Rapport d activité Harmoniser Accompagner Coordonner

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2014. Harmoniser Accompagner Coordonner"

Transcription

1 Rapport d activité 2014 Harmoniser Accompagner Coordonner

2 SOMMAIRE La Fédération en un regard 2 Les éléments marquants de Le projet fédératif 4 Structuration de Résomip 5 Les orientations 6 Accompagnement à la mise en œuvre d une dynamique de projets partagés 9 Réseaux territoriaux 9 Travailleurs Sociaux 10 Réseaux Régionaux 11 Les actions de mutualisation 12 Amélioration des pratiques professionnelles 12 Communication.. 13 Gestion RH. 14 Système d Information 15 Perspectives Annexes 17 Organigramme L équipe opérationnelle de Résomip.. 18 Le Bureau.. 19 Liste des membres de la Fédération.. 20

3 La Fédération en un regard : L objet : Fédérer en Midi-Pyrénées les réseaux de santé, au sens des articles L et L du Code de la santé publique, ainsi que toutes les organisations ayant pour objet de favoriser par un travail en réseau l accès aux soins, la coordination, la qualité, la continuité ou l interdisciplinarité des parcours de soins. Les valeurs : L autonomie des membres La transversalité La mutualisation La territorialité La qualité L innovation Les moyens de fonctionnement : Depuis 2011, Resomip est doté d une cellule opérationnelle composée de 4 professionnels, grâce à la dotation d un budget spécifique de l ARS et de mises à disposition des membres. Cette équipe se compose de deux salariés et deux mises à disposition à titre gracieux par les réseaux membres, pour un total de 3,3 équivalents temps plein : Une chargée de mission Une assistante projets et communication Un responsable des Systèmes d information Un chef de projet «système d information» Résomip est hébergé dans les locaux mis gracieusement à disposition par le CHU sur le site de la Grave. Quelques chiffres : 19 membres 9 réseaux régionaux 10 réseaux territoriaux 8 départements couverts 10 thématiques de santé 15 plans de santé publique déclinés 117 professionnels des réseaux 25 métiers et spécialités 45 professionnels dans les groupes de travail Représentativité de Résomip : Membre du Directoire et du comité opérationnel du GCS télésanté Membre de la Conférence Régionale de Santé et de l Autonomie (CRSA) et de la Commission Spécialisée de l Organisation des Soins (CSOS), Membre associé de l Union Nationale des Réseaux de Santé Les modalités de gouvernance : RESOMIP fonctionne avec un Conseil d Administration représentant chacun des membres et un Bureau restreint.

4 Les éléments marquants de 2014 : SNS : remise du rapport Devictor Loi sur l Economie sociale et solidaire Loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République Projet de loi de santé er trimestre 2ème trimestre 3 ème trimestre 4 ème trimestre Début 2015 Obtention de l agrément DPC pour les pharmaciens Validation du projet de création d un «Portail des réseaux de santé de Midi-Pyrénées» Obtention de l agrément DPC pour les sages-femmes Remise des documents sur les indicateurs de pilotage des réseaux de santé Participation au groupe d expert HAS «Référentiel d autoprogression des réseaux de santé» Obtention de l agrément DPC pour les paramédicaux Ouverture du Conseil d Administration de Résomip aux URPS autres que médecins Remise du schéma directeur SI des réseaux de santé Définition d axes de partenariats opérationnels avec les maisons et pôles de santé Soutien à la création de la Fédération des réseaux de santé de Languedoc- Roussillon Mise en place de la plateforme internet mutualisée multi sites Validation du choix de l outil de visioconférence WebEx Accompagnement pour la consolidation de la fiche de mission du Secrétaire Général Mise en ligne des premiers sites des RT Mise en place d un «comité éditorial» pour validation des contenus du portail Résomip avant mise en ligne

5 Le projet fédératif : Les orientations stratégiques : Les moyens mobilisés pour mener le projet fédératif : 1. Accompagner à l évolution des missions des réseaux de santé : Dans le but de consolider leur rôle dans l organisation de la transversalité des parcours de santé complexes pour garantir à chacun : Une réponse globale et individuelle, Une équité d accès dans tous les territoires, Un accompagnement de qualité dans son environnement de vie. 2. Contribuer à l amélioration des pratiques professionnelles : Dans le but de promouvoir et diffuser les expertises des réseaux de santé. Ces expertises peuvent être transverses et spécifiques aux populations, pathologies ou activités sanitaires des réseaux. 3. Mettre en place les mutualisations nécessaires aux réseaux : Dans le but d améliorer leur fonctionnement respectif et leur positionnement stratégique auprès de leurs partenaires et financeurs. Le budget de fonctionnement : Le budget de la cellule opérationnelle s élève à environ pour les charges de fonctionnement. Il convient d y ajouter les charges relatives au fonctionnement mutualisé (système d information et cadre comptable commun), lesquelles s élèvent à Le total des charges de fonctionnement s élève donc à près de Les ressources humaines (3,3 ETP) : Une chargée de mission (1 etp) Une assistante projets et communication (1 etp) Un Directeur SI (0,5 etp) Un chef de projet SI (0,8 etp) Les groupes de travail : Amélioration des pratiques professionnelles Communication Gestion comptable et sociale Gestion des Ressources Humaines Réseaux Régionaux Réseaux Territoriaux Travailleurs Sociaux Collaboration étroite avec l ARS : Une collaboration est mise en place avec la référente des réseaux de santé, ainsi que les différentes directions en lien avec les projets menés par Résomip, notamment la Direction SI. Les partenariats opérationnels : Le projet de Résomip fonctionne également grâce à la mise en place de partenariats étroits avec des acteurs régionaux, en soutien des projets portés : Université Paul Sabatier : Master Management des Entreprises en Réseau et Master Gestion des Institutions et Services de Santé, Enseignement Supérieur : Institut de Management des Systèmes d Information (IMSI), Institut de Formation des Cadres Infirmiers (IFCI), Unifaf : dans le cadre d un soutien aux actions collectives en matière de ressources humaines.

6 Structuration de Résomip : Le bilan 2014 : Tableau de suivi de la feuille de route pour l amélioration continu du fonctionnement fédératif : Domaines Objectifs Etat Indicateurs de résultats Doter Résomip d un projet et d orientations stratégiques annuelles ou pluriannuelles formalisées Effectué Définition d orientations stratégiques pluriannuelles Définition d objectifs opérationnels annuels depuis 2013 Formalisation d un projet annuel pour l année 2015 Réamorcer la réflexion sur la fonction de Secrétariat Général Effectué Définition concertée et collaborative d une fiche de fonction, détaillant les éléments du poste, les principales compétences attendues Renforcer le rôle et le positionnement de Résomip Mieux formaliser ses modalités de fonctionnement ainsi que les droits et engagements de ses membres : Repréciser la fonction du Bureau, ses délégations et les circuits d information, Formaliser les valeurs communes, les buts visés, les droits et les engagements des réseaux membres de la Fédération par exemple, au travers d une charte A traiter Prendre en compte les évolutions dans les missions de la cellule opérationnelle En cours Prendre en compte les besoins en compétences Apporter un appui au développement des compétences à prévoir en direction des coordinateurs/responsables administratifs des réseaux de santé Contribuer à l accompagnement du rôle des administrateurs bénévoles des réseaux pour l accomplissement de leur mission conformément à leurs responsabilités spécifiques. Abordé A traiter Ce besoin a fait l objet d une mission supplémentaire attendue dans la fiche de fonction du poste de Secrétaire Général

7 Orientation stratégique 1 : accompagner à l évolution des missions des réseaux de santé Le bilan 2014 : Objectifs spécifiques Assurer la visibilité des réseaux de santé auprès des acteurs des parcours de santé Principaux indicateurs de résultats Ouverture du Conseil d administration de Résomip aux URPS autres que médecins, Signature d un contrat-cadre pour la plateforme mutualisée et le portail et accompagnement des réseaux dans la migration ou le développement de leur site sur la plateforme, selon une double réflexion : Sur les outils du portail mutualisés entre les réseaux (modules actualités, newsletter, offre de services, formation, base documentaire) Les dispositifs améliorant la communication des réseaux (offre de service, localisation des ressources, ) Participation au Colloque Horizon et santé organisé par les URPS. Accompagner l ouverture réseaux territoriaux maladies chroniques des aux 100% des réseaux ouverts aux maladies chroniques, Harmonisation régionale des niveaux d appui aux situations complexes, Formation-action des équipes territoriales aux spécificités des maladies neurodégénératives, Coopération entre les réseaux territoriaux et Oncomip pour l identification et le développement des ressources en soins de support de ville, Echanges pour la structuration de projet de coopération avec Diamip et Partn air. Permettre le développement de coopérations entre MSP / réseaux Deux réunions de concertation Résomip/FMPMPS, Intervention de la FMPMPS au Conseil d administration de Résomip, Définition d axes de coopération opérationnelle pour l année Les perspectives 2015 : La stratégie Nationale de Santé pose comme priorité l organisation en ville d une meilleure prise en charge dans le cadre des parcours de soins pour éviter les complications et hospitalisations inutiles et ainsi réduire les dépenses. En outre, elle vise à garantir l égalité d accès pour tous les usagers. Les réseaux de santé sont identifiés comme l un des acteurs des territoires à articuler avec d autres susceptible de proposer une offre de service intégrée à l intention des médecins généralistes et relative à la gestion des cas complexes ou des conséquences d une maladie. Le projet de loi de santé prévu pour 2015 souhaite : La création du Service Territorial de Santé au Public (STSP), La structuration de Coordination ou plateforme Territorial d Appui (CTA), Le rôle des réseaux est précisément d accompagner ces évolutions : Les réseaux régionaux doivent être une ressource en termes de méthodologie, d organisation et d évaluation pour les professionnels et structures sanitaires et médico-sociales. Les réseaux territoriaux doivent être un soutien du médecin traitant dans le cadre de la coordination des parcours de soin complexes. Les objectifs opérationnels : Soutenir les réseaux dans l élaboration de leurs projets, Soutenir les coopérations réseaux/1 e recours, Soutenir les coopérations entre réseaux régionaux et territoriaux, Améliorer la visibilité, la lisibilité et l accès aux ressources des réseaux.

8 Orientation stratégique 2 : contribuer à l amélioration des pratiques professionnelles Le bilan 2014 : Objectifs spécifiques Développer une démarche qualité souple et adaptée aux besoins du terrain, notamment en direction des professionnels libéraux Participer au déploiement de la Messagerie Sécurisée de Santé Medimail Principaux indicateurs de résultats Obtention des avis favorables des CSI pharmaciens, sages-femmes, paramédicaux, Structuration d un cadre mutualisé pour la mise à disposition des agréments via deux conventions-cadre DPC et FPC, Réalisation de 4 programmes de DPC ou de FPC, Participation au groupe d experts de la HAS sur la grille d auto-évaluation des réseaux de santé, Définition d un programme 2015 d accompagnement des réseaux à la mise en œuvre d une démarche qualité individuelle et collective. Accompagnement au déploiement de la Messagerie Sécurisée de Santé Medimail (MSS) auprès des réseaux de santé, Partenariat sur les innovations organisationnelles avec le CHU pour la 1 ère expérimentation régional d un formulaire MSS et d un outil de suivi des échanges ville/hôpital. Participer au déploiement de la télémédecine Test et choix d un outil pour développer les usages collaboratifs au sein des réseaux (WebEx), Retour d informations au GCS dans le cadre de l étude de l interface de l outil avec le système régional de télémédecine (abandonné au profit su socle de télémédecine), Expérimentation de l outil et des usages dans le cadre de réunion administrative, auprès des réseaux-pilotes et de Résomip. Les perspectives 2015 : Contexte : La loi Hôpital Patient Santé et Territoire vise l amélioration de la qualité du système de santé par la réduction des inégalités d accès aux soins, l organisation des parcours de soins en fonction des patients et une meilleure efficience des dépenses. Récemment, la Stratégie Nationale de Santé, confère aux dispositifs d appui une fonction d animation territoriale, incluant l organisation d actions collectives. Cette mission émergente des réseaux de santé leur permettra de faciliter l évolution des pratiques et l organisation des exercices pluridisciplinaires coordonnés dans les territoires. En outre, l obtention des agréments DPC et FPC et la structuration d un cadre mutualisé de gestion de cette activité, doit permettre de proposer un cadre d intervention pour le déploiement de démarches qualité transverses, adaptées aux différents acteurs. Les objectifs opérationnels Accompagner les réseaux à l appropriation du référentiel HAS et à la structuration de la mission d appui territorial visant à faciliter les parcours de santé. Accompagner le développement de programme de DPC territoriaux, pluri-professionnels, transverses aux acteurs des parcours de santé ( ). Accompagner le déploiement des systèmes d information régionaux (Medimail, Trajectoire, télémédecine, PPS, ).

9 Orientation stratégique 3 : mettre en place les mutualisations nécessaires aux réseaux Le bilan 2014 : Objectifs spécifiques Assurer la stabilité des associations porteuses des réseaux de santé et prévenir les risques de fragilisation Principaux indicateurs de résultats Accompagnement à l inscription du réseau P tit Mip dans le dispositif comptable harmonisé, Structuration d un observatoire des besoins des réseaux et d une fonction d espace ressources. Mettre en œuvre le dossier communiquant de coordination (SI des réseaux) et développer l usage des PPS numériques Mutualiser, à bon escient, les fonctions-support Réalisation de l état des lieux des processus métier et remise à l ARS des livrables (cahier des charges du SI des réseaux, note de cadrage ARS, dictionnaire des données et formulaire des réseaux, cartographie fonctionnelle cible), Description de l activité de coordination : cœur de métier, Réalisation d ateliers maquettage pour la préfiguration d un PPS cible, Définition des indicateurs d activité et de pilotage des réseaux et remise à l ARS, Formation d un référent CNIL au sein de la cellule opérationnelle. 2 réseaux ont migré sur la plateforme internet sur les 16 réseaux mobilisés par le projet, Mise en ligne de deux sites des réseaux territoriaux sur la base d un cahier des charges-type, sur 8 réseaux mobilisés par le projet. Les perspectives 2015 : Le rapport Bocquet du 20 novembre 2014 fait la synthèse des difficultés du monde associatif et ce malgré des dispositifs réglementaires sans cesse adaptés pour sécuriser les relations entre les pouvoirs publics et les associations. La menace est d autant plus forte sur les associations de taille moyenne employant moins de 20 salariés, à l instar des réseaux de santé. Les risques de fragilisation des associations concernent surtout les nécessaires adaptations des compétences des bénévoles administrateurs et des responsables des associations d une part et des perspectives financières préoccupantes, d autre part. C est pourquoi, une partie des missions des structures fédérales vise à apporter un soutien à leurs membres, concourant à la consolidation de chacun d eux et du collectif dans son ensemble. La mutualisation des moyens est préconisée, aussi bien du point de vue des fonctions supports (comptabilité, gestion, ressources humaines,) que des compétences et des savoir-faire. En parallèle de ces axes de mutualisation identifiés par l ARS, dans les lettres de missions de Résomip, les orientations régionales en matière de mutualisation retiennent deux axes majeurs. Le Système d Information La Communication Les objectifs opérationnels : Développer les 1ers modules du SI de parcours (annuaires, PPS ), Accompagner la mise en place de la complémentaire santé obligatoire, Poursuivre la mutualisation des outils de communication (modules actualités, newsletters, offres de service, base documentaire, outilthèque et intranet collaboratif), Définir un cadre de respect des lois informatiques et liberté, Etudier les possibilités d intégration de Résomip dans les réseaux de soutien aux associations.

10 Accompagnement à la mise en œuvre d une dynamique de projets partagés : Réseaux territoriaux Objectifs Actions Résultats Calendrier Harmoniser les fonctionnements pour une meilleure lisibilité régionale des services rendus Ouvrir les réseaux territoriaux à la coordination des parcours de santé des patients atteints de maladie chronique Echanger, partager les expériences et bonne pratiques Etre un observatoire régional de thématiques identifiées comme problématiques dans les territoires Rédaction d un glossaire des indicateurs de suivi pour l ARS Définition d un cadre régional d ouverture aux maladies chroniques Définition d un cadre régional d ouverture aux soins de support (psychologie, diététique,) Validation et hiérarchisation des 30 indicateurs nécessaires aux réseaux territoriaux Mise en place des niveaux d intervention et d un référentiel de prise en charge pour les patients atteints de maladie chronique en situation complexe dans un réseau Participation des équipes à des formations-actions aux spécificités des maladies neurodégénératives Elaboration d un plan d action pour la mise en place d un annuaire des soins de support et d un modèle de convention de partenariat Mise en place d une formation à la démarche éthique pour tous les salariés des réseaux 1 er semestre nd et 3 ème trimestres ème et 4 ème trimestres ème trimestre 2014 et poursuite en 2015 Cadre de l action : Les orientations nationales et de l assurance maladie ciblent les maladies chroniques. Le SROS en particulier décline la mutualisation culturelle du système de santé, l adhésion des professionnels de santé du premier recours et la notion de parcours. L évolution des acteurs est marquée par : L évolution des réseaux régionaux et territoriaux qui doivent œuvrer dans la transmission des savoirs, Le rapprochement avec les MAIA. Détail des actions : Une importante réflexion a été menée afin d établir une définition commune des niveaux d intervention de prise en charge pour les patients atteints de maladie chronique en situation complexe. Chaque réseau a ainsi pu présenter, lors des séances de groupe, les situations rencontrées dans ce type de prise en charge permettant outre un échange sur les pratiques, la distinction de trois niveaux d interventions à appliquer. Par ailleurs, afin de définir un cadre régional d ouverture aux soins de support, un travail a été mené auprès des psychologues puis des diététiciens suivi d une réflexion sur la possibilité de réaliser un modèle de charte régionale généraliste. Enfin, la question éthique a été abordée au travers de formations en lien avec l amélioration des pratiques professionnelles. Les perspectives 2015 : Accompagner l évolution des réseaux de santé : : - Renforcer la fonction d appui territorial, -Développer la synergie entre réseaux par la mutualisation des compétences et des projets communs avec les acteurs du 1 er recours, - Définir des axes de travail avec les URPS et la FMPS.

11 Accompagnement à la mise en œuvre d une dynamique de projets partagés : Travailleurs sociaux Objectifs Actions Résultats Calendrier Echanger sur les pratiques professionnelles Réaliser des diagnostics des aides spécifiques ou communes à chaque département Organisation de rencontres avec les partenaires régionaux Organisation de réunions avec les MSA Rédaction d un référentiel de fonction des assistantes sociales en réseau de santé Rédaction d un courrier CAF demandant un identifiant professionnel pour un accès au service CAF Pro Création d un dispositif garde-malade MSA Nord Travail auprès du RSI en direction de la branche maladie et rédaction d un courrier en ce sens Février 2014 Décembre 2014 Partager les informations, la réflexion et la mise en œuvre de projets régionaux Réflexion sur le volet social du SI des réseaux Temps d échanges organisés dans le cadre de la prise en charge des malades chroniques en situation complexe Points réguliers relatifs à l évolution des FNASS par caisse départementale Les perspectives 2015 : - Publier dans les ASH sur le travail social en réseau, - Poursuivre le travail avec le RSI concernant la création d un fond spécial garde-malade à domicile pour les actifs, - Créer des outils à destination des patients et leur entourage afin de les informer sur les différents dispositifs de financement des auxiliaires de vie, - Développer des outils à destination de l équipe du réseau en vue d améliorer la lisibilité du plan d aide au domicile du patient.

12 Accompagnement à la mise en œuvre d une dynamique de projets partagés : Réseaux Régionaux Objectifs Actions Résultats Calendrier Cadre des actions : Réflexion sur le déploiement des coopérations entre les Maisons et Pôles de santé et réseaux Organisation de 2 rencontres avec le Président des Maisons et Pôles de santé Les 25 novembre et 25 mars 2014 L évolution des missions des réseaux régionaux implique qu ils œuvrent à la transmission de Contribuer à l organisation et à la coordination territoriale des prises en charge Réflexion sur le travail à mener avec les acteurs du 1 er recours et sur les articulations susceptibles d être mises en place avec les réseaux territoriaux Définition d axes de partenariats opérationnels à la fois du point de vue des maisons et pôles de santé que des réseaux de santé Conception, pour les équipes territoriales, de formationsactions aux spécificités des maladies neurodégénératives Novembre ème trimestre 2014 leurs savoirs. Les réseaux régionaux doivent ainsi constituer une ressource pour l ensemble des acteurs du 1 er recours, en proposant leur expertise avec mise à disposition d outils. La rencontre des acteurs des réseaux régionaux et ceux des territoires et 1 er recours est un élément clé pour une meilleure organisation territoriale. Détail des actions : Le partenariat avec les maisons et Pôles de santé a permis l identification des réseaux comme ressources, notamment dans l accompagnement à la mise en œuvre opérationnelle de projets de coordination et dans le soutien aux projets de santé. Les perspectives 2015 : - Développer des interventions spécifiques envers les populations en situation de précarité (projets, partenariats, outils), - Poursuivre la réflexion sur l évolution de leurs missions ainsi que sur l articulation de leurs actions avec les réseaux territoriaux, Poursuivre le partenariat avec les MSP pour : Le suivi des patients en situation complexe, Le partage d expériences et des outils de veille, La mutualisation des fonctions support (SI, portail, formation).

13 Les actions de mutualisation : Amélioration des pratiques professionnelles Objectifs Actions Résultats Calendrier Définir un cadre de formation partagé Constitution du dossier des demandes d agréments DPC et FPC (OGDPC et DIRECCTE) Obtention de l agrément de Développement Professionnel Continu Obtention de l agrément de Formation Professionnelle Continue Février 2014 Août 2014 Définir un cadre organisationnel d intervention pour les réseaux Structuration d un cadre mutualisé pour la mise à disposition des agréments DPC et de FPC Elaboration d une convention-cadre DPC-FPC Obtention des avis favorables des CSI pharmaciens, sages-femmes et paramédicaux 3 ème trimestre er et 2 ème trimestre 2014 pour les premiers, début 2015 pour les paramédicaux Mettre en place un observatoire des besoins en matière d amélioration des pratiques professionnelles Suivi des travaux du groupe de travail HAS sur le RAP Réflexion sur la mise en place d un corps d audit interne Réalisation de 4 programmes de DPC et FPC Définition d un programme 2015 d accompagnement des réseaux à la mise en œuvre d une démarche qualité individuelle et collective 2 ème, 3 ème et 4 ème trimestres 2014 Les perspectives 2015 : Concernant l appropriation de la grille HAS : - Engager les 1ères auto-évaluations des réseaux, - Travailler, via des ateliers pratico-pratiques, à la mise en place d outils et méthodes en vue de l amélioration de la qualité au sein des réseaux, - Identifier les axes prioritaires en adéquation avec les actions mises en place au sein des réseaux. Dans le cadre du DPC : - Accompagner le développement de programmes de DPC territoriaux, pluri professionnels et transverses aux acteurs des parcours de santé.

14 Les actions de mutualisation : Communication : Objectifs Actions Résultats Calendrier Valoriser les actions menées au sein de la Fédération Etre un pôle ressources pour les réseaux Assurer la visibilité et l accessibilité de l offre des réseaux de santé auprès des acteurs du parcours de santé Elaboration du cahier des charges du portail régional des réseaux de santé de Midi-Pyrénées Accompagnement des réseaux dans la migration ou le développement de leur site sur la plateforme Développement d une réflexion sur la communication interne/externe Résomip Poursuite de la réflexion sur les outils collaboratifs Réflexion sur un projet d annuaire régional Modernisation de l identité graphique du portail Résomip Mise en ligne de la plateforme mutualisée multisites Mise en ligne des premiers sites des réseaux territoriaux sur la plateforme Elaboration de newsletters trimestrielles via l outil Mailchimp Validation du choix de l outil de visioconférence mutualisé WebEx Début de formations des réseaux aux outils mis en place (WebEx, MailChimp) Mise en place d un comité éditorial pour validation des contenus du futur portail 1 er trimestre ème trimestre ème trimestre ème trimestre ème trimestre 2014/ Début ème trimestre 2014 Début 2015 Les perspectives 2015 : En vue de la mise en ligne du portail : - Poursuivre la réflexion engagée sur les modules mutualisés : notamment offres de service, base documentaire, outilthèque, - Réfléchir à la mise en place d un espace collaboratif du type Drupal Commons, - Poursuivre la réflexion relative au projet d une structure d annuaire commune, - Réfléchir aux autres outils de partage susceptibles d être mis en place (veille ). Accompagner les réseaux : -> Les réseaux territoriaux dans le cadre de la mise en place d un espace partagé, -> L ensemble des réseaux mobilisés par le projet en vue de la migration sur la plateforme multisites.

15 Les actions de mutualisation : Gestion Ressources Humaines Objectifs Actions Résultats Calendrier Harmoniser les pratiques de gestion RH Sécuriser les réseaux en tant qu employeur Accompagnement des réseaux à la mise en place d une complémentaire santé obligatoire (en cours) Elaboration d un plan d action pour sélectionner une complémentaire Recensement auprès des réseaux des cahiers des charges et accords collectifs mis en place Septembre 2014 Novembre 2014 Assurer le respect des droits des salariés Début de réalisation d une trame de cahier des charges dans le cadre de la mise en place d une complémentaire santé commune Fin 2014/ Début 2015 Identifier et mettre à disposition des réseaux les ressources et outils nécessaires Groupe ressource sur les questions de gestion RH des réseaux Mise en place d un système de FAQ et relais auprès des réseaux via la newsletter Résomip Les perspectives 2015 : Dans le cadre du choix d une complémentaire santé, obligatoire au 1 er janvier 2016 : - Poursuivre la réflexion sur les modalités d adhésion et notamment réfléchir à l intérêt de la mise en place d une convention-cadre, - Solliciter un courtier, - Finaliser la rédaction du cahier des charges, - Valider en AG Résomip le choix de l organisme retenu par le groupe de travail. Concernant la fonction de groupe «ressource» : - Le groupe de travail est là pour répondre aux questions des réseaux, les orienter vers des outils ainsi que pour centraliser toutes les questions posées. Ces questions et réponses sont ensuite relayer via la newsletter de Résomip. - Toutes les ressources mises à la disposition des réseaux seront en outre prochainement centralisées sur le portail internet via le module «ressources».

16 Les actions de mutualisation : Systèmes d Information : participer à la diffusion des usages des nouvelles technologies de santé Objectifs Actions Résultats Calendrier Déploiement de Medimail dans les Participer au Réseaux/ Coopération Medimail : 16 structures réseaux déploiement de la GCS Télésanté sont désormais référencées, Messagerie Sécurisée regroupant 136 utilisateurs Fin 2014 de Santé Medimail internes aux réseaux. Développement des Créer les usages en formulaires Medimail Mise en ligne des formulaires qui matière d utilisation de génèrent des messages Medimail Octobre 2014 la Messagerie Sécurisée (via les Web Services) de Santé Medimail Participer au déploiement de la télémédecine Mettre en œuvre le dossier communiquant de coordination (SI des réseaux) et développer l usage des PPS numériques La messagerie sécurisée de santé : L'accompagnement pour la mise en œuvre de Medimail a débuté en juin 2014 avec les actions suivantes : Création des structures réseaux dans l'annuaire Medimail, Rattachement des comptes des professionnels à chaque structure réseau, Pilotage du déploiement en partenariat avec le GCS Télésanté, Assistance à l'utilisation (activation des comptes, etc) Diffusion des outils de communication et appui à leur mise en œuvre. pour le Centre des Maladies rares de la peau du CHU (prestation AMOA) Rédaction du cahier des charges du SI des réseaux Participation au Groupe projet SI PARCOURS Régional ARS/GCS/RESOMIP Livrables projets SI Résomip : Plan projet, Cahier des charges, Cartographie fonctionnelle, MCD/ Formulaires Réseaux, Maquettes PPS 1 er réunion du Groupe projet SI Parcours ARS/GCS/RESMOMIP Depuis juin 2014, soit depuis la création des structures réseaux dans Medimail, 16 structures réseaux sont désormais référencées, regroupant 136 utilisateurs internes aux réseaux messages ont été envoyés, 1767 messages ont été reçus. Le projet SI mutualisé : Avril à Sept Début 2015 A partir de 2013, dans le cadre du projet Emergence, un travail approfondi a été entrepris avec les réseaux pour valider leurs besoins, faire converger les pratiques (processus de prise en charge, Staf/RCP, PPS) et détailler le contenu des formulaires cibles (dictionnaire des données) utile dans la prise en charge. La stratégie initiale validée par l ARS consistait à développer le nouveau SI à partir du socle déployé pour le DCC d Oncomip. Le projet s est poursuit en 2014 avec une demande de cadrage budgétaire de l ARS. En 2014 plusieurs événements ont fait évoluer cette stratégie SI : La participation au projet TSN (non retenu) qui a fait émerger le besoin d élargir le périmètre du SI à l ensemble des coordinations territoriales (Réseaux/Maia ) avec un SI de Parcours de Santé. L intégration du SI de Parcours de Santé dans le CPOM du GCS Télésanté MP via le socle de Télémédecine. Le projet est donc réorienté vers le choix d une solution déjà existante en région plutôt que vers un développement spécifique à partir du socle DCC. Le premier choix proposé aux réseaux est l outil de parcours inclus dans le socle de Télémédecine renouvelé via un appel d offre fin Une étude est en cours afin de vérifier que la solution proposée réponde bien aux besoins fonctionnels et aux contraintes juridiques et financières des réseaux. Les perspectives 2015 : A ce jour, le cadre juridique et budgétaire du projet reste à définir, Le projet de poursuit en 2015 avec la participation de Résomip au groupe projet régional SI de parcours en coordination avec l ARS et le GCS Télésanté en vue de coordonner les projets régionaux : PAERPA, parcours CTA, ROR, Trajectoires

17 Les perspectives 2015 : Contexte : Depuis 2013, Résomip a engagé une démarche d amélioration de ces modalités de fonctionnement pour permettre à la Fédération de répondre aux besoins de ses membres, au regard des besoins et enjeux actuels du système de santé. Un premier accompagnement a permis d engager une concertation collective, pour construire une feuille de route des améliorations nécessaires et utiles au regard des orientations de l ARS et des attentes et besoins des réseaux membres. Les résultats de cette démarche ont permis de dégager trois objectifs prioritaires, concernant : 1. Le renforcement de l articulation entre réseaux régionaux et réseaux territoriaux, 2. L organisation d une fonction de veille stratégique, 3. L appui aux réseaux pour résoudre ou anticiper des difficultés de gouvernance. Depuis ces travaux, les évolutions de l environnement renforcent la nécessité de structurer Résomip pour assurer le rôle des réseaux dans l accompagnement des mutations actuelles du système de santé. La réforme de l organisation territoriale redessine la carte des régions tout en renforçant l échelon de proximité organisé autour de bassins de vie. Dans un souci de cohérence, la réforme de l Etat et de la simplification, prévoit que l organisation des services déconcentrés coïncide avec les 13 régions. Ainsi, un rapprochement des ARS de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon est envisagé. Dans cette perspective, la Loi de santé prévoit la création du Service Territorial de Santé Public, visant à organiser l accès aux soins de proximité et les parcours de santé, notamment pour les patients atteints d une maladie chronique et les personnes en situation de vulnérabilité sociale. Les éléments marquants du projet : Doter la cellule opérationnelle d un-e Secrétaire Général-e, Conduire les actions de mutualisation du SI des réseaux en lien avec le cadre régional de SI de parcours et l expérimentation PAERPA des Hautes-Pyrénées, Renforcer les actions de coopération entre les réseaux territoriaux et régionaux, Accompagner à l appropriation du Référentiel HAS et aux actions d appui territorial visant à faciliter les parcours de santé, Accompagner les réseaux à la structuration de leur projet pluriannuel conformément à la loi de santé de 2015 (article 54) et des déclinaisons régionales. Les Objectifs opérationnels : Structurer une fonction de secrétariat général de la Fédération et de veille stratégique mutualisée, Développer les liens avec la Fédération de Languedoc-Roussillon, Développer les fonctions d observatoire des besoins des réseaux, de partage d expériences et d espace ressource régional, Etre force de proposition pour la coordination des acteurs des parcours de santé dans les territoires.

18 Annexes : Organigramme :

19 Equipe opérationnelle :

20 Le Bureau : NOM - Prénom Fonction Mail Dr BAJON Daniel Président Dr COUDERC Bernard Président d'honneur Dr BENSOUSSAN Jean-Louis Vice-Président Dr MARTINI Jacques Trésorier Mme LE NIR Béatrice Trésorier adjoint Mlle LACOURREGE Sophie Secrétaire Mme PRUDENT Joëlle Secrétaire adjoint M. HACPILLE Daniel Mme PICAVET Béatrice Membres supplémentaires M. POMIES Jean-Michel Mme REBOIS Sophie Mlle DELPY Anne-Lise Membre invité permanent Mme COUTEAU Sylvaine Membre invité permanent Renouvellement Bureau 27/11/2014

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques Pôle Handicap Neurologique Ile De France L outil des réseaux neurologiques L état des lieux (1) Les réseaux de santé neurologiques et les expérimentations en Ile de France Les Réseaux neurologiques: Missions

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE 4 Axes Stratégiques 10 Objectifs Opérationnels NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 5 Instances Techniques et de Pilotage : Comité annuel régional élargi des partenaires

Plus en détail

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre Appel à candidature édité le 09/06/15 COORDINATEUR de la plateforme d éducation thérapeutique des territoires de santé n 1 et n 2 du FINISTERE («ETP29») H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)-

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr POUR PLUS D INFORMATIONS CONTACT Siège : ARS LR Parc Club du Millénaire 1025 rue Henri Becquerel 34067 MONTPELLIER CEDEX 2 Tel : 07 82 01 26 58 Courriel : coordination@pole-education-sante-lr.fr ACCUEIL

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE ACCOMPAGNER ET ACCÉLÉRER LA MISE EN ŒUVRE DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES LE 23 JUIN 2015 PRESENTATION: FLORENCE

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA INRA Versailles-Grignon Service de la Formation Permanente Contacts : Françoise BOUDET-BÖNE Responsable formation

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà??

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? 05/02/10 Congrès Santé Education DELF 2,5 ETP 1 secrétaire 0,5 diététicienne

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011 Groupe de travail Vers une cartographie interactive des métiers et des compétences Réunion 4 8 décembre 2011 Partenaires présents D.Anglaret DireccteIledeFrance P.Henry DireccteIledeFrance F.Suarez MDEMVS

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Groupe de travail PREVENTION Réunion 3

Groupe de travail PREVENTION Réunion 3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Groupe de travail PREVENTION Réunion 3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Dispositif d écoute des usagers au CHU de Toulouse Marie-Claude Sudre Déléguée à la communication clientèle associations culture CHU de Toulouse

Dispositif d écoute des usagers au CHU de Toulouse Marie-Claude Sudre Déléguée à la communication clientèle associations culture CHU de Toulouse Dispositif d écoute des usagers au CHU de Toulouse Marie-Claude Sudre Déléguée à la communication clientèle associations culture CHU de Toulouse Les objectifs du CHU de Toulouse : renforcer le lien entre

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Point d étape au 2 avril 2015 :

Point d étape au 2 avril 2015 : Point d étape au 2 avril 2015 : Rapprochement entre les Fédérations thématiques régionales et le Groupement des Réseaux de santé d Ile-de-France : vers une représentation régionale unique des réseaux de

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité 1 PARTIE 1 PRESENTATION DU REGLEMENT ARBITRAL 2 1 - LE CONTEXTE 3 Contexte : l aboutissement d une expérimentation

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF Direction de l Innovation et de la RSE PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF CCE du 29 avril 2015 DEFINITION D UN RESEAU SOCIAL INTERNE Qu est-ce qu un Réseau social interne? C est une plateforme collaborative

Plus en détail

PLEXUS OI, UN INNOVANT

PLEXUS OI, UN INNOVANT PLEXUS OI, UN INNOVANT UN PROJET E-SANTE PLEXUS OI Genèse du projet L innovation au cœur du parcours de prise en charge LAGENÈSE DU PROJET Favoriser l émergence de territoires d excellence Des démarches

Plus en détail

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Participants : cf. annexe 1 Mme Estel QUERAL, chef de projet PAERPA, ouvre la séance en remerciant l ensemble des partenaires

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail