Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés"

Transcription

1 Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) Polyarthrite rhumatoïde (PR) / Spondyloarthrites (SpA) État des lieux Nouveautés Janine-Sophie Giraudet Rhumatologue Services du Pr. A. Kahan et du Pr P Anract Pôle ostéo-articulaire Hôpital Cochin - Paris

2 Polyarthrite rhumatoïde PR

3 Critères de l ACR / EULAR Nombre et localisation des atteintes cliniques 1 grosse articulation grosses articulations petites articulations petites articulations 3 > 10 articulations (dont au moins 1 petite) 5 Evolution < 6 semaines 0 6 semaines PR 1 VS/CRP 6 points Normales 0 VS et/ou CRP élevée 1 FR et Ac anti-peptides citrullinés (anti CCP) Négatifs 0 Au moins un positif à taux faible (< 3 x limite positivité) 2 Au moins un positif à un taux élevé ( 3 x limite positivité) 3 Aletaha et al, Ann Rheum Dis 2010

4 Traitements de fond Traiter vite et fort Maladie agressive Traitement énergique avec des médicaments puissants

5 Causes?

6 Facteurs environnementaux Tabac, Porphyromonas gingivalis Stress psycho-affectif Facteurs hormonaux (ménopause ) Facteurs alimentaires..???

7 Tabac / PR Facteur de risque de développer la PR (1,5-2,5) corrélation à ancienneté et importance du tabagisme, Production d Anticorps anti CCP+, Manifestations extra-articulaires : nodules rhumatoïdes, Facteur de risque cardio-vasculaire, Sévérité en terme d atteinte structurale (scores RX plus élevés) : résultats controversés! Diminution de l efficacité des traitements.

8 Etat bucco-dentaire - PR favorise les maladies gingivales - Maladies gingivales pourraient favoriser la PR - Présence dans la plaque dentaire de la Bactérie Porphyromonas Gingivalis (PG) - PG aurait un effet de citrullination ( production de PAD peptidyl arginine desiminase capable de citrulliner les protéines riches en arg) - Les protéines citrullinées antigéniques pourraient susciter la production d anticorps correspondants. Detert J, Arthr Res Ther 2010

9 Pathogénie Terrain génétique / Facteurs environnement Dérèglement immunitaire (cytokines pro-inflammatoires, auto anticorps anti CCP+ ) Réaction inflammatoire auto-entretenue synovite chronique Prolifération synoviale pannus Destruction ostéo-cartilagineuse

10 PR: maladie sévère Risque articulaire et péri-articulaire (érosions ostéocartilagineuses, déformations ), Risque cardio-vasculaire (athérome), Risque osseux (ostéoporose), Risque infectieux (tuberculose ), Risque hématologique (lymphomes). Risques liés à la maladie elle-même et aux traitements

11 SPONDYLOARTHRITES»» Nouvelle terminologie

12 Spondyloarthrites (SpA) Spondyloarthrites axiales (SpA axiales) Spondyloarthrites périphériques articulaires (SpA périphériques) Spondyloarthrites périphériques enthésitiques (SpA enthésitiques)

13 Spondyloarthrites (SpA) Spondyloarthrites axiales - Radiographiques : + sacro-iliite radiographique # spondylarthrite ankylosante (SA) - Non radiographiques : sans sacro-iliite radiographique (+/- sacro-iliite IRM) Spondyloarthrites périphériques articulaires - Érosives - Non érosives Spondyloarthrites périphériques enthésitiques

14 Spondyloarthrites (SpA) On peut ajouter les éventuelles manifestations extra-articulaires : Œil, intestin, peau - Spondyloarthrites axiales (SpA axiales) non radiographiques avec uvéite antérieure - Spondyloarthrites périphériques articulaires (SpA périphériques) non érosives avec psoriasis, uvéite, maladie inflammatoire chronique de l intestin (MICI)

15 Spondyloarthrites (SpA) Spondyloarthrites axiales - Radiographiques : avec sacro-iliite radiographique # spondylarthrite ankylosante (SA) - Non radiographiques : sans sacro-iliite radiographique (+/- sacro-iliite IRM) Spondyloarthrites périphériques articulaires - Érosives - Non érosives Spondyloarthrites périphériques enthésitiques On peut ajouter les éventuelles manifestations extra-articulaires : uvéite antérieure, psoriasis, uvéite, maladie inflammatoire chronique de l intestin (MICI)

16 Cause???

17 SPONDYLOARTHRITES Fréquence de HLA-B27 Population générale 8 % Spondylarthrite ankylosante 90 % Rhumatisme psoriasique 20-30% Rhumatisme des entérocolopathies 75 %

18 SpA - Environnement Participation de certains germes Chlamydia, Yersinia, Shighella, Campylobacter

19 Aucun lien de causalité Tabac / SpA Début de maladie plus précoce Activité clinique plus importante (effet pro-inflammatoire) Plus grande fréquence des lésions inflammatoires en IRM au rachis et sacro-iliaques Retentissement fonctionnel plus sévère Sévérité en terme de progression structurale (effet dose dépendant / progression radiologique) / score msasss! Facteur de non réponse au traitement - Moins bonne réponse pour les fumeurs «actifs» - Moins de rémission à 5 ans pour les fumeurs «actifs» Cohorte DESIR patients SpA axiale de moins de 3 ans Ann Rheum Dis 2012;71: Tabac et spondylarthrite Editorial A Ciurea, A Finckh - Joint Bone spine

20 Sphère bucco dentaire / SpA Etude étude cas-témoins taiwanaise - Comparaison SpA et témoins (T) Age : 27,2 ± 19,4 ans - Prévalence des périodontopathies : 41% SpA vs 26% T (p<0,001) après ajustement sur leur statut socio-économique. - SpA : 2 fois plus de parodontopathies que les sujets sains (odds ratio [OR] : 1,84 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95 %] : 1,74-1,98). - Atteinte chronique du parodonte : OR : 2.04 (IC 95%: 1,93-2,15) - SpA : plus d interventions pour parodontopathie (gingivectomie ou gingivoplastie) (OR : 1,70 ; IC95 % : 1,56-1,89) dans les 5 ans précédant l'étude Rôle du tabac? Processus de citrullinisation? Keller Arthritis Rheum 2013; 65 :

21 RIC Risque cardio-vasculaire

22 RIC - risque cardio-vasculaire Les facteurs de risque traditionnels pourraient être plus fréquents chez les patients ayant un RIC mais n expliquent pas à eux seuls l augmentation du risque observé L élément déterminant est l inflammation

23 RIC : risque cardio-vasculaire Facteurs de risque traditionnels Non modifiables âge, sexe, ménopause, facteurs héréditaires Facteurs de risque traditionnels Modifiables Tabac / parodontopathie, HTA, diabète, dyslipémie, Obésité, stress, sédentarité Nouveau Facteur de risque Inflammation chronique RIC

24 GESTES LOCAUX Information + Education Thérapeutique ETP MEDICAMENTS - Symptomatiques - Traitement de fond Attelles Infiltrations Chirurgie Approche Psycho-Sociale RIC Prise en charge Globale ALIMENTATION ADAPTEE HYGIÈNE DE VIE (facteurs de risque Comorbidités) ACTIVITE PHYSIQUE

25 Traitements de fond Traiter vite Débuter un (des) traitement(s) de fond dans les 3 mois Guidelines ACR 2002

26 Traitements de fond Traiter fort Maladie agressive Traitement énergique avec des médicaments puissants

27 Traitements de fond Classiques ou conventionnels cdmards Biomédicaments bdmards Méthotrexate / MTX (Novatrex, Metoject, Imeth, Ledertrexate ) Leflunomide (Arava ), Azathioprine (Imurel ) Hydroxychloroquine (Plaquenil ) Sulfasalazine (Salazopyrine ) Famille de médicaments dérivés de molécules biologiques Associations thérapeutiques Combinaison thérapeutique pour améliorer l efficacité : MTX + biomédicaments Combinaison thérapeutique pour améliorer la tolérance : MTX + infliximab (éviter la formation d anticorps anti chimériques).

28 Première ligne Traitements de fond - PR «Schématiquement» PR active sans sévérité / «traitement d ancrage» conventionnel : cdmard Methotrexate / MTX PR active et sévère (RX, signes extra-articulaires, HAQ > 0,5 ) : bdmards - Biomédicaments : anti TNF + MTX ou Tocilizumab + MTX ou Abatacept + MTX - Associations de traitements de fond : MTX + sulfasalazine + Hydroxychloroquine + corticoïdes Deuxième ligne : Réponse insuffisante / échec / intolérance MTX : bdmards Biomédicaments : anti TNF + MTX ou Tocilizumab + MTX ou Abatacept + MTX Troisième ligne : réponse insuffisante / échec / intolérance anti TNF Rituximab + MTX ou Tocilizumab + MTX ou Abatacept + MTX

29 Méthotrexate Association médicamenteuses déconseillées : - Interactions fréquentes MTX / antibiotiques - Aspirine Association médicamenteuse contre-indiqué : Bactrim

30 Biomédicaments : mécanisme d action Mécanisme d action Médicament DCI Nom commercial Données immuno Anti TNF alpha Etanercept Récepteur soluble anti TNF ENBREL Protéine de fusion Adalimumab Ac anti TNF HUMIRA Ac humain Infliximab Ac anti TNF REMICADE Ac chimérique Certolizumab pegylé Ac anti TNF pegylé CIMZIA Ac humanisé Golimumab SIMPONI Ac humain Anti lymphocyte B Rituximab MabTHERA Ac chimérique Modulation de la costimulation du lymphocyte T Abatacept ORENCIA Protéine de fusion Anti R- IL6 Tocilizumab RoAcTEmra Ac humanisé Antagoniste du R- IL1 Anakinra KINERET Protéine recombinante Ac : anticorps monoclonal et R : récepteur JSG 2015

31 Biomédicaments : modalités pratiques Biothérapies /Classe Nom commercial Modalités pratiques Anti-TNF alpha ENBREL stylo 50mg 1 SC / sem HUMIRA stylo 40mg REMICADE IV : 3-5mg/kg CIMZIA seringue ergonomique 200 mg dose charge : 400mg (3 fois) puis 200mg/15j ou 400mg/mois SIMPONI 50 mg (100 mg) 1 SC / 15 j 1 IV / 2 mois 1 SC / 15 j 1 SC / mois Anti-Ly B MabTHERA IV : 1 000mg 1 IV / J1 + J15 / Modulation de la costimulation du ly T Anti - R IL6 ORENCIA IV 10mg/kg Sc 125 mg RoACTEmra IV : 8mg/kg Sc 162 mg 6 mois 1 IV / 2sem + 4 sem puis / mois (1 SC/sem) 1 IV / mois (1 SC/sem) Antagoniste R - IL1 KINERET seringues pré-remplies 100 mg 1 SC/ jour JSG 2015

32 SpA

33 SpA Le traitement de référence les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) à doses efficaces En continu? Efficacité structurale?

34 Utilisation des AINS au cours des spondyloarthrites Dans le traitement d une spondylarthrite ankylosante symptomatique, il est indiqué d utiliser un AINS en première intention et en l absence de contre-indication. Il n y a pas de critère de choix d une molécule d AINS par rapport à une autre, y compris en cas d inefficacité de l AINS précédent. Avant de conclure à l échec d un AINS, il est souhaitable d utiliser la dose maximale recommandée pendant une durée minimale de 2 à 4 semaines et d adapter son administration à l horaire des symptômes. En cas de bonne réponse à un AINS, il est nécessaire de rechercher la dose minimale efficace. En l absence de données suffisantes sur l effet structural, la prescription continue systématique d AINS n est pas indiquée. 3 Recommandations nationales HAS 2008/09; Recommandations SFR 2014

35 Stratégies thérapeutiques dans la SpA Recommandations ASAS/EULAR AINS Éducation Exercices Physiothérapie Rééducation Associations de patients Atteinte axiale Atteinte périphérique Sulfasalazine Corticoïdes locaux Anti-TNF A n t a l g i q u e s C h i r u r g i e Zochling et al. ARD 2006;65:442-52

36 Traitements de fond cdmards - bdmards Immuno-modulateurs Contre-indications Précautions emploi Effets indésirables : prévention des risques / surveillance des traitements Suivi biologique régulier : NFS et plaquettes - créatininémie Transaminases - albuminémie Information / Education Thérapeutique : ETP

37 Biomédicaments Bénéfices : - Efficacité clinique rapide, capacité fonctionnelle, - Efficacité RX, - Rôle cardiovasculaire, - Activités socio-professionnelles, - Recul

38 Vaccins Vaccination avant introduction d un traitement immuno-modulateur : MTX - biothérapie ou corticoïdes à fortes doses (>20mg/j) : si possible 4 semaines avant le début du traitement Le calendrier vaccinal est mis à jour annuellement Haut Conseil de la santé publique 16/2/12 Reco SFR

39 Vaccins Vaccins vivants atténués contre-indiqués : Fièvre jaune / ROR, varicelle, Polio per os, Rotavirus, BCG Vaccins inactivés (inertes) autorisés : - Recommandés dans la population générale : diphtérie / tétanos / coqueluche, papillomavirus - Spécifiquement recommandés : - pneumocoque : Prévenar 13 + pneumo 23 (8 sem plus tard) - grippe saisonnière

40 Les symptômes qui doivent alerter Fièvre, Malaise, Perte de poids, Sueurs, Toux, Dyspnée, infiltrats pulmonaires, Altération de l état général, Choc septique.

41 Infection arrêt transitoire du MTX et biomédicament ET consultation rapide du médecin traitant traitement antibiotique si nécessaire voire hospitalisation si sévère guérison reprise du MTX et biomédicament

42 Prévention du risque de cancer Suivi dermatologique annuel (cancer cutané : basocellulaire, naevus) Suivi +++ prévention du risque de cancer : - gynécologique (sein, utérus), - urologique (prostate), - pulmonaire : RX thorax (si fumeur), - digestif : coloscopie (si ATCDs), - hématologique : NFS - P et adénopathies (lymphomes) afssaps.sante.fr

43 CONCLUSION Une stratégie rigoureuse Un diagnostic rapide, Un traitement de fond précoce, Une prise en charge spécialisée, Une approche globale: utilisation judicieuse des traitements médicamenteux et des soins associés Une évaluation des comorbidités Une éducation thérapeutique spécifique 1 fois par an Un ajustement et un suivi régulier.

44 Points clés RIC 1. Lutte contre les facteurs de risque (tabac, obésité, mauvais état bucco-dentaire ) 2. Bilan cardio-vasculaire (TA, IMC, Tour de taille, bilan lipidique, glycémie ) 3. Alimentation équilibrée 4. Exercice physique 5. Contraception 6. Vaccination 7. Risque infectieux 8. Suivi dermatologique annuel (cancer cutané : baso-cellulaire, mélanome? / anti TNF α), 9. Suivi : gynécologique (sein, utérus), urologique, pulmonaire : RX thorax (si fumeur), digestif : coloscopie (si ATCDs), hématologique : adénopathies (lymphomes), neurologique 10. Suivi biologique : NFS - plaquettes - Créatininémie - albuminémie -Transaminases afssaps.sante.fr et

45 Renseignements Education Thérapeutique ETP Les ateliers du CERC (Centre d Education pour les Rhumatismes Chroniques) Vous avez un rhumatisme inflammatoire chronique (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, rhumatisme psoriasique, sclérodermie ) Venez parler de votre rhumatisme, de vos médicaments, de vos difficultés liées à votre rhumatisme avec la rhumatologue, l interniste, Venez découvrir comment prendre soin de vous avec la diététicienne, l infirmière, la sophrologue, la psychologue, Venez rencontrer d autres personnes des patients ressources - experts en ETP des membres des associations de malades pour échanger et rompre l isolement.

46 MERCI

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE H. DINTINGER Cabinet de rhumatologie Paixhans/ Attaché service de médecine interne et rhumatologie hôpital Legouest METZ Un message

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 6 août 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1021239A

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 ORENCIA 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon (CIP 570 892.7) Boîte de 1 flacon (CIP 580 989.3) Laboratoires BRISTOL-MYERS

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

Conditions de l AMM 1

Conditions de l AMM 1 Page 1 de 9 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION COURTE 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

I Les rencontres PRISME

I Les rencontres PRISME I Les rencontres PRISME Paris 27 mars 2010 Le programme PRISME est dédié à la formation médicale des rhumatologues libéraux et hospitaliers et à la prise en charge des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 J ai actuellement une affiliation ou des intérêts financiers ou intérêts de tout ordre,

Plus en détail

Biothérapie. Damien LOEUILLE

Biothérapie. Damien LOEUILLE Biothérapie Damien LOEUILLE PU-PH Rhumatologie Service de Rhumatologie du CHU Brabois Metz 2 février 2008 Quel est la place des biothérapies dans la prise en charge thérapeutique PR? Faut il réaliser un

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies

Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Ce qu il faut savoir sur les biotéhrapies Samy Slimani 1,2 1 CHU Benflis Touhami, Batna 2 Université Hadj Lakhdar, Batna 20 ème Congrès de la SAMI 17 mai 2014 Plan C est quoi une biothérapie? Biothérapies

Plus en détail

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie B. Lauwerys Service de Rhumatologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Novembre 2009 Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde X Polyarthrite

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B.

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. Place des nouveaux critères de classification des spondyloarthrites en pratique clinique Dr. L.Tant Rhumatologue Service de Rhumatologie et Médecine Physique ULB- Hôpital Erasme

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Prise en charge en phase d état RECOMMANDATIONS Septembre 2007 1 L argumentaire scientifique de ces recommandations est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2007 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier M. R, né le 23/05/66 Depuis l enfance Crises de polyarthrite (asymétrique) Myalgies déclenchées par le froid Éruption fugace papuleuse, prurigineuse;

Plus en détail

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Dr C Bonnet CHU Limoges FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Femme de 45 ans, sans ATCD particulier, vous consulte car elle souffre depuis plus de 3 mois de douleurs inflammatoires articulaires touchant

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Biothérapies en rhumatologie Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Les cytokines Messagers solubles de nature protéique synthétisées par les cellules du système immunitaire, ou par d autres

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde

Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde 19/12/2013 Marinelli Guillaume L3 Appareil locomoteur A. Boulamery Relecteur 7 8 pages Appareil locomoteur Pharmacologie des médicaments de la Polyarthrite rhumatoïde Pharmacologie des médicaments de la

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR)

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Cours du mardi 24 novembre 2009 IFSI 2 ième année Module Rhumato - Orthopédie V. SERVANT Interne en pharmacie Généralités - 1 PR = rhumatisme

Plus en détail

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire)

Avis de la Commission. REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 1 er septembre 2004 REMICADE 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (Boîte unitaire) Laboratoires SCHERING PLOUGH

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 600-3) B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 602-6) B/1 ROCHE rituximab

Plus en détail

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques

Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Nouveaux traitements en rhumatologie pédiatrique: les médicaments biologiques Quelles indications, comment les utiliser, quelles précautions prendre? Michaël Hofer, Lausanne et Genève La prise en charge

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 novembre 2009 LEDERTREXATE 5 mg, solution injectable B/1 ampoule de 2 ml (Code CIP : 315 012-5) LEDERTREXATE 25 mg, solution injectable B/1 ampoule de 1 ml (Code CIP

Plus en détail

HUMIRA solution injectable (en seringue préremplie en stylo prérempli pour usage pédiatrique) (adalimumab; antagoniste du TNF)

HUMIRA solution injectable (en seringue préremplie en stylo prérempli pour usage pédiatrique) (adalimumab; antagoniste du TNF) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament HUMIRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

1. INTRODUCTION 1.1. Motifs de la recommandation

1. INTRODUCTION 1.1. Motifs de la recommandation Page 1 de 53 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION LONGUE 1. INTRODUCTION

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Liens d intérêt Intérêts financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde : la place des autoanticorps

Polyarthrite rhumatoïde : la place des autoanticorps : la place des autoanticorps EASI Core Group Italie Danemark Angleterre lgg Fc Fab lgg France Israël Allemagne Hollande lgg Espagne EASI (European Autoimmunity Standardization Initiative) Ce groupe de

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Les Biothérapies : différences de la prise en charge entre le Canada et la France L expérience canadienne et québécoise

Les Biothérapies : différences de la prise en charge entre le Canada et la France L expérience canadienne et québécoise Les Biothérapies : différences de la prise en charge entre le Canada et la France L expérience canadienne et québécoise Louis Bessette, MD, MSc, FRCPC Objectifs Présenter l expérience canadienne et québécoise

Plus en détail

Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires

Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires Dr André BASCH Rhumatologie Infirmerie Protestante Caluire Hôpital Henry GABRIELLE- St Genis Laval Discussion autour de cas cliniques Cas 1 Femme de 32

Plus en détail

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic Spondylarthropathies SA Juvénile Spondylarthrite Ankylosante Spondylarthrite Indifférenciée

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Traitements de fond (synthèse des résumés des caractéristiques des produits) Septembre 2007 Cette recommandation de bonne pratique a été suspendue

Plus en détail

AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde

AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde 07/01/16 (9h/10h) HAGER Jules L3 (CR:SAIDI Sonia) AL Dr. A. BOULAMERY 8 pages AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde AL Traitement pharmacologiques de la Polyarthrite Rhumatoïde Plan

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 09 Mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 09 Mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 09 Mai 2012 ROACTEMRA 20 mg/ml, solution à diluer pour perfusion B/1 flacon de 4 ml (CIP : 574 643-1) B/1 flacon de 10 ml (CIP : 574 644-8) B/1 flacon de 20 ml (CIP :

Plus en détail

Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable

Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable Journée de FMC Rhumatologie - Dermatologie Le rhumatisme psoriasique méconnu, polymorphe, curable Journée de FMC 13 octobre 2016 Béatrice Bouvard Service de Rhumatologie CHU et Université Angers Rhumatisme

Plus en détail

LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS

LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS LA POLYARTHRITE APRES ECHEC DES ANTI TNF JG TEBIB, CHLS survie 100 90 80 70 «L ECHEC» DES ANTI TNF Adalimumab Infliximab Etanercept A priori NS 1 mais sur une autre étude 2 à un an infliximimab 0.81 +

Plus en détail

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans Elaboration de Recommandations pour la Pratique Clinique pour l utilisation des biothérapies dans les spondylarthropathies T. Pham, F. Guillemin, P. Claudepierre, M. Luc, C. Miceli, M. de Bandt, M. Breban,

Plus en détail

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012

THESE. Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2012 N THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Marine RIBEYROL ---------------------- Présentée et soutenue le lundi 6 Février 2012 LES

Plus en détail

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie?

Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Infos médicales Quoi de neuf au congrès belge de rhumatologie? Qu y avons-nous appris sur les rhumatismes inflammatoires qui puisse intéresser ceux qui en souffrent? POLYARTHRITE Diagnostic et suivi A

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCCEM NOUVELLE PRÉSENTATION DE L ABATACEPT (Orencia Bristol-Myers Squibb) Indication : Polyarthrite rhumatoïde La présente recommandation remplace la recommandation du CCCEM à

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er Février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1er Février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1er Février 2012 SIMPONI 50 mg, solution injectable Boîte de 1 stylo pré-rempli - 0,5 ml (CIP : 397 307.4) Boîte de 1 seringue pré-remplie- 0,5 ml (CIP : 397 309.7) Laboratoire

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

La Jungle des Immunosuppresseurs

La Jungle des Immunosuppresseurs La Jungle des Iunosuppresseurs Coent s y s y retrouver? Quels risques pour les patients? Les vaccins La surveillance clinique Erick Legrand et Pierre Abgueguen, Service de Rhuatologie, Service des Maladies

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mars 2010 CIMZIA 200 mg, solution injectable Boîte de 2 seringues pré-remplies de 1 ml et 2 tampons alcoolisés (CIP : 397 320.0) Laboratoires UCB PHARMA SA certolizumab

Plus en détail

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Enoncé Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Madame A., 47 ans, vous consulte en raison de douleurs intéressant les mains et les poignets, évoluant depuis un peu moins de 2 mois,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 17 septembre 2014 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Remicade 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave Avril 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication 2, avenue du Stade-de-France

Plus en détail

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées Programmes publics de médicaments de l Ontario Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées 1. Quel est le statut de remboursement d Inflectra (infliximab)? À partir du 25 février 2016, Inflectra

Plus en détail

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau

Traitements immunomodulateurs et biothérapies. Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Traitements immunomodulateurs et biothérapies Par le Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro CHR Haguenau Soirée FMC du 19 février 2014 Invitation telephonique Dr Bernard WILLEMIN Hépato - Gastro CHR Haguenau

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 6 juin 2012

Communiqué de presse. Bâle, le 6 juin 2012 Communiqué de presse Bâle, le 6 juin 2012 RoACTEMRA de Roche, administré à titre d agent thérapeutique unique, a entraîné une régression plus significative des signes et symptômes de polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir

Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir Mars 2012 10 Les agents de rémission de l arthrite et les biologiques : Ce que tout médecin doit savoir Mark Hazeltine, M.D., FRCPc Jean-Luc Tremblay, M.D., FRCPc INTRODUCTION Le traitement de l arthrite

Plus en détail

Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité

Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité Dr Olivier Brocq Rhumatologue Centre Hospitalier Princesse Grace Monaco Paris, JNS, le 26 Mars 2011 SPA et impact sexualité Inflammation Temps Atteinte structurale

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille

Biothérapies en rhumatologie. Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Biothérapies en rhumatologie Elisabeth Solau-Gervais PH en rhumatologie à Lille Dans quelles pathologies utilisent -on les biothérapies? Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthrite ankylosante Rhumatisme psoriasique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013

Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Biothérapies en rhumatologie ADP 2013 Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Aspects cliniques et radiographiques. (Dr Smolen) Les Biothérapies Définition : utilisation de produits d origine

Plus en détail

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Les rhumatismes inflammatoires Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Arthrite Rhumatoïde (RA) Voorstelling van de ziekte Arthrite Rhumatoïde Inflammation chronique des

Plus en détail

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021 Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges Membre enseignant chercheur EA 4021 Rhumatisme inflammatoire chronique Prévalence des SA ies en Europe = 1 à 2% Age moy : 26 ans, ratio homme/femme:

Plus en détail

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs L Sailler Service de Médecine Interne définitions Immunomodulateurs: Modifie la réponse immune de l organisme sans majorer le risque infectieux ou tumoral

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de vaccination

Conduite à tenir en cas de vaccination Prise en charge pratique des patients sous abatacept 1 Conduite à tenir en cas de vaccination Evidence Based Medicine Recommandations officielles Avis des experts La polyarthrite rhumatoïde (PR) ne contre-indique

Plus en détail

Les Spondylarthrites

Les Spondylarthrites Les Spondylarthrites Le concept de spondylarthrite Ensemble de rhumatisme inflammatoires chroniques qui partagent certaines de leurs manifestations cliniques ainsi qu un terrain génétique commun. Le concept

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

LA SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE Rhumatisme inflammatoire chronique du bassin et de la colonne vertébrale ème rhumatisme inflammatoire chronique après la Polyarthrite Rhumatoïde et le Rhumatisme Psoriasique

Plus en détail

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI 10eme Journée du REIVAC 10/04/2015 Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI Paul Loubet CIC Cochin Pasteur Plan AVNIR Littérature Discussion Conclusion Introduction MAI +

Plus en détail

Traitement des SPA rebelles aux

Traitement des SPA rebelles aux Traitement des SPA rebelles aux anti TNFα Dr. Elisabeth Palazzo Service du Pr. Ph. Dieudé Hôpital Bichat Anti TNFα et SPA révolution des années 2000 4 anti TNFα bientôt 5 avec le certolizumab 30 à40% SPA

Plus en détail

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle Prescrire et surveiller une biothérapie de la polyarthrite rhumatoïde en pratique courante Biotherapies in RA: prescription and management in clinical practice D. Wendling*, B. Combe** L avènement des

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Rhumatismes inflammatoires Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Polyarthrite Rhumatoïde PR La plus fréquente des polyarthrites chroniques 1% de la pop. Femmes ++. 50 ans Signes fonctionnels Douleur

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES

ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES Intérêt pour le diagnostic et le pronostic de la polyarthrite rhumatoïde Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

Plus en détail

I. Polyarthrite rhumatoïde

I. Polyarthrite rhumatoïde I. Polyarthrite rhumatoïde Définition : - maladie systémique courante - maladie inflammatoire chronique - polyarthrite bilatérale Épidémiologie : - 1 % de la population - ratio femme/homme de 3 / 1 Etiologie

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE RÉVOLUTION DES PRINCIPES DE TRAITEMENT Mise à disposition de nouvelles molécules Traitements de fond classiques ( Méthotrexate, Salazopyrine ) : plus efficaces

Plus en détail

Le point sur ROC Stratégies thérapeutiques Paris, 14 octobre 2011

Le point sur ROC Stratégies thérapeutiques Paris, 14 octobre 2011 «ROTATION OU CHANGEMENT DE BIOTHERAPIE DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE EN CAS D ECHEC A UN ANTI-TNF» PHRC National 2009 - HUS n 4507 Le point sur ROC Stratégies thérapeutiques Paris, 14 octobre 2011 CAT

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission traitements médicamenteux Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, 22 octobre 2013 Roche obtient de la FDA l homologation de la nouvelle formulation sous-cutanée d ACTEMRA pour une utilisation chez des patients adultes atteints de polyarthrite

Plus en détail

Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde

Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde M de Bandt, JM Berthelot, A Cantagrel,, B Combe, B Fautrel, RM Flipo, F Guillemin, X Le Loet,, F Lioté,, JF Maillefert,, O Meyer, A Saraux, D Wendling

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques

MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE. Infliximab. Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole. Modulateur des réactions biologiques MONOGRAPHIE DE PRODUIT REMICADE Infliximab Poudre pour solution stérile et lyophilisée, 100 mg/fiole Modulateur des réactions biologiques REMICADE ne doit être utilisé que par des médecins ayant des connaissances

Plus en détail

MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN. Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015

MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN. Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L INTESTIN Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 Deux entités Maladie de Crohn (MC) Recto-colite hémorragique (RCH) 1-2 patients? < 5 patients? 5-10 patients? Epidémio

Plus en détail

Les anti-tnf en rhumatologie

Les anti-tnf en rhumatologie Les anti-tnf en rhumatologie Prof. P.DUREZ Service de Rhumatologie, Cliniques Universitaires Saint Luc et Mont Godinne Evolution des thérapeutiques Biologic therapy Anti-TNF Combination therapy Early intervention

Plus en détail

Le Traitement. Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale

Le Traitement. Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale Le Traitement Information Prise en charge médico-psychologique Traitements médicamenteux Rééducation Chirurgie Prise en charge sociale Une équipe soignante pluridisciplinaire Le traitement de la PR fait

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Septembre 2014. Cours IFSI Dr Elise CONTANT

Septembre 2014. Cours IFSI Dr Elise CONTANT Septembre 2014 Cours IFSI Dr Elise CONTANT Rhumatologie : étude des pathologies de l appareil locomoteur (rhumatismes) -> Maladies des os/articulations/muscles/tendons/ligaments Demande résulte la plupart

Plus en détail

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE Kévin, né en 1991 Pas d antécédents familiaux ni personnels Vaccins à jour Début du suivi pour maladie inflammatoire

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Pr. Gilles Paintaud Université et CHRU de Tours EA 3853 IPGA Immuno-Pharmaco- Génétique des Anticorps thérapeutiques Equipe 7 UMR CNRS Pharmacologie

Plus en détail

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les biothérapies en médecine interne Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les maladies systémiques Connectivites Lupus Syndrome de Gougerot-Sjogren Dermato-polymyosite Sclérodermie

Plus en détail

RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR)

RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR) RITUXAN MC Traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PAR) FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Rituxan Dénomination commune : Rituximab Fabricant : Roche Forme : Solution pour perfusion intraveineuse Teneur

Plus en détail

AU CŒUR DE L ARTHRITE

AU CŒUR DE L ARTHRITE AU CŒUR DE L ARTHRITE Bernard R. Lauwerys Service de Rhumatologie, UCL Mai 2014 Quel est le diagnostic? Education slide ACR Quel est le bon traitement? Traitement 1 ligne DMARDs Methotrexate (Ledertrexate

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde : diagnostic et prise en charge globale

Polyarthrite rhumatoïde : diagnostic et prise en charge globale NOTE DE CADRAGE Polyarthrite rhumatoïde : diagnostic et prise en charge globale Recommandation de bonne pratique Décembre 2012 L équipe Ce document a été réalisé par le Dr Muriel DHÉNAIN, chef de projet

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail