station d épuration des eaux usées de Montréal Présenté par Comité

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

Congrès Experts et expertises en santé publique Diversité des acceptations, multiplicité des enjeux : comment avancer?

Congrès Experts et expertises en santé publique Diversité des acceptations, multiplicité des enjeux : comment avancer? Congrès Experts et expertises en santé publique Diversité des acceptations, multiplicité des enjeux : comment avancer? Les acteurs régionaux de santé publique : expertise et rôle d influence auprès des

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Guide destiné au milieu municipal québécois

Guide destiné au milieu municipal québécois Guide destiné au milieu municipal québécois janvier 2010 Avec la participation de : Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Ministère des Affaires municipales, des Régions et

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Changement climatique Quel phénomène n est pas lié au changement climatique? A) La montée des eaux B) Les tsunamis C) La disparition

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

Guide de gestion des noms des unités administratives

Guide de gestion des noms des unités administratives Guide de gestion des noms des unités administratives Règles à suivre lors de l inscription du nom de l ensemble des unités administratives de la Ville Arrondissements Bibliothèques Commissions consultatives

Plus en détail

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Table des matières - I - Table des matières Avant-propos...3 Introduction...9 Problématique...13 Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Méthodologie...17

Plus en détail

C est une question de sécurité!

C est une question de sécurité! C est une question de sécurité! Qu est ce qu Info-Excavation? Info-Excavation est un organisme à but non lucratif créé en 1993 Un centre de traitement des demandes de localisation, dédié à la prévention

Plus en détail

BUDGET 2015 POUR UNE GESTION RESPONSABLE! 15 décembre 2014

BUDGET 2015 POUR UNE GESTION RESPONSABLE! 15 décembre 2014 BUDGET 2015 POUR UNE GESTION RESPONSABLE! 15 décembre 2014 Sommaire : Introduction Faits saillants à venir en 2015 Manque à gagner pour 2015 Revenus / Charges / Affectations Tableau des taux (2014 vs 2015)

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Marie-Florence Thomas Ecole des Métiers de l Environnement Situation à risques Situation à risque

Plus en détail

Bienvenue Congrès 2007 AAPQ

Bienvenue Congrès 2007 AAPQ Bienvenue Congrès 2007 AAPQ LE PHYTOTRAITEMENT Le Roseau Épurateur et les systèmes MRP Une solution pour La gestion des eaux sanitaires et pluviales Présenté par Jean Pichette ing. et Robert Lapalme M.

Plus en détail

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Richard Fournier et coll.* Département de géomatique appliquée Université de

Plus en détail

Commissionnement continu avec garantie de performance, un modèle très performant. Pierre Lapointe

Commissionnement continu avec garantie de performance, un modèle très performant. Pierre Lapointe Commissionnement continu avec garantie de performance, un modèle très performant Pierre Lapointe 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 1. Mise en contexte 1.1. Positionnement de COFELY : AMÉRIQUE DU NORD 800 employés

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Les conditions à la réussite 7 mai 2015 Il y a un an 2 Depuis un an 3 Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel 4

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite de madame la mairesse.

Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite de madame la mairesse. CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE ORDINAIRE DU LUNDI 1 DÉCEMBRE 2014 À 19 H 30 AU 265, BOULEVARD D ANJOU, BUREAU 106, CHÂTEAUGUAY ORDRE DU JOUR Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup

Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Zone d Intervention Prioritaire du Sud-de-l Estuaire Rapport technique Plan de protection et/ou d aménagement de la frayère à éperlans de la rivière du Loup Présenté au Programme d Intendance des Habitats

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

Le Rôle de l Arbre Urbain dans un contexte de Changement Climatique

Le Rôle de l Arbre Urbain dans un contexte de Changement Climatique Le Rôle de l Arbre Urbain dans un contexte de Changement Climatique Atelier d échanges Nature en Ville et changements climatiques 16 septembre 2015 Grande Synthe Le Rôle de l arbre urbain dans un contexte

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION 2014-2018 POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION 2014-2018 POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION 2014-2018 POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Le Plan d action en développement durable 2014-2018 repose sur les principes et les

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Direction des communications Ville de Lévis Ordre du jour Accueil et mot de bienvenue 1.

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

CONSEILLER CONCEVOIR RÉALISER

CONSEILLER CONCEVOIR RÉALISER CONSEILLER CONCEVOIR A U S E R V I C E D E L É L E C T R O T E C H N I Q U E RÉALISER CONSEILLER CONCEVOIR AU SERVICE DE L ÉLECTROTECHNIQUE Fondée en 1990, Gémitech est devenue en quelques années un leader

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Ville de Douala Douala Town

Ville de Douala Douala Town Ville de Douala Douala Town Communauté Urbaine de Douala Douala City Council Association Internationale des Maires Francophones Séminaire régional sur le thème : «VILLES D AFRIQUE CENTRALE ET CHANGEMENT

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif d assainissement autonome Date de la demande : / /20 IDENTIFICATION : Demandeur : Nom, Prénom :... Adresse :... Ville

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Le suivi des résultats RH à la Banque Nationale : Passez des indicateurs à l action!

Le suivi des résultats RH à la Banque Nationale : Passez des indicateurs à l action! Le suivi des résultats RH à la Banque Nationale : Passez des indicateurs à l action! Christian Duplessy, Conseiller senior planification stratégique RH 18 septembre 2013 La Banque Nationale : quelques

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques GÉOTHERMIE

Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques GÉOTHERMIE Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques GÉOTHERMIE FICHE DÉTAILLÉE Cette fiche détaillée fait partie d une série de 16 fiches présentant des mesures et pratiques en efficacité énergétique

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail