TICIO. Livrable WP 2.1. Business Process. e-supply chain. Réalisé de Novembre 2006 à Janvier 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TICIO. Livrable WP 2.1. Business Process. e-supply chain. Réalisé de Novembre 2006 à Janvier 2007"

Transcription

1 TICIO Livrable WP 2.1 Business Process e-supply chain Réalisé de Novembre 2006 à Janvier 2007 Page : 1

2 Adresse d'envoi des observations : Redacteur(s) : Equipe TICIO Réviseur(s) : Samy SCEMAMA Animateur(s) : Samy SCEMAMA Auteur(s) : Task Force TICIO Membres Workgroup TICIO - FIEN : Nom Prénom Fonction Société Herlin Christophe Bibollet Thierry Directeur des systèmes d'information ACOME Amphenol Socapex Ducrey Norbert Directeur SCM Amphenol Socapex Meunier Anke Resp marketing Avantec Apruzzese Gérard Supply chain specialist Avnet Time Guillaume Philippe VP Vente Sud Europe Avnet Time Cloup André Directeur CapCad Bouly Jean-Paul PDG CEL Charles Laurent Responsable Achats Cofidur Duquesne Jean-Luc Letailleur Christine Convergie DIRECT Polleux Eric Directeur de département EPCOS Avsec Patricia Futureelectronics Varron Directeur Général Harting France Callen Jean-Yves Directeur Général Hypertac Dagallier Philippe Customer Service Manager Hypertac Parat Patrick Directeur Industriel ICRA Goblet Dominique Ifrsys Vautrin Guy Directeur Général Maine CI Martel Eric Martec Holin Jean Michel Directeur de département MBElectronique Anglade Francis PDG Métronelec Moria Gaetan Bonnet Jean Yves Nexans France Novatech-techno Fricout Xavier Directeur Marketing Oberthurcs Lambert Thierry DSI RADIALL PERROCHON Pascal Dr Supply Chain RADIALL Page : 2

3 Melique Jean Marc Délégué Général SITELESC Bossard Jean Luc Dir Matériel Europe Solectron France M. BADINA Alain Manager Supply Chain Sony France Stoltz Laurent Responsable approvisionnemnt Sony France UMBDENSTOCK Qualité et processus Sony France Ortet Alain Informatique Temex Ceramics LUNVEN Yves Industry Manager Tyco electronics Meeuwissen Tyco electronics Page : 3

4 Table des Matières : 1. INTRODUCTION CONTEXTE OBJECTIF DEFINITIONS Acteurs et rôles des acteurs Donneur d'ordres (DO) Acheteur Responsable de Production (RP) Approvisionneur Entrepôt et plate forme logistique Réceptionnaire Contrôle (CQ) Fournisseur, Sous-traitant (FO) Vendeur Administrateur Des Ventes (ADV)) Logisticien Service Après Vente (SAV) Termes et paramètres Horizon Ferme Horizon Flexible Horizon Prévisionnel Paramètres dimensionnels du produit packaqé Paramètres logistiques Paramètres de transport Paramètre de manutention Paramètres de conditionnement Paramètre de stockage Contrat logistique Contrat commercial Contrat d interchange REMARQUES Donneur d'ordres, Fournisseurs Documents (cde,ar, bl, facture,..) MODES D'APPROVISIONNEMENT Approvisionnement ponctuel Approvisionnement sous programme de livraison Approvisionnement en KANBAN Approvisionnement synchrone SYNTHESE BP PROCESSUS...ERREUR! SIGNET NON DEFINI. 4. PROCESSUS EN FONCTION DES MODES D APPROVISIONNEMENT Page : 4

5 1. Introduction 1.1. Contexte La pratique d'échanges électronique de données et de documents est une opportunité majeure d'amélioration de la compétitivité pour la filière électronique. Historiquement, de telles pratiques ont vues le jour avec l'avènement de la syntaxe EDIFACT, mais elles se sont révélées coûteuses et n'ont trouvées leur public que dans des secteurs particulièrement ciblés. Ce fut le cas par exemple dans grande distribution (Services achats et Fournisseurs) où les volumes très élevés de documents ont conduits les acteurs à mettre en place très tôt des solutions EDI (Echange de Données Informatisées) Ordres. Ce fut aussi le cas dans la filière automobile (Donneurs d'ordres et sous-traitants) pour automatiser les circuits d'approvisionnement en flux tendus. Tous ces déploiements furent menés avec plus ou moins de succès, eu égard à la diversité des acteurs et à leur nombre au sein des communautés d'échange (niveau n-1). Le périmètre fut cependant restreint que ce soit au niveau des acteurs ou à celui des documents et il l'est encore à ce jour. On peut circonscrire en effet la pratique de ces échanges aux commandes et aux livraisons aucune interopérabilité entre les filières n a été envisagée. Les nouvelles technologies Internet apportent des solutions beaucoup plus accessibles par leur souplesse, leur coût ou les fonctionnalités offertes (e-supply chain, mais aussi e-collaboration, e-sourcing, mode automatique et manuel, ) avec des niveaux de sécurité parfaitement acceptables Objectif Le présent document s inscrit dans le cadre du projet TICIO de définition d un standard " e-supply chain " utilisable par tous les acteurs de la chaîne de valeur de la filière Electronique et aussi interopérables avec les standards existants dans les filières de l automobile (Galia), l aéronautique (Boost les telecomunication et l informatique (Rosetanet), il s'adresse essentiellement à la maîtrise d'ouvrage (voir livrable BRS pour la maîtrise d'œuvre). L'objectif de ce document est donc de définir des processus idéaux et homogènes de transmission des ordres et de suivi des flux physiques dans la filière Electronique et l émission de factures. Le périmètre visé sera circonscrit aux seuls relations Vendeurs Acheteurs, et n'inclura pas, dans un premier temps, les tiers susceptibles d'œuvrer au sein de la " Supply Chain " (transporteurs, prestataires logistiques, transitaires, ). Il traitera des achats de pièces Electronique, mécaniques, de câbles (tolérances sur longueur), Ces processus portent sur des échanges d'informations entre des " acteurs " qui jouent un " rôle ", ces termes faisant l'objet de définitions très précises. On parle alors de scénarii. Ces scénarii seront donc décrits avec le plus de précision possible, à savoir : - les acteurs seront clairement identifiés ; - les rôles seront clairement distribués ; - les dialogues seront clairement explicités ; - Les composants d'affaire et leurs attributs (métas données au sens ISO-11179) seront définis de manières univoques et concises. En terme de processus, le présent document se limite aux cas d'utilisation (Use Case Diagrams) Définitions Page : 5

6 Acteurs et rôles des acteurs Donneur d'ordres (DO) Le donneur d'ordres est l'acteur qui demande à un fournisseur de lui faire parvenir des biens ou des services nécessaires à la production ou à la fabrication de marchandises qu'il propose à la vente ou qu'il s'est engagé à livrer à ses clients (ex sous-traitant). Les fonctions acheteur, approvisionneur et réceptionnaire se trouvent chez le Donneur d'ordre. Les fonctions production et logistique se rencontrent chez les deux acteurs Acheteur L'acheteur, qui représente le Donneur d'ordres en amont des processus, est en charge de la sélection des Fournisseurs pouvant lui mettre à disposition des biens ou des services que l'entreprise qu'il représente a l'intention d'acquérir (achat de pièces Electroniques, achats de services, sous-traitance, délestage, travaux d étude, outillage Electronique, achat de consommables, achats de fournitures, ). Il est le représentant de l'ensemble des métiers du donneur d'ordres et participe à l'élaboration des cahiers des charges. C'est lui qui négocie les contrats avec le vendeur du fournisseur et les conditions dans lesquelles ce dernier lui fournira les biens et les services qu'il est en mesure de lui proposer. Cette négociation porte en règle générale sur des aspects tarifaires, logistiques, techniques, qualité, après vente, juridique, comptable/financier, et peut éventuellement inclure un volet e-business portant sur les échanges de documents et les moyens employés pour l e échanger. Si nécessaire, l'acheteur administre l'application des pénalités liées aux indicateurs. à l'issue de cette négociation un contrat commercial peut être établi entre les deux parties. Concernant les aspects e-business, ils peuvent être intégrés dans ce même contrat ou faire l'objet d'un contrat séparé appelé contrat d'interchange Responsable de Production (RP) Le responsable de production est un acteur qui est en charge de mettre en place les moyens matériels et humains nécessaires à l'exécution des plans de productions. Il est donc en rapport direct avec les approvisionneurs, les acheteurs, les logisticiens et les gestionnaires de stocks, afin de s'assurer que les matériels nécessaires sont disponibles ou le seront dans le respect des délais impartis dans le planning de production Approvisionneur L'approvisionneur est en charge de la gestion administrative des commandes, du suivi des commandes et de la mise en œuvre des contrats. Il doit définir les scénarii liés à l'approvisionnement ainsi que leurs cadencements. Il a en charge la gestion des indicateurs de pénalités qui serviront éventuellement à faire appliquer, entre autre, ces dernières par l'acheteur. Ces paramètres peuvent éventuellement être formalisés dans un contrat appelé contrat " Supply Chain ". En outre, l'approvisionneur peut se voir impliqué sur certains aspects contractuels du contrat commercial Entrepôt et plate forme logistique Page : 6

7 Les entrepôts et les plateformes logistiques sont des lieux de transit où les marchandises peuvent être Stockées et/ou livrées. C'est à partir de ces points de transit que les marchandises sont routées vers les chaînes de fabrication Réceptionnaire Le réceptionnaire est en charge, au niveau des entrepôts de réceptionner les marchandises livrées par les fournisseurs. En règle générale, c'est lui qui contrôle la conformité en terme de quantité de colis ou unités d'expédition reçus au regard d de l'avis d'expédition qui l'a précédé. Le réceptionnaire peut exercer son activité au niveau d'un entrepôt ou d'une plate forme logistique. Il engage le «Bon à Payer» des factures. Il entre les paramètres pour la mise à jour des indicateurs Contrôle (CQ) La conformité en terme de quantité de marchandises reçues au regard de la commande émise et de l'avis d'expédition rédigé par le fournisseur est traitée par le contrôle quantitatif. Ce contrôle ne peut donc s'exercer que lorsque les colis ont été ouverts, ce qui sous entend un certain décalage temporel par rapport à la réception des marchandises qui ne portait que sur le nombre des colis et non sur leur contenu. Le contrôle qualité porte sur la qualité des produits ou des services reçus et leur conformité au regard du bon de commande ou du contrat initial. Tout retour au fournisseur s effectue après accord préalable de celui-ci Fournisseur, Sous-traitant (FO) Le fournisseur et/ou sous-traitant est un acteur qui produit et/ou commercialise des matériels ou des services à destination d'un Donneur d'ordres. Les fonctions vendeur, administration des ventes (ADV) et service après vente (SAV) se trouvent chez le Fournisseur Vendeur Le vendeur propose ses produits et/ou services à l'acheteur et négocie avec ce dernier les aspects contractuels. C'est lui qui représente le Fournisseur en amont des processus Administrateur Des Ventes (ADV)) L'administration des ventes est une fonction que l'on trouve en règle générale chez le vendeur. Située entre les fonctions ventes et logistique, elle prend en charge les appels d offres, l enregistrement et le suivi des commandes des Donneur d'ordres, et est en relation avec tous les acteurs de l'entreprise. Elle s'assure que les marchandises sont livrées aux Donneur d'ordres dans le respect des engagements contractés entre les parties (délais, qualité, prix, facturation, ). L ADV peut recevoir les prévisions /plans d appros des clients Logisticien Le logisticien est en charge de la gestion des flux physiques des produits. Il exerce son activité chez le Donneur d'ordres et chez le Fournisseur. C'est le logisticien qui par son rôle renseigne les systèmes d'information en aval, dès qu'il reçoit les marchandises, gère les prévisions, le PIC du fournisseur. Page : 7

8 Service Après Vente (SAV) Au niveau du fournisseur le SAV est un service qui a en charge la réparation des pièces défectueuses et le retour de ces dernières vers les Donneur d'ordres. Au niveau du Donneur d'ordre, le SAV est un service qui, en relation directe avec les clients utilisateurs (compagnies d aviation, ), réceptionne les produits défectueux, et les retourne au Fournisseur s'il constate que ces derniers ne peuvent être réparés sur place Termes et paramètres Horizon Ferme Le terme Horizon ferme qualifie un engagement d'achat quantitatif de la part de l'acheteur à des dates précises concrétisé par un appel de livraison et/ou une commande Horizon Flexible Le terme horizon flexible qualifie un engagement d'achat quantitatif de la part de l'acheteur, mais reste imprécis quant aux dates exactes de livraison des marchandises. La flexibilité entre l acheteur et le vendeur est définie dans le contrat logistique Horizon Prévisionnel Le terme horizon Prévisionnel signifie que l'acheteur ne s'engage pas. Il est purement indicatif pour le fournisseur et permet à ce dernier de prendre en compte l'éventualité d'une confirmation de ces prévisions. Il n est pas limité dans le temps Paramètres dimensionnels du produit packaqé Les caractéristiques dimensionnelles sont décrites de face concernant les produits et dans le sens de l'ouverture concernant les emballages. La caractéristique longueur ne sera pas employée pour les fils & câbles (sycabel). Seuls la largeur, la hauteur et la profondeur seront utilisées pour préciser les dimensions des produits et des emballages (voir recommandations) Paramètres logistiques Préciser les hauteurs(h)/largeurs(l)/profondeurs(p), poids bruts, poids nets, codes article type de support (emballages), palettisation (couches, Qté.) Paramètres de transport Préciser le moyen de transport utilisé (fer, route, air, mer, ) Préciser le type de transport utilisé (express, colis, messagerie, ) Préciser les INCOTERMS applicables Paramètre de manutention Préciser les moyens de manutention à mettre en œuvre (hayons, transpalettes, ) Caractéristiques techniques des moyens de manutention (dimensions hayons, hauteur de gerbage, ) Page : 8

9 Paramètres de conditionnement Préciser les moyens de conditionnement à mettre en œuvre au moment de l expédition (bâches, films, conteneurs, ) Paramètre de stockage Préciser les types de stockage (extérieur, intérieur, massif, ) Contrat logistique Le cahier des charges logistique est un document contractuel négocié entre un vendeur et un acheteur et qui définit de façon très précise les relations logistiques décidées et validées par les deux partenaires. Le contrat " Supply Chain " (non numérisé à ce jour) spécifie : l'engagement du Donneur d'ordres (délais, quantité, horizons) et les pourcentages de variation sur le flexible et le prévisionnel ; les termes des inter-changes ; les conditions d'émission des programmes de livraison ; la fréquence de mise à jour du plan d'approvisionnement ; Les dispositions logistiques pertinentes ; les documents faisant foi en cas de litige ; etc. Dans le cadre d'un approvisionnement sous contrat " Sous Programme de Livraison ", l engagement est en règle générale concrétisé par le plan d'approvisionnement et/ou le programme de livraison (voir plan d approvisionnement et programme de livraison), associé aux clauses du contrat définissant les conditions générales et les clauses logistiques (dont horizons ferme, flexible et prévisionnel) Contrat commercial Le contrat commercial est un document contractuel négocié entre un vendeur et un acheteur et qui définit de façon très précise les relations commerciales décidées et validées par les deux partenaires Contrat d interchange Le contrat d interchange est un document contractuel négocié entre un vendeur et un acheteur et qui définit de façon très précise les relations EDI décidées et validées par les deux partenaires. En EDIFACT, une convention d interchange décrit de façon précise la manière dont les messages sont échangés entre deux ou plusieurs partenaires commerciaux par des moyens électroniques afin de réaliser des transactions commerciales. Toutefois, une convention ne traite pas des conséquences juridiques des transactions conclues par EDI. Page : 9

10 Une convention d'interchange doit comprendre au minimum : les documents à mettre en œuvre ; les modalités de traitement et d accusé de réception des messages ; la sécurité des messages ; les enregistrements et la conservation des documents ; la planification de mise en oeuvre et les tests éventuels ; la procédure dégradée. Contrairement à EDIFACT, dans ebxml (méthodologie retenue dans le cadre du projet TICIO), on ne parlera plus de message mais de documents, sachant que les services de messagerie sont décrits par ailleurs Remarques Donneur d'ordres, Fournisseurs Tout au long de ce document on emploiera les termes de Donneur d'ordres et de Fournisseurs, l'un assumant le rôle de l'acheteur et l'autre celui du vendeur. Un Fournisseur peut faire référence à plusieurs types de vendeurs : Un Fournisseur ; Une marque ; Une filiale. Un Donneur d'ordres peut faire référence à plusieurs types d'acheteurs : Une direction Achat Groupe agissant en centrale d'achat ; Une direction Achat de succursale ; Un prestataire qui agit pour le compte d'un DO ou d'un groupe de DO Documents (cde,ar, bl, facture,..) Tous les documents sont textuellement décrits et accompagnés d'une représentation graphique synthétique. Cette dernière est un condensé de diagrammes de cas d'utilisation, d'activité et de séquence. Lorsqu'une activité est arrêtée (STOP), on conviendra par convention que ce refus sera signifié au partenaire par l'émission d'un document de type RESPONSE. Page : 10

11 1.5. Modes d'approvisionnement Les différents modes d approvisionnement employés dans la filière Electronique sont détaillés ci dessous. Le choix d'utilisation de l'un ou de l'autre est conditionné en particulier par la méthode d'élaboration du besoin, les capacités du fournisseur (charge de fabrication, infrastructures industrielle et informatique), la typologie du produit, la récurrence du besoin, Le mode d'approvisionnement décrit dans un contrat entre un Donneur d'ordres et un Fournisseur et relatif a un article doit être unique et respecté tout au long du processus, à savoir, que le mode d'approvisionnement contracté ne peut être modifié par la suite Approvisionnement ponctuel Ce processus s applique pour des besoins uniques ou spécifiques. En règle générale, sont concernés par ce type d'approvisionnement des articles de développement, des articles nouvellement référencés par le DO, des références associées à une configuration particulière (customisation, ), des consommables, des fournitures,... Ce scénario relationnel est le plus simple, il nécessite le moins d'investissement pour sa mise en œuvre, il s'adapte à tous les cas cités en introduction du paragraphe. L'intégralité de l'engagement est supportée par la commande qui peut cependant faire référence à un contrat et à des clauses générales d'achat. La commande peut faire l'objet d'avenant de modification ou d'annulation après accord avec le fournisseur. La commande est l'objet de référence de la facturation, de la réception et du paiement. Le fournisseur y répond par un accusé de réception qui confirme ou infirme Approvisionnement sous programme de livraison Ce mode d'approvisionnement est utilisé pour des besoins à caractère récurent. C'est dans le contrat " Supply Chain " que sont identifiés l ensemble des paramètres commerciaux, techniques, juridiques, approvisionnement (horizon figés et flexibles, quantités de livraison, délai de réactivité, limites de flexibilité.). Ce programme est régulièrement révisé afin de permettre aux deux parties d'affiner les paramètres d'approvisionnement. Chaque nouveau plan d approvisionnement annule et remplace la version précédente. Ce scénario relationnel nécessite avant passation de l ordre d'achat la mise en place d'un accord (contrat) sur un ensemble d'articles. Cet accord défini en particulier pour chaque article: la quantité objectif, le prix, les conditions commerciales, logistiques, qualité,.., la période de validité de l'accord, les conditions de flexibilité (zones ferme, flexible et prévisionnelle), l'accord logistique, le délai de préavis d'émission du programme de livraison. Le plan d'approvisionnement comporte les données d'ordres général (référence, quantité, date, établissement à l origine de la demande, ) alors que le programme de livraison comporte les données logistiques (référence, quantité, date, contraintes logistiques, informations de transport, lieu de livraison) ainsi que la référence à l'accord. Le plan d approvisionnement porte sur un horizon qui inclut les zones suivantes : flexible qui vaut engagement du DO sur la quantité et prévisionnelle qui est fournit pour information par le DO et éventuellement la zone ferme. C est le programme de livraison qui constitue l ordre d'achat ferme et qui est l'objet de référence de l avis d expédition et de l avis de réception. Page : 11

12 Le programme de livraison et paiement. le contrat sont les objets de référence de la facturation et du L'engagement mutuel est supporté par le contrat et la prise en compte du contrat ainsi que par le plan d'approvisionnement, la réponse au plan d'approvisionnement, le programme de livraison et la réponse au programme de livraison. Ce scénario permet en outre de réserver et de capter la capacité industrielle du fournisseur pour sécuriser l'approvisionnement Approvisionnement en KANBAN Ce mode d'approvisionnement s applique aux productions répétitives ou sérielles. Il s appuie d une part sur un contrat de livraison en flux tiré définissant l ensemble des paramètres d'approvisionnement, d autre part si besoin, sur des prévisions soit en volume, soit en échéance permettant d éclairer le fournisseur. Le plan d approvisionnement en mode Kanban n a d intérêt que pour redimensionner le stock tampon. Ce mode est en règle générale basé sur la consommation du stock au niveau du DO. Cette consommation génère un appel de livraison (ou programme de livraison) qui génère deux actions chez le fournisseur : expédition et avis d expédition et déclenchement d un ordre de fabrication. Ce mode d approvisionnement correspond en terme d échange de documents au mode d approvisionnement sous " Contrat Sous Programme de Livraison variante B (dans le cas Contrat + plan d appro + programme de livraison) " Approvisionnement synchrone Ce mode d'approvisionnement est similaire aux précédents, il se différencie par les acteurs concernés qui reçoivent le message d appel de livraison (SUPPLY INSTRUCTION) qui renseigne sur les délais. Il s applique aux pièces ne pouvant être stockée (car trop volumineuse et/ou trop diversifiée) et devant généralement être livrée directement sur le poste de production de façon synchrone en fonction de besoins précis. Ce mode d'approvisionnement est destiné à réduire les stocks. En règle générale, c'est l ordre de fabrication qui va déclencher l'approvisionnement des pièces nécessaires. On peut parler dans ce cas de flux tendu. Ce scénario relationnel nécessite avant passation de l ordre d'achat (appel) la mise en place d'un accord (contrat suivant les us et coutumes) sur un ensemble d'articles. Cet accord défini en particulier pour chaque article : la quantité objectif, le prix, les conditions commerciales, logistiques, qualité,.., la période de validité de l'accord. Le programme de livraison ne comporte que les données logistiques (référence, quantité, date, lieu de livraison, contraintes logistique, transport, ) ainsi que la référence à l'accord. L'engagement mutuel est supporté par le contrat et la prise en compte de la commande ainsi que par le programme de livraison et la réponse au programme de livraison proposé par le DO. Le BL (Bon de Livraison) et le BR (Bon de Réception) reprennent les références du programme de livraison. La facture reprend les références du programme de livraison. Page : 12

13 Ce scénario, légèrement plus complexe à mettre en œuvre, permet d assurer une réelle synchronisation des livraisons par rapport aux besoins du DO. 2. Synthèse BP Page : 13

14 3. Processus en fonction des modes d approvisionnement 3.1. Commande et réponse à la commande TICIO La commande (ORDER) est généralement initiée par L'acheteur ou l'approvisionneur du Donneur d'ordres et destinée au Fabricant. Il y est précisé les matériels, le bien et les services que ce dernier doit lui fournir. La commande dénote d'un engagement du donneur d'ordre. En revanche, côté fournisseur c'est la réponse à la commande qui dénote de son engagement. La réponse à la commande peut être utilisée lorsque le fournisseur est en rupture de stock ou dans l'incapacité de fournir des biens ou des services dans les temps impartis par le Donneur d'ordre. Dans ce cas il prévient ce dernier en lui proposant des quantités revues à la baisse et peut éventuellement lui proposer des produits de substitution Order 3.3. Page : 14

15 3.3. Modification de commande et réponse à la modification de commande TICIO Une commande peut faire l'objet d'une modification avant la livraison des marchandises commandées. Cette modification peut être d'ordres quantitative, à savoir, la modification de lignes d'articles préalablement commandés (Quantité, prix, délais, dates, ). En aucun cas la modification de commande (ORDER CHANGE) ne peut être utilisée pour annuler globalement une commande préalablement émise par le Donneur d'ordres. Par ailleurs, pour ajouter ou supprimer des lignes d'articles il sera fortement recommander d'utiliser le document ORDER pour l'ajout de lignes de commandes et le document ORDER CANCEL pour la suppression. La réponse à la modification peut être utilisée lorsque le fournisseur est en rupture de stock ou dans l'incapacité de fournir des biens ou des services dans les temps impartis par le Donneur d'ordre. Dans ce cas il prévient ce dernier en lui proposant des quantités revues à la baisse et peut éventuellement lui proposer des produits de substitution. Page : 15

16 3.4. Annulation de commande TICIO Une commande peut faire l'objet d'une annulation. Cette annulation doit faire référence à une commande préalablement émise par le donneur d'ordre. L'annulation peut être globale ou partielle, à savoir, ne porter que sur certaines lignes d'articles. L'annulation de commande (ORDER CANCEL) est un document qui est émis par le donneur d'ordres lorsque ce dernier ne désire plus recevoir des biens ou des services préalablement commandés. Si l'annulation de commande est mise en œuvre de façon arbitraire, elle doit faire préalablement l'objet d'un accord entre les deux parties (Donneur d'ordres Fournisseur). Ce document est essentiellement utilisé lorsque le Donneur d'ordres veut supprimer des lignes d'articles à commander. La réponse à l'annulation peut être utilisée par le Fournisseur pour signifier au Donneur d'ordres qu'il accepte ou rejette l'annulation de commande que ce dernier lui a fait parvenir. Page : 16

17 3.5. Process communs : Despatch Advice, Receipt Advice, Invoice TICIO L'avis d'expédition (DESPATCH ADVICE) est un document qui renseigne sur les produits qui vont être expédiés ou qui sont mises à disposition par le fournisseur au niveau des références, des quantités, des dates et des lieux, mais qui précise aussi les moyens logistiques mis en œuvre ainsi que l'identification des unités expédiées. Dans le cas d'une mise à disposition, c'est l'avis d'enlèvement émis par le DO qui déclenchera le transport des marchandises. Bien que l'avis d'expédition puisse porter sur plusieurs destinations, il est cependant recommandé d'utiliser un avis d'expédition par lieu de livraison, et ceci, afin de rendre plus aisé le contrôle de réception des marchandises. Page : 17

18 TICIO La facture (INVOICE) est un document comptable qui est établi par le fournisseur pour demander un paiement pour des marchandises ou des services fournis dans les conditions mutuellement acceptées (Comptable FO vers comptable DO) ou par un Donneur d'ordres qui émet cette dernière pour le compte de son fournisseur au regard des marchandises et des biens que ce dernier lui a expédié (Comptable DO vers comptable FO). Il est établi par le fournisseur à partir de l'avis d'expédition émis par ce dernier lors du départ des marchandises de ses entrepôts. Dans ce dernier cas, si le fournisseur marque des désaccords sur la facture émise par le Donneur d'ordres, c'est par l'émission du document réponse (INVOICE RESPONSE) à la facture qu'il lui signifie. Tant que le Donneur d'ordres n'a pas l'assurance que la facture émise par le fournisseur est validée en interne, c'est aussi par l'intermédiaire du document (INVOICE RESPONSE) qu'il le signifie. Dans tous les cas, il est vivement conseillé de transmettre ce document au fournisseur. On recommandera d'émettre une facture par ligne d'avis d'expédition, afin de permettre aux deux parties de fluidifier les processus de règlements. Page : 18

19 3.6. Kanban, SPL, Synchrone Ce processus est suivi du processus commun Despatch Advice, Receipt Advice, Invoice. Page : 19

20 Custome r Supplie r Forecast Consumption Consumption Forecast Process Consumption Forecast Consumptio n Forecaste d Page : 20

21 Ce processus est suivi du processus commun Despatch Advice, Receipt Advice, Invoice. Page : 21

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables

Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables 1 Table des matières Principales questions pour comprendre

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

CONTRÔLE DU REFERENCEMENT FOURNISSEUR

CONTRÔLE DU REFERENCEMENT FOURNISSEUR Audit Achat 1 Audit Achat : CONTRÔLE DU REFERENCEMENT FOURNISSEUR Contrôle du Référence ment Fournisseurs Contrôler que les informations concernant les attributs du fichier fournisseur sont correctement

Plus en détail

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL D APPROVISIONNEMENT DEMATERIALISE DES CH 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'ACHAT DE MSF SUPPLY

CONDITIONS GENERALES D'ACHAT DE MSF SUPPLY CONDITIONS GENERALES D'ACHAT DE MSF SUPPLY Les produits et services achetés par MSF SUPPLY doivent répondre aux conditions générales ci-dessous sauf dérogation résultant d autres dispositions contractuelles

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships Xavier Perrin, CFPIM, CIRM, CSCP XP Consulting 2006 From EDI to CPFR > 1 Sommaire Rappels à propos de Supply-Chain Management Limites

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION

!#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION !"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION OBJECTIF : VOUS CONNAISSEZ ET COMPRENEZ LES DIVERS SYSTÈMES DE GESTION. A QUOI SERT-IL? Effectuer les commandes Enregistrer les arrivages Etiqueter les nouveaux articles

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale

Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale 1 La gestion commerciale 1.1 Les origines de la gescom et la GesProd La concurrence acharnée et l'incertitude économique au niveau mondial imposent aux entreprises

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution Apibâtiment Documentation technique Sommaire Sommaire I. Préambule... 3 II. Différences Batigest Standard/Evolution... 4 1. Eléments... 4 2. Devis

Plus en détail

Management de la logistique & Supply Chain. Formation

Management de la logistique & Supply Chain. Formation Formation Page 1/6 Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 14 au 25 Mars 2016 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et modalités de paiement Le bulletin

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

TICIO. WP 1.2 Identification des besoins stratégiques et standards utilisés par les filières clientes

TICIO. WP 1.2 Identification des besoins stratégiques et standards utilisés par les filières clientes TICIO WP 1.2 Identification des besoins stratégiques et standards utilisés par les filières clientes Livrable 1.2 Rapport sur les standards utilisés et les besoins des filières clientes Réalisé de Juillet

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE :

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : Article 1 Champ d application Toute commande passée par IDVERDE (ci-après dénommée «l Acheteur») auprès d un fournisseur de Biens ou d un prestataire de Services

Plus en détail

H1403 - Intervention technique en gestion industrielle et logistique

H1403 - Intervention technique en gestion industrielle et logistique Appellations (Industrie - Support / Maintenance) H1403 - Intervention technique en gestion industrielle et logistique Ordonnanceur-approvisionneur / Ordonnanceuse-approvisionneuse Technicien / Technicienne

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D'IMPACT... 2 PRE-REQUIS...

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION Filmage Etiquetage Cellophanage Manchonnage LA PASSION Assemblage Stockage Logistique Remplissage Flow-Pack GENERE Tri L ACTION 1. L entreprise 2. Chaine de production 3. Organisation 4. Qualité 5. Conclusion

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN ACHATS STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne dans

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai 10 rue Jean Rostand 69745 Genas Indice P Page 1 / 6 ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE 1. Objet 2. Domaine d'application 3. Responsabilité 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2.

Plus en détail

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours Catalogue Achats NÉGOCIER LES ACHATS durée 2x2 jours L'OBJET DE LA NEGOCIATION Fixer les objectifs à atteindre d'une négociation interne ou externe à l'achat. Préparer cette négociation en structurant

Plus en détail

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe PRODUCTION Opérateur de production Chef d équipe de production Spécialiste planning de production Conducteur de machine de production Responsable d atelier de fabrication Responsable de production Pilote

Plus en détail

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production Progiciel de gestion intégré modulaire Gestion de Production Fichiers Permanents Définition des : - familles et sous familles articles, familles et sous familles clients. - Produits finis, semi-finis,

Plus en détail

10/10/2007. Scénarios collaboratifs SCM - KOM e-aero - 10/10/07. Page : 1

10/10/2007. Scénarios collaboratifs SCM - KOM e-aero - 10/10/07. Page : 1 Compétitivité et Innovation des fournisseurs de l'industrie AeroSpatiale et Défense grâce au numérique Réunion de Lancement e-aero Supply Chain Management (SCM) Présentation et démonstration des nouveaux

Plus en détail

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction Définition Cadre réglementaire Principe du crédit documentaire Crédit documentaire et remise documentaire Les différents types du crédit documentaire Mécanisme

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI Direction des Achats de la SNCF Département SI Achat (DSIT-A) 120 Boulevard Vivier Merle 69502 Lyon Cedex 03 Tél. : (33) 04 82 31 32 15 - SNCF 503 215 Cahier des charges Technique pour la mise en œuvre

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE ANNEXE 5-A au CCTP PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL EPROCUREMENT DES CHU 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE Le groupement de 17 Centres Hospitaliers Universitaires (CHU)

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 18 novembre 2004 Délibération n 2004/245 PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ENTRE LA CONCESSION NORD-COTENTIN AUTOMOBILES ET LA COMMUNAUTE URBAINE

Plus en détail

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment)

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) Le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) «Redéfinir les rôles et compétences pour réussir la collaboration Supply Chain entre Industriels et Distributeurs» Viviane MARC Directrice

Plus en détail

Chap 3 La Gestion des stocks

Chap 3 La Gestion des stocks 1 Chap 3 La Gestion des stocks I LA VALORISATION DES STOCKS...2 A) LA VALORISATION DES ENTRÉES... 2 B) LA VALORISATION DES SORTIES... 3 soit on détermine le coût unitaire de sortie en temps réel par :...3

Plus en détail

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Présenté par Dr AKE Awoh Pierre Pharmacien Gestionnaire des Grands Comptes Régionaux Zone Commerciale

Plus en détail

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Conditions de vente et d utilisation Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées

Plus en détail

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Conception, conditionnement, stockage et transport de produits destinés aux secteurs de l agro-alimentaire, des cosmétiques, des activités sportives et du jouet. Depuis

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez Dossier du mois Décembre 2008 LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez 1. Périmètre et Missions du CSP Le traitement des factures fournisseurs

Plus en détail

COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique?

COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique? COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique? Lorraine La logistique, maillon essentiel du e-commerce, a un impact direct sur la satisfaction du client. Néanmoins, face à l accumulation des commandes, nombre d

Plus en détail

>> Initiation à l informatique. >> Manager la chaîne logistique. >> Maîtriser et optimiser. >> Préparation au renouvellement

>> Initiation à l informatique. >> Manager la chaîne logistique. >> Maîtriser et optimiser. >> Préparation au renouvellement SOMMAIRE LOGISTIQUE ACHATS PROGRAMMES DE FORMATIONS >> Conduite sécurité Cariste CACES >> Test CACES 3 & 5 >> La réception de marchandises >> L implantation des stocks d un entrepôt >> Optimisez votre

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Définition : Gestion de la Chaine Logistique «Supply Chain Management» ou «La gestion de la chaîne logistique» est fait l'activité consistant à

Plus en détail

MARCHE PUBLIC 2015 008. Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques

MARCHE PUBLIC 2015 008. Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques MARCHE PUBLIC 2015 008 Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques Procédure adaptée Art.28 du code des Marchés Publics Marché à bons de commande Art.77 du code des

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne

Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne Généralités Les ventes en ligne des Vins du Domaine CASABIANCA sur le site vinscasabianca.com sont soumises aux présentes conditions

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Supply Chain et collaboration - 1 - Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Entretiens de Rungis 24 septembre 2009 Supply Chain et collaboration - 2 - L organisation traditionnelle Achats Approvis.

Plus en détail

TRACENET FICHE SIGNALÉTIQUE

TRACENET FICHE SIGNALÉTIQUE TRACENET FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe JOUET ET PUERICULTURE FJP, FÉDÉRATION DU JOUET ET DE LA PUERICULTURE Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation des flux logistiques

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

Sommaire 18/01/2013. 1. Qu entend-on par achats et approvisionnements?

Sommaire 18/01/2013. 1. Qu entend-on par achats et approvisionnements? Sources (Hélène Guide pratique des Person, : achats de Editions et la des fonction approvisionnements, Maxima)s achats et approvisionnements Editions DunodPrésentation PME CGR ENSGSI 1 Sommaire 1. Qu entend-on

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX MINES ParisTech SEMAINE ATHENS Simon TAMAYO 1 17/11/14 Plan de la présentation : 30 minutes de cadre théorique Logistique Flux Stocks et en-cours Réseaux

Plus en détail

LA BANANE DES ANTILLES

LA BANANE DES ANTILLES La traçabilité de la chaîne d information appliquée à un produit transporté en multimodal : Un produit agroalimentaire du producteur au consommateur LA BANANE DES ANTILLES Par Emmanuel Bencteux Chef des

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

N1302 - Direction de site logistique

N1302 - Direction de site logistique Appellations Coordinateur / Coordinatrice de site logistique Directeur / Directrice de site logistique Directeur / Directrice de site(s) d'entreposage Directeur / Directrice d'exploitation de site logistique

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Le crédit documentaire

Le crédit documentaire Le crédit documentaire Le Crédit Documentaire est l opération par laquelle une banque (banque émettrice) s engage, à la demande et pour le compte de son client importateur (donneur d ordre), à régler à

Plus en détail

Conditions d achat applicables aux fournisseurs et soustraitants

Conditions d achat applicables aux fournisseurs et soustraitants Page 1 sur 6 1. Généralités et Définitions 1.1. Les conditions d achat sont applicables aux commandes émises par MECASPRING S.A. auprès des fournisseurs et sous-traitants lorsque les commandes font appel

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et

CONTRAT D ADHESION. Entre M... Société... Pour le Centre... Situé... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et CONTRAT D ADHESION Entre M.... Société... Pour le Centre... Situé...... Tél. :... Fax :... dénommé par la suite «l adhérent» et Sonagora, SA Groupe Luz, 6 rue de l Abbé Groult, 75015 PARIS Dénommée par

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

TX2 EDI SaaS. Manuel Utilisateur

TX2 EDI SaaS. Manuel Utilisateur Manuel Utilisateur TX2 EDI SaaS Version 1.4-28 juin 2012 226 rue Marcel Belot 45160 Olivet - FRANCE Tél : 02 38 69 65 43 Fax : 02 38 69 38 37 Mail : tx2concept@itx2.com Site commercial : www.tx2.fr Date

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1. PREAMBULE : Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les opérations commerciales concernant les objets mis en vente par le Collection heure sprl

Plus en détail

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux Stéphane SIRJEAN Licence Gestion des flux 1 Pilotage des flux Plan du Cours Chapitre 1: Introduction Définition des flux Les différents types de flux Notion de processus Notion d opération et d opérations

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE Version 04/10 PREAMBULE 1/ Définitions Les termes ci-après définis auront, dans les présentes Conditions Générales de Vente, les

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE du site de vente en ligne WWW.BOISSELLERIE.FR

CONDITIONS GENERALES DE VENTE du site de vente en ligne WWW.BOISSELLERIE.FR CONDITIONS GENERALES DE VENTE du site de vente en ligne WWW.BOISSELLERIE.FR Article 1 Acceptation des conditions générales de vente Le client reconnaît avoir pris connaissance, au moment de la passation

Plus en détail

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat L Emballage: Sourcing Stratégique Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat Sommaire L emballage Définition Fonction de l emballage L utilisation de l emballage Sourcing Stratégique Les Productivités

Plus en détail

Didier Taormina Christophe Piard

Didier Taormina Christophe Piard COMMENT AU QUOTIDIEN LA E-LOGISTIQUE RENFORCE LE LIEN CHARGEUR E-COMMERCANT/LOGISTICIEN PRÉPARATEUR/TRANSPORTEUR LIVREUR? DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE INDUSTRIELLE Didier Taormina Christophe Piard Sommaire

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

Diplôme d Acheteur Professionnel

Diplôme d Acheteur Professionnel Centre de Formation www.abcal.org Diplôme d Acheteur Professionnel NOUVELL E FORMULE O R G A N I S É PA R L E C E N T R E D E FO R M AT I O N D E L A B C A L Programme modulaire établi en concordance avec

Plus en détail

Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com

Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com Les présentes conditions de vente régissent les ventes de la société Fun Sports Cycles sur son site Internet www.funsportscycles.com. Ces conditions

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Conditions générales de ventes 1 Application des conditions générales de ventes de Air Tech Concept. Les présentes conditions générales de ventes sont applicables à tous les produits et services vendus

Plus en détail

Nos conditions générales de vente

Nos conditions générales de vente 1 Généralités Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées sur le site internet www.titoon-land.com. Les ventes effectuées par la société Ti Toon-Land, sont soumises

Plus en détail

Sommaire. CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11

Sommaire. CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11 Sommaire CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11 1. Mettre en œuvre une démarche mercatique... 12 2. Proposer un produit adapté aux consommateurs... 13 Notions... 15 1. Repérer la démarche mercatique...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT D AIR PRODUCTS

CONDITIONS GENERALES D ACHAT D AIR PRODUCTS CONDITIONS GENERALES D ACHAT D AIR PRODUCTS 1. Application 2. Livraison 3. Prix et paiement 4. Inspection 5. Garantie 6. Résiliation 7. Sous-traitance et cession 8. Politique anticorruption 9. Modifications

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Points forts : Amélioration du service clientèle grâce aux processus de vente plus efficaces. Amélioration du service au client

Points forts : Amélioration du service clientèle grâce aux processus de vente plus efficaces. Amélioration du service au client GESTION COMMERCIALE La gestion des commerciale dans Microsoft Business Solutions Axapta vous donne les moyens de fournir un meilleur service aux clients et vous aide à réduire les coûts, via l optimisation

Plus en détail

Temps Fort Colis 2006

Temps Fort Colis 2006 Temps Fort Colis 2006 JOURNEE E.COMMERCE / CCI du 28 / 01 / 2010 Organisation du transport Les chiffres clés de la livraison 60 % des Français reçoivent des colis avec en moyenne : 7,2 colis reçus par

Plus en détail